Début de la correction des épreuves du bac de 2018

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Début de la correction des épreuves du bac de 2018"

Transcription

1 JEUDI 05 JUILLET 2018 NUMÉRO 703 ACTUALITÉ Inauguration d un économusée dans la commune de Milot CULTURE Le Collège de France annonce la création d une chaire Mondes SOCIÉTÉ Les agences de l ONU prêtes à soutenir une approche commune SPORT Haïti, à la 3 e édition de Girls Championship HAÏTI/POLITIQUE Le destin de 4 ministres toujours en jeu au Parlement»»» Lire page 3 HAÏTI/AUGMENTATION DES PRIX DU CARBURANT Les citoyens de Tabarre et de la Croix-des- Bouquets lancent une mise en garde La rumeur concernant l éventuelle augmentation des prix du carburant continu de créer la panique au sein de la population. À Tabarre et Croixdes-Bouquets, les habitants ont érigé des barricades de pneus enflammés durant la matinée du mercredi 4 juillet dans l idée de manifester leur mécontentement par rapport à la volonté du Gouvernement d augmenter les prix du carburant. Le destin de 4 ministres toujours en jeu au Parlement. Début de la correction des épreuves du bac de 2018»»» suite page 2 Pour le processus de la correction des épreuves du baccalauréat de 2018 qui a débuté ce mercredi, 2 mille 300 correcteurs sont recrutés par le ministère de l Éducation nationale et de la Formation professionnelle pour couvrir les dix départements du pays.»»» suite page 4

2 2 N JEUDI 05 JUILLET 2018 ÉDITO L autre? Quelle est la place accordée à l autre dans notre société? L autre est-il une fiction, une négation, une impossibilité même? L autre n est-il qu un tentacule d une monstruosité née d une foule engluée dans un grégarisme accablant, refusant toute expression d un individualisme capable de s opposer à sa course folle vers le désastre? Les exemples sont multiples pour montrer que l autre chez nous est presque une fiction. On ne prend aucune mesure en pensant à l autre, aux commodités de l autre, au respect de l autre, car nous tous, dans un espace géré par un concept d égalité dévoyé, nous voulons, consciemment ou inconsciemment, nous retrouver dans le même enfer. Donnons quelques exemples pris au hasard dans notre quotidien. On prépare une cérémonie dite de graduation où les parents des écoliers ou des étudiants sont conviés. Personne ne se pose la question à savoir combien de temps une assistance - l autre - peut garder une attention même peu soutenue à l activité. Celle-ci va s étirer si bien en longueur que, finalement, tout le monde s ennuie et ne rêve qu à la fin de la cérémonie. Que dire de ces discours trop longs qui fatiguent les gens et où seul le hâbleur prend son pied pensant être entendu et apprécié? Le bruit est un autre exemple du peu d importance accordée à l autre chez nous. On s arroge le droit de mettre de la musique à volume maximum dans un quartier. On le fait tout naturellement. L autre bien sûr n existe pas, vu qu il ne peut être qu une excroissance de sa propre négation. Il ne peut que se plaire dans la situation et accepter. Si d aventure, quelqu un proteste, il risque d être considéré comme une sorte de fou, un asocial qu il faut éjecter de la communauté. Comme le fait religieux, souvent, chez nous, ne se conçoit pas dans la méditation, dans le recueillement, mais dans le bruit, le vacarme, beaucoup de citoyens ont le sommeil difficile avec ces églises, ces pasteurs qui, en pleine nuit, au petit matin, vocifèrent souvent en utilisant des hautparleurs pour imposer leur étrange vision du monde à des autres inexistants. Le refus de l autre dans un tel espace de précarité et de médiocrité rend presque dangereuse l existence de tout esprit qui menace de dériver loin du groupe en raison d un talent quelconque ou d une compétence acquise. L expression connue chez nous : se pa maji se don, est une sorte de couverture pour rester à l intérieur du groupe, car on explique alors que sa différence n est pas due à une volonté personnelle d être autre chose. La responsabilité est reportée sur la divinité ou le diable. Toute une campagne d éducation civique, citoyenne, devrait être entreprise et durer sur le temps pour extirper de notre collectif ces comportements et pensées qui non seulement font abstraction de l autre, mais surtout nous enferment dans une sorte d égocentrisme où des esprits tortueux confondent culture et comportements acquis dans le chaos de cette médiocrité voulue par un État pour sécuriser sa reproduction. Le drame, c est quand des compatriotes à l étranger reproduisent ces comportements sans comprendre les dommages qu ils peuvent causer à ces autres qui existent hors de nos frontières. On peut alors hurler à la persécution ou au racisme. Pour remédier à tout cela, il faut ici, donner à l humain à l autre - la place qui lui revient de droit. Gary Victor Le Gouvernement espère collecter 6.7 millions de gourdes sur les produits pétroliers au cours du prochain exercice fiscal. Ces recettes sont prises en compte dans le projet de budget soumis la semaine écoulée aux deux branches du Parlement. Le président de l Association haïtienne des Économistes, Eddy Labossière, est favorable à l ajustement des prix des produits pétroliers. Il considère le manque à gagner de l État comme une subvention aux couches aisées de la population. Une enquête a prouvé que 62% de la subvention sur les produits pétroliers sont accordés aux membres de la classe moyenne, a expliqué M. Labossière. Les couches vulnérables ne bénéficient que de 2% de la subvention, souligne le président de l Association des Économistes plaidant pour l adoption de mesures courageuses. Cependant, il recommande l adoption de «filet de protection sociale» pour que la subvention puisse parvenir aux plus vulnérables. C est également l argument du ACTUALITÉ»»»» suite de la première page HAÏTI/AUGMENTATION DES PRIX DU CARBURANT Les citoyens de Tabarre et de la Croix-des-Bouquets lancent une mise en garde ministre de l Information et de la Communication, Guyler C. Delva. Il soutient qu une partie des nouvelles ressources collectées à partir des taxes sur les produits pétroliers permettront de réaliser des programmes pour les démunis. M. Labossière prévient que la subvention cessera de toute façon un jour. Lorsque le baril de pétrole atteindre 80 dollars américains l état ne pourra plus subventionner, a expliqué M. Labossière mettant en garde contre l ouverture du marché aux commerçants. Si l État ne peut plus importer les produits pétroliers, le secteur privé le fera en recherchant le maximum de profit, dit-il. Le prix du baril de pétrole est à la hausse sur le marché international. En début de semaine le baril de brut était de 74 dollars américains. De son côté, Guichard Doré, conseiller spécial du président de la République, a fait savoir que le Gouvernement est dans l obligation d ajuster les prix du carburant en raison de l augmentation du prix du baril de pétrole sur le marché international et pour éviter la pénurie des produits pétroliers.

3 ACTUALITÉ 10, rue Gabart Pétion-Ville (509) / Propriétaire: Le National S.A Fondateur: Hervé Lerouge, Ing. Directeur Général: Philippe Lerouge Directeur de Publication : Jean-Euphèle Milcé Directeur Développement et Innovations : Frandley Julien Rédaction (509) Conseillers spéciaux: Frantz-Antoine Leconte Gary Victor Rédacteur en chef adjoint Robenson Bernard Secrétaire de rédaction Noclès Debréus Editorialistes Roody Edmé Gary Victor Chefs de Rubrique Actualité : Evens Régis Arts & Culture : Jean Emmanuel Jacquet Sports : Kenson Désir Société: Ritzamarum Zétrenne Rédacteurs Kendi Zidor, Walter Cameau, Eddy Laguerre, Schultz Laurent Junior, Graphistes Jude Luders Edmond Réginald Occessite Caricaturiste : Francisco Silva Photographes Jean Jacques Augustin Correction & révision Frantz Clergé Internet & Multimédias Jean Bernard Brutus, Stanley Pierre, Aurelien Junior Sylvain Administration : (509) / Publicité et Marketing: (509) Vente & Distribution : (509) / / Bureau Floride 8991 Pembroke Rd, Pembroke Pines, FL 33025, USA Bureau New York 479A Hempstead Turnpike Elmont NY Le National Montréal 9323 Boulevard Maurice Duplessis Rivière Des Prairies QC HIE 6N / / suite de la première page JEUDI 05 JUILLET 2018 N HAÏTI/POLITIQUE Le destin de 4 ministres toujours en jeu au Parlement Le débat n est pas encore clos concernant le dossier des quatre ministres ayant intégré le Gouvernement sans certificats de décharge. Au Parlement, une commission travaille sur le dossier afin que la lumière soit faite, et exiger le départ de ces ministres au cas échéant. dont Camille Leblanc, ancien ministre haïtien de la Justice, demande à ces ministres de tirer la révérence afin de sauver le Gouvernement. Cette situation avait même occasionné la mise en continuation de la séance d interpellation du Gouvernement, la semaine dernière, à la Chambre des députés, exigeant une analyse approfondie des dossiers de ces nouveaux ministres afin de prendre les décisions qui s imposent dans les prochains jours. Pourtant, ces ministres sont en poste depuis le remaniement ministériel opéré le 23 avril Ils ont déjà pris part à plusieurs conseils des ministres et conseils de gouvernement. Pendant ce temps, si l on s en tient à la correspondance de la Cour supérieure des comptes et du Contentieux administratif, adressée à la Chambre des députés, ils ne devaient même pas penser à être ministres, en tant que comptables de deniers publics, Le nouveau ministre de la Justice et de la Sécurité publique, Jean Roudy Aly.. ils n ont pas eu décharges de leur gestion précédente. La commission Jeudi dernier, suite à la lecture à mars 2017). d enquête est en train de travailler d une correspondance de Quant à Jobert C. Angrand, le certes, mais pour les députés de la Cour supérieure des nouveau ministre de l Agriculture l opposition c est une perte de temps. Comptes et du Contentieux des Ressources naturelles et du La solution est simple selon eux, administratif (CSC/CA) adressée Développement rural, il était que ces quatre ministres laissent le à la Chambre des députés, 4 des comptable de deniers publics Gouvernement. cinq ministres issus du dernier comme coordonnateur général À rappeler que lors de la nomination remaniement étaient accusés d avoir de l Institut national du Café de ces nouveaux ministres, le intégré le Gouvernement sans d Haïti (INCAH) ; et Guyler C. président de l Assemblée nationale, l obligatoire certificat de décharge. Il s agit de Jean-Marie Reynaldo Brunet, Jobert C. Angrand, Guyler C. Delva et Jean Roody Aly. Delva, le ministre de la Culture et de la Communication, lui, il a été le principal responsable de la Commission d appui aux enquêtes Joseph Lambert, avait soulevé une rumeur selon laquelle l un des ministres n aurait pas de document de décharge. Et selon la Cour des Jean-Marie Reynaldo Brunet le relatives aux assassinats des comptes, au lieu de deux, il y en a nouveau ministre de l Intérieur et des Collectivités territoriales était comptable des deniers publics pour journalistes en 2007, et secrétaire d État à la Communication en Selon le rapport de la Cour des quatre qui sont dépourvus de ce certificat. Le sénateur avait déclaré si cette rumeur est confirmée, les avoir été maire de la commune comptes, ces quatre nouveaux parlementaires seraient obligés de Carrefour (de septembre 2014 ministres avaient besoin d un d exiger le départ de ce ministre à juin 2016). Jean Roody Aly, le certificat de décharge pour intégrer illico. Est-ce que ces quatre nouveau ministre de la Justice et de la Sécurité publique, était aussi comptable de deniers publics parce n importe quel gouvernement. Ce qui n a pas été pris en compte par l équipe au pouvoir. Une violation ministres vont laisser la barque, emportés par cette situation? qu il a occupé le poste de directeur flagrante à la Constitution amendée général du ministère de la Justice et de Devant ces nouveaux faits Evens RÉGIS de la Sécurité publique (mars 2012 accablants, certaines personnalités,

4 4 N JEUDI 05 JUILLET 2018 ACTUALITÉ»»»» suite de la première page Début de la correction des épreuves du bac de 2018 Le directeur du BUNEXE, Renan Michel. Le directeur du Bureau national des examens d État (BUNEXE), Renan Michel, assure que les toutes les dispositions ont été prises pour assurer le bon déroulement de cette phase du baccalauréat. Selon lui, toutes les copies des candidats sont parfaitement anonymes. Le directeur du BUNEXE a aussi précisé que le département de l Ouest dispose de 2 centres de correction : le lycée des Jeunes filles et l école nationale Caroline Chauveau, arguant, qu il est trop tôt pour qu il puisse fixer une date pour la fin de la correction de ces épreuves et la publication des résultats. De son côté, le directeur départemental de l Ouest du ministère de l Éducation nationale et de la Formation professionnelle, Louis Fritz Dorminvil, déclare que les correcteurs ont été choisis sur la base de leur compétence. M. Dorminvil indique que ce recrutement fait suite à un dossier, dont l école où enseigne le professeur, a acheminé aux responsables du MENFP. Des erreurs impardonnables des candidats dans les copies des examens seront sévèrement punies. Pour sa part, le coordonnateur du jury de physique, Reynold Museau, déclare que certaines fautes dans les copies des examens entraineront automatiquement l élimination du candidat. M. Museau a fait savoir que les consignes données aux correcteurs ont été très claires. Les «cas spéciaux». Le directeur du BUNEXE apporte des explications Le directeur du Bureau national des examens d état (BUNEXE), Renan Michel, a indiqué que le ministère de l Éducation nationale n a aucune responsabilité dans le dossier d un millier de candidats concernés par les «cas spéciaux». Selon lui, cette situation découle entre autres, du laxisme des directeurs d écoles qui n ont pas acheminé à temps les dossiers des candidats concernés. Le directeur du BUNEXE a fait savoir que face à ce problème, le MENFP a décidé d analyser les dossiers de ces candidats et parmi les 3 mille 20 dossiers de «Cas spéciaux» traités à date par le ministère de l Éducation nationale, seulement 262 élèves sont éligibles pour les examens du baccalauréat de cette année. Cette éligibilité implique qu ils ont réussi les examens de la 9 e année, et obtenir leur moyenne générale en classe de seconde et rhéto. Toutefois, Renan Michel, souligne que si ces 262 candidats n ont pas été inscrits au ministère de l Éducation nationale, leurs copies d examen seront annulées. Les regards sont désormais fixés sur le résultat des examens du baccalauréat de Depuis quelques années, les résultats sont catastrophiques, soit un taux d échec de 75% en 2016 et de 79, 51% en En sera-t-il autrement cette année? Nancy Constant Lancement officiel du projet «Électrification rurale et Autonomisation des Femmes» dans le département du Nord À Planification et de la la fin du moi de janvier 2018, le ministre de la Coopération externe, Aviol Fleurant, avait provoqué une séance de travail de haut niveau l ambassadeur du Japon accrédité en Haïti, Yoshiaki Hatta, et Mme Martine Terrer la représentante adjointe du Programme des Nations unies pour le Développement en Haïti (PNUD-Haïti). Les parties prenantes ont eu des discussions autour de 3 projets rédigés par le PNUD en concertation avec les ministères sectoriels concernés sur : l électrification rurale, la préparation aux aléas naturels majeurs et la gestion des déchets solides. Quelques mois après, le projet «Électrification rurale et Autonomisation des Femmes» est lancé dans le département du Nord. En effet, le Gouvernement japonais, en partenariat avec le PNUD, finance ce projet d électrification rurale en Haïti. Lequel projet qui sera exécuté au Cap-Haïtien et qui L ambassadeur du Japon, Yoshiaki Hatta. vise à fournir de l électricité dans les zones rurales en dehors du réseau de l Électricité d Haïti (EDH), par la mise en place de 5 micros-réseaux électriques fonctionnant à partir d énergie renouvelable et aussi par la formation afin de permettre aux populations bénéficiaires d assurer une gestion efficace des systèmes. La cérémonie de lancement du projet s est déroulée sous le thème «Électrification rurale et Autonomisation des Femmes», en présence des représentants de la cellule Énergie du ministère des Travaux publics, du Programme des Nations unies pour le Développement (PNUD), de l Ambassadeur du Japon accrédité en Haïti Yoshiaki Hatta, des autorités locales, des représentants d organisations communautaires de base, des associations de femmes, ainsi que des partenaires du secteur privé. Le projet vise également à réduire la fracture villes/campagnes, renforcer la cohésion sociale et contribuer à une plus grande égalité des genres par l implication directe des femmes dans le processus de mise en œuvre. Hervé Délima

5 ACTUALITÉ JEUDI 05 JUILLET 2018 N HAÏTI/DIASPORA Une partie de Brooklyn nommée désormais «Little Haïti» Une partie de Brooklyn où plus de 50,000 Haïtiens et haïtiano-américains vivent depuis des années (statistiques de 2013) s appelle désormais «Little Haiti». Une partie de Brooklyn nommée Little Haïti. Cette décision de la Mairie de New York, le 28 juin dernier, fait suite aux nombreuses démarches effectuées par la députée Rodneyse Bichotte, la première haïtiano-américaine à être élue à l Assemblée de l État de New York, afin d honorer la communauté haïtienne pour sa participation dans le développement de cette ville. Plus précisément, «Little Haiti» est une zone située sur de grandes portions des avenues Flatbush et Nostrand, de l avenue Parkside à l avenue H. Présent. Par ailleurs, Daniel Supplice l ancien ministre haïtien, présent à cette proclamation, a indiqué que les avenues Rogers et Nostrand vont être renommées respectivement Jean-Jacques Dessalines et Toussaint Louverture. Pour Rodneyse Bichotte «Cette étape, n est que la première d un processus qui apportera de la revitalisation des quartiers et à des entreprises. «Je considère cette décision du Conseil municipal comme un défi direct au fanatisme de la Maison Blanche envers des communautés telles que la diaspora haïtienne, et je remercie le conseil pour sa solidarité», a- t-elle indiqué Guy André Junior François l actuel ministre des Haïtiens vivant à l Étranger salue la victoire de la communauté haïtienne de Brooklyn et en profite pour remercier la députée Bichotte pour ses efforts afin de promouvoir l image d Haïti.

