MODULE 1 : LA FINALITE DU TRAVAIL DE DESTINEE C EST LE BONHEUR. Copyrights IMPACT ACADEMY 2021

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MODULE 1 : LA FINALITE DU TRAVAIL DE DESTINEE C EST LE BONHEUR. Copyrights IMPACT ACADEMY 2021"

Transcription

1 MODULE 1 : LA FINALITE DU TRAVAIL DE DESTINEE C EST LE BONHEUR Copyrights IMPACT ACADEMY 2021

2 Leçon 01 La finalité du Travail de destinée c est le Bonheur CONTENU MODULE 1 Leçon Votre Travail de destinée est déjà à l intérieur de vous Leçon Connectez chaque personne à son Travail de destinée est la solution pérenne au chômage Leçon Votre Travail de destinée est la réponse à long terme à tous vos besoins Copyrights IMPACT ACADEMY 2021

3 Leçon 01 LA FINALITE DU TRAVAIL DE DESTINEE C EST LE BONHEUR

4 Objectifs pédagogiques de la leçon 01 LA FINALITE DU TRAVAIL DE DESTINEE C EST LE BONHEUR OBJECTIF PRINCIPAL A la fin de cette leçon, chaque étudiant.e comprendra que la principale source du Bonheur est l accomplissement de soi par l accomplissement de son Travail de Destinée Objectif sécifique 4 Accompagner chaque étudiant.e à saisir l importance du travail de destinée pour une réelle prospérité à tous égards. Objectif spécifique 3 Aider chaque étudiant.e à enclencher le renouvellement de l intelligence pour passer de la prostitution professionnelle au mariage professionnel Objectif secondaire 1 Amener chaque participant.e à discerner la source du but de chaque élément afin de sortir de tout abus. Objectif secondaire 2 Aider chaque étudiant.e à un renouvellement de l intelligence sur la source du Bonheur selon Dieu.

5 POINT 1.2 METANOÏA DU BONHEUR

6 EXERCICE 02 Votre enfant vient un jour vous voir pendant que vous êtes assis.e à la terrasse et il vous pose des questions liées au bonheur. Il vous demande : Papa/maman : 1. Pourquoi les gens travaillent et ne sont pas heureux? 2. Pourquoi d autres sont riches mais sont malheureux? 3. Pourquoi certains sont mariés mais sont aussi malheureux? 4. Que faire donc, pour se garantir le bonheur selon Dieu?

7 Définitions du bonheur REPONSE 02 Le bonheur est un état de satisfaction complète caractérisé par sa stabilité et sa durabilité. Il ne suffit pas de ressentir un bref contentement pour être heureux. Une joie intense n est pas le bonheur. Le bonheur est un état durable de plénitude et de satisfaction, état agréable et équilibré de l esprit et du corps, d où la souffrance, le stress, l inquiétude et le trouble sont absents

8 REPONSE sources du bonheur selon internet : Congruence intérieure = cohérence entre nos ressentis et nos pensées, paroles et actes Réalisation personnelle = accomplissement de soi Amour harmonieux

9 Pourquoi les gens travaillent, se marient, sont riches et ne sont pas heureux REPONSE 02 Ps 128,2 Tu jouis alors du travail de tes mains, Tu es heureux, tu prospères. La conception du travail selon Dieu n est pas pour satisfaire ses besoins mais pour obéir à Dieu (exemple l Homme original). Le travail est une source de bénédiction, il nous rend heureux lorsque nous le faisons pour glorifier Dieu

10 Pourquoi les gens travaillent, se marient, sont riches et ne sont pas heureux REPONSE 02 PYRAMIDE DES BESOINS SELON MASLOW

11 Pourquoi les gens travaillent, se marient, sont riches et ne sont pas heureux REPONSE 02

12 Pourquoi les gens travaillent, se marient, sont riches et ne sont pas heureux REPONSE 02 Quel est le rôle de Happiness Officer ou responsable du bonheur? Le rôle du Chief Happiness Officer est de motiver les salariés, de les impliquer et de chercher à augmenter leurs performances. Le Chief Happiness Officer joue un rôle au niveau de toutes les entités de l'entreprise, et s'assure que tous les employés soient heureux dans leur travail. Description métier Le chief happiness officer (CHO) a pour mission de favoriser le bien-être au travail et d améliorer la convivialité au sein de son entreprise. Né aux Etats- Unis (Google, startups), ce nouveau métier se développe peu en peu en France et tend à se professionnaliser. Son objectif en arrière-plan : éviter le turn-over du personnel, améliorer la productivité et l efficacité, réduire l absentéisme des salariés

13 Pourquoi les gens travaillent, se marient, sont riches et ne sont pas heureux REPONSE 02 Après une analyse fine et approfondie de l environnement de travail, le CHO veille à créer et développer du lien social en mettant en place des activités, des dispositifs ou des événements : déjeuner d équipe, afterworks, outils de communication interne, services de conciergerie, modifications des horaires de travail. Ses périmètres d intervention peuvent ainsi être très larges. Salaires Basé plus ou moins sur les salaires proposés dans le domaine de la communication, le salaire d un chief happiness officer (CHO) est très variable (entre 40 K / an et 100 K / an). Il est fonction de la taille de la structure, des objectifs et des tâches confiées. Evolutions de carrière Possibilité d'évoluer dans les métiers de la communication, des ressources humaines ou du coaching.

