Dépollution des Réseaux Electriques Basse Tension utilisant un Filtre Actif Parallèle à deux niveaux contrôlé par l'algorithme P-Q

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dépollution des Réseaux Electriques Basse Tension utilisant un Filtre Actif Parallèle à deux niveaux contrôlé par l'algorithme P-Q"

Transcription

1 Volume 5, Number, 1 15 Déolluton des Réseaux Electrues asse Tenson utlsant un Fltre ctf Parallèle à deux neaux contrôlé ar l'lgorthme PQ. MORSLI,. TLEMÇNI, M.S. OUHERIT et N. OULD HERHLI Résumé et artcle étude le nouel algorthme de détecton des courants harmonues de référence alué à un Fltre ctf Parallèle de Pussance FPP (cte Power Flter shunt PFs en anglas) trhasé basé sur un conertsseur de tenson à deux neaux. Pour le calcul des courants harmonues de référence, on utlse l'algorthme et our la génératon des mulsons, on utlse la MLI ntersecte. Pour alder l'étude théorue, les traaux de smulaton, dans un enronnement Matlab Smulnk sont fourns. Les résultats obtenus semblent satsfasants dans la ualté de comensaton des harmonues et la correcton du facteur de ussance. Ils reflètent clarement l'cacté du FPP contrôlé ar l algorthme roosé our réondre aux recommandatons standard IEEE519 sur les neaux harmonue. Mots lés Fltre ctf Parallèle de Pussance FPP ; Taux de Dstorson des Harmonues THD ; MLI ; lgorthme. 1. INTRODUTION es dernères années, les Fltres ctfs de Pussance (FP) ont été largement étudés et luseurs méthodes de lutte ont été roosées, ar exemle [1]. La comensaton des harmonues aec PF dans le réseau d'almentaton électrue se fat en deux étaes. La remère étae découre les comosantes harmonues des courants et la seconde étae njecte ces harmonues dans le réseau électrue (en ooston de hase) []. La olluton des réseaux électrues est un hénomène u exste deus l aarton du remer réseau électrue alternatf ou snusoïdal, la forme snusoïdale étant due à la forme d onde des tensons générées ar les alternateurs. En et, dès u l exste des éléments réactfs dans un crcut, l aaraît un déhasage entre la tenson et le courant, ce u ndut une ussance réacte u s exrme ar un échauffement lé au délacement des courants crculants dans les éléments nductfs et caactfs. Les aarels ssus de l électronue de ussance, allant des onts de dode aux onts de Graetz jusu aux almentatons de secours gênèrent actuellement une olluton harmonue sur les courants absorbés ar ces aarels. ette olluton a un et drect sur le courant aarent u tend à être augmenté our fare asser la même ussance acte, la seule exlotable énergétuement. Les erturbatons ayant our cause drectement les tensons ne font as arte de notre Manuscrt receed January 1, 1. étude, nous chosssons de nous consacrer à l étude des courants erturbateurs [48].. MÉTHODE DES PUISSNES INSTNTNÉES.1. Pussances nstantanées acte et réacte ette méthode d dentfcaton des courants harmonues, lus smle, consste à élmner la comosante contnue des ussances acte et réacte nstantanées ce u est relatement facle à réalser [9]. On exlote la transformaton de oncorda our obtenr les ussances acte et réacte et nécesste de tensons snusoïdales à la fréuence fondamentale. On note resectement les ecteurs des tensons smles au ont de raccordement [ s ] et des courants de charge [ c ] d un système trhasé et éulbré ar : [56] s sa sb sc et c ca cb cc (1) La transformaton des aleurs trhasées nstantanées de la tenson et du courant dans le reère des cordonnées est donnée ar les exressons suantes : 1 1 / 1 / sa s sb s sc Et our les courants : () 1 Medamra Scence Publsher. ll rghts resered.

2 16 T ELETROTEHNI 1 1 / 1 / ca c cb c cc () Les ussances réelle et magnare nstantanées, notées resectement et, sont défnes ar la relaton matrcelle suante : s s c ss c (4) En remlaçant les tensons et les courants dhasés ar leurs homologues trhasés, on obtent : (5) s c s c sa ca sb cb sc cc De même, our la ussance magnare on a : 1 s c sc sa sb cc sb sc ca sc sa cb (6) artr de l exresson (4), En osant : On a : s s c 1 s s c s s Ou alors : (7) 1 s s s c s c c c s s s s c c ec: s s c c s s c c (8) (9) (1) Les ussances nstantanées selon les axes et euent s écrre : s s c c s c (11) s c s c s c s s s s s s (1) : Pussance nstantanée selon l'axe. : Pussance nstantanée selon l'axe. : Pussance nstantanée selon l'axe. : Pussance nstantanée selon l'axe. D arès les exressons (1), on eut écre : (1) L analyse de l éuaton (1) nous ramène aux conclusons suantes : La somme des ussances nstantanées et coïncde aec la ussance nstantanée dans un crcut trhasé. La ussance réacte corresond à la arte de la ussance nstantanée u déend de. es ussances et s annulent entre elles et elles n aortent aucune contrbuton au transfert de ussance nstantanée entre la source et la charge. Dans le cas où les tensons sont snusoïdales et almentent une charge non lnéare, les ussances nstantanées et ont our exresson : (14) ec : : Pussance contnue lée à la comosante fondamentale acte du courant. : Pussance contnue lée à la comosante fondamentale réacte du courant. et : Pussance alternates lées à la somme des comosantes harmonues du courant. En consdérant les éuatons (8) et (14), nous ouons séarer le courant dans le reère () en tros comosantes acte et réacte à la fréuence fondamentale et la somme des harmonues. ec condut à : 1 s s 1 s c s 1 s s c s s s s s s ourant ctf ourant Réactf ourants Harmonues (15) Il est édent, d arès la relaton (15), ue our dentfer une des tros comosantes, ar exemle les courants harmonues, les artes alternates des ussances réelle et magnare doent être séarées des artes contnues. ette séaraton eut être réalsée en utlsant l un des deux méthodes de fltrage llustré sur la Fg. 1. Fltre asse bas Fg. 1. Schéma de rnce du fltre utlsé our l extracton des comosantes alternates de P et Q. Les courant harmonues trhasés sont obtenues à artr des courants dhasés ar la transformaton nerse de oncorda sot : hk (k=a,b,c) h et h

3 Volume 5, Number, ha 1 h hb h hc 1 (16) S V et I a rerésentent resectement les aleurs caces de la tenson et du courant fondamental et a, le déhasage entre eux, alors on eut écrre : VI ca cos a VI ca sn a (17) Les termes et sont resectement éualents à la ussance acte conentonnelle et à la ussance réacte conentonnelle. De cette manère, élmner les courants harmonues reent à comenser les comosantes alternates et. La suresson des courants réactfs reent à comenser la comosante contnue [78]... Pussance aarente, ussance réacte et ussance de dstorson En régme déformé, on dot modfer la défnton de la ussance aarente our u'elle tenne comte du courant harmonue : S P Q D (18) Nous oyons dans cette exresson (18) un noueau terme u aaraît, l s'agt de la ussance de dstorson D. La fgure suante llustre ectorellement ces ussances [9] : Q=kVar En monohasé, s la tenson et le courant nstantanés ont our exresson : ( t) V sn( t) ( t) I sn( nt ) n1 n, n (19) e u est le cas our un réseau fort. Nous aons alors: P VI cos( ) () 1 1 Q V I sn( ) (1) 1, 1 S V I () D=kVar P=kW S=kV Fg.. Rerésentaton ectorelle de la ussance aarente. I I I I... I () 1,,, n, D V I I... I (4),, n,.. Facteur de ussance Indéendamment du régme snusoïdal ou déformé, le facteur de ussance est le raort entre la ussance acte et aarente. eendant, le facteur de ussance s'en troue modfé ar la résence de la ussance de dstorson : F F F P P ds Fdé P cos S P V I cos1 I1, cos1 (5) S V I I I1, (6) I cos (7) 1 FP Fds Fdé (8) où : F ds = Facteur de dstorson. F dé = Facteur de délacement..4. Taux de Dstorson d'harmonue (THD) Notre traal est consacré à utlser un fltre actf arallèle, ce u eut dre u on a beson de calculer le Taux de Dstorson d'harmonue en courant, comme nous le montre cette exresson : THD In, n I 1, (9). S D UN ONDULEUR DE TENSION DEUX NIVEUX Le crcut de ussance d un fltre actf arallèle, à base d un onduleur de tenson deux neaux à IGT, lacé entre un réseau trhasé et une charge nonlnéare olluante en ont de Graëtz à 6 thyrstors, est rerésenté sur la Fg. [111]. Source alternate harge NonLnéare Fltre ctf Parallèle Fg.. rcut de ussance du fltre actf arallèle à deux neaux roose.

