DÉPLOIEMENT D UN ERP. Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DÉPLOIEMENT D UN ERP. Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins"

Transcription

1 1 DÉPLOIEMENT D UN ERP Cours dispensé pour les L3 MSI Elaboré par : Mehdi M tir 2013/2014 Chapitre 3 : Modélisation des besoins

2 LA CONDUITE D UN PROJET ERP La conduite d un projet d ERP est différente de celle d un projet de développement ; mais elle est également différente de celle d un projet d intégration de système. Par rapport au projet de développement, on ne peut se permettre de tout réaliser à sa façon. Par rapport à un projet d intégration à composantes presque intégralement techniques, l organisation de l entreprise et ses modes de fonctionnement doivent être respectés. 2

3 CONTRAINTES D UN PROJET ERP Un projet d ERP présente deux caractéristiques difficiles à faire cohabiter : D une part, il fait appel à des produits du marché qui, forcément, n ont pas été réalisés sur mesure pour l entreprise ; D autre part, il doit répondre à des besoins d entreprise qui, pris de façon brute, paraissent très spécifiques. L existant logiciel, le parc matériel utilisé, les habitudes des utilisateurs, sont autant de contraintes à prendre en considération. Il faut donc être méthodique et procéder par étapes. 3

4 LA CONSTITUTION D UNE ÉQUIPE DE PROJET La première étape est la constitution d une équipe de projet. Cette équipe doit être mixte : Des utilisateurs moteurs doivent faire partie de l équipe. Parmi les utilisateurs, la présence d un organisateur est nécessaire ; Des informaticiens représentant plusieurs types de compétences doivent être intégrés à l équipe : des architectes système et réseau et des développeurs. Il est recommandé d établir la notion de Maîtrise d ouvrage interne et de maîtrise d oeuvre interne. 4

5 ELABORATION DU CAHIER DES CHARGES La réalisation du cahier des charges et sa validation par le maitre d ouvrage interne sont le premier acte du projet effectif. Plusieurs points doivent être pris en considération lors de l élaboration d un cahier des charges dans un projet d ERP : Décrire les contraintes environnementales. Spécifier les besoins en termes de métier. Réaliser les modèles conceptuels MCC et MCD. Spécifier l architecture du système applicatif. Spécifier les applications. Spécifier les interfaces. Spécifier l intégration 5

6 ELABORATION DU CAHIER DES CHARGES Spécifier le rôle des intervenants : éditeurs, distributeurs, intégrateurs Spécifier des besoins de support des produits La Charte des Normes et Standards (CNS) et le Plan d Assurance Qualité (PAQ) 6

7 DÉCRIRE LES CONTRAINTES ENVIRONNEMENTALES Il convient de décrire : l entreprise ; les établissements et les services concernés par le projet. Il faut reprendre les éléments de l audit et de l étude d opportunité pour : décrire l existant ; expliquer les objectifs du projet ; faire un point sur les parties à améliorer et sur ce qui donne satisfaction ; définir avec précision les limites du projet. On doit également définir l environnement de travail des personnes qui appartiennent aux domaines concernés par le projet. Enfin, il faut expliquer les ouvertures laissées ainsi que les possibilités d évolutions futures. 7

8 SPÉCIFIER LES BESOINS EN TERMES DE MÉTIER (1) La description des métiers de l entreprise et plus particulièrement les métiers exercés par les personnes suivantes : soit les utilisateurs directs ; soit les utilisateurs indirects, dans le sens où ils sont susceptibles de transmettre, de recevoir et d utiliser des données et des documents produits par les applications recherchées. La description de ces métiers doit aussi comprendre : le contexte environnemental : mobilité, point d attache géographique, travail de bureau ou de chantier, etc. les contraintes légales et réglementaires qui peuvent avoir des impacts sur les applications utilisées ; des données socioculturelles qui influent fortement sur l ergonomie des produits à fournir (simplicité ou complexité de l interface, langue de travail effective de la catégorie professionnelle...). 8

9 SPÉCIFIER LES BESOINS EN TERMES DE MÉTIER (2) La détermination du nombre d utilisateurs : en précisant la répartition par métier ; en donnant un aperçu sur le potentiel d évolution du nombre d utilisateurs projeté pour le futur proche ; en s efforçant d affiner la notion de nombre d utilisateurs simultanés aux diverses périodes de la journée. 9

10 RÉALISER LES MODÈLES CONCEPTUELS MCC ET MCD Modèle Conceptuel de Communication (MCC) Le MCC doit permettre de visualiser les flux d échange entre les diverses entités existant dans le périmètre du projet et appartenant soit au même domaine, soit à des domaines différents, voire à des périphéries. le Modèle Conceptuel de Distribution (MCD) Le MCD définit les liens entre sujets. Les sujets sont des items gérés par le SI. Ils ne sont pas des objets mais peuvent être considérés comme des candidats «objets de gestion». 10

11 EXEMPLE DE MCC 11

12 EXEMPLE DE MCD 12

13 SPÉCIFIER L ARCHITECTURE DU SYSTÈME APPLICATIF Spécifier l architecture du système applicatif, c est en conserver la maîtrise sur le long terme. Certes, cette spécification d architecture doit laisser suffisamment d ouverture et de liberté de propositions aux candidats à la fourniture du système. 13

14 SPÉCIFIER LES APPLICATIONS 14

15 SPÉCIFIER LES INTERFACES Deux contraintes doivent être prises en compte : Première contrainte : conserver certains des logiciels existants. C est aussi l occasion d envisager la rénovation des applications spécifiques surtout au niveau des interfaces. Seconde contrainte : assurer la cohérence du nouvel environnement applicatif. Ceci dépend très fortement de la qualité de l intégration des diverses applications qui composent le système applicatif. 15

