PenSIonS extralegales

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PenSIonS extralegales"

Transcription

1 PenSIonS extralegales Nos tuyaux pour une meilleure retraite Version mise à jour - Mai 2013 PENSION EXTRALEGALE 2013.indd 1 15/05/13 06:54

2 Introduction La Commission Vie de FEPRABEL a mis à votre disposition, en 2010, un «Dossier Pension» traitant des pensions extralégales. Suite aux différentes réformes fiscales de 2012 et de 2013, nous avons pensé que vous aimeriez disposer d une version actualisée de ce dossier. Notre objectif, une fois de plus, est de vous aider à conseiller vos prospects et clients de la meilleure manière. Pour ce faire, nous vous proposons d analyser les différentes possibilités qui leur sont offertes en vue de se constituer une pension extralégale, complément indispensable à la pension légale. En effet, comme vous pourrez le constater ci-après, le système belge des pensions légales risque fort d apporter aux pensionnés quelques mauvaises surprises! La Commission Vie ************************ Sommaire La pension légale en quelques chiffres p.3 Notre objectif p.4 Informations complémentaires p.5 L épargne du 3 ème Pilier - L épargne-pension p.6 L épargne du 3 ème Pilier - L épargne à long terme p.8 L épargne du 2 ème Pilier - La pension libre complémentaire pour indépendant p.10 L épargne du 2 ème Pilier - La pension libre complémentaire sociale pour indépendant p.11 L épargne du 2 ème Pilier - L engagement individuel de pension p.12 L épargne du 2 ème Pilier - L assurance de groupe p.13 Tableaux récapitulatifs p.14 Stratégie optimale p.15 Fiches techniques p.17 Pensions extralégales - p. 2

3 La pension légale en quelques chiffres Avec 64,1%, le degré de remplacement (rapport entre la pension légale et les revenus nets pendant toute la carrière) est inférieur à la moyenne des pays de l OCDE mais reste supérieur à certains de nos voisins comme l Allemagne (57,9%) et la France (60,8%). Le tableau ci-après précise par ailleurs qu en Belgique ce degré de remplacement est d autant plus faible que les revenus sont élevés. En Belgique, 67,39% des pensionnés disposent de moins de 1250 /mois. Le tableau ci-après vous en donne les détails et concerne près de pensionnés! Le site permet de calculer sa future pension. Montants mensuels % - de , > 1 249,99 42, > 2 249,99 31, > 3 124,99 0,74 + de ,25 TOTAL 100 Source : Office national des pensions - Statistique annuelle 2012 Sachant que le prix moyen d une maison de retraite s élève à /mois, nous pouvons nous poser de sérieuses questions quant à la possibilité, pour les personnes arrivant à la pension, de maintenir leur niveau de vie actuel! Pays Revenus faibles Revenus moyens Revenus élevés Belgique 81,8% 64,1% 52% Pays-Bas 104,5% 99,8% 96,4% France 69,8% 60,8% 53,5% Allemagne 55,6% 57,9% 57,2% OCDE 82,8% 68,8% 63,4% Source : rapport OCDE 2011 Bien entendu, il y a aussi de grandes différences selon le sexe et selon le régime de pension auquel les pensionnés appartiennent. Pensions moyennes en Belgique Hommes Femmes Fonctionnaires Salariés Indépendants Source : Office national des pensions - Statistique annuelle 2012 Pensions extralégales - p. 3

4 Sachant que le seuil de pauvreté s élève à 860 / mois, vous pouvez clairement constater que certaines catégories de pensionnés sont, parfois largement, en deçà de ce seuil! Plus que jamais, il faudra que chaque citoyen belge prépare lui-même sa pension s il veut maintenir son niveau de vie au moment de la retraite. Heureusement, il existe plusieurs possibilités pour compléter sa pension légale! En effet, le système belge des pensions est basé sur trois piliers : la pension légale, la pension complémentaire constituée au niveau professionnel et la pension complémentaire individuelle constituée par des formules d épargne et d assurance fiscalement encouragées. Épargne pension Épargne à long terme 3 ème PILIER Pension complémentaire individuelle Système de capitalisation SALARIE Assurance de groupe Engagement individuel de pension 2 ème PILIER INDEPENDANT PLCI et PLCI sociale Engagement individuel de pension Pension complémentaire liée au travail entreprises/secteurs/indépendants Système de capitalisation 1 er PILIER PENSIONS LÉGALES 3 Régimes : salariés, indépendants, fonctionnaires Système de répartition 5 ************************ notre objectif Il est important, avant d aller plus loin dans cette analyse, de comprendre que notre objectif n est pas de comparer les produits des compagnies d assurance mais bien de vous aider à mettre en avant la ou les meilleure(s) solution(s) lorsque vous serez amené à conseiller vos clients qui souhaitent se constituer une pension extralégale. Pour ce faire, nous examinerons l ensemble des solutions offertes (Epargne-pension, PLCI, Assurance de groupe, EIP, ) et nous vous proposerons de dégager celles qui sont les plus intéressantes en terme de résultat final tenant compte des différents régimes fiscaux et sociaux applicables tant à la prime versée qu au capital à l échéance. L objectif étant, bien entendu, de dégager une stratégie optimale ou une voie à suivre qu il vous appartiendra de poursuivre dans le cadre de votre relation privilégiée avec votre client. Bien sûr une fois la voie bien définie, il vous faudra comparer les produits offerts sur le marché. Pensions extralégales - p. 4

5 Informations complémentaires LA RÈGLE DES 80%? Situation fiscale de base Nous examinerons avec vous les possibilités offertes, en matière de pension extralégale via l assurance-vie, à un couple (marié ou cohabitant légal) dont les conjoints sont âgés de 35 ans (date de naissance 01/01/1978) ayant 2 enfants à charge. Afin de pouvoir analyser un maximum de situations en vue de constituer une pension complémentaire, nous avons opté pour 2 situations professionnelles différentes à savoir : Monsieur est indépendant en société. Sa rémunération brute s élève à (y compris les cotisations sociales prises en charge par la société). Les frais professionnels sont forfaitaires. Madame est salariée. Son salaire brut s élève à Les frais professionnels sont forfaitaires. Les pensions extralégales du 2ème pilier constituées par une entreprise sont soumises à la limite des 80% (art. 59 et 195 C.I.R. et art A.R./C.I.R.). Cette règle prévoit que les primes versées pour la constitution d une pension complémentaire ne sont déductibles que si les pensions légales et extralégale(s) réunies, exprimées en rente et pour une carrière complète, ne dépassent pas 80% de la dernière rémunération brute annuelle normale. Le résultat de cette opération (un montant exprimé en rente) doit être converti en un capital au moyen de coefficients de conversion rente/capital selon la formule suivante : où : PE (CAPITAL) < ou = {{ (80% S-PL) x N/D} PE (RENTE) autres} x COEF PE (capital) = pension extralégale, exprimée en capital S = (dernière) rémunération brute annuelle normale PL = pension légale de retraite N = Nombre d années de service prestées et encore à prester D = durée normale d activité professionnelle (normalement 40 ans) N/D = fraction de carrière PE = (RENTE) autres = autres pensions extralégales, exprimées en rente annuelle COEF = coefficient de conversion de rente en capital HYPOTHÈSE DE BASE Budget disponible : brut/an Produit : universal life-branche 21 Participation bénéficiaire : 1% Durée de paiement des primes : 30 ans Age à la souscription : 35 ans Taux d intérêt garanti : 2,35% Age au terme : 65 ans Logiciel de calcul : X-plore Solutions Logiciel développé par Vereycken&Vereycken Pensions extralégales - p. 5