4 Mag (% du Fondamental) mltude [] 18 T ELETROTEHNI ec: s, courant de la source d almentaton ; s, tenson au ont de raccordement commun ; F, F, L F, tenson, courant et nductance du fltre actf ; c, L F, d c, courant, nductance amont et courant aal au ont de Graëtz consttuant la charge olluante. 4. LGORITHME "PQ" D'EXTRTION DES OURNTS HRMONIQUES Le schéma de la Fg. 4 llustre les dfférentes étaes ermettant l obtenton des comosantes harmonues du courant d une charge non lnéare [1 8]. harge Non Lnéar e a b c Source n ca cb cc an bn cn abc abc αβ αβ α β α β et α et β Fltre Passe as α α La théore résentée auaraant est alable unuement our les systèmes trhasés déourus de comosante homoolare. L extracton des courants des harmonues dans des alcatons monohasées ne eut as être réalsée ar cette méthode. Elle est alcable dans le cas où les tensons V sabc sont déformées, à condton de fltrer les ondulatons résentées sur le module du ecteur s ; s s ca cb cc α β P Δdc et β β αβ abc Fg. 4. lgorthme "" d'extracton des courants harmonues.. a b c sa m agntude sgnal angle Fourer remers harmonues les lus sgnfcatfs, aec un THD ( sa ) de.17% our une durée d obseraton de.1 s. Table 1 Paramètres de smulaton communs aux alcatons consdérées Réseau d almentaton harge nonlnéare (Pont de Graëtz à 6 thyrstors) harge lnéare (aal à la charge nonlnéare) sa sa sa sa sb courant.mat sc To Fle sgnal rm s sa To Worksace1 sa sa_sa To Worksace sa & sa sb m agntude sgnal angle Fourer1 lock courant1.mat To Fle1 L1a L1b La Lb La Lb scoe1 scoe scoe sn PWM wth trangular carrer t To Worksace sc m agntude sgnal angle Fourer [] [] [] courant.mat To Fle ontnuous Fg. 5. lmentaton drecte dans une charge nonlnéare sans fltre actf. [] [] [] ca cb cc owergu ulses Goto1 [s] Goto Goto6 Goto9 Goto1 Goto11 Scoe4 Paramètres Valeurs numérues Tenson cace E s V Fréuence f 5 Hz Résstance de lgne R s.5 mω Inductance de lgne L f 19.4H Pussance aarente S 4.7 kv ngle de retard à l amorçage α Résstance de charge D R c 6.5 Ω Inductance de charge D L c mh Lf From [s] From4 T4 T1 From5 From9 sa T5 T From1 From11 T6 T 5. RÉSULTTS DE SIMULTION 5.1. aractérstues du courant de source aant fltrage actf et algorthme d dentfcaton est utlsé our extrare les courants harmonues générés ar le redresseur de la Fg. 5 : Le modèle du Fltre ctf Parallèle (FP) est déeloé en utlsant le bloc MTL/Smulnk. Les études de smulaton sont ectuées our les aramètres du système rerésenté sur le Tableau.1. Les grahes du courant de source aant alcaton du fltrage actf sont rerésentés sur les Fg. 6, 7 et 8. On constate une dstorson symétrue du courant sa ar raort au ont de dem érode (Vor Fg. 6), ce u sgnfe ue les harmonues multles de et sont nexstants dans le sectre de sa et ue seuls ceux de rang (6h ± 1) sont résents; cec est confrmé ar le sectre de sa (Vor Fg. 7) rerésentant les Tems [s] Fg. 6. llure de sa aant fltrage actf. Fondamental (5Hz) = 84.4, THD (sa) =.17% Durée =.1s Ordre d'harmonue Fg. 7. Sectre harmonue de sa.

5 mltude ha hb hc t L1a L1b La Lb La Lb scoe1 scoe scoe mltude [] mltude Mag (% du Fondamental) Volume 5, Number, sa [V] sa (] l en est de même our le THD ( sa ) aec un noueau taux de. %, comme llustré dans les Fg. 1 et 11. V dc L fa Table Paramètres de smulaton du modèle de la Fg. 9. Paramètres H (Largeur de la fenêtre d hystéréss) T s L F Valeurs numérues 84 V 1.5 mh. ms 1.5 mh Tems [s] Fg. 8. ourant sa déhasé de la tenson sa. La dstorson harmonue n est as le seul roblème rencontré c car la Fg. 7 ndue une dégradaton au neau du facteur de ussance (retard estmé à. s, donc φ =6, sot cosφ =.8) ; ans on eut s attendre à une fluctuaton dans l énerge réacte du système sa 5.. aractérstues du courant de source arès fltrage actf Nous suosons ue la tenson d'almentaton est défne ar les éuatons suantes :. a 5.sn t sn 7 t 7. b 5.sn t sn 7t () 7. c 5.snt sn7t Tems [s] Fg. 1. llure de sa arès fltrage actf deux neaux Fondamental (5Hz) = 85.69, THD (sa) =.% Durée =.1s 1 ontnuous lock To Worksace owergu sa sb sc T1 m agntude courant.mat m agntude courant1.mat m agntude courant.mat sgnal sgnal sgnal angle To Fle angle To Fle1 angle To Fle Fourer Fourer1 Fourer From9 From1 ca Lf cb cc sa ha hb hc sgnal rm s sb T4 sc [s] From1 From17 sa Lfa g To Worksace1 sa sa sa_ha_ca sa To Worksace sa_sa ha Unersal rdge sa To Worksace sa, ha &ca ca sa sa & sa ha_haref To Worksace4 ha_ha > 68 s68 68 Transfer Fcn1 s68 > 68 Transfer Fcn s68 Transfer Fcn > ha NOT 68 NOT NOT T T From7 T5 T6 From11 ulses Goto9 [s] Goto18 Goto19 Goto Goto1 Goto11 [] [] [] sn PWM wth trangular carrer [] [] [] Scoe4 symmetrc PWM can be obsered by zoomng the waeforms of ths scoe Ordre d'harmonue Fg. 11. Sectre harmonue de sa. Du côté source, les deux courbes de la Fg. 1, rerésentant le courant et la tenson de source en hase, nduent un cosφ corrgé, très roche de l unté. Par conséuent, on eut dédure ue le réactf du réseau a été comensé. 5 4 sa [V] sa [] hb hc s68 Transfer Fcn 1 Fg. 9. Modèle du fltre actf arallèle à deux neaux établ sous Matlab Smulnk. Pour la smulaton du modèle de la Fg 9 sous MatlabSmulnk, on a utlsé les aramètres du Tableau.. On a se contenter de l étude du courant et de la tenson seulement dans la hase a, sachant ue ceux des deux autres hases sont retardés ar raort à la hase a de 1 et 4 resectement. Pour amélorer la forme d onde de sa, on a nséré l nductance L F de 1.5 mh en amont de la charge olluante, comme ndué Fg. 4. Le résultat état satsfasant usue les déformatons ont été rédutes et Tems [s] Fg. 1. llures de sa et sa arès fltrage actf. Dans la Fg. 1, on montre le noueau courant sa et la tenson de source sa. Les deux ondes sont en hase, malgré la résence d un léger décalage (retard de sa ar raort à sa ) engendré ar L F. ec ndut un