6 6 N JEUDI 05 JUILLET 2018 ACTUALITÉ CAP-HAÏTIEN/CULTURE ET TOURISME Inauguration d un économusée dans la commune de Milot Vue partielle du panel lors de l inauguration de l économusée à Milot.... La Société du Réseau Écomusée en étroite collaboration avec le Centre d études en coopération internationale (CECI), le ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Gouvernement de Québec, et l Organisation pour la destination et la gestion du Nord d Haïti (ODGNH), a procédé le mercredi 4 juillet 2018 à l inauguration d un économusée à Carrefour des Pères, dans la Commune de Milot. L implantation de ce premier économusée, au centre de la verdoyante Plaine-du-Nord, marque le début d une mise en commun des partenaires désireux de valoriser les savoir-faire populaires, a précisé madame Lynette Trembley, principale responsable du Réseau Écomusée. Pour Mme Trembley, cet économusée de Guildivier va permettre aux visiteurs de découvrir la richesse culturelle et historique d Haïti. Ce projet est l aboutissement de plusieurs mois de travail et c est aussi l expression d une ferme volonté de mettre en commun des ressources humaines et financières pour la mise en valeur du patrimoine haïtien, particulièrement celui du département du Nord, a-t-elle souligné. Ce premier économusée de la Caraïbes et d Haïti, est le fruit d une longue coopération entre le Québec et Haïti, permettant de mettre en valeur les artisans et les créateurs, selon les propos de Mme Marlie Berlanger, représentante du ministère des Relations internationales et de la Francophonie du Gouvernement du Québec. La création de ce musée s inscrit dans le cadre d une stratégie visant au renforcement du secteur touristique dans la région du Nord, a fait savoir, Lionel Garnier, directeur du CECI. Pour M. Patrick Saint-Surin, propriétaire d une distillerie, bénéficiaire du projet, il s agit d un rêve transformé en réalité. «J ai décidé de me lancer dans la transformation de la canne à sucre en sirop, malgré la résistance de ma famille, et maintenant, non seulement, l entreprise s est développée, mais elle a permis d avoir notre premier économusée dans la région», a-t-il déclaré, remerciant le Gouvernement québécois pour sa contribution à la réalisation de ce projet. Cet économusée est un espace qui permet de voyager dans le temps, de pénétrer dans un lieu rappelant une époque dominée par la culture de la canne à sucre, introduite par Christophe Colomb, de découvrir l industrie de la Guildive (Clairin), la transformation de la canne à sucre et, au-delà de tout, de déguster du jus de canne, selon les propos de M. Saint-Surin. Créé au Québec en 1992, le modèle économusée a pour mission de préserver et transmettre les savoir-faire de faire découvrir les cultures locales tout en soutenant l entrepreneuriat et la croissance équitable. Hervé Délima

7 TRIBUNE Après un exploit historique, en regard de la disproportion des forces en présence, qui a conduit les masses révoltées vers l indépendance, le pays était vite transformé en une jungle où s affrontaient les aristocraties (noires et mulâtres), pour le pouvoir. Haïti était devenu un espace invivable, incapable de prendre la voie du développement et de la modernisation. L impact de la révolution haïtienne fut énorme. Exemple d une révolution noire ayant triomphé, elle prit une part essentielle dans les courants politiques, philosophiques et culturels des 18ème et 19ème siècles. Ruiné par des stupides conflits de classe et de couleur, des guerres civiles (les piquets et les cacos, la guerre civile de Miragoâne), etc. Le pays était plongé dans une profonde crise et une situation de déréliction sans précédent. Donc, la situation politique d alors était critique et intenable. Malheureusement, nos élites n ont pas su ni gérer l héritage commun ni conserver la dimension universelle de l épopée du premier janvier Il y a pas de doute que nos premiers dirigeants, pour la plupart des anciens esclaves qui savaient à peine écrire leurs noms, n étaient pas préparés pour assumer cette grande responsabilité, celle de conduire le destin et de définir les lignes directives d un pays fraichement sorti de l esclavage, c est-à-dire élaborer un projet sociétal prenant en compte le contexte national et international de sa naissance. Donc, ils n ont pas pu instaurer un État au sens de Foucault, c est-à-dire le résultat de la gouvernabilité et des pratiques de pouvoir. En lieu et place de ce projet sociétal, nous avons pris la voie de la division et préféré de nous enliser dans des crises multiformes qui, aujourd hui encore, ont des conséquences néfastes sur le développement du pays. Selon le géographe Georges Anglade, pendant tout le XIXe siècle, Haïti était divisée en onze (11) régions ayant à leurs têtes des élites qui étaient codétentrices du pouvoir politique et du pouvoir économique qui n ont pas réussi à imposer à la nation un système structuré qui garantit le bien-être de tous. Dressant le constat et le portrait caricatural de la situation calamiteuse d Haïti au 19ème siècle et la période préoccupation, Suzy Castor avait parlé en ces termes : «Après un siècle d indépendance, Haïti présentait toutes les caractéristiques de la stagnation économique et d un profond déséquilibre social. La production n augmentait pas. Les masses croupissaient dans la plus grande misère. L administration publique était chaotique. Le pays ne connaissait pas ni stabilité ni progrès». Face à la misère de la population, la dégénérescence de notre vie nationale et l effondrement de l État, il fallait agir pour sortir le pays du chaos, mais rien n a été fait en terme pratique. Joseph Justin, dans un ouvrage publié en 1915, soit plus d un demi siècle avant Suzy Castor, ayant pour titre Réformes nécessaires : questions haïtiennes d actualité avait fait le même constat et voici donc un extrait : «En effet, ce merveilleux pays que nous avons le bonheur incompris de posséder est aujourd hui un lieu de misères, un lieu de ruines et de désolation. La souffrance humaine est à son paroxysme. La faim, la soif, la nudité, l angoisse : voilà ce que nous vaut une politique néfaste, une politique égoïste, toute d imprévoyance et de gaspillage». Tous les historiens qui se sont penchés sur le drame haïtien sont unanimes à reconnaitre que le pays était le haut lieu de la précarité et de la mauvaise gouvernance donc, c était le paroxysme de la crise sociale et politique haïtienne. Cela voudrait dire que nous n avons pas pris la peine de construire l avenir sous des bases solides, et ce, en dépit des efforts et des combats menés par des illustres intellectuels qui étaient préoccupés par l état de dégradation du pays et la menace de sa disparition éventuelle. En effet, le pays est né sur un fond de crises. Cette thèse est développé par feu Leslie F. Manigat dans deux de ses ouvrages: un peuple et son histoire... une géohistoire à problème et la crise contemporaine haïtienne. le professeur Manigat a pris le soin d expliquer la crise haïtienne et a écrit ce qui suit: la période nationale comprend trois tranches d histoire encadrées par quatre crises (crise d orientation, crise de la société traditionnelle,...). De surcroit, sur la période préoccupation, il a produit une analyse historico-politique remarquable et a écrit ceci : «De 1908 à 1915, la crise politique est à son paroxysme et il n y pas d exutoire à la poussée profonde des privations, des frustrations, des refoulements et des dissentiments». C était donc l effondrement du système postassassinat de Dessalines. En outre, Professeur Yves Dorestal, analysant la situation chaotique du pays a tenu une phrase choquante dans laquelle il a mis à nu la faiblesse de toutes nos institutions et la défaillance de l État réactionnaire institué en Haïti au lendemain de l assassinat du pèrefondateur de la nation : «la seule chose qui n est pas en crise en Haiti, c est la crise elle même tant qu elle constante». La situation de désordre qui régnait dans le pays n était pas sans conséquences sur la vie des citoyens et notre existence de peuple, malgré le fait que nos intellectuels n ont jamais cessé de tirer la sonnette en vue de dissuader les politiques dans leurs bêtises quotidiennes et les inviter à prendre la voie loyale de la démocratie et de la bonne gouvernance. Mais, hélas! Le désordre et l ignorance ont eu le dessus sur l intelligence, car à cette époque de la désintégration de l État, chaque commandant d arrondissement était un chef d État en puissance. C était le temps des généraux d Haïti Thomas nous dit Dieudonné Fardin. En fait, C était la déroute de l intelligence, laquelle déroute poursuit tranquillement sa route au sein de l appareil étatique. Suivez mon regard! En effet, nous avons payé toutes nos bêtises à travers l humiliation que l occupation américaine nous a infligée, et qui a des conséquences très profondes sur notre existence de peuple parce que nos élites étaient incapables de sortir le pays du bourbier dans lequel elles avaient par action ou par omission contribué à le précipiter. Quelles leçons avonsnous tirées de l humiliation de 1915? L occupation a-t-elle pris fin avec le départ des yankees en 1934? Sommesnous devenus un État normal ou commettons-nous encore les mêmes erreurs? Nombreux sont ceux qui, à travers leurs études historiographiques et leurs recherches, ont tenté de retracer de manière spécifique ou circonstanciée les origines et causes de l occupation Américaine de Pour certains dont Sténio Vincent et Cary Hector, il faut rechercher les causes du débarquement des blancs dans le l absence de cohésion sociale, la crise politique et la faillite des classes dirigeantes (la JEUDI 05 JUILLET 2018 N L occupation américaine d Haiti de1915 : entre origines endogènes et l expansionnisme-impérialiste des Américains classe féodale et la bourgeoisie commerçante). Pour d autres, dont les historiens Pierre Buteau et Michel Soukar et le Professeur Jean Anil Louis Juste, il faut analyser le débarquement de l occupant à partir de l expansionnisme-impérialiste des Américains mis en place depuis la fameuse doctrine de Monroe en D autant que l impérialisme est le stade suprême du capitalisme s il faut croire, Lénine. À ce sujet, les opinions divergent et se complémentent, car au-delà des problèmes qui existaient à l interne, les premières démarches entreprises par les autorités yankees auprès des dirigeants haïtiens entre 1903 et 1915 en vue d obtenir le contrôle exclusif de la gestion des douanes confirment dans un certain sens, le fait impérialiste développé par les historiens, Pierre Buteau, Michel Soukar et Suzy Castor. Donc, la déliquescence sociopolitique avait servi de prétexte aux américains pour imposer leur plan hégémonique. Cependant, il faut tout de même souligner qu ils semblent tous avoir raison, car les idées se complètent en dépit de leurs divergences sur les origines du malheur qui s était abattu sur le pays le 28 juillet Si pour certains, il est clair que l intervention des militaires américains en Haïti, le 28 juillet 1915, s inscrit dans un cadre global, on ne peut nier que le poids des crises internes récurrentes leur a offert le prétexte qui justifie leur présence dans le pays entre 1915 et Quelle a été la situation sociopolitique et socio-économique du pays avant l occupation yankees? Qu est-ce qui a précipité le jeune État haïtien vers l abime? a) Les origines endogènes du débarquement des blancs ou l effondrement systémique. Pour les tenants de la thèse des origines internes du débarquement des blancs, la situation de «chen manje chen» qui régnait dans le pays, la course effrénée pour le pouvoir et le mépris de la classe dominante par rapport aux démunis ont détruit le rêve dessalinien de créer un État prospère, civilisé, inclusif dans l hémisphère occidental sont les multiples causes du débarquement des blancs. Durant les années qui précèdent l occupation américaine, les élites haïtiennes n arrivaient pas à résoudre les problèmes fondamentaux qui font souffrir rageusement la population. Sténio»»»» suite page 8

