RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS"

Transcription

1 DE LA PREFECTURE DE LA REGION D ILE DE FRANCE, PREFECTURE DE PARIS ET DE LA PREFECTURE DE POLICE NUMERO DEP-87 DU 03/06/2011 SOMMAIRE PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE, PREFECTURE DE PARIS DIRECTION DE LA MODERNISATION ET DE L'ADMINISTRATION PAGE 3 à 5 ARRETE n DEP du 1 er juin 2011 portant classement de l'hotel BRISTOL situé 68 rue de Malte à Paris 11 ème en catégorie tourisme ARRETE n DEP du 3 juin 2011 portant classement de l hôtel DAUNOU OPERA situé 6 rue Daunou à Paris 2 ème en catégorie tourisme ARRETE n DEP du 3 juin 2011 portant classement de l hôtel MERCURE PARIS LA SORBONNE situé 14 rue de la Sorbonne à Paris 5 ème en catégorie tourisme PREFECTURE DE POLICE PAGE 5 à 11 Arrêté d autorisation d un service interne n 4420 du 16 mai 2011 ARRÊTÉ n du 19 mai 2011 ARRÊTÉ n 4574 du 19 mai 2011 Arrêté de retrait n du 25 mai 2011 Arrêté de retrait n du 25 mai 2011 Arrêté de retrait n du 26 mai 2011 ARRÊTÉ n du 26 mai 2011 ARRÊTÉ n du 30 mai

2 SERVICES DECONCENTRES AGENCE REGIONALE DE SANTE DELEGATION TERRITORIALE DE PARIS PAGE 12 à 14 ARRÊTÉ N DEP du 1 er juin 2011 PORTANT SUR LES MODALITES D APPLICATION DU CONTROLE SANITAIRE REGLEMENTAIRE DES EAUX DE PISCINES A PARIS DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L'EQUIPEMENT ET DE L'AMENAGEMENT UNITE TERRITORIALE PAGE 15 à 16 EXTRAIT DE DECISION du 18 mai 2011 Création d'un magasin ZARA au sein de l'ensemble commercial 92, avenue des Champs Elysées, 2, rue de Berri, Paris 8ème EXTRAIT DE DECISION du 18 mai 2011 Extension de l'ensemble commercial du Forum des Halles 1, rue Pierre Lescot, Paris 1er Arrêté préfectoral n DEP du 1 er juin 2011 autorisant M. Didier BERTRAND, délégué général à Paris Métropole et aux coopérations interterritoriales de la mairie de Paris, à organiser la 11ème édition de l'escale Parisienne du festival de l'oh les 18 et 19 juin 2011, sur le port de Bercy à Paris 12ème arrondissement 2

3 PREFECTURE DE LA REGION D ILE-de-FRANCE PREFECTURE DE PARIS DIRECTION DE LA MODERNISATION ET DE L'ADMINISTRATION ARRETE N DEP du 1 er juin 2011 portant classement de l'hotel BRISTOL situé 68 rue de Malte à Paris 11 ème en catégorie tourisme Le préfet de la région d'ile-de-france préfet de Paris, Officier de la Légion d'honneur Commandeur de l Ordre National du Mérite Vu les articles L et D à D du code du tourisme ; Vu l'arrêté ministériel du 23 décembre 2009 fixant les normes et la procédure de classement des hôtels de tourisme ; Vu la demande de classement en catégorie tourisme 2 étoiles de l'exploitant de l'hotel BRISTOL, situé 68 rue de Malte à Paris 11ème ; Vu le certificat de visite et l avis favorable émis le 10 mai 2011 par l organisme évaluateur CERTIFICATION CLASSEMENT HOTELS, 10 rue du Colisée, PARIS, accrédité par le Cofrac ; Vu l arrêté préfectoral n du 20 décembre 2010 portant délégation de signature à certains fonctionnaires de la direction de la modernisation et de l'administration à la préfecture de la région d'ile-de-france, préfecture de Paris ; Sur la proposition du préfet, secrétaire général de la préfecture de Paris, ARRETE Article 1er - L'établissement dénommé : HOTEL BRISTOL situé : 68 rue de Malte à Paris 11ème est classé en catégorie tourisme 2 étoiles pour la totalité de ses 45 chambres. La capacité d'accueil de cet établissement est de 93 personnes. Article 2 - Cet arrêté doit être présenté par l'exploitant de l'hôtel à toute réquisition des autorités chargées d'assurer le contrôle des établissements classés de Tourisme. Article 3 : Tout recours contre le présent arrêté doit parvenir au tribunal administratif de Paris dans le délai de deux mois, à compter de sa publication au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région d'ile-de-france, préfecture de Paris et de la préfecture de police. Article 4 - Le classement est prononcé pour une durée de cinq ans. Article 5 - Ampliation du présent arrêté sera adressée à : - ATOUT France ; - Monsieur le directeur régional de l'i.n.s.e.e. ; - Monsieur le maire de Paris ; - Monsieur le préfet de police, direction des transports et de la protection du public ; - Monsieur le préfet de police, direction départementale de la protection des populations de Paris ; - Monsieur le directeur général de l'office du tourisme et des congrès de Paris ; - Monsieur le directeur des services fiscaux de Paris Nord-Est. Article 6 Le préfet, secrétaire général de la préfecture de Paris et la directrice de la modernisation et de l'administration sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région d'ile-de-france, préfecture de Paris et de la préfecture de police, accessible sur le site Internet : Fait à Paris, le 1er juin 2011 Pour le Préfet et par délégation, L adjointe au chef du bureau de la réglementation et des activités économiques, Danielle BOUFRIOUA 3

4 ARRETE n DEP du 3 juin 2011 portant classement de l hôtel DAUNOU OPERA situé 6 rue Daunou à Paris 2 ème en catégorie tourisme Le préfet de la Région Ile-de-France, Préfet de Paris, Officier de la Légion d'honneur Commandeur de l Ordre National du Mérite Vu les articles L et D à D du code du tourisme ; Vu l'arrêté ministériel du 23 décembre 2009 fixant les normes et la procédure de classement des hôtels de tourisme ; Vu l arrêté préfectoral n du 30 janvier 1996 portant classement en catégorie tourisme 3 étoiles de l hôtel DAUNOU OPERA situé 6 rue Daunou à Paris 2ème ; Vu la demande de classement en catégorie tourisme 3 étoiles de l'exploitant de l'hôtel DAUNOU OPERA ; Vu le certificat de visite et l avis favorable émis le 19 mai 2011 par l organisme évaluateur AFNOR CERTIFICATION situé 11 rue Francis de Pressensé LA PLAINE SAINT-DENIS Cedex, accrédité par le Cofrac ; Vu l arrêté préfectoral n du 20 décembre 2010 portant délégation de signature à certains agents de la direction de la modernisation et de l'administration de la préfecture de la région d'ile-de-france, préfecture de Paris ; Sur la proposition du préfet, secrétaire général de la préfecture de Paris, ARRETE Article 1er - L'établissement dénommé : HOTEL DAUNOU OPERA situé : 6 rue Daunou à Paris 2ème est classé en catégorie tourisme 3 étoiles pour la totalité de ses 50 chambres. La capacité d'accueil de cet établissement est de 99 personnes. Article 2 - Cet arrêté doit être présenté par l'exploitant de l'hôtel à toute réquisition des autorités chargées d'assurer le contrôle des établissements classés de Tourisme. Article 3 : Tout recours contre le présent arrêté doit parvenir au tribunal administratif de Paris dans le délai de deux mois, à compter de sa publication au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région d'ile-de-france, préfecture de Paris et de la préfecture de police. Article 4 - Le classement est prononcé pour une durée de cinq ans. Article 5 - L arrêté n du 30 janvier 1996 est abrogé. Article 6 - Ampliation du présent arrêté sera adressée à : - ATOUT France ; - Monsieur le directeur régional de l'i.n.s.e.e. ; - Monsieur le maire de Paris ; - Monsieur le préfet de police, direction des transports et de la protection du public ; - Monsieur le préfet de police, direction départementale de la protection des populations de Paris ; - Monsieur le directeur général de l'office du tourisme et des congrès de Paris ; - Monsieur le directeur des services fiscaux de Paris Centre. Article 7 Le préfet, secrétaire général de la préfecture de Paris et la directrice de la modernisation et de l'administration sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région d'ile-de-france, préfecture de Paris et de la préfecture de police, accessible sur le site Internet : Fait à Paris, le 3 juin 2011 Pour le Préfet et par délégation L adjointe au chef du bureau de la réglementation et des activités économiques Danielle BOUFRIOUA ARRETE n DEP du 3 juin 2011 portant classement de l hôtel MERCURE PARIS LA SORBONNE situé 14 rue de la Sorbonne à Paris 5 ème en catégorie tourisme Le préfet de la Région Ile-de-France, Préfet de Paris, Officier de la Légion d'honneur Commandeur de l Ordre National du Mérite 4

5 Vu les articles L et D à D du code du tourisme ; Vu l'arrêté ministériel du 23 décembre 2009 fixant les normes et la procédure de classement des hôtels de tourisme ; Vu l arrêté préfectoral n du 6 décembre 2001 portant classement en catégorie tourisme 4 étoiles de l hôtel MERCURE PARIS LA SORBONNE situé 14 rue de la Sorbonne à Paris 5ème ; Vu la demande de classement en catégorie tourisme 4 étoiles de l'exploitant de l'hôtel MERCURE PARIS LA SORBONNE ; Vu le certificat de visite et l avis favorable émis le 28 avril 2011 par l organisme évaluateur MKG Qualiting situé 50 rue Dombasle PARIS, accrédité par le Cofrac ; Vu l arrêté préfectoral n du 20 décembre 2010 portant délégation de signature à certains agents de la direction de la modernisation et de l'administration de la préfecture de la région d'ile-de-france, préfecture de Paris ; Sur la proposition du préfet, secrétaire général de la préfecture de Paris, ARRETE Article 1er - L'établissement dénommé : HOTEL MERCURE PARIS LA SORBONNE situé : 14, rue de la Sorbonne à Paris 5ème est classé en catégorie tourisme 4 étoiles pour la totalité de ses 47 chambres. La capacité d'accueil de cet établissement est de 94 personnes. Article 2 - Cet arrêté doit être présenté par l'exploitant de l'hôtel à toute réquisition des autorités chargées d'assurer le contrôle des établissements classés de Tourisme. Article 3 : Tout recours contre le présent arrêté doit parvenir au tribunal administratif de Paris dans le délai de deux mois, à compter de sa publication au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région d'ile-de-france, préfecture de Paris et de la préfecture de police. Article 4 - Le classement est prononcé pour une durée de cinq ans. Article 5 - L arrêté n du 6 décembre 2001 est abrogé. Article 6 - Ampliation du présent arrêté sera adressée à : - ATOUT France ; - Monsieur le directeur régional de l'i.n.s.e.e. ; - Monsieur le maire de Paris ; - Monsieur le préfet de police, direction des transports et de la protection du public ; - Monsieur le préfet de police, direction départementale de la protection des populations de Paris ; - Monsieur le directeur général de l'office du tourisme et des congrès de Paris ; - Monsieur le directeur des services fiscaux de Paris Sud Ouest. Article 7 Le préfet, secrétaire général de la préfecture de Paris et la directrice de la modernisation et de l'administration sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région d'ile-de-france, préfecture de Paris et de la préfecture de police, accessible sur le site Internet : Fait à Paris, le 3 juin 2011 Pour le Préfet et par délégation L adjointe au chef du bureau de la réglementation et des activités économiques Danielle BOUFRIOUA PREFECTURE DE POLICE Arrêté d autorisation d un service interne n 4420 du 16 mai 2011 LE PRÉFET DE POLICE VU la loi n du 12 juillet 1983 modifiée, réglementant les activités privées de sécurité, notamment ses articles 1, 7-I et 11 relatifs aux activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU la loi n du 12 avril 2000, relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations, notamment ses articles 19, 21 et 24 ; 5