6 mltude [] mltude [] 11 T ELETROTEHNI facteur de ussance roche de l unté, donc une bonne comensaton de la ussance réacte de la source. Le fat ue sa at récuéré son allure snusoïdale nous rassure ue le fltre actf a généré un courant ha u sut ben sa référence ha, comme ndué ar les deux courbes de la Fg Tems [s] Fg. 1. ourant généré ar le fltre actf ha et sa référence ha. Les déformatons dans la forme de sa se stuent dans les onts d ntersecton non nulles de ca et ha, comme on eut le or dans la Fg Fg. 14. ourants de charge nonlnéare ca, de source sa et celu du fltre actf ha. La Fg. 7 rerésente le sectre harmonue du courant de charge dont la aleur du THD est de.17%. eendant, le sectre harmonue du courant de la source rerésenté ar la Fg. 11, montre ue le THD basse à.%. 6. ONLUSION Le traal résenté dans cet artcle aorte une synthèse des fltres actfs de ussance, rncaux allatfs aux roblèmes engendrés ar la olluton harmonue dans les réseaux de dstrbuton. Une alcaton du fltrage actf de ussance a été tratée, c'est un fltre actf arallèle almenté ar une source de tenson contnue dont les ordres de commutaton ont été enoyés ar la MLI ntersecte u est à base d un onduleur de tenson deux neaux, dont les courants harmonues de référence ont été détectés ar la méthode du fltre asse bas. Les résultats obtenus dans ce traal nous ermettent de sualser l'cacté du fltre actf arallèle de ussance (PFs) en utlsant un contrôleur. En fat, la dstorson d harmonue THD asse de,17% à,% arès l'utlsaton du fltre actf. ns, ha ha sa ha ca Tems [s] le facteur de ussance a été fxé, c'estàdre la tenson et le courant sont deenus en hase. RÉFÉRENES 1. R.F. Pnhero,.. Jacobna,.M.N. Lma, and E.R.. da Sla, «Reson of the State of the rt n cte Flters». In Proceedngs of the 1999 razlan Power Electroncs onference, Foz do Iguaçu, razl.. S. Rechka, E. Ngandu, J. Xu, and P. Scard, «nalyss of harmonc detecton algorthms and ther alcaton to acte ower flters for harmoncs comensaton and resonance damng». anadan Journal of Electrc and omuter Engneerng, ol. 8, no. 1, Jan., R. Kffouche, «Identfcaton des harmonues et génératon de courants de référence lcaton au conertsseur statues». Mémore de Magster, Unersté M Hamed ougara de oumerdes, Jullet D. Ould bdeslam, D. Fleller, P. Wra & J. Mercklé, «dalne neural networks for onlne extractng the drect, nerse and homoolar oltage comonents from a comoste oltage». 1st nnual onference of the IEEE Industral Electroncs Socety (IEON5), Ralegh, North arolna, US, No. 61, M..E. lal, «ontrbuton à l étude des comensateurs actfs des réseaux électrue basse tenson». Thèse de Doctorat, ULP Strasbourg I. 1 setembre. 6. M.. enslmane, «omensaton générale des harmonues Etude, dmensonnement et commande d un fltre actf arallèle». Mémore de Magster, Unersté M Hamed ougara de oumerdes.. 7. S. Tadjer, «Etude d'un système de comensaton d'harmonue en utlsant un générateur hotooltaue GPV». Mémore de Magstère en Géne Electrue, Unersté M'hamed ougara oumerdès, lgére Morsl, N. Ould herchal,. Tlemçan and M. S. ouchert, «Reducng Harmonc Polluton n LowVoltage Electrcal Networks melted on an cte ondtoner usng a FeLeel Inerter NP Toology». Internatonal onference on utomaton and Mechatroncs IM 11 Oran lgera, No S. eauleu, «Etude et mse au ont d'un fltre actf d'harmonues en ue d'amélorer la ualté de l'almentaton électrue». Mémore résenté comme exgence artelle de la maîtrse en ngénere. Unersté du Québec à hcoutm. MI H. Djeghloud & H. enalla, «Harmoncs cancellaton usng SVPWM shunt acte ower flter». In The Internatonal Journal for omutaton n Electrcal and Electroncs Engneerng OMPEL, ol. 6, No. 1, , 7, Emerald Publshng Grou Lmted. 11. H. Djeghloud, «Fltrage ctf de Pussance». Thèse de Doctorat en Scence et en Electrotechnue. Unersté Mentour onstantne. 1 décembre H. kag, Y. Kanazawa and. Nabae, «Generalzed theory of the nstantaneous reacte ower n threehase crcuts». Proceedng 198 Internatonal ower electroncs conference. Tokyo, Jaan, PP , 198. bdelkader MORSLI Dr. bdelhalm TLEMÇNI Noureddne OULD HERHLI Laboratore de recherche en électrotechnue et automatue UYFM Médéa, lgére Prof. Mohamed Seghr OUHERIT Laboratore de commande des rocessus Ecole Natonale Polytechnue El Harrach, lger, lgére. Emal :

7 Volume 5, Number, MORSLI bdelkader est né en 197 à Médéa. Il a reçu le dlôme d'ngéneur d état en électrotechnue, de l'unersté Docteur Yaha FRES de Médéa, lgére, en 1. Le dlôme de Magster en Electronue de l'ecole Natonale Polytechnue (ENP) d'lger, lgére, en 1, l réare un doctorat en géne électrue de même école. Ses ntérêts de recherche sont dans le domane de l'électronue de ussance, les entraînements électrues, robuste et de contrôle nonlnéare et systèmes flous. TLEMÇNI bdelhalm est né en 1974 à Médéa. Il a reçu le dlôme d'ngéneur d état et le dlôme de Magstère en électronue de ussance de l'ecole Natonale Polytechnue (ENP) d'lger, l'lgére, en 1997 et 1999, resectement. Il a reçu le dlôme de doctorat en géne électrue de l ENP en 7. Deus, l a adé dans des ostes d'ensegnement et de recherche au Déartement de Géne Electrue, UYFM de Médéa, où l est actuellement rofesseur agrégé. Il est drecteur du Groue de recherche et de contrôle électronue de ussance. Ses ntérêts de recherche sont dans le domane de l'électronue de ussance, les entraînements électrues, commande robuste et nonlnéares et systèmes flous. OUHERIT Mohamed Seghr est né en 1954 à lger. Il a reçu le dlôme d'ngéneur d état en électrotechnue, le dlôme de Magster et le Doctorat d'etat (PhD) en géne électrue, de l'ecole Natonale Polytechnue (ENP) d'lger, en lgére, en 198, 1988 et 1995 resectement. rès sa graduaton, l rejont le Déartement de géne électrue de l'ecole Natonale Polytechnue. Il est un rofesseur, membre du Laboratore de contrôle de rocessus et ses ntérêts de recherche sont dans le domane des entraînements électrues et de contrôle de rocessus. OULD HERHLI Noureddne est né en 1974 à Médéa. Il a reçu le dlôme d'ngéneur en électrotechnue, en 1998 et le dlôme de Magster en Géne Electrue en 6 de l Unersté Docteur Yaha FRES de Médéa, en lgére. Il réare un doctorat en géne électrue à l'école Natonale Polytechnue (ENP) d'lger, en lgére. Ses ntérêts de recherche sont dans le domane des entraînements électrues et de contrôle de rocessus.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h.

