EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés...

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés..."

Transcription

1 Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés... 2 Contenus... 3 niveaux, disciplines, compétences... 3 notions... 4 Vocabulaire... 4 découpage du film... 5 Suggestions d activités... 6 informations pour l enseignant... 6 Propositions d activites... 7 Fiche élève discipline/niveau objectif Activité 1 : mémoriser les termes et leur définition Activité 2 : Compléter un schéma Fiche élève discipline/niveau objectifs Activité : décrire les images Corrigé Fiche élève Corrigé Fiche élève

2 Présentation de la vidéo Générique Réalisateur : Philippe Kimmerling Producteurs : scérén CndP 2009 scérén CndP Durée : 04 min 47 s description Partir à la découverte d espaces proches et plus lointains, observer et mieux comprendre les caractéristiques du monde du vivant, la série «En quête du monde» contribue à développer la curiosité et le questionnement des élèves des cycles 2 et 3. Cette vidéo de type documentaire présente les nids de fourmis rousses dans la forêt française. on y apprend que les fourmis rousses sont très utiles pour la forêt et qu elles font partie des espèces protégées. L organisation sociale de ces insectes et leurs caractéristiques physiques y sont largement détaillées. Principaux thèmes abordés L organisation sociale des fourmis Leur rôle dans la forêt Les caractéristiques physiques des fourmis 2

3 Contenus niveaux, disciplines, compétences Niveau Cycle 3 Disciplines français (Langage oral/lecture/écriture/étude de la langue/vocabulaire) sciences Compétences en référence au deuxième palier pour la maîtrise du socle commun Compétence 1 : la maîtrise de la langue L élève est capable de : s exprimer à l oral comme à l écrit dans un vocabulaire approprié et précis ; lire seul et comprendre un énoncé, une consigne ; comprendre des mots nouveaux et les utiliser à bon escient ; répondre à une question par une phrase complète à l oral comme à l écrit. Compétence 3 : les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique L élève est capable de : pratiquer une démarche d investigation : savoir observer, questionner ; maîtriser des connaissances dans divers domaines scientifiques ; mobiliser ses connaissances dans des contextes scientifiques différents et dans des activités de la vie courante. Texte de référence ministère de l Éducation nationale, Programmes d enseignement de l école primaire, cycle des approfondissements programme du Ce2, du Cm1 et du Cm2, Bulletin officiel de l Éducation nationale [en ligne], hors-série n 3 du 19 juin

4 notions Présence de colonies de fourmis dans les forêts françaises (leur nombre et leur rôle) Vie et organisation sociale des fourmis Vocabulaire Verbes : fonder féconder éjecter dissoudre gérer éliminer déposer. noms communs : un monticule un nid une ouvrière une femelle une reine une annexe un dôme une souche des débris une galerie la ponte les cocons les nymphes de l acide les mandibules un parasite les pucerons le miellat le jabot la colonie une piste les phéromones les antennes la trophallaxie l autoorganisation. Adjectifs : stérile coriace carnivore urticant suceur olfactive. 4

5 découpage du film 00 min 00 s : dans la forêt, un gros monticule semble inanimé. 00 min 09 s : dès que le soleil chauffe, il bouge. 00 min 18 s : Ce nid mesure près d un mètre de haut. 00 min 22 s : C est un nid de fourmis rousses. 00 min 30 s : Les ouvrières s activent. 01 min 10 s : Le nid est fondé sur un arbre mort ou une souche. 01 min 31 s : Les nids sont protégés, seul un scientifique peut y toucher. 01 min 43 s : Quand il est ouvert, on peut observer les cocons qui contiennent les nymphes. 02 min 12 s : en cas d attaque, les ouvrières projettent un jet d acide brûlant. 02 min 36 s : Les ouvrières maintiennent la température du nid. 02 min 47 s : Les fourmis rousses s attaquent à une chenille. 03 min 08 s : elles éliminent les parasites des arbres. 03 min 31 s : elles élèvent des pucerons suceurs de sève. 03 min 50 s : elles retrouvent toujours le chemin de la fourmilière grâce aux phéromones et à leurs antennes. 04 min 04 s : elles se nourrissent entre elles. 04 min 15 s : La fourmilière est très organisée. Pourtant, il n y a pas de chef. 04 min 33 s : Le nid est débarrassé des cadavres de fourmis. 04 min 44 s : La masse des fourmis sur terre est égale à celle des hommes. 5

6 Suggestions d activités informations pour l enseignant Descriptif Les fourmis sont des insectes, elles possèdent trois parties : la tête, qui porte les yeux, les mandibules et les antennes ; le thorax, qui porte les pattes ; l abdomen, qui porte parfois un aiguillon. Organisation sociale dans une même fourmilière vivent des individus de formes et de tailles très différentes. Chaque groupe appartient à la même famille issue d une même mère, la reine. La reine : elle est la seule à pondre des œufs fécondés. on la reconnaît à sa grande taille. Chez certaines espèces, il y a plusieurs reines dans la même colonie. elle peut vivre plusieurs années. Les ouvrières : ce sont des femelles stériles, sans ailes. elles ne vivent que trois à quatre mois et accomplissent des travaux variés : aménagement du nid, récolte de la nourriture, soin du couvain (œuf, larve, nymphe). Les soldats : ce sont simplement des ouvrières plus grandes que les autres, reconnaissables à leur grosse tête. elles assurent la protection du nid. Les fourmis sexuées, mâles et femelles : ce sont les fameuses «fourmis volantes». de même taille que les ouvrières, elles portent des ailes et sont chargées de fonder de nouvelles fourmilières. Cycle de vie Les larves de fourmis se transforment en fourmis adultes en plusieurs phases. Les œufs des fourmis sont de très petite taille. L éclosion a lieu de quelques jours à quelques semaines après la ponte. Les larves sont des petits vers blancs sans pattes ; elles sont nourries par les ouvrières et subissent quatre ou cinq mues. Les nymphes sont enfermées dans un petit cocon, ou simplement dans la peau du dernier stade larvaire. Ce sont elles, appelées communément «œufs de fourmis», que l on peut observer transportées par les ouvrières lorsqu on ouvre un nid. Au 6