8 8 N JEUDI 05 JUILLET 2018 Vincent, a écrit, dans son ouvrage, en posant les jalons, depuis l assassinat du père de la nation, Jean Jacques Dessalines, nous prenions la voie de l occupation du pays par une force étrangère. Il poursuit son analyse pour dire que notre destin de peuple se joua depuis la mort tragique de l empereur et ouvre la voie aux luttes fratricides entre les deux groupements aristocratiques (les élites noires et mulâtres). il faut savoir que depuis 1807 (Affaire Goman) le pays était constamment secoué par des guerres civiles qui créaient une situation d instabilité nuisible au progrès social et économique. En outre, de l avis de Sténio Vincent, notre déliquescence politique (guerres civiles, gâchis administratifs et financiers; désordres politiques et économiques, instabilité gouvernementale, etc.) est la cause déterminante de l occupation et n aurait peut-être pas d objet sans elle. C est qu Haïti allait à la dérive, au gré des coups d État militaires qui se multipliaient ; les fripons succédaient aux incapables, l injustice régnait en même temps que le désordre. C était le temps des généraux vainqueurs. Cette situation politique tendue à l extrême avait entravé l évolution du peuple haïtien et le faisait discréditer à l extérieur. Le système sociopolitique haïtien constituait une forme d esclavage pour les masses. Léon François Hoffman, critique littéraire et spécialiste de la littérature haïtienne, fin connaisseur de l histoire d Haïti, dans son ouvrage, Roman haïtien: idéologie et structure, a repris les analyses produites par Roger Gaillard sur la situation d Haïti à cette triste époque, dite «des baïonnettes» : «Le pouvoir politique, instrument de domination de ces deux couches de la classe dominante (propriétaires terriens et bourgeoisie commerçante, les uns plutôt noirs, les autres plutôt clairs), est devenu l enjeu d implacables luttes entre ces couches, aussi bien qu à l intérieur de chacune d elles». Gaillard poursuit ses analyses radiographiques, sur l état de délabrement du pays, pour dire que : «les divers clans font et défont les gouvernements par l intermédiaire de leurs équipes de «politiciens» qui défilent à la tête de l administration publique, s alliant, se remplaçant, s exilant, s entretuant, sans omettre, par la même occasion, de se garnir copieusement les poches». En fait, la crise dont le pays était en proie avait menacé les structures mêmes de la société. La nation vivait dans l agitation et dans l angoisse. Aucune garantie des biens et des personnes. C était le temps de la barbarie. Donc, le chaos était à son comble! Bon nombres d intellectuels ont dénoncé les continuels déchirements fratricides comme la cause directe de l infamie de l occupation. Offusqué par la déliquescence politique et alarmé par la triste situation du pays (guerres civiles, gâchis administratif et financiers; désordres politiques et économiques, instabilité gouvernementale sans lesquelles l occupation américaine n aurait pas lieu) Hannibal Price avait parlé ainsi : «La société haïtienne ne peut descendre plus bas. Il faut qu elle se redresse ou qu elle périsse. Dans cinquante ans, nous serons une nation encore petite mais respectable et respectée sinon crainte ou bien nous serons rien». Il va sans dire qu il faut rechercher l occupation américaine, dans l effondrement systémique de la situation troublante s étendant de la mort de Dessalines aux gouvernements éphémères ( , soit six présidents dans quatre ans) est, selon Leslie Manigat, le paroxysme de la crise politique. La situation de déréliction et de faillite de la classe dirigeante parvenait à un État ligoté, quasi inexistant, incapable de voler à la rescousse des plus faibles (les paysans) longtemps relégués aux oubliettes de l histoire. En fait, La situation économique du pays était lamentable. Les citoyens pouvaient à peine s offrir un plat par jour. La bourgeoisie traditionnelle au lendemain de l indépendance avait fait du commerce leur principal leitmotiv en vue de construire une classe capable d entrer en compétition avec les autres classes dominantes de la caraïbe et de l Amérique du Sud. L économie de rente favorisait les politiques et les hommes du bord de mer qui eux-mêmes étaient des faiseurs de Président. Donc, «mezi lajanw, mezi pouvwaw». Frédéric Marcelin disait: «de tout temps les hommes du bord de mer ont toujours été au pouvoir». En fait, la prise en otage de l espace du pouvoir par la bourgeoisie traditionnelle et syrolibanaise n est pas un fait nouveau dans l histoire politique haïtienne. C est donc une constante de l histoire nationale. En effet, La production agricole, abondante et diversifiée durant la période coloniale, devint une production de subsistance, ce qui s accompagna d une baisse considérable des exportations. Fred Doura, cité par Samuel Jean dans son article dans le National intitulé, l occupation américaine cent ans après : où en sommes-nous?, a écrit dans son ouvrage Haïti, histoire et analyse d une extraversion dépendante organisée (Montréal, Éditions DAMI, 2010) que «Dans une pratique presque similaire de la période coloniale, Haïti fonctionne sur la voie d une économie dépendante et désarticulée, en misant sur une agriculture d exportation de biens primaires dont le pays n est pas maître des cours». Pour certains, la structure économique du pays pendant tout le XIXe siècle est marquée par la prédominance du militarisme donc, la survivance des rapports de production féodale faisait de chaque propriétaire terrien une force économique. Ce qui entraîne une baisse considérable des exportations. La spirale de la dette qui a castré, selon l historien Benoît Joachim, l économie nationale, a fini par étouffer le projet de liberté de nos ancêtres. À la veille de l occupation américaine, dans la mesure où s approfondissait la crise générale de la société féodale haïtienne, s accentuait aussi le chaos financier. Suzy Castor nous dit que la dette extérieure avait augmenté au point de dépasser la capacité de paiement de la nation, car peu de temps avant l occupation, elle représentait un total de 22, 5 millions de dollars. À partir de 1914, le chaos politique plongea l économie, les finances et la vie nationale dans le désespoir et l anarchie. Qu avons-nous faire pour redresser l économie nationale? La situation chaotique dans lequel vivait le pays inquiétait tous les intellectuels nationalistes et les défenseurs intraitables de l héritage commun, dont Demesvar Delorme qui avait évoqué dès 1873 dans ses Réflexions diverses sur Haïti le spectre du débarquement des Américains sur le sol dessalinien en ces termes : «Si jamais, Haïtiens, vous perdez votre nationalité, ce dont Dieu vous garde! Vous n aurez pas chez vous le droit de parler en hommes. Vous serez réduits à baisser la tête TRIBUNE»»»» suite de la page 7 L occupation américaine d Haiti de1915 : entre origines endogènes et l expansionnisme-impérialiste des Américains devant l étranger». Et comme, au souvenir de votre histoire, on sera toujours dans la crainte d un soulèvement de votre part, vous serez maintenus dans une sujétion aussi dure que l esclavage. Selon Herold Toussaint, l ambition du pouvoir et les différentes luttes fratricides font partie des causes qui provoquèrent l intervention Américaine en Haiti. En effet, ceux qui pensent que ce sont les causes endogènes qui ont provoqué le débarquement des blancs n ont peut-être pas tort, mais on ne saurait négliger le contexte géopolitique et géoéconomique de l époque, particulièrement la montée expansionniste des Américains dans les caraïbes. b) les origines exogènes de l occupation ou la montée impérialiste étasunienne. Les troubles à travers le pays n ont été qu un prétexte pour occuper le pays. Mettre fin au «carnival of barbarism» que constituait les lynchages de Vilbrun Guillaume Sam et Charles Oscar Étienne. Fernham avait déclaré que l occupation Américaine permettra de mettre un terme au chaos qui prévalait et de créer la stabilité nécessaire pour favoriser l investissement dans les plantations agricoles. D ailleurs, depuis la déclaration du président Monroe adressée au Congrès de son pays en 1823, les Etats-Unis avait clairement exprimé sa volonté de dominer l Amérique et d y exercer un contrôle exclusif. Au cours du XIXe siècle, les États-Unis décident de mettre fin à la tradition isolationniste adoptée par les premiers chefs d État. Ainsi, ils entament une politique expansionniste qui vise particulièrement la région des Caraïbes. La domination des caraïbes et de l Amérique Latine fait partie aux yeux des classes dirigeantes étasuniennes, de leur destinée. Au cours de la dernière décennie du 19ème siècle, la réalisation de ce projet s avère une nécessité impérieuse. C est dans ce contexte de projection de la puissance économique et militaire des États-Unis pour devenir un rex inter pares avec ses rivaux européens en Amérique latine et dans la caraïbe qu il faut alors comprendre l invasion et l occupation d Haïti. Suzy Castor, Passant en revue les causes profondes du débarquement des blancs en Haïti, énumère les trois éléments»»»» suite page 9

9 TRIBUNE suivants : «La National Railroard Co.», «La Banque Nationale», «La Diplomatie des dollars». À l époque le gouvernement américain appuyait le Big business menait une politique d éviction des politiques européens du continent Américain. Après la guerre de Sécession, l économie américaine et son commerce avaient connu une expansion inégalée. Ils commençaient à intégrer le monde de la technologie et industriel parce qu ils avaient des ambitions impérialistes. En effet, le développement industriel s accompagna de phénomènes économiques importants, caractéristiques de l avènement de l impérialisme. Des exigences liées à cette croissance économique, les Américains se tournent vers l extérieur et se lance à la conquête de nouveaux marchés pour faire écouler leurs produits. C est en ce sens qu ils se sont mis en face les puissances européennes qui exerçaient un contrôle sur l économie de certains pays du continent américain. Donc, l heure était venue de mettre en application véritable la doctrine de Monroe. Les yankees dans leur visée impérialiste convoitaient déjà Haïti par rapport à sa position stratégique et géographique. Le discours d un sénateur de l Idaho en 1904 que nous reprenons ici montre clairement une certaine préméditation dans l invasion : «L île d Haïti est, dans l Océan, la terre la plus proche du Canal de Panama qui puisse être obtenue, sous certaines conditions, par le gouvernement américain». Pour les États-Unis, en ce début du 20ème siècle, Haiti doit être soumise au strict contrôle de l Empire. Situé au cœur de la Caraïbe, elle constituait un élément du glacis défensif pour la protection du canal interocéanique. La question était suffisamment significative pour l expliquer l intention des Américains d occuper Haiti. Pour eux, la mainmise sur Haiti par une autre puissance pouvait menacer leur prépondérance dans la mer des Caraïbes. Cette intervention était également liée avec le conflit qui existait entre les Américains et les européens. On peut en toute quiétude avancer que les américains nourrissaient l idée de l invasion d Haïti avant même leur percée hégémonique. Donc, la politique étrangère des américains consistait à maintenir leur suprématie absolue dans les régions des caraïbes, de l Amérique centrale afin de défendre la ligne vitale du canal de Panama. Depuis le message au congrès du 6 décembre 1904, les yankees s étaient attribué un rôle de police régionale qui allait par la suite devenir internationale. Désireux de maintenir la paix et la stabilité dans le continent pour protéger ses investissements et ceux de ses ressortissants dans des États qui étaient incessamment en proie à des crises politiques, ils ont effectué toute une série d interventions militaires. La série d interventions des États- Unis en Amérique : Nicaragua (1895) ; Cuba et Porto Rico (1899), Venezuela (1903) ; République dominicaine, Colombie et Panama ( ) témoigne longuement de sa volonté hégémonique. C est ainsi qu il faut voir la déclaration de Théodore Roosevelt à travers sa politique du Big stick au 58ème congrès des États-Unis : «tous les pays dont le peuple se comporte bien peuvent compter sur notre amitié. Si tous les pays (...) progressaient dans la civilisation comme cuba et beaucoup d autres Républiques des deux Amériques, nous n aurions plus de raison de nous immiscer dans leurs affaires; nous n interviendrons que dans la dernière extrémité». Tout cela n est que prétexte pour cacher la visée expansionniste de l oncle Sam. L intervention américaine n avait pas été une opération de pure générosité. Cet acte s inscrit dans une phase particulière de l économie mondiale et de déploiement de l impérialisme étatsunien. En Haïti, les investissements étatsuniens étaient de plus en plus conséquents, totalisant 15 millions de dollars en 1914 dans le domaine ferroviaire, portuaire et énergétique. La moitié des réserves de la Banque nationale d Haïti était la propriété de capitaux états-uniens. En effet, la banque Nationale s était transformée comme l instrument efficace de la volonté américaine de domination et de conquête. En prônant l Amérique aux Américains, les Etats-Unis considéraient l espace haïtien comme un prolongement de son marché. Ils voulaient profiter de débouchés commerciaux d Haiti et des emprunts de l État qui profitaient aux capitaux européens. Pour Leslie Manigat, c était la substitution de la prépondérance Américaine à la prépondérance française. L intervention de 1915 a marqué le passage de l hégémonie des capitaux européens à celle des capitaux américains sur le marché américain. En fait, l enlèvement de la réserve d or de la banque nationale de la République au montant de dollars, le 17 décembre 1914, par un commando du croiseur USS Machias, est la preuve la plus flagrante de la volonté étasunienne d accaparer les finances en vue de se faire une santé financière et économique. Il s agissait d un acte de piraterie pur. Mais il n y a aucune résistance de la part des autorités haïtiennes. Comme l a montré, l écrivain américain James Weldon Johnson cité par Dantès Bellegarde, l intervention américaine n a été inspirée que par des intérêts financiers particuliers; c est pour permettre à quelques Américains de disposer à leur guide du trésor haïtien et de satisfaire leur instinct de domination que le débarquement des blancs a été faite. Cependant, ils disent avoir été intervenu pour protéger ses ressortissants qui occupaient quasi totalement le marché des capitaux haïtiens. En fait, pour certains, les discours qui présentent les guerres civiles comme l origine de l occupation cachent soit une manœuvre politique, soit une ignorance absolue des dessous de la diplomatie américaine de l époque. Ils ignorent peut-être le contexte géopolitique et géoéconomique de la première guerre mondiale qui a favorisé l émergence impérialiste international étatsunien. Cependant, il faut reconnaitre que la déchéance nationale a servi comme un bon prétexte par les américains sans laquelle le débarquement étatsunien le 28 juillet aurait été impossible. Reste en tout cas l évidence historique et documentaire conforte d emblée la démarche d appréhension d un faisceau de causalités inter reliées plutôt que celle d une causalité unidirectionnelle. Donc, les faits sont entrecroisés et ont abouti à notre humiliation et la violation du principe de l autodétermination des peuples à disposer d eux mêmes. Me Atzer Alcindor, Av. Références bibliographiques JEUDI 05 JUILLET 2018 N »»»» suite de la page 8 L occupation américaine d Haiti de1915 : entre origines endogènes et l expansionnisme-impérialiste des Américains 1) Anglade, Georges, L Espace haïtien, Montréal, Édition Presses Universitaire du Quebec, ) Bellegarde, Dantes, la Résistance Haïtienne, Port-au-prince, Edition Fardin, 2004, 166 pages. 3) Bellegarde, Dantes, l occupation Américaine d Haiti: ses consequences morales et économiques, Port-au-Prince, Edition Fardin, 2004, 99 pages. 5) Castor, Suzy, l occupation Américaine d Haiti, Port-au-Prince, CRESFD,1988, 272 pages. 6) Edmé, Roody, Vivre sous l occupation, Conjonction ( revue franco-haitienne), 2015, P ) Fardin, Dieudonné, Histoire de la litterature haitienne Tome 4, Port-au- Prince, Edition Fardin, ) Gaillard, Roger, Les Blancs débarquent ( ), Port-au-Prince, imprimerie, Le Natal. 9) Hector, Cary, Aux origines endogènes de l Occupation d Haiti ( ): Gouvernance chaotique, dissensus national, faillite de la construction l Étatnation, Conjonction ( revue francohaitienne ), p ) Hibbert, Fernand, Les simulacres, Portau-Prince, Edition Fardin, ) Pierre, Ericq, la paysannerie haitienne et le secteur agricole, pendant et après l occupation de in cent ans de domination de l Amerique du Nord sur Haiti, Port-au-Prince, C3 édition, 2015, p ) Péan, Leslie, Aux origines de l État Marron en Haiti, Port-au-Prince, Édition UEH, 2009, 391pages. 13) Occupation Américaine : entre les présupposés de l époque et la réalité, Publié le dans Le Nouvelliste. 14) Fils-Aimé, Marc-Arthur, Haiti : L occupation américaine et ses conséquences profondes, publié à AlterPresse, le 20 Mai 2008.

10 MONDE Les bombardements contre les secteurs encore tenus par les rebelles dans le sud de la Syrie ont repris mercredi soir après l annonce par les insurgés d un échec des négociations avec la Russie, alliée du régime, qui cherche à les convaincre de rendre leurs armes. Selon une source de l opposition proche des pourparlers, la délégation russe avait prévenu mardi les rebelles que mercredi serait le dernier jour pour les négociations et qu ils devraient donner leur réponse finale. Les forces du régime ont lancé le 19 juin une offensive pour reprendre les territoires insurgés du sud syrien, secteur sensible qui borde la frontière avec la Jordanie et le plateau du Golan en majeure partie occupé par Israël. Adoptant une stratégie alliant bombardements meurtriers et négociations parrainées par Moscou, le pouvoir du président Bachar al-assad a reconquis une trentaine de localités rebelles dans la JEUDI 05 JUILLET 2018 N L ancien président équatorien Correa dénonce un complot AFP / Aris OikonomouL ancien président de l Equateur Rafael Correa, sous le coup d un mandat d arrêt émis par la justice de son pays, photographié lors d un entretien accordé à l AFP à Bruxelles, le 4 juillet L ancien président de l Equateur Rafael Correa, sous le coup d un mandat d arrêt émis par la justice de son pays, a dénoncé mercredi un complot politique, depuis la Belgique où il habite depuis un an. Il y a tout un complot, a soutenu M. Correa, lors d un entretien accordé à l AFP à Bruxelles, en accusant l actuel président Lenin Moreno d être derrière tout cela. La justice équatorienne a lancé mardi un mandat d arrêt contre l ancien président, au pouvoir de 2007 à 2017, et a saisi Interpol en l accusant d avoir commandité une tentative d enlèvement d un opposant, Fernando Balda, en Lenin Moreno a été le vice-président de Rafael Correa de 2007 à 2013, avant d entrer en conflit avec lui. Il y a une feuille de route déjà tracée. Ils veulent m impliquer dans ce procès, j insiste, pour que je ne puisse pas retourner dans mon pays avant huit, dix ans, a accusé l ancien président. Il a estimé être mis en cause dans cette affaire sans aucune preuve, sur la base du témoignage d un policier qui a passé sept heures la veille avec le procureur en apprenant sa leçon, disant que le président l a appelé pour lui demander d enlever Balda. M. Correa a ainsi déploré une judiciarisation de la politique en Equateur. Pous ses conseils en Belgique, l avocat Christophe Marchand et le professeur de droit international Ludovic Hennebel, l ensemble de la procédure est marquée par une série d exceptions aux règles élémentaires du procès équitable et des garanties judiciaires les plus fondamentales. Selon eux, les violations manifestes des droits de Monsieur Correa ne font que conforter l hypothèse d une campagne de manipulation médiatique à des fins politiques, écrivent-ils dans un communiqué. Fernando Balda, ex-parlementaire du Parti Société Patriotique (PSP), opposé à Rafael Correa, affirme qu en 2012 à Bogota (Colombie), cinq personnes agissant sur ordre présidentiel l avaient contraint à monter dans une voiture. Mais la police colombienne avait intercepté le véhicule et fait échouer l enlèvement. Mardi, la justice équatorienne a lancé un mandat d arrêt contre Correa, et alerté Interpol, après avoir accepté les requêtes du procureur général Paul Pérez sur la participation présumée de l exprésident socialiste aux délits d association de malfaiteurs et enlèvement. Le parquet équatorien exigeait que M. Correa se présente tous les 15 jours devant le tribunal à partir du 2 juillet. Résidant en Belgique, ce dernier avait proposé de se présenter à la place devant le consulat équatorien, ce que la justice a rejeté. Mais pour Rafael Correa, Interpol comme la Belgique pourraient bien refuser d exécuter le mandat d arrêt. Interpol prend son temps, analyse l affaire et, si elle est politique, la rejette. Nous avons la profonde conviction qu il va la rejeter, parce qu il n y a rien de plus politique que cela, a estimé l ancien président. - Asile politique - En Belgique, le pays d origine de son épouse, depuis mai 2017 après son départ du pouvoir, Rafael Correa a indiqué à l AFP que lui et ses avocats n ont pas exclu la possibilité d y demander l asile politique. Rentrer en Equateur serait un suicide dans les conditions actuelles. Si j étais célibataire, je le ferais. Mais pourquoi sacrifier à nouveau ma famille? Après l avoir délaissée pendant dix années pour me consacrer entièrement à ma patrie et transformé le pays - ce que personne ne peut nier - j ai décidé de leur offrir la tranquillité en Belgique, a expliqué M. Correa. L ancien président a été victime d attaques, qui lui permettent de croire que sa vie et son intégrité sont menacées, ont également indiqué ses avocats. En février, les Équatoriens ont approuvé par référendum une limite au mandat présidentiel, empêchant Rafael Correa de revenir en Une victoire pour Lenin Moreno dans sa lutte avec lui. Pendant son mandat, Rafael Correa a souligné avoir lancé des réformes, augmenté les dépenses sociales, réduit les profits des compagnies pétrolières et suspendu certains paiements de dettes qu il considérait comme illégitimes. Depuis son élection l année dernière, Lenin Moreno n a cessé de démanteler son héritage de gauche, faisant des ouvertures au monde des affaires et à la droite. Syrie: reprise des raids dans le sud après l échec des pourparlers Russie/rebelles AFP/Archives / SAUL LOEB Le président américain Donald Trump et son homologue nordcoréen Kim Jong Un à Singapour, le 12 juin juin 2018 AFP/Archives / SAUL. AFP province de Deraa, notamment avec des accords dits de réconciliation qui s apparentent à des capitulations. Une pause dans les combats avait débuté il y a quatre jours pour ouvrir la voie à des négociations entre les Russes et les rebelles qui contrôlent encore des secteurs dans le sud. Mais les insurgés ont annoncé mercredi l échec des négociations. Les négociations n ont abouti à aucun résultat: les Russes ont insisté pour que l artillerie lourde (des rebelles) soit abandonnée en une seule fois, a indiqué à l AFP le porte-parole d un regroupement de factions rebelles, Ibrahim al- Jabbawi.»»»» suite page 10

