RÈGLEMENT SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RÈGLEMENT SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE"

Transcription

1 RÈGLEMENT SUR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE QUESTIONS ET RÉPONSES NOUVEAU RÈGLEMENT 1. POURQUOI AVOIR ADOPTÉ UN NOUVEAU RÈGLEMENT? Les principaux problèmes auxquels s adresse le Règlement sont : la difficulté de respecter l exigence du Code des professions de garantir une couverture d assurance pendant au moins cinq ans suivant la cessation d exercice ; le fait que certains actes ou domaines de pratique sont difficilement assurables ; l absence de couverture pendant certaines périodes, notamment lorsqu il y a un changement d employeur ou que l employeur cesse ses activités (ex. faillite, fermeture) ; l Ordre vise une meilleure prévention des risques auprès des membres exerçant en pratique privée, pour ce faire, l Ordre désire obtenir plus de statistiques au sujet de l historique des réclamations. 2. POURQUOI LE RÉGIME COLLECTIF DE BASE EST-IL OBLIGATOIRE POUR TOUS LES MEMBRES, Y COMPRIS CEUX QUI NE RENDENT PAS DE SERVICES D INGÉNIERIE, LES INGÉNIEURS À LA RETRAITE OU LES MEMBRES QUI SONT ASSURÉS PAR LE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE POUR LA PRATIQUE PRIVÉE? Le régime collectif de base couvre tous les membres de l Ordre. Cette assurance permet de couvrir plusieurs situations qui peuvent survenir au cours de leur carrière, et ce, tant et aussi longtemps que la personne demeure membre de l Ordre, et même cinq ans après qu il ait cessé d en être membre. Il couvre : - la pratique générale, - la pratique privée occasionnelle, - et après la période de cinq ans pendant laquelle un membre qui exerçait en pratique privée avait l obligation de maintenir une assurance pour les actes accomplis en pratique privée. De plus, le régime collectif de base couvre le membre ou ses héritiers pendant cinq ans après que la personne ait cessé d être membre. 3. Suis-je admissible à la couverture du régime collectif de base qui couvre la pratique privée occasionnelle pour les actes d ingénierie que je pose alors que je suis le seul employé de ma société? Le contrat du régime collectif d assurance conclu par l Ordre couvre tout membre qui, au cours d une année, rend des services professionnels seul et à son compte, et touche des honoraires égaux ou inférieurs à $ pour l ensemble des projets réalisés. La notion de «seul et à son compte» vise le travailleur autonome ou encore le membre qui travaille seul pour une entreprise individuelle, et non pour une société (par exemple une entreprise incorporée). Ainsi, le membre qui fait de la pratique privée pour une société dont il est le seul actionnaire et le seul employé n est pas couvert par le régime collectif de base et doit adhérer au régime complémentaire. AVANTAGES POUR LES MEMBRES EN PRATIQUE PRIVÉE 4. MON ASSURANCE EST DÉJÀ PAYÉE PAR MON EMPLOYEUR. QUEL EST L AVANTAGE QUE JE RETIRE DU NOUVEAU RÉGIME COMPLÉMENTAIRE POUR LA PRATIQUE PRIVÉE? QUELLE EN EST LA VALEUR AJOUTÉE? Votre employeur peut continuer de vous assurer par le régime collectif d assurance complémentaire de l Ordre. Cependant, il faut rappeler que c est le membre qui a l obligation d être assuré ; dans le cas où son employeur ne souscrit pas pour lui à l assurance du régime collectif complémentaire, le membre a l obligation de le faire. L assurance de l Ordre offre notamment une couverture pendant cinq ans après votre dernier acte en pratique privée, et ce, même en cas de cessation de votre emploi, de cessation des activités ou de faillite de votre employeur, ce qui n était probablement pas le cas avec votre police auparavant. De plus, la couverture s étend à tous les domaines de pratique professionnelle.

2 5. J EXERCE MA PROFESSION EN PRATIQUE PRIVÉE DANS UN DOMAINE DE PRATIQUE QUI EST DIFFICILEMENT ASSURABLE. DE PLUS, MON ASSUREUR A TOUJOURS REFUSÉ DE M ASSURER POUR UN MANDAT QUI EST CONSIDÉRÉ DANS UNE CLASSE DISTINCTE DU RÈGLEMENT ACTUEL (ARTICLE 7.1). PUIS-JE M ASSURER AVEC LE NOUVEAU RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE L ORDRE? Le nouveau règlement dont l entrée en vigueur est le 1 er avril 2013 prévoit que le régime collectif complémentaire pour la pratique privée couvre tous les membres, peu importe leur domaine de pratique, incluant ceux qui font partie d une classe distincte. 6. NOUS RÉALISONS DES MANDATS POUR LESQUELS NOS CLIENTS EXIGENT UNE ASSURANCE RESPONSABILITÉ DONT LES LIMITES SONT SUPÉRIEURES À CELLES EXIGÉES PAR LE RÈGLEMENT (PLUS DE 1 MILLION PAR SINISTRE ET DE 2 MILLIONS PAR ANNÉE). EST-IL POSSIBLE D AVOIR UNE ASSURANCE SUPPLÉMENTAIRE POUR COUVRIR CES EXCÉDENTS? Oui, le régime collectif complémentaire conclu par l Ordre offre des tranches excédentaires d assurance qui sont facultatives. 7. MES ACTES PASSÉS SONT-ILS COUVERTS PAR L ASSURANCE DU RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE L ORDRE? Oui, les actes professionnels rendus avant votre adhésion au régime collectif complémentaire de l Ordre sont couverts, dans la mesure où une réclamation concernant ces actes vous est présentée pour la première fois, au cours de la période de garantie du régime collectif complémentaire. Lors de l adhésion, vous, ou la personne responsable du dossier de l assurance chez votre employeur, devrez donc déclarer vos réclamations auprès de votre assureur antérieur selon les modalités de votre contrat. 8. MES COLLÈGUES QUI NE SONT PAS INGÉNIEURS PEUVENT-ILS ÊTRE COUVERTS PAR L ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE COMPLÉMENTAIRE DE L ORDRE, COMME C ÉTAIT LE CAS AVEC L ASSURANCE MULTIDISCIPLINAIRE ANTÉRIEURE DE MON EMPLOYEUR? L assureur par l entremise du courtier de l Ordre offre une assurance multidisciplinaire. 9. LA COUVERTURE D ASSURANCE VISE-T-ELLE UNIQUEMENT LES SERVICES PROFESSIONNELS RENDUS AU QUÉBEC? Non. La couverture d assurance a une portée internationale. Il s agit d une clause inscrite au contrat d assurance du régime collectif complémentaire. 10. LA SUCCESSION D UN membre EST-ELLE COUVERTE POUR LES ACTES PROFESSIONNELS Du membre? Le régime collectif complémentaire couvre le membre et ses héritiers contre toute réclamation présentée dans les cinq années suivant la période où le membre a cessé d exercer sa profession en pratique privée. CONDITIONS MINIMALES DE L ASSURANCE 11. QUELS SONT LES MONTANTS MINIMAUX DE COUVERTURE PRÉVUS AU NOUVEAU RÈGLEMENT SUR L ASSURANCE COLLECTIVE POUR LES MEMBRES EXERÇANT EN PRATIQUE PRIVÉE? Les montants minimaux de couverture prévus pour une personne qui exerce seule en pratique privée sont de $ par sinistre et de $ pour l ensemble des sinistres au cours de la période de garantie. Ces montants minimaux de couverture sont de $ par sinistre et de $ pour l ensemble des sinistres au cours de la période de garantie dans le cas où il s agit d une assurance souscrite par un membre ou une société pour des membres à leur emploi ou qui en sont administrateurs, dirigeants, actionnaires ou associés. 12. LA COUVERTURE DU RÉGIME COLLECTIF COMPLÉMENTAIRE SERA-T-ELLE UNIFORME POUR TOUS LES MEMBRES, ÉTANT DONNÉ QUE LA PRATIQUE VARIE D UN MEMBRE À L AUTRE? Le Règlement précise les conditions minimales que le régime collectif doit satisfaire. Celles-ci se trouveront donc dans les contrats d assurance de chacun des membres. Toutefois, selon la nature de sa pratique et du risque qu il peut courir, le membre peut demander que son contrat d assurance renferme des conditions supérieures à celles qui sont prévues au Règlement (par exemple, des montants de couverture plus élevés). 13. LES MONTANTS MINIMAUX DE GARANTIE ONT ÉTÉ AUGMENTÉS. CECI AURA-T-IL UNE INCIDENCE SUR MA PRIME? Ces montants ont été actualisés pour tenir compte de la réalité actuelle des dommages potentiels qui peuvent être encourus dans l exercice de la profession. Les premières tranches des montants assurés sont les plus onéreuses, car elles visent à couvrir la majorité des réclamations. Si les montants de vos couvertures respectent déjà les minimums prévus au nouveau règlement, il y aura alors peu de changement. D autre part l Ordre a conclu une entente avec l assureur qui offrait la transition la plus avantageuse pour les membres qui devront augmenter leur montant de couverture. 14. POURQUOI LE RÈGLEMENT NE PRÉVOIT-IL PAS DES MONTANTS DE COUVERTURE PLUS ÉLEVÉS? Le Règlement prévoit les montants minimums de couverture ; ceux-ci ont été doublés par rapport aux montants exigés dans l ancien règlement pour assurer la pratique privée. Les membres qui estiment que ces protections ne sont pas suffisantes pour couvrir leur risque compte tenu de leur situation particulière peuvent souscrire des couvertures additionnelles.

