Réunion du 7/11/2013. Réforme des retraites : impacts et opportunités pour l entreprise et ses salariés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Réunion du 7/11/2013. Réforme des retraites : impacts et opportunités pour l entreprise et ses salariés"

Transcription

1 Réunion du 7/11/2013 Réforme des retraites : impacts et opportunités pour l entreprise et ses salariés 1

2 LANCEMENT 360 RETRAITE L observatoire des retraites individuelles & collectives 360 Retraite, L observatoire des retraites individuelles & collectives est né du partenariat entre France Retraite et Sinfoni autour de la thématique de la retraite. Une complémentarité d expertises : France retraite est spécialiste de l information retraite (bilan retraite, accompagnement gestion des fins de carrière) auprès d entreprises et particuliers et Sinfoni est spécialiste de l épargne retraite collective et des dispositifs par capitalisation en entreprise. L observatoire est un club de réflexion, de formation et d action! 2

3 UN OBSERVATOIRE UNIQUE Vocation de l observatoire : Développer une série d information pratique et utile sur l environnement retraite Piloter une veille réglementaire et fiscale Suivre les réformes qui se succèdent et leurs incidences Echanger et partager les bonnes pratiques Présenter les innovations assurantielles Assurer la formation des membres Des évènements Une palette d outils pour ses membres : Un site internet pour l observatoire 360 Retraite voire un blog Un accès privilégié à une plateforme de services (Retraite&Co) Une série de communiqué de compte-rendu des Pdj et analyse des études de marché. Une newsletter (voir la périodicité) présentant l actualité, les études, la veille règlementaire Une série de petit déjeuner thématique dans toute la France : 7/11 Paris, 5/12 Lille, 10/12 Lyon Un évènement de type «Les essentiels de la Retraite» (Les journées de 360 Retraite : 2 jours de séminaires, ateliers et conférence avec présence de sponsor assureurs ou IP ) Un comité éditorial pour définir la stratégie thématique. Détermine les sujets de réflexion, Valide la pertinence des thèmes abordés, 3

4 SOMMAIRE Réforme des retraites: Décryptage des enjeux et opportunités pour l entreprise Contexte et constats Impacts sur la gestion des âges Impacts sur la gestion des fins de carrière Impacts financiers Vers une prise de conscience 4

5 CONSTATS : LA RETRAITE, UN SUJET CENTRAL PORTE PAR LE DESEQUILIBRE DES REGIMES DE RETRAITE PAR REPARTITION Source : Insee, estimations de population (résultats arrêtés fin 2012) Vieillissement de la population Gain d espérance de vie en 60 ans? 5

6 LES ENJEUX DES DEBATS ACTUELS : TROUVER COMMENT FINANCER LA PERENNITE Masse des cotisations payées par les actifs en 2013 Masse des prestations versées aux retraités en

7 LES ENJEUX Depuis 20 ans, des réformes qui se succèdent 7

8 EN 2013 : ON PARLE EN CONTINU DE LA RETRAITE 14 juin: remise du Rapport Moreau Eté 2013: consultation 28 octobre: présentation de la loi au Sénat Novembre: nouvelle présentation et vote à l assemblée juin: Conférence sociale 15 octobre: vote de la loi à l Assemblée 5 novembre: vote au Sénat (rejetée) Application au 1/1/2014 (2015 et 2016 pour certains décrets) 8

9 IMPACT GESTION DES ÂGES / DES COMPETENCES - 1 Allongement d 1T à compter de génération 1958 Nécessité d anticiper le maintien dans l emploi Contrat de génération 25% : des entreprises de plus de 300 salariés ont rempli leurs obligations au 30/09/13 65% : accord négocié 9

10 IMPACT GESTION DES ÂGES / DES COMPETENCES - 2 Durée d activité Diminution du seuil de rémunération ouvrant droit à un T cotisé (à partir de contre aujourd hui) Plafonnement à 1,5 fois le Smic mensuel Possibilité de reporter des cotisations «non utilisées» pour acquérir 1T Formation professionnelle: 1T pour 50j de formation Alternants: 1T pour 1 T d activité, quelle que soit la rémunération Aide au rachat de T pour les étudiants postbac (1000 pour 1T, max 4 et dans les 10 ans) Des nouveautés sur l acquisition de trimestres 10

11 IMPACT GESTION DES FINS DE CARRIERE - 1 Mesures Les apports de la loi 2013 Carrières longues Reconnaissance de trimestres spécifiques dans la durée «cotisée» - Maternité chômage- invalidité Points de vigilance / d opportunité pour entreprise Manque de visibilité -> risque de mauvaise anticipation Cumul Emploi Retraite De l équité Carrière longue / Cumul emploi-retraite: plus possible de les «cumuler» avant l âge légal Handicapés Conditions de départ anticipé assouplies Jurisprudence 18/09/13: l employeur est sensé être au courant! Pénibilité Création d un compte points Traçabilité, suivi et Passif Social 11

12 IMPACT GESTION DES FINS DE CARRIERE - 2 Mesures Les apports de la loi 2013 Retraite Progressive Assouplissement des conditions d accès et des droits - Dès 60 ans - Avec des mesures permettant d atteindre plus facilement 100% des revenus nets Points de vigilance pour entreprise Opportunité d adapter un dispositif d entreprise Mesure à chiffrer! 12

13 IMPACT GESTION DES FINS DE CARRIERE - 3 Très faible impact sur le salaire net pendant la période de retraite progressive, déjà avec mesures antérieures! Coût employeur Salarié 1: 35K Salarié 2: 45K Salarié 3: 55K Ventilation du revenu net pendant la période de retraite progressive retraite progressive salaire (net) - 100% 80% 50% Temps de travail 13

14 IMPACTS FINANCIERS Cotisations régime de base Employeurs et salariés: augmentation de 0,3% Dans le privé: 0,15% en 2014 et 0,05% en 2015, 2016 et 2017 Dans le public: 0,06% en 2014, 0,08% en 2015, 2016 et 2017 Cotisations pénibilité S ajoute en 2014 : 0,1% sur les taux de cotisation ARRCO/AGIRC (accord du 13/03/2013) Décalage de revalorisation pensions de base Économies (en Milliards d'euros) 0,2% des rémunérations des salariés concernés Cotisations majorées de 0,3% à 0,8% des rémunérations perçues par les salariés exposés Cotisations majorées de 0,6% à 1,6% des rémunérations des salariés multi-exposés 0, , , , source: Le échos 30/09/

15 UNE REFORME QUI PARTICIPE A UNE PRISE DE CONSCIENCE Observatoire CEGOS- septembre % des français se disent prêts à travailler plus longtemps 25% à temps plein 37% à temps partiel 49% des français veulent conserver une activité pendant leur retraite 31% pour avoir un complément de revenus 18% volonté de rester actif 15

16 MAIS QUI N EST TOUTEFOIS QU UN POINT D ETAPE Décomposition des revenus des +65 ans source: OCDE - revenus 2009 Transferts publics Capital (y compris fds de pension) Travail France 87% 7% 6% Allemagne 75% 15% 10% Japon 48% 7% 45% Etats unis 35% 30% 35% Diminution de la part liée aux transferts publics Tendance Forte Augmentation des revenus liés au Travail Augmentation des revenus du Capital 16

