SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DES COTEAUX ET DU VAL DE SEINE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DES COTEAUX ET DU VAL DE SEINE"

Transcription

1 Ogne96 SCHEMA DE COHERENCE TERRITORIALE DES COTEAUX ET DU VAL DE SEINE document d orientations générales DOG Approbation du SCOT le 26 novembre 2009 pièce n.1

2

3 S O M M A I R E Préambule 1. Développer les relations avec les pôles de développement franciliens au sein de la région capitale 1.1. Au cœur du polycentrisme francilien Un territoire d accueil facilement accessible Des équipements qui rayonnent au-delà des limites du territoire 1.2. Des relations plus intenses avec les pôles voisins Des relations plus équilibrées avec Paris Des relations intensifiées avec La Défense Des relations a créer avec le pôle Massy-Saclay- Versailles-St Quentin en Yvelines Un développement partagé avec Vélizy-Villacoublay Deux axes touristiques a valoriser 2. Organiser une urbanisation raisonnée à partir de pôles et axes de développement 2.1. Un préalable : un aménagement différencié pour deux types d espaces Principes d urbanisation spécifiques au secteur de développement preferentiel Principes d urbanisation spécifiques au secteur à potentiel mesuré 2.2. Les pôles de développement Les pôles d innovation urbaine et architecturale, quartiers d affaires durables Les pôles communaux, supports du développement urbain Les pôles de cœur de ville à valoriser 2.3. Le maillage des axes et les liaisons entre les pôles Le développement des transports en commun L identification de la hiérarchie des grands axes routiers L organisation du stationnement et des livraisons Les itinéraires piétons et deux-roues non motorisés 2.4. Les lieux de vie de proximité Les lieux du commerce, des équipements de proximité, de services aux résidents et de l artisanat de proximité La répartition des grands équipements 2.5. Les règles d évolution de l habitat et le logement social Le développement de l habitat L accueil des gens du voyage 3. Structurer l aménagement au travers des grands équilibres paysagers 3.1. Un traitement des lieux à forte concentration de flux Requalifier les grandes pénétrantes et les entrées de ville Faciliter les traversées de la Seine

4 3.2. Un fonctionnement urbain respectueux des équilibres paysagers La preservation et la valorisation des grands axes perspectifs La protection des points de vue La prise en compte des parcs et jardins remarquables, des continuites paysagères, des promenades urbaines et la creation de nouveaux parcs et jardins 3.3. La valorisation du corridor Seine Les berges et les îles de la Seine, lieux d accueil d equipements majeurs L aménagement des lieux portuaires Continuités douces et espaces de respiration L occupation des berges 4. Protéger et valoriser les espaces naturels, maîtriser les ressources et les risques 4.1. Les espaces naturels protégés Les grands espaces de respiration Le renforcement des grandes continuités écologiques Les espaces verts de proximité 4.2. Les espaces bâtis remarquables à protéger 4.3. Les protections contre les risques et les nuisances Risques naturels et technologiques Nuisances sonores et visuelles 4.4. La protection des ressources naturelles et des sols 4.5. Une gestion durable des déchets 4.6. Economiser l énergie et améliorer la qualité de l air

5 Préambule Le Document d Orientations Générales constitue le volet prescriptif et juridiquement opposable du SCOT. Il présente les orientations et/ou recommandations d aménagement retenues dans le SCOT des Coteaux et du Val de Seine. Conformément au code de l urbanisme, article R 122-3, le Document d Orientations Générales précise : «1 Les orientations générales de l'organisation de l'espace et de la restructuration des espaces urbanisés ; Références des chapitres correspondants CHAPITRE 2 2 Les espaces et sites naturels ou urbains à protéger dont il peut définir la localisation ou la délimitation ; CHAPITRE 3 et 4 3 Les grands équilibres entre les espaces urbains et à urbaniser et les espaces naturels et agricoles ou forestiers ; CHAPITRES 2 ET 3 4 Les objectifs relatifs, notamment : a) A l'équilibre social de l'habitat et à la construction de logements sociaux ; CHAPITRE 2.5 b) A la cohérence entre l'urbanisation et la création de dessertes en transports collectifs ; CHAPITRES 1 ET 2 c) A l'équipement commercial et artisanal, aux localisations préférentielles des commerces et aux autres activités économiques ; CHAPITRES 1 ET d) A la protection des paysages, à la mise en valeur des entrées de ville ; CHAPITRES 3 ET e) A la prévention des risques ; CHAPITRE 4 5 Les conditions permettant de favoriser le développement de l'urbanisation prioritaire dans les secteurs desservis par les transports collectifs.» CHAPITRE 2

6 Ces orientations sont rassemblées autour de quatre grands principes d aménagement : Développer les relations avec les pôles de développement franciliens au sein de la région capitale Le rôle spécifique joué par le territoire du Syndicat mixte, à l interface entre Paris, la Défense, et l Opération d Intérêt National Massy-Saclay-Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines est affirmé, en veillant à la qualité des transitions et des liaisons (paysagères, urbaines, de transport). Organiser une urbanisation raisonnée à partir de pôles et axes de développement L aménagement se conçoit de manière différenciée, en fonction des grands types d espaces et de formes urbaines diversifiées présents sur le secteur. Le développement urbain se focalise principalement autour de pôles de développement identifiés et de grands axes à requalifier. Structurer l aménagement au travers des grands équilibres paysagers Les paysages conditionnent l aménagement. Le maintien des équilibres paysagers est primordial et encadre les modes de développement urbain. Protéger et valoriser les espaces naturels, et maîtriser les ressources et les risques L ensemble des contraintes et servitudes seront prises en compte et s inscriront dans une perspective durable de gestion des ressources naturelles. Ces grands principes permettent d affirmer le rôle moteur des Coteaux et du Val de Seine dans le développement régional basé sur la complémentarité entre l attractivité économique et résidentielle, et la promotion d une meilleure qualité de vie. Chacun d entre eux est illustré par une carte spécifique qui permet une lecture spatialisée des orientations et recommandations du SCOT. Guide de lecture du texte et des documents graphiques Le texte Deux niveaux, sont à distinguer dans la lecture du texte du document d orientations générales : les recommandations et les orientations. - Les recommandations relèvent des points de vigilance qui sont portées à la connaissance des communes. Elles figurent dans le texte libre du document. - Les orientations relèvent des éléments qui s imposent aux documents communaux et intercommunaux. Les communes doivent les mettre en œuvre selon le principe de compatibilité. Elles figurent sous la forme d encadrés dans un souci de distinction avec les recommandations.

7 Les documents graphiques Les cartes qui accompagnent le texte du document d orientations générales en format A3 sont à l échelle du 1/ e (excepté pour la carte 1 et les extraits par commune de la carte 4). L expression graphique est volontairement schématique et imprécise et ne permet pas une lecture à la parcelle (hormis pour les espaces protégés ou soumis à des risques naturels figurés sur la carte du chapitre 4 «protéger et valoriser les espaces naturels, et maîtriser les ressources et les risques»). Les éléments qui relèvent du fond de plan n ont qu une valeur informative permettant une meilleure lisibilité de la carte. Les cartes doivent faire l objet d une application combinée avec le texte du DOG auquel elles sont subordonnées. Diagnostic État des lieux État initial de l environnement et incidences du projet sur l environnement Enjeux : les problématiques à traiter Evaluation environnementale du projet Vision partagée du territoire Projet d Aménagement et de Développement Durable Objectifs stratégiques d'aménagement Stratégie de l'action publique Document d Orientations Générales Orientations d aménagement Règles du jeu pour l'urbanisme Cadre de référence de l'action publique

8

9 1. Développer les relations avec les pôles de développement franciliens au sein de la région capitale Le territoire s inscrit dans le développement dynamique et polycentrique de la zone dense de l agglomération parisienne, dont il constitue un pôle majeur avec habitants et emplois salariés (2005). Il est fondamental de préserver et d améliorer ses liens avec les pôles voisins Au cœur du polycentrisme francilien UN TERRITOIRE D ACCUEIL FACILEMENT ACCESSIBLE La réalisation effective du projet de rocade-métro (arc express/métrophérique) autour de Paris pourra répondre à l'augmentation de la demande de déplacements de banlieue à banlieue, identifiée dans le PADD mais aussi à l échelle régionale. Il est préconisé qu'elle relie le secteur dense, et en particulier les zones en développement, aux différents pôles urbains de la zone métropolitaine avec une réalisation en lien avec les projets urbains. Dans un souci d optimisation des rabattements et du report modal, cette nouvelle infrastructure devrait directement connecter les stations des infrastructures de transport les plus structurantes (notamment : gares SNCF des 2 lignes, tramway T2, lignes 9, 10, 12 et 13 du métro) et assurer en particulier la traversée de Seine. Elle devrait également améliorer l'accessibilité du territoire en étant connectée, dans le reste de la zone dense aux autres lignes de métro et de tramway dont Chatillon-Vélizy-Viroflay. Elle devrait permettre de relier directement la Défense et, avec une correspondance au plus, les aéroports d'orly et de Paris-Charles-de-Gaulle. De façon complémentaire, une liaison performante en transport de surface entre le pôle de Saint Cloud et le pôle de Rueil-Chatou pourra être étudiée. Le bouclage de l A86 devrait améliorer l accessibilité du territoire, sans générer de report de trafic régional sur le réseau routier local. Pour cela, une attention particulière pourra être portée sur une gestion fine des tarifs du péage, des affichages, de la signalétique et sur l organisation de la trame viaire secondaire DES EQUIPEMENTS QUI RAYONNENT AU-DELA DES LIMITES DU TERRITOIRE Les grands pôles de développement de Boulogne-Billancourt et d Issy-les-Moulineaux devraient apporter aux territoires voisins des services et des équipements de haut niveau, appuyés sur des secteurs d emplois attractifs au travers de leurs grands espaces d activités tertiaires. En matière de tourisme d affaires, l articulation entre les grands centres de congrès et d expositions permettrait une meilleure répartition des grands évènements et une diffusion élargie des retombées économiques.

