SUJET: LES PORTS COLONIAUX, BERCEAUX OU VITRINES DES SOCIETES COLONIALES?

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SUJET: LES PORTS COLONIAUX, BERCEAUX OU VITRINES DES SOCIETES COLONIALES? 1850-1950"

Transcription

1 Sujet d histoire contemporaine SUJET: LES PORTS COLONIAUX, BERCEAUX OU VITRINES DES SOCIETES COLONIALES? Avertissement : ce corrigé est volontairement présenté sous forme de plan détaillé Dès l époque moderne, l essor du négoce a rendu nécessaire l établissement par les Européens de comptoirs qui pour la plupart ne sont que des entrepôts destinés au commerce qui ne nécessitent pas une présence coloniale pérenne : le cas le plus significatif est celui des comptoirs qui jalonnent le littoral africain pour les besoins de la traite négrière alors même que l intérieur du continent demeure pour l essentiel terre inconnue pour ces mêmes Européens. La création de ports coloniaux, parfois de simples comptoirs, précède de plusieurs siècles dans le cas des côtes africaines et prépare la colonisation. Dans certains cas cependant, comme en Inde avec Madras, Bombay ou Calcutta, les comptoirs se développent et deviennent de vastes agglomérations urbaines. L un des premiers actes des colonisateurs quels qu ils soient (Européens, Japonais, Ottomans, Américains ) est souvent la fondation de ports. Partie I : Les ports coloniaux au cœur d un dispositif de «transactions hégémoniques» 1, et berceaux de sociétés par essence inégalitaires Le port est un élément clef du dispositif colonial : l essence de la colonie est d être tournée vers la métropole dans une perspective d exploitation. A) Aspects géographiques et conséquences sociales - Le système colonial de l époque contemporaine instaure une première forme d «économie monde» fondée sur des échanges inégaux. «La politique coloniale est fille de la politique industrielle» (Jules Ferry) - Choix des emplacements : un port colonial, c est d abord un site (bon mouillage, site abrité ) et une situation (possibilité de rayonnement sur un vaste arrière pays, position centrale etc ). 1 J.-F. Bayart et R. Bertrand: «De quel legs colonial parle-t-on?», art. cit. Claire Laux Afadec Droits de reproduction réservés 1

2 - Les ports coloniaux donc sont par définition en position littorale : or, les zones littorales en milieux méditerranéen et sub-tropicaux sont sujettes à des contraintes physiques spécifiques : problèmes de sécurité sanitaire (épidémies, ports comme lieux d importation de la mort), de santé - Ports coloniaux tombeaux des Européens (malaria, fièvre jaune ) Exemples de Djakarta (Batavia) en Indonésie en zone marécageuse très insalubre ou Grand Bassam (Abijan) en Côte d Ivoire. B) Une croissance des ports coloniaux en lien avec la mondialisation de l économie conduite et dominée par les Européens - Diversité des situations : dans certains cas, en Asie ou en Afrique du Nord en particulier, les Européens s insèrent dans des structures portuaires existantes alors que dans d autres, sur les côtes de l Afrique Noire, les ports coloniaux sont des créations ex-nihilo. - Dans le XIXème siècle libéral, imposer l ouverture de ports coloniaux est le premier mode d une domination qui ne débouche pas toujours sur une emprise territoriale de type colonial (cf : système des concessions en Chine), mais cela peut être le cas. Exemple : 1876, traité de Kanghwa entre Corée et Japon, «traité inégal» imposant un abandon de l ordre chinois du monde, ouverture du port de Pusan au Japon, puis d autres ports par d autres traités inégaux avec la Chine et d autres puissances occidentales. Mais en 1876 commence aussi la colonisation japonaise de la Corée. - Inégalité et déséquilibres fondamentaux de ces échanges. - Aux Indes, Calcutta tient le rôle de capitale (jusqu à la disparition de l EIC en 1857 le gouverneur général de la Compagnie y siège) et franchit la barre du million d habitants en 1900 ce qui la place au 14 ème rang mondial et nécessite l adoption d un plan d urbanisme conçu par E. P. Richards. Bombay, qui jusque vers 1850, était avant tout une ville-comptoir, devient le premier centre commercial, industriel et financier de l Inde et acquiert d importantes fonctions de direction économique (banques, maisons de commerce ). De habitants en 1660 elle est passée à au milieu du XIXème siècle. - En Algérie, la population des villes côtières est multipliée par dix en un siècle alors que la population du pays est multipliée par trois seulement. - Tanger passe de 7000 à habitants de 1856 à Claire Laux Afadec Droits de reproduction réservés 2

