Monte-personne - Hôtel de Ville de Sainte-Anne-des-Plaines No dossier : DEVIS MÉCANIQUE ET ÉLECTRIQUE pour soumission

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Monte-personne - Hôtel de Ville de Sainte-Anne-des-Plaines No dossier : DEVIS MÉCANIQUE ET ÉLECTRIQUE pour soumission"

Transcription

1 No dossier : DEVIS MÉCANIQUE ET ÉLECTRIQUE pour soumission AOÛT 2017

2 TABLE DES MATIÈRES 1. CONDITIONS GÉNÉRALES PLOMBERIE Règlementation Portée des travaux Matériaux Tuyauterie Cadres, plaques et regard de nettoyage Raccords-unions Drains de plancher Drains de condensats Calorifugeage Essais et tests Réseau d évacuation et de ventilation VENTILATION Règlementation Portée des travaux Matériaux Conduits de ventilation Portes d accès Trappes d accès architecturales Raccords flexibles Serpentins électriques Supports Les volets coupe-feu Volets de contrôle de débit Identification Identification des conduits d'air Grilles et diffuseurs Filtres Calorifugeage Contrôle Essais et tests Balancement ÉLECTRICITÉ Règlementation Portée des travaux Matériaux Conduits, conducteurs et boites Ignifugation Distribution électrique Interrupteur de sécurité Ameublement Boîte de tirage

3 3.5.7 Sorties téléphoniques/informatiques/coaxiales Éclairage Chauffage Système d'éclairage d'urgence : Prises de courant, interrupteur et gradateurs :

4 1. CONDITIONS GÉNÉRALES 1.1 Les clauses générales contenues dans le devis d'architecture, en autant qu'applicables, font partie du présent contrat. 1.2 L entrepreneur doit inclure l ingénieur comme destinataire de copie au BSDQ 1.3 Tous les règlements provinciaux, municipaux et autres se rapportant aux ouvrages spécifiés s'appliquent et l'entrepreneur est tenu de s'y conformer sans compensation supplémentaire. 1.4 Chaque entrepreneur devra étudier les plans de mécanique et d'électricité et les comparer avec les plans d'architecture. Il devra aviser l'architecte ou l'ingénieur de toute erreur, omission ou contradiction qu'il pourrait constater avant de commencer son travail. 1.5 Adapter le travail parfaitement à celui des autres corps de métier et l'exécuter en temps opportun pour ne pas retarder le travail des autres sous-entrepreneurs. 1.6 Ne pas justifier des erreurs, omissions ou imperfections dans le présent travail par des erreurs, omissions ou imperfections commises par d'autres corps de métier ou sous-entrepreneurs, mais plutôt en aviser le gérant de chantier. 1.7 L'entrepreneur en ventilation doit produire des plans d'érection et les soumettre pour approbation en même temps que les dessins d'atelier. Tous les entrepreneurs en mécaniques devront signés les plans d érections de l entrepreneur en ventilation pour confirmer que la coordination a été complétée. Les entrepreneurs ne pourrons exiger des frais supplémentaires du à une erreur de coordination après la signature des plans d érection de l entrepreneur en ventilation. 1.8 Obtenir et payer tous les permis, taxes et licences nécessaires pour l exécution des travaux. 1.9 Prévenir l'éparpillement et l'accumulation des déchets à la fin de chaque journée de travail Fournir les matériaux, échafaudages, outillage et main d'œuvre nécessaires pour réaliser tous les travaux de ce devis et tel que montré sur les dessins annexés au présent cahier des charges Les entrepreneurs devront nettoyer le chantier des débris causés par les travaux et garder le chantier propre durant toute la période que dureront les travaux Exécuter les travaux de manière à ce qu'ils remplissent parfaitement les fins pour lesquelles on les destine. 4

5 1.13 Toute la démolition et toutes les réparations des ouvertures dans les murs, planchers ou plafonds, dues aux travaux, doivent être colmatées adéquatement et de même couleur que l'édifice existant et ce, à la satisfaction de l'expert-conseil et du propriétaire Fournir des portes d'accès pour tous les services du bâtiment Les appareils doivent être installés de façon à ce qu'ils soient facilement accessibles pour entretien, démontage, réparation et déplacement Les positions des sorties des différents systèmes sont indiquées de façon approximative sur les dessins. Avant l'installation, l'entrepreneur doit vérifier les positions précises des sorties qui devront avoir été préalablement déterminées sur le chantier en coordination avec les directives émises par le propriétaire Exécuter aussi les menus ouvrages qui, bien que non décrits aux documents du contrat, sont nécessaires pour compléter les travaux décrits L entrepreneur est responsable de la démolition pour permettre l'installation du nouvel équipement. Il est également responsable de tout l'équipement existant ou nouveau, endommagé par la démolition Fournir, pour approbation, tous les dessins d atelier dans un délai de 30 jours après avoir reçu l ordre de commencer les travaux. Les dessins d ateliers doivent être fournis en pdf de bonne résolution. L information doit être complète, à la satisfaction de l ingénieur L entrepreneur doit inclure dans sa soumission tous les frais supplémentaires de maind'œuvre pour les travaux effectués en dehors des heures normales et/ou fin de semaine Les entrepreneurs doit faire l'installation selon les règles de l'art, selon les normes établies dans le présent devis, selon les codes en vigueurs, selon les exigences de l ingénieur et selon les recommandations des manufacturiers L installation doit être conforme aux exigences des compagnies des services publics (aqueduc, drainage, etc) et des fournisseurs autorisés d électricité, de gaz, de téléphone, de cable, etc Les clauses générales de l architecte s appliquent au présent devis Tenir à jour des dessins d'archives ``tel que construit`` indiquant le cheminement des conduits, la localisation des boîtes de jonction, et toutes les modifications significatives requises. Les changements doivent être indiqués en rouge Tous les matériaux fournis doivent être neuf et de première qualité. 5

6 1.26 Les entrepreneurs doivent effectuer une mise en service des équipements permettant de démontrer que les appareils rencontrent les objectifs de confort et de performance mentionnés aux plans et dans les dessins d ateliers. Un rapport détaillé des paramètres testés doit être fourni à l ingénieur et affirmant que les systèmes opèrent selon les plans, spécifications et recommandations des manufacturiers. Une fois le rapport terminé et jugé satisfaisant par l ingénieur, les équipements doivent être ajustés de façon à permettre leur fonctionnement normal Les entrepreneurs sont responsables de visiter les lieux afin de s assurer qu ils peuvent exécuter leurs travaux tels que prévu. Ils ne pourront faire aucune réclamation au propriétaire due à la situation initiale des travaux. Pour les travaux non illustrés mais décrits aux plans, l entrepreneur est responsable de visiter les lieux pour déterminer les quantités de matériels requis et la complexité de l installation. Aucune réclamation supplémentaire ne pourra être faite pour les travaux qui n ont pas été illustrés, mais qui ont été demandés Toutes les ouvertures et percements nécessaires inférieurs à 2 seront à la charge des entrepreneurs en mécanique. Ils doivent ensuite assurer l étanchéité de leur percements/ouvertures. L étanchéité doit être conforme aux normes de protections incendies en vigueur et aux normes d étanchéités de l enveloppe du bâtiment tel que spécifié par les architectes. Les percements supérieurs à 2 sont à la charge de l entrepreneur général Tous les équipements dissimulés dans les murs, planchers et plafonds doivent avoir une trappe d accès architecturale. Les trappes seront fournis par les entrepreneurs en mécanique et installés par l entrepreneur général Fournir les manuels d entretiens et d exploitation du fabriquant pour chaque appareil. Fournir également les dessins d exécutions. Fournir tous les documents en format électronique via CD, clée USB ou cloud. Fournir la liste des fournisseurs de pièces de rechange avec adresse et numéros de téléphone Toute modification aux plans et devis en cours de construction doit être approuvé par l ingénieur À la fin des travaux, les entrepreneurs doivent fournir des plans annotés en rouges des modifications qu ils ont apportés aux plans initiaux Si l entrepreneur constate des omissions, erreurs ou contradictions sur les plans mécanique ou électriques, il doit en aviser l ingénieur avant de débuter les travaux Les entrepreneurs ne peuvent faire de réclamation pour des travaux qui ne sont par indiqués sur les plans, à moins d avoir une autorisation écrite du client et de l architecte. 6

