De la modélisation linguistique aux applications logicielles: le rôle des Entités Nommées en Traitement Automatique des Langues

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De la modélisation linguistique aux applications logicielles: le rôle des Entités Nommées en Traitement Automatique des Langues"

Transcription

1 De la modélisation linguistique aux applications logicielles: le rôle des Entités Nommées en Traitement Automatique des Langues Maud Ehrmann Joint Research Centre Ispra, Italie. Guillaume Jacquet Xerox Research Centre Europe, Grenoble, France.

2 Contexte/historique Hier Travaux de thèse avec Bernard Victorri: Guillaume: travail sur la polysémie verbale et la calcul du sens Maud: travail sur les entités nommées, définition et désambiguïsation Aujourd hui Guillaume à XRCE: extraction d information et intégration logicielle Maud au JRC: extraction d information multilingue de la modélisation linguistique aux applications logicielles

3 Plan Entités Nommées: quoi, comment, pourquoi Traitement de l information et médias sociaux: deux exemples d application

4 Les Entités Nommées, encore et toujours Extraction d information Extraire des informations factuelles précises d un ensemble de documents homogènes pour remplir automatiquement un formulaire défini à l avance. (Conférences MUC, Grishman) Reconnaissance d entités nommées des unités textuelles particulières, «saillantes» sur le plan sémantique noms de personnes, de lieux, d organisations, dates, unités monétaires, pourcentages que l on identifie et catégorise exemple Succès rapide: en termes de performances et en termes applicatifs durable: nouveaux domaines nouvelles tâches nouveaux «corpus» Un incontournable du TAL

5 Un «objet TAL» difficile à cerner Hétérogénéité des réalisations Les EN dans le monde et le problème de la catégorisation le choix des catégories la détermination de ce qu elles recouvrent Les EN dans le texte et le problème de l annotation combinaisons de syntagmes : une ou plusieurs entités? un syntagme : quelles frontières? une entité : quelle unité lexicale? Les EN dans la langue et le problème des «polysémies» homonymie métonymie facettes Hétérogénéité des points de vue Formules définitoire sous la formes d énumération Caractérisation diverses (sens, forme) Comment définir les entités nommées?

6 Un peu de tout Le «matériau» de départ

7 Mais pas n importe quoi Proposition de définition Etant donné un modèle applicatif et un corpus, on appelle entité nommée tout expression linguistique qui réfère à une entité unique du modèle de manière autonome dans le corpus. Questions que l on s est posées: Comment définir un objet TAL? Que sont les noms propres et les descriptions définies? Que devient le cadre linguistique du sens et de la référence en TAL?

8 Considération des aspects linguistiques Etant donné un modèle applicatif et un corpus, on appelle entité nommée tout expression linguistique qui réfère à une entité unique du modèle de manière autonome dans le corpus. L ensemble EN ne se réduit pas à une catégorie linguistique Plus que les noms propres et moins que les descriptions définies Caractérisation d un comportement référentiel référence à une entité unique autonomie référentielle Barack Obama, le président des Etats-Unis, la déclaration du président La perspective linguistique ne suffit pas

9 Considération des aspects liés au TAL Etant donné un modèle applicatif et un corpus, on appelle entité nommée tout expression linguistique qui réfère à une entité unique du modèle de manière autonome dans le corpus. Caractérisation de la référence en TAL restriction représentation La référence en TAL désigne le lien qui existe entre une expression linguistique et l élément du modèle auquel elle renvoie. Articulation sens-référence en TAL entre le langage et le modèle trois mécanismes: segmentation, catégorisation et reformulation

10 Les Entités Nommées: une création TAL De la linguistique au TAL, spécification d un cadre théorique pour les EN Pas d entité nommée «en soi», seulement des critères linguistiques et un modèle. Conséquences point de vue général: explication de l hétérogénéité et de la variabilité de l ensemble entités nommées point de vue pratique: critères de décision pour l annotation point de vue méthodologique: besoin impératif d expliciter le modèle Différentes visées applicatives extraction d'information tâche d'indexation peuplement d'ontologie et/ou modélisation d'un domaine

11 Plan Entités Nommées: quoi, comment, pourquoi Traitement de l information et médias sociaux: deux exemples d application

12 Extraction d événements et médias sociaux Application générique du traitement de l information EMM au JRC système de «media monitoring», articles de presse/jour, 3600 sources, de 20 à 50 langues suivant les applications (emm.newsbrief.eu/overview.html) Projet Sync3 Exploration des médias sociaux JRC: extraction d événements et Twitter mise à jour quasi immédiate de la situation à propos de tel ou tel événement, point de vue moins traditionnel et moins "formaté" que celui des organes de presse traditionnels, nouvelles sources d'information, via les liens présents dans les tweets. Sync3

13 Détection d évènements Joint Event Detection and Entity Resolution: a virtuous cycle (M. Galle, J.M. Renders, G. Jacquet, submitted) Interaction entre détection d évènements et annotation d entités nommées: un cycle vertueux ou La construction dynamique d évènements

14 Détection d évènements Evènements: définition fondée sur les besoins des utilisateurs, les journalistes Evènements est un «fait d actualité notable» Similarité fondée sur les propriétés linguistiques de chaque segment d article (unités lexicales et entités nommées)

15 Reconnaissance d entités nommées Utilisation de l outil développé à XRCE (approche symbolique) Tendance à générer trop de référents (ex.: Gaddafi, Al-Gathafi, Khaddafi, el-qaddafi)