14 Pourquoi les gens travaillent, se marient, sont riches et ne sont pas heureux REPONSE 02 Maturité Devenir SOI Être SOI Identité Bonheur Travail de Destinée Être & Faire Famille Transmettre SOI Multiplier SOI Finances

15 Pour être quelqu un, devenez vous-même. Congruence coaching

16 Job 22:21 Attache-toi donc à Dieu, et tu auras la paix ; Tu jouiras ainsi du bonheur

17 Job 36: Il les avertit pour leur instruction, Il les exhorte à se détourner de l iniquité. 11 S ils écoutent et se soumettent, Ils achèvent leurs jours dans le bonheur, Leurs années dans la joie.

18 Psaumes 25, Quel est l homme qui craint l Eternel? L Eternel lui montre la voie qu il doit choisir. 13 Son âme reposera dans le bonheur, Et sa postérité possédera le pays.

19 Proverbes 13:21 Le malheur poursuit ceux qui pèchent, Mais le bonheur récompense les justes.

20 Proverbes 16:20 Celui qui réfléchit sur les choses trouve le bonheur, Et celui qui se confie en l Eternel est heureux.

21 Proverbes 16:20 Celui qui réfléchit sur les choses trouve le bonheur, Et celui qui se confie en l Eternel est heureux.

LE CEP ET LES SARMENTS 15:1-27 LEÇON

LE CEP ET LES SARMENTS 15:1-27 LEÇON LE CEP ET LES SARMENTS Jean 15:1-27 LEÇON 236 Cours des Adultes VERSET DE MEMOIRE: "Je suis le cep, vous êtes les sarments. Celui qui demeure en moi et en qui je demeure porte beaucoup de fruit, car sans

Plus en détail

LES ETAPES DU MANAGEMENT LE CONTEXTE MONDIAL

LES ETAPES DU MANAGEMENT LE CONTEXTE MONDIAL LE CONTEXTE MONDIAL LE CONTEXTE COUTS QUALITE DELAIS LE RÔLE DU MANAGER ROLE DU MANAGER A ) ROLE DE GESTIONNAIRE FINALITE PRODUIRE. Ateindre les objectifs MOYENS GERER Organiser / Planifier / coordonner

Plus en détail

ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION : BACHELIER EN MARKETING

ACTIVITES PROFESSIONNELLES DE FORMATION : BACHELIER EN MARKETING MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ACTIVITES

Plus en détail

LA CAL. Un projet de la Société d Art oratoire de l Université Senghor d Alexandrie

LA CAL. Un projet de la Société d Art oratoire de l Université Senghor d Alexandrie LA CAL Un projet de la Société d Art oratoire de l Université Senghor d Alexandrie Alexandrie, du 19-21 Mars 2014 1. Présentation sommaire du Projet SAOS «Le développement de l art oratoire..l art oratoire

Plus en détail

Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique

Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique Les politiques de réduction du coût salarial en Belgique Mars 2015 Luc Masure Plan de la présentation 1. Le Bureau fédéral du Plan 2. Cadre historique de la politique salariale et des dispositifs d exonération

Plus en détail

www.key-partners.biz DU CHANGEMENT MA

www.key-partners.biz DU CHANGEMENT MA MANAGEMENT DU CHANGEMENT MANAGEMENT DU CHANGEMENT MANAGEMENT DU CHANGEMEN MANAGEMENT DU CHANGEMENT MANAGEMENT DU CHANGEMENT MANAGEMENT DU CHANGEME MANAGEMENT DU CHANGEMENT MANAGEMENT DU CHANGEMENT MANAGEMENT

Plus en détail

PLAN DEVELOPPEMENT EXPLOITATION - DESCRIPTION DE L EXPLOITATION REPRISE - 1 Caractéristiques globales LES FACTEURS DE PRODUCTION Productions SAU FONCIER Mécanisé (en %) Irrigué (O/N) Autres Observations

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Votre entreprise survivra-t-elle au choc du numérique?

Votre entreprise survivra-t-elle au choc du numérique? Votre entreprise survivra-t-elle au choc du numérique? Conrad GBAGUIDI MGT Conseils www.mgt-conseils.com Contact@mgt-conseils.com 2ème édition des Journées de l Entreprise Numérique, 9 & avril 2015 SOMMAIRE

Plus en détail

STAGE : TECHNICIEN EN INFORMATIQUE

STAGE : TECHNICIEN EN INFORMATIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

Formation Professionnelle. Orienté Solution

Formation Professionnelle. Orienté Solution UNIQUE EN EUROPE Formation Professionnelle de Thérapeute Orienté Solution (PNL, Hypnose Ericksonienne, Thérapie Brève Solutionniste) Certificat international de «NLP, Brief Therapy and Hypnosis Therapist»

Plus en détail

Le Mécénat de Compétence : un dispositif de reclassement solidaire. Bénéfices socio-économiques du Mécénat de Compétence

Le Mécénat de Compétence : un dispositif de reclassement solidaire. Bénéfices socio-économiques du Mécénat de Compétence Le Mécénat de Compétence : un dispositif de reclassement solidaire Bénéfices socio-économiques du Mécénat de Compétence Impact sociétal Préambule à un nouveau Mécénat Le Mécénat de Compétence est un dispositif

Plus en détail

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise On ne peut concevoir l entreprise comme une entité isolée du milieu dans lequel elle agit. L entreprise

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ACTIONS COLLECTIVES 2011-2012

APPEL A PROPOSITION ACTIONS COLLECTIVES 2011-2012 APPEL A PROPOSITION ACTIONS COLLECTIVES 2011-2012 RÉPONSE DE L ORGANISME LES ORGANISMES DE FORMATI ON S ENGAGENT A COMPLETER LE PRESENT DOCUMENT DE REPONSE DANS LE CADRE DE L APPEL A PROPOSITION SUR LE

Plus en détail

Documentation. de l Évangile Pour le foyer. Écritures...2. Conférence générale...2. Magazines...3. Musique...3. Illustrations de l Évangile...

Documentation. de l Évangile Pour le foyer. Écritures...2. Conférence générale...2. Magazines...3. Musique...3. Illustrations de l Évangile... Documentation de l Évangile Pour le foyer Écritures...2 Conférence générale...2 Magazines...3 Musique...3 Illustrations de l Évangile...3 Livres, manuels et brochures...4 Histoire familiale...6 Œuvre missionnaire...6

Plus en détail

STAGE : TECHNICIEN EN BUREAUTIQUE

STAGE : TECHNICIEN EN BUREAUTIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

Centre de Formation des Métiers. Un taux d employabilité élevé de 65% à 82% (selon les années) Un taux moyen de réussite à l examen de 69%

Centre de Formation des Métiers. Un taux d employabilité élevé de 65% à 82% (selon les années) Un taux moyen de réussite à l examen de 69% Centre de Formation des Métiers Nouveau Diplôme référence au niveau européen Un centre de formation des métiers plébiscité par les entreprises partenaires de la formation professionnelle par l apprentissage.

Plus en détail

DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION

DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION HAUT-COMMISSARIAT DE LA REPUBLIQUE EN NOUVELLE-CALEDONIE DEMANDE D AUTORISATION D UN SYSTEME DE VIDEOPROTECTION Loi du 21 janvier 1995 modifiée, article 10 Décret du 17 octobre 1996 modifié ATTENTION :

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION DROIT

Plus en détail

QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU

QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU QUATRIÈME OBJECTIF: VOUS AVEZ ÉTÉ CONÇU POUR SERVIR DIEU VERSET CLÉ Nous sommes simplement des serviteurs de Dieu... Chacun de nous accomplit le devoir que le Seigneur lui a confié: j ai mis la plante

Plus en détail

Comment Dieu s adresse-t-il à moi?

Comment Dieu s adresse-t-il à moi? Leçon 6 Comment Dieu s adresse-t-il à moi?... A vrai dire, je ne L ai jamais entendu. «Partez, partez, sortez de là! Ne touchez à rien d impur!» La voix se fait insistante ; elle a une note d autorité

Plus en détail

START. EVENTs CONCIERGERIE. «Plus de temps a perdre, TOUT EST SOUS CONTRôLE» START CONCIERGERIE.

START. EVENTs CONCIERGERIE. «Plus de temps a perdre, TOUT EST SOUS CONTRôLE» START CONCIERGERIE. «Plus de temps a perdre, TOUT EST SOUS CONTRôLE» START. BIENVENUE DANS L UNIVERS START COnciergerie Service international de conciergerie de luxe, START Conciergerie rassemble depuis sa création un cercle

Plus en détail

En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1

En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1 Vies consacrées, 83 (2011-3), 163-168 En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1 «Un signe grandiose apparut dans le ciel» : ce signe, c est le voyant de Patmos

Plus en détail

RGROSS R.GROSS 11/09/2007

RGROSS R.GROSS 11/09/2007 1 1.2 La démarche mercatique RGROSS / 2 La mercatique Un état d esprit qui consiste à se placer systématiquement du point de vue du consommateur afin de satisfaire au mieux ses besoins. Unedémarche qui

Plus en détail

LA SAGESSE DES PROVERBES

LA SAGESSE DES PROVERBES La Sagesse des Proverbes Etude #9 LA SAGESSE DES PROVERBES Quelqu un a dit un jour que la sagesse est le fait de connaitre les conséquences de nos actions. Le Livre des Proverbes définit la sagesse selon

Plus en détail

STAGE : ELECTRICIEN INSTALLATEUR-MONTEUR

STAGE : ELECTRICIEN INSTALLATEUR-MONTEUR MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION STAGE

Plus en détail

LA QUALITE DE LA PRODUCTION

LA QUALITE DE LA PRODUCTION LA QUALITE DE LA PRODUCTION ET DES SERVICES Leçon 1 : Présenter le concept qualité Leçon 2 : Présenter le système HACCP Leçon 3 : Caractériser les autocontrôles C.M.P Chapitre : 1/17 Objectif 1 : Identifier

Plus en détail

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE

ELEMENTS DE BUREAUTIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENTET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION ELEMENTS

Plus en détail

Formations QlikView / Business Intelligence

Formations QlikView / Business Intelligence Formations QlikView / Business Intelligence ACSSI Parc de la Cimaise 14, rue du Carrousel 59650 Villeneuve d'ascq Tél : 03.20.91.03.91 Fax : 03.20.91.99.21 Web : www.acssi.fr contact@acssi.fr QlikView

Plus en détail

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE

L Assurance Qualité DOSSIER L ASSURANCE QUALITE DOSSIER L ASSURANCE QUALITE L Assurance Qualité DOSSIER N D4-2-GW0301 Satisfaction.fr 164 ter rue d Aguesseau 92100 Boulogne Billancourt 01.48.25.76.76 http://www.satisfaction.fr/ Page 1 Définition Normalisée.

Plus en détail

Les ministères dans l église Ephésiens 4.11-16

Les ministères dans l église Ephésiens 4.11-16 1 Les ministères dans l église Ephésiens 4.11-16 Introduction : Pour qu une église puisse se développer harmonieusement il faut que chaque membre trouve sa place et remplisse sa fonction. Voila pourquoi

Plus en détail

RESSOURCEMENT SUR MESURE

RESSOURCEMENT SUR MESURE RESSOURCEMENT SUR MESURE Le Centre Assomption de Lourdes propose d avril à octobre la formule innovante du RESSOURCEMENT SUR MESURE La nouvelle équipe d animation, composée de sœurs et de laïcs, répond

Plus en détail

Unité de formation professionnelle du Ceras

Unité de formation professionnelle du Ceras Unité de formation professionnelle du Ceras 15 novembre 2013 : Journée romande de la commission latine d intégration professionnelle (CLIP) Cette présentation, susceptible d être d distribuée e aux personnes

Plus en détail

Espace Repreneur Guide de la Demande d'accès

Espace Repreneur Guide de la Demande d'accès Espace Repreneur Guide de la Demande d'accès Avril 2013 V 2.07 Présentation du guide Ce guide s adresse aux repreneurs qui doivent effectuer une déclaration trimestrielle de reprise et de recyclage à Ecofolio.

Plus en détail

École Le Petit Prince

École Le Petit Prince École Le Petit Prince 44, rue de Juan-les-Pins, Gatineau (Québec) J8T 6H2 CONSEIL D ÉTABLISSEMENT Procès verbal Mercredi 9 octobre 2013, à 19 h Sont présents : André Côté Parent Katya Coulombe Parent Martine

Plus en détail

Date du prélèvement Dénomination Montant

Date du prélèvement Dénomination Montant Nom du titulaire : Banque : Adresse : Horaires : Conseiller : Numéro de téléphone : RIB Code banque Code Guichet Numéro de compte Clé RIB Domiciliation IBAN BIC Date du prélèvement Dénomination Montant

Plus en détail

Briller dans la communauté

Briller dans la communauté Leçon 7 Briller dans la communauté Au Musée du Canal de Panama, on peut voir un vieux phare. Celui-ci a été créé en France aux environs des années 1800 et il a été amené à Panama par les ouvriers français

Plus en détail

Marketing Efficiency Cloud : All-in-One, End-to-End

Marketing Efficiency Cloud : All-in-One, End-to-End Marketing Resource Management avec Marketing Efficiency Cloud de BrandMaker Davantage de transparence Le marketing repose sur des process. BrandMaker Marketing Efficiency Cloud contrôle ces process et

Plus en détail

de travail enrichissante

de travail enrichissante Dow Corning et Vous Belgium Une expérience de travail enrichissante Une entreprise qui vous écoute, dans laquelle votre avis compte et dans laquelle vous jouez un rôle important Une entreprise qui prend

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches

Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Français langue étrangère Savoir-faire - Actes de paroles - Supports d apprentissage -Tâches Niveau A2.1 Descripteur global La personne peut : comprendre des phrases isolées et des expressions fréquemment

Plus en détail

Dieu était sur moi Une phrase qui revient comme un refrain et qui peut résumer en

Dieu était sur moi Une phrase qui revient comme un refrain et qui peut résumer en Cet Esdras vint de Babylone : c'était un scribe versé dans la loi de Moïse, donnée par l'éternel, le Dieu d'israël. Et comme la main de l'éternel, son Dieu, était sur lui, le roi lui accorda tout ce qu'il

Plus en détail

Projet de plan d action

Projet de plan d action Projet de plan d action Période 2014-2016 Version 4 avril 2014 Contexte Un réseau de 1000 lauréats présents dans les différents secteurs socio-économiques du Royaume; Un besoin de porter haut le drapeau

Plus en détail

exigences des standards ISO 9001: 2008 OHSAS 18001:2007 et sa mise en place dans une entreprise de la catégorie des petites et moyennes entreprises.

exigences des standards ISO 9001: 2008 OHSAS 18001:2007 et sa mise en place dans une entreprise de la catégorie des petites et moyennes entreprises. R E S U M E de la Thése de doctorat Perfectionnement du systemé de management intégré qualité-responsabilité sociale-santé et sécurité occupationnelle élaborée par Monsieur le thésard Denuntzio C. Romeo,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management et gestion commerciale de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

WARREN BUFFETT ^INTERPRETATION DES ETATS FINANCIERS. La recherche des entreprises qui possedent un avantage competitif durable

WARREN BUFFETT ^INTERPRETATION DES ETATS FINANCIERS. La recherche des entreprises qui possedent un avantage competitif durable WARREN BUFFETT ET ^INTERPRETATION DES ETATS FINANCIERS La recherche des entreprises qui possedent un avantage competitif durable MARY BUFFETT ET DAVID CLARK MAXIMA LAURENT DU MESNIL^EDITEUR SOMMAIRE Introduction

Plus en détail

PRÉAVIS No 01/2015. du Comité de Direction. AU CONSEIL INTERCOMMUNAL de l Association «Sécurité dans l Ouest lausannois»

PRÉAVIS No 01/2015. du Comité de Direction. AU CONSEIL INTERCOMMUNAL de l Association «Sécurité dans l Ouest lausannois» PRÉAVIS No 01/2015 du Comité de Direction AU CONSEIL INTERCOMMUNAL de l Association «Sécurité dans l Ouest lausannois» Réaffectation du fonds de réserve "Fonds pour honoraires Shake Consulting" pour le

Plus en détail

BADGE Responsable Commercial

BADGE Responsable Commercial BADGE Responsable Commercial www.audencia.com Audencia Group en chiffres 3 000 étudiants de 64 nationalités 17 000 diplômés issus des 17 programmes de formation 147 partenaires académiques dans 50 pays

Plus en détail

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation?

LES STAGIAIRES. 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? LES STAGIAIRES 1. Qui sont les «stagiaires» au sens de la réglementation? La loi relative à l enseignement supérieur a défini enfin ce qu est un stage en milieu professionnel: il s agit d une «période

Plus en détail

JE VOUS DONNE MA PAIX

JE VOUS DONNE MA PAIX JE VOUS DONNE MA PAIX En quittant ce monde, notre Seigneur Jésus fit des legs. Suspendu sur la croix, il légua aux soldats romains qui l avaient crucifié ses quelques vêtements et sa tunique. Il légua

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL A DES FINS STATISTIQUES

REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL A DES FINS STATISTIQUES REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL A DES FINS STATISTIQUES UNITES ET VARIABLES A REPERTORIER SEMINAIRE DU CEFIL SUR L AVANCEMENT DES TRAVAUX CONCERNANT LA MISE EN PLACE D UN REPERTOIRE D ENTREPRISES NATIONAL

Plus en détail

DOSSIER UNIQUE Famille Plus et Crèche DEMANDE DE CALCUL DE TARIF

DOSSIER UNIQUE Famille Plus et Crèche DEMANDE DE CALCUL DE TARIF ANNEE FAMILLE n :... NOM :. PRENOM :. DOSSIER UNIQUE Plus et Crèche DEMANDE DE CALCUL DE TARIF Les familles qui n ont pas fait cette demande seront facturées au tarif plein et aucun effet rétroactif ne

Plus en détail

L INTÉGRATION PROFESSIONNELLE À L ISEG MARKETING & COMMUNICATION SCHOOL LES RAISONS D UNE RÉUSSITE

L INTÉGRATION PROFESSIONNELLE À L ISEG MARKETING & COMMUNICATION SCHOOL LES RAISONS D UNE RÉUSSITE L INTÉGRATION PROFESSIONNELLE À L ISEG MARKETING & COMMUNICATION SCHOOL LES RAISONS D UNE RÉUSSITE PARIS / BORDEAUX / LILLE / LYON / NANTES / STRASBOURG / TOULOUSE Cette année encore près de 83% des étudiants

Plus en détail

À TÉLÉCOPIER AU 1-877-913-5920

À TÉLÉCOPIER AU 1-877-913-5920 BON DE COMMANDE N o de CLIENT : DATE : VENDU À : LIVRÉ À : A/S : CODE POSTAL TÉLÉPHONE : ( ) FAX : ( ) CODE POSTAL COURRIEL : N o DE COMMANDE : TRANSPORTEUR : AUTORISÉ PAR : DATE D EXPÉDITION / / Renseignements

Plus en détail

Le versement transport (VT)

Le versement transport (VT) Le versement transport (VT) Textes de référence : Articles L2333-64 et L2531-2 du code général des collectivités territoriales Lettre circulaire Acoss n 2006-116 du 9 novembre 2006 Lettre circulaire Acoss

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION BACCALAUREAT PROFESSIONNEL GESTION ADMINISTRATION Rénovation de la filière tertiaire administratif Bac pro COMPTABILITE Bac pro SECRETARIAT Bac pro GESTION-ADMINISTRATION De la comptabilité vers la gestion

Plus en détail

Restaurant scolaire : règlement intérieur

Restaurant scolaire : règlement intérieur Mairie Restaurant scolaire : règlement intérieur d Artigueloutan 4, rue de la mairie 64420 Artigueloutan Le 24 mars 2014, Préambule Durant l année scolaire, un restaurant scolaire fonctionne dans le bâtiment

Plus en détail

Projet pilote du programme de soutien de PAH au système pharmaceutique malgache Février-Juillet 2012

Projet pilote du programme de soutien de PAH au système pharmaceutique malgache Février-Juillet 2012 Projet pilote du programme de soutien de PAH au système pharmaceutique malgache Février-Juillet 2012 Notre mission à Madagascar s inscrit dans le cadre du projet pilote du programme de soutien de l association

Plus en détail

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS

Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Septième cycle GUIDE POUR LE SUIVI DES PROJETS, L ÉTABLISSEMENT DE RAPPORTS, LA RÉVISION ET LA PROLONGATION DE PROJETS Pour tous les modèles de rapports, veuillez visiter le site du FNUD : http://www.un.org/democracyfund/grantees/grantees_r7.html

Plus en détail

Chapitre 3 Le modèle genevois d organisation du travail de maturité

Chapitre 3 Le modèle genevois d organisation du travail de maturité République et Canton de Genève Département de l'instruction publique Enseignement secondaire II postobligatoire TRAVAIL DE MATURITÉ : BASES RÉGLEMENTAIRES ET DÉROULEMENT DU TRAVAIL Résumé du rapport On

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-03 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DE LA

DELIBERATION N 2015-03 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DE LA DELIBERATION N 2015-03 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AUTORISATION A LA MISE EN ŒUVRE DE LA MODIFICATION DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

BANQUE CENTRALE DU CONGO

BANQUE CENTRALE DU CONGO BANQUE CENTRALE DU CONGO Allocution prononcée par Monsieur J-C. MASANGU MULONGO Gouverneur de la Banque Centrale du Congo à l occasion du lancement officiel de la Journée Internationale de l Epargne en

Plus en détail

Le Portage Salarial pour être acteur de son avenir professionnel

Le Portage Salarial pour être acteur de son avenir professionnel Le Portage Salarial pour être acteur de son avenir professionnel Autonomie d action et statut de salarié, des conditions idéales pour démarrer son activité! Le portage salarial : ce qu en dit la loi Reconnu

Plus en détail

Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi. Bonne nouvelle! Pour toi, un coach en recrutement!* mutuelle mclr

Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi. Bonne nouvelle! Pour toi, un coach en recrutement!* mutuelle mclr mutuelle mclr Bonne nouvelle! Ta mutuelle t aide à trouver ton 1 er emploi Pour toi, un coach en recrutement!* (*) sous réserve du respect des conditions d accès à l offre Édito 40 ans d expérience à l

Plus en détail

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA

REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA REGARDS SUR L ÉDUCATION 2013 : POINTS SAILLANTS POUR LE CANADA Regards sur l éducation est un rapport annuel publié par l Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et portant sur

Plus en détail

PRATIQUES DE DIRIGEANCE par Bruno ROUSSET

PRATIQUES DE DIRIGEANCE par Bruno ROUSSET PRATIQUES DE DIRIGEANCE par Bruno ROUSSET Article paru dans l ouvrage collectif de: Frank BOURNOIS, Jérôme DUVAL-HAMEL, Sylvie ROUSSILLON, Jean-Louis SCARINGELLA, Comités exécutifs : voyage au cœur de

Plus en détail

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e)

OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager. Assistant(e) secrétaire commercial(e) OUTILS DE GESTION ET D EVALUATION AU POSTE : Collecte/réparation/vente d électroménager Assistant(e) secrétaire commercial(e) Référentiel d activités+analyse d activités Référentiel de compétences Référentiel

Plus en détail

Parmi ces projets, le Conseil général des Alpes-Martimes a souhaité mettre à disposition d élèves en situation de handicap, des tablettes tactiles.

Parmi ces projets, le Conseil général des Alpes-Martimes a souhaité mettre à disposition d élèves en situation de handicap, des tablettes tactiles. 4 ème Trophée des Actions Éducatives La tablette tactile au service du handicap Depuis plus d un an, le programme Tice des Alpes-Maritimes, dans le cadre de sa veille technologique, s est emparé des nouveaux

Plus en détail

Le Sceau du Dieu Vivant

Le Sceau du Dieu Vivant Le Sceau du Dieu ivant L D U DI U Le Sceau du Dieu ivant L D U DI U Le Sceau du Dieu ivant L D U DI U Le Sceau du Dieu ivant L D U DI U Le Sceau du Dieu ivant L D U DI U Le Sceau du Dieu ivant L D U DI

Plus en détail

L observatoire «Entreprise et Santé»

L observatoire «Entreprise et Santé» LA SOCIÉTÉ D ÉTUDES ET DE CONSEIL L observatoire «Entreprise et Santé» Viavoice Harmonie Mutuelle en partenariat avec Le Figaro et France Info Enquête auprès des salariés et des dirigeants d entreprise

Plus en détail

Métiers - informatique et Internet Jobs - IT and Internet

Métiers - informatique et Internet Jobs - IT and Internet Métiers - informatique et Internet Jobs - IT and Internet Le tableau ci-dessous, qui sera enrichi progressivement, donne la correspondance entre les termes français et les termes anglais utilisés pour

Plus en détail

Conform. Le Manager Coach Le Coach Professionnel

Conform. Le Manager Coach Le Coach Professionnel Conform Le Manager Coach Le Coach Professionnel 1 : Le Leadership Identifier les clés essentielles du leadership Exercer son leadership au quotidien Stimuler et mettre en mouvement ses équipes grâce à

Plus en détail

Consignes déclaratives DSN

Consignes déclaratives DSN Consignes déclaratives DSN Pôle emploi 1/8 Contenu PREAMBULE... 3 1. GERER UNE FIN DE CDD / GERER UNE PROLONGATION DE CDD... 4 2. GERER UNE ABSENCE NON REMUNEREE OU PARTIELLEMENT REMUNEREE... 5 3. GERER

Plus en détail

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20%

Taille d entreprise Moins de 50 salariés 0% De 50 à 250 salariés 40% De 251 à 5 000 salariés 40% Plus de 5 000 salariés 20% Baromètre mené en juin 2014 auprès de 1 000 salariés d entreprises et 300 dirigeants/managers impliqués dans le pilotage des réseaux sociaux et du digital pour leurs entreprises de plus de 50 salariés.

Plus en détail

ACCOMPAGNER - Gestion de projet - Maintenance fonctionnelle - Méthodologie et bonnes pratiques - Reprise du réseau informatique

ACCOMPAGNER - Gestion de projet - Maintenance fonctionnelle - Méthodologie et bonnes pratiques - Reprise du réseau informatique netcat_ / Gnuside SAS 10 rue Rochechouart 75009 Paris 01 84 16 11 96 contact@netcat.io AOUT 2015 Fondée par 2 ingénieurs R&D, netcat_ est une entreprise spécialisée en infrastructures systèmes et réseaux.

Plus en détail

Que l on sache par les présentes - puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur! Que Notre majesté Chérifienne, A DECIDE CE QUI SUIT :

Que l on sache par les présentes - puisse Dieu en élever et en fortifier la teneur! Que Notre majesté Chérifienne, A DECIDE CE QUI SUIT : '$+,53257$17/2,1ƒ'8&+$28$/2&72%5( 5(/$7,)$/ (175(7,(1'(6,00(8%/(6(7$/,167$//$7,21 '(&21&,(5*(5,(6'$16/(6,00(8%/(6' +$%,7$7,21 ( B.O n 3388 bis du 10.10.1977, page 1117) LOUANGE A DIEU SEUL! (Grand Sceau

Plus en détail

Lors de la création d AXILEO nous avons réfléchi à comment exercer le métier de conseil et quelle identité nous voulions donner à AXILEO Aujourd hui,

Lors de la création d AXILEO nous avons réfléchi à comment exercer le métier de conseil et quelle identité nous voulions donner à AXILEO Aujourd hui, Lors de la création d AXILEO nous avons réfléchi à comment exercer le métier de conseil et quelle identité nous voulions donner à AXILEO Aujourd hui, AXILEO grandit et notre modèle de développement et

Plus en détail

Développement personnel

Développement personnel Développement personnel 50 REPÉRAGE DES TALENTS : COMPÉTENCES ET PERFORMANCE DE L'ENTREPRISE Repérer dans l'organisation les "talents" nécessaires à l'atteinte des objectifs de l'entreprise Construire

Plus en détail

DEMANDE D INDEMNISATION AU TITRE DE L ACTIVITE PARTIELLE

DEMANDE D INDEMNISATION AU TITRE DE L ACTIVITE PARTIELLE DEMANDE D INDEMNISATION AU TITRE DE L ACTIVITE PARTIELLE LOI DU 14 JUIN 2013 RELATIVE A LA SECURISATION DE L'EMPLOI Pièces à joindre à la demande La présente demande doit être envoyée au service activité

Plus en détail

A T E L I E R N U M E R I Q U E. Marketing Outbound / Emailing, Newsletters. #ateliersnumeriquescourbevoie

A T E L I E R N U M E R I Q U E. Marketing Outbound / Emailing, Newsletters. #ateliersnumeriquescourbevoie A T E L I E R N U M E R I Q U E Marketing Outbound / Emailing, Newsletters #ateliersnumeriquescourbevoie Atelier numérique du 9 avril 2015 Intervenants Olivier CARTIERI, Animateur Conseil TIC, Guillaume

Plus en détail

La différence par le contenu

La différence par le contenu agence digitale La différence par le contenu Hippocampe 9 place des ternes 75017 Paris 01 Document 42 27 26 propriété 26 de la société Hippocampe www.hippocampe.fr 1 Mais quel métier fait-on? 2 METIER

Plus en détail

«Créer son site web professionnel avec WordPress»

«Créer son site web professionnel avec WordPress» Etre visible sur internet, transmettre une image positive de son entreprise, augmenter son CA pour une petite et moyenne structure, le site web est un outil de communication indispensable. Avoir un site

Plus en détail

CERTIFICATION CERTIPHYTO

CERTIFICATION CERTIPHYTO CONDITIONS GENERALES DE CERTIFICATION MONOSITE Indice 2 Page 1/12 «Distribution de produits phytopharmaceutiques, Application en prestation de service de produits phytopharmaceutiques, Conseil à l utilisation

Plus en détail

TECHNICIEN EN BUREAUTIQUE

TECHNICIEN EN BUREAUTIQUE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE SECTION TECHNICIEN EN BUREAUTIQUE

Plus en détail

INFORMATIQUE : LOGICIELS TABLEUR ET GESTIONNAIRE DE BASES DE DONNEES

INFORMATIQUE : LOGICIELS TABLEUR ET GESTIONNAIRE DE BASES DE DONNEES MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENRALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION INFORMATIQUE

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification

Le terme «ERP» provient du nom de la méthode MRP (Manufacturing Ressource Planning) utilisée dans les années 70 pour la gestion et la planification Séminaire national Alger 12 Mars 2008 «L Entreprise algérienne face au défi du numérique : État et perspectives» CRM et ERP Impact(s) sur l entreprise en tant qu outils de gestion Historique des ERP Le

Plus en détail

Gestion de la Relation Client

Gestion de la Relation Client Gestion de la Relation Client Guillaume Ansel & Ulrich Duvent 2010 Rapport d étude de conception d un module de Gestion de la Relation Client (Customer Relationship Management) pour un ERP à but pédagogique

Plus en détail

Gestion des Risqueset Système de Contrôle Interne par le logiciel

Gestion des Risqueset Système de Contrôle Interne par le logiciel Gestion des Risqueset Système de Contrôle Interne par le logiciel Challenge Optimum S.A. Conseil, Formation & Logiciels en Systèmes de Management Yverdon, mardi 11 novembre 2014 Challenge Optimum S.A.

Plus en détail

Le logiciel EduAnatomist.

Le logiciel EduAnatomist. Le logiciel EduAnatomist. Les travaux de l équipe ACCES (Actualisation Continue des Connaissances des Enseignants en Sciences) de l INRP restent, hélas, largement méconnus des enseignants de SVT. Pourtant,

Plus en détail

Un actuaire dans le monde de l IARD. Par Geneviève Gagnon

Un actuaire dans le monde de l IARD. Par Geneviève Gagnon Un actuaire dans le monde de l IARD Par Geneviève Gagnon Les actuaires canadiens travaillent à travers le monde Les différents domaines où pratiquent les actuaires Les employeurs Assurance de personnes

Plus en détail

PERCEPTION ET PERCEPTION SOCIALE

PERCEPTION ET PERCEPTION SOCIALE GOBERT 1 PERCEPTION ET PERCEPTION SOCIALE 1. Perception et perception sociale Perception = processus par lequel l individu organise et interprète ses impressions sensorielles de façon à donner un sens

Plus en détail

Master Droit pénal, sciences criminelles et criminologie appliquée

Master Droit pénal, sciences criminelles et criminologie appliquée Master Droit pénal, sciences criminelles et criminologie appliquée Enquête menée auprès des diplômés 2009, 30 mois après l obtention du diplôme En 2009, 2 étudiants ont obtenu un master «Droit pénal, sciences

Plus en détail

CONSEIL & FORMATION EN MANGEMENT ET RESSOURCES HUMAINES. Du sens pour progresser et réussir ensemble. Coaching d'équipe

CONSEIL & FORMATION EN MANGEMENT ET RESSOURCES HUMAINES. Du sens pour progresser et réussir ensemble. Coaching d'équipe CONSEIL&FORMATION ENMANGEMENTETRESSOURCESHUMAINES Dusenspourprogresseretréussirensemble Coaching d'équipe 1 LE COACHING D EQUIPE : démarche et finalité Le coaching d équipe est une méthode d intervention

Plus en détail

Les assurances et les congés

Les assurances et les congés Les assurances et les congés Partie D Les avantages sociaux D-1 Les assurances Assurances Convention Les protections en assurances collectives SSQ Assurance-salaire (clause 5-10.27) Caisse de congés de

Plus en détail

Comment améliorer la motivation du personnel?

Comment améliorer la motivation du personnel? Comment améliorer la motivation du personnel? Un personnel motivé représente un atout clé pour une organisation. Motiver le personnel doit être un des objectifs majeurs de la gestion des ressources humaines.

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE

COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE C.S.A.B COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE COPROPRIETE LES CHARGES DE COPROPRIETE COLLECTION CE QUE TOUT PROPRIÉTAIRE OU COPROPRIÉTAIRE DOIT CONNAÎTRE C.S.A.B L a crise économique a conduit les professionnels et les copropriétaires à se pencher

Plus en détail