7 bout de quelques semaines, c est la métamorphose. La fourmi adulte s extrait de son cocon. elle laisse durcir sa nouvelle carapace avant de se mettre au travail. Nutrition elle varie suivant les espèces de fourmis ; certaines sont carnivores, d autres granivores. Les ouvrières récolteuses stockent la nourriture dans une poche spéciale, le jabot, puis la régurgitent, tête à tête, bouche à bouche, aux fourmis restées dans la fourmilière (phénomène de trophallaxie). Communication Comme tous les insectes vivant en société, les fourmis se «parlent» sans arrêt et utilisent pour cela des systèmes de communication très sophistiqués : la vue ; le toucher : très souvent, les fourmis discutent entre elles par tapotement des antennes ; le son : certaines espèces émettent des sons grâce à un grattoir situé entre le thorax et l abdomen ; les odeurs : la plupart des messages échangés par les fourmis sont des messages chimiques, des messages d odeurs (les phéromones) qu elles perçoivent grâce à des récepteurs situés sur les antennes. Chaque odeur a une signification différente : odeur de la fourmilière, odeur de piste, odeur d alarme. Propositions d activites Activité 1 : Relever les premières informations. Avant le premier visionnage, poser quelques questions aux élèves : ont-ils déjà rencontré des fourmis? Qu ont-ils remarqué de particulier? Étaient-elles seules ou en groupe? Lors d un premier visionnage, demander aux élèves de noter toutes les informations générales concernant les fourmis. un questionnement peut accompagner la prise de notes : Combien dénombre-t-on d espèces de fourmis en france et dans le monde? Quelle est la durée de vie d une fourmilière? Quelle est la particularité de la fourmi rousse? Les fourmis sont-elles nombreuses sur terre? 7

8 La fourmi rousse fait partie des 180 espèces de fourmis françaises. il existe environ espèces de fourmis dans le monde. une fourmilière peut vivre une dizaine d années. C est une espèce protégée, car elle vit en forêt, elle se nourrit d insectes, en particulier des parasites des arbres. elle contribue donc à la bonne santé des forêts, et seuls les scientifiques ont le droit d ouvrir superficiellement le nid. La masse des fourmis sur terre est égale à celle des hommes. Activité 2 : Dégager les thèmes et rechercher les informations. Avant le visionnage du film demander aux élèves de retrouver les grands thèmes abordés dans la vidéo, organiser des groupes de travail en fonction de ces thèmes : la description physique des fourmis ; l habitat ; l organisation sociale ; l alimentation ; la reproduction ; les moyens de communication et de défense. Visionnage Visionner le film plusieurs fois, inviter les élèves à relever tous les mots qui leur semblent importants, les définitions et les informations se rapportant au thème étudié. À l issue du visionnage, mettre en commun tous les éléments répertoriés. Élaborer une trace écrite collective. La description physique des fourmis elles ont une poche dans l abdomen où elles stockent le liquide qu elles envoient sur ceux qui les attaquent. elles ont un jabot, un abdomen, des mandibules (utiles pour transporter les brindilles et aussi la nourriture), des antennes. L habitat Le nid est fondé sur une souche ou un arbre mort. il peut atteindre un mètre de 8

9 haut. il est constitué de deux parties : une visible, le dôme, l autre invisible, faite de galeries qui peuvent s enfoncer jusqu à deux mètres dans le sol. Le dôme est constitué d une accumulation de brindilles et de débris divers. on trouve souvent plusieurs fourmilières dans un même espace. L organisation sociale Les ouvrières, les fourmis que l on voit à l extérieur de la fourmilière, sont des femelles stériles. elles prennent soin des cocons, elles aèrent le nid pour le maintenir à la bonne température, elles le reconstituent très rapidement s il est abîmé, elles capturent les insectes, elles élèvent les pucerons suceurs de sève, elles débarrassent la fourmilière des cadavres, elles la protègent des autres fourmis. Les mâles ne sont visibles qu au printemps, ils vivent très peu de temps, ils fécondent les futures reines. Les reines fécondées retournent à l intérieur de la fourmilière pour pondre ou vont fonder une annexe plus loin ; elles sont plusieurs centaines à vivre à l intérieur du nid et ne font que pondre. il n y a pas de chef. L alimentation elles sont carnivores, elles consomment des insectes, des chenilles, les parasites des arbres (jusqu à 1 kg par jour), elles se nourrissent également du miellat, fabriqué par les pucerons, et des pucerons eux-mêmes. elles se nourrissent entre elles : c est la trophallaxie. La reproduction Les mâles fécondent les futures reines. Les œufs se transforment en cocon. Les moyens de communication et de défense Les ouvrières projettent un jet d acide brûlant sur ceux qui les dérangent. elles déposent une odeur là où elles passent (les phéromones), elles se touchent par leurs antennes et échangent ainsi des informations. en prolongement des ateliers, on peut proposer à chaque groupe de faire des recherches (BCd, internet) afin de compléter les informations recueillies dans la vidéo, en particulier sur le cycle de vie des fourmis. 9