3 15. LA COUVERTURE «CINQ ANS APRÈS LE DERNIER ACTE» EST-ELLE COMPRISE DANS LA PRIME OU LE MEMBRE DOIT-IL PAYER UNE PRIME ADDITIONNELLE PENDANT CINQ ANS APRÈS AVOIR CESSÉ D EXERCER? La prime payée pour le régime complémentaire couvre le membre contre toute réclamation en responsabilité professionnelle qui pourra lui être présentée dans les cinq ans suivant la prestation de ce dernier service. Ainsi, lorsque le membre qui est couvert par le régime complémentaire cesse d exercer en pratique privée, il n a pas à continuer à payer une prime pendant les cinq ans qui suivent. Ainsi, en cas de retraite, de changement d employeur ou de faillite de l employeur, les actes du membre demeureront assurés pendant cinq ans sans que qu il n ait à payer de primes pendant les cinq années suivant le moment où il cesse d exercer en pratique privée. OBLIGATIONS ET SITUATIONS PARTICULIÈRES 16. JE TRAVAILLE POUR UNE SOCIÉTÉ DE GÉNIE-CONSEIL. MON EMPLOYEUR EST-IL OBLIGÉ DE M ASSURER? Comme c était le cas avant, en vertu du règlement actuel et du nouveau règlement qui sera en vigueur le 1 er avril 2013, l obligation de se conformer aux exigences du règlement est imposée au membre et non à son employeur. Votre adhésion peut toutefois se faire par le biais de votre employeur qui souscrira à l assurance du régime collectif complémentaire de l Ordre, mais dans le cas contraire, vous devrez adhérer vous-même au régime collectif complémentaire de l Ordre. 17. LES RISQUES DE POURSUITE DANS MON DOMAINE DE PRATIQUE SONT PEU FRÉQUENTS. EN VERTU DE QUELLE DISPOSITION SUIS-JE OBLIGÉ D ADHÉRER AU RÉGIME COMPLÉMENTAIRE D ASSURANCE DE L ORDRE? Tous les membres qui exercent en pratique privée, sous réserve des cas de dispenses, doivent adhérer au régime collectif complémentaire, et ce, en vertu de l article 93 d) du Code des professions et de l article 3 du nouveau Règlement sur l assurance responsabilité professionnelle des membres de l Ordre des ingénieurs du Québec. 18. LES membres QUI TRAVAILLENT POUR DES ENTREPRENEURS, POUR HYDRO-QUÉBEC, POUR DES MINISTÈRES TELS QUE TRANSPORT CANADA OU POUR DES UNIVERSITÉS DOIVENT-ILS ADHÉRER AU RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE L ORDRE LORSQUE, DANS LE CADRE DE LEUR TRAVAIL, ILS FONT DES PLANS ET DES DEVIS OU POSENT D AUTRES ACTES D INGÉNIERIE POUR DES TRAVAUX QUI SERONT RÉALISÉS PAR LEUR EMPLOYEUR? SONT-ILS VISÉS PAR LA DÉFINITION QUE LE RÈGLEMENT DONNE DE CE QU EST LA «PRATIQUE PRIVÉE»? Pas nécessairement. L exigence d adhérer au régime collectif complémentaire vise le membre qui exerce la profession en pratique privée. La pratique privée se définit comme suit : «Est en pratique privée le membre qui rend des services professionnels à son compte, ou pour le compte d un autre membre ou d une société, à des clients qui ne sont pas son employeur.» Sont normalement considérés comme exerçant en pratique privée : les membres qui travaillent pour une société de génie-conseil de même que tous les membres qui rendent des services professionnels en génie destinés à une clientèle externe (ex. : les consultants à leur compte, les inspecteurs en bâtiment et autres, les membres qui travaillent dans un laboratoire d analyse, l employé d une université lorsqu il rend des services à des clients de l université ou tout autre expert qui donne des avis relatifs à des travaux de la nature de ceux qui constituent le champ de pratique de l ingénieur). Le membre qui n est pas en pratique privée, mais plutôt en pratique générale est couvert par le régime collectif d assurance obligatoire de l Ordre jusqu à concurrence de $ par sinistre (ce montant de couverture est effectif dès le 31 mars 2013). Si le membre évalue que cette protection est insuffisante en fonction du risque qu il encourt, il peut souscrire à une assurance supplémentaire facultative. 19. AVEC LE NOUVEAU RÈGLEMENT, PUIS-JE CONTINUER DE BÉNÉFICIER DE LA COUVERTURE DU RÉGIME COLLECTIF D ASSURANCE OBLIGATOIRE POUR LA PRATIQUE PRIVÉE OCCASIONNELLE QUE J EXERCE SEUL ET À MON COMPTE? Oui. De plus, dans le nouveau règlement la limite de $ par projet est retirée. Cependant, pour bénéficier de la couverture d assurance du régime collectif d assurance le total de vos honoraires doit être égal ou inférieur à $ pour l ensemble des projets réalisés au cours d une année et vous devez exercer seul et à votre compte. Ce sera aussi le cas même s il s agit de votre emploi principal (seul et à votre compte). Les membres qui souhaitent exercer en pratique privée et dépasser ces honoraires doivent, quant à eux, souscrire au régime complémentaire, qui offre une protection supérieure et, par conséquent, plus adéquate pour ce genre de pratique. 20. EST-CE QUE JE PEUX ÊTRE DISPENSÉ D ADHÉRER AU RÉGIME COLLECTIF COMPLÉMENTAIRE? Le membre pourra être dispensé d adhérer au régime complémentaire s il exerce au sein d une société qui a souscrit pour lui un contrat d assurance qui respecte les exigences énoncées au Règlement et dont la franchise est de $. Il devra tout de même adhérer au volet du régime collectif complémentaire pour la couverture de cinq ans, dans le cas où l assurance de son employeur ne remplit pas cette condition. 21. POURQUOI L ORDRE OBLIGE-T-IL LE MEMBRE À LA RETRAITE À MAINTENIR UNE ASSURANCE RESPONSABILITÉ ALORS QU IL NE PRATIQUE PLUS AU PRIVÉ DEPUIS PLUSIEURS ANNÉES? En vertu du Code des professions, tous les membres qui cessent d exercer leurs activités en pratique privée ont l obligation de maintenir une couverture d assurance pour une période subséquente de cinq ans. Cette obligation s applique, que le membre ait cessé ses activités en pratique privée en raison d un changement d emploi ou d un départ à la retraite. L assureur offrira aux retraités un produit d assurance qui leur permettra d obtenir cette couverture pour les actes passés.

4 22. DANS LE CAS OÙ L ASSURANCE EXCÉDENTAIRE SERAIT DÉTENUE AUPRÈS D UN AUTRE ASSUREUR, QUELS SERAIENT LES MÉCANISMES DE RÈGLEMENT EN CAS DE SINISTRE? LE LITIGE POURRAIT-IL ÊTRE CONFIÉ AU PROCUREUR DE MON CHOIX OU À CELUI DE L ASSUREUR DE LA PARTIE EXCÉDENTAIRE? Dans le cas où de l assurance excédentaire serait souscrite auprès d un autre assureur, le premier assureur, c est-à-dire celui du programme collectif complémentaire de l Ordre, serait nécessairement mis en cause pour la première tranche de couverture. Pour des réclamations où les deux assureurs peuvent être mis en cause, ceux-ci travaillent en collaboration. Il faut rappeler que dans ces cas, le titulaire doit aviser tous les assureurs de l existence d une réclamation. Pour ce qui est du procureur, pour la première tranche assurable, il serait choisi par l assureur du régime collectif complémentaire de l Ordre. Cependant, l assureur pourrait considérer en fonction de la complexité du dossier, de la nature du litige et du domaine de spécialité du procureur, de recourir au service de votre procureur habituel ou à celui suggéré par l assureur de la partie excédentaire. PÉRIODE DE TRANSITION PAIEMENT DE LA PRIME DU NOUVEAU CONTRAT 23. LE RÈGLEMENT TIENT-IL COMPTE DU FAIT QUE CERTAINS MEMBRES POURRAIENT ÊTRE PÉNALISÉS PARCE QU ILS SONT TITULAIRES D UNE ASSURANCE DONT LA DURÉE EST SUPÉRIEURE À UN AN (PAR EXEMPLE, TROIS ANS) ET QUE L ASSUREUR POURRAIT LEUR IMPOSER UNE PÉNALITÉ POUR METTRE FIN À LEUR CONTRAT AVANT SON TERME? De façon générale, les assureurs reconnaissent qu une police multi-année peut être annulée à la date anniversaire de la prime sans pénalité. Ainsi, sauf exception, le membre qui résilie son contrat à la date de paiement de la prime de l an 2 ou de l an 3 ne se verra imposer aucune pénalité. Le nouveau règlement prévoit que l adhésion se fait à la date d échéance du contrat d assurance souscrit antérieurement, mais au plus tard dans les douze mois de l entrée en vigueur du Règlement, ce qui permettra une transition harmonieuse. Dans tous les cas, l Ordre suggère tout de même aux membres de vérifier auprès de leur assureur ce que stipule leur contrat à cet égard. 24. La firme pour laquelle je travaille a établi de bonnes relations avec notre courtier d assurance actuel. Avec le programme obligatoire, comment le service à la clientèle pourra-t-il être maintenu avec un seul assureur pour tous les membres en pratique privée? Comment les dossiers de réclamation seront-ils traités? Le Conseil d administration de l Ordre s est entre autres préoccupé du service à la clientèle lorsqu il a choisi le courtier et l assureur du régime collectif. Nous avons obtenu la garantie que ces derniers seront en mesure d offrir un service à la clientèle de qualité, notamment en affectant un responsable au dossier de chacun des clients. Il en sera de même pour les dossiers de réclamation. Le courtier et l assureur choisis sont des sociétés bien établies depuis plusieurs années qui détiennent déjà une très grande part du marché actuel de l assurance responsabilité professionnelle auprès des ingénieurs et des firmes de génie. 25. COMMENT L ORDRE S EST-IL ASSURÉ DE CHOISIR LE MEILLEUR PRODUIT D ASSURANCE AU MEILLEUR PRIX? L Ordre a choisi un assureur à la suite d un appel d offres auquel plusieurs compagnies ont participé et parmi des finalistes qui détenaient déjà une très grande part du marché. Le Conseil d administration de l Ordre a fait ce choix à la suite d une étude rigoureuse des propositions et en mettant à l avant-plan les critères de sélection qui permettaient une transition harmonieuse dans l intérêt des membres, particulièrement en ce qui concerne les primes. 26. Notre firme a un très bon dossier auprès de notre assureur actuel. Le fait d avoir un régime collectif aura-t-il un impact sur notre prime et sur la pratique de l ensemble des membres? Tout d abord, les primes seront personnalisées. En conséquence, votre dossier d assurance aura un impact direct sur votre prime, comme c était le cas auparavant. De plus, l assureur sera en mesure d offrir différents outils de prévention tels que de l information, en plus de la formation destinée aux membres. Les formations seront admissibles aux activités de formation continue obligatoire de l Ordre. Certaines activités pourraient même entraîner des réductions des primes de l assureur. 27. QUAND DOIS-JE ADHÉRER AU NOUVEAU RÉGIME COLLECTIF COMPLÉMENTAIRE D ASSURANCE RESPONSABILITÉ POUR LA PRATIQUE PRIVÉE? DOIS-JE PAYER LE MONTANT DE MA PRIME AU MOMENT DE MON INSCRIPTION ANNUELLE? Les membres visés doivent adhérer au régime collectif complémentaire dès l entrée en vigueur du règlement, soit le 1 er avril 2013 ou pour les membres qui détiennent déjà une assurance au plus tard à la date d échéance de la police d assurance qui couvre leur responsabilité professionnelle, mais au plus tard douze mois après l entrée en vigueur du règlement, soit le 2 avril Les employés de sociétés de génie-conseil, doivent s informer auprès de leur employeur pour connaître la date d expiration de leur police actuelle. Avant la date d échéance de votre assurance, vous ou la personne responsable des assurances chez votre employeur devrez communiquer avec le courtier exclusif de l Ordre, qui vous fournira une soumission pour l assurance du régime collectif complémentaire. La prime d assurance est payable directement au courtier au moment de votre adhésion au régime collectif complémentaire.

5 28. DE QUELLE FAÇON SONT CALCULÉES LES PRIMES DU NOUVEAU RÉGIME COMPLÉMENTAIRE D ASSURANCE COLLECTIVE DE L ORDRE? Les primes sont modulées pour chaque membre ou chaque employeur. Les primes sont donc établies en fonction des principaux facteurs suivants : le domaine de pratique professionnelle, le chiffre d affaires ainsi que l expérience de sinistre de l assuré. 29. EST-CE QUE LES INFORMATIONS CONCERNANT NOS SINISTRES SERONT DIVULGUÉES À L ORDRE OU AU SYNDIC DE L ORDRE? En aucun cas, des informations nominatives ou permettant d identifier des personnes ou des sociétés ne seront transmises à l Ordre. Un rapport non nominatif des réclamations sera transmis à l Ordre afin d établir l historique et la nature des réclamations présentées pour ainsi mieux cibler les messages de prévention des risques auprès des membres. 30. POURQUOI LE RÈGLEMENT N OBLIGE-T-IL PAS L EMPLOYEUR À PAYER LE MONTANT DE LA PRIME D ASSURANCE? En vertu du Code des professions, l Ordre n est pas habilité à imposer à l employeur le paiement de la prime d assurance responsabilité du membre qui est à son emploi. L obligation d assurer sa responsabilité contre des réclamations incombe au membre. Toutefois, rien n empêche un employeur de payer la prime de son employé, comme le font plusieurs firmes d ingénierie. 31. LES LETTRES D ENGAGEMENT DE RESPONSABILITÉ DU CLIENT (WAVERS) QU OFFRENT CERTAINS CLIENTS SERONT-ELLES TOUJOURS ACCEPTÉES? Dans l ancien règlement, les lettres d engagement de responsabilité du client ou de l employeur étaient acceptées exclusivement pour les membres qui exerçaient dans l un des secteurs visés à l article 7.1 (ferroviaire, nucléaire, automobile, aéronautique, architecture navale, enlèvement de l amiante et remise en état de site contaminé). Tous les champs de pratique des ingénieurs, même ceux d une catégorie distincte des secteurs susmentionnés, sont maintenant couverts par le nouveau régime collectif d assurance complémentaire. Cette mesure contribue à augmenter la protection du public et celle des membres. 32. LES MEMBRES PEUVENT-ILS OBTENIR UNE COPIE DU CONTRAT D ASSURANCE? Les membres pourront consulter ce contrat sur le site Internet de l Ordre. assureur ET COORDONNÉES du COURTIER 33. QUI EST LE COURTIER EXCLUSIF DE L ORDRE ET QUI EST L ASSUREUR POUR LE RÉGIME COLLECTIF COMPLÉMENTAIRE OBLIGATOIRE? L assureur du régime collectif complémentaire obligatoire est Encon inc. Le courtier exclusif de l Ordre est : Dale Parizeau Morris Mackenzie inc , boulevard de Maisonneuve Ouest Montréal (Québec) H3Z 0A5 Tél. : Tous les membres doivent être assurés par l intermédiaire de ce courtier que ce soit dans le cadre du régime collectif, à même la contribution annuelle pour tous les membres, ou dans celui du régime collectif complémentaire pour les membres en pratique privée à partir du 1 er avril 2013 ; date à laquelle le nouveau règlement sera en vigueur. Pour les membres qui détiennent déjà une assurance, ils doivent adhérer au régime collectif complémentaire au plus tard à la date d échéance de la police d assurance qui couvre leur responsabilité professionnelle, mais au plus tard douze mois après l entrée en vigueur du règlement, soit le 2 avril Quand le régime collectif complémentaire sera-t-il disponible? Le régime collectif complémentaire est déjà disponible pour tous les membres. août 2013

présentés à l Ordre des ingénieurs du Québec

présentés à l Ordre des ingénieurs du Québec Commentaires de l Association des ingénieurs-conseils du Québec sur le projet de Règlement sur l assurance responsabilité professionnelle des membres de l Ordre des ingénieurs du Québec présentés à l Ordre

Plus en détail

Programme national d assurance responsabilité professionnelle secondaire. Questions et réponses

Programme national d assurance responsabilité professionnelle secondaire. Questions et réponses Version de mars 2015 Programme national d assurance responsabilité professionnelle secondaire Questions et réponses Q. Pour quelles raisons a-t-on établi ce programme? R. Partout au Canada, la responsabilité

Plus en détail

Travailleur autonome. 6. Avez-vous eu des changements dans vos activités/opérations depuis le dernier renouvellement? :

Travailleur autonome. 6. Avez-vous eu des changements dans vos activités/opérations depuis le dernier renouvellement? : FORMULAIRE POUR NOUVEAU ADHÉRANT PROGRAMME D ASSURANCE DIC Assurance de responsabilité civile et professionnelle pour les membres de designers d intérieur du Canada (DIC) Une copie des documents suivants

Plus en détail

Foire aux questions. assurance colle ctive

Foire aux questions. assurance colle ctive assurance colle ctive Foire aux questions Les réponses aux questions suivantes s adressent aux membres des syndicats qui adhèrent aux assurances collectives de la FNEEQ-CSN. Nous vous invitons à communiquer

Plus en détail

Proposition n o 3 Assurance médicaments. Résumé des faits

Proposition n o 3 Assurance médicaments. Résumé des faits Proposition n o 3 Assurance médicaments / Avril 2014 1 Proposition n o 3 Assurance médicaments Résumé des faits C est la Loi sur l assurance médicaments (art. 16) qui oblige les membres à adhérer à l assurance

Plus en détail

Plan Protection Plus Certificat d assurance - Assurance vie et invalidité

Plan Protection Plus Certificat d assurance - Assurance vie et invalidité Page 1 de 5 Le présent certificat d assurance (le «certificat») renferme des détails importants sur votre couverture d assurance ; veuillez le garder en lieu sûr. La correspondance ultérieure pourrait

Plus en détail

Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment

Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment Le Régime volontaire d épargne-retraite (RVER) du Québec Aperçu du régime d épargne-retraite offert par l employeur dévoilé récemment Voici un résumé du projet de loi n o 80 Loi sur les régimes volontaires

Plus en détail

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 Pour le personnel syndiqué (sauf les ingénieurs membres du SPIHQ) et les retraités de HYDRO-QUÉBEC établi par Ce dépliant a été rédigé à titre

Plus en détail

Régime d assurance responsabilité professionnelle des comptables professionnels agréés du Québec

Régime d assurance responsabilité professionnelle des comptables professionnels agréés du Québec Régime d assurance responsabilité professionnelle des comptables professionnels agréés du Québec Administré par l ACPAI Assurance ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE FORMULAIRE DE PROPOSITION B GARANTIES

Plus en détail

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher

b) La liste de vos anciens noms pour les 5 dernières années (avec explications) Si non applicable, veuillez cocher PROPOSITION D ASSURANCE RESPONSABILITÉ PROFESSIONNELLE POUR LES CABINETS, LES REPRÉSENTANTS AUTONOMES, LES REPRÉSENTANTS AGISSANT POUR LE COMPTE D UN CABINET SANS Y ÊTRE EMPLOYÉS ET LES SOCIÉTÉS AUTONOMES

Plus en détail

MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE

MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE TABLE DES MATIÈRES Votre procuration est un document important Mise en garde 4 Pour bien comprendre la procuration Note explicative 6 1. Qu est-ce qu une procuration?...

Plus en détail

Guide explicatif. Demande d adhésion à la police d assurance cautionnement collective de la CMMTQ

Guide explicatif. Demande d adhésion à la police d assurance cautionnement collective de la CMMTQ autionnement Guide explicatif Demande d adhésion à la police d assurance cautionnement collective de la CMMTQ Ce guide est conçu pour vous aider à remplir adéquatement le formulaire de demande d adhésion

Plus en détail

Assurances collectives

Assurances collectives ?Votre guide de référence Assurances collectives samsongroupeconseil.com Votre partenaire de parcours Introduction Au printemps 2006, neuf syndicats d enseignement débutaient un processus de désaffiliation

Plus en détail

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires

Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Notice d offre Régime de réinvestissement de dividendes et d achat d actions pour les actionnaires Septembre 1999 Imprimé au Canada BCE Inc. Notice d offre Actions ordinaires Régime de réinvestissement

Plus en détail

LE TITRE FAIT LA DIFFÉRENCE L Ordre et le MICC : un partenariat profitable!

LE TITRE FAIT LA DIFFÉRENCE L Ordre et le MICC : un partenariat profitable! Volume 2, numéro 3 Mai 2012 LE TITRE FAIT LA DIFFÉRENCE L Ordre et le MICC : un partenariat profitable! Par Caroline Soulas, chef marketing, Ordre des conseillers en ressources humaines agréés. Le ministère

Plus en détail

Assurances collectives

Assurances collectives Assurances collectives Regroupement des organismes nationaux de loisir et de sport du Québec Conditions de renouvellement au 1 er avril 2015 et modification du choix d option Regroupement des organismes

Plus en détail

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec RÉGIME d assurance collective CSQ À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec Contrat J9999 Janvier 2010 À tous les membres de la CSQ Cette «nouvelle» brochure

Plus en détail

É T A T S F I N A N C I E RS pour le RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2010

É T A T S F I N A N C I E RS pour le RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2010 É T A T S F I N A N C I E RS pour le RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2010 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Au conseil des Biens non publics RÉGIME D ASSURANCE

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3034 Convention collective nationale IDCC : 1090. SERVICES DE L AUTOMOBILE (Commerce

Plus en détail

Exemples de réclamations Erreurs et omissions Agents et courtiers

Exemples de réclamations Erreurs et omissions Agents et courtiers Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000 Télécopieur 613-786-2001 Sans frais 800-267-6684 www.encon.ca Exemples de réclamations Erreurs et omissions Agents

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013

Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013 Foire aux questions Régime médicaments du Nouveau-Brunswick Le 10 décembre 2013 1. Qu'est-ce que le Régime médicaments du Nouveau-Brunswick? Le Régime médicaments du Nouveau-Brunswick est une assurance

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

Contrat de courtier. Entre : (ci-après nommée «Empire Vie») (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité :

Contrat de courtier. Entre : (ci-après nommée «Empire Vie») (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité : Contrat de courtier Entre : L EMPIRE, COMPAGNIE D ASSURANCE-VIE (ci-après nommée «Empire Vie») et (ci-après nommé «courtier») Adresse civique : Ville ou municipalité : Province : Code postal : Date d effet

Plus en détail

( ) Fax : ( ) Courriel : Veuillez annexer une liste des adresses de toutes les succursales ou bureaux du proposant.

( ) Fax : ( ) Courriel : Veuillez annexer une liste des adresses de toutes les succursales ou bureaux du proposant. Chubb du Canada Compagnie d Assurance Montréal Toronto Oakville Calgary Vancouver PROPOSITION POLICE POUR DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES Responsabilité civile professionnelle pour les planificateurs financiers

Plus en détail

SÉMINAIRE SUR LA GESTION DU RISQUE

SÉMINAIRE SUR LA GESTION DU RISQUE SÉMINAIRE SUR LA GESTION DU RISQUE 1 MINIMUM REQUIS 1 000 000 $ ON PEUT SOUSCRIRE JUSQU À 10 000 000 $ 2 DÉTERMINATION DE LA PORTÉE DE LA PROTECTION La hausse du montant des réclamations fiscales Multiplication

Plus en détail

GUIDE DE DISTRIBUTION

GUIDE DE DISTRIBUTION GUIDE DE DISTRIBUTION F.P.Q. N o 5 - Formulaire d assurance complémentaire pour les dommages occasionnés au véhicule assuré (Assurance de remplacement) Affilié à : La Capitale assurances générales inc.

Plus en détail

Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés

Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés Guide pratique À l attention des salariés Complémentaire Santé Obligatoire des Salariés Vous êtes salariés du secteur privé, toutes les réponses à vos questions sur la mise en place de la complémentaire

Plus en détail

Assurance de remplacement

Assurance de remplacement Assurance de remplacement Police d'assurance automobile du Québec F.P.Q. No 5 Formule d'assurance complémentaire pour dommages éprouvés par le véhicule assuré C3228 (2010-07) Guide de distribution 731

Plus en détail

Présenté par l Organisme d autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ)

Présenté par l Organisme d autoréglementation du courtage immobilier du Québec (OACIQ) Mémoire présenté au ministère des Finances et de l Économie dans le cadre de la consultation faisant suite au dépôt du Rapport sur l application de la Loi sur les assurances et de la Loi sur les sociétés

Plus en détail

ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DES DIRECTEURS ET DIRECTRICES D'ÉTABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT RETRAITÉS. Assurance vie Catégories 100, 110, 200

ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DES DIRECTEURS ET DIRECTRICES D'ÉTABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT RETRAITÉS. Assurance vie Catégories 100, 110, 200 ASSOCIATION QUÉBÉCOISE DES DIRECTEURS ET DIRECTRICES D'ÉTABLISSEMENT D'ENSEIGNEMENT RETRAITÉS Assurance vie Catégories 100, 110, 200 Dernière modification prenant effet le : 1 er janvier 2015 RÉGIME D'ASSURANCE

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme public Juin 2015 1 INTRODUCTION... 4 À QUI S ADRESSE

Plus en détail

Le RREGOP. Le Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics

Le RREGOP. Le Régime de retraite des employés du gouvernement et des organismes publics 1.01255487 1.25480635 1.54448759 1.98044588 2.11457066 2.24158758 2.31214578 2.54805759 2.66897845 2.87745154 2.88956421 2.94586541 3.01125486 3.21145777 3.25469875 3.45577480 4.01224415 4.25511201 4.32548440

Plus en détail

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT OPTIONS DE PAIEMENTS

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT OPTIONS DE PAIEMENTS ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT OPTIONS DE PAIEMENTS À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de ses outils interactifs,

Plus en détail

Libre choix du réparateur en assurance automobile

Libre choix du réparateur en assurance automobile Mise à jour du 05/01/2015 Libre choix du réparateur en assurance automobile Que dit la Loi? La Loi impose aux Assureurs de mentionner la faculté pour l assuré, en cas de dommage garanti par le contrat,

Plus en détail

Régime d assurance collective conçu exclusivement à l intention des membres. En vigueur au 1 er mai 2015

Régime d assurance collective conçu exclusivement à l intention des membres. En vigueur au 1 er mai 2015 Régime d assurance collective conçu exclusivement à l intention des membres En vigueur au 1 er mai 2015 Assurance médicaments, soins de santé et voyage FKQ ASSURANCE Une gamme de protections complètes

Plus en détail

GUIDE. de distribution. Assurance vie 50+ est un produit individuel d assurance

GUIDE. de distribution. Assurance vie 50+ est un produit individuel d assurance ASSURANCE VIE 50+ GUIDE de distribution Assurance vie 50+ est un produit individuel d assurance Desjardins Assurances désigne Desjardins Sécurité financière, compagnie d assurance vie. 1 Avis émis par

Plus en détail

Guide de la demande d autorisation pour administrer un régime volontaire d épargneretraite

Guide de la demande d autorisation pour administrer un régime volontaire d épargneretraite Guide de la demande d autorisation pour administrer un régime volontaire d épargneretraite Mars 2015 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 3 À QUI S ADRESSE CE GUIDE?... 3 AVANT DE DÉBUTER... 4 SERVICE DE

Plus en détail

Régime d assurance soins de santé réservé aux membres - TROUSSE D ADHÉSION 2015

Régime d assurance soins de santé réservé aux membres - TROUSSE D ADHÉSION 2015 Régime d assurance soins de santé réservé aux membres - TROUSSE D ADHÉSION 2015 Nous avons le plaisir de vous faire part des protections disponibles sous le régime d assurance soins de santé de l Ordre

Plus en détail

Responsabilité de l Autorité des marchés financiers

Responsabilité de l Autorité des marchés financiers Nom du produit d assurance Assurance prêt vie et invalidité Type de produits d assurance Assurances vie et invalidité Coordonnées de l assureur Sherbrooke Vie, compagnie d assurance 716, rue Short, Sherbrooke

Plus en détail

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES

GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES GUIDE DE L UTILISATEUR CONDITIONS LÉGALES La suite du présent document pourrait vous inquiéter. Le langage peut sembler inhabituel. C est parce que les conditions suivantes sont des conditions légales

Plus en détail

SOMMAIRE DU RÉGIME COLLECTIF D'ASSURANCE FRAIS DENTAIRES

SOMMAIRE DU RÉGIME COLLECTIF D'ASSURANCE FRAIS DENTAIRES A SOMMAIRE DU RÉGIME COLLECTIF D'ASSURANCE FRAIS DENTAIRES ADMISSIBILITÉ À compter du 13 septembre 2010, tous les employés permanents et stagiaires régis par le Syndicat des spécialistes et professionnels

Plus en détail

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir.

L informateur. financier. Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie. mai 2002. Les choses changent. Vous devez savoir. L informateur financier DU GROUPE-CONSEIL EN PROTECTION DU PATRIMOINE MD À LA FINANCIÈRE SUN LIFE Protection contre les créanciers offerte par l assurance-vie mai 2002 Les choses changent. Vous devez savoir.

Plus en détail

SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada. Le présent certificat est émis en vertu de la

SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada. Le présent certificat est émis en vertu de la SOCIÉTÉ D ASSURANCE VIE MD Siège social : Ottawa, Canada Le présent certificat est émis en vertu de la POLICE DE RENTE COLLECTIVE FONDS DE REVENU STABLE MD établie en faveur de LA COMPAGNIE TRUST ROYAL

Plus en détail

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT. options de paiements

ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT. options de paiements ASSURANCE- SOLDE DE CARTE DE CRÉDIT options de paiements À propos de l Agence de la consommation en matière financière du Canada (ACFC) À l aide de ses ressources éducatives et de ses outils interactifs,

Plus en détail

Tableau Comparatif CELI ET REER

Tableau Comparatif CELI ET REER Tableau Comparatif CELI ET REER Y a-t-il un âge minimal pour ouvrir un compte ou un régime? Il faut avoir 18 ans. (La législation sur l âge de la majorité peut s appliquer à certains placements.) Il n

Plus en détail

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES COLLECTE SÉLECTIVE DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES PRÉPARÉ PAR : MRC DE DRUMMOND NOVEMBRE 2004 DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES & ASSURANCES

Plus en détail

É T A T S F I N A N C I E RS du RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2011

É T A T S F I N A N C I E RS du RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2011 É T A T S F I N A N C I E RS du RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DES EMPLOYÉS DES FNP pour l année prenant fin le 31 MARS 2011 RAPPORT DES VÉRIFICATEURS Au conseil des Biens non publics Nous avons vérifié

Plus en détail

C11 : Principes et pratique de l assurance

C11 : Principes et pratique de l assurance Spécimen de questionnaire d examen C11 : Principes et pratique de l assurance IMPORTANT : Vous disposez de 3 heures pour passer cet examen. Total : 200 points Lorsque vous quittez la salle d examen, vous

Plus en détail

Le travail continue! Message du président

Le travail continue! Message du président Bulletin / avril 2014 Section Télébec Message du président Le travail continue! L hiver est maintenant derrière nous et les beaux jours du printemps sont à notre porte. Enfin, diront certains. Mais, quelle

Plus en détail

ENTENTE ASSURANCE COLLECTIVE

ENTENTE ASSURANCE COLLECTIVE ENTENTE ASSURANCE COLLECTIVE www.fc-csn.ca BV5087F (2014-09) La force du nombre Depuis 1988, la Fédération du commerce (CSN) et son partenaire, SSQ Groupe financier, allient leurs forces et leur expertise

Plus en détail

- 2 - constitue une condition fondamentale du contrat de travail des membres du groupe;

- 2 - constitue une condition fondamentale du contrat de travail des membres du groupe; CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL (Recours collectif) C O U R S U P É R I E U R E No.: 500-06- JEAN SAMOISETTE, résident et domicilié au 111 rue de la Marquise, Brigham, dans le district de

Plus en détail

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital

l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital Solutions de protection Tout sur l assurance vie, les entreprises privées et les dividendes en capital avec la Standard Life À l intention du représentant en assurance. Bonjour. La Loi de l impôt sur le

Plus en détail

Commentaires de la Chambre de l assurance de dommages sur la consultation relative à l encadrement des contrats de garanties de remplacement en

Commentaires de la Chambre de l assurance de dommages sur la consultation relative à l encadrement des contrats de garanties de remplacement en Commentaires de la Chambre de l assurance de dommages sur la consultation relative à l encadrement des contrats de garanties de remplacement en assurance automobile. Janvier 2005 Table des matières Courte

Plus en détail

Organismes de bienfaisance et assurance vie

Organismes de bienfaisance et assurance vie Organismes de bienfaisance et assurance vie Introduction Le présent bulletin porte sur les règles de base qui régissent les dons de bienfaisance à l aide d une police d assurance vie, et plus particulièrement

Plus en détail

DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : NOVEMBRE 2008. Service des finances, Division de l approvisionnement. Garanties et assurances

DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : NOVEMBRE 2008. Service des finances, Division de l approvisionnement. Garanties et assurances OBJET : DEVIS NORMALISÉ DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : NOVEMBRE 2008 SERVICE : Service des finances, Division de l approvisionnement Garanties et assurances TABLE DES MATIÈRES 1.0 GARANTIE DE SOUMISSION...

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

L assurance est là pour protéger votre famille

L assurance est là pour protéger votre famille Assurance L assurance est là pour protéger votre famille Vous avez travaillé fort pour venir vous établir ici et commencer une nouvelle vie. L assurance met vos proches et vos biens à l abri des pertes

Plus en détail

assurances médicales depuis 1944 AMMA ASSURANCES LE FAIT GÉNÉRATEUR assurances médicales depuis 1944

assurances médicales depuis 1944 AMMA ASSURANCES LE FAIT GÉNÉRATEUR assurances médicales depuis 1944 AMMA ASSURANCES LE FAIT GÉNÉRATEUR assurances médicales depuis 1944 entreprise d assurance mutuelle agréée par l Office de Contrôle des Assurances sous le code 0126 (A.R. 04 et 13.07.1979 M.B. 14.07.1979)

Plus en détail

Table des matières. L assurance de la copropriété... 23. Avant-propos... 15 Remerciements... 17 Introduction... 19. chapitre I

Table des matières. L assurance de la copropriété... 23. Avant-propos... 15 Remerciements... 17 Introduction... 19. chapitre I Table des matières Avant-propos............................. 15 Remerciements............................ 17 Introduction.............................. 19 I L assurance de la copropriété............ 23

Plus en détail

Vérification des contrats et processus propres au Service du parc automobile. Déposé devant le Comité de la vérification le 12 mars 2015

Vérification des contrats et processus propres au Service du parc automobile. Déposé devant le Comité de la vérification le 12 mars 2015 Bureau du vérificateur général Vérification des contrats et processus propres Résumé Déposé devant le Comité de la vérification le 12 mars 2015 Cette page a été intentionnellement laissée en blanc. Vérification

Plus en détail

Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014. Assurance pour les projets de construction

Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014. Assurance pour les projets de construction Présentation à l Association des Cadres Scolaires du Québec Par Daniel Rondeau 6 novembre 2014 Assurance pour les projets de construction Agenda Assurance chantier Assurance wrap-up Autres assurances Cautionnement

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.)

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 5 Formulaire d assurance complémentaire pour les dommages occasionnés au véhicule assuré (assurance de remplacement) F.P.Q. N o 5 1 er

Plus en détail

Avec la D.A.S. gardez toujours la tête hors de l eau

Avec la D.A.S. gardez toujours la tête hors de l eau Avec la D.A.S. gardez toujours la tête hors de l eau Pourquoi une assurance Protection juridique? LES QUESTIONS LES PLUS SOUVENT POSÉES 1. Que faire lorsque votre véhicule est déclaré en perte totale à

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

Guide de distribution

Guide de distribution protéger Guide de distribution Assurance paiement carte de crédit option Économique 2 PROTÉGER Copie du contrat d assurance Le Service à la clientèle d Assurance-vie Banque Nationale peut expédier une

Plus en détail

Dans les faits, Mabe a déclaré elle-même la faillite, sans qu un ou plusieurs créanciers l aient forcé à le faire.

Dans les faits, Mabe a déclaré elle-même la faillite, sans qu un ou plusieurs créanciers l aient forcé à le faire. COMMUNIQUÉ Mercredi 8 octobre 2014 À tous les ex-employés de Mabe Canada Voici un résumé de l assemblée qui s est tenue le 25 septembre dernier. D abord, nous tenons à souligner la forte participation

Plus en détail

1. But 1.1 La présente directive administrative est créée dans le but de déterminer l admissibilité des employés aux assurances collectives.

1. But 1.1 La présente directive administrative est créée dans le but de déterminer l admissibilité des employés aux assurances collectives. Politique : Section : Éligibilité des employés aux assurances collectives Ressources humaines Date : janvier 2015 1. But 1.1 La présente directive administrative est créée dans le but de déterminer l admissibilité

Plus en détail

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ARRANGEMENTS ENTRE UN REMISIER ET UN COURTIER CHARGÉ DE COMPTES

AVIS DU PERSONNEL DE L ACFM ARRANGEMENTS ENTRE UN REMISIER ET UN COURTIER CHARGÉ DE COMPTES Personne-ressource : Paige Ward Avocate générale et vice-présidente, Politiques Téléphone : 416 943-5838 Courriel : pward@mfda.ca APA-0003 Le 16 mars 2001 (Mis à jour le 4 mars 2013) AVIS DU PERSONNEL

Plus en détail

Assurances SGP - Questions fréquemment posées - Août 2013. Scouts et Guides Pluralistes de Belgique (SGP) a.s.b.l.

Assurances SGP - Questions fréquemment posées - Août 2013. Scouts et Guides Pluralistes de Belgique (SGP) a.s.b.l. Assurances SGP - Questions fréquemment posées - Août 2013 Scouts et Guides Pluralistes de Belgique (SGP) a.s.b.l. 38, Avenue de la Porte de Hal B-1060 Bruxelles Tél. (32) 02 539 23 19 - Fax. (32) 02 539

Plus en détail

Mémoire relatif au Règlement sur le dépannage et le remorquage des véhicules sur le territoire de la Communauté urbaine de Montréal

Mémoire relatif au Règlement sur le dépannage et le remorquage des véhicules sur le territoire de la Communauté urbaine de Montréal Mémoire relatif au Règlement sur le dépannage et le remorquage des véhicules sur le territoire de la Communauté urbaine de Montréal Présenté à La Commission du développement économique de la Communauté

Plus en détail

À L A D I S P O S I T I O N D E S M E M B R E S D E S Y N D I C A T S A F F I L I É S À L A C E N T R A L E D E S S Y N D I C A T S D U Q U É B E C

À L A D I S P O S I T I O N D E S M E M B R E S D E S Y N D I C A T S A F F I L I É S À L A C E N T R A L E D E S S Y N D I C A T S D U Q U É B E C R É G I M E C O M P L É M E N T A I R E 1 D E S O I N S D E N T A I R E S J À L A D I S P O S I T I O N D E S M E M B R E S D E S Y N D I C A T S A F F I L I É S À L A C E N T R A L E D E S S Y N D I C

Plus en détail

TELUS Corporation. Programme de vente pour actionnaires détenant 99 actions ordinaires ou moins le 16 septembre 2015. Brochure d information

TELUS Corporation. Programme de vente pour actionnaires détenant 99 actions ordinaires ou moins le 16 septembre 2015. Brochure d information Programme de vente pour actionnaires détenant 99 actions ordinaires ou moins le 16 septembre 2015 Brochure d information Lisez attentivement toute l information fournie avant de décider de participer au

Plus en détail

Dans l éventualité qu il y aurait plus d une raison sociale, veuillez indiquer le lien entre chacune d elle :

Dans l éventualité qu il y aurait plus d une raison sociale, veuillez indiquer le lien entre chacune d elle : Groupe ENCON inc. 500-1400, Blair Place Ottawa (Ontario) K1J 9B8 Téléphone 613-786-2000 Télécopieur 613-786-2001 Sans frais 800-267-6684 www.encon.ca Proposition Assurance contre les erreurs et omissions

Plus en détail

1. Assurance-invalidité : si vous devenez incapable de travailler

1. Assurance-invalidité : si vous devenez incapable de travailler Assurances Aspects financiers du statut d associé : les assurances 1. Assurance-invalidité 2. Assurance-vie 3. Assurance responsabilité professionnelle Votre cabinet a peut-être déjà mis en place un programme

Plus en détail

POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 5 FORMULE D ASSURANCE COMPLÉMENTAIRE POUR DOMMAGES ÉPROUVÉS PAR LE VÉHICULE ASSURÉ

POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 5 FORMULE D ASSURANCE COMPLÉMENTAIRE POUR DOMMAGES ÉPROUVÉS PAR LE VÉHICULE ASSURÉ POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC F.P.Q. N O 5 FORMULE D ASSURANCE COMPLÉMENTAIRE POUR DOMMAGES ÉPROUVÉS PAR LE VÉHICULE ASSURÉ ASSURANCE DE REMPLACEMENT 1 er août 2010 F.P.Q. N 5 POLICE D'ASSURANCE

Plus en détail

NOUVEAU RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE

NOUVEAU RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX NOUVEAU RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE FSSS FP (CSN) au 1 er avril 2009 RESTRUCTURATION DES RÉGIMES D ASSURANCE MALADIE ET DE SOINS DENTAIRES Régime d assurance santé CAMPAGNE D

Plus en détail

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6

1 À noter... 3. 2 Demande de prêt REER... 3. 3 But du produit... 4. 4 Le produit en bref... 5. 5 Les principaux avantages... 6 Table des matières 1 À noter... 3 2 Demande de prêt REER... 3 3 But du produit... 4 4 Le produit en bref... 5 5 Les principaux avantages... 6 6 Utilisation du prêt REER... 6 6.1 Taux d intérêt... 6 7 Modalités

Plus en détail

Questions et réponses concernant les assurances

Questions et réponses concernant les assurances ASSURANCES Questions et réponses concernant les assurances Partie I Assurance maladie médicaments voyage et annulation de voyage Assurance voyage 1. Mon assurance voyage couvre-t-elle les bagages? Non.

Plus en détail

Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax. Voie Réservée MC. Le défi de la gestion de l invalidité.

Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax. Voie Réservée MC. Le défi de la gestion de l invalidité. Vancouver Calgary Winnipeg Toronto Ottawa Montréal Québec Halifax Voie Réservée MC Le défi de la gestion de l invalidité Guide du preneur Table des matières INTRODUCTION L absentéisme au 21 e siècle...

Plus en détail

Demande de participation au régime de retraite simplifié (Québec) et police y afférente

Demande de participation au régime de retraite simplifié (Québec) et police y afférente Demande de participation au régime de retraite simplifié (Québec) et police y afférente Langue d expression Anglais Français Nouvelle police Changement d émetteur Enregistrement N o Police/Régime numéro

Plus en détail

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale

Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Communiqué Juin 2011 Le Québec et l Ontario adoptent l entente de l ACOR sur les régimes de retraite relevant de plus d une autorité gouvernementale Les provinces du Québec et de l Ontario ont adopté l

Plus en détail

GARANTIE C DE L ASSURANCE DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES PERTE OU ENDOMMAGEMENT EN COURS DE TRANSPORT MODIFICATIONS À L ARTICLE 7076

GARANTIE C DE L ASSURANCE DES INSTITUTIONS FINANCIÈRES PERTE OU ENDOMMAGEMENT EN COURS DE TRANSPORT MODIFICATIONS À L ARTICLE 7076 Négociation - Dérivés sur taux d intérêt Négociation - Dérivés sur actions et indices Back-office - Contrats à terme Back-office - Options Technologie Réglementation CIRCULAIRE Le 22 décembre 2004 GARANTIE

Plus en détail

Financière Sun Life inc.

Financière Sun Life inc. Financière Sun Life inc. Régime canadien de réinvestissement des dividendes et d achat d actions CIRCULAIRE D OFFRE MODIFIÉE ET MISE À JOUR Table des matières Dans la présente circulaire d offre... 1

Plus en détail

ENTENTE DE PRESTATION DU COURS

ENTENTE DE PRESTATION DU COURS ENTENTE DE PRESTATION DU COURS D AMBASSADEUR (Trainer Course) INDIVIDUEL avec Assurance - PRINCIPES ET TECHNIQUES 151, Boulevard Ste Rose, Laval, Québec, H7L1L2 Tél : 1-877-238-9343 Fax : 1-450-661-3884

Plus en détail

Fonds d assurance responsabilité professionnelle de l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec RAPPORT ANNUEL 2006

Fonds d assurance responsabilité professionnelle de l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec RAPPORT ANNUEL 2006 Fonds d assurance responsabilité professionnelle de l Association des courtiers et agents immobiliers du Québec RAPPORT ANNUEL 2006 Table des matières Mission 1 Message du président du conseil 2 Message

Plus en détail

COURTIER EN ASSURANCE I. CONDITIONS REQUISES. A. Age et nationalité 23/07/2012

COURTIER EN ASSURANCE I. CONDITIONS REQUISES. A. Age et nationalité 23/07/2012 COURTIER EN ASSURANCE 23/07/2012 Le courtier d assurance est un commerçant qui fait à titre principal des actes d entremise dont le caractère est commercial. A ce titre, il doit s inscrire au Registre

Plus en détail

PROGRAMME D'ASSURANCE COMPLET

PROGRAMME D'ASSURANCE COMPLET PROGRAMME D'ASSURANCE COMPLET Un programme d'assurance collective réalisé exclusivement à l'intention des membres canadiens de l'iabc* Souscrit par : AXA Compagnie d'assurance du Canada Ligne téléphonique

Plus en détail

PROJET. Accord cadre relatif à l activité de portage salarial

PROJET. Accord cadre relatif à l activité de portage salarial PROJET Accord cadre relatif à l activité de portage salarial Préambule Le présent accord cadre a pour finalité de fixer un cadre général de l activité du portage salarial et sera complété, en tant que

Plus en détail

Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec

Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec bulletin Canadien Date 2014-06-05 Destinataires Référence Tous les intéressés qui effectuent des opérations d assurance RC professionnelle (secteur des services financiers) au Québec RE-14-008 Objet Pièce

Plus en détail

ANNEXE DE RÉMUNÉRATION DU COURTIER DU DISTRIBUTEUR

ANNEXE DE RÉMUNÉRATION DU COURTIER DU DISTRIBUTEUR TABLE DES MATIÈRES PAGE 1. Éléments de la rémunération 3 1.1 Commission de production sur contrats d assurance vie... 3 1.2 Revenu de service acquis sur contrats d assurance vie... 3 1.3 Commission de

Plus en détail

RÉSUMÉ DU PROGRAMME. Mars 2014 - Police n o 31943

RÉSUMÉ DU PROGRAMME. Mars 2014 - Police n o 31943 Prix compétitifs Couverture à valeur ajoutée Service personnalisé RÉSUMÉ DU PROGRAMME Mars 2014 - Police n o 31943 Programme d assurance de l Association québécoise des informaticiennes et informaticiens

Plus en détail

Temporaire Pure à 100 ans. Pour être en vigueur, la police doit être accompagnée d une Page de renseignements sur la police valide.

Temporaire Pure à 100 ans. Pour être en vigueur, la police doit être accompagnée d une Page de renseignements sur la police valide. Temporaire Pure à 100 ans Pour être en vigueur, la police doit être accompagnée d une Page de renseignements sur la police valide. 1. DÉFINITIONS Par vous et votre, nous entendons la personne qui est titulaire

Plus en détail

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes:

Art. 2 La police doit satisfaire aux conditions minimales suivantes: AVERTISSEMENT Les textes légaux et réglementaires figurant dans ce site ne constituent pas une publication officielle (voir www.moniteur.be) de sorte que l IPI n est pas responsable de leur contenu ni

Plus en détail

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES POUR LES ACTIONNAIRES

RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES POUR LES ACTIONNAIRES RÉGIME DE RÉINVESTISSEMENT DE DIVIDENDES POUR LES ACTIONNAIRES Innergex énergie renouvelable inc. POUR PLUS D INFORMATION, VISITEZ LE WWW.INNERGEX.COM Siège social (Longueuil) : 450 928-2550 Bureau de

Plus en détail

UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE

UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE UV DIRECT MODALITÉS DU COMPTE Les pages suivantes contiennent des renseignements importants au sujet de votre compte UV DIRECT dont vous devez prendre connaissance. Si vous avez des questions, nous serons

Plus en détail

POLITIQUE 4.1 PLACEMENTS PRIVÉS

POLITIQUE 4.1 PLACEMENTS PRIVÉS POLITIQUE 4.1 PLACEMENTS PRIVÉS Champ d application de la politique Il y a placement privé lorsqu un émetteur distribue des titres en contrepartie d espèces aux termes des dispenses de prospectus ou des

Plus en détail

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques

AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques AFFAIRES ÉLECTRONIQUES Crédit d impôt remboursable pour les activités d affaires électroniques Afin de stimuler davantage le développement de certaines activités liées aux technologies de l information,

Plus en détail

Prêt quand vous l êtes, quelle que soit votre situation

Prêt quand vous l êtes, quelle que soit votre situation Prêt quand vous l êtes, quelle que soit votre situation Fonds distincts Idéal Signature 2.0 La Standard Life au Canada fait maintenant partie de Manuvie www.manuvie.ca Table des matières 02 Faites d abord

Plus en détail

Introduction Son mécanisme

Introduction Son mécanisme La rente-assurance Introduction L une des préoccupations de nombreuses personnes âgées est de maximiser leurs sources de revenu de retraite régulier sans devoir réduire le montant qu ils destinent à leurs

Plus en détail