LE MEMBRE PELVIEN ANATOMIE VIE DE RELATION APPAREIL LOCOMOTEUR

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LE MEMBRE PELVIEN ANATOMIE VIE DE RELATION APPAREIL LOCOMOTEUR"

Transcription

1 LE MEMBRE PELVIEN ANATOMIE VIE DE RELATION APPAREIL LOCOMOTEUR 1

2 LE MEMBRE INFERIEUR Définition et rôles Membre pelvien ou inférieur Fonction: Station érigée, marche Le système squelettique: les os Les articulations Les muscles Les vaisseaux Les nerfs Reconstruction 3D du squelette À partir de coupes IRM 2

3 SYSTEME SQUELETTIQUE 3

4 1- Os coxal - Os plat - Contourné en hélice - 3 parties (3 os primitifs) - Ilion, pubis, ischion - Moitié supérieure - Oblique en avant et en dehors - Aile iliaque - Moitié inférieure - Oblique en avant et en dedans - Ischio-pubienne - Entoure le foramen obturé - Acétabulum entre les deux 4

5 1- Os coxal - Bord antérieur - EIAS - EIAI - Eminence ilio-pubienne - Epine du pubis - Bord postérieur - EIPS - EIPI - Grande incisure ischiatique - Epine sciatique - Petite incisure ischiatique - Tubérosité ischiatique 5

6 - Os long - Diaphyse - Triangulaire - Bord postérieur saillant - Ligne âpre - Oblique en bas et en dedans - Epiphyse proximale - Tête fémorale - Col fémoral - Grand trochanter - Petit trochanter - Epiphyse distale - Volumineuse, irrégulière - Etendue transversalement - Deux condyles fémoraux - Réunis par la trochlée fémorale 2- Le fémur 6

7 - Epiphyse proximale - Tête fémorale - 2/3 sphère - 25 mm de diamètre - Fossette du ligament rond - Col fémoral - Angle d inclinaison 125 / diaphyse - Angle de déclinaison 15 / plan frontal - Grand trochanter - Petit trochanter 2- Le fémur 7

8 2- Le fémur - Epiphyse proximale - Tête fémorale - 2/3 sphère - 25 mm de rayon - Fossette du ligament rond - Col fémoral - Angle d inclinaison 125 / diaphyse - Coxa valga - Coxa vara - Angle de déclinaison 15 / plan frontal - Col anatomique - Fractures cervicale vraie - Col chirurgical - Fracture cervico-trochantérienne 8

9 2- Le fémur - Col fémoral - Angle d inclinaison 125 / diaphyse - Angle de déclinaison 15 / plan frontal - Bord inférieur du col concave en bas - En continuité sur une radiographie avec la crête obturatrice : cintre cervico-obturateur Ligament inguinal 9

10 3- La patella - Os court - Os triangulaire de la face antérieure du genou - Base supérieure - Insertion du tendon quadricipital - Deux faces - Deux bords - Sommet ou apex - Situé au dessus de l interligne du genou - Insertion du ligament patellaire 10

11 4- Le squelette de la jambe - Deux os longs - Tibia en dedans - Fibula en dehors - Unit par une épaisse membrane interosseuse fibreuse - Tibia - Os porteur de la jambe - Seul à s articuler avec le fémur - Triangulaire à la coupe - Face médiale sous-cutanée - Epiphyse proximale - Deux condyles - Surfaces glénoïdales - Epiphyse distale 11

12 4- Le squelette de la jambe - Tibia - Epiphyse proximale - Deux condyles - Surfaces glénoïdales - Latérale plus arrondie - Médiale plus allongée - Espace intercondylaire - Forme de sablier - Tubercules intercondylaires - Tubérosité tibiale à sa face antérieure 12

13 - Tibia - Epiphyse distale 4- Le squelette de la jambe 13

14 4- Le squelette de la jambe - Fibula - Os long - S articule avec - le tibia en haut - Le tibia et le talus en bas - Diaphyse très grêle - Epiphyse proximale - Tête conique - Col - Nerf fibulaire commun - Contourne le col - Vulnérable (fracture, plâtre) 14

15 4- Le squelette de la jambe - Fibula - Epiphyse distale - Aplatie - Forme la malléole latérale ou fibulaire - Plus longue - Plus basse - Plus postérieure - Que la malléole tibiale - Face latérale sous-cutanée - Face médiale articulaire 15

16 5- Le pied - 26 os constants - Tarse (7 os) - Calcanéus - Talus - Cunéiformes (Médial, latéral, intermédiaire) - Cuboïde - Naviculaire - Métatarse - 5 os longs - Phalanges - 14 os - 3 points d appui = 3 arches - Tête du 1 er métatarsien - Tête du 5 ème métatarsien - Tubérosité du calcanéus Arche latérale Arche antérieure Arche médiale 16

17 SYSTEME ARTICULAIRE 17

18 1- L articulation de la hanche - Articulation coxo-fémorale - Articulation synoviale sphéroïde - Mobile et stable - Articulation directionnelle du mb inf - Surfaces articulaires - Surface semi-lunaire de l acétabulum - Tête fémorale - Labrum - Augmente la surface articulaire - S insère sur le sourcil ou limbus acétabulaire - Orientation des surfaces - Acétabulum en bas, dehors et avant - Tête fémorale en haut, dedans et avant 18

19 1- L articulation de la hanche - Moyens d union - Capsule - Tendue entre le limbus et la base du col fémoral - Doublée par la synoviale en profondeur - Renforcée par des ligaments - Ligaments antérieurs - Ligament ilio-fémoral (faisceau sup et inf) - Ligament pubo-fémoral - Ligament postérieur - Ligament ischio-fémoral - Surface semi-lunaire de l acétabulum - Tête fémorale 19

20 2- Le genou - Articulations fémoro-tibiale et fémoropatellaire - Raccourcissement du membre inférieur - Mouvements de flexion-extension - Vulnérable - Surfaces articulaires peu congruentes - Dépendante des ligaments et ménisques pour sa stabilité - Surfaces articulaires - Condyles fémoraux - Face postérieure de la patella - Cavités glénoïdales tibiales - Ménisques - Latéral forme un C presque fermé - Médial forme un C très ouvert 20