7 1.35 Avant de procéder à l installation d un équipement, les entrepreneurs doivent vérifier si l espace disponible est suffisant. Les dimensions doivent être vérifiée sur les lieux et non à l échelle sur les plans Les entrepreneurs doivent avoir l autorisation du client avant d interrompre un service du bâtiment. La coupure de service doit se faire selon les conditions du client et la demande doit être faite avec un préavis de 48h. Les conditions du client ne pourront occasionner de frais supplémentaires Pour pouvoir soumettre un produit équivalent à celui spécifié, les entrepreneurs devront fournir un tableau comparatif démontrant que le produit est équivalent en performance et dimensions. Le tableau devra être clair et concis. L ingénieur se réserve le droit de refuser une équivalence si la démonstration n est pas convaincante. Si l équivalence est acceptée et coûte moins cher, les entrepreneurs doivent fournir un crédit au client. Aucun coût supplémentaire ne peut être accepté pour une équivalence Les entrepreneurs sont responsables du calcul des quantités de matériaux et équipement Aucune membrure structurale ne sera coupée ou perforée sans la permission écrite de l architecte et ce travail sera exécuté sous sa surveillance Le présent devis comprendra la restauration, à la satisfaction de l architecte et de l ingénieur, des ouvrages détériorés dans l'exécution des travaux, exception faite pour la restauration des surfaces de tuiles, terrazzo, linoléum, marbre, pierre ou matériaux similaires dont le découpage sera fait sous la surveillance de l architecte et dont la restauration sera faite par d'autres La restauration de tout découpage en sus de ce qui est nécessaire pour l'exécution des travaux sera aux frais de l entrepreneur en plomberie, la décision du de l architecte étant sans appel. L'entrepreneur ne pourra percer les trous qu'au moyen d'une foreuse rotative Le propriétaire n a pas à verser d indemnités pour une soumission qui est refusée 1.43 La période de garantie standard est de douze mois à partir de l'acceptation provisoire des travaux et s'applique à toutes et chacune des pièces de l'appareillage ainsi qu'à la main d'œuvre requise pour remettre l'équipement en bon état de fonctionnement Durant la période de garantie, l'entrepreneur devra répondre à tout appel de service et effectuer immédiatement (dans les vingt quatre (24) heures suivant la réception de l'avis de défectuosité) les réparations requises. 7

8 1.45 Tous les équipements à l intérieur du bâtiment avec des éléments en mouvement (moteurs électrique, compresseurs, etc) doivent avec des isolateurs de vibration Avant installation, l emplacement des équipements pourra être déplacé de 10 pieds sans frais additionnels La soumission doit être fournie avec les détails et montants unitaires demandés. Le client peut refuser une soumission si ces demandes ne sont pas respectées Le prix de la soumission doit être basé sur l information la plus dispendieuse et/ou contraignante présentée au plans et devis en cas de contradiction L entrepreneur électricien est responsable de fournir le pouvoir et l'éclairage temporaire nécessaire pour l'exécution des travaux en conformité avec les codes L entrepreneur est responsable de faire un nettoyage complet de toute saleté et poussière de construction générée par l installation de ses équipements et appareils. Toute poussière, saleté, directement reliée aux travaux de construction, devra être nettoyée à la fin de chaque phase. Une revue des espaces pourra être faite avant les travaux, à la demande de l'entrepreneur, pour vérifier la propreté à ce moment Inclure les services d un ingénieur en mesures parasismiques afin de fournir un cahier des spécifications pour les supports parasismiques requis sur le projet. A la fin des travaux, l ingénieur en mesures parasismiques devra confirmer dans une lettre que l installation est conforme aux spécifications émises.tous les support de suspension des équipements doivent être conçu en fonction du type de sol et de la situation géographique. Se référer aux autres documents d appel d offre pour les résultats de test de sol Les entrepreneurs devront confirmer par écrit que les ensemble coupe-feu de chacune des traversés a été approuvé et recommandé par le représentant des produits coupe-feu utilisés. 8

9 2. PLOMBERIE 2.1 Règlementation L'installation et les essais du système de plomberie devront être conformes aux exigences du Code National de la plomberie Canada 2010 et aux règlements municipaux L entrepreneur devra réaliser les travaux selon les exigences de la loi du Québec intitulé Loi sur les appareils sous pression (L.R.Q., c. A-20.01) ainsi que le règlement afférent L'entrepreneur devra remplir la déclaration d'installation, payer les droits, exécuter le test exigé par les Lois et règlements du Québec 2.2 Portée des travaux Les travaux comprennent, sans s y limiter : Démantèlement des éléments indiqués aux plans Fourniture et installation de la plomberie indiquée aux plans Tous les éléments nécessaires présentés dans la section 1 Conditions Générales. 9

10 2.3 Matériaux Tuyauterie La dimension des conduites doit être tel que spécifiée aux plans Toutes les tuyauteries dans les vides de construction peuvent être en matériaux combustibles Toutes les tuyauteries situés dans un plenum de reprise d'aire doivent être en matériaux incombustibles ou doivent respecter un indice de propagation de la flamme d'au plus 25 et un indice de dégagement des fumées d'au plus Le changement de type de tuyau doit se faire au moyen de raccords appropriés Toute la tuyauterie d'eau chaude et d'eau froide de plus de 1 pouce sera en cuivre type L selon le CNP. Une tuyauterie en PEX peut être founie jusqu'à 2'' si l'entrepreneur fourni la preuve de la conformité de la tuyauterie qu'il utilise Toute la tuyauterie d'eau chaude et d'eau froide de 1 pouce et moins sera en PEX Dans les salles de toilettes et salles de bain ou douches, toute tuyauterie apparente d'eau chaude, d'eau froide, de renvoi ainsi que les siphons apparents seront en laiton chromé Chaque appareil alimenté en eau froide ou chaude domestique doit avoir des robinets d arrêt fini chrome à tournant sphérique, a manœuvre par levier, des réducteurs et une rosace Installer des dispositifs anti coups de bélier préfabriqués aux endroits requis par le CNP L'entrepreneur devra installer des joints appropriés pour l'expansion Dans les canalisations horizontales de drainage sanitaire, des réducteurs excentriques seront employés Cadres, plaques et regard de nettoyage L'entrepreneur devra fournir et installer, sur tous les réseaux d'évacuation, des regards de nettoyage à tous les points où des obstructions pourraient se produire, au bas des colonnes et aux endroits où les règlements municipaux ou provinciaux l'exigent ainsi qu'aux endroits spécifiés ou indiqués sur les plans. 10

11 Tous ces regards de nettoyage seront de la pleine grosseur du tuyau sur tous les tuyaux de moins de 100 mm de diamètre et d'au moins 100 mm pour les tuyaux de 100 mm de diamètre et plus. Ils devront être étanches à l'eau et aux gaz. Ils devront être de marque ZURN, ou équivalent approuvé et ils devront être approuvés par l architecte et l ingénieur L entrepreneur en plomberie doit fournir les plaques et panneaux d accès pour regard de nettoyage. Ces derniers doivent être en bronze. L entrepreneur en plomberie est responsable de l intégration des ces plaques et panneaux dans la construction du bâtiment Raccords-unions Les raccords unions auront des joints en laiton à rodage conique. De tels raccordsunions devront être utilisés avec chaque appareil ou accessoire non muni de raccords démontables Drains de plancher En bronze, base pour béton ou bois selon l application, complet avec Trap Guard. Marque Zurn, Watts ou J.R. Smith Drains de condensats Le siphon d un drain de condensat doit avoir une garde d eau d au moins 50mm supérieur à la pression statique du système et raccordé indirectement au système de drainage Installer des drain de condensat à toutes les unités de climatisation. Prévoir le raccordement même s'il n'est pas illustré aux plans Calorifugeage Les matériaux du calorifuge et du chemisage doivent respecter les normes ONGC 51-GP-(9M, 10M, 11M, 52M), NFPA , CAN/ULC-S102-M88, CGBS 53.11, CGBS Le chemisage doit être homologué ULC, ACNOR HA-M1980 ou CAN4-S102- M83. 11