1 Introduction. 2 Définitions des sources de tension et de courant : Cours. Date : A2 Analyser le système Conversion statique de l énergie. 2 h. A2 Analyser le système Converson statque de l énerge Date : Nom : Cours 2 h 1 Introducton Un ConVertsseur Statque d énerge (CVS) est un montage utlsant des nterrupteurs à semconducteurs permettant par

Plus en détail

Montage émetteur commun

Montage émetteur commun tour au menu ontage émetteur commun Polarsaton d un transstor. ôle de la polarsaton La polarsaton a pour rôle de placer le pont de fonctonnement du transstor dans une zone où ses caractérstques sont lnéares.

Plus en détail

Méthodologie version 1, juillet 2006

Méthodologie version 1, juillet 2006 Méthodologe verson, ullet 2006 Tendances Carbone résente chaque mos sx groues d ndcateurs :. Synthèse du mos 2. Clmat 3. Actvté économque. Energe 5. Envronnement nsttutonnel 6. Tableau de bord Ce document

Plus en détail

Exercices d Électrocinétique

Exercices d Électrocinétique ercces d Électrocnétque Intensté et densté de courant -1.1 Vtesse des porteurs de charges : On dssout une masse m = 20g de chlorure de sodum NaCl dans un bac électrolytque de longueur l = 20cm et de secton

Plus en détail

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique

Chapitre IV : Inductance propre, inductance mutuelle. Energie électromagnétique Spécale PSI - Cours "Electromagnétsme" 1 Inducton électromagnétque Chaptre IV : Inductance propre, nductance mutuelle. Energe électromagnétque Objectfs: Coecents d nductance propre L et mutuelle M Blan

Plus en détail

Remboursement d un emprunt par annuités constantes

Remboursement d un emprunt par annuités constantes Sére STG Journées de formaton Janver 2006 Remboursement d un emprunt par annutés constantes Le prncpe Utlsaton du tableur Un emprunteur s adresse à un prêteur pour obtenr une somme d argent (la dette)

Plus en détail

Mesure avec une règle

Mesure avec une règle Mesure avec une règle par Matheu ROUAUD Professeur de Scences Physques en prépa, Dplômé en Physque Théorque. Lycée Alan-Fourner 8000 Bourges ecrre@ncerttudes.fr RÉSUMÉ La mesure d'une grandeur par un système

Plus en détail

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS ONSEVAOIE NAIONAL DES AS E MEIES ELEONIQUE ANALOGIQUE PH / ELE 4 / DU GEII ere année ------------------------- ------------------------- Dder LE UYE / Perre POVEN Janer ABLE DES MAIEES APPELS D ELEOINEIQUE...5.

Plus en détail

Calculs des convertisseurs en l'electronique de Puissance

Calculs des convertisseurs en l'electronique de Puissance Calculs des conertsseurs en l'electronque de Pussance Projet : PROGRAMMAON ate : 14 arl Auteur : herry EQUEU. EQUEU 1, rue Jules Massenet 37 OURS el 47 5 93 64 herry EQUEU Jun [V37] Fcher : ESGN.OC Calculs

Plus en détail

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période)

Mathématiques Financières : l essentiel Les 10 formules incontournables (Fin de période) A-PDF OFFICE TO PDF DEMO: Purchase from www.a-pdf.com to remove the watermark Mathématques Facères : l essetel Les formules cotourables (F de érode) htt://www.ecogesam.ac-a-marselle.fr/esed/gesto/mathf/mathf.html#e5aels

Plus en détail

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE HAITRE 4 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE... 2 INTRODUTION... 22 RAELS... 22 alcul de la valeur ntale de la répone à un échelon... 22 alcul du gan tatque... 22

Plus en détail

Des familles de deux enfants

Des familles de deux enfants Des familles de deux enfants Claudine Schwartz, IREM de Grenoble Professeur, Université Joseh Fourier Les questions et sont osées dans le dernier numéro de «Pour la Science» (n 336, octobre 2005, article

Plus en détail

Séparation de Sources par lissage cepstral des masques binaires

Séparation de Sources par lissage cepstral des masques binaires Séparaton de Sources par lssage cepstral des masques bnares Ibrahm Mssaou 1 Zed Lachr 1, 2 (1) École natonale d ngéneurs de Tuns, ENIT, BP. 37 Le Belvedere, 1002 Tuns, Tunse (2) Insttut natonal des scences

Plus en détail

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2

Q x2 = 1 2. est dans l ensemble plus grand des rationnels Q. Continuons ainsi, l équation x 2 = 1 2 Exo7 Nombres complexes Vdéo parte. Les nombres complexes, défntons et opératons Vdéo parte. Racnes carrées, équaton du second degré Vdéo parte 3. Argument et trgonométre Vdéo parte 4. Nombres complexes

Plus en détail

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait

Editions ENI. Project 2010. Collection Référence Bureautique. Extrait Edtons ENI Project 2010 Collecton Référence Bureautque Extrat Défnton des tâches Défnton des tâches Project 2010 Sasr les tâches d'un projet Les tâches représentent le traval à accomplr pour attendre l'objectf

Plus en détail

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques).

L information sera transmise selon des signaux de nature et de fréquences différentes (sons, ultrasons, électromagnétiques, électriques). CHAINE DE TRANSMISSION Nous avons une information que nous voulons transmettre (signal, images, sons ). Nous avons besoin d une chaîne de transmission comosée de trois éléments rinciaux : 1. L émetteur

Plus en détail

Module : réponse d un système linéaire

Module : réponse d un système linéaire BSEL - Physique aliquée Module : réonse d un système linéaire Diaoramas () : diagrammes de Bode, réonse Résumé de cours - Caractérisation d un système hysique - Calcul de la réonse our une entrée donnée

Plus en détail

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage

Fiche n 7 : Vérification du débit et de la vitesse par la méthode de traçage Fche n 7 : Vérfcaton du débt et de la vtesse par la méthode de traçage 1. PRINCIPE La méthode de traçage permet de calculer le débt d un écoulement ndépendamment des mesurages de hauteur et de vtesse.

Plus en détail

CHAPITRE 1 : Distribution statistique à une dimension

CHAPITRE 1 : Distribution statistique à une dimension Chatre1 : Dstrbuton Statstque à une dmenson I.H.E.T de Sd Dhr CHAPITRE 1 : Dstrbuton statstque à une dmenson Secton 1 : Vocabulare élémentare de la statstque descrtve 1. Poulaton et ndvdu Dénton On aelle

Plus en détail

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes

EH SmartView. Identifiez vos risques et vos opportunités. www.eulerhermes.be. Pilotez votre assurance-crédit. Services en ligne Euler Hermes EH SmartVew Servces en lgne Euler Hermes Identfez vos rsques et vos opportuntés Plotez votre assurance-crédt www.eulerhermes.be Les avantages d EH SmartVew L expertse Euler Hermes présentée de manère clare

Plus en détail

Généralités sur les fonctions 1ES

Généralités sur les fonctions 1ES Généraltés sur les fonctons ES GENERALITES SUR LES FNCTINS I. RAPPELS a. Vocabulare Défnton Une foncton est un procédé qu permet d assocer à un nombre x appartenant à un ensemble D un nombre y n note :

Plus en détail

Chapitre 3 : Incertitudes CHAPITRE 3 INCERTITUDES. Lignes directrices 2006 du GIEC pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre 3.