11 10 N JEUDI 05 JUILLET 2018 Macron appelle à Lagos les Africains à réussir en Afrique Le président français Emmanuel Macron a appelé l Afrique et l Europe à construire des solutions gagnant-gagnant, notamment sur le dossier des migrants, en s adressant mercredi à 300 jeunes entrepreneurs, moment clé du second jour de sa visite au Nigeria. Affirmant que les deux continents avaient un destin commun, M. Macron a détaillé sa vision face à la crise des migrants qui ébranle l Union européenne et qui devra être réglée sur le long terme en Afrique. Nous devons résister aux émotions de court terme (...) et travailler avec les gouvernements africains, a expliqué en anglais Emmanuel Macron, qui s exprimait dans un grand hôtel de Lagos. La réponse durable est de construire un avenir meilleur dans les pays africains, comme le Sénégal, la Côte d Ivoire ou le Nigeria, d où partent des jeunes faute d opportunités économiques et de perspectives. Il y a une réponse, elle est pour partie sécuritaire et politique. Nous la portons en mieux protégeant nos frontières collectives, en aidant les pays de transit à mieux protéger»»»» suite de la page 9 - Désaccord sur les armes - Pas de négociations sous la menace, a indiqué dans la soirée sur son compte Twitter le regroupement, réclamant des pourparlers sous l égide de l ONU. Une source de l opposition proche des pourparlers a indiqué que les rebelles étaient prêts à abandonner leur artillerie lourde, mais progressivement. Conséquence de l échec des pourparlers: des raids aériens ont visé en soirée quatre localités de la province de Deraa, menés par la Russie ou le régime, pour la première fois en quatre jours, selon l Observatoire syrien des droits de l Homme (OSDH). Lors des négociations, les Russes POOL/AFP/Ludovic MARIN/Le président français Emmanuel Macron fait un selfie pendant une visite dans une école française à Lagos le 4 juillet leurs frontières, a-t-il confié aux journalistes. Le président a réaffirmé la nécessité de maîtriser la démographie en Afrique : Quand vous êtes un pays pauvre où vous laissez la démographie galopante, vous avez sept ou huit enfants par femme, vous ne sortez jamais de la pauvreté, a-til déclaré dans une interview à Radio France Internationale et France 24. Parce que même quand vous avez un taux de croissance de 5 ou 6% vous n arrivez jamais à en sortir, d autant que la concentration de la richesse ne se fait pas bien, selon le chef de l Etat français, qui a dit assumer cette position, malgré les critiques qu elle peut engendrer sur ont proposé que les rebelles remettent leurs artilleries lourde et moyenne et qu ils rejoignent la vie civile ou s enrôlent dans des forces progouvernementales antijihadistes. L initiative russe refuse, pour le sud, tout transfert de combattants ou de civils vers d autres régions insurgées en Syrie, comme ce fut le cas lors de la reprise d autres bastions rebelles. Le plan prévoit aussi le retour de l armée dans ses casernes et des institutions gouvernementales dans la région, ainsi que le déploiement de la police du régime. Dans le même temps, les efforts diplomatiques se poursuivent, avec une rencontre mercredi à Moscou entre le ministre jordanien des Affaires étrangères Ayman al-safadi le continent. En répondant debout, micro à la main, aux questions de jeunes actifs, Emmanuel Macron a reproduit l un de ses exercices préférés à l étranger, testé à Ouagadougou et reproduit à New Delhi, Washington et Aix-la- Chapelle. Dans la matinée, il a inauguré l Alliance française de Lagos, abritée dans une villa coloniale rénovée et mise à disposition par Mike Adenuga, milliardaire nigérian qui a fait fortune dans le pétrole, les télécommunications et les services. Le réseau des Alliances françaises, qui comprend 832 écoles pour plus de élèves, permet de faire vibrer la culture française partout et son homologue russe Sergueï Lavrov. La priorité pour résoudre la situation dans le sud de la Syrie est de trouver une solution politique, a déclaré M. Safadi en conférence de presse, réclamant un cessez-le-feu. Le régime a ouvert ce nouveau front dans le sud après avoir consolidé son pouvoir sur Damas et ses environs, en chassant rebelles et jihadistes, et avoir repris d autres régions. Il contrôle actuellement plus de 60% du territoire, selon l OSDH. - Civils déplacés - Face à l offensive du régime dans le sud, la communauté internationale se révèle, une nouvelle fois, impuissante. Depuis 2011, toutes les initiatives MONDE dans le monde, a salué le président. Emmanuel Macron s est également entretenu avec l écrivain nigérian Wole Soyinka, notamment des conflits communautaires dans son pays, du groupe jihadiste Boko Haram et des échanges culturels entre l Afrique et l Europe. Le président a terminé cette courte tournée africaine par une rencontre avec de jeunes basketteurs pour la signature d un contrat entre l Agence française de développement (AFD) et la fédération américaine de basketball (NBA) pour développer les infrastructures sportives en Afrique. Les deux infrastructures investisseront six millions de dollars chacune afin de permettre à cinq millions de jeunes de jouer au basket dans six pays pour les cinq prochaines années, a précisé Amadou Gallo Fall, directeur général de la NBA pour l Afrique. Cette initiative fait suite au lancement en février à l Elysée, à l occasion de la visite du nouveau président du Liberia, l ex-footballeur George Weah, d une plateforme de transformation de l Afrique par le sport. Syrie: reprise des raids dans le sud après l échec des pourparlers Russie/rebelles internationales visant à trouver une solution à ce conflit qui a fait plus de morts ont échoué. Le Conseil de sécurité de l ONU doit tenir jeudi une réunion d urgence à huis clos pour discuter de la situation dans le sud, selon des sources diplomatiques. Les violences dans cette région ont fait entre et déplacés depuis le 19 juin, selon l ONU, certains trouvant refuge près des frontières jordanienne et israélienne, où ils vivent dans un dénuement total. Mais ni la Jordanie ni Israël ne veut les accueillir et, face au risque d une crise humanitaire, l organisation Human Rights Watch a appelé mercredi les deux pays à ouvrir leurs frontières.

12 12 N JEUDI 05 JUILLET 2018 ÉCONOMIE Protectionnisme : une balle dans le pied de l économie américaine tirée par Trump «Le déficit commercial américain est une balle perdue» de la politique de Trump, selon Philippe Uzan, d Edmond de Rothschild AM. (Crédits : Leah Millis). Le risque croissant de guerre commerciale depuis le début de l année apparaît comme la première source d incertitude des marchés dans le monde. Les mesures protectionnistes de Donald Trump semblent n avoir que des conséquences négatives, aux Etats-Unis comme à l international. Presque un an et demi après l entrée en fonction du président américain Donald Trump, l élan protectionniste qu il a impulsé dans le monde entier est devenu le risque géopolitique majeur, générateur d incertitudes sur les marchés et dans les milieux d affaires. Alors que les nuages politiques s accumulent sur tous les continents - avec l émergence de leaders forts, une fragmentation inédite des parlements et des rendez-vous électoraux importants à venir -, le protectionnisme apparaît comme une «balle dans le pied» tirée par Trump lui-même, selon Philippe Uzan, directeur des gestions chez Edmond de Rothschild Asset Management France. Les mesures entrées en vigueur sont récentes, à commencer par les taxes à l import sur l acier et l aluminium fin mars. Une deuxième salve de taxes s applique ce mois-ci. Pour l instant, il est difficile de chiffrer leur impact macroéconomique : on perçoit surtout les inquiétudes des entreprises déplorant un manque de visibilité, ce qui s est traduit par un premier semestre en «tôle ondulée» sur les marchés, selon Philippe Uzan. «Trump se tire une balle dans le pied avec le protectionnisme et le déficit commercial américain est une balle perdue de sa politique qui l accentue» analyse Philippe Uzan. Pourtant cheval de bataille de la campagne de Donald Trump, la balance commerciale s est elle aussi détériorée, avec un déséquilibre des échanges qui s est creusé, de 11,7% au mois de mai avec la Chine notamment, au détriment de Washington. Ces «balles perdues» sont les effets indésirables d une politique imprévisible qui divise au sein des Américains. Un protectionnisme «incompréhensible» Donald Trump avait commencé par surprendre positivement les milieux d affaires avec une réforme fiscale de grande ampleur votée fin Elle s était traduite par une ré-accélération de la croissance aux Etats-Unis, via des baisses d impôts importantes pour les ménages et surtout les entreprises, qui ont vu le taux de l impôt sur les sociétés passer de 35% à 21% dès 2018 en plus d autres avantages. Cet «énorme CICE» tel que le décrit Philippe Uzan avait permis une vraie reprise de l emploi, et même la réindustrialisation de certains états (également liée à la baisse des prix de l énergie). L investissement était bien reparti à la hausse. Cependant, la mise en place des mesures protectionnistes semble avoir enrayé cette embellie, d autant que ces taxes concernent aussi bien la Chine que les alliés traditionnels des Etats-Unis (Europe, Canada). Ces barrières douanières freinent de nombreux projets d investissement, et dans plusieurs pays la riposte n a pas tardé. Les entreprises américaines, loin d être protégées par ces mesures, sont aujourd hui victimes à la fois des répliques des droits de douane des pays avec lesquels elles avaient l habitude de travailler, mais aussi de leur propre pays en raison des taxes imposées sur les matières premières, comme l acier et l aluminium, situées très en amont dans la chaîne de valeur. En tout, on estime à 500 dollars de plus la production d une voiture aux Etats-Unis. «Le protectionnisme est incompréhensible car les entreprises n ont pas besoin de cela» s interroge le directeur des gestions d Edmond de Rothschild. «La réforme fiscale leur a déjà permis de faire repartir la croissance.» Les consommateurs subissent aussi la hausse des prix des produits importés. Le protectionnisme déchire les élus des deux bords et brouille les sensibilités politiques à l approche des élections de mi-mandat en novembre prochain. Aujourd hui, c est donc la politique qui semble avoir pris le pas sur l économie pure pour expliquer la remontée de la volatilité des marchés. La hausse des cours du pétrole après la sortie américaine de l accord sur le nucléaire iranien, le retour en fanfare des populismes ou encore les fragilités de la construction européenne participent de ce retour des incertitudes.

13 JEUDI 05 JUILLET 2018 N La FAO et l UNESCO pour la réalisation des Objectifs de développement durable à l horizon 2030 Un nouvel accord de collaboration vise à intensifier les progrès déployés vis-à-vis du Programme de développement durable à l horizon L Organisation des Nations Unies pour l alimentation et l agriculture (FAO) et l Organisation des Nations Unies pour l éducation, la science et la culture (UNESCO) ont renouvelé leur partenariat afin de redoubler d efforts en vue de réaliser les Objectifs de développement durable, notamment celui relatif à l Objectif Faim Zéro. M. José Graziano da Silva, Directeur général de la FAO, et Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l UNESCO, ont signé aujourd hui un nouveau protocole d accord à Paris. Cet accord intervient 70 ans après le premier partenariat entre les deux agences. «Ce nouvel accord ouvre un nouveau chapitre dans la relation entre nos deux organisations. Nous devons travailler ensemble de manière plus étroite afin de redoubler nos efforts et de réaliser les objectifs fixés par le Programme de développement durable à l horizon 2030», a déclaré M. José Graziano da Silva. Mme Audrey Azoulay, Directrice générale de l UNESCO, a salué cette initiative visant à renforcer la collaboration entre l UNESCO et la FAO, deux agences spécialisées et significatives du système onusien. «Le lien entre l éducation, la culture, l alimentation et la santé est au cœur des nombreux défis de notre siècle. Nous nous sommes engagés à renforcer notre collaboration dans ces domaines pour pouvoir bâtir une société avec un avenir durable», a-t-elle souligné. Dans le cadre du partenariat, la FAO et l UNESCO se sont entendus pour soutenir le développement de modules de formation, d outils pédagogiques et de sessions pratiques pour les écoles secondaires, les universités et les champs-écoles paysans. Ces modules porteront sur la sécurité alimentaire et les systèmes alimentaires durables. Les agences devront également explorer les opportunités d éducation nutritionnelle et celles nécessaires afin de mettre en place un système de nutrition sain au sein des écoles. Cet accord s appuiera sur le travail effectué conjointement, actuellement mis en œuvre dans des camps pastoraux au Soudan du Sud où des formations en lecture et en calcul fournies par l UNESCO ont été intégrées au cœur d une stratégie de champs-écoles éleveurs de la FAO. En d autres termes, cela signifie que les jeunes peuvent suivre les programmes scolaires ordinaires, ainsi que d autres cours propres à la gestion du bétail et à la diversification des moyens d existence. La FAO et l UNESCO développeront une plateforme conjointe de partage des connaissances portant notamment sur le lien entre alimentation, culture et paix et développeront des projets éducatifs spéciaux dans les régions rurales pauvres et touchées par un conflit. Prix jeunesse pour les ODD Les deux agences, en coopération avec plusieurs organisations internationales, les gouvernements et de grandes organisations de jeunes, développeront une plateforme mondiale pour les jeunes afin que ces derniers puissent promouvoir les ODD de manière active au sein de leurs communautés tandis qu un Prix jeunesserécompensera les contributions exceptionnelles. Protéger l héritage agricole La FAO poursuivra son travail sur les Systèmes ingénieux du patrimoine agricole mondial (SIPAM) et s appuiera sur les Systèmes de patrimoine mondial de l UNESCO. La coopération explorera également les synergies entre la Convention du patrimoine mondial de 1972 de l UNESCO et le SIPAM dans le domaine des pêches durables, de la conservation de la faune, des zones protégées, du changement climatique et des forêts. Les agences travailleront également à identifier les éléments vivants du patrimoine qui pourraient être associés aux systèmes de patrimoine agricole et passeront en revue les mesures en vue de les protéger à l échelle nationale.

