L AVENIR Directrice DU PLATEAU CENTRAL. aériennes. Les conclusions de la Commission d enquête. P a r is, 29 a o û t

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L AVENIR Directrice DU PLATEAU CENTRAL. aériennes. Les conclusions de la Commission d enquête. P a r is, 29 a o û t"

Transcription

1 É -F : : ÉÊ» -F»» 8(»» 3 -- ê» 2 2! 2 5 ( ) » ô - î ê ü ï /» è 5) û w ê ô : ô ' è w Y w K : ê» - è k K F ] 0 û è ê è '! F )» ' ê Y - z è : W ê è z» è - - è î F î è ' ù ' '-? Q? --? - Y? : - ' ê è è ' è è è ç ê F ê ê ê è û ê ' - -? -- â w -- - <»? - - è : ç» ' ê- ( ) 29 û ê è Û X 5 Ç ' 2? É è -F 28 û F - - è : ê - : F ê ê ê \ ' è è è è ' è 29 û ô 29 û - < -- - w û -» ô è î è 29 û Y 0 k 29 û ê : - - î ' - 8 è 3000 è ê - û ô ê è è è ü ' ê ' è > ' ê ê w 29 û ç - è è- 29 û - : ç è - è è ç è- - K ' ç ê - â : ô â è ' ' 'è è ' z k 29 û ù è è è è 29 û z k è ' ' è Y F É : 29 û è è ô- ù F û 3 -- ü 29 û 5 ' 22" 32 ç ù ç è è 8 22 ê ù è ] :» 92» 03K ç -»- Yk ï ' 62 : ê 29 û ' è ê è î ê ' è» W W ÉÉ- F -Q w 80 ' ' è ç 29 û X 8 É 6 ç 29 û è ç ê ' ç-» ' î F è ô ' è ' 29 û () z â û 29 û 2 30 ê è ù ' - / î» û 29 û â 2 û ( - ) 29 û : 5 â 6 ) 2 8 X è - ' â 2000 & 29 û 29 û ô è è» â 2 29 û â â 30 è ô É - '' â ô 29 û» ' ô è Xw-Yk w w Yk - ' ( W K è -- è Y ÈZ ZÈ - É ô è Q É Q : -» : - ZÈ Y è : Y È - Qè ' ~ Y ' ê ' ' ' ' ' ' '» ' è ' z ê ' ' ' ' œ ' ù» ê -ê - ù ù Q?

2 è - ô ù : â ' ' ô ê > œ ù ' è»» 8 F ( ) ' û è è ù ' ù ù - ê '» â 29 û 29 û è è :> - # 9 â z- ' ü è w ' W 29 û ç û ~ 0 è > è -F z ê ' : ê 29 û è '_ w ù ô - ê ç K 29 û F ê 6 è ' 0 ~ _!??)??? 0 29 û» 2000 F ç & : k K è <- 29 û K k - ë W F è ' 5 F» Fç è è 3 3 ô - / FF è ç ( : è ê : è É ç ê û 29 û ê û ù ' ) ' - 29 û è - è } F& : ç F 5 5 W ç û 20 Y Q è 29 û k» î è 29 û Q ê 930 ' < 20 û è 29 û è ' ' ' ç ù - ê & - F- ' î - ' ' k 29 û è ' è : â èz z : ' -- : œ è K - ' Y -É 30 û - - ' ô k 7 0 z : œ - 29 û è ô è -É œ - è ' ô \ F œ -F ç Q ( z œ - z ô - -- ô : ç»! è - z : â è ! z - W ê - 29 û è ê 8 -ê ' -è X è 6 X W- - è 29 û» è ( ) ê ê è 9 ' Q è - è : Y k ' '? Ï --! ç _ F ' F î -F ê è è î : -? ù :! î è -? Q 'Q! F Q X 29 û è ' - è è è ù ê :» ê : 3& ç 3» z 2» ' -- è ' ê ê è- 29 û 7 è è k œ è ê 3 > ' /] ü k -Q 29 û &- è F 68 k Kç-è 60 ü œ - ç è > ' 6 'œ è ê ' ' è œ 6 & Q --? Q?? É É Q è» '-- ê ê û ê! 728) : 8572 è è : z- 7» : è ê è " 7 k â # ô ô > (»» î ê» ä» ' z ê ê 2 2 ) 0 Î600 ) 80! Q - : -X - () : - ' Fç F Fç â - < - < - :! ü - ( è è ' \ è -è è œ!œ : -F 29 û 930 â è 3 û z 'Q ê { 6 2 û 930 è -F 30 û < z! : 'Y è œ - è» â è Q 8--- F' É X ô] - -F 29 û 930 â F è 3 û ' è -- - () 29 û 36 -F â ' z (è ) Q F» -k F ê (3 2 ) ù ' ê Fk Q - Y ' û ' è -è -è û 'â 7 ' è 3 û û F - ' 8 F k F-- (F ) 8Q8 F Xè ( ) ) ) - < ) (F ) ' -- :! (zè) z 8 () ( ) è F 'ü û è -è ô z ù () 28 û 930 â 80 : k 59 ê - (z) ' è - 30 û (z z '6 F : 7 z - : - X 0 ô 028 ê 930 '30 â è F ô â ù ê F F ê 30 3 û 3 û F : () : > Fz Y : ' - K W è 5 2 : - W F K ' ] Q Z Y Fk 6 / è 7 Y 8 29 û 2 è Z - Q X ' Yè Q < ' / 0 Q è â 59 ' è 3 û z! 2 FF )Q! è --Y - 2 : ê è â è! Y F Q ç -Y â : ' è ( &k Q ) ( /' ]

3 » » Wô 6 F :» :- ' - ü > \ : :î > F! - æ - : û»! - -» )» [> :: - \» \ 0 0 Y 5» -» ' 0 W Y w è ( ) â w 6 '" - > -î ü [ - î k - - î ü-\! 'â Y Y - Y ' : W k î! Y F ê - ' zz F î» â : - ' : 0? è F 3 W 6 20»? î ï -» ù»»-! 0 : ' è è ( ) è - ê î F W ü î '-»': : ' W î» > - ' '!» W ' -» ' ê» ê» -» ê» '» ù» [ î î» -» Q è ê Q : è!?» ' è»»»» â ' ' ' k \ ' < > "> ' ':»» '>» '- ' >» î â -» : F '»» " < Fê è» : è è 5 F» ' îî 0 Y X Y ' ê -» è» : â : 3 F» ' ' F» è â /> : '» è ' ê ç è»! : F - z '» ê è» Q ô ' 20 è ' î (W ) ( F ) [ ' 3 ( z () W k 5 ' è» ( )» : 6 ( - ë ) ' 7 ( ) W k 8 ( ( ) 6 ' ( ) (W ) W k) 0 ( )»» [> : 3 : - 5 : ( ) Z -Z» ( ) Ç F ) F ( ) () - ë ) : ) 7 : zz \ :»» Z ) ( ) è ( ) ( k-k k) ' Y (W ) ù' () 22 : zz (0 ) 7 zz è 2 30 zz ô : ' : K»» 3 ( ) -- ô è F 25 -F W Y 0»»» è ô»» : û z - : : 2 30 : 3 ÉÊ --ô Y 9 k ô 0 \?: 5 30 k ô 75 k 20 30» F 5 F ê ç - ' ê k ' è- - ç ' ê ' ' - è F F F ç 20 5 è â : 5 è F z! z - (5 k ) è z» (75 k ) ~ - è î F - z - F F z- F : è 5 : 2 ô < â " : z z F î z â : 2 9 è 5 Q Y -F ç É 3 3 û : 5 è è : W : : k- ïk- è : Q â Q w -k - 2 : â 2 : k : F ë -0Q8 'z-» - 3 û k : û 5 7 è F 9 ' â 3 û 6 î 3 W : w k - z z- â 8 30 â Y k ç è è : ( k F - è) - î : k : ç è â» Y-! F! î î! Q F ï k! F '! ù! : 30 F : ù 3 30 : F F -» z - Y â : è : è w-yk z - è : - : k 'î» : è ( F ) 20 0 è : è â ( ) : F è è è ô : è» : 'F è : 6 7 : k F " X Q É X 5 0 F F 5 9 :: :: 8-9 -» - w î - ü 6 z : - ç F Q è» 6» ê ù î»& ù ê 66 è ê 6 è è»» è Q ç è! ê»» -»» ë- ' '»»!! -- è ( ) -- ' -- -» â8 3 û '»! -»» 7 200» z» 28»! _ ( â- Q ) 2 F 9 '» F - - Kz ' - è F 00» ô -É - : ' â : 'ç- k -» û» 700 3»»- ê 6» 3 Q - : 5 -F : : - -» 2 : - -» F : ç [ F â ( è» F»»!»- 3» F > : ( 7 )»- 8 k 7 30 è F F ( ) 3 : k F (œ ï) ê 3" : k FFF : - 28 k k è 5 : - 23 k 30»»- ' 5 6» - ê - 8 ê \ 5 30 : k» : k 6 9 : - k æ è »! è è F ô F è 0 k è > 5 20" ( - - ) 3» - (- ) 7» z è ç 925 è 2» 30" Z 0» 2 û ç z ê î ê - Q z 929» z» è 8 zâ F î î??ê» â6è è» è ' 0»» (3000 ' - - ) - z () 2 ç 3 (2) 5 ( ) ô - z - 2 ôç W 60» (8 ) () { -! ç w 2 z 0 Y- 8 -è 98 K - : K z ô-- ô F ç zwk () F 6-300» 2 3» 000» () 2 () 3 () Y 3000» () 2 (F) 5 3 () 3 û ()» () 60 2 () 55» () 8 z 27 2 () 6 3 è» ( ) 0 09 : z» 2 ç 3 â» 0 ç 3» 2 _ Y z F» è è 5 30 è : ôç zk Z - k» ô Y- K F è»» ï» œ ß 600»» : : k 0 k è : î» F»»»»w 7 980» 30 û û 6 7 ' - 3 û '» - w» : ' : : ç 7 ç ô 3 û è w» '»»