10 Les fiches élèves 1 et 2 pourront être proposées à l issue de la présentation de chaque groupe. Activité 3 : Sensibiliser les élèves à la notion de protection. une réflexion peut être menée à partir de la question suivante : pourquoi les foumis rousses sont-elles une espèce protégée? elles débarrassent les arbres de leurs insectes et participent donc à la sauvegarde des forêts, apprend-on dans la vidéo. existe-il d autres raisons? en france, quels insectes sont protégés et pourquoi? Ces questions et l étude d autres insectes vivant en colonie (abeilles, frelons, termites) peuvent faire l objet d un prolongement à cette vidéo. 10

11 Fiche élève 1 discipline/niveau sciences français/cycle 3 objectif Comprendre l organisation sociale d une fourmilière. Activité 1 : mémoriser les termes et leur définition Consigne : complète chaque définition avec le mot qui convient. 1. Je suis une partie du corps de la fourmi qui lui sert à stocker de la nourriture :. 2. Dans la fourmilière, mon rôle consiste à pondre des œufs :. 3. Je suis un message chimique laissé par les fourmis pour retrouver le chemin de la fourmilière :. 4. On m appelle «œuf de fourmi», mais je suis un. 5. Je suis «l esclave» des fourmis :, elles m élèvent pour se nourrir de mon. 6. Je suis une partie du corps de la fourmi utilisée pour communiquer :. 7. Quand une fourmi en nourrit une autre, on dit qu elle pratique la. 11

12 Activité 2 : Compléter un schéma. Consigne : place les mots suivants sur le croquis ci-dessous : mandibules pattes antennes thorax abdomen tête œil. L anatomie de la fourmi 12

13 Fiche élève 2 discipline/niveau sciences français/cycle 3 objectifs rédiger des phrases explicatives en utilisant ses connaissances en vocabulaire et en grammaire. mémoriser et restituer toutes les tâches effectuées par les ouvrières. Activité : décrire les images. Consigne : sous chaque illustration, écris une ou plusieurs phrases. décris l image en précisant bien la tâche effectuée par les fourmis ouvrières. Illustration 1 13

14 Illustration 2 Illustration 3 14

15 Illustration 4 Illustration 5 15

16 Illustration 6 16

17 Corrigé Fiche élève 1 Activité 1 : mémoriser les termes et leur définition. 1. Je suis une partie du corps de la fourmi qui lui sert à stoker de la nourriture : le jabot. 2. dans la fourmilière, mon rôle consiste à pondre des œufs : la reine. 3. Je suis un message chimique laissé par les fourmis pour retrouver le chemin de la fourmilière : les phéromones. 4. on m appelle «œuf de fourmi», mais je suis un cocon. 5. Je suis «l esclave» des fourmis : le puceron, elles m élèvent pour se nourrir de mon miellat. 6. Je suis une partie du corps de la fourmi utilisée pour communiquer : les antennes. 7. Quand une fourmi en nourrit une autre, on dit qu elle pratique la trophallaxie. Activité 2 : Compléter un schéma. L anatomie de la fourmi (corrigé) 17

18 Corrigé Fiche élève 2 Activité : décrire des images. Illustration 1 : une fourmi donne de la nourriture à une autre, c est la trophallaxie. La première fait ressortir la nourriture stockée dans son jabot et la donne à celle qui est restée travailler dans la fourmilière. Illustration 2 : Les ouvrières remontent les cocons à la surface quand il fait chaud et les redescendent dans les galeries s ils sont menacés. Illustration 3 : elles transportent des brindilles pour fabriquer un nid ou refaire celui qui a été abîmé. Illustration 4 : elles sont carnivores, elles ont capturé une chenille et vont l emmener dans la fourmilière. Illustration 5 : Les fourmis élèvent des pucerons. L hiver, ils sont dans les galeries ; l été, les fourmis les sortent. elles se nourrissent du miellat qu ils fabriquent. Illustration 6 : elles débarrassent la fourmilière des cadavres de fourmis. 18

19 Vous trouverez une sélection de ressources complémentaires (bibliographie, sitographie ) dans la fiche de présentation de la vidéo sur lesite.tv Livret rédigé par Marie-José LANTAM-NINSAO SCÉRÉN-CNDP, 2011

Les métiers de la ruche La nettoyeuse

Les métiers de la ruche La nettoyeuse La nettoyeuse Je suis nettoyeuse du 1er au 3ème jour de ma vie. Je veille à l état sanitaire de la ruche pour éviter tout risque de maladie ou de problème d hygiène. SRABE 2011 - Illustration : La Folie

Plus en détail

www.lutinbazar.fr Sources : www.adalia.be http://saint-leonard-eco.spip.acrouen.fr/spip.php?article299

www.lutinbazar.fr Sources : www.adalia.be http://saint-leonard-eco.spip.acrouen.fr/spip.php?article299 Pilier n 7 : L autonomie et l initiative (palier n 1) Domaine : Découverte du monde Unité d apprentissage : Elevage de papillons Compétence(s) : Observer et décrire pour mener des investigations. Capacité(s)

Plus en détail

DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline

DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline N 327 TITRE DE L ACTIVITÉ : Le futur bébé dans le ventre maternel DISCIPLINES ET DOMAINES D ACTIVITÉ de la discipline - Sciences expérimentales : le fonctionnement du corps humain - Maîtrise de la langue

Plus en détail

ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer

ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer NIVEAU DISCIPLINE CAPACITÉ COMPÉTENCE MOTS CLÉS ÉCOLE : cycle 3 (CM2) Sciences de la vie et de la Terre S INFORMER : organiser l information Classer, trier, assembler, grouper, distinguer 1. TITRE : TRIER