6 L épargne du 3 ème Pilier L épargne-pension Principe de base : Pour Monsieur : il s attribue un complément de rémunération de brut et affecte le montant net perçu à la conclusion d une assurance vie individuelle dont il déduit les primes dans le cadre de «L épargne-pension». Pour Madame : elle bénéficie d un complément de salaire de brut et affecte le montant net perçu à la conclusion d une assurance vie individuelle dont elle déduit les primes dans le cadre de «L épargne-pension». régime fiscal applicable à la prime annuelle versée 1. Quelles sont les caractéristiques et/ou limites fiscales? - Voir Fiche technique «Épargne-pension» - p Quelle prime annuelle peuvent-ils verser sur base d un revenu majoré de 1 000? - Voir tableaux ci-après. Pour Monsieur : Augmentation brute de rémunération les cotisations sociales - 228,04 - les charges fiscales (IPP, ) - 363,22 = montant disponible à investir dans l Épargne-pension : 408,74 - Avantage fiscal : 408,74 x 32,4% = -132,43 = Coût réel de l épargne : 276,31 Pour Madame : Augmentation brute de rémunération les cotisations sociales - 130,70 - les charges fiscales (IPP, ) - 422,48 = montant disponible à investir dans l Épargne-pension : 446,82 - Avantage fiscal : 446,82 x 32,4% = - 144,77 = Coût réel de l épargne : 302,05 Pensions extralégales - p. 6

7 régime fiscal applicable au capital versé à 65 ans 1. Quelles sont les caractéristiques et/ou limites fiscales? - Voir Fiche technique «Épargne-pension» - p taxe sur la prime : néant. 2. Quel capital pension perçoivent-ils à 65 ans? Pour Monsieur : Décomposition du capital Capital hors PB Participations bénéf.(1%) Montant total Capital , , ,79 Taxe PB de 9,25% x 1,3399 Retenue de solidarité Imposable ,32 Impôts 1 350,43 Centimes additionnels (8%) 108,03 résultat total net , , ,33 Prime nette investie 408,74 Pour Madame : Décomposition du capital Capital hors PB Participations bénéf.(1%) Montant total Capital , , ,41 Taxe PB de 9,25% x 1,3399 Retenue de solidarité Imposable ,74 Impôts 1 404,77 Centimes additionnels (8%) 112,38 résultat total net , , ,26 Prime nette investie 446,82 Pensions extralégales - p. 7

8 L épargne du 3 ème Pilier L épargne à long terme Principe de base : Pour Monsieur : il s attribue un complément de rémunération de brut et affecte le montant net perçu à la conclusion d une assurance vie individuelle dont il déduit les primes dans le cadre de «L épargne à long terme». Pour Madame : elle bénéficie d un complément de salaire de brut et affecte le montant net perçu à la conclusion d une assurance vie individuelle dont elle déduit les primes dans le cadre de «L épargne à long terme». régime fiscal applicable à la prime annuelle versée 1. Quelles sont les caractéristiques et/ou limites fiscales? - Voir Fiche technique «Épargne à long terme» - p Taxe sur la prime : 2%. 2. Quelle prime annuelle peuvent-ils verser sur base d un revenu majoré de 1 000? Pour Monsieur : Augmentation brute de rémunération les cotisations sociales - 228,04 - les charges fiscales (IPP, ) - 363,22 = montant disponible à investir dans l epargne à long terme : 408,74 - Avantage fiscal : 407,89 x 35,856% = -132,43 = Coût réel de l épargne : 276,31 Pour Madame : Augmentation brute de rémunération les cotisations sociales - 130,70 - les charges fiscales (IPP, ) - 422,48 = montant disponible à investir dans l epargne à long terme : 446,82 - Avantage fiscal : 446,82 x 33,48% = - 144,77 = Coût réel de l épargne : 302,05 - Voir tableaux ci-après. Pensions extralégales - p. 8

9 régime fiscal applicable au capital versé à 65 ans 1. Quelles sont les caractéristiques et/ou limites fiscales? - Voir Fiche technique «Épargne à long terme» - p Quel capital pension perçoivent-ils à 65 ans? Pour Monsieur : Décomposition du capital Capital hors PB Participations bénéf.(1%) Montant total Capital , , ,93 Taxe PB de 9,25% x 1, ,38 Retenue de solidarité Imposable ,6 Impôts 1 323,96 Centimes additionnels (8%) 105,92 résultat total net , , ,67 Prime nette investie taxe de 2% comprise 408,74 Pour Madame : Décomposition du capital Capital hors PB Participations bénéf.(1%) Montant total Capital , , ,32 Taxe PB de 9,25% x 1, ,42 Retenue de solidarité Imposable ,26 Impôts 1 377,23 Centimes additionnels (8%) 110,18 résultat total net , , ,49 Prime nette investie taxe de 2% comprise 446,82 Pensions extralégales - p. 9

10 L épargne du 2 ème Pilier La pension libre complémentaire pour indépendant Pour Monsieur : Augmentation brute de rémunération = montant investi dans la PLCI : avantage de la déduction fiscale - 363,22 - avantage par diminution des cotisations sociales - 228,04 = Coût réel de la PLCI : 408,74 Principe de base : Pour Monsieur : il s attribue un complément de rémunération de brut qu il décide d affecter à la conclusion d une assurance vie «Pension Libre Complémentaire pour Indépendant». régime fiscal applicable à la prime annuelle versée 1. Quelles sont les caractéristiques et/ou limites fiscales? - Voir Fiche technique «Pension Libre Complémentaire pour Indépendant» - p Taxe sur la prime : néant. 2. Quelle prime annuelle peut-il verser sur base d un revenu majoré de 1 000? - Voir tableau ci-après. régime fiscal applicable au capital versé à 65 ans 1. Quelles sont les caractéristiques et/ou limites fiscales? - Voir Fiche technique «Pension Libre Complémentaire pour Indépendant» - p Quel capital pension perçoit-il à 65 ans? Décomposition du capital Pour Monsieur : Capital hors PB Participations bénéf. (1%) Montant total Capital , , ,95 3,55% - INAMI 1 501,21 279,82 Retenue de solidarité Imposable ,42 Impôts 3 065,26 Centimes additionnels 245,22 (8%) résultat total net , , ,44 Prime nette investie Pensions extralégales - p. 10

11 L épargne du 2 ème Pilier La pension libre complémentaire sociale pour indépendant Principe de base : Pour Monsieur : il s attribue un complément de rémunération de brut qu il décide d affecter à la conclusion d une assurance vie «Pension Libre Complémentaire Sociale pour Indépendant». régime fiscal applicable à la prime annuelle versée 1. Quelles sont les caractéristiques et/ou limites fiscales? - Voir Fiche technique «Pension Libre Complémentaire Sociale pour Indépendant» - p Taxe sur la prime : néant. 2. Quelle prime annuelle peut-il verser sur base d un revenu majoré de 1 000? - Voir tableau ci-après. Pour Monsieur : Augmentation brute de rémunération = montant investi dans la PLCI sociale : partie affectée au volet social : minimum 10% Solde investi dans la partie «epargne» de la PLCI sociale : avantage de la déduction fiscale - 205,24 - avantage par diminution des cotisations sociales - 326,89 = montant réellement investi dans la 367,87 PLCI sociale régime fiscal applicable au capital versé à 65 ans 1. Quelles sont les caractéristiques et/ou limites fiscales? - Voir Fiche technique «Pension Libre Complémentaire Sociale pour Indépendant» - p Quel capital pension perçoit-il à 65 ans? Décomposition du capital Pour Monsieur : Capital hors PB Participations bénéf. (1%) Montant total Capital , , ,73 3,55% - INAMI 1 350,90 251,81 Retenue de solidarité Imposable ,72 Impôts 2 758,41 Centimes additionnels (8%) 220,67 résultat total net , , ,94 Prime nette investie 900 Pensions extralégales - p. 11