12 L'isolant installé dans un plenum de reprise peut être de type Armaflex s'il a un indice de propagation de la flamme d'au plus 25 et in indice de dégagement des fumées d'au plus L isolant doit avoir un facteur isolant de R4.1 par pouce d épaisseur Calorifuge souple de type T-2 (feuilles) (Pare-vapeur). À installer sous toute la longueur du drainage pluvial, sur la tuyauterie d évent sur cinq mètre à partir du toit Calorifuge rigide de type T-1 (tubulaire) (pare-vapeur). À installer sur tout le drainage pluvial apparent, sur la distribution et la recirculation d eau chaude domestique, sur la distribution de l eau froide domestique, la tuyauterie de chauffage Épaisseurs d isolants : Drainage pluvial : 1po, eau chaude domestique, d eau froide domestique, tuyauterie de chauffage: diam 2po=1po, diam>2po=1.5po Chemisage : Tous les tuyaux isolés doivent avoir un chemisage conforme aux normes. Pour permettre la dilatation et la contraction du calorifuge, des joints de dilatation ou de compression doivent être prévus. Ils sont composés de matériaux scellant de même composition que le calorifuge utilisé pour les travaux. Toute la tuyauterie apparente doit avoir un chemisage de PVC 2.4 Essais et tests Réseau d évacuation et de ventilation Premier essai Essai final 1. Avant l installation des appareils de plomberie, il faut effectuer un essai à l air. Les essais de pression à l'air doivent être effectués conformément aux instructions du fabricant visant les matériaux de tuyauterie, et a) de l'air comprimé doit être injecté dans le réseau jusqu'à l'obtention d'une pression de 35 kpa; et b) le réseau doit demeurer sous pression pendant 15 min sans chute de pression en présence de l ingénieur. c) Tous les siphons doivent être remplis d'eau; 12

13 d) la partie inférieure du réseau mis à l'essai doit aboutir à un siphon principal,un tampon ou un bouchon d'essai; e) une pression équivalente à 25 mm d'eau doit être maintenue pendant 15 min sans addition d air 13

14 3. VENTILATION 3.1 Règlementation Tous les travaux de ventilation doivent être conforme aux normes de la SMACNA, HVAC Systems Duct Design 3th Edition 1990, Fire, Smoke and Radiation Damper Installation Guide for HVAC Systems - 4th Ed. 1992, Guidelines for Roof Mounted Outdoor Air Conditioner Installations, 1st Ed., 1985 HVAC Air Duct Leakage Test Manuel, Edition mars 1994, HVAC Duct Construction Standards - Metal & Flexible, 1st Ed., 1985, HVAC Systems - Testing, Adjusting and Balancing, Edition 1993, NFPA (National Fire Protection Association), Norme concernant l'installation de matériel pour l'évacuation des fumées et vapeurs graisse des cuisines commerciales, NFPA , AMCA (Air Moving and Conditioning Association), standard 210, test code for air moving devices, Standard method for calculation of louver free area, Standard 300, test code for sound rating, Standard 301, method of publishing sound rating for AMD, ARI (Air Conditioning and Refrigeration Institute), standard , central station airhandling units, Standard , room fan-coil and unit ventilators, Standard , forced-circulation air-cooling and air-heating coils, Standard 210/240-89, unitary airconditioning equipment and air-source heat pump equipment, Standard , fans and blowers. 3.2 Portée des travaux Étandue des travaux comprend, sans s y limiter: Fourniture et installation des conduits de ventilation et de l échangeur d air Fourniture et installation des grilles de ventilation, volets coupe-feu Fourniture et installation des unités de climatisation de type Split Déplacement de l unité de type split existante Fourniture et installation de l isolation thermique et acoustique des conduits d air Tous les éléments demandés aux plans; Tous les éléments pouvant être exigés dans la section 1.1 généralités Les plans de fabrication de tous le réseau de conduits de ventilation pendant la période des dessins d atelier (avant le début de l installation); 14

15 3.3 Matériaux Conduits de ventilation Tous les conduits d'air et tous les raccordements aux registres, aux ventilateurs, etc., seront faits en tôle d'acier galvanisé de première qualité et d épaisseur conforme à la SMACNA et à L ASHRAE Pour fins de vérification, le calibre du métal devra apparaître sur la face extérieure des conduits Le désaxage des conduits se fera de façon à ce que le rayon intérieur des coudes soit égal à la largeur du conduit L'entrepreneur devra fournir et installer les déflecteurs indiqués aux plans et partout où il sera nécessaire pour avoir un écoulement d'air uniforme et adéquat dans les embranchements, aux grilles et autres éléments Les joints des conduits devront être scellés selon les recommandations de l ASHRAE et de la SMACNA La classe de pression exigée est 75 mm d'eau (3"WG.) pour les conduits rectangulaires, de 50mm d eau (2 WG) pour les conduits ronds ou spiral, de 75mm d eau (3 WC) pour les conduits flexibles en amont d une boite terminale et de 12mm d eau (2 WG) en aval La longueur maximale des conduits flexibles est de 8pi et ils doivent être recouverts de 12mm d isolant acoustique ou thermique homologé par ULC L entrepreneur devra fournir pour approbation le type de scellant, de joint et de métal qu il utilisera Lorsque les conduits changent de direction et que le rayon de courbure est plus petit que 1.5 fois la dimension du conduit, l'entrepreneur devra fournir et installer des vannes directrices proportionnellement distribuée de façon à établir un écoulement normal Les conduits d évacuation de la sécheuse devront être en aluminium avec joints scellés Les conduits d évacuation de la hotte de cuisine commerciale sera en acier lisse avec joints soudés conforme à NFPA

16 Les conduits d évacuation de la hotte de cuisine résidentielle sera en acier galvanisé avec joints scellés Portes d accès Partout où jugé nécessaire, les conduits seront pourvus de portes d'accès pour le nettoyage (450 mm X 450 mm minimum). La porte sera fabriquée à double parois et devra supporter une pression égale ou supérieure à la classe de pression exigée pour les conduits selon la norme SMACNA Les portes devront être de dimensions suffisantes pour permettre l'accès facile aux pièces ou le retrait complet d'éléments selon les besoins. Les portes d'inspection seront d'au moins 300 mm X 300 mm Toutes les portes devront être parfaitement ajustées et hermétiques. Une garniture d'étanchéité flexible et moulée en PVC ou néoprène sera utilisée à cette fin et fixée de façon permanente Les portes d'inspection devront ouvrir vers l'extérieur et être installées dans des endroits accessibles Les poignées seront de marque DURO DYNE, modèle SL-1 ou équivalent approuvé et seront munies de charnières à l'épreuve de la rouille Des supports appropriés devront renforcer le contour des portes Pour les conduits calorifugés, les portes devront être fabriquées avec du calorifuge inséré entre les parois. Le calorifuge devra être du même type que celui utilisé pour les conduits d'air et au moins de même épaisseur Les portes d'accès devront être installées au moins aux emplacements suivants sans s'y limiter tel qu'indiqué ou non aux plans : 1. en amont ou aval de chaque serpentin et distributeur d'humidificateur installé dans un conduit; 2. sur tout conduit vertical, immédiatement sous le toit, raccordé à un ventilateur de toit; 3. à chaque volet manuel, volet motorisé, volet anti-retour, détecteur de fumée, de chaque côté des volets coupe-feu, etc.. Dans le cas des volets, installer les portes du côté des mécanismes de commande des volets; 16

17 4. une porte d'accès doit être installée de chaque côté des conduits ayant plus de 910 mm de largeur L'entrepreneur devra tenir compte de tous les besoins et exigences des autres corps de métier tel que les dimensions, la quantité et l'emplacement, etc. et il est responsable de la coordination, de la fourniture et de l'installation de ces portes d'accès dans les conduits d'air De plus, l entrepreneur devra fournir toutes les portes d accès dans les murs et les plafonds nécessaires (indiquées aux plans ou non) à la maintenance des systèmes de ventilation et de contrôle touchant à la ventilation. Se référer à l architecture pour le modèle de trappe d accès Trappes d accès architecturales Installer les trappes d accès architecturales à tous les endroits indiqués aux plans et à tous les endroits où des l accès aux équipements est nécessaire Pour les spécifications des trappes, se référer à l Architecture Raccords flexibles Tous les ventilateurs et toutes les unités de ventilation devront être raccordés aux conduits de ventilation par des raccords flexibles en néoprène de 150 mm de largeur, fixés des deux (2) côtés au moyen de bandes de tôle d'acier galvanisé, calibre no. 24. La bande de tôle est large de 75 mm. Se référer à la figure 2-19 de la norme SMACNA Serpentins électriques Les serpentins électriques seront complets avec transformateur de contrôle, contact auxiliaires, interrupteur de débit d air, protection haute et basse température, sectionneur, pd switch, contôle SCR ou autre option spécifiée aux plans. 17