10 Une gestion plus concertée du parc des expositions de la porte de Versailles pourrait être mise en place afin de mieux gérer ses impacts, notamment sur les communes voisines (Vanves, Issy-les- Moulineaux) Des relations plus intenses avec les pôles voisins DES RELATIONS PLUS EQUILIBREES AVEC PARIS L amélioration du maillage et l extension du réseau de transports en commun existant devra être encouragée, notamment au-delà des limites administratives du territoire. A ce titre, l extension en cours du tramway T2 jusqu à la porte de Versailles permettra une meilleure connexion avec Paris. La mise en service du tramway T8 Chatillon-Vélizy-Viroflay contribuera à desservir Meudon-La-Forêt et renforcera l ouverture vers les Yvelines et le pôle économique de Vélizy. L extension de la ligne de métro 12 vers la station Issy du RER C ou vers la station T2 Les Moulineaux permettra également de renforcer le maillage. Afin de garantir le maillage du réseau métro avec les gares SNCF et T2 de la rive gauche, l'opportunité des extensions des lignes de métro 9 et 10 pourra être également étudiée en lien avec le projet de rocade-métro. Une ligne de transport fluvial de voyageurs pourrait être mise en service sur la Seine, le long de la vallée de la culture, afin d instaurer un nouveau mode d accès au centre de Paris et aux communes riveraines de la Seine, avec des escales sur les principaux pôles de transport et les deux îles (Saint-Germain et Seguin). Le rééquilibrage des liaisons avec Paris avec l amélioration des liaisons bus mobilien, et le maintien de l ouverture des voies sur berges dans Paris assurerait une cohérence avec les aménagements sur les RD1 et RD7. Afin de faciliter l accès aux secteurs proches de Paris et contribuer à atténuer la coupure du périphérique parisien, les entrées de villes du territoire depuis Paris devront faire l objet de réaménagement qualitatif (porte de Saint-Cloud, portes de Seine à Issy-les-Moulineaux) DES RELATIONS INTENSIFIEES AVEC LA DEFENSE Afin d améliorer l accessibilité au pôle d emplois de la Défense, une liaison en transport en commun pourrait être mise en place sur Boulogne-Billancourt pour desservir les terrains Renault en assurant une connexion avec le tramway T2 et le métro. Idéalement assurée à terme par la rocade-métro, cette liaison pourrait être complétée par des bus performants. Le développement des relations avec la Défense porte sur la complémentarité du positionnement économique des deux pôles en tant que quartiers d affaires, en matière d innovation et d accueil de sièges sociaux, d unités de Recherche & Développement. La recherche de cette complémentarité devrait permettre de renforcer la diversité économique de l Ile-de-France et par là d asseoir sa compétitivité mondiale.!

11 L identité économique spécifique des Coteaux et du Val de Seine se caractérise par un fort secteur tertiaire de pointe et d innovation, avec notamment un important pôle médias et communication à Issy-les-Moulineaux et Boulogne-Billancourt, ainsi que les entreprises des TIC, d informatique, pharmaceutiques ou de biologie. Les projets de ces deux communes ne seront pas construits de manière unilatérale et concurrentielle. Au-delà des deux communes citées précédemment, c est le tissu économique de l ensemble du territoire qui doit contribuer au rayonnement économique du secteur DES RELATIONS A CREER AVEC LE POLE MASSY-SACLAY-VERSAILLES-ST QUENTIN EN YVELINES L Opération d Intérêt Nationale (OIN) Massy-Saclay-Versailles-St-Quentin-en-Yvelines, en projet, est importante en raison de sa superficie et de ses objectifs de construction. Elle jouxte directement l ouest des Coteaux et du Val de Seine. Cette opération représente un potentiel de croissance urbaine et économique qui aura des impacts directs sur les pôles voisins et par conséquent sur celui du SCOT. La mise en réseau technologique pourrait être confortée. Les réseaux d entreprises et de laboratoires dans le domaine de la technologie et de l innovation pourront être articulés. A ce titre, le SCOT s inscrira pleinement dans la dynamique du cône de l innovation. Un renforcement de la desserte notamment par l amélioration des transports en commun existants et la création de lignes de bus express permettrait de favoriser les relations avec ce pôle (cf. chapitre 2.3) UN DEVELOPPEMENT PARTAGE AVEC VELIZY-VILLACOUBLAY L amélioration des liaisons avec Meudon-la-forêt peut être recherchée afin de mieux rapprocher la grande zone d emplois de Vélizy-Villacoublay du territoire du SCOT. La mise en service du tramway T8 permettra d améliorer les liaisons du pôle économique et commercial de Vélizy- Villacoublay avec Meudon-la-Forêt, et à terme avec les communes desservies par la rocademétro. Par ailleurs une amélioration qualitative des lignes de bus existantes avec le pôle de Vélizy- Villacoublay peut être envisagée. Une attention particulière sera portée sur l atténuation des impacts liés à l insertion urbaine de ces lignes. Cette ouverture vers les Yvelines s inscrira dans une dynamique de déploiement d un quartier d affaires durable à Meudon-la-forêt et de la restructuration du secteur de la pointe de Trivaux DEUX AXES TOURISTIQUES A VALORISER LA VOIE ROYALE Les Coteaux et le Val de Seine sont situés à l interface des deux principaux pôles touristiques d Ilede-France : Paris et Versailles. La valorisation touristique de l axe historique de la voie royale sera recherchée afin de capter une partie des flux qui transitent entre le château de Versailles et Paris. LA SEINE La valorisation de la dimension touristique du corridor Seine, notamment grâce aux projets culturels et de loisirs de ses îles sera recherchée (cf. Chapitre 3.3). "

12 2. Organiser une urbanisation raisonnée à partir de pôles et axes de développement 2.1. Un préalable : un aménagement différencié pour deux types d espaces Le territoire du SCOT se caractérise par une multiplicité d identités paysagères, liée à la présence de la Seine, à la diversité de la topographie, aux évolutions historiques du tissu urbain et aux noyaux de biodiversité du territoire. Aux paysages de la Seine et des plaines s ajoutent les coteaux et les plateaux, avec de nombreuses zones forestières. Le développement urbain sera réalisé dans le respect de cette diversité, qui va de pair avec celle des typologies urbaines et qui constitue une dimension très forte de l identité du secteur. Ainsi peuvent être distingués deux secteurs au développement différencié : Secteur de développement préférentiel A l est et au nord (Vanves, Issy-les-Moulineaux, Boulogne-Billancourt, Meudon, Sèvres, et l est de Saint Cloud), un secteur déjà très urbanisé, bien desservi en infrastructures de transport, avec une forte mixité fonctionnelle habitat/activités : celui-ci a vocation à accueillir la plus grande part de l urbanisation, à travers des mutations urbaines appuyées sur l intensification des transports selon différents modes, autour de grands pôles et axes ; Au sud (Meudon-la-forêt), un ensemble composé d un grand espace naturel et d un pôle urbain appelé à évoluer suite aux impacts de nouvelles implantations d entreprises et au désenclavement permis par l arrivée du tramway T8 : il a vocation à accueillir un développement de l activité économique, en devenant une porte d entrée pour le pôle économique et commercial de Vélizy- Villacoublay. Cet espace est également confronté à un enjeu d amélioration de son attractivité dans le secteur de la pointe de Trivaux (renouvellement urbain). #

13 Secteur à potentiel mesuré A l ouest et au sud, un secteur qui regroupe de très grands espaces naturels, où les terrains urbanisés et urbanisables sont minoritaires, et les possibilités de mutation plus limitées. Ce secteur a vocation à accueillir un développement mesuré de l habitat, autour d un nombre restreint de pôles d échelle communale, porteurs de services et d équipements de proximité PRINCIPES D URBANISATION SPECIFIQUES AU SECTEUR DE DEVELOPPEMENT PREFERENTIEL Dans ce secteur, la rationalisation de l occupation de l espace doit être favorisée. L urbanisation se déploie prioritairement autour des pôles, des axes structurants et de la Seine, en favorisant les liaisons notamment par les modes alternatifs de déplacements, et en développant une organisation multimodale. Le développement urbain se fera de manière préférentielle aux abords des principaux pôles de transport lourd existants ou à venir, dans les secteurs porteurs d un potentiel de densification, en cohérence avec la morphologie urbaine existante. L essentiel des nouveaux espaces de logement, d activités et des grands équipements s y développent. Dans un souci de préservation de l artisanat, le développement urbain ne devra pas entraver la pérennité et l implantation des PME et TPE. L accent est également mis sur la résorption des grandes coupures et de meilleures liaisons le long de la Seine pour les espaces concernés. Un effort particulier sera porté sur l aménagement des ponts et têtes de ponts sur la Seine (amélioration des traversées piétonnes, piste cyclable, etc.). Par ailleurs il s agira de favoriser l utilisation du potentiel de renouvellement et de réaménagement urbain : réhabilitation des quartiers anciens, construction dans les dents creuses. Cet aménagement sera réalisé dans le respect de plusieurs principes : - la préservation des points de repères existants pour favoriser l identité des Coteaux et du Val de Seine, - la reconquête du fleuve et son intégration dans la conception urbaine, - l aménagement de liaisons douces en bordure des axes structurants.

14 PRINCIPES D URBANISATION SPECIFIQUES AU SECTEUR A POTENTIEL MESURE Dans ces espaces, le renouvellement urbain et le développement de commerces et services se fera dans certains pôles et axes, dans le respect du rapport actuel entre espaces naturels et bâtis. L accès multimodal aux espaces naturels y sera favorisé. Il s agira de préserver l équilibre entre espace bâti et végétal, de conserver les terrasses et de valoriser les crêtes boisées et zones arborées. La mise en valeur du patrimoine bâti et naturel sera favorisée par l extension du Parc Naturel Urbain dans les communes qui le souhaiteront. De manière générale, l aménagement sera réalisé dans un souci de préservation du poumon vert de la première couronne et de ses paysages remarquables. En dehors des pôles et axes identifiés, il s agira de maintenir des gabarits adaptés à la morphologie urbaine existante Les pôles de développement L aménagement a vocation à se renforcer autour de pôles urbains, qui structurent le fonctionnement, et de grands axes, supports de mobilité. Le manque de réserves foncières et de potentiel de mutation favorise l intensification ciblée de l urbanisation. Cette intensification ciblée apparaît comme la meilleure solution pour préserver les espaces naturels, les typologies urbaines et les paysages tout en contribuant à l effort de construction régional et la croissance des activités des Coteaux et du Val de Seine. Face à des dynamiques différenciées, trois types de pôles de développement sont distingués dans le SCOT : Les pôles d innovation urbaine et architecturale concernent les espaces bénéficiant aujourd hui du maximum d opportunités foncières. Ils accueilleront de manière préférentielle les activités économiques de pointe tout en veillant à assurer une mixité fonctionnelle (logements, commerces et équipements nécessaires), excepté pour le secteur de la zone d emplois à Meudon-la-Forêt à proximité immédiate de Vélizy-Villacoublay. Les pôles communaux concernent les centres urbains existants qui constituent le support du développement urbain. Ils accueilleront du logement, des activités, des commerces de proximité, des services et des équipements. Les friches font également partie de ces espaces de développement. Ces pôles sont desservis par les transports en commun, des liaisons deux-roues et piétons, et s articulent autour de pôles d échange permettant le changement modal. Les pôles de cœur de ville sont les centres-villes anciens qui seront valorisés tout en respectant leurs caractéristiques urbaines et architecturales actuelles.