14 14 N JEUDI 05 JUILLET 2018 L article de Pierre-Yves Roy, «Comment transformer le créole haïtien en un produit de développement durable» (Le National, 26 juin 2018) mérite que l on s y arrête pour plusieurs raisons. Car à le lire avec la meilleure attention, il s agit manifestement d un texte confus, verbeux, farci d impropriétés lexicales et grammaticales et qui ne présente pas d argumentation rigoureuse capable d enrichir le débat linguistique. Une première observation s impose. De manière générale, on conviendra que tout citoyen a le droit de s exprimer sur la problématique linguistique haïtienne : celle-ci n est pas la chasse gardée des linguistes et les spécialistes des sciences du langage doivent être à l écoute de l opinion des sujets parlants. En revanche, lorsque des non linguistes estiment être capables de proposer une manière de voir sinon des «solutions» relatives à l aménagement linguistique en Haïti, ils doivent à leur tour être réceptifs aux enseignements comme aux perspectives formulées par les professionnels de la langue. Mais en ce qui a trait à l aménagement du créole aux côtés du français, l amateurisme, il faut en convenir, est une bien mauvaise boussole Pour mieux situer le propos de Pierre-Yves Roy, il est utile de rappeler que son point de départ est l article «Le créole, «seule langue officielle» d Haïti : mirage ou vaine utopie?» (par Robert Berrouët- Oriol, Le National, 7 juin 2018). L article «Comment transformer le créole haïtien en un produit de développement durable» fait suite à celui paru sur les réseaux sociaux et sur le site Potomitan le 9 juin 2018 sous le titre «Le créole, seule langue officielle d Haïti? Oui, c est possible et obligatoire!», texte de Pierre-Yves Roy lui aussi confus et dénué d une argumentation rigoureuse et crédible. Pierre-Yves Roy ne se prive pas d introduire des éléments de confusion dans son article du 26 juin Ainsi, il attribue à Gérard-Marie Tardieu auteur du livre «Yon sèl lang ofisyèl» («une seule langue officielle»)--, la paternité d un article paru dans Le Nouvelliste du 31 mai dernier, «Yon sèl lang ofisyèl pou dechouke mantalite nou». Mais qu à cela ne tienne, Pierre-Yves Roy dit bien de quel lieu il parle : «( ) c est interpellé par les interrogations [sic] de quelques-uns de mes lecteurs, et aussi, confiant dans la discipline [sic] de ma formation de financier et d administrateur des affaires que je me sens obligé de partager avec des intéressés des idées qui leur seront peut-être utiles quand le problème linguistique haïtien aura été résolu.» Le propos éditorial du «financier administrateur des affaires» mérite d être bien compris en dépit de sa tortueuse formulation : «La tâche d établir le CH [créole haïtien] comme seule langue officielle d Haïti nous est échue [sic] d un ordre économique et sociolinguistique de taille, qui se fond [sic] sur les trois paramètres suivants: (i) Haïti manque de moyens adéquats pour aménager équitablement deux langues officielles; (ii) la faillite [sic] de la langue française en Haïti, qui affiche un taux inférieur à 10% de locuteurs après plus deux siècles de pratique; (iii) le classement [sic] du créole comme seule langue officielle d Haïti serait une source de revenus non négligeable à l économie du pays.» Telle est donc la «thèse» centrale de Pierre-Yves Roy : faire du créole la seule langue officielle d Haïti serait, pour le pays, une source de «revenus» non négligeable. Le lecteur attentif aura noté que le «financier administrateur», loin d en faire la démonstration argumentée, se garde de chiffrer de tels revenus à l échelle du pays. Selon la même «logique» de l absence de démonstration, Pierre-Yves Roy ne juge pas utile de démontrer qu «Haïti manque de moyens adéquats pour aménager équitablement deux langues officielles». Et confondant l objet-langue et les moyens mis en œuvre pour l acquérir, le «financier administrateur», sans doute le seul à avoir mené des enquêtes démolinguistiques au pays, pose qu en Haïti la langue française en «faillite», dit-il, «affiche un taux inférieur à 10% de locuteurs». Il y a lieu ici de rappeler que le domaine des statistiques démolinguistiques n est pas un avatar fantaisiste et qu aucune institution nationale jusqu ici n a fourni de données d enquête sur le nombre de francophones au pays. La suite du propos en zigzag de Pierre-Yves Roy n apporte pas davantage d arguments éclairants et crédibles. Ainsi, «Comme il en est [sic] pour toutes les autres langues, la connaissance du CH [créole haïtien] est un capital intellectuel qui est convertible en revenu.» En quoi consiste ce «capital intellectuel»? De quelle manière ce «capital intellectuel» serait-il «convertible en revenu» et de quel «revenu» s agit-il? En quoi consiste, de surcroît, «la valeur marchande du créole haïtien»? L auteur confond sans doute le marché de la traduction dans sa configuration sociologique et le «marché linguistique» au sens où l entend le sociologue et philosophe français Pierre Bourdieu (voir à ce sujet deux textes de premier plan : Le «marché linguistique» haïtien : fonctionnement, idéologie, avenir», par Hugues Saint-Fort, mai 2014, ainsi que «Les grands chantiers de la traduction en créole haïtien», par Robert Berrouët-Oriol, janvier 2015 ; ces deux textes sont accessibles sur le site Il est équitable de reconnaître que Pierre-Yves Roy, à sa façon, entend contribuer à la nécessaire et incontournable défense du créole. Ainsi pose-t-il qu «Un décret favorable à la promotion du CH [créole haïtien] comme seule langue officielle d Haïti aurait été une plusvalue commerciale importante dans l établissement du créole haïtien comme une langue d affaires et de sciences, un outil économique de développement durable, pareil à l artisanat haïtien, pour créer de l emploi, générer des rentrées de fonds ( )» L article «Le créole, «seule langue officielle» d Haïti : mirage ou vaine utopie?, (par Robert Berrouët-Oriol, Le National, 7 juin 2018) expose l inanité de la «vision» selon laquelle seul le créole devrait avoir le statut de langue officielle au pays ceci, à l encontre de la réalité de notre patrimoine linguistique bilingue créole français. L ignorance manifeste de la théorie de l aménagement linguistique et de la jurilinguistique à l œuvre SOCIÉTÉ Le créole haïtien n est pas «un produit de développement durable» dans le texte de Pierre-Yves Roy n est pas une vertu autorisant le culte de la confusion. Il est donc essentiel, ici, de rappeler qu au plan jurilinguistique un décret ne peut avoir préséance sur la Constitution de Contrairement aux vues irréalistes de Gérard-Marie Tardieu auteur du livre «Yon sèl lang ofisyèl» («une seule langue officielle»)--, et à sa suite l article de Pierre-Yves Roy, «Comment transformer le créole haïtien en un produit de développement durable», c est bien la Constitution de 1987 qui consigne la réalité de notre patrimoine linguistique bilingue créole français. Seule donc une révision constitutionnelle votée par le Parlement haïtien pourrait «bannir» le français et proclamer le créole «seule langue officielle d Haïti». Il y a également lieu de rappeler qu aucune enquête sociolinguistique conduite par une institution nationale n a légitimé jusqu à présent les vues de Gérard- Marie Tardieu et de Pierre-Yves Roy à propos de l unilatéralisme créolophile selon lequel le créole devrait être proclamé «seule langue officielle d Haïti». L article de Pierre-Yves Roy plaidant pour le créole «seule langue officielle d Haïti» au titre d «une plus-value commerciale» n apporte aucun éclairage conceptuel sur la nature et la valeur de cette «plus-value commerciale». Dans sa complaisante créolophilie, Pierre-Yves Roy aligne l appellation de plusieurs notions économiques et de marketing sans établir de lien démonstratif avec sa «thèse» principale. Ainsi en est-il de «l établissement du créole haïtien comme une langue d affaires ( )». L arbre cache la forêt puisque le créole est déjà, à l échelle nationale, la langue des affaires et du commerce de millions de paysans et de citadins créolophones effectuant toutes leurs transactions commerciales et financières en créole. Ce qu il faut rappeler, par contre, c est que la minorisation institutionnelle du créole dans les circuits commerciaux et financiers du secteur formel des affaires est une réalité que l aménagement simultané de nos deux langues officielles sera appelé à modifier de»»»» suite page 14

15 SOCIÉTÉ Deux miss internationales en visite en Haïti Les deux Miss posant avec des responsables de JL Fine Shoes. Chanelle de Lau de Curaçao et Davina Bennett sont en Haïti depuis déjà trois jours. Au cours de leur séjour, des rencontres des interviews des visites de terrain sont au menu de cette visite qui terminera par la clôture de Miss Haïti. Pour leur première escale, les Miss ont visité la compagnie de production locale de souliers JL Fine Shoes. Sabine Désir, la codirectrice nationale du concours Miss Univers, voit en cette visite une opportunité pour les dirigeants de la compagnie de faire gouter à ces jeunes filles les qualités des produits de JL Fine Shoes. Elle confie que les Miss ont été enchantées de faire la visite particulièrement, Chanelle de Lau qui est éblouie par la logistique dans l usine et la qualité des souliers qu elle a essayés. Même son de cloche pour Davina Bennett, qui n a pas caché de faire acquisition de plusieurs paires. Une JEUDI 05 JUILLET 2018 N phrase qui a suscité l étonnement de plus d un. Elle croit que sa présence dans le pays va servir de valeur ajoutée pour inciter d autres personnes à faire le voyage pour visiter les différents sites touristiques. Sabine Desir rappelle que la présence des deux Miss coïncide avec la finale de Miss Haïti dont la Miss va participer à Miss Univers. Chanelle de Lau, Miss Univers Curaçao 2016 a toujours fait bonne figure à cette grande compétition de beauté et qui, rappelons-le, a déjà remporté 7 grands titres : 5 Miss Universe, 1 Miss World et 1 Miss internationale, mais n a jamais pourtant remporté Miss Earth. Cette visite poursuit un double objectif : ces reines de beauté devront servir de modèles inspirants pour les onze finalistes du concours Miss Haïti 2018 et aiguiser l intérêt du public pour les concours de beauté. Les Miss n ont pas caché leur émotion après avoir visité plusieurs autres espaces dans le pays. Hansy MARS»»»» suite de la page 13 Le créole haïtien n est pas «un produit de développement durable» manière consensuelle et progressive selon la politique linguistique nationale que l État devra adopter. Contrairement à ce qu avance Pierre-Yves Roy, le créole n est pas un «produit», il faut bien le comprendre, «pareil à l artisanat haïtien» ou semblable aux biens de consommation courante (denrées alimentaires, mobilier, appareils électroniques, etc.). Assimiler le créole haïtien à un «produit», au sens économique et sociologique du terme, est un non-sens porteur de confusion. L auteur ne semble pas non plus connaître le sens précis de la notion de «développement durable» puisqu il propose de «( ) transformer le créole haïtien en un produit de développement durable». «L expression «sustainable development», traduite de l anglais par «développement durable», apparaît pour la première fois en 1980 dans la Stratégie mondiale de la conservation, une publication de l Union internationale pour la conservation de la nature (UICN). Quelques années plus tard, elle se répandra dans la foulée de la publication, en 1987, du rapport de la Commission mondiale sur l environnement et le développement, notre avenir à tous (aussi appelé rapport Brundtland, du nom de la présidente de la commission, Mme Gro Harlem Brundtland). C est de ce rapport qu est extraite la définition reconnue aujourd hui : «Un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.» (Gouvernement du Québec). Il eût été juste de poser que le créole peut et doit accompagner des activités (économiques, sociales, culturelles, éducatives, etc.) dans la perspective d un développement durable. Aussi, vouloir «( ) transformer le créole haïtien en un produit de développement durable» est un non-sens lui aussi porteur de confusion à la fois sur l idée de développement durable et sur le rôle institutionnel que doit remplir le créole dans l entreprise d aménagement linguistique. En définitive, avec ses approximations conceptuelles évidentes, à l aune de l ignorance de la théorie de l aménagement linguistique et de la jurilinguistique, l article de Pierre-Yves Roy, «Comment transformer le créole haïtien en un produit de développement durable» n a pas su éclairer son projet éditorial avec rigueur ni convaincre de manière rassembleuse. Pire : il induit une dommageable confusion dans le débat sur le nécessaire aménagement du créole aux côtés du français en Haïti (voir le texte «Le patrimoine linguistique bilingue d Haïti : promouvoir une vision rassembleuse», par Robert Berrouët-Oriol, Le National, 25 mai 2018). C est précisément à la mal-vision des créolistes fondamentalistes que répond avec hauteur de vue le romancier et essayiste Lyonel Trouillot lorsqu il pose, rigoureusement, que «La seule politique linguistique pouvant corriger le déficit de citoyenneté perpétué par la situation linguistique d Haïti me semble être la construction à moyen terme d un bilinguisme créole-français pour l ensemble de la nation. La tentation facile de considérer le français comme une langue étrangère comme une autre, l anglais par exemple, me semble un refus délibéré de tenir compte d une donnée fondamentale : la nécessité de préserver la spécificité culturelle de notre État nation dont l une des composantes est le patrimoine linguistique.» (Lyonel Trouillot : «Ki politk lengwistik pou Ayiti?», Le Nouvelliste, 7 juillet 2005.). Robert Berrouët-Oriol Linguiste-terminologue

16 16 N JEUDI 05 JUILLET 2018 SOCIÉTÉ MIGRANTS ET RÉFUGIÉS Les agences de l ONU prêtes à soutenir une approche commune Les agences humanitaires des Nations unies ont salué un accord sur les migrations conclu par les dirigeants de l Union européenne (UE), qui demande à davantage d États membres de prendre en charge les personnes qui ont besoin de protection, dans un contexte de durcissement des politiques d accueil des migrants depuis Dans une déclaration conjointe, l Agence des Nations Unies pour les migrations (OIM) et l Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) ont déclaré que même si les détails de l accord doivent être examinés, elles sont «prêtes à soutenir une approche commune». Le Fonds des Nations unies pour l enfance (UNICEF) a toutefois estimé que davantage de détails étaient nécessaires concernant la détention des mineurs et le traitement des demandes d asile pour les jeunes. S exprimant à Genève, un porteparole du HCR, Charlie Haley, a fait remarquer que cet accord intervient à un moment où plus de personnes sont mortes en tentant de traverser la Méditerranée vers l Europe pour la cinquième année consécutive. M. Haley a noté la «responsabilité disproportionnée» qui pèse sur quelques Etats confrontés à cette crise migratoire de longue date, ce qui a conduit au refus d accorder à des bateaux la possibilité de débarquer des centaines de personnes secourues en mer. Ce qui est nécessaire, a ajouté le porte-parole du HCR, est «une approche unifiée qui s éloigne de certaines des actions les plus récentes où les États cherchent unilatéralement à durcir ou à renforcer les frontières ou à restreindre l accès à l espace d asile». Une partie cruciale de l accord de l UE implique la création de «points de débarquement régionaux» et de «centres de débarquement» supplémentaires pour les nouveaux arrivants. Le porte-parole de l OIM, Leonard Doyle, a déclaré que «la majorité» de ces centres de débarquement «devraient être en Europe», bien que ceux-ci pourraient être «potentiellement ailleurs». «Nous ne parlons pas de centres de traitement externes», a ajouté M. Doyle, notant un «accord spécifique pour partager la responsabilité et pas seulement dans les Etats en première ligne : Espagne, Italie, Chypre, Grèce, etc». Actuellement, la Libye est un point de transit important pour les migrants et les réfugiés qui se dirigent vers l Europe, mais l ONU a averti à plusieurs reprises des violations des droits liées aux centres de détention dans ce pays - y compris l esclavage - et aux trafiquants d êtres humains. Charlie Yaxley, du HCR, a également indiqué que l agence «ne voudrait pas voir une augmentation du nombre de personnes emmenées en Libye» dans le «climat général d anarchie et d insécurité» qui prévaut encore dans ce pays. Interrogée sur la manière dont les jeunes seraient traités selon les termes de l accord, Sarah Crowe de l UNICEF a déclaré que la «question de la détention» devait être clarifiée. «Les enfants ne devraient pas être détenus sur la base de leur statut migratoire, ce qui n est jamais dans leur meilleur intérêt et profondément dommageable», a-telle déclaré. Avant l accord de l UE, l UNICEF a estimé qu un «mécanisme européen de débarquement bien géré et prévisible pourrait sauver la vie des enfants», en plus d accélérer les procédures d asile et d améliorer l accès à l aide judiciaire. Environ réfugiés et migrants sont arrivés en Europe via des routes maritimes jusqu à présent cette année, selon l OIM.