16 Construction dynamique d évènements Entités nommées EN1 EN4 EN6 EN2 EN3 EN5 Evènements E1 E3 E5 E2 E4

17 Détails sur les mesures de similarité Chaque entité e est représentée par un vecteur de mots w(e) ou un mot m vaut 1 si l entité e contient ce mot m. La matrice Y contient l edit-distance pondérée entre deux mots. Les poids ont été appris a partir de la ressource «JRC-Names» contenant une table d équivalence entre mots. Chaque entité est représentée par sa distribution dans les évènements. Le vecteur c(e) (de taille k, le nombre d évènements) vaut 1 pour un évènement si e apparait au moins une fois dans l un des documents de cet évènement. Si sim(ei,ej) supérieure a un seuil (cf. slide suivant), alors ei et ej sont fusionnées en une seule entité.

18 F-mesure du clustering a chaque itération en utilisant les unités lexicales et les ENs

19 Conclusion Les expressions référentielles au cœur du processus de référence au monde par l intermédiaire du langage Les entités nommées au cœur des processus TAL de compréhension des textes et de traitement de l information Encore des choses à creuser Notion de modèle, rôle des entités nommées,

20 Un grand MERCI à Bernard(s) Il neige et elle tient. Merci à vous!

21 Back up &o=date

22 Détection d évènements Evènements: définition fondée sur les besoins des utilisateurs, les journalistes Evènements est un «fait d actualité notable» Arrivée continue de nouveaux articles (150 articles/heure) Clustering Incremental Evite de refaire le clustering sur l ensemble des segments d articles Chaque nouveau segment d article est soit rattaché à un cluster existant, soit mis dans un nouveau cluster. Similarité fondée sur les propriétés linguistiques de chaque segment d article (unités lexicales et entités nommées)

23 Construction dynamique d évènements Entités nommées t t+1 t+2 EN1 EN1 EN4 EN3 EN2 EN3 EN2 EN5 temps Evènements E1 E3 E1 E3 E2 E2 E4

24 Le TAL et le Traitement de l information Objectif Trois grandes étapes (schématiques) trouver les documents comprendre leur contenu (textuel) exploiter la connaissance Une analyse partielle reconnaissance d unités textuelles saillantes typage mise en relation

Morphosyntaxe de l'interrogation en conversation spontanée : modélisation et évaluations

Morphosyntaxe de l'interrogation en conversation spontanée : modélisation et évaluations U Université dumaine Faculté des Lettres, Langues et Sciences humaines Morphosyntaxe de l'interrogation en conversation spontanée : modélisation et évaluations Carole Lailler 1 L interrogation : une modalité

Plus en détail

MASTER LPL : LANGUE ET INFORMATIQUE (P)

MASTER LPL : LANGUE ET INFORMATIQUE (P) MASTER LPL : LANGUE ET INFORMATIQUE (P) RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme := Master Domaine : Arts, Lettres, Langues Mention : LITTERATURE, PHILOLOGIE, LINGUISTIQUE Spécialité : LANGUE ET INFORMATIQUE

Plus en détail

Quel est l apport de la détection d entités nommées pour l extraction d information en domaine restreint?

Quel est l apport de la détection d entités nommées pour l extraction d information en domaine restreint? Quel est l apport de la détection d entités nommées pour l extraction d information en domaine restreint? Camille Dutrey 1, 2, 3, Chloé Clavel 1, Sophie Rosset 2, Ioana Vasilescu 2, Martine Adda-Decker

Plus en détail

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français

Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français Badreddine Hamma To cite this version: Badreddine Hamma. Compte-rendu de Hamma B., La préposition en français. Revue française de linguistique appliquée,

Plus en détail

Ressources lexicales au service de recherche et d indexation des images

Ressources lexicales au service de recherche et d indexation des images RECITAL 2011, Montpellier, 27 juin - 1er juillet 2011 Ressources lexicales au service de recherche et d indexation des images Inga Gheorghita 1,2 (1) ATILF-CNRS, Nancy-Université (UMR 7118), France (2)

Plus en détail

Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe

Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe Structuration des décisions de jurisprudence basée sur une ontologie juridique en langue arabe Karima Dhouib, Sylvie Després Faiez Gargouri ISET - Sfax Tunisie, BP : 88A Elbustan ; Sfax karima.dhouib@isets.rnu.tn,

Plus en détail

Apprentissage Automatique

Apprentissage Automatique Apprentissage Automatique Introduction-I jean-francois.bonastre@univ-avignon.fr www.lia.univ-avignon.fr Définition? (Wikipedia) L'apprentissage automatique (machine-learning en anglais) est un des champs

Plus en détail

N 334 - SIMON Anne-Catherine

N 334 - SIMON Anne-Catherine N 334 - SIMON Anne-Catherine RÉALISATION D UN CDROM/DVD CONTENANT DES DONNÉES DU LANGAGE ORAL ORGANISÉES EN PARCOURS DIDACTIQUES D INITIATION LINGUISTIQUE A PARTIR DES BASES DE DONNÉES VALIBEL Introduction

Plus en détail

Mineure Architectures Orientées Services SOA Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA. Business Process Modeling (BPM)

Mineure Architectures Orientées Services SOA Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA. Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA Business Process Modeling (BPM) Idir AIT SADOUNE idir.aitsadoune@supelec.fr Idir AIT SADOUNE - Plan 1 Notion de processus? 2 Modélisation des processus? 3 Langages