15 LES POLES D INNOVATION URBAINE ET ARCHITECTURALE, QUARTIERS D AFFAIRES DURABLES Les pôles d innovation urbaine et architecturale accueilleront de manière préférentielle les quartiers d affaires, en privilégiant un aménagement durable, et assureront en grande partie le rayonnement du territoire vers l extérieur en termes de développement économique et de grands équipements. Dans un souci de mixité fonctionnelle, ils devront également accueillir des logements et les équipements nécessaires à leur développement, ), excepté pour le secteur de la zone d emplois à Meudon-la-Forêt à proximité immédiate de Vélizy-Villacoublay. Le développement d un réseau multimodal performant permettra d accroître l accessibilité de ces pôles, en privilégiant la relation aux axes de transports en commun en site propre, et en améliorant le fonctionnement des pôles d échanges. Les liaisons piétonnes et cyclistes et le stationnement vélo seront intégrés aux projets. Des immeubles de grande hauteur pourront prendre place dans ces grands pôles afin de contribuer à une gestion économe du foncier et de constituer des gestes architecturaux forts pour l identité urbaine. Les nouvelles constructions s inscrivant dans une démarche haute qualité environnementale voire très haute qualité environnementale seront fortement encouragées. Une réflexion sur la gestion intelligente des principaux fluides (consommation énergétique, gestion/recyclage de l eau, des déchets ) pourra être engagée lors des études préalables aux opérations d aménagement d importance. Les espaces concernés sont : - l ensemble du quartier Seguin-Rives-de-Seine et de l axe RD1 jusqu au stade Le Gallo et le quartier du point du jour à Boulogne-Billancourt ; - l axe rive gauche de la Seine à Issy-les-Moulineaux et à Meudon ; - le secteur de la zone d emplois à Meudon-la-forêt à proximité immédiate de Vélizy-Villacoublay ; - le centre-ville d Issy-les-Moulineaux ; - le fort d Issy-les-Moulineaux ; - les bords de Seine au nord de Saint Cloud ; LES POLES COMMUNAUX, SUPPORTS DU DEVELOPPEMENT URBAIN Les pôles communaux accueillent, dans le respect de l environnement existant, le développement urbain. Ils sont le lieu préférentiel d implantation du logement, des activités, des équipements, du commerce de proximité, des services de proximité. En matière d activités économiques, une mixité des fonctions économiques sera maintenue pour permettre la poursuite d activité des entreprises artisanales et des petites et moyennes industries.

16 Un réseau multimodal performant permettra également d améliorer l accessibilité de ces pôles, en privilégiant la relation aux axes de transports en commun en site propre, et en accueillant des pôles d échanges. Les liaisons piétonnes et cyclistes seront intégrées aux projets. Les espaces concernés sont : - le centre de Saint-Cloud ; - le secteur du Pont de Saint-Cloud ; - le site de l ONERA à Meudon ; - le secteur Rodin à Meudon ; - Meudon-la-forêt (secteur Pointe de Trivaux) ; - Meudon sur Seine ; - le secteur nord de Ville d Avray ; - le centre de Sèvres ; - le centre de Chaville ; - le secteur du pont de Sèvres à Boulogne-Billancourt et à Sèvres ; - le centre de Boulogne-Billancourt ; - le secteur de la gare de Vanves Malakoff. Les secteurs du pont de Saint-Cloud, du pont de Sèvres, de la place Marcel-Sembat à Boulogne- Billancourt, de Meudon-la-forêt et du site de l ONERA à Meudon constituent également des espaces présentant un enjeu fort de restructuration (renouvellement urbain ou réaménagement d échangeurs) LES POLES DE CŒUR DE VILLE A VALORISER Les pôles de cœur de ville constituent les centres-villes anciens qui feront l objet d une valorisation dans le respect de l environnement urbain et paysager existant. Leur valorisation n est toutefois pas incompatible avec la réalisation des continuités écologiques et paysagères. Les espaces concernés sont : - le centre ville de Garches ; - le cœur historique de Vanves ; - le centre ville de Vaucresson Le maillage des axes et les liaisons entre les pôles L aménagement du secteur a également vocation à se renforcer autour de grands axes supports de la mobilité. Un développement des transports en commun et des modes de transport alternatifs est nécessaire concomitamment à un apaisement des déplacements par la route. Dans cette perspective, l adaptation des conditions de stationnement et le développement de la multimodalité pourront être favorisés.

17 LE DEVELOPPEMENT DES TRANSPORTS EN COMMUN La desserte des pôles de développement sera assurée par des transports en commun performants et maillés. Les liaisons nouvelles suivantes seront, notamment, créées, renforcées et coordonnées : > Liaison bus depuis le secteur du pont de Saint-Cloud en direction du centre-ville de Boulogne- Billancourt ; > Liaison bus depuis Meudon-Campus, via la ZAC Seguin-Rives de Seine vers le centre-ville de Boulogne-Billancourt ; > Liaison entre Saint-Cloud et Rueil-Malmaison ; > Renforcement du mobilien, notamment sur la RD 910 ; > Prolongement du Tramway T2 jusqu à la porte de Versailles (en travaux) ; > Tramway T8 Chatillon - Vélizy-Viroflay par Meudon-la-forêt (en travaux) ; > Transport en déclivité reliant la station T2 de Brimborion à la gare SNCF de Meudon Bellevue. Le SCOT préconise le prolongement de la ligne de métro 12 dans Issy-les-Moulineaux ainsi que le projet de la rocade-métro. Les grands pôles de transports en commun (stations de métro, gares, principales stations de tramway) pourront constituer le support du développement urbain lorsque l environnement le permet. Les pôles d échanges existants et identifiés par le Plan de Déplacement Urbain d Ile-de-France pourront faire l objet d amélioration de la qualité de service, de l insertion urbaine, de la desserte Le réseau mobilien pourra être renforcé et accompagné d une requalification des espaces publics lorsque cela sera nécessaire. Les réseaux de bus locaux, développés en complément des lignes régulières afin de favoriser les liaisons intercommunales, peut se traduire par : Des navettes bus qui pourront être mises en place à Garches, Vaucresson et Marnes-la- Coquette pour favoriser le rabattement vers les gares du réseau transilien. De nouvelles liaisons bus qui permettraient de desservir les secteurs du fort d Issy-les- Moulineaux, du stade Marcel Bec, du Clos Montholon depuis la station Malakoff-Plateau de Vanves (métro L13). Les prolongements des lignes de métro 9 et 10, une liaison express vers Vélizy pourraient être mis à l étude en fonction de l évolution des demandes de déplacements.

18 L IDENTIFICATION DE LA HIERARCHIE DES GRANDS AXES ROUTIERS Les grands axes de type autoroutier traversant les Coteaux et le Val de Seine sont l A13 et la RN 118. L A13, la RN118, l A86 et le boulevard périphérique constituent à l échelle régionale des axes de transports et de liaison importants. Ils supportent une grande part du trafic de transit et pourraient accueillir le report du trafic de transit en provenance des axes urbains du territoire. Cette mesure participerait l amélioration de la qualité de l air. Les axes urbains qui pourront faire l objet d une requalification sont les RD910, RD50, RD907, RD1, RD7 et le boulevard Jean-Jaurès à Boulogne-Billancourt. La RD 910, les RD1 et RD 7, la RD 50 et dans une moindre mesure la RD 907 et le boulevard Jean- Jaurès à Boulogne-Billancourt structurent profondément le fonctionnement du secteur. Ils constituent non seulement des axes à requalifier (traitement plus urbain : sécurisation des traversées piétonnes, création de pistes ou bandes cyclables, aménagement qualitatif des espaces publics ), mais surtout des «liens» qui peuvent assurer la cohabitation des différents modes de transport et l interface avec le milieu urbain. Préalablement à leur requalification, il conviendra d examiner l ensemble des facteurs pouvant conduire à une plus grande fluidité du trafic et permettre une meilleure insertion paysagère et une prise en compte des liaisons douces plus facile L ORGANISATION DU STATIONNEMENT ET DES LIVRAISONS Le stationnement Deux secteurs sont à distinguer : Dans le secteur comprenant Boulogne-Billancourt, Issy-les-Moulineaux et Vanves, le stationnement autour des axes commerciaux devrait permettre une rotation efficace et le stationnement résidentiel pourra être encouragé ; les programmes d activités pourront à ce titre intégrer les besoins de stationnement induits, si possible en ouvrage. Dans le secteur comprenant Meudon, Sèvres, Chaville, Ville d Avray, Marnes-la-Coquette, Vaucresson et Garches, la rotation autour des axes commerçants devrait être assurée. Afin de favoriser le rabattement vers les gares, chacun des pôles d échanges (Issy-Val de Seine, pont de Sèvres, pont de Saint-Cloud, mairie d Issy-Corentin-Celton) accueillera une offre de services adaptés aux besoins de la multimodalité. En particulier, le rabattement systématique sur ces pôles d échange sera encouragé, là où cela est nécessaire, ainsi que le développement de systèmes de stationnement sectorisés. Dans un souci d optimisation de l offre de stationnement privée existante, le développement de partenariats avec, entre autres, les bailleurs sociaux et les entreprises pourra être recherché.

