10 juin 2010 Polytech Lille. Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "10 juin 2010 Polytech Lille. Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides."

Transcription

1 10 juin 2010 Polytech Lille Organisé par le Certia Interface, AQUIMER et le RMT (Réseau Mixte Technologique) Gestion durable des fluides Synthèse

2 ! " ##!! " $% &#'() (* + +!,(-) *. +*/ # $ 0*1*2 '(#3 4 $ $ *.. 5 $+$*! " 63 *!! " 3.$ *!! "7 +!*! "89 %& 1*2 '(#89 * *$*89..*. +* +* $*88 % 88 ** " :*! 5 *;88 +.* $+*..$*88 +.* % 8< $" *:8< +. $+. =*8 " #$ # # %' *>$ *. +*8 ' :$!.*8. *.$*!! ".8/ $* > $+#>>*87 :*! *A $* * $ 87 %( 0*" ='#87 *..$* *!*$*8B * * $" *..$* *!*$*8B + *! "8B +.* $ 5.*<9. +.*! <8 + * +.* $ $% <8 * +!<8. + +! * $ ##<8 :*! *A $* * $ << $

3 %& '"()**( #*. $ A$.. $+ $* *,#- C* 5 ($1*D $+# :" *!$,#-. *$ * $ $% A*.%. $ :*. +*A $+*>**! "+5 $* **. * +#. + ". )! D * : " $.**.A$!.$ $+*A*$ $* $% A*. $ A$.. $+A* +# +$. " " *.$* E 5 $* ** A* +#+!* *.F$ +*A * A.$ 0. $.F$ +*A A +A : *" ". * $ * $+!D $+* : * * $D *D *A 1*2 *D *$*D $ * :$!",- G! *>$ $ H #A* A...$ *$.D :* AA $:+ $ " $+* *$ $" * * *! *>$ > **. * > $" 0!*$ $.** A +*.$.*$ 5 1 " * (# * 5 *:$ (" $.F$. A #4'. $.$* * $* * A A $ *$.*** ".* $ % $+#!$ <993 $. +*.. 5 $+** *.** *>$. $ $.$ #D $! *>$ $!. *!*$*. *$ * $ $% " * 5.** *..$ *A*$ I $ (# 8 D $+J < D $ (*!D J## D $ $ *!$ *$:*D $ ( #(# #4' 1 Centre technique des industries aérauliques et thermiques 2 Ecole nationale supérieure d ingénieurs de Limoges 3 Ecole nationale d ingénieurs des techniques des industries agricoles et alimentaires 4 Centre régional pour l innovation et le transfert de technologie Provence-Alpes-Côte d Azur

4 . >! * * I * $* *;! " $*. $ * $. $* "*$!$>*$. *$* $+ *! ". *>* *!*$*,##-. > 5 $+*.. A : +! > 5 * $ $+*!. $ *.*>$.* $ * * >D $.!* +*A. * +*>D * *. +: $$ * $. :* ( $$ $.. A$.. + * :" ". $+$*>*. + $ D $ *.*. 5 $* **. *".* $ >*.>$* +*$D * $" * + J *A.$* $$ +** :*! +:*! *A. " 5 :*". $ # *A +.$*!D *A* $ 5 $+!. ".A. $D. * * $% ( *A*$.. $ + K. $.$ ## * ##. > $% " :* $. # $+ K + $%D $+.* * A. $* A*D.*.$D. +. I $*. A* >:D $*. A$* $ $*..** $. 5 >* A* ## +*A.* *A.% 999..$ <9 *$* +*.% $+"K * $ <993 $+#! ## *$ * (: +* *,(#-.* *A.$ 8) $* +.* *! " <D $* + +*.% K "K *...! " (# A* $ $ $% "! * " * $%.$ >$ *.! " " +* **D * $% D, #-. /,, (.* % >$ * +! * $ *!!*!.* +*A % *>$ #D $* +! A. *% %.* $ $* $+. ## 5 $+! 8 L $* * +! $+ *2* * *! " ## M "A*$. $ M +*!D ) ) <993 ) <99/ ##..*$!*N 5 :* / L $+$. 3 L * $ >>$ $D $* *!*N *$* O *A $* >.!A $$.* $!*N $

5 & )((%0*1/.! *>$D A. :$!D # * / +.. 2/((3.( *.$* <99).* $* $.!** $+! +*. * +!D $ G >$! HD +* $ $ 5 *$ +! P $ $*..* $+> + * ( >$!.A!*$ *: $ * 5 * G $!>$ HD " * QA.!* + +! (:*" >$! > >. *D $+ $ RS: *, +! $ $* A $+".D **$ - >$! A * * > RS: *. +$ +*!.* $+>D $ A.* < +.* RS: *,.* *.. 5 $+>- RS: *.. * ( "+$+*! + *D $ +! $ *.%. + $ 8 $ <99B * $!>$ * $ $A.>$" $. $* %. D " *.> <989D $.A.>$ D *.$ $.+ *D $ > +$!>$ * $A.>$"D 5 $+#J# / * >* $ * 3 (+ $+* **AD $!*$ $+D $* :: $+A,-!D " $A $ ( * >$! $!>$D " *$. * + +!D.A. *.. M " *: +:*! $"$$ >$!.A *: $ ( $* %. D $...$. (...*. *.D $ A.*** *A $ >$! *: +:*! * >*..* *.$D. ** $" A,- D. A* +* =1 (+. +.*. $.D * *.*! $ A 5 Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie 6 Agence nationale de l habitat 7 Ces modifications sont enregistrées dans l article 27 du projet de loi Grenelle II qui sera probablement adoptée durant l été 2010!

6 $. +. * + +! I $. * ** D ". * RS: * * :,*>$ +:.:%.$*- P :*" **$! A$ :,* $+ 7 D $ * <<- $. * ** I * $+D $ $ +*> * *$$+ * RS: * * $ +!..**% ".* ***>$ P $+ +! * * $ +# * $+.. * ** * $ *. * ** D $ A " *A* $+*>$ :.F ( + *.% * **A * $*.%. D $+>*$+ +! $ >$! * $ ) S: *.> <989D $ *>* A >$! +>$!* *$ +$%A* 5 ) S: *, <)) S: *. $ >$! *$ B9 S: *. $ A* *- * $* *:!$>*$ *; $+!D $ (.. *. $* A *: + +! K.!* A. $* *! " * +. +* 5 $+AD * 5 $+$* * $ $+! +* 5 $+A $+* 5 $+$* * $ $+!. *.$* * *; $ *$ D $+. * $*!*$ $+# % +* A$ *D *+:D $.. $ +* 5 $*.+* 5 $* +!* *. I. *!! " *!! ",.$ $!- **>$ >$ +#. * *. 5 :* )9 L >* + $. *$ $ *! K.* +$*.. *! $+#!*$ $*! J M * (*$*D $. * *!! " $A.A$! * *D $+# *.*!!*$ $+.D $ **! A*$ $* *$* >$* *> *D $.*$ #=# B * >* +.A + D $ *: :*! $ +*.>$

7 * *! A$*>$ +# *.$* :*$. $ A$.. $+$* $* >*! "D $* $*! : * *D *..$5.. $+* $* + :* >* $* :*" * * $+ 5 $* :: +# * :%. ::,** A $D ::. *$D :: $- * $ *.!* G?## H $+ *! " * $+D $+#?# *% $* * :$! A $.* +* $ $+ *! " $ :$! *A ' *..$5 ** + K $* :*" * 89 * $+# +# *.. :".* $+! 88 :.*" $.!*$ *!* :" $" +# *.>$ *: :*!D $. *!! " $ *!! "! 6 %78*1/.*>$ *:. $D (# (# * 8B/9 (# * > $+.* $* **>$. :" * *$"D. * A$....*$% *% *!! " $ 9 :.+ ;.A.>$.$* * > $ $. * * 5 $+$*! " I "* (? < D. * $. 5 $: 5 $+$* $+! $* A $ J1 J 8/998 $*A * % **! $+!, $ <99B- $*. >.*".* $*.>$*! $ *!! " * *!! " A $ >$* *! ". >$* *>$ $* *! " :*".. D. +* $*. K. * + +! $ 10 Voir rubrique «Appel à propositions»