Plus en détail

TRAVAUX DE RECHERCHE DANS LE

TRAVAUX DE RECHERCHE DANS LE TRAVAUX DE RECHERCHE DANS LE DOMAINE DE L'EXPLOITATION DES DONNÉES ET DES DOCUMENTS 1 Journée technologique " Solutions de maintenance prévisionnelle adaptées à la production Josiane Mothe, FREMIT, IRIT

Plus en détail

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365 Avant-propos A. À qui s adresse ce livre? 9 1. Pourquoi à chaque manager? 9 2. Pourquoi à tout informaticien impliqué dans des projets «BI» 9 B. Obtention des données sources 10 C. Objectif du livre 10

Plus en détail

Business Process Modeling (BPM)

Business Process Modeling (BPM) Business Process Modeling (BPM) Mineure SOA Cécile Hardebolle cecile.hardebolle@supelec.fr Programme 8 nov. 15 nov. Introduction. Enjeux, rôle de l'architecte SI Partie n 1 du cas d'étude Architecture

Plus en détail

Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique

Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique Le CRM en BFI : une approche du pilotage stratégique Sébastien Pasquet, Responsable de missions Le CRM (Customer Relationship Management) s est développé depuis 10 ans essentiellement par l intégration

Plus en détail

Catalogue des formations Edition 2015

Catalogue des formations Edition 2015 Antidot - Formations Catalogue des formations Edition 2015 : catalogue_formation_2015 Révision du 06.01.2015 Sommaire!!"##$%&'( )! $*$+,(-'(."##'+.'&( /!,'.0+"1"2%'( /!!."3'( /! $(3&"3"!(-4(5(.$,$1"24'(-'!(6"&#$,%"+!(7('-%,%"+()89:(;(

Plus en détail

Business Intelligence

Business Intelligence avec Excel, Power BI et Office 365 Téléchargement www.editions-eni.fr.fr Jean-Pierre GIRARDOT Table des matières 1 Avant-propos A. À qui s adresse ce livre?..................................................

Plus en détail

Formation Méthode MDM. Architecture et procédés de modélisation des données de référence

Formation Méthode MDM. Architecture et procédés de modélisation des données de référence Architecture et procédés de modélisation des données de référence Objectifs de la session Les participants découvrent l architecture et les procédés de modélisation utilisés pour les projets de Master

Plus en détail

! Text Encoding Initiative

! Text Encoding Initiative Format XML: suite! le contenu d un élément est la concaténation de! texte! et d éléments (imbrication)! => structure arborescente! pas de chevauchement de balises! => exemple : une analyse syntagmatique

Plus en détail

Introduction à la méthodologie de la recherche

Introduction à la méthodologie de la recherche MASTER DE RECHERCHE Relations Économiques Internationales 2006-2007 Introduction à la méthodologie de la recherche geraldine.kutas@sciences-po.org Les Etapes de la Recherche Les étapes de la démarche Etape

Plus en détail

ACCÈS SÉMANTIQUE AUX BASES DE DONNÉES DOCUMENTAIRES

ACCÈS SÉMANTIQUE AUX BASES DE DONNÉES DOCUMENTAIRES ACCÈS SÉMANTIQUE AUX BASES DE DONNÉES DOCUMENTAIRES Techniques symboliques de traitement automatique du langage pour l indexation thématique et l extraction d information temporelle Thèse Défense publique

Plus en détail

Masses de données et calcul : à l IRIT. 8 octobre 2013

Masses de données et calcul : à l IRIT. 8 octobre 2013 Masses de données et calcul : la recherche en lien avec les Big Data à l IRIT 8 octobre 2013 08/10/2013 1 L IRIT en qq chiffres 700 personnes sur tous les sites toulousains 5 tutelles 7 thèmes et 21 équipes

Plus en détail

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com

Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents. Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Intelligence Artificielle et Systèmes Multi-Agents Badr Benmammar bbm@badr-benmammar.com Plan La première partie : L intelligence artificielle (IA) Définition de l intelligence artificielle (IA) Domaines

Plus en détail

«L impact de l interculturel sur la négociation» construire des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables

«L impact de l interculturel sur la négociation» construire des intérêts matériels ou des enjeux quantifiables Le Centre de Langues et de Traduction de l Université Libanaise vous invite à prendre part au colloque international : «L impact de l interculturel sur la négociation» qui se tiendra dans les locaux du

Plus en détail

TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages)

TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages) TABLE DES MATIERES (les numéros renvoient aux pages) Table des abréviations... 7 Introduction... 11 Partie I - L enregistrement des noms de domaine... 31 Titre 1 Ŕ L existence de domaines de premier niveau,

Plus en détail

Présentation de la consolidation

Présentation de la consolidation Chapitre I Présentation de la consolidation Établir les comptes consolidés d un groupe consiste à présenter son patrimoine, sa situation financière et les résultats de l ensemble des entités qui le constituent

Plus en détail

Université de Bangui. Modélisons en UML

Université de Bangui. Modélisons en UML Université de Bangui CRM Modélisons en UML Ce cours a été possible grâce à l initiative d Apollinaire MOLAYE qui m a contacté pour vous faire bénéficier de mes connaissances en nouvelles technologies et

Plus en détail

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique

Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Guides Pratiques Objecteering Architecture d'entreprise : Guide Pratique de l'architecture Logique Auteur : Version : 1.0 Copyright : Softeam Equipe Conseil Softeam Supervisée par Philippe Desfray Softeam