17 SOCIÉTÉ JEUDI 05 JUILLET 2018 N Santé : toujours songer à laver vos vêtements neufs avant de les porter Selon un avis publié, ce mercredi 4 juillet 2018, par l Agence nationale (de France, Ndlr) de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail (Anses), il n est pas recommandé de porter des vêtements neufs sans d abord les laver. Selon ce rapport d expertise de l Agence française, il y aurait la présence de certaines substances allergènes, mais aussi cancérigènes, dans les vêtements. Avant d enfiler vos vêtements fraichement sortis des magasins, il vaudrait mieux penser à les laver. En effet, selon un rapport de l Agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation et de l environnement et du travail (Anses) sur les cas d allergies et d irritation cutanées dus au textile, il y a la présence de certaines substances allergènes et cancérigènes dans les vêtements neufs. Selon ce rapport publié ce mercredi 4 juillet 2018, les vêtements et chaussures contiennent des colles, des colorants, voire des dérivés du chrome et du nickel dans les boutons et les fermetures, entre autres substances chimiques. Ceci dit, les vêtements sont aspergés de ces produits chimiques pour leur permettre de ne pas se froisser et de rester droits. «Des traces de phtalates, utilisés pour assouplir le plastique, sont également souvent présentes sur les motifs, Crédit photo : les inscriptions et les illustrations des vêtements. On retrouve aussi des produits au contenu alcalin très élevé sur les t-shirts d un blanc immaculé par exemple», informe sosoir.lesoir.be, le magazine life style de Le Soir. «Ces apprêts sont plus ou moins bien tolérés par les peaux sensibles ou les personnes ayant un système immunitaire déficient, souligne la dermatologue. Cela peut causer un effet irritant (rougeurs, éruptions cutanées, eczéma, ndlr.) en fonction de la concentration du produit et de l état de la peau», souligne Anne Dompmartin, médecin dermatologue, cancérologue, allergologue et vénérologue, au magazine susmentionné. En ce sens, il est recommandé de laver tous ses vêtements neufs, car cela permet de réduire l exposition à des substances chimiques comme les nonylphénols, qui sont à la fois des substances irritantes cutanées, toxiques pour la reproduction et des perturbateurs endocriniens, dit à l AFP Christophe Rousselle d Anses, relayé par Sosoir. Mais «c est avant tout une question d hygiène», explique la dermatologue suscitée. Au fait, explique le magazine, «les vêtements ont un peu traîné partout et ont été manipulés par des tas de gens avant d atterrir dans vos mains, surtout lorsque ces derniers sont achetés en période de soldes ou dans des solderies». Il arrive également que les vêtements déjà portés par d autres gens puissent contenir des bactéries, des champignons voire des poux. D ailleurs, on n est pas toujours le premier à mesurer un vêtement dans un magasin. Ritzamarum Zétrenne Une étude de l OMS montre qu un médicament pourrait sauver la vie de milliers de femmes Selon une étude menée par l Organisation mondiale de la Santé (OMS) en collaboration avec MSD for Mothers et Ferring Pharmaceuticals, une nouvelle formulation d un médicament pour prévenir les saignements excessifs après l accouchement pourrait sauver la vie de milliers de femmes dans les pays à revenu faible ou à revenu intermédiaire de la tranche inférieure. Actuellement, l OMS recommande l ocytocine comme médicament de premier choix pour prévenir les saignements excessifs après l accouchement. Cependant, l ocytocine doit être stockée et transportée entre 2 et 8 degrés Celsius, ce qui est difficile à faire dans de nombreux pays. Cela empêche de nombreuses femmes d accéder à ce médicament salvateur ; et, lorsqu elles arrivent à se le procurer, celui ci risque d être moins efficace du fait de l exposition à la chaleur. L étude, publiée aujourd hui dans le New England Journal of Medicine, a montré qu un médicament de remplacement la carbétocine thermostable est aussi sûr et efficace que l ocytocine pour prévenir l hémorragie du post partum. Cette nouvelle formulation de la carbétocine ne nécessite pas de réfrigération et conserve son efficacité pendant au moins 3 ans si elle est stockée à 30 degrés Celsius et à 75% d humidité relative. «C est une avancée très encourageante qui pourrait révolutionner notre capacité à maintenir en vie les mères et les nourrissons», déclare le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, Directeur général de l OMS. Environ femmes meurent chaque année d une hémorragie du post partum, ce qui majore également le risque de voir leur enfant décéder dans le mois qui suit. L essai clinique, le plus important de ce type jamais mené, portait sur près de femmes ayant accouché par voie vaginale dans 10 pays : Afrique du Sud, Argentine, Égypte, Inde, Kenya, Nigéria, Ouganda, Royaume Uni, Singapour et Thaïlande. Chaque femme a aléatoirement reçu une seule injection de carbétocine thermostable ou d ocytocine, immédiatement après la naissance de son enfant. L étude a révélé que les deux médicaments étaient aussi efficaces pour prévenir les saignements excessifs après la naissance. Comme les deux médicaments de l étude ont été conservés aux températures requises pour garantir l efficacité maximale de l ocytocine, l essai pourrait sous estimer les avantages escomptés de l utilisation de carbétocine thermostable en situation réelle, lorsque l ocytocine pourrait s être dégradée en raison de l exposition à des températures plus élevées. «La mise au point d un médicament pour prévenir les hémorragies du post partum qui reste efficace dans des conditions chaudes et humides est une très bonne nouvelle pour les millions de femmes qui accouchent dans des régions du monde privées d accès à une réfrigération fiable», déclare le Dr Metin Gülmezoglu, du Département Santé reproductive et recherche de l OMS. Les prochaines étapes sont donc l examen réglementaire et l approbation des autorités nationales. L OMS demandera à son Groupe d élaboration des lignes directrices d étudier si la carbétocine thermostable doit être recommandée pour la prévention de l hémorragie du post partum.

18 SPORT HAÏTI/BASKETBALL/EXPATRIÉS Nerlens Noël signe à OKC! Depuis le début de la période de transfert dans la NBA, le 1 e juillet dernier, plusieurs joueurs ont changé d équipe. Le pivot haïtien Nerlens qui évoluait au sein des Mavericks de Dallas, la saison dernière, a trouvé un accord avec l Oklahoma City Thunder. Noël a accepté un accord de deux ans avec le club qui comprend une option de joueur «Player option» pour la deuxième saison. Libre depuis la fin de son contrat avec les Mavericks de Dallas, le basketteur haïtien de 24 ans, Nerlens Noël rejoint Paul George et Russell Westbrook au sein de la formation Thunder pour une durée de deux ans. Le montant de la signature est fixé à dollars américains. Durant la deuxième année de son contrat, Nerlens à la possibilité de tester le marché et d accepter une autre offre. Solide défenseur et protecteur de cercle, Nerlens jouera le deuxième rôle à OKC derrière le titulaire Steven Adams pour tenter de mettre à la lumière, la prochaine saison, son immense potentialité. Avant, le Thunder avait tendance à jouer petit lorsque le barbu néo-zelandais se reposait quelques instants sur le banc en faisant évoluer notamment Patrick Patterson au poste de pivot. Nerlens Noël signe un nouveau contrat à OKC. Photo : slamonline.com. Nerlens a été choisi au sixième rang des Pélicans de La Nouvelle- Orléans en 2013, et a été échangé aux 76ers de Philadelphie qui l a ensuite envoyé à Dallas en février Pendant son séjour aux côtés de Dirk Nowitzki, le joueur de 24 ans a été absent la plupart du temps lors de la saison dernière après avoir été opéré du pouce gauche. Il a notamment raté 42 matchs consécutifs et a joué quelques minutes à son retour. Il a malgré tout refusé un contrat de 70 millions de dollars des Mavs. À rappeler que depuis sa rentrée dans la National Basketball Association en 2014, Nerlens Noël score en moyenne 10 points, 7,5 rebonds et 1,6 contre. Le tout à 51, 1% aux tirs. Kenson Désir HAÏTI/FOOTBALL/TRANSFERT Jonel Désiré quitte l ASM pour Lori FC en Arménie Finaliste malheureux lors de la première partie de la saison 2018 du CHFP avec l AS Mirebalais aux dépens du vieux coq capois, le jeune buteur haïtien, Jonel Désiré, rejoint officiellement les rangs d un club arménien Lori FC pour la saison prochaine. Jonel Désiré. Le vaste départ à l étranger des talents nationaux se poursuit. En effet, après le départ de plusieurs cadres du Championnat haïtien dont Jamesley Daniel et Stevenson Guillaume, récemment dans la liga dominicaine, c est au tour de Jonel Désiré d emboîter le pas en signant pour un an en première division arménienne dans le modeste club de Lori FC. Âgé de 21 ans, le natif de Mirebalais est déjà une référence en Haïti. Formé au sein de cette équipe mirebalaisienne, Jonel a débuté sa carrière pro à l ASM lors de la saison , à l âge de 16 ans. En 2017, pour la série clôture du CHFP, il a rallié le navire capois de l ASC. Et malgré le titre glané cette même année avec la formation d Antoine Sardouin, Désiré est revenu déposer ses valises en terre Mirebalaisienne à la fin de la saison. Néanmoins, il n a pas pu empêcher le back to back de l Association Sportive Capoise, chutant en finale avec l ASM. Engagé dorénavant avec le club arménien entraîné par un certain Armen Adamyan, Jonel Désiré va vivre sa première expérience hors de l Amérique et découvrir un autre championnat. Par ailleurs, son désormais excoach Jean Claude Josaphat s est dit heureux de la nouvelle. «Je ne sais pas trop grand-chose à ce sujet, Jonel m a simplement appelé dernièrement pour me faire part de son départ. En tout cas, si c est profitable au club ainsi que l intéressé (Jonel Désiré), je ne m y oppose pas», raconte Josaphat. De l autre côté, le secrétaire général de l ASM prend à contrepied cette information qu il affirme entrée en connaissance à la radio. Ainsi, ce dernier explique-t-il que le comité du club se réunira ce jeudi pour se positionner à ce sujet. Notons dans la foulée que le montant du transfert n a pas été révélé. Emmanuel Auguste Tennis MERCREDI 04 JUILLET 2018 N Maria Sharapova surprise dès le premier tour Maria Sharapova va longtemps se demander comment elle a pu laisser son adversaire reprendre confiance dans un match qui lui semblait promis, au point de chuter dès le premier tour de Wimbledon. Opposée à sa compatriote Vitalia Diatchenko, Sharapova a servi pour le match en menant 7-6, 5-3 avant de finalement laisser sa rivale revenir dans le match et s offrir une victoire de prestige (6-7 [3], 7-6 [3], 6-4). Ce retournement de situation inespéré a galvanisé Diatchenko qui, une fois revenue dans le match, a réussi à tenir bon jusqu en fin de troisième set. Breakée en début de dernière manche, elle a su recoller dans la foulée. À nouveau piégée sur sa mise en jeu, la 132e mondiale a finalement terminé la partie en trombe pour marquer les trois derniers jeux et signer un bel exploit au bout de 3h11 d efforts. Au tour suivant, Vitalia Diatchenko affrontera l Américaine Sofia Kenin, 76e au classement WTA. NBA Michael Carter-Williams arrive pour une saison à Houston Drafté en onzième position en 2013 par les Philadelphia Sixers, Michael Carter-Williams a déjà beaucoup voyagé en NBA. Et il n est pas encore prêt à poser ses valises : le meneur de jeu s est engagé avec les Houston Rockets pour une saison, ce qui fera de la franchise texane sa cinquième franchise déjà. Tyreke Evans, de Memphis à Indiana Plutôt prolifique (19,4 pts, 5,1 rbds, 5,2 pds) dans une équipe de Memphis moribonde, Tyreke Evans a décidé de quitter les Grizzlies après seulement une saison passée dans la franchise. L arrière s est engagé pour un an et 12 millions de dollars avec les Indiana Pacers. Avec les Pacers, Evans pourra viser les play-offs la saison prochaine tandis que les Memphis Grizzlies semblent toujours décidés à se reconstruire sur le long-terme. Football Marcelo et Douglas Costa se sont entraînés avec le Brésil Les latéraux Marcelo et Douglas Costa ont effectué mardi leur retour à l entraînement avec le Brésil, qui peut ainsi espérer récupérer deux titulaires potentiels pour son quart de finale de la Coupe du monde, vendredi, face à la Belgique. L ailier gauche de la Juventus Turin n est apparu qu une seule fois sur le terrain lors de ce Mondial, lors de la victoire contre le Costa Rica en phase de poule (2-0), match lors duquel il s est blessé à une cuisse. Il a depuis manqué l opposition contre la Serbie (2-0), puis la rencontre face au Mexique en 8e de finale (2-0). De son côté, l arrière gauche du Real Madrid Marcelo «revient à l entraînement et à la routine», précise la Fédération brésilienne en publiant la vidéo d un toro où on le voit très à l aise. Lui aussi a manqué le huitième, en raison d une douleur au dos, suppléé par Filipe Luis. La Seleçao doit encore s entraîner mercredi à Sotchi avant de s envoler pour Kazan, où se jouera son quart de finale. Un match pour le dernier carré que manquera à coup sûr le milieu Casemiro, suspendu.

19 22 N JEUDI 05 JUILLET 2018 SPORT COUPE DU MONDE RUSSIE 2018 Y a-t-il davantage de surprises lors de cette Coupe du monde que les précédentes? Les éliminations précoces de l Allemagne, de l Argentine, du Portugal et de l Espagne donnent l impression que la Coupe du monde russe est pleine de surprises. Mais en recèle-t-elle davantage que les précédentes éditions du tournoi? Les quarts de finale de la Coupe du monde n ont pas encore débuté que des (grosses) têtes sont déjà tombées en Russie. L Espagne et l Allemagne, qui figuraient avec le Brésil comme les principaux favoris de la compétition, et à un degré moindre l Argentine et le Portugal, ne font pas partie des huit dernières équipes encore en lice dans la compétition. Mais ce Mondial 2018 est-il plus surprenant que les précédents? Même s il est toujours délicat d identifier clairement qui est le favori d un tournoi et qui ne l est pas, tentons de répondre à cette question en étudiant les cinq autres coupes du monde disputées à 32 équipes (1998, 2002, 2006, 2010, 2014). Le retentissement de l élimination de l Allemagne, tenante du titre, dès le premier tour, ne doit pas faire oublier qu aucun autre favori n est sorti du tournoi dès la phase de groupes. Certes, le Portugal, l Espagne et l Argentine ont également peiné à se hisser en huitièmes, mais ils ont finalement été au rendez-vous des matches à éliminations directes. Depuis 1998, entre un et deux favoris en moyenne sortent dès le premier tour. En 2006, en Allemagne, aucune surprise marquante n avait eu lieu lors de la phase de groupe. En revanche, il y a quatre ans au Brésil, l Espagne (tenante du titre), l Italie, l Angleterre et le Portugal n avaient pas passé le premier tour. Trois équipes comptant parmi les potentiels futurs vainqueurs - le Portugal, champion d Europe en titre, l Argentine, finaliste en 2014 et l Espagne - ont été éliminées cette semaine en huitièmes de finale. Un chiffre plus élevé que lors des précédentes éditions du Mondial. En 1998 (Angleterre), 2002 (Italie) et 2014 (Uruguay), un seul cador était sorti à ce stade de la compétition. Au final, quatre favoris du Mondial ne seront pas présents en quarts de finale. Ce qui est légèrement supérieur à la moyenne depuis Mais considérer un Mondial comme surprenant ou non dépend aussi du nombre d équipes inattendues présentes en quarts de finale. Cette année, il y en a deux : la Suède et la Russie (la Croatie, l Uruguay ou l Angleterre, sans être de grands favoris, ne peuvent pas être considérés comme des équipes surprises). Ce chiffre se situe également dans la moyenne des précédents mondiaux disputés à 32. Il y en avait également deux en 1998 (Danemark et Croatie) et 2014 (Colombie, Costa Rica), une seule en 2006 (Ukraine), trois en 2010 (Uruguay, Ghana, Paraguay) et surtout quatre en 2002 (États-Unis, Corée du Sud, Sénégal, Turquie). Un Mondial clairement plus déroutant que les autres. Sources combinées Préparé par Kenson Désir L Argentin Nestor Pitana désigné pour arbitrer France-Uruguay L argentin Nestor Pitana. La FIFA a désigné un arbitre argentin, Nestor Pitana, pour arbitrer le quart de finale entre la France et l Uruguay, vendredi. Les deux arbitres des finales de Coupes d Europe, en mai dernier, seront également au sifflet lors des quarts de finale de ce Mondial. Un Argentin pour arbitrer France- Uruguay. Nestor Pitana a été désigné pour officier lors du quart de finale entre la France et l Uruguay, ce vendredi à Nijni Novgorod. Il sera assisté par ses deux compatriotes, Hernan Maidana et Juan Pablo Belatti. Âgé de 43 ans, Nestor Pitana avait arbitré le match d ouverture entre la Russie et l Arabie Saoudite (5-0), ainsi que Mexique-Suède (0-3) et Croatie-Danemark (1-1, 3-2 TAB). Après la victoire face à l Albiceleste (4-3) en huitième de finale, Didier Deschamps et ses hommes retrouveront donc un Argentin sur leur route. Ils retrouveront également l Iranien Alireza Faghani, arbitre du match samedi dernier et quatrième officiel ce vendredi face à l Uruguay. La FIFA a également communiqué les désignations pour les trois autres quarts de finale. C est un Serbe, Milorad Mazic, qui officiera lors du choc Brésil-Belgique. Il avait été au sifflet lors de la finale de la Ligue des champions entre le Real Madrid et Liverpool. Le Néerlandais Bjorn Kuipers a, lui, été désigné pour arbitrer le duel européen Suède- Angleterre, le lendemain. Enfin, Russie-Croatie sera orchestré par le Brésilien Sandro Ricci. Sources combinées Préparé par Kenson Désir Le programme des quarts de finale : Vendredi 6 juillet à 10h : France - Uruguay, à Nijni-Novgorod Vendredi 6 juillet à 14h : Brésil - Belgique, à Kazan Samedi 7 juillet à 10h : Suède - Angleterre, à Samara Samedi 7 juillet à 214h : Russie - Croatie, à Sotchi