18 Supports Les conduits d'air circulaires rigides, rectangulaires ou ovales seront installés sur un système de suspension tel qu'indiqué dans la norme SMACNA Les conduits horizontaux doivent être supportés à moins de 600 mm de chaque coude et moins de mm de chaque embranchement Les feuillards métalliques sont refusés Les supports devront respecter les normes parasismique exigées par le code du bâtiment. Une attestation de conformité de l installation signée par un ingénieur spécialisé en parasismique devra être fourni à la fin du projet. Cette attestation est au frais de l entrepreneur Les volets coupe-feu Tous les volets coupe-feu montrés sur les plans seront homologués ULC et de type B. Ils seront installés en conformité avec les instructions du fabricant, les exigences de la RBQ, la notice d'homologation et la norme SMACNA. Ils devront avoir un temps de protection conforme aux exigences du Code National du bâtiment. Ils devront être actionnés par lien fusible et répondre aux exigences de la norme ANSI/NFPA 90A.. Ils devront être construits de façon à laisser en position ouverte le libre passage à 100% de l'air du conduit de ventilation s'y raccordant, perte statique et bruit négligeables. Les volet doit être dynamique (avec ressort) conforme à une vitesse d air de 2000fpm et une pression de 4poH2O Les volets coupe-feu devront être installés partout où spécifié aux plans et partout où les conduits de ventilation traversent une construction ayant une résistance au feu. Se référer au plan d architecture pour la localisation des constructions ayant une résistance au feu Volets de contrôle de débit Aux endroits indiqués aux plans, installer un volet de contrôle à lame unique et actionné par un mécanisme à cadran facilement accessible, permettant la fermeture, l'ajustement et le verrouillage. Se référer à la figure 2-14 de la norme SMACNA Identification 18

19 Tous les raccordements, les démarreurs, les moteurs et d'une façon générale tous les appareils, les pièces d'équipement et les contrôles seront identifiés au moyen d'une plaque signalétique en lamicoïde noir, gravée en blanc avec des lettres de six (6) mm. Une plaque d'identification fixée sur un couvercle amovible est inacceptable. La plaque doit être collée et retenue par au moins deux (2) vis ou rivet pop et avoir une dimension minimale de 25mmx75mmx1mm Identification des conduits d'air Marquer les conduits à l aide d autocollant indiquant le type d air avec une flèche indiquant le sens de circulation de l'air L'espacement entre les repères ne doit pas dépasser 15 m Marquer les conduits de chaque côté des murs de séparation ou des cloisons et près de chaque porte de visite ou d'appareil Ne marquer les conduits que lorsqu'ils auront reçu la couche de finition L'identification doit être facilement lisible par l'observateur situé debout sur le plancher Grilles et diffuseurs Tel que spécifiés aux plans Filtres L'entrepreneur fournira et installera tous les filtres à air spécifiés avec les appareils et indiqués sur les plans ou les dessins; ces filtres seront installés immédiatement avant de faire la calibration, après que les systèmes auront été nettoyés et lors de la livraison du bâtiment. L'entrepreneur devra, de plus, fournir un jeu complet de filtres de rechange. Dans le cas de filtre jetable, sauf indications contraires, utiliser des filtres MERV Calorifugeage Les matériaux du calorifuge et du chemisage doivent respecter les normes ONGC 51-GP-(9M, 10M, 11M, 52M), NFPA , CAN/ULC-S102-M88, CGBS 53.11, CGBS 53.51, ASTM A480, ASTM B209M L isolant doit avoir un facteur isolant de R4.1 par pouce d épaisseur et un classement flamme/fumée de 25/50. 19

20 Les conduits suivants doivent être isolés : Contrôle a) Tous les conduits situés dans les entre toits, les greniers ou autres endroits soumis aux conditions (50mm). b) Les conduits de prise d air neuf, de la prise d air jusqu au serpentin de chauffage ou au ventilateur (50mm). c) Le conduit d évacuation extérieur (50mm sur 3m à partir de l extérieur). d) Les conduits identifiés aux plans; Chemisage : Les conduits isolés apparents et accessible au public doivent avoir un chemisage rigide en PVC conforme aux normes. Tous les conduits isolés doivent avoir un chemisage conforme aux normes. Tous les conduits isolés installés à l extérieur doivent avoir une protection d aluminium conforme aux normes Minuterie électronique programmable 7 jours 3.4 Essais et tests Balancement Lors de l acceptation des travaux, l entrepreneur doit remettre à l ingénieur le rapport d équilibrage en format PDF Avant de débuter les travaux d équilibrage, l entrepreneur doit soumettre à l ingénieur pour approbation une copie vierge des formulaires typiques qu il utilise pour produire ses rapports L entrepreneur doit prévenir l ingénieur 72 heurs avant le balancement L ingénieur devra être sur place lors du balancement des systèmes afin de valider les débits L entrepreneur doit faire l équilibrage de la ventilation, du récupérateur de chaleur (s il y a lieu) et des grilles de retour et d alimentation Le rapport de balancement doit présenter un plan du réseau de ventilation avec chacune des grilles, le débit d air maximum et minimum spécifié, le débit d air 20

21 minimum et maximum obtenu, la pression statique d alimentation et de retour, la dimension des grilles, la vitesse de rotation du moteur des ventilateurs, les ampérages mesurés des moteurs, le voltage mesuré des moteurs, la puissance nominale des moteurs, les poulies installées, et tout autre information pertinente L entrepreneur doit fournir et installer les mécanismes requis pour obturer les ouvertures pratiquées dans les conduits de ventilations pour faire les mesures L entrepreneur doit indiquer dans son rapport l ajustement des volets de balancement lors des tests d équilibrage L entrepreneur doit indiquer, sur place, l ajustement de chaque volet et ce, à l aide d étiquettes hydrofuges et de cordes accrochées à chaque volet et valve de balancement Avant de commencer les travaux d équilibrage, l entrepreneur doit soumettre, pour approbation, la liste des instruments de mesure qu'il doit utiliser comprenant leurs caractéristiques (% de précision) et leur application, selon le projet Les instruments doivent être de modèle et du type couramment utilisés dans l'industrie pour ce genre de travail Faire l équilibrage et l ajustement jusqu'à l obtention des résultats présentant un écart maximal de 5% en plus ou en moins par rapport aux valeurs spécifiées aux plans S il s avérait que les mesures vérifiées ne correspondent pas aux exigences des prescriptions, alors l entrepreneur sera tenu de reprendre le travail au complet. L ingénieur se réserve le droit de donner ordre à l'entrepreneur d'engager une firme indépendante pour effectuer lesdits travaux. 21

22 3. ÉLECTRICITÉ 3.3 Règlementation a) L entrepreneur doit faire les installations en rapport avec le Code de construction du Québec, chapitre V, électricité, dernière édition, et toutes les recommandations de la Régie du bâtiment. b) Fournir tous les matériaux neufs, de première qualité et portant le sceau CSA. Tous les équipements d'alarme-incendie et de sécurité porteront plutôt le sceau ULC ou culc. 3.4 Portée des travaux a) Les travaux de l'entrepreneur comprennent, de façon générale, la fourniture de tous les matériaux, la main d'œuvre, l'équipement et l'outillage nécessaires pour réaliser de façon complète l'installation électrique montrée sur les dessins et décrite dans le présent devis, incluant le raccordement des équipements fournis par les autres corps de métier. b) Les travaux comprennent notamment : a. La distribution électrique ; b. Câblage de distribution/dérivation de télécommunication ; c. La mise à la terre électrique et mécanique; d. L éclairage intérieur, extérieur, normal et d'urgence montrées aux plans; e. Les dispositifs de câblage (prises de courant, commutateurs d'éclairage, etc.) f. La fourniture et le raccordement de tous les équipements électriques; g. Les supports et les éléments d'acier structural requis pour supporter les conduits, câbles, appareils et équipement; h. Fourniture et installation des contrôles d accès montrés aux plans i. Tous les éléments nécessaires présentés dans la section 1 Conditions Générales. j. Les essais spécifiés; La présente description est non limitative. 22