16 SPÉCIFIER L INTÉGRATION L intégration du matériel La spécification d intégration, dans sa partie matérielle, doit bien séparer les matériels de production des matériels des phases de tests et développement. L intégration présente deux aspects : l intégration unitaire des matériels qui doit être spécifiée comme suit : une liste de matériels sera validée entre le maître d oeuvre et le maître d ouvrage, cette liste peut évoluer ; une procédure d installation rapide et de mise en service doit être proposée et validée ; 16

17 SPÉCIFIER L INTÉGRATION L intégration du matériel l intégration des matériels entre eux. L interconnexion des matériels entre eux doit comprendre les éléments suivants : la préparation de la partie réseaux locaux ; l ébauche des scénarios de déploiement pour que les installations matérielles ne perturbent pas le déroulement normal de l activité de l entreprise. La définition spatiale et temporelle de ces scénarios est du ressort de l entreprise afin que le maître d oeuvre puisse proposer les moyens et l organisation qu il lui faudra assurer. 17

18 SPÉCIFIER L INTÉGRATION L intégration des logiciels L intégration des progiciels est un compromis entre les développements et l intégration de produits du marché. On distingue les postes d intégration qui suivent : les aspects développements. La démarche classique de développement doit être respectée, avec les phases suivantes : l analyse détaillée de tous les développements ; la définition des outils de développement ; la définition de la documentation d analyse ; la remise des codes sources à l entreprise ; les tests unitaires ; les tests d intégration ; la documentation utilisateurs et la documentation administrateur. 18

19 SPÉCIFIER L INTÉGRATION L intégration des logiciels L intégration des progiciels passe souvent par des paramétrages, des modules optionnels et des compléments d application. Les spécifications utilisateurs doivent comprendre les étapes suivantes : la définition des profils produits des utilisateurs. Il faut définir les classes d utilisateurs et, dans chaque classe, les progiciels auxquels ils ont accès : les applications de gestion, les applications de productivité, les applications autres ; la définition des interactions entre applications de chacun des profils ; l intégration des progiciels est alors définissable par profil utilisateur. 19

20 SPÉCIFIER LE RÔLE DES INTERVENANTS : ÉDITEURS, DISTRIBUTEURS, INTÉGRATEURS Comme pour les autres domaines informatiques, le marché des ERP et des applications de gestion est devenu très segmenté. Les grands éditeurs ne vendent plus en direct, les distributeurs n interviennent pas, en général, dans l intégration applicative à de grandes exceptions près. Certaines sociétés de services en informatique éditent des ERP et ont créé une ou plusieurs divisions pour mettre en oeuvre leurs produits. 20

21 SPÉCIFIER LE RÔLE DES INTERVENANTS : ÉDITEURS, DISTRIBUTEURS, INTÉGRATEURS L entreprise devra passer par les services d une SSII exerçant le métier d intégrateur. Il existe des variantes : les intégrateurs purs n éditant aucun progiciel ; les intégrateurs-éditeurs qui éditent des progiciels complémentaires à l ERP (par exemple, un produit de GPAO). L entreprise a tout intérêt à coordonner les interventions en plusieurs temps : Premier temps : la spécification de la maîtrise d oeuvre du projet. Deuxième temps : la spécification du rôle des distributeurs. Troisième temps : la spécification du rôle de la tierce maintenance. 21

22 SPÉCIFIER LE RÔLE DES INTERVENANTS : ÉDITEURS, DISTRIBUTEURS, INTÉGRATEURS La spécification de la maîtrise d oeuvre du projet. La maîtrise d oeuvre du projet doit être contractuellement assumée par un intégrateur prenant un engagement de résultat. Il se substitue aux éditeurs des produits intégrés. Cette condition est primordiale à la bonne coordination et à la bonne fin du projet. 22

23 SPÉCIFIER LE RÔLE DES INTERVENANTS : ÉDITEURS, DISTRIBUTEURS, INTÉGRATEURS La spécification du rôle des distributeurs Les distributeurs sont les grossistes qui revendent des matériels et des progiciels. L utilisateur est leur client direct, seule solution économiquement acceptable, pour les grandes entreprises. Il est préférable de sélectionner plusieurs distributeurs pour éviter les dangers de la source unique de fournitures de produits (matériels et progiciels). En environnement de petites et moyennes entreprises, il est plus judicieux de confier également la fourniture des produits à l intégrateur car les faibles volumes ne permettent pas des conditions d acquisition réellement avantageuses. 23

24 SPÉCIFIER LE RÔLE DES INTERVENANTS : ÉDITEURS, DISTRIBUTEURS, INTÉGRATEURS La spécification du rôle de la tierce maintenance Le déploiement et la tierce maintenance doivent faire l objet de deux lots : la tierce maintenance applicative des logiciels et des progiciels : c est logiquement l intégrateur retenu qui doit l assumer. Les propositions techniques doivent spécifier ces aspects de maintenance des logiciels ; la tierce maintenance des matériels et des réseaux locaux : ce lot doit être traité indépendamment. En fonction de la taille du parc, il sera plus ou moins avantageux de passer par un autre fournisseur que l intégrateur luimême. Dans le cas où les lots sont attribués à des fournisseurs différents, il est nécessaire de prévoir le transfert de compétence entre l intégrateur et le tiers mainteneur de matériels. Certains matériels périphériques peuvent être rattachés au lot concernant les logiciels quand ils sont intimement intégrés à certains modules ou à certaines applications. 24

25 SPÉCIFIER LES BESOINS DE SUPPORT DES PRODUITS La spécification de ces besoins, de manière comparable à celle de la maintenance, doit comprendre un lot matériel et un lot logiciel. Ce dernier inclut d une part les progiciels, et d autre part les développements réalisés par l intégrateur. Premier lot : le support des matériels. Le support des matériels doit faire partie intégrante des spécifications au niveau du cahier des charges. Dans un contexte d hétérogénéité forcée, il faut s assurer qu il fait l objet du minimum de dérive possible. 25