3 C) les ports coloniaux au cœur du processus de colonisation et de contrôle des territoires et des sociétés coloniales - L interdiction de la traite négrière, puis les abolitions successives et progressives une traite clandestine et des pratiques esclavagistes illégales se maintiennent pendant longtemps de l esclavage entraînent un changement considérable tant dans la typologie, que dans les fonctions ou dans la sociologie des ports coloniaux. - Les comptoirs européens de la côte africaine se tournent vers de nouveaux produits d exportation : au Sénégal, la gomme arabique tirée des acacias est jusque dans les années 1870 très recherchée mais ce trafic subit le harcèlement des tribus maures qui contrôlent les rives de la moyenne vallée du fleuve Sénégal. C est pour contrôler ces flux le long du fleuve Sénégal que les Français établissent des forts et affrontent les Maures. Les interventions militaires, mais surtout les jeux d alliances, les conduisent à étendre leur influence dans le centre même de la Sénégambie, au cœur de la production d arachide. A partir des comptoirs se développe une véritable expansion territoriale. - Le contrôle des grands fleuves et le développement du chemin de fer permettent aux ports coloniaux de rayonner sur leur hinterland et de servir d interface entre les métropoles et l intérieur des terres. Intégration aux échanges de la métropole implique de nouvelles formes d organisation du territoire et de répartition des populations. Partie II : Le port colonial, comme nœud d interconnexions entre les différentes composantes des empires et lieu de formation des sociétés coloniales A) Port colonial ou port impérial? - Ports impériaux plutôt que ports coloniaux, car la plupart des ports coloniaux, loin de se limiter à des échanges entre une colonie et une métropole, sont le lieu de mise en relation de différents points d un empire, voire d échanges trans-impériaux. - Différence entre grands empires planétaires comme l empire français, l empire britannique, l empire allemand et des empires beaucoup plus limités sur le plan géographique (le cas extrême étant l empire belge avec une seule colonie). B) Les flux de main- d œuvre - Système de l engagement essentiel dans la colonisation de l époque contemporaine (remplace le travail servile puis employée pour toute exploitation des ressources des colonies demandant beaucoup de main d œuvre mines et plantations en particulier et pour la construction d infrastructures, chemins de fer en particulier. Avant tout : engagisme des Indiens et des Chinois. - Les ports sont des point de départ et points d arrivée. Claire Laux Afadec Droits de reproduction réservés 3

4 Exemple : Calcutta, grand pôle de l engagisme indien également port où s ancre une importante communauté chinoise. - Rassemblement des engagés par les recruteurs chinois dans des camps à Hong Kong, Canton ou Macao. C) Hybridations et métissages - La question des femmes : - Déséquilibres démographiques, sex ratio le plus souvent déséquilibré, population à forte domination masculine. - La question des femmes dans les ports coloniaux reflète la question des femmes dans les sociétés coloniales en générales : besoin par exemple de faire venir des femmes pour permettre aux migrants, colons ou travailleurs, de faire souche. - La question des femmes pose par exemple le problème entre colons et arabes musulmans au Maghreb, le regard musulman sur la femme se durcit ; - Émancipation de la femme dans les couches supérieures de la société, mais aussi avec des spécificités liées à la civilisation portuaire : le manque de femmes et le passage d une population masculine mouvante entraîne le développement de la prostitution et la lutte par les missionnaires et les autorités coloniales contre ces phénomènes. Image très négative du port colonial : nouvelle Babylone, lieu de toutes les débauches - Articulation entre le racial et le social peut être étudiée à travers le statut des métisses : - Le port colonial est le lieu par excellence des mélanges sociaux et raciaux. Exemple de Singapour, fondé en 1819 : emporium ouvert, port libre sans restriction avec une politique d immigration pour faciliter les mouvements tant de commerçants que de travailleurs. - Relations inter-raciales très poussées aux Indes néerlandaises et en particulier à Batavia. En 1900 on estime que 75% de la population européenne est en fait métisse. Claire Laux Afadec Droits de reproduction réservés 4

5 Partie III : Existe-t-il une spécificité des sociétés des ports coloniaux (à la fois par rapport aux ports des métropoles et par rapport au reste des sociétés coloniales) : cosmopolitisme et modernité? A) Des groupes spécifiques vecteurs de modernité dans les ports coloniaux - Constitution dans les villes portuaires d une élite d origine européenne mais pas seulement : commerçants, négociants etc et multiplication des métiers et fonctions liés à l activité du port. - Présence de populations d intermédiaires, en particulier économiques, spécifiques aux ports coloniaux. Exemple des Chinois des Détroits. B) Les paysages urbains des ports coloniaux : lieux d expression ou de dépassement de l inégalité foncière des rapports coloniaux? - Comme le rappelait Balandier, «la société colonisée frappe, d'abord, par deux faits : sa supériorité numérique [essentiellement rurale] et la domination radicale qu'elle subit ; majoritairement numérique, elle n'en est pas moins une minorité sociologique» 2. C'est aussi un espace de mutations comme de résistances. C'est aussi, un espace d'affrontements. En effet, «la violence à l'origine du rapport colonial puisque instaurée par la conquête. Autant que par les armes que par la contrainte [plus ou moins librement consentie], c'est la déstructuration de l'essentiel des cadres sociaux existants qui a rendue possible la mise en place de la puissance [coloniale]» 3. - La ségrégation spatiale dans les ports coloniaux : - Souvent, au fur et à mesure du développement des ports coloniaux, quartiers blancs et quartiers indigènes sont nettement séparés. A partir des années 1850, nombre de ports coloniaux deviennent des villes duales. Programmes d urbanisme et architecture se font l écho des divisions et de l inégalité foncière des sociétés coloniales. Exemple de Bombay : ville anglaise et ville indienne se développent côte à côte, séparées par des terrains militaires (aujourd hui transformés en esplanades). Dans la ville européenne on retrouve par ailleurs les deux principaux éléments de la ville 2 Georges Balandier, «La situation coloniale : approche critique», Cahiers internationaux de sociologie, vol. 11, 1951, p Cit. p Jacques Poloni-Simard, «L'Amérique espagnole : une colonisation d'ancien Régime», dans Marc Ferro (dir.), Le livre noir du colonialisme XVI e -XXI e siècle : de l'extermination à la repentance, Paris, Hachette, col. Plurielle, 2005, p Nous ne pouvons que recommander la lecture de cet article aux candidats. Bien que son auteur s'attache à décrire une colonisation d'ancien Régime il fait en réalité une description très exacte de ce qu'est une société coloniale puisque ce qu'il avance peut tout aussi bien s'appliquer à quelques nuances près à l'indochine française, à l'angola portugaise, à la Jamaïque britannique ou aux Indes néerlandaises. Claire Laux Afadec Droits de reproduction réservés 5