Chapitre 3 : Incertitudes CHAPITRE 3 INCERTITUDES. Lignes directrices 2006 du GIEC pour les inventaires nationaux de gaz à effet de serre 3. Chaptre 3 : Incerttudes CHAPITRE 3 INCERTITUDES Lgnes drectrces 2006 du GIEC pour les nventares natonaux de gaz à effet de serre 3.1 Volume 1 : Orentatons générales et établssement des rapports Auteurs

Plus en détail

S2I 1. quartz circuit de commande. Figure 1. Engrenage

S2I 1. quartz circuit de commande. Figure 1. Engrenage TSI 4 heures Calculatrices autorisées 214 S2I 1 L essor de l électronique nomade s accomagne d un besoin accru de sources d énergies miniaturisées. Les contraintes imosées à ces objets nomades sont multiles

Plus en détail

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations

Contrats prévoyance des TNS : Clarifier les règles pour sécuriser les prestations Contrats prévoyance des TNS : Clarfer les règles pour sécurser les prestatons Résumé de notre proposton : A - Amélorer l nformaton des souscrpteurs B Prévor plus de souplesse dans l apprécaton des revenus

Plus en détail

TD 1. Statistiques à une variable.

TD 1. Statistiques à une variable. Danel Abécasss. Année unverstare 2010/2011 Prépa-L1 TD de bostatstques. Exercce 1. On consdère la sére suvante : TD 1. Statstques à une varable. 1. Calculer la moyenne et l écart type. 2. Calculer la médane

Plus en détail

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF

LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régime») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF 1 LE RÉGIME DE RETRAITE DU PERSONNEL CANADIEN DE LA CANADA-VIE (le «régme») INFORMATION IMPORTANTE CONCERNANT LE RECOURS COLLECTIF AVIS AUX RETRAITÉS ET AUX PARTICIPANTS AVEC DROITS ACQUIS DIFFÉRÉS Expédteurs

Plus en détail

Les jeunes économistes

Les jeunes économistes Chaptre1 : les ntérêts smples 1. défnton et calcul pratque : Défnton : Dans le cas de l ntérêt smple, le captal reste nvarable pendant toute la durée du prêt. L emprunteur dot verser, à la fn de chaque

Plus en détail

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES

MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES MÉTHODES DE SONDAGES UTILISÉES DANS LES PROGRAMMES D ÉVALUATIONS DES ÉLÈVES Émle Garca, Maron Le Cam et Therry Rocher MENESR-DEPP, bureau de l évaluaton des élèves Cet artcle porte sur les méthodes de

Plus en détail

Grandeur physique, chiffres significatifs

Grandeur physique, chiffres significatifs Grandeur physque, chffres sgnfcatfs I) Donner le résultat d une mesure en correspondance avec l nstrument utlsé : S avec un nstrument, ren n est ndqué sur l ncerttude absolue X d une mesure X, on consdère

Plus en détail

METHODE AUTOMATIQUE POUR CORRIGER LA VARIATION LINGUISTIQUE LORS DE L INTERROGATION DE DOCUMENTS XML DE STRUCTURES HETEROGENES

METHODE AUTOMATIQUE POUR CORRIGER LA VARIATION LINGUISTIQUE LORS DE L INTERROGATION DE DOCUMENTS XML DE STRUCTURES HETEROGENES METHODE AUTOMATIQUE POUR CORRIGER LA VARIATION LINGUISTIQUE LORS DE L INTERROGATION DE DOCUMENTS XML DE STRUCTURES HETEROGENES Ourda Boudghaghen(*),Mohand Boughanem(**) yugo_doudou@yahoo.fr, bougha@rt.fr

Plus en détail

Stéganographie Adaptative par Oracle (ASO)

Stéganographie Adaptative par Oracle (ASO) Stéganographe Adaptatve par Oracle ASO Sarra Kouder, Marc Chaumont, Wllam Puech To cte ths verson: Sarra Kouder, Marc Chaumont, Wllam Puech. Stéganographe Adaptatve par Oracle ASO. CORESA 12: COmpresson

Plus en détail

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques

Système solaire combiné Estimation des besoins énergétiques Revue des Energes Renouvelables ICRESD-07 Tlemcen (007) 109 114 Système solare combné Estmaton des besons énergétques R. Kharch 1, B. Benyoucef et M. Belhamel 1 1 Centre de Développement des Energes Renouvelables

Plus en détail

TP : Outils de simulation. March 13, 2015

TP : Outils de simulation. March 13, 2015 TP : Outils de simulation March 13, 2015 Chater 1 Initialisation Scilab Calculatrice matricielle Exercice 1. Système Unix Créer sous Unix un réertoire de travail outil_simulation dans votre home réertoire.

Plus en détail

Performances de la classification par les Séparateurs à Vaste Marge (SVM): application au diagnostic vibratoire automatisé

Performances de la classification par les Séparateurs à Vaste Marge (SVM): application au diagnostic vibratoire automatisé 4th Internatonal Conference on Coputer Integrated Manufacturng CIP 2007 03-04 Noveber 2007 Perforances de la classfcaton par les Séparateurs à Vaste Marge (SVM): applcaton au dagnostc vbratore autoatsé

Plus en détail

STATISTIQUE AVEC EXCEL

STATISTIQUE AVEC EXCEL STATISTIQUE AVEC EXCEL Excel offre d nnombrables possbltés de recuellr des données statstques, de les classer, de les analyser et de les représenter graphquement. Ce sont prncpalement les tros éléments

Plus en détail

Professionnel de santé équipé de Médiclick!

Professionnel de santé équipé de Médiclick! Professonnel de santé équpé de Médclck! Dosser Médcal Partagé en Aqutane Ce gude vous présente les prncpales fonctonnaltés réservées aux professonnels de santé membres du réseau AquDMP. Sommare Connexon

Plus en détail

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks

Plan. Gestion des stocks. Les opérations de gestions des stocks. Les opérations de gestions des stocks Plan Geston des stocks Abdellah El Fallah Ensa de Tétouan 2011 Les opératons de gestons des stocks Les coûts assocés à la geston des stocks Le rôle des stocks Modèle de la quantté économque Geston calendare

Plus en détail

Analyse des Performances et Modélisation d un Serveur Web

Analyse des Performances et Modélisation d un Serveur Web SETIT 2009 5 th Internatonal Conference: Scences of Electronc, Technologes of Informaton and Telecommuncatons March 22-26, 2009 TUNISIA Analyse des Performances et Modélsaton d un Serveur Web Fontane RAFAMANTANANTSOA*,

Plus en détail

Un modèle de composition automatique et distribuée de services web par planification

Un modèle de composition automatique et distribuée de services web par planification Un modèle de comosition automatique et distribuée de services web ar lanification Damien Pellier * Humbert Fiorino ** * Centre de Recherche en Informatique de Paris 5 Université Paris Descartes 45, rue

Plus en détail

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire

Assurance maladie et aléa de moralité ex-ante : L incidence de l hétérogénéité de la perte sanitaire Assurance malade et aléa de moralté ex-ante : L ncdence de l hétérogénété de la perte santare Davd Alary 1 et Franck Ben 2 Cet artcle examne l ncdence de l hétérogénété de la perte santare sur les contrats

Plus en détail

hal-00409942, version 1-14 Aug 2009

hal-00409942, version 1-14 Aug 2009 Manuscrt auteur, publé dans "MOSIM' 008, Pars : France (008)" 7 e Conférence Francophone de MOdélsaton et SIMulaton - MOSIM 08 - du mars au avrl 008 - Pars - France «Modélsaton, Optmsaton et Smulaton des

