Innover. Bâtir. Consolider. Cette initiative est rendue possible grâce à la contribution financière de Développement économique Canada

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Innover. Bâtir. Consolider. Cette initiative est rendue possible grâce à la contribution financière de Développement économique Canada"

Transcription

1 Innover. Bâtir. Consolider. Cette initiative est rendue possible grâce à la contribution financière de Développement économique Canada

2 TABLEDES MATIÈRES MOT DE LA DIRECTION...2 MISSION...4 LE CONSEIL D ADMINISTRATION...5 L ÉQUIPE DU CAE CAPITAL...6 BILAN DES RETOMBÉES SOCIO-ÉCONOMIQUES...7 RAPPORT FINANCIER...10 ENGAGEMENTS DU CAE...11 BÂTIR DES PARTENARIATS...14 CERCLES D ENTRAIDE DE LA RIVE-SUD...15 RÉALISATIONS DES CERCLES CONCLUSION ET OBJECTIFS DU CAE

3 MOTDE LADIRECTION Stratégie de placement : Un choix judicieux et important pour innover, bâtir et consolider L économie canadienne a mieux traversé la récession que les États-Unis. Le désastre immobilier américain n a pas eu d équivalence au Canada. Cependant, le créneau d investissement traditionnel des Centres d aide aux entreprises (CAE), soit le manufacturier, est constamment en baisse, cela est particulièrement causé par la diminution des exportations québécoises vers les États-Unis. En effet, nos exportations sont passées de 87 % en 2001 pour se situer à 75 % en Notre portefeuille de placement est maintenant composé de 35 % d entreprises manufacturières contre 61 % d entreprises du domaine des technologies. Cette tendance nous a permis d investir plus de 7,5 millions de dollars dans nos entreprises au cours de cette année, d où notre choix judicieux d investir dans l innovation par notre programme de financement de crédits d impôt à la RS&DE qui représente 51 % de nos investissements. Le gouvernement du Canada, après analyse, a reconnu que le programme à la RS&DE a encore son rôle à jouer dans l économie canadienne. Le Gouvernement maintiendra dans son budget le programme en réduisant très peu les avantages et en transférant les sommes économisées dans des aides directes à l innovation. Cela aura pour effet de réduire légèrement le montant moyen de nos prêts en RS&DE. Nous ne pouvons passer sous silence notre mission première qui est à l origine de notre raison d être, soit la création et le maintien des emplois, car cette année plus de 279 emplois ont été créés et maintenus. Nos excédents nets de cette année sont en baisse par rapport à l an dernier. Ceci est causé principalement par une augmentation des mauvaises créances. Nous mettrons en œuvre, au cours de 2012, le maximum d efforts requis afin de réduire cette charge au minimum. < Jean-Charles Larocque, président 2

4 Notre conseil d administration a accompli cette année une tâche faramineuse en traitant 43 dossiers d investissement. Le travail complexe et continu des administrateurs a permis d investir dans nos entreprises et a donné au CAE la possibilité de jouer un rôle important comme acteur économique de premier plan. Nos investissements ont généré près de 16 millions de dollars en retombées économiques. Voici comment au cours de la dernière année nous avons innové, bâti et consolidé nos stratégies. Merci donc à tous nos bénévoles et plus particulièrement à M. François Blain qui nous quitte pour continuer à relever des défis grandissants au sein de son organisation. François a toujours eu un jugement très pertinent au cours de son passage au CAE. Tous ces excellents résultats ont été rendus possibles grâce au travail assidu et de qualité de la part de nos employés qui ont mis leur talent au profit de l organisation. Merci à tous! Jean-Charles Larocque Président Michel Aubin, Directeur général Michel Aubin, directeur général > 3

5 Mission CAE CAPITAL est un organisme à but non lucratif qui contribue à l essor de l économie régionale en investissant dans le développement d entreprises tout en favorisant la création et le maintien de l emploi. Sa mission, l équipe l exerce principalement de deux façons : En offrant un financement spécialisé et en promouvant l entrepreneuriat féminin. 4

6 Bâtir une expertise Le CAE CAPITAL est heureux de compter sur une équipe de bénévoles, compétente et dévouée. Leur expertise n a d égale que leur dévouement à bâtir un milieu économique fort et innovant. LECONSEIL D ADMINISTRATION Le rôle du CA est d approuver les demandes de financement, de donner les grandes orientations et finalement, de supporter la direction générale dans les affaires courantes de la société. Comité exécutif PRÉSIDENT Jean-Charles Larocque Consultant VICE-PRÉSIDENT Louis Dagenais Vice-président principal Technologies globales de l'information & Systèmes de gestion de projets SNC Lavalin SECRÉTAIRE Jean-Guy Daoust Comptable agréé et syndic Allard & Associés TRÉSORIER Donnell Harvey Planificateur financier retraité Groupe financier RBC ADMINISTRATEURS Nathalie Berthiaume, Directrice Gestion du changement BDC François Blain, Vice-président Services financiers commerciaux et agricoles Banque Royale du Canada Maher Hanna, Président Oria gestion d affaires Jacques Laliberté, Président Gestion-Conseil JNL Jean Matteau, Directeur général FIER de Longueuil Édith Pion, CA, M. Fisc. Associée Raymond Chabot Grant Thornton, s.e.n.c.r.l. Fernande Veuilleux, CA Gestionnaire d organisme à but non lucratif Le Conseil d administration s est réuni 19 fois au cours de l année. Cela représente plus de 250 heures de bénévolat. C est l équivalent pour le CAE CAPITAL, d une contribution de $ d expertise, au bénéfice des entreprises clientes. De gauche à droite 1 ère rangée : Jacques Laliberté, Louis Dagenais, Jean-Charles Larocque 2 e rangée : François Blain, Donnell Harvey, Édith Pion 3 e rangée : Nathalie Berthiaume, Fernande Veuilleux, Jean-Guy Daoust 4 e rangée : Jean Matteau, Maher Hanna 5

7 L ÉQUIPE DUCAECAPITAL Une équipe consolidée! Le CAE est bien connu pour son équipe compétente, polyvalente et entièrement dévouée. Il a fallu toutefois bâtir en cours d année, une nouvelle équipe. En effet, en juin 2011, quittait madame Julie Lefebvre, adjointe administrative. Cette dernière a été remplacée par madame Brigitte Demers qui cumule plus de 25 années d expérience dans le domaine financier. En octobre quittait également la directrice des Cercles d entraide, madame Guylaine Maltais, bien connue comme une pionnière en entrepreneuriat féminin et présidente fondatrice de Femmessor Montérégie. Son poste a été comblé par madame Annie-Claude Trudeau, personne toute désignée pour ce rôle compte tenu de son expertise comme conseillère en entrepreneuriat féminin au sein du CAE et ce, depuis plusieurs années. Conséquemment, le poste de madame Trudeau a été attribué à madame Renée Loignon, dont l expérience et l intérêt répondaient totalement aux standards de qualité du CAE. MICHEL AUBIN Directeur général NATHALIE DUBORD, LL.B Directrice au développement des affaires ANNIE-CLAUDE TRUDEAU, LL.B Directrice Cercles d entraide Compétences Polyvalence Dynamisme SUZANNE LÉONARD Technicienne en financement RENÉE LOIGNON Conseillère aux entreprises Cercles d entraide BRIGITTE DEMERS Adjointe administrative 6