4 \ É»ü À '» Y ' -» è 30 û â è è» F '» 20 5 :» Y F ' ê 30 û '» Fê ' è è ê! Y è ' : ' '»» F» 66 œ [ ) ê : z-! ô è - - ê è - è ê Q ' - F ' - z F ê» ' 2 û û ' : è ' - : ç ü - ç Q ' ' ' ' -F -F ô-- ù è » > Y Fè» - - ' - # F 25 û 0 è - â - -- F Y ' z â 38 F è ( - - ) 2-36 è - ô-- â z ZX '» F - ç - è 9 - è ù œ è 226 è! 932 : Y - - è â»»» 93 è â ' ü " - F z 37 z (ê ) -> - ô ' 2 ô ' ' > [» z è < Y ' - - -» : î è ô 'ê '» 30 è Y ' - ê â è F - (5 ) ô ' 25 ' zz è è è 2 9» 9 F ' ' - œ ê - F -» z û - z z û 6 - ù! è è ' Y ü œ (è ' ' Y - -û ç î 8--Y û ô F -û œ z z F ç F ê Y Y î ' è 69 Q " 0 k -» (52 ) ' - z ( ) ê k î ' 3 - œ F - F z ' - 70 ô " - : - â 30» 3 ( ô ) - " 93 ' : è F è ê Z î!» F»» z3 û ' F è ' z œ F è ' ê ê 20 k - 2 k - ' - Q F É É FÉ 309 è ê» è ' {» -- 2 z ' '» -» Y - - -ê F z û 2 è - É Y /8 ' 930 â 29 û 0 (» F è É » : ' 20 3 Fê ö » F è ' 3 û ' ' ï ' ' ô 29 û FÉ : - : 330 ê è K» ' û >! ê ' î 0 8 )) ' '> î 379 : 380 ' ü»» : 27 è 9 : ê : ' 83 û } ' â » 9 30 ' -F è 9 è ' (F / : ' [» - 885» > F è FÉ û œ è ' û è è ' - -Q Y è ' ' ' z - ô 29 û ' ' ê œ 00 î 5 3 Q è ç 3 F ô ' ' ' & ' ' 3 ( ' ' Q F Q è ô-- -F ' ' : 5-33 ' ' 2 ' " / Ë & K Î -"- W Y 0 & É É FÉ QÊ 9 5 ( ) X»? 0 F ü k F ü» â -<! z Z : ' : ' <: 8 ü ' > 5 î ' ) 2»» 5- ' â F!' \ - ( 3 -\ - '» '- K F ' 5»! '» k ' z - F ' z è ê z - ê - z? è z-? è è! z-? : z z ' ' ç :» î : ( z ' ) ê z ê»> ç ê â!! ' -! ê è : ' z! : _ --? è â ' è ê ê è ' è ô < è è--? ê è è è è : î ' ê ç - : è è ù -? '- û ù ê ç œ è â ê ô : ' ê )» 3 >»»» \ )» ' - <»"»»»»>» F» z