6 VU le décret n du 26 septembre 1986, relatif à l'autorisation administrative et au recrutement des personnels des entreprises de surveillance, de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes, notamment ses articles 1 et 6 ; VU le décret n du 6 septembre 2005 modifié, relatif à l'aptitude professionnelle des dirigeants et des salariés des entreprises exerçant des activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; Considérant la demande du 17 mars 2011, formulée par Monsieur Christophe LAVERNHE en sa qualité de gérant de la société "SARL LAVERNHE" ayant pour nom commercial "POUSSE AU CRIME", sise 15, rue Guisarde à Paris (6ème), en vue d obtenir l autorisation de fonctionnement d'un service de sécurité pour cet établissement ; Considérant l'extrait du Registre du Commerce et des Sociétés du 16 mars 2011 ; Considérant que le service de sécurité de ce magasin est constitué conformément à la législation en vigueur ; Sur proposition du Directeur de la Police Générale : Article 1er La société "SARL LAVERNHE" ayant pour nom commercial "POUSSE AU CRIME", sise 15, rue Guisarde à Paris (6ème), est autorisée à charger certains de ses salariés, pour son propre compte, à effectuer des missions ayant pour objet la surveillance humaine ou la surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou le gardiennage de biens meubles ainsi que la sécurité des personnes se trouvant dans cet établissement, à compter de la date de notification du présent arrêté. Article 2 Le Directeur de la Police Générale est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la Préfecture de Paris et de la Préfecture de Police. Fait à Paris, le 16 mai 2011 P. LE PREFET DE POLICE et par délégation LE DIRECTEUR DE LA POLICE GENERALE Le Sous-Directeur de la Citoyenneté et des Libertés Publiques Pierre BUILLY ARRÊTÉ n du 19 mai 2011 LE PRÉFET DE POLICE VU la loi n du 12 juillet 1983 modifiée, réglementant les activités privées de sécurité, notamment ses articles 1, 2 et 7-I relatifs aux activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU la loi n du 12 avril 2000, relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations, notamment ses articles 19, 21 et 24 ; VU le décret n du 26 septembre 1986, relatif à l'autorisation administrative et au recrutement des personnels des entreprises de surveillance, de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes, notamment ses articles 1 et 6 ; VU le décret n du 6 septembre 2005 modifié, relatif à l'aptitude professionnelle des dirigeants et des salariés des entreprises exerçant des activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU l'arrêté préfectoral n 4245 du 20 mars 2008 autorisant l'entreprise «VELOURS SECURITE CONSEIL SARL» ayant son siège au 88 avenue des Ternes PARIS et son établissement principal au 32 rue de Paradis à Paris (75010), à exercer ses activités de surveillance et de gardiennage ; Considérant le courrier du 26 janvier 2011 de Monsieur Jean-Maurice BERNARD, en sa qualité de gérant de cette entreprise, informant du changement de dénomination sociale, de la cession de parts sociales intervenue dans la société le 15 novembre 2010 ; Considérant l'extrait du Registre du Commerce et des Sociétés du 7 février 2011 délivré par le Tribunal de Commerce de Paris ; Considérant que cette entreprise a désormais pour dénomination "VELOURS SECURITE" ; Considérant que cette entreprise a désormais son siège et son établissement principal au 32 rue de Paradis à Paris (75010) ; Considérant les éléments complémentaires apportés en dernier lieu le 31 mars 2011 ; Considérant que cette entreprise est constituée conformément à la législation en vigueur ; Sur proposition du Directeur de la Police Générale : Article 1er L'arrêté préfectoral n 4245 du 20 mars 2008 portant autorisation de fonctionnement de l'entreprise «VELOURS SECURITE CONSEIL SARL» est abrogé. 6

7 Article 2 L entreprise «VELOURS SECURITE» sise 32 rue de Paradis PARIS, est autorisée à exercer des activités privées de surveillance et de gardiennage à compter de la date de notification du présent arrêté. Article 3 Monsieur Jean-Maurice BERNARD né le 11 mai 1969 à BAMAKO (MALI) est agréé à exercer la fonction de gérant d'une société ayant pour objet la surveillance humaine ou la surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou le gardiennage de biens meubles ou immeubles ainsi que la sécurité des personnes se trouvant dans ces immeubles. Article 4 Monsieur Ouali ABERKANE né le 8 juillet 1973 à PARIS (75012) est agréé à exercer la fonction de associé d'une entreprise ayant pour objet la surveillance humaine ou la surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou le gardiennage de biens meubles ou immeubles ainsi que la sécurité des personnes se trouvant dans ces immeubles. Article 5 Monsieur Jérôme PIERRAT né le 12 janvier 1971 à NOGENT-SUR-MARNE (94) est agréé à exercer la fonction de associée d'une entreprise ayant pour objet la surveillance humaine ou la surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou le gardiennage de biens meubles ou immeubles ainsi que la sécurité des personnes se trouvant dans ces immeubles. Article 6 Le Directeur de la Police Générale est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la Préfecture de Paris et de la Préfecture de Police. Fait à Paris, le 19 mai 2011 P. LE PREFET DE POLICE et par délégation LE DIRECTEUR DE LA POLICE GENERALE Le Sous-Directeur de la Citoyenneté et des Libertés Publiques Pierre BUILLY ARRÊTÉ n 4574 du 19 mai 2011 LE PRÉFET DE POLICE VU la loi n du 12 juillet 1983 modifiée, réglementant les activités privées de sécurité, notamment ses articles 1, 2 et 7-I relatifs aux activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU la loi n du 12 avril 2000, relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations, notamment ses articles 19, 21 et 24 ; VU le décret n du 26 septembre 1986, relatif à l'autorisation administrative et au recrutement des personnels des entreprises de surveillance, de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes, notamment ses articles 1 et 6 ; VU le décret n du 6 septembre 2005 modifié, relatif à l'aptitude professionnelle des dirigeants et des salariés des entreprises exerçant des activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; Considérant l'extrait du Registre du Commerce et des Sociétés du 24 décembre 2010 délivré par le Tribunal de Commerce de Paris concernant l entreprise de surveillance et de gardiennage dénommée "GLOBAL SECURITY EVENT" sise 21rue Doudeauville PARIS ; Considérant le courrier du 10 février 2011, formulé par Mademoiselle Emmanuelle SABATIER en sa qualité de gérante en vue d obtenir l autorisation de fonctionnement de cette entreprise ; Considérant les éléments complémentaires apportés en dernier lieu le 9 mai 2011 ; Considérant que cette entreprise est constituée conformément à la législation en vigueur ; Sur proposition du Directeur de la Police Générale : Article 1er L entreprise "GLOBAL SECURITY EVENT" sise 21 rue Doudeauville PARIS, est autorisée à exercer des activités privées de surveillance et de gardiennage à compter de la date de notification du présent arrêté. Article 2 Mademoiselle Emmanuelle Marie Monique SABATIER née le 3 avril 1987 à IVRY-SUR-SEINE (94) est agréée à exercer la fonction de gérante d'une entreprise ayant pour objet la surveillance humaine ou la surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou le gardiennage de biens meubles ou immeubles ainsi que la sécurité des personnes se trouvant dans ces immeubles ; Article 3 Mademoiselle Dodette ISIDORINA née le 12 octobre 1971 à LUANDA (ANGOLA) est agréée à exercer la fonction de associée d'une entreprise ayant pour objet la surveillance humaine ou la surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou le gardiennage de biens meubles ou immeubles ainsi que la sécurité des personnes se trouvant dans ces immeubles ; Article 4 Le Directeur de la Police Générale est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la Préfecture de Paris et de la Préfecture de Police. 7

8 Fait à Paris, le 19 mai 2011 P. LE PREFET DE POLICE et par délégation LE DIRECTEUR DE LA POLICE GENERALE Le Sous-Directeur de la Citoyenneté et des Libertés Publiques Pierre BUILLY Arrêté de retrait n du 25 mai 2011 LE PRÉFET DE POLICE VU la loi n du 12 juillet 1983 modifiée, réglementant les activités privées de sécurité, notamment ses articles 1, 2, 7-I et 12 relatifs aux activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU la loi n du 12 avril 2000, relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations, notamment ses articles 19, 21 et 24 ; VU le décret n du 26 septembre 1986, relatif à l'autorisation administrative et au recrutement des personnels des entreprises de surveillance, de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes, notamment ses articles 1 et 6 ; VU le décret n du 6 septembre 2005 modifié, relatif à l'aptitude professionnelle des dirigeants et des salariés des entreprises exerçant des activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU l'arrêté préfectoral n 2504 du 28 octobre 2004 autorisant l'entreprise "SARL CITY PROTECTION" ayant son siège au 14, rue des Goncourts à Paris (11ème), à exercer ses activités de surveillance et de gardiennage ; Considérant que cette entreprise a procédé à trois transferts de siège en juin et octobre 2006 puis en juillet 2009, à trois changements de gérants en juillet 2009 et février et décembre 2010 et à des cessions de parts en juillet 2009, sans en informer la Préfecture de Police ; Considérant le courrier du 02 novembre 2010 informant de l'éventuel retrait de l'autorisation préfectorale de cette entreprise ; Considérant l absence de réponse au terme de la procédure contradictoire ; Sur proposition du Directeur de la Police Générale : Article 1er L'autorisation administrative d'exercer des activités privées de surveillance et de gardiennage n 2504 du 28 octobre 2004, est retirée à la société dénommée "SARL CITY PROTECTION" ayant son siège au 11, rue de la Boétie à Paris (75008). Article 2 Le Directeur de la Police Générale est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la Préfecture de Paris et de la Préfecture de Police. Fait à Paris, le 25 mai 2011 P. LE PREFET DE POLICE et par délégation LE DIRECTEUR DE LA POLICE GENERALE Le Sous-Directeur de la Citoyenneté et des Libertés Publiques Pierre BUILLY Dans les deux mois à compter de la notification de la présente décision les recours suivants peuvent être introduits : - un recours gracieux, auprès du Préfet de Police Direction de la Police Générale 4ème Bureau 36, rue des Morillons Paris. - un recours hiérarchique auprès du Ministre de l Intérieur Direction des Libertés Publique et des Affaires Juridiques Sous Direction des Libertés Publiques et de la Police Administrative 11, rue des Saussaies Paris cedex un recours contentieux, devant le Tribunal Administratif de Paris 7, rue de Jouy Paris Cedex 04. Ce recours juridictionnel doit être déposé au plus tard avant l expiration du 2e mois suivant la date de notification de la décision contestée (ou bien du 2e mois suivant la date du rejet de votre recours gracieux ou hiérarchique). Arrêté de retrait n du 25 mai 2011 LE PRÉFET DE POLICE VU la loi n du 12 juillet 1983 modifiée, réglementant les activités privées de sécurité, notamment ses articles 1, 2, 7-I et 12 relatifs aux activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU la loi n du 12 avril 2000, relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations, notamment ses articles 19, 21 et 24 ; 8