26 SPÉCIFIER LES BESOINS DE SUPPORT DES PRODUITS Second lot : le support des logiciels. Pour ce lot, la situation est plus complexe, compte tenu de la dépendance entre les progiciels et les spécifiques utilisés. Les éditeurs, l intégrateur et les services informatiques internes doivent assurer ce support. le support des progiciels. Les éditeurs proposent en général des services en boîte avec plusieurs niveaux d accès aux services : le support téléphonique aux utilisateurs ; le support aux développeurs ; la remise des correctifs gratuitement. Ceci se fait de plus en plus par téléchargement sur Internet. La maintenance des développements spécifiques. Elle résulte du contrat liant utilisateur et prestataire d intégration. Il est raisonnable de s appuyer sur les mêmes principes que pour la maintenance des applications spécifiques. 26

27 LA CHARTE DES NORMES ET STANDARDS (CNS), VERSION COURANTE, ET LE PLAN D ASSURANCE QUALITÉ (PAQ) La CNS utilisée est la version en cours. Ce document doit être une annexe obligatoire du cahier des charges, bien qu il soit en évolution constante. Le PAQ est réalisé dans le respect du Manuel Assurance Qualité du Système d Information (MAQSI). Le PAQ doit définir les revues qualité en fonction des diverses parties du système. On distingue : la Revue Qualité Matériel (RQM) ; la Revue Qualité Progiciel (RQP) ;l la Revue Qualité Développements Logiciels (RQDL) ; la Revue Générale (RG) qui inclut matériels et logiciels et dont la dernière version est la Revue Globale, une fois l intégration finalisée. 27

Jean Louis LEQUEUX PROGICIELS DE GESTION INTÉGRÉS ET INTERNET. Architecture applicative. Deuxième édition

Jean Louis LEQUEUX PROGICIELS DE GESTION INTÉGRÉS ET INTERNET. Architecture applicative. Deuxième édition Jean Louis LEQUEUX Manager avec les ERP PROGICIELS DE GESTION INTÉGRÉS ET INTERNET Architecture applicative Deuxième édition Éditions d Organisation, 2002 ISBN : 2-7081-2817-5 CHAPITRE 5 LE PROJET : CHOISIR,

Plus en détail

Module Projet Personnel Professionnel

Module Projet Personnel Professionnel Module Projet Personnel Professionnel Elaborer un projet personnel professionnel. Connaissance d un métier, d une entreprise ou d un secteur d activités. Travail individuel de recherche SUIO-IP Internet

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

COMMENT LIRE UN DEVIS DE CREATION DE SITE WEB?

COMMENT LIRE UN DEVIS DE CREATION DE SITE WEB? COMMENT LIRE UN DEVIS DE CREATION DE SITE WEB? Lorraine En matière de création ou de refonte d un site Internet, il apparaît souvent difficile de faire un choix parmi les propositions qui font suite à

Plus en détail

Que souhaitent les Administrateurs Système?

Que souhaitent les Administrateurs Système? WORLDINTERPLUS Que souhaitent les Administrateurs Système? Contrôle Maniabilité Gestion de la Configuration du Système en mode réseau ou déconnecté «online / offline» Maintenir les standards de configuration

Plus en détail

Le grand livre du DSI

Le grand livre du DSI Jean-François Challande Jean-Louis Lequeux Le grand livre du DSI Mettre en œuvre la direction des sytèmes d information 2.0, 2009 ISBN : 978-2-212-54313-1 SOMMAIRE Liste des figures... 13 Liste des tableaux...

Plus en détail

ASSURANCE DÉCENNALE: MODE D EMPLOI : GUIDE À USAGE DES CONSTRUCTEURS EUROPÉENS

ASSURANCE DÉCENNALE: MODE D EMPLOI : GUIDE À USAGE DES CONSTRUCTEURS EUROPÉENS ASSURANCE DÉCENNALE: MODE D EMPLOI : GUIDE À USAGE DES CONSTRUCTEURS EUROPÉENS Ce guide est destiné à vous aider à préparer votre entretien, en vue de souscrire un contrat d assurance de responsabilité

Plus en détail

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement

Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Système d information : démystification, facteur de croissance et conduite du changement Patrick CONVERTY Directeur Commercial www.cibeo-consulting.com Approche globale de la performance Stratégie Système

Plus en détail

PROJET DE PORTAIL INTRANET YNNA

PROJET DE PORTAIL INTRANET YNNA PROJET DE PORTAIL INTRANET YNNA PV sur l état d avancement du chantier Intranet Ynna Hicham BENJELLOUN h.benjelloun@ynna.ma Préambule Ce rapport a pour objet de proposer les grandes lignes de l état des

Plus en détail

Quel logiciel DE CRM choisir pour votre force de vente terrain?