8 (#.% $ "*!*.:* +A I $ A!*. $* $* *.*! $ **! " $* *A*$5 $+..$D $ (# *.*. 5 $*. + $ >.*"D.* $+#1J? I $ 98<9 A!*. $* A!*. $*. $ $ $+.,$ *$*D $.*!D -. $ * 5!*! * *.*! * *.*!. +*" $ 5 $+**$ $+*! * $+>$.>$*"! " $+.D +**.$ "+. $ * $+>$ $. *!.* + * >. *A +*. *A I :!%D.*D. *.% "D * * *!D T*% >$ +**$ $ ** +**$..* $ * +! (# $ $ *$$ A$... $ > *!. * + +!!. * *>$* : " I " $ RS:D $ A * $ * A * 5 $+. ' *... *. 5 $+. +> +.$" * **! $* *2 $ >D $ $A.>$ + +! $+ * "+ $. (#.* *!* A. $*.$* $ " =... I $+*. D $ D $ :*D $.D $* A$*D $+$**!D $ **!D $* $!"D $* $* $* A$*..*. $ 5 $+*.! *$D 3) 5 79 L. * 5 $+$* +!. 5 *. $+!.$D $ + * $* $+ 7 L P. D.*.* 87 L '$ $+*. +.*. *%! " #D $ +!*$5 B9 L " $+ $ $+*. D.* $+! 7 87 LD $+*. * * +* $*!$!*>$ I. *$ D $** A $* *:D $ * $ *! <

9 .$ $ * *D $ (# * *$ *! ## *>*.$* +..*. 5 A +.* *$ <39 RS.** $* :*! :..* $*.D *A $ * L $ * * *>* 5 <9 LD $!* *.A* +$A 5 )99.* *, B9 S:.* *- D. $* *% A**>$ $*.* *. (# $ *..!* $. ** + * A** A.!* <)9 S:.* *, 8< )99 - * A * 5 *! $ * :**! $* $ $* $D $ :**! ** 5 * :* *! (#. $. :**! $ $*. * $* ** $+ $+* $* D $ *! + * D F$ $!*D *A* $ $*!$* $*.!** :**! * $ >* * $ *$ $+!D. $ * $*D >! 5 *D % :**! 5 *D A $ $! " $* >* $*?.!*$ * $ $* A$* $*D * A* $* A.. :*$" * $ >O$ $*. $ :*% *!*N.$ *..$*..* D $ (# +.: $ * * :*% A*.D 88) R! +* :*" : * 5 /9 R!U: )) S:U*D *A. $ * A*..! * A * < * $* K :*%D *A. * <99 V(.$*. *.$..A :* $+* ** )9 S:.A * K..* *D 8< 99 $. *>* * $ * >D $ ((# 8< * **$ ** ". + $+! * :*". :*" $% $ ** *.. : :*".. $ 5 *$ (+ * $. $ " A $*.$.*!*.$ +!, L + +!- +. A$ +.$".D. D *A*$ 12 Centre technique de la conservation des produits agricoles >

10 .$ (# *. 5 *>*. " * 8) =S:.* *, <9 L. $*>*!-. $+! D +. $. +* $*! >O$ A$ $+*$ * * *D. $*. A$ :**!. $*. D " *;* * +! 9D/) RS:UR!. * * $ $*.D *A $.$ 5 $+* :*. $..* * K.* $* * * "+5 9D<9 RS:UR! #D * * $. D $*.>$ + "+5 39 L $* * +! *. $+.D $+!*! " + $+!.D $+. * 5 +. * * *%.%D $ $+!.$.D $+.! % * : *. :. :F#$.D. $*! $ :*% 5 $" *$*, )79 RS: :*- #. D *$ * $+* :* *.$* (# * * " $+"A*$ $* :*! :" * A* *! *.$F ".* $ :**! :* $+*$D *A.. * $ +*!. * * :**! ($* * +*! $* *.* +:*! D A* $!. D $. * $A " * $ * :**! $* * $ * * :!*! " + $A 5 )/9 S:U*. A. $ 78*1/ (##J,( :" $* **$- +*$* **$. < *. *>* 9 L A*. /9 L +$,+.* 8 5 )9 RS- $ B9 L $+$ *$ D <9 L 79 L $+$" *$ * D!**.* <9 RS *$*.** $.!* :* $!D " $*> $ :*". " +!*! * *: A$* +* $* $* *! " % * *:. K *.*.$* +*! M $.$* +* + *! #?

11 *.. % A * A* I. *>* $ I $ % A$*D +*. D..*!. P $ $ * $ % $+$* $ *. B.. ',. + ** $%$D.$ $..*D.$ $ A * *. $.$> $ +!D *. $ O +.$* *.* +! * $ O +.$* % A$* +*.. +$A 5 3) LD $ %..*! 5 7) L >*. % A$* $!*.$ +$%A 5 9 L $+*. $!$>*$ * $* *>$,89 L- >*. + $ $ $ TR * * $D 3) L * $*..*!. ",*$5 <9 L. $* * - * ' ' %.$ $ I $* *:D " * $* *%.% A :$ $ I $*.* + *:..$ $* A P $* *: *.. $* * $ D " *.. ".* K!.* %.$*!.* A** A $.*! * * C : D $.$ :*! 5 *; I $. $. *;* :*! 5.$ *,.* W.$ A- P $.$ A*..*$ $* "* *% 5 *>" $* * *% 5 A $.$ 5 5 $* *: * * $.$ *>$ " $ :*! $ D * $ * $ D.$"**" X $.$..$ * * $* A P + $5 ".A * $. $ P $*.*.. $ * > $* A *.. #A* %. *..$*D $A + $. $ $ $ $ $ > D $+*! *A $ * **.. $ A :$ $+.D $**.*.$D $ $. :*!D!** $* ** *D $+* $Y * $. *>*D $** A $ * $ ** ".,.$. $*> D.$ $ 5 $+!- D * $*. D $+*!* F$!$ $* :*! ##

12 *:! $ 5 A D.*. $+*..$* $* ** $*! $*. +. = += E *.' +*>D $+*! +**. $* *: * > $ A$*. * / LD *;!** *! " D $* * $* ** $* *: D $ * > : $ *$ * +* > ** * *. +! * * $D $ D $ : $* :$! $ $* ** * +.* "+ $ : $* A** A..$ $ D $+. A $+* "* *A $ A** " * *. ( A** ** K $. *>* $ $ A :$ *.$*! A** A $. *>* *A 5 A.*D $.!*$ $.$ **! $+*K *: * $* A** AD $ * +!D % $+AD $*.>$*".>* $" * 'C $ $.*D.$ $.* I $ <99 RS B3 L!* )9 L * :*! * $ ##D $ $+! < L $* * $".$+* $* $* * +!.* #.* <988D A $ A ** $* $ *:.$ *!* :$! * +.. I $ : $ *:. *!* "* $* A (J 8 * *$ *" 5.* + $ * * $ * + *..$* *A.$ 89 RSD 3/ 5 37 L $* * $" * *..$* $* 5 A D < L *..$* $* $* A** A.$D. $ *..$* 5 A..$ 89 RSD )3 L $* * $" *..$* $* $.. $*. :*! * A** A.!*! ".$.*, 89 L $* A * 9 L!*. $ *..$* *A.$ "**"- (.,,. 13 Classement d un label européen non contraignant, qui classe les produits des constructeurs en fonction du rendement annoncé 14 Le Centre d études et de recherches économiques sur l énergie #