Plus en détail

Les frelons. De la même famille que les guêpes

Les frelons. De la même famille que les guêpes Les frelons De la même famille que les guêpes Les frelons font partie de la même famille d'insectes que les guêpes et les abeilles, les Hyménoptères. Ils sont les plus grands insectes de cette famille,

Plus en détail

N 4 Du 16 au 22 nov. 2011

N 4 Du 16 au 22 nov. 2011 N 4 Du 16 au 22 nov. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : C est qui, ce frelon asiatique? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE 1 - Voici les mots

Plus en détail

SEMAINE DES MATHEMATIQUES

SEMAINE DES MATHEMATIQUES SEMAINE DES MATHEMATIQUES Titre de l'activité Découverte de la suite de Fibonacci ou cinq activités à traiter simultanément : les billes, les escaliers, les étages peints, les fauxbourdons, les lapins

Plus en détail

Faire des sciences au cycle 2

Faire des sciences au cycle 2 Faire des sciences au cycle 2 Qu est ce que la science? ALLER- RETOURS ENTRE L UTILISATION DES LANGAGES SCIENTIFIQUES ET L EXPÉRIENCE LES THÉORIES ET LES MODÈLES L utilisation des langages scientifiques

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation

Communication. Description. Marche à suivre. Activités en ligne et les deux tâches de consolidation. Notions étudiées. Tâche de consolidation Communication Description La capacité de communiquer efficacement est une compétence très importante pour réussir au travail. Une bonne communication en milieu de travail permet aux gens de recevoir et

Plus en détail

Étude de cycles chez les insectes : holométabole ou hémimétabole?

Étude de cycles chez les insectes : holométabole ou hémimétabole? Activités autonomes 9 et 10H La biologie des organismes et de leur anatomie s aborde très bien par la morphologie particulière des insectes. Cette activité définit le terme de caractère et la notion de

Plus en détail

GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80

GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80 GROUPEMENT DE DEFENSE SANITAIRE APICOLE DU PUY-DE-DOME Marmilhat BP 42 63370 - LEMPDES Tél. 06-80-99-55-80 Agréé sous n PH 05 590 et arrêté 05 /01852 Claude Grenier gdsa63 Nom scientifique : Vespa velutina

Plus en détail

Titre : sélectionner tous les éléments pertinents pour expliquer

Titre : sélectionner tous les éléments pertinents pour expliquer Outil produit par l académie de Paris 200x NIVEAU Ecole : cycle d adaptation : 6 DISCIPLINE Sciences de la Vie et de la Terre CAPACITÉ REALISER ( CHOISIR) COMPÉTENCE Sélectionner, choisir en autonomie

Plus en détail

Présentation des modules de formation

Présentation des modules de formation Sciences et technologies à l'école Présentation des modules de formation Chaque module a vocation à être créé au niveau des écoles sur le temps de formation statutaire (formations pédagogiques). Il débouche

Plus en détail

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE SUR LA FORMATION ET SUR LE DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES Politique adoptée par la Résolution CA-2013-2014-7 du conseil d administration du Conservatoire à sa 26 e séance ordinaire tenue

Plus en détail

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU

TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU TITRE : DES CHROMOSOMES AUX CARACTERES DE L INDIVIDU classe :3ème durée : 1h 30 la situation-problème. Mickaël vient d apprendre que son cousin de 28 ans, avec qui, il s entend si bien, a un caryotype

Plus en détail

Exercices d écoute. Dessine ce que je te dis

Exercices d écoute. Dessine ce que je te dis Exercices d écoute Dessine ce que je te dis Former des dyades. Demander aux élèves de chaque dyade de placer un séparateur entre eux. Remettre à chaque élève une feuille de papier et un crayon (pas de

Plus en détail

présentent Dessins : "Le Mulot" n 15. Edition "Auvergne et nature". Jean-Pierre Geslin, professeur à l'iufm du Bourget 1

présentent Dessins : Le Mulot n 15. Edition Auvergne et nature. Jean-Pierre Geslin, professeur à l'iufm du Bourget 1 Les enfants de la classe de CE1 à l'ecole Jean Jaurès à Aubervilliers Nicole Villota, leur institutrice Jean-Pierre Geslin, professeur à l'ecole Normale - IUFM du Bourget présentent Dessins : "Le Mulot"

Plus en détail

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage

Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage Transcription Webémission Évaluation au service de l apprentissage 00 : 00 ANIMATEUR : Bienvenue à cette série de quatre vidéos portant sur l évaluation du rendement. Depuis de nombreuses années, les enseignants

Plus en détail

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens

Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire. avec des paramédicaux du chu d Amiens Une formation sur la relation d aide pendant l annonce: Histoire avec des paramédicaux du chu d Amiens La Communication et la Relation d aide: une compétence de l infirmière Situation: mise en place du

Plus en détail

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS

Méthode de tests MODE D EMPLOI POINTS IMPORTANTS Méthode de tests MODE D EMPLOI Cette première partie est destinée à ceux qui débutent en tests et permet une approche progressive et simple de la méthodologie des tests. L introduction vous aura permis

Plus en détail

Projet Sciences : Le volcanisme

Projet Sciences : Le volcanisme Projet Sciences : Le volcanisme Sources : http://www.ac-bordeaux.fr/ia64/index.php?id=1547 et http://cenicienta.eklablog.com Niveau : Cycle 3 Pilier n 3 : Les principaux éléments de la culture scientifique

Plus en détail

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice?