5 ç 2 - ' 8 ' ' ' è ï: /» 20! ) ë - - -» -»» ' " ' â ' -è ô- 8 ) -- ' û è -! À-F '» - 0 (9059) - - -â è) û è» -»3 (--) 93) (KK3)»6 (9è7) è "» ' ï! 5!»  _ K(8 ) ï!»>!! Y» " â w <> ' "/ & \ è & - 30 â --» : " K î Ü? ' :<?z (:=- (9009) 27 ü ô 9-» 0 % -» > (â) 9 8Û - F è» - (89/ Y 7 7 2» (00) (88) ' Ü ( 800 k 3ü ~ 7~~! ' ['Æ)!» (90) #» w»» ) 25 ô û ü 6 z ' 3( 2 ô - 2 (9077)! Ü É ( F ) w (F--)(üïü) î» » â w» - 2 ' ï ï! î î ï ï ï! '» (90ÛÎ) ü»' _ / -»» / % ù - (909) - '» 6 ï (>3) k :)! 206 (8855) - w - ) > F ô» = 5 0 œ & ) - -»- ü»!!! 25 ô! z (873) É : ( - (\-»-» ) (9029) F ü! 7 ô ô - 806) (87») ô 3 (» ' - - ' 8763) (8732 (879)» (870) ) F 3» >» - W 20 -FÜ - Ü»» 5 30» ( 5 0 ) (8895)»» (<3 <?- z (8722) ü 5 7 ( - - )»733/ ' &- (8880) ô - ü zî è 0000 ô 8770)» wï Ä ' : 22W - /» 7Ö6 : - 'ù Q ( - _ Ä (5< 6 - F 5 ( (8737) (896) è & K ( ü»» :- 7 è»» w -» -»» ' 2 20 É» (73 z 6» (8909) â- 3 ) è - 873)!» 9 (2 >»» : ù è»!:> - & ()»»» w - 5 ( ( - ) 8906) z - (2 (908) - 87) -- - ( (903) 0 60» è ê - - (ô) ') 3' # <k > ' - ç ' 6 7 ü - ) 000 (93)» (889) - (8907) - (83 è î -»' > -z 'è (87)3/ û û Ü î w / 3 û (886) ü ( ) 3 (8909) 078 î (93» w w» ( F 5 ï» 88»! - 60 >K 5 3 è è ü ô 7<X) (8820) (83 2 > 0 - î 30000? Ï 9 è > (8- - è 675 è! 3» ü >- 3 6 ÿ ) - : (8922) ï '»>9» w - ù z»! 800 ö Ä -! 2»» 8 67 F < (872) (8889) 3 K K» -! Ù K! Ä ' w ' ' : K z» ) (8767) \! É É 0 3 (8925) F # 8 ö - - " 3 3 X -î» ( ! - z» -X Ê F û 69 - )/ _ è» -F FF» (889/» - è» (9023) 2% : 8 F z : â ( / (8828) (872)» (--) "» è 00 : Ï Â? w 2 -» - - è -î < - - (8978) 8822 ' 2 0 ç Ü è ù -» 8 è - (9055) Ö ' K )! - 2 ô ) è è Z <!? ' 0 ' ' 300» > w»» - 888) '- ' K Â? { ' ' î! - (900) ' - ü è 0 : -! - F -» " 8» - ) ) 65 3» 56 (8833) X» 29 : -»» (8773» î! ü 0 0 :! ü - 2 è â! >» è - 27» - (9ü») w - >'»8-/ î î _ î 5» - -» w (8Î55) ê 3 ( --)! »» 5> = > 290 : 0 00" - (8829) (885) ô è» '9 < » - w Ü (8797) ' 0? W» â 3 - (902) w » : -» (883) - ' >88) 0 _ X -- ( Ü ! » û ) 2& : ( ô- 8 0 : » 5» ' (8800/ 9 -» î : : (885)»» 0ü ' (--) : 8 K ( (î'q) (X)00 k 2»- (8959)» ü ) (9627) è ë è -» â (883) 8000» : Q ( ü ) (8852) 26» _> ï '' --z ( è 00» ) ) (8867) F» -' - ( ) (89~2) è» (9666) '_ !ç â» 5 ( ' F Y â <)ü ' 280: z- è » (8826/» ( / : -»» 00 -) - ' ' Fè - 36 (8868) - - ' 737 -» 5»»» 2 % (9679) (886/ (88-6 ')»! -!»'- (--) (9075) - 5 F»»» 'Q) è w»» Kù 5 - ( _ ' ô» (887) ä» (873)! (8»5) 3 k k ï 2 - è \»»- < 7 - -ü- - ( 5 0 ) è» ( è - ) (8996) z- k ( -? _ 2  " - (» î î ï ï z- (883) -ô 5 è (905) F (8870)-» / ) '» >8997/ - -' 056 (9080)» - Q 5Ü k» ë ô» ç»» 3 (8835) è è è F 9»» >» \»» ô -'»» 0 F '» (8896) '» (90 è » ' ~»» F - (8928) (889) 7 3 (887) F < K ü > _ (9052) ç (8»97) :  859) (956) 839) 0 k (8 > ' 567 ô»! (»»» 6 (8938) î û F :» - (8872) è 2 58 z 20»»»/ F 300! 7 ë 2-3» ('»5 \» Ù (îô w ) (895) (8652) 25 9»» 55XÀ) z 3 (8987) -k»» > F» & (97/!»»» (893) - - =!<» -»» 53» ô â- ü 0 - Ê è 7»» ê ê» (8873) (8952) (892) 578 / (8< ï è» è < z 7 87()9 6 - î &ü-wü - â»» ' - 28 â» ' (8876) ô - /»-»» 7 ü - > 5 z (8979) k8?28)»-»» ( z-» è ' (887) (8975) »» ) - '992)! » »» è» 5 z 60Ü (862) ' z»» \87 (87 ë îë ê ~ X» - - 6» ü» (8980) 5 5 (8»9) (90) 8932) (879/» 3 z» (900)»» (8»7/ (889) _ w »»»»»- 6ü '» (8993) \ (897) -» (862 z ( ) (872) è 2 (9658) 2 (8892) (902) FF 6 z 6 -»» ç / (87/» z / 20 ' ( 78» (8735 (892) (909) â» (8999) û-»» -» ' 9 (8977) â k ' ( ) (892) œ F ô â ' 5 z (8766 è' 0 ü 5 â FF- - (9605) ô è - 875/ É 927 è ' >8<6) (9026) (8768/ ( - - ) (89) ( - / (9678) () 20» î - 93 Y ' - (89) è - ( )» ( F ô» è -» 26 (9068) (9036)» \» - - (8926) z (87) ë» ' Y» è ) - (8926) - è» /»» 2 (906) ô -- -» (8»w - z» F (9072) (8756/ è (89)» 0»» 2 '? z» - (8970) (9680) (8Ï) ë ê»»» Q 5-25» (896) >»» Q è - ê»» )8936) - œ»» â» â 3 3»»> (00 ) : Kz -- ) (8863/ 0 (872) 3 ê» (7 5 - ô - (8972) è ô è è è» è 9 ô ) z (890) - 36 (8370)»» - '» - 5»» â- ê -» K' (886 F - (8973) - (8723)» ( â 3 ) (890) è è F 6 / - è / (877) - 3» - (898) 3 -» (865 (897)»?9 2 -< 20- ê - (--ô) (8) : - (8727)» 6è ö X " " ' ~ 5» è > z &» 2! 'ü k Î? z 6 k < Î! - ( '»»- (8772)»»-ê ' (9003) F ' 3 ) (8939) (897) î F K â F (8962)»»» â 3 -- ( - ) (K)» 3 6 -) - : z 3 ' - - ê 37 î (8875) > 23! [< > 2 5 â (877) 25 â 0»» (8963) 58-33» (83) Ä -- -» 8778/ - : F (8967) 5 (8878) z (9032) ' -'ê (905)! - F 2 3 -» 5 ( - è :» (8933) è 0 (896) "î 2 (8929) > ç ( / (8775) (2 '»- - Ü â z ' (89-7) ( ' â ê è -» îê â»» > - ~ - ' - è F 23 '» (8976) (89» (9060) 60/ (ü) 966)» (8965) z (8998) 6 (899) ' Ä ' (89) F» (» - -- >ü X» < 30 - Y - : : > 30 \ FFF >»3 (W \

6 ' 0 ' (8705) k 25 ( ) ç - ê F» è - â 0 ç (8655) (8785)! èè ü Q 67 - è (8986) -- (8803) 23 û FF w - (2 ) (8903) (893) ç F X ê 25 è ' (8967) : â ê 53 :- -Y è Y (880) (982) 2 ç» 5 2 F F -- â - F YÉ ê : 5 % (8988) è : Y (8806) - ' (6 25) (8902) (8989) (--) â - É (9022) : z ' ( (zè) - ë ( ) (8807) (8990) - zè) - (90) â - : 5 (è z 5 6 ô-) (882) FF - ê (88-) _'!_ ~!"_ 9 (899) 2!0000! & KF K ' 9 0 (6727) 3200 (88) F F Z ' - ' - (9000) - X X 2 ( ) (885) (8707) ê ü { (9006) :» 0 Ç X -F z & (8827) () (876) -- (9829) (906) -Y - F â! Œ FF è z : 25 9 F - ê ' (8789) Z (8220) - F É (8879) : 5 û 22 -F - 2» - 2 (879) (907) 833) 8 (888) - FF 5 : 0-2 F ô Y ( ) (8Î : 80 : û (9020) ( Y ( ) - -) (8887) (8882 (8703) 5 8 & Y Œ > (9025) è -Y > - : (870) - (8992) â (8883) (9030) 28 0-» 8 è Y (875) - 5 F è 67 3 (9007) --ô ( - - -F ) 9 w w~ É 2 û Y 35 ' (9033) â ë / k W ' 2 -F - ' W»877) ' ç Q É (888) (9073) â - Q 7 - -F [»6 - - Z 37 F (9035) > - > ( (8885) >: â ' (9037) ' (878) 36 (8898) 6 (6632) Y è ! - (900) Y 2 (872) : ( 36 ) (778) & Y (902)» è -ï - : 6 â 6 8 ' : : - (8900) ü ê û (8579) 8 Q F8 (905) (8729) 2 - (8886) ç K ÉÉ è Q â (9003) z- (8730) ' (8899) - (--) ü 9 ' è Y 8736) -F (890) (9062) F ' ' -! :z (9063) z k (8777) 6 - -F (8905) < 27 û F è (906) k è 3 ' (8778) ê 6 6 -k -Q 2 5 œ 6 (8908) - z 5 â 25 - (9065) 5» - YÉ ' (895) F (8780) 27 (9067) â Y Y â 60 è 2200 è (878) 2700 è è è (892) F è (9068) ' è 8782) è 6 - è ù (9069) - 0 (8930) ë-- (8783) ' è ' - è è -F (9070) : ( -) - z è F (893) â z ) â (907) : (8935) è œ (8786) Y - è 8 ( ) k 87 (908) 7 9 k 5 6 è è 7 8 è (893) è ê ' (8792) â -F œ 50 (9082) 80 è (--) (8953) ï -F ê 26 â 30 (8793) 35 (896) ( 6 0 ) X Q 0 2 : Q É Q F è è ( - ) (8983) è â 6 -F (8798) Q â 8 - ( œ 6 7 z è -Y 25 2 FF (898) ( ( ç - è -F (- - 9 ) 8299) 7 (8985) ôô K> FF X F FF & - Q Y - ÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊÊËÊÊ ê! - Y F F -k 9 0 F F F F 5 : 20 0 : : F : 73 8 : 0 5 : 2 30 : 5 0 : w-yk 5 5 : 6 55 : 8 30 : w-y k 8 35 : 9 ù : 9 0 : -F ç : X» ( 'è -») 9 30 : 9 5 : 20 : : : ) (è ) : 20 5 : - 5 : 2 30 : 6 k- w < : FF : û : : 3 30 : è ê 3 35 : 3 : : 30 : : 5 : 5 05 : 5 20 : w-y k 5 25 : 5 30 : 5 35 : 8 : 7 8 : 2 : 2 5 : : 5 : : 20 0 : è : : è - -Y : : 2 30 : è 5 30 : 5 30 : 5 - : 9 5 : 2 : - 22 è 22 : ' - : : : 8 25 : :» ( ) 8 : 9 : 9 5 : ê 9 30 : _ 9 0 : 20 : 20 5 : : 2 : 22 5 : É FÉ Z û !! !! !! % % 90 3 % % () K (è) 23 <» » ü% 93 % Fè 97 F K F - F F F- k - ( ) ( ) z z - ' - ' ' ' â - F ' è F- k è - k-- - w ' W- É z É z ' ' É K K () () 85 F 26 Fz ( F è !! F 3 % 3 % 3 / 2 % % 97 % % 5 % % % % 25-7 % % () % 9 5 % 98-3% () % 928 /2 % 29 5 / 928 () & Ç ~ !» -- 3 % 3 % 3 % 3 % 3 % % k w- k z z - F W Y ' ô z z è -- è F - () 225!! % - ' 8 9 Y è è ' 0! k â w ê ê _ â ) -F â ' : ç F ê