17 L AVENIR DES RETRAITES : UNE NOUVELLE REALITE Les principales attentes et aspirations à la retraite Les craintes pour l avenir Le décalage entre revenus escomptés et réels Qui se prépare au financement de sa retraite? Panorama des solutions individuelles et collectives Marché de la retraite collective en France et son évolution depuis 5 ans Le contrat à cotisations définies, Article 83 : le produit phare en entreprise Conclusion 17 Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

18 RETRAITE : LES PRINCIPALES ATTENTES et ASPIRATIONS Des espoirs spécifiques qui tiennent à cœur pour la retraite Passer plus de temps avec mes proches et mes amis 54% Faire de nombreux voyages 54% Partir souvent en vacances 40% Aménager ma maison / faire du jardinage 39% Etude HSBC «L avenir des Retraite» février 2013 réalisée auprès d un échantillon de 1000 français 18 Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

19 RETRAITE : LES PRINCIPALES CRAINTES Mais dans le même temps, des craintes apparaissent pour l avenir Les problèmes de santé 62% Les difficultés financières 62% Ne pas avoir les moyens de payer des soins médicaux 42% La perte de mémoire 35% Etude HSBC «L avenir des Retraite» février 2013 réalisée auprès d un échantillon de 1000 français 19 Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

20 LE DECALAGE ENTRE LES REVENUS ESCOMPTES ET REELS Souhait de revenus à la retraite pour vivre confortablement Taux de remplacement population cadre Taux de remplacement = % du dernier salaire perçu 80% des revenus actuels Conclusion : un besoin de financement sous-jacent 20 Etude HSBC «L avenir des Retraite» février 2013 réalisée auprès d un échantillon de 1000 français Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

21 RETRAITE : QUI SE PREPARE AU FINANCEMENT? Préparation à la retraite 59% ne se préparent pas suffisamment ou pas du tout pour vivre une retraite confortable Des comportements d épargne à faire évoluer Etude HSBC «L avenir des Retraite» février 2013 réalisée auprès d un échantillon de 1000 français 21 Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

22 RETRAITE : PANORAMA DES SOLUTIONS INDIVIDUELLES ET COLLECTIVES BESOIN ressenti individuels DISPOSITIFS Collectifs < 30 ANS Nul PERP - PREFON Assurance Vie Plan Epargne Entreprise PERCO ARTICLE ANS Prise de conscience PERP - PREFON Assurance Vie PEE PERCO ARTICLE ANS Volonté d épargne PERP - PREFON Assurance Vie PERCO ARTICLE ANS Epargne ARTICLE 82 ARTICLE 39 Bilan Retraite + 60 ANS Accompagnement Optimisation fin de carrière (Retraite progressive - Cumul emploi retraite) Assistance à la liquidation des droits Bilan Retraite 22 Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

23 MARCHE DE LA RETRAITE ENTREPRISE EN FRANCE Provisions mathématiques en ,1 milliards d euros Autres Contrats Contrats en sursalaire Contrats d Indemnités de Fin de Carrière Contrats à cotisations définies Article 83 Contrats à prestations définies Article 39 Etude FFSA GEMA : Données clés 2012 Assurance de personnes Juillet Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

24 EVOLUTION DE MARCHE DE LA RETRAITE EN FRANCE COTISATIONS RETRAITE ENTREPRISES en millions d'euros vs 11 Contrats à prestations définies Article ,3% Contrats en sursalaire Article ,4% Contrats à cotisations définies Article ,2% Contrats d'indemnités de Fin de Carrière ,1% Autres contrats ,7% Total Retraite Entreprises ,9% PROVISIONS MATHEMATIQUES en milliards d'euros vs 11 Total Retraite Entreprises 74,8 84,9 88,0 88,9 97,1 9,2% 24 Etude FFSA GEMA : Données clés 2012 Assurance de personnes Juillet 2013 Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

25 LE POIDS DE L EPARGNE DES FRANCAIS FACE A LA RETRAITE COLLECTIVE Placements financiers des ménages Mds Assurance Vie 40,5% Liquidités : Livrets réglementés, épargne bancaire 32,9% Retraite entreprises 97,1 Mds Titres : Actions, obligations, OPCVM 26,6% x 39 Etude FFSA GEMA : Données clés 2012 Assurance de personnes Juillet Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

26 ARTICLE 83 : LE PRODUIT PHARE EN ENTREPRISE Le Financement du régime La société Mise en place par accord d entreprise, référendum ou DUE COTISATIONS OBLIGATOIRES Financement % Répartition au prorata des salaires Compte individuel d épargne retraite du salarié Salaires annuels bruts Taux de cotisation : Tranche A : X% Tranche B : X% Tranche C : X% Cotisation totale annuelle Compte individuel d épargne retraite du salarié COTISATIONS OBLIGATOIRES Financement % Compte individuel d épargne retraite du salarié Tous les salariés ou une catégorie 01/01/2013 * Tranche A : le salaire annuel brut inférieur à * Tranche B : le salaire annuel brut compris entre et * Tranche C : le salaire annuel brut compris entre et

27 LA PHASE D EPARGNE DU CONTRAT 2 Phase Epargne NEW VIF Financement Cotisations obligatoires % Entreprise + % salarié L épargne temps et/ou Versements Libres & Facultatifs Avant la retraite Le compte individuel de retraite Le salarié quitte l entreprise Transfert vers le contrat du nouvel employeur Maintien du compte en gestion chez l assureur Le salarié récupère son épargne Fin de droits chômage Invalidité 2è ou 3è catégorie Liquidation judiciaire de leur entreprise Décès du conjoint Surendettement Les possibilités de Placement Actif général en uros Gestion garantie Peu de risque Rendement limité ou Gestion sous UC Fonds diversifiés Gestion non garantie. Rendement avec risque plus élevé 27

28 LA PHASE DE RESTITUTION DE L EPARGNE 3 Phase Retraite Perception Epargne Le compte individuel de retraite LE SALARIE CHOISIT DE PERCEVOIR La Rente Viagère classique ou OU Les Options : Réversion Garantie décès Annuités garanties Dépendance Rente majorée 28

29 RETRAITE : LES ATOUTS DE L ARTICLE 83 POUR L ENTREPRISE Ce dispositif constitue un outil de fidélisation des collaborateurs, et un argument de recrutement dans le «package» global de rémunération, Un élément de rémunération attractif : Les cotisations versées sont déductibles du résultat imposable de l entreprise, Les cotisations sont exonérées de charges sociales*, hors forfait social. Accroît l image de l entreprise en terme de RSE (Responsabilité Sociale de l Entreprise). Permet de cibler une catégorie de collaborateurs, si l entreprise le souhaite. 29 * Plafond Limite : 5% de la rémunération annuelle brute plafonné à 5 PASS ( en 2013) Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