9 VU le décret n du 26 septembre 1986, relatif à l'autorisation administrative et au recrutement des personnels des entreprises de surveillance, de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes, notamment ses articles 1 et 6 ; VU le décret n du 6 septembre 2005 modifié, relatif à l'aptitude professionnelle des dirigeants et des salariés des entreprises exerçant des activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU l'arrêté préfectoral n 4276 du 03 mars 2009 autorisant l'entreprise "4 SECURITY" ayant son siège au Rond Point des Champs Elysées à Paris (75008) et son établissement principal au 4 cité Joly à Paris (75011), à exercer ses activités de surveillance et de gardiennage ; Considérant que cette entreprise a procédé à la nomination d'un nouveau gérant en juillet 2010, sans en informer la Préfecture de Police ; Considérant la non délivrance de l'ensemble des éléments demandés le 31 août 2010, nécessaires à la mise en conformité de l'autorisation de fonctionnement de cette entreprise avec la loi n du 12 juillet 1983 modifiée précitée ; Considérant le courrier du 03 décembre 2010 informant de l'éventuel retrait de l'autorisation préfectorale de cette entreprise ; Considérant l absence de réponse au terme de la procédure contradictoire ; Sur proposition du Directeur de la Police Générale : Article 1er L'autorisation administrative d'exercer des activités privées de surveillance et de gardiennage n 4276 du 03 mars 2009, est retirée à la société dénommée "4 SECURITY" ayant son siège au Rond Point des Champs Elysées à Paris (75008) et son établissement principal au 4 cité Joly à Paris (75011). Article 2 Le Directeur de la Police Générale est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la Préfecture de Paris et de la Préfecture de Police. Fait à Paris, le 25 mai 2011 P. LE PREFET DE POLICE et par délégation LE DIRECTEUR DE LA POLICE GENERALE Le Sous-Directeur de la Citoyenneté et des Libertés Publiques Pierre BUILLY Dans les deux mois à compter de la notification de la présente décision les recours suivants peuvent être introduits : - un recours gracieux, auprès du Préfet de Police Direction de la Police Générale 4ème Bureau 36, rue des Morillons Paris. - un recours hiérarchique auprès du Ministre de l Intérieur Direction des Libertés Publique et des Affaires Juridiques Sous Direction des Libertés Publiques et de la Police Administrative 11, rue des Saussaies Paris cedex un recours contentieux, devant le Tribunal Administratif de Paris 7, rue de Jouy Paris Cedex 04. Ce recours juridictionnel doit être déposé au plus tard avant l expiration du 2e mois suivant la date de notification de la décision contestée (ou bien du 2e mois suivant la date du rejet de votre recours gracieux ou hiérarchique). Arrêté de retrait n du 26 mai 2011 LE PRÉFET DE POLICE VU la loi n du 12 juillet 1983 modifiée, réglementant les activités privées de sécurité, notamment ses articles 1, 2, 7-I et 12 relatifs aux activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU la loi n du 12 avril 2000, relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations, notamment ses articles 19, 21 et 24 ; VU le décret n du 26 septembre 1986, relatif à l'autorisation administrative et au recrutement des personnels des entreprises de surveillance, de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes, notamment ses articles 1 et 6 ; VU le décret n du 6 septembre 2005 modifié, relatif à l'aptitude professionnelle des dirigeants et des salariés des entreprises exerçant des activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU l'arrêté préfectoral n 2681 du 1er mars 2005 autorisant l'entreprise "GROUPE INTERVENTION France SECURITE PRIVEE" sise 38, rue Dunois à Paris (13ème), à exercer ses activités de surveillance et de gardiennage ; VU le courrier du 05 février 2010 de Mademoiselle Céline WANAVERBECQ, l informant de sa nomination en tant que gérante et de la nouvelle répartition du capital social de la société ; Considérant la non délivrance de l'ensemble des éléments demandés le 06 août 2010, nécessaires à la mise en conformité de l'autorisation de fonctionnement de cette entreprise avec la loi n du 12 juillet 1983 modifiée précitée ; Considérant le courrier du 16 septembre 2010 informant de l'éventuel retrait de l'autorisation préfectorale de cette entreprise ; Considérant l absence de réponse au terme de la procédure contradictoire ; 9

10 Sur proposition du Directeur de la Police Générale : Article 1er L'autorisation administrative d'exercer des activités privées de surveillance et de gardiennage n 2681 du 1er mars 2005, est retirée à la société dénommée "GROUPE INTERVENTION France SECURITE PRIVEE" sise 38, rue Dunois à Paris (13ème). Article 2 Le Directeur de la Police Générale est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la Préfecture de Paris et de la Préfecture de Police. Fait à Paris, le 26 mai 2011 P. LE PREFET DE POLICE et par délégation LE DIRECTEUR DE LA POLICE GENERALE Le Sous-Directeur de la Citoyenneté et des Libertés Publiques Pierre BUILLY Dans les deux mois à compter de la notification de la présente décision les recours suivants peuvent être introduits : - un recours gracieux, auprès du Préfet de Police Direction de la Police Générale 4ème Bureau 36, rue des Morillons Paris. - un recours hiérarchique auprès du Ministre de l Intérieur Direction des Libertés Publique et des Affaires Juridiques Sous Direction des Libertés Publiques et de la Police Administrative 11, rue des Saussaies Paris cedex un recours contentieux, devant le Tribunal Administratif de Paris 7, rue de Jouy Paris Cedex 04. Ce recours juridictionnel doit être déposé au plus tard avant l expiration du 2e mois suivant la date de notification de la décision contestée (ou bien du 2e mois suivant la date du rejet de votre recours gracieux ou hiérarchique). ARRÊTÉ n du 26 mai 2011 LE PRÉFET DE POLICE VU la loi n du 12 juillet 1983 modifiée, réglementant les activités privées de sécurité, notamment ses articles 1, 7-I et 11 relatifs aux activités de surveillance humaine ou par des systèmes électroniques de sécurité, de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU la loi n du 12 avril 2000, relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations, notamment ses articles 19, 21 et 24 ; VU le décret n du 26 septembre 1986, relatif à l'autorisation administrative et au recrutement des personnels des entreprises de surveillance, de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes, notamment ses articles 1 et 6 ; VU le décret n du 6 septembre 2005, relatif à l'aptitude professionnelle des dirigeants et des salariés des entreprises exerçant des activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU l'arrêté préfectoral n du 27 mai 2008 autorisant le «site du Louvre de La Poste» sis 52, rue du Louvre à Paris (75029) Cedex 01, à charger certains de ses salariés, pour son propre compte, à effectuer des missions ayant pour objet la surveillance humaine ou la surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou le gardiennage de biens meubles ainsi que la sécurité des personnes se trouvant sur ce site ; Considérant l'extrait du Registre du Commerce et des Sociétés du 1er mai 2011 concernant la société dénommée "LA POSTE", ayant son siège au 44 boulevard de Vaugirard à Paris (75015) ; Considérant le courrier du 11 mai 2011 formulé par Monsieur Patrick MEUNIER, en sa qualité de Directeur de cet établissement, en vue d obtenir la mise en conformité de l autorisation de fonctionnement du service de sécurité de cette société avec la loi précitée ; Considérant les éléments complémentaires apportés en dernier lieu le 19 mai 2011 ; Considérant que le service de sécurité de cette entreprise est constituée conformément à la législation en vigueur ; Sur proposition du Directeur de la Police Générale : Article 1er L'arrêté préfectoral n du 27 mai 2008 portant autorisation de fonctionnement du "site du Louvre de La Poste " sis 52, rue du Louvre à Paris (75029) Cedex 01 est abrogé. Article 2 L entreprise «LA POSTE» sise 52, rue du Louvre à Paris (75029) Cedex 01, est autorisée à continuer à charger certains de ses salariés, pour son propre compte, à effectuer des missions ayant pour objet la surveillance humaine ou la surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou le gardiennage de biens meubles ainsi que la sécurité des personnes se sur ce site à compter de la date de notification du présent arrêté. Article 3 Le Directeur de la Police Générale est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la Préfecture de Paris et de la Préfecture de Police. 10

11 Fait à Paris, le 26 mai 2011 P. LE PREFET DE POLICE et par délégation LE DIRECTEUR DE LA POLICE GENERALE Le Sous-Directeur de la Citoyenneté et des Libertés Publiques Pierre BUILLY ARRÊTÉ n du 30 mai 2011 LE PRÉFET DE POLICE VU la loi n du 12 juillet 1983 modifiée, réglementant les activités privées de sécurité, notamment ses articles 1, 7-I et 11 relatifs aux activités de surveillance humaine ou par des systèmes électroniques de sécurité, de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU la loi n du 12 avril 2000, relative aux droits des citoyens dans leurs relations avec les administrations, notamment ses articles 19, 21 et 24 ; VU le décret n du 26 septembre 1986, relatif à l'autorisation administrative et au recrutement des personnels des entreprises de surveillance, de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes, notamment ses articles 1, 3 et 6 ; VU le décret n du 6 septembre 2005, relatif à l'aptitude professionnelle des dirigeants et des salariés des entreprises exerçant des activités de surveillance et de gardiennage, de transport de fonds et de protection physique des personnes ; VU l'arrêté préfectoral n 4273 du 22 juillet 2008 autorisant l entreprise «HOTEL PLAZA ATHENEE» sise avenue Montaigne PARIS, à charger certains de ses salariés, pour son propre compte, à effectuer des missions ayant pour objet la surveillance humaine ou la surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou le gardiennage de biens meubles ainsi que la sécurité des personnes se sur ce site ; Considérant le procès verbal des décisions de l associé unique du 15 octobre 2010, nommant Madame HAJAH HARTINI HAJI ABDULLAH en tant que nouvelle présidente de cette entreprise, en remplacement de Monsieur HAJI MOHD AMIN LIEW BIN ABDULLAH ; Considérant l extrait du Registre du Commerce et des Sociétés du 23 mars 2011 délivré par le Tribunal de Commerce de Paris ; Considérant le courrier du 16 mai 2011 formulé par Madame Monique JEAN née PICARD, en tant que nouvelle responsable du service de sécurité de cette entreprise, en vue d obtenir la mise en conformité de l autorisation de fonctionnement de cette entreprise avec la loi n du 12 juillet 1983 modifiée visée ci-dessus ; Considérant que ladite entreprise est constituée conformément à la législation en vigueur ; Sur proposition du Directeur de la Police Générale : Article 1er L'arrêté préfectoral n 4273 du 22 juillet 2008 portant autorisation de fonctionnement de l entreprise «HOTEL PLAZA ATHENEE» sise avenue Montaigne PARIS est abrogé ; Article 2 L entreprise «HOTEL PLAZA ATHENEE» sise avenue Montaigne PARIS, est autorisée à continuer à charger certains de ses salariés, pour son propre compte, à effectuer des missions ayant pour objet la surveillance humaine ou la surveillance par des systèmes électroniques de sécurité ou le gardiennage de biens meubles ainsi que la sécurité des personnes se sur ce site à compter de la date de notification du présent arrêté. Article 3 Le Directeur de la Police Générale est chargé de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la Préfecture de Paris et de la Préfecture de Police. Fait à Paris, le 30 mai 2011 P. LE PREFET DE POLICE et par délégation LE DIRECTEUR DE LA POLICE GENERALE Le Sous-Directeur de la Citoyenneté et des Libertés Publiques Pierre BUILLY 11