13 *.. * F =* *. $+ *! " * * * $* % $ A$*. *$D +.* 3 RSD *.$ 5 A * *!$* *A *.$ ( *.$*.* : << RSD *A A** A * A* % *.. $ :*! ) RS * $ <3 RSD!* 79 L ( *..$* *. > $! *>*.$D $+. *.$* * "* $ > +* *A $. =* *!*$ *. $*! #A*D. *.$.* *: 889 RSD 5 A 8 )99 *;.$ #+:D + : *A A** AD UD *; #A $* A** AD $. * +*K $ $ > "+*.**A* $. *.* "+$ *. 5 A :$ #D $+* $*.$ D7 RS: * <D/ RS:.*. #

14 "!! = ((# *! " >. >+A*$ $!* +!.>$ (.* *$.* :" I. $*.*.D $ ( :" $* A*. *!$,((#- D. $*.*!D $ (# * *D $. *>.* $+# "+5 :* )9 L > * + *! "D $ * +*..$" $. * (+.".*.* *D * 5 $+. * P D " $ $ D * $ 5 K " *. " A $D *A* $ * $!.* 1*. * $ I G $H D $ " $ * >$*! 0 A. * $ +. $ $ $* $!. * $ < J A $* *% A* I +*>D $ $ * * $ + *A*$ $*D **$ * * $+. D >$* " *A >A :*! *A $+.. *>D 5 $* D 5 *.. 5 ** : 1 C *.*! *.*! 5 $+! " * $ $ ". $. ( *.* $.!*N $"D " A $ * $D $.$.* $ *$$ (# *.*. $*.*.D $+*! + $. $*D *. >*" * $ 5 $*.$*. $*. * $+:! *" $ $.$D $* > *.. $* "*$. * *. $ " $ $* "*$. (# *$ $. $ A* I $ A**,. * > - #$

15 $ A +*, > : D - $+:!% $* "*$ $* >!*N $ >$*.,.** $. " * $ $ " - $ *!*N *$$ $*. *.D $ (# $ * * *! $. * $ * $ $*.. :". :*$ * D $+! *...* $ >O$. * $ D $ > D $.D $.* $* >* *. +*. $*.*! :*.* D $+* * > $. *.$D. $* >* *.D $* > + *; $* * *$D $* *"D $* :*$ *" $*. * + D $. ((#D 5 $+* + *. >*" D $+:! $*. * * A* $* >* *. Buée 1 T zone 1 = 110 C T zone 2 = 120 C Suivi de la température et de l'hygrométrie en cours de cuisson 250 Buée T à coeur T à coeur hygro Tunnel 150 T C / g/kg :00:00 00:01:58 00:03:56 00:05:54 00:07:52 00:09:50 00:11:48 00:13:46 00:15:44 00:17:42 00:19:40 00:21:38 00:23:36 00:25:34 00:27:32 00:29:30 00:31:28 00:33:26 00:35:24 00:37:22 00:39:20 00:41:18 00:43:16 00:45:14 00:47:12 00:49:10 00:51:08 00:53:06 00:55:04 00:57:02 00:59:00 T Tunnel Temps de cuisson (min:s) 7 #%,.C' #!

16 >D $* *.* 5 *;D * $!Z *. * +:!.* $ $* : D $ A. K 200 Cheminée 1 T = 187,5 H = 28 g/kg Cheminée 2 T = 183 H = 127 g/kg Suivi température hygrométrie dans les cheminée de la ligne Cheminée 3 T = 160,7 H = 61 g/kg Cheminée 4 T = 137,1 H = 30 g/kg Absolute Humidity g/m³ Dewpoint ºC Process Temperature ºC :13:08 14:13:28 14:13:48 14:14:08 14:14:28 14:14:48 14:15:08 14:15:28 14:15:48 14:16:08 14:16:28 14:16:48 14:17:08 14:17:28 14:17:48 14:18:08 14:18:28 14:18:48 14:19:08 14:19:28 14:19:48 14:20:08 14:20:28 14:20:48 14:21:08 14:21:28 14:21:48 14:22:08 14:22:28 14:22:48 14:23:08 14:23:28 14:23:48 Time in Process 7 %,.C' C # 0"+5. D $* > *.*. **D * "+$.* * $ ( D * 5 $*.* $+! * $ D..! " **. 1 " * *D $*. *.$ $A * $ : " * $.D " A%$ " $ > A ((#.%!*$ * A $* "*$.,*..*D A$ $ $* -! $. * $* $ (. *!*.: D >$* :" >$* * *$" D >$* $*.* $+! I ) L 5 $*.Z $ $* D L. * $ : 7 L * $.* D < L A * *. A*D * $! " $.D.!* <9 RS: * : * 4*$ $* > * "*$ $* > A**>$!$*! $+$* >O$D " A 5 )9 L $.$ *!$ L $ :**! +.$!* "* +* $* >.$% *. +! $* K *%D $.* $ *,9 *- D *.D $>O$ A $+>$ $* ND * $ D?D $"+$ D $*% * $.$* >O$, A *-. *!* +! #4

17 "$>*! + $+ +* A $.* "$>.$D $ : ". A** " * $+* * *..$ +*?D $" $+* :* A * $ D $* * $ :* D $ * A $+:. * $ * :*$ $. 5 Q '. A$ D. *>$ $+"$>D $ $ > : A * $*.* $* :*$ AD $ > :* >*. AO * *D $* :*$ * : A *.*.* $. J. :* $!*$.* $ >*D " *.$ $* * $ $* (: * $ > * 5.$*" *A $D $.. "$>.* *.. * $ +! *>>.* $. +.*. $ $*.A $. :**! *. A $ > *>". "*$ D ". O 8 L +:.!*! " ) L A $* *!*N A $* *!*N +.$ * *+: ($*. * %. * :*$ ' " $. D $.>$ +*! %. * :*$, :, H. $ * "$" * D *A * :N ' "N* * * A * $D *A 89 <9 L!*! ".>$ J *A!*$ * 8) * $*" $ *A,$ $ -!*! " ) <) L, 3) (:*" ". 5 $+* + D * $ A! " $.A *. $ * " $..$D $*. *A $ $+". " *.$* $. * 15 Petite ou moyenne entreprise #5

18 . =.==' $ * 87 D $ ((# * *$ *! " 5 $* > $+#>>* (. *$*$D 8B/D C*J* $.$ <9.... <99 : +* * +$%A 5 <) $ +, 89 L 5 $+.- $. $ > " >.*.*: * > * * *: A$.. *>$D "D *$ A*$!*N 5 D $+. *.*. 5 $+. * M <9 L $+# C " /9 L * *! ".A* D $* > *A*.* * ((# * *$. 5 * > <997 ' *!*.: >$*! ". $* *A*.* :* $* $ $* AO D * 5 * > A $* *A*! *K '!. *A*$*..$* $. * $ "$>*! >O$ $*.* $ > ( *. 5 * $ $. *D A $. >$* #+:D $+. $ * A*!$*! $ *!*! ) 5 <) L +! $+>$ <99.$D $ :. *;.** * $.D * $* *; $* *! "D * *. $+. (C, " *.D $ *A.$*!..$*! $ +! J " $+* *A $* :*$ $* = *.. **$ +: " *. >A * +$A* 5 399! +*.* R! +* * $.$ " A *. D $*.. * $ /9!UR! #!$*! " +*D $ *.*.$ : *A $ < L +*. * $*.Z (+ $!$*! $*. > " $ : ' * $"$ $A 399! +*.* R! +*. *>" > $+:** $*.Z 83 L!$*! $+:. +* $ $ * :*$ (+ $* " $ * : " $*.$ $+* 6 F1* (#=1 #<