Plus en détail

Une plateforme de recherche et d expérimentation pour l édition ouverte

Une plateforme de recherche et d expérimentation pour l édition ouverte Une plateforme de recherche et d expérimentation pour l édition ouverte Colloque réalisé dans le cadre du Congrès de l Acfas 2015 à l Université du Québec à Rimouski (UQAR). Lundi 25 mai 2015 de 09h15

Plus en détail

Introduction à MATLAB R

Introduction à MATLAB R Introduction à MATLAB R Romain Tavenard 10 septembre 2009 MATLAB R est un environnement de calcul numérique propriétaire orienté vers le calcul matriciel. Il se compose d un langage de programmation, d

Plus en détail

Intégration de la dimension sémantique dans les réseaux sociaux

Intégration de la dimension sémantique dans les réseaux sociaux Intégration de la dimension sémantique dans les réseaux sociaux Application : systèmes de recommandation Maria Malek LARIS-EISTI maria.malek@eisti.fr 1 Contexte : Recommandation dans les réseaux sociaux

Plus en détail

Avertissement... 7. Introduction... 9. Première partie À la recherche des clefs sous L Ancien Régime

Avertissement... 7. Introduction... 9. Première partie À la recherche des clefs sous L Ancien Régime Table des matières Avertissement... 7 Introduction... 9 Première partie À la recherche des clefs sous L Ancien Régime Définition et constitution d un objet D étude Qqu est-ce qu une clef? Étude du signifiant....

Plus en détail

Instrumentation de la recherche en Education : analyse épistémologique de quelques logiciels d aide à l analyse d enregistrements vidéos

Instrumentation de la recherche en Education : analyse épistémologique de quelques logiciels d aide à l analyse d enregistrements vidéos Instrumentation de la recherche en Education : analyse épistémologique de quelques logiciels d aide à l analyse d enregistrements vidéos Laurent Veillard UMR ICAR (CNRS, Université Lyon 2, ENS de lyon)

Plus en détail

CATALOGUE 2015-2016 Formations courtes PARCOURS TRADUCTION

CATALOGUE 2015-2016 Formations courtes PARCOURS TRADUCTION CATALOGUE 2015-2016 Formations courtes PARCOURS TRADUCTION ISIT FORMATION CONTINUE - 21, rue d Assas 75270 Paris Cedex 06 Tél. : +33(1) 42 22 33 16 Fax : +33 (1) 45 44 17 67 formation.continue@isit-paris.fr

Plus en détail

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques

La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer vos connaissances techniques et scientifiques La solution pour gérer, sécuriser et réutiliser vos connaissances techniques et scientifiques TEEXMA est le premier outil collaboratif

Plus en détail

PREMIERE CONNEXION & CREATION DU COMPTE

PREMIERE CONNEXION & CREATION DU COMPTE NOTICE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES AIDES REGIONALES (PAR) PREMIERE CONNEXION & CREATION DU COMPTE SOMMAIRE 1- PREMIERE CONNEXION : ACCEDER A LA PAR...2 2-CREER SON COMPTE UTILISATEUR SUR LA PAR...2

Plus en détail

Un dictionnaire électronique pour apprenant de l'arabe (langue seconde) basé sur corpus

Un dictionnaire électronique pour apprenant de l'arabe (langue seconde) basé sur corpus JEP-TALN 2004, Traitement Automatique de l Arabe, Fès, 20 avril 2004 Un dictionnaire électronique pour apprenant de l'arabe (langue seconde) basé sur corpus ZAAFRANI Riadh Faculté des Sciences Juridiques,

Plus en détail

Construction d ontologies à partir de textes

Construction d ontologies à partir de textes TALN 2003, Batz-sur-Mer, 11-14 juin 2003 Construction d ontologies à partir de textes Didier Bourigault (1) et Nathalie Aussenac-Gilles (1) ERSS CNRS & Université Toulouse le Mirail 5, allées Antonio Machado

Plus en détail

Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012.

Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012. 1 Du même auteur chez le même éditeur Alphonse Carlier, Intelligence Économique et Knowledge Management, AFNOR Éditions, 2012. AFNOR 2013 Couverture : création AFNOR Éditions Crédit photo 2011 Fotolia

Plus en détail

Méthodes d évolution de modèle produit dans les systèmes du type PLM

Méthodes d évolution de modèle produit dans les systèmes du type PLM Résumé de thèse étendu Méthodes d évolution de modèle produit dans les systèmes du type PLM Seyed Hamedreza IZADPANAH Table des matières 1. Introduction...2 2. Approche «Ingénierie Dirigée par les Modèles»

Plus en détail

Projet SINF2275 «Data mining and decision making» Projet classification et credit scoring

Projet SINF2275 «Data mining and decision making» Projet classification et credit scoring Projet SINF2275 «Data mining and decision making» Projet classification et credit scoring Année académique 2006-2007 Professeurs : Marco Saerens Adresse : Université catholique de Louvain Information Systems

Plus en détail

Comment utiliser cet outil?