12 L épargne du 2 ème Pilier L engagement individuel de pension Pour Monsieur : Augmentation brute de rémunération = montant investi dans l eip : régime fiscal applicable au capital versé à 65 ans 1. Quelles sont les caractéristiques et/ou limites fiscales? Principe de base : Pour Monsieur : la société de Monsieur souscrit un engagement individuel de pension (EIP) au profit de Monsieur et décide de consacrer un budget global de brut à la conclusion d une assurance vie en vue de financer cet «Engagement Individuel de Pension». régime fiscal applicable à la prime annuelle versée 1. Quelles sont les caractéristiques et/ou limites fiscales? - Voir Fiche technique «Engagement Individuel de Pension» - p Taxe sur la prime : 4,40%. 2. Quelle prime annuelle votre société pourra-telle verser sur base d un budget toutes charges comprises de 1 000? Nous supposons que la règle des 80% est respectée et que la société peut donc déduire intégralement la prime (taxe comprise) en frais professionnels. - Voir Fiche technique «Engagement Individuel de Pension» - p Quel capital pension perçoit-il à 65 ans? Décomposition du capital Pour Monsieur : Capital hors PB Participations bénéf. (1%) Montant total Capital , , ,68 3,55% - INAMI 1 437,95 268,03 Retenue de solidarité Imposable ,47 810, Impôts 3 825,75 Centimes additionnels 306,06 (8%) résultat total net , , ,78 Prime nette investie taxe de 4,4% comprise Pensions extralégales - p. 12

13 L épargne du 2 ème Pilier L assurance de groupe Pour Madame : Augmentation brute de rémunération = montant investi dans l assurance groupe régime fiscal applicable au capital versé à 65 ans 1. Quelles sont les caractéristiques et/ou limites fiscales? Principe de base : Pour Madame : la société de Madame conclut une convention de pension au profit d une catégorie de personnel à laquelle appartient Madame et décide de consacrer un budget global de brut par affilié dans une «Assurance de groupe» en vue de financer cette convention de pension. régime fiscal applicable à la prime annuelle versée 1. Quelles sont les caractéristiques et/ou limites fiscales? - Voir Fiche technique «Assurance de groupe» - p Taxe sur la prime : 4,40%. 2. Quelle prime annuelle la société pourra-telle verser sur base d un budget toutes charges comprises de 1 000? Nous supposons que la règle des 80% est respectée et que la société peut donc déduire intégralement la prime (taxe comprise) en frais professionnels. - Voir Fiche technique «Assurance de groupe» - p Quel capital pension perçoit-elle à 65 ans? Décomposition du capital Pour Madame : Capital hors PB Participations bénéf. (1%) Montant total Capital , , ,68 3,55% - INAMI Retenue de solidarité Imposable , ,95 268,03 810, Impôts 3 825,75 Centimes additionnels 306,06 (8%) résultat total net , , ,78 Prime nette investie taxe de 4,4% comprise Pensions extralégales - p. 13

14 tableaux récapitulatifs Formule d assurance Pour Monsieur : Capital net PB nette Montant total net PLCI , , ,44 Les tableaux récapitulatifs ci-après résument les différentes options qui s offrent à Monsieur et à Madame en vue de se constituer une pension extralégale. Elles sont classées en fonction de l importance du montant final net (capital net + participation bénéficiaire nette). Engagement Individuel Pension , , ,78 PLCI sociale , , ,94 Épargne-pension , , ,33 Épargne à long terme , , ,67 Les tableaux suivants indiquent, sur base d un budget annuel de brut, le capital net final constitué par ce couple «type» en fonction des différentes formules auxquelles il ou elle a accès en fonction de sa situation professionnelle. Formule d assurance Assurance de groupe Pour Madame : Capital net PB nette Montant total net , , ,78 Épargne-pension , , ,26 Épargne à long terme , , ,49 Pensions extralégales - p. 14

15 Stratégie optimale Ce n est qu après avoir franchi cette première étape que le courtier comparera les différentes offres des compagnies en examinant, entre autres, le taux garanti, la participation, les frais d entrée, etc afin de faire le choix de la compagnie d assurance. Pour Monsieur : Plus le capital final net obtenu est élevé, plus la formule est intéressante! En tant que conseiller, il est prépondérant que vous puissiez préciser à votre client quelles sont les meilleures formules et donc lui indiquer clairement le chemin à suivre et les priorités à donner pour se constituer une pension extralégale optimale. La raison pour laquelle le choix de la formule est primordial saute aux yeux à l examen des tableaux repris ci-contre. En effet, sur base d un investissement annuel brut identique, le résultat final est presque 2,5 fois (2,473 pour être précis pour Monsieur et 2,236 pour Madame) supérieur lorsque votre client fait le bon choix en retenant la formule la plus performante en terme de résultat final! La détermination du «best way» ou, pour le dire en français, de la «meilleure voie à suivre» pour se constituer une pension passe en premier lieu par la détermination de la ou des formule(s) la/les plus intéressante(s) en terme de résultat final. C est donc le premier travail à faire par le courtier qui passe, bien évidemment, par une connaissance précise de la situation des personnes qu il conseille. Pour Madame : La Commission Vie Pensions extralégales - p. 15

16 Pensions extralégales - p. 16

17 Fiches techniques Épargne-pension p.18 Épargne à long terme p.19 PLCI - Pension libre complémentaire pour indépendant p.20 PLCI sociale - Pension libre complémentaire sociale pour indépendant p.21 EIP - Engagement individuel de pension pour dirigeant indépendant (cas des salariés non abordé) p.22 Assurance de groupe p.23 Fiscalité de l assurance vie - Tableau récapitulatif 2013 p.24 Pensions extralégales - p. 17

18 FICHe technique EPARGNE-PENSION DESCRIPTION - NATURE DU CONTRAT Assurance vie du 3 ème pilier visant la constitution d une pension complémentaire 1) CARACTERISTIQUES DE BASE QUI EST LE PRENEUR? Personne physique (même sans revenu professionnel) QUI EST L ASSURE? Le preneur = souscripteur du contrat QUI EST LE BENEFICIAIRE EN CAS DE VIE? Le preneur = souscripteur du contrat QUI EST LE BENEFICIAIRE EN CAS DE DECES? Le conjoint, le cohabitant légal ou parent jusqu au 2 ème degré AGE A LA SOUSCRIPTION ans AGE AU TERME DU CONTRAT Minimum 65 ans (mais plus déductibilité > 64 ans) DUREE MINIMALE Minimum 10 ans 2) REGIME FISCAL DE LA PRIME QUEL MONTANT PEUT-ON DEDUIRE? Fixé par la loi QUELLES SONT LES MODALITES DE CALCUL? Pas de modalité (montant fixe) MINIMUM ET MAXIMUM DEDUCTIBLE? Minimum : pas de minimum mais en pratique varie en fonction de la compagnie - Maximum : 940 (2013-E.I.2014) TAXES SUR LA PRIME? Non CONDITIONS DE DEDUCTIBILITE? AVANTAGE FISCAL Respect des règles bénéficiaires décès et vie - Age de l assuré à la souscription < 65 ans - Respect de la durée et âge à la souscription et terme du contrat - Contrat souscrit auprès d un assureur agréé Réduction d impôt de 30% (+ taxes communales) de la prime principale. 3) REGIME FISCAL DES PRESTATIONS AU TERME? RETIENT-ON DES COTISATIONS SOCIALES OU AUTRES? SI OUI, QUELLES SONT-ELLES ET COMMENT SE CALCULENT-ELLES? LES PARTICIPATIONS BENEFICIAIRES SONT-ELLES IMPOSEES? SI OUI, COMMENT? COMMENT LE CAPITAL EST-IL IMPOSE? ET QUAND? Non Non Au 60 ème anniversaire - 10% de la valeur de rachat théorique constituée par les primes versées DROITS DE SUCCESSION Oui - Calculé sur le capital net Pensions extralégales - p. 18