19 (*! ::.>$ " *A* $..*$ * $ * $+! D $+*!$ $+A 8B)7D $+ * :: $*.>$*" #+:D.* :: $*A * *! " * $*!" * + +*>D $ A. A $. +! A! *$ **$ $*$ $ *>$. A! * *!* * $ *$* $. +! **$D $ *$ $ A$..!.*:!%! +*$ * D $. F$ $* *,AD >%D :*.*!- D $ $. $* * $*.** > P. $* $.:$*.$*..*,$.%! $ A*. $ $+* A- P. $* *.,>D :$*D $* D %!$* D - * $ ##D $ $ $ $* ** *$ $.*>$ 5 $* O 5 $* *..A *$* /9 L *$ $ * $ $ A (:*" * 1*D :*" :*>* )9 R! +*$D 97 R! +*$! < R! +*$!$ #D $ + * + $ * "$" * D $ (*!* *$$ " <- +, $+ *! *.*$- *.* * $* *! " $ $ $%,$ $* > +.* * :"- # [.$D $ O [.$* [ * $*!" <99 RS.A * $ ) R\.* * #D $ $ A*.* $ $D $[.* * [*A O. *!* $ <99 R\ *$ * $ * D +! *. + $ *% +**.$ " $ O! " *.! *. * $* A K * $+**.* $* *: *. $*.% 5 *..D $+*. +* *$! $ $ $* :*;. I $+!. " *; $. $! " *; $ *: #>

20 $+! $! " *; $.* $+* $* ( *$!. K $ 5 * * $* * $* *$ $ * $* *$!.* 5 * $*" #D R*!D $ $*" [* $.* * <9 5 9 SU +.F P $* * +! * $ * * *$ 9 5 )9 RS:U. $ *..$*.A 5 /9 39 RS:U. $ *..$*!*A " $ *!".D $ * $*" $ >! " A $ 899 RS:.*.. $*! * A $ /9 RS:.*. $.!$ #.% *A *D $*.$ $+*! " #D $+* A $* " $!A*! *:!". $* *! ",<9 L O! " + - $* K *%D $* A$*.. 8) L O! " $ K. $+$* $..*! " $+ >* $*. * +A*.* $+*..$* +8 V(D $* *:!" < L +!.$ $ K. $*. * * ' * " * "+ :*!! O +.$*.*,89 L *!*!. :* < L $+!- D $+* *; *!* $* * 8) 5 <9 L *!$* $[*: %!"!*$.* **$ $.*! " % $* + *.A *> 5 *>$ I * * AD. * * *%!*! " 89 5 <9 L $ *.*,$! A-.A! +! <9 5 9 L! " *$ *>$ * " $. * $+*.. +$ " $.. K.$ 5 +*. $* * $ *:D "+$. A$ " $+ * +.* $ $% * +. :.! 5 $* :*; ** $+! +* $*!"..D * :*> D $* :*$ " * 5 $+ "D A*$ D.!*! " *>$ *! *.. $+$ D. $* :*$ #D!.* $ > + A*$*.$% +$ * +!?

21 $* * > :* D. A $* : 5 QA * *.. +!. +! *.. *>$ * * $D $ *.* $+A,A*$ $ $ *$"A*$ S*!.* M S- $+.* % $+AD $* *! $+ A $ $* *! " % $*!*$ :: 5 * $ $ * $* $+.* $ $+A <98D!$* * $+$* $ $* * $ ::$$*> $ " $ << $ 97# ( A$ $*!$* $+* $:D $ $! D * $*! $+* $* * :*! :$! # *D $.D " 5.$*.$ $ (1(.* 1(D. K + *! " 8) 5 <9 L * * *. ** *$ AD $. * $ 5 *.D $+$ A 5 $.**%!$*!? $ * A $ * ".**%. * $ $.! " * $* "*$. *. +. +$ A. $+ * $+! ". *. *% $. $+A A $ : +* $* * +* % I $ A $ $+* $* $ A $!$* $ $," *.* * $*!"- $ *. * $ *$D $ +!.* $ $. * * $*.D $* $**D $*. * :*$D $* A** $" A * $* A$*D $* A** A..*!D *.. +*>D $ $ A A$ $+! $*D $* "+$ *; $..!* ".$D $.*>$ * QA $. * " $ D $ * +*..$".$* $+!, " * +! ) 5 89 L- +$ $ =( 8/ 16 Gestion technique centralisée #

22 * * $D D. = + :,!.*.$- "..* $ **.!*.$ A * $ $ A* I **.*. $ *A *.*, C $*- F$D ** *..$*. $* :*!. A *! ". * :*$ * $*!. $+* $* +* $* AD *A* $ $ $!" $ * $* *$ >! $* *:.* $ * $* > +K *..$" (C, " *! * A$.. $ 6 6 F1* 0.*$* [*> % :,%. 5.* :*$D *. +$ - $ " $ * $* 5 *>. $. 1*D *.* " $+! $"." * :% " $+!.* $D * * %! *,. $* [$ 5.* :*$- " A$.. * $ * $+*!*$* *2* & )((%0*1/ $ $! * * *' #A $*! *D $. $ $* :*$ " *. * $+*.:%.!. 5 *>..! $*" #D $. : +*A $+*>. $+$ $ *! $* :*$ *! * $!* * $* 1*D $.$ >.*" *>. $+*! + *A A$ $* 1* " $ *. $* A. *. *.*.% 5 $+*>. " * $ * R*! D *NA.! $* * $ *: *. X $+$ $* :% 6 6 F1* "+ % R*! *D $ $"$ $ $ R*! +! A *A :!* >.> * $ $*D.*.$D $ R*! * K I

23 $. $* * $ *:. *A.*,$ * R +$+.* $ - $. R "* $+! :%?D 1*D $ $ * U +.* *. $ 5 % * *D +*.*.$. D $+# * *:. $ % R*! R*! + * " $ *.: " *A*>$ " $* *:. > +. * $* " * :*> R*!!*D $*. *.$ >* $*,M <8 V(- $* $,M 87 V(- #D *AD * * AD.. $ K 6 F1* $.$*! "D A >*N $*. * " A A$N.* [!D $* * >* $*. * *D ".>$ $* A $ *.*D A K! ",*.* "-.* * $[ > $ * $.* $.. J!:S $ * K $.!* $*. *. " * *..**;!A * $ >* $*!D ".A"!** $* "*$.

24 # I #! $+A $* *; $+! # I #*. $ A$.. $+ $* A* #J# I #! **$ $+:*>* (# I (: +* * ( I (* + +! (J I ( + :: " $+! (# I ( :" * *$" :" ( I (!*$. $+A* $ * :$! ((# I ( :" $* A*. *!$ J## I $ **$ +! :" *!$ *$* J I $ **$. +!! =( I = :" *$ ## I *!*$* I. I * :$!" SI *$"A*$ T*!.* I ** $" A Synthèse 10 juin 2010 CERTIA 2010 Réalisation de la synthèse $

Avec HMI-THIRODE, goûtez la tranquillité!

Avec HMI-THIRODE, goûtez la tranquillité! Avec HMI-THIRODE, goûtez la tranquillité! HMI-THIRODE, des services au plus proche de chez vous La puissance d un réseau d installateurs leader en France Plus de 10 000 installations par an Plus de 60

Plus en détail

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre 2011

Bilan des Emissions de Gaz à Effet de Serre 2011 Bilan s Emissions Gaz à Effet Serre 2011 Synthèse s actions envisagées visant à réduire les gaz à effet serre la la Provence-Alpes-Côte d Azur 1/5 Cadre général Conformément à la loi Grenelle II, les services

Plus en détail

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne Grand Hameau Une entrée de ville à la campagne Une entrée de ville à la campagne Afin de donner une nouvelle impulsion à son développement, la Ville du Havre a choisi de mettre en valeur les derniers espaces

Plus en détail

FORMATION WS1201 GERER LES SERVICES ACTIVE DIRECTORY DE WINDOWS SERVER 2012

FORMATION WS1201 GERER LES SERVICES ACTIVE DIRECTORY DE WINDOWS SERVER 2012 FORMATION WS1201 GERER LES SERVICES ACTIVE DIRECTORY DE WINDOWS SERVER 2012 Contenu de la formation Gérer les services d Active Directory de Windows Server 2012 Page 1 sur 5 I. Généralités 1. Objectifs