Comment utiliser cet outil? Comment utiliser cet outil? Cette aide vous permet à la fois de découvrir les ressources disponibles et de comprendre comment les exploiter au mieux. Fichier à imprimer (6 pages) ou à laisser ouvert pour

Plus en détail

TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES. Licence d'informatique 2ème Année Semestre 1. Département d'informatique Université de Caen Basse-Normandie

TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES. Licence d'informatique 2ème Année Semestre 1. Département d'informatique Université de Caen Basse-Normandie TRAITEMENT AUTOMATIQUE DES LANGUES Licence d'informatique 2ème Année Semestre 1 Département d'informatique Université de Caen Basse-Normandie https://dias.users.greyc.fr/?op=paginas/tal.html Plan Définition

Plus en détail

Objectifs. Clustering. Principe. Applications. Applications. Cartes de crédits. Remarques. Biologie, Génomique

Objectifs. Clustering. Principe. Applications. Applications. Cartes de crédits. Remarques. Biologie, Génomique Objectifs Clustering On ne sait pas ce qu on veut trouver : on laisse l algorithme nous proposer un modèle. On pense qu il existe des similarités entre les exemples. Qui se ressemble s assemble p. /55

Plus en détail

La classification automatique de données quantitatives

La classification automatique de données quantitatives La classification automatique de données quantitatives 1 Introduction Parmi les méthodes de statistique exploratoire multidimensionnelle, dont l objectif est d extraire d une masse de données des informations

Plus en détail

Introduction au Data-Mining

Introduction au Data-Mining Introduction au Data-Mining Gilles Gasso, Stéphane Canu INSA Rouen -Département ASI Laboratoire LITIS 8 septembre 205. Ce cours est librement inspiré du cours DM de Alain Rakotomamonjy Gilles Gasso, Stéphane

Plus en détail

Belgrand: un Grand Equipement pour l utilisation des Bases de Données

Belgrand: un Grand Equipement pour l utilisation des Bases de Données Belgrand: un Grand Equipement pour l utilisation des Bases de Données Olivier Bonin et Jean-Paul Hubert Projet EQUIPEX et DRI du PRES Université Paris Est porté par l INRETS Grand Equipement pour les SHS

Plus en détail

Regroupement sémantique de définitions en espagnol

Regroupement sémantique de définitions en espagnol Gerardo Sierra 1, Juan-Manuel Torres-Moreno 2,3, Alejandro Molina 2 1 Universidad Nacional Autónoma de México, Ciudad Universitaria, México D.F. gsierram@iingen.unam.mx http://www.iling.unam.mx 2 Laboratoire

Plus en détail

Comprendre un texte fictionnel au cycle 3 : quelques remarques

Comprendre un texte fictionnel au cycle 3 : quelques remarques Contribution aux travaux des groupes d élaboration des projets de programmes C 2, C3 et C4 Anne Leclaire-Halté, Professeure d université, Université de Lorraine/ESPÉ Comprendre un texte fictionnel au cycle

Plus en détail

et les Systèmes Multidimensionnels

et les Systèmes Multidimensionnels Le Data Warehouse et les Systèmes Multidimensionnels 1 1. Définition d un Datawarehouse (DW) Le Datawarehouse est une collection de données orientées sujet, intégrées, non volatiles et historisées, organisées

Plus en détail

Titre : La BI vue par l intégrateur Orange

Titre : La BI vue par l intégrateur Orange Titre : La BI vue par l intégrateur Orange Résumé : L entité Orange IT&L@bs, partenaire privilégié des entreprises et des collectivités dans la conception et l implémentation de SI Décisionnels innovants,

Plus en détail

Learning Object Metadata

Learning Object Metadata Page 1 of 7 Learning Object Metadata Le LOM (Learning Object Metadata), est un schéma de description de ressources d enseignement et d apprentissage. Le LOM peut être utilisé pour décrire des ressources

Plus en détail

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS

Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS Utilisation du SGBD ACCESS Polycopié réalisé par Chihab Hanachi et Jean-Marc Thévenin Créer le schéma relationnel d une base de données ACCESS GENERALITES SUR ACCESS... 1 A PROPOS DE L UTILISATION D ACCESS...

Plus en détail

Par Akoété Ega AGBODJI FASEG/Université de Lomé

Par Akoété Ega AGBODJI FASEG/Université de Lomé CSI- Afrique Renforcement des interventions dans le domaine de la politique économique et sociale Atelier de développement des compétences des chercheurs des syndicaux Session 6 Les méthodes et procédures

Plus en détail

Conception des bases de données : Modèle Entité-Association

Conception des bases de données : Modèle Entité-Association Conception des bases de données : Modèle Entité-Association La modélisation d un problème, c est-à-dire le passage du monde réel à sa représentation informatique, se définit en plusieurs étapes pour parvenir

Plus en détail

Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008

Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008 Introduction à la B.I. Avec SQL Server 2008 Version 1.0 VALENTIN Pauline 2 Introduction à la B.I. avec SQL Server 2008 Sommaire 1 Présentation de la B.I. et SQL Server 2008... 3 1.1 Présentation rapide

Plus en détail

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 Introduction : Questions/réponses : Qu est-ce que pour vous un bon recrutement? Cela dépend de quoi? Qu est-ce qui est sous votre contrôle?

Plus en détail

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise?

Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? Les réseaux sociaux : un allié efficace pour votre entreprise? 78 % des entreprises affirment que les réseaux sociaux sont essentiels à leur croissance 80 % des internautes préfèrent se connecter avec

Plus en détail

Mercredi 15 Janvier 2014

Mercredi 15 Janvier 2014 De la conception au site web Mercredi 15 Janvier 2014 Loïc THOMAS Géo-Hyd Responsable Informatique & Ingénierie des Systèmes d'information loic.thomas@anteagroup.com 02 38 64 26 41 Architecture Il est

Plus en détail

Luc Grivel (*, **) Luc.Grivel@univ-paris1.fr

Luc Grivel (*, **) Luc.Grivel@univ-paris1.fr MAITRISER LE PROCESSUS DE TEXT MINING DANS LE CADRE D APPLICATIONS D INTELLIGENCE ECONOMIQUE, DE GESTION DE LA RELATION CLIENT OU DE GESTION DE CONNAISSANCES Luc Grivel (*, **) Luc.Grivel@univ-paris1.fr

Plus en détail

Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente

Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente Conception d une infrastructure «Cloud» pertinente Livre blanc d ENTERPRISE MANAGEMENT ASSOCIATES (EMA ) préparé pour Avocent Juillet 2010 RECHERCHE EN GESTION INFORMATIQUE, Sommaire Résumé........................................................

Plus en détail

UTILISATION DU WEB COMME MEGA-BASE DE DONNÉES LINGUISTIQUE : APPLICATION À LA TRADUCTION DE COOCCURRENCES LEXICALES FRANÇAISES-ANGLAISES

UTILISATION DU WEB COMME MEGA-BASE DE DONNÉES LINGUISTIQUE : APPLICATION À LA TRADUCTION DE COOCCURRENCES LEXICALES FRANÇAISES-ANGLAISES UTILISATION DU WEB COMME MEGA-BASE DE DONNÉES LINGUISTIQUE : APPLICATION À LA TRADUCTION DE COOCCURRENCES LEXICALES FRANÇAISES-ANGLAISES Chrystel Millon & Stéphanie Léon Equipe DELIC Université de Provence

Plus en détail

Classification Automatique de messages : une approche hybride

Classification Automatique de messages : une approche hybride RECIAL 2002, Nancy, 24-27 juin 2002 Classification Automatique de messages : une approche hybride O. Nouali (1) Laboratoire des Logiciels de base, CE.R.I.S., Rue des 3 frères Aïssiou, Ben Aknoun, Alger,

Plus en détail

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii

CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE. Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii CONSOLIDER LES DETTES PUBLIQUES ET RÉGÉNÉRER LA CROISSANCE Michel Aglietta Université Paris Nanterre et Cepii Consolider les dettes publiques: un processus au long cours Les dysfonctionnements européens

Plus en détail

Stéphane Tufféry DATA MINING & STATISTIQUE DÉCISIONNELLE. 25/12/2006 Stéphane Tufféry - Data Mining - http://data.mining.free.fr

Stéphane Tufféry DATA MINING & STATISTIQUE DÉCISIONNELLE. 25/12/2006 Stéphane Tufféry - Data Mining - http://data.mining.free.fr 1 Stéphane Tufféry DATA MINING & STATISTIQUE DÉCISIONNELLE 2 Plan du cours Qu est-ce que le data mining? A quoi sert le data mining? Les 2 grandes familles de techniques Le déroulement d un projet de data

Plus en détail

Ecole Technique «Transformation de données documentaires» Poitiers, 14-16 mars 2011. Atelier 1: Sphinx. import, conversion, export de données

Ecole Technique «Transformation de données documentaires» Poitiers, 14-16 mars 2011. Atelier 1: Sphinx. import, conversion, export de données Ecole Technique «Transformation de données documentaires» Poitiers, 14-16 mars 2011 Atelier 1: Sphinx import, conversion, export de données Introduction à la Recherche d'ist via le Web INRA Grignon, 03/2011

Plus en détail

Algoba Systems valoriser et partager leur patrimoine numérique Orphea Studio

Algoba Systems valoriser et partager leur patrimoine numérique Orphea Studio Depuis plus de 15 ans, Algoba Systems aide ses clients à valoriser et partager leur patrimoine numérique grâce à Orphea Studio, sa solution de Digital Asset Management. Présents auprès de plus de 120 clients

Plus en détail

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION

INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION INDUSTRIALISATION ET RATIONALISATION A. LA PROBLEMATIQUE La mission de toute production informatique est de délivrer le service attendu par les utilisateurs. Ce service se compose de résultats de traitements

Plus en détail

Problématiques de recherche. Figure Research Agenda for service-oriented computing

Problématiques de recherche. Figure Research Agenda for service-oriented computing Problématiques de recherche 90 Figure Research Agenda for service-oriented computing Conférences dans le domaine ICWS (International Conference on Web Services) Web services specifications and enhancements

Plus en détail

e-leasevision Votre solution de gestion complète de la LLD avec cotation en ligne intégrée

e-leasevision Votre solution de gestion complète de la LLD avec cotation en ligne intégrée e-leasevision Votre solution de gestion complète de la LLD avec cotation en ligne intégrée e-leasevision, UN APPLICATIF WEB COMPLET Basé sur notre outil d intégration ActivPortal, e-leasevision est une

Plus en détail

Recherche d information en langue arabe : influence des paramètres linguistiques et de pondération de LSA

Recherche d information en langue arabe : influence des paramètres linguistiques et de pondération de LSA RÉCITAL 2005, Dourdan, 6-10 juin 2005 Recherche d information en langue arabe : influence des paramètres linguistiques et de pondération de LSA Siham Boulaknadel (1,2), Fadoua Ataa-Allah (2) (1) LINA FRE

Plus en détail

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES

ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES référence pour les langues ACTIVITÉS DE COMMUNICATION LANGAGIÈRE ET STRATÉGIES Activités de production et stratégies PRODUCTION ORALE GÉNÉRALE MONOLOGUE SUIVI : décrire l'expérience MONOLOGUE SUIVI : argumenter