23 3.5 Matériaux Conduits, conducteurs et boites Produits : a. Conduits électriques métalliques à paroi mince, 19 mm de diamètre minimum (pour installation intérieure hors-sol). b. Conduits électriques en CPVC rigide, 19mm de diamètre minimum (pour installations enfouies dans le sol ou enrobées dans le béton) c. Conduit métallique flexible (de type Greenfield TM) entre une boîte de jonction à proximité, moteurs et transformateurs. d. Conducteurs en cuivre, du type RW-90, isolés à 600 V et de calibre no 14 minimum. Toutes les dimensions indiquées aux plans sont pour du cuivre. Si l'entrepreneur désire utiliser l'aluminium pour les conducteurs de branchement, il doit sélectionné le bon calibre selon les tableaux 1 à 4 et selon l'article du code électrique en tenant compte des charges continues et du marquage des appareils. Il doit présenter de manière claire et détaillée les calculs qu'il a utilisé pour arriver au calibre équivalent en aluminium. e. Conducteurs sous gaines métalliques (BX) pour le raccordement des appareils d'éclairage encastrés dans les plafonds suspendus, des prises de courant et des interrupteurs dans les murs de gypse. f. Dans les plenum, le câble doit être conforme au tableau 19 du code électrique avec armure métallique. g. Câbles à multiple conducteur de calibre no 18 minimum avec isolation PVC pour les systèmes à basse tension (moins de 30 V). h. Installation : i. Sauf indications contraires, fournir et installer tous les conducteurs dans des conduits métalliques pour assurer le raccordement de tous les accessoires et appareils électriques montrés aux plans. j. À moins d'indications contraires, dissimuler tous les conduits dans les murs ou plafonds. 23

24 3.5.2 Ignifugation k. Installer tous les conduits parallèlement aux lignes architecturales du bâtiment. l. Laisser un fil de nylon d'au moins 3 mm de diamètre dans chaque conduit vide dont l'installation de câbles fait partie d'une autre section. m. Installer un conducteur de neutre par circuit de dérivation à 120 V Lorsqu un mur, plancher ou plafond coupe-feu est percé pour permettre le passage d un conduit ou d un câble, l espace libre doit être scellé à l aide d un produit de scellement homologué ULC pour préserver la résistance au feu de la cloison Distribution électrique L'entrepreneur électricien obtiendra et paiera pour tous les permis et taxes nécessaires pour l'exécution de son contrat Dans les salles électriques, les nouveaux panneaux doivent être pour montage en surface, sur des fonds de clouage en contre-plaqué de 19 mm ignifuges L électricien doit choisir le bon calibre de conducteur pour chacun des circuits afin de respecter la chute de tension maximale exigée par le code électrique Interrupteur de sécurité Les interrupteur et les sectionneurs devront provenir d un seul et même fabricant Les interrupteurs de sûreté seront installés avec fusibles et de type à enclenchement et déclenchement rapides. Prévoir le verrouillage entre la porte et la position fermée ou ouverte Les boitiers installés à l intérieur seront de type NEMA 1, et ceux de l extérieur de type NEMA 3R, sauf indications contraires Les interrupteurs de sûreté seront de type industriel pour usage normal pouvant recevoir les fusibles H.R.C., classe J Les interrupteurs 120/208V ou 347/600V seront munis d un neutre solide 24

25 3.5.5 Ameublement L'entrepreneur doit vérifier avec les responsables de l'ameublement, ainsi que le représentant du propriétaire la façon de raccorder les câbles d'alimentation et les prises de ces systèmes, avant de procéder à l'installation des sorties Boîte de tirage Les boîtes de tirage doivent être facilement accessibles et d'une longueur minimale égale à 8 fois le diamètre de la plus grosse canalisation ou câblage équivalent Sorties téléphoniques/informatiques/coaxiales Pour chacune de ces sorties, l'entrepreneur électricien doit fournir et installer une plaque à plâtre (plaster ring) avec un groupe fixée au montant métallique et une plaque de finition en acier inoxydable fini aluminium brossé pour les sorties téléphoniques Fournir et installer des conduit de 21 mm de diamètre à partir de chaque sortie de téléphone, data et coaxiale se terminant dans l entre-plafond, selon les indications Fournir un câblage de catégorie 6E-FT4 et les prises Rj45 pour les sortie téléphonique/informatique Fournir un câblage coaxial catégorie FT Le filage de dérivation téléphonique/informatique/coaxial doit être amené jusqu à l entrée de télécommunication Éclairage Fournir et installer les appareils d éclairages ainsi que les contrôles et interrupteurs, selon les dessins Fournir et installer les lampes Les luminaires installés en plafond suspendu doivent être supportés indépendamment du plafond Chauffage 25

26 Appareils de chauffage tel que spécifié aux plans. Équivalents acceptés Fournir les relais basse tension lors que nécessaire au contrôle par la ventilation nécessaire au contrôle dû à la configuration des circuits Tous les thermostats doivent être électroniques programmable Système d'éclairage d'urgence : Fournir et installer des unités d'éclairage d'urgence comprenant accumulateur, chargeur entièrement automatique, un bouton d'essai et de lampes pilotes, cordon et fiche de raccordement à 120 volts. Unité type de type mural, capacité indiquée aux plans, de modèle spécifié aux plans Fournir et installer des projecteurs 12V - CC, tête simple de modèle et tête double, complet avec canapé pour installation au plafond ou au mur selon les plans Fournir et installer des indicateurs de sortie à pictogramme vert a D.E.L. simple ou double face, montage au plafond ou au mur, flèches de direction, le tout selon les indications aux plans Fournir et installer la filerie nécessaire AC/DC pour les projecteurs d'urgence et les enseignes d issues en tenant compte d'une chute de tension maximale de 5%. Lorsque le fil traverse un étage ou un escalier, utiliser le filage résitant au feu Équivalents accepté Prises de courant, interrupteur et gradateurs : Fournir, installer et raccorder toutes les prises de courant et leurs plaques de recouvrement PRODUITS : a. prise de courant, telles de Leviton type 5-15R, standard 5262, décora ou équivalent. Couleur au choix de l architecte ou du designer. b. Prises de courant avec mise à la terre isolée, telles que Leviton type 5-15R, standard 5262-IG, décora IG ou équivalent. Couleur au choix de l architecte ou du designer. 26

27 c. Prises de courant avec protection de fuite à la terre, telles que Leviton type 5-15R, standard 8599-IG, décora 8599 ou équivalent. Couleur au choix de l architecte ou du designer. d. Prises de courant de nettoyage, telles que Leviton type 5-15R ou 5-20R, standard 8300G, décora ou équivalent. Couleur au choix de l architecte ou du designer. e. Prises de courant accessible aux enfants, telles de Leviton type 5-15R ou 5-20R, Temper Resistant, 15 ou 20A. Couleur au choix de l architecte ou du designer. - Couleur :Réseau normal 120V, 15 A, blanc - Réseau d urgence 120V, 15 A, rouge f. Plaques de finition: En acier inoxydable pour toutes les prises et interrupteurs. g. Hauteur de montage Général : 300 mm Au dessus des comptoirs ou d un dosseret : 1065 mm Dans les salles mécaniques : 1065 mm. h. Interrupteurs, tels que Leviton, couleur au choix de l'architecte : A5621-2W - 15A ou 20A, 120V ; CI, 15A, 347V, A1221-2W, 20A, 347V, 27

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs

Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Prescriptions techniques et de construction pour les locaux à compteurs Référence: SIB10 CCLB 110 Date : 22/10/2010 Page 1/9 Table des matières 1 PRELIMINAIRES... 3 2 ABREVIATIONS... 3 3 ACCESSIBILITE

Plus en détail

Ensemble à équilibrage de pression universel MultiChoice MC pour baignoire et douche

Ensemble à équilibrage de pression universel MultiChoice MC pour baignoire et douche Ensemble à équilibrage de pression universel Antérieurement série T TH GARNITURE La structure Scald Guard nécessite moins d entretien. Durable, à faible entretien avec pièces usinées en laiton. Indicateur

Plus en détail

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 5. Électricité 5.4 Alarmes, communications et sécurité

Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction. 5. Électricité 5.4 Alarmes, communications et sécurité Le CAHIER NORMATIF pour les travaux de construction 5. Électricité 5.4 Alarmes, communications et sécurité Le 18 novembre 2013 TABLE DES MATIÈRES 5. Électricité... 1 5.4 Service et distribution électrique...