6 coloniale britannique dans la deuxième moitié du XIXème siècle : le quartier civil, destiné à l élite administrative et le quartier du cantonnement, réservé à l armée. - Une politique de cantonnement des populations indigènes que l on retrouve dans de nombreux ports coloniaux. Au Sénégal par exemple, après l abolition de l esclavage, devant l inquiétude des commerçants, l administration crée, en 1849, un «village de liberté» face à l île de Saint- Louis pour les anciens esclaves ayant obtenu leur liberté. Leur séjour est limité dans le temps et dans l espace. Le critère est social autant que racial : seuls les anciens esclaves libérés sont concernés, les commerçants noirs et métis échappent à ce cantonnement. - Quartiers spécifiques pour les différentes communautés. Exemple : à Singapour, communautés indienne, malaise, européenne, chinoise séparées dans l espace urbain. Ségrégations communales selon des lignes ethniques. Conception municipale de Singapour reflète les trois principales préoccupations d un certain nombre de ports coloniaux : favoriser les entreprises, ancrer la communauté marchande, séparer les différents groupes ethniques et professionnels qui convergent dans le port. Donc cosmopolitisme apparent mais ségrégation sociale et raciale de fait. C) La vitalité culturelle des sociétés coloniales dans les ports coloniaux - Malgré les phénomènes de ségrégation spatiale évoqués plus haut, Singapour est devenue le cœur du monde intellectuel en Asie, l incarnation d une société et d une élite plurielle : multiculturelle, multinationale, multiethnique Véritable civilisation portuaire constituée par flux de migrants venus d Europe, de Chine, d Inde, de l archipel malais Centre de la culture malaise et de celle de la diaspora chinoise. - Multiculturalisme et pluri-confessionnalisme aussi d un port comme Tanger : de 1856 à 1906, population juive passe de 2500 à habitants, population européenne de 522 à habitants. Les catholiques essentiellement Espagnols, Portugais, Français, Italiens, Anglais passent de 622 en 1868 à 1412 en Grande tolérance religieuse de Tanger et souvent des ports coloniaux en général avec la construction et la coexistence d édifices religieux variés : synagogues, temples, églises, mosquées A Bombay par exemple, les Britanniques aménagent des espaces publics pour favoriser les échanges entre les différentes communautés religieuses et ethniques. Pas seulement ségrégation mais aussi phénomènes de transfert culturel. - Sociétés pluri-ethniques : existence toujours de lieux de contacts entre les communautés. Exemple : les marchés. Claire Laux Afadec Droits de reproduction réservés 6

7 Conclusion Le port colonial apparaît comme le lieu d intégration par les sociétés coloniales de ce qui apparaît comme la «modernité», en fait un certain nombre d éléments de la culture des colons ou des colonisateurs : langue, techniques, culture matérielle, principes économiques (ceux du libéralisme en particulier). Les ports coloniaux apparaissent alors comme les lieux de l ambiguité, voire de l ambivalence fondamentale des sociétés coloniales : lieu de leur formation mais aussi de résistances, d adaptations, de compromis. Claire Laux Afadec Droits de reproduction réservés 7

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail

CLASSE DE PREMIERE GÉNÉRALE Commentaires des programmes Option Internationale franco-marocaine du Baccalauréat

CLASSE DE PREMIERE GÉNÉRALE Commentaires des programmes Option Internationale franco-marocaine du Baccalauréat INSPECTION GENERALE DE L'EDUCATION NATIONALE Groupe Histoire Géographie SERVICE DE COOPERATION ET D ACTION CULTURELLE Service de l Enseignement Français PROGRAMMES D HISTOIRE ET DE GÉOGRAPHIE CLASSE DE

Plus en détail

Gouverner en Islam entre le xe siècle et le xve siècle (Iraq jusqu'en 1258, Syrie, Hijaz, Yémen, Égypte, Maghreb et al-andalus).

Gouverner en Islam entre le xe siècle et le xve siècle (Iraq jusqu'en 1258, Syrie, Hijaz, Yémen, Égypte, Maghreb et al-andalus). Histoire Histoire ancienne (Nouvelle question) Le monde romain de 70 av. J.-C. à 73 ap. J.-C. Cette question se propose de couvrir l histoire de l Empire romain entre la fin de la République et le début

Plus en détail

«Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.»

«Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.» «Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.» Les Turcs, les Persans et autres Arabes musulmans (...) Extrait de lettre de lecteur au journal Le Monde À cette idée reçue, il faut opposer d emblée

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

Bonsoir, Mesdames et Messieurs,

Bonsoir, Mesdames et Messieurs, Bonsoir, Mesdames et Messieurs, Tout d abord je souhaiterais remercier les organisateurs de ce symposium, la Division de la Population des Nations Unies et la Fondation Roselli, pour leur invitation de

Plus en détail

Paris a-t-elle la grosse tête?