12 SERVICES DECONCENTRES AGENCE REGIONALE DE SANTE DELEGATION TERRITORIALE DE PARIS ARRÊTÉ N DEP du 1 er juin 2011 PORTANT SUR LES MODALITES D APPLICATION DU CONTROLE SANITAIRE REGLEMENTAIRE DES EAUX DE PISCINES A PARIS LE PRÉFET DE LA RÉGION D'ILE-DE-FRANCE PRÉFET DE PARIS Officier de la légion d'honneur, Commandeur de l ordre national du mérite Vu le code de la santé publique et, notamment, ses articles L à L , relatifs aux piscines et baignades et ses articles D à D , relatifs aux règles sanitaires applicables aux piscines et aux prérogatives du préfet en matière de fermeture ou de limitation d utilisation des établissements; Vu l article L du code de la santé publique relatif au marché du contrôle sanitaire des eaux, Vu l arrêté interministériel du 7 avril 1981 modifié, fixant les dispositions techniques applicables aux piscines ; Vu l arrêté du 39 novembre 1991 modifié, pris pour l application du décret n du 20 septembre 1991 modifiant le décret n du 7 avril 1981 fixant les règles d hygiène et de sécurité applicables aux piscines et aux baignades aménagées ; Vu l arrêté du 1 er février 2010 relatif à la surveillance des légionelles dans les installations de production, de stockage et de distribution d eau chaude sanitaire ; Vu l arrêté du 27 juillet 2010 fixant la liste des laboratoires agréés par le ministère chargé de la santé pour la réalisation des prélèvements et des analyses du contrôle sanitaire des eaux ; Vu l arrêté préfectoral n du 10 mai 2010 modifié, portant délégation de signature du préfet de Paris au directeur général de l Agence Régionale de Santé d Ile de France ; Vu la circulaire ministérielle DGS/SD7A/2004/4473 du 5 octobre 2004 relative aux produits et procédés employés pour la désinfection des eaux de piscine ; Vu la circulaire ministérielle DGS/EA4/2008/65 du 22 février 2008 relative aux dispositions réglementaires applicables aux piscines ouvertes au public, à l utilisation des produits et procédés de traitement de l eau et notamment à ceux mettant en œuvre des lampes à rayonnement ultraviolet (UV) pour la déchloramination des eaux ; Vu la circulaire DGS/EA4/2010/289 du 27 juillet 2010 relative à la prévention des risques infectieux et notamment de la légionellose dans les bains à remous (spas) à usage collectif et recevant du public ; Vu la circulaire DGS/EA4/2010/448 du 21 décembre 2010 relative aux missions des Agences régionales de santé dans la mise en œuvre de l arrêté du 1 er février 2010 relatif à la surveillance des légionelles dans les installations de production, de stockage et de distribution d eau chaude sanitaire ; Vu l avis du conseil départemental de l environnement et des risques sanitaires et technologiques en date du 14 avril 2011 ; Sur proposition du directeur général de l Agence Régionale de Santé d Ile de France; A R R Ê T E Article 1 er Le présent arrêté s applique, sur le territoire de Paris, à toute personne déclarant, en mairie d arrondissement ou à l hôtel de ville, l exploitation d un bassin de natation ou d un bain bouillonnant, ouvert au public et donc non réservé à l usage personnel d une famille. Article 2 Tous les bassins artificiels, visés à l article 1 er du présent arrêté, y compris les pédiluves, sont soumis à un contrôle sanitaire. Article 3 L autorité sanitaire compétente établit le programme et la fréquence du contrôle sanitaire des eaux de piscines conformément à l article D du code de la santé publique. Article 4 Le contrôle sanitaire des eaux de piscines à Paris est réalisé par un laboratoire, agréé par le ministère chargé de la santé conformément aux dispositions de l article D du code de la santé publique et titulaire du marché public du contrôle des eaux de loisirs. Article 5 La fréquence du contrôle sanitaire est au minimum mensuelle. En cas de mise en évidence d un dépassement de normes définies à l annexe 1 du présent arrêté, et selon la diligence de l Agence Régionale de Santé d Ile de France, un nouveau contrôle devra être effectué au plus tard dans les quinze jours suivant l analyse en cause. Article 6 Le programme du contrôle sanitaire comprend les prélèvements et analyses relatifs au contrôle de la qualité de l eau, tels que définies en annexe 1. Suivant l installation et, au cas par cas, l autorité sanitaire compétente peut modifier le programme du contrôle sanitaire par l ajout de nouveaux paramètres en tant que de besoin. 12

13 Article 7 Les résultats d analyse sont transmis à l exploitant par l Agence Régionale de Santé d Ile de France sous forme d un compte rendu comprenant une partie relative aux résultats proprement dits et une autre relative aux recommandations. Ils doivent être affichés dans leur intégralité au sein de l établissement à la vue de tous les usagers. Article 8 L ensemble des prestations liées à ce contrôle est à la charge exclusive de l exploitant. Article 9 Conformément à l article L du code de la santé publique, un bassin artificiel peut faire l objet d un arrêté préfectoral de fermeture administrative si les conditions matérielles d aménagement ou de fonctionnement sont susceptibles de porter atteinte à la santé ou à la sécurité des utilisateurs, ainsi qu à l hygiène ou à la salubrité publique ou encore si l installation n est pas conforme aux normes édictées par le présent arrêté, ou n a pas été mise en conformité. La réouverture sera autorisée par arrêté préfectoral pris, après enquête sur site par les agents de l Agence Régionale de Santé d Ile de France afin de vérifier le retour à la conformité. Ces arrêtés seront notifiés en recommandé avec accusé de réception. Article 10 Chaque établissement doté d un ou plusieurs bassins artificiels doit être pourvu d un carnet sanitaire paginé à l avance et visé par l autorité sanitaire compétente. La fréquentation, les relevés de compteurs, les observations relatives notamment aux vérifications techniques, au lavage des filtres, à la vidange des bassins, à toutes interventions sur l installation, au renouvellement des stocks de désinfectant, au remplissage des cuves de réactifs, aux incidents survenus, doivent y être consignées quotidiennement. Le ph de l eau, sa température, les teneurs en désinfectant, doivent y être relevés au minimum deux fois par jour. Une fois par semaine la teneur en acide isocyanurique, pour les bassins concernés, doit y être enregistrée. Chaque page journalière doit être vérifiée et signée par le responsable de l installation. Article 11 En tant qu établissement mettant à disposition de l eau à usage domestique la personne responsable de la piscine doit surveiller les installations de production d eau chaude sanitaire, par une surveillance annuelle de recherche de légionelles. La personne responsable de la piscine tient à la disposition du directeur général de l Agence Régionale de Santé, les résultats de cette surveillance, ainsi que toute information en relation avec la qualité de l eau. Elle porte à sa connaissance tout incident pouvant avoir des conséquences pour la santé publique, en particulier les résultats d analyses de Legionella pneumophila qui sont supérieures à 1000 Unités Formant Colonies/L. Article 12 - L arrêté préfectoral n du 11 mai 2009 portant sur les modalités d application du contrôle sanitaire réglementaire des piscines à Paris est abrogé. Article 13 Le présent arrêté préfectoral peut faire l objet d un recours administratif, soit gracieux auprès du Préfet de PARIS (Délégation Territoriale de Paris de l Agence Régionale de Santé d Ile de France service contrôle et sécurité sanitaire des milieux - 35, rue de la gare PARIS Cedex 19), soit hiérarchique auprès du ministre chargé de la santé (Direction générale de la santé Bureau EA4 8, avenue de Ségur PARIS 07 SP) dans les deux mois suivant sa notification. Un recours contentieux peut également être déposé auprès du tribunal administratif de Paris (7, rue de Jouy PARIS Cedex 04) dans le délai de deux mois, à compter de la notification du présent arrêté préfectoral pour les personnes auxquelles il a été notifié, ou de sa publication au recueil des actes administratifs de la préfecture de Paris et de la préfecture de police de Paris pour les autres personnes. Toutefois, l exercice d un recours administratif aura pour effet d interrompre le délai de recours contentieux, qui recommencera à courir à compter de la réception de la décision valant rejet de la demande, ou de son rejet implicite. Article 14 - Le préfet, secrétaire général de la préfecture de la région d'ile de France, préfecture de Paris, le directeur général de l Agence Régionale de Santé, le maire de Paris, le directeur du laboratoire titulaire du marché public sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la préfecture de la région d'ile de France, préfecture de Paris et de la préfecture de police, accessible sur le site internet de la préfecture de la région d'ile de France, préfecture de Paris : et affiché en mairie d arrondissement ainsi qu à l hôtel de ville. Fait à Paris, le 1er juin 2011 Pour le préfet de la région d Ile-de-France, préfet de Paris et par délégation, le préfet, secrétaire général de la préfecture de la région d'ile de France, préfecture de Paris Bertrand MUNCH 13

14 Annexe I : Contrôle de la qualité de l eau des piscines La qualité des eaux de piscines doit respecter les valeurs énoncées ci après. Paramètres physico-chimiques : Paramètres Normes Analyses ph ph 6,9 ph 7,7 En absence de stabilisant Chlore libre actif 0.4 Cl libre actif 1.4 mg.l -1 Désinfectan t chloré En présence de stabilisant Chlore disponible Cl disponible > 2 mg.l -1 (Recommandation sanitaire : < 5 mg.l -1 ) Sur site Dans les deux cas Chlore combiné Cl combiné 0.6 mg.l -1 Stabilisant Acide isocyanurique Acide isocyanurique 75 mg.l -1 (Recommandation sanitaire : > 20 mg.l -1 ) Désinfectant bromé ph 7.5 ph 8.2 Sur site Brome 1 Br 2 mg.l -1 Sur site Désinfectant ozoné Désinfectant ozoné Chlorures (produits de dégradation du chlore et corrosion) Oxydabilité au KMnO 4 Ozone Ozone A l'arrivée dans les bassins : Absence d ozone Entre le point d'injection de l'ozone et le dispositif de désozonation : Taux résiduel minimal de 0.4 mg.l -1 pendant 4 min Sur site Sur site Chlorures Recommandation : < 250 mg.l -1 En laboratoire Différence entre la teneur en matière organique de l eau du bassin et celle de l eau de remplissage (réseau public) oxydabilité 4 mg.l -1 En laboratoire Paramètres bactériologiques : Paramètres Normes Analyses Bactéries aérobies revivifiables à 37 C <100/mL En laboratoire Coliformes totaux <10/100mL En laboratoire Escherichia Coli Staphylocoques pathogènes 0/100mL 0/100 ml pour 90% des échantillons En laboratoire En laboratoire Pseudomonas aeruginosa 0/100mL En laboratoire Les produits et procédés de traitement agréés pour la désinfection ou la réduction de la teneur en chlore combiné dans les eaux de piscines publiques sont énoncés dans la liste annexée à la circulaire n DGS/SD7A/2004/4473 du 5 octobre Cette liste est régulièrement mise à jour par la direction générale de la santé. 14

