Béton normal Résistance à la compression de moins de 50 MPa

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Béton normal Résistance à la compression de moins de 50 MPa"

Transcription

1 DOCUMENT TECHNIQUE NORMALISÉ INFRASTRUCTURES Béton normal Résistance à la compression de moins de 50 MPa Date d émission : 4 octobre 2021 Modificatif n Date Description Préparé par - - Aucun modificatif -

2 AVIS Le présent document doit être utilisé dans son intégralité. L Entrepreneur doit tenir compte du fait que certaines clauses du présent document peuvent être complétées, modifiées ou annulées par d autres documents du Cahier des charges. Une lecture diligente de tous les documents du Cahier des charges est nécessaire. Tout changement apporté au contenu du présent document est précisé dans un document distinct, soit dans les instructions aux Soumissionnaires, soit dans le cahier des clauses administratives spéciales, soit dans le devis technique spécial. L utilisateur ou l utilisatrice du présent document technique normalisé est invité à faire part de ses commentaires en les envoyant à l adresse courriel AVANT-PROPOS Le présent document a été préparé et approuvé par le comité formé des membres suivants : Sacha Dumeignil, ing., DI, SIRR Paul-Francis Jacques, ing., DI, SIRR - 2 -

3 Table des matières AVIS... 2 AVANT-PROPOS OBJET NORMES ET RÉFÉRENCES DÉFINITIONS CONSTITUANTS GÉNÉRALITÉS LIANTS Liants utilisés dans le béton Liants utilisés dans le béton compacté au rouleau (BCR) Bétonnage par temps froid GRANULATS Caractéristiques des granulats Gros granulat granitique Réactivité alcalis-granulats ou autres réactions ADJUVANTS Adjuvants chimiques AUTRES AJOUTS MINÉRAUX FIBRES CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON GÉNÉRALITÉS FORMULATION ET CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON FRAIS Teneur en liant et rapport eau/liant Dimension nominale maximale du gros granulat Teneur en air Affaissement Inhibiteur de corrosion Agent entraineur d air dans le béton compacté au rouleau Maniabilité du béton compacté au rouleau (BCR) Réducteur de retrait et compensateur de retrait Température CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON DURCI Réseau des bulles d air Autres caractéristiques Résistance à l écaillage Résistance à la flexion du béton compacté au rouleau (BCR) FABRICATION, TRANSPORT ET CURE FABRICATION DU BÉTON NORMAL FABRICATION DU BÉTON COMPACTÉ AU ROULEAU Généralités Fabrication en centrale continue Fabrication en centrale discontinue LIVRAISON ET DÉLAI DE LIVRAISON Livraison du béton normal Livraison du béton compacté au rouleau

4 6.3.3 Délai de livraison CURE DU BÉTON CONTRÔLE QUALITATIF ET CONFORMITÉ GÉNÉRALITÉS DÉLAIS DE LIVRAISON PRÉLÈVEMENTS, FRÉQUENCE D ESSAIS ET CONFORMITÉ Teneur en air Affaissement Température Résistance à la compression Réseau des bulles d'air Perméabilité aux ions chlorure Résistance à l écaillage ANNEXES ANNEXE A Formule de béton Centrale de dosage ANNEXE B Formule de béton Centrale de dosage ANNEXE C Domaine D application Appareillage Échantillonnage du béton Masse volumique et teneur en eau Confection des éprouvettes pour les essais en flexion Essais des éprouvettes

5 Liste de tableaux Tableau 1 - Limites de substances nuisibles et propriétés physiques des granulats

6 OBJET 1 OBJET Le présent document technique normalisé, incluant l'annexe A, s'applique au béton de masse volumique normale, dont la résistance à la compression à 28 jours est de moins de 50 MPa et destiné à être employé dans différents ouvrages en béton pour la Ville de Montréal. Il concerne le béton prêt à l'emploi, le béton fabriqué dans une centrale de dosage intégrée à une usine de préfabrication, le béton fabriqué dans une bétonnière mobile et le béton compacté au rouleau (BCR) destiné à la construction de chaussée qui seront revêtues, ou pas, d une couche de roulement en enrobé bitumineux à chaud, et à la construction d aires de circulation de dépôt à neige. Il traite des constituants, de la formulation du mélange, des caractéristiques du béton frais et durci, de la fabrication, de la livraison et du contrôle qualitatif. Il incorpore toutes les prescriptions pertinentes applicables de la norme CSA A , Béton - Constituants et exécution des travaux, incluant les notes et les annexes, sauf si elles sont modifiées par des exigences particulières prescrites dans ce document. Étant donné que ce document renvoie souvent à cette norme, il doit être utilisé conjointement avec cette dernière. Note : Le présent document ne s applique pas au béton sec, d affaissement nul utilisé pour la fabrication de tuyau, regards d égout, puisards et autres structures lorsque ces éléments doivent satisfaire, selon les documents d appel d offres, les exigences des normes BNQ et BNQ et du protocole de certification BNQ

7 NORMES ET RÉFÉRENCES 2 NORMES ET RÉFÉRENCES Les normes et références suivantes s appliquent, ainsi que les ouvrages de référence auxquels se réfèrent les normes CSA A23.1/A (Béton: Constituants et exécution des travaux/méthodes d'essai et pratiques normalisées pour le béton). ACI ACI 223.R Guide ACI 327A American Concrete Institute Guide for the Use of Shrinkage-Compensating Concrete Guide to Roller-Compacted Concrete Pavement ASTM ASTM C309 ASTM C494 ASTM C1315 ASTM C1040 ASTM C1170 ASTM International Standard Specification for Liquid Membrane-Forming Compounds for Curing Concrete Standard Specification for Chemical Admixtures for Concrete Standard Specification for Liquid Membrane-Forming Compounds Having Special Properties for Curing and Sealing Concrete Standard Test Methods for in-place Density of Unhardened and Hardened Concrete by Nuclear Methods. Standard Test Method for Determining Consistency and Density of Roller-Compacted Concrete Using a Vibrating Table. BNQ BNQ / 2012 Bureau de normalisation du Québec Béton prêt à l emploi Programme de certification (élaboré à partir des exigences des chapitres 4, 5 et 8 de la norme CSA A23.1/A23.2-F09) BNQ /2013 Sols - Détermination de la relation teneur en eau/masse volumique - Essai avec énergie de compactage modifiée (2700 kn.m/m³) CSA CSA A23.4 CSA A3001 Association canadienne de normalisation Béton préfabriqué Constituants et exécution des travaux Liants utilises dans le béton MTQ LC LC Ministère des Transports du Québec Laboratoire des chaussées - Méthodes d essai Détermination du pourcentage de particules fracturées du gros granulat NORMES 3501 Matériaux de cure - 7 -

8 DÉFINITIONS 3 DÉFINITIONS Dans le présent document, les termes utilisés ont la signification suivante: Béton normal : Béton décrit au tableau 1 de la norme CSA A23.1 et ne faisant pas l objet d exigences spéciales en matière de performance ou de constituants. Béton compacté au rouleau (BCR): Béton à affaissement nul et de faible teneur en eau, compacté en place en utilisant un rouleau compresseur vibrant ou un équipement de compaction à plaque vibrante. Fournisseur : L entreprise, la société, la personne physique, ou la personne morale responsable de la fabrication et de l approvisionnement en béton. Laboratoire : La Division de l expertise et du soutien technique du Service des infrastructures, de la voirie et des transports de la Ville de Montréal, ou toute firme, corporation ou personne, désignée par elle pour la représenter. De plus, chacune des définitions présentes au Cahier des clauses administratives générales (CCAG) est applicable au présent document technique