Paris a-t-elle la grosse tête? Paris a-t-elle la grosse tête? Magazine français traduit en anglais pour les touristes Paris Capitale Hors-Série. N 1008 du 12 juillet 2010. La France vue par les parisiens http://www.dailymotion.com/video/x6pg5r_pub-le-parisien-et-les-japonais_fun

Plus en détail

Innovation & Internationalisation (I²)

Innovation & Internationalisation (I²) Partenariats d intérêt mutuel bien compris, tout azimut Les inter-pme panafricaines et internationales réalisées massivement Innovation & Internationalisation (I²) L Afrique se tire elle-même du marécage

Plus en détail

Cours 3. Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales. I. Les deux pôles principaux de l Asie orientale

Cours 3. Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales. I. Les deux pôles principaux de l Asie orientale Thème 3 Dynamiques des grandes aires continentales Question 3 - L Asie du Sud et de l Est : les enjeux de la croissance Cours 3. Japon-Chine : concurrences régionales, ambitions mondiales Quel pays assurera,

Plus en détail

Les masters en langues

Les masters en langues Traduction-Interprétation Études anglophones traduction littéraire : Paris Études européennes et langues étrangères et échanges internationaux traduction économique et juridique : Juriste international

Plus en détail

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES

POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES POLITIQUE D ÉGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES MAI 2008 POLITIQUE D EGALITÉ ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES 1. LE CONTEXTE L égalité entre les femmes et les hommes est une condition essentielle au développement

Plus en détail

SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013

SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013 SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013 Cergy-Pontoise REPLAY* D UN ENTRE DEUX À UN TERRITOIRE DU GRAND PARIS : LA PLAINE DE PIERRELAYE BESSANCOURT * Innover, comprendre, inventer, renouveler, régénérer,

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain

www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain www.u-bordeaux3.fr Master recherche Histoire des mondes moderne et contemporain Objectif de la formation Ce master propose une formation de haut niveau en histoire moderne et contemporaine. Il a pour objectif

Plus en détail

Chapitre 3 La mondialisation en fonctionnement

Chapitre 3 La mondialisation en fonctionnement CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN Chapitre 3 La mondialisation en fonctionnement Table des matières 1 Le processus de mondialisation 2 1.1 Les principales phases de la mondialisation..............

Plus en détail

Les formes de l hégémonie européenne

Les formes de l hégémonie européenne LE CENTRE CANIEN D ÉTUDES ALLEMANDES ET EUROPÉENNES Université de Montréal, 3744, rue Jean Brillant, bureau 525, H3T 1P1 EAE 1000 Introduction aux études européennes Mardi, 13 à 16 heures, Salle Lothar

Plus en détail

POURQUOI UNE LICENCE AFFAIRES INTERNATIONALES MARKETING MONDE ORIENTAL?

POURQUOI UNE LICENCE AFFAIRES INTERNATIONALES MARKETING MONDE ORIENTAL? POURQUOI UNE LICENCE AFFAIRES INTERNATIONALES MARKETING MONDE ORIENTAL? Le Monde oriental (Mondes arabe, asiatique et russe) est un partenaire très dynamique en ce qui concerne les échanges culturels et

Plus en détail

Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales

Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes de troisième Partie I : Un siècle de transformations scientifiques, technologiques et sociales Thème 2 : L évolution du système de production et ses

Plus en détail

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui

- Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui Plan du cours : - Introduction : la globalisation commerciale d hier et d aujourd hui - I. Les théories du commerce international - les avantages comparatifs (Ricardo) - les dotations de facteurs (HOS)

Plus en détail

MASTER EN SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS

MASTER EN SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS MASTER EN SCIENCES SOCIALES DES RELIGIONS UFR CRAC CENTRE D ETUDE DES RELIGIONS Table des matières I. Contexte... 2 II. Offre de formation... 2 III. Présentation des débouchés... 2 IV. Organisation...

Plus en détail

vue par le recensement

vue par le recensement République et Canton de Genève Département de l Economie, de l Emploi et des affaires Extérieures La ville de Versoix Le recensement de la population de 2000 : une photographie de la Suisse Les recensements

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. Première partie DE LA SOCIÉTÉ DE PLANTATION À LA SOCIÉTÉ DE TRANSFERTS : UNE SOCIOLOGIE DE LA RÉUNION

TABLE DES MATIÈRES. Première partie DE LA SOCIÉTÉ DE PLANTATION À LA SOCIÉTÉ DE TRANSFERTS : UNE SOCIOLOGIE DE LA RÉUNION Remerciements...7 Introduction...9 Politiques sociales et société créole : la construction d un objet...9 Condition salariale, désaffiliation, réaffiliations : l intégration par le travail en débat...

Plus en détail

Question 2 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale

Question 2 Le Proche et le Moyen-Orient, un foyer de conflits depuis la fin de la Première Guerre mondiale Terminales ES-L /Histoire Regards historiques sur le monde actuel Thème 3 - Puissances et tensions dans le monde de la fin de la Première Guerre mondiale à nos jours Question 2 Le Proche et le Moyen-Orient,

Plus en détail

Le port de Nantes, gravure de Pierre Aveline (fin XVII e début XVIII e siècles)

Le port de Nantes, gravure de Pierre Aveline (fin XVII e début XVIII e siècles) Le port de Nantes, gravure de Pierre Aveline (fin XVII e début XVIII e siècles) IntroducFon : Chapitre II. L Europe dans le monde au début du XVIII e siècle Chapitre I. L Europe dans le monde au début

Plus en détail

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge?

Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai. Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Délégation Asie-Pacifique du Groupe Crédit Agricole à Hong Kong et à Shanghai Le RMB s internationalise: Un simple filet d eau ou le déluge? Le Tour du Monde en 8 heures Poitiers, le 21 juin 2011 Agenda

Plus en détail

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture.

Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. Masters culture Ci-après, la liste des masters proposés par les universités françaises pour se former, en 2 ans après la licence, à l un des métiers de la culture. activités culturelles anthropologie métiers

Plus en détail

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE

HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE HONG KONG 香 港 GUANGZHOU 广 州 SHANGHAI 上 海 BUREAUX D ASIE LPA UNE PRESENCE FORTE EN CHINE Shanghai Francfort PARIS Guangzhou Hong Kong AlgER CASABLANCA Créé il y a 25 ans, Lefèvre Pelletier & associés (LPA)

Plus en détail

Régime de l utilisation de terres en Chine

Régime de l utilisation de terres en Chine Régime de l utilisation de terres en Chine La première Constitution chinoise en 1954 a stipulé qu en Chine le sol en milieu urbain appartient à l État, en milieu rural il appartient aux collectivités locales.