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Patrick Ciarlet et Vivette Girault ciarlet@ensta.fr & girault@ann.jussieu.fr ENSTA & Laboratoire Jacques-Louis Lions, Paris 6 Condition

Plus en détail

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr

SAV ET RÉPARATION. Savoir-faire. www.jarltech.fr i & V : SA E b i i 1 3 2 0 1 Ai 0800 9 h P i iè P i i i i S j C i Si E ) i Ti (i ib i Q,. bq i, FA V k, Pi b h iè i Si b, D Z, P E q Si-i SAV ET RÉPARATION S hiq : E q SSII VAR, i hiq Jh i h 0800 910 231.

Plus en détail

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse

MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE. Démarche méthodologique et synthèse MUTATIONS ÉCONOMIQUES DANS LE DOMAINE AUTOMOBILE Démarche méthodologique et synthèse AVRIL 2010 Démarche méthodologique et synthèse Premier ministre Ministère de l espace rural et de l aménagement du

Plus en détail

FICHE DE RENSEIGNEMENTS SAISON 2013 2014

FICHE DE RENSEIGNEMENTS SAISON 2013 2014 USC BASKET Salle S. Chénedé Rue Sainte Croix 35410 CHATEAUGIRON Tél. 02.99.37.89.89 Site : www.chateaugiron-basket.com FICHE DE RENSEIGNEMENTS SAISON 2013 2014 Mme M. Nom et prénom de l adhérent : Adresse

Plus en détail

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven

ILT. Interfacultair Instituut voor Levende Talen. T@@lvaardig. Actes de communication. Serge Verlinde Evelyn Goris. Katholieke Universiteit Leuven IL If I L S V Ey G Khk U L 13/02/02 pé? xp qé xp pz à pz p héhq pé p à q z p à p héhq fé à p à q pz xp q 'p (è) f, '-à- p. x. ' é ff. N xp à py qq' q z b ( f) P xp pô pp L p - pé pz ': z qq', q -? Bj,

Plus en détail

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin

[Le Canada a 10 ans pour changer ses politiques économiques et sociales Paul Martin G G à É FÉ 0 ppç pp g Q [ 0 p g pq éq è gé g p éé q QÉB Qéb y qq p bé éé pp éà p pp g bé Qéb épé ég Qéb pé bé éé «é ppy épé x «p q ép âg 7 pq p 5 é q p 88 é épp b p égq pp b pp Fç pp g Q x b ég Qéb «Bp

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 STATUTS DE L ASSOCIATION Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 Statuts adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire du dimanche 1 er avril 2007 ËØ ØÙØ Ð³ Ó Ø ÓÒ ÖØ Ð ÔÖ Ñ Ö¹ ÒÓÑ Ò Ø

Plus en détail

Ê ÙÐ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ö Ø ØÙÖ Ø Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ö Ï ÙØ Ð Ø ÙÐØ ÆÓØÖ ¹ Ñ Ä È Ü Æ ÑÙÖ Ð ÕÙ Û ÙØ Ð Ò Óº ÙÒ Ôº º Ê ÙÑ º ij ÑÔÓÖØ Ò Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ô ÖØ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ò³ Ø ÔÐÙ ÑÓÒØÖ Öº Ò Ø Ð Ó Ü ³ÙÒ ØÝÔ

Plus en détail

Exercices de géométrie

Exercices de géométrie Exercices de géométrie Stage olympique de Bois-le-Roi, avril 2006 Igor Kortchemski Exercices vus en cours Exercice 1. (IMO 2000) Soient Ω 1 et Ω 2 deux cercles qui se coupent en M et en N. Soit la tangente

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

DELIBERATION N CP 13-639

DELIBERATION N CP 13-639 CONSEIL REGIONAL D ILE DE FRANCE 1 CP 13-639 DELIBERATION N CP 13-639 DU 17 OCTOBRE 2013 La politique sociale régionale La politique régionale pour les personnes en situation de handicap Cinquième affectation

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

Exo7. Matrice d une application linéaire. Corrections d Arnaud Bodin.

Exo7. Matrice d une application linéaire. Corrections d Arnaud Bodin. Exo7 Matrice d une application linéaire Corrections d Arnaud odin. Exercice Soit R muni de la base canonique = ( i, j). Soit f : R R la projection sur l axe des abscisses R i parallèlement à R( i + j).

Plus en détail

CHAPITRE 1. Suites arithmetiques et géometriques. Rappel 1. On appelle suite réelle une application de

CHAPITRE 1. Suites arithmetiques et géometriques. Rappel 1. On appelle suite réelle une application de HAPITRE 1 Suites arithmetiques et géometriques Rappel 1 On appelle suite réelle une application de dans, soit est-à-dire pour une valeur de la variable appartenant à la suite prend la valeur, ie : On notera

Plus en détail

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES :

L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : RAPPORT DAVID LANGLOIS-MALLET SOUS LA COORDINATION DE CORINNE RUFET, CONSEILLERE REGIONALE D ILE DE FRANCE L AIDE AUX ATELIERS D ARTISTES : PROBLÉMATIQUES INDIVIDUELLES, SOLUTIONS COLLECTIVES? DE L ATELIER-LOGEMENT

Plus en détail

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire Séquence 10 Géométrie dans l espace Sommaire 1. Prérequis 2. Calculs vectoriels dans l espace 3. Orthogonalité 4. Produit scalaire dans l espace 5. Droites et plans de l espace 6. Synthèse Dans cette séquence,

Plus en détail

%$&$#' "!# $! ## BD0>@6,;2106>+1:+B2.6;;/>0.2106>9*27+2.1/+BB+:/@6>.106>>+;+>1:+>6;*,+/EA,6.+77/7A,6@+7706>>+B79 561,+76.08189:+;61,+8.6>6;0+976>1:+?+>/+7@6,1+;+>1:8A+>:2>1+7:+B21+.C>6B630+:+ 1+.C>6B630=/+FGD+7A06>>23+8.6>6;0=/++1A6B010=/+:2>7B+.)*+,+7A2.+;+1+>:2>3+,B+A61+>10+B