19 FICHe technique ÉPARGNE À LONG TERME DESCRIPTION - NATURE DU CONTRAT Assurance vie du 3 ème pilier visant la constitution d une pension complémentaire 1) CARACTERISTIQUES DE BASE Personne physique bénéficiant de revenus professionnels ou QUI EST LE PRENEUR? de remplacement (y compris quotient conjugal et conjoint aidant) - Personne physique (même sans revenu professionnel) QUI EST L ASSURE? Le preneur = souscripteur du contrat QUI EST LE BENEFICIAIRE EN CAS DE VIE? Le preneur = souscripteur du contrat QUI EST LE BENEFICIAIRE EN CAS DE DECES? Le conjoint, le cohabitant légal ou parent jusqu au 2ème degré AGE A LA SOUSCRIPTION Avant 65 ans AGE AU TERME DU CONTRAT 65 ans ou plus si le contribuable prend sa pension après 65 ans DUREE MINIMALE 10 ans (si avantages en cas de vie) 2) REGIME FISCAL DE LA PRIME QUEL MONTANT PEUT-ON DEDUIRE? En fonction du revenu professionnel net QUELLES SONT LES MODALITES DE CALCUL? 169,20 + 6% du revenu professionnel net MINIMUM ET MAXIMUM DEDUCTIBLE? Pas de minimum - Maximum 2260 (2013-E.I.2014) TAXES SUR LA PRIME? 2% CONDITIONS DE DEDUCTIBILITE? AVANTAGE FISCAL Respect des règles bénéficiaires décès et vie - Age de l assuré à la souscription < 65 ans - Respect de la durée et âge à la souscription et terme du contrat - Contrat souscrit auprès d un assureur agréé Réduction d impôt de 30% (+ taxes communales) de la prime principale 3) REGIME FISCAL DES PRESTATIONS AU TERME? RETIENT-ON DES COTISATIONS SOCIALES OU AUTRES? SI OUI, QUELLES SONT-ELLES ET COMMENT SE CALCULENT-ELLES? LES PARTICIPATIONS BENEFICIAIRES SONT-ELLES IMPOSEES? SI OUI, COMMENT? COMMENT LE CAPITAL EST-IL IMPOSE? ET QUAND? Taxation annuelle de 9,25% à charge de la compagnie d assurance au moment de la dotation du bénéfice aux «Fonds des participations aux bénéfices» Non mais il faut tenir compte du fait que l assureur s acquitte d une taxe de 9,25% qu il ne peut déduire et dont il répercute la charge totale (9,25% x 1,3399) dans le décompte des participations bénéficiaires accordées Au 60ème anniversaire - 10% de la valeur de rachat théorique constituée par les primes versées DROITS DE SUCCESSION Oui - Calculé sur le capital net Pensions extralégales - p. 19

20 FICHe technique PLCI PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE POUR INDÉPENDANT DESCRIPTION - NATURE DU CONTRAT Assurance vie du 2 ème pilier en vue de la constitution d une pension complémentaire. Assurance vie - décès + incapacité de travail (en option) 1) CARACTERISTIQUES DE BASE QUI EST LE PRENEUR? Personne physique = l indépendant (avec ou sans société) QUI EST L ASSURE? Preneur = l indépendant QUI EST LE BENEFICIAIRE EN CAS DE VIE? Preneur = l indépendant QUI EST LE BENEFICIAIRE EN CAS DE DECES? Toute personne physique (libre choix) AGE A LA SOUSCRIPTION Avant la pension légale AGE AU TERME DU CONTRAT 60 ans minimum - Prolongeable au-delà de 65 ans si revenus professionnels - Maximum 70 ans DUREE MINIMALE 1 an 2) REGIME FISCAL DE LA PRIME QUEL MONTANT PEUT-ON DEDUIRE? La prime est déductible au même titre qu une cotisation sociale à concurrence de 8,17% du revenu de référence (montant qui sert de base au calcul des cotisations sociales - indexé annuellement) QUELLES SONT LES MODALITES DE CALCUL? Pour 2013 : revenu de référence (2010) x 8,17% MINIMUM ET MAXIMUM DEDUCTIBLE? Minimum : 100 sur base annuelle - Maximum : oui - Plafond 2013 : 3 017,73 - Indépendant en début d activité (3 premières années) : 966, TAXES SUR LA PRIME? Non CONDITIONS DE DEDUCTIBILITE? Le preneur = l indépendant = l assuré = le bénéficiaire en cas de vie AVANTAGE FISCAL Déductible en tant que cotisations sociales personnelles 3) REGIME FISCAL DES PRESTATIONS AU TERME? RETIENT-ON DES COTISATIONS SOCIALES OU AUTRES? SI OUI, QUELLES SONT-ELLES ET COMMENT SE CALCULENT-ELLES? LES PARTICIPATIONS BENEFICIAIRES SONT-ELLES IMPOSEES? SI OUI, COMMENT? COMMENT LE CAPITAL EST-IL IMPOSE? ET QUAND? DROITS DE SUCCESSION Oui - La totalité du capital versé (participations bénéficiaires comprises) est soumise à la cotisation Inami de 3,55% Non, mais taxe de 3,55% sur participations bénéficiaires lors de l attribution (voir ci-dessus) Le capital perçu au terme (diminué de la cotisation INAMI de 3,55%) hors participations bénéficiaires est taxé suivant le régime de la rente de conversion (rente fictive : 1 à 5% selon l âge du bénéficiaire). Ex.: à 65 ans : 5% pendant 10 ans.si effectivement actif jusqu à 65 ans, la rente de conversion est calculée sur 80% du capital Oui - Sur le capital net, après retenue de la cotisation INAMI de 3,55% et le précompte sur la rente fictive Pensions extralégales - p. 20

21 FICHe technique PLCI SOCIALE PENSION LIBRE COMPLÉMENTAIRE SOCIALE POUR INDÉPENDANT DESCRIPTION - NATURE DU CONTRAT Assurance vie du 2 ème pilier en vue de la constitution d une pension complémentaire. Assurance vie - décès - garanties de solidarité + incapacité de travail (en option) 1) CARACTERISTIQUES DE BASE QUI EST LE PRENEUR? Personne physique = l indépendant (avec ou sans société) QUI EST L ASSURE? Preneur = l indépendant QUI EST LE BENEFICIAIRE EN CAS DE VIE? Preneur = l indépendant QUI EST LE BENEFICIAIRE EN CAS DE DECES? Toute personne physique (libre choix) AGE A LA SOUSCRIPTION Avant la pension légale AGE AU TERME DU CONTRAT 60 ans minimum - Prolongeable au-delà de 65 ans si revenus professionnels - Maximum 70 ans DUREE MINIMALE 1 an 2) REGIME FISCAL DE LA PRIME QUEL MONTANT PEUT-ON DEDUIRE? La prime est déductible au même titre qu une cotisation sociale à concurrence de 9,40% du revenu de référence (montant qui sert de base au calcul des cotisations sociales - indexé annuellement) QUELLES SONT LES MODALITES DE CALCUL? Pour 2013 : revenu de référence (2010) x 9,40% MINIMUM ET MAXIMUM DEDUCTIBLE? Minimum : 100 sur base annuelle - Maximum : oui - Plafond 2013 : 3 472,05 - Indépendant en début d activité (3 premières années) : 1 111, TAXES SUR LA PRIME? Non CONDITIONS DE DEDUCTIBILITE? Le preneur = l indépendant = l assuré = le bénéficiaire en cas de vie AVANTAGE FISCAL Déductible en tant que cotisations sociales personnelles 3) REGIME FISCAL DES PRESTATIONS AU TERME? RETIENT-ON DES COTISATIONS SOCIALES OU AUTRES? SI OUI, QUELLES SONT-ELLES ET COMMENT SE CALCULENT-ELLES? LES PARTICIPATIONS BENEFICIAIRES SONT-ELLES IMPOSEES? SI OUI, COMMENT? COMMENT LE CAPITAL EST-IL IMPOSE? ET QUAND? DROITS DE SUCCESSION Oui - La totalité du capital versé (participations bénéficiaires comprises) est soumise à la cotisation Inami de 3,55% Non, mais taxe de 3,55% sur participations bénéficiaires lors de l attribution (voir ci-dessus) Le capital perçu au terme (diminué de la cotisation INAMI de 3,55%) hors participations bénéficiaires est taxé suivant le régime de la rente de conversion (rente fictive : 1 à 5% selon l âge du bénéficiaire). Ex.: à 65 ans : 5% pendant 10 ans.si effectivement actif jusqu à 65 ans, la rente de conversion est calculée sur 80% du capital Oui - Sur le capital net, après retenue de la cotisation INAMI de 3,55% et le précompte sur la rente fictive Pensions extralégales - p. 21

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement.

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement. boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : L assurance de groupe I QU EST UNE ASSURANCE DE GROUPE? Pour

Plus en détail

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement :

Une distinction peut être faite entre différents types de plans de pension en fonction de la méthode de financement : boulevard du Souverain 280-1160 Bruxelles - Belgique T +32 2 761 46 00 F +32 2 761 47 00 info@claeysengels.be Avocats Date : Août 2015 Sujet : Le fonds de pension L Institution de Retraite Professionnelle

Plus en détail

Dossier technique et fiscal

Dossier technique et fiscal Dossier technique et fiscal La constitution de pension complémentaire pour l indépendant Octobre 2011 Fidea SA, dont le siège social est établi en Belgique, Van Eycklei 14, 2018 Anvers, RPM 0406.006.069.

Plus en détail

Salary Plan. L assurance de groupe flexible pour salariés

Salary Plan. L assurance de groupe flexible pour salariés Salary Plan L assurance de groupe flexible pour salariés Une assurance de groupe : oui ou non? La question ne se pose plus. Mais choisissez la bonne formule. La pension complémentaire : plus que jamais

Plus en détail

La fiscalité des produits d assurances

La fiscalité des produits d assurances La fiscalité des produits d assurances UHPC Bernard Mariscal, Benefits Expert, Deloitte Mars 2010 Notions et définitions L assurance de personnes est celle dans laquelle la prestation d assurance ou la

Plus en détail

Concerne : réforme et précision sur le système de pensions complémentaires.

Concerne : réforme et précision sur le système de pensions complémentaires. Chers clients, Concerne : réforme et précision sur le système de pensions complémentaires. Lors de l'élaboration du budget 2012, le gouvernement a pris différentes mesures qui ont un impact important sur

Plus en détail

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise

Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise Votre avenir assuré quoi qu il arrive Offre de produits pour indépendants et chefs d entreprise Votre avenir assuré quoi qu il arrive 3 Un revenu quoi qu il arrive? Avez-vous déjà songé à ce qui se passerait

Plus en détail

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique

EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique EIP L engagement individuel de pension pour le dirigeant d entreprise indépendant Fiche technique Nom du produit Description Engagement de Pension - EIP Un engagement individuel de pension d une société

Plus en détail

26 Contrat d assurance-vie

26 Contrat d assurance-vie 42 26 Contrat d assurance-vie est un contrat par lequel un assureur s engage à verser un capital en cas de vie ou de décès de l assuré, au profit du souscripteur ou d un tiers, moyennant une prime. Placement

Plus en détail

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie

Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23. Top Rendement 1. Type d assurance-vie Fiche info-financière Assurance-vie pour une combinaison des branches 21 et 23 Top Rendement 1 Type d assurance-vie Assurance-vie individuelle avec taux d intérêt garanti (branche 21). En ce qui concerne

Plus en détail

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR

CADRE FISCAL MADELIN ET MADELIN AGRICOLE FAR FAR SOMMAIRE RAPPEL : les professionnels concernés par le dispositif Madelin I. FISCALITÉ DES COTISATIONS A. RETRAITE Calcul du disponible Cas des contrats dits «Madelin agricole» Transfert Exercice décalé

Plus en détail

Vos revenus à la pension? Les meilleures solutions pour un avenir confortable!

Vos revenus à la pension? Les meilleures solutions pour un avenir confortable! Vos revenus à la pension? Les meilleures solutions pour un avenir confortable! Les meilleures solutions pour un avenir confortable Conservez votre niveau de vie après la pension Vos perspectives Les 4

Plus en détail

Aspects fiscaux des placements en société

Aspects fiscaux des placements en société Aspects fiscaux des placements en société Sommaire 1. Généralités 2. Exploiter d abord l épargne fiscale 2.1. L engagement individuel de pension via une assurance externe (EIP) 2.2. Une pension libre complémentaire

Plus en détail

Fiche info financière assurance-vie pour la branche 21

Fiche info financière assurance-vie pour la branche 21 Fiche info financière assurance-vie pour la branche 21 Type d assurance vie Garanties Secure Protect & Pension 1 La Secure Protect & Pension est une assurance vie avec rendement garanti et une participation

Plus en détail

Save Plan 1. Type d assurance-vie

Save Plan 1. Type d assurance-vie Save Plan 1 Type d assurance-vie Garanties Assurance-vie dont les primes nettes (à savoir les primes, compte non tenu des taxes sur primes, des frais d entrée et d éventuelles primes pour garanties additionnelles)

Plus en détail

NOTICE FISCALE DES CONTRATS D ASSURANCE VIE

NOTICE FISCALE DES CONTRATS D ASSURANCE VIE NOTICE FISCALE DES CONTRATS Cette notice est destinée à vous informer des principales dispositions fiscales actuellement en vigueur, s appliquant aux contrats individuels d assurance sur la vie (épargne,

Plus en détail

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES. Identifiant juridique : BOI-ANNX-000435-20150410

Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES. Identifiant juridique : BOI-ANNX-000435-20150410 Extrait du Bulletin Officiel des Finances Publiques-Impôts DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES Identifiant juridique : BOI-ANNX-000435-20150410 DGFIP autres annexes ANNEXE - RSA - RPPM - Liste de

Plus en détail

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES

Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES Chapitre VI : DEPENSES DONNANT DROIT A UNE REDUCTION D IMPÔT ET DEPENSES DEDUCTIBLES OBJECTIFS : cette leçon vise à rendre l auditeur capable de : identifier les principales dépenses donnant droit à réduction

Plus en détail

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R

013 2 luxembourg : fiscalité des personnes physiques F R 2013 LUXEMBOURG : FISCALITé des personnes physiques F R Classe d impôts sans enfant Avec enfant(s) à charge Âgé d au moins 64 ans au 1 er janvier Célibataire 1 1a 1a Marié/ Partenaire 2 2 2 Séparé 1 1a

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

Fiche info financière pour assurance vie fiscale

Fiche info financière pour assurance vie fiscale Fiche info financière pour assurance vie fiscale Valable à partir du 24/3/2015 DL Strategy Type d assurance vie Assurance vie à taux d intérêt garanti par la compagnie d assurances (Branche 21). Garanties

Plus en détail

En effet, elle présentera les possibilités de déductibilités fiscales à un moment de l année où chacun pense à réduire le montant de ses impôts.

En effet, elle présentera les possibilités de déductibilités fiscales à un moment de l année où chacun pense à réduire le montant de ses impôts. La newsletter d A & B Courtage Table des matières : Novembre 2010 - Editorial - La garantie Conducteur protégé dans un contrat d assurance auto - Les contrats d assurance déductibles du revenu imposable

Plus en détail

Cahier du patrimoine. Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013

Cahier du patrimoine. Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013 Cahier du patrimoine Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013 LE CONTRAT TNS COMPRENDRE LA LOI «MADELIN» 3 Introduction Les objectifs Votée le 11 février 1994, cette

Plus en détail

5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital

5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital 217 5.9 Comment sont imposées les assurances vie Constitutives de Capital Les assurances vie constitutives de capital couvrent principalement l assurance mixte et ses différentes variantes. Il y a donc

Plus en détail

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 Ci-dessous, nous vous proposons un bref aperçu du traitement fiscal des revenus mobiliers (dividendes

Plus en détail

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite?

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite? face à face Et si on parlait de votre retraite? K. Dodge / Masterfile Nous allons vivre longtemps... Espérance de vie à la naissance 100 90 80 70 60 63,4 69,2 74,6 82,9 82,7 L allongement de l espérance

Plus en détail

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité

Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Fiscalité Comment réduire votre revenu imposable? Vous cherchez à augmenter votre pouvoir d achat en réduisant vos impôts... Le système fiscal luxembourgeois vous

Plus en détail

Les primes d assurances-maladie et accidents non obligatoires. La déduction est limitée au double de la prime moyenne cantonale, par tranche d âge;

Les primes d assurances-maladie et accidents non obligatoires. La déduction est limitée au double de la prime moyenne cantonale, par tranche d âge; Déductions de primes Les montants versés pour le 1 er pilier sont entièrement déductibles du revenu. Les montants versés pour le 2 ème pilier sont entièrement déductibles du revenu. Sont déduits du revenu:

Plus en détail

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI?

ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? ÉPARGNE RETRAITE : QUELLES SOLUTIONS PRIVILEGIER AUJOURD HUI? Depuis deux décennies, la question des retraites occupe régulièrement le devant de la scène publique. Or, aujourd hui, face à l ampleur des

Plus en détail

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? :

Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Patrimoine/Assurance-vie : Liberté de transmission? Fiscalité privilégiée? : Conférence d information du Me Cécile SADELER Chambre des Notaires de Paris Existe-t-il réellement une liberté de transmettre?

Plus en détail

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte

L essentiel sur L ASSURANCE VIE. Fonds en euros. Fiscalité. Unités de compte L ASSURANCE VIE L essentiel sur Fiscalité Fonds en euros Unités de compte Qu est ce que c est? Un produit d épargne à moyen et long terme L assurance vie sert à épargner et faire fructifier son capital,

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT

FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT FISCALITÉ DES REVENUS DE PLACEMENT LA LECTURE DE CE DOCUMENT VOUS PERMETTRA : De connaître les différentes sources de revenus de placement et leur imposition; De connaître des stratégies afin de réduire

Plus en détail

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PERP LIGNAGE Contrat d assurance sur la vie souscrit par le Groupement d Épargne Retraite Populaire ADRECO auprès d ORADEA VIE, compagnie d assurance vie et de capitalisation,

Plus en détail

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Lexique de la CIMR Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Plus d informations sur 0522 424 888 ou sur www.cimr.ma - www.cimrpro.ma EDITO Pour vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

La retraite en Suisse : le 2 ème pilier

La retraite en Suisse : le 2 ème pilier La retraite en Suisse : le 2 ème pilier Conférence du Vendredi 27 mars 2015 présentée par le Service Juridique du GTE Suzanne Ruiz-Berthet LA PLACE DU 2EME PILIER DANS LE SYSTÈME DE RETRAITE SUISSE 1 er

Plus en détail

LE POINT SUR LA FISCALITE DE L ASSURANCE-VIE

LE POINT SUR LA FISCALITE DE L ASSURANCE-VIE LE POINT SUR LA FISCALITE DE L ASSURANCE-VIE (Art L 136-7-II du code de la sécurité sociale ; Art 125-0 A, 757 B et 990 I du code général des impôts; Instructions Bulletin Officiel des Impôts n 16 du 23

Plus en détail

Texte n DGI 2002/31 NOTE COMMUNE N 18/2002 R E S U M E. Déduction des primes d assurance vie collectives de l assiette imposable

Texte n DGI 2002/31 NOTE COMMUNE N 18/2002 R E S U M E. Déduction des primes d assurance vie collectives de l assiette imposable BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2002/04/15 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2002/31 NOTE COMMUNE N 18/2002 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Actualité Juridique & Fiscale

Actualité Juridique & Fiscale Septembre 2011 2011 Actualité Juridique & Fiscale Sommaire Sommaire I Petits-enfants venant à une succession par suite de la renonciation de leur auteur, enfant unique : impossibilité d appliquer l abattement

Plus en détail

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A Dossier retraite Mise à jour : 10/03/2014 Vos ressources De quelles ressources disposerez-vous lors de votre départ en retraite? Elles sont de 5 natures : - La retraite sécurité sociale dite retraite de

Plus en détail

Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC

Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Association Française des Conseils en Gestion de Patrimoine Certifiés CGPC Membre du Financial Planning Standards Board (FPSB) Association déclarée loi du 1 er juillet 1901 (et textes subséquents) EXAMEN

Plus en détail

PERP. par Élysée Consulting. Votre épargne pour votre retraite PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE

PERP. par Élysée Consulting. Votre épargne pour votre retraite PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE PERP PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE par Élysée Consulting Votre épargne pour votre retraite SOMMAIRE Bénéficiaires 3 Fonctionnnement du plan 3 Gestion du plan 4 Fiscalité des primes versées 5 Dénouement

Plus en détail

Présentation des dispositifs d épargne retraite individuelle et collective

Présentation des dispositifs d épargne retraite individuelle et collective CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Présentation des dispositifs

Plus en détail

2.09 Etat au 1 er janvier 2013

2.09 Etat au 1 er janvier 2013 2.09 Etat au 1 er janvier 2013 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES

AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES Malakoff Médéric et l APRP (Association pour la Promotion de la Retraite et de la Prévoyance fondée par les experts-comptables),

Plus en détail

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations

1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations 2.09 Etat au 1 er janvier 2009 Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Généralités 1 Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances sociales

Plus en détail

METTRE EN PLACE UN CONTRAT COLLECTIF D ENTREPRISE

METTRE EN PLACE UN CONTRAT COLLECTIF D ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE DE L ASSURANCE COLLECTIVE METTRE EN PLACE UN CONTRAT COLLECTIF D ENTREPRISE A moins qu'elles ne soient instituées par des dispositions législatives ou réglementaires, les garanties collectives

Plus en détail

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA La réforme FILLON et la retraite complémentaire 2 La réforme Fillon

Plus en détail

FAQ - TAX REFORM. 1. Comment savoir si le seuil des 20.020 de revenus mobiliers est dépassé?

FAQ - TAX REFORM. 1. Comment savoir si le seuil des 20.020 de revenus mobiliers est dépassé? FAQ - TAX REFORM 1. Comment savoir si le seuil des 20.020 de revenus mobiliers est dépassé? Il faut, pour ce faire, procéder en deux temps. Dans un premier temps, il faut exclure, du montant total des

Plus en détail

Junior Plan 1. Type d assurance-vie

Junior Plan 1. Type d assurance-vie Junior Plan 1 Type d assurance-vie Garanties Public cible Assurance-vie dont les primes nettes (à savoir les primes, sans tenir compte des taxes sur primes, des frais d entrée et d éventuelles primes pour

Plus en détail

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants

SPF Sécurité Sociale DG Indépendants SPF Sécurité Sociale DG Indépendants NOTE CONCERNANT LE NOUVEAU STATUT DES CONJOINTS AIDANTS Depuis le 1er juillet 2005 les conjoints aidants doivent s'affilier au statut social complet (maxi-statut).

Plus en détail

BELGIQUE. 1. Principes généraux.

BELGIQUE. 1. Principes généraux. BELGIQUE Les dépenses de protection sociale en Belgique représentent 27,5%PIB. Le système belge est de logique bismarckienne. La principale réforme récente concerne le risque maladie. 1. Principes généraux.

Plus en détail

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal»

Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Le plafonnement des impôts directs : mise en place du «bouclier fiscal» Ce qu il faut retenir Article 74 de la loi de finances pour 2006 Dans la situation actuelle, il peut arriver que le montant total

Plus en détail

Dossier page 2 à 6. Brèves en page 7. La Loi Madelin (non-salariés non agricoles) Newsletter d informations juridiques et fiscales Expert

Dossier page 2 à 6. Brèves en page 7. La Loi Madelin (non-salariés non agricoles) Newsletter d informations juridiques et fiscales Expert VOTRE CONSEILLER Newsletter d informations juridiques et fiscales Fippatrimoine.com N 51 MARS 2013 ÉLÉPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 Magny Le Hongre g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro Les contrats de retraite article 83 sont désormais ouverts aux versements individuels et facultatifs des salariés.

Plus en détail

L ACCORD DE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL

L ACCORD DE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL 1 L ACCORD DE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL UNE PREMIÈRE IMPRESSION POUR LA PLANIFICATION FINANCIÈRE Après des semaines de travail acharné et à la suite des accords de gouvernement conclus dans les trois régions

Plus en détail

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012

DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012 N 2041 GB N 50143#17 DOCUMENT POUR REMPLIR LA DÉCLARATION DES REVENUS DE 2012 Ce document n a qu une valeur indicative. Il ne se substitue pas à la documentation officielle de l administration. DISPOSITIFS

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 SOMMAIRE Composez votre dispositif sur mesure 4 Étoile PEI 2 - Étoile PERCOI 2 Principales caractéristiques 5 Conseils d optimisation pour le dirigeant et les

Plus en détail

Prediagri Retraite. Préparer sa retraite, c est essentiel. Solutions Assurances Agriculteurs

Prediagri Retraite. Préparer sa retraite, c est essentiel. Solutions Assurances Agriculteurs Solutions Assurances Agriculteurs Complément de retraite Préparer sa retraite, c est essentiel. Votre retraite, c est à vous d en décider. Plus tôt vous la préparez, plus vous mettez d atouts de votre

Plus en détail

LES AP INVEST CONDITIONS GÉNÉRALES. Référence IT26-05/2005 QUELLE SIGNIFICATION ACCORDONS-NOUS AUX NOTIONS SUIVANTES?

LES AP INVEST CONDITIONS GÉNÉRALES. Référence IT26-05/2005 QUELLE SIGNIFICATION ACCORDONS-NOUS AUX NOTIONS SUIVANTES? LES AP INVEST CONDITIONS GÉNÉRALES Référence IT26-05/2005 Article 1 QUELLE SIGNIFICATION ACCORDONS-NOUS AUX NOTIONS SUIVANTES? 1. Qu entendons-nous par «NOUS»? Les AP, une marque et un nom commercial de

Plus en détail

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME

LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME LES VALEURS MOBILIERES LA FISCALITE DES PLACEMENTS A LONG TERME Une note de Riviera Family Office Mise à jour : juillet 2004 Les principaux avantages fiscaux des valeurs mobilières Aucune imposition sous

Plus en détail

Circulaire du directeur des contributions DES L.I.R. n 111bis / 1 du 11 décembre 2002 CONTRIBUTIONS DIRECTES

Circulaire du directeur des contributions DES L.I.R. n 111bis / 1 du 11 décembre 2002 CONTRIBUTIONS DIRECTES DIRECTION Circulaire du directeur des contributions DES L.I.R. n 111bis / 1 du 11 décembre 2002 CONTRIBUTIONS DIRECTES L.I.R n 111bis / 1 OBJET : Le régime de prévoyance-vieillesse (article 111bis L.I.R.)

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire

NOTICE D INFORMATION. Régime Complémentaire NOTICE D INFORMATION Régime Complémentaire STATUT JURIDIQUE DU RCAR Le RCAR est une institution de prévoyance sociale : dotée de la personnalité morale et de l autonomie financière, créée par le Dahir

Plus en détail

Fiscalité patrimoniale

Fiscalité patrimoniale Fiscalité patrimoniale Suggestions pour une future réforme fiscale Commission parlementaire mixte sur la réforme fiscale 18 novembre 2013 François Parisis Maître de conférences Plan Préambule : quel pourrait

Plus en détail

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012

France. Conditions d ouverture des droits. Calcul des prestations. Indicateurs essentiels. France : le système de retraite en 2012 France France : le système de retraite en 212 Dans le secteur privé, le système de retraite repose sur deux piliers obligatoires : un régime général lié à la rémunération et des dispositifs professionnels

Plus en détail

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses

Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses 2.09 Cotisations Statut des indépendants dans les assurances sociales suisses Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Ce mémento fournit des informations sur les cotisations que doivent verser aux assurances

Plus en détail

Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique. Bruxelles, le 11 décembre 2012

Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique. Bruxelles, le 11 décembre 2012 Service Public Fédéral FINANCES ---------------------------------------- Expertise et support stratégique Bruxelles, le 11 décembre 2012 Administration des Affaires Fiscales ----------------------------------------

Plus en détail

News Indépendants. Retirer des fonds de votre société L astuce : ne pas se limiter à la rémunération et aux dividendes

News Indépendants. Retirer des fonds de votre société L astuce : ne pas se limiter à la rémunération et aux dividendes News Indépendants Juin 2014 Retirer des fonds de votre société L astuce : ne pas se limiter à la rémunération et aux dividendes Bart Vermoesen, comptable et conseiller fiscal, Moore Stephens Verschelden

Plus en détail

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 Après avoir lu la circulaire, nous vous invitons à suivre le présent guide pour vous aider à remplir les différentes rubriques de votre (vos) formulaire(s) de

Plus en détail

CAMELEON JUNIOR CAMELEON Dynamico JUNIOR

CAMELEON JUNIOR CAMELEON Dynamico JUNIOR CAMELEON JUNIOR CAMELEON Dynamico JUNIOR CAMELEON JUNIOR - CAMELEON Dynamico JUNIOR 1 TYPE D ASSURANCE-VIE GARANTIES Assurance-vie combinant un rendement garanti (branche 21) et un rendement lié à des

Plus en détail

Document d information n o 4 sur les pensions

Document d information n o 4 sur les pensions Document d information n o 4 sur les pensions Épargnes privées de retraite Partie 4 de la série La série complète des documents d information sur les pensions se trouve dans Pensions Manual, 4 e édition,

Plus en détail

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014

La Lettre COFIGE Patrimoine Octobre 2013 - N 12. Projet de loi de finances 2014 Projet de loi de financement de la Sécurité Sociale 2014 Madame, Monsieur, Le projet de loi de finances pour 2014 a été présenté en Conseil des ministres le 25 septembre. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale pour 2014 a été quant à lui rendu

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique

Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique Un nouvel avantage fiscal : la déduction pour habitation unique B. MARISCAL Lors du Conseil des ministres extraordinaire d Ostende des 20 et 21 mars 2004, le gouvernement avait pris la décision de réformer

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro

La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul. Florence Navarro La pension de vieillesse au Luxembourg: réglementation et modalités de calcul Déjeuner-débat ELSA Florence Navarro 2 juillet 2014 Le principe des 3 piliers en matière de pension 1 er pilier Sécurité sociale

Plus en détail

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008

Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Accord N 36 Le Compte Epargne Temps au GIE AtlantiCA En date du 25 septembre 2008 Les organisations syndicales signataires : CFDT, SNECA-CGC, SUD AtlantiCA TABLE DES MATIERES L ACCORD INDEX TABLE DES MATIERES

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

Bilan Protection Sociale & Rémunération. Etude réalisée pour Monsieur DUPONT. Le 25/04/2008

Bilan Protection Sociale & Rémunération. Etude réalisée pour Monsieur DUPONT. Le 25/04/2008 Bilan Protection Sociale & Rémunération Etude réalisée pour Monsieur DUPONT Le 25/04/2008 Contact : Madame MARTIN Casagande & Associés, Membre de PRAGMA 1 LES OBJECTIFS DE L ETUDE Votre système de rémunération

Plus en détail

Guide pratique de l épargnant

Guide pratique de l épargnant Guide pratique de l épargnant Article 83 euro rendre votre contrat / Effectuer des versements individuels facultatifs / La vie de votre contrat en 8 questions / C otre complément de revenu / Consulter

Plus en détail

Les rachats de service

Les rachats de service Les rachats de service Table des matières 3 3 5 7 8 9 10 11 12 13 Qu est-ce qu une proposition de rachat? Avez-vous vraiment besoin de racheter du service? Est-ce financièrement avantageux pour vous d

Plus en détail

QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ

QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE GUIDE PRATIQUE ASSURÉ QUALIOPÉE PRÉVOYANCE ENTREPRISE VOTRE CONTRAT PRÉVOYANCE EN PRATIQUE Votre entreprise a mis en place un contrat de prévoyance complet : garanties +

Plus en détail

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence

Concordances PERP Advance. Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Concordances PERP Advance Les plus beaux patrimoines se façonnent dans l exigence Sommaire Le PERP, pour préparer sa retraite en bénéficiant d une déduction fiscale immédiate...p3-4 Concordance PERP Advance,

Plus en détail

VIVIUM. Protégez vos revenus, quoi qu il arrive

VIVIUM. Protégez vos revenus, quoi qu il arrive VIVIUM Revenu Garanti Protégez vos revenus, quoi qu il arrive Revenu Garanti en cas de maladie ou d accident Jusqu à 80 % de votre salaire actuel Vous choisissez les couvertures Savez-vous à combien s

Plus en détail

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant

Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant Janvier 2015 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l épargnant France métropolitaine et D.O.M. (hors Mayotte) BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / ÉPARGNE ET ASSURANCE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS

Plus en détail

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014.

Le présent avis fait suite à certaines questions pratiques qui ont été posées pour pareils emprunts conclus en 2014. Explications concernant les conditions auxquelles les emprunts conclus en 2014 doivent satisfaire pour pouvoir entrer en considération pour la réduction d impôt régionale pour l habitation unique (bonus-logement)

Plus en détail

L'ASSURANCE VIE PLACEMENT

L'ASSURANCE VIE PLACEMENT L'ASSURANCE VIE PLACEMENT Une note de R i v i e r a F a m i l y O f f i c e Mise à jour : septembre 2004 Malgré les réformes de septembre 1997 et d octobre 1998, le cadre fiscal de l assurance vie demeure

Plus en détail

Remboursement des soins. ambulatoires : non imposable

Remboursement des soins. ambulatoires : non imposable mai 2006 Numéro 05 10e année Mensuel Ne paraît pas en juillet & août Bureau de dépôt 2800 Mechelen 1 P309269 LNBF.NN/Lnbfnn/KL-NN01 soins de santé et invalidité Remboursement des soins ambulatoires : non

Plus en détail

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013

Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Sources : Mesures patrimoniales de la loi de finances 2014, de la loi de finances rectificatives pour 2013 Loi de finances 2014 : http://www.assembleenationale.fr/14/ta/ta0267.asp Loi de finances rectificatives

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

MADELIN. Votre épargne pour votre retraite. par Élysée Consulting RETRAITE ET PRÉVOYANCE DES INDÉPENDANTS

MADELIN. Votre épargne pour votre retraite. par Élysée Consulting RETRAITE ET PRÉVOYANCE DES INDÉPENDANTS MADELIN RETRAITE ET PRÉVOYANCE DES INDÉPENDANTS par Élysée Consulting Votre épargne pour votre retraite Elysée Consulting 7 rue Lincoln - 75008 PARIS Tél. : 01 40 20 11 11 Email : info@elysee-consulting.fr

Plus en détail

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements?

Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? Le 27 janvier 2014 Loi de finances pour 2014 et loi de finances rectificative pour 2013 : Quels sont les principaux changements? I. POUR LES ENTREPRISES 1.1 Nouvelle taxe exceptionnelle sur les hautes

Plus en détail

La sécurité sociale de l'indépendant

La sécurité sociale de l'indépendant Allianz Prévoyance La sécurité sociale de l'indépendant Edition 2015 Tous les montants dans cette brochure sont exprimés en euros. 4 7 9 16 17 18 Cotisations de la sécurité sociale Incapacité de travail

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Préparer sa retraite MA RET RAITE Sommaire Le système de retraite en France, deux grands principes...2 Pour les régimes du privé, du salariat agricole, de l

Plus en détail

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013 Oddo & Cie La Loi Madelin Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «Madelin» 3 2 Fipavenir TNS 13 2 3 Section 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite

Plus en détail

les retraites collectives

les retraites collectives Edition 2010 n 4 - Avril 2010 Pour comprendre les retraites collectives PERE, Article 83, Article 39,... Le sixième et le septième rapport du Conseil d Orientation des Retraites Depuis 2000, la mission

Plus en détail

Vous permettre d entreprendre avec assurance?

Vous permettre d entreprendre avec assurance? Vous permettre d entreprendre avec assurance? Le bureau Verdun s y engage Place Reine Astrid 12-6820 FLORENVILLE Tél : 061/31.22.33 - Fax : 061/31.53.03 info@verdun.be - www.verdun.be Verdun-Bastogne sa

Plus en détail

Dexia Employee Benefits Une politique de rémunération efficace et sur mesure pour votre entreprise

Dexia Employee Benefits Une politique de rémunération efficace et sur mesure pour votre entreprise Dexia Employee Benefits Une politique de rémunération efficace et sur mesure pour votre entreprise CORPORATE BANKING 2 3 L importance d une politique de rémunération efficace Le succès de votre entreprise

Plus en détail

LE PLAN ÉPARMIL SALUÉ POUR SES PERFORMANCES!

LE PLAN ÉPARMIL SALUÉ POUR SES PERFORMANCES! La solidarité est dans nos gnes ÉPARGNE 3,41% * Plan ÉPARMIL Grand Trophée 2013 de la performance sur 20 ans Revenu Une épargne disponible et sécurisée pour tous les projets de la vie. * Taux de rendement

Plus en détail

Groupe Crédit-Mutuel CIC

Groupe Crédit-Mutuel CIC ATELIER SOLUTION L ingénierie sociale au service des entreprises de leurs dirigeants de l expert- comptable Groupe Crédit-Mutuel CIC P.1 L ingénierie sociale au service des entreprises, de leurs dirigeants,

Plus en détail