Plus en détail

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST

PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST PROJET DE PÔLE COMMERCIAL SAINT-LOUIS A BREST ENQUÊTE PUBLIQUE DE DÉCLASSEMENT DE LA PORTION DE LA RUE DES HALLES SAINT-LOUIS SITUÉE AU DROIT DE LA RUE DUQUESNE NOTICE EXPLICATIVE 1 LE DECLIN DES HALLES

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale République des Seychelles Situation générale 1. Géographie La Républiques des Seychelles est un archipel composé de 115 îles, situé au nord-est de Madagascar. L île la plus importante est l île de Mahé.

Plus en détail

Les hommes, les femmes et les enfants travaillent entre 14 et 17 heures par jour.

Les hommes, les femmes et les enfants travaillent entre 14 et 17 heures par jour. Pol Indépendance de la Belgique 1830 La Belgique est gouvernée par les libéraux et les catholiques. Il ne s agit pas encore de partis politiques mais plutôt de regroupements philosophiques. Vote censitaire

Plus en détail

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional

VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional VERS UNE COMMUNAUTÉ EURO- MÉDITERRANÉENNE DE L ÉNERGIE : Passer de l'import-export à un nouveau modèle énergétique régional Avril 2013 En 2011, pour la première fois, la Commission européenne parle d une

Plus en détail

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010

La question sociale globale et les migrations. Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 La question sociale globale et les migrations Présentation de Jean Michel Severino aux semaines sociales, 28 Novembre 2010 1. Nous connaissons un moment sans précédent de victoire contre la pauvreté 2.

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

Étude de cas «Le bassin des caraïde : interface américaine et interface mondiale»

Étude de cas «Le bassin des caraïde : interface américaine et interface mondiale» CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN Étude de cas «Le bassin des caraïde : interface américaine et interface mondiale» Table des matières 1 Une interface américaine 2 1.1 Un espace entre l Amérique

Plus en détail

église paroissiale ; cimetière Saint-Pierre de Poulainville, devenus cimetière communal (détruit)

église paroissiale ; cimetière Saint-Pierre de Poulainville, devenus cimetière communal (détruit) Ancienne église paroissiale et cimetière Saint-Pierre de Poulainville, devenus cimetière communal (détruit) place de l' Eglise Poulainville Dossier IA80003711 réalisé en 2002 Copyrights Copyrights Auteurs

Plus en détail

LE FRANC CFA : UN INSTRUMENT DE DOMINATION ÉCONOMIQUE? i. Par Noël KODIA Critique littéraire et essayiste http://blog.ifrance.

LE FRANC CFA : UN INSTRUMENT DE DOMINATION ÉCONOMIQUE? i. Par Noël KODIA Critique littéraire et essayiste http://blog.ifrance. Noël KODIA - Le franc Cfa : un instrument de domination économique? LE FRANC CFA : UN INSTRUMENT DE DOMINATION ÉCONOMIQUE? i Par Noël KODIA Critique littéraire et essayiste http://blog.ifrance.com/noelkodia

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

DISCIPLINES / FIELD OF STUDIES / AREAS

DISCIPLINES / FIELD OF STUDIES / AREAS DISCIPLINES / FIELD OF STUDIES / AREAS A M E N A G E M E N T E T U R B A N I S M E professionnelle Ingénierie de projets de solidarité internationale Aménagement de l'espace, urbanisme et développement

Plus en détail

Groupe SOEXIMEX. Secteur d activité. SOEXIMEX Un acteur majeur du commerce international. Histoire Chiffres clés Activités

Groupe SOEXIMEX. Secteur d activité. SOEXIMEX Un acteur majeur du commerce international. Histoire Chiffres clés Activités SOEXIMEX Un acteur majeur du commerce international La SOEXIMEX a été fondée en 1963. Son siège social se situe à Saint-Denis, au nord de Paris. Aujourd hui considérée comme un acteur majeur du commerce

Plus en détail

LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI

LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI ÉDITORIAL LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI MICHEL ROGALSKI Privé de la présence de Fidel Castro pour cause de maladie, le XIV e Sommet des Non-alignés s est tenu en septembre 2006 à La Havane. L usage

Plus en détail

LA MIGRATION DES FEMMES ET LES TRANSFERTS DE FONDS : CAS DU CAP VERT, DE LA CÔTE D IVOIRE, DU MAROC ET DU SENEGAL

LA MIGRATION DES FEMMES ET LES TRANSFERTS DE FONDS : CAS DU CAP VERT, DE LA CÔTE D IVOIRE, DU MAROC ET DU SENEGAL LA MIGRATION DES FEMMES ET LES TRANSFERTS DE FONDS : CAS DU CAP VERT, DE LA CÔTE D IVOIRE, DU MAROC ET DU SENEGAL 1. INTRODUCTION Depuis la nuit des temps, les peuples ont immigré d un espace vers un autre.