Plus en détail

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources

sommaire Introduction Fiches des 41 soldats disparus Le devoir de mémoire lettre à la mère de Maurice Quemin Glossaire / Sources a I 4 F 41 a a L L é à a è Ma Q Ga / S 5 46 51 53 55 2 La Ga G a é a a XX è è, a, a aa. E a é a. D a, ï, aa. L a éé a a a a a. N a a é a a a a Ga G, a a aé a a a, a. é E a a, a ê aé a a é, a aé a. A, a-à

Plus en détail

Approche modèle pour l estimation en présence de non-réponse non-ignorable en sondage

Approche modèle pour l estimation en présence de non-réponse non-ignorable en sondage Approche modèle pour l estimation en présence de non-réponse non-ignorable en sondage Journées de Méthodologie Statistique Eric Lesage Crest-Ensai 25 janvier 2012 Introduction et contexte 2/27 1 Introduction

Plus en détail

Premier réseau social rugby

Premier réseau social rugby Premier réseau social rugby Rugbygeneration.com est le premier site de la communauté autour de Rugby. Dédié à tous les fans de rugby et les amateurs de toutes générations. Rugby? Échanger, rester en contact,

Plus en détail

Programme Prélavage vapeur. Nettoyage automatique du tambour Permet de nettoyer automatiquement le tambour.

Programme Prélavage vapeur. Nettoyage automatique du tambour Permet de nettoyer automatiquement le tambour. Ó ² ¼ù ² «½ ±² ¼«Ô ª»óÔ ²¹» ÓßÒËÛÔ Üù ÒÍÌÎËÝÌ ÑÒÍ ÜÉÝóÔÝïîïïÍ ñ ÜÉÜóÔÜïìïÕÝÍ Verrouillage enfant Le système de verrouillage enfant empêche que les enfants appuient sur un bouton et modifient le programme

Plus en détail

Tests non-paramétriques de non-effet et d adéquation pour des covariables fonctionnelles

Tests non-paramétriques de non-effet et d adéquation pour des covariables fonctionnelles Tests non-paramétriques de non-effet et d adéquation pour des covariables fonctionnelles Valentin Patilea 1 Cesar Sanchez-sellero 2 Matthieu Saumard 3 1 CREST-ENSAI et IRMAR 2 USC Espagne 3 IRMAR-INSA

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 5 JUILLET 2010 -ooo- La s é a n c e e s t o u v e r t e s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n s i e u r J e a n - P a u l BR E T, M a i r e d e V i l l e u r

Plus en détail

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire

Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Étude des formes de pratiques de la gymnastique sportive enseignées en EPS à l école primaire Stéphanie Demonchaux To cite this version: Stéphanie Demonchaux. Étude des formes de pratiques de la gymnastique

Plus en détail

Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles

Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles CEA-N-1195 Note CEA-N-1195 Centre d'etudes Nucléaires de Fontenay-aux-Roses Direction des Piles Atomiques Département des Etudes de Piles Service d'etudes de Protections de Piles PROPAGATION DES NEUTRONS

Plus en détail

Un exemple d étude de cas

Un exemple d étude de cas Un exemple d'étude de cas 1 Un exemple d étude de cas INTRODUCTION Le cas de la Boulangerie Lépine ltée nous permet d exposer ici un type d étude de cas. Le processus utilisé est identique à celui qui

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø ÅÓÒØÖ Ð ÍÒ ÑÓ Ð ÙÒ ÓÖÑ ÔÓÙÖ Ð ÑÓ Ð Ø ÓÒ Ø Ð Ñ Ø ÑÓ Ð Ø ÓÒ ³ÙÒ Ñ ÑÓ Ö ³ ÒØÖ ÔÖ Ô Ö ÇÐ Ú Ö Ö Ô ÖØ Ñ ÒØ ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ø Ö Ö ÓÔ Ö Ø ÓÒÒ ÐÐ ÙÐØ ÖØ Ø Ò Ì ÔÖ ÒØ Ð ÙÐØ ØÙ ÙÔ Ö ÙÖ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö È

Plus en détail

Exposing a test of homogeneity of chronological series of annual rainfall in a climatic area. with using, if possible, the regional vector Hiez.

Exposing a test of homogeneity of chronological series of annual rainfall in a climatic area. with using, if possible, the regional vector Hiez. Test d homogéné$é Y. BRUNET-MORET Ingénieur hydrologue, Bureau Central Hydrologique Paris RÉSUMÉ Présentation d un test d homogénéi.té spécialement conçu pour vérijier Z homogénéité des suites chronologiques

Plus en détail

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4

Les joints Standards COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS. Tous nos joints standards sont disponibles en version ESD. Vis de fixation : S1-S4 COMPOSANTS LEANTEK ET UTILISATIONS Les joints Standards F-A Joint pour liaison à 90 F-A se combine avec F-B, F-A et F-C 51 mm 51 mm 90 F-B Joint d angle à 90 Il se combine à un autre F-B ou à 2 F-A. 47

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 :

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 : Exercice 1 : NOMBRES COMPLEXES On donne θ 0 un réel tel que : cos(θ 0 ) 5 et sin(θ 0 ) 1 5. Calculer le module et l'argument de chacun des nombres complexes suivants (en fonction de θ 0 ) : a i( )( )(1

Plus en détail

! " #$ % $! & '(# ) (%%

!  #$ % $! & '(# ) (%% " #$ % $ & '(# ) (%% "#$ %&' # ( ) #* +,#*+-),- ). * /. 0),12-3 45 #3 /45 ) 67 #*+ & ) 5 ) #*+ )5 #& #*+ 0 / )5 8 )0 ) 0)12 5+ )& ) )12) 7)0 5 ) 9/ 5 2 ) ) '12 ) /) 5" ) 7) 6 ): 05 2 5 80 7 ) 0,$#- ) &

Plus en détail

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013.

Le centre de gestion a le plaisir de vous adresser les statistiques professionnelles élaborées à partir des dossiers de gestion 2013. Statistiques 2013 3, rue de Lyon B.P. 531 71010 MACON CEDEX Tél. 03.85.21.90.60 Télécopie 03.85.21.90.69 E-mail : contact@cgai-macon.fr Agrément de la Direction Régionale des Impôts n 1.02.710 du 6 mars

Plus en détail

!" #" $ %& '# $ %& !!""!!#" $ % &

! # $ %& '# $ %& !!!!# $ % & !" #" $ % '# $ %!!""!!#" $ %!#!(!$ '()*+),-.$/*(*',0*1)2, 2 1)2(%,2 ()2+''+34!5"6,7 8+9(+, 1(*:+*)1, - 11/21%, 7 10/'# 8;%(/',7 $18)*+, 9(+, $ ;%1*', 24 1*%?19*1,

Plus en détail

Manuel d utilisation. ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0

Manuel d utilisation. ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0 Manuel d utilisation ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0 Table des matières Table des matières introduction...1 Pré-requis...2 Coniguration système requise...2 Présentation du produit...3 Contenu de

Plus en détail

Présentation de G Banque La banque mobile de Groupama Banque

Présentation de G Banque La banque mobile de Groupama Banque Présentation de G Banque La banque mobile de Groupama Banque Avec G Banque, gérez vos comptes et effectuer des virements sur téléphone mobile compatible J2ME, Windows Mobile ou iphone où que vous soyez

Plus en détail

Le Processus Unifié de Rational

Le Processus Unifié de Rational Le Processus Unifié de Rational Laurent Henocque http://laurent.henocque.free.fr/ Enseignant Chercheur ESIL/INFO France http://laurent.henocque.perso.esil.univmed.fr/ mis à jour en Novembre 2006 Licence

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Modélisation des risques

Modélisation des risques 2 Modélisation des risques 2. Introduction L objectif de ce chapitre est de présenter les modèles de base utilisés pour décrire le comportement aléatoire d un risque en actuariat pour une période xe. Les

Plus en détail

Internet Protocol. «La couche IP du réseau Internet»

Internet Protocol. «La couche IP du réseau Internet» Internet Protocol «La couche IP du réseau Internet» Rôle de la couche IP Emission d un paquet sur le réseau Réception d un paquet depuis le réseau Configuration IP par l administrateur Noyau IP Performance

Plus en détail

Documentation SecurBdF

Documentation SecurBdF Documentation SecurBdF SECURBDF V2 Protocole de sécurité de la Banque de France SecurBdF V2 DIRECTION DE L'INFORMATIQUE ET DES TÉLÉCOMMUNICATIONS Sommaire I 1 Contexte... 1 2 Références... 1 3 Cadre...