Quel logiciel DE CRM choisir pour votre force de vente terrain? Quel logiciel DE CRM choisir pour votre force de vente terrain? plusieurs études démontrent que les projets CRM sont des échecs dans 40 à 80% des cas. Les principales causes d échec sont : Le rejet par

Plus en détail

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0

Diplôme de Comptabilité et de Gestion. D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Diplôme de Comptabilité et de Gestion DCG D é c r e t N 2 0 0 6-1 7 0 6 d u 2 2 d é c e m b r e 2 0 0 6 - A r r ê t é d u 8 m a r s 2 0 1 0 Validation des Acquis de l Expérience VAE R é f é r e n t i e

Plus en détail

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF

La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF La présentation qui suit respecte la charte graphique de l entreprise GMF Approche du Groupe GMF Besoins d archivage de la messagerie d entreprise Introduction Présentation du Groupe GMF Secteur : assurance

Plus en détail

EXPERIENCED BY SQLI GROUP 2011

EXPERIENCED BY SQLI GROUP 2011 EXPERIENCED BY SOMMAIRE COMMENT GÉRER UN PROJET DE MISE EN PLACE D UN SITE E-COMMERCE BÂTIR UNE STRATÉGIE E-COMMERCE Méthodologie de gestion de projet E-commerce objectifs E-commerce : benchmark, stratégies

Plus en détail

Systèmes et réseaux d information et de communication

Systèmes et réseaux d information et de communication 233 DIRECTEUR DES SYSTÈMES ET RÉSEAUX D INFORMATION ET DE COMMUNICATION Code : SIC01A Responsable des systèmes et réseaux d information FPESIC01 Il conduit la mise en œuvre des orientations stratégiques

Plus en détail

Réussir l externalisation de sa consolidation

Réussir l externalisation de sa consolidation Réussir l externalisation de sa consolidation PAR ERWAN LIRIN Associé Bellot Mullenbach et Associés (BMA), activité Consolidation et Reporting ET ALAIN NAULEAU Directeur associé Bellot Mullenbach et Associés

Plus en détail

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise

Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED. ImmoBiens. 1 - Description du projet de l entreprise Organisation d une simulation sur un prototype logiciel workflow et GED ImmoBiens 1 - Description du projet de l entreprise ImmoBiens est une société gestionnaire de biens immobiliers (location et entretien)

Plus en détail

Modèle de cahier des charges CRM

Modèle de cahier des charges CRM Modèle de cahier des charges CRM Vous trouverez dans ce modèle de cahier des charges les éléments généralement nécessaires au bon fonctionnement d un projet CRM. Chaque entreprise étant unique, il vous

Plus en détail

Ensemble mobilisons nos énergies

Ensemble mobilisons nos énergies Ensemble mobilisons nos énergies «Lancé en Juin 2005, SIRIUS est désormais un projet au cœur de notre entreprise, au service des ambitions et des objectifs qui s inscrivent dans le cadre de notre stratégie

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Utilisation du logigramme d activité dans un projet informatique, pour simuler les compétences futures, et évaluer la charge de travail. WWW.ANACT.FR OUTIL DE SIMULATION

Plus en détail

Notre modèle d engagement

Notre modèle d engagement Notre modèle d engagement 1. EVALUER L évaluation des compétences que vous souhaitez améliorer implique un vrai échange entre nos deux équipes, et une étude plus approfondie des écarts et des actions préalablement

Plus en détail

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement

Réseau national de courtage en travaux immobiliers Création d ambiances et vente de biens d équipement C r é e z v o t r e e n t r e p r i s e e n t o u t e c o n f i a n c e DEVENEZ COURTIER ACTIV TRAVAUX Une activité commerciale valorisante, d hommes et de femmes d action! DEVENEZ DISTRIBUTEUR ACTIV TENDANCES

Plus en détail

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft

Le Cloud Computing et le SI : Offre et différentiateurs Microsoft Le Cloud Computing désigne ces giga-ressources matérielles et logicielles situées «dans les nuages» dans le sens où elles sont accessibles via Internet. Alors pourquoi recourir à ces centres serveurs en

Plus en détail

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN

PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN PROGRAMME DU CONCOURS DE RÉDACTEUR INFORMATICIEN 1. DÉVELOPPEMENT D'APPLICATION (CONCEPTEUR ANALYSTE) 1.1 ARCHITECTURE MATÉRIELLE DU SYSTÈME INFORMATIQUE 1.1.1 Architecture d'un ordinateur Processeur,

Plus en détail

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée

MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée AVIS D APPEL PUBLIC A LA CONCURRENCE - REGLEMENT DE CONSULTATION MARCHE 2015/05 : Ré informatisation de l Espace Culturel et maintenance associée 1- Identification de l organisme qui passe le marché :

Plus en détail

Une solution performante dédiée aux PMI couvrant l essentiel des besoins de contrôle et gestion de production.

Une solution performante dédiée aux PMI couvrant l essentiel des besoins de contrôle et gestion de production. 1 Une solution performante dédiée aux PMI couvrant l essentiel des besoins de contrôle et gestion de production. La gestion au rythme de votre production : un outil accessible aux PMI TemPPro E.S. est

Plus en détail

Petit guide pour choisir une solution CRM

Petit guide pour choisir une solution CRM Petit guide pour choisir une solution CRM Trouvez la solution qui vous convient» Nos clients sont plus performants. www.update.com Avant-propos Le CRM est en passe de devenir le principal logiciel de l

Plus en détail

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets

Activités. Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Direction. Animation d équipe et organisation du travail. Conduite de projets Boîte à idées pour remplir la fiche de poste * Activités 1. 1. Pilotage, management Direction Informer et aider les élus à la décision Définir (ou participer à la définition de) la stratégie de la direction

Plus en détail

Progiciels pour TPE - PME - PMI

Progiciels pour TPE - PME - PMI Gexos GexosPro Progiciels pour TPE - PME - PMI Parce qu une entreprise organisée est une entreprise plus productive et plus proche de sa clientèle, nous avons conçu la gamme GexosPro, progiciels de gestion

Plus en détail

Développement itératif, évolutif et agile

Développement itératif, évolutif et agile Document Développement itératif, évolutif et agile Auteur Nicoleta SERGI Version 1.0 Date de sortie 23/11/2007 1. Processus Unifié Développement itératif, évolutif et agile Contrairement au cycle de vie

Plus en détail

Gé nié Logiciél Livré Blanc

Gé nié Logiciél Livré Blanc Gé nié Logiciél Livré Blanc Version 0.2 26 Octobre 2011 Xavier Blanc Xavier.Blanc@labri.fr Partie I : Les Bases Sans donner des définitions trop rigoureuses, il faut bien commencer ce livre par énoncer

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU OU METTANT EN COMMUN DES MOYENS GEN PROC 10 Révision 03 CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU

Plus en détail

SITE I NTERNET. Conception d un site Web

SITE I NTERNET. Conception d un site Web SITE I NTERNET Conception d un site Web Conception de votre site Web Préambule Ce document a pour but de donner une méthode de travail afin de réaliser dans les meilleures conditions un site internet.