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? Type d'activité : Démarche d investigation 1) Compétences En réponse à une situation-problème (le problème

Plus en détail

LA BATTERIE DU PORTABLE

LA BATTERIE DU PORTABLE LA BATTERIE DU PORTABLE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA BATTERIE DU PORTABLE Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

Les prédateurs des Abeilles

Les prédateurs des Abeilles Veillons sur nos abeilles - Les prédateurs de la ruche Les prédateurs des Abeilles Le «sphinx atropos», appelé aussi «sphinx tête de mort» en raison d une marque caractéristique rappelant la forme d'une

Plus en détail

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!

Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD! Réaliser la fiche de lecture du document distribué en suivant les différentes étapes de la méthodologie (consulter le support du TD!) 1. Réaliser la note sur l auteur (bien lire le document, utiliser Internet)

Plus en détail

Les libellules ou odonates se divisent en deux groupes : les Anisoptères ou libellules vraies et les Zygoptères ou demoiselles.

Les libellules ou odonates se divisent en deux groupes : les Anisoptères ou libellules vraies et les Zygoptères ou demoiselles. Les libellules ou odonates se divisent en deux groupes : les Anisoptères ou libellules vraies et les Zygoptères ou demoiselles. Les anisoptères ou «libellules vraies» De taille supérieure aux zygoptères

Plus en détail

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition.

Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. Animation pédagogique 13 mars 2013. Morlaix. A. Cuvier: maître-formateur Démarche expérimentale et trace écrite : les fonctions de nutrition. PLAN D ANIMATION. Le temps institutionnel: les programmes,

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

Le livret scolaire : valider des compétences, évaluer les progrès.

Le livret scolaire : valider des compétences, évaluer les progrès. Le livret scolaire : valider des compétences, évaluer les progrès. Mireille Rongier, CPC Montpellier Nord Michel Ramos, IUFM Montpellier Novembre 2009 Le cadrage institutionnel «Le code de l'éducation

Plus en détail

La planification de l entraînement

La planification de l entraînement La planification de l entraînement Sommaire I. Introduction...30 II. La planification...30 A. Définition...30 B. Son utilité...30 C. Principes généraux...30 1. Le découpage temporel...30 III. Les différentes

Plus en détail

Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS. Francette Martin

Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS. Francette Martin Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS Francette Martin Voici une situation fondamentale faisant intervenir le nombre cardinal : l enfant doit aller chercher

Plus en détail

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS

UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS UNITE ET DIVERSITE DES ËTRES HUMAINS Rappels : - organisation du corps humain - La fécondation L HEREDITE ET SON SUPPORT Chaque individu possède des ressemblances et des différences même au sein d une

Plus en détail

Trame de projet relatif à l action «Juniors du développement durable»

Trame de projet relatif à l action «Juniors du développement durable» Trame de projet relatif à l action «Juniors du développement durable» Titre du projet : TRIER AUJOURD HUI POUR MIEUX VIVRE DEMAIN. Motivation du projet (pourquoi engager les élèves dans ce projet précis?

Plus en détail

Projet mare. La faune des mares

Projet mare. La faune des mares Projet mare La faune des mares CET EXPOSE VOUS EST PRESENTE PAR: Aurélie F. Kelly C. Charly G. Les larves de moustiques Les larves de moustiques sont très nombreuses dans les mares car il y a peu de prédateurs

Plus en détail

Les médias font leur pub :

Les médias font leur pub : Les médias font leur pub : TV5MONDE joue la diversité Thèmes Économie, consommation, publicité Le principe du dispositif À l'occasion de la 24 e édition de la Semaine de la presse et des médias dans l'école,

Plus en détail

Éviter d en attraper. Savoir si on en a S en débarrasser

Éviter d en attraper. Savoir si on en a S en débarrasser Les poux Les poux Éviter d en attraper Savoir si on en a S en débarrasser C est quoi un pou? C est un insecte, brun et très petit. On peut avoir des poux quand on est adulte? Oui Les poux, ça gratte? Oui

Plus en détail

L achat de formation en 3 étapes :

L achat de formation en 3 étapes : L achat de formation en 3 étapes : 1- La définition du besoin de formation L origine du besoin en formation peut avoir 4 sources : Une évolution des choix stratégiques de l entreprise (nouveau métier,

Plus en détail

Classe(s) : Seconde, première

Classe(s) : Seconde, première Le fantôme Classe(s) : Seconde, première Utilisation d un logiciel de tracé de courbes. Fonctions définies sur un intervalle. Fonctions associées. 1) Objectifs Mathématiques : - Fonctions polynômes du

Plus en détail

La vie en mouvement : Homobilis vs Animobilis

La vie en mouvement : Homobilis vs Animobilis Fiche activité 8 La vie en mouvement : Homobilis vs Animobilis Conçue par la FRAPNA et adaptée par Christine BOBIN Académie de Dijon Les animaux ont besoin de se déplacer pour se nourrir, se reproduire

Plus en détail

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS.

TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. TOUS LES TABLEAUX D EXERCICES À PHOTOCOPIER, AVEC LEURS CORRIGÉS. Éveline Charmeux Françoise Monier-Roland Claudine Barou-Fret Michel Grandaty ISBN 2 84117 830 7 www.sedrap.fr Sommaire Remarques d ensemble

Plus en détail

Compte-rendu d expérimentation

Compte-rendu d expérimentation SFODEM Partage de pizzas Sommaire Fiche d identification Fiche professeur Fiche élève Scénario d'usage Compte-rendu d expérimentation CV FICHE D'IDENTIFICATION Type : Exercice d'application, du type "vrai

Plus en détail

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE?

COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? COMMENT PROGRAMMER et EVALUER LE LANGAGE? PROGRAMMER LES APPRENTISSAGES Programmation # Progression Progression: division du savoir en petites unités réparties dans le temps: aller du simple au complexe.

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE RESSOURCES OBJECTIF Maîtrise de la langue/palier 2 : S exprimer à l oral comme à l écrit, dans un vocabulaire approprié et précis, en respectant le niveau de langue adapté.

Plus en détail

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis?

Les Raconte-tapis. 1. Note à l attention des bibliothécaires. 2. Note d intention. 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? Les Raconte-tapis Sommaire 1. Note à l attention des bibliothécaires 3 2. Note d intention 3. Qu est-ce qu un Raconte tapis? 4 5 4. A qui s adressent les Raconte tapis? 6 5. Comment bien préparer une séance

Plus en détail

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants.

Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Chapitre 4 : Le recyclage de la matière constituant les êtres vivants. Lorsque les êtres vivants meurent, la matière organique qui les constitue tombe sur le sol. (ex : feuilles mortes ) Que devient la

Plus en détail

MONNAIE ET ÉCHANGE Commentaires pour l enseignant

MONNAIE ET ÉCHANGE Commentaires pour l enseignant MONNAIE ET ÉCHANGE 1 Aperçu 1.1 Thématique et contenu Ce module aborde le thème des fonctions de la monnaie (moyen de paiement, unité de compte, réserve de valeur) et présente les avantages d une économie

Plus en détail

«Mon bébé risque de naître prématurément»

«Mon bébé risque de naître prématurément» «Mon bébé risque de naître prématurément» La prématurité Malgré la joie et la fierté que procure le fait d être parents, accoucher prématurément laisse un sentiment de frustration. La prématurité est un

Plus en détail

Pistes d animation suggérées

Pistes d animation suggérées Grande compétence : Rechercher et utiliser de l information A2 : Interpréter des documents A1 : Lire des textes continus Grande compétence : Communiquer des idées et de l information B1 : Interagir avec

Plus en détail

SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre

SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre SEQUENCE : Mouvement de la Lune autour de la Terre Sommaire des séances CE2 Séance 1 Séance 2 CM1 Séance 3 Séance 4 CM2 Séance 5 La Lune a-t-elle toujours la même forme? Pourquoi la Lune change-t-elle

Plus en détail

GRANDEURS ET MESURE ET RESOLUTION DE PROBLEME. Enseigner la notion de contenance et celle de sa mesure par la résolution de problème CYCLE 2

GRANDEURS ET MESURE ET RESOLUTION DE PROBLEME. Enseigner la notion de contenance et celle de sa mesure par la résolution de problème CYCLE 2 GRANDEURS ET MESURE ET RESOLUTION DE PROBLEME Enseigner la notion de contenance et celle de sa mesure par la résolution de problème CYCLE 2 Compétence : Apprendre et comparer les unités usuelles de longueur

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

L énergie Exemples simples de sources d énergies (fossiles ou renouvelables). Besoins en énergie, consommation et économie d énergie.

L énergie Exemples simples de sources d énergies (fossiles ou renouvelables). Besoins en énergie, consommation et économie d énergie. EEDD L énergie Exemples simples de sources d énergies (fossiles ou renouvelables). Besoins en énergie, consommation et économie d énergie. pratiquer une démarche d investigation : savoir observer, questionner

Plus en détail

Fiche pédagogique du projet DACEFI-2

Fiche pédagogique du projet DACEFI-2 pédagogique du projet DACEFI-2 Fiche pédagogique N 2D Module 2 Renforcement des entités de gestion --- La création et la gestion d un compte en banque Contexte de la réunion Le projet DACEFI 2 développe

Plus en détail

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises

Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises 1 Trois années de recherche en génétique cartographient pour la première fois les souches de truites françaises C est après trois années de travail que les pêcheurs de loisir, représentés par la Fédération

Plus en détail

Carte d identité de l abeille

Carte d identité de l abeille Carte d identité de l abeille Nouspouvonsvivrejusqu à100ans.lesabeillesviventpasplusde6semainesenété, 6moisenhiver. Nousmesuronsplusd 1mètre.Lesabeilles:1,5cm Nousavonsunnez.Lesabeillesontdesantennes.Ellesleurserventàsentir

Plus en détail

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan)

Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Projet pédagogique (Classe de découvertes dans les Pyrénées) (extrait projet sortie école Haut Mauco Mme Marsan) Ce voyage est organisé pour les élèves de soit élèves, parents nous accompagneront. Le lieu

Plus en détail

Document réalisé par Laëtitia Kadur d après le travail de l équipe enseignante d Exideuil De la TPS au CM2 Année scolaire 2013-2014 En juin 2014 avait lieu la projection du film d animation «Les trois

Plus en détail

Ecole du Parc 2015-2016

Ecole du Parc 2015-2016 Projets pédagogiques «Ecole du Parc» 20152016 Appel à projet Ecole du Parc 20152016 Le Parc naturel régional de la Narbonnaise en Méditerranée accompagne les établissements scolaires de son territoire

Plus en détail

Une vue sur la vidéo On ne perd plus le nord

Une vue sur la vidéo On ne perd plus le nord Déclic Techno-Sciences est une série de Ressources naturelles Canada offrant de l information sur la recherche scientifique ainsi que sur la profession de chercheur. Autour de chaque vidéo, vous trouverez

Plus en détail

la conception d un habitat pour papillons

la conception d un habitat pour papillons la conception d un habitat pour papillons Sciences et technologie/mathématiques - 2 à 4 e année Source : Adaptée à partir des activités d apprentissage créées par l équipe de rédaction d ÉcoÉcoles de Peel

Plus en détail

La démarche générale du Pré des Agneaux s articule sur un principe de base : l école constitue une valeur essentielle pour la société.