30 RETRAITE : LES ATOUTS DE L ARTICLE 83 POUR LES SALARIES Le contrat retraite Art.83 répond au désengagement progressif des régimes obligatoires (SS, Agirc, Arrco), et est financée en totalité ou partiellement par l entreprise Le dispositif permet de réduire son revenu imposable* grâce aux Versements Individuels et Facultatifs. Ces derniers ne supportent pas de charges sociales (sauf CSG-CRDS) L épargne retraite «Article 83» est acquise définitivement au salarié : en cas de départ de l entreprise, il peut le transférer vers un autre dispositif (Perp, Art. 83 d un autre employeur ) * Plafond Limite : 8% de la rémunération annuelle brute plafonné à 8 PASS ( en 2013) 30 Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

31 LE MEILLEUR TAUX D EFFICACITE Exemple Salaire ou prime Intéressement Participation en cash CONTRAT ARTICLE 83 Montant Brut annuel Charges sociales Coût pour l entreprise «Forfait Social» à 20% Montant Brut (pour le salarié) Charges sociales CSG CRDS (8%) Impôt sur revenu Après abattement (taux marginal 30%) Montant perçu Taux d efficacité 30% 50% 70% Montant perçu / Coût pour l entreprise 31 Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

32 ARTICLE 83 : EXEMPLE DE GAIN POTENTIEL UN DISPOSITIF ATTRACTIF Hypothèse de Cotisation à 3% du salaire annuel brut Cotisation : 3%/an Salaire Brut Age de départ Cotisation / Rente Retraite / Gain / Taux Age annuel à la retraite Mois Mois Remplacement* Monsieur A ans 67 ans ,95% Monsieur B ans 65 ans ,03% Monsieur C ans 63 ans ,89% Moyenne sur les 3 profils ans 65 ans ,95% * % supplémentaire à ajouter au taux de rempacement du régime général de retraite (CNAV) Hypothèse de Cotisation à 5% du salaire annuel brut Cotisation : 5%/an Salaire Brut Age de départ Cotisation / Rente Retraite / Gain / Taux Age annuel à la retraite Mois Mois Remplacement Monsieur D ans 67 ans ,91% Monsieur E ans 65 ans ,71% Monsieur F ans 63 ans ,14% Moyenne sur les 3 profils ans 65 ans ,58% Evolution des salaires : 2% par an - Taux de rendement Financier : 3,5% par an 32 Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

33 LES RECENTES EVOLUTIONS REGLEMENTAIRES Décret du 9 janvier 2012 et Circulaire du 25 septembre 2013 Circulaire du 25 septembre 2013 : les 5 critères constituant une catégorie objective, condition nécessaire à l exonération des contrats collectifs Cadres Non Cadres Art. 4, 4 bis et 36 Tranches de Rémunération Agirc / Arrco Catégories des CCN Sous - Catégories des CCN Catégories issues des usages En marge RETRAITE Cadre Général PREVOYANCE Cadre Général Sous réserve que tous les salariés soient couverts Cadres particuliers MALADIE Cadre Général Sous réserve que tous les salariés soient couverts Rappel Critères du Décret du 9 janvier 2012 : Caractère collectif et obligatoire des garanties / Définition de catégories objectives de salariés par garantie / Garanties identiques par catégorie de salariés / Taux de cotisation uniforme par catégorie 33 Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

34 LES RECENTES EVOLUTIONS REGLEMENTAIRES Décret du 9 janvier 2012 et Circulaire du 25 septembre 2013 Notre recommandation : La simplicité Nous préconisons la mise en place de dispositifs simples, lisibles et conformes à ce cadre réglementaire. Ces 5 critères n apportent pas le même niveau de sécurité, en matière de préservation des exonérations. En particulier, les critères 4 et 5 ne garantissent pas le caractère objectif de la catégorie ainsi définie. La preuve doit en être apportée par l entreprise. A PRIVILEGIER Critère 1 Santé Prévoyance Critère 2 Retraite Critère 3 Prévoyance Nouveau moratoire de mise en conformité : 30 juin Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

35 CONCLUSION L actualité de la retraite est une opportunité pour le DRH de prendre la main sur le sujet «retraite» 3 axes possibles Vous avez déjà des régimes Vérifier la conformité* de vos régimes Avez-vous les nouveaux modes d alimentation (VIF, CET) Vérifier la qualité de la gestion financière de votre contrat Evaluer la qualité des services et outils de communication Optimiser et Valoriser vos dispositifs Vous n avez pas de régime Quels sont les freins? Avez-vous besoin d une aide à la prescription? Vous ne souhaitez (pouvez) pas mettre en place de régime Devoir de sensibilisation auprès des collaborateurs *cf décret du 9 janvier 2012 et circulaire du 25 septembre Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

36 NOS PROCHAINS EVENEMENTS Formations Novembre Paris Les clés d un départ à la retraite réussi 21 novembre Bilan retraite outil de prescription patrimoniale 26 novembre Gestion des départs 29 novembre Matinale Retraite et santé 6 décembre - Paris Petits déjeuners Observatoire Impacts et enjeux réforme retraite décembre Lille 10 décembre - Lyon 36 Petit déjeuner Paris 7 Novembre 2013

37 QUI EST FRANCE RETRAITE? Qui est France Retraite? Quels services pour quels clients? 37

38 Notre expertise France Retraite est une Société Anonyme, créée il y a plus de 15 ans, la plus ancienne des sociétés de service spécialisée sur les retraites. Elle offre à ses clients: Une haute expertise, rendue possible non seulement par l expérience et la stabilité de ses équipes, mais aussi par le choix stratégique de ne se spécialiser que sur un seul métier : «l aide à la décision et à la liquidation de ses droits à retraite» La garantie d une défense des droits à retraite, tant collectifs qu individuels, reposant sur : Un savoir-faire éprouvé, dans la détection des anomalies ou des zones d optimisation de droits et dans la négociation avec les organismes sociaux, pour faire valoir les droits de ses clients. Une indépendance totale, tant vis-à-vis des caisses de retraite que des compagnies ou distributeurs de produits. France Retraite ne vend ni ne conseille aucun produit financier d épargne ou d assurance garantissant ainsi la totale objectivité de ses analyses ou recommandations. 38

39 PRESENTATION DE FRANCE RETRAITE 15 collaborateurs sur Lyon / Paris Métier: information retraite Produit phare: Bilan Retraite (3 000/an) avec analyse et reconstitution des carrières Nos services : Accompagnement contrat de génération : pilotage des indicateurs «retraite» retenus, projection des pyramides des âges, Conseil en optimisation de fin de carrière cadres dirigeants Assistance à la liquidation de retraite, Formations Nos Clients : Moyennes et grandes entreprises, tous secteurs confondus : Pharmaceutique / Santé, Banque et Assurance, Energie / Environnement, Grande Distribution DRH / Dirigeants Partenaires : CGP, experts comptables, avocats d affaires 39

40 CONTACTS Françoise KLEINBAUER Florent MESMES Tél : Port : Tel : Port : Pour plus d informations, retrouvez-nous sur 40