Plus en détail

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules

Chapitre 1.5a Le champ électrique généré par plusieurs particules hapte.5a Le chap électque généé pa pluseus patcules Le chap électque généé pa pluseus chages fxes Le odule de chap électque d une chage ponctuelle est adal, popotonnel à la chage électque et neseent popotonnel

Plus en détail

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social

Dirigeant de SAS : Laisser le choix du statut social Drgeant de SAS : Lasser le chox du statut socal Résumé de notre proposton : Ouvrr le chox du statut socal du drgeant de SAS avec 2 solutons possbles : apprécer la stuaton socale des drgeants de SAS comme

Plus en détail

Interface OneNote 2013

Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Interface OneNote 2013 Offce 2013 - Fonctons avancées Lancer OneNote 2013 À partr de l'nterface Wndows 8, utlsez une des méthodes suvantes : - Clquez sur la vgnette OneNote 2013

Plus en détail

Corrections adiabatiques et nonadiabatiques dans les systèmes diatomiques par calculs ab-initio

Corrections adiabatiques et nonadiabatiques dans les systèmes diatomiques par calculs ab-initio Correctons adabatques et nonadabatques dans les systèmes datomques par calculs ab-nto Compte rendu du traval réalsé dans le cadre d un stage de quatre mos au sen du Groupe de Spectroscope Moléculare et

Plus en détail

Accès optiques : la nouvelle montée en débit

Accès optiques : la nouvelle montée en débit Internet FTR&D Dossier du mois d'octobre 2005 Accès otiques : la nouvelle montée en débit Dans le domaine du haut débit, les accès en France sont our le moment très majoritairement basés sur les technologies

Plus en détail

Comparative performance for isolated points detection operators: application on surface defects extraction

Comparative performance for isolated points detection operators: application on surface defects extraction Comparatve performance for solate ponts etecton operators: applcaton on surface efects extracton R. Seuln, G. Delcrox, F. Merenne Laboratore Le2-12, Rue e la Fonere - 71200 Le Creusot - FRANCE e-mal: ralph.seuln@utlecreusot.u-bourgogne.fr

Plus en détail

INTRODUCTION. Jean-Pierre MAGNAN Chef de la section des ouvrages en terre Département des sols et fondations Laboratoire central

INTRODUCTION. Jean-Pierre MAGNAN Chef de la section des ouvrages en terre Département des sols et fondations Laboratoire central Etude numérque de la consoldaton undmensonnelle en tenant compte des varatons de la perméablté et de la compressblté du sol, du fluage et de la non-saturaton Jean-Perre MAGNAN Chef de la secton des ouvrages

Plus en détail

ÉLÉMENTS DE THÉORIE DE L INFORMATION POUR LES COMMUNICATIONS.

ÉLÉMENTS DE THÉORIE DE L INFORMATION POUR LES COMMUNICATIONS. ÉLÉMETS DE THÉORIE DE L IFORMATIO POUR LES COMMUICATIOS. L a théore de l nformaton est une dscplne qu s appue non seulement sur les (télé-) communcatons, mas auss sur l nformatque, la statstque, la physque

Plus en détail

Compression scalable d'images vidéo par ondelettes 2D+t

Compression scalable d'images vidéo par ondelettes 2D+t Comression scalable d'images vidéo ar ondelettes 2D+t Madji Samia, Serir Amina et Ouanane Abdelhak Université des Sciences et de la Technologie Houari Boumediene, Laboratoire de traitement d images et

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sciences@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le frut d'un long traval approuvé par le jury de soutenance et ms à dsposton de l'ensemble de la communauté unverstare élarge. Il est soums à la proprété ntellectuelle de

Plus en détail

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe

Les prix quotidiens de clôture des échanges de quotas EUA et de crédits CER sont fournis par ICE Futures Europe Méthodologe CDC Clmat Recherche puble chaque mos, en collaboraton avec Clmpact Metnext, Tendances Carbone, le bulletn mensuel d nformaton sur le marché européen du carbone (EU ETS). L obectf de cette publcaton

Plus en détail

Réseau RRFR pour la surveillance dynamique : application en e-maintenance.

Réseau RRFR pour la surveillance dynamique : application en e-maintenance. Réseau RRFR pour la survellance dynamue : applcaton en e-mantenance. RYAD ZEMOURI, DANIEL RACOCEANU, NOUREDDINE ZERHOUNI Laboratore Unverstare de Recherche en Producton Automatsée (LURPA) 6, avenue du

Plus en détail

THESE. Khalid LEKOUCH

THESE. Khalid LEKOUCH N d ordre : /2012 THESE Présentée à la FACULTE DES SCIENCES D AGADIR En vue de l obtenton du GRADE DE DOCTEUR EN PHYSIQUE (Spécalté : Energétque, Thermque et Métrologe) Par Khald LEKOUCH MODELISATION ET

Plus en détail

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation

Integral T 3 Compact. raccordé aux installations Integral 5. Notice d utilisation Integral T 3 Compact raccordé aux nstallatons Integral 5 Notce d utlsaton Remarques mportantes Remarques mportantes A quelle nstallaton pouvez-vous connecter votre téléphone Ce téléphone est conçu unquement

Plus en détail

INTERNET. Initiation à

INTERNET. Initiation à Intaton à INTERNET Surfez sur Internet Envoyez des messages Téléchargez Dscutez avec Skype Découvrez Facebook Regardez des vdéos Protégez votre ordnateur Myram GRIS Table des matères Internet Introducton

Plus en détail

LA CERTIFICATION DES ARMATURES

LA CERTIFICATION DES ARMATURES LA CERTIFICATION DES ARMATURES NF - Aciers our béton armé NF - Armatures AFCAB - Disositifs de raboutage ou d ancrage des armatures du béton AFCAB - Pose des armatures du béton LE CYCLE DES ARMATURES :

Plus en détail

NFE107 Urbanisation et architecture des systèmes d information. Juin 2009. «La virtualisation» CNAM Lille. Auditeur BAULE.L 1

NFE107 Urbanisation et architecture des systèmes d information. Juin 2009. «La virtualisation» CNAM Lille. Auditeur BAULE.L 1 Juin 2009 NFE107 Urbanisation et architecture des systèmes d information CNAM Lille «La virtualisation» Auditeur BAULE.L 1 Plan INTRODUCTION I. PRINCIPES DE LA VIRTUALISATION II. DIFFÉRENTES TECHNIQUES

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE. MEMOIRE Présentée à

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE. MEMOIRE Présentée à REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE MEMOIRE Présentée à L Unversté de Batna Faculté des Scences Département de Physque

Plus en détail

Surveillance temps-réel des systèmes Homme-Machine. Application à l assistance à la conduite automobile

Surveillance temps-réel des systèmes Homme-Machine. Application à l assistance à la conduite automobile Survellance temps-réel des systèmes Homme-Machne. Applcaton à l assstance à la condute automoble Mguel Gonzalez-Mendoza To cte ths verson: Mguel Gonzalez-Mendoza. Survellance temps-réel des systèmes Homme-Machne.

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement supérieur et de La Recherche Scientifique. Polycopie:

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Enseignement supérieur et de La Recherche Scientifique. Polycopie: Réublque Algérenne Déocraque e Poulare Mnsère de l Ensegneen suéreur e de a Recherche Scenfque Unversé : Hassba BENBOUAI de CHEF Faculé : Scences Déareen : Physque Doane : ST-SM Polycoe: Vbraons e Ondes

Plus en détail

Calcul de tableaux d amortissement

Calcul de tableaux d amortissement Calcul de tableaux d amortssement 1 Tableau d amortssement Un emprunt est caractérsé par : une somme empruntée notée ; un taux annuel, en %, noté ; une pérodcté qu correspond à la fréquence de remboursement,

Plus en détail

Pro2030 GUIDE D UTILISATION. Français

Pro2030 GUIDE D UTILISATION. Français Pro2030 GUIDE D UTILISATION Franças Contents Garante... Introducton... 1 Artcle nº 605056 Rév C Schéma nº A605056 Novembre 2010 2010 YSI Incorporated. Le logo YSI est une marque déposée de YSI Incorporated.