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS EXTERNE DE TECHNICIEN TERRITORIAL SESSION 2012 EPREUVE Réponses à des questions techniques à partir d un dossier portant sur

Plus en détail

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES LOT 2 Fourniture et installation d un système de GED pour la Mairie de La Wantzenau. Fiche technique Cahier des Charges

Plus en détail

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR

SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR SIMULER ET CONCEVOIR LE TRAVAIL FUTUR Utilisation du logigramme d activité dans un projet informatique WWW.ANACT.FR OUTILS DE SIMULATION : Logigramme d activité Utilisation du logigramme d activité dans

Plus en détail

L assistance à maîtrise des projets logistiques risqués

L assistance à maîtrise des projets logistiques risqués L assistance à maîtrise des projets logistiques risqués Congrès Eurolog 21 juin 2006 Michel Fender Professeur Ecole nationale des ponts et chaussées Président Département Management Industriel, ENPC Co-directeur

Plus en détail

MERISE. Modélisation et Conception de Systèmes d Information

MERISE. Modélisation et Conception de Systèmes d Information MERISE Modélisation et Conception de Systèmes d Information Intro L'analyse des données constitue le point de passage obligé de toute conception d'application mettant en oeuvre un SGBDR La méthode MERISE,

Plus en détail

Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation.

Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation. Mentions légales Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation. I CONDITIONS D UTILISATION DU SITE Ce Site est soumis à la loi française. En consultant

Plus en détail

Des solutions d affaires, performantes et évolutives

Des solutions d affaires, performantes et évolutives Bureau de Prestation de Services Informatiques Votre partenaire Odoo, en Solutions d Affaires BP: 12719 Niamey Niger Quartier Yantala (entre CSI et Commissariat) E-mail: info@bpsiniger.com Tél: 96 99 18

Plus en détail

Entreprises Solutions

Entreprises Solutions ERP Entreprises Solutions Choisir un progiciel de gestion intégrée Questions de technologie? 1 Dans le choix d une solution de gestion intégrée de type PGI/ERP, les aspects fonctionnels sont clés. L entreprise

Plus en détail

Business & High Technology

Business & High Technology UNIVERSITE DE TUNIS INSTITUT SUPERIEUR DE GESTION DE TUNIS Département : Informatique Business & High Technology Chapitre 3 : Progiciels de Gestion Intégrés Sommaire Définition... 2 ERP... 2 Objectifs

Plus en détail

Gestion commerciale. Ligne PME. informatique QPC. Nous compliquer la tâche pour vous simplifier la vie LIGNE PME

Gestion commerciale. Ligne PME. informatique QPC. Nous compliquer la tâche pour vous simplifier la vie LIGNE PME Ce mois-ci : dossier complet sur La ligne Gestion commerciale Gestion commerciale Ligne La ligne Gestion commerciale offre une maîtrise totale des achats, des ventes, des stocks et dispose de fonctionnalités

Plus en détail

GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION

GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION GESTION LOGISTIQUE GESTION COMMERCIALE GESTION DE PRODUCTION Votre contact : Pierre Larchères 06 30 35 96 46 18, rue de la Semm - 68000 COLMAR p.larcheres@agelis.fr PRESENTATION GENERALE LES PROGICIELS

Plus en détail

Intégrateur de solutions de gestion. Arium Consulting

Intégrateur de solutions de gestion. Arium Consulting Intégrateur de solutions de gestion PRÉSENTATION Qui sommes-nous? UN SOMMAIRE PARTENARIAT : 1 PRÉSENTATION Qui sommes nous? UN PARTENAIRE DE Une Offre Globale dédiée Au CONFIANCE PME-PMI 3 LES OFFRES SAGE

Plus en détail

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité

Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Décret n XXX du XX relatif aux effacements de consommation d électricité Le premier ministre, Sur le rapport du ministre de l écologie, du développement durable et de l énergie, Vu le code de l énergie,

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux référentiels dont le plus connu et le

Plus en détail

Circuit du médicament informatisé

Circuit du médicament informatisé Circuit du médicament informatisé Points de vigilance axe technique SOMMAIRE... 1 FICHE N 1- DISPONIBILITE ET PERFORMANCE... 2 FICHE N 2- ENVIRONNEMENT DE TEST... 4 FICHE N 3- VERSIONNING... 5 FICHE N

Plus en détail

La pratique de la gestion des services. Lier les composants techniques avec les services d opérations dans la CMDB

La pratique de la gestion des services. Lier les composants techniques avec les services d opérations dans la CMDB La pratique de la gestion des services Lier les composants techniques avec les services d opérations dans la CMDB Création : octobre 2013 Mise à jour : octobre 2013 A propos A propos du document Ce document

Plus en détail

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC

MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC MANAGEMENT PAR LA QUALITE ET TIC Lorraine Garantir une organisation performante pour satisfaire ses clients et ses partenaires, telle est la finalité d une certification «qualité». On dénombre de nombreux

Plus en détail

Institut d Informatique & d Initiative Sociale

Institut d Informatique & d Initiative Sociale Institut d Informatique & d Initiative Sociale 89, Bd Aristide Briand 13300 Salon de Provence Tél : 04 90 56 18 31 Fax : 04 90 56 91 66 e-mail : contact@3is-formation.eu 3IS Centre de formation agréé code