La démarche générale du Pré des Agneaux s articule sur un principe de base : l école constitue une valeur essentielle pour la société. La démarche générale du Pré des Agneaux s articule sur un principe de base : l école constitue une valeur essentielle pour la société. Elle doit garantir l égalité des chances et le respect des principes

Plus en détail

Compétences transversales mobilisés. Disciplines et savoirs essentiels travaillés DESSINE-MOI UN VER!

Compétences transversales mobilisés. Disciplines et savoirs essentiels travaillés DESSINE-MOI UN VER! DESSINE-MOI UN VER! Thème : Vers de terre / anatomie Objectif pédagogique : formuler des questions et hypothèses et y répondre à l'aide de la méthode scientifique Matière : Sciences et technologies Cycle

Plus en détail

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF 1 OUTILS D ACCOMPAGNEMENT DU NOUVEAU PROGRAMME. «MODE D EMPLOI». Education Par la Technologie.

Plus en détail

TECHNIQUES D ENQUETE

TECHNIQUES D ENQUETE TECHNIQUES D ENQUETE Le Système d Information Marketing L étude de marché Les différentes sources d informations Méthodologie d enquête BENSGHIR AFAF ESTO 1 Plan d'apprentissage du cours " Méthodologie

Plus en détail

5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes»

5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes» 5.8. Désignation orale et écrite des grands nombres et «émoticômes» Niveau : cycle 3 Modèle proposé : séquence de 2 séances Certaines activités peuvent être proposées périodiquement (entraînement, consolidation..)

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

SÉQUENCES PRÉVENTION,

SÉQUENCES PRÉVENTION, SÉQUENCES PRÉVENTION, LES MACHINES À BOIS Une entreprise témoigne PRÉSENTATION DE LA VIDÉO... 2 Générique... 2 Description... 2 Principaux thèmes abordés... 2 CONTENUS... 3 Niveaux, disciplines, compétences...

Plus en détail

5 jeux et 236 cartes prêtes à l'emploi pour travailler la communication référentielle dès l'entrée à la maternelle. VERSION D'ÉVALUATION

5 jeux et 236 cartes prêtes à l'emploi pour travailler la communication référentielle dès l'entrée à la maternelle. VERSION D'ÉVALUATION L A N G A G E 5 jeux et 236 cartes prêtes à l'emploi pour travailler la communication référentielle dès l'entrée à la maternelle. VERSION D'ÉVALUATION PS ESSAI GRATUIT www.editions-cigale.com L A N G A

Plus en détail

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr

Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Poitiers, le mercredi 23 septembre 2009 Les cours du primaire disponibles gratuitement sur le site www.academie-en-ligne.fr Lancée le 19 juin dernier par le ministre de l Éducation nationale, l Académie

Plus en détail

Nom de la séquence : RESOLUTION DE PROBLEMES = CHOISIR LA BONNE OPERATION

Nom de la séquence : RESOLUTION DE PROBLEMES = CHOISIR LA BONNE OPERATION DISCIPLINE : MATHEMATIQUES Nom de la séquence : RESOLUTION DE PROBLEMES = CHOISIR LA BONNE OPERATION NIVEAU DE CLASSE : CM1 ITEM S SEANCE 1 Découverte et construction de la notion SEANCE 2 Construction

Plus en détail

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative»

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» Les TICE, un mode d accès à mon autonomie bien sûr! «L'autonomie n'est pas un don! Elle ne survient pas par une sorte de miracle!

Plus en détail

Cycle 3 cycle de consolidation

Cycle 3 cycle de consolidation Cycle 3 cycle de consolidation Des pistes de réflexion Les progressions L'évaluation L'anticipation des passages de classe Le cycle 3 (CM1,CM2,6eme) Le cycle 3, qui relie désormais les deux dernières années

Plus en détail

PRÉSENTATION DU MICRO-LYCÉE

PRÉSENTATION DU MICRO-LYCÉE L objectif du micro-lycée Permettre à des jeunes qui ont interrompu leur scolarité au lycée de reprendre des études dans des conditions différentes et adaptées à leur situation en vue d obtenir le baccalauréat

Plus en détail

PROJET Horloge carillon CONTRAT D ACTIVITE N 7 NIVEAU ème Réalisation sur projet Réalisation assistée par ordinateur Analyser le besoin Rédiger le Cahier des Charges Fonctionnel Concevoir le produit Définir

Plus en détail

Découverte du monde : l espace Le plan de la classe

Découverte du monde : l espace Le plan de la classe Découverte du monde : l espace Le plan de la classe Séance 1 : Représentations premières Compétences: Commencer à élaborer des représentations simples de l espace familier : la classe, l école, le quartier,

Plus en détail

Le tour de cartes - Détection et correction des erreurs

Le tour de cartes - Détection et correction des erreurs Le tour de cartes - Détection et correction des erreurs Objectif : Comprendre le principe de détection et de correction d erreurs lors de la transmission d une information numérique. Compétences : Utiliser

Plus en détail

Mise en place d un dispositif de coordination et de formation continue en ligne pour les formateurs dans une organisation associative : Espace 19

Mise en place d un dispositif de coordination et de formation continue en ligne pour les formateurs dans une organisation associative : Espace 19 ROUBIERE Constance N étudiante : 20331550 Master mention sciences du langage spécialité Fle, 2ème année Mémoire professionnel Mise en place d un dispositif de coordination et de formation continue en ligne