Plus en détail

LIVRE BLANC. Percer sur le marché du e-commerce en Asie: Opportunités et Défis. Nos recommandations. Présent et Futur du e-commerce

LIVRE BLANC. Percer sur le marché du e-commerce en Asie: Opportunités et Défis. Nos recommandations. Présent et Futur du e-commerce LIVRE BLANC Percer sur le marché en Asie: Opportunités et Défis. Chine : le marché le plus difficile de l Asie 1 Le marché en Asie-Pacifique devrait atteindre un volume de plus de 525,2 milliards de dollars

Plus en détail

Comprendre la Malaisie 13. Données et tendances de l économie... 30

Comprendre la Malaisie 13. Données et tendances de l économie... 30 Sommaire Préface......................................................................... 7 Comprendre la Malaisie 13 Repères essentiels....................................................... 15 Chiffres

Plus en détail

Country factsheet - Juin 2014 Singapour

Country factsheet - Juin 2014 Singapour Country factsheet - Juin 2014 Singapour Sa superficie s étend sur quelques 700 km² et sa population ne dépasse que de peu les 5 millions d habitants, mais du point de vue de la compétitivité et de la modernité,

Plus en détail

Préfixe "MA" ALVEOLE VI

Préfixe MA ALVEOLE VI Préfixe "MA" ALVEOLE VI VI-A-00 : Tirés-à-part VI-A-8 : Atlas des villes VI-E-7/8 : Atlas VI-T-0/1 : Bibliographie de l'histoire de France 100 : Histoire urbaine 101 : Généralités, urbanisation 102 : Atlas

Plus en détail

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) 1. Questions (6 points) 1. A quels siècles correspond l «âge des églises gothiques»? (1 point) L «âge des églises gothiques» va

Plus en détail

Que reste-t-il de la French Connection? Thierry Colombié Docteur es sciences économiques (Ehess)

Que reste-t-il de la French Connection? Thierry Colombié Docteur es sciences économiques (Ehess) Que reste-t-il de la French Connection? Thierry Colombié Docteur es sciences économiques (Ehess) Les bases de la French Connection Un trafic d héroïne planétaire (Liban, Pakistan, France, USA) de 1935

Plus en détail

Grande Loge Féminine de France

Grande Loge Féminine de France ... La transformation du monde commence par la construction de soi... Grande Loge Féminine de France DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 33(0)1 71 04 58 14 courriel : communication@glff.org Site : www.glff.org

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

C EST PAS SORCIER LE PORT DE ROTTERDAM : PRÉSENTATION. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 Description... 2

C EST PAS SORCIER LE PORT DE ROTTERDAM : PRÉSENTATION. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 Description... 2 Présentation de la vidéo................................................... 2 Générique..................................................................... 2 Description....................................................................

Plus en détail

La question postcoloniale Yves Lacoste

La question postcoloniale Yves Lacoste La question postcoloniale Yves Lacoste Voilà bientôt soixante ans que l Inde est indépendante, tout comme le Pakistan, et plus de cinquante ans que s est déroulée la bataille de Diên Biên Phu. Voilà plus

Plus en détail

1 INFORMATION - INFORMATIQUE. 11 Systèmes d'information gestion des connaissances, knowledge management

1 INFORMATION - INFORMATIQUE. 11 Systèmes d'information gestion des connaissances, knowledge management p.1 1 INFORMATION - INFORMATIQUE 10 Sciences cognitives aspects fondamentaux 11 Systèmes d'information gestion des connaissances, knowledge management 110 Intelligence économique veille économique, stratégique,

Plus en détail

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité

Klako Group. Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux. Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Klako Group Intégration, Comptabilité et Conseils fiscaux Optimisation d Achat et Contrôle de Qualité Beijing Hong Kong Shanghai Shenzhen Visitez notre site web à http://www.klakogroup.com Notre société

Plus en détail

Mission de prospection multisectorielle JAPON

Mission de prospection multisectorielle JAPON en partenariat avec organise une : Mission de prospection multisectorielle Du lundi 27 au vendredi 31 octobre 2014 A Tokyo et Kobe JAPON [Tapez un texte] 3 ème PIB mondial en 2014 Zoom sur le Japon Superficie

Plus en détail

L arrêté consulaire du 16 juillet 1802 rétablissant l esclavage à la Guadeloupe : du mystère à l illégalité

L arrêté consulaire du 16 juillet 1802 rétablissant l esclavage à la Guadeloupe : du mystère à l illégalité L arrêté consulaire du 16 juillet 1802 rétablissant l esclavage à la Guadeloupe : du mystère à l illégalité Par Jean-François NIORT CAGI-GREHDIOM (UAG) SHG Jérémy RICHARD CERHIIP (Aix-Marseille III) et

Plus en détail

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014

125 700 m² LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE. Demande placée. Taille des transactions 2010 2011 2012 2013 3T2014 2010 2011 2012 2013 3T2014 LE MARCHÉ LOCATIF - 3T 2014 LA DÉFENSE Demande placée 125 700 m² +41% : confirme son retour en grâce sur le marché locatif, en dépit d un 3 ème trimestre 2014 beaucoup moins flamboyant que le précédent,

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale

Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale ACADEMIE DE GRENOBLE Géographie Programme de Troisième, partie II, thème 1 LES ESPACES PRODUCTIFS Travailler avec le site INA Rhône-Alpes ou l intérêt d une approche locale alexandre.bouineau@ac-grenoble.fr

Plus en détail

colonisation nous avons trouvé cet outil merveilleux : la langue française».

colonisation nous avons trouvé cet outil merveilleux : la langue française». Allocution d Alain ROSSIGNOL, Ancien conseiller culturel dans les pays d Afrique francophone «Nul n est prophète en son pays» a-t-on coutume de dire. Berceau de la langue française, la France et sa population

Plus en détail

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs

L accueil comme priorité. Fréquentation des principaux sites touristiques en millions de visiteurs 27 millions de visiteurs, dont 7 millions d étrangers et 0 millions de Français 44 millions de visiteurs au total pour Paris et sa région Basilique du Sacré-Cœur de Montmartre Principales nationalités

Plus en détail

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE

TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE ORGANISATION FOR ECONOMIC CO-OPERATION AND DEVELOPMENT TROISIEME REUNION DU FORUM SUR L ADMINISTRATION FISCALE DE L OCDE 14-15 septembre 2006 Séoul, Corée Déclaration de Séoul (version définitive) CENTRE

Plus en détail

master langues étrangères appliquées

master langues étrangères appliquées université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master langues étrangères appliquées Relations Interculturelles et Coopération Internationale - RICI Management dudéveloppement

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

2-1 ére partie : Les Deux Vallées : leur histoire et environnement proche et lointain

2-1 ére partie : Les Deux Vallées : leur histoire et environnement proche et lointain un 2-1 ére partie : Les Deux Vallées : leur histoire et proche et lointain 2.1 Les Deux Vallées : une histoire 2.2 Les Deux Vallées : un Schéma de Cohérence Territoriale des Deux Vallées Rapport de présentation

Plus en détail

«La famille, c est la première des sociétés humaines.»