Plus en détail

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance

Sage 100. pour le BTP. Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Sage 100 pour le BTP Faites de votre gestion un levier de croissance Gagner des parts de marché, optimiser ses investissements, sécuriser

Plus en détail

Annexe sur la maîtrise de la qualité

Annexe sur la maîtrise de la qualité Version du 09/07/08 Annexe sur la maîtrise de la qualité La présente annexe précise les modalités d'application, en matière de maîtrise de la qualité, de la circulaire du 7 janvier 2008 fixant les modalités

Plus en détail

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information)

DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) DOD SEICAM RFI Demande d information EVDEC Réf. : RFI_EVDEC- GT5_Outil_reporting_BI_v4.doc Page 1/11 DEMANDE D INFORMATION RFI (Request for information) OUTIL INTÉGRÉ DE REPORTING ET D ANALYSE DÉCISIONNELLE

Plus en détail

Plateforme «Inscription en ligne»

Plateforme «Inscription en ligne» Plateforme «Inscription en ligne» Modules Formations d intégration Formations Inter collectivités Réunion de présentation collectivités 2013 Déroulé de la présentation Accéder à la plateforme Accéder à

Plus en détail

Associer la puissance des nouvelles technologies tout en préservant l environnement

Associer la puissance des nouvelles technologies tout en préservant l environnement gestco Associer la puissance des nouvelles technologies tout en préservant l environnement A ERP SaaS A propos... GESTCO : Progiciel de gestion d activités en ligne Avantages : - Faciliter la gestion et

Plus en détail

GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel

GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel GL - 2 2.1 Le Génie Logiciel Lydie du Bousquet Lydie.du-bousquet@imag.fr En collaboration avec J.-M. Favre, I. Parissis, Ph. Lalanda 1 Rappels La production logicielle est une activité complexe de façon

Plus en détail

Les méthodes itératives. Hugues MEUNIER

Les méthodes itératives. Hugues MEUNIER Les méthodes itératives Hugues MEUNIER INTRODUCTION. Toute les méthodes ont le même but : la maîtrise du budget, du planning et de la qualité des projets de développement informatique Plusieurs approches

Plus en détail

Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société

Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société Salon Progiciels 2007 Conférence «La description visuelle des flux d information» Avec le témoignage de la société Contexte et historique du projet S. Chambost Demain Planning Conférence - Bélier Associés

Plus en détail

Méthodologie de mise en place de

Méthodologie de mise en place de Méthodologie de mise en place de solutions libres en bibliothèques universitaire Ludovic MECHIN doxulting 4 juin 2009 2 Sommaire Spécificités d'un projet d'implantation d'un logiciel libre ou open source

Plus en détail

CONSEIL ET ASSISTANCE EN CONDUITE DU CHANGEMENT, PILOTAGE DE PROJETS ET GESTION DE PRODUCTION

CONSEIL ET ASSISTANCE EN CONDUITE DU CHANGEMENT, PILOTAGE DE PROJETS ET GESTION DE PRODUCTION CONSEIL ET ASSISTANCE EN CONDUITE DU CHANGEMENT, PILOTAGE DE PROJETS ET GESTION DE PRODUCTION Siège social : 23, rue du Départ / 75014 PARIS Tél. : +33 (0) 1 40 64 70 25 Fax : +33 (0) 1 40 64 74 63 contact@exid.fr

Plus en détail

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas :

Introduction. Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : Introduction Le CRM se porte-t-il si mal? Les articles de la presse spécialisée tendent à nous laisser penser que c est en effet le cas : «75 % de projets non aboutis» «La déception du CRM» «Le CRM : des

Plus en détail

Nom de l application

Nom de l application Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Direction Générale des Etudes Technologiques Institut Supérieur des Etudes Technologiques de Gafsa Département Technologies de l Informatique

Plus en détail

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage

PROST PROST. L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage L'ERP qui intègre la gestion commerciale Sage intègre la gestion commerciale de Sage (ligne 30 et 100) et s appuie sur les données commerciales (ventes et achats) pour organiser la gestion de production.

Plus en détail

Gérez efficacement vos flux d entreprises.

Gérez efficacement vos flux d entreprises. Gérez efficacement vos flux d entreprises. g geai* répond au besoin de gestion des flux de données inter et intra-entreprises. Vous maîtrisez vos flux autour d une application centralisée. *EAI : Enterprise

Plus en détail

Premier ministre. Agence nationale de la sécurité des systèmes d information. Prestataires d audit de la sécurité des systèmes d information

Premier ministre. Agence nationale de la sécurité des systèmes d information. Prestataires d audit de la sécurité des systèmes d information Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Prestataires d audit de la sécurité des systèmes d information Référentiel d exigences Version 2.0 du 14 février 2013 HISTORIQUE

Plus en détail

Les projets d investissement en PME

Les projets d investissement en PME Le point sur Les projets d investissement en PME Concilier performance économique et conditions de travail L investissement reste un moment clé du développement d une entreprise. C est l occasion de repenser

Plus en détail

Dossier de Presse SYLOB

Dossier de Presse SYLOB Dossier de Presse SYLOB 1 Table des matières 1 - SYLOB en Bref 3 2 L équipe dirigeante 5 3 Stratégie et positionnement 6 4 Une gamme de solutions ERP pour les PME industrielles 8 5 Les ERP SYLOB en mode

Plus en détail

SSO : confort ou sécurité?