Plus en détail

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING

PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING PARTENAIRE VERS UNE GESTION DURABLE ET PERFORMANTE DE VOTRE ÉNERGIE EQUIPEMENT DE MONITORING Formation Réseau De Chaleur - ACTIVITE DE CORETEC Notre principal objectif est de réduire la facture énergétique

Plus en détail

Activité et Résultats annuels 2014

Activité et Résultats annuels 2014 Activité et Résultats annuels 2014 Simon Azoulay Chairman and Chief Executive Officer Bruno Benoliel Deputy Chief Executive Officer Paris, le 25 février 2015 AVERTISSEMENT «Cette présentation peut contenir

Plus en détail

+, -. / 0 1! " #! $ % % %! &' ( &))*

+, -. / 0 1!  #! $ % % %! &' ( &))* !"#!$%% +,-. /01 %!&'(&))* 23%#!! " # " " " "$! 4 5-6 4! 1! " # - 5! " # 6 3! " # 7! " # " 8! 9 : ; 5 7 4! 1! # 42 5! 5 < 44 3! # " 7! 41 5 8 '9 4! " $ = " > 4!4 *% 43 4!1? 48 4 4!5 $ 9 4!3 4@ 4!7 $ #

Plus en détail

AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY

AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY AMENAGEMENT DE PARIS SACLAY Paris Saclay, un territoire du Grand Paris Paris Saclay, état initial de la frange sud du Plateau de Saclay N 1 km SACLAY CEA SAINT- AUBIN Soleil Supélec Danone Thales IOGS

Plus en détail

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES !"#!$# #"%&&&&' 1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES... 5 1.5.1. Du lundi au vendredi

Plus en détail

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ :

EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : 1/6 EXIGENCES COMPLÉMENTAIRES POUR L ATTRIBUTION ET LE SUIVI D UNE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE D ENTREPRISE DANS L ACTIVITÉ : INSTALLATIONS THERMIQUES DE GÉNIE CLIMATIQUE Date d application : 12 avril

Plus en détail

Bilan thermique et social simplifié

Bilan thermique et social simplifié Bilan thermique et social simplifié Fiche descriptive logement Maître d Ouvrage d Insertion : Pact Métropole Nord 25 rue de Lille 59 057 Roubaix Adresse logement : 72 rue de Rome 59 100 Roubaix Informations

Plus en détail

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne

Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole. Comparaison France et Allemagne Analyse des coûts d investissement en méthanisation agricole Comparaison France et Allemagne Février 2013 1 Le développement de la méthanisation en Bourgogne dans le Programme Energie Climat Bourgogne

Plus en détail

Du Thermostat à l ordinateur climatique. Vincent Aubret Hortimax

Du Thermostat à l ordinateur climatique. Vincent Aubret Hortimax Du Thermostat à l ordinateur climatique Vincent Aubret Hortimax 1 Introduction 2 Régulateurs de type thermostat Applications : Idéal pour la régulation simplifiée de type Tunnels, Hall Alarme haute et

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

SLIM-Line. efficaces & durables. Solutions pour étiquettes efficaces & durables. Papier Thermo Top SLIM. Papier non couché SLIM. Papier couché SLIM

SLIM-Line. efficaces & durables. Solutions pour étiquettes efficaces & durables. Papier Thermo Top SLIM. Papier non couché SLIM. Papier couché SLIM SLIM-Line efficaces & durables Solutions pour étiquettes efficaces & durables Papier Thermo Top SLIM Papier non couché SLIM Papier couché SLIM Etiquettes effic Solutions pour étiquettes SLIM-Line le nouveau

Plus en détail

3 ème édition. Dossier de présentation

3 ème édition. Dossier de présentation 3 ème édition Dossier de présentation Les trophées Cet événement national et annuel a pour objectif d accompagner les dirigeants de PME-PMI dont les innovations sont en adéquation avec les attentes sociétales

Plus en détail

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF

Simplifiez-vous la rénovation énergétique avec Énergies POSIT IF Simplifiez-vous la avec www.energiespositif.fr , les spécialistes de la et de son financement en Île-de-France 400 000 logements franciliens à rénover d ici à 2020, c est 18 % des copropriétés L énergie

Plus en détail

Prise en compte des appareils indépendants de chauffage à bois dans les maisons individuelles ou accolées

Prise en compte des appareils indépendants de chauffage à bois dans les maisons individuelles ou accolées Fiche d application : Prise en compte des appareils indépendants de chauffage à bois dans les maisons individuelles ou accolées Date Elaboration de la fiche Version 18 novembre 2013 1 1/11 Que disent les

Plus en détail

REACH DATA ENRICHISSEMENT EN DONNEES DE VOS FICHIERS CLIENTS

REACH DATA ENRICHISSEMENT EN DONNEES DE VOS FICHIERS CLIENTS REACH DATA ENRICHISSEMENT EN DONNEES DE VOS FICHIERS CLIENTS CONCEPT REACH DATA c est jusqu à 30 millionsd emails optin renseignés en adresses postales, en n de téléphones et des centaines d autres données

Plus en détail

L opération étudiée : le SDEF

L opération étudiée : le SDEF L opération étudiée : le SDEF Situation géographique 29 Landivisiau Finistére Zone H2a Altitude : 34 m Acteurs de l opération Maitrise d ouvrage Maître d œuvre / Architecte BET Thermique SDEF Atelier 3

Plus en détail

Afrique du sud du 23 au 28 novembre 2011

Afrique du sud du 23 au 28 novembre 2011 Afrique du sud du 23 au 28 novembre 2011 Nouveaux objectifs Green IT : Comment faire évoluer les Data Centers, les salles informatiques existants et les locaux techniques? Michel SABALETTE Présentation

Plus en détail

NOUVEAU PAPIER GRAND FORMAT POUR TRACEURS JET D ENCRE ET PPC

NOUVEAU PAPIER GRAND FORMAT POUR TRACEURS JET D ENCRE ET PPC NOUVEAU PAPIER GRAND FORMAT POUR TRACEURS JET D ENCRE ET PPC Blanc, lisse et respectueux de l environnement sans émission de CO 2 Ce nouveau papier 100% recyclé ne génère aucune émission de C0 2 et est

Plus en détail

DEVENEZ FRANCHISÉ SINEO

DEVENEZ FRANCHISÉ SINEO DEVENEZ FRANCHISÉ SINEO SINEO N 1 du nettoyage écologique de véhicules Dossier de présentation de la Franchise SINEO PRÉSENTATION DE SINEO GROUPE SINEO en quelques mots SINEO est le N 1 du nettoyage de

Plus en détail

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 01. Qui nous sommes NÉ EN 2013 Du besoin de simplifier l accès au financement pour les PME, d apporter des réponses globales à leurs besoins financiers,

Plus en détail

Statistiques Exercice 2011

Statistiques Exercice 2011 Statistiques Exercice 2011 Bénéfices Industriels et Commerciaux MISE EN GARDE AUX UTILISATEURS Les informations consignées dans ce fascicule sont communiquées à titre indicatif et ne peuvent être considérées,

Plus en détail

Les formations en cycle ingénieur

Les formations en cycle ingénieur Les formations en cycle ingénieur Eau, environnement, aménagement Ce domaine forme des ingénieurs capables d'explorer et d'organiser l'espace (surface et sous-sol), d'exploiter durablement les ressources

Plus en détail

fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs

fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs fioul domestique La rénovation thermique des immeubles collectifs Fiche conseil Édition décembre 212 Sommaire P 2 : Obligations P 3 : Démarches volontaires P 4 : Les points clés d une rénovation réussie

Plus en détail

L innovation. Facteur clé de développement rentable. Document Confidentiel Toute reproduction est interdite sans l autorisation de FOOD DEVELOPMENT

L innovation. Facteur clé de développement rentable. Document Confidentiel Toute reproduction est interdite sans l autorisation de FOOD DEVELOPMENT L innovation Facteur clé de développement rentable Document Confidentiel Toute reproduction est interdite sans l autorisation de FOOD DEVELOPMENT Sept. 2013 Par Vincent LAFAYE NOTRE POSITIONNEMENT FOOD

Plus en détail

LCIS Laboratoire de Conception et d Intégration des Systèmes

LCIS Laboratoire de Conception et d Intégration des Systèmes LCIS Laboratoire de Conception et d Intégration des Systèmes Equipe -CTSYS Conception et Test des SYStèmes Réseaux de capteurs/actionneurs pour le bâtiment 1 Laboratoire de recherche public Quelques dates

Plus en détail

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités

Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités Chapitre 1 Définir une politique de maintenance et sa stratégie de mise en œuvre de responsabilités La politique de maintenance, entre prévention et correction 25 f Qu est-ce que le «préventif» et le «correctif»?