8 Innover pour atteindre des rendements inégalés! LES RÉSULTATS DU CAE CAPITAL DEMANDES TOTALES : 176 Nombre de CLIENTS rencontrés : 86 Nombre de PRÊTS ACTIFS : 58 Nombre de NOUVEAUX prêts : 36 EMPLOIS maintenus ou créés : 279 Investissements totaux en cours d année : 7.5 MILLIONS $ Investissements générés : plus de 16 MILLIONS $ Prêt moyen : $ Roulement de l actif moyen : 1.6 fois BILANDES RETOMBÉES SOCIO- ÉCONOMIQUES Prêts accordés depuis la fondation 8,000,000 $ 7,000,000 $ Bien que le nombre d interventions n ait pas augmenté cette année, le CAE s est vu atteindre des niveaux d investissement record dans les entreprises en avec près de 7.5 millions $ de financement comparativement à 6.7 millions $ l an dernier. Il faut dire que cette année, le prêt moyen a augmenté considérablement par projet, se situant autour de $. 6,000,000 $ 5,000,000 $ 4,000,000 $ 3,000,000 $ 2,000,000 $ 1,000,000 $ 0$ Total des investissements depuis la fondation du CAE : 60 millions $ 7

9 BILANDES RETOMBÉES SOCIO- ÉCONOMIQUES Nature des projets Considérant les resserrements dans l application de la Loi en matière de RS&DE, le CAE a su diversifier ses investissements comparativement aux dernières années où plus de 70 % du portefeuille était dans des projets de RS&DE $ 1,520,371 $ 1,432,994 $ $ 3,132,181 $ Commande R&D Autres $ Prêts par secteurs d activités 4% 35% 61% Services spécialisés Manufacturier Autres % 48% 48% 8

10 Court terme vs long terme 4% Répartition du risque des prêts actifs au 31 mars % 1% BILANDES RETOMBÉES SOCIO- ÉCONOMIQUES 29% 62% 96% Court terme Long terme 1 er rang et IQ 1 er rang seul 2 e rang Non garanti Retombées depuis la création du CAE Depuis sa création en 1986, le CAE CAPITAL a financé 599 projets, investi plus de 60 millions $ engendrant des retombées de près de 200 millions $. En raison de ses interventions, le CAE CAPITAL a permis de créer ou de maintenir plus de emplois. Ces excellents résultats sont attribuables à une vision innovante de la part de la direction. CAE CAPITAL se démarque par des outils financiers souples et adaptés aux besoins des PME. 9

11 Faits saillants financiers pour l exercice financier clos le 31 mars 2012 RAPPORT FINANCIER Faits saillants financiers consolidés Produits $ $ Excédent des produits sur les charges $ $ Excédent net sur l'actif $ $ Actif net $ $ Perte nette sur placement Excédent des produits sur les charges (%) $ $ 10 % 30 % Le CAE CAPITAL est un spécialiste en financement de la RS&DE et en financement de commandes. Mauvaises créances Cette année a été une année difficile au point de vue des mauvaises créances. En effet, le taux s est situé à 4 %. Cette situation a été exceptionnelle puisque le taux de pertes moyen tourne habituellement autour de 2,7 %. C est avec confiance que la direction entend rétablir ce taux au cours de la prochaine année. 250,000 $ 200,000 $ 150,000 $ 100,000 $ 50,000 $ 0 $ 50,000 $

12 Pour consolider le savoir des entreprises Ayant à cœur le développement de sa collectivité, le personnel du CAE CAPITAL s est investi en dehors de ses activités courantes, pour plus de 300 heures au cours de l année Tant comme membres de conseils d administration, membres actifs en politique municipale, membres de jury lors de concours, conseillers externes et bien plus encore, les membres de l équipe sont des spécialistes très sollicités et impliqués dans la région. Si cette contribution était convertie en dollars, c est plus de $ qui auraient été donnés en heures de bénévolat à la communauté. ENGAGEMENTS DUCAE L équipe du CAE reçoit beaucoup de la part des administrateurs bénévoles, mais trouve le moyen de donner au suivant! C est de cette façon que les employés du CAE, bâtissent un rayonnement au-delà de l organisation. Comités, tables de concertation et conseils d administration Afin de faire rayonner l organisation encore davantage et de faire bénéficier d autres organisations de l expertise de son équipe, les membres de l équipe du CAE ont siégé à divers comités, tables de concertation et conseils d administration suivants : Maire de la municipalité de Saint-Mathieu-de-Beloeil Membre élue au Conseil d administration du Centre de santé et de services sociaux Richelieu-Yamaska et membre du comité vigilance et qualité Membre du Conseil d administration de FEMMESSOR (Fonds d investissement et de développement pour les entrepreneures en Montérégie) et Membre du Comité d'investissement Membre du Conseil de la M.R.C. de la Vallée-du-Richelieu Membre du Jury du 14 e Concours québécois en entrepreneuriat Membre de la Table des intervenants de la MRC de Marguerite-D Youville Trésorier et membre du Conseil d administration du Club Lions de la Vallée-du-Richelieu Trésorier et membre du Conseil d administration du Club des Voitures anciennes du Québec Vice-présidence au Conseil d administration de la Fondation Mira 11

13 Membership ENGAGEMENTS DUCAE Membre de l'association des femmes en finance du Québec (AFFQ) Membre de l Association des professionnels en développement économique du Québec (APDEQ) Membre de l Association en planification fiscale et financière (APFF) Membre de la Chambre de commerce et d'industrie de la Rive-Sud Membre de la Chambre de commerce et d'industrie de la Vallée-du-Richelieu Membre de la Chambre de commerce du Mont-Saint-Bruno Membre de la Fondation de l entrepreneurship Membre du Chantier de l économie sociale Membre du Réseau québécois de crédit communautaire Membre du Réseau québécois des femmes en environnement Membre du Réseau des SADC et CAE du Québec Séminaires Afin d informer sa clientèle et de développer les savoirs et savoir-faire entrepreneuriaux, le CAE CAPITAL organise sur une base régulière une multitude d activités, notamment : Séminaire sur les encouragements fiscaux pour la recherche scientifique et le développement expérimental (RS&DE) en collaboration avec l Agence du revenu du Canada Séminaire TPS/TVQ, par le Ministère du Revenu du Québec (3 fois par année) Séminaire sur la fiscalité des PME, par l Agence du revenu du Canada (3 fois par année) Formation Qualimètre pour jeunes entrepreneurs, par le Mouvement québécois de la Qualité Conférence sur l impact de la nouvelle Loi sur les sociétés par actions, ainsi que les moyens mis à la disposition des entrepreneurs dans le but de protéger leur entreprise. Événement organisé en collaboration avec la RBC Banque Royale. Journée «Démarrez votre entreprise!». Activité conjointe entre la Chambre de commerce et d industrie de la Vallée-du-Richelieu, les Cercles d entraide de la Rive-Sud et le CAE CAPITAL. 12