15 DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L'EQUIPEMENT ET DE L'AMENAGEMENT UNITE TERRITORIALE EXTRAIT DE DECISION du 18 mai 2011 Création d'un magasin ZARA au sein de l'ensemble commercial 92, avenue des Champs Elysées, 2, rue de Berri, Paris 8ème relative à la modification substantielle de l'autorisation de création de l'ensemble commercial délivrée par la CDAC du 29 juin 2009, par la création d'un magasin à l'enseigne ZARA de m² de surface de vente, par changement de secteur d'activité. Réunie le 18 mai 2011, la commission départementale d'aménagement commercial de Paris a décidé que l autorisation sollicitée pour la modification substantielle de l'autorisation de création de l'ensemble commercial 92, avenue des Champs Elysées, 2, rue de Berri à Paris 8ème arrondissement, délivrée par la CDAC du 29 juin 2009, par la création d'un magasin à l'enseigne ZARA de m² de surface de vente, par changement de secteur d'activité, présentée par la société «SOCIETE FONCIERE LYONNAISE» qui agit en qualité de propriétaire, était refusée. Le texte de la décision est affiché pendant un mois - à l Hôtel de ville de Paris : PARIS RP - à la mairie du 8ème arrondissement : 3, rue de Lisbonne PARIS Cedex 08 EXTRAIT DE DECISION du 18 mai 2011 Extension de l'ensemble commercial du Forum des Halles 1, rue Pierre Lescot, Paris 1er relative à l'extension de l'ensemble commercial des Halles d'une surface de m² portant la surface totale à m², comprenant la modification substantielle de la décision relative au projet «CANOPEE» de la CDAC du 29 juin 2009, par la création d'un magasin de commerce de détail non spécialisé pour une surface de vente de m² dont m² alimentaire, dans le barreau Nord-Sud du Forum des Halles, et la reconfiguration de diverses boutiques. Réunie le 18 mai 2011, la commission départementale d'aménagement commercial de Paris a décidé que l autorisation sollicitée pour l'extension de l'ensemble commercial des Halles, 1 rue Pierre Lescot à Paris 1er arrondissement, d'une surface de m² portant la surface totale à m², comprenant la modification substantielle de la décision relative au projet «CANOPEE» de la CDAC du 29 juin 2009, par la création d'un magasin de commerce de détail non spécialisé pour une surface de vente de m² dont m² alimentaire dans le barreau Nord-Sud du Forum des Halles et la reconfiguration de diverses boutiques, sollicitée par la Ville de Paris, qui agit en qualité de promoteur du projet, était accordée. Le texte de la décision est affiché pendant un mois - à l Hôtel de ville de Paris : PARIS RP - à la mairie du 1er arrondissement : 4, Place du Louvre PARIS Cedex 01 Arrêté préfectoral n DEP du 1 er juin 2011 autorisant M. Didier BERTRAND, délégué général à Paris Métropole et aux coopérations interterritoriales de la mairie de Paris, à organiser la 11ème édition de l'escale Parisienne du festival de l'oh les 18 et 19 juin 2011, sur le port de Bercy à Paris 12ème arrondissement Le préfet de la région d'ile-de-france, préfet de Paris, officier de la Légion d'honneur, commandeur de l'ordre national du Mérite Vu le décret n du 21 septembre 1973, modifié, portant règlement général de police de la navigation intérieure ; Vu le décret n du 20 août 1991, modifié, relatif au domaine confié à Voies navigables de France par l'article 124 de la loi de finances pour 1991 (n du 29 décembre 1990) ; Vu l'arrêté 7 décembre 2004 modifiant le règlement particulier de police de la navigation sur les canaux, rivières, cours d'eau et plans d'eau domaniaux : canal de la Haute-Seine, Seine, Yonne, Marne et Oise ; Vu l'arrêté du 13 avril 2001 modifiant l'arrêté du 23 juillet 1980, modifié, réglementant l'exercice de la navigation de plaisance et des activités sportives et touristiques sur le fleuve Seine dans les départements de Paris, des Hauts-de-Seine, de la Seine-Saint-Denis, du Val-d'Oise et des Yvelines ; 15

16 Vu l'arrêté préfectoral n du 25 juillet 2008 fixant le règlement particulier de police de la navigation sur la rivière de Seine à Paris ; Vu la demande en date du 15 avril 2011 déposée par M. Didier BERTRAND, délégué général à Paris Métropole et aux coopérations interterritoriales de la mairie de Paris, qui sollicite l'autorisation d'organiser la 11ème édition du festival de l'oh les 18 et 19 juin 2011, sur le port de Bercy à Paris 12ème arrondissement ; Vu le rapport du service navigation de la Seine en date du 30 mai 2011 ; Considérant que les escales sont prévues sur des escales autorisées définies dans l'avis à la Batellerie n 1 ; Considérant que l'organisateur sera muni d'une autorisation de la part de Ports de Paris, gestionnaire du domaine, attestant de la réservation de ces escales ; Sur proposition du directeur de l'unité territoriale de l'équipement et de l'aménagement de Paris ; ARTICLE 1 : M. Didier BERTRAND, délégué général à Paris Métropole et aux coopérations interterritoriales de la mairie de Paris est autorisé à organiser la 11ème édition de l'escale parisienne du festival de l'oh les 18 et 19 juin 2011, sur le port de Bercy à Paris 12ème arrondissement. ARTICLE 2 : Pour la navigation sur la Seine à Paris, les bateaux prévus au niveau du port de Bercy, devront obligatoirement se positionner sur les escales de ports de Paris prévues à cet effet. Les bateaux ne devront ni se trouver en arrêt dans le chenal navigable, ni gêner la navigation courante. ARTICLE 3 : Le présent arrêté peut faire l'objet d'un recours administratif gracieux auprès du préfet de la région d'ile-de-france, préfet de Paris, dans les deux mois suivant sa publication. L'absence de réponse au terme du délai de deux mois par le préfet vaut rejet implicite. Un recours contentieux peut également être déposé auprès du tribunal administratif de Paris dans le délai de deux mois à compter de la publication du présent arrêté au recueil des actes administratifs. Toutefois, l'exercice d'un recours administratif aura pour effet d'interrompre le délai de recours contentieux, qui recommencera à courir à compter de la réception de la décision valant rejet de la demande, ou de son rejet implicite. ARTICLE 4 : Le préfet, secrétaire général de la préfecture de la région Ile-de-France, préfecture de Paris, le directeur de l'établissement public des Voies Navigables de France, le directeur des services techniques et logistiques, la brigade fluviale de la préfecture de police et le chef du service de navigation de la Seine sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l'exécution du présent arrêté qui sera publié au recueil des actes administratifs de la préfecture de Paris et de la préfecture de police, accessible sur le site internet de la préfecture de Paris : Fait à Paris, le 1 juin 2011 Par délégation, Le directeur de l'unité territoriale de l'équipement et de l'aménagement de Paris Raphaël HACQUIN 16

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE LA PREFECTURE DE LA REGION D ILE DE FRANCE, PREFECTURE DE PARIS ET DE LA PREFECTURE DE POLICE NUMERO DEP-73 DU 10/05/2011 SOMMAIRE PREFECTURE DE LA REGION D ILE-DE-FRANCE, PREFECTURE DE PARIS DIRECTION

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT ET DE L AMENAGEMENT

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT ET DE L AMENAGEMENT RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DIRECTION REGIONALE ET INTERDEPARTEMENTALE DE L EQUIPEMENT ET DE L AMENAGEMENT N Spécial 17 décembre 2013 1 PREFECTURE DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2013-07-15-R-0287 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

PREFET DU BAS-RHIN. Le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin,

PREFET DU BAS-RHIN. Le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin, 1 Direction départementale des Territoires du Bas-Rhin PREFET DU BAS-RHIN Service Environnement et Gestion des Espaces 14, rue du Maréchal Juin BP 61003 67070 STRASBOURG CEDEX ARRETE PREFECTORAL portant

Plus en détail

COMMISSIONS DE SECURITE ET D'ACCESSIBILITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

COMMISSIONS DE SECURITE ET D'ACCESSIBILITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREFET DU LOIRET COMMISSIONS DE SECURITE ET D'ACCESSIBILITE DANS LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC VOUS ETES MAIRE! QUEL EST VOTRE ROLE ET QUELLES SONT VOS RESPONSABILITES? PREFECTURE DU LOIRET CABINET

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 9 du 19 février 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 6

BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES. Édition Chronologique n 9 du 19 février 2015. PARTIE PERMANENTE Administration Centrale. Texte 6 BULLETIN OFFICIEL DES ARMÉES Édition Chronologique n 9 du 19 février 2015 PARTIE PERMANENTE Administration Centrale Texte 6 ARRÊTÉ N 1733/DEF/SGA/DMPA/SDIE/BENV portant approbation du plan de prévention

Plus en détail

ARRÊTE. Article 1. Article 2

ARRÊTE. Article 1. Article 2 REPUBLIQUE FRANCAISE Commune de Serraval dossier n DP 074 265 12 X0007 date de dépôt : 29 février 2012 demandeur : Monsieur BERNARD-BERNARDET Christophe pour : division création de 2 lots adresse terrain

Plus en détail

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL

CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL COMMUNE DE... Textes législatifs CONVENTION PORTANT SUR L INSTRUCTION DES AUTORISATIONS D OCCUPATION ET D UTILISATION DU SOL Vu le Code Général des Collectivités Territoriales, notamment l article L5211-4-2

Plus en détail

recueil des actes administratifs

recueil des actes administratifs 1 PREFECTURE DE LA CORREZE recueil des actes administratifs recueil spécial n 2008-08 du 7 avril 2008 Ce recueil ne comporte que des extraits d'arrêtés. Les arrêtés originaux peuvent être consultés dans

Plus en détail

LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE

LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE PREMIER MINISTRE Le Délégué Interministériel à la Sécurité Routière LE DELEGUE INTERMINISTERIEL A LA SECURITE ROUTIERE A MESDAMES ET MESSIEURS LES PREFETS MONSIEUR LE PREFET DE POLICE OBJET: Agrément des

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE L'ETAT

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE L'ETAT PREFECTURE DES BOUCHES-DU-RHONE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE L'ETAT N : 2010-129 du 29/11/2010 SERVICE REGIONAL ET DEPARTEMENTAL DE LA DOCUMENTATION SOMMAIRE DDTM... 3 Service urbanisme... 3 ADS...