21 2- Le genou - Moyens d union - Capsule articulaire - Renforcée en arrière par les coques condylaires - Ligaments du groupe périphérique - Ligament patellaire en avant - Ligament collatéral tibial en dedans - Ligament collatéral fibulaire en dehors - Ligaments poplités arqués et obliques en arrière - Ligaments du groupe central - Ligament croisé antérieur - Ligament croisé postérieur - Croisés dans le plan frontal et le plan sagittal - Intra-articulaires et extra-synoviaux Ligament poplité oblique 21

22 3- La cheville - Articulation talo-crurale - Tibia et fibula avec le talus - Flexion et extension du pied - Impulsion du pas - Surfaces articulaires - Pince tibio-fibulaire 22

23 3- La cheville - Moyens d union - Capsule articulaire - Ligament collatéral médial - Ou deltoïde - Couche superficielle - Couche profonde - Ligament collatéral latéral - Entorses+++ - Faisceau talo-fibulaire antérieur - Faisceau calcanéo-fibulaire - Faisceau talo-fibulaire postérieur 23

24 4- Les articulations de l arrière-pied - Adaptation aux irrégularités du sol - Articulation sub-talaire - Face inférieure du talus - Deux surfaces séparées par le sillon du talus - Face supérieure du calcanéus - Sinus du tarse 24

25 4- Les articulations de l arrière-pied - Articulation médio-tarsienne ou transverse du tarse - Talus avec naviculaire - Calcanéus avec cuboïde 25

26 4- Les articulations du pied - Articulation tarso-métatarsienne 26

27 4- Les articulations du pied - Articulations inter-métatarsiennes - Articulations des orteils - Trois articulations à chaque orteil - Deux pour l hallux - Métatarso-phalangienne - Condylaire - Fibrocartilage glénoïdien plantaire - Deux sésamoïdes pour l hallux - Inter-phalangiennes - Trochléenne - Proximale et distale - Fibrocartilage glénoïdien plantaire 27

28 SYSTEME MUSCULAIRE 28

29 1- La région glutéale Deux couches musculaires 1. Groupe profond: muscles pelvi-trochantériens - Rotateurs externes du fémur - Muscle piriforme - Canal infra-piriformien - Canal supra-piriformien - Muscle obturateur interne - Muscle jumeau supérieur - Muscle jumeau inférieur - Muscle carré fémoral 29

30 1- La région glutéale Deux couches musculaires 2. Groupe superficiel Muscles glutéaux essentiellement Extension et abduction de la hanche Muscle petit glutéal Muscle moyen glutéal Muscle grand glutéal Muscle tenseur du fascia lata Grand glutéal et tenseur du fascia lata S insèrent sur le fascia lata Forment le «deltoïde fessier» Stabilisent la hanche et le genou 30

31 2- La cuisse Trois groupes musculaires 1. Groupe antérieur - Muscle sartorius - Quatre chefs du quadriceps - Droit du fémur - Vaste médial - Vaste intermédiaire - Vaste latéral 31

32 2- La cuisse Trois groupes musculaires 2. Groupe médial Muscles adducteurs Muscle gracile Muscle pectiné Muscle grand adducteur Muscle long adducteur Muscle court adducteur Innervés par le nerf obturateur 32

33 2- La cuisse Trois groupes musculaires 3. Groupe postérieur Muscles ischio-jambiers Muscles fléchisseurs de jambe Muscle biceps fémoral Muscle semi-membraneux Muscle semi-tendineux Nerf sciatique 33

34 3- Les muscles de la jambe Trois groupes musculaires 1. Groupe antérieur Muscle tibial antérieur Muscle long extenseur des orteils Muscle long extenseur de l hallux Innervés par le nerf fibulaire profond Muscles fléchisseurs du pied 34

35 3- Les muscles de la jambe Trois groupes musculaires 2. Groupe latéral Muscle court fibulaire Muscle long fibulaire Nerf fibulaire superficiel 35

36 3- Les muscles de la jambe Trois groupes musculaires 3. Groupe postérieur Muscle triceps sural Gastrocnémien latéral Gastrocnémien médial Soléaire Muscle poplité Muscle tibial postérieur Muscle long fléchisseur des orteils Muscle long fléchisseur de l hallux 36

37 AXES VASCULONERVEUX 37

38 Artères du membre inférieur 38

39 Les artères du membre inférieur L artère fémorale - Fait suite à l artère iliaque externe - Sous le ligament inguinal - Palpable au niveau du trigone fémoral - Poul fémoral - Donne l artère profonde de cuisse - Pour la cuisse - 4 cm sous le ligament inguinal 39

40 Les artères du membre inférieur L artère fémorale - Devient artère poplitée - Hiatus de l adducteur - Palpable dans la fosse poplitée - Poul poplité - Se divise en - Artère tibiale antérieure - Artère tibiale postérieure - Sous l arcade du soléaire 40

41 Les artères du membre inférieur L artère tibiale antérieure - Dans la loge antérieure de jambe - Se termine par l artère dorsale du pied - Palpable entre 1 er et 2 ème métatarsien - Cou-de-pied - Pouls pédieux L artère tibiale postérieure - Dans la loge postérieure de jambe - Donne l artère fibulaire - Loge postérieure de jambe - Palpable en arrière de la malléole médiale - Pouls tibial postérieur - Gouttière rétro-malléolaire médiale 41

42 Veines du membre inférieur 42

43 Les veines du membre inférieur Le réseau veineux profond - Satellites des artères - Dans la profondeur des masses musculaires - La contractions des muscles chasse le sang - Pompe musculaire Le réseau superficiel (sous-cutané) - Veine grande saphène - Naît en avant de la malléole médiale - Se jette dans la veine fémorale - Crosse au niveau du trigone fémoral - Branches veineuses superficielles - Veine petite saphène - Nait en arrière malléole latérale - Se termine dans la veine poplitée 43

44 Nerfs du membre inférieur 44

45 Les nerfs du membre inférieur Nerf fémoral est le nerf de la cuisse - Issu des racines L2,L3,L4 - Plexus lombal - Nait dans l épaisseur du muscle psoas - Se termine en quatre branches - Nerf musculaire latéral - Nerf du quadriceps - Nerf musculaire médial - Nerf saphène 45