9 CONSTITUANTS 4 CONSTITUANTS 4.1 GÉNÉRALITÉS Aucun produit, autre que l eau de gâchage et ceux mentionnés dans le présent article, ne peut être incorporé au mélange de béton sans l autorisation du Directeur. 4.2 LIANTS LIANTS UTILISÉS DANS LE BÉTON NORMAL Les liants utilisés doivent être conformes à la norme CSA A LIANTS UTILISÉS DANS LE BÉTON COMPACTÉ AU ROULEAU (BCR) L utilisation d un ciment hydraulique GUb-SF conforme à la nome CSA A3001 doit être prévue BÉTONNAGE PAR TEMPS FROID Pour la réalisation de tout élément extérieur non armé, tels que trottoirs, bordures, mails centraux, îlots et dalle de chaussée, du 15 octobre à la fin de la période de temps froid, soit lorsqu il est probable que la température ambiante descende à moins de 5 C dans les 24 heures suivant la mise en place du béton, il est exigé d'utiliser un ciment de type HE. 4.3 GRANULATS CARACTÉRISTIQUES DES GRANULATS Utiliser des granulats fins et des gros granulats de densité normale conformes aux exigences stipulées à l article de la norme CSA A23.1, incluant les adaptations des sous-articles , , , , et présentées au tableau 1 de la norme BNQ Les granulats fins peuvent être du sable naturel, du sable manufacturé, ou une combinaison de sable naturel et de sable manufacturé. Le sable manufacturé et le gros granulat doivent provenir de roc de carrière concassé ou du concassage des fractions grossières de produits de sablières ou gravières. La fragmentation du gros granulat doit être d au moins 90 % lorsqu évaluée suivant la méthode d essai LC L utilisation de matériaux granulaires de recyclage (MR) est interdite. Les granulats doivent se conformer aux exigences indiquées au Tableau 1 ci-après

10 CONSTITUANTS Tableau 1 - Limites de substances nuisibles et propriétés physiques des granulats Pourcentage maximal de la masse totale de l échantillon Méthode d essai CSA Propriété Granulat fin Béton soumis au gel-dégel Gros granulat Autres conditions d exposition Exigences fondamentales (1) A23.2-3A Mottes d argile 1,0 0,3 0,5 A23.2-4A A23.2-5A Constituants granulaires de faible densité Particules fines passant le tamis de 80 μm 0,5 0,5 1,0 3,0 1,0 1,0 A A (Procédure B) Particules plates Particules allongées Particules allongées pour les chaussées et traverses piétonnières A A A A A A A A A A Perte à l essai micro- Deval Perte à l essai de geldégel non confiné Perte à l impact et à l abrasion (Los Angeles) Pour les chaussées et traverses piétonnières (2) 21 9 (2) 13 (2) Exigences alternatives A23.2-9A Perte à l essai MgSO4 (1) (1) Voir CSA A23.1 pour informations additionnelles. (2) Si la perte à l essai micro-deval est supérieure à 17,0 % ou la perte à l essai de gel dégel est supérieure à 6,0 %, le producteur doit démontrer que le gros granulat se compose de moins de 2,0 % de matériaux argileux (shale, calcaire argileux, etc.) qualifié de faible et/ou nuisible selon la norme CSA A A. Ce pourcentage doit être associé à un nombre pétrographique d au plus 125. La détermination du nombre pétrographique doit être réalisée suivant la méthode B : Analyse pétrographique rapide des gros granulats, de la méthode d essai CSA A A

11 CONSTITUANTS GROS GRANULAT GRANITIQUE Lorsqu un granulat granitique est spécifié dans les documents contractuels, il doit être produit à partir de roches suivantes : granite, syénite, gneiss, gabbro ou anorthosite RÉACTIVITÉ ALCALIS-GRANULATS OU AUTRES RÉACTIONS Les granulats utilisés dans la fabrication du béton ne doivent pas être susceptibles de provoquer une expansion excédant les valeurs indiquées au tableau 1 de la pratique normalisée CSA A A ou toute autre expansion excessive (voir l article de la norme CSA A23.1). 4.4 ADJUVANTS ADJUVANTS CHIMIQUES Utiliser des adjuvants chimiques conformes aux exigences des articles et de la norme CSA A23.1 incluant les adaptations présentées au tableau 1 de la norme BNQ Les restrictions suivantes s appliquent : L utilisation d un accélérateur de prise est sujette à l autorisation du Directeur; L'utilisation de chlorure de calcium ou d adjuvants contenant des chlorures est interdite Inhibiteur de corrosion Si les documents contractuels prescrivent l ajout d un inhibiteur de corrosion, la solution du produit utilisé doit contenir pas moins de 30 ± 2 % de nitrite de calcium par poids de la solution Agents réducteurs de retrait Si les documents contractuels prescrivent l ajout d un agent réducteur de retrait, les produits suivants sont acceptés par le Directeur : MasterLIFE SRA 20 (BASF); Sika Control-75 (Sika Canada); MasterLife SRA 035 (BASF); Mapecure SRA 25 (MAPEI) Eclipse 4500 (GCP applied technologies); Eclipse Floor 200 (GCP applied technologies); Eucon SRA-XT (Adjuvants Euclid Canada)

12 CONSTITUANTS Agents compensateurs de retrait Si les documents contractuels prescrivent l ajout d un agent compensateur de retrait, celui-ci doit être conforme à la norme ASTM C494 et au guide ACI 223R. Les produits suivants sont acceptés par le Directeur : CONEX (Adjuvants Euclid Canada). Expancrete (MAPEI) 4.5 AUTRES AJOUTS MINÉRAUX L incorporation d un ajout minéral lors de la fabrication du béton est interdite sans l autorisation du Directeur. 4.6 FIBRES Si les documents contractuels prescrivent l incorporation de fibres d acier ou de fibres synthétiques, celles-ci doivent être conformes aux exigences de l article de la norme CSA A23.1. La masse, la dimension et le type de fibre doivent être indiqués sur chaque emballage

13 CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON 5 CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON 5.1 GÉNÉRALITÉS Le Fournisseur est responsable de la formulation du mélange. L Entrepreneur et le Fournisseur doivent satisfaire aux exigences décrites dans la variante 1 du tableau 5 de la norme CSA A23.1. Le point de livraison est considéré comme étant l endroit où le béton est déposé à son emplacement final dans l ouvrage. Toutefois, le Directeur se réserve le droit, selon les circonstances, de désigner un autre endroit. 5.2 FORMULATION ET CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON FRAIS TENEUR EN LIANT ET RAPPORT EAU/LIANT Le Fournisseur doit déterminer lui-même le dosage en liant, en respectant le rapport eau/liant convenant à la classe d exposition du béton spécifiée. Le rapport eau/liant doit être conforme au tableau 2 de la norme CSA A DIMENSION NOMINALE MAXIMALE DU GROS GRANULAT Utiliser un gros granulat de dimension nominale maximale de 20, sauf si autrement spécifié dans les documents contractuels TENEUR EN AIR La teneur en air du béton au point de mise en place doit se situer à l intérieur de la plage prescrite au tableau 4 de la norme CSA A23.1, pour la classe d exposition spécifiée AFFAISSEMENT Formuler le béton pour un affaissement de 80 ± 30 mm au point de mise en place, sauf si autrement spécifié. L autorisation du Directeur est requise si un superplastifiant est ajouté pour faciliter la mise en place du béton. Dans ce cas, l affaissement après l ajout de superplastifiant ne doit pas excéder 180 mm. Note : Si un béton fluide, autoplaçant, est proposé, l étalement et l indice de stabilité visuelle (ISV) devraient satisfaire les exigences d ouvrabilité du document technique DTNI-10I : Béton autoplaçant (BAP) INHIBITEUR DE CORROSION Lorsqu un inhibiteur de corrosion est utilisé, l incorporer au béton à raison de 12 litres de solution par mètre cube de béton, sauf si autrement spécifié dans les documents contractuels AGENT ENTRAINEUR D AIR DANS LE BÉTON COMPACTÉ AU ROULEAU Utiliser des adjuvants chimiques conformes aux exigences des articles et de la norme CSA A23.1 incluant les adaptations présentées au tableau 1 de la norme BNQ