14 Appuis à l entrepreneuriat féminin Le CAE CAPITAL maintient son engagement envers Femmessor-Montérégie, et ce, depuis sa fondation en Son engagement se traduit en siégeant à son conseil d administration, en participant à sa capitalisation et en faisant sa promotion. ENGAGEMENTS DUCAE Femmessor-Montérégie aide les femmes à propulser leur entreprise en apportant une aide concrète qui tient compte non seulement de ce qu'elles font, mais aussi de la façon dont elles le font. Femmessor accompagne et soutient les femmes, quels que soient leur âge ou le secteur d'activité de leur entreprise. Osez le donner Pour une deuxième année consécutive, les membres de l équipe, touchés par la cause du cancer du sein, ont contribué à la collecte de soutiens-gorge «Osez le donner». Cette année, 476 soutiens-gorge ont été amassés. Merci à toutes celles qui ont osé l apporter. Grâce à cette contribution, Wonderbra remettra pour chaque soutien-gorge recueilli, 1 $ à la Fondation du cancer du sein du Québec. 5 à 7 Copines d affaires C est le 15 juillet 2011 à l Hôtel Mortagne qu avait lieu la troisième édition du cocktail «des copines d affaires». Cet événement encore une fois tant attendu, a été l événement estival rassembleur de tout le gratin féminin de la Rive-Sud. Dans une atmosphère décontractée et festive, ce cocktail pour «filles seulement» s est avéré une fois de plus, un franc succès. Chin les filles! 13

15 BÂTIRDES PARTENARIATS La précieuse collaboration de partenaires stratégiques est essentielle au succès des activités de CAE CAPITAL. Les partenaires principaux Ces partenaires contribuent financièrement ou en termes de partage d expertises. La collaboration y est essentielle et constante. Banque de développement du Canada (BDC) Capital Réseau des SADC et CAE Développement économique Canada (DEC) Investissement Québec Les partenaires stratégiques Le CAE CAPITAL sait se démarquer par une aide financière qui prend la forme de prêts complémentaires à ceux des institutions financières. Les partenaires stratégiques sont ceux avec qui le CAE facilite des initiatives tout en étant une source de référencement. Agence du revenu du Canada (ARC) Centres locaux de développement (CLD) Développement économique Longueuil (DEL) Regroupement des CAE autonomes du Québec Revenu Québec Réseau des SADC et CAE du Québec Les partenaires d affaires Les partenaires d affaires sont principalement des partenaires de référencement mutuel qui voient, tout comme le CAE, au développement économique du territoire. Consultants Courtiers Fonds privés Fonds régionaux Institutions financières Professionnels Sociétés de capitaux de risques *Notez bien que l énumération n est pas exhaustive et la hiérarchisation est par ordre alphabétique. 14

16 Mot de la directrice des Cercles C est sous le thème : Innover. Bâtir. Consolider. que le Centre d aide aux entreprises de la Rive-Sud (CAE) conclut l année Ces trois verbes d action se conjuguent aisément avec la réalité vécue par leur service des Cercles d entraide. LESCERCLES D ENTRAIDE DELARIVE-SUD En effet, depuis maintenant 16 ans, les Cercles se sont bâtis une solide réputation au niveau du développement de l entrepreneuriat féminin sur la Rive-Sud de Montréal. Cette notoriété s est construite grâce au professionnalisme et au dynamisme de l équipe en place. Cette année, un fort vent aurait pu laisser des dommages importants sur son passage. En effet, de nouveaux défis professionnels ont appelé Guylaine Maltais, un pilier des Cercles qui était à la direction depuis près de dix ans. Mme Maltais s est vu offrir un poste au sein du Ministère du Développement économique, Innovation et Exportation (MDEIE). Heureusement, cette tempête n a pas ébranlé la charpente, mais s est plutôt transformée en vent de fraîcheur venant consolider les acquis. Ainsi, les Cercles ont continué à faire rayonner leur mission, tant auprès de leurs partenaires du développement économique qu auprès des entrepreneures. Ils ont offert l opportunité à plus de 80 futures entrepreneures d acquérir des compétences entrepreneuriales et d analyser la faisabilité de leur projet d entreprise, et ce, dans une démarche collective où l entraide, le support et la collaboration entre pairs exercent un rôle de premier plan. Souhaitant surfer sur cette vague de nouveauté et ayant à cœur de sans cesse se renouveler, les Cercles en ont profité pour entamer une cure de rajeunissement de leur image. Un nouveau site web est né et offre une belle visibilité à leurs entrepreneures. Nous pouvons également retrouver l empreinte des cercles sur différents réseaux sociaux. Ces quelques innovations ne sont que le début, puisque d autres rafraîchissements sont à prévoir dans la prochaine année. Afin de réaliser leur mission, les Cercles d entraide peuvent compter sur l appui de leurs fidèles bailleurs de fonds, de même que sur l équipe dévouée du CAE qu ils tiennent à remercier chaleureusement. Annie-Claude Trudeau, LL.B. Directrice Cercles d entraide Rive-Sud Résultats en bref appels téléphoniques de clientes pour obtenir des informations 81 inscriptions pour une rencontre individuelle pré-ateliers 74 clientes qui ont participé aux ateliers en prédémarrage 77 clientes des années antérieures qui ont reçu des services d accompagnement 4 prêts accordés Les femmes entreprennent pour réaliser leur passion et leur rêve, pour se réaliser dans la vie! 15

17 LESCERCLES D ENTRAIDE DELARIVE-SUD Partenaires Les Cercles d entraide de la Rive-Sud offrent aux entrepreneures des services professionnels gratuits grâce à plusieurs partenaires financiers. Le Conseil d administration ainsi que les Directions tiennent à les remercier de leur confiance et de l investissement qu ils font dans l entrepreneuriat féminin. Le Ministère du Développement économique, de l Innovation et de l Exportation, Emploi-Québec Montérégie (Centre local d emploi de la Vallée-du-Richelieu), le Secrétariat à la jeunesse (Défi Jeunesse), le Réseau québécois de crédit communautaire la Chambre de commerce et de l industrie Vallée-du-Richelieu. Financement Le Fonds des Cercles (prêt de $ et moins) Issu des principes du microcrédit, ce fonds permet à la clientèle des Cercles d avoir accès à du financement pour leur projet d entreprise et à un accompagnement de proximité, élément essentiel pour le suivi financier et le développement des capacités de gestion de l entrepreneure. Pour l année : Nombre de prêts : 4 Forme juridique des entreprises financées : 3 incorporées et une travailleuse autonome non immatriculée Secteurs d activités des entreprises financées : Manufacturier (1) et service aux entreprises ou aux particuliers (3) Montant total des prêts : $ Montant total des coûts de projets : $ Nombre d emplois créés ou maintenus : 13 Taux de remboursement : 100 % Ateliers en prédémarrage d entreprise 6 groupes ont été formés pour un total de 74 participantes aux ateliers. Au 31 mars 2012, 61 clientes avaient complété les ateliers et 13 étaient toujours en formation. 16

18 Provenance de la clientèle pour les 74 participantes aux ateliers en prédémarrage d entreprise 28% 15% 1% 4% 52% Vallée-du-Richelieu Longueuil Marguerite-D Youville Maskoutains Autres LESCERCLES D ENTRAIDE DELARIVE-SUD Taux d insertion Sur les 61 clientes ayant complété avec succès les ateliers 3% 2% 11% Statut juridique des 27 entreprises démarrées 25% 44% Incorporées 5 Immatriculées 11 15% Démarrées En démarrage En emploi Formation Continue l évaluation du projet Abandon du projet Travailleuses autonomes non immatriculées 11 Les Cercles... la force de l entraide collective au féminin! 17