46 Les nerfs du membre inférieur Nerf sciatique - Plexus sacral - Naît des racines L4, L5, S1, S2, S3 - Quitte le petit bassin - Par le canal infra-piriformien - Traverse la région glutéale 46

47 Les nerfs du membre inférieur Nerf sciatique Région postérieure de cuisse Se termine dans la fosse poplitée Nerf tibial (S1+++) Innerve la loge postérieure de jambe Nerf fibulaire commun (L5+++) Nerf fibulaire superficiel Nerf fibulaire profond 47

48 Pédicules vasculonerveux du membre inférieur Les lympho-nœuds Accompagnent les artères Importance des relais inguinaux Pédicule fémoral Nerf, artère et veine fémorale, lympho-nœuds Pédicule poplité Artère, veine poplité, nerf tibial et fibulaire commun, lympho-nœuds Pédicules glutéaux Nerf ischiatique 48

49 LE MEMBRE INFERIEUR Conclusion Membre pelvien ou inférieur Fonction: Station érigée, marche Un axe vasculaire pour le membre inférieur Artère et veine fémorale Artère fémorale profonde pour la cuisse Un nerf pour la cuisse Nerf fémoral Un nerf pour le membre inférieur Nerf sciatique Deux veines superficielles Petite et grande veine saphène Reconstruction 3D du squelette À partir de coupes IRM 49

50 Support du cours

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

TUTORAT UE5 spé PB 2010-2011 Anatomie Séance n 1 CORRECTION.

TUTORAT UE5 spé PB 2010-2011 Anatomie Séance n 1 CORRECTION. FACULTE De PHARMACIE TUTORAT UE5 spé PB 2010-2011 Anatomie Séance n 1 CORRECTION. ANATOMIE BASSIN OSSEUX ET ARTICULATIONS Séance préparée par Anne G. et Nicolas T. QCM n 1 :C. Après la naissance... Au

Plus en détail

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical

Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Information supplémentaire 3 Quel que soit le matériel d ostéosynthèse, un certain nombre de principes permettent de bien conduire le geste chirurgical Installation Sur table normale, en décubitus dorsal

Plus en détail

C est un ensemble qui comprend les os unis entre eux par des articulations et mis en mouvement par des muscles.

C est un ensemble qui comprend les os unis entre eux par des articulations et mis en mouvement par des muscles. C est un ensemble qui comprend les os unis entre eux par des articulations et mis en mouvement par des muscles. Généralités : Les os s articulent entre eux pour fixer le squelette sur lequel s insèrent

Plus en détail

Fonction et innervation des Muscles

Fonction et innervation des Muscles Muscles Insertions : Adduction (rapproche) Sous centre de rota tete humerale Mémo : Imaginer le mouvement où le muscle se contracte ça donne sa fonction. (Si se contracte en flexion = flechisseur, en extension

Plus en détail

LE LARYNX VUE ANTERIEURE DU LARYNX : Décembre 2007 Sources Étudiantes. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes

LE LARYNX VUE ANTERIEURE DU LARYNX : Décembre 2007 Sources Étudiantes. Faculté de Médecine Montpellier-Nîmes LE LARYNX Le larynx est un conduit aérien qui joue un rôle essentiel dans la phonation mais aussi dans la respiration. Suite au larynx, se trouve la glotte, une zone rétrécie qui délimite les voies aériennes

Plus en détail

La musculation en période hivernaleeeee

La musculation en période hivernaleeeee Centre de formation CR4C Roanne Flash performance n 2 (entraînement, biomécanique, nutrition, récupération ) Réalisé par Raphaël LECA & Jean-Charles ROMAGNY www.culturestaps.com La musculation en période

Plus en détail

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE

FONCTION DU POUCE. Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE FONCTION DU POUCE Pr Gilbert VERSIER Service de chirurgie orthopédique HIA Begin 94160 ST-MANDE L iconographie est notamment issue des ouvrages de Mr Netter et Kapandji. LA COLONNE DU POUCE Constituée

Plus en détail

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied

Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied Les Entretiens de Bichat Podologie 2013 Biomécanique des pathologies de contraintes de l avant-pied et du médio-pied C. Cazeau* * Clinique Geoffroy saint-hilaire, 59 rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris,

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

Athénée Royal d Evere

Athénée Royal d Evere Athénée Royal d Evere Prévention des hernies discales en milieu scolaire et dans la vie de tous les jours Présenté par Didier Vanlancker LEVAGE DE CHARGES POSITION INITIALE Levage de charges Jambes légèrement

Plus en détail

LES SYNDROMES CANALAIRES NEUROLOGIQUES DE LA JAMBE ET DU PIED

LES SYNDROMES CANALAIRES NEUROLOGIQUES DE LA JAMBE ET DU PIED LES SYNDROMES CANALAIRES NEUROLOGIQUES DE LA JAMBE ET DU PIED F. LEDON Chirurgie orthopédique Institut Nollet 23 rue Brochant 75017 Paris francoise.ledon@free.fr RAPPEL ANATOMIQUE des NERFS du MEMBRE INFERIEUR.

Plus en détail

Apport de l ostéopathie dans la pathologie des pieds bots varus équins: Etude intelligente de cas sur un enfant de 3 ans.

Apport de l ostéopathie dans la pathologie des pieds bots varus équins: Etude intelligente de cas sur un enfant de 3 ans. Institut Supérieur d Ostéopathie de Paris Mémoire de fin d études Département des Mémoires Année Universitaire 2012-2013 Apport de l ostéopathie dans la pathologie des pieds bots varus équins: Etude intelligente

Plus en détail

RÈGLEMENT ANNOTÉ SUR LE BARÈME CORPORELS

RÈGLEMENT ANNOTÉ SUR LE BARÈME CORPORELS RÈGLEMENT ANNOTÉ SUR LE BARÈME DES DOMMAges CORPORELS 2010 RÈGLEMENT ANNOTÉ SUR LE BARÈME DES DOMMAges CORPORELS 2010 Le document a été préparé par la Direction des services médicaux en collaboration avec

Plus en détail

C es interventions étaient effectuées à ciel

C es interventions étaient effectuées à ciel LCA RÉÉDUCATION APRÈS LIGAMENTOPLASTIE À la fin des années 70 et au début des années 80, les plasties du LCA pouvaient être intra-articulaires, extra-articulaires ou mixtes, le transplant était naturel

Plus en détail

Table des matières. Remerciements...v. Préface... vii. Avant-propos... xi. Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv

Table des matières. Remerciements...v. Préface... vii. Avant-propos... xi. Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv Remerciements...v Préface... vii Avant-propos... xi Mode d utilisation du manuel et du DVD... xv Nomenclature française traditionnelle et terminologie anatomique officielle...xvii Table des matières...