14 CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON Note : L utilisation d un entraîneur d air est facultative, si le producteur démontre que le béton dont la formule est proposée possède une durabilité satisfaisante aux cycles de gel-dégel en présence de sels de déglaçage lorsqu évaluée en conformité avec le protocole de certification NQ Elle peut cependant améliorer la maniabilité du béton frais MANIABILITÉ DU BÉTON COMPACTÉ AU ROULEAU (BCR) Le fournisseur a la responsabilité d établir la teneur en eau requise et la consistance convenable du mélange de béton, au moment de la mise en place. Note : Lorsque mesurée selon la méthode A de la norme ASTM C1170 au moyen de l appareil Vebe, opérant à une fréquence de 50 à 60 Hz, la consistance Vebe convenable devrait se situer entre 30 et 60 secondes. Le rapport volumique de la pâte sur le mortier du mélange ne doit pas être inférieur à 0,37. Le volume de la pâte comprend le volume du liant, le volume de l eau et le volume d air entraînée si introduit. Le volume du mortier comprend le volume de la pâte et le volume du granulat fin. Note : Un rapport volumique inférieur à 0,37 aura pour conséquence un manque de pâte pour l enrobage du gros granulat qui résultera en des vides de consolidation (nids de cailloux) RÉDUCTEUR DE RETRAIT ET COMPENSATEUR DE RETRAIT Lorsqu un agent réducteur de retrait ou un agent compensateur de retrait est utilisé, ajouter l agent réducteur de retrait à raison de 7 l/m³ de béton, ou l agent compensateur de retrait à raison de 6 % de la masse du liant TEMPÉRATURE La température du béton au point de déchargement doit se situer entre 10 C et 30 C, sauf si autrement spécifié dans les documents contractuels. Pour les éléments de section de plus de 1,0 m, la température du béton doit se situer dans les limites indiquées au tableau 14 de la norme CSA A23.1. L Entrepreneur doit prévoir d utiliser les méthodes nécessaires pour obtenir la température du béton à l intérieur des valeurs prescrites. 5.3 CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON DURCI RÉSEAU DES BULLES D AIR Les paramètres des bulles d air du béton durci doivent être conformes à l article de la norme CSA A AUTRES CARACTÉRISTIQUES Les autres caractéristiques requises du béton durci sont indiquées au tableau 2 de la norme CSA A

15 CARACTÉRISTIQUES DU BÉTON RÉSISTANCE À L ÉCAILLAGE La masse des débris détachés de la surface exposée à la solution saline après 56 cycles de geldégel effectués selon la méthode d essai décrite à l annexe B de la norme BNQ , des bétons de classes C-1 et C-2 ne doit pas excéder 500 g/m 2. Note : Le producteur de béton n est pas tenu d effectuer la résistance à l écaillage pour les différentes proportions des ciments utilisées, lorsque ces ciments ont été vérifiés séparément. Dans ce cas, tous les autres constituants doivent être les mêmes RÉSISTANCE À LA FLEXION DU BÉTON COMPACTÉ AU ROULEAU (BCR) La résistance à la flexion doit être déterminée selon la méthode d essai CSA A23.2-8C sur des poutres prismatiques de 100 x 100 x 400 mm, confectionnées selon la méthode décrite en annexe C

16 FABRICATION, TRANSPORT ET CURE 6 FABRICATION, TRANSPORT ET CURE 6.1 FABRICATION DU BÉTON NORMAL La centrale de dosage du Fournisseur doit détenir un certificat de conformité délivré par le Bureau de normalisation du Québec (BNQ) conformément au programme de certification BNQ Le béton peut être fabriqué dans une bétonnière mobile avec l'autorisation du Directeur. Dans le cas où le béton est fabriqué dans une centrale de dosage intégrée à une usine de préfabrication, celle-ci doit détenir un certificat de conformité en vigueur selon la norme CSA A23.4. Tout le béton requis pour une structure, un élément armé ou un élément architectural doit obligatoirement provenir de la même centrale ou d une autre centrale du même Fournisseur utilisant les mêmes constituants. Les provenances des constituants ne doivent pas être changées, sans l autorisation du Directeur. 6.2 FABRICATION DU BÉTON COMPACTÉ AU ROULEAU GÉNÉRALITÉS La centrale de dosage du fournisseur de béton doit être de type continu (pugmill). Une centrale de type discontinu équipée d un malaxeur stationnaire est acceptée pour des projets requérant moins de 200 m 3 de BCR. Leur capacité de fabrication et leur débit doivent être supérieurs au débit optimal des engins utilisés pour la mise en œuvre FABRICATION EN CENTRALE CONTINUE Entreposer les granulats selon leurs calibres en tas distincts de façon convenable pour permettre le drainage de l eau et éviter la ségrégation. Protéger les convoyeurs à granulats contre les intempéries. Le silo à ciment et son système d alimentation doivent comporter des dispositifs capables de prévenir toute agglomération ou toute variation du débit d alimentation. Les trémies des granulats doivent être équipées d un système permettant de mesurer la teneur en eau du granulat fin et du gros granulat de façon régulière en cours de production. Si la centrale n est pas équipée d un tel système, des mesures doivent être réalisées manuellement à intervalles réguliers. Entreposer l eau dans une citerne étanche. Introduire chaque adjuvant séparément dans le malaxeur. L introduction des adjuvants et de l eau doit se faire sans variation de pression (prévoir au besoin un système régulateur de pression). Le réglage du débit de chaque silo, trémie, réservoir, etc., doit être aisément réalisable à partir du tableau de contrôle, de façon à permettre les changements rapides dans le dosage de chacun des constituants, ou pour compenser tout changement de la teneur en eau des granulats. Une trémie de chargement d une capacité minimale de 1 tonne et équipée d un dispositif d évacuation rapide sans ségrégation doit être disposée à la sortie du malaxeur. Avant le début des travaux, régler la centrale conformément aux procédures recommandées par le fabricant de la centrale. Documenter les résultats des réglages et les soumettre au Directeur. Durant les

17 FABRICATION, TRANSPORT ET CURE travaux, contrôler et ajuster quotidiennement les réglages de la centrale et les documenter. Le Directeur se réserve le droit d exiger en tout temps une reprise complète des réglages de la centrale, en sa présence FABRICATION EN CENTRALE DISCONTINUE La centrale doit détenir un certificat de conformité en vigueur, délivré par le Bureau de normalisation du Québec conformément au programme de certification BNQ , et la certification doit être maintenue durant toute la période de production du béton. Le volume maximal de chaque gâchée de béton est limité à 50 % de la capacité du malaxeur. La durée de malaxage ne doit pas être inférieure à 3 minutes. L intérieur du malaxeur doit être nettoyé des accumulations de béton à intervalles réguliers n excédant pas 100 m³ durant la production, et à la fin de chaque journée de production. 6.3 LIVRAISON ET DÉLAI DE LIVRAISON LIVRAISON DU BÉTON NORMAL Livrer le béton au site des travaux par camions-malaxeurs seulement. À moins d avis contraire aux documents d appel d offres, la livraison par camions-bennes est interdite LIVRAISON DU BÉTON COMPACTÉ AU ROULEAU Transporter le béton par camion-benne seulement. Le camion-malaxeur n est pas autorisé DÉLAI DE LIVRAISON DU BÉTON NORMAL Terminer le déchargement du béton dans un délai maximum de 120 minutes à partir du gâchage du béton. Si la mise en place se fait par pompage, rebuter tout béton ayant séjourné plus de 15 minutes dans la conduite de la pompe. Les dérogations au délai maximal doivent, le cas échéant, être autorisées par le Directeur préalablement à la mise en place du béton. Si le Directeur l autorise, il est possible d utiliser, dans certains cas, des retardateurs de prise ou des stabilisateurs d hydratation afin de permettre la prolongation du temps de déchargement. 6.4 CURE DU BÉTON La cure du béton doit être effectuée conformément aux exigences de l article 7.8 de la norme CSA A23.1. Le type de cure s applique pour tous les travaux de béton, en fonction des classes d exposition, tel que décrit aux tableaux 2 et 19 de la norme CSA A23.1. Tous les matériaux nécessaires pour assurer la protection du béton et sa cure doivent être disponibles sur place et prêts à être utilisés, avant le début de la mise en place du béton

18 FABRICATION, TRANSPORT ET CURE Pour les éléments préfabriqués, autres que ceux spécifiés selon les norme BNQ et CSA A23.4 lorsque la cure accélérée est utilisée, la cure des éléments devant satisfaire les exigences d une classe d exposition C-1, C-2, A-1, A-2, S-1, S-2 ou F-1 doit être prolongée sur 7 jours à une température minimale de 10 C