Plus en détail

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE

éq studio srl Gestion des informations pour un choix- consommation raisonnée - GUIDE EXPLICATIVE Résumé PREFACE 2 INTRODUCTION 2 1. BUT ET CHAMP D APPLICATION 2 2. REFERENCES DOCUMENTAIRES ET NORMES 3 3. TERMES ET DEFINITIONS 3 4. POLITIQUE POUR UNE CONSOMMATION RAISONNEE (PCC) 3 5. RESPONSABILITE

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience (VAE)

Validation des Acquis de l Expérience (VAE) Nom patronymique : Nom marital : Prénom : Adresse : DOSSIER DE SYNTHESE DE PRATIQUE PROFESSIONNELLE (DSPP) Titre professionnel visé Intitulé : Assistant(e) de vie aux familles... Votre objectif est d obtenir

Plus en détail

Les quatrièmes et l histoire des arts

Les quatrièmes et l histoire des arts Les quatrièmes et l histoire des arts Objectifs documentaires Mettre en œuvre l ensemble des savoirs en recherche et maîtrise de l information pour réaliser un dossier documentaire. Objectifs disciplinaires

Plus en détail

Frelon asiatique. nous sommes tous concernés!

Frelon asiatique. nous sommes tous concernés! Frelon asiatique. nous sommes tous concernés! Le frelon asiatique est une espèce invasive venue d Asie, introduite accidentellement en France en 2004. Parfaitement adapté à nos climats, son expansion géographique

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE SCOLARITE EN SEGPA RELEVE DE COMPETENCES

LIVRET DE SUIVI DE SCOLARITE EN SEGPA RELEVE DE COMPETENCES Académie d Aix-Marseille Année scolaire LIVRET DE SUIVI DE SCOLARITE EN SEGPA RELEVE DE COMPETENCES NOM : Prénom : Livret de suivi de scolarité en SEGPA Préambule à l attention des enseignants L objectif

Plus en détail

Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières

Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières Voir mon village autrement : Reconnaître les anciennes cités ouvrières 1. Description rapide, contexte, motivation : Ce travail a été mené dans une classe de CE1 CE2 à Chamouilley(52). Il s agit de faire

Plus en détail

Le monde scolaire et le monde professionnel ont tout à gagner à se rapprocher, à collaborer

Le monde scolaire et le monde professionnel ont tout à gagner à se rapprocher, à collaborer INTRODUCTION -Allemand pour la Jeunesse (OFAJ) vous propose de vous accompagner dans la préparation de la visite en entreprise dans le cadre de la «Journée Découverte». La préparation est une étape importante

Plus en détail

Résumé : Pour tout savoir sur les gorilles de montagne, de gros animaux doux et pacifiques qui forment une des cinq sous-espèces de gorilles.

Résumé : Pour tout savoir sur les gorilles de montagne, de gros animaux doux et pacifiques qui forment une des cinq sous-espèces de gorilles. Les gorilles de montagne Collection: Petit monde vivant Texte : Bobbie Kalman et Kristina Lundblad Traduction : Marie-Josée Brière Äge : 6 à 10 ans ISBN : 978-2-89579-230-7 32 pages couleur Prix : 9,95$

Plus en détail

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions)

Le ce rcl e de lecture (d après les travaux de Jocelyne GIASSON Les textes littéraires De Boeck éditions) Le ce rcl e de lecture ( ) 1 Le principe : C est un temps d échanges entre des élèves ayant lu le même livre qui se déroule de la manière la plus autonome possible. Afin de rendre ce temps d échanges riche,

Plus en détail

PREMIERE ETAPE : CREATION DE COMPTE

PREMIERE ETAPE : CREATION DE COMPTE QUESTIONNAIRE D INSCRIPTION AU PROGRAMME ECO-ECOLE AVRIL / MAI 2013 PREMIERE ETAPE : CREATION DE COMPTE 1/ IDENTIFICATION DE L ETABLISSEMENT SCOLAIRE 1.1 -Votre établissement scolaire est : Une école élémentaire

Plus en détail

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique.

-Identifier les éléments qui déterminent le coût d un objet technique. A / LES OBJETS TECHNIQUES EN DOMOTIQUE B / LA REPRESENTATION FONCTIONNELLE C / LE RESPECT DES CONTRAINTES D / LA CHAINE D ENERGIE D UN OBJET TECHNIQUE E/ LA CHAINE D INFORMATION D UN OBJET TECHNIQUE A

Plus en détail

PROJET PREVENTION DES RISQUES MAJEURS. Classes maternelles Petite et moyenne section, moyenne et grande section 2 classes. Phase 1

PROJET PREVENTION DES RISQUES MAJEURS. Classes maternelles Petite et moyenne section, moyenne et grande section 2 classes. Phase 1 PROJET PREVENTION DES RISQUES MAJEURS Classes maternelles Petite et moyenne section, moyenne et grande section 2 classes Réalisation d un jeu sur la base du trivial pursuit. Objectifs généraux: Faire prendre

Plus en détail

COMMENT JOUER? Emplacements possibles : dans cet exemple, il existe cinq emplacements possibles pour positionner l homme.

COMMENT JOUER? Emplacements possibles : dans cet exemple, il existe cinq emplacements possibles pour positionner l homme. COMMENT JOUER? Le premier joueur à être seul dans un tour à avoir posé sa dernière carte est déclaré vainqueur. A chaque fois que c est à son tour de jouer, un joueur doit tenter de poser l une de ses

Plus en détail

Emilien Suquet, suquet@automaths.com

Emilien Suquet, suquet@automaths.com STATISTIQUES Emilien Suquet, suquet@automaths.com