Plus en détail

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1

Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Chafa Azzedine - Faculté de Physique U.S.T.H.B 1 Définition: La cinématique est une branche de la mécanique qui étudie les mouements des corps dans l espace en fonction du temps indépendamment des causes

Plus en détail

I. Présentation générale des méthodes d estimation des projets de type «unité industrielle»

I. Présentation générale des méthodes d estimation des projets de type «unité industrielle» Evaluaton des projets et estmaton des coûts Le budget d un projet est un élément mportant dans l étude d un projet pusque les résultats économques auront un mpact sur la réalsaton ou non et sur la concepton

Plus en détail

prix par consommateur identiques différents prix par identiques classique 3 unité différents 2 1

prix par consommateur identiques différents prix par identiques classique 3 unité différents 2 1 3- LE MONOOLE DISCRIMINANT Le monoole eut vendre ertaines unités de roduit à des rix différents. On arle de disrimination ar les rix. Selon une terminologie due à igou (The Eonomis of Welfare, 1920), on

Plus en détail

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES

BTS GPN 2EME ANNEE-MATHEMATIQUES-MATHS FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES MATHEMATIQUES FINANCIERES I. Concepts généraux. Le référentel précse : Cette parte du module M4 «Acquérr des outls mathématques de base nécessares à l'analyse de données économques» est en relaton avec

Plus en détail

APPROXIMATION PAR RÉSEAUX À FONCTIONS RADIALES DE BASE APPLICATION À LA DÉTERMINATION DU PRIX D ACHAT D UNE

APPROXIMATION PAR RÉSEAUX À FONCTIONS RADIALES DE BASE APPLICATION À LA DÉTERMINATION DU PRIX D ACHAT D UNE APPROXIMATION PAR RÉSEAUX À FONCTIONS RADIALES DE BASE APPLICATION À LA DÉTERMINATION DU PRIX D ACHAT D UNE OPTION. A. Lendasse, J. Lee 2, E. de Bodt 3, V. Wertz, M. Verleysen 2 Unversté catholque de Louvan,

Plus en détail

COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION

COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION COMPARAISON DE MÉTHODES POUR LA CORRECTION DE LA NON-RÉPONSE TOTALE : MÉTHODE DES SCORES ET SEGMENTATION Émle Dequdt, Benoît Busson 2 & Ncolas Sgler 3 Insee, Drecton régonale des Pays de la Lore, Servce

Plus en détail

dénombrement, loi binomiale

dénombrement, loi binomiale dénombrement, loi binomiale Table des matières I) Introduction au dénombrement 1 1. Problème ouvert....................................... 2 2. Jeux et dénombrements...................................

Plus en détail

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008 THÈSE En vue de l'obtenton du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délvré par l'unversté Toulouse III - Paul Sabater Spécalté : Informatque Présentée et soutenue par Meva DODO Le 06 novembre 2008 Ttre

Plus en détail

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33

Terminal numérique TM 13 raccordé aux installations Integral 33 Termnal numérque TM 13 raccordé aux nstallatons Integral 33 Notce d utlsaton Vous garderez une longueur d avance. Famlarsez--vous avec votre téléphone Remarques mportantes Chaptres à lre en prorté -- Vue

Plus en détail

Découvrez les bâtiments* modulaires démontables

Découvrez les bâtiments* modulaires démontables Découvrez les bâtiments* modulaires démontables w Industrie w Distribution * le terme «bâtiment» est utilisé our la bonne comréhension de l activité de Locabri. Il s agit de structures modulaires démontables

Plus en détail

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot

Sciences Industrielles Précision des systèmes asservis Papanicola Robert Lycée Jacques Amyot Scence Indutrelle Précon de ytème erv Pncol Robert Lycée Jcque Amyot I - PRECISION DES SYSTEMES ASSERVIS A. Poton du roblème 1. Préentton On vu que le rôle d un ytème erv et de fre uvre à l orte (t) une

Plus en détail

Vous êtes un prestataire touristique dans les Monts de Guéret? L Office de Tourisme du Grand Guéret peut vous accompagner!

Vous êtes un prestataire touristique dans les Monts de Guéret? L Office de Tourisme du Grand Guéret peut vous accompagner! Le guide 2015 e u q i t s i r u o t e r i du artena Vous êtes un restataire touristique dans les Monts de Guéret? L Office de Tourisme du Grand Guéret eut vous accomagner! Qui sommes nous? 2 Edito Nouveau

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

Evaluation de performances d'ethernet commuté pour des applications temps réel

Evaluation de performances d'ethernet commuté pour des applications temps réel Evaluaton de performances d'ethernet commuté pour des applcatons temps réel Ans Koubâa, Ye-Qong Song LORIA-INRIA-INPL, Avenue de la Forêt de Haye - 5456 Vandoeuvre - France Emal : akoubaa@lorafr, song@lorafr

Plus en détail

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES

GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES GUIDE D ÉLABORATION D UN PLAN D INTERVENTION POUR LE RENOUVELLEMENT DES CONDUITES D EAU POTABLE, D ÉGOUTS ET DES CHAUSSÉES Gude destné au mleu muncpal québécos NOVEMBRE 2013 Coordnaton : Martn Cormer,

Plus en détail

Paquets. Paquets nationaux 1. Paquets internationaux 11

Paquets. Paquets nationaux 1. Paquets internationaux 11 Paquets Paquets natonaux 1 Paquets nternatonaux 11 Paquets natonaux Servces & optons 1 Créaton 3 1. Dmensons, pods & épasseurs 3 2. Présentaton des paquets 4 2.1. Face avant du paquet 4 2.2. Comment obtenr

Plus en détail

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE

LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE LE PRINCIPE DU RAISONNEMENT PAR RÉCURRENCE. Exemple troductf (Les élèves qu coasset déà be le prcpe peuvet sauter ce paragraphe) Cosdéros la sute (u ), défe pour tout, par : u u u 0 0 Cette sute est défe

Plus en détail

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau

GEA I Mathématiques nancières Poly. de révision. Lionel Darondeau GEA I Mathématques nancères Poly de révson Lonel Darondeau Intérêts smples et composés Voc la lste des exercces à révser, corrgés en cours : Exercce 2 Exercce 3 Exercce 5 Exercce 6 Exercce 7 Exercce 8

Plus en détail

La Recherche du Point Optimum de Fonctionnement d un Générateur Photovoltaïque en Utilisant les Réseaux NEURO-FLOUS

La Recherche du Point Optimum de Fonctionnement d un Générateur Photovoltaïque en Utilisant les Réseaux NEURO-FLOUS Rev. Energ. Ren. : Chemss 2000 39-44 La Recherche du Point Optimum de Fonctionnement d un Générateur Photovoltaïque en Utilisant les Réseaux NEURO-FLOUS D.K. Mohamed, A. Midoun et F. Safia Département

Plus en détail

Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.