Plus en détail

Ä ÇÊ ÌÇÁÊ ÈÀ ËÁÉÍ ÌÀ ÇÊÁÉÍ ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ÈÁ ÊÊ ÌÅ ÊÁ ÍÊÁ ij ÇÄ ÆÇÊÅ Ä ËÍÈ ÊÁ ÍÊ ÌÀ Ë Ç ÌÇÊ Ì Ä³ÍÆÁÎ ÊËÁÌ È ÊÁË ËÔ Ð Ø ÈÀ ËÁÉÍ ÌÀ ÇÊÁÉÍ Ë Ö ÄÇÊ ÆË ÔÖ ÒØ Ô Ö Ç Ì ÍÊ Ä³ÍÆÁÎ ÊËÁÌ È ÊÁË ÔÓÙÖÓ Ø Ò ÖÐ Ö ÇÀ Ê Æ ÌÄÇ

Plus en détail

ÓÐ ÓØÓÖ Ð Å Ø Ñ Ø ÕÙ Ë Ò Ø Ì ÒÓÐÓ Ð³ÁÒ ÓÖÑ Ø ÓÒ ÁÒ ÓÖÑ Ø ÕÙ Í Ê ÁÅ ÓÖÑ Ð Ø ÓÒ ÓÒÒ Ò ÓÙÑ ÒØ Ö Ø ÓÒÒ Ò ÓÒ ÔØÙ ÐРг ³ÓÒØÓÐÓ ÔÔÐ Ø ÓÒ Ð Ö ÔØ ÓÒ ÓÙÑ ÒØ Ù ÓÚ Ù Ð ÌÀ Ë ÔÖ ÒØ Ø ÓÙØ ÒÙ ÔÙ Ð ÕÙ Ñ ÒØ Ð Å Ö ¾¼¼ ÔÓÙÖ

Plus en détail

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48

Méthodes de quadrature. Polytech Paris-UPMC. - p. 1/48 Méthodes de Polytech Paris-UPMC - p. 1/48 Polynôme d interpolation de Preuve et polynôme de Calcul de l erreur d interpolation Étude de la formule d erreur Autres méthodes - p. 2/48 Polynôme d interpolation

Plus en détail

Chapitre 3 : Repères et positionnement 3D

Chapitre 3 : Repères et positionnement 3D Chapitre 3 : Repères et positionnement 3D Modélisation 3D et Synthèse Fabrice Aubert fabrice.aubert@lifl.fr Master Informatique 2014-2015 F. Aubert (MS2) M3DS/ 3 - Repères et positionnement 3D 2014-2015

Plus en détail

Structures algébriques

Structures algébriques Structures algébriques 1. Lois de composition s Soit E un ensemble. Une loi de composition interne sur E est une application de E E dans E. Soient E et F deux ensembles. Une loi de composition externe

Plus en détail

ÇÆ ÈÌÁÇÆ Ì Ê ÄÁË ÌÁÇÆ ³ÍÆ ÈÈÄÁ ÌÁÇÆ ËÌÁÇÆ Ê Ë Í Ë ÇÅÈÇË ÆÌË Ê È ÊÌÁË Ô Ö ÅÓ Ñ Ö Þ Ñ ÑÓ Ö ÔÖ ÒØ Ù Ô ÖØ Ñ ÒØ Ñ Ø Ñ Ø ÕÙ Ø ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö Ñ ØÖ Ò ÅºËºµ ÍÄÌ Ë Ë Á Æ Ë ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ËÀ Ê ÊÇÇÃ

Plus en détail

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications

Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010. Applications Université Paris-Dauphine DUMI2E 1ère année, 2009-2010 Applications 1 Introduction Une fonction f (plus précisément, une fonction réelle d une variable réelle) est une règle qui associe à tout réel x au

Plus en détail

Modèles de Calcul. Yassine Lakhnech. 2007/08 Université Joseph Fourier Lab.: VERIMAG. Yassine.Lakhnech@imag.fr. Modèles de Calcul Start p.

Modèles de Calcul. Yassine Lakhnech. 2007/08 Université Joseph Fourier Lab.: VERIMAG. Yassine.Lakhnech@imag.fr. Modèles de Calcul Start p. Modèles de Calcul Yassine Lakhnech Yassine.Lakhnech@imag.fr 2007/08 Université Joseph Fourier Lab.: VERIMAG Modèles de Calcul Start p.1/81 Équipe pédagogique Cours : Saddek Bensalem et Yassine Lakhnech

Plus en détail

Wi lfppëiueoù ltulm$,j,[erdessenfar,its tl. :rss@ Plafond : 75 000 frs / Enfont

Wi lfppëiueoù ltulm$,j,[erdessenfar,its tl. :rss@ Plafond : 75 000 frs / Enfont I COMITE D'ENTREPRISE DE L,ENSEIGNEMENT CATHOLIQUE 98847 Nouméa Cedex Tél :23 241'4 âa66* t-'ëg.rml E {,lx.1rrqi *ilt [:I.F E gl\t l\të LË\f Ë L f,*ë*c.a L'Ê trr# r*{ r E.COMM ]SSION CU LTU RETLE Formulaire,de

Plus en détail

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions

Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions Exemple 4.4. Continuons l exemple précédent. Maintenant on travaille sur les quaternions et on a alors les décompositions HQ = He 1 He 2 He 3 He 4 HQ e 5 comme anneaux (avec centre Re 1 Re 2 Re 3 Re 4

Plus en détail

Implémentation de Nouveaux Elements Finis dans Life et Applications

Implémentation de Nouveaux Elements Finis dans Life et Applications 1 Département Informatique et Mathématiques Appliquées Année Universitaire 29-21 Rapport de stage Implémentation de Nouveaux Elements Finis dans Life et Applications Présenté par Abdoulaye Samake M1 Mathématiques

Plus en détail

Analyse du temps de réponse des systèmes temps réel

Analyse du temps de réponse des systèmes temps réel Analyse du temps de réponse des systèmes temps réel Pascal Richard Laboratoire d Informatique Scientifique et Industrielle, ENSMA BP 40198 Téléport 2 F-86960 Futuroscope pascal.richard@ensma.fr RÉSUMÉ.

Plus en détail

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES

1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES !"#!$# #"%&&&&' 1. GENERALITES... 4 1.1. OBJET DU MARCHE... 4 1.2. DUREE DU MARCHE... 4 1.3. REGLEMENTATION... 4 1.4. SECURITE... 5 1.5. ASTREINTE ET GESTION DES DEMANDES... 5 1.5.1. Du lundi au vendredi

Plus en détail

! " # $%& '( ) # %* +, -

!  # $%& '( ) # %* +, - ! " # $%& '( ) # %* +, - 1.! "# $ % &%%'( #)*+,)#-. "/%)0123* 4%5%&!$!% 6)"7 '%%% 48-0 9::!%%% % 79;< "# 8 Ploc la lettre du haïku n 40 page 1 Décembre 2010, Association pour la promotion du haïku =%%)>

Plus en détail

Sur la possibilité d une structure complexe des particules de spin différent de 1/2

Sur la possibilité d une structure complexe des particules de spin différent de 1/2 Sur la possibilité d une structure complexe des particules de spin différent de 1/ Louis De Broglie To cite this version: Louis De Broglie. Sur la possibilité d une structure complexe des particules de

Plus en détail

Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014)

Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014) Jeux de caracte res et encodage (par Michel Michaud 2014) Les ordinateurs ne traitent que des données numériques. En fait, les codages électriques qu'ils conservent en mémoire centrale ne représentent

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø ËØÖ ÓÙÖ Á ÙÐØ Ë Ò ÓÒÓÑ ÕÙ Î ÄÍ ÌÁÇÆ ÅÈÁÊÁÉÍ Ë Å ÆÁËÅ Ë ÌÊ ÆËÅÁËËÁÇÆ Ë ÀÇ Ë ÇÆ Å ÆÌ Í Ì ÆÇÆ ÇÆ Å ÆÌ Í Î ÊË Ä Ë Å Ê À Ë ÇÍÊËÁ ÊË Ì ÔÖ ÒØ ÔÓÙÖ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ø ØÖ ÓØ ÙÖ Ä³ÍÒ Ú Ö Ø ËØÖ ÓÙÖ Á ÈÖ ÒØ

Plus en détail

Fonctions de deux variables. Mai 2011

Fonctions de deux variables. Mai 2011 Fonctions de deux variables Dédou Mai 2011 D une à deux variables Les fonctions modèlisent de l information dépendant d un paramètre. On a aussi besoin de modéliser de l information dépendant de plusieurs

Plus en détail

Proposition. Si G est un groupe simple d ordre 60 alors G est isomorphe à A 5.