19 Afin de réduire le stationnement devant les établissements scolaires et réduire l usage de la voiture, la mise en œuvre de PEDIBUS sera encouragée. Les livraisons Dans un souci de cohérence et de lisibilité pour les professionnels, il sera recherché une harmonisation des horaires de livraisons sur le territoire sans exclure une adaptation aux contextes particuliers de chaque commune. Le transport fluvial de marchandises, notamment des déchets et du BTP, sera encouragé, et les espaces portuaires préservés. Le passage de marchandises de transit devrait être orienté vers les grands axes routiers régionaux notamment par le biais de la signalétique et l aménagement d accès adaptés. Une réflexion sur la logistique urbaine pourra être menée LES ITINERAIRES PIETONS ET DEUX-ROUES NON MOTORISES De façon générale, l amélioration du confort des cheminements piétons et vélos sera recherchée, ainsi que l accessibilité de ces espaces aux personnes à mobilité réduite (largeurs et pentes de trottoir, limitation des obstacles, créations de traversées, de sentes ). Les zones 30 et les «zones de rencontre 1» pourront être développées sur l ensemble du territoire, en dehors des axes les plus circulés. Elles pourraient faire l objet d une requalification de l espace public permettant la multimodalité et le partage de voirie. Les zones d emplois du secteur, les centres-villes, les grands équipements et les stations de transports en commun devront accueillir des espaces de stationnement pour les vélos mieux dimensionnés par rapport à la demande. La recherche de solutions de stationnement résidentiel pour les vélos pourra être entreprise, comme l usage du vélo pour les déplacements domicile-travail. Les liaisons cyclables devront être principalement développées selon les principes suivants : - liaisons à vocation de loisir et/ou domicile-travail - liaisons entre les massifs forestiers - traversées de Seine - liaisons entre les grands équipements et les pôles de transport en commun 1 Les «zones de rencontre» sont directement issues du code de la rue en cours d élaboration et dont le premier décret en paru le 30 juillet 2008 (décret ). L objectif est d assurer un meilleur partage de l espace public entre toutes les catégories d usagers. La zone de rencontre organise la cohabitation de l ensemble des modes de déplacements. La priorité est donnée aux piétons qui n ont pas obligation de circuler sur les trottoirs, la vitesse des véhicules motorisés est limitée à 20 km/h ; le stationnement des véhicules y est limité aux seuls emplacements prévus à cet effet ; les chaussées sont à double sens pour les cyclistes quand elles sont à sens unique pour les autres véhicules (sauf décision expresse contraire).

20 Pour assurer une meilleure sécurité des cyclistes, un schéma directeur des liaisons cyclables sera mis à l étude. Le SCOT prend en compte le schéma départemental des parcours buissonniers ; il encourage la réalisation du parcours des coteaux, du parcours urbain des serres d Auteuil à la Seine (porte de Saint-Cloud) et la promenade bleue le long de la Seine Les lieux de vie de proximité LES LIEUX DU COMMERCE, DES EQUIPEMENTS DE PROXIMITE, DE SERVICES AUX RESIDENTS ET DE L ARTISANAT DE PROXIMITE Dans un souci de pérennisation du maillage et de la diversité des services et équipements de proximité, la mise en réseau des équipements existants, en particulier des grands équipements situés sur Issy-les-Moulineaux et Boulogne-Billancourt sera encouragée. Le commerce, les équipements et services de proximité ainsi que l artisanat non générateur de nuisances pourront se développer en s appuyant en tant que de besoin sur les aides du FISAC. Les communes qui le souhaitent pourront instaurer des périmètres de préemption sur les fonds de commerce, artisanaux et les baux commerciaux. Afin de maintenir un secteur artisanal dynamique, des règles de construction ou d extension plus favorables à l artisanat pourront être définies. L offre commerciale de proximité sera privilégiée, sans que soient interdites la modernisation et les extensions des centres commerciaux existants. Il faudra, parallèlement, que l équilibre local ne soit pas perturbé par des implantations extérieures au périmètre du SCOT. Les pôles de développement urbain pourront faire évoluer leurs secteurs commerciaux (transfert de centres commerciaux) ou renforcer leur offre commerciale (création de centres commerciaux), dans un souci de cohérence globale au niveau régional. L offre d équipements de proximité sanitaires et sociaux sera renforcée en direction notamment des personnes âgées ou personnes dépendantes. L offre d équipements sportifs de plein air sera améliorée par la création de nouveaux équipements. Les équipements sportifs fermés seront également créés ou rénovés. Dans un contexte de faible disponibilité foncière, l usage des équipements sportifs dépend fortement d une politique visant à mieux utiliser les installations existantes. Il y a lieu de favoriser les conventions avec des propriétaires privés de terrains, ou avec les villes avoisinantes, notamment avec Paris.!

21 LA REPARTITION DES GRANDS EQUIPEMENTS La création de nouveaux équipements d échelle intercommunale est encouragée. Afin de renforcer les centralités d Issy-les-Moulineaux et Boulogne-Billancourt avec des équipements de rayonnement plus large, l implantation d équipements culturels majeurs pourra être réalisée dans le cadre de projets urbains d envergure Les règles d évolution de l habitat et le logement social Les Coteaux et le Val de Seine se caractérisent par une forte pression foncière et immobilière. Comme dans l ensemble du département, le manque de logements de grande taille est particulièrement important. Face à ces besoins et dans le cadre d une participation à l effort régional d accroissement de l offre de logements, le rythme de construction est amené à être élevé d ici 2020, pour une augmentation de population de à habitants. Un effort particulier sera porté en matière de logements sociaux LE DEVELOPPEMENT DE L HABITAT Il est prévu la construction de logements en moyenne par an pour les 10 ans à venir. Les programmations des Plans Locaux pour l Habitat jusqu en sont ainsi confortées. Sur ce total annuel, environ 500 à 600 logements en moyenne seront des logements sociaux en construction neuve (auxquels s ajoutent 170 à 270 en acquisition-amélioration) jusqu en Entre 2013 et 2020, ce chiffre passera à environ 280 en moyenne annuelle, auxquels s ajoutent 150 en acquisition-amélioration. Ces logements sociaux se répartiront suivant les proportions à définir dans les PLH lorsqu ils existent. L urbanisation respectera les identités et formes urbaines propres aux différents espaces qui composent le territoire. La répartition de l habitat social sera précisée par chaque communauté d agglomération dans son PLH. Cet habitat sera essentiellement localisé sur les pôles de développement mentionnés précédemment : pôles d innovation urbaine, excepté pour le secteur de la zone d emplois à Meudon-la-forêt, et pôles communaux. Outre la production de logements, les démarches de rénovation de l habitat de type opération programmée de l amélioration de l habitat (OPAH) sont fortement encouragées sur des secteurs à déterminer par les communes L ACCUEIL DES GENS DU VOYAGE Un espace d accueil pour les gens du voyage sera aménagé. Une étude spécifique sur les capacités foncières disponibles sera engagée. Des sites potentiels peuvent être envisagés, notamment dans le secteur bas du parc de St-Cloud (hors espaces boisés protégés). "

22 3. Structurer l aménagement au travers des grands équilibres paysagers 3.1. Un traitement des lieux à forte concentration de flux REQUALIFIER LES GRANDES PENETRANTES ET LES ENTREES DE VILLE Le bouclage de l A86 par la mise en service du tunnel ouest, bien que non ouverte aux poids lourds, constitue une opportunité de report du trafic de transit vers le réseau autoroutier, qui devrait être exploitée par une signalétique, des systèmes d exploitation et un niveau de péage adaptés. L ouverture du deuxième tunnel de l A86, accessible aux poids-lourds, permettant de compléter le dispositif, est fortement attendue. La RN118, dont le trafic serait ainsi allégé, devrait jouer un rôle plus local afin de soulager la RD910. Les axes principaux internes, dont particulièrement les RD1, RD7, RD50, RD907, RD910 et RD181 (pavé des Gardes), ainsi soulagés d une partie du trafic de transit, pourront être réaménagés pour privilégier les fonctions urbaines, accueillir un partage modal de la voirie, atténuer la congestion et ses nuisances, et enfin limiter les effets de coupure qu ils induisent. Ces boulevards urbains pourront accueillir de façon optimale l ensemble des modes de déplacements (piétons, vélos, vélos en libre service, motocycles, transports en commun, voitures, véhicules de livraison légers). La requalification de ces axes structurants pourra impliquer un traitement plus urbain, une sécurisation accrue des traversées piétonnes et une place plus importante offerte aux circulations douces et aux transports en commun. Sur ces axes, pourront notamment être réaménagées les entrées du territoire listées ci-après, ainsi que les entrées de ville à identifier par les PLU (avec par exemple l entrée de ville Sèvres Chaville). Par le développement simultané des transports collectifs, l accessibilité nécessaire pour pérenniser l'attractivité résidentielle et économique du territoire et accueillir la demande nouvelle de déplacements devrait ainsi rester globalement stable, avec des conditions de circulation apaisées. Un travail de requalification des entrées de territoire et des traversées de Seine pourra être engagé. L objectif de cette requalification porterait sur l espace public afin de faciliter la clarté d accès des communes du territoire : Porte de Saint-Cloud ; Porte de Brançion et de Versailles ; Entrée de ville Vanves Malakoff ; Entrée de ville à Meudon-la-forêt ; Entrée de ville de Chaville Viroflay ; Entrée de ville La Celle Saint-Cloud Vaucresson ; Entrée de ville Suresnes Saint-Cloud ; Entrée de ville Paris - Boulogne-Billancourt - Issy-les-Moulineaux (quais de Seine) ; Ponts d Issy, de Sèvres et de Saint-Cloud. #