19 LESCERCLES D ENTRAIDE DELARIVE-SUD Défi Jeunesse en jeunes femmes âgées entre 18 et 35 ans ont participé aux ateliers Cercles et 22 jeunes entrepreneures des années antérieures ont bénéficié de temps d accompagnement dans leur projet d entreprise. Taux d insertion 8 ont démarré (statut juridique : 1 incorporée, 4 immatriculées et 3 travailleuses autonomes non immatriculées) 3 sont en démarrage 5 sont en emploi 4 continuent les démarches en prédémarrage Réseau d affaires des Cercles et formation Pendant et après les ateliers, les Cercles organisent différentes activités de formation ou de réseautage. Les clientes ont ainsi la possibilité de poursuivre l entraide et la collaboration entre elles, tout en perfectionnant leurs compétences entrepreneuriales. Séminaires sur la fiscalité des particuliers en entreprise et sur la taxation, rencontres mensuelles du réseau d affaires des Cercles, témoignages d entrepreneures, conférencières invitées, tous ces exemples sont d autant de moyens utilisés afin de favoriser l échange d expertises et le développement d affaires privilégiées. 17 activités organisées en Durée totale des activités incluant le temps de préparation : 62 heures Nombre total de participantes pour les 17 activités : 211 pour un taux de participation moyen de 13 clientes par activité VALIDATION DE L IDÉE DE PROJET D ENTREPRISE 18

20 Femmes immigrantes entrepreneures de la Vallée-du-Richelieu Fruit d une collaboration étroite entre les Cercles d entraide de la Rive-Sud et L Envol, le projet Femmes immigrantes entrepreneures a connu un vif succès. Elles ont exploré la possibilité d obtenir un emploi ou de démarrer une entreprise, dans l objectif ultime d atteindre leur autonomie financière. RÉALISATIONSDES CERCLES En , 10 femmes issues de l immigration ont complété les ateliers en prédémarrage d entreprise et leur bilan de compétences. Elles ont reçu un accompagnement spécialisé, de groupe et en individuel, dans une approche globale et holistique de la personne et de son projet. Salon des entrepreneurs Le Salon des Entrepreneurs tenu sous le thème «Microcrédit : un prêt pour l avenir!» a connu un succès sans précédent. Présenté dans le cadre de la semaine du crédit communautaire, l événement a battu des records d affluence lors de la soirée du 15 mars Plus de 80 visiteurs de divers milieux se sont déplacés pour venir rencontrer et encourager la quarantaine d entrepreneures et entrepreneurs de la Vallée-du-Richelieu et de la Rive-Sud qui étaient sur place. L étroite collaboration entre les Cercles d entraide de la Rive-Sud (CERCLES) et l Association Communautaire d Emprunt de la Rive-Sud (ACERS) aura été le facteur clé de la réussite de cet événement. Une expérience à revivre... assurément! Gala du mérite 2011 Les Cercles d entraide, en partenariat avec Femmessor-Montérégie, ont commandité le prix Reconnaissance à l entrepreneuriat féminin lors du Gala mérite 2011 de la Chambre de commerce du Mont-Saint-Bruno. Ce nouveau prix spécial a été remis à madame Huguette Thibault, de la Boutique Curiosité, grâce à l initiative des Cercles et à l ouverture du directeur de la Chambre, M. Jacques Laliberté. Fait à souligner, plus de la moitié des lauréats étaient des femmes entrepreneures lors de cette soirée. Mentionnons entre autres, madame Fabienne Camilleri-Deghetto, de Maman Autrement, et ancienne cliente des Cercles, lauréate dans la catégorie commerce de détails. Annie-Claude Trudeau, Cercles d entraide, Huguette Thibault, lauréate, Josyane Desjardins, Femmessor-Montérégie. 19

21 CONCLUSIONET OBJECTIFSDUCAE En somme, l année a été une année record en terme d investissements, et ce, considérant les resserrements effectués par l Agence du revenu du Canada. Malgré le contexte économique, le CAE a très bien su tirer son épingle du jeu. Pour l année , l équipe entend maintenir sensiblement le même niveau de prêt tout en tentant de minimiser les risques des pertes. Un effort accru sera mis sur la diversification des secteurs d activités où l organisme intervient. Il faudra savoir faire face à la diminution des entreprises manufacturières et s adapter à de nouvelles réalités, telles que les entreprises de distribution. Autre secteur intéressant : la relève d entreprise. Les projets sont malheureusement encore peu nombreux et souvent le montant des transactions très élevé. Il sera du devoir du CAE CAPITAL d innover, pour bâtir un Québec fort et prospère tout en consolidant ses acquis. Les interventions du CAE CAPITAL sont efficaces, rapides et très professionnelles. Les produits financiers sont bâtis pour répondre aux besoins des entreprises dans toutes les phases de leur projet : démarrage, développement, innovation, expansion et consolidation. 20

22 230, Brébeuf, # 203, Beloeil (Québec) J3G 5P3 T F CONCEPTION GRAPHIQUE

Rapport annuel 2009-2010

Rapport annuel 2009-2010 Rapport annuel 2009 2009--2010 Message de la présidente et du directeur général Mesdames et messieurs, Il me fait extrêmement plaisir de vous présenter, pour une première fois en tant que présidente, ce

Plus en détail

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct

INVESTIR À propos de Banque Nationale Courtage direct. Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct Prenez le contrôle avec Banque Nationale Courtage direct 01 Au service des investisseurs canadiens depuis plus de 25 ans Filiale d une des plus grandes institutions financières au pays, offre aux investisseurs

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. LA CDEC ROSEMONT-PETITE-PATRIE DÉVOILE LES LAURÉATS DE LA 5 e ÉDITION DU CONCOURS ENTREPRENEURS EN ACTION!

COMMUNIQUÉ. LA CDEC ROSEMONT-PETITE-PATRIE DÉVOILE LES LAURÉATS DE LA 5 e ÉDITION DU CONCOURS ENTREPRENEURS EN ACTION! COMMUNIQUÉ Embargo jusqu au 9 décembre 2008, 19 h. LA CDEC ROSEMONT-PETITE-PATRIE DÉVOILE LES LAURÉATS DE LA 5 e ÉDITION DU CONCOURS ENTREPRENEURS EN ACTION! Le 9 décembre 2008 Les gagnants de l édition

Plus en détail

Mémoire sur le projet de loi n o 36, Loi sur la Banque de développement économique du Québec

Mémoire sur le projet de loi n o 36, Loi sur la Banque de développement économique du Québec 2013 Mémoire sur le projet de loi n o 36, Loi sur la Banque de développement économique du Québec Présenté à la Commission de l économie et du travail, de l Assemblée nationale du Québec Présenté le 17

Plus en détail

Scolarité UQAM/UQAR MBA, 2002. Université Laval Administration des affaires, 1992. HEC Montréal Marketing, 1986 (formation AAPQ) Profil

Scolarité UQAM/UQAR MBA, 2002. Université Laval Administration des affaires, 1992. HEC Montréal Marketing, 1986 (formation AAPQ) Profil NOËLLA LAVOIE, MBA, ASC 2051 Bourbonnière Sillery (Québec) G1T 1A9 Téléphone et télécopieur : (418) 688-7305 Cellulaire : (418) 575-0216 Courriel : nlavoie@synergieconseils.com Site Internet : www.synergieconseils.com

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2010-2011. Le 5 octobre 2011

RAPPORT ANNUEL 2010-2011. Le 5 octobre 2011 RAPPORT ANNUEL 2010-2011 2011 Le 5 octobre 2011 Mutuelle d'attraction SOMMAIRE Mot de la présidente Notre mission Notre vision Nos objectifs Le conseil d administration 2010-2011 L équipe Services offerts