Proposition. Si G est un groupe simple d ordre 60 alors G est isomorphe à A 5. DÉVELOPPEMENT 32 A 5 EST LE SEUL GROUPE SIMPLE D ORDRE 60 Proposition. Si G est un groupe simple d ordre 60 alors G est isomorphe à A 5. Démonstration. On considère un groupe G d ordre 60 = 2 2 3 5 et

Plus en détail

Visioconférence et télétravail: état des lieux

Visioconférence et télétravail: état des lieux Visioconférence et télétravail: état des lieux Forum des Usages Coopératifs Brest 30 juin 2010 1 2 Une période clé pour les téléservices Évolution des mentalités Prise de conscience écologique Prise de

Plus en détail

Guide pour gérer les aspects juridiques du Web 2.0 en milieu scolaire

Guide pour gérer les aspects juridiques du Web 2.0 en milieu scolaire Guide pour gérer les aspects juridiques du Web 2.0 en milieu scolaire Pierre TRUDEL et France ABRAN Équipe de recherche Cynthia Gaudette François Joli-Coeur Annie Lagueux Geneviève Normand Jean-François

Plus en détail

Rapport Annuel. Limousin 2012

Rapport Annuel. Limousin 2012 Rapport Annuel Limousin 2012 " Sommaire EDITORIAL DU DIRECTEUR REGIONAL PREAMBULE CHAPITRE I : L ORGANISATION ADIE LIMOUSIN Page 7 CHAPITRE II : LES MICRO ENTREPRENEURS DE L ADIE Page 8 CHAPITRE III :

Plus en détail

Dérivation : cours. Dérivation dans R

Dérivation : cours. Dérivation dans R TS Dérivation dans R Dans tout le capitre, f désigne une fonction définie sur un intervalle I de R (non vide et non réduit à un élément) et à valeurs dans R. Petits rappels de première Téorème-définition

Plus en détail

prévues par la législation belge et les frais. le versement diminué des frais et des éventuelles taxes ou cotisations.

prévues par la législation belge et les frais. le versement diminué des frais et des éventuelles taxes ou cotisations. Conditions Générales Les présentes conditions générales décrivent le fonctionnement et les possibilités offertes par votre contrat Article 1 QUE FAUT-IL ENTENDRE PAR? LA COMPAGNIE : contrat est souscrit.

Plus en détail

!" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $'

! #$#% #& ' ( &)(*% * $*' )#*(+#%(' $#),)- '(*+.%#'#/* ') $' !" #$#% #"& ' ( &)(*"% * $*' )#""*(+#%(' $#),")- '(*+.%#"'#/* "'") $' &!*#$)'#*&)"$#().*0$#1' '#'((#)"*$$# ' /("("2"(' 3'"1#* "# ),," "*(+$#1' /&"()"2$)'#,, '#' $)'#2)"#2%#"!*&# )' )&&2) -)#( / 2) /$$*%$)'#*+)

Plus en détail

É í í Ö í í í Í ÍÍ Á Á ó Á Í ü í Ü Ü É É í í É ü TXUOGNAGE Courir ]Tst D u s p o r t a u t o m o b i ldea n s1 e s p a y sd e ' E s t i... D a n sn o t r e e n t o u r a g eq, u a n dn o u s e n p a r

Plus en détail

CHAPITRE VI ALEAS. 6.1.Généralités.

CHAPITRE VI ALEAS. 6.1.Généralités. CHAPITRE VI ALEAS 6.1.Généralités. Lors de la synthèse des systèmes logique (combinatoires ou séquentiels), nous avons supposé, implicitement, qu une même variable secondaire avait toujours la même valeur

Plus en détail

Exercices sur les interfaces

Exercices sur les interfaces Exercices sur les interfaces Fabrice Rossi 18 octobre 1999 1 Le type Object 1.1 Manipulations élémentaires Exercice 1.1 : Indiquer l affichage produit par le programme suivant : public class UpCast1 {

Plus en détail

Panorama. Protection et commande de moteur Disjoncteurs, contacteurs et relais de protection

Panorama. Protection et commande de moteur Disjoncteurs, contacteurs et relais de protection Panorama Protection et commande de moteur Disjoncteurs, contacteurs et relais de protection ABB établit une nouvelle norme en matière de commande des moteurs et de commutation de puissance Équipée de la

Plus en détail

Fonctions Analytiques

Fonctions Analytiques 5 Chapitre Fonctions Analytiques. Le plan complexe.. Rappels Soit z C, alors!(x,y) IR 2 tel que z = x + iy. On définit le module de z comme z = x 2 + y 2. On peut aussi repérer z par des coordonnées polaires,

Plus en détail

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com

Décoration, équipement. de la Maison. Janvier 2013 sans prix. Printemps / Été. SADY s TRADING WOOD TRADING. www.sadys-trading.com Dreo Aeropor Mrselle Provee D 9 SADY s TRADING WOOD TRADING Déoro, équpeme de l Mso www.sdys-rd.om Jver 2013 ss prx Premps / Éé ZI Les Bols Dreo Mrselle - Ax ZI Les Esroubls SADY s TRADING Les ouveués

Plus en détail

A009 Maîtrise des enregistrements

A009 Maîtrise des enregistrements 28.11.2014 Version 11 Page 1 de 8 A009 Maîtrise des enregistrements Modifications : pages 2, 5 South Lane Tower I 1, avenue du Swing L-4367 Belvau Tél.: (+352) 2477 4360 Fa: (+352) 2479 4360 olas@ilnas.etat.lu

Plus en détail

Î ÐÙ Ø Ê Ñ ÙÖ Ô Ø Ð ÓÒÓÑ ÕÙ µ Ð Ê ÓÙÐ Ø ² Ì ÖÖÝ ÊÓÒ ÐÐ ÖÓÙÔ Ê Ö ÇÔ Ö Ø ÓÒÒ ÐÐ Ö Ø ÄÝÓÒÒ Ñ Ð ÐºÖ ÓÙÐ ØÖ ØÐÝÓÒÒ º Ö Ø ÖÖݺÖÓÒ ÐÐ Ö ØÐÝÓÒÒ º Ö ÈÐ Ò Ð³ ÒØ ÖÚ ÒØ ÓÒ ½º ÁÒØÖÓ ÙØ ÓÒ ÓÒ ÔÖÓÔÖ Ø Î ÐÙ ¹ Ø¹Ê Ä Ü

Plus en détail

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark

RDV E-commerce 2013 Mercredi 6 Mars, Technopark RDV E-mm 2013 Md 6 M, Thpk Smm 1 P q E 2 Q x p? 3 Q v? 4 d é d 2 0 1 5 p 2 0 1 3 6 h g 7 d f é 1 Pq E-mm? Pq S E-Cmm? D d d Md IT XCOM gé dp 2009 phé E-mm.m F à mhé p, XCOM h d déd E-mm, Pm éq, E-Mkg Chff

Plus en détail

Contraintes, particularités. 1. Généralités... 2. 2. Gestion de la mémoire... 2. a. Type des variables et constantes... 2

Contraintes, particularités. 1. Généralités... 2. 2. Gestion de la mémoire... 2. a. Type des variables et constantes... 2 C Embarque Contraintes, particularités 1. Généralités... 2 2. Gestion de la mémoire... 2 a. Type des variables et constantes.... 2 b. Variables locales ou globales... 3 3. Interruptions... 5 4. Imposer

Plus en détail

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN.

Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. TD 6 corrigé - PFS Résolution analytique (Loi entrée-sortie statique) Page 1/1 Corrigé Exercice 1 : BRIDE HYDRAULIQUE AVEC HYPOTHÈSE PROBLÈME PLAN. Question : Réaliser le graphe de structure, puis compléter

Plus en détail

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing

Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing Introduction Plan Limitations of the Playstation 3 for High Performance Cluster Computing July 2007 Introduction Plan Introduction Intérêts de la PS3 : rapide et puissante bon marché L utiliser pour faire

Plus en détail

STATISTIQUES PROFESSIONNELLES

STATISTIQUES PROFESSIONNELLES STATISTIQUES PROFESSIONNELLES EXERCICES CLOS EN 2013 Une population étudiée de 5365 adhérents Environ 220 codes A.P.E. représentés 13 ratios étudiés en termes de moyenne, minimum, maximum, écart-type 1:

Plus en détail

Le compte professionnel LES MINI-GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS

Le compte professionnel LES MINI-GUIDES BANCAIRES DES PROFESSIONNELS Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Méthode de l équilibrage harmonique généralisé

Méthode de l équilibrage harmonique généralisé Méthode de l équilibrage harmonique généralisé Application à l interaction modale rotor/stator Sébastien Roques * Mathias Legrand * Christophe Pierre ** Bernard Peseux * Patrice Cartraud * * GeM, Pôle

Plus en détail

MUSIQUE (501.A0 ET 551.AB)

MUSIQUE (501.A0 ET 551.AB) MUSIQUE (501.A0 ET 551.AB) 551-A52-JO (01FC p) 2-0-2 A PA 551-J22-JO Arrangement I Le premier cours de la série Arrangement vise à démystifier les signes d articulations et les techniques de jeu propres

Plus en détail

ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits

ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits {Â Ö Ñ º ØÖ Ý,È ØÖ ºÄÓ Ù,Æ ÓÐ ºÎ ÝÖ Ø¹ ÖÚ ÐÐÓÒ} Ò ¹ÐÝÓÒº Ö ØØÔ»»Ô Ö Óº Ò ¹ÐÝÓÒº Ö» Ö Ñ º ØÖ Ý»¼ Ö½» ASR1 TD7 : Un microprocesseur RISC 16 bits 13, 20 et 27 novembre 2006 Présentation générale On choisit

Plus en détail

Analyse fonctionnelle Théorie des représentations du groupe quantique compact libre O(n) Teodor Banica Résumé - On trouve, pour chaque n 2, la classe

Analyse fonctionnelle Théorie des représentations du groupe quantique compact libre O(n) Teodor Banica Résumé - On trouve, pour chaque n 2, la classe Analyse fonctionnelle Théorie des représentations du groupe quantique compact libre O(n) Teodor Banica Résumé - On trouve, pour chaque n 2, la classe des n n groupes quantiques compacts qui ont la théorie

Plus en détail

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents

Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Mercredi 5 novembre 2014 Enjeux et contraintes de la mutualisation des ressources pour les collectivités et les agents Hervé PETTON, Directeur Territorial 35 ans d expérience professionnelle en collectivités

Plus en détail

DSN-CTL-V01R02 Version 1.4.3

DSN-CTL-V01R02 Version 1.4.3 DSN-CTL-V01R02 Version 1.4.3 Ce logiciel assure le contrôle de fichiers DSN selon la norme DSN PHASE1-V1, telle que documentée dans le Cahier technique DSN daté du 21/10/2013, complété des modifications

Plus en détail

Commande Prédictive. J. P. Corriou. LSGC-ENSIC-CNRS, Nancy. e-mail : corriou@ensic.inpl-nancy.fr

Commande Prédictive. J. P. Corriou. LSGC-ENSIC-CNRS, Nancy. e-mail : corriou@ensic.inpl-nancy.fr Commande Prédictive J P Corriou LSGC-ENSIC-CNRS, Nancy e-mail : corriou@ensicinpl-nancyfr Ý Consigne Trajectoire de référence Ý Ö Réponse Ý Horizon de prédiction À Ô ¹ Ù ¹ Temps Entrée Ù Horizon de commande

Plus en détail

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015

Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 Présentation Bpifrance Prêt Numérique Juin 2015 01. Qui nous sommes NÉ EN 2013 Du besoin de simplifier l accès au financement pour les PME, d apporter des réponses globales à leurs besoins financiers,

Plus en détail

Ä Ù Ù ÊÇÇÌ Ö ÔÓÙÖ Ä ÒÙÜ Ö ÙÑ Ö º ÙÑ Ä ÒÙܺ ͺÇÖ Ö º ÙÑ Ö Ò ÜºÓÖ Î Ö ÓÒ ¾º ¾½ Ë ÔØ Ñ Ö ½ Ì Ð Ñ Ø Ö ½ ÈÖ Ñ ÙÐ ½ ½º½ À ØÓ Ö Ù º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º

Plus en détail

9ème Colloque international des spécialistes francophones en évaluation d impacts

9ème Colloque international des spécialistes francophones en évaluation d impacts 9ème Colloque international des spécialistes francophones en évaluation d impacts Thème LE MARCHE DES EVALUATIONS ENVIRONNEMENTALES AU BENIN : analyse des dix années d expérience Ilarion GUEDEGBE Cabinet

Plus en détail

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES Fiche activité élève

SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES Fiche activité élève SOLUTIONS TECHNOLOGIQUES Fiche activité élève Nom : Prénom : 2 MDM BEP Date : deuxième trimestre Objectif: Etre capable de reconnaître les différents types de travaux rencontrés sur la veste Julie. Prérequis

Plus en détail

Cahier technique n 18

Cahier technique n 18 Collection Technique... Cahier technique n 8 Analyse des réseaux triphasés en régime perturbé à l aide des composantes symétriques B. de Metz-Noblat Building a New lectric World * Les Cahiers Techniques

Plus en détail

Bougez, protégez votre liberté!

Bougez, protégez votre liberté! > F a Bgz, pégz v bé! www.a-. CAT.ELB.a240215 - Cé ph : Fa Daz à v p aé N az p a v gâh a v! Aj h, p g évq v ; Pa, p 4 aça q, v, éq qaé v. Ca ax é ç, b pa évé ax p âgé a h a p j. E pè v, h pa épagé. Pa

Plus en détail

L A C L IE N T È L E B R ITA N N IQ U E : P R O F IL S E T A T T E N T E S

L A C L IE N T È L E B R ITA N N IQ U E : P R O F IL S E T A T T E N T E S La boite à outils du Contrat de Destination Grand Ouest L A C L IE N T È L E B R ITA N N IQ U E : P R O F IL S E T A T T E N T E S 3 1-Le guide du Bon Accueil 2-Le glossaire Gastronomie 3-Laclientèlebritannique:profilsetattentes

Plus en détail

Journée_: Modules HoraireEpreuve

Journée_: Modules HoraireEpreuve AA 13 Deuxième année Licence Fond. en Gestion: Administration des affaires Comptabilité de Gestion GESTION DE LA PRODUCTION FINANCE Marketing - Techniques et Stratégies d'achat Gestion par objectifs Techniques

Plus en détail

Fonctions holomorphes

Fonctions holomorphes Université Joseph Fourier, Grenoble Maths en Ligne Fonctions holomorphes Christine Laurent-Thiébaut Ceci est le second volet de l étude des fonctions d une variable complexe, faisant suite au chapitre

Plus en détail

Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie

Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie 1 Définition des nombres complexes On définit sur les couples de réels une loi d addition comme suit : (x; y)

Plus en détail