Plus en détail

INFORMATIONS DIVERSES

INFORMATIONS DIVERSES Nom de l'adhérent : N d'adhérent :.. INFORMATIONS DIVERSES Rubrique Nom de la personne à contacter AD Date de début exercice N BA Date de fin exercice N BB Date d'arrêté provisoire BC DECLARATION RECTIFICATIVE

Plus en détail

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE

LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE LES AIDES DISPONIBLES POUR AMELIORER SON LOGEMENT DRAGA- ARDÈCHE AIDES DE l Anah (agence nationale de l habitat) Le logement doit être achevé depuis plus de 15 ans Les subventions sont accordées sous conditions

Plus en détail

V- Conclusion: La relation Marché / Emploi / Formation Prévision à l horizon 2014

V- Conclusion: La relation Marché / Emploi / Formation Prévision à l horizon 2014 V- Conclusion: La relation Marché / Emploi / Formation A- Les marchés du Bâtiment à l horizon 2014 1. Scénario prospectif sur le territoire de la Les prévisions à horizon 2014 reposent sur plusieurs hypothèses

Plus en détail

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro

Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos travaux d économies d énergie : l éco-prêt à taux zéro Financez vos économies d énergie l éco-prêt à taux zéro SOMMAIRE Écoutez vos envies d économies d énergie............ 3 Un éco-prêt à

Plus en détail

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI

Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Les intermédiaires privés dans les finances royales espagnoles sous Philippe V et Ferdinand VI Jean-Pierre Dedieu To cite this version: Jean-Pierre Dedieu. Les intermédiaires privés dans les finances royales

Plus en détail

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G

FICHE DE DONNÉES DE SÉCURITÉ conformément au Règlement (CE) nº1907/2006 REACH Nom : KR-G KR-G KR-G Page 1 de 5 1. IDENTIFICATION DE LA SUBSTANCE/PRÉPARATION ET DE LA SOCIÉTÉ/ENTREPRISE 1.1 Identificateur de produit : Nom du produit : KR-G 1.2 Utilisations identifiées pertinentes de la substance

Plus en détail

publiqu INTEGRER LE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LA COMMANDE PUBLIQUE 4 ème Rencontre

publiqu INTEGRER LE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LA COMMANDE PUBLIQUE 4 ème Rencontre 4 ème Rencontre du Réseau Grand Ouest commande publique et développement durable publiqu INTEGRER LE DEVELOPPEMENT DURABLE DANS LA COMMANDE PUBLIQUE > Ce que permet le code 2006 des marchés publics > Le

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation G1 Recrutements des assistants de recherche et de formation...2 G1.1 Assistant gestion de données patrimoniales...2 G1.2 Assistant technique en génie climatique...2 G1.3 Assistant technique en électricité...2

Plus en détail

Forum Agropur Coopératives agricoles : Renforcer la compétitivité et saisir les nouvelles opportunités

Forum Agropur Coopératives agricoles : Renforcer la compétitivité et saisir les nouvelles opportunités www.pwc.com Forum Agropur Coopératives agricoles : Renforcer la compétitivité et saisir les nouvelles opportunités Un modèle fortement développé en Europe Nombre de coopératives du Top 50 par région 38

Plus en détail

<> SARL SAV GCL 0012 RUE CHEVRIER 41100 VENDOME FR

<> SARL SAV GCL 0012 RUE CHEVRIER 41100 VENDOME FR Assurance BTPlus Votre agent général M GUERAULT JEAN PIERRE 1B MAIL MARECHAL LECLERC BP 57 41102 VENDOME CEDEX Tél : 02 54 77 32 90 Fax : 02 54 73 10 96 E-mail : AGENCE.GUERAULT@AXA.FR Portefeuille : 341790087

Plus en détail

Personnaliser le serveur WHS 2011

Personnaliser le serveur WHS 2011 Chapitre 17 Personnaliser le serveur WHS 2011 Windows Home Server 2011 peut être personnalisé en ajoutant différentes fonctionnalités au logiciel. Comme pour Windows Server 2008 R2 dont Windows Home Server

Plus en détail

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire

Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Contexte Domaine : Sciences, Technologies et Santé Mention : Nutrition, Sciences des aliments, Agroalimentaire Fédération des spécialités de Master des 5 pôles universitaires partenaires de la région Nord-Pas-de-Calais

Plus en détail

L investissement participatif dans les EnR en France : état des lieux les projets VALOREM

L investissement participatif dans les EnR en France : état des lieux les projets VALOREM L investissement participatif dans les EnR en France : état des lieux les projets VALOREM Etat des lieux de l investissement participatif en France Du simple placement individuel au portage de projet Les

Plus en détail

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2014

Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics. Documentation média 2014 Le magazine des professionnels du Bâtiment et des Travaux Publics Documentation média 2014 Profil Public cible Bureaux d architectes, d ingénieurs, de géomètres Entreprises de construction, de génie civil

Plus en détail

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout!

Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! Votre Stratégie Énergétique, Performante et Écologique, avec cette petite flamme en plus qui change tout! «Nous n héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l empruntons à nos enfants» Antoine de Saint-Exupéry

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

3-Résumé non technique

3-Résumé non technique PRÉFET DES BOUCHES-DU-RHÔNE DÉPARTEMENT DES BOUCHES-DU-RHÔNE Plan de Prévention du Bruit dans l Environnement des infrastructures de transports terrestres nationales (réseaux routier et ferroviaire) (1ère

Plus en détail

Réunion départementale d information

Réunion départementale d information Réunion départementale d information 1 1 ORIENTATIONS ET GRANDS PRINCIPES Un objectif ambitieux, à mi-chemin des performances attendues pour 2020 De nouvelles orientations et des exigences renforcées Une

Plus en détail

A.3 Les méthodes : L applicabilité

A.3 Les méthodes : L applicabilité SOMMAIRE A. Première partie A.1 Ingénierie système : du besoin au système (produit/service) A.2 SDF, Maintenance et concepts sous-jacents A.3 Les méthodes : L applicabilité A.4 GMAO = GM + AO B. Deuxième

Plus en détail

Twincat PLC Temperature Controller. Régulation de Température à l aide de TwinCAT PLC.