SSO : confort ou sécurité? SSO : confort ou sécurité? Administration de la Sécurité du SI : IAM, SIEM, Big Data, conformité, gestion de risques, gestion des suites de sécurité Quelle organisation? Outils et Conseils Jeudi 12 Décembre

Plus en détail

Mode opératoire SAGE Gestion Commerciale

Mode opératoire SAGE Gestion Commerciale Mode opératoire SAGE Gestion Commerciale Table des matières (cliquer sur les liens) Paramétrage de base Création de la société Modification des options de la société Paramétrer définitivement les modèles

Plus en détail

+ DISCOVER " BENCHMARK DU SECTEUR, DE LA CONCURRENCE, + PLAN MÉTHODOLOGIE " STRATÉGIE COMMERCIALE, STRATÉGIE DE MARQUE, MARKETING,

+ DISCOVER  BENCHMARK DU SECTEUR, DE LA CONCURRENCE, + PLAN MÉTHODOLOGIE  STRATÉGIE COMMERCIALE, STRATÉGIE DE MARQUE, MARKETING, + " BENCHMARK DU SECTEUR, DE LA CONCURRENCE, " STRATÉGIE COMMERCIALE, STRATÉGIE DE MARQUE, MARKETING, " STRATÉGIE MULTI-CANAL, " BUSINESS PLAN, + PLAN " EXPRESSION DE BESOIN / CAHIER DES CHARGES " PLAN

Plus en détail

Matinale du 5 Février 2015. Vous présente LA DSN

Matinale du 5 Février 2015. Vous présente LA DSN Matinale du 5 Février 2015 Vous présente LA DSN Benoit.coutouly@groupeadinfo.com Le Partenaire du Développement Informatique des Entreprises du Grand Ouest Le Groupe ADINFO, prestataire de services informatiques,

Plus en détail

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P

Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Ecole des Mines d Alès Laboratoire de Génie Informatique et d Ingénierie de Production LGI2P Nîmes Sujet de thèse CIFRE RESULIS / LGI2P Titre Domaine De l ingénierie des besoins à l ingénierie des exigences

Plus en détail

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la création de son niveau site Internet

Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la création de son niveau site Internet Appel d offres pour l accompagnement du Pôle Fibres Energivie dans la création de son niveau site Internet 1. Contexte 1.1 Les Pôles de compétitivité Ce sont des structures, en général associatives, mises

Plus en détail

W4 - Workflow La base des applications agiles

W4 - Workflow La base des applications agiles W4 - Workflow La base des applications agiles, W4 philippe.betschart@w4global.com Vous avez dit «workflow»? Processus : Enchaînement ordonné de faits ou de phénomènes, répondant à un certain schéma et

Plus en détail

PRÉVENIR ET DIMINUER VOS RISQUES ANTICIPATE AND REDUCE YOUR RISKS

PRÉVENIR ET DIMINUER VOS RISQUES ANTICIPATE AND REDUCE YOUR RISKS PRÉVENIR ET DIMINUER VOS RISQUES ANTICIPATE AND REDUCE YOUR RISKS Edito C est grâce à son héritage que SECTRANS-CP Conseils est aujourd hui un acteur majeur dans un domaine en pleine expansion. Notre structure

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d une mission d expertise et de conseil (mission Cagir),

Cahier des charges pour la réalisation d une mission d expertise et de conseil (mission Cagir), Cahier des charges pour la réalisation d une mission d expertise et de conseil (mission Cagir), préalable à la mise en place d un système de gestion des identités et des rôles dans le SI Inra V1.0 5/10/2007

Plus en détail

Master Informatique Aix-Marseille Université

Master Informatique Aix-Marseille Université Aix-Marseille Université http://masterinfo.univ-mrs.fr/ Département Informatique et Interactions UFR Sciences Laboratoire d Informatique Fondamentale Laboratoire des Sciences de l Information et des Systèmes

Plus en détail

UserLock Quoi de neuf dans UserLock? Version 8.5

UserLock Quoi de neuf dans UserLock? Version 8.5 UserLock Quoi de neuf dans UserLock? Version 8.5 Table des Matières 1. UserLock Version 8... 3 1.1. Le Statut utilisateur, un nouvel indicateur de risque... 3 1.2. Des alertes en temps réel contre les

Plus en détail

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5

Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 LA QUALITE 3/5 LA QUALITE 2/5 LA QUALITE 4/5 LA QUALITE 5/5 Noël NOVELLI ; Université d Aix-Marseille; LIF et Département d Informatique Case 901 ; 163 avenue de Luminy 13 288 MARSEILLE cedex 9 Génie Logiciel LA QUALITE 1/5 La gestion de la qualité Enjeux de la

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE SAAS?

QU EST-CE QUE LE SAAS? Le développement du haut débit a vu apparaître de nouveaux modèles d applications logicielles appelées ASP 1, on demand puis SaaS (Software as a Service). Ce concept alternatif se caractérise par des fonctionnalités

Plus en détail

PROJET ISLAH 530716-TEMPUS-1-2012-1-IT-TEMPUS-SMHES. Projet financé par PLATEFORME ISLAH MANUEL D UTILISATION SECTION ENTREPRISES

PROJET ISLAH 530716-TEMPUS-1-2012-1-IT-TEMPUS-SMHES. Projet financé par PLATEFORME ISLAH MANUEL D UTILISATION SECTION ENTREPRISES PROJET ISLAH 530716-TEMPUS-1-2012-1-IT-TEMPUS-SMHES Projet financé par PLATEFORME ISLAH MANUEL D UTILISATION SECTION ENTREPRISES Plateforme ISLAH Manuel d utilisation Section Entreprises Sur la plateforme

Plus en détail

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client.