19 CONTRÔLE QUALITATIF ET CONFORMITÉ 7 CONTRÔLE QUALITATIF ET CONFORMITÉ 7.1 GÉNÉRALITÉS Soumettre au Directeur pour examen et agrément les renseignements et documents indiqués à l'annexe A. Ceux-ci doivent lui parvenir au plus tard 14 jours de calendrier avant le début du bétonnage. Les formules de mélange doivent obligatoirement être acceptées par le Laboratoire. 7.2 DÉLAIS DE LIVRAISON Si le délai de livraison de 120 minutes est excédé, le béton non encore déchargé est refusé, sauf si une dérogation au délai maximal a été autorisée par le Directeur conformément aux exigences de l article du présent document. 7.3 PRÉLÈVEMENTS, FRÉQUENCE D ESSAIS ET CONFORMITÉ Le Directeur se réserve le droit de prélever, à sa discrétion, des échantillons des constituants ou du béton à la centrale de dosage du béton ou au chantier, afin de vérifier leur conformité avec les données soumises par le Fournisseur. En cas de non-conformité, il peut refuser selon le cas, le ou les constituants, ou la formule de béton. L Entrepreneur et le Fournisseur de béton doivent assurer au Laboratoire toute l assistance nécessaire au prélèvement des échantillons. L Entrepreneur doit aussi, conformément à la norme CSA A23.1, fournir et entretenir des installations adéquates servant à assurer la protection des éprouvettes de béton confectionnées pour les différents essais, et ce pour toute la durée de leur conservation au chantier, conformément aux conditions de cure prescrites dans la méthode d essai CSA A23.2 3C. Ceci est également applicable pour les travaux de béton compacté au rouleau. Le Directeur se réserve le droit d effectuer à la fréquence qu'il choisira, des essais de vérifications des caractéristiques du béton frais ou durci, sur des échantillons prélevés à sa discrétion au point de livraison ou à l'endroit qu'il jugera opportun. Notes : 1) La climatisation de l'environnement dans lequel les éprouvettes sont conservées peut être requise pour maintenir les éprouvettes à une température comprise entre 15 o C et 25 o C. 2) L'affaissement est vérifié à tous les 3 chargements et à chaque échantillon prélevé pour les essais de résistance à la compression. La teneur en air est généralement vérifiée à chaque chargement, si le béton doit contenir de l air entraîné. 3) Si des échantillons sont prélevés à titre de cylindres témoins, ils doivent être de 150 mm x 300 mm TENEUR EN AIR Si la teneur en air d un chargement de béton au point de mise en place s écarte de plus de 0,5 % au-delà de la limite de la plage de teneur en air prescrite à l article du présent document ou dans les documents contractuels, le chargement de béton est jugé non conforme et refusé. Toutefois, le Directeur peut autoriser des tours additionnels de la toupie du camion

20 CONTRÔLE QUALITATIF ET CONFORMITÉ malaxeur à la vitesse d agitation afin de réduire la teneur en air à un niveau conforme. Si après 10 minutes d agitation, le béton présente toujours une teneur en air supérieure à 0,5 % de la limite supérieure prescrite, le béton est jugé non conforme et refusé. Si la teneur en air est en deçà de la limite inférieure, un ajout d entraîneur d air et des tours additionnels de la toupie du camion-malaxeur à la vitesse de malaxage sont autorisés, afin d augmenter la teneur en air à un niveau conforme. La correction de la teneur en air doit être effectuée par un représentant qualifié du Fournisseur. La teneur en air du béton frais doit être vérifiée à nouveau après un ajout de superplastifiant ou d entraîneur d air AFFAISSEMENT Un essai d affaissement doit être effectué pour chaque essai de résistance à la compression et à tous les deuxièmes ou troisièmes essais de teneur en air. Si l'affaissement du béton au point de déchargement, avant tout ajout de superplastifiant, excède la limite supérieure prescrite à l'article du présent document ou dans les documents contractuels, le chargement de béton est jugé non conforme et refusé. Cependant, le Directeur peut autoriser des tours additionnels de la toupie du camion-malaxeur à la vitesse d agitation afin de réduire l affaissement à un niveau conforme. Si après 10 minutes d agitation, le béton présente toujours un affaissement excédant la limite supérieure prescrite, ce dernier est jugé non conforme et refusé. Si l'affaissement mesuré est moindre que la limite inférieure prescrite, le Fournisseur peut le corriger en l'augmentant par un ajout de superplastifiant ou, si le Directeur l autorise, par un ajout d'eau selon les modalités de la norme CSA A23.1. Lorsqu'un superplastifiant est utilisé en chantier, l'affaissement après l ajout du superplastifiant ne doit pas excéder la limite supérieure prescrite à l article du présent document ou dans les documents contractuels, sauf si autorisé par le Directeur TEMPÉRATURE Si la température du béton frais au point de déchargement est en dehors des limites prescrites à l'article du présent document, ou dans les documents contractuels, le chargement de béton est jugé non conforme et refusé, sauf si autorisé par le Directeur RÉSISTANCE À LA COMPRESSION La résistance à la compression est vérifiée sur des cylindres de béton confectionnés à partir d'échantillons de béton prélevés selon la fréquence établie par le Directeur. Si les résultats des essais indiquent que le béton n'a pas atteint la résistance spécifiée dans les documents contractuels, selon les critères de l article de la norme CSA A23.1, il est considéré non conforme aux prescriptions du présent document. Le Directeur peut à sa discrétion, soit le refuser, soit prescrire la réalisation d'essais additionnels prévus par la norme CSA A23.1, et exiger, si nécessaire, des corrections appropriées aux frais de l Entrepreneur

21 CONTRÔLE QUALITATIF ET CONFORMITÉ Pour le bétonnage réalisé dans le cadre de travaux où un système de pénalité pour la résistance à la compression est prévu, les résultats des essais obtenus sur les carottes de béton servent à établir la conformité du béton RÉSEAU DES BULLES D'AIR Si le réseau des bulles d air ne se conforme pas aux exigences de l article du présent document, le Directeur peut à sa discrétion, soit refuser le béton, soit exiger des corrections appropriées aux frais de l Entrepreneur PERMÉABILITÉ AUX IONS CHLORURE Si la perméabilité aux ions chlorure ne se conforme pas aux exigences du tableau 2 de la norme CSA A23.1, le Directeur peut à sa discrétion, soit refuser le béton, soit exiger des corrections appropriées aux frais de l Entrepreneur RÉSISTANCE À L ÉCAILLAGE Si la résistance à l écaillage ne se conforme pas aux exigences de l article du présent document, le Directeur peut, à sa discrétion, soit refuser le béton soit exiger des corrections appropriées aux frais de l Entrepreneur

22 ANNEXES 8 ANNEXES 8.1 ANNEXE A Renseignements et documents devant être soumis au Directeur par l Entrepreneur et par le fournisseur pour examen et agrément FORMULE DE BÉTON La composition de la formule de béton, datée et identifiant le responsable à la centrale de dosage du béton, indiquant les dosages des constituants ainsi que leurs provenances. Le nom du projet auquel le béton est destiné doit clairement être indiqué sur la formule de mélange préparée par le Fournisseur. L usage doit être indiqué sur la formule de mélange ou sur les documents afférents. Les caractéristiques des constituants attestant leur conformité avec les exigences du présent document, en particulier : Pour le liant : l'analyse chimique incluant la teneur en alcalis et les résultats d'essais physiques, ne datant pas de plus de 90 jours. Pour les granulats : les valeurs des caractéristiques énumérées à l'article 4.3 du présent document, ne doivent pas dater de plus de 365 jours et doivent être en conformité avec le programme de certification BNQ ou avec la norme CSA A23.4, selon le cas. Pour les adjuvants chimiques et autres produits incorporés au béton : l attestation que la performance de ceux-ci (ex. : facteur d espacement des bulles d air, résistance à l écaillage, fiches techniques, etc.). Tous les essais de laboratoire sur le béton frais et le béton durci permettant de qualifier les caractérisiques de performance du mélange de béton exigées doivent être soumis, afin de démontrer la conformité du mélange, selon le cas CENTRALE DE DOSAGE Le certificat de conformité selon le programme de certification BNQ ou de la norme CSA A23.4, selon le cas

23 ANNEXES 8.2 ANNEXE B Renseignements et documents devant être soumis aua directeur par l Entrepreneur et par le fournisseur de béton pour examen et agrément (béton compacté au rouleau) FORMULE DE BÉTON La composition du mélange de béton, datée et signée par le responsable de l usine de béton, indiquant le rapport volumique pâte/mortier, les dosages des constituants, ainsi que leurs sources d approvisionnement. La courbe granulométrique totale des granulats combinés. Les résultats de Laboratoire indiquant la relation entre la teneur en eau, la consistance Vebe et la masse volumique de référence (MVR). La preuve de conformité des constituants avec les exigences du présent devis, en particulier : Pour le liant : l'analyse chimique ainsi que la teneur en alcalis et les résultats d'essais physiques ne datant pas de plus de 90 jours. Pour les granulats : les valeurs des caractéristiques énumérées à l'article 4.4 du présent devis ne doivent pas dater de plus de 365 jours et doivent être en conformité avec le programme de certification BNQ Pour les adjuvants chimiques : l attestation que la performance actuelle de chacun d eux est conforme aux données indiquées dans la documentation technique de leur fabricant CENTRALE DE DOSAGE Le type de centrale à béton et l assurance qu elle sera capable de fabriquer le béton à la cadence requise pour la mise en place continue. Dans le cas d une centrale transportable, un plan d implantation montrant l emplacement de la centrale et du stockage des granulats. Si la centrale est continue, les certificats de vérification des réglages des dispositifs de dosage des constituants. Si la centrale est discontinue, le certificat de conformité au programme de certification BNQ Les spécifications des finisseurs et des rouleaux compacteurs qui seront utilisés