Twincat PLC Temperature Controller. Régulation de Température à l aide de TwinCAT PLC. Twincat PLC Temperature Controller Régulation de Température à l aide de TwinCAT PLC. VERSION : 1.0 / JYL DATE : 28 Novembre 2005 1 Installation...4 2 Présentation :...4 3 Schéma fonctionnel :...5 4 Générateur

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

COLLOQUE Solaire thermique & Habitat collectif. François GIBERT directeur EKLOR. Instrumentation et régulation : la vision d un fabricant

COLLOQUE Solaire thermique & Habitat collectif. François GIBERT directeur EKLOR. Instrumentation et régulation : la vision d un fabricant COLLOQUE Solaire thermique & Habitat collectif 20 FÉVRIER 2013 : EUREXPO SALON DES ENR François GIBERT directeur EKLOR Instrumentation et régulation : la vision d un fabricant 1 2 2 3 3 Les fonctions d

Plus en détail

INTERNATIONAL PROGRAM OF ENGINEERING AND CULTURE IN FRANCE

INTERNATIONAL PROGRAM OF ENGINEERING AND CULTURE IN FRANCE Grandes écoles d ingénieur since 1885 INTERNATIONAL PROGRAM OF ENGINEERING AND CULTURE IN FRANCE BOOSTEZ VOTRE PARCOURS DE FORMATION A L INTERNATIONAL Intégrez le programme «International Program of Engineering

Plus en détail

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION

Plus en détail

Modalités de Contrôle des Connaissances A partir de septembre 2014

Modalités de Contrôle des Connaissances A partir de septembre 2014 Master 1 semestre 1 1 2 3 4 5 6 Intitulé précis de l Communication, bases de données et projet professionnel personnel Domaine Sciences, Techniques et Santé 1 Session 1 / Contrôle continu Note plancher

Plus en détail

Plateforme Photovoltaïque innovante

Plateforme Photovoltaïque innovante Plateforme Photovoltaïque innovante Dr. Nadine ADRA Transénergie : Identité et activités Fiche d identité Date de création : Janvier 1992 Forme/Capital : S.A. / 76 224 Activité : bureau d études EnR et

Plus en détail

Peut-on perdre sa dignité?

Peut-on perdre sa dignité? Peut-on perdre sa dignité? Eric Delassus To cite this version: Eric Delassus. Peut-on perdre sa dignité?. 2013. HAL Id: hal-00796705 https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-00796705 Submitted

Plus en détail

Le prêt travaux copropriétés

Le prêt travaux copropriétés Le prêt travaux copropriétés Banque SOLFEA Confidentiel 1 La BANQUE Solfea votre partenaire financier des travaux écoefficaces et de confort dans le logement Répartition du capital Une longue expérience

Plus en détail

Créer des matériaux innovants

Créer des matériaux innovants FRD et CoDEM Le BATLAB s associent à travers le lancement d une offre de services de conseils et d études dans le domaine de la valorisation des matières végétales en matériaux dans le secteur du Bâtiment

Plus en détail

GDF Suez et. «la gestion des clients en difficulté»

GDF Suez et. «la gestion des clients en difficulté» GDF Suez et la Solidarité ité «la gestion des clients en difficulté» 1 Le marché de l énergie depuis juillet 2007 Le marché de l énergie est ouvert aux particuliers depuis juillet 2007. Cela implique :

Plus en détail

Construction en bottes de paille

Construction en bottes de paille Construction en bottes de paille Performance technique, économique et écologique Construction en bottes de paille Performant : Super isolant, R = 6 (équivalent à 25 cm de laine de verre dernière génération)

Plus en détail

La réglementation thermique 2012

La réglementation thermique 2012 «Questions d actualité!» 18/03/2011 La réglementation thermique 2012 Maria PEAN ADIL 91 Quentin HOFFER - Essonne info énergie/cg91 Maison départementale de l habitat 1 boulevard de l Ecoute-s il-pleut

Plus en détail

Sync SHL version 8.15

Sync SHL version 8.15 1 van 10 16/12/2013 15:04 Sync SHL version 8.15 ADAPTATIONS AUTOMATIQUES Après l'installation du Sync 8.15 et après avoir saisi le numéro de dossier, certaines données dans ce dossier sont mises à jour

Plus en détail

Votre Prestataire. Nom : CRM. Activité : Elaboration de menus, fabrication, vente et livraison de repas pour. collectivités.

Votre Prestataire. Nom : CRM. Activité : Elaboration de menus, fabrication, vente et livraison de repas pour. collectivités. L esprit qualité De la gestion sur site aux repas livrés avec ou sans personnel, des repas quotidiens aux repas d affaires. CRM propose une large gamme de services. Concepteur, partenaire dans les projets

Plus en détail

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état

Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Améliorer la performance énergétique, les aides de l'état Le secteur du bâtiment est un des plus grands consommateurs d'énergie et émetteurs de gaz à effet de serre. C'est donc sur ce secteur que s'est

Plus en détail

Quels sont les dispositifs financiers pour accompagner mon projet innovant? VOTRE GUIDE TOUT SAVOIR SUR L AGRO-ALIMENTAIRE

Quels sont les dispositifs financiers pour accompagner mon projet innovant? VOTRE GUIDE TOUT SAVOIR SUR L AGRO-ALIMENTAIRE n 01 Quels sont les dispositifs financiers pour accompagner mon projet innovant? VOTRE GUIDE TOUT SAVOIR SUR L AGRO-ALIMENTAIRE TO U S V O T R E G U I D E - L E S I N G R É D I E N T S P O U R L A R É

Plus en détail

Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies?

Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies? Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Copropriétaires, locataires, comment passer aux économies d'énergies?

Plus en détail

INENTECH nos expertises. Automatisation / informatique industrielle. Systèmes de conduite automatisée. Informatique de production.

INENTECH nos expertises. Automatisation / informatique industrielle. Systèmes de conduite automatisée. Informatique de production. www.inentech.fr Automatisation / informatique industrielle INENTECH nos expertises INENTECH est spécialisé dans la réalisation de systèmes d automatisation et d information de vos procédés industriels

Plus en détail

Suivi de cohortes 2011-2014

Suivi de cohortes 2011-2014 1 2 3 4 ANNEE BAC 2012-2013 2013-2014 SUISSE Université de Lausanne Faculté Sces politiques et sociales helor 1 ère année IUT 2 Grenoble L1 Carrières juridiques HEC Montreal Année préparatoire au helor

Plus en détail

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP

MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP MANAGEMENT DES SYSTEMES D INFORMATION ET DE PRODUCTION MSIP METHODES & CONCEPTS POUR UNE INGENIERIE INNOVANTE Ecole Nationale Supérieure des Mines de Rabat Département INFORMATIQUE www.enim.ac.ma MANAGEMENT

Plus en détail

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert?

La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? La Gestion Technique Centralisée. Qu est ce que c est? A quoi ça sert? Cet article a pour objectif de rappeler les notions principales relatives à la Gestion Technique Centralisée. Mais qu entend on par

Plus en détail

L énergie sous toutes ses formes : définitions

L énergie sous toutes ses formes : définitions L énergie sous toutes ses formes : définitions primaire, énergie secondaire, utile ou finale. Quelles sont les formes et les déclinaisons de l énergie? D après le dictionnaire de l Académie française,

Plus en détail

SEasonal PErformance factor and MOnitoring for heat pump systems in the building sector (SEPEMO-Build)

SEasonal PErformance factor and MOnitoring for heat pump systems in the building sector (SEPEMO-Build) SEasonal PErformance factor and MOnitoring for heat pump systems in the building sector (SEPEMO-Build) P. Rivière, CEP Paris, Mines ParisTech V. Partenay, P. Riederer, CSTB C. Arzano-Daurelle, C.T. Tran,

Plus en détail

Ch.G3 : Distances et tangentes

Ch.G3 : Distances et tangentes 4 e - programme 2011 mathématiques ch.g3 cahier élève Page 1 sur 14 1 DISTC D U PIT À U DRIT Ch.G3 : Distances et tangentes 1.1 Définition ex 1 DÉFIITI 1 : Soit une droite et un point n'appartenant pas

Plus en détail

Partie 5 : Outils de calcul informatiques. Partie 5 : Outils de calcul informatiques 0/ 46

Partie 5 : Outils de calcul informatiques. Partie 5 : Outils de calcul informatiques 0/ 46 Partie 5 : Outils de calcul informatiques Partie 5 : Outils de calcul informatiques 0/ 46 Objectif du calcul au feu R Résistance de la structure soumise au feu R req Résistance requise pour la tenue au

Plus en détail

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

FISH GEEK. La technologie au service du poisson des producteurs des transformateurs des consommateurs

FISH GEEK. La technologie au service du poisson des producteurs des transformateurs des consommateurs FISH GEEK La technologie au service du poisson des producteurs des transformateurs des consommateurs dans une perspective de développement durable et une approche d écoconception Seul Pôle de Compétitivité