23 FACILITER LES TRAVERSEES DE LA SEINE Les ponts de Sèvres et de Saint-Cloud et les espaces situés de part et d autre de ceux-ci (places et échangeurs) seront réaménagés afin de faciliter les traversées pour les différents modes de déplacement et les rendre plus agréables. La création de passerelles devrait permettre de renforcer l accès aux îles et de faciliter les traversées de Seine Un fonctionnement urbain respectueux des équilibres paysagers LA PRESERVATION ET LA VALORISATION DES GRANDS AXES PERSPECTIFS Les axes perspectifs du parc de Saint-Cloud, l axe de la grande perspective de Meudon, l axe partant de la forêt de Fausses-Reposes vers la forêt de Malmaison à Marnes-la-Coquette, les grands axes urbains de Boulogne-Billancourt (boulevard Jean-Jaurès, route de la Reine et RD910) et l axe de la voie royale à Chaville constituent autant de grandes perspectives fondatrices de l identité du secteur. Ces perspectives doivent être préservées et les projets les concernant doivent les mettre en valeur LA PROTECTION DES POINTS DE VUE La topographie des coteaux permet la mise en valeur de perspectives visuelles panoramiques majeures que ce soit au dessus sur la rive gauche de la Seine ou à partir des coteaux de Meudon (place du Président Wilson et musée Rodin) et des hauts d Issy-les-Moulineaux. La protection de ces points de vue devrait être assurée LA PRISE EN COMPTE DES PARCS ET JARDINS REMARQUABLES, DES CONTINUITES PAYSAGERES, DES PROMENADES URBAINES ET LA CREATION DE NOUVEAUX PARCS ET JARDINS Les parcs et jardins remarquables suivants devront être préservés : Abords des étangs de Ville-d Avray Bois de Fausse-Repose (forêt domaniale) Ville-d Avray Le Chesnay, Versailles, Viroflay, Chaville, Marnes-la-Coquette, Sèvres, Vaucresson, Ville-d Avray

24 Bois de Meudon et Viroflay Domaine de Brimborion Domaine national de Saint-Cloud Hippodrome de Saint-Cloud Vélizy-Villacoublay, Viroflay, Chaville, Meudon Sèvres Marnes-la-Coquette, Saint-Cloud, Sèvres Rueil-Malmaison Saint-Cloud Ile de Monsieur Jardin de l Avre Jardin de la Maison Armande Béjart Jardin des Tourneroches Jardins et laboratoires du Docteur Debat Musée Rodin Parc Frédéric Pic Etang de Chalais Parc de l île Saint-Germain Parc de l Observatoire Parc de la propriété Les Tybilles Parc de Marnes Parc des Montalets Parc du haras de Jardy Parc du lycée Michelet Parc du Tronchet Jardins Albert Khan Parc Edmond de Rothschild Parc Gilbert Gauer Parc Henri Barbusse Parc Jean Paul II Parc paumier Parterre de l Orangerie Sèvres Saint-Cloud Meudon Saint-Cloud Garches Meudon Vanves Meudon Issy-les-Moulineaux Meudon Meudon Marnes-la-Coquette Meudon Marnes-la-Coquette Vanves Meudon Boulogne-Billancourt Boulogne-Billancourt Meudon Issy-les-Moulineaux Issy-les-Moulineaux Meudon Meudon

25 Jardin du potager du Dauphin Jardin de la propriété du Séminaire St Sulpice Meudon Issy-les-Moulineaux Des continuités paysagères entre les parcs et massifs boisés devront s organiser, en liaison avec le principe des continuités écologiques instaurées par ailleurs. Cette continuité paysagère s applique également au corridor Seine. Une promenade urbaine paysagère sera organisée à Boulogne-Billancourt à l ouest du périphérique, «des serres d Auteuil à la Seine». Cette promenade permettra l ouverture de la ville sur le fleuve. Le parcours des coteaux sera également aménagé. De nouveaux espaces verts pourront être créés afin de renforcer la présence de la nature dans la ville : espace vert du fort à Issy-les-Moulineaux, parc du trapèze et espace vert de l île Seguin à Boulogne-Billancourt La valorisation du corridor Seine La Seine constitue un élément clé de l identité paysagère des Coteaux et du Val de Seine. Les îles Saint-Germain, Seguin et de Monsieur contribuent à un paysage très spécifique. La Seine est un élément fédérateur du projet des Coteaux et du Val de Seine. L intégration du fleuve dans la conception urbaine, et plus généralement la recherche de l ouverture de la ville sur le fleuve, pourront contribuer à «rendre la Seine aux habitants» et valoriser le corridor Seine dans toutes ses dimensions : économique, culturelle, paysagère, écologique et de transport LES BERGES ET LES ILES DE LA SEINE, LIEUX D ACCUEIL D EQUIPEMENTS MAJEURS Le corridor Seine aura vocation à accueillir de grands équipements, notamment culturels, qui devront présenter une grande qualité architecturale et environnementale. Outre les éléments déjà présents tels que le parc de l île Saint-Germain ou la base nautique départementale de l île de Monsieur, l île Seguin, au cœur de la «vallée de la culture», pourra accueillir, entre autres, des équipements culturels et de loisirs L AMENAGEMENT DES LIEUX PORTUAIRES Le potentiel majeur que représente la Seine en matière de transport de voyageurs pourra être valorisé. Les transports en navettes fluviales depuis Paris jusqu à Suresnes, via des escales

26 pertinentes (de façon préférentielle Issy-Val de Seine, pont de Billancourt, île Seguin, pont de Sèvres, pont de Saint-Cloud, passerelle de l Avre) devraient être rapidement mis en place. Le transport fluvial de marchandises devrait aussi être accru, en particulier concernant les déchets et le BTP. Les ports existants de la Seine pourront constituer des lieux d appropriation et d accès au fleuve, tout en remplissant des fonctions logistiques ou de transport de voyageurs en mode fluvial. Une veille sur l utilisation de la Seine pourra être engagée, notamment en ce qui concerne la navigation, et le partage entre le trafic fluvial et l utilisation pour les loisirs. Dans les espaces portuaires, ce type d aménagements pourra être envisagé lorsque la configuration des lieux le permet, en dehors des horaires d exploitation et à la condition que les accès et cheminements ne soient pas de nature à nuire aux activités ainsi qu à la sécurité des personnes et des biens CONTINUITES DOUCES ET ESPACES DE RESPIRATION Le long de la Seine se succèdent des espaces aménagés et des espaces ouverts protégés (île de Monsieur, île Saint Germain ). Lorsque cela est possible, les promenades de bord de Seine pourront faire l objet de projets de restauration écologique. La «promenade bleue de la Seine et des îles» proposée par le conseil général des Hauts-de-Seine dans le cadre de la mise en place du schéma des parcours buissonniers participera à la mise en valeur du fleuve et d accéder aux principaux parcs et îles qui la ponctuent. Les continuités piétonnes et cyclistes seront assurées sur les portions de berges le permettant et en tenant compte de la cohérence avec les aménagements existants dans les communes limitrophes au SCOT L OCCUPATION DES BERGES Le principe de l habitat fluvial («bateaux logements») voire d activités («bateaux-activités») pourra être envisagé, sous réserve du respect des principes suivants : - Emplacements à décider par les villes en lien avec le gestionnaire du domaine public fluvial, - Réglementation des accès, - Compatibilité avec l accès public à la Seine. Cette occupation fluviale pourra recouvrir des lieux de vie, de rencontres et d échanges sociaux. L habitat fluvial pourra s organiser le long de la Seine, sauf sur les espaces expressément interdits par les communes, la préfecture, et voies navigables de France (VNF) ou le port autonome de Paris (PAP), en laissant libre d occupation l espace public des berges. Une charte de l occupation du domaine fluvial pourra être élaborée.

SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ

SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ SCHÉMA DIRECTEUR DES IMPLANTATIONS PORTUAIRES ET ACTIVITÉS DE LOISIRS DU CANAL DE L OURCQ 1 OBJET DU SCHÉMA DIRECTEUR Une démarche partenariale du Département de la Seine-Saint-Denis, avec les collectivités

Plus en détail

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE

J.9. Annexe DOSSIER D ENQUÊTE PRÉALABLE À LA DÉCLARATION D UTILITÉ PUBLIQUE LIGNE 16 : NOISY CHAMPS < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 17 : LE BOURGET RER < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE ROUGE) LIGNE 14 : MAIRIE DE SAINT-OUEN < > SAINT-DENIS PLEYEL (LIGNE BLEUE) DOSSIER

Plus en détail

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92)

CENSI BOUVARD. Residhome Apparthotel Paris Nanterre. Nanterre (92) CENSI BOUVARD 2014 (92) o Prootant du dynamisme de La Défense et de l'attractivité d'une vraie vie de quartier, la résidence Résidhome Paris se situe sur une place bordée de commerces et de restaurants.

Plus en détail

LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE Asnières bénéficie d'une excellente connexion au réseau de transports en commun de l Île-de-France. Toutefois, le territoire génère de nombreux déplacements motorisés et supporte les déplacements pendulaires

Plus en détail

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1

Brou-sur-Chantereine Elaboration du PLU Compte-rendu de la réunion publique de présentation du diagnostic 20 janvier 2011 1 1. Avant-propos de Monsieur Bréhaux (adjoint au maire en charge de l urbanisme) : L importance du P.L.U. en tant qu outil législatif permettant une maîtrise de l urbanisme de la commune est rappelée aux

Plus en détail

Venir au siège DomusVi à Suresnes

Venir au siège DomusVi à Suresnes PLans de localisation 1/ Quartier 2/ Paris 3/ Île-de-France 160 360 144 MONT VALÉRIEN D3 RUE DU CALVAIRE RUE WORTH LONGCHAMP T 2 D985 Dir. Rueil RUE DES MOULINEAUX BD HENRI SELLIER RUE DE SÈVRES HÔPITAL

Plus en détail

Version définitive approuvée après enquête publique

Version définitive approuvée après enquête publique Secteurs 3 et 4 de Marne-la-Vallée et communes environnantes Phase 3 Version définitive approuvée après enquête publique ROLAND RIBI & ASSOCIES Ingénieurs-conseils et urbanistes s.à.r.l. 15, avenue de

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

PLAN LOCAL D URBANISME

PLAN LOCAL D URBANISME PLAN LOCAL D URBANISME BROU-SUR-CHANTEREINE 2. PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLES Plan Local d'urbanisme prescrit le : 5 février 2010 Plan Local d'urbanisme arrêté le : 11 juillet 2013 Plan