Plus en détail

Le ministre de l'intérieur. La ministre des sports, de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative

Le ministre de l'intérieur. La ministre des sports, de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative MINISTERE DE L INTERIEUR MINISTERE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L EDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DE LA MODERNISATION ET DE L ACTION TERRITORIALE SOUS-DIRECTION

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la santé Sous-direction «Prévention des risques liés à l environnement et à l alimentation» Bureau «Qualité des

Plus en détail

I - OUVERTURE DU COMPTE ÉPARGNE TEMPS :

I - OUVERTURE DU COMPTE ÉPARGNE TEMPS : Amiens, le 8 décembre 2014 Rectorat Division des Personnels d Administration et d Encadrement FG/FL n 14-435 Affaire suivie par : Fabienne GERARD Chef du bureau DPAE3 Gestion des personnels administratifs

Plus en détail

Les piscines à usage collectif Règles sanitaires. à usage collectif

Les piscines à usage collectif Règles sanitaires. à usage collectif Déclaration d ouverture La déclaration d ouverture d une piscine (accompagnée d un dossier justificatif) est à adresser en 3 exemplaires à la mairie d implantation de l établissement et un exemplaire en

Plus en détail

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon

Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Convention pour la restauration scolaire, la garderie périscolaire et le centre de loisirs sans hébergement de la commune de Villebéon Article 1: formation de la convention La commune de Villebéon ci après

Plus en détail

MARCHE N 2014.05 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE RELATIF AU NETTOYAGE DU GYMNASE D AMBLAINVILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE N 2014.05 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE RELATIF AU NETTOYAGE DU GYMNASE D AMBLAINVILLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP CCP PIECE 2/2 MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES MARCHE N 2014.05 MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE RELATIF AU NETTOYAGE DU GYMNASE D AMBLAINVILLE Mairie d AMBLAINVILLE Place du 11 Novembre

Plus en détail

Circulaire du 13 avril 2006 relative aux ventes au déballage

Circulaire du 13 avril 2006 relative aux ventes au déballage MINISTERE DES PME, DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DES PROFESSIONS LIBERALES Circulaire du 13 avril 2006 relative aux ventes au déballage Les ventes au déballage, quelle que soit leur dénomination (vide-greniers,

Plus en détail

Liste des activités réglementées

Liste des activités réglementées Liste des activités Agence de mannequins 2 Architecte 2 Assurance/ Réassurance 3 Auto-école 3 Banque 4 Bar/Brasserie/café 4 Changeur manuel 4 Commissionnaire de transport 4 Courtier de Fret Fluvial 5 Courtier

Plus en détail

Fiche 8. Références : articles L.2121-29, L. 2121-30, L. 2121-31, L. 2121-33, L. 2241-1 et L. 2312-1 du code général des collectivités territoriales

Fiche 8. Références : articles L.2121-29, L. 2121-30, L. 2121-31, L. 2121-33, L. 2241-1 et L. 2312-1 du code général des collectivités territoriales Fiche 8 Notions clés sur l exécution des décisions du conseil municipal Le conseil municipal est amené à prendre différents types de décisions (1) qui obéissent à des règles précises pour rentrer en vigueur

Plus en détail

Circulaire du 20 avril 2015 relative au délai de transmission des arrêts de maladie des fonctionnaires dans la fonction publique de l État

Circulaire du 20 avril 2015 relative au délai de transmission des arrêts de maladie des fonctionnaires dans la fonction publique de l État RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de la décentralisation et de la fonction publique Circulaire du 20 avril 2015 relative au délai de transmission des arrêts de maladie des fonctionnaires dans la fonction

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE L'ETAT

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE L'ETAT PREFECTURE DES BOUCHES-DU-RHONE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS DE L'ETAT N : 2008-134 du 22/12/2008 SERVICE REGIONAL ET DEPARTEMENTAL DE LA DOCUMENTATION SOMMAIRE DDASS... 3 Etablissements Medico-Sociaux...

Plus en détail

CONVENTION POUR LE RACCORDEMENT DES INDUSTRIELS DE SAINT-BRIEUC AU RESEAU D'ASSAINISSEMENT. Mesdames, Messieurs,

CONVENTION POUR LE RACCORDEMENT DES INDUSTRIELS DE SAINT-BRIEUC AU RESEAU D'ASSAINISSEMENT. Mesdames, Messieurs, Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 8 décembre 2000 ----------------- Rapporteur : M. MANGOLD ----------------- N 10 CONVENTION POUR

Plus en détail

PREFET DES HAUTS-DE-SEINE

PREFET DES HAUTS-DE-SEINE PREFET DES HAUTS-DE-SEINE Arrêté CAB/SDCI n 2011 864 du 28 décembre 2011 établissant la liste des journaux autorisés à publier des annonces judiciaires et légales dans le département des Hauts-de-Seine

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL. du 8 avril 2014

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL. du 8 avril 2014 PREFET DU VAL DE MARNE ISSN 0980-7683 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL SPECIAL du 8 avril 2014 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE - 94038 CRETEIL CEDEX - 01 49 56 60 00 PREFET DU VAL-DE-MARNE RECUEIL

Plus en détail

Marché public de services REGLEMENT DE CONSULTATION

Marché public de services REGLEMENT DE CONSULTATION Marché public de services REGLEMENT DE CONSULTATION NETTOYAGE DES CHAUSSEES, CANIVEAUX, TROTTOIRS, AIRES DE STATIONNEMENT, ESPACES PUBLICS DE LA VILLE DE WISSOUS ANNEE 2015-2016 Marché 2015/27 Date limite

Plus en détail

DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT DE TAXI (ADS)

DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT DE TAXI (ADS) Préfecture Secrétariat général Direction de la Réglementation Et des Libertés Publiques Bureau de la Réglementation Et des Elections PREFET DE L OISE DEMANDE D EXPLOITATION D UNE AUTORISATION DE STATIONNEMENT

Plus en détail

ARRETE PREFECTORAL. portant enregistrement de l'entrepôt de stockage de matériels électriques de la société GEMFI à Châteaubourg

ARRETE PREFECTORAL. portant enregistrement de l'entrepôt de stockage de matériels électriques de la société GEMFI à Châteaubourg PREFECTURE Direction de la Coordination Interministérielle et de l'action Départementale Bureau des installations classées ARRETE PREFECTORAL portant enregistrement de l'entrepôt de stockage de matériels

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 22 DU 15 AU 30 NOVEMBRE 2011

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 22 DU 15 AU 30 NOVEMBRE 2011 PREFET DU VAL DE MARNE ISSN 0980-7683 RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N 22 DU 15 AU 30 NOVEMBRE 2011 AVENUE DU GENERAL DE GAULLE - 94038 CRETEIL CEDEX - 01 49 56 60 00 PREFET DU VAL-DE-MARNE RECUEIL

Plus en détail

L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires

L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires L eau à l intérieur des bâtiments: aspects règlementaires 01 La règlementation concernant la qualité des eaux destinées à la consommation humaine s applique sans restriction aux installations d eau à l

Plus en détail

REGIME JURIDIQUE DE MANIFESTATIONS SPORTIVES SUR LA VOIE PUBLIQUE

REGIME JURIDIQUE DE MANIFESTATIONS SPORTIVES SUR LA VOIE PUBLIQUE REGIME JURIDIQUE DE S SPORTIVES SUR LA VOIE PUBLIQUE S SPORTIVES QUI NE SONT SOUMISES NI A AUTORISATION, NI A DECLARATION : Il résulte des dispositions de l'article R 331-6 du code du sport que ne rentrent

Plus en détail

MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS.

MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS. MAIRIE DE BRENNILIS LE BOURG 29690 BRENNILIS EXTRAIT DU REGISTRE DES DÉLIBÉRATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE BRENNILIS. L'an deux mille douze, le 7 janvier à 10h30. Le Conseil Municipal de BRENNILIS, dûment

Plus en détail

DECRET N 2006-596 DU 10 JUILLET 2006, PORTANT ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA DIRECTION DES ARCHIVES DU SENEGAL RAPPORT DE PRESENTATION

DECRET N 2006-596 DU 10 JUILLET 2006, PORTANT ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA DIRECTION DES ARCHIVES DU SENEGAL RAPPORT DE PRESENTATION DECRET N 2006-596 DU 10 JUILLET 2006, PORTANT ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT DE LA DIRECTION DES ARCHIVES DU SENEGAL RAPPORT DE PRESENTATION Aujourd hui, les avancées démocratiques enregistrées dans notre

Plus en détail

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE

Direction départementale des territoires NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS OU SECRETARIATS DE MAIRIE PRÉFET DES ARDENNES Direction départementale des territoires Service Sécurité et bâtiment durable Accessibilité ddt-accessibilite@ardennes.gouv.fr NOTE DE PROCEDURE A DESTINATION DES SERVICES INSTRUCTEURS

Plus en détail

Le ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales

Le ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES SOUS DIRECTION DE LA DEFENSE CIVILE Paris, le 23 avril 2003 ET DE LA PREVENTION DES RISQUES Bureau de la Réglementation Incendie et des Risques pour le

Plus en détail

Journal Officiel de la République Tunisienne 10 septembre 2013 N 73. Page 2634

Journal Officiel de la République Tunisienne 10 septembre 2013 N 73. Page 2634 Arrêté du ministre des technologies de l information et de la communication du 29 juillet 2013, portant approbation du cahier des charges fixant les conditions et les procédures de fourniture des services

Plus en détail

CONVENTION POUR LA COLLECTE DES DECHETS D ACTIVITES DE SOINS A RISQUES INFECTIEUX (DASRI)

CONVENTION POUR LA COLLECTE DES DECHETS D ACTIVITES DE SOINS A RISQUES INFECTIEUX (DASRI) 3, rue Malakoff Immeuble le forum 38031 Grenoble cedex 01 : 04 76 59 59 59 Fax : 04 76 59 57 26 CONVENTION POUR LA COLLECTE DES DECHETS D ACTIVITES DE SOINS A RISQUES INFECTIEUX (DASRI) Convention pour

Plus en détail

I - OUVERTURE DU COMPTE ÉPARGNE TEMPS :

I - OUVERTURE DU COMPTE ÉPARGNE TEMPS : Amiens, le 8 décembre 2014 Rectorat Division des Personnels d Administration et d Encadrement FG/FL n 14-435 Affaire suivie par : Fabienne GERARD Chef du bureau DPAE3 Gestion des personnels administratifs

Plus en détail

ARTICLE 1ER : Les formalités administratives de création d'entreprises sont fixées par le présent décret.

ARTICLE 1ER : Les formalités administratives de création d'entreprises sont fixées par le présent décret. Décret n 95-163/P-RM fixant les formalités administratives de création d'entreprises. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi n 82-AN/RM du 18 janvier 1983 portant création de la

Plus en détail

DÉMARCHE DE CLASSEMENT MEUBLÉ DE TOURISME

DÉMARCHE DE CLASSEMENT MEUBLÉ DE TOURISME DÉMARCHE DE CLASSEMENT MEUBLÉ DE TOURISME Qu est-ce qu un meublé de tourisme? Définitions du Code du Tourisme (art. D324-1 et D324-2) : «Les meublés de tourisme sont des villas, appartements ou studios

Plus en détail

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS

RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS AGENCE REGIONALE DE SANTE N Spécial 1 er mars 2014 1 PREFET DES HAUTS-DE-SEINE RECUEIL DES ACTES ADMINISTRATIFS N Spécial Agence Régionale de Santé du 1 er mars 2014 SOMMAIRE

Plus en détail

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale

Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale PREAMBULE Charte d éthique et d évaluation de la Vidéosurveillance municipale - La vidéosurveillance est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de Rouen dans le cadre

Plus en détail

Inrap / Procédures réglementaires

Inrap / Procédures réglementaires Procédures réglementaires DIAGNOSTIC Étape 1 Prescription Sont présumés faire l objet de prescriptions archéologiques préalablement à leur réalisation tous les projets d aménagements affectant ou susceptibles

Plus en détail

PRÉFET DE LA LOIRE R E C U E I L D E S A C T E S A D M I N I S T R A T I F S N SPECIAL

PRÉFET DE LA LOIRE R E C U E I L D E S A C T E S A D M I N I S T R A T I F S N SPECIAL PRÉFET DE LA LOIRE R E C U E I L D E S A C T E S A D M I N I S T R A T I F S N SPECIAL Date de parution : 30 avril 2015 1 SOMMAIRE RAA SPECIAL DU 30 AVRIL 2015 SERVICE DES MOYENS ET DE LA LOGISTIQUE Bureau

Plus en détail

Contrat de prélèvement automatique pour la restauration scolaire, et l'accueil de Loisirs Associées à l Ecole (A.L.A.E.) (exemplaire Mairie)