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2013-2014 FORÊT D ARDEN LES JEUNES D AUJOURD HUI, L ESPOIR DE DEMAIN

RAPPORT ANNUEL 2013-2014 FORÊT D ARDEN LES JEUNES D AUJOURD HUI, L ESPOIR DE DEMAIN RAPPORT ANNUEL 2013-2014 FORÊT D ARDEN LES JEUNES D AUJOURD HUI, L ESPOIR DE DEMAIN Crédit photo : Lino Cipresso Photo BIENVENUE Nous sommes très heureux de vous présenter le rapport annuel 2013-2014 de

Plus en détail

Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012

Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Saguenay - Lac-Saint-Jean ANNÉE SCOLAIRE 2011-2012 Préparé par le comité régional du développement de Jeunes Entreprises - Jean-Michel Gobeil, agent de sensibilisation à l entrepreneuriat jeunesse - Chrystelle

Plus en détail

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE

RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE RAFFINEZ VOTRE STRATÉGIE DE PLACEMENT, SIMPLIFIEZ VOTRE VIE Un seul investissement, tout le raffinement que vous recherchez Vous menez une vie active, riche de projets que vous souhaitez réaliser. Vous

Plus en détail

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d admini istration Mai 2012 1 Le programme de maîtrise en administration des affaires, cheminement coopératif (MBA Coop) de la Faculté d administration

Plus en détail

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL :

LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : LES ORGANISMES DE BIENFAISANCE, LES CITOYENS ET LE GOUVERNEMENT FÉDÉRAL : UN PARTENARIAT POUR BÂTIR DES COLLECTIVITÉS PLUS FORTES, PLUS PROSPÈRES ET PLUS DYNAMIQUES Mémoire prébudgétaire présenté par Imagine

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers Accompagnés du rapport des vérificateurs Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec

Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Pour la prospérité : investissons dans le développement social du Québec Présentation à la ministre des Finances du Québec, Mme Monique Jérôme-Forget lors des consultations prébudgétaires le 14 février

Plus en détail

ENTREPRENEURS «À VOS AFFAIRES»

ENTREPRENEURS «À VOS AFFAIRES» ENTREPRENEURS «À VOS AFFAIRES» 15 novembre 2012 Christine Brosseau, CPA, CA, Associée Costandino Muro, CPA, CA, Directeur principal Pourquoi incorporer mon entreprise Au Québec 3 modes d exploitation L

Plus en détail

!Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux!

!Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux! !Mutuelle!!de microfinance (Québec)!!!!Défis et enjeux! Du microcrédit à la microfinance!!!! Les défis et enjeux! La cohérence - Mission, vision! L innovation! Croissance et rentabilité! Gouvernance! L

Plus en détail

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale

Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Soutien aux projets structurants de valorisation de transfert Direction du Soutien à l innovation technologique et sociale Plan de la présentation Le secteur Recherche, innovation et science citoyenne

Plus en détail

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président

Année 10. Numéro 36. Octobre 2014. Message du président Année 10 Numéro 36 Octobre 2014 Message du président Fernand Gaudet, président La semaine de la coopération (3 e semaine d octobre) fut une belle occasion pour le mouvement coopératif de démontrer à l

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

1. Ouverture de l'assemblée 9h00 X. 2. Adoption de l ordre du jour 9h05 X. 3.1. Suivi au procès-verbal 9h15 X

1. Ouverture de l'assemblée 9h00 X. 2. Adoption de l ordre du jour 9h05 X. 3.1. Suivi au procès-verbal 9h15 X Projet d ordre du jour Comité exécutif Lundi 27 janvier 2014 à 9 h 00 Heure Info Adoption 1. Ouverture de l'assemblée 9h00 2. Adoption de l ordre du jour 9h05 3. Procès-verbal de la cent troisième (103e)

Plus en détail

Davantage de services de mentors aguerris

Davantage de services de mentors aguerris Davantage de services de mentors aguerris Pour favoriser le transfert de «savoir-être entrepreneur» Il est reconnu que le mentorat favorise la pérennité des nouvelles entreprises et leur passage au cap

Plus en détail

Qui sommes-nous? HALONA Nicole Aubertin. MILLE ET UNE PAGES Marie-Christine Masseteau. ABC SÉDUTION Régine Coicou. prospereetcie.com. abcseduction.

Qui sommes-nous? HALONA Nicole Aubertin. MILLE ET UNE PAGES Marie-Christine Masseteau. ABC SÉDUTION Régine Coicou. prospereetcie.com. abcseduction. Qui sommes-nous? HALONA Nicole Aubertin Fondée en 2009, l entreprise HALONA se spécialise en planification stratégique et en gestion de la performance. Au cours de ses 20 années de carrière parmi de grandes

Plus en détail

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire

Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ. Sommaire Le fonds local d investissement (FLI) et le fonds local de solidarité (FLS) CRITÈRES ET CONDITIONS D ADMISSIBILITÉ Sommaire Objectif... 2 Critères d admissibilité... 2 Dépôt d un dossier... 2 Principaux

Plus en détail

Adopté à l unanimité des conseillers

Adopté à l unanimité des conseillers Province de Québec M.R.C. d Arthabaska Municipalité de Saint-Albert Ouverture de la séance ordinaire du conseil de la Municipalité de Saint- Albert, tenue le 2 avril 2013 à 19h30, au bureau municipal,

Plus en détail

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers

Consultation sur le référencement entre assureurs de dommages et carrossiers. Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers entre assureurs de dommages et carrossiers Commentaires présentés à L Autorité des marchés financiers Novembre 2006 entre assureurs de dommages et carrossiers 2 PRÉAMBULE Le Groupement des assureurs automobiles

Plus en détail

Fonds tripartite de financement privé de la culture. Modèle de plan d affaires avec exemples. Entreprise ou organisme : Coordonnées :

Fonds tripartite de financement privé de la culture. Modèle de plan d affaires avec exemples. Entreprise ou organisme : Coordonnées : Fonds tripartite de financement privé de la culture Entreprise ou organisme : Coordonnées : Promoteur responsable : Date : Modèle de plan d affaires avec exemples TABLE DE MATIÈRES RÉSUMÉ Identification...1

Plus en détail

LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE

LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE LE REER COLLECTIF FÉRIQUE OPTEZ POUR UN REER DE GÉNIE BIENVENUE DANS UN RÉGIME DE RETRAITE À NUL AUTRE PAREIL LE REER COLLECTIF FÉRIQUE EN BREF En vertu d une entente avec Gestion FÉRIQUE, votre employeur

Plus en détail

Jo Van Betsbrugge, PhD Conseiller en innovation. CEIM, Montréal, 7 mai 2015

Jo Van Betsbrugge, PhD Conseiller en innovation. CEIM, Montréal, 7 mai 2015 Jo Van Betsbrugge, PhD Conseiller en innovation CEIM, Montréal, 7 mai 2015 Les besoins des PME sont nombreux Aide au démarrage Fonds de roulement Personnel R&D Equipement Exportation Productivité Technologies

Plus en détail

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC

LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC GUIDE À L USAGE DE L EMPLOYEUR LA CAISSE DESJARDINS DE QUÉBEC un partenaire incontournable dans l intégration réussie de votre main-d œuvre immigrante Visitez-nous au desjardins.com/caissedequebec Être

Plus en détail

I ON S S IR E OI R ULT U R A MO S AV LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE. Plan d action sur le livre

I ON S S IR E OI R ULT U R A MO S AV LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE. Plan d action sur le livre P A HI S S S T C R I ON M Ê IR E ULT U R A MO V ÉM E O IR E UR S AV OI R E LE LIVRE, AU CŒUR DE LA CULTURE Plan d action sur le livre OCCUPATION : DÉVOREUSE DE LIVRES VOTRE LIBRAIRE, AUTEUR DE PETITS BONHEURS

Plus en détail

Compte-rendu de la rencontre politique tenue à la Maison du commerce de la Chambre de commerce du Saguenay, lundi le 1er décembre 2008.