Plus en détail

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction

de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction de l Université Laval Orientations et exigences générales et techniques de construction Guide de conception de projets GC-3.2.4 Fabrication et distribution de l'air comprimé et de l'eau réfrigérée (11/2007)

Plus en détail

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521

INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 INSTRUCTIONS D INSTALLATION MODÈLE 300521 WWW.BURCAM.COM 2190 Boul. Dagenais Ouest LAVAL (QUEBEC) CANADA H7L 5X9 TÉL: 514.337.4415 FAX: 514.337.4029 info@burcam.com Votre pompe a été soigneusement emballée

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

MAISONS MODULAIRES ESPAGNOLES Qualité Européenne

MAISONS MODULAIRES ESPAGNOLES Qualité Européenne MAISONS MODULAIRES ESPAGNOLES Qualité Européenne Les MAISONS PRÉFABRIQUÉES ADOSABLES sont basées sur une structure résistante qui intègre un forgé métallique à double pente et des piliers; fermeture à

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

Catalogue 1.1.1. Diffuseur à jet hélicoïdal DAL 359

Catalogue 1.1.1. Diffuseur à jet hélicoïdal DAL 359 Catalogue 1.1.1 DAL 359 Modèle DAL 359 Description, domaines d'application et bénéfices................ DAL 359 1 Configuration et Fonctionnement................................ DAL 359 2 Données aérodynamiques

Plus en détail

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES

NOUVELLES POUR LE STOCKAGE DES NOUVELLES RÈGLES SOMMAIRES POUR LE STOCKAGE DES PRODUITS PÉTROLIERS Depuis septembre 2006, suivant le décret de Juillet 2004 STOCKAGE AU REZ-DE-CHAUSSEE OU EN SOUS-SOL D'UN BATIMENT Les réservoirs et équipements

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

Service d électricité en basse tension Norme E.21-10

Service d électricité en basse tension Norme E.21-10 Service d électricité en basse tension Norme E.21-10 Objet : Mise à jour de la 10 e édition Mars 2015 Vous trouverez ci-joint certaines pages réimprimées de la 10 e édition de la Norme E.21-10, Service

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION. Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1/ CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 2/ INSTALLATION DE VOTRE LAVE-VAISSELLE Appareil non encastré 04 Appareil encastré 04 Appareil encastré

Plus en détail

PROFIL DE COMPÉTENCES

PROFIL DE COMPÉTENCES Q UALIFICATION PROFESSIONNELLE DES ENTREPRENEURS DE CONSTRUCTION PROFIL DE COMPÉTENCES 13.2 - Entrepreneur en systèmes d alarme incendie DES MODIFICATIONS AU CONTENU PEUVENT ÊTRE APPORTÉES EN TOUT TEMPS

Plus en détail

GAMASONIC. BACS INOX de DÉSINFECTION. BAC INOX de RINCAGE. APPAREILS de NETTOYAGE par ULTRASONS. APPAREILS de SÉCHAGE. Édition 4 Décembre 2006

GAMASONIC. BACS INOX de DÉSINFECTION. BAC INOX de RINCAGE. APPAREILS de NETTOYAGE par ULTRASONS. APPAREILS de SÉCHAGE. Édition 4 Décembre 2006 GAMASONIC BACS INOX de DÉSINFECTION BAC INOX de RINCAGE APPAREILS de NETTOYAGE par ULTRASONS APPAREILS de SÉCHAGE MANUEL D IMPLANTATION Édition 4 Décembre 2006 BACS de DÉSINFECTION : BACS de RINCAGE :

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Fiche pratique Personnes âgées Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Accéder à son logement - utiliser les escaliers - prendre l ascenseur - accéder aux équipements Profiter de son

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

Poseuse de systèmes intérieurs

Poseuse de systèmes intérieurs Poseuse de systèmes intérieurs Le plan de formation des apprentissages (poseuse de systèmes intérieurs) Les tâches du métier de poseuse de systèmes intérieurs Tâche 1 : Tâche 2 : Tâche 3 : Tâche 4 :

Plus en détail

PELICANTM. Ceiling HF. Diffuseurs rectangulaires

PELICANTM. Ceiling HF. Diffuseurs rectangulaires PELICANTM Ceiling HF Diffuseurs rectangulaires Quelques caractéristiques Façade de diffusion perforée Débits d air extrait importants Modèle affleurant Pour faux plafond modulaire suspendu Façade à accès

Plus en détail

Réglementation incendie en ERP

Réglementation incendie en ERP R. ARTERO, Chef de produits Réglementation incendie en ERP à respecter pour la pose d un bâti-support WC Rappel de vocabulaire et réglementation Résistance au feu La résistance au feu caractérise le comportement

Plus en détail

LES MENUISERIES INTÉRIEURES

LES MENUISERIES INTÉRIEURES Les portes intérieures Seuls les ouvrages relatifs aux portes intérieures sont décrits ci-après. Pour la description des pièces de bois (montant, traverse ) et des accessoires de quincaillerie (paumelle,

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

Catalogue 1.1.6. Diffuseur industriel WKD 381

Catalogue 1.1.6. Diffuseur industriel WKD 381 Catalogue 116 WKD 381 Modèle WKD 381 WKD 1 WKD Dimensions et Comportement de l induction WKD 3 Données aérodynamiques et domaines d application WKD 4 Diagrammes WKD 5 WKD 9 WKD 9 contenu C 116 WKD 381

Plus en détail

Vfoyers centraux chauffent

Vfoyers centraux chauffent Fiche technique - Série 9000 LES FOYERS isibles depuis tous les coins de la maison, nos Vfoyers centraux chauffent jusqu'à 1500 pi. car. sans besoin de ventilateurs électriques. Ils dégagent une douce

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MODÈLE A. De fabrication robuste, il est composé d un réservoir en acier doux où en acier inoxydable (stainless steel).

CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MODÈLE A. De fabrication robuste, il est composé d un réservoir en acier doux où en acier inoxydable (stainless steel). CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MODÈLE A De fabrication robuste, il est composé d un réservoir en acier doux où en acier inoxydable (stainless steel). Le réservoir galvanisé augmente l espérance de vie du chauffe-eau.

Plus en détail

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades

protection incendie Ouvrant de façade : Orcades protection incendie Ouvrant de façade : Orcades FTE 502 130 D Mai 2011 Orcades ouvrant de façade d amenée d air Avantages Esthétique soignée (grille Cyclades en façade intérieure en option). Bonne isolation

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

RAPPORT D INSPECTION

RAPPORT D INSPECTION RAPPORT D INSPECTION Pour la propriété située au : 3900, rue Richard Montréal, QC Préparé pour : Mme Cliente Satisfaite Date de l inspection : jeudi, 4 sept, 2010 Inspecté par : Robert Zbikowski, I.A.B.

Plus en détail

GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle

GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle GUIDE D'INSTALLATION Lave-Vaisselle SOMMAIRE 1 / CONSIGNES DE SECURITE Avertissements importants 03 Dimensions d encastrement 04 Inventaire des pièces livrées 04 Raccordement à l eau 05 Evacuation des

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

Qu est-ce qu un raccordement?

Qu est-ce qu un raccordement? mars 2012 La prestation de raccordement : vue d ensemble pages 4/5 Votre demande de raccordement page 6 La proposition de raccordement d ERDF page 7 modalités de paiement prix du branchement Les travaux

Plus en détail

INFUSIONS MC Marquises contrastantes en polycarbonate Mode d assemblage et d installation

INFUSIONS MC Marquises contrastantes en polycarbonate Mode d assemblage et d installation INFUSIONS MC Marquises contrastantes en polycarbonate Mode d assemblage et d installation 1. DÉFINITION Les marquises contrastantes Infusions offrent un choix de 16 finis de métal ou de plastique transparent

Plus en détail

A. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES.

A. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. Page : 2 A. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES. A.1. VUE D ENSEMBLE A.2. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT!" #! $! %&' ( ) * µ +, µ $# (& % ± -. /01)0$ ' &%(% 2 3,)/4 $ A.3. CARACTERISTIQUES MECANIQUES. PARAMETRES Valeur

Plus en détail

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS

POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR L INSTALLATION TEMPORAIRE DE TRIBUNES ET GRADINS EXTERIEURS ET INTERIEURS 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont la

Plus en détail

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE 4, rue Dolorès Ibarruri DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE L entreprise a la responsabilité de prévoir les bonnes quantités de fourniture pour la réalisation des travaux : - faire les métrés et renseigner

Plus en détail

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE

LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE LA NORME NF C 15-100 INSTALLATION ELECTRIQUE La norme NF C 15-100 - (Extraction) Depuis le 31 mai 2003, date de dépôt des permis de construire faisant foi, les ouvrages doivent respecter les articles de

Plus en détail

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES

POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES RESUME DES EXIGENCES EN MATIERE DE PREVENTION DES INCENDIES POUR LE MONTAGE ET L'EXPLOITATION DE TENTES ET STRUCTURES PNEUMATIQUES PROVISOIRES 1. Base Les prescriptions de protection incendie AEAI sont

Plus en détail

RAPPORT DE CLASSEMENT. RAPPORT DE CLASSEMENT n EFR-14-002348

RAPPORT DE CLASSEMENT. RAPPORT DE CLASSEMENT n EFR-14-002348 Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 n EFR-14-002348 Selon les normes EN 15650 : 2010 et EN 13501-3 : 2007 Concernant Une gamme de clapets type

Plus en détail

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds

Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds Principe d assemblage Structure modulaire CAPENA bassin rectangulaire avec escalier Hauteur panneaux 1,2 ou 1,5 mètres Montage sur pieds CAPENA GmbH - PISCINES - Gruber Strasse 6-85551 KIRCHHEIM Allemagne

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008

Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : Pose d escalier préfabriqué monobloc en béton Rédaction : Hediger Damien / Etudiant ETC 3 ème année Date : 1 er octobre 2008 Introduction Dans

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

MODÈLE C Électronique

MODÈLE C Électronique MODÈLE C Électronique MANUEL D UTILISATION ET D ENTRETIEN www.valtherm.ca Tél. 514.880.5012 Fax. 450.735.0935 info@valtherm.ca TABLE DES MATIÈRES CARACTÉRISTIQUES GÉNÉRALES MISE EN GARDE COMMENT DÉTERMINER

Plus en détail

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant.

5 Applications. Isolation intérieure des murs de fondation. ISOFOIL est un panneau isolant rigide laminé d un pare-vapeur d aluminium réfléchissant. FICHE TECHNIQUE 120-1.4 07.21.13.13 1 Nom du produit ISOFOIL 2 Manufacturier ISOFOIL est fabriqué par Groupe Isolofoam, entreprise québécoise et important manufacturier de produits isolants depuis plus

Plus en détail

NOTICE D INSTALLATION

NOTICE D INSTALLATION BALLON THERMODYNAMIQUE MONOBLOC EAU CHAUDE SANITAIRE NOTICE D INSTALLATION Lisez attentivement la notice d installation avant le montage de l appareil www.airtradecentre.com SOMMAIRE A. REMARQUES IMPORTANTES...

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

Système multicouche raccords à sertir et tubes

Système multicouche raccords à sertir et tubes Système multicouche raccords à sertir et tubes 4BONNES RAISONS DE CHOISIR LES SOLUTIONS 4GAMMES COMPLÉMENTAIRES 1 L EFFICACITÉ : pour répondre à toutes les configurations Avec les solutions multiconnect,

Plus en détail

Les Produits MURPHCO Ltée

Les Produits MURPHCO Ltée DESCRIPTION Les Produits MURPHCO Ltée Le drain de toit Murphco est constitué d'un tablier de cuivre plein et d'un manchon en cuivre rigide sans joint ni soudure verticale. Il se distingue par sa conception

Plus en détail

La nouvelle directive G 1. quoi de neuf?

La nouvelle directive G 1. quoi de neuf? La nouvelle directive G 1 quoi de neuf? La Chaux-de-Fonds le 6.3.13 S.Reymond 1 Chapitre 2.4.1 2 Chapitre 3 3 Chapitre 3 définitions et rappels légaux et normatifs Le chapitre 3 contient les définitions

Plus en détail

Chapitre Bâtiment du Code de sécurité (CBCS) Association Canadienne Alarme Incendie (ACAI) 14 novembre 2013

Chapitre Bâtiment du Code de sécurité (CBCS) Association Canadienne Alarme Incendie (ACAI) 14 novembre 2013 Chapitre Bâtiment du Code de sécurité (CBCS) Association Canadienne Alarme Incendie (ACAI) 14 novembre 2013 Plan de la présentation 1. Mandat de la Régie du bâtiment- secteur bâtiment 2. Législation antérieure

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

ROC. ROBUST Bouche circulaire de soufflage et de reprise

ROC. ROBUST Bouche circulaire de soufflage et de reprise ROBUST Bouche circulaire de soufflage et de reprise Quelques caractéristiques Fabrication robuste Soufflage ou reprise Installation facile au mur ou en plafond Perforations directrices Utilisable avec

Plus en détail

RELAIS STATIQUE. Tension commutée

RELAIS STATIQUE. Tension commutée RELAIS STATIQUE Nouveau Relais Statique Monophasé de forme compacte et économique Coût réduit pour une construction modulaire Modèles disponibles de 15 à 45 A Modèles de faible encombrement, avec une épaisseur

Plus en détail

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP

Guide Technique Pour la Charpente de Mur. LSL et LVL SolidStart LP Conception aux états limites LSL et LVL SolidStart LP Guide Technique Pour la Charpente de Mur 1730F b -1.35E, 2360F b -1.55E and 2500F b -1.75E LSL 2250F b -1.5E and 2900F b -2.0E LVL Veuillez vérifier

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

Annexe 3 Captation d énergie

Annexe 3 Captation d énergie 1. DISPOSITIONS GENERALES 1.a. Captation d'énergie. Annexe 3 Captation Dans tous les cas, si l exploitation de la ressource naturelle est soumise à l octroi d un permis d urbanisme et/ou d environnement,

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

Côté gradins, on vit les émotions en direct

Côté gradins, on vit les émotions en direct Côté gradins, on vit les émotions en direct Un accompagnement personnalisé tout au long de votre projet Vous conseiller l aménagement le plus adéquat à votre besoin, environnement et budget Concevoir une

Plus en détail

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE

«La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE «La solution» DESCRIPTION TECHNIQUE P2-f & P4-f - 185/180 - Standard P2-f & P4-f - 170/165 - Compact P2-f & P4-f - 200/195 - Confort MODELE H DH P2f-4f - 185/180 - Standard 340 171 P2f-4f - 170/165 - Compact

Plus en détail

LOCAUX COMMUNS CREATION D'UNE PEPINIERE D'ENTREPRISES ESQUISSE N 2 RDC R+1 R+2 R+3 TOTAL Accueil 47 473 m2 Bureau administration 15 Local repro/archives 12 Petite salle de réunion 35 Salle de conférence

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION B. LIGNES DIRECTRICES C. COMMENTAIRES

TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION B. LIGNES DIRECTRICES C. COMMENTAIRES TABLE DES MATIÈRES A. INTRODUCTION A-1 Domaine d application 1 A-2 Principes généraux 1 A-3 Contenu du Guide d application 2 A-4 Référence au chapitre I, Bâtiment 3 A-5 Entretien et réparation 4 A-6 Mise

Plus en détail

Référentiel Handicap. Référentiel Handicap. 2 e seuil de bonification. Logement collectif neuf. Logement individuel neuf

Référentiel Handicap. Référentiel Handicap. 2 e seuil de bonification. Logement collectif neuf. Logement individuel neuf 2 e seuil de bonification page 1/5 identification du/des logement(s) concerné(s) Nom du bailleur Nom de l opération Logement individuel neuf Adresse de l opération Référence du/des logement(s) concerné(s)

Plus en détail

Lampes à DEL EcoShine II Plus

Lampes à DEL EcoShine II Plus Lampes à DEL EcoShine II Plus LAMPES POUR TABLETTE, RAIL et PAVILLON POUR COMPTOIRS MULTI-NIVEAUX, LIBRE-SERVICE ET DE PRODUITS SPÉCIALISÉS Une efficacité d éclairage maximale dans la vente d aliments

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

Fabricant Numéro Un en Haute Technologie pour les Solutions de Stockage de Grains

Fabricant Numéro Un en Haute Technologie pour les Solutions de Stockage de Grains Fabricant Numéro Un en Haute Technologie pour les Solutions de Stockage de Grains Servant l Agriculture et l Industrie Depuis 1954 SOLUTIONS GLOBALES DE STOCKAGE SCAFCO Grain Systems est renommé pour la

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONTROLE D ACCES SECURITAIRE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONTROLE D ACCES SECURITAIRE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1.1 Soumettre les dessins de chaque installation. 1.1.2 Les plans détaillés avec localisation de l équipement, des boîtes de jonctions, etc. devront être fournis après installation

Plus en détail

Système à débit variable T.One

Système à débit variable T.One C H A U F F A G E E T R A F R A I C H I S S E M E N T Système à débit variable T.One Pompe à chaleur Air/Air Habitat Système T.One Chauffage thermodynamique individ Une source d énergie renouvelable Une

Plus en détail

ÉCOLE FÉLIX LECLERC Réfection des blocs sanitaires, locaux 217 et 265 311, rue Inglewood, Pointe-Claire, Québec, H9R 2Z8

ÉCOLE FÉLIX LECLERC Réfection des blocs sanitaires, locaux 217 et 265 311, rue Inglewood, Pointe-Claire, Québec, H9R 2Z8 APPAREILS SANITAIRES (*) CA-1 CA-2 CABINET D'AISANCE MARQUE ZURN MODÈLE Z5655-BWL CABINET D'AISANCE MARQUE ZURN MODÈLE Z5665-BWL QUANTITÉ VOIR AU PLAN VOIR AU PLAN TABLEAU DE SPÉCIFICATION DES CABINETS

Plus en détail

Glendinning propose depuis plus de trente ans des solutions innovantes d une qualité exceptionnelle pour l industrie nautique.