24 ANNEXES 8.3 ANNEXE C Confection et essais des éprouvettes du béton utilisation dans la construction ud béton compacté au rouleau (BCR) DOMAINE D APPLICATION Cette méthode traite de la confection d éprouvettes destinées aux essais de flexion et de compression, si requis, du béton utilisé dans la construction en BCR APPAREILLAGE Moule pour la confection des éprouvettes Les moules pour la confection des poutres sont en acier de dimensions intérieures de 100 x 100 x 400 mm, capables de résister aux efforts de compactage du béton. Leur construction est telle que décrite dans la méthode d essai CSA A23.2-3C. La confection d éprouvettes cylindriques pour la résistance à la compression du BCR, si requise, est réalisée conformément à la norme CSA A C sur des éprouvettes de 150 par 300 mm Compacteur Le compacteur est un marteau à percussion manuel opérant à l air comprimé ou à l électricité, et ayant une énergie d impact d au moins 16 Joules. Note : Les marteaux Kango 900 et Hilti TE-804 ont été jugés satisfaisants Collet Le collet est un dispositif amovible en acier, placé au haut du moule lors du compactage de la dernière couche de béton, afin de le contenir Plaque d acier La plaque d acier sert à compléter le compactage du béton au haut des moules prismatiques. Son épaisseur ne doit pas être inférieure à 15 mm, et ses dimensions doivent excéder celles du haut des moules ÉCHANTILLONNAGE DU BÉTON Prélever ponctuellement deux échantillons de béton frais, de volume convenable, conformément à la pratique normalisée CSA A23.2-1C. Le premier échantillon sert à déterminer la masse volumique et la teneur en eau du béton et le deuxième échantillon sert à la confection des éprouvettes d essais MASSE VOLUMIQUE ET TENEUR EN EAU Déterminer la teneur en eau totale du mélange selon la procédure d essais CSA A C. La teneur en eau totale ne doit pas être inférieure à 4,0 % pour la réalisation des éprouvettes

25 ANNEXES Déterminer la masse volumique humide du béton frais en utilisant l appareillage et l effort de compactage correspondants à ceux de la méthode C de la norme CAN/BNQ La masse volumique ne doit pas s écarter de plus de 40 kg/m 3 de la MRV du mélange CONFECTION DES ÉPROUVETTES POUR LES ESSAIS EN FLEXION Compléter la confection des éprouvettes dans un délai de 20 minutes depuis le prélèvement de l échantillon de béton. En se basant sur la MVR, peser une quantité de béton frais correspondant à 110 % du volume de l éprouvette devant être confectionnée. Introduire dans le moule la moitié de la quantité de béton requise pour le remplir. Déposer le béton dans le moule à l aide d une pelle à main à fond plat en longeant le bord supérieur du moule afin de répartir le béton de façon uniforme et réduire autant que possible la ségrégation. Un bourroir peut être utilisé pour répartir le béton à l intérieur du moule préalablement au compactage. Compacter le béton au moyen du compacteur jusqu à ce que le moule soit à moitié plein. Installer le collet, introduire la quantité restante de béton et le compacter. Enlever le collet, placer la plaque d acier sur le dessus du moule et compléter le compactage en appuyant le compacteur sur la plaque d acier. Vaporiser un produit retardateur d évaporation sur les surfaces du béton et les recouvrir immédiatement d une plaque non absorbante et non réactive afin d en empêcher le dessèchement. Conserver les spécimens sur une surface horizontale rigide, à l abri du soleil, des vibrations et d autres perturbations, et dans un environnement maintenu à 20 ± 5(C. Démouler les éprouvettes 24 ± 4 heures après leur confection et les conserver en chambre humide à une température de 23 ± 2(C, de façon à ce que toutes leurs surfaces soient constamment recouvertes d une mince pellicule d eau jusqu au moment de l essai. Ne pas les exposer à de l eau courante ou qui dégoutte ESSAIS DES ÉPROUVETTES Réaliser l essai de résistance à la flexion en conformité avec à la méthode d essai CSA A23.2-8C, et rapporter les résultats. Réaliser l essai de résistance à la compression en conformité avec à la méthode d essai CSA A23.2-9C, et rapporter les résultats

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid

2.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid Chapitre Les bétons courants.7 Le bétonnage par temps chaud par temps froid.7.1 - Le bétonnage par temps chaud 3 Granulats Les conditions climatiques lors de la mise en œuvre ont une grande influence sur

Plus en détail

Document Technique d Application. Agilia sols A

Document Technique d Application. Agilia sols A Document Technique d Application Référence Avis Technique 12/09-1553*V2 Annule et remplace le Document Technique d Application 12/09-1553*V1 Intègre le modificatif 12/09-1553*02 Mod Chape fluide à base

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 13/15-1273 Annule et remplace le Document Technique d Application 13/12-1140*V1 Chape non destinée à l enrobage de planchers chauffants Chape fluide

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE SikaLatex

FICHE TECHNIQUE SikaLatex FICHE TECHNIQUE SikaLatex RÉSINE À MÉLANGER À L'EAU DE GÂCHAGE DES MORTIERS DESCRIPTION DU PRODUIT Le SikaLatex est une dispersion aqueuse de résine synthétique qui se présente sous la forme d un liquide

Plus en détail

MISAPOR verre cellulaire

MISAPOR verre cellulaire MISAPOR verre cellulaire Remblai allégé pour ouvrage en génie civile 2015-03 Suisse: Allemagne: France: MISAPOR AG Löserstrasse 2 CH-7302 Landquart Téléphone +41 81 300 08 08 Fax +41 81 300 08 09 info@misapor.ch

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures

Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures TZ-fert_franz.QXD 20.09.2006 13:52 Uhr Seite 1 Le béton léger prêt à l emploi, la solution idéale pour les applications intérieures et extérieures Préparation: Ajouter la quantité d eau requise (voir indications

Plus en détail

P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009

P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009 à é Ministère de l'écologie, de l'énergie, du Développement durable et de l'aménagement du territoire P. VALLON - Retraitement en place à froid - Juillet 2009 WWW.developpement-durable.gouv.fr Constitution

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Base. Centrales à béton. Vue d ensemble

Base. Centrales à béton. Vue d ensemble Base Centrales à béton Vue d ensemble Votre spécialiste des installations de préparation de béton Le partenariat est une tradition de longue date chez Ammann. Le partenariat est un élément vivant de notre

Plus en détail

Contenu de la présentation Programme 28.10.2010

Contenu de la présentation Programme 28.10.2010 Fire Safety Day 2010 28 octobre 2010 - Leuven Note d information technique NIT 238 L application de systèmes de peinture intumescente sur structures en acier Source: Leighs Paints ir. Y. Martin CSTC/WTCB

Plus en détail

Une production économique! Echangeur d ions TKA

Une production économique! Echangeur d ions TKA Une eau totalement déminéralisée Une production économique! Echangeur d ions TKA Eau déminéralisée pour autoclaves, laveurs, analyseurs automatiques, appareils d'eau ultra pure... SYSTÈMES DE PURIFICATION

Plus en détail

Fabricant Numéro Un en Haute Technologie pour les Solutions de Stockage de Grains

Fabricant Numéro Un en Haute Technologie pour les Solutions de Stockage de Grains Fabricant Numéro Un en Haute Technologie pour les Solutions de Stockage de Grains Servant l Agriculture et l Industrie Depuis 1954 SOLUTIONS GLOBALES DE STOCKAGE SCAFCO Grain Systems est renommé pour la

Plus en détail

weber.cel bordure (procomix)

weber.cel bordure (procomix) Κ. ΚΑΛΦΙΔΗΣ ΕΠΕΞΕΡΓΑΣΜΕΝΑ ΔΟΜΙΚΑ ΥΛΙΚΑ ΤΕΧΝΙΚΑ ΚΟΝΙΑΜΑΤΑ ΚΑΘΗΓ. Δ. ΕΥΡΙΓΕΝΗ 15 (ΚΕΡΑΜ. ΑΛΛΑΤΙΝΗ) ΤΚ 542 49 ΘΕΣ/ΝΙΚΗ ΤΗΛ / FAX: 2310-330 003 e-mail: info@weberkalfidis.gr www.weberkalfidis.gr Το έντυπο

Plus en détail

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE

SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE SOCIETE NATIONALE DES CHEMINS DE FER BELGES SPECIFICATION TECHNIQUE L - 72 FOURNITURE DE SEMELLES ELASTIQUES POUR LA FIXATION DE VOIE "TYPE BOTZELAER" EDITION: 04/2001 Index 1. INTRODUCTION... 3 1.1. DOMAINE

Plus en détail

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE DOUBLE PARK ECO «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-F et P4-F 185 (Modèle standard) P2-F et P4-F 170 MODELE P2/4-F 170 P2/4-F 185 (Standard) P2/4-F 195 P2-F et P4-F 195 H 325 340 350 DH 156 171 181

Plus en détail

TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES. Joseph ABDO

TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES. Joseph ABDO TRAITEMENT DES SOLS EN PLACE AUX LIANTS HYDRAULIQUES Joseph ABDO LE CONTEXTE LA ROUTE, UNE NÉCESSITN CESSITÉ La route : moyen de communication nécessaire au développement. - Mais, sa construction et son

Plus en détail

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose

Le bac à graisses PRETRAITEMENT. Schéma de principe. Volume du bac à graisses. Pose Le bac à graisses Schéma de principe Lorsqu on a une longueur de canalisation importante entre la sortie des eaux de cuisine et la fosse septique toutes eaux, il est fortement conseillé d intercaler un

Plus en détail

NOTICE DE MISE EN SERVICE

NOTICE DE MISE EN SERVICE NOTICE DE MISE EN SERVICE Dispositif de Surpression à Variation, pompe de 2,2kW 1. GENERALITES Avant de procéder à l installation, lire attentivement cette notice de mise en service. CONTROLE PRELIMINAIRE

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT

Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT COMPTE RENDU DE VISITE ECOLE CENTRALE PARIS Nouvel immeuble de bureaux pour la C.U.B - Groupe FAYAT Introduction Pour la dernière journée de notre voyage d intégration, nous avons été accueillis le vendredi

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

A apposer sur tout produit mis sur le marché européen. A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive

A apposer sur tout produit mis sur le marché européen. A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive Le marquage proprement dit A apposer sur tout produit mis sur le marché européen A la fois un symbole, une déclaration et une attestation de conformité à une Directive N est pas une marque de qualité Obligatoire!

Plus en détail

N09 Viaduc de Chillon

N09 Viaduc de Chillon Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication DETEC Office fédéral des routes N09 Viaduc de Chillon Solution innovante en relation avec la RAG Conférence JERI

Plus en détail

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE

RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE RÉSUMÉ DES PRINCIPALES RÈGLES CONCERNANT LE RACCORDEMENT D UNE RÉSIDENCE AU NOUVEAU RÉSEAU D AQUEDUC ET D ÉGOUT DU VILLAGE Des règles différentes peuvent s appliquer dans le cas d un commerce. Informez-vous

Plus en détail

Sommaire buses. Buses

Sommaire buses. Buses Sommaire buses Buses Pour tous types de machines hautes pression Pour des canalisations jusqu au Ø 600 mm Efficacité maximale Pour toutes sortes d obstruction Radiales ou rotatives Avec ou sans jet avant

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

INSTRUCTIONS DE POSE ET D UTILISATION: Caniveaux à fente

INSTRUCTIONS DE POSE ET D UTILISATION: Caniveaux à fente INSTRUCTIONS DE POSE ET D UTILISATION: Caniveaux à fente 1. RÉSUMÉ DES CONSIGNES DE SÉCURITÉ a. TRANSPORT/ARRIMAGE DE LA CARGAISON Tous les transports de nos produits doivent se faire conformément à la

Plus en détail

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique Présentation de votre chauffe-eau Poignées de préhension (haut et bas) Isolation thermique Protection intérieure par émaillage Canne de prise d eau chaude Doigt de gant du thermostat Anode magnésium Résistance

Plus en détail

murs de soutènement et dalles patio

murs de soutènement et dalles patio murs de soutènement et dalles patio solide et esthétique Que ce soit pour votre jardin, votre entrée ou pour un projet de plus grande ampleur, choisir un design Pisa est l assurance d une solution gagnante

Plus en détail

Drainage de maches anti-remontée à l humidité. Pour la pose de carreaux en céramique et de pierres naturelles/dalles sur des escaliers extérieurs.

Drainage de maches anti-remontée à l humidité. Pour la pose de carreaux en céramique et de pierres naturelles/dalles sur des escaliers extérieurs. Drainage de maches anti-remontée à l humidité Pour la pose de carreaux en céramique et de pierres naturelles/dalles sur des escaliers extérieurs. Goutte par goutte, le désastre prend forme. Comme ils ne

Plus en détail

NOUVEL ALPHA2 FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement

NOUVEL ALPHA2 FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement NOUVEL ALPHA FIABILITÉ ET RENDEMENT REDÉFINIS Gamme complète de circulateurs professionnels pour le chauffage, la climatisation et le refroidissement ALPHA NOUVEAU CIRCULATEUR PLUS FIABLE. PLUS PERFORMANT.

Plus en détail

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM

SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM SOL FORTE ÉPAISSEUR INDUSTRIAL FLORIM Nouvelle solution en grès cérame grande épaisseur pour l aménagement extérieur. Dalles en grès cérame fin coloré pleine masse de 2 cm d épaisseur, obtenues par atomisation

Plus en détail

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS

Généralités. Aperçu. Introduction. Précision. Instruction de montage. Lubrification. Conception. Produits. Guides à brides FNS. Guides standards GNS Généralités Aperçu Introduction Précision Instruction de montage Lubrification Conception page............................. 4............................. 5............................. 6.............................

Plus en détail

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage

Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Domosol : Système solaire combiné (SSC) de production d eau chaude et chauffage Tc Le système solaire combiné (SSC) Domosol de ESE est basé sur le Dynasol 3X-C. Le Dynasol 3X-C est l interface entre les

Plus en détail

Un leader dans la BARRIÈRE PARE VAPEUR BI-ADHÉSIVE

Un leader dans la BARRIÈRE PARE VAPEUR BI-ADHÉSIVE Un leader dans la technologie auto-adhésive! POLYVAP SA BARRIÈRE PARE VAPEUR BI-ADHÉSIVE feuille d aluminium POLYVAP SA est une membrane bitumineuse préfabriquée et bi-adhésive d excellente qualité. Elle

Plus en détail

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15

Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-013) Version CT-Q 2011-11-15 Mesure et détection de substances dangereuses : EX-OX-TOX (IS-03) Version CT-Q 0--5 Groupe cible Collaborateurs qui doivent effectuer des mesures EX-OX-TOX sur un terrain d exploitation, les interpréter

Plus en détail

RUBIS. Production d'eau chaude sanitaire instantanée semi-instantanée. www.magnumgs.fr

RUBIS. Production d'eau chaude sanitaire instantanée semi-instantanée. www.magnumgs.fr RUS Production d'eau chaude sanitaire instantanée semi-instantanée www.magnumgs.fr Producteurs d'eau chaude instantanés RUS Le système intégré de production d'eau chaude sanitaire instantané permet, à

Plus en détail

Les précautions indispensables pour bétonner par temps froid. Holcim Bétons

Les précautions indispensables pour bétonner par temps froid. Holcim Bétons Les précautions indispensables pour bétonner par temps froid Holcim Bétons Action du gel sur le béton frais L'action du froid sur le béton frais agit de façon néfaste sur les caractéristiques des bétons

Plus en détail

FICHE DE DONNEES DE SECURITE

FICHE DE DONNEES DE SECURITE PAGE 1/7 DATE DE MISE A JOUR : 16/11/2011 1/ - IDENTIFICATION DU PRODUIT ET DE LA SOCIETE Identification du produit : Gaines, films, housses, et/ou sacs transparents et colorés en polyéthylène. Famille

Plus en détail

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE

= RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE PAVÉS EN BETON CONCEPTION APPROPRIÉE + MISE EN OEUVRE PROFESSIONNELLE = RÉALISATION DE QUALITÉ DURABLE 10 règles de base pour une mise en œuvre correcte de revêtements de pavés en béton 1 2 3 4 5 6 7 8

Plus en détail

Catalogue 1.1.6. Diffuseur industriel WKD 381

Catalogue 1.1.6. Diffuseur industriel WKD 381 Catalogue 116 WKD 381 Modèle WKD 381 WKD 1 WKD Dimensions et Comportement de l induction WKD 3 Données aérodynamiques et domaines d application WKD 4 Diagrammes WKD 5 WKD 9 WKD 9 contenu C 116 WKD 381

Plus en détail

VII Escaliers et rampes

VII Escaliers et rampes VII Escaliers et rampes 1. Généralité et terminologie des escaliers Les escaliers permettent de franchir une dénivellation et de relier les différences de niveaux d une construction ou d un jardin. A son

Plus en détail

STEAMY MINI. Nous vous félicitons pour l acquisition de l appareil «STEAMY - MINI», un appareil de grande qualité.

STEAMY MINI. Nous vous félicitons pour l acquisition de l appareil «STEAMY - MINI», un appareil de grande qualité. REITEL Feinwerktechnik GmbH Senfdamm 20 D 49152 Bad Essen Allemagne Tel. (++49) 5472/94 32-0 Fax: (++49) 5472/9432-40 Mode d emploi STEAMY MINI Cher client, Nous vous félicitons pour l acquisition de l

Plus en détail

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile

SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement. L Epoxy facile SALLE DE BAIN, DOUCHE, PLAN DE TRAVAIL CUISINE, PISCINE... Collage et jointoiement L Epoxy facile DOMAINES D EMPLOI Recommandé pour salle de bain, douche, plan de travail cuisine, piscine, bassins thermaux,

Plus en détail

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN

CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE SOUTERRAIN REPUBLIQUE FRANCAISE - PREFECTURE DE LA DROME A retourner à : DDT/Service Eau Forêt Espaces Naturels 4 place Laënnec BP 1013 26015 VALENCE CEDEX 04.81.66.81.90 CREATION DE FORAGE, PUITS, SONDAGE OU OUVRAGE

Plus en détail

Béton. Fig. 1- Essai d'étalement sur table

Béton. Fig. 1- Essai d'étalement sur table Béton TD 1- Essai d'étalement sur table ou Flow-table test (Norme ISO 9812) Cet essai est particulièrement adapté au béton très fluide, fortement dosé en superplastifiant. Le diamètre du plus gros granulat

Plus en détail

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE

ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 562 ANNEXE J POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS SELON UN CHARGEMENT CYCLIQUE ET STATIQUE 563 TABLE DES MATIÈRES ANNEXE J... 562 POTEAUX TESTÉS SELON UN CHARGEMENT STATIQUE ET TESTÉS

Plus en détail

n d identification du document : CE 2+/RA 22 Directive Produits de Construction Marquage Système d attestation de conformité 2+

n d identification du document : CE 2+/RA 22 Directive Produits de Construction Marquage Système d attestation de conformité 2+ n d identification du document : CE 2+/RA 22 B.P. 30059 F 28231 ÉPERNON Tél. : +33 (0) 2 37 18 48 00 Fax : +33 (0) 2 37 32 63 46 e.mail : qualite@cerib.com Organisme notifié n 1164 n d'édition 1 date de

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011

Règlement numéro LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT. Avril 2011 Règlement numéro 346 LA GESTION DES EAUX DE SURFACE ET LES RACCORDEMENTS AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT Avril 2011 VOS RESPONSABILITÉS LIÉES AUX SERVICES D AQUEDUC ET D ÉGOUT DE VOTRE IMMEUBLE Protection

Plus en détail

Système de gaine DICTATOR

Système de gaine DICTATOR Système de gaine DICTATOR Le système de gaine modulaire pour le rattrapage Approuvé selon EN 1090 Un ascenseur devient de plus en plus important pour la vie quotidienne, non seulement dans les bâtiments

Plus en détail

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes

Mise en œuvre des filets de sécurité en grandes nappes RECOMMANDATION R 446 Recommandation adoptée par le comité technique national du bâtiment et des travaux publics lors de sa réunion du 14 mai 2009. Cette recommandation annule et remplace la recommandation

Plus en détail

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383

Chapitre Contenu Page. 14 Restauration du béton 383 Chapitre Contenu Page 14 383 14 Principes De par ses propriétés particulières, le béton s est installé comme matériau dans tous les domaines de la construction. Partenaire important et fiable, il est

Plus en détail

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement.

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Isolation thermique plus qu une simple protection de l environnement Une isolation thermique optimale

Plus en détail

Muret Laurentien MC. Classique et Versatile

Muret Laurentien MC. Classique et Versatile Muret Laurentien MC Classique et Versatile Le muret Laurentien par son look classique s agence à toutes nos gammes de pavé. Qualités et caractéristiques Intégration particulièrement harmonieuse du muret

Plus en détail

Le boulon d ancrage sert à fixer les pattes d attache des panneaux de coffrage pour murs alignés d un seul côté.

Le boulon d ancrage sert à fixer les pattes d attache des panneaux de coffrage pour murs alignés d un seul côté. Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Le coffrage une face Rédaction : Adrian Vonlanthen / Etudiant ETC 3 Date : 7 octobre 2008 Système d ancrage et de stabilisation Les systèmes

Plus en détail

Le confort de l eau chaude sanitaire. Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire

Le confort de l eau chaude sanitaire. Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire Le confort de l eau chaude sanitaire Gamme complète certifiée ACS pour le traitement de l eau chaude sanitaire Attestation de Conformité Sanitaire Afi n de réduire les quantités de matières toxiques pouvant

Plus en détail

Adhésif structural pour le collage de renforts

Adhésif structural pour le collage de renforts Notice Produit Edition 18/07/2014 Numéro 3022 Version N 2014-253 N identification : 020206040010000001 Adhésif structural pour le collage de renforts Description est une colle structurale thixotrope à

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

Essais de charge sur plaque

Essais de charge sur plaque Page No.: 1 L essai de charge sur plaque est exécuté entre autres dans des galeries d exploration ou dans des puits, mais il peut aussi être exécuté à la surface en appliquant un poids mort ou en chargeant

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail

LE TRAVAIL EN HAUTEUR

LE TRAVAIL EN HAUTEUR F I C H E P R E V E N T I O N N 0 2 «H Y G I E N E S E C U R I T E» LE TRAVAIL EN HAUTEUR STATISTIQUES Avec près d une centaine d agent victime de chutes de hauteur durant les 5 dernières années dans les

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE POSTE METALLIQUE

FICHE TECHNIQUE POSTE METALLIQUE CEL FRANCE Sarl au capital de 40 000E RC Alès 97RM 300 SIRET 410 748 875 00011 TVA CEE FR56410748875 NAF 316D Tableaux HTA Transformateur HTA Postes de transformation TGBT Disjoncteur BT www.cel france.com

Plus en détail

WWW.PROSENSOR.COM NOUVEAU SITE INTERNET S O N D E À C O M P O S T

WWW.PROSENSOR.COM NOUVEAU SITE INTERNET S O N D E À C O M P O S T Le ministère de l écologie a par arrêté du 22 avril 2008, fixé les règles techniques auxquelles doivent satisfaire les installations de compostage ( NOR : DEVP0810090A). Cet arrêté stipule que la température

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire

Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Collecte et valorisation des déchets dans le pays de Gex Permis de construire Édition 2013 Règles et prescriptions à respecter pour les permis de construire Prévoir la voirie, les équipements et les zones

Plus en détail

Transmetteur de pression de haute qualité pour applications industrielles Type S-10

Transmetteur de pression de haute qualité pour applications industrielles Type S-10 Mesure électronique de pression Transmetteur de pression de haute qualité pour applications industrielles Type S-10 Fiche technique WIKA PE 81.01 pour plus d'agréments, voir page 4 Applications Construction

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe

Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe «Société Électrique de l Our» Une onzième machine pour 200 mégawatts supplémentaires de courant de pointe Pour un meilleur équilibre entre production d électricité et pointes de consommation Afin d'augmenter

Plus en détail

Primaire à 2 composants à base de résines acryliques réactives

Primaire à 2 composants à base de résines acryliques réactives Fiche technique Edition 1, 2012 Identification no. 02 08 01 05 001 0 000003 Version no. 23042012 Sikafloor -13 Pronto Sikafloor -13 Pronto Primaire à 2 composants à base de résines acryliques réactives

Plus en détail

Varset Direct. Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires. Notice d utilisation. Armoire A2

Varset Direct. Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires. Notice d utilisation. Armoire A2 Varset Direct Batteries fixes de condensateurs basse tension Coffrets et armoires Notice d utilisation Coffret C1 Coffret C2 Armoire A2 Réception DB110591 Présentation Varset Direct est une batterie fixe

Plus en détail

Collecteur de distribution de fluide

Collecteur de distribution de fluide Collecteur de distribution de fluide Guide des applications Un sous-système prêt-à-monter Des sous-systèmes prêts-à-monter, disponibles en quelques semaines et non en quelques mois. Une conception testée

Plus en détail

Soupape de sécurité trois voies DSV

Soupape de sécurité trois voies DSV Soupape de sécurité trois voies DSV DSV 10 - M DSV 10 M - Perçage en T DSV 10 - EY 1. Description 1.1. GENERALITES La vanne de sécurité trois voies permet d'assurer l'isolement et la décharge des accumulateurs

Plus en détail

Comprendre l efflorescence

Comprendre l efflorescence Février 2006 Bulletin technique 4 BULLETIN TECHNIQUE Le Conseil Canadien des Systèmes d Isolation et de Finition Extérieure (SIFE) / (416) 499-4000 Comprendre l efflorescence Nous avons tous déjà observé

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques

MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE. Fonction. Avertissements Gamme de produits Caractéristiques techniques 8/FR www.caleffi.com Groupes de transfert pour installations solaires Copyright Caleffi Séries 8 9 MANUEL D INSTALLATION ET DE MISE EN SERVICE SOMMAIRE Fonction Avertissements Gamme de produits Caractéristiques

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR MORTIERS DE CALAGE, DE BOURRAGE ET DE SCELLEMENT A BASE DE LIANTS HYDRAULIQUES

PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR MORTIERS DE CALAGE, DE BOURRAGE ET DE SCELLEMENT A BASE DE LIANTS HYDRAULIQUES BELGIAN CONSTRUCTION CERTIFICATION ASSOCIATION asbl BCCA Etabli par SECO et le CSTC PRESCRIPTIONS TECHNIQUES POUR MORTIERS DE CALAGE, DE BOURRAGE ET DE SCELLEMENT A BASE DE LIANTS HYDRAULIQUES Système

Plus en détail

Systèmes de stockage simples à installer et économiques

Systèmes de stockage simples à installer et économiques Systèmes de stockage simples à installer et économiques Parallèlement à l accroissement et à l ampleur des événements pluviométriques, l accélération et l augmentation des débits de pointe accentuent de

Plus en détail

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut

Rosemont- La Petite-Patrie. Îlots de chaleur urbains. Tout. savoir! ce qu il faut Rosemont- La Petite-Patrie Îlots de chaleur urbains Tout savoir! ce qu il faut Qu est-ce qu un îlot de chaleur? Un îlot de chaleur désigne une élévation localisée des températures, particulièrement des

Plus en détail

Manuel d application pour S&P C-Sheet 240

Manuel d application pour S&P C-Sheet 240 Manuel d application pour Exigences de qualité générale: Adhérence minimale du support > 1.0 N/mm 2 Température du support au minimum 3 C au-dessus de la température du point de rosée Humidité maximale

Plus en détail

BLUBOX Système de récupération des eaux de pluie

BLUBOX Système de récupération des eaux de pluie BLUBOX Système de récupération des eaux de pluie La gestion responsable des eaux pluviales : UNE SOLUTION ACTUELLE POUR UN AVENIR DURABLE L eau est une ressource essentielle à toute forme de vie sur Terre.

Plus en détail

INSTRUCTIONS COMPLÉTES

INSTRUCTIONS COMPLÉTES INSTRUCTIONS COMPLÉTES Le Service de plans du Canada, un organisme fédéral-provincial, favorise le transfert de technologie au moyen de feuillets, de croquis et de plans de construction qui montrent comment

Plus en détail

pur et silencieux dentaire

pur et silencieux dentaire pur et silencieux dentaire de l air pur JUN-AIR a produit son premier compresseur il y a 50 ans et développé la technologie et le design qui ont fait du compresseur JUN-AIR le choix numéro UN des cabinets

Plus en détail

RÈGLEMENT #2005-08 RELATIF AUX BRANCHEMENTS À L'ÉGOUT ET À L AQUEDUC

RÈGLEMENT #2005-08 RELATIF AUX BRANCHEMENTS À L'ÉGOUT ET À L AQUEDUC RÈGLEMENT #2005-08 RELATIF AUX BRANCHEMENTS À L'ÉGOUT ET À L AQUEDUC RÈGLEMENT NUMÉRO 2005-08 RELATIF AUX BRANCHEMENTS À L ÉGOUT ET À L AQUEDUC Type Règlement # Résolution # Date adoption Date d entrée

Plus en détail

Plaques vibrantes. Modèles unidirectionnels ou reversibles. www.multiquip.com

Plaques vibrantes. Modèles unidirectionnels ou reversibles. www.multiquip.com Plaques vibrantes Modèles unidirectionnels ou reversibles www.multiquip.com Plaques vibrantes unidirectionnelles Les compacteurs Mikasa de Multiquip sont reconnus comme étant la norme de l'industrie de

Plus en détail

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste

Présentations GTF. Point de vue d un utilisateur final. Durée de vie des ouvrages : Approche Prédictive, PerformantielLE et probabiliste Présentations GTF Présenté par : Georges NAHAS Organismes : Institut de Radioprotection et de Sûreté Nucléaire (IRSN) Paris 26 mai 2009 Introduction Le vieillissement des ouvrages de génie civil et plus

Plus en détail

bcdefghijklmnopq tuvwxyzabcdefgh lmnopqrstuvwxyz

bcdefghijklmnopq tuvwxyzabcdefgh lmnopqrstuvwxyz Lexique bcdefghijklmnopq tuvwxyzabcdefgh lmnopqrstuvwxyz A Accélérateur Adjuvant, soluble dans l eau, qui augmente la vitesse d hydratation du ciment. On distingue : les accélérateurs de prise, les accélérateurs

Plus en détail

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES de PRODUITS CONSOMMABLES et ADAPTES

PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES de PRODUITS CONSOMMABLES et ADAPTES CUFR JF CHAMPOLLION Place de Verdun 81000 ALBI CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.A.P MARCHE DE SERVICE 2012 N 101-2012 PRESTATIONS DE NETTOYAGE DES LOCAUX, NETTOYAGE DES VITRES, FOURNITURES

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 16

Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 16 4 464 Vannes 3 voies avec filetage extérieur, PN 6 VXG44... Corps en bronze CC49K (Rg5) DN 5...DN 40 k vs 0,25...25 m 3 /h Corps filetés avec étanchéité par joint plat G selon ISO 228/ Des raccords à vis

Plus en détail

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 4 847 Vannes 2 voies VVP47.-0.25 à VVP47.20-4.0 Vannes 3 voies VXP47.-0.25 à VXP47.20-4.0 Vannes 3 voies avec Té de bipasse VMP47.-0.25 à VMP47.15-2.5 Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 VMP47... VVP47... VXP47...

Plus en détail

GUIDE POUR LA MISE SUR LE MARCHÉ DE DISPOSITIFS MÉDICAUX SUR MESURE APPLIQUE AU SECTEUR DENTAIRE

GUIDE POUR LA MISE SUR LE MARCHÉ DE DISPOSITIFS MÉDICAUX SUR MESURE APPLIQUE AU SECTEUR DENTAIRE Actualisation Mai 2012 Direction de l'evaluation des Dispositifs Médicaux Département Surveillance du Marché GUIDE POUR LA MISE SUR LE MARCHÉ DE DISPOSITIFS MÉDICAUX SUR MESURE APPLIQUE AU SECTEUR DENTAIRE

Plus en détail

Mobiheat Centrale mobile d énergie

Mobiheat Centrale mobile d énergie Buderus Mobiheat Chauffage électrique mobile Chaufferie mobile Chaufferie mobile en container Mobiheat Centrale mobile d énergie La chaleur est notre élément 150 300 kw 3 40 kw à partir de 600 kw Vente

Plus en détail