20 SPORT HAÏTI/FOOTBALL FÉMININ/SÉLECTION U15 Haïti, à la 3 e édition de Girls Championship L IMG Academy sera le théâtre de la 3 e édition de la CONCACAF girls Championship, du 6 au 13 août prochain. La sélection haïtienne de cette catégorie, qui avait échoué aux deux éditions précédentes, participera avec un effectif qui fera son premier pas au niveau international. Football JEUDI 05 JUILLET 2018 N Pablo Hernandez quitte le Celta et signe à Independiente Au Celta Vigo depuis 2014, Pablo Hernandez a quitté l Espagne. Le milieu international chilien Pablo «Tucu» Hernández, dont le contrat à Vigo s étendait jusqu en 2020, a signé avec Independiente (Argentine). Il a signé trois buts et délivré deux passes décisives en 30 matches de Liga la saison dernière. Suisse : Petkovic n est pas menacé, assure le président de la Fédération Sous contrat jusqu en 2020, Vladimir Pekovic devrait rester en place. C est du moins ce qu a assuré mardi le président de la Fédération suisse Peter Gillieron. «Je peux garantir que ce n est pas un sujet, a-t-il déclaré. Je suis déçu comme tout le monde mais il ne faut pas regarder les choses du mauvais côté.» La Suisse a été éliminée par la Suède mardi après un match décevant (0-1). Le sélectionneur de 54 ans est à la tête des Helvètes depuis une photo de la sélection haïtienne des moins de 15 ans./photo: Page Facebook de la FHF féminine. Initiée il y a 4 ans, la troisième édition de la CONCACAF Championship girls prend forme cette année. C est en Floride, précisément l IMG Academy qui sera le siège social de cette compétition. Elle comportera 28 équipes, en majorité des membres de la Confédération. En outre, voulant élargir la compétition, la CONCACAF ouvre ses portes à d autres fédérations pour y participer à l instar de l Irlande du Nord et du Portugal deux nouveaux venus au tournoi. Cette compétition, sera organisée dans le but d aider les jeunes filles à grandir non seulement avec l esprit d équipe, mais ce sera une façon de les aider à se découvrir, à évaluer leurs potentialités, mais aussi à développer l esprit de compétitivité et savoir comment y faire face à l avenir. La formation des groupes Contrairement aux éditions précédentes, la compétition change de format. Les équipes sont classées par rapport à leurs niveaux. Les meilleures équipes constitueront une première division et les pays avec moins de résultats récents dans leur palmarès composeront la deuxième division avec des pays comme les Bahamas ou encore le Nicaragua. Pour la sélection haïtienne, elle est tirée du groupe C, qui se trouve en première division en compagnie du Mexique, un adversaire fidèle de nos Grenadières, du Porto-Rico et de l Irlande du Nord. En revanche, les deux premiers groupes sont composés des équipes assez coriaces. Le premier groupe, A, est formé des États-Unis de la Jamaïque, du Salvador et du Portugal. Le groupe B est composé du Canada, du Costa Rica du Panama et de la République dominicaine. Emmenée par Dayana Pierre Louis, comme véritable leader de ce groupe, cette sélection aura beau à prouver en Floride. S il est vrai qu elle fera ses premières armes à ce niveau, cette génération dorée s apprête à briller. Le staff est également en mesure de voir les dernières imperfections des filles afin d arriver dans la compétition dans une forme parfaite. À moins d un mois du coup d envoi, 26 joueuses de préparent sous la direction de Marc Ogé en attendant la liste officielle. Les 3 gardiennes, Nahomie Ambroise, Minouche Myrtil et Marcelda Hilaire, travaillent avec assiduité afin d avoir les gants sûrs au moment du tournoi. Maryline Guerrier, Jean Line, Argentina Jeudy, Jenny Flore Desmarattes, Rose Pierreline France, Dieulle Mélidor, Guevara Lebrun, Guerlansie Joseph composent le groupe des défenseures. Tandis que Maudeline Mauryl, Mirlène Dorcé, Gaelle Dumas, Dieuline Mélidor, Withmila Pierre, Nadia Joseph, Lovelie Bosquet, Rebecca Paraison, Guerline Guerrier seront les joueuses qui auront la tâche d alimenter les attaquantes, mener le jeu haïtien comme les milieux de terrain. Et les attaquantes ne sont autres que Béatrice Étienne, Darlina Joseph, Christelle Calixte, Medjina Marcellus, Valentina Ornis et Dayana Pierre-Louis en bon dossard 10 de la sélection. Staff technique : Marc Ogé Christine Ariste Wilner Lamarre Notons que les règlements de la compétition indiquent, que c est au terme des phases de poule qu un classement sera établi pour déterminer les sélections qualifiées. L équipe qui arrivera en premier dans ce classement jouera contre le deuxième tandis que la troisième équipe croisera le quatrième pour l autre demifinale. Jessica Jean Mercato : Antonio Rukavina signe à Astana Astana a officialisé mercredi le recrutement d Antonio Rukavina. Le latéral droit évoluait à Villarreal depuis quatre saisons. La saison passée, il avait participé à 17 rencontres de Liga. L international serbe (34 ans, 49 sélections) était en Russie, où il a participé à deux matches avec sa sélection. Tennis Kristina Mladenovic, en démonstration, rejoint Serena Williams au troisième tour En pleine confiance, Tatjana Maria, qui venait de s imposer à Majorque et de sortir Elina Svitolina au premier tour de Wimbledon, a été stoppée dans son élan par une impressionnante Kristina Mladenovic, mercredi sur le gazon londonien. Au deuxième tour, la Française a en effet réussi une performance très solide sur le court central, en s imposant en deux manches (6-2, 6-2) et à peine plus d une heure. L interruption de la rencontre par l averse (à 6-2, 3-0) n a absolument pas déconcentré la Tricolore, qui a continué sur sa lancée : très autoritaire sur son service, prenant systématiquement la commandes des échanges, Mladenovic a enchaîné les points gagnants (26 à 10) pour l emporter sans trembler sur sa première balle de match. Depuis qu elle a perdu le premier set de son tournoi, elle n a perdu que huit jeux (deux lors de chacune des quatre manches jouées) et file donc logiquement au troisième tour de Wimbledon. Elle n y était parvenue qu une seule fois, en Et va tenter de faire mieux face à la montagne Serena Williams, sa prochaine adversaire pour une place en 8es. NBA Le maillot des Lakers de LeBron James explose déjà les ventes L arrivée de LeBron James aux Lakers officialisée, il n aura fallu que 40 minutes au plus grand vendeur de maillots de sport sous licence au monde, Fanatics, pour mettre en vente le nouveau maillot du King selon le média américain ESPN. Au cours des trois premières heures de la commercialisation, les ventes ont augmenté de 600% par rapport à la vente du maillot des Cavaliers de LeBron en juillet 2014, lorsqu il avait annoncé son retour à Cleveland, quittant ainsi le Miami Heat.

21 24 N JEUDI 05 JUILLET 2018

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

Commentaires de. l Association québécoise pour le patrimoine industriel (Aqpi) sur le document. Un regard neuf sur le patrimoine culturel

Commentaires de. l Association québécoise pour le patrimoine industriel (Aqpi) sur le document. Un regard neuf sur le patrimoine culturel Commentaires de l Association québécoise pour le patrimoine industriel (Aqpi) sur le document Un regard neuf sur le patrimoine culturel Dans le cadre de la consultation publique pour une révision de la

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST CONFERENCE REGIONALE SUR LA RATIFICATION DES INSTRUMENTS INTERNATIONAUX

Plus en détail

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS ACDIC Aujourd hui & demain A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS D. QUATRE THEMES D ACTIONS PRIORITAIRES E. NOS AMBITIONS

Plus en détail

Guide du Parlement suédois

Guide du Parlement suédois Guide du Parlement suédois Situé en plein centre de Stockholm, sur l îlot de Helgeandsholmen, le Riksdag est le cœur de la démocratie suédoise. C est ici que sont votés les lois et le budget de l État.

Plus en détail

QU EST- CE QU UNE CONSTITUTION

QU EST- CE QU UNE CONSTITUTION QU EST- CE QU UNE CONSTITUTION La Constitution est un ensemble de textes juridiques qui définit les différentes institutions composant l État et qui organise leurs relations. Elle peut comporter également

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

COMMUNE DE VERQUIGNEUL SEANCE DU 29 SEPTEMBRE 2011 * * * CONVOCATION DU 21 SEPTEMBRE 2011 - ORDRE DU JOUR

COMMUNE DE VERQUIGNEUL SEANCE DU 29 SEPTEMBRE 2011 * * * CONVOCATION DU 21 SEPTEMBRE 2011 - ORDRE DU JOUR COMMUNE DE VERQUIGNEUL SEANCE DU 29 SEPTEMBRE 2011 * * * CONVOCATION DU 21 SEPTEMBRE 2011 * * * - ORDRE DU JOUR A) VIE COMMUNALE * * * 1 Annulation de la seconde partie de la délibération du 28 avril 2011

Plus en détail

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport Présenté par M. Pascal Terrasse Député de la République française Secrétaire général parlementaire Berne (Suisse) ( 6 juillet 2015 I/ Le programme,

Plus en détail

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE Léon Blum Général de Gaulle Georges Clemenceau Maréchal Pétain De l Union sacrée à la fin de la 1ere guerre mondiale L UNION SACRE, c

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

Les obstacles : Solutions envisageables :

Les obstacles : Solutions envisageables : 1. Quels sont les obstacles auxquels les citoyens européens doivent faire face dans l exercice de leurs droits? Que pourrait-on faire pour alléger ces obstacles? Les obstacles : Tout d abord, il y a un

Plus en détail

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) 1. Questions (6 points) 1. A quels siècles correspond l «âge des églises gothiques»? (1 point) L «âge des églises gothiques» va

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville

Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville CONSEIL MUNICIPAL 1 Séance du 06 décembre 2012 Mise en œuvre d'un dispositif de vidéosurveillance nocturne du cœur de ville Direction Solidarité Urbaine - Tranquillité Publique - Rapporteur(s) M. Christophe

Plus en détail

Refondation du Mali et refondation de l aide internationale

Refondation du Mali et refondation de l aide internationale Refondation du Mali et refondation de l aide internationale La crise malienne et la manière dont elle a pris les partenaires techniques et financiers de ce pays par surprise est un bon révélateur des faiblesses

Plus en détail

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO

DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DECLARATION UNIVERSELLE DE L UNESCO SUR LA DIVERSITE CULTURELLE CULTURELLE Adoptée par la 31 e session de la Conférence Générale de l UNESCO PARIS, 2 NOVEMBRE

Plus en détail

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE

CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE Nicolae Cochinescu Juge à la Cour constitutionnelle de la Roumanie CONSIDÉRATIONS SUR LA MISE EN ŒUVRE DES DÉCISIONS DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE 1. Conformément à l article 146 de la Constitution de la

Plus en détail

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale Qu est-ce que ce film nous apprend sur l évolution de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale en France?

Plus en détail

Banque aurait dû travailler seule et prendre des mesures beaucoup plus drastiques pour contrer cette poussée inflationniste.

Banque aurait dû travailler seule et prendre des mesures beaucoup plus drastiques pour contrer cette poussée inflationniste. Propos tenus par M. Rundheersing Bheenick, Gouverneur de la Banque de Maurice, lors de la conférence de presse, au lendemain de la réunion du Comité de Politique Monétaire du 28 mars 2011 Le but de cette

Plus en détail

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani.

Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Joëlle Bolot, Stéphane Cipriani. Sommaire Programme, Capacités (http://www.education.gouv.fr/cid50636/ mene0925419a.html) Dossier documentaire d histoire géographie en CAP : Note de cadrage de l épreuve.

Plus en détail

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO

MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LA MAISON NATALE DE VICTOR HUGO LE PARCOURS GAVROCHE PRÉSENTE 1 LE SAVAIS-TU? Victor Hugo est né au premier étage de cette maison le 26 février 1802. Tu connais peut-être ce grand écrivain par ses romans

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

1958-1962, une nouvelle république

1958-1962, une nouvelle république Première S, histoire LMA, 2011-2012 Thème 5 Les Français et la République Question 1 La République, trois républiques Cours 3 1958-1962, une nouvelle république I La fin de la IV e République et l adoption

Plus en détail

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE Exploiter le Potentiel de la Science, de la Technologie et de l Innovation dans les chaînes Agro-alimentaires en Afrique : Créer emplois et richesse

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

Agriculture et Finances

Agriculture et Finances Agriculture et Finances Quelles régulations pour une allocation optimale des capitaux? Cahier n 12 Présentation générale du Cahier Dans les systèmes d économie de marché des pays développés comme des pays

Plus en détail

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d admini istration Mai 2012 1 Le programme de maîtrise en administration des affaires, cheminement coopératif (MBA Coop) de la Faculté d administration

Plus en détail

Conférence des Cours constitutionnelles européennes XIIème Congrès

Conférence des Cours constitutionnelles européennes XIIème Congrès Conférence des Cours constitutionnelles européennes XIIème Congrès Les relations entre les Cours constitutionnelles et les autres juridictions nationales, y compris l interférence, en cette matière, de

Plus en détail

LOI N 61-10 DU 7 MARS 1961 déterminant la nationalité sénégalaise, modifiée

LOI N 61-10 DU 7 MARS 1961 déterminant la nationalité sénégalaise, modifiée LOI N 61-10 DU 7 MARS 1961 déterminant la nationalité sénégalaise, modifiée (JO n 4984 p. 13) L assemblée nationale à délibéré et adopté, Le président de la république promulgue la loi dont la teneur suit

Plus en détail

Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec

Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec SYNDICAT DES FONCTIONNAIRES MUNICIPAUX DE MONTRÉAL (SCFP) Bilan de la situation des caisses de retraite au Québec 25 février 2014 1 Contexte et évolution 22 JUIN 2011 Conférence de presse des maires Gérald

Plus en détail

Tiken Jah Fakoly : Je dis non!

Tiken Jah Fakoly : Je dis non! Tiken Jah Fakoly : Je dis non! Paroles et musique : Tiken Jah Fakoly / Tiken Jah Fakoly Barclay / Universal Music Thèmes L Afrique et ses problèmes. Objectifs Objectifs communicatifs : Repérer les rimes

Plus en détail

Lettre de mission. Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours de la Stratégie de l UIP 2012-2017

Lettre de mission. Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours de la Stratégie de l UIP 2012-2017 UNION INTERPARLEMENTAIRE INTER-PARLIAMENTARY UNION 5, CHEMIN DU POMMIER CASE POSTALE 330 1218 LE GRAND-SACONNEX / GENÈVE (SUISSE) Lettre de mission Services de consultant pour une évaluation à mi-parcours

Plus en détail

Statuts : Etoile Saint Amandoise.