Plus en détail

EXTRACTION DE CONNAISSANCES À PARTIR DE DONNÉES TEXTUELLES VUE D ENSEMBLE

EXTRACTION DE CONNAISSANCES À PARTIR DE DONNÉES TEXTUELLES VUE D ENSEMBLE ème Colloque National AIP PRIMECA La Plagne - 7- avril 7 EXTRACTION DE CONNAISSANCES À PARTIR DE DONNÉES TEXTUELLES VUE D ENSEMBLE Bruno Agard Département de Mathématiques et de Génie Industriel, École

Plus en détail

Les Traducteurs et la veille médias : méthodes et exemples

Les Traducteurs et la veille médias : méthodes et exemples Les Traducteurs et la veille médias : méthodes et exemples Lynne Franjié Université Stendhal-Grenoble 3 Colloque «Traduction et veille multilingue» ETI, 28-29 mai 2008 Introduction Une terminologie propre

Plus en détail

Sens, synonymes et définitions

Sens, synonymes et définitions TALN 2009, Senlis, 24 26 juin 2009 Sens, synonymes et définitions Ingrid Falk 1 Claire Gardent 2 Evelyne Jacquey 3 Fabienne Venant 4 (1) INRIA / Université Nancy 2 (2) CNRS / LORIA, Nancy (3) CNRS / ATILF,

Plus en détail

CREATION & GESTION DE VOTRE COMPTE UTILISATEUR

CREATION & GESTION DE VOTRE COMPTE UTILISATEUR NOTICE D UTILISATION DE LA PLATEFORME DES AIDES REGIONALES CREATION & GESTION DE VOTRE COMPTE UTILISATEUR SOMMAIRE 1- PREMIERE CONNEXION : ACCEDER A LA PAR... 2 2-CREER SON COMPTE UTILISATEUR SUR LA PAR...

Plus en détail

HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT. 8 modules de management intégrés. www.red-on-line.net

HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT. 8 modules de management intégrés. www.red-on-line.net HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT 8 modules de management intégrés www.red-on-line.net www.red-on-line.net HSE MONITOR GESTION DU SYSTÈME DE MANAGEMENT 1. 2. 3. 1. 4. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 5. 1.

Plus en détail

Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010

Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010 Evaluation des cursus «Information & Communication» 2009-2010 RAPPORT FINAL DE SYNTHÈSE Université Catholique de Louvain (UCL) Comité des experts : M. Pascal LARDELLIER, président Mme Martine SIMONIS,

Plus en détail

Laurent Kevers. To cite this version: HAL Id: tel-00568089 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00568089

Laurent Kevers. To cite this version: HAL Id: tel-00568089 https://tel.archives-ouvertes.fr/tel-00568089 Accès sémantique aux bases de données documentaires. Techniques symboliques de traitement automatique du langage pour l indexation thématique et l extraction d informations temporelles Laurent Kevers To

Plus en détail

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012

Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 Sites internet des partis politiques, Facebook et Twitter : Les grands perdants de l élection présidentielle 2012 La dernière étude de Lightspeed Research décrypte comment les Français suivent et participent

Plus en détail

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992.

1. Étude réalisée par l AFOPE en 2005. 2. Hellriegel D., Slocum J. W., Woodman R. W., Management des organisations, Bruxelles, De Boeck, 1992. Introduction 1 I n t r o d u c t i o n Créer des usines, des entreprises, des organisations, des méthodes, des produits, des services nouveaux suppose d avoir des équipes motivées, obéissant à un calendrier

Plus en détail

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles S3CP Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles Référentiel Le présent socle décrit un ensemble de connaissances et compétences devant être apprécié dans un contexte professionnel.

Plus en détail

SATO-XML : une plateforme Internet ouverte pour l analyse de texte assistée par ordinateur

SATO-XML : une plateforme Internet ouverte pour l analyse de texte assistée par ordinateur SATO-XML : une plateforme Internet ouverte pour l analyse de texte assistée par ordinateur Jules Duchastel 1, François Daoust 2, Dimitri della Faille 3 1 Professeur au département de sociologie, UQAM Montréal

Plus en détail

Recherche bibliographique

Recherche bibliographique Séminaire «Maîtrise de l information scientifique» Recherche bibliographique Dernière mise à jour : 07/01/2015 - Auteur : Frédérique Flamerie Recherche bibliographique : méthode & outils La recherche bibliographique

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE...1 LA CONNEXION ODBC :...1. CONNEXION AU TRAVERS D EXCEL(tm)...6. LOGICIEL QUANTUM GIS (Qgis)... 10

INTRODUCTION GENERALE...1 LA CONNEXION ODBC :...1. CONNEXION AU TRAVERS D EXCEL(tm)...6. LOGICIEL QUANTUM GIS (Qgis)... 10 PROGRAMME RÉGIONAL DE RENFORCEMENT DE LA COLLECTE DES DONNÉES STATISTIQUES DES PECHES DANS LES ÉTATS MEMBRES ET DE CREATION D UNE BASE DE DONNÉES REGIONALE Manuel de formation TABLE DES MATIERES INTRODUCTION

Plus en détail

JADT 2010-11/06/2010 Rome Utilisation de la visualisation en nuage arboré pour l'analyse littéraire