41 PRESENTATION SINFONI Créée en 2006, Sinfoni est une société de courtage et de Conseil en Investissements Financiers, spécialisée en matière de conseil et gestion de contrats d assurance de personnes individuels et collectifs. Aujourd hui, Sinfoni collabore avec l ensemble des grandes compagnies d assurances du marché et a acquis un savoir-faire reconnu dans différents domaines: la retraite par capitalisation, l épargne salariale, la gestion de passif social, la gestion de trésorerie d entreprises, la gestion de capitaux pour le compte de holdings familiales (family office) Véritable corporate office, la société maîtrise l ingénierie sociale, la gestion financière, le droit des assurances et la réglementation fiscale. Son double statut de Conseil en Investissements Financiers (CIF) et de courtier d assurance lui permet de proposer à ses entreprises- clientes une démarche transparente d audit, de conseil et de gestion des contrats. Sinfoni conseille près de 1 milliard d euros d encours. 41

42 NOS SOLUTIONS AU CŒUR DU SYSTEME NOS CLIENTS Holdings Familiales Entreprises Cadres dirigeants Associations & Fondations Participation Intéressement PEE - PERCO Article 83 Article 39 IFC Gestion de trésorerie Gestion de capitaux AG2 R La Mondiale Axa ERE Allianz GI Predica Generali SwissLife GP Carmignac gestion M&G DNCA SPGP Sogelife Natixis Lux. NOS PARTENAIRES 42

43 EPARGNE SALARIALE RETRAITE Auditer : Analyser vos risques, Définir vos besoins, Contrôler vos contrats en cours, Conseiller et Concevoir : Rechercher des solutions innovantes, Proposer les produits performants, Sélectionner les meilleurs partenaires, Gérer et Communiquer : Gérer avec rigueur et efficacité, Communiquer afin de pérenniser vos contrats, Anticiper les attentes des salariés. NOTRE EXPERTISE NOTRE EXPERTISE SINFONI vous accompagne dans toutes vos démarches d Epargne Retraite Entreprise et d externalisation de passif social à travers une mise en œuvre claire, simple et efficace. Nous vous proposons des études personnalisées accompagnées d une gestion financière «sur mesure» et performante EXTERNALISER LE PASSIF SOCIAL Audit et évaluation du passif de votre entreprise, Etablissement d un plan de financement, Conseil sur la meilleure allocation d actifs pour la gestion du passif social, Suivi et règlement par la compagnie d assurance des indemnités de fin de carrière à chaque départ à la retraite des salariés. Le montant de votre passif social est annuellement réévalué. UNE GESTION FINANCIERE SUR MESURE Un processus de sélection de fonds reconnu Identifiant des fonds patrimoniaux à faible volatilité Capable de s adapter aux opportunités des marchés Et proposant une performance régulière et pérenne dans le temps 43

44 VOS CONTACTS SINFONI Gaël COLLIN Associé Fondateur Isabelle DESMOTTES Marketing Développement Bd Montmartre Paris Retrouver nous sur : 44

Epargne. Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise. L offre globale. Assurances et Services pour le développement des entreprises.

Epargne. Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise. L offre globale. Assurances et Services pour le développement des entreprises. entreprises Epargne Bien comprendre l épargne-retraite en entreprise L offre globale Groupama Assurances et Services pour le développement des entreprises. epargne Comment maintenir le niveau des retraites?

Plus en détail

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A

Dossier retraite. Profil 1B. Année de naissance. Profil 1A Dossier retraite Mise à jour : 10/03/2014 Vos ressources De quelles ressources disposerez-vous lors de votre départ en retraite? Elles sont de 5 natures : - La retraite sécurité sociale dite retraite de

Plus en détail

Les mutations de l offre Epargne Retraite

Les mutations de l offre Epargne Retraite Les mutations de l offre Epargne Retraite Forum International de Paris sur la Gestion de l Epargne Retraite Monique TEZENAS du MONTCEL 10 Avril 2012 BANQUE - FINANCE - ASSURANCE PROTECTION SOCIALE 10,

Plus en détail

En collaboration avec GROUPE ACTICONSEIL. Epargne salariale, assurances, retraite collective Quelles opportunités pour votre activité?

En collaboration avec GROUPE ACTICONSEIL. Epargne salariale, assurances, retraite collective Quelles opportunités pour votre activité? HSBC Intervention du 18 janvier 2011 En collaboration avec GROUPE ACTICONSEIL Epargne salariale, assurances, retraite collective Quelles opportunités pour votre activité? Les enjeux sociaux et patrimoniaux

Plus en détail

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité

Retraite 83 euro. Retraite 83 euro. La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro La retraite supplémentaire des salariés en toute sécurité Retraite 83 euro Les contrats de retraite article 83 sont désormais ouverts aux versements individuels et facultatifs des salariés.

Plus en détail

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2014

Oddo & Cie. Premavenir. Novembre 2014 Oddo & Cie Premavenir Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «PERP» 3 2 Présentation du contrat Premavenir de AG2R La Mondiale 8 3 Frais 13 Annexe Solidité du groupe

Plus en détail

les retraites collectives

les retraites collectives Edition 2010 n 4 - Avril 2010 Pour comprendre les retraites collectives PERE, Article 83, Article 39,... Le sixième et le septième rapport du Conseil d Orientation des Retraites Depuis 2000, la mission

Plus en détail

Présentation des dispositifs d épargne retraite individuelle et collective

Présentation des dispositifs d épargne retraite individuelle et collective CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 2 Document de travail, n engage pas le Conseil Présentation des dispositifs

Plus en détail

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP

Les Arènes du Patrimoine 2013. La Retraite Loi Madelin - PERP Les Arènes du Patrimoine 2013 La Retraite Loi Madelin - PERP Présentation Votre animateur Yannick BOUET (CGPI) Marie HIDALGO (Expert-Compable) Laurence DAGORNE (AVIVA) Laurent MULLER (CARDIF) Quelques

Plus en détail

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance

Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Régimes complémentaires de retraite et prévoyance Textes de référence : Article L242-1 et L 871-1 du code de la Sécurité sociale. Article D242-1, R 871-1 et R 871-2 du code de la Sécurité sociale. Loi

Plus en détail

Les atouts de la retraite Madelin :

Les atouts de la retraite Madelin : Les atouts de la retraite Madelin : Caractéristiques et calcul de la rente viagère Sylvain Grégoire & Michel Andréini Convention CGPC : 10 Octobre 2013 Les enjeux de la retraite en France Sommaire Un système

Plus en détail

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite

PERP Gaipare Zen. Prévoir le meilleur pour votre retraite PERP Gaipare Zen Prévoir le meilleur pour votre retraite On a tous une bonne raison d épargner pour sa retraite Composante de votre avenir, la retraite s envisage comme une nouvelle vie, synonyme de liberté.

Plus en détail

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont

RETRAITE PATRIMOINES PRIVES Le Plan d Epargne Retraite Populaire de Cholet Dupont Avec le PERP, la loi «FILLON» a donné accès à toute personne, salarié, chef d entreprise, fonctionnaire, profession libérale, agriculteur, mère au foyer... personnes avec ou sans activité professionnelle,

Plus en détail

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE

LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE LES PEE ET PERCO AG2R LA MONDIALE sont accessibles à tous les salariés L épargne salariale offre à toutes les entreprises l opportunité de motiver et fidéliser leurs collaborateurs avec des dispositifs

Plus en détail

Humanis PEE-PERCO. Un nouveau regard sur votre épargne salariale

Humanis PEE-PERCO. Un nouveau regard sur votre épargne salariale Humanis PEE-PERCO RETRAITE Prévoyance santé épargne Un nouveau regard sur votre épargne salariale Humanis PEE-PERCO Prendre toute la dimension de votre entreprise Parce que le bien-être de votre entreprise

Plus en détail

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite?

face face Retraite Et si on parlait de votre retraite? face à face Et si on parlait de votre retraite? K. Dodge / Masterfile Nous allons vivre longtemps... Espérance de vie à la naissance 100 90 80 70 60 63,4 69,2 74,6 82,9 82,7 L allongement de l espérance

Plus en détail

Bilan Protection Sociale & Rémunération. Etude réalisée pour Monsieur DUPONT. Le 25/04/2008

Bilan Protection Sociale & Rémunération. Etude réalisée pour Monsieur DUPONT. Le 25/04/2008 Bilan Protection Sociale & Rémunération Etude réalisée pour Monsieur DUPONT Le 25/04/2008 Contact : Madame MARTIN Casagande & Associés, Membre de PRAGMA 1 LES OBJECTIFS DE L ETUDE Votre système de rémunération

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT Christian RIEUTORT Didier TEXIER Conseils en Protection Sociale et Financière des Dirigeants 5-7, ave des Frères Lumière 93370 Montfermeil Protection sociale du Dirigeant

Plus en détail

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions :

Fiche conseil DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : DIRIGEANT : Quel statut social choisir? Fiche conseil Nos fiches conseils ont pour objectif de vous aider à mieux appréhender les notions : Certifié ISO 9001 Comptables Fiscales Juridiques, Sociales, de

Plus en détail

PRESENTATION DU LOGICIEL

PRESENTATION DU LOGICIEL PRESENTATION DU LOGICIEL Le logiciel permet de réaliser des études précises, claires, accompagnées d un rapport détaillé à remettre à votre client dans les domaines suivants : Choix du statut social du

Plus en détail

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA

Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA Les nouveaux outils réglementaires pour les contrats individuels et collectifs SYLVAIN MERLUS DIRECTEUR ASSURANCES COLLECTIVES GROUPAMA La réforme FILLON et la retraite complémentaire 2 La réforme Fillon

Plus en détail

Guide pratique de l épargnant

Guide pratique de l épargnant Guide pratique de l épargnant Article 83 euro rendre votre contrat / Effectuer des versements individuels facultatifs / La vie de votre contrat en 8 questions / C otre complément de revenu / Consulter

Plus en détail

Diane Patrimoine. L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération. Diane Patrimoine 1

Diane Patrimoine. L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération. Diane Patrimoine 1 Diane Patrimoine L épargne salariale : outil d optimisation et de défiscalisation de la rémunération Diane Patrimoine 1 Sommaire : Les dispositifs d épargne salariale et leurs principaux avantages Une

Plus en détail

Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale. 16 juin 2011

Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale. 16 juin 2011 Augmentez votre Epargne, Optimisez votre fiscalité Epargne salariale 1 16 juin 2011 En tant que professionnels, n avez-vous jamais pensé à Optimiser vos revenus, augmenter votre Epargne sans augmenter

Plus en détail

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable

Intervenants. Philippe SORIA. Gilles GOURMAND. Direction Technique GAN ASSURANCE VIE. Expert-Comptable Intervenants Philippe SORIA Direction Technique GAN ASSURANCE VIE Gilles GOURMAND Expert-Comptable SOMMAIRE 1- Intérêt d une opération de changement de statut 2- Faisabilité 3- Régime social du dirigeant

Plus en détail

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition

Lexique de la CIMR. Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Lexique de la CIMR Les termes les plus courants sur la retraite et leur définition Plus d informations sur 0522 424 888 ou sur www.cimr.ma - www.cimrpro.ma EDITO Pour vous aider à comprendre les termes

Plus en détail

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE

PERP LIGNAGE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PLAN D ÉPARGNE RETRAITE POPULAIRE PERP LIGNAGE Contrat d assurance sur la vie souscrit par le Groupement d Épargne Retraite Populaire ADRECO auprès d ORADEA VIE, compagnie d assurance vie et de capitalisation,

Plus en détail

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA

Les rachats de contrats d assurance-vie après 60 ans en 2012 FFSA CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 17 décembre 2013 à 14h30 «Etat des lieux sur l épargne en prévision de la retraite» Document N 8 Document de travail, n engage pas le Conseil Les

Plus en détail

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE

LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Préparer sa retraite MA RET RAITE Sommaire Le système de retraite en France, deux grands principes...2 Pour les régimes du privé, du salariat agricole, de l

Plus en détail

Groupe Crédit-Mutuel CIC

Groupe Crédit-Mutuel CIC ATELIER SOLUTION L ingénierie sociale au service des entreprises de leurs dirigeants de l expert- comptable Groupe Crédit-Mutuel CIC P.1 L ingénierie sociale au service des entreprises, de leurs dirigeants,

Plus en détail

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE

COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE COMPLEMENTAIRE SANTE OBLIGATOIRE SOYEZ PRO ACTIF! Anticipez et transformez cette contrainte en opportunité SALON DES ENTREPRENEURS 2015 5 février 2015 LA GENERALISATION DE LA COMPLEMENTAIRE SANTE DANS

Plus en détail

DEPART EN RETRAITE DU LCL : QUE FAUT-IL SAVOIR?

DEPART EN RETRAITE DU LCL : QUE FAUT-IL SAVOIR? DEPART EN RETRAITE DU LCL : QUE FAUT-IL SAVOIR? Le départ de l entreprise est obligatoirement le dernier jour d un mois. La date de retraite se situe obligatoirement le 1 er jour du mois, en général, le

Plus en détail

Atelier des Chefs d entreprise MEDEF LYON-RHÔNE 17/04/2014 «Comment vous protéger?»

Atelier des Chefs d entreprise MEDEF LYON-RHÔNE 17/04/2014 «Comment vous protéger?» D irigeants d entreprise, un choix professionnel des incidences sur sa vie familiale Atelier des Chefs d entreprise MEDEF LYON-RHÔNE 17/04/2014 «Comment vous protéger?» LE CHOIX DU STATUT Travailleur non

Plus en détail

DOSSIER RETRAITE Avril 2014. Retraite, mais de quelle retraite parlons-nous?

DOSSIER RETRAITE Avril 2014. Retraite, mais de quelle retraite parlons-nous? DOSSIER RETRAITE Avril 2014 Retraite, mais de quelle retraite parlons-nous? ?? Tout a commencé là! De Louis XIV à François H 1681 et 1707 : création des régimes de retraite de la marine 1698 : création

Plus en détail

Prediagri Retraite. Préparer sa retraite, c est essentiel. Solutions Assurances Agriculteurs

Prediagri Retraite. Préparer sa retraite, c est essentiel. Solutions Assurances Agriculteurs Solutions Assurances Agriculteurs Complément de retraite Préparer sa retraite, c est essentiel. Votre retraite, c est à vous d en décider. Plus tôt vous la préparez, plus vous mettez d atouts de votre

Plus en détail

retraite PERP Pair Plan Agipi Innovant pour la Retraite Profitez des avantages d une retraite bien préparée

retraite PERP Pair Plan Agipi Innovant pour la Retraite Profitez des avantages d une retraite bien préparée retraite PERP Pair Plan Agipi Innovant pour la Retraite Profitez des avantages d une retraite bien préparée Bien vivre sa retraite pour en profiter pleinement est le souhait de chacun. Pour cela, il est

Plus en détail

Les moyens mis à votre disposition pour répondre aux attentes de vos clients : Les outils d aide à la décision

Les moyens mis à votre disposition pour répondre aux attentes de vos clients : Les outils d aide à la décision LA MONDIALE Le contexte Sommaire Les nouvelles dispositions Fiscales,Sociales et Juridiques. Les moyens mis à votre disposition pour répondre aux attentes de vos clients : Les outils d aide à la décision

Plus en détail

LA RETRAITE. Enjeux financiers et fiscaux. Présentation par Marie BOUDE BATLLE (Nancy 2006) Agent général d assurances

LA RETRAITE. Enjeux financiers et fiscaux. Présentation par Marie BOUDE BATLLE (Nancy 2006) Agent général d assurances LA RETRAITE Enjeux financiers et fiscaux Présentation par Marie BOUDE BATLLE (Nancy 2006) Agent général d assurances 5 quai Voltaire, Paris 6 ème 29 septembre 2014 2/30 Sommaire I. LA RETRAITE EN FRANCE

Plus en détail

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux.

Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP) est un placement dédié à la préparation de votre retraite dans un cadre fiscal (1) avantageux. Plan d'epargne Retraite Banque Populaire Préparez votre retraite dans un cadre fiscal(1) avantageux grâce au Plan Épargne Retraite-Banque Populaire (PER-BP). EN BREF Le Plan Épargne Retraite-Banque Populaire

Plus en détail

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013

Oddo & Cie. La Loi Madelin. Avril 2013 Oddo & Cie La Loi Madelin Sommaire Sections 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite «Madelin» 3 2 Fipavenir TNS 13 2 3 Section 1 Cadre juridique et fiscal des contrats d épargne retraite

Plus en détail

N 6 : EPARGNE SALARIALE

N 6 : EPARGNE SALARIALE N 6 : EPARGNE SALARIALE Épargne salariale et rémunération périphérique Les dispositifs de l épargne salariale - Actionnariat salarié - Compte épargne temps - Participation - INTERESSEMENT - PEE PERCO -

Plus en détail

Plan d'epargne Retraite Populaire

Plan d'epargne Retraite Populaire Plan d'epargne Retraite Populaire Préparez votre retraite en bénéficiant d une fiscalité avantageuse (1) grâce au Plan d Épargne Retraite Populaire. EN BREF Le Plan d Épargne Retraite Populaire est un

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

Revenus de remplacement : modalités déclaratives

Revenus de remplacement : modalités déclaratives Revenus de remplacement : modalités déclaratives Les revenus de remplacement sont destinés à compenser la perte de rémunération pendant une période d inactivité partielle ou totale. Sont notamment considérés

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS

TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS CET épargne salariale TOUT SAVOIR SUR LE COMPTE ÉPARGNE TEMPS Sommaire Compte épargne temps 3 Historique 4 Mise en place 6 Alimentation 8 Utilisation 10 Optimiser le CET 14 COMPTE ÉPAR- GNE TEMPS Le Compte

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise DOSSIER SPÉCIAL Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de l entreprise

Plus en détail

Diane Patrimoine. Assurance-vie à annuités variables. Janvier 2011

Diane Patrimoine. Assurance-vie à annuités variables. Janvier 2011 Diane Patrimoine Assurance-vie à annuités variables Janvier 2011 Sommaire 1 Enjeu de la retraite et environnement client 2 La solution retraite patrimoniale en 4 points clés Un revenu garanti à vie Performance

Plus en détail

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS?

Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Rémunération du Dirigeant : Faut il transformer les SARL en SAS? Quel est l'impact des nouvelles mesures au 1er janvier 2013 pour le DIRIGEANT TNS? Modifications sociales pour les TNS (Dirigeants assimilés

Plus en détail

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise

La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Epargne Entreprise Dossier spécial Juridique et Fiscalité La fiscalité de l épargne salariale Entreprise Février 2014 Le cadre fiscal et social de l épargne salariale pour l entreprise Les versements de

Plus en détail

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite

PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE. Santé Prévoyance & Retraite PRÉVOYANCE - RETRAITE PROFESSIONNELS INDEPENDANTS OPTIMISER LA PROTECTION DU CHEF D ENTREPRISE Santé Prévoyance & Retraite Matinale de l entrepreneur CCI 11 JUIN 2013 LE REGIME SOCIAL DES INDEPENDANTS

Plus en détail

Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire

Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire Contrat de prévoyance complémentaire et de retraite supplémentaire Décret n 2012-25 du 9 janvier 2012 Circulaire du 25 septembre 2013 Circulaire du 4 février 2014 Petit Déjeuner RH CCI Maître Marie-Laure

Plus en détail

Mise en place de solutions individuelles et collectivespour

Mise en place de solutions individuelles et collectivespour Mise en place de solutions individuelles et collectivespour un TNS dans une TPE/PME Le paysage des solutions de retraite Produits individuels PERP Sortie en capital MADELIN Sortie en rente PEE PERCO Produits

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction : le contexte. Le système de retraite. Les produits financiers. La gestion du patrimoine. SAS, SCI les nouveautés fiscales

SOMMAIRE. Introduction : le contexte. Le système de retraite. Les produits financiers. La gestion du patrimoine. SAS, SCI les nouveautés fiscales Mot d accueil SOMMAIRE Introduction : le contexte Le système de retraite Les produits financiers La gestion du patrimoine SAS, SCI les nouveautés fiscales Questions Réponses LA RETRAITE EN 2011 : QUELQUES

Plus en détail

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT?

GERANCE MINORITAIRE OU MAJORITAIRE : QUEL EST LE MEILLEUR STATUT? Réf. :DEV/O/FC/015/06-06/OC 1/9 Pendant longtemps, le statut de gérant majoritaire de SARL a été le plus défavorable des statuts de dirigeant, tant au niveau fiscal que social. A contrario, le statut de

Plus en détail

Que retenir de la réforme des retraites 2010?

Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion cabinet Que retenir de la réforme des retraites 2010? Réunion SOGEX 23 JUIN 2011 Pôle Conseils 25/02/2011 INTRODUCTION Pôle Conseils 25/02/2011 2 Présentation du cabinet SOGEX: Cabinet d expertise

Plus en détail

Note de présentation générale

Note de présentation générale CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 16 juin 2010-9 h 30 «L épargne retraite individuelle et collective» Document N 1 Document de travail, n engage pas le Conseil Note de présentation

Plus en détail

Mise à jour 17/04/2012

Mise à jour 17/04/2012 Mise à jour 17/04/2012 Le maintien de salaire Incidence sur le bulletin de paye CCB 21 mai 2010 En application des dispositions de la convention collective du 21mai 2010 Note de synthèse réalisée par les

Plus en détail

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en 2014

Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en 2014 CONSEIL D ORIENTATION DES RETRAITES Séance plénière du 08 juillet 2015 à 9 h 30 «Le patrimoine des retraités et l épargne retraite» Document N 10 Document de travail, n engage pas le Conseil Le PERCO en

Plus en détail

Entreprises. guide conseil du dirigeant

Entreprises. guide conseil du dirigeant Entreprises guide conseil du dirigeant Avec l Ingénierie sociale, renforcez votre attractivité, optimisez votre politique de rémunération. En fédérant, sous l appellation Ingénierie sociale, l ensemble

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2

GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 GUIDE PRATIQUE ÉTOILE pei 2 ÉTOILE percoi 2 SOMMAIRE Composez votre dispositif sur mesure 4 Étoile PEI 2 - Étoile PERCOI 2 Principales caractéristiques 5 Conseils d optimisation pour le dirigeant et les

Plus en détail

Offre Entreprises. L Epargne Salariale Crédit Agricole

Offre Entreprises. L Epargne Salariale Crédit Agricole Offre Entreprises L Epargne Salariale Crédit Agricole L Epargne Salariale, comment cela fonctionne? Versements des salariés PRIME DE PARTICIPATION PRIME D INTERESSEMENT VERSEMENTS VOLONTAIRES AFFECTATION

Plus en détail

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise

LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise LIVRET D EPARGNE SALARIALE, Livret individuel à l entrée dans l entreprise ARTICLE L.3341-6 DU CODE DU TRAVAIL Conformément à l'article L. 3341-6 du Code du travail «Tout salarié d'une entreprise proposant

Plus en détail

LIVRET D ÉPARGNE SALARIALE

LIVRET D ÉPARGNE SALARIALE LIVRET D ÉPARGNE SALARIALE Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne salariale 2 - Tout ce que vous devez savoir sur les dispositifs d épargne salariale Sommaire Les dispositifs de participation

Plus en détail

REUNION D INFORMATION 30 JUIN 2008 LES RETRAITES

REUNION D INFORMATION 30 JUIN 2008 LES RETRAITES REUNION D INFORMATION 30 JUIN 2008 LES RETRAITES Synthèse CPI-CNBF (maj 17 avril 2008) Documents de travail : Comparatif CPI et CNBF 25 ANS et 30K Comparatif CPI et CNBF 35 ANS 65K avec produit de retraite

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Cédants et Repreneurs d Affaires 22 juin 2010. Rémunération du repreneur en LBO : Optimisations fiscale et sociale

Cédants et Repreneurs d Affaires 22 juin 2010. Rémunération du repreneur en LBO : Optimisations fiscale et sociale Cédants et Repreneurs d Affaires 22 juin 2010 Rémunération du repreneur en LBO : Optimisations fiscale et sociale Optimisation fiscale : Maître Sylvie Lérat, avocat associé spécialiste en droit fiscal

Plus en détail

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION

Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION Les Journées Régionales de la Création & Reprise d Entreprise 8 ème ÉDITION S.M.A.R.T. Production 2004-2005 - Tous droits de reproduction réservés. Par les mêmes organisateurs : 40 ateliers gratuits sur

Plus en détail

SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION

SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION DOSSIER RETRAITES: MAI 2003 SUR LES RETRAITES PAR REPARTITION DU SECTEUR PRIVE ET LES FONDS DE PENSION 1. LE SYSTEME DE RETRAITES PAR REPARTITION 1.1. INTRODUCTION Les régimes de retraites des travailleurs

Plus en détail

PERP. par Élysée Consulting. Votre épargne pour votre retraite PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE

PERP. par Élysée Consulting. Votre épargne pour votre retraite PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE PERP PLAN EPARGNE-RETRAITE POLULAIRE par Élysée Consulting Votre épargne pour votre retraite SOMMAIRE Bénéficiaires 3 Fonctionnnement du plan 3 Gestion du plan 4 Fiscalité des primes versées 5 Dénouement

Plus en détail

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2

Page. LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 2014-2015 LES FONDAMENTAUX Les savoirs généraux de l assurance 2 ASSURANCES DE PERSONNES Les bases de l assurance collective et de la loi Madelin 3 Les régimes obligatoires de protection sociale 4 Santé

Plus en détail

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente

particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente particuliers professionnels ENTREPRISES Face à face argumenté de vente La prévoyance en France La prévoyance sociale obligatoire Les couvertures complémentaires Les prestations de base, complétées par

Plus en détail

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL)

Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Épargne Salariale - Professions Libérales (ES-PL) Optimisez votre épargne et votre retraite dans un cadre social et fiscal attractif. EN BREF Spécifiquement conçu pour les professionnels libéraux qui emploient

Plus en détail

Allianz Retraite TNS / Agricole

Allianz Retraite TNS / Agricole Professionnels indépendants Allianz Retraite TNS / Agricole Épargnez pour votre retraite tout en profitant de déductions fiscales *. www.allianz.fr Avec vous de A à Z * Selon la législation en vigueur

Plus en détail

LES SOLUTIONS ÉPARGNE RETRAITE COLLECTIVE GAN EUROCOURTAGE

LES SOLUTIONS ÉPARGNE RETRAITE COLLECTIVE GAN EUROCOURTAGE LES SOLUTIONS ÉPARGNE RETRAITE COLLECTIVE GAN EUROCOURTAGE Art. 83, Madelin, Art. 39, IFC/IL, PEI/PERCOI Assuré d avancer La stratégie épargne retraite de Gan Eurocourtage Gan Eurocourtage dispose d une

Plus en détail

Cahier du patrimoine. Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013

Cahier du patrimoine. Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013 Cahier du patrimoine Le contrat TNS comprendre la Loi «Madelin» sous l angle «Retraite» Août 2013 LE CONTRAT TNS COMPRENDRE LA LOI «MADELIN» 3 Introduction Les objectifs Votée le 11 février 1994, cette

Plus en détail

CONTRAT D ASSURANCE VIE ASSURANCE

CONTRAT D ASSURANCE VIE ASSURANCE Ligne Beta Ligne Alpha CONTRAT D ASSURANCE VIE LOI ASSURANCE MADELIN VIE Version Arborescence Retraite Essentielle Madelin 1 unité 20 X X Notice Logotype La retraite est un sujet d actualité pour bon nombre

Plus en détail

L activité des institutions de prévoyance en 2007

L activité des institutions de prévoyance en 2007 L activité des institutions de prévoyance en 2007 Progression de l activité des institutions de prévoyance Une croissance régulière des cotisations sur 9 ans (en millions d euros) Var. 2007/06 + 3,7 %

Plus en détail

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale

Le salaire des internes en DES de Médecine Générale Le salaire des internes en DES de Médecine Générale *************** «Le salaire est la contrepartie du travail fourni» Guide pratique du droit au travail, La Documentation Française. **************** (I)

Plus en détail

Chapitre XII Les aides publiques à l épargne retraite

Chapitre XII Les aides publiques à l épargne retraite 347 Chapitre XII Les aides publiques à l épargne retraite LES AIDES PUBLIQUES A L EPARGNE RETRAITE 349 PRESENTATION Les dispositifs d épargne retraite mis en place ces dernières années se sont ajoutés