Clemenceau. Régime sinusoïdal forcé. Impédances Lois fondamentales - Puissance. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O. ycé Clnca PCS - Physq ycé Clnca PCS (O.Granr) ég snsoïdal forcé pédancs os fondantals - Pssanc ycé Clnca PCS - Physq ntérêt ds corants snsoïdax : Expl d tnsons snsoïdals : tnson d sctr (50 H 0 V) s lgns

Plus en détail

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Elayeb Bilel Le 26 juin 2009

En vue de l'obtention du. Présentée et soutenue par Elayeb Bilel Le 26 juin 2009 THÈSE En vue de l'obtenton du DOCTORAT DE L UNIVERSITÉ DE TOULOUSE Délvré par Insttut Natonal Polytechnque de Toulouse (INPT) Dscplne ou spécalté : Informatque Présentée et soutenue par Elayeb Blel Le

Plus en détail

TECHNIQUES DE COMMANDE PREDICTIVE ET FLOUE POUR LES SYSTEMES D ELECTRONIQUE DE PUISSANCE: APPLICATION AUX REDRESSEURS A MLI

TECHNIQUES DE COMMANDE PREDICTIVE ET FLOUE POUR LES SYSTEMES D ELECTRONIQUE DE PUISSANCE: APPLICATION AUX REDRESSEURS A MLI وزارة التعليم العالي و البحث العلمي MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE جامعة فرحات عباس سطيف UNIVERSITE FERHAT ABBAS - SETIF UFAS (ALGERIE) THESE DE DOCTORAT EN SCIENCES

Plus en détail

Procès - Verbal du Conseil Municipal Du lundi 15 décembre 2014

Procès - Verbal du Conseil Municipal Du lundi 15 décembre 2014 Procès - Verbal du Conseil Municial Du lundi 15 décembre 2014 Nombre de membres comosant le Conseil Municial : 15 Nombre de membres en exercice : 15 Nombre de Conseillers résents : 14 Nombre de Conseillers

Plus en détail

Le Prêt Efficience Fioul

Le Prêt Efficience Fioul Le Prêt Effcence Foul EMPRUNTEUR M. Mme CO-EMPRUNTEUR M. Mlle Mme Mlle (CONJOINT, PACSÉ, CONCUBIN ) Départ. de nass. Nature de la pèce d dentté : Natonalté : CNI Passeport Ttre de séjour N : Salaré Stuaton

Plus en détail

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE?

CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? CREATION DE VALEUR EN ASSURANCE NON VIE : COMMENT FRANCHIR UNE NOUVELLE ETAPE? Boulanger Frédérc Avanssur, Groupe AXA 163-167, Avenue Georges Clémenceau 92742 Nanterre Cedex France Tel: +33 1 46 14 43

Plus en détail

.NET remoting. Plan. Principes de.net Remoting

.NET remoting. Plan. Principes de.net Remoting Plan.NET remoting Clémentine Nebut LIRMM / Université de Montellier 2 de.net Remoting côté serveur côté client.net Remoting en ratique Les canaux de communication L'activation L'invocation Les aramètres

Plus en détail

Mots-clés : Système multicapteurs, Réseau local, Réseaux de neurones, Supervision, Domotique. xigences système d'une nouvelle

Mots-clés : Système multicapteurs, Réseau local, Réseaux de neurones, Supervision, Domotique. xigences système d'une nouvelle Mots-clés : xgences système d'une nouvelle fonctonnalté dans l'habtat ndvduel : cas de la survellance Système multcapteurs, Réseau local, Réseaux de neurones, Supervson, Domotque. des personnes âgées et

Plus en détail

GENESIS - Generalized System for Imputation Simulations (Système généralisé pour simuler l imputation)

GENESIS - Generalized System for Imputation Simulations (Système généralisé pour simuler l imputation) GENESS - Generalzed System for mputaton Smulatons (Système généralsé pour smuler l mputaton) GENESS est un système qu permet d exécuter des smulatons en présence d mputaton. L utlsateur fournt un ensemble

Plus en détail

Page 5 TABLE DES MATIÈRES

Page 5 TABLE DES MATIÈRES Page 5 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE I LES POURCENTAGES 1. LES OBJECTIFS 12 2. LES DÉFINITIONS 14 1. La varaton absolue d'une grandeur 2. La varaton moyenne d'une grandeur (par unté de temps) 3. Le coeffcent

Plus en détail

Bois. P.21 Bois-béton à Paris. Carrefour du Bois. Saturateurs. Usinage fenêtres. Bardages P.25 P.34 P.31 P.37. La revue de l activité Bois en France

Bois. P.21 Bois-béton à Paris. Carrefour du Bois. Saturateurs. Usinage fenêtres. Bardages P.25 P.34 P.31 P.37. La revue de l activité Bois en France CMP Bois n 19-12 avril - mai 2010 P.25 Carrefour du Bois P.34 cm La revue de l activité Bois en France Bois Saturateurs P.31 Usinage fenêtres P.37 Bardages Tout our l usinage du bois massif. Tout d un

Plus en détail

Santé et hygiène bucco-dentaire des salariés de la RATP

Santé et hygiène bucco-dentaire des salariés de la RATP Santé et hygiène bucco-dentaire des salariés de la RATP Percetion des salariés et examen clinique du raticien Période 2006-2009 14 juin 2012 Dominique MANE-VALETTE, Docteur en Chirurgie dentaire dominique.mane-valette@rat.fr

Plus en détail

DIVERSIFICATION DES ACTIVITES ET PRIVATISATION DES ENTREPRISES DE CHEMIN DE FER : ENSEIGNEMENTS DES EXEMPLES JAPONAIS

DIVERSIFICATION DES ACTIVITES ET PRIVATISATION DES ENTREPRISES DE CHEMIN DE FER : ENSEIGNEMENTS DES EXEMPLES JAPONAIS Ecole Nationale des Ponts et Chaussées Laboratoire Paris-Jourdan Sciences Economiques DIVERSIFICATION DES ACTIVITES ET PRIVATISATION DES ENTREPRISES DE CHEMIN DE FER : ENSEIGNEMENTS DES EXEMPLES JAPONAIS

Plus en détail

Ecole Polytechnique de Montréal C.P. 6079, succ. Centre-ville Montréal (QC), Canada H3C3A7 lucas.greze@polymtl.ca robert.pellerin@polymtl.

Ecole Polytechnique de Montréal C.P. 6079, succ. Centre-ville Montréal (QC), Canada H3C3A7 lucas.greze@polymtl.ca robert.pellerin@polymtl. CIGI 2011 Processus d accélératon de proets sous contrantes de ressources avec odes de chevaucheent LUCAS GREZE 1, ROBERT PELLERIN 1, PATRICE LECLAIRE 2 1 CHAIRE DE RECHERCHE JARISLOWSKY/SNC-LAVALIN EN

Plus en détail

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria.

Calculer le coût amorti d une obligation sur chaque exercice et présenter les écritures dans les comptes individuels de la société Plumeria. 1 CAS nédt d applcaton sur les normes IAS/IFRS Coût amort sur oblgatons à taux varable ou révsable La socété Plumera présente ses comptes annuels dans le référentel IFRS. Elle détent dans son portefeulle

Plus en détail

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE

ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE - 1 - ACTE DE PRÊT HYPOTHÉCAIRE 5453F QC FR-2010/01 Taux fxe Le. Devant M e, notare soussgné pour la provnce de Québec, exerçant à. ONT COMPARU : ET : (C-après parfos appelé dans le présent Acte l «emprunteur»

Plus en détail

Les méthodes numériques de la dynamique moléculaire

Les méthodes numériques de la dynamique moléculaire Les méthodes numérques de la dynamque moléculare Chrstophe Chpot Equpe de chme et & bochme théorques, Unté Mxte de Recherche CNRS/UHP 7565, Insttut Nancéen de Chme Moléculare, Unversté Henr Poncaré, B.P.

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS

AVERTISSEMENT. Contact SCD INPL: mailto:scdinpl@inpl-nancy.fr LIENS AVERTISSEMENT Ce document est le frut d un long traval approuvé par le jury de soutenance et ms à dsposton de l ensemble de la communauté unverstare élarge. Il est soums à la proprété ntellectuelle de

Plus en détail