Plus en détail

FORMATION REFERENTS HYGIENE 14 HEURES (Décret 2011-731 du 24/06/2011 et Arrêté du 5/10/2011)

FORMATION REFERENTS HYGIENE 14 HEURES (Décret 2011-731 du 24/06/2011 et Arrêté du 5/10/2011) FORMATION REFERENTS HYGIENE 14 HEURES (Décret 2011-731 du 24/06/2011 et Arrêté du 5/10/2011) Interlocuteur Eurofins Biosciences : Lionel GROSJEAN Eurofins Biosciences Responsable Formation Conseil RHD

Plus en détail

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces

Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Prestations de services d application Solutions pour vos besoins en réparation des surfaces Henkel Votre partenaire en solutions de réparation des surfaces Grâce à de nombreuses années d expérience dans

Plus en détail

>#? 9@ " $: $A; 4% 6 $7 -/8 $+.,.,$9:$ ;,<=</.2,0+5;,/22.-...0 ! " # $%!& *$$ $%!& *! # +$

>#? 9@  $: $A; 4% 6 $7 -/8 $+.,.,$9:$ ;,<=</.2,0+5;,/22.-...0 !  # $%!& *$$ $%!& *! # +$ #"!$% >#? 9@ " $: $A; 4% 6! " # $%!& $'()) $%!& *$$ $%!& *! # +$!",-./0112-+ 3456 $7 -/8 $+.,.,$9:$ ;,

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

Philippe-Didier GAUTHIER

Philippe-Didier GAUTHIER -Didier Ingénierie, Management, Administration en Éducation et Formation 1 - Parcours professionnel 2 - Projet professionnel 3 - Missions et interventions Portfolio Numérique : - Didier Parcours professionnel

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009

Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009 Observatoire des Moyens de Paiement Edition 2009 GM CONSULTANTS & ASSOCIES Hélène Kalem 118 rue de Tocqueville 75 017 Paris hkalem@gm-consultants.com 06 73 04 64 34 GM Consultants & Associés Observatoire

Plus en détail

Catalogue des services intégrés

Catalogue des services intégrés Responsabilité sociétale et reporting extra-financier Catalogue des services intégrés FORMATION, CONSEIL & ACCOMPAGNEMENT 2014 Pour en savoir plus Dolores.larroque@materiality-reporting.com Tel. 06 86

Plus en détail

Les obligations responsables, opportunités pour l entreprise, fondées sur l excellence du

Les obligations responsables, opportunités pour l entreprise, fondées sur l excellence du .... D U R E P O R T I N G A L A P E R F O R M A N C E E X T R A - F I N A N C I E R E a v e c l a m é t h o d e e c o v a l u e Rencontre R3 Les obligations responsables, opportunités pour l entreprise,

Plus en détail

la climatisation automobile

la climatisation automobile Un équipement en question : la climatisation automobile LES TRANSPORTS la climatisation en question La climatisation automobile, grand luxe il y a encore peu de temps, devient presque banale pour tous

Plus en détail

Big Bang Céréales. Compétition d agence

Big Bang Céréales. Compétition d agence Big Bang Céréales Compétition d agence Big Bang Céréales Compétition d agence Présenté par Lemon Tree Sommaire Rappel Audit Stratégie Recommandations des enjeux interne & externe marketing & session Q/A

Plus en détail

Individualisation des frais de chauffage

Individualisation des frais de chauffage Individualisation des frais de chauffage Gérer l eau et l énergie en copropriété D après une étude menée conjointement par l Ademe, le Syndicat de la Mesure et le COSTIC, l individualisation des frais

Plus en détail

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france

performance environnementale Synthèse Décembre 2013 Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Étude réalisée en partenariat avec Immobilier tertiaire et performance environnementale Analyse de la demande de bureaux «verts» EN ile-de-france Synthèse Décembre 2013 Ce document synthétise les principaux

Plus en détail

Merci d'avoir choisi notre système d'alarme intelligent. Veuillez lire ce manuel avant l'installation afin de la faire fonctionner correctement.

Merci d'avoir choisi notre système d'alarme intelligent. Veuillez lire ce manuel avant l'installation afin de la faire fonctionner correctement. Chers utilisateurs, Merci d'avoir choisi notre système d'alarme intelligent. Veuillez lire ce manuel avant l'installation afin de la faire fonctionner correctement. Notre système d'alarme avec le réseau

Plus en détail

Master MIS 2ème année, parcours Génie Civil Année 2007-2008

Master MIS 2ème année, parcours Génie Civil Année 2007-2008 S 37 S 38 S 39 S 40 S 41 Lundi 10 septembre 2007 Lundi 17 septembre 2007 Lundi 24 septembre 2007 Lundi 1 octobre 2007 Lundi 8 octobre 2007 M. Pillier cours 1/5 M. Pillier cours 3/5 10h00 présentation des

Plus en détail

Financement de vos innovations. Evénement Big Data 23/10/2014

Financement de vos innovations. Evénement Big Data 23/10/2014 Financement de vos innovations Evénement Big Data 23/10/2014 UN GROUPE INTERNATIONAL AU SERVICE DE LA COMPÉTITIVITÉ DE SES CLIENTS (1/2) Leader européen dans ses domaines d intervention, Alma Consulting

Plus en détail

MASTER de Sciences, Technologies, Santé Mention SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialités :

MASTER de Sciences, Technologies, Santé Mention SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialités : MASTER de Sciences, Technologies, Santé Mention SCIENCES POUR L INGENIEUR Spécialités : IUP GENIE ELECTRIQUE ET INFORMATIQUE INDUSTRIELLE, IUP GENIE MECANIQUE, IUP GENIE DES SYSTEMES INDUSTRIELS, REALITE

Plus en détail

TRAITEMENT D'AIR DES PISCINES COUVERTES

TRAITEMENT D'AIR DES PISCINES COUVERTES PISCINES CHAUFFAGE DESHUMIDIFICATION TRAITEMENT D'AIR DES PISCINES COUVERTES Une piscine couverte doit être considérée comme un ouvrage spécifique dont les critères diffèrent de ceux d'un ouvrage classique

Plus en détail

Sur www.impots.gouv.fr : le délai dépend du numéro du département dans lequel vous habitez.

Sur www.impots.gouv.fr : le délai dépend du numéro du département dans lequel vous habitez. Bulletin Internet 6 mai 2013 Comme chaque année, vous devez souscrire la déclaration d'ensemble des revenus, n 2042 et la déclaration n 2042 complémentaire. Deux déclarations complémentaires sont prévues

Plus en détail

L'ELECTRONIQUE AU. Innov'Day PEP Bellignat 24 Avril 2014

L'ELECTRONIQUE AU. Innov'Day PEP Bellignat 24 Avril 2014 L'ELECTRONIQUE AU SERVICE DU MOULE Innov'Day PEP Bellignat 24 Avril 2014 Sommaire Le Monde de SISE L'Electronique dans un Moule Inconvénients de l'electronique actuelle L'Architecture future de l'electronique

Plus en détail

CRT Nord - Centre de Ressources Technologiques Programmes de 5 ème : «HABITAT et OUVRAGES»

CRT Nord - Centre de Ressources Technologiques Programmes de 5 ème : «HABITAT et OUVRAGES» CRT Nord - Centre de Ressources Technologiques Programmes de 5 ème : «HABITAT et OUVRAGES» Equipes des professeurs de technologie : - Jean-Michel BOICHOT - Olivier CAURETTE - Guillaume DODEMAND - Matthieu

Plus en détail

Saint Jean Industries labellisé fournisseur majeur de PSA - Automobile

Saint Jean Industries labellisé fournisseur majeur de PSA - Automobile Saint Jean Industries labellisé fournisseur majeur de PSA - Automobile http://www.usinenouvelle.com/article/saint-jean-industries-labellise-fournisseur-maje... Page 1 sur 1 04/04/2012 Saint Jean Industries

Plus en détail