«La famille, c est la première des sociétés humaines.» «La famille, c est la première des sociétés humaines.» La famille sera toujours la base des sociétés. Honoré de Balzac La famille est-elle la première des sociétés humaines? C est l hypothèse la plus souvent

Plus en détail

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013

LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES. Françoise Lemoine, Deniz Ünal Conférence-débat CEPII, L économie mondiale 2014, Paris, 11 septembre 2013 LES BRIC: AU DELÀ DES TURBULENCES 1. Facteurs structurels du ralentissement de la croissance dans les BRIC 2. Interdépendances commerciales entre les BRIC et le reste du monde Françoise Lemoine, Deniz

Plus en détail

Services bancaires postaux : tendances et perspectives Cartographie des bureaux de poste, des banques et des prêteurs sur salaire de la région du

Services bancaires postaux : tendances et perspectives Cartographie des bureaux de poste, des banques et des prêteurs sur salaire de la région du Services bancaires postaux : tendances et perspectives Cartographie des bureaux de poste, des banques et des prêteurs sur salaire de la région du Grand Toronto et de Hamilton et de Terre-Neuve-et-Labrador

Plus en détail

Tableau synoptique de l offre de formation à Sciences Po Aix-en-Provence

Tableau synoptique de l offre de formation à Sciences Po Aix-en-Provence à Sciences Po Aix-en-Provence Délivrance diplôme IEP et/ou Diplôme IEP et 00 crédits M 0 crédits M M 80 crédits MASTER D ÉTUDES POLITIQUES. spécialités au choix : En noir : parcours professionnel / en

Plus en détail

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE

MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE MASTER MANAGEMENT DES RH ET DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL SPÉCIALITÉ SCIENCES DES ORGANISATIONS ET DES INSTITUTIONS À FINALITÉS RECHERCHE ET PROFESSIONNELLE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine

Plus en détail

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL.

MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. MAQUETTE GENERALE MASTER DIDL. PROGRAMME DE FORMATION AU MASTER EN «DECENTRALISATION ET INGENIERIE DU DEVELOPPEMENT LOCAL» DE BAMAKO 2009-2010 Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

Plus en détail

Séminaire «L éducation non formelle, un projet pour les habitants dans la cité»

Séminaire «L éducation non formelle, un projet pour les habitants dans la cité» Séminaire «L éducation non formelle, un projet pour les habitants dans la cité» Organisé dans le cadre du IX Congrès International des Villes Educatrices Le Mercredi 13 septembre 2006 A l Ecole Normale

Plus en détail

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES

ÉCONOMIE en Licence PRÉ-REQUIS ORGANISATION / VOLUME HORAIRE LES DÉBOUCHÉS DE LA FILIÈRE POURSUITES D ÉTUDES / PASSERELLES 2013-2014 ÉCONOMIE en Licence Les informations présentes dans ce document sont valables pour l'année 2013-2014. D'importantes modifications interviendront pour l'année 2014-2015. Il s agit d un cursus

Plus en détail

notre vision CARTE DE VISITE

notre vision CARTE DE VISITE 360 notre vision CARTE DE VISITE 2012 Malgré un durcissement de la conjoncture économique à partir du second semestre 2011, le Groupe SEB a maintenu son cap et consolidé ses positions sur la plupart des

Plus en détail

pour une métropole solidaire et attractive

pour une métropole solidaire et attractive pour une métropole solidaire et attractive A l origine de Paris Métropole 5 décembre 2001 : premier débat à la Maison de la RATP o 400 acteurs publics du cœur de l agglomération o réunis pour envisager

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2

CORRECTION BREVET BLANC 2 CORRECTION BREVET BLANC 2 PARTIE 1: Histoire Question 1: Expliquer les repères qui correspondent aux dates suivantes: 622 / 1598. 622: l'hégire, Mahomet et ses compagnons quittent La Mecque pour Médine,

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues Résumé Cette étude a été lancée par l Organisation Internationale pour les Migrations à la demande du Gouvernement du Tchad par le biais du Ministère des Affaires Etrangères et de l Intégration Africaine.

Plus en détail

THEME : CLES DE CONTROLE. Division euclidienne

THEME : CLES DE CONTROLE. Division euclidienne THEME : CLES DE CONTROLE Division euclidienne Soit à diviser 12 par 3. Nous pouvons écrire : 12 12 : 3 = 4 ou 12 3 = 4 ou = 4 3 Si par contre, il est demandé de calculer le quotient de 12 par 7, la division

Plus en détail

MOBILITY HELP DESK FOR APPRENTICES AND TEACHERS. Les apprentis peuvent effectuer des périodes de formation dans des entreprises européennes.