Plus en détail

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans

47 équipements. Un projet urbain singulier et pluriel! Est Ensemble, une ambition métropolitaine. 1,8 million de m² constructibles à horizon 15 ans 9 villes Est Ensemble, une ambition métropolitaine La Communauté d agglomération Est Ensemble a été créée le 1 er janvier 2010. Située aux portes de Paris, elle regroupe 9 villes de Seine-Saint-Denis Bagnolet,

Plus en détail

DRAVEIL élabore son PLU

DRAVEIL élabore son PLU DRAVEIL élabore son PLU Réunion publique de quartier DANTON -LA VILLA DOMAINE DE VILLIERS Plan Local d Urbanisme VILLE DE DRAVEIL 10 JUIN 2010 La ville dans son contexte Situation géographique 19kmausuddeParis

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

L avenir de notre ville, parlons-en. publique. Projet de. hôtel de ville. Enquête

L avenir de notre ville, parlons-en. publique. Projet de. hôtel de ville. Enquête L avenir de notre ville, parlons-en Projet de > Enquête publique 5 MARS > 5 AVRIL 2012 hôtel de ville QU EST-CE QUE LE PLU? 2 3 AMÉNAGEMENT ET DÉVELOPPEMENT DURABLE LES OBJECTIFS DU PADD (Projet d aménagement

Plus en détail

Aménagement #15 LA VILLE ET LE DEVELOPPEMENT

Aménagement #15 LA VILLE ET LE DEVELOPPEMENT #15 Aménagement Saint-Cloud bénéficie d un cadre de vie exceptionnel, à proximité de Paris. La ville conjugue patrimoine naturel et bâti, dynamisme économique et accessibilité. L ambiance ville-jardin

Plus en détail

2. Projet d Aménagement et de Développement Durables

2. Projet d Aménagement et de Développement Durables Département de Seine-et-Marne Commune de Lésigny Révision du Plan Local d Urbanisme de 2004 et des Plans d Occupations des Sols partiels de 1987 et de 2001 2. Projet d Aménagement et de Développement Durables

Plus en détail

Le réseau de transport public du

Le réseau de transport public du Un nouveau réseau de transport structurant pour la Région Capitale Le projet soumis au débat : 155 kilomètres de métro automatique en double boucle, pour relier rapidement Paris et les pôles stratégiques

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

Du diagnostic au Plan d Actions

Du diagnostic au Plan d Actions PDU DE LA COMMUNAUTE D AGGLOMERATION DE ROYAN ATLANTIQUE (CARA) 2013-2022 Du diagnostic au Plan d Actions Réunions Publiques Automne 2012 1 Déroulé de la séance Rappel de la démarche (loi, diagnostic,

Plus en détail

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France

Quelle qualité de l air au volant? Premiers éléments de réponse en Ile-de-France Quelle qualité de l air au volant? ---------------------------- Les automobilistes sont nettement plus exposés à la pollution atmosphérique que les piétons, même à proximité des grands axes. Tel est le

Plus en détail

PREAMBULE. ETUDE D IMPACT PIECE 7 - Partie 1 Résumé non technique de l étude d impact. Les objectifs : Présentation :

PREAMBULE. ETUDE D IMPACT PIECE 7 - Partie 1 Résumé non technique de l étude d impact. Les objectifs : Présentation : PREAMBULE Présentation : L étude d impact développée ci-après concerne la création d une ligne de tramway entre Villejuif Louis Aragon et Athis-Mons (centre commercial). Le tronçon Athis-Mons Juvisy-sur-Orge,

Plus en détail

PROJET D AGGLOMERATION

PROJET D AGGLOMERATION 1 PROJET D AGGLOMERATION SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 Qu est-ce qu un projet d agglomération?... 3 L AMBITION... 4 LA DEMARCHE... 5 Axe 1: un territoire à vivre... 6 Assurer un parcours résidentiel pour les

Plus en détail

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE

Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Concertation sur la requalification des places MABIT et PRESSENSE Diagnostic sur les lieux - 8 mars 2012 Balade urbaine - 29 mars 2012 Enjeux de requalification - 5 avril 2012 Adoption des fondamentaux

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique." Programme. Michel Petiot.

Maréchal Ardans-Vilain. Denis. Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique. Programme. Michel Petiot. Canton Meudon - Chaville élections départementales Denis Cécile Maréchal Ardans-Vilain Alice Carton Michel Petiot Programme "Nos priorités : la jeunesse, la solidarité et le développement économique."

Plus en détail

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19

Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Consultation d acquéreurs en vue de la réalisation du programme de la Z.A.C. des Bergères ILOT DE LA ROTONDE - LOT N 19 Eco-quartier des Bergères - Cahier des Charges de la consultation d acquéreurs ILOT

Plus en détail

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010

SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd. 7 juin 2010 SCP d Architecture et d Aménagement du Territoire DESCOEUR F & C 49 rue des Salins, 63000 Clermont Fd Commune de Coulandon CONTRATT COMMUNAL D AMENAGEMENT DE BOURG FICHE ACTION 1 Aménagement de la route

Plus en détail

4 914 m 2 div. Direction Grands Comptes - 01 56 885 885. jerome.vincent-genod@keops.fr. 9 387 m 2 div.

4 914 m 2 div. Direction Grands Comptes - 01 56 885 885. jerome.vincent-genod@keops.fr. 9 387 m 2 div. 4 ème trimestre 2007 Les 54 offres présentées dans cette édition constituent une sélection d opportunités d implantation sur votre secteur, ainsi qu un premier regard sur le marché de l immobilier d entreprise.

Plus en détail

MESURES D ACCOMPAGNEMENT

MESURES D ACCOMPAGNEMENT LIVRET VI MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT ET SUIVI DE L ANALYSE DE LA SITUATION 127 Sommaire I DES MESURES D ACCOMPAGNEMENT DE LA MISE EN ŒUVRE DU SCOT page 126 HABITAT EQUIPEMENTS

Plus en détail

PLAN LOCAL D'URBANISME COMMUNE DE RONCHEROLLES SUR LE VIVIER

PLAN LOCAL D'URBANISME COMMUNE DE RONCHEROLLES SUR LE VIVIER PLAN LOCAL D'URBANISME COMMUNE DE RONCHEROLLES SUR LE VIVIER Orientations d'aménagement et de Programmation Rapport Agence Urbanités- agence DSM 1 Préambule Dans le cadre de la révision générale du PLU

Plus en détail

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-LI-02a «AN DER UECHT» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG

ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS. EP4-SD-LI-02a «AN DER UECHT» PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG SECTION IV - ÉTUDE PRÉPARATOIRE PROJET D AMÉNAGEMENT GÉNÉRAL DE LA COMMUNE DE KÄERJENG ÉTUDE PRÉPARATOIRE - SECTION IV SCHÉMAS DIRECTEURS EP4-SD-LI-02a «AN

Plus en détail

Modification n 3 du PLU de Rueil-Malmaison - Orientations d Aménagement et de Programmation 1

Modification n 3 du PLU de Rueil-Malmaison - Orientations d Aménagement et de Programmation 1 DISPOSITD TIONS ACTUELLES Modification n 3 du PLU de Rueil-Malmaison - Orientations d Aménagement et de Programmation 1 Modification n 3 du PLU de Rueil-Malmaison - Orientations d Aménagement et de Programmation

Plus en détail

LOCAL À LOUER. «ZAC SEGUIN RIVES DE SEINE» Quartier du Trapèze BOULOGNE BILLANCOURT Ilot B1 Passage Pierre Bézier

LOCAL À LOUER. «ZAC SEGUIN RIVES DE SEINE» Quartier du Trapèze BOULOGNE BILLANCOURT Ilot B1 Passage Pierre Bézier LOCAL À LOUER «Quartier du Trapèze BOULOGNE BILLANCOURT Ilot B1 Passage Pierre Bézier 152, bd Haussmann 75008 Paris Tél. : 01 53 53 23 23 Fax : 01 53 53 23 29 Email : contact@devim-commercialisation.fr

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon

Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Pays Rhin-Vignoble -Grand Ballon Schéma Régional de Cohérence Écologique (SRCE) Réunion commission EauBiodiversité-Déchets 22 janvier 2015 DGALN - Direction de l'eau et de la Biodiversité 1 Ordre du jour

Plus en détail

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE

LA DEFENSE / SEINE ARCHE OIN LA DEFENSE LA DEFENSE / SEINE ARCHE Le périmètre d intervention de l EPAD créé en 1958, est devenu périmètre d Opération d Intérêt National en 1983. Celui-ci a été scindé en deux le 19 décembre 2000 entre d une part

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

mise à jour: septembre 2015 COMMENTAIRES

mise à jour: septembre 2015 COMMENTAIRES mise à jour: septembre 215 rrouvez le dail de toutes ces annonces sur notre prix/ GRENAY ZI GRENAY TERRAIN INDUSTRIEL ancienne gare d'heyrieux A3848 5 ST PIERRE DE CHANDIEU TERRAIN INDUSTRIEL A BATIR ENTREE

Plus en détail

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises

Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises Vision de la planification «TOD Bois-Franc» Direction de l aménagement urbain et des services aux entreprises S O M M A I R E La gare de train Bois-Franc deviendra la troisième station intermodale (métro/gare)

Plus en détail

FAVORISER LES DEPLACEMENTS ET LES TRANSPORTS LES MOINS POLLUANTS EXEMPLES, PROJETS, PROSPECTIVES

FAVORISER LES DEPLACEMENTS ET LES TRANSPORTS LES MOINS POLLUANTS EXEMPLES, PROJETS, PROSPECTIVES L EXEMPLE DE LA VILLE DE FRIBOURG ET DU QUARTIER VAUBAN EN ALLEMAGNE Responsables de 40 % des émissions de CO 2,, les transports routiers ont un impact non négligeable sur le réchauffement planétaire,

Plus en détail

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine

Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique. du 27 novembre 2012. Vitry-sur-Seine Secteur Paris 13 e - Ivry - Vitry Réunion publique du 27 novembre 2012 Vitry-sur-Seine!" Le programme de la réunion 2 Le programme de la réunion Le dispositif de concertation Les acteurs et les objectifs

Plus en détail

Projet d aménagement et de développement durable d Orvault. Nantes Métropole Révision du plan local d urbanisme d Orvault