Les PGI. A l origine, un progiciel était un logiciel adapté aux besoins d un client. Les PGI Les Progiciels de Gestion Intégrés sont devenus en quelques années une des pierres angulaire du SI de l organisation. Le Système d Information (SI) est composé de 3 domaines : - Organisationnel

Plus en détail

WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense

WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense WHITE PAPER Une revue de solution par Talend & Infosense Master Data Management pour les données de référence dans le domaine de la santé Table des matières CAS D ETUDE : COLLABORATION SOCIALE ET ADMINISTRATION

Plus en détail

Réussir l implémentation de Solid Edge Insight XT avec Digicad

Réussir l implémentation de Solid Edge Insight XT avec Digicad ² Réussir l implémentation de Solid Edge Insight XT avec Digicad Le logiciel Solid Edge Insight XT intègre en toute transparence la gestion des données de conception et la collaboration en ligne au système

Plus en détail

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin

Leçon 11. les tâches de gestion du magasin CANEGE Leçon 11 les tâches de gestion du magasin Objectif : A l'issue de la leçon l'étudiant doit être capable : d'appréhender la différence entre gestion dynamique des stocks et gestion des magasins d

Plus en détail

REALISATION DES CLEFS USB DU PARC ET DU PACKAGING

REALISATION DES CLEFS USB DU PARC ET DU PACKAGING REALISATION DES CLEFS USB DU PARC ET DU PACKAGING CAHIER DES CHARGES Maison du Parc du Haut-Jura 29, le village 39 310 LAJOUX tel : 03 84 34 12 30 fax : 03 84 41 24 01 DECEMBRE 2012 Réalisation des clefs

Plus en détail

INFOGERANCE. 1. Présentation de l infogérance... 2. 1.1. Définition... 2 1.2. Pourquoi l infogérance?... 2

INFOGERANCE. 1. Présentation de l infogérance... 2. 1.1. Définition... 2 1.2. Pourquoi l infogérance?... 2 INFOGERANCE 1. Présentation de l infogérance... 2 1.1. Définition... 2 1.2. Pourquoi l infogérance?... 2 2. Les différentes formes d infogérance. 2.1. Infogérance de fonction... 3 2.2. Infogérance d'exploitation...

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE PRÉSENTATION Pour leur 3ème édition, les Trophées Documation- Mis sont destinés à récompenser tout logiciel, initiative, processus, service ou solution, relatifs au domaine de la

Plus en détail

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon

Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Création d'un Portail partagé sur l'offre de formation en région Languedoc-Roussillon Retours des entretiens téléphoniques 1. Présentation du contexte : Atout Métiers LR Offre de formation L association

Plus en détail

Etude comparative : ERP open source. Table de matières

Etude comparative : ERP open source. Table de matières Page : 1/9 Table de matières Table de matières... 1 Abréviations... 2 Introduction... 3 1.1 Définition... 3 1.2 Les composantes d'un ERP... 3 1.3 Les apports d'un ERP... 3 1.4 Les ERP Open Source... 3

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE SAAS?

QU EST-CE QUE LE SAAS? QU EST-CE QUE LE SAAS? Lorraine Le développement du haut débit a vu apparaître de nouveaux modèles d applications logicielles appelées ASP 1, on demand puis SaaS (Software as a Service). Ce concept alternatif

Plus en détail

SILOG, éditeur & intégrateur d ERP

SILOG, éditeur & intégrateur d ERP SILOG, éditeur & intégrateur d ERP silog.fr éditeur & intégrateur - Spécialiste en solutions ERP SILOG est un Groupe français, privé et indépendant, spécialisé dans l édition et l intégration de solutions

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE SERVICE

MARCHE PUBLIC DE SERVICE MARCHE PUBLIC DE SERVICE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) POUVOIR ADJUDICATEUR DEPARTEMENT DE LA CHARENTE OBJET DE LA CONSULTATION RÉALISATION D UNE MISSION DE DIAGNOSTIC SUR L ACCESSIBILITÉ

Plus en détail

Ingénierie des méthodes Agiles : Que cache l opposition entre déploiement et livraison en continu? Faut-il adopter DevOps 1?

Ingénierie des méthodes Agiles : Que cache l opposition entre déploiement et livraison en continu? Faut-il adopter DevOps 1? DEVOPS et le déploiement d application Les Livres Blancs de MARTE Ingénierie des méthodes Agiles : Que cache l opposition entre déploiement et livraison en continu? Faut-il adopter DevOps 1? L alignement

Plus en détail

Les grandes familles du numérique

Les grandes familles du numérique Les grandes familles du numérique Les métiers de la production Gérer, exploiter et veiller les systèmes informatiques et réseaux Technicien infrastructure Technicien système, intégration, réseau, télécom,

Plus en détail

silog erp L'ERP le plus complet

silog erp L'ERP le plus complet silog erp L'ERP le plus complet SILOG 8.5 version SILOG ERP répond aux besoins de la PME moderne confrontée à la mondialisation et aux contraintes multiples (sécurité, multi-sites, EDI, qualité ISO, législation

Plus en détail

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines)

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Module 1 : Programmer une application informatique Durée

Plus en détail

Développement spécifique d'un système d information

Développement spécifique d'un système d information Centre national de la recherche scientifique Direction des systèmes d'information REFERENTIEL QUALITE Procédure Qualité Développement spécifique d'un système d information Référence : CNRS/DSI/conduite-proj/developpement/proc-developpement-si

Plus en détail

LOGICIEL DE GESTION D ENTREPOT

LOGICIEL DE GESTION D ENTREPOT FR LOGICIEL DE GESTION D ENTREPOT Modula WMS Avantages découlant de l utilisation de Modula WMS OPTIMISATION Gestion statique ou dynamique des emplacements pour éviter d inutiles redondances. GAIN DE TEMPS

Plus en détail

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT

LA GESTION DE LA RELATION CLIENT Conquérir un prospect coûte beaucoup plus cher que de fidéliser un client. C est la raison pour laquelle un grand nombre d entreprises orientent leur stratégie autour des services proposés à leurs clients.

Plus en détail