Compte-rendu de la rencontre politique tenue à la Maison du commerce de la Chambre de commerce du Saguenay, lundi le 1er décembre 2008. Compterendu de la rencontre politique tenue à la Maison du commerce de la Chambre de commerce du Saguenay, lundi le 1er décembre 2008. Animateurs de la rencontre : Madame Nadine Daoud, présidente de la

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi)

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016. Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) PLAN STRATÉGIQUE 2013-2016 Institut de la gestion financière du Canada (igf*fmi) Ce rapport a été préparé par : 205, rue Catherine, Suite 300 Ottawa, Ontario K2P 1C3 Tél. : 613.230.6424 Fax : 613.567.1504

Plus en détail

Clientèle depuis 1998. valeur-ajoutéeajoutée

Clientèle depuis 1998. valeur-ajoutéeajoutée Activités Service-conseil de première ligne en entrepreneurship; Gestion du programme Jeunes Promoteurs ($110K/an); Gestion de l enveloppe du Fonds Local d Investissement ($4M); Gestion de l enveloppe

Plus en détail

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS

PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS 2012 Indice BDC de la nouvelle activité entrepreneuriale PIERRE MARTELL PRéSIDENT MARTELL HOME BUILDERS Résumé --------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements

Fonds Jantzi RBC. Investissement. Des choix socialement responsables pour votre portefeuille de placements Investissement Pour plus de renseignements sur les fonds Jantzi RBC, veuillez vous adresser à votre conseiller ou visiter www.rbc.com/jantzifonds Fonds Jantzi RBC Des choix socialement responsables pour

Plus en détail

Particulier. activités Investisseur Ajout d un quatrième palier à. Entreprise

Particulier. activités Investisseur Ajout d un quatrième palier à. Entreprise Faits saillants Particulier Fractionnement de revenu de retraite entre conjoints Indexation contribution Faits parentale saillants au service ayant de un garde impact Crédit direct d impôt sur LogiRénov

Plus en détail

Une autre façon de financer le développement

Une autre façon de financer le développement Une autre façon de financer le développement Nos origines Il est né grâce à l initiative de Fondaction CSN avec qui il partage les mêmes objectifs de démocratisation économique, de participation, de solidarité

Plus en détail

Document d information

Document d information Document d information Direction des finances municipales Janvier 2008 ISBN 978-2-550-51851-8 (PDF seulement) (3 e édition) ISBN 978-2-550-49637-3 (PDF seulement) (1 re édition) La consolidation des états

Plus en détail

Bulletin Focus. Démarrage d entreprise. Novembre 2013. Votre plan d affaires est-il le reflet de votre vision et de vos attentes?

Bulletin Focus. Démarrage d entreprise. Novembre 2013. Votre plan d affaires est-il le reflet de votre vision et de vos attentes? Démarrage d entreprise Novembre 2013 Bulletin Focus Votre plan d affaires est-il le reflet de votre vision et de vos attentes? Bien souvent considéré à tort comme une suite de chiffres plus ou moins fictifs

Plus en détail

Crédit-bail d équipement agricole

Crédit-bail d équipement agricole Services financiers à l entreprise Crédit-bail d équipement agricole Un moyen rapide et souple d équiper votre entreprise. Qu est-ce que le crédit-bail? n Le crédit-bail est une solution de financement

Plus en détail

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie

Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie CONSEIL NATIONAL DE RECHERCHES CANADA PROGRAMME D AIDE À LA RECHERCHE INDUSTRIELLE Accélérer la croissance des PME grâce à l innovation et à la technologie Apperçu PARI-CNRC : Qui sommes-nous? Quel est

Plus en détail

PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION STADE OLYMPIQUE - SALLE HOCHELAGA MERCREDI 14 MAI 2014 À 15 HEURES

PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION STADE OLYMPIQUE - SALLE HOCHELAGA MERCREDI 14 MAI 2014 À 15 HEURES PROCÈS-VERBAL DE LA RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION STADE OLYMPIQUE - SALLE HOCHELAGA MERCREDI 14 MAI 2014 À 15 HEURES Présences Absences Employés Marcel Paul Raymond (président), Robert Bissonnette

Plus en détail

Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements

Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements INVESTIR Foire aux questions Contexte et foire aux questions Placements Banque Nationale modernise sa marque et devient Banque Nationale Investissements Mise en contexte Placements Banque Nationale inc.

Plus en détail

NOUVEAUX REPRÉSENTANTS DES RETRAITÉS AU CIRR

NOUVEAUX REPRÉSENTANTS DES RETRAITÉS AU CIRR Bulletin de la Section de Québec Septembre 2012 NOUVEAUX REPRÉSENTANTS DES RETRAITÉS AU CIRR Suite aux élections qui ont été tenues au cours des dernières semaines, Michel Doyon est devenu le représentant

Plus en détail

Des solutions concrètes et efficaces pour. Dans un contexte de Tourisme d Affaires

Des solutions concrètes et efficaces pour. Dans un contexte de Tourisme d Affaires Des solutions concrètes et efficaces pour Dans un contexte de Tourisme d Affaires Sommaire I. Qui sommes-nous? II. III. Nos services Bénéfices clients I. Qui sommes-nous? Clientis développe le relationnel

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 COMMUNIQUÉ PREMIER TRIMESTRE 2014 La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 1 er avril 2014 au 31 mars 2015

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 1 er avril 2014 au 31 mars 2015 DES PERSONNES HANDICAPÉES 1 er avril 2014 au 31 mars 2015 Vice-présidence principale aux ressources humaines et à l administration TABLE DES MATIÈRES MISE EN CONTEXTE... 4 DÉFINITION... 4 PORTRAIT DE

Plus en détail

DEMANDE DE FINANCEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI)

DEMANDE DE FINANCEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) 1. IDENTIFICATION DEMANDE DE FINANCEMENT FONDS LOCAL D INVESTISSEMENT (FLI) NOM DE L ENTREPRISE REQUÉRANTE (raison sociale) LIEU DE RÉALISATION DU PROJET (Numéro, rue, app., code postal) Code postal Téléphone

Plus en détail

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012

Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Exposé au Comité spécial sur les coopératives de la Chambre des communes 7 août 2012 Introduction Le Groupe Co-operators limitée est détenu et dirigé par 45 membres-propriétaires de tout le Canada, issus

Plus en détail

UN GUIDE POUR INVESTISSEMENTS RUSSELL Investir.