Glendinning propose depuis plus de trente ans des solutions innovantes d une qualité exceptionnelle pour l industrie nautique. Glendinning propose depuis plus de trente ans des solutions innovantes d une qualité exceptionnelle pour l industrie nautique. Cablemaster, le produit distribué par Saim Marine, est un enrouleur automatique

Plus en détail

Systèmes de ventilation double flux CWL

Systèmes de ventilation double flux CWL Economie d énergie et respect de l environnement de série Systèmes de ventilation double flux CWL CWL 180 : jusqu à 180 m 3 /h CWL 300 : jusqu à 300 m 3 /h avec ou sans bypass CWL 400 : jusqu à 400 m 3

Plus en détail

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007

Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire Edition décembre 2007 Aide à l'application Chauffage et production d'eau chaude sanitaire 1. But et objet Une série d'aides à l'application a été créée afin de faciliter la mise en œuvre des législations cantonales en matière

Plus en détail

Lindab Poutres climatiques. Terminaux à eau. Avantages Larges gammes de poutres certifiées EUROVENT

Lindab Poutres climatiques. Terminaux à eau. Avantages Larges gammes de poutres certifiées EUROVENT lindab poutres Avantages Larges gammes de poutres certifiées EUROVENT Eco-énergétique Applications Tertiaires (bureaux, hôpitaux, hôtels...) Modularité et design Neuf et rénovation Simplicité de montage

Plus en détail

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2 1. CLASSEMENT ET GENERALITES : 1.1. Classement Sont classées dans la 3ème famille les habitations collectives dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à 28 mètres au plus au-dessus du sol

Plus en détail

DETAIL ESTIMATIF CABINET ARCHITECTURE AMENAGEMENT BOUBAD SAID AGENCE DE TAROUDANNT. Prix unitaires en hors T.V.A.

DETAIL ESTIMATIF CABINET ARCHITECTURE AMENAGEMENT BOUBAD SAID AGENCE DE TAROUDANNT. Prix unitaires en hors T.V.A. AGENCE DE TAROUDANNT DETAIL ESTIMATIF N Désignations des prestations U Quant 100- GROS ŒUVRE 100.01 Démolution des ouvrages existants Forfait F 1 100.02 Cloisons en briques creuses de 6 trous le métre

Plus en détail

BOÎTIERS EN INTÉRIEURS

BOÎTIERS EN INTÉRIEURS WWW.BATKO.COM FRC-LCD La série de boîtiers intérieurs FRC-LCD procure protection contre le vol, vandalisme et restreint l accès aux boutons et dispositifs. La protection est assurée par une construction

Plus en détail

Le chauffage, épisode 2 : plomberie

Le chauffage, épisode 2 : plomberie Le chauffage, épisode 2 : plomberie tomtom, le 19 mars 2010 à 14:47 Si vous avez bien tout suivi l'article précédent, nous voilà donc partis dans la conception et la réalisation d'un chauffage central.

Plus en détail

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc.

HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec. RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. HABITATION LES MÉANDRES IMMEUBLE A 2291, rue des Bienfaits Québec RÈGLEMENT D IMMEUBLE Un Toit en Réserve de Québec inc. 1. Entretien du logement L entretien normal du logement est aux frais de l occupant.

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1

TABLE DES MATIÈRES. 1- Historique... 1. 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 LA VENTILATION DES COUVERTURES 01-01-1998 TABLE DES MATIÈRES Page 1- Historique... 1 2- Types de ventilateurs et leurs différents usages... 1 3- Recommandations et investigations avant réfection... 3 4-

Plus en détail

INSTRUCTIONS POSE ET FINITION DES PANNEAUX DE GYPSE GA-216-2013

INSTRUCTIONS POSE ET FINITION DES PANNEAUX DE GYPSE GA-216-2013 INSTRUCTIONS POSE ET FINITION DES PANNEAUX DE GYPSE GA-216-2013 Ce document est susceptible d être révisé ou retiré de la circulation en tout temps. L état du document devra être vérifié par l utilisateur

Plus en détail

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol :

Page : 1 de 6 MAJ: 01.03.2010. 2-10_Chaudieresbuches_serie VX_FR_010310.odt. Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Page : 1 de 6 Gamme de chaudières VX avec régulation GEFIcontrol : Référence article 058.01.250: VX18 Référence article 058.01.251: VX20 Référence article 058.01.252: VX30 Chaudière spéciale à gazéification

Plus en détail

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16

Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 4 847 Vannes 2 voies VVP47.-0.25 à VVP47.20-4.0 Vannes 3 voies VXP47.-0.25 à VXP47.20-4.0 Vannes 3 voies avec Té de bipasse VMP47.-0.25 à VMP47.15-2.5 Vannes à 2 ou 3 voies, PN16 VMP47... VVP47... VXP47...

Plus en détail

Une production économique! Echangeur d ions TKA

Une production économique! Echangeur d ions TKA Une eau totalement déminéralisée Une production économique! Echangeur d ions TKA Eau déminéralisée pour autoclaves, laveurs, analyseurs automatiques, appareils d'eau ultra pure... SYSTÈMES DE PURIFICATION

Plus en détail

Tables de cuisson vitrocéramique KM 6200 / 6201 / 6202 / 6203 KM 6204 / 6206 / 6207 / 6208 KM 6212 / 6213 / 6215 / 6216

Tables de cuisson vitrocéramique KM 6200 / 6201 / 6202 / 6203 KM 6204 / 6206 / 6207 / 6208 KM 6212 / 6213 / 6215 / 6216 Notice de montage Tables de cuisson vitrocéramique KM 6200 / 6201 / 6202 / 6203 KM 6204 / 6206 / 6207 / 6208 KM 6212 / 6213 / 6215 / 6216 Lisez impérativement le mode d'emploi fr-fr et la notice de montage

Plus en détail

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE

ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ENCASTREZ UN EVIER ET POSEZ UN MITIGEUR A DOUCHETTE ETAPE 1 LE PLAN DE TRAVAIL 1.a Repères Repères Mettez en place provisoirement le plan de travail et tracez au crayon effaçable deux repères qui correspondent

Plus en détail

RAPPORT RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC

RAPPORT RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC EN003495 RAPPORT D ENQUÊTE D ACCIDENT DIRECTION RÉGIONALE DE QUÉBEC ACCIDENT MORTEL SURVENU À UN TRAVAILLEUR LE 15 JANVIER 2004, À QUÉBEC, SUR UN CHANTIER DE CONSTRUCTION DE TELUS. PAR : MONSIEUR JEAN

Plus en détail

Model: PSB100. Système de sonde pour parking en marche arrière. Guide d installation TABLE DES MATIERES

Model: PSB100. Système de sonde pour parking en marche arrière. Guide d installation TABLE DES MATIERES Système de sonde pour parking en marche arrière Model: PSB100 Guide d installation TABLE DES MATIERES Avertissements...2 Descriptions du produit...3 Bordereau de marchandises...3 Instructions d installation...4

Plus en détail

Spécifications techniques

Spécifications techniques PRODUITS VIEGA PEX PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 RÉSUMÉ 1.1.1 La présente spécification couvre les tuyaux en polyéthylène réticulé et leur raccords pour des systèmes d embranchement principal-latérals et,

Plus en détail