JADT 2010-11/06/2010 Rome Utilisation de la visualisation en nuage arboré pour l'analyse littéraire JADT 2010-11/06/2010 Rome Utilisation de la visualisation en nuage arboré pour l'analyse littéraire Delphine Amstutz (CELLF Université Paris-Sorbonne Paris 4 / CNRS) Philippe Gambette (LIRMM Université

Plus en détail

Urbanisation de système d'information. PLM 3 (Product Lifecycle Management) Élaborations, versions, variantes, configurations

Urbanisation de système d'information. PLM 3 (Product Lifecycle Management) Élaborations, versions, variantes, configurations Urbanisation de système d'information PLM 3 (Product Lifecycle Management) Élaborations, versions, variantes, configurations 1 Mise en gestes L'existence de tout produit, et de tout service commence par

Plus en détail

Instructions relatives à la soumission d une question sur le sujet d étude

Instructions relatives à la soumission d une question sur le sujet d étude Programme de bourses de recherche Amy Mahan pour évaluer l impact de l accès public aux TIC Instructions relatives à la soumission d une question sur le sujet d étude Table des matières À propos la Question

Plus en détail

Atelier «Innovation et Société»

Atelier «Innovation et Société» Atelier «Innovation et Société» Journée de présentation AAP Andra,15 décembre Luis Aparicio, Direction R&D Andra Les installations à l arrêt ou en démantèlement en France Usines de retraitement de La Hague

Plus en détail

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015

La modernisation de la gestion publique au sein des EPSCP. Colloque des Agents Comptables. 05 juin 2015 La modernisation de la gestion publique au sein des Colloque des Agents Comptables 05 juin 2015 EPSCP Frédéric Dehan Directeur Général des Services Université de Strasbourg 1) Des éléments de contexte

Plus en détail

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire

Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Chapitre 5 Les mécanismes de transmission de la politique monétaire Introduction (1/3) Dans le chapitre 4, on a étudié les aspects tactiques de la politique monétaire Comment la BC utilise les instruments

Plus en détail

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence

Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence Gwenole Fortin To cite this version: Gwenole Fortin. Notes de lecture : Dan SPERBER & Deirdre WILSON, La pertinence. 2006.

Plus en détail

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS. Ecole Management et Société. Département Culture Information Technique et Société (CITS) INTD

CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS. Ecole Management et Société. Département Culture Information Technique et Société (CITS) INTD CONSERVATOIRE NATIONAL DES ARTS ET METIERS Ecole Management et Société Département Culture Information Technique et Société (CITS) INTD MEMOIRE pour obtenir le Titre professionnel "Chef de projet en ingénierie

Plus en détail

TEXT MINING Tour d Horizon

TEXT MINING Tour d Horizon TEXT MINING Tour d Horizon Media Campus WAN IFRA "Structurer, optimiser et valoriser son contenu éditorial : les outils de text mining" 24 novembre 2009, PARIS Philippe BONNY Cabinet de Conseil et d Etudes

Plus en détail

Introduction au Data-Mining

Introduction au Data-Mining Introduction au Data-Mining Alain Rakotomamonjy - Gilles Gasso. INSA Rouen -Département ASI Laboratoire PSI Introduction au Data-Mining p. 1/25 Data-Mining : Kèkecé? Traduction : Fouille de données. Terme

Plus en détail

DocForum 18 Juin 2015. Réussites d un projet Big Data Les incontournables

DocForum 18 Juin 2015. Réussites d un projet Big Data Les incontournables DocForum 18 Juin 2015 Réussites d un projet Big Data Les incontournables Vos interlocuteurs Mick LEVY Directeur Innovation Business mick.levy@businessdecision.com 06.50.87.13.26 @mick_levy 2 Business &

Plus en détail

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing Introduction Plan Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing July 2007 Introduction Plan Introduction Intérêts de la PS3 : rapide et puissante bon marché L utiliser pour faire

Plus en détail

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance

ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance ISTEX, vers des services innovants d accès à la connaissance Synthèse rédigée par Raymond Bérard, directeur de l ABES, à partir du dossier de candidature d ISTEX aux Initiatives d excellence et des réunions

Plus en détail

Plateforme PAYZEN. Intégration du module de paiement pour la plateforme Magento version 1.3.x.x. Paiement en plusieurs fois. Version 1.

Plateforme PAYZEN. Intégration du module de paiement pour la plateforme Magento version 1.3.x.x. Paiement en plusieurs fois. Version 1. Plateforme PAYZEN Intégration du module de paiement pour la plateforme Magento version 1.3.x.x Paiement en plusieurs fois Version 1.4a Guide d intégration du module de paiement Multiple Magento 1/24 SUIVI,

Plus en détail

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes.

Sujet proposé par Yves M. LEROY. Cet examen se compose d un exercice et de deux problèmes. Ces trois parties sont indépendantes. Promotion X 004 COURS D ANALYSE DES STRUCTURES MÉCANIQUES PAR LA MÉTHODE DES ELEMENTS FINIS (MEC 568) contrôle non classant (7 mars 007, heures) Documents autorisés : polycopié ; documents et notes de

Plus en détail

Cognit Ive Cas d utilisation

Cognit Ive Cas d utilisation Cognit Ive Cas d utilisation 96-98, rue de Montreuil - 75011 Paris _ opicot@ _ + 33 (0)1 40 09 71 55 Sommaire Présentation de la plateforme Cognit Ive SemanticMail : Traitement sémantique des mails Projets

Plus en détail