Plus en détail

DIRECTION REGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE D ILE DE FRANCE

DIRECTION REGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE D ILE DE FRANCE DIRECTION REGIONALE DE LA JEUNESSE, DES SPORTS ET DE LA COHESION SOCIALE D ILE DE FRANCE TRAVAIL ECRIT REALISE EN VUE DE L OBTENTION DU DIPLOME D ETAT DE MASSEUR-KINESITHERAPEUTE 2013 Réflexion sur la

Plus en détail

... 5 OBJECTIF TERMINAL 1... 6. Objectif intermédiaire 1.1 Caractériser les quatre classes d os... 7

... 5 OBJECTIF TERMINAL 1... 6. Objectif intermédiaire 1.1 Caractériser les quatre classes d os... 7 BIOLOGIE --1 LE SYSTÈME SQUELETTIQUE ET MUSCULAIRE CHEZ L HUMAIN BIO 5066-1 Novembre 2004 Table des matières Page INTRODUCTION... 5 OBJECTIF TERMINAL 1... 6 Objectif intermédiaire 1.1 Caractériser les

Plus en détail

Les anomalies des pieds des bébés

Les anomalies des pieds des bébés Les anomalies des pieds des bébés Pierre Mary Consultation d orthopédie pédiatrique Service d orthopédie et de chirurgie réparatrice de l enfant Hôpital Jean Verdier Hôpital Trousseau Comment étudier un

Plus en détail

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied.

Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Système LCP à angulation variable 2.4/2.7 pour avant-pied/médio-pied. Plaques spécifiques pour ostéotomies, arthrodèses et fractures du pied. Technologie à compression Technologie de verrouillage à angle

Plus en détail

22/04/2013. Anamnèse. Examen clinique. Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied. Evaluation de la douleur

22/04/2013. Anamnèse. Examen clinique. Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied. Evaluation de la douleur Anamnèse Examen clinique et palpatoire de la cheville et du pied Evaluation de la douleur Localisation de la douleur Irradiation Apparition de la douleur Horaire et évolution Retentissement de la douleur

Plus en détail

ANALYSE DU MOUVEMENT EXEMPLE : LE SQUAT

ANALYSE DU MOUVEMENT EXEMPLE : LE SQUAT PACOUIL Christophe1 Option culturisme 2012-2013 ANALYSE DU MOUVEMENT 1. Nous étudions les articulations concernées 2. Nous analysons la mécanique 3. Nous cherchons les muscles sollicités au plan moteur,

Plus en détail

Muscles de l'avant-bras et de la main

Muscles de l'avant-bras et de la main Muscles de l'avant-bras et de la main CHAPITRE PLAN DU CHAPITRE Vue d'ensemble des actions : muscles de l'articulation du coude et des articulations radio-ulnaires, 182 Vue d'ensemble des actions : muscles

Plus en détail

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab

La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab La main traumatique: traumatismes ostéo- articulaires des doigts longs. DR Moughabghab Rappel anatomique! Phalanges: P1 P2 P3 = os longs! Articulations IP = trochléennes un seul degré de liberté. - tête

Plus en détail

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER

LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER LE RACHIS : UNE ENTITE COMPLEXE IMPORTANTE A PRESERVER I : INTRODUCTION Dans le cadre de la Semaine Européenne de la Construction il est utile de se remémorer ou de prendre simplement conscience que notre

Plus en détail

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003

Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Les fractures de l extrémité inférieure du radius (238) Professeur Dominique SARAGAGLIA Mars 2003 Pré-Requis : Anatomie descriptive et fonctionnelle de l extrémité inférieure du radius Résumé : Les fractures

Plus en détail

IMAGERIE DES LESIONS MUSCULO SQUELETTIQUES DU FOOTBALLEUR PROFESSIONNEL

IMAGERIE DES LESIONS MUSCULO SQUELETTIQUES DU FOOTBALLEUR PROFESSIONNEL Journées Françaises de Radiologie Paris, Octobre 2008 IMAGERIE DES LESIONS MUSCULO SQUELETTIQUES DU FOOTBALLEUR PROFESSIONNEL M SAID*, S BEN YAHIA**, R ATALLAH*, R ELA BED*, M ALLEGUE, K ELABED*, J DAHMENE**,F

Plus en détail

La chirurgie dans la PC

La chirurgie dans la PC La chirurgie dans la PC GF PENNECOT Marchant ou déambulant Grand handicapé Kinésith sithérapie Appareillage Médicaments Chirurgie neuro ortho LESION NEUROLGIQUE STABLE Spasticité Perte de la sélectivit

Plus en détail

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale

Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Prise en charge médico-technique d une hémiparesie spastique: Evaluation clinique et instrumentale Ould Ouali.A, Amari.A, Lyazidi.O, Benbetka.L, Lakrouf.F, Rachedi.M MPR-HMUS-Staoueli 3eme congrès de la

Plus en détail

Livret participant. Prévention. Ouest. Kiné

Livret participant. Prévention. Ouest. Kiné Livret participant 1 Objectifs : Atelier «La santé du dos» Permettre aux participants d évaluer leurs facteurs de risques personnels et environnementaux de rachialgies Permettre aux participants d acquérir

Plus en détail

Ostéoarticulaire 363

Ostéoarticulaire 363 Ostéoarticulaire 363 OS Fiche 1 Bilan avant prothèse pour omarthrose : radiographie Objectif Faire le diagnostic positif d omarthrose. Distinguer une omarthrose primitive d une omarthrose secondaire. Distinguer

Plus en détail

La reprise de la vie active

La reprise de la vie active Prothèse de hanche Les conseils de votre chirurgien La reprise de la vie active Vous êtes aujourd hui porteur d une prothèse de hanche ; elle va vous permettre de reprendre vos activités sans gène ni douleur.

Plus en détail

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile

TVP fémorale. Systématisation. La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier. Thrombus mobile Systématisation VCI Fémorale Superf. 3/4 Iliaque Poplitée La TVP : écho-doppler JP Laroche Unité de Médecine Vasculaire CHU Montpellier Mars 2015 Fémorale Sural Difficultés et Pièges: écho-doppler Veineux

Plus en détail

GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES. Programme de réadaptation physique

GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES. Programme de réadaptation physique GUIDE DE FABRICATION LES ORTHÈSES TIBIO-PÉDIEUSES Programme de réadaptation physique Comité international de la Croix-Rouge 19 avenue de la Paix 1202 Genève, Suisse T + 41 22 734 60 01 F + 41 22 733 20

Plus en détail

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie

Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiche pathologie n 1 : Tendinopathie Fiches pathologies du danseur Inflammation d un tendon ou des structures avoisinantes résultant d une surcharge de travail ou d une contrainte anormale. 4 stades (du

Plus en détail

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE

REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE REEDUCATION APRES RUPTURE DU LIGAMENT CROISE ANTERIEUR OPERE Eric HALLARD, Kinésithérapeute La rupture du LCAE est de plus en plus fréquente

Plus en détail

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture

I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE. Exercice 1 : Posture 148 l e x a m e n m u s c u l o s q u e l e t t i q u e I. EXERCICES POUR LA CERVICALGIE CHRONIQUE Faites les exercices suivants au moins 2 fois par jour, tous les jours. Faites l effort de maintenir une

Plus en détail

D re Francine Borduas, médecin de famille, Québec D r Richard Blanchet, médecin de famille, expert en médecine du sport, Québec D r David Dixon,

D re Francine Borduas, médecin de famille, Québec D r Richard Blanchet, médecin de famille, expert en médecine du sport, Québec D r David Dixon, Conflits d intérêts Comité d élaboration D re Francine Borduas, médecin de famille, Québec D r Richard Blanchet, médecin de famille, expert en médecine du sport, Québec D r David Dixon, médecin de famille,

Plus en détail

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011

Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR. Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Les postures, l appareillage Point de vue du médecin MPR Dr. P. LUBLIN MOREL CMPR de COUBERT 2011 Introduction Le rôle du médecin MPR : poser les indications Réflexion pluridisciplinaire Définir les objectifs

Plus en détail

E-MAG Active BILATÉRAL JUSQU'À 100 KG OU UNILATÉRAL JUSQU'À 85 KG. Information produit

E-MAG Active BILATÉRAL JUSQU'À 100 KG OU UNILATÉRAL JUSQU'À 85 KG. Information produit E-MAG Active BILATÉRAL JUSQU'À 100 KG OU UNILATÉRAL JUSQU'À 85 KG Information produit 2 Ottobock E-MAG Active E-MAG Active L'E-MAG Active est une innovation technologique ouvrant de toutes nouvelles perspectives

Plus en détail

MUSCULATION (ASDEP) ENSEIGNEMENT ET EVALUATION

MUSCULATION (ASDEP) ENSEIGNEMENT ET EVALUATION MUSCULATION (ASDEP) ENSEIGNEMENT ET EVALUATION EN PREAMBULE Ce document de travail n'a pas la prétention de donner toutes les «ficelles» nécessaires à l'enseignement de la musculation. Il doit plutôt être

Plus en détail

N d ordre XX Année 2006 THÈSE

N d ordre XX Année 2006 THÈSE N d ordre XX Année 2006 THÈSE présentée devant l UNIVERSITÉ CLAUDE BERNARD LYON 1 pour l obtention du DIPLÔME DE DOCTORAT (arrêté du 30 mars 1992) Spécialité : Mécanique sera présentée et soutenue publiquement

Plus en détail

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise.

Cette intervention aura donc été décidée par votre chirurgien pour une indication bien précise. Qu est-ce qu une arthroscopie? Il s agit d une intervention chirurgicale mini-invasive dont le but est d explorer l articulation du genou et de traiter la lésion observée dans le même temps. Comment se

Plus en détail

LES SYNDROMES CANALAIRES DES NERFS PERIPHERIQUES

LES SYNDROMES CANALAIRES DES NERFS PERIPHERIQUES LES SYNDROMES CANALAIRES DES NERFS PERIPHERIQUES Les syndromes de compression nerveuse, appelés «syndromes canalaires» ( entrapment neuropathy des anglo-saxons) occupent une place de plus en plus importante

Plus en détail

TECHNIQUES DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE SOUS LA DIRECTION DE A. A. BELKHIRIA

TECHNIQUES DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE SOUS LA DIRECTION DE A. A. BELKHIRIA TECHNIQUES DE RENFORCEMENT MUSCULAIRE SOUS LA DIRECTION DE A. A. BELKHIRIA OBJECTIF : Cette formation a pour objectif de favoriser la capacité de l étudiant à maitriser les fondamentaux du renforcement

Plus en détail

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond

Au programme. Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Au programme Les blessures fréquentes chez les coureurs de fond Club La Foulée 5 août 2004 Dre Mireille Belzile La lombo-sciatalgie Inflammation du périoste au site d insertion des muscles du mollet Erreur

Plus en détail

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1

MOUVEMENTS DE BASE (global) EN MUSCULATION. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 MOUVEMENTS DE BASE (global) EN. bphiver2013 Hamrouni Samy 1 Squat Développé Couché Traction Traction bphiver2013 Hamrouni Samy 2 Un travail de ces mouvements sur appareils guidés est plus sécurisant mais

Plus en détail

Manuel de l ergonomie au bureau

Manuel de l ergonomie au bureau Manuel de l ergonomie au bureau 1 Manuel préparé par le Service environnement, santé et sécurité de l Université Concordia. Pour tout complément d information sur l ergonomie, les étirements et les autres

Plus en détail

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS

ANATOMIE DE L AVANT-BRAS ANATOMIE DE L AVANT-BRAS Marc Revol, Jean-Marie Servant Compris entre le coude et le poignet, l'avant-bras (forearm) possède 2 os reliés entre eux par une membrane interosseuse. Il présente donc 2 loges

Plus en détail

Quel athlète ce squelette!

Quel athlète ce squelette! Quel athlète ce squelette! Situation d apprentissage sur le squelette humain Durée : 4 à 8 périodes Deuxième cycle du primaire 68 - Deuxième cycle du primaire Quel athlète ce squelette! Liens avec le Programme

Plus en détail

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire

Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire Prise en charge des fractures du fémur par enclouage intra-médullaire GUIDE POUR LES PARENTS 514-412-4400, poste 23310 hopitalpourenfants.com/trauma Le fémur est l os le plus long du corps humain : il

Plus en détail

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010

Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 C. Gable - DUHAM 2010 Les orthèses provisoires en pathologie traumatique LES FRACTURES DIGITALES LA MAIN COMPLEXE LES ENTORSES DIGITALES Institut Régional de Réadaptation Nancy DUHAM 2010 Colette Gable,

Plus en détail

Collection Soins infirmiers

Collection Soins infirmiers Collection Soins infirmiers Une production du Université de Caen Basse-Normandie Traumatologie : traitements des fractures Dr. J-P de ROSA CH. AVRANCHES-GRANVILLE Fractures diagnostic 2 Fractures-diagnostic

Plus en détail

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus)

Ceinture Home Dépôt. Orthèse lombaire et abdominale. Mother-to-be (Medicus) Orthèse lombaire et abdominale Mother-to-be (Medicus) Prévention Soutient courbe lombaire Supporte poids du ventre Ajustable Soulage les maux de dos en position debout (Beaty et al. 1999) Ceinture Home

Plus en détail

SOMMAIRE LE COU P.4 L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 LE TRONC P.12 LE GENOU P.16 LA CHEVILLE P.20 LE PIED P.22

SOMMAIRE LE COU P.4 L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 LE TRONC P.12 LE GENOU P.16 LA CHEVILLE P.20 LE PIED P.22 SOMMAIRE LE COU P.4 - Collier cervical souple, semi rigide ou rigide L EPAULE / LE BRAS / LE POIGNET / LA MAIN P.6 - La clavicule, l immobilisation d épaule - Coudière, soutien du bras - Immobilisation

Plus en détail

Le sport canin: les revers de la médaille

Le sport canin: les revers de la médaille 07 2011 InfoChiens COUP D ŒIL 25 Le sport canin: les revers de la médaille Les mouvements rapides sans échauffement préalable peuvent provoquer des blessures musculaires comme par exemple un claquage du

Plus en détail

Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied

Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied Université Paris-VI Orthopédie Sémiologie et traumatologie de la cheville et du pied DCEM 2005-2006 Pr. Jean-Luc Lerat, Faculté de Médecine Lyon-Sud Mise à jour : 18 janvier 2006 2/107 Orthopédie Sémiologie

Plus en détail

Technique Opératoire. Plaque Fyxis P l aq u e P o u r Arthrodèse MTP du Pre m i e r R ayo n

Technique Opératoire. Plaque Fyxis P l aq u e P o u r Arthrodèse MTP du Pre m i e r R ayo n Technique Opératoire Plaque Fyxis P l aq u e P o u r Arthrodèse MTP du Pre m i e r R ayo n PLAQUE POUR ARTHRODÈSE MÉTATARSO-PHALANGIENNE DU PREMIER RAYON. INDICATIONS CLINIQUES : Hallux Rigidus évolué,

Plus en détail

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale,

La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, LES «ANNEXES» DE LA CAVITE ORALE La Langue La langue, constituant la majeure partie de la partie inférieure de la cavité orale, occupe l espace dans cette cavité orale, dans la concavité de l arche mandibulaire,

Plus en détail

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER

Chirurgie articulaire secondaire Pr. Philippe PELISSIER Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Introduction Kinésithérapie Dénervation Arthrolyse - Artholyse chirurgicale - Artholyse + ligamentotaxis

Plus en détail

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur A.V.C. Gamme innovante d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Pour une réhabilitation motrice facilitée SYSTÈME DE RÉGLAGE BLOCABLE LIBERTÉ

Plus en détail

Option sémiologie orthopédique Cours n 1 du 06/03/08 Dr Hannouche D. Ronéotypé par : Angela Tan et Métrey Tiv GENERALITES SUR LES FRACTURES

Option sémiologie orthopédique Cours n 1 du 06/03/08 Dr Hannouche D. Ronéotypé par : Angela Tan et Métrey Tiv GENERALITES SUR LES FRACTURES Option sémiologie orthopédique Cours n 1 du 06/03/08 Dr Hannouche D. Ronéotypé par : Angela Tan et Métrey Tiv GENERALITES SUR LES FRACTURES PLLAANN DU CCOURRSS INTRODUCTION : GENERALITES I. CONSOLIDATION

Plus en détail

La voie postérieure longitudinale parasoléaire interne de jambe. Technique, indications

La voie postérieure longitudinale parasoléaire interne de jambe. Technique, indications La voie postérieure longitudinale parasoléaire interne de jambe. Technique, indications Ph VICHARD, Y TROPET, L JEUNET, D LEPAGE Service de Chirurgie Orthopédique Traumatologique et Plastique (Pr TROPET)

Plus en détail

L exercice à la retraite. Dr. Bich-Han Nguyen Résidente II, Physiatrie Université de Montréal

L exercice à la retraite. Dr. Bich-Han Nguyen Résidente II, Physiatrie Université de Montréal L exercice à la retraite Dr. Bich-Han Nguyen Résidente II, Physiatrie Université de Montréal Buts de la conférence Vous renseigner sur les changements du corps qui avance en âge, avec emphase sur le système

Plus en détail

La contention. Application pratique. Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs

La contention. Application pratique. Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs La contention Application pratique par BSN medical Le choix unanime des professionnels de la santé et des sportifs Soyez sûrs de vos bandes adhésives élastiques La qualité originale depuis 1931 Comme vos

Plus en détail

Tendinopathie de la coiffe des rotateurs...164 L épaule gelée ou la capsulite rétractile...172 L'Arthroscopie...174 L'omarthrose primitive...

Tendinopathie de la coiffe des rotateurs...164 L épaule gelée ou la capsulite rétractile...172 L'Arthroscopie...174 L'omarthrose primitive... 1 Table des matières Table des matières...1 Introduction et généralités...4 Structures de l appareil locomoteur...5 La consultation et l examen clinique...12 Moyens thérapeutiques...14 Les matériaux en

Plus en détail

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou

Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Information destinée aux patients Votre rééducation après une opération du ligament croisé antérieur du genou Service de chirurgie orthopédique et traumatologie de l appareil moteur Objectif de votre rééducation

Plus en détail

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires

Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires 1 Protocole de rééducation des syndromes fémoro-patellaires Dans la grande majorité des cas, les syndromes fémoro-patellaires (SFP) guérissent avec un traitement médical bien conduit. Pour être efficace,

Plus en détail

Evaluation de la gravité et complications chez un traumatisé des membres

Evaluation de la gravité et complications chez un traumatisé des membres Evaluation de la gravité et complications chez un traumatisé des membres Dr. C. LAZERGES, Dr. B. COULET, Pr. M. CHAMMAS Service de Chirurgie Orthopédique 2 et Chirurgie de la Main CHU Lapeyronie Montpellier

Plus en détail

INTÉRÊT DU SCANNER 3D DANS LA MESURE DE L'ANTÉVERSION DES COLS FÉMORAUX

INTÉRÊT DU SCANNER 3D DANS LA MESURE DE L'ANTÉVERSION DES COLS FÉMORAUX INTÉRÊT DU SCANNER 3D DANS LA MESURE DE L'ANTÉVERSION DES COLS FÉMORAUX F. COLAS, R. CARLIER, C. LE BRETON, D. SAFA, D. MOMPOINT, F. ROFFI, E. M. KOCHEIDA, S. MOKHTARI, S. M KAOUAR, C. VALLÉE HÔPITAL RAYMOND

Plus en détail

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n

dos La qualité au service de votre santé Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse p r e n d r e s o i n d e s o n dos p r e n d r e s o i n d e s o n Avenue Vinet 30 1004 Lausanne - Suisse La qualité au service de votre santé Cette information, éditée par l Institut de physiothérapie de la Clinique de La Source, vous

Plus en détail

Vignette clinique 1. Femme, 26 ans; caissière. RC : Dorsalgie depuis 18 mois. ATCD : Tabagisme 20 paquets/année; pas de maladies chroniques HMA :

Vignette clinique 1. Femme, 26 ans; caissière. RC : Dorsalgie depuis 18 mois. ATCD : Tabagisme 20 paquets/année; pas de maladies chroniques HMA : Vignette clinique 1 Femme, 26 ans; caissière RC : Dorsalgie depuis 18 mois. ATCD : Tabagisme 20 paquets/année; pas de maladies chroniques HMA : Depuis 6 mois, douleurs dorsales à caractère inflammatoire

Plus en détail

Guide de fabrication. Les orthèses tibio-pédieuses. Programme de réadaptation physique

Guide de fabrication. Les orthèses tibio-pédieuses. Programme de réadaptation physique Guide de fabrication Les orthèses tibio-pédieuses Programme de réadaptation physique Table des matières Avant-propos 2 Introduction 4 Critères de choix entre les différents types d orthèse 4 Méthode de

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

Claude Karger Anne Sophie Kesseler

Claude Karger Anne Sophie Kesseler Claude Karger Anne Sophie Kesseler Docteur, j ai mal au dos!! Faites de la natation, ça va passer Mythe ou réalité? Les poissons souffrent-ils du dos? A priori, non. Pourquoi? Ne sont pas soumis à la pesanteur!!

Plus en détail

SÉMIOLOGIE TRAUMATOLOGIE

SÉMIOLOGIE TRAUMATOLOGIE SÉMIOLOGIE TRAUMATOLOGIE CHEVILLE PIED J-L Lerat Faculté Lyon-Sud 2 SÉMIOLOGIE TRAUMATOLOGIE de la CHEVILLE et du PIED 1 RAPPEL ANATOMIQUE DU PIED 3 ANATOMIE DE SURFACE - PALPATION 3 MOBILITÉ DE LA CHEVILLE

Plus en détail

PUBALGIES: ASPECT TYPIQUE ET ATYPIQUE EN IMAGERIE

PUBALGIES: ASPECT TYPIQUE ET ATYPIQUE EN IMAGERIE PUBALGIES: ASPECT TYPIQUE ET ATYPIQUE EN IMAGERIE C Bourillon, S Touraine, D Petrover, L Laouisset, C Parlier- Cuau, V Chicheportiche, M Wybier, V Bousson, JD Laredo Paris - France Pathologie rare Introduction

Plus en détail

Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D)

Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D) Veraviewepocs 3De Le Panoramique dentaire qui répond à tous vos besoins en imagerie tridimensionnelle (3D) Thinking ahead. Focused on life. Veraviewepocs 3De Le générateur à Rayons X pour tous vos besoins

Plus en détail

Vivre avec une prothèse du genou. Conseils pratiques

Vivre avec une prothèse du genou. Conseils pratiques Vivre avec une prothèse du genou Conseils pratiques Introduction Pourquoi cette brochure? Avant la pose de votre prothèse de genou, vous avez bénéficié d un cours. L objectif de ce document est de résumer

Plus en détail

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs

La technique en 7 étapes. Déroulement du mouvement. ASTA Association Suisse de Tir à l Arc. Conseil des entraîneurs Déroulement du mouvement 1. Position Position des pieds Jambes Hanches Buste Tête 2. Bras d arc Main d arc Point de pression Coude Bras de l arc Epaule 3. Bras de corde Prise de corde Position des doigts

Plus en détail

FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D ODONTO-STOMATOLOGIE THESE

FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D ODONTO-STOMATOLOGIE THESE MINISTERE DE l ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE République du MALI Un Peuple Un But Une Foi FACULTE DE MEDECINE, DE PHARMACIE ET D ODONTO-STOMATOLOGIE N / Année scolaire : 2008-2009

Plus en détail

L essentiel en 6 points

L essentiel en 6 points Evaluation et soins du nouveau- né à terme Question ENC n 23 J.Griffet, E.Bourgeois (Grenoble) Objectifs de l enseignement : 1. Réaliser un examen complet du nouveau né à terme 2. Reconnaître les situations

Plus en détail

Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale

Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale Solva Thérapie traitement de la douleur, de la mobilité réduite et de la distorsion posturale Cours de la formation continue dans les thérapies manuelles Pour ceux qui veulent ajouter des techniques efficaces,

Plus en détail

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS

PLAN RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION. Contrôle de la phase pendulaire. Par Jos DECKERS PLAN de RÉÉDUCATION POUR LES UTILISATEURS DE L'ARTICULATION Contrôle de la phase pendulaire Par Jos DECKERS 02 Sommaire LA RÉÉDUCATION Objectifs : Pour que le patient puisse utiliser correctement l articulation,

Plus en détail

FRACTURE-LUXATION DE LACHEVILLE (A propos de 61 cas)

FRACTURE-LUXATION DE LACHEVILLE (A propos de 61 cas) UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FACULTE DE MEDECINE ET DE PHARMACIE FES UNIVERSITESIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH FES Année 2010 Thèse N 010/ 10 FRACTURE-LUXATION DE LACHEVILLE (A propos de 61 cas) THESE

Plus en détail

RACHIS ET PAROI ABDOMINALE

RACHIS ET PAROI ABDOMINALE RACHIS ET PAROI ABDOMINALE 1. ANATOMIE Le rachis, ou colonne vertébrale, est constitué de vertèbres issues du mésoderme entourant la corde dorsale (axe de symétrie cartilagineux des premiers vertébrés

Plus en détail

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement

Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement Exercices pour renforcer les muscles abdominaux après l accouchement Pendant la grossesse, les muscles du ventre, appelés abdominaux, s étirent beaucoup et perdent souvent de la force. Il est important

Plus en détail

LES TESTS DE PROVOCATION DE LA DOULEUR DE L ARTICULATION SACRO-ILIAQUE (RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE)

LES TESTS DE PROVOCATION DE LA DOULEUR DE L ARTICULATION SACRO-ILIAQUE (RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE) MINISTERE DE LA SANTE REGION LORRAINE INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE DE NANCY LES TESTS DE PROVOCATION DE LA DOULEUR DE L ARTICULATION SACRO-ILIAQUE (RECHERCHE BIBLIOGRAPHIQUE) Rapport de

Plus en détail

La signification des mots signalés par un astérisque* est exposée dans un glossaire situé en fin de fiche. I DÉFINITION DE LA NUISANCE ET DU RISQUE

La signification des mots signalés par un astérisque* est exposée dans un glossaire situé en fin de fiche. I DÉFINITION DE LA NUISANCE ET DU RISQUE Fiche de sécurité H2 F 19 02 Organisme Professionnel de Prévention du Bâtiment et des Travaux Publics Tour Amboise 204, rond-point du Pont de Sèvres 92516 BOULOGNE-BILLANCOURT CEDEX Tél. : 01 46 09 27

Plus en détail

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012 Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Anniversaire ASL Paris 26 mai 2012 Présentation de l'équipe

Plus en détail

Arthrogrypose classique de l orthopédiste

Arthrogrypose classique de l orthopédiste ARTHROGRYPOSES (Georges Filipe : Professeur, hôpital d enfants Armand-Trouseau, 26 avenue du docteur Arnold-Netter, 75571 Paris cedex) (Filipe G. Arthrogryposes, Encycl. Méd. Chir. (Elvesier, Paris) Appareil

Plus en détail

Item 123 : Psoriasis

Item 123 : Psoriasis Item 123 : Psoriasis COFER, Collège Français des Enseignants en Rhumatologie Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...3 SPECIFIQUE :...3 I Définition...3 II Épidémiologie du rhumatisme

Plus en détail

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation

Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation Programme «DoSanté Lycée» Présentation et évaluation 1 1 Contexte - Public ciblé 1/3 des accidents du travail sont dus à des manutentions. Coût annuel : 1,5 milliards d euros. Les lombalgies représentent

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Dreisprung / triple saut. Beat Bollinger 9.8.2012

Dreisprung / triple saut. Beat Bollinger 9.8.2012 Dreisprung / triple saut Beat Bollinger 9.8.2012 v2012 Philosophie de l entraînement Triple saut créer des bases de saut variées! tenir compte des principaux éléments biomécaniques! tenir compte des éléments

Plus en détail

sur les fractures Didier Hannouche Service de Chirurgie Orthopédique Hôpital Lariboisière

sur les fractures Didier Hannouche Service de Chirurgie Orthopédique Hôpital Lariboisière Généralités sur les fractures Didier Hannouche Service de Chirurgie Orthopédique Hôpital Lariboisière Généralités Tissu vivant Constant renouvellement Trois fonctions principales Tissu de soutien (station

Plus en détail

GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE

GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE GUIDE D'INTERVENTION POST-RECONSTRUCTION DU LIGAMENT CROISÉ ANTÉRIEUR INTERVENTIONS EN PHYSIOTHÉRAPIE DOCUMENT RÉALISÉ PAR : CAROLE BOUCHER, PHT (HÔTEL-DIEU DE QUÉBEC, CHUQ) PASCALE BOUDREAULT, PHT (HÔPITAL

Plus en détail

PROTHÈSE TOTALE DE LA HANCHE - RÉÉDUCATION

PROTHÈSE TOTALE DE LA HANCHE - RÉÉDUCATION PROTHÈSE TOTALE DE LA HANCHE - RÉÉDUCATION Service Orthopédie www.cliniquesdeleurope.be Site St-Michel 2 COMMENT MARCHER AVEC DES BÉQUILLES COMMENT MARCHER AVEC DES BÉQUILLES? AVEC 2 BÉQUILLES Pendant

Plus en détail

Lève toi et marche! Pour le grand âge, une médecine debout

Lève toi et marche! Pour le grand âge, une médecine debout Lève toi et marche! Pour le grand âge, une médecine debout I - Données physiologiques préalables 1 A - Effets systémiques de la verticalisation et de la marche 2 B - La personne est valide si elle est

Plus en détail

Échographie normale et pathologique du grand pectoral

Échographie normale et pathologique du grand pectoral Échographie normale et pathologique du grand pectoral JL Brasseur, N Gault, B Mendes, D Zeitoun-Eiss, J Renoux, P Grenier G H Pitié-Salpêtrière Introduction La pathologie du grand pectoral est relativement

Plus en détail