Projet d aménagement et de développement durable d Orvault. Nantes Métropole Révision du plan local d urbanisme d Orvault Projet d aménagement et de développement durable d Orvault Nantes Métropole Révision du plan local d urbanisme d Orvault Approbation du 26 octobre 2007 2 Sommaire Introduction Le Projet d Aménagement et

Plus en détail

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014

Ingénierie et action foncière. Janvier 2014 ANJOU PORTAGE FONCIER Ingénierie et action foncière dans la Politique Départementale de l Habitat Janvier 2014 Les outils d action foncière et td d urbanisme durable du PDH Une phase d étude préalable

Plus en détail

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL

COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL COMPTE RENDU SOMMAIRE DU CONSEIL MUNICIPAL Séance du mercredi 10 Décembre 2014 Après avoir approuvé le compte rendu de la réunion du 12 novembre 2014, le conseil municipal a examiné les dossiers et pris

Plus en détail

Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Contact presse : Charlotte Limare

Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Contact presse : Charlotte Limare Le Val d Orge au Stand D02 - Hall Passy Construisons la plus grande réserve foncière d Ile-de-France Dossier de presse SIMI du 4 au 6 décembre 2013 Contact presse : Charlotte Limare Tél. : 01 69 72 17

Plus en détail

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité

Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Les nouvelles offres de transport partagé dans les politiques de mobilité Le cas de Montréal Marc Blanchet - Ville de Montréal Directeur direction des transports Préparé par : Service des infrastructures,

Plus en détail

Test électoral 2014 de la RTBF

Test électoral 2014 de la RTBF ÉLECTIONS 2014 Test électoral 2014 de la RTBF L AVIS DES PRINCIPAUX PARTIS FRANCOPHONES EN MATIÈRE DE MOBILITÉ NIVEAU FÉDÉRAL Les voitures de société doivent être taxées plus fortement Il s agit avant

Plus en détail

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont :

Les enjeux du projet Cœur de Quartier sont : Communiqué de presse 23 avril 2014 Établissement public d aménagement de La Défense Seine Arche 55 Place Nelson Mandela 92024 Nanterre Cedex L Etablissement Public d Aménagement de La Défense Seine Arche

Plus en détail

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011

Lambotte J.-M. Géographe-Urbaniste. Chercheur au Lepur ULg. Semaine Universitaire Luxembourgeoise de l'environnement - Libramont - 15-11-2011 Aménagement rural et développement durable Dépendance à la voiture en milieu rural : le cas de la Province du Luxembourg Constats, enjeux et pistes de solutions à moyen-long terme via l aménagement du

Plus en détail

Mobilité urbaine Déplacements

Mobilité urbaine Déplacements 4 Mobilité urbaine Déplacements ctualisation de la politique du stationnement Schéma multimodal de voirie Rééquilibrage et piétonnisation de l'espace public 083 4 Mobilité urbaine / Déplacements ctualisation

Plus en détail

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape

Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique. Point d étape Opération d intérêt national Bordeaux Euratlantique Point d étape Une feuille de route initiale Un enjeu économique : - créer un centre d affaires européen (tertiaire supérieur) - faire un effet levier

Plus en détail

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE

CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE 3/11 1 CONSEIL GENERAL DE SEINE ET MARNE Séance du 29 Janvier 2010 Commission n 3 Transports, Déplacements et Voirie Commission n 7 Finances DIRECTION PRINCIPALE DES ROUTES RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL

Plus en détail

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi

Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Laisser une empreinte Devenez acteur de la restauration des plantations du canal du Midi Le canal du Midi, un patrimoine exceptionnel Une vitrine. L inscription par l Unesco en 1996 sur la liste du patrimoine

Plus en détail

DOSSIER DES OBJECTIFS ET CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES LA LIGNE ORANGE DU GRAND PARIS EXPRESS

DOSSIER DES OBJECTIFS ET CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES LA LIGNE ORANGE DU GRAND PARIS EXPRESS DOSSIER DES OBJECTIFS ET CARACTÉRISTIQUES PRINCIPALES LA LIGNE ORANGE DU GRAND PARIS EXPRESS RÉSUMÉ 2 PREMIÈRE PARTIE LE GRAND PARIS EXPRESS ÉLÉMENTS DE CONTEXTE 7 D arc Express à la Ligne Orange 8 L acte

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES Élaboration du volet «éolien» du schéma régional du climat, de l air et de l énergie DREAL Nord Pas de Calais Service ECLAT CCTP volet éolien du SRCAE page 1

Plus en détail

Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 1. Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013

Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 1. Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 1 Débattu en Conseil Syndical le 04 Décembre 2013 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 PREAMBULE... 3 RAPPEL DU CONTEXTE LEGISLATIF... 4 ROLE DU PADD... 4 STRUCTURATION

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. En présence de : ville de boulogne-billancourt - saem val de seine aménagement

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. En présence de : ville de boulogne-billancourt - saem val de seine aménagement L opération ile seguin-rives de seine présentée au mipim 2009 Pour la troisième année consécutive, la Ville de Boulogne-Billancourt et la SAEM Val de Seine Aménagement participeront au MIPIM, Marché international

Plus en détail

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte]

[Texte] GLOSSAIRE DU CDT. [Texte] GLOSSAIRE DU CDT AGENCE NATIONALE POUR LA RENOVATION URBAINE (ANRU) L agence nationale pour la rénovation urbaine est un établissement public industriel et commercial, créé par l article 10 de la loi d

Plus en détail

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015

Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 Paris-Saclay Index Immobilier d entreprise nº 1 mars 2015 125 000 m 2 de bureaux commercialisés en 2014 80 000 m 2 d offre neuve ou en chantier 220 HT HC m²/an de loyer moyen Chantier EDF Lab R&D, juillet

Plus en détail

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme

Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme Grand Angle Au-delà du commerce lui-même, l'urbanisme commercial touche aussi fortement les consommateurs, qu ils soient résidents ou de passage, et plus largement toute l économie de notre territoire,

Plus en détail

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8

Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable. S e p t e m b r e 2 0 0 8 Atelier Environnement Préparatoire au Projet d Aménagement et de Développement Durable S e p t e m b r e 2 0 0 8 Le PADD : un Projet Politique Le PADD : un Projet Politique L e S C O T, u n o u t i l a

Plus en détail

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T

1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 1. BESOINS DE LA SOCIETE SO.BA.MA.T 2. RECHERCHE DE SITES 2.1 Les objectifs 2.2 Les contraintes environnementales liés à l aménagement du territoire liées au transport liés aux documents d urbanisme 3.

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

PCAR n 3083 «Îlot Square Léopold» à Namur Survey & Aménagement Février 2014 Rapport d options

PCAR n 3083 «Îlot Square Léopold» à Namur Survey & Aménagement Février 2014 Rapport d options 1 Table des matières OPTIONS D AMENAGEMENT...3 I. Options relatives aux économies d énergie...3 I.1. Constructions...3 I.2 Energies renouvelables...3 II. Options relatives à l urbanisme & à l architecture...

Plus en détail

Quel aménagement choisir?

Quel aménagement choisir? GUIDE MÉTHODOLOGIQUE 1 Quel aménagement choisir? SPW Éditions Les aménagements cyclables en Wallonie Routes 1 Rédaction Benoît Dupriez (IBSR) Comité de rédaction Didier Antoine, Isabelle Dullaert, Raphaël

Plus en détail

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005

AVIS. Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Réf. : CWEDD/05/AV.276. Liège, le 14 mars 2005 AVIS Réf. : CWEDD/05/AV.276 Liège, le 14 mars 2005 Objet : Demande de permis de lotir à Franc- Waret (FERNELMONT) Avis du CWEDD portant sur une demande de permis de lotir à Franc-Waret (FERNELMONT) L avis

Plus en détail

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT

Office Avenue. Montrouge Hauts de Seine (92) Espaces Business Montrouge. A partir de 97.251 HT. Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Office Avenue Montouge (92) office-avenue.fr Office Avenue office-avenue.fr Espaces Business Montrouge A partir de 97.251 HT Mobilier et équipement inclus Rentabilité 4,60% HT Montrouge Hauts de Seine

Plus en détail

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport»

Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» DOSSIER DE PRESSE 24 juin 2008 Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont des Vosges Pose de la passerelle de la future gare «Entzheim-Aéroport» Strasbourg, le 24 juin 2008 Dossier de presse Tram-train Strasbourg-Bruche-Piémont

Plus en détail

Les territoires ruraux prennent leur avenir en main! Des campagnes innovantes au cœur de la métropolisation. Tramway : LIEU DE LA MANIFESTATION

Les territoires ruraux prennent leur avenir en main! Des campagnes innovantes au cœur de la métropolisation. Tramway : LIEU DE LA MANIFESTATION Les territoires ruraux prennent leur avenir en main! Des campagnes innovantes au cœur de la métropolisation Dijon, les 26 et 27 novembre 2013 LIEU DE LA MANIFESTATION PALAIS DES CONGRES DE DIJON 3 boulevard

Plus en détail

Edeline. À Saint-Cloud. Imaginez votre avenir avec nous. Une co-promotion

Edeline. À Saint-Cloud. Imaginez votre avenir avec nous. Une co-promotion Le Clos À Saint-Cloud 15 appartements NEUFS du studio au 4 pieces et une maison de maitre de 200 m 2 Imaginez votre avenir avec nous Une co-promotion Saint-Cloud, Le charme et la quiétude de l ouest parisien

Plus en détail

LE FRAXINETUM UNE SALLE MULTIFONCTION UN ÉQUIPEMENT DE LOISIRS, SPORTIF ET CULTUREL

LE FRAXINETUM UNE SALLE MULTIFONCTION UN ÉQUIPEMENT DE LOISIRS, SPORTIF ET CULTUREL LE FRAXINETUM UNE SALLE MULTIFONCTION UN ÉQUIPEMENT DE LOISIRS, SPORTIF ET CULTUREL SOMMAIRE 1 I SITUATION / BESOINS / ATTENTES 2 ENJEUX DU PROJET ET OBJECTIFS DE LA MAITRISE D OUVRAGE 3 PROJET D ETABLISSEMENT