MOBILITY HELP DESK FOR APPRENTICES AND TEACHERS. Les apprentis peuvent effectuer des périodes de formation dans des entreprises européennes. MOBILITY HELP DESK FOR APPRENTICES AND TEACHERS Qui peut participer? Les apprentis peuvent effectuer des périodes de formation dans des entreprises européennes. Ce dispositif est réservé aux jeunes des

Plus en détail

RECOMMANDATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE N 13 DE L ECRI

RECOMMANDATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE N 13 DE L ECRI CRI(2011)37 RECOMMANDATION DE POLITIQUE GÉNÉRALE N 13 DE L ECRI SUR LA LUTTE CONTRE L ANTI-TSIGANISME ET LES DISCRIMINATIONS ENVERS LES ROMS ADOPTÉE LE 24 JUIN 2011 Strasbourg, Septembre 2011 Publication

Plus en détail

Fiche de poste : PAST Tourisme Culturel & Territoires. Publication du poste : 7 avril 2015

Fiche de poste : PAST Tourisme Culturel & Territoires. Publication du poste : 7 avril 2015 UFR Langues et Études Internationales (LEI) Fiche de poste : PAST Tourisme Culturel & Territoires Publication du poste : 7 avril 2015 Date- limite d envoi des dossiers de candidature : 26 mai 2015 (le

Plus en détail

La mondialisation de l économie : approches géographiques. Villes et campagnes. Introduction à l approche régionale (1) : les Suds et l Afrique

La mondialisation de l économie : approches géographiques. Villes et campagnes. Introduction à l approche régionale (1) : les Suds et l Afrique La mondialisation de l économie : approches géographiques Ce cours se propose d aborder la question de la mondialisation de l économie sous un angle géographique au travers de différents thèmes : La mondialisation

Plus en détail

Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons

Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons 75 L enjeu : intervenir sur le partage de plus en plus inégalitaire de la richesse produite Économiste, Fondation Copernic Nous sommes interrogés sur la nature de la crise que nous rencontrons depuis 2007-2008

Plus en détail

Coup de projecteur : Transferts d'argent des migrants et produits financiers associés

Coup de projecteur : Transferts d'argent des migrants et produits financiers associés Coup de projecteur : Transferts d'argent des migrants et produits financiers associés BIM n - 19 février 2008 Ce BIM est réalisé en partenariat avec le Portail francophone de la microfinance : www.lamicrofinance.org.

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Note détaillée Baromètre européen du rapport aux paiements Des pratiques uniformisées en Europe? Sondage Harris Interactive pour Crédit Agricole Cards & Payments Enquête réalisée en ligne du 19 au 29 septembre

Plus en détail

La mutualisation du stationnement

La mutualisation du stationnement La mutualisation du stationnement Eric GANTELET, Président SARECO SARECO est un bureau d études spécialisé sur les questions de stationnement qui conseille les collectivités territoriales depuis la définition

Plus en détail

L histoire de l assurance en Algérie

L histoire de l assurance en Algérie POINT DE VUE POINT OF VIEW Assurances et gestion des risques, vol. 81(3-4), octobre-décembre 2013, 285-290 Insurance and Risk Management, vol. 81(3-4), October-December 2013, 285-290 L histoire de l assurance

Plus en détail

Centre d etudes. strategiques de l Afrique. E t a b l i r d e s p a r t e n a r i a t s p o u r l a v e n i r d e l A f r i q u e

Centre d etudes. strategiques de l Afrique. E t a b l i r d e s p a r t e n a r i a t s p o u r l a v e n i r d e l A f r i q u e Centre d etudes strategiques de l Afrique E t a b l i r d e s p a r t e n a r i a t s p o u r l a v e n i r d e l A f r i q u e Séminaire pour hauts responsables - Lisbonne, Portugal Le premier événement

Plus en détail

Liste des nouveaux descripteurs

Liste des nouveaux descripteurs Liste des nouveaux descripteurs Nouveaux concepts créés dans Motbis 2014 1. accessibilité des locaux 2. accessibilité numérique pour les personnes handicapées 3. bizutage 4. British Library (Londres) 5.

Plus en détail

SEMINAIRES ET TRAVAUX DE CARTOGRAPHIE COLLABORATIVE AVEC OPENSTREETMAP (OSM) au FOUTA

SEMINAIRES ET TRAVAUX DE CARTOGRAPHIE COLLABORATIVE AVEC OPENSTREETMAP (OSM) au FOUTA SEMINAIRES ET TRAVAUX DE CARTOGRAPHIE COLLABORATIVE AVEC OPENSTREETMAP (OSM) au FOUTA PREAMBULE OpenStreetMap est un projet web qui a pour vocation de créer une carte libre du monde entier, entièrement

Plus en détail

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise

Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise Thème E Etablir un diagnostic stratégique Le diagnostic externe Analyse de l environnement de l entreprise On ne peut concevoir l entreprise comme une entité isolée du milieu dans lequel elle agit. L entreprise

Plus en détail

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire

Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire Vision stratégique du développement culturel, économique, environnemental et social du territoire PROJET D ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE OCTOBRE 2014 TABLE DES MATIÈRES POURQUOI UN ÉNONCÉ DE VISION STRATÉGIQUE?...

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR. Contact presse : Catherine Amy

DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR. Contact presse : Catherine Amy IntégrerSciencesPoAix en Provence,Lille,Lyon,Rennes,Strasbourg,Toulouse Lundi24juin2013 DOSSIER DE PRESSE 2 CONCOURS COMMUNS 6 ECOLES HTTP://CC.IEP.FR Contact presse : Catherine Amy Coordination de la

Plus en détail

Où sont les Hommes sur la Terre

Où sont les Hommes sur la Terre Où sont les Hommes sur la Terre Introduction : Notre planète est constituée de régions peuplées et d autres qui sont presque vides, ainsi 90% de la population vit dans l hémisphère nord. Dans certains

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail