conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat."

Transcription

1 conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page 18 JUIN 2014 N 217 La Ville de Poitiers préserve la qualité de vie des Poitevins, notamment en entretenant les espaces publics, parcs et jardins...

2 19 Budget 2014 : taux 0 pour la 4 e année Fin avril, le budget 2014 de la Ville de Poitiers a été adopté par le Conseil municipal. Parmi les éléments marquants, on note la stabilité des taux d imposition pour la 4 e année consécutive et un investissement toujours soutenu pour contrer les effets de la crise. 1,1 % c est l augmentation des dépenses de fonctionnement alors que l inflation est estimée à 1,3 %. Trois piliers. Trois engagements pris devant les Poitevins lors des élections municipales, mis en œuvre aujourd hui dans le premier budget du mandat. Le budget 2014 s organise autour du maintien du pouvoir d achat ; l amélioration de l offre de services ; un niveau important d investissement. Explications. Maintien du pouvoir d achat Pour la 4 e année consécutive, le Conseil municipal a fait le choix de faire taux 0 sur les taux d imposition (taxe d habitation et taxes foncières sur le bâti et le non-bâti). La fiscalité évoluera uniquement par l augmentation des bases imposée par la loi (+ 0,9 %). Autre mesure en faveur de la préservation du pouvoir d achat : le maintien de la politique d abattement. La Ville de Poitiers conserve l abattement général à la base de 15 % et 10 % pour l abattement pour charges de famille (lire encadré page 20). Cette politique d abattement représente 5,1 millions d euros non retenus sur les budgets des Poitevins. N 217 JUIN 2014 page 19 PoitiersMag

3 conseil municipal Amélioration de l offre de services Tout en gardant une fiscalité stable, la Ville augmente son offre de services à la population. Ainsi, en 2014, le budget permet notamment de financer, en plus des nombreux services déjà en place : l ouverture, sur une année complète, de la Maison des services publics de Saint-Éloi accompagnée d une montée en puissance du centre de loisirs et de la médiathèque ; l accompagnement du Centre communal d action sociale pour l ouverture de la crèche de Saint-Éloi ; l augmentation du temps d accueil périscolaire à partir de septembre 2014 dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires ; l augmentation de 4,3 % de la subvention au Centre communal d action sociale (CCAS). Pour permettre la création de ces nouvelles prestations, un gros effort est fait, comme depuis 2008 sur la maîtrise des Épargne L épargne dégagée par la Ville lui permet de réaliser ses investissement en limitant le recours à l emprunt. Epargne brute (ou autofinancement) = recettes de fonctionnement - dépenses de fonctionnement dépenses de fonctionnement. Ces dernières n augmentent que de 1,1 % alors que le prix des fluides (eau, électricité, chauffage) augmente de 4 %. Un niveau important d investissement En parallèle de l amélioration de l offre de services, la Ville poursuit son programme d investissement. Ainsi, pas moins de 25,2 millions d euros, dont 17 millions dans les quartiers, seront injectés dans l économie. Les investissements seront réalisés principalement dans : la rénovation urbaine ; les maisons de quartier (réhabilitation du centre d animation de Beaulieu et fin des investissements pour la construction de la Maison des services publics de Saint-Éloi) ; les budgets participatifs pour lesquels un budget spécifique sera réservé ; les écoles : il s agit ici du début du plan de rénovation des écoles ; les espaces publics : aménagements dans les quartiers, espaces verts, voirie ; 2014 sera la première année d ouverture complète de la nouvelle médiathèque de Saint-Eloi. les bâtiments : les travaux contribuent notamment à rendre les bâtiments accessibles et à réduire leur consommation d énergie ; la modernisation des services publics ; le développement urbain ; la culture ; l action sociale : travaux dans les crèches et fin de l aménagement du multipôle enfance jeunesse de Saint-Éloi. Politique d abattement : des effets notables sur les impôts des Poitevins En appliquant un abattement sur les valeurs locatives, la Ville fait baisser les impôts des Poitevins. Par exemple, pour une famille avec un enfant dont la valeur locative du logement est de : - sans les abattements décidés par la Ville, en plus de ceux imposés par la loi (10 % pour chaque personne à charge), la famille paierait 709 de taxe d habitation. - avec les abattements (abattement général à la base de 15 % et abattement de 15 % pour chaque personne à charge), la famille paiera 564 de taxe d habitation. Pour cette famille, l application de ces abattements représente une non-dépense de 146. PoitiersMag page 20 JUIN 2014 N 217

4 21 Autres recettes : 1 M 1 % Dotations de l État : 32 M 28 % 71 % Fiscalité des ménages : 79 M Les dépenses 102 M * Fonctionnement courant : 14 M 13 % 5 % Frais financiers dettes : 5 M Les recettes 112 M * 25 % Subventions versées : 25 M 57 % Personnel : 58 M * La différence entre dépenses et recettes représente l autofinancement (épargne brute) que la Ville dégage pour ses investissements. Francis Chalard, Adjoint au Maire chargé du Personnel, des Finances et de l Informatique Comment a été envisagé ce premier budget qui suit les élections? Le budget 2014 est un budget de transition. Nous achevons le financement des grosses opérations du mandat précédent (Viaduc, Maison des services publics de Saint-Éloi ) et nous lançons les gros programmes du nouveau mandat comme le plan de rénovation des écoles. Dans ce budget, les engagements pris devant les Poitevins lors de la campagne des élections municipales sont mis en pratique. Quel est l intérêt de soigner le niveau de notre l épargne? Comme dans un ménage, plus notre épargne est importante, moins nous avons à emprunter pour réaliser nos investissements. C est aussi moins d intérêts à payer pour couvrir nos emprunts. Grâce au 10 millions d euros d épargne brute, nous pouvons maintenir un investissement soutenu. En quoi ces investissements sont importants pour l emploi? Pour tous nos investissements, des marchés publics sont lancés. 43 % d entre eux sont remportés par des entreprises de Grand Poitiers. Dans une étude menée en 2010, nous avions ainsi mis en évidence que sur 6 ans, les entreprises locales avaient ainsi bénéficié de 72,7 millions d euros. En termes d emplois, cela se traduit par le maintien d une centaine d emplois par an. N 217 JUIN 2014 page 21 PoitiersMag

5 conseil municipal l infographie BUDGET 2014 : LES PRINCIPALES DÉPENSES DE LA VILLE CULTURE Médiathèques, musée, conservatoire, école de Beaux-arts et subventions aux associations. ACTIONS SOCIALES ET SOLIDARITÉ Crèches, portage des repas aux personnes âgées et handicapées, logements-foyers, aide aux familles 26,7 M 27,1 M ÉDUCATION Ecoles maternelles et élémentaires, restauration scolaire, ATSEM, périscolaire 18,5 M 18,7 M CADRE DE VIE Entretien des rues, espaces verts et jardins, éclairage public 1,5 M + 8,4 M pour Grand Poitiers 2,7 M + 11,5 M pour Grand Poitiers SPORT Subventions aux associations, manifestations sportives 9,6 M DÉVELOPPEMENT URBAIN Soutien aux commerces de proximité et animations en centre-ville VIE DE QUARTIER ET CITOYENNETÉ Maisons de quartier, centres de loisirs PoitiersMag page 22 JUIN 2014 N 217

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993.

A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. INTRODUCTION A l occasion du vote du Compte Administratif 2011, nous allons présenter dans ce rapport l évolution des principales données budgétaires depuis 1993. I- FONCTIONNEMENT a) Fiscalité Comme nous

Plus en détail

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2015 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2015 s inscrit dans un contexte économique et social contraint. Face à cette situation,

Plus en détail

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015

Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014. Débat. d Orientation. Budgétaire 2015 Présentation au conseil municipal 16 décembre 2014 Débat d Orientation Budgétaire 2015 Le budget 2015 sera le premier de ce nouveau mandat 2014-2020 Il est construit sur le Plan de mandat financier en

Plus en détail

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL

COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL COMPRENDRE LE BUDGET MUNICIPAL Le vote du budget constitue l acte politique majeur de la vie de la collectivité. Il doit impérativement être voté avant le 31 mars de l année qu il intéresse. Toutefois,

Plus en détail

LEVET COMMUNE DE LEVET

LEVET COMMUNE DE LEVET LEVET COMMUNE DE LEVET Conseil Municipal du 4 juin 2015 Le Compte Administratif présenté aujourd hui découle de la gestion de l exercice 2014 : il constitue notre socle de gestion pour l avenir. Compte

Plus en détail

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du

Le budget 2013. Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances. Conseil Municipal du Le budget 2013 Présentation par M. Pascal BOLO, Adjoint aux Finances Conseil Municipal du 8 février 2013 Les documents budgétaires : Le budget selon la nomenclature M14; Les documents annexes; Le budget

Plus en détail

Compte administratif 2013 & Budget 2014. Présentation au Conseil municipal du 18 février 2014

Compte administratif 2013 & Budget 2014. Présentation au Conseil municipal du 18 février 2014 Compte administratif 2013 & Budget 2014 Présentation au Conseil municipal du 18 février 2014 2014 est «à cheval» sur 2 mandats : 2008 2014 qui se termine fin mars 2014 2014 2020 qui commencera début avril

Plus en détail

Le budget, c est combien? C est quoi?

Le budget, c est combien? C est quoi? Le budget, c est combien? C est quoi? Pourquoi cette plaquette? Parce que l équipe municipale prélève et gère, dans la recherche de l intérêt commun, une partie de vos ressources, nous sommes comptables

Plus en détail

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015

FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 SPÉCIAL FINANCES LOCALES supplément septembre 2015 L État réduit son aide financière aux communes Quelles conséquences pour Meudon et les Meudonnais? La commune reste la collectivité de proximité par excellence

Plus en détail

Le Budget Primitif 2016 de la Ville de Mulhouse. Commission des Finances ouverte du 8 mars 2016

Le Budget Primitif 2016 de la Ville de Mulhouse. Commission des Finances ouverte du 8 mars 2016 Le Budget Primitif 2016 de la Ville de Mulhouse Commission des Finances ouverte du 8 mars 2016 1. Un contexte budgétaire contraint 2 La construction budgétaire 2016 doit intégrer une baisse des dotations

Plus en détail

dossier Budget de fonctionnement 2015 : 32 078 000 Services administratifs Culture Aménagements et services urbains 4 739 915

dossier Budget de fonctionnement 2015 : 32 078 000 Services administratifs Culture Aménagements et services urbains 4 739 915 Aménagements et services urbains 4 739 915 Culture Services administratifs 2 099 140 10 307 996 Interventions sociales Santé et Logement 778 940 Sport et Jeunesse 3 994 515 Famille 4 459 955 Enseignement

Plus en détail

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche

Audit de début de mandat. Commune de Saint-Nom la Bretèche Audit de début de mandat Commune de Saint-Nom la Bretèche Analyse de la situation financière à fin 2013 Septembre 2014 CALIA Conseil Siège 24 rue Michal 75013 PARIS Antenne de Lyon Tour Part Dieu 129 Rue

Plus en détail

PREPARATION BUDGET PRIMITIF 2015. Commune de Poisat 23 février 2015

PREPARATION BUDGET PRIMITIF 2015. Commune de Poisat 23 février 2015 PREPARATION BUDGET PRIMITIF 2015 Commune de Poisat 23 février 2015 Sommaire Le budget communal : quelques points de compréhension 1. Principes budgétaires 2. Préparation du budget 3. Exécution du budget

Plus en détail

budget primitif 2015 économie scolaire petite enfance jeunesse sports social

budget primitif 2015 économie scolaire petite enfance jeunesse sports social économie budget primitif 2015 scolaire petite enfance jeunesse sports Le budget primitif 2015 : entre rigueur et maintien du niveau de service social Avec un montant total de 38 millions d euros, le budget

Plus en détail

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES

Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Le budget 2014 du Département Chiffres Clés LE DÉPARTEMENT S ENGAGE AUPRÈS DES NORDISTES Éditorial Le budget primitif 2014 s inscrit dans un contexte économique et social encore difficile. Aussi, avec

Plus en détail

SÉCURITÉ BUDGET 2016 POUVOIR D ACHAT EMBELLISSEMENT DE LA VILLE PROXIMITÉ

SÉCURITÉ BUDGET 2016 POUVOIR D ACHAT EMBELLISSEMENT DE LA VILLE PROXIMITÉ SÉCURITÉ BUDGET 2016 POUVOIR D ACHAT PROXIMITÉ EMBELLISSEMENT DE LA VILLE Chères Niçoises, Chers Niçois, ÉDITO Nous adoptons le budget 2016 de la Ville de Nice dans un contexte national difficile marqué

Plus en détail

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM

Budget Primitif 2014. Conseil Municipal du 18 décembre 2013. Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM Budget Primitif 2014 Conseil Municipal du 18 décembre 2013 Laurent RICHE, Mairie de KINGERSHEIM «Actes» budgétaires Mandat 2008-2014 La préparation budgétaire 2014 clôture l exercice pluriannuel 2008 Début

Plus en détail

Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens BUDGET PRIMITIF (BP) 2016 DE SYNTHESE > INFORMATIONS FINAN SÉANCE DU 19 FÉVRIER 2016

Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens BUDGET PRIMITIF (BP) 2016 DE SYNTHESE > INFORMATIONS FINAN SÉANCE DU 19 FÉVRIER 2016 Le Conseil départemental aux côtés des Valdoisiens BUDGET PRIMITIF (BP) 2016 DE SYNTHESE CIÉRES > INFORMATIONS FINAN > NOTE 1 SÉANCE DU 19 FÉVRIER 2016 BUDGET 2016 UN BUDGET RESPONSABLE Budget départemental

Plus en détail

La construction du budget communal. 25 avril 2015

La construction du budget communal. 25 avril 2015 La construction du budget communal 25 avril 2015 Le budget : un acte fondamental, très encadré Un acte de prévision et d autorisation Prévoit chaque année les recettes et dépenses de la commune Autorise

Plus en détail

ÉDITORIAL. Dans un contexte économique difficile, qui fragilise nombre de nos

ÉDITORIAL. Dans un contexte économique difficile, qui fragilise nombre de nos ÉDITORIAL Dans un contexte économique difficile, qui fragilise nombre de nos concitoyens, la solidarité entre les habitants et des politiques publiques en faveur de la justice sociale sont plus que jamais

Plus en détail

Dans un premier temps, le travail qui a été mené consiste à partir de l existant afin d être en mesure de comparer ce qui est comparable.

Dans un premier temps, le travail qui a été mené consiste à partir de l existant afin d être en mesure de comparer ce qui est comparable. Réunion du 12 mai 2011 1 Premiers éléments de caractérisation financière du territoire Dans un premier temps, le travail qui a été mené consiste à partir de l existant afin d être en mesure de comparer

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011. La meilleure solution au logement des seniors N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» www.domitys.

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011. La meilleure solution au logement des seniors N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» www.domitys. DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» La meilleure solution au logement des seniors LE GROUPE EN QUELQUES LIGNES DOMITYS est une société du Groupe AEGIDE.

Plus en détail

Nouveaux tarifs. Portail Familles. plus équitables. Ville d Orly. Ouverture d un. moderne. équitable rapide. simple. au 1 er septembre 2015

Nouveaux tarifs. Portail Familles. plus équitables. Ville d Orly. Ouverture d un. moderne. équitable rapide. simple. au 1 er septembre 2015 Ville d Orly @ Ouverture d un Portail Familles au 1 er septembre 2015 Nouveaux tarifs plus équitables moderne Inscriptions pour la rentrée 2015 Du 8 au 20 juin rez-de-chaussée du Centre administratif équitable

Plus en détail

Budget de 2016 : préparer Winnipeg pour l avenir

Budget de 2016 : préparer Winnipeg pour l avenir Pour publication immédiate Le mercredi 2 mars 2016 Budget de 2016 : préparer Winnipeg pour l avenir Une hausse modérée des impôts fonciers entièrement dédiée à l infrastructure Winnipeg, Manitoba Le budget

Plus en détail

JEUDI CITOYEN. Avec François ZOCCHETTO, Maire de Laval Jeudi 10 décembre 2015 // 19H

JEUDI CITOYEN. Avec François ZOCCHETTO, Maire de Laval Jeudi 10 décembre 2015 // 19H JEUDI CITOYEN Avec François ZOCCHETTO, Maire de Laval Jeudi 10 décembre 2015 // 19H SOMMAIRE NOTIONS (qu'est-ce qu'un budget?) CONTEXTE (dans quelles conditions?) ORIENTATIONS POLITIQUES (Quels sont nos

Plus en détail

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014

Les grandes orientations du PEL jusqu en 2014 Dans une ville, de multiples intervenants apportent aux familles aide et soutien dans l éducation des enfants. Pour donner plus de cohérence à ces actions, pour les renforcer, nous avons choisi à Brest

Plus en détail

RAPPORT CONDENSE DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 10 FEVRIER 2014 n II/2014

RAPPORT CONDENSE DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 10 FEVRIER 2014 n II/2014 1 RAPPORT CONDENSE DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 10 FEVRIER 2014 n II/2014 O R D R E D U J O U R 1 ) APPROBATION DU RAPPORT DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 21 JANVIER 2014 n I/2014. 2 ) DESIGNATION

Plus en détail

2014 : UN BUDGET MAÎTRISÉ, DES SERVICES OPTIMISÉS. dossier

2014 : UN BUDGET MAÎTRISÉ, DES SERVICES OPTIMISÉS. dossier dossier 2014 : UN BUDGET MAÎTRISÉ, DES SERVICES OPTIMISÉS Malgré les nombreuses contraintes qui pèsent sur ce nouveau budget marqué par la crise économique, le Département du Doubs maintient un niveau

Plus en détail

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) -

- Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - - Suppression de la Taxe Professionnelle en 2011 remplacée dans le panier communal par - Cotisation Foncière des Entreprises (CFE) (taux communal) - Cotisation sur la Valeur Ajoutée des Entreprises (CVAE)

Plus en détail

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen?

Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Pourquoi l ACEP a-t-elle renouvelé le bail du 100, rue Queen? Un comité sur les locaux à bureaux composé de plusieurs membres du Conseil exécutif national a été mis sur pied. Des représentants de la gestion

Plus en détail

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine

Informations aux familles. Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine Informations aux familles Organisation Temps d Activités Périscolaires TAP à l école Jean de la Fontaine 15 rue de Kérourien - 29200 BREST 07-88-04-22-93 (Catherine PERRAMENT) Rentrée de septembre 2015

Plus en détail

VILLE DE BOULOGNE-BILLANCOURT. Rythmes scolaires. www.boulognebillancourt.com

VILLE DE BOULOGNE-BILLANCOURT. Rythmes scolaires. www.boulognebillancourt.com VILLE DE BOULOGNE-BILLANCOURT Rythmes scolaires www.boulognebillancourt.com 2 Sommaire Le temps scolaire, mon emploi du temps en maternelle... Le temps scolaire, mon emploi du temps en élémentaire... le

Plus en détail

GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS

GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS GUIDE DES AIDES AUX ASSOCIATIONS CULTURELLES ET DE LOISIRS La commune de Thorigné-Fouillard souhaite apporter son soutien à la vie associative et offre aux associations des aides sous différentes formes

Plus en détail

Sommaire. Le champ de la dépense publique «handicap» implique l ensemble des administrations publiques

Sommaire. Le champ de la dépense publique «handicap» implique l ensemble des administrations publiques La dépense publique dans le champ du handicap : une croissance forte depuis 2005 qui traduit un engagement marqué de l Etat, des collectivités locales et de la sécurité sociale Sommaire Le champ de la

Plus en détail

PERSPECTIVES FINANCIERES DES PETITES VILLES

PERSPECTIVES FINANCIERES DES PETITES VILLES PERSPECTIVES FINANCIERES DES PETITES VILLES La participation des communes au plan d économies initié par l Etat va modifier substantiellement les équilibres financiers des collectivités locales et notamment

Plus en détail

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité

Enjeux du développement durable. Faire reculer la pauvreté et rompre avec la précarité 4 Action sociale Fiche Axe 3 Garantir la cohésion sociale, l'accès à la ville pour tous, intégrer les habitants et améliorer la qualité de vie Enjeux du développement durable Faire reculer la pauvreté

Plus en détail

Ville de Saint-Péray. Analyse financière de la ville de Saint-Péray 2008-2020. Juillet 2014

Ville de Saint-Péray. Analyse financière de la ville de Saint-Péray 2008-2020. Juillet 2014 Ville de SaintPéray Analyse financière de la ville de SaintPéray 20082020 Juillet 2014 1 Fiche d identité de la commune DONNEES 2013 Le territoire de Saint Peray L appréciation de la richesse financière

Plus en détail

Synthèse Finances de la Ville de Cannes 2013

Synthèse Finances de la Ville de Cannes 2013 Synthèse Finances de la Ville de Cannes 2013 L évolution de l endettement : DETTE DE LA VILLE DE CANNES EN EUROS CONSTANT 1990-2013 La dette de la ville de Cannes s'élève à 255 millions en fin 2013 après

Plus en détail

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR

LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR LA DÉFISCALISATION L INVESTISSEMENT LOCATIF L IMMOBILIER NEUF CE QU IL FAUT SAVOIR CE QU IL FAUT SAVOIR POUR BIEN COMPRENDRE NOTRE ACTIVITE Comment payer moins d impôts? C est la question que se posent

Plus en détail

Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma?

Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma? Audit financier 2009 2018 Quelle situation financière pour Balma? 1 EXFILO cabinet de conseil en finances publiques locales Ce document a été réalisé par les consultants du cabinet EXFILO, conseil en finances

Plus en détail

BUDGET DE LA VILLE de Saint Cyr l Ecole

BUDGET DE LA VILLE de Saint Cyr l Ecole BUDGET DE LA VILLE de Saint Cyr l Ecole 2015 SOMMAIRE Rappel des enjeux budgétaires Budget de fonctionnement Budget d investissement RAPPEL DES ENJEUX BUDGETAIRES Le budget de la commune sous pression

Plus en détail

2014 Lyon est une chance Logement, une nouvelle approche

2014 Lyon est une chance Logement, une nouvelle approche 2014 Lyon est une chance Logement, une nouvelle approche Depuis 12 ans, Lyon a connu une forte augmentation du prix des logements au m² (+150%) et des loyers (+50%) ; une augmentation disproportionnée

Plus en détail

Conseil municipal du 19 décembre 2013

Conseil municipal du 19 décembre 2013 BUDGET PRIMITIF 2014 Conseil municipal du 19 décembre 2013 1 Un budget stable hors impact des rythmes scolaires Des dépenses de fonctionnement globales en croissance de 2,99 % par rapport au BP 2013. Mais

Plus en détail

BUDGET 2015 LE BUDGET DANS LE DETAIL PETIT LEXIQUE BUDGETAIRE

BUDGET 2015 LE BUDGET DANS LE DETAIL PETIT LEXIQUE BUDGETAIRE PETIT LEXIQUE BUDGETAIRE BUDGET 2015 LE BUDGET EN QUELQUES LIGNES Montant total des prévisions budgétaires : 1.811.915 Fonctionnement : 1.172.638 en légère hausse par rapport à 2014 (1.042.449 ), malgré

Plus en détail

Débat d Orientations Budgétaires 2016 Présentation

Débat d Orientations Budgétaires 2016 Présentation Commune d Angoulins Débat d Orientations Budgétaires 2016 Présentation Introduction La tenue du débat d orientation budgétaire est obligatoire dans les régions, les départements, les communes de plus de

Plus en détail

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG

FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG Strasbourg, le 22 novembre 2013 FICHE PRESSE MISE EN PLACE DE LA REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci

Plus en détail

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES

NOUVEAUX RYTHMES SCOLAIRES DOSSIER DE PRESSE DOSSIER DE PRESSE NOUVEAUX ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 VENDREDI 4 JUILLET 2014-14H SALLE HENRI-MARTIN - HÔTEL DE VILLE CAHORS SOMMAIRE Communiqué de presse page 3 Les axes du projet éducatif

Plus en détail

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81

3 099 704,29 RECETTES 2013 61 220,81 BUDGET 2013 EQUILIBRE GENERAL Le budget global 2013 se monte à 5 146 475,64 en recettes pour 4 615 844,79 en dépenses. Ces chiffres intègrent à la fois l année 2013 en fonctionnement et investissement

Plus en détail

Budget 2015 DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015. Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier. Contact

Budget 2015 DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015. Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier. Contact DOSSIER DE PRESSE DP 03-2015 Budget 2015 Point presse du lundi 23 mars 2015 à 10 h Salle L'Eglantier Contact Corinne GROHEUX Service Communication Mairie de Challans 02 51 49 79 66 et 06 18 01 47 48 com@challans.fr

Plus en détail

Introduction. Chapitre. Préambule

Introduction. Chapitre. Préambule Chapitre 1 Introduction Préambule Les solutions d'investissement à base de location meublée font partie de l'éventail des propositions disponibles pour ceux qui souhaitent aujourd'hui se constituer un

Plus en détail

Bilan budgétaire 2014 & orientations 2015

Bilan budgétaire 2014 & orientations 2015 Bilan budgétaire 2014 & orientations 2015 (/données non encore définitives) Commune de Poisat Mercredi 11 mars 2015 Bilan budgétaire 2014 A. Dépenses et recettes de fonctionnement 2014 B. Dépenses et recettes

Plus en détail

BUDGET EQUITABLE ET DE RELANCE ECONOMIQUE. Propositions d'un Budget équitable et de relance économique 1

BUDGET EQUITABLE ET DE RELANCE ECONOMIQUE. Propositions d'un Budget équitable et de relance économique 1 BUDGET EQUITABLE ET DE RELANCE ECONOMIQUE CM du 12/02/2009 Propositions d'un Budget équitable et de relance économique 1 POURQUOI? Réussir le contrat d action municipale élaboré avec les habitants Promouvoir

Plus en détail

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION

REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION Strasbourg, le 20 décembre 2013 REFORME DES RYTHMES SCOLAIRES À STRASBOURG : RESULTATS DE LA CONSULTATION La Ville de Strasbourg entend mettre en place la réforme des rythmes scolaires avec le souci de

Plus en détail

De réels atouts. Réalisation : TSC - 42110 FEURS - 04 77 26 01 12 - Crédits photos : Fotolia, TSC - 07/10. Investir dans les résidences seniors

De réels atouts. Réalisation : TSC - 42110 FEURS - 04 77 26 01 12 - Crédits photos : Fotolia, TSC - 07/10. Investir dans les résidences seniors De réels atouts Réalisation : TSC - 42110 FEURS - 04 77 26 01 12 - Crédits photos : Fotolia, TSC - 07/10 Investir dans les résidences seniors LES GARANTIES DE L INVESTISSEMENT Un marché avec des perspectives

Plus en détail

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015

Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Service de presse Ville de Rennes/Rennes Métropole Tél. 02 23 62 22 34 Vendredi 6 mars 2015 Conseil municipal Budget 2015 de la Ville de Rennes > Séance budgétaire du lundi 9 mars 2015 Sommaire > Communiqué

Plus en détail

Assurance vie temporaire à versements mensuels garantis. Assurance vie. Source Revenu mensuel pour vos proches

Assurance vie temporaire à versements mensuels garantis. Assurance vie. Source Revenu mensuel pour vos proches Assurance vie temporaire à versements mensuels garantis Assurance vie Source Revenu mensuel pour vos proches Source Pour garantir à vos proches un revenu mensuel fixe, non imposable Source est une assurance

Plus en détail

L investissement : entre projet politique et impératifs budgétaires

L investissement : entre projet politique et impératifs budgétaires L investissement : entre projet politique et impératifs budgétaires L a réalisation des projets d investissement constitue un des grands temps forts du mandat municipal. Elle atteste du dynamisme de l

Plus en détail

«Mécanismes» et contraintes budgétaires

«Mécanismes» et contraintes budgétaires Ville de Viry-Châtillon / Bilan 2008 2013 et prospective financière 2014-2020 Intervention du 25 septembre 2014 87 rue St-Lazare I 75009 Paris Tél. 01 55 34 40 00 I Fax 01 40 41 00 95 Mail : fcl@fcl.fr

Plus en détail

Evolution des équilibres financiers au fil de l eau. (sans nouveaux investissements) 24/02/2015. Communauté de Communes du Pays d Astrée

Evolution des équilibres financiers au fil de l eau. (sans nouveaux investissements) 24/02/2015. Communauté de Communes du Pays d Astrée Communauté de Communes du Pays d Astrée Prospective financière 2014 2020 Présentation en Conseil Communautaire Février 2015 Evolution des équilibres financiers au fil de l eau (sans nouveaux investissements)

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013 INTERVENTION DE ROBERT ALFONSI GROUPE «GAUCHE TOULONNAISE»

CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013 INTERVENTION DE ROBERT ALFONSI GROUPE «GAUCHE TOULONNAISE» CONSEIL MUNICIPAL DU 20 DECEMBRE 2013 INTERVENTION DE ROBERT ALFONSI GROUPE «GAUCHE TOULONNAISE» Ce budget est le dernier de la mandature. Il ne marque pas d évolution notable par rapport aux précédents

Plus en détail

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007

LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE. Le compte Administratif 2007 LE BUDGET DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VOLVESTRE Le budget est l'acte par lequel sont prévues et autorisées par l'assemblée délibérante les recettes et les dépenses d'un exercice. Le budget de la Communauté

Plus en détail

VŒUX AUX BRUGUIEROIS Année 2013

VŒUX AUX BRUGUIEROIS Année 2013 VŒUX AUX BRUGUIEROIS Année 2013 1 ACTION MUNICIPALE Bilans & Projets 2 BRUGUIERES, VILLE A VIVRE 3 BRUGUIERES EN QUELQUES CHIFFRES > 5027 habitants > 140 agents municipaux > Un budget de fonctionnement

Plus en détail

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 OCTOBRE 2014 à 19 H 30. Monsieur le Maire propose au Conseil Municipal d ajouter deux points supplémentaires :

REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 OCTOBRE 2014 à 19 H 30. Monsieur le Maire propose au Conseil Municipal d ajouter deux points supplémentaires : REUNION DU CONSEIL MUNICIPAL DU 15 OCTOBRE 2014 à 19 H 30 Sous la présidence de Monsieur PAGES Patrick. Présents : tous les membres en exercice sauf : - Madame MASIN, absente excusée - Madame GRASSART,

Plus en détail

CULTURELLE ET SOLIDAIRE

CULTURELLE ET SOLIDAIRE NOTRE POLITIQUE SOCIALE CULTURELLE POUR 2013 ET SOLIDAIRE A l aube de cette nouvelle année 2013, j ai souhaité, avec l ensemble de l équipe municipale, vous présenter en détail notre politique sociale,

Plus en détail

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 7 AVRIL 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE

CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 7 AVRIL 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE CONSEIL MUNICIPAL SÉANCE DU 7 AVRIL 2015 COMPTE-RENDU SOMMAIRE (Affiché en exécution de l article L2121-25 du Code Général des Collectivités Territoriales) Le Conseil municipal, régulièrement convoqué,

Plus en détail

CR N 1-2016 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 03 mars 2016

CR N 1-2016 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 03 mars 2016 CR N 1-2016 COMPTE RENDU DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du 03 mars 2016 L'an deux mille seize et le trois mars à vingt heures trente, Le Conseil Municipal, régulièrement convoqué, s'est réuni au nombre prescrit

Plus en détail

Le Triangle de la solidarité

Le Triangle de la solidarité Qu est ce que logique du TRIANGLE de la SOLIDARITE? Le triangle de la solidarité valorise la société solidaire en utilisant une nouvelle valeur appelée «Bien Commun». Cette valeur valorise l impôt payé

Plus en détail

VILLE d Aix-en-Provence - Analyse 2014

VILLE d Aix-en-Provence - Analyse 2014 VILLE d Aix-en-Provence - Analyse 2014 ACCUEIL La Direction des Finances de la ville d Aix-en-Provence s est montrée coopérative. Le service financier de la commune a su encourager la démarche d ODIS,

Plus en détail

LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF

LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF LE DROIT A LA GARDE D ENFANTS CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE L APHP ET LA CAF 1.000 places de crèches supplémentaires pour les franciliens SOMMAIRE Page 1 : programme de la matinée du 7 octobre

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014

RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 RAPPORT FINANCIER DE L EXERCICE 2014 1. LES CREDITS VOTES EN 2014 L équilibre général du budget primitif 2014 s est établi à 3 822,6 M, dont 2 790,9 M au titre de la section de fonctionnement et 1 031,7

Plus en détail

Ville de Beaucourt. Analyse financière rétrospective 2005-2012. Conseil municipal du 18 juin 2013

Ville de Beaucourt. Analyse financière rétrospective 2005-2012. Conseil municipal du 18 juin 2013 Ville de Beaucourt Analyse financière rétrospective 2005-2012 Conseil municipal du 18 juin 2013 Sommaire Page Fiscalité 2 Budget de fonctionnement 7 Soldes intermédiaires de gestion 13 Investissements

Plus en détail

7 novembre 2014. Les écoles catholiques, partenaires des communes. A.D.M, D.D.E.C et U.D.O.G.E.C AVEYRON. Rencontre avec les maires de l Aveyron

7 novembre 2014. Les écoles catholiques, partenaires des communes. A.D.M, D.D.E.C et U.D.O.G.E.C AVEYRON. Rencontre avec les maires de l Aveyron 7 novembre 2014 Les écoles catholiques, partenaires des communes. A.D.M, D.D.E.C et U.D.O.G.E.C AVEYRON Rencontre avec les maires de l Aveyron Au cœur de votre territoire, l école catholique est associée

Plus en détail

Le transfert de ferme

Le transfert de ferme «Copyright 2015 Desjardins Sécurité financière. Tous droits réservés.». Le transfert de ferme Comment s assurer un transfert réussi? Plan de la présentation Le transfert d entreprise Les préoccupations

Plus en détail

P L O. Bulletin d information n Spécial OCLVO. Un événement à venir d ici la fin de l année. Cher lecteur

P L O. Bulletin d information n Spécial OCLVO. Un événement à venir d ici la fin de l année. Cher lecteur Bulletin d information n Spécial OCLVO PLO SAEL P L O 105 rue Jacques Prévert 50130 Cherbourg-Octeville Site : PLOCTEVILLE.com, Mail : plocteville@wanadoo.fr Téléphone : 02 33 03 51 03 Cher lecteur Pour

Plus en détail

Le financement du logement social :

Le financement du logement social : le financement du logement social : generalites Problématique générale L emprunt constitue le mode de financement principal des investissements locatifs sociaux ; la charge financière doit être couverte,

Plus en détail

Amphithéâtre multifonctionnel

Amphithéâtre multifonctionnel Entente Ville-Quebecor (sans équipe de hockey LNH) Identification du bâtiment Loyer moyen (sur 25 ans) Loyer moyen (sur 20 ans) 33 M $ 3,15 M $ 2,94 M $ Versement à la Ville de 15 % des bénéfices nets

Plus en détail

Analyse financière rétrospective des comptes - Commune de Luzinay -

Analyse financière rétrospective des comptes - Commune de Luzinay - Analyse financière rétrospective des comptes - Commune de Luzinay - Juin 2014 Sommaire : Introduction 1. Première marge de manœuvre = la fiscalité 2. Deuxième marge de manœuvre = l épargne 3. Troisième

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT - GAUDENS

COMMUNE DE SAINT - GAUDENS COMMUNE DE SAINT - GAUDENS 1 REUNION PUBLIQUE SUR LES FINANCES DE LA VILLE M ERCREDI 6 MAI 2015 UN CONTEXTE TRES DIFFICILE 2 1. Audit financier KPMG du 10 juin 2014 2. Situation financière comparée avec

Plus en détail

Offres de financements pour les clients privés

Offres de financements pour les clients privés Offres de financements pour les clients privés 1 Sommaire Principes de financement page 2 Financement au moyen du capital de prévoyance page 3 Amortissements et économies d impôts page 4 L éventail des

Plus en détail

Synthèse de l analyse financière rétrospective de la ville de Wasquehal

Synthèse de l analyse financière rétrospective de la ville de Wasquehal Commune de Wasquehal Synthèse de l analyse financière rétrospective de la ville de Wasquehal Thierry Boudjemaï Manager, secteur public Aurélie Serrano Consultante sénior Objet de la synthèse Par lettre

Plus en détail

guide pratique des prestations communales Mairie de Lieusaint 50 rue de Paris - 77127 Lieusaint 01 64 13 55 55 www.lieusaint.fr

guide pratique des prestations communales Mairie de Lieusaint 50 rue de Paris - 77127 Lieusaint 01 64 13 55 55 www.lieusaint.fr guide pratique des e prestations communales Mairie de Lieusaint 50 rue de Paris - 77127 Lieusaint 01 64 13 55 55 www.lieusaint.fr Guide pratique des prestations communales - 2 Edito du maire Alors que

Plus en détail

Tableau d équilibre du budget 2016 de la MGP (résumé de la note jointe)

Tableau d équilibre du budget 2016 de la MGP (résumé de la note jointe) Tableau d équilibre du budget 2016 de la MGP (résumé de la note jointe) L esquisse du budget 2016 de la MGP présente un montant d épargne brute de 65 M. * * * Cet autofinancement est dégagé grâce à un

Plus en détail

PRESENTATION DES BUDGETS. Présentation de JC PEYRIN 1er adjoint en charge des Finances

PRESENTATION DES BUDGETS. Présentation de JC PEYRIN 1er adjoint en charge des Finances PRESENTATION DES BUDGETS DE LA VILLE DE MEYLAN Présentation de JC PEYRIN 1er adjoint en charge des Finances Un budget construit sous le signe de fortes contraintes et en adéquation avec les réformes en

Plus en détail

30MAI 2015 CEMEA de Haute -Normandie. Rapport financier année 2014

30MAI 2015 CEMEA de Haute -Normandie. Rapport financier année 2014 Assemblée Générale 30MAI 2015 CEMEA de Haute -Normandie Rapport financier année 2014 Compte de Une année excédentaire +18 460 450 000 400 000 350 000 387 667 352 380 CEMEA - Produits 2014 1 049 033 300

Plus en détail

Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves des écoles Jules FERRY et Léon DAUER Mardi 16 avril 2013 à 18h30 Salle G.

Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves des écoles Jules FERRY et Léon DAUER Mardi 16 avril 2013 à 18h30 Salle G. Réunion sur les rythmes scolaires en présence Des parents d élèves des écoles Jules FERRY et Léon DAUER Mardi 16 avril 2013 à 18h30 Salle G. BRASSENS Présents : Jacques Alain BÉNISTI, Député Maire, Michèle

Plus en détail

FORMATION AUDIT LOCAL 25 & 26 avril 2014. Patrick Saurin Sud BPCE CADTM CAC

FORMATION AUDIT LOCAL 25 & 26 avril 2014. Patrick Saurin Sud BPCE CADTM CAC FORMATION AUDIT LOCAL 25 & 26 avril 2014 Patrick Saurin Sud BPCE CADTM CAC LES PISTES DE L AUDIT LOCAL A côté de la dette, il existe d autres pistes susceptibles de donner lieu à un audit local et à des

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE MONT DE LANS. Réunion Publique du 6 Aout 2015

SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE MONT DE LANS. Réunion Publique du 6 Aout 2015 SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE MONT DE LANS Réunion Publique du 6 Aout 2015 LE BUDGET PRIMITIF COMMUNAL 2015 BUDGET GLOBAL (13,53 M ) INVESTISSEMENT 2,87M FONCTIONNEMENT 10,66M Dépenses (2,87 M

Plus en détail

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues

La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues La mise en place de la Réforme des Rythmes scolaires à Baillargues Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr SOMMAIRE

Plus en détail

INFORMATION PRESSE LA VILLE DE MACON CONFIRME SES CERTIFICATIONS I.S.O 9001

INFORMATION PRESSE LA VILLE DE MACON CONFIRME SES CERTIFICATIONS I.S.O 9001 LA VILLE DE MACON CONFIRME SES CERTIFICATIONS I.S.O 9001 INFORMATION PRESSE CONTACT PRESSE Pauline DESSERTINE 03.85.39.71.10 communication@ville-macon.fr 2 LA VILLE DE MACON CONFIRME SES CERTIFICATIONS

Plus en détail

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015

BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION. Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 BUDGET PRIMITIF 2015 PRESENTATION Conseil Municipal du 19 JANVIER 2015 - Introduction - Tableaux de synthèse - Synthèse des grands équilibres du Budget Primitif 2015 1 INTRODUCTION Le Budget Primitif 2014,

Plus en détail

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012

OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012 OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties 2007-2012 Conférence de presse 8 octobre 2013 OBSERVATOIRE UNPI DES TAXES FONCIERES sur les propriétés bâties Note méthodologique Comment

Plus en détail

Rapport financier Année 2013 RAPPORT FINANCIER 2013

Rapport financier Année 2013 RAPPORT FINANCIER 2013 Rapport financier Année 2013 RAPPORT FINANCIER 2013 SOS Enfants Sans Frontières 56 rue de Tocqueville 75017 Paris 01.43.80.80.80 sosesf@sosesf.org/www.sosesf.org 1 PRODUITS En 2013, les produits se montent

Plus en détail

PROMOTION IMMOBILIERE LE BILAN FINANCIER PREVISIONNEL

PROMOTION IMMOBILIERE LE BILAN FINANCIER PREVISIONNEL PROMOTION IMMOBILIERE LE BILAN FINANCIER PREVISIONNEL Avant de se lancer dans la réalisation d un programme de promotion, le promoteur doit s assurer de la viabilité de son projet. Pour cela, il élabore

Plus en détail

Les Contrats éducatifs

Les Contrats éducatifs Les Contrats éducatifs locaux en 2010 31 CEL (39 en 2009) 110 500 de participation de l Etat 103 porteurs pour 270 actions 31 collectivités et 72 associations A - La subvention d Etat Dispositif 2010 -

Plus en détail

Conseil communal du 16 juin 2015

Conseil communal du 16 juin 2015 Conseil communal du 16 juin 2015 Présentation des Comptes annuels 2014 Anne MASSON Echevin des Finances et du Budget 1 x 100000 1. Présentation des résultats De tous les résultats présentés dans les documents

Plus en détail

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville

Pacte de responsabilité et de solidarité. Réunion du date Ville Pacte de responsabilité et de solidarité Réunion du date Ville 1 Le Pacte : quel contexte? Contexte national : début de reprise économique, mais chômage encore trop fort Dans notre région, une problématique

Plus en détail

SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE LA VERNAZ

SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE LA VERNAZ SITUATION FINANCIERE DE LA COMMUNE DE LA VERNAZ Cette étude, réalisée en novembre 2009, porte sur le budget principal de la commune et concerne les années 2004 à 2008. Les données sont exprimées en euros.

Plus en détail

Mission d audit financier de début de mandat

Mission d audit financier de début de mandat Ville de Louveciennes Mission d audit financier de début de mandat Synthèse 23 octobre 2014 Vos interlocuteurs : MAZARS Secteur public 61, rue Henri Regnault 92075 La Défense Cedex Thierry GREGOIRE Senior

Plus en détail

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau

Habiter ma ville. Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau Habiter ma ville Résumé de la politique d habitation de la Ville de Gatineau L habitation constitue une composante essentielle à la qualité de vie des citoyens et une préoccupation constante dans l ensemble

Plus en détail

CONVENTION. Pour aide à la création de l E.H.P.A.D. «La Marrière»

CONVENTION. Pour aide à la création de l E.H.P.A.D. «La Marrière» CONVENTION Pour aide à la création de l E.H.P.A.D. «La Marrière» Entre : LA VILLE DE NANTES, représentée par Madame Michèle FRANGEUL, agissant en cette qualité en vertu d une délibération du Conseil Municipal

Plus en détail