Plus en détail

Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat

Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat Bureau de la Protection des Locaux d'habitation Direction du Logement et de l'habitat Sous-Direction de l'habitat Règlement municipal fixant les conditions de délivrance des autorisations de changement

Plus en détail

Présentation du programme

Présentation du programme Nouveau grand paris Grand Paris Express Le Réseau de Transport public du Grand Paris Dossier d enquête préalable à la Déclaration d Utilité Publique Tronçon Pont-de-Sèvres Noisy Champs (ligne rouge

Plus en détail

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets

ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE. L expertise foncière au service. de vos projets ÉTABLISSEMENT PUBLIC FONCIER DE LA VENDÉE L expertise foncière au service de vos projets Mot du Président Alain LEBOEUF Président de l EPF de la Vendée Les données démographiques nous le rappellent chaque

Plus en détail

Atelier-débats Le jeudi 26 mars 2015, à 19h Mairie du 12 ème arrondissement

Atelier-débats Le jeudi 26 mars 2015, à 19h Mairie du 12 ème arrondissement Atelier-débats Le jeudi 26 mars 2015, à 19h Mairie du 12 ème arrondissement 2 Catherine Baratti-Elbaz Maire du 12 e arrondissement 3 Christophe Najdovski Adjoint chargé des transports, de la voirie, des

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville de demain Le 16 avril 2014 Contacts

Plus en détail

DASSAULT-SYSTEMES. DASSAULT SYSTEMES 10 rue Marcel Dassault - CS 40501 78946 VELIZY VILLACOUBLAY CEDEX Tel : 01 61 62 61 62

DASSAULT-SYSTEMES. DASSAULT SYSTEMES 10 rue Marcel Dassault - CS 40501 78946 VELIZY VILLACOUBLAY CEDEX Tel : 01 61 62 61 62 29/01/2011 Contribution aux Débats Publics RTGP et Arc Express DASSAULT SYSTEMES 10 rue Marcel Dassault - CS 40501 78946 VELIZY VILLACOUBLAY CEDEX Tel : 01 61 62 61 62 Contact : Bernard BAUR Tel: 01 61

Plus en détail

Lyon Confluence projet urbain

Lyon Confluence projet urbain Lyon Confluence projet urbain -Situation générale -Développement urbain -Lyon confluence : projet -Plan de masse -Importance DD -Chantiers en cours et investissements -2 ème phase -Concertation -Réflexions

Plus en détail

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne

Grand Hameau. Une entrée de ville à la campagne Grand Hameau Une entrée de ville à la campagne Une entrée de ville à la campagne Afin de donner une nouvelle impulsion à son développement, la Ville du Havre a choisi de mettre en valeur les derniers espaces

Plus en détail

Cergy - 01 30 30 10 01 eric.yalap@keops.fr. ROISSY EN FRANCE 8 500 m 2

Cergy - 01 30 30 10 01 eric.yalap@keops.fr. ROISSY EN FRANCE 8 500 m 2 4 ème trimestre 2007 VILLEVAUDE 1 280 m 2 BEZONS 3 392 m 2 ARGENTEUIL 3 266 m 2 div. ZI de Villevaudé ZI Bezons Est ZI des Bords de Seine A LOUER entrepôt à proximité de l autoroute A104, deux accès de

Plus en détail

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège

Vendredi 22 mars 2013. Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège Vendredi 22 mars 2013 Prolongement de la ligne B du métro Toulouse > Ramonville > Labège 2 ème phase de concertation publique 25 mars au 12 avril 2013 2 ème phase de concertation publique sur le projet

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Gabrielle LABESCAT Principales tendances du tourisme urbain impactant la mobilité

Plus en détail

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit

www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire à grand gabarit www.igg.fr Tout savoir sur l itinéraire Direction Régionale de l Équipement Midi-Pyrénées Mission Grand Direction Régionale de l'équipement Midi-Pyrénées Cité administrative bâtiment A boulevard Armand

Plus en détail

Quel(s) projet(s) de paysage pour le PNR?

Quel(s) projet(s) de paysage pour le PNR? Quel(s) projet(s) de paysage pour le PNR? (Carte réalisée par F de Dormael, Henri Spcecht, Adèle Wickersheim (atelier régional commandé par la région PACA à l ENSP) 20 mars 2014 Ordre du jour Au fil des

Plus en détail

un nouveau quartier pour une qualité de vie durable Le domaine uni-vert Saint-pierre-du-perray / 91

un nouveau quartier pour une qualité de vie durable Le domaine uni-vert Saint-pierre-du-perray / 91 un nouveau quartier pour une qualité de vie durable Le domaine uni-vert Saint-pierre-du-perray / 91 Saint-pierre-du-perray, entre ville et nature À Saint-Pierre-du-Perray, une nouvelle vie s offre à vous...

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE

PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Schéma de COhérence Territoriale du Piémont des Vosges PROJET D AMENAGEMENT ET DE DEVELOPPEMENT DURABLE Débattu en Comité Syndical le 26 juin 2003 et le 25 novembre 2004 Document arrêté le 22 juin 2006

Plus en détail

Certu. Les zones 30 en France Bilan des pratiques en 2000

Certu. Les zones 30 en France Bilan des pratiques en 2000 Certu Les zones 30 en France Bilan des pratiques en 2000 Pourquoi des zones 30? Introduites dans le code la route par le décret du 29 novembre 1990, les zones 30 délimitent des secteurs de la ville où

Plus en détail

Magonty, un quartier tourné vers l écologie de demain

Magonty, un quartier tourné vers l écologie de demain Pessac, le 7 août 2009 Réf. : CQM-2009-30a-CV Magonty, un quartier tourné vers l écologie de demain Projet de cheminements verts Rapporteur Serge Degueil Responsable Commission Cadre de vie Yves Schmidt

Plus en détail

Immobilier de bureaux en Plaine de France

Immobilier de bureaux en Plaine de France Immobilier de bureaux en Plaine de France Des dynamiques géographiques distinctes : La Plaine Saint Denis le Pole de Roissy Charles de Gaulle Le Cœur de la Plaine Rappelons que Paris et la petite couronne

Plus en détail

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous.

Gérard COLLOMB et ses équipes sont à l écoute de vos sollicitations et de vos demandes, car la Ville de demain se construit évidemment avec vous. Madame, Monsieur, Dans un courrier électronique en date du 10 février 2014, vous nous avez interrogés en matière de transition énergétique et de lutte contre le changement climatique. Nous vous prions

Plus en détail

On distingue trois grandes périodes dans l'évolution des Agences :

On distingue trois grandes périodes dans l'évolution des Agences : LAgence L Agence d Urbanisme et de Développement de la Région de Saint Omer : évolution des missions i Colloque «Collectivités territoriales et processus d'urbanisation : Méthodes d'accompagnement et rôles

Plus en détail

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014

Le nouveau programme national de renouvellement urbain. CRDSU septembre 2014 Le nouveau programme national de renouvellement urbain CRDSU septembre 2014 Un nouveau programme de renouvellement urbain! Un projet à l échelle de l agglomération, un projet intégré : le contrat de ville!

Plus en détail

LE RESEAU VERT PAC LA CHAPELLE - LES SCIERS

LE RESEAU VERT PAC LA CHAPELLE - LES SCIERS LE RESEAU VERT PAC LA CHAPELLE - LES SCIERS Plan directeur de quartier n 29298 B Du réseau vert au réseau écologique Le projet de réseau vert du PAC de La Chapelle - Les Sciers repose sur deux approches

Plus en détail

Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce

Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce Commerces de proximité Quelles politiques architecturales, urbaines et économiques des collectivités locales et opérateurs pour optimiser le commerce de proximité Carole Delaporte et Christine Tarquis

Plus en détail

LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON

LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON Prix 2013 «Infrastructures pour la Mobilité et Biodiversité» LIDO DU PETIT ET DU GRAND TRAVERS A MAUGUIO-CARNON Aménagement et renaturation d un site naturel remarquable Psammodrome d Edwards Une dégradation

Plus en détail

Réunion La Teste ( 08/03/10 )

Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Réunion La Teste ( 08/03/10 ) Dès le début notre association a œuvré pour la création d un véritable réseau de transport en commun sur l ensemble du pays du Bassin d Arcachon en prônant le développement

Plus en détail

Mardi 19 mai 2015 20h30-22h30

Mardi 19 mai 2015 20h30-22h30 CONSEIL DE QUARTIER DU CENTRE Mardi 19 mai 2015 20h30-22h30 ORDRE DU JOUR 1- Présentation du budget de la ville 2015 : serré et responsable. 2- Révision du Plan Local d Urbanisme : objectifs, cadre réglementaire

Plus en détail

Île-de-France 2030 ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE

Île-de-France 2030 ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE 4 Île-de-France 2030 ÉVALUATION ENVIRONNEMENTALE SCHÉMA DIRECTEUR DE LA RÉGION ÎLE-DE-FRANCE ADOPTÉ PAR LA DÉLIBÉRATION DU CONSEIL RÉGIONAL N CR97-13 DU 18 OCTOBRE 2013 ET APPROUVÉ PAR LE DÉCRET N 2013-1241

Plus en détail

S O M M A I R E. Objet du Marché ARTICLE 1. Pièces constitutives du marché ARTICLE 2. Programme d'étude ARTICLE 3. Délais d exécution ARTICLE 4

S O M M A I R E. Objet du Marché ARTICLE 1. Pièces constitutives du marché ARTICLE 2. Programme d'étude ARTICLE 3. Délais d exécution ARTICLE 4 S O M M A I R E ARTICLE 1 Objet du Marché ARTICLE 2 Pièces constitutives du marché ARTICLE 3 Programme d'étude ARTICLE 4 Délais d exécution ARTICLE 5 Propriété des études et documents ARTICLE 6 Secret

Plus en détail

TRAVAUX D ÉTÉ 2015. Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide

TRAVAUX D ÉTÉ 2015. Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide TRAVAUX D ÉTÉ 2015 Pour vous déplacer cet été sur les RER a et c suivez le guide UN «GUIDE PRATIQUE» POUR PRÉPARER VOS DÉPLACEMENTS DE L ÉTÉ Pour faire face aux travaux prévus sur les lignes A et C du

Plus en détail