Statuts : Etoile Saint Amandoise. Statuts : Etoile Saint Amandoise. Sommaire : Présentation But et composition Affiliation Ressources Administration et fonctionnement o Comité de direction o Le bureau o Assemblée générale Ordinaire o Assemblée

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Versailles N 07VE03227 Inédit au recueil Lebon 4ème Chambre M. BROTONS, président Mme Corinne SIGNERIN-ICRE, rapporteur Mme JARREAU, rapporteur public POULY, avocat(s) lecture

Plus en détail

Allocution de M. Hassan B. Jallow Procureur du TPIR et du MTPI, devant le Conseil de sécurité de l ONU 10 décembre 2014

Allocution de M. Hassan B. Jallow Procureur du TPIR et du MTPI, devant le Conseil de sécurité de l ONU 10 décembre 2014 United Nations Mechanism for International Criminal Tribunals Nations Unies Mécanisme pour les Tribunaux pénaux internationaux ALLOCUTION (Destiné exclusivement à l usage des médias. Document non officiel.)

Plus en détail

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012

LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 LES FICHES ARGU DU GROUPE SOCIALISTE, RÉPUBLICAIN ET CITOYEN LE COLLECTIF BUDGÉTAIRE 12 JUILLET 2012 FICHE N 1 UN COLLECTIF BUDGÉTAIRE POUR REDRESSER NOS FINANCES PUBLIQUES L e projet de loi de Finances

Plus en détail

MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE = PROSPÈRE :

MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE = PROSPÈRE : MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) 1ER - DE LA CRISE À LA GUERRE DE LA CRISE À LA GUERRE (1929-1945) L ÉCONOMIE EN CRISE DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE

Plus en détail

Changer de nom ou de prénom

Changer de nom ou de prénom Changer de nom ou de prénom Introduction Sous certaines conditions, une personne peut changer de nom ou de prénom. La procédure diffère légèrement selon qu il s agit d un changement de nom ou de prénom.

Plus en détail

La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement?

La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement? La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement? La nouvelle loi organique relative aux lois de finances a été promulguée en août 2001. Deux ans plus tard, et bien que la mise en œuvre de cette

Plus en détail

«Cette femme réduit le grain en farine grâce à une pierre à moudre (metate) et un broyeur cylindrique (mano)». 1 LA PROBLEMATIQUE

«Cette femme réduit le grain en farine grâce à une pierre à moudre (metate) et un broyeur cylindrique (mano)». 1 LA PROBLEMATIQUE Proposition de réglementation spécifique de la production et de la commercialisation de produits agricoles et alimentaires traditionnels en Amérique latine ( ) - Propositions «Metate» - Marlen LEON GUZMAN

Plus en détail

Fiche de poste : PAST Tourisme Culturel & Territoires. Publication du poste : 7 avril 2015

Fiche de poste : PAST Tourisme Culturel & Territoires. Publication du poste : 7 avril 2015 UFR Langues et Études Internationales (LEI) Fiche de poste : PAST Tourisme Culturel & Territoires Publication du poste : 7 avril 2015 Date- limite d envoi des dossiers de candidature : 26 mai 2015 (le

Plus en détail

LES CARNETS DE BORD DE L ACDA L ASSURANCE CIRCUIT

LES CARNETS DE BORD DE L ACDA L ASSURANCE CIRCUIT LES CARNETS DE BORD DE L ACDA L ASSURANCE CIRCUIT Me TEISSEDRE - Administrateur ACDA La pratique d un sport automobile n est pas sans risque, tant au niveau physique que pécuniaire, et ses conséquences

Plus en détail

Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon

Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon Alain Carrupt, Président syndicom, syndicat des médias et de la communication Fleurier 11.30 et Yverdon 18.30 Discours 1 er mai 2014 Fleurier et Yverdon (Seul le texte parlé fait foi!) Les travailleuses

Plus en détail

La mission et les résultats en chiffres pour 2006-2007 1

La mission et les résultats en chiffres pour 2006-2007 1 La mission et les résultats en chiffres 1 La mission du Protecteur du citoyen Le Protecteur du citoyen a pour mandat, en vertu de la Loi sur le Protecteur du citoyen et, depuis le 1 er avril 2006, en vertu

Plus en détail

Règlement du concours «Les Etoiles du Tourisme»

Règlement du concours «Les Etoiles du Tourisme» Règlement du concours «Les Etoiles du Tourisme» Article 1 : objet du concours A la demande du Secrétariat d Etat chargé du commerce, de l artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme, des

Plus en détail

3 ème CONFERENCE MONDIALE DES PRESIDENTS DE PARLEMENT

3 ème CONFERENCE MONDIALE DES PRESIDENTS DE PARLEMENT 3 ème CONFERENCE MONDIALE DES PRESIDENTS DE PARLEMENT Nations Unies, Genève, 19-21 juillet 2010 SP-CONF/2010/1-Inf.3 10 juillet 2010 INFORMATION A L INTENTION DES DELEGUES ET DES MISSIONS PERMANENTES A

Plus en détail

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics

Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics DOSSIER DE PRESSE PARTENARIAT CCCA-BTP et PRO BTP Au profit des apprentis du bâtiment et des travaux publics Bernard Charpenel / CCCA-BTP Signature de la convention et point presse 10 mars 2010 0 SOMMAIRE

Plus en détail

Le Québec, terre de traduction

Le Québec, terre de traduction Le Québec, terre de traduction S il est un endroit au monde où les traducteurs ont un marché établi, c est bien le Canada. Et le Québec, au sein du Canada, jouit d une situation encore plus privilégiée.

Plus en détail

TRAITE DE LISBONNE. Marie-Laure BASILIEN-GAINCHE* La Cour constitutionnelle fédérale d Allemagne a rendu, le 30 juin 2009, une décision fort

TRAITE DE LISBONNE. Marie-Laure BASILIEN-GAINCHE* La Cour constitutionnelle fédérale d Allemagne a rendu, le 30 juin 2009, une décision fort L ALLEMAGNE ET L EUROPE. REMARQUES SUR LA DECISION DE LA COUR CONSTITUTIONNELLE FEDERALE RELATIVE AU TRAITE DE LISBONNE Marie-Laure BASILIEN-GAINCHE* INTRODUCTION La Cour constitutionnelle fédérale d Allemagne

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement 7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement Session 3 Thème : Mettre le contexte au centre de l action : opérationaliser une approche sensible à la fragilité Sous-thème : «Prise

Plus en détail

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs

L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945. Exposé des motifs L ORDONNANCE DU 2 FEVRIER 1945 Exposé des motifs Il est peu de problèmes aussi graves que ceux qui concernent la protection de l enfance, et parmi eux, ceux qui ont trait au sort de l enfance traduite

Plus en détail

Grande Loge Féminine de France

Grande Loge Féminine de France ... La transformation du monde commence par la construction de soi... Grande Loge Féminine de France DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 33(0)1 71 04 58 14 courriel : communication@glff.org Site : www.glff.org

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec

Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec Information, confiance et cohésion sociale dans un conflit environnemental lié à un projet de parc éolien au Québec Résumé des résultats et conclusions de la recherche Marie-Ève Maillé, Ph. D. Centre de

Plus en détail

PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE

PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE 1 PROTOCOLE DE LA COUR DE JUSTICE DE L UNION AFRICAINE Les Etats membres de l Union africaine : Considérant que l Acte constitutif a créé la Cour de

Plus en détail

Cour européenne des droits de l homme. Questions & Réponses

Cour européenne des droits de l homme. Questions & Réponses Cour européenne des droits de l homme Questions & Réponses Questions & Réponses Qu est-ce que la Cour européenne des droits de l homme? Ces questions et réponses ont été préparées par le Greffe de la Cour.

Plus en détail

Inauguation du nouveau siège de la Confédération générale des entreprises de CI (CGECI)

Inauguation du nouveau siège de la Confédération générale des entreprises de CI (CGECI) AGENDA DU GOUVERNEMENT DU CENTRE D'INFORMATION ET DE COMMUNICATION GOUVERNEMENTALE Vendredi 19 septembre 2014 08:38 SEPTEMBRE 19 VENDREDI Pour assurer l efficacité et la synergie des actions du Gouvernement,

Plus en détail

Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa

Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa L an 2013, le 28 et 29 août, s est tenue dans la salle du Campus Numérique Francophone de Kinshasa, le Forum sur la Gouvernance de l Internet en Afrique Centrale,

Plus en détail

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe

Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe SEUL LE PRONONCE FAIT FOI! 17.06.2014 Allocution d ouverture M. Philippe Boillat, Directeur général, Direction générale Droits de l'homme et Etat de droit, Conseil de l'europe 19 e Conférence du Conseil

Plus en détail

Oeuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté aux Comores

Oeuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté aux Comores Oeuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté aux Comores La pauvreté rurale aux Comores Depuis leur indépendance en 1975, les Comoriens ont souffert de l instabilité politique

Plus en détail

DIPLOMES UNIVERSITAIRES

DIPLOMES UNIVERSITAIRES ALEXANDRE DESRAMEAUX MAÎTRE DE CONFERENCES EN DROIT PUBLIC (depuis 2009) Titulaire du Certificat d Aptitude à la Profession d Avocat (CAPA) DIPLOMES UNIVERSITAIRES 2006 Doctorat en droit de l Université

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ

ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ INSTITUT DE MANAGEMENT PUBLIC ET GOUVERNANCE TERRITORIALE 21 RUE GASTON DE SAPORTA 13100 AIX EN PROVENCE DIPLOME UNIVERSITAIRE (DU) ACTEURS DE LA DÉFENSE ET FACTEURS DE SÉCURITÉ OBJECTIFS Faire comprendre

Plus en détail

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de

Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC. allocutions de 1 Assemblée publique annuelle 2011 3 novembre 2011 Trois-Rivières, QC allocutions de Bryan P. Davies Président du conseil d administration Société d assurance-dépôts du Canada et Michèle Bourque Présidente

Plus en détail

La presse en ligne au service de la démocratie locale. Sylvain Parasie (Latts) & Jean-Philippe Cointet (INRA Sens)

La presse en ligne au service de la démocratie locale. Sylvain Parasie (Latts) & Jean-Philippe Cointet (INRA Sens) La presse en ligne au service de la démocratie locale Sylvain Parasie (Latts) & Jean-Philippe Cointet (INRA Sens) Les sciences sociales critiques du rôle démocratique de la presse locale. Nouveaux espoirs

Plus en détail

Séminaire «L éducation non formelle, un projet pour les habitants dans la cité»

Séminaire «L éducation non formelle, un projet pour les habitants dans la cité» Séminaire «L éducation non formelle, un projet pour les habitants dans la cité» Organisé dans le cadre du IX Congrès International des Villes Educatrices Le Mercredi 13 septembre 2006 A l Ecole Normale

Plus en détail

LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES

LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES LA CONTREFAÇON NOTIONS ESSENTIELLES. Définition... 2. Qu'est-ce que la contrefaçon?... 2. Un fléau mondial... 2. Ses dangers... 3. Comment la déceler?... 4. Lutter contre la contrefaçon... 4. Qui est en

Plus en détail

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE

DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE DU ROLE D UN BUREAU MILITAIRE AU SEIN D UNE MISSION PERMANENTE Capitaine de vaisseau Ndome Faye, Conseiller Militaire à la Mission Permanente du Sénégal auprès des Nations unies à New York Dans certains

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

CANDIDATURE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR GENERAL DE L ENSAM

CANDIDATURE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR GENERAL DE L ENSAM CANDIDATURE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR GENERAL DE L ENSAM 1 ère partie Déclaration d intention JEAN-PAUL HAUTIER ADMINISTRATEUR PROVISOIRE ET DIRECTEUR DE LA RECHERCHE DE L ENSAM DIRECTEUR ES QUALITE DE

Plus en détail

DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE

DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE 209 DOCUMENT L HISTOIRE DE L ÉDUCATION EN FRANCE Pierre Caspard Service d Histoire de l Éducation, France. En février 2013, Antoine Prost a reçu des mains du ministre de l Éducation nationale français,

Plus en détail

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE

LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE LES PROCEDURES DE LA POLITIQUE D ARCHIVAGE La mise en place d une politique d archivage offre des solutions pour assurer une gestion pérenne des archives. Ce guide de procédure doit : - servir de base

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Sandra. «Un huissier de justice, c est un chef d entreprise» Huissière de justice (Actihuis) INFO PLUS A CONSULTER

Sandra. «Un huissier de justice, c est un chef d entreprise» Huissière de justice (Actihuis) INFO PLUS A CONSULTER Sandra Huissière de justice (Actihuis) «Je ne savais pas ce que je voulais faire. Enfin si, je savais que je ne voulais pas faire de Droit car j en avais une image trop rigide. Après mon Bac ES (ex B),

Plus en détail

Connecticut Haitian Voice Mars 2009

Connecticut Haitian Voice Mars 2009 «Entrevue : Un programme de français pour les francophones à New York» Paru dans : CSMS Mag Janvier 2009 Connecticut Haitian Voice Mars 2009 Média Mosaïque Montréal Juin 2009 Par Jeanie Bogart Il est possible

Plus en détail

01-APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 10 JANVIER 2014 02-DECISIONS PRISES PAR DELEGATION DECLARATIONS D INTENTION D ALIENER

01-APPROBATION DU COMPTE RENDU DE LA SEANCE DU 10 JANVIER 2014 02-DECISIONS PRISES PAR DELEGATION DECLARATIONS D INTENTION D ALIENER EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS SÉANCE DU 21 Février 2014 Nombre de conseillers en exercice... : 15 Nombre de présents... : 12 Vote par procuration... : 2 Nombre de votants... : 14 Date de convocation

Plus en détail

L ACTUALITÉ FÉDÉRALE

L ACTUALITÉ FÉDÉRALE L ACTUALITÉ FÉDÉRALE Des ressources naturelles pour tous les Canadiens Madelaine Drohan Correspondante canadienne de l hebdomadaire The Economist Elle contribue également sur une base régulière à une de

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

MAIRIE de LACANAU REPUBLIQUE FRANÇAISE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE LACANAU

MAIRIE de LACANAU REPUBLIQUE FRANÇAISE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE LACANAU MAIRIE de LACANAU REPUBLIQUE FRANÇAISE EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE LACANAU Département de la Gironde Arrondissement de Lesparre Canton de Castelnau de Médoc

Plus en détail

Les Politiques macro-économiques

Les Politiques macro-économiques Politique Financière Politique Monétaire Politique Fiscale Les Politiques macro-économiques Politique Budgétaire Politique de Crédit Politique Commerciale Politique d Investissement Jocelerme PRIVERT POLITIQUE

Plus en détail

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques?

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Rencontre professionnelle 4 Ont participé à cet atelier : David ALCAUD,

Plus en détail

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE

BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE Paris, le 5 février 2008 BOURSE AU PERMIS DE CONDUIRE Le dispositif consiste dans la prise en charge par la commune d une partie du coût du permis de conduire en échange d une activité bénévole d intérêt

Plus en détail

REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880

REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880 REPUBLIQUE ET FAIT RELIGIEUX DEPUIS 1880 «La grande idée, la notion fondamentale de l Etat laïque, c est-àdire la délimitation profonde entre le temporel et le spirituel, est entrée dans nos mœurs de manière

Plus en détail

Définition et exécution des mandats : analyse et recommandations aux fins de l examen des mandats

Définition et exécution des mandats : analyse et recommandations aux fins de l examen des mandats Définition et exécution des mandats : analyse et recommandations aux fins de l examen des mandats Rapport du Secrétaire général Résumé Lors du Sommet mondial de septembre 2005, les dirigeants des pays

Plus en détail

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE :

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE : Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 15 Octobre 2010 Infos Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION SOMMAIRE : LES ENJEUX DE LA PREVENTION Introduction

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE

UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE UNIVERSITÉ PARIS-SORBONNE ÉCOLE DOCTORALE 2 HISTOIRE MODERNE ET CONTEMPORAINE UMR 8138 Identités, Relations internationales et civilisation de l Europe T H È S E pour obtenir le grade de DOCTEUR DE L UNIVERSITÉ

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

Les concours de l Assemblée nationale

Les concours de l Assemblée nationale A S S E M B L É E N A T I O N A L E Les concours de l Assemblée nationale Les informations contenues dans cette brochure ont été mises à jour en septembre 2012 ASSEMBLÉE NATIONALE Service des Ressources

Plus en détail

Memo BATL : la nouvelle loi sur la régularisation fiscale

Memo BATL : la nouvelle loi sur la régularisation fiscale Memo BATL : la nouvelle loi sur la régularisation fiscale Dans le cadre de ses objectifs, la BATL souhaite collaborer à une législation efficace et de qualité qui soit applicable dans la pratique du droit

Plus en détail