UN GUIDE POUR INVESTISSEMENTS RUSSELL Investir. UN GUIDE POUR INVESTISSEMENTS RUSSELL Investir. INVESTIR. ENSEMBLE ṂC Une approche de placement pour la conception, la construction et la gestion de portefeuilles dans le meilleur intérêt des investisseurs

Plus en détail

Mémoire sur le financement participatif. déposé dans le cadre des consultations de l Autorité des marchés financiers

Mémoire sur le financement participatif. déposé dans le cadre des consultations de l Autorité des marchés financiers Mémoire sur le financement participatif déposé dans le cadre des consultations de l Autorité des marchés financiers Le 1 er mai 2013 Table des matières Introduction... 3 Mise en contexte... 3 Orientation

Plus en détail

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015

Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Proposition en vue de la préparation du budget fédéral 2015 Recommandations pour appuyer la croissance et le développement de la production commerciale de biocarburants cellulosiques pour une économie

Plus en détail

Dans tous les secteurs de notre service, partout au Canada, voire à l échelle mondiale, les volumes de plaintes sont en hausse. En très forte hausse.

Dans tous les secteurs de notre service, partout au Canada, voire à l échelle mondiale, les volumes de plaintes sont en hausse. En très forte hausse. Nouvelles et information de l OSBI, le service indépendant de résolution de différends Numéro 7, Avril 2009 Dans tous les secteurs de notre service, partout au Canada, voire à l échelle mondiale, les volumes

Plus en détail

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé

Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Cabinet du ministre Communiqué de presse BUDGET 2013-2014 COMMUNIQUÉ N 2 BUDGET 2013-2014 Un gouvernement qui agit en misant sur l investissement privé Québec, le 20 novembre 2012 «Pour accélérer la croissance

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS

LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS LA DETTE PUBLIQUE DU QUÉBEC ET LE FARDEAU FISCAL DES PARTICULIERS FÉVRIER 2002 DOSSIER 02-02 La dette publique du Québec et le fardeau fiscal des particuliers Le premier ministre du Québec se plaisait

Plus en détail

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances

Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Comment avoir accès à la valeur de rachat de votre police d assurance vie universelle de RBC Assurances Découvrez les avantages et désavantages des trois méthodes vous permettant d avoir accès à vos fonds.

Plus en détail

Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir

Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir 06 Services bancaires pour les petites et moyennes entreprises Ce que vous devez savoir La majorité des clients d affaires des banques sont de petites et moyennes entreprises (PME). En effet, les banques

Plus en détail

APRHQ Rapport annuel de la présidence Année 2010-2011 Montréal, Québec 19 octobre 2011

APRHQ Rapport annuel de la présidence Année 2010-2011 Montréal, Québec 19 octobre 2011 APRHQ Rapport annuel de la présidence Année 2010-2011 Montréal, Québec 19 octobre 2011 C est avec plaisir que je vous présente le rapport d activités de l APRHQ pour l année qui s est terminée le 31 août

Plus en détail

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière

Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Des assises solides pour assurer votre sécurité financière Édition 2011 Desjardins Sécurité financière Une compagnie d assurance de personnes aux assises solides Desjardins Sécurité financière offre une

Plus en détail

Commentaires de. l Association québécoise pour le patrimoine industriel (Aqpi) sur le document. Un regard neuf sur le patrimoine culturel

Commentaires de. l Association québécoise pour le patrimoine industriel (Aqpi) sur le document. Un regard neuf sur le patrimoine culturel Commentaires de l Association québécoise pour le patrimoine industriel (Aqpi) sur le document Un regard neuf sur le patrimoine culturel Dans le cadre de la consultation publique pour une révision de la

Plus en détail

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada Bienvenue chez desjardins le premier groupe financier coopératif au canada 04 Vous accueillir. Vous accompagner. Vous simplifier la vie. desjardins souhaite faciliter votre intégration au pays. dans cette

Plus en détail

Université d Ottawa. ÉCOLE de GESTION TELFER. La haute performance. Ça part d ici : le MBA Telfer

Université d Ottawa. ÉCOLE de GESTION TELFER. La haute performance. Ça part d ici : le MBA Telfer Université d Ottawa ÉCOLE de GESTION TELFER La haute performance Ça part d ici : le MBA Telfer La haute performance À propos de l École de gestion Telfer de l Université d Ottawa L École de gestion Telfer

Plus en détail

Rapport de la direction

Rapport de la direction Rapport de la direction Les états financiers consolidés de Industries Lassonde inc. et les autres informations financières contenues dans ce rapport annuel sont la responsabilité de la direction et ont

Plus en détail

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province

SGPNB au Nouveau-Brunswick. Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province SGPNB au Nouveau-Brunswick Le développement de l industrie des services financiers et des marchés boursiers dans la province Mise à jour juillet 2013 1 Préambule L information suivante décrit les différents

Plus en détail

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ

LES PARTICULARITÉS DE LA COOPÉRATIVE DE SOLIDARITÉ Vous envisagez de vous lancer en affaires sous la formule «Coopérative»? Une coopérative est une personne morale regroupant des personnes ou sociétés qui ont des besoins économiques, sociaux ou culturels

Plus en détail

Click to edit Master title style DÉJEUNER D INFORMATION Du financement pour aider les entreprises manufacturières à innover et/ou à exporter

Click to edit Master title style DÉJEUNER D INFORMATION Du financement pour aider les entreprises manufacturières à innover et/ou à exporter Le Service des délégués commerciaux Au service des entreprises canadiennes au Canada et à l étranger Click to edit Master title style DÉJEUNER D INFORMATION Du financement pour aider les entreprises manufacturières

Plus en détail

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Version du 30-01 08h30 Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Consul général, Madame la Conseillère, Chers

Plus en détail

Les activités de réseautage Apéro RH de l Ordre Apéro do Noël Tournoi de golf de la Montérégie. Partenariats commerciaux et publicité 2013-2014 - 1

Les activités de réseautage Apéro RH de l Ordre Apéro do Noël Tournoi de golf de la Montérégie. Partenariats commerciaux et publicité 2013-2014 - 1 Partenariats commerciaux et publicité 2013-2014 Les activités de réseautage Apéro RH de l Ordre Apéro do Noël Tournoi de golf de la Montérégie Partenariats commerciaux et publicité 2013-2014 - 1 Table

Plus en détail

GALA CGA. Gala 2011. en photos

GALA CGA. Gala 2011. en photos Gala 2011 en photos GALA CGA C est dans le magnifique décor du Hilton Lac-Leamy qu a eu lieu l édition 2011 du Gala de l Ordre des CGA. Danse, musique et délicieux repas ont fait de cette soirée un moment

Plus en détail

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI

RÉPONSES À VOS QUESTIONS SUR LE CELI TABLE DES MATIÈRES. Ouvrir un CELI mai 2015 TABLE DES MATIÈRES Ouvrir un CELI Cotiser à un CELI Investir dans un CELI et le gérer Règles régissant le décès, la séparation et l émigration Considérations en matière d emprunts Résumé RÉPONSES

Plus en détail

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO-

CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- CONFIANCE DANS L INDUSTRIE AGRO- ALIMENTAIRE AU QUÉBEC RÉSULTATS D UNE CONSULTATION DES ACTEURS DU SECTEUR AGROALIMENTAIRE AU SUJET DE LEUR CONFIANCE ENVERS LEURS PERSPECTIVES FUTURES Préparé pour l Union

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS

RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS AVEC SES CITOYENS PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE COMTÉ DE RIVIERE-DU-LOUP RÈGLEMENT NO. 2010-02-289 AUX FINS DE DOTER LA MUNICIPALITÉ DE NOTRE-DAME-DU-PORTAGE D UNE POLITIQUE DE GESTION DES RELATIONS

Plus en détail

FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE

FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE ÉTATS FINANCIERS 2 RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT À l'attention des membres de Fondation Québécoise pour le progrès de la médecine interne

Plus en détail

Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à 100 000 $

Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à 100 000 $ Vos dépôts sont protégés, c est garanti! Au Québec, l Autorité des marchés financiers protège vos dépôts jusqu à La garantie de base sur vos dépôts Quels dépôts sont garantis par l assurance-dépôts? L

Plus en détail

Option de souscription en dollars américains

Option de souscription en dollars américains Option de souscription en dollars américains Qu il s agisse de fonds d actions canadiennes, américaines ou étrangères, de fonds de titres à revenu ou de fonds équilibrés, Fonds communs Manuvie est heureuse

Plus en détail

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements.

Activité auxiliaire Activité réputée appuyer ou assurer la prestation d un service pour faciliter les opérations d assurance ou les placements. SECTION III Généralités Des définitions sont ajoutées aux instructions afin d aider l assureur/la société à produire ses relevés. Ces définitions ne constituent pas une liste exhaustive des termes utilisés

Plus en détail

Préparation d un Plan de mesures d urgence

Préparation d un Plan de mesures d urgence Préparation d un Plan de mesures d urgence Guide Pour les organismes humanitaires et communautaires Élaboré par: Regroupement des organismes humanitaires et communautaires pour les mesures d urgence à

Plus en détail

Concours en entrepreneuriat pour vous aider. Michel Grenier, MBA

Concours en entrepreneuriat pour vous aider. Michel Grenier, MBA Concours en entrepreneuriat pour vous aider Michel Grenier, MBA Au menu ce midi Bourse Pierre Péladeau Concours Entrepreneurs en action! (CDEC Rosemont Petite Patrie) Bourse de la Fondation Montréal Inc.

Plus en détail

FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie. 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2

FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie. 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2 FKF34005 (10-13) Investir en harmonie avec votre style de vie 69061_Broch_FED_FKF34005.indd 2 13-09-27 17:26 LES PORTEFEUILLES DIAPASON Plus qu une solution pour vos placements Vous avez des obligations

Plus en détail

RAPPORT DES ACTIVITÉS 2011 Centre local de développement de Roussillon

RAPPORT DES ACTIVITÉS 2011 Centre local de développement de Roussillon RAPPORT DES ACTIVITÉS 2011 Centre local de développement de Roussillon Notre mission : Développer Roussillon! www.cldroussillon.qc.ca 2 Table des matières Mot du président, mot de la directrice générale..........................................................

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB

PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB PLAN STRATÉGIQUE 2013-2018 DE L AFANB En juin 2012, le conseil d administration de l AFANB a décidé d entreprendre une démarche de révision du plan stratégique qui mènera au dépôt d un plan stratégique

Plus en détail

Des caisses diversifiées et gérées professionnellement. Les Caisses privées

Des caisses diversifiées et gérées professionnellement. Les Caisses privées Des caisses diversifiées et gérées professionnellement Les Caisses privées 3 La simplicité rendue accessible 4 Qu est-ce qu une Caisse privée? 6 La diversification, ou comment réduire votre risque 8 Une

Plus en détail

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée

SSQ Gestion privée Martin Bédard, MBA Directeur institutionnel et gestion privée SSQ Gestion privée SSQ Groupe financier est une entreprise qui a «Les valeurs à la bonne place» puisqu elle est constituée de gens de valeur, passionnés par leur métier et dont l ambition première est

Plus en détail

POLITIQUE MUNICIPALE NO. P-008

POLITIQUE MUNICIPALE NO. P-008 POLITIQUE MUNICIPALE NO. P-008 POLITIQUE SUR LE SYSTÈME DE SÉCURITÉ AUX INFRASTRUCTURES MUNICIPALES 1. BUT S assurer qu il y a un contrôle sur le nombre de passe-partout sur le système de sécurité de la

Plus en détail

Services bancaires pour nouveaux arrivants Ce que vous devez savoir

Services bancaires pour nouveaux arrivants Ce que vous devez savoir 03 Services bancaires pour nouveaux arrivants Ce que vous devez savoir Toutes les grandes banques offrent une multitude de renseignements et d outils, notamment des listes de vérification, de l information

Plus en détail

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ

Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Contribuer de façon durable à l éducation et au succès de nos jeunes LE GUIDE DU DON PLANIFIÉ Table des matières Le don planifié : Une contribution durable à l éducation de nos jeunes 3 Qu est-ce qu un

Plus en détail

Appel de mises en candidature et d inscriptions

Appel de mises en candidature et d inscriptions www.csae.com Prix Leadership 2013 Appel de mises en candidature et d inscriptions Prix Pinnacle Prix Griner Prix de membre honoraire à vie Prix Donna Mary Shaw Prix «Les associations, sources d un Canada

Plus en détail

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue?

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? 28 avril 2015 Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? Beaucoup d espoir repose sur les entreprises du centre du pays pour permettre à la croissance économique de

Plus en détail

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite

Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le 19 avril 2013 Rapport du comité d experts du Québec sur les moyens de pérenniser le système de retraite Le comité d experts a été formé vers la fin de 2011, et on lui a donné le mandat de formuler des

Plus en détail

Rapport d activités de. l Association Québécoise. pour les Enfants Dyspraxiques (AQED)

Rapport d activités de. l Association Québécoise. pour les Enfants Dyspraxiques (AQED) Rapport d activités de l Association Québécoise pour les Enfants Dyspraxiques (AQED) Année 2013-2014 Introduction L association a été constituée par lettres patentes du registraire des entreprises au nom

Plus en détail

Projet de loi-cadre sur l économie sociale au Québec Mémoire présenté par La Coopérative de développement régional de l Estrie

Projet de loi-cadre sur l économie sociale au Québec Mémoire présenté par La Coopérative de développement régional de l Estrie Projet de loi-cadre sur l économie sociale au Québec Mémoire présenté par La Coopérative de développement régional de l Estrie Mai 2013 TABLE DES MATIÈRES 1 À l origine de la Coopérative de développement

Plus en détail

Info-commerce : Incertitude économique mondiale

Info-commerce : Incertitude économique mondiale Info-commerce : Incertitude économique mondiale avril 2012 Panel de recherche d EDC Résultats du sondage de février 2012 Faits saillants Même si les É.-U. restent une importante destination commerciale,

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport

PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT. de l engagement bénévole. en loisir et en sport PROGRAMME DE SOUTIEN AU DÉVELOPPEMENT de l engagement bénévole en loisir et en sport Plan de présentation 1. La description du programme o Les acteurs et partenaires ciblés et les objectifs o La logistique

Plus en détail

PAROISSE DE SAINT-MALACHIE. Mme Odette Lapointe M. Michel Boileau M. Richard Jacques M. Raymond Aubé

PAROISSE DE SAINT-MALACHIE. Mme Odette Lapointe M. Michel Boileau M. Richard Jacques M. Raymond Aubé LE 1 ER DÉCEMBRE 2008 PROVINCE DE QUÉBEC PAROISSE DE SAINT-MALACHIE Procès-verbal de la session régulière du conseil municipal de Saint- Malachie, tenue le 1 er décembre 2008, à l édifice municipal, à

Plus en détail

Budget du Québec de juin 2014 Faits saillants

Budget du Québec de juin 2014 Faits saillants des Services fiscaux Numéro 2014-26F Budget du Québec de juin 2014 Faits saillants Le 4 juin 2014 En bref Le ministre des Finances, M. Carlos Leitao, a présenté aujourd'hui, le 4 juin 2014, le budget 2014-2015

Plus en détail