Plus en détail

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4

AVANTAGES EN NATURE 4 AVANTAGE EN NATURE REPAS 4 TITRES - RESTAURANT 4 AVANTAGE EN NATURE LOGEMENT (EVALUE FORFAITAIREMENT) 4 LETTRE D ACTUALITE SOCIALE GROUP S MANAGEMENT SERVICES DONNEES ET CHIFFRES CLES POUR 2015 SOCIAL : GENERALITES ET ELEMENTS DE COTISATIONS 2 SMIC ET MINIMUM GARANTI 2 PLAFOND DE LA SECURITE SOCIALE 2 FORFAIT

Plus en détail

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011

LES ASSURANCES DE PERSONNES. Données clés 2011 LES ASSURANCES DE PERSONNES Données clés 211 2 Sommaire Sauf indications contraires, toutes les données ont pour origine les enquêtes statistiques de la direction des études et des statistiques FFSA-GEMA

Plus en détail

Forticiel Génération 2

Forticiel Génération 2 Forticiel Génération 2 Donnez de la couleur à votre retraite Contrat Retraite - Loi Madelin Vous exercez une profession libérale, êtes artisan, commerçant ou travailleur indépendant? Les prestations offertes

Plus en détail

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise

Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Conférence / Débat Assurances de Personnes des Chefs d entreprise Les 3 piliers de votre protection sociale La Santé La Retraite La Prévoyance Complémentaire Santé Complémentaire Retraite Complémentaire

Plus en détail

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT

LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT LA PROTECTION SOCIALE DU DIRIGEANT 1 La protection sociale du dirigeant 1 - Qu est-ce que la Protection Sociale? 2 - Le Statut social des dirigeants - Salarié - Non Salarié (TNS) 3 Les garanties des régimes

Plus en détail

AXA Épargne Retraite Entreprise Guide itinéraire retraite

AXA Épargne Retraite Entreprise Guide itinéraire retraite AXA Épargne Retraite Entreprise Guide itinéraire retraite Décembre 2011 Édito L e départ à la retraite est une étape importante dans votre vie. Vous disposerez de plus de temps libre pour vous et vos

Plus en détail

INFORMATIONS POUR LES JEUNES AVOCATS

INFORMATIONS POUR LES JEUNES AVOCATS INFORMATIONS POUR LES JEUNES AVOCATS COTISATIONS ORDINALES POUR 2011 Barème des cotisations en euros Les assurances responsabilités civiles professionnelles et prévoyance sont forfaitaires selon l ancienneté

Plus en détail

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES

LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES LE STATUT SOCIAL DES TRAVAILLEURS NON SALARIES THEMES ABORDES : Les statuts possibles selon la forme juridique de la société : Assimilé salarié ou TNS Comparaison des deux statuts Les régimes facultatifs

Plus en détail

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec

L Environnement Social de l Artisan. En partenariat avec L Environnement Social de l Artisan En partenariat avec SOMMAIRE Présentation de l APTI Les besoins d un jeune créateur La loi Madelin La Santé La Prévoyance La Retraite L environnement social de l artisan

Plus en détail

DOSSIER PRATIQUE LA RETRAITE. Bien la préparer. Édition 2013. Comprendre le système des retraites Les solutions pour préparer sa retraite

DOSSIER PRATIQUE LA RETRAITE. Bien la préparer. Édition 2013. Comprendre le système des retraites Les solutions pour préparer sa retraite DOSSIER PRATIQUE LA RETRAITE Bien la préparer Édition 2013 Comprendre le système des retraites Les solutions pour préparer sa retraite Avant-propos À l écoute de vos besoins, BNP Paribas a réalisé ce guide

Plus en détail

EPARGNE COLLECTIVE S ALARIALE E PARGNE PEI/PERCOI. gamme

EPARGNE COLLECTIVE S ALARIALE E PARGNE PEI/PERCOI. gamme EPARGNE COLLECTIVE gamme EPARGNE COLLECTIVE E PARGNE S ALARIALE PEI/PERCOI E P ARGNE S ALARIALE Confiez la gestion de votre épargne salariale à des professionnels APRIL Patrimoine est une société d APRIL

Plus en détail

Santé et prévoyance collective, la réponse des assureurs aux nouvelles obligations

Santé et prévoyance collective, la réponse des assureurs aux nouvelles obligations Santé et prévoyance collective, la réponse des assureurs aux nouvelles obligations 2 Présentation S.A. à DIRECTOIRE ET CONSEIL DE SURVEILLANCE. DIRIGEANTS : THIERRY NEFF PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE LAURENT

Plus en détail

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS

REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Guide juridique REGIMES COMPLEMENTAIRES DE RETRAITE ET PREVOYANCE : CONDITIONS D EXONERATION DE COTISATIONS Cette fiche vous présente le régime juridique des exonérations de cotisations de sécurité sociale

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS Entre la Direction Générale de la société Herakles, représentée par Philippe BOULAN, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines, D une part, Et les organisations

Plus en détail

Epargne Retraite Entreprise (Recherche du type de produit le mieux adapté)

Epargne Retraite Entreprise (Recherche du type de produit le mieux adapté) Epargne Retraite Entreprise (Recherche du type de produit le mieux adapté) 1-Objectifdelasimulation Lorsqu'elle met en place une stratégie de rémunération qui ne se limite pas à la seule augmentation de

Plus en détail

Dossier page 2 à 6. Brèves en page 7. La Loi Madelin (non-salariés non agricoles) Newsletter d informations juridiques et fiscales Expert

Dossier page 2 à 6. Brèves en page 7. La Loi Madelin (non-salariés non agricoles) Newsletter d informations juridiques et fiscales Expert VOTRE CONSEILLER Newsletter d informations juridiques et fiscales Fippatrimoine.com N 51 MARS 2013 ÉLÉPHANT PATRIMOINE Gérard CHIQUOT 9 rue de Courtalin - Marne La Vallée 77700 Magny Le Hongre g.chiquot@fippatrimoine.com

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes

Formation Repreneurs MODULE SOCIAL. Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes Formation Repreneurs MODULE SOCIAL Formation Repreneurs Réseau des CMA Rhône-Alpes SOMMAIRE I. Généralités 1. Organisation de la protection sociale en France 2. Les trois régimes sociaux II. La protection

Plus en détail

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL

EPARGNE SALARIALE : PEE PERCO FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : FICHE CONSEIL EPARGNE SALARIALE : Le plan d épargne salariale est un système d'épargne collectif ouvrant au personnel de l'entreprise la faculté de participer, avec l'aide de celle-ci,

Plus en détail

Que couvre la protection sociale obligatoire?

Que couvre la protection sociale obligatoire? Que désigne le terme «Prévoyance»? Que couvre la protection sociale obligatoire? A savoir Les assurances de personnes couvrant les risques : De maladie et d accidents corporels ; De maternité ; D incapacité

Plus en détail

AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES

AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES AVENIR EXPERTS SECURITÉ LA SOLUTION ÉPARGNE RETRAITE DES EXPERTS-COMPTABLES Malakoff Médéric et l APRP (Association pour la Promotion de la Retraite et de la Prévoyance fondée par les experts-comptables),

Plus en détail