Contrat de prélèvement automatique pour la restauration scolaire, et l'accueil de Loisirs Associées à l Ecole (A.L.A.E.) (exemplaire Mairie) DEPARTEMENT R E P U B L I Q U E F R A N C A I S E de la HAUTE - GARONNE M A I R I E DE L H E R M Arrondissement de Muret 2 avenue de Gascogne Téléphone : 05 61.56.07.25 Télécopie : 05 61.56.11 82 E.mail:

Plus en détail

DEMANDES D'AUTORISATION / D'AGREMENT DES SOCIETES / DIRIGEANTS QUI EXERCENT DEJA DES ACTIVITES DE SECURITE PRIVEE

DEMANDES D'AUTORISATION / D'AGREMENT DES SOCIETES / DIRIGEANTS QUI EXERCENT DEJA DES ACTIVITES DE SECURITE PRIVEE DEMANDES D'AUTORISATION / D'AGREMENT DES SOCIETES / DIRIGEANTS QUI EXERCENT DEJA DES ACTIVITES DE SECURITE PRIVEE Consulter le site : www.interieur.gouv.fr QUOI? La loi n 2011-267 du 14 mars 2011 d orientation

Plus en détail

CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES EN INGENIERIE INFORMATIQUE

CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES EN INGENIERIE INFORMATIQUE CONTRAT DE PRESTATIONS DE SERVICES EN INGENIERIE INFORMATIQUE Référence : XXX/2014/001 ENTRE ADVIZIUM 37 rue de Neuilly - 92110 Clichy RCS Nanterre 499 404 390 Représentée par Monsieur Bertrand DALAISON,

Plus en détail

NOTICE RELATIVE AU CHANGEMENT DE NOM

NOTICE RELATIVE AU CHANGEMENT DE NOM NOTICE RELATIVE AU CHANGEMENT DE NOM I- QUI PEUT DEMANDER À CHANGER DE NOM?...3 II - COMMENT CONSTITUER UN DOSSIER?...3 III - QUELS SONT LES MOTIFS JUSTIFIANT LE CHANGEMENT DE NOM?...7 IV - OÙ DÉPOSER

Plus en détail

«Quelques Réflexions sur...»

«Quelques Réflexions sur...» Numéro 14 Mars 2007 «Quelques Réflexions sur...» La Lettre de la Société et N. Sarkozy Le décret du 5 janvier 2007 : les contours du nouveau régime juridique applicable aux autorisations d urbanisme (2

Plus en détail

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère.

DECRET N 2014-288. fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. MINISTERE DE LA DEFENSE NATIONALE ------------- DECRET N 2014-288 fixant les attributions du Ministre de la Défense Nationale ainsi que l organisation générale de son Ministère. LE PREMIER MINISTRE, CHEF

Plus en détail

ARRETE N 023/MINMEE du 28 sep 2001

ARRETE N 023/MINMEE du 28 sep 2001 ARRETE N 023/MINMEE du 28 sep 2001 fixant le niveau, les zones géographiques de stockage et les conditions de gestion et de contrôle des stocks réglementaires des produits pétroliers. LE MINISTRE DES MINES,

Plus en détail

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France

Livret d accueil MISSIONS TEMPORAIRES. Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France Centre Interdépartemental de Gestion de la Grande Couronne de la Région d Île-de-France MISSIONS TEMPORAIRES Livret d accueil 15 rue Boileau 78008 Versailles cedex Téléphone : 01 39 49 63 00 Fax : 01 39

Plus en détail

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er

TITRE Ier DISPOSITIONS GENERALES. Article 1 er DECISION REGLEMENTAIRE N 12 DU 2 MARS 1948 DU CENTRE NATIONAL DE LA CINEMATOGRAPHIE RELATIVE AUX AUTORISATIONS D'EXERCICE DE LA PROFESSION modifiée par décisions n 12 bis du 18 mai 1949, 12 ter du 3 août

Plus en détail

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

Association déclarée régie par la Loi de 1901. Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S T A T U T S TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES C.E.P.R.E.M.A.P. Décembre 2004 CENTRE POUR LA RECHERCHE ECONOMIQUE ET SES APPLICATIONS C.E.P.R.E.M.A.P. Association déclarée régie par la Loi de 1901 Siège Social : 48, Boulevard Jourdan -75014 PARIS S

Plus en détail

PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE LE PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE, Vu le code de l environnement, et notamment ses articles L. 515-12 et R. 515-24 à R.

PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE LE PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE, Vu le code de l environnement, et notamment ses articles L. 515-12 et R. 515-24 à R. DIRECTION RÉGIONALE DE L'ENVIRONNEMENT, DE L'AMENAGEMENT ET DU LOGEMENT PRÉFET DE LA HAUTE-CORSE Arrêté instituant les servitudes d'utilité publique dans le périmètre des deux cents mètres autour de l'installation

Plus en détail

Agrément des associations de protection de l environnement

Agrément des associations de protection de l environnement 1 Agrément des associations de protection de l environnement (Articles L 141-1 et R 141-1 à R 141-20 du code de l environnement). Le cadre général Les conditions pour qu une association soit agréée Le

Plus en détail

SOMMAIRE PREFECTURE DES PYRENEES-ORIENTALES DIRECTION DEPARTEMENTALE DES FINANCES PUBLIQUES. Cabinet

SOMMAIRE PREFECTURE DES PYRENEES-ORIENTALES DIRECTION DEPARTEMENTALE DES FINANCES PUBLIQUES. Cabinet SOMMAIRE PREFECTURE DES PYRENEES-ORIENTALES Cabinet. Arrêté PREF/CABINET/BC/2015244-0001 du 1 er septembre 2015 modifiant l'arrêté n PREF/CABINET/BC/2015238-0001 du 26 août 2015 portant désignation des

Plus en détail

Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat. Affaire suivie par Céline PETIT b.3133/dvv1/151978 2 3 OCT. 2012.

Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat. Affaire suivie par Céline PETIT b.3133/dvv1/151978 2 3 OCT. 2012. MÂ'IRIE DE E'ARIS Bureau de la Protection des Locaux d'habitation N/Réf: Affaire suivie par Céline PETIT b.3133/dvv1/151978 Paris, le 2 3 OCT. 2012 P.J.: Monsieur, Vous trouverez ci-joint copie de la décision

Plus en détail

CLASSEMENT des MEUBLES de TOURISME EN DORDOGNE

CLASSEMENT des MEUBLES de TOURISME EN DORDOGNE CLASSEMENT des MEUBLES de TOURISME EN DORDOGNE NOUVELLE PROCEDURE ISSUE DE LA LOI DU 22 juillet 2009 et textes d application Comité Départemental du Tourisme de la Dordogne CDT/24 01/06/2012 1 Définition:

Plus en détail

DÉPARTEMENT DE SEINE ET MARNE ARRONDISSEMENT DE TORCY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 30 MARS 2015

DÉPARTEMENT DE SEINE ET MARNE ARRONDISSEMENT DE TORCY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 30 MARS 2015 ! DÉPARTEMENT DE SEINE ET MARNE ARRONDISSEMENT DE TORCY COMPTE RENDU DE LA REUNION DU CONSEIL DE COMMUNAUTE DU 30 MARS 2015 Date de convocation : 24 mars 2015 Date de publication : 24 mars 2015 L'an deux

Plus en détail

LA COMMISSION DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA)

LA COMMISSION DE L'UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE (UEMOA) UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission ~ UEMOA RÈGLEMENT D'EXECUTION N~(t..~.:.~.9.1 RELATIF AUX REGLES PRUDENTIELLES PORTANT SUR LES RISQUES COURTS, AUX MECANISMES DE GARANTIE ET

Plus en détail

Gérard COSME Nathalie BERLU Karamoko SISSOKO. Faysa BOUTERFASS Ali ZAHI Christian LAGRANGE. Philippe GUGLIELMI Danièle SENEZ Christian BARTHOLME

Gérard COSME Nathalie BERLU Karamoko SISSOKO. Faysa BOUTERFASS Ali ZAHI Christian LAGRANGE. Philippe GUGLIELMI Danièle SENEZ Christian BARTHOLME COMMUNAUTE D'AGGLOMERATION «EST ENSEMBLE» PROCES VERBAL DES DELIBERATIONS DU BUREAU COMMUNAUTAIRE Le nombre de membres du Bureau communautaire en exercice est de 21 Séance du 27 mai 2015 Le Bureau communautaire,

Plus en détail

M.S.P - Direction de la réglementation et contentieux - BASE DE DONNEES. REFERENCE : B.O du 16 mars 1977, page 341

M.S.P - Direction de la réglementation et contentieux - BASE DE DONNEES. REFERENCE : B.O du 16 mars 1977, page 341 REFERENCE : B.O du 16 mars 1977, page 341 DAHIR portant loi n 1-75-168 du 25 safar 1397 (15 février 1977) relatif aux attributions du gouverneur Tel qu'il a été modifié et complété. LOUANGE A DIEU SEUL!

Plus en détail

* Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani.

* Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani. * Les personnalités scientifiques : - Mabrouk El Mannai, - El Mouldi Lahmer, - Farouk El Omrani. MINISTERE DE L'AGRICULTURE Par décret n 2013-4505 du 6 novembre 2013. Messieurs Ahmed Dhaoui et Khaled Gannouni,

Plus en détail

1. Identification de l entreprise

1. Identification de l entreprise Ministère chargé des transports Demande de modification d autorisation d exercer ou d inscription au registre (1) : arrêté du 28 décembre 2011 (JO du 30 décembre 2011) Transporteur public routier de marchandises,

Plus en détail

FICHE PRATIQUE MAISON DES LYCEENS

FICHE PRATIQUE MAISON DES LYCEENS FICHE PRATIQUE MAISON DES LYCEENS La Maison des lycéens (MDL) est une association qui rassemble les élèves qui souhaitent s engager dans des actions citoyennes et prendre des responsabilités au sein de

Plus en détail

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN F D

TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN F D TRIBUNAL ADMINISTRATIF DE CAEN F D N 1202461 SCI DU PONT DE CABOURG M. Lauranson Rapporteur M. Cheylan Rapporteur public RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS Le Tribunal administratif de Caen

Plus en détail

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552

REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 REGLES D ATTRIBUTION ET DE SUIVI DE LA CERTIFICATION AMIANTE 1552 Date d application : 4 février 2013 DOC-PC 024 version 02 1/13 SOMMAIRE PAGES 1 OBJET 3 2 TERMINOLOGIE 3 et 4 3 DOCUMENTS DE REFERENCE

Plus en détail

LES CONSTRUCTIONS EN ZONE AGRICOLE

LES CONSTRUCTIONS EN ZONE AGRICOLE Direction départementale des territoires PRÉFET DES HAUTES-ALPES Service d'appui territorial Application du droit des sols LES CONSTRUCTIONS EN ZONE AGRICOLE D'une manière générale, les zones naturelles

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE

BULLETIN OFFICIEL DU MINISTÈRE DE LA JUSTICE Circulaire du 14 février 2013 relative à l'accès des personnes détenues aux données contenues dans le traitement GIDE NOR : JUSK1340010C La garde des sceaux, ministre de la justice, Pour attribution à

Plus en détail

ARRETE attribuant un emplacement de stationnement réservé. ------------- LE MAIRE DE LA VILLE DE SAINT-PIERRE.

ARRETE attribuant un emplacement de stationnement réservé. ------------- LE MAIRE DE LA VILLE DE SAINT-PIERRE. N 043-2012 ARRETE attribuant un emplacement de stationnement réservé. ------------- LE MAIRE DE LA VILLE DE SAINT-PIERRE. VU le Code Général des Collectivités Territoriales, articles L.2213-1, L.2213-2,

Plus en détail

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION. La méthode HACCP. olet 1 : Informations générales

LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION. La méthode HACCP. olet 1 : Informations générales LA DÉMARCHE GLOBALE DE PRÉVENTION La méthode HACCP olet 1 : Informations générales 1 Textes 2 Réseau 3 Formations obligatoires 4 Offres de formations Année : 2005-2006 1 Textes (Extraits) J.O n 247 du

Plus en détail

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel

CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L essentiel N 38 Développement durable n 2 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 19/02/2013 ISSN 1769-4000 CONCASSAGE, CRIBLAGE DE MATERIAUX : ENREGISTREMENT ICPE, ARRETE DE PRESCRIPTIONS GENERALES ICPE L

Plus en détail

A R R E T E PREFET DE L'ESSONNE. Cabinet du Préfet. 2010-PREF.CAB. n 130 du 8 décembre 2010

A R R E T E PREFET DE L'ESSONNE. Cabinet du Préfet. 2010-PREF.CAB. n 130 du 8 décembre 2010 PREFET DE L'ESSONNE Cabinet du Préfet A R R E T E 2010-PREF.CAB. n 130 du 8 décembre 2010 portant publication de la liste des périodiques habilités à publier en 2011 les annonces judiciaires et légales

Plus en détail

et rangés en deux classes ne pourront être érigés, transformés, déplacés ni exploités qu'en vertu d'un permis dit d'exploitation.

et rangés en deux classes ne pourront être érigés, transformés, déplacés ni exploités qu'en vertu d'un permis dit d'exploitation. ORDONNANCE 41-48 DU 12 FEVRIER 1953 SUR LES ETABLISSEMENTS DANGEREUX, INSALUBRES OU INCOMMODES. Article 1 er Les établissements repris dans la liste annexée à la présente ordonnance et rangés en deux classes

Plus en détail

«AMICALE DES CADRES DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA SECURITE INTERIEURE» «ACPNSI»

«AMICALE DES CADRES DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA SECURITE INTERIEURE» «ACPNSI» «AMICALE DES CADRES DE LA POLICE NATIONALE ET DE LA SECURITE INTERIEURE» «ACPNSI» Mutuelle régie par les dispositions du Livre III du Code de la mutualité et immatriculée au registre national des mutuelles

Plus en détail

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L'EAU Sous-Direction de l'action territoriale, De la directive cadre

Plus en détail

DEMANDE D AGRÉMENT D EXPLOITATION D UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT, À TITRE ONÉREUX, DE LA CONDUITE DES VÉHICULES À MOTEUR ET DE LA SÉCURITE ROUTIÈRE

DEMANDE D AGRÉMENT D EXPLOITATION D UN ÉTABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT, À TITRE ONÉREUX, DE LA CONDUITE DES VÉHICULES À MOTEUR ET DE LA SÉCURITE ROUTIÈRE DIRECTION DE L ACCUEIL DU PUBLIC, DE L IMMIGRATION ET DE LA CITOYENNETE Service de la citoyenneté, de la circulation et des professions réglementées Bureau des usagers de la route PRÉFET DU VAL D OISE

Plus en détail

OSNY D'UN MAITRE D'OUVRAGE DESIGNE CONVENTION PORTANT DESIGNATION POUR L'OPERATION DE CONSTRUCTION D'UNE MAISON DE L'ENFANCE A OSNY.

OSNY D'UN MAITRE D'OUVRAGE DESIGNE CONVENTION PORTANT DESIGNATION POUR L'OPERATION DE CONSTRUCTION D'UNE MAISON DE L'ENFANCE A OSNY. l'agglomération OSNY VAL DE V IOSNE CONVENTION PORTANT DESIGNATION D'UN MAITRE D'OUVRAGE DESIGNE POUR L'OPERATION DE CONSTRUCTION D'UNE MAISON DE L'ENFANCE A OSNY Convention Maîtrise d'ouvrage désignée

Plus en détail

RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME

RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME INFORMATIONS JURIDIQUES J 14 Mutuelle des architectes français assurances OCTOBRE 2007 ANNULE ET REMPLACE LA FICHE J 14 DE FÉVRIER 1998 RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME La réforme des autorisations

Plus en détail

TITRE III SANTÉ DES SPORTIFS ET LUTTE CONTRE LE DOPAGE. Chapitre II. Lutte contre le dopage. Section 3. Agissements interdits et contrôles

TITRE III SANTÉ DES SPORTIFS ET LUTTE CONTRE LE DOPAGE. Chapitre II. Lutte contre le dopage. Section 3. Agissements interdits et contrôles TITRE III SANTÉ DES SPORTIFS ET LUTTE CONTRE LE DOPAGE Chapitre II Lutte contre le dopage Section 3 Agissements interdits et contrôles Sous-section 1 Organisation des contrôles Paragraphe 2 Examens et

Plus en détail

Texte de l'arrêté "Site e-business"

Texte de l'arrêté Site e-business Texte de l'arrêté "Site e-business" Arrêté relatif à l'octroi d'une prime aux entreprises qui créent un site e-business tel que modifié par l'arrêté du 15 juin 2006 (MB 12.07.2006) Le Gouvernement wallon,

Plus en détail

EXAMEN PROFESSIONNEL D ATTACHE PRINCIPAL

EXAMEN PROFESSIONNEL D ATTACHE PRINCIPAL Service Interrégional des Concours Filière administrative Août 2014 EXAMEN PROFESSIONNEL D ATTACHE PRINCIPAL Présentation du cadre d emplois Principales fonctions des attachés 1 PRÉSENTATION DU CADRE D

Plus en détail

Le présent marché est passé en application des articles 33, 53, 57 et suivants du Code des marchés publics

Le présent marché est passé en application des articles 33, 53, 57 et suivants du Code des marchés publics Relatif à la poursuite du fonctionnement d une application pour la dématérialisation des circuits administratifs concernant la gestion des programmes européens et la mise en place d une application de

Plus en détail

JE SUIS OU JE SOUHAITE DEVENIR TRANSPORTEUR PUBLIC ROUTIER DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS OU COMMISSIONNAIRE DE TRANSPORT:

JE SUIS OU JE SOUHAITE DEVENIR TRANSPORTEUR PUBLIC ROUTIER DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS OU COMMISSIONNAIRE DE TRANSPORT: JE SUIS OU JE SOUHAITE DEVENIR TRANSPORTEUR PUBLIC ROUTIER DE MARCHANDISES OU DE VOYAGEURS OU COMMISSIONNAIRE DE TRANSPORT: Quelles sont les procédures à suivre et les obligations qui m incombent? LES

Plus en détail

ANNEXE A LA DELIBERATION

ANNEXE A LA DELIBERATION 2 ANNEXE A LA DELIBERATION 3 Convention entre la Ville de Choisy-le-Roi (94) et la Région d Ile-de-France pour la participation financière de la ville aux travaux de mise en conformité de la sécurité incendie

Plus en détail

LES CONDITIONS D EXERCICE DE LA POLICE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREALABLE

LES CONDITIONS D EXERCICE DE LA POLICE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREALABLE LES CONDITIONS D EXERCICE DE LA POLICE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREALABLE A/ Une réglementation et un contrôle spécifiques - une réglementation fondée sur le Code de la Construction et de

Plus en détail

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES Entre les soussignés : - La commune de CLERMONT, Oise représentée par son Maire, Monsieur Lionel OLLIVIER, autorisé par délibération du conseil municipal

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 54 DU 14 MAI 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 3 P-4-10 INSTRUCTION DU 14 MAI 2010 PRELEVEMENTS SUR LES JEUX ET PARIS. PROCEDURE D ACCREDITATION POUR LES PERSONNES

Plus en détail

Effectif de la Société à la date de dépôt du dossier complet de demande d aide :

Effectif de la Société à la date de dépôt du dossier complet de demande d aide : AIDE A L INVESTISSEMENT DES PME CONVENTION ENTRE LE CONSEIL GENERAL DES YVELINES ET LA SOCIETE XXX EN APPLICATION DE L ARTICLE L1511-5 DU CODE GENERAL DES COLLECTIVITES TERRITORIALES Date de réception

Plus en détail

CONVENTION DE STAGE A L ETRANGER

CONVENTION DE STAGE A L ETRANGER CONVENTION DE STAGE A L ETRANGER Entre : L Université Jean Moulin Lyon 3, Etablissement public à caractère scientifique, culturel et professionnel, Représentée par son Président Monsieur Jacques Comby

Plus en détail

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein

Nomination et renouvellement de MCF et PR associé à temps plein Enseignants associés Référence : décret n 85-733 du 17 juillet 1985 modifié décret n 2007-772 du 10 mai 2007 et arrêté du 10 mai 2007 Le régime de l association régi par le décret n 85-733 du 17 juillet

Plus en détail

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005 relative à la prévention et la répression des infractions en matière de chèques (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS Article

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 11 janvier 2007 relatif aux limites et références de qualité des eaux brutes et des eaux destinées à la

Plus en détail

Marché de Services «AUDIT DES ASSURANCES DU PNRA» CAHIER DES CHARGES INDICATIONS GENERALES DESCRIPTION DES PRESTATIONS

Marché de Services «AUDIT DES ASSURANCES DU PNRA» CAHIER DES CHARGES INDICATIONS GENERALES DESCRIPTION DES PRESTATIONS MARCHÉS PUBLICS Marché de Services «AUDIT DES ASSURANCES DU PNRA» CAHIER DES CHARGES INDICATIONS GENERALES DESCRIPTION DES PRESTATIONS ARTICLE 1 : DISPOSITIONS GENERALES Nom et adresse de l'organisme acheteur

Plus en détail

INSTRUCTION GENERALE. relative à l Hygiène, à la Sécurité et à l Environnement. Version initiale-1 1/14

INSTRUCTION GENERALE. relative à l Hygiène, à la Sécurité et à l Environnement. Version initiale-1 1/14 INSTRUCTION GENERALE relative à l Hygiène, à la Sécurité et à l Environnement. Version initiale-1 1/14 SOMMAIRE 1 - La réglementation 3 2 - Principes généraux 2.1 Principes fondamentaux en matière d hygiène

Plus en détail

CONTRAT DE DOMICILIATION

CONTRAT DE DOMICILIATION Entre les soussignés OPSI INFORMATIQUE 31-33, Rue Etienne RICHERAND 69003 Lyon Désignée ci-après sous la dénomination «CENTRAL OFFICE» et représenté par Monsieur Philippe SCHEIN. d une part, Et, Forme

Plus en détail

OBJET : FORMULES DE FINANCEMENT EN PREVISION D OBSEQUES.

OBJET : FORMULES DE FINANCEMENT EN PREVISION D OBSEQUES. MINISTERE DE L INTERIEUR ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE MINISTERE DE L ECONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE Paris, le 20/12/06 Le Ministre d Etat, ministre de l'intérieur et de l aménagement du

Plus en détail

03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr

03 89 20 36 00-03 89 20 36 29 - cdg68@calixo.net - www.cdg68.fr Circulaire n 02/2010 Cl. C 44 Colmar, le 5 janvier 2010 Màj. novembre 2012 C E N T R E d e G E S T I O N d u H A U T - RHIN F O N C T I O N P U B L I Q U E T E R R I T O R I A L E 2 2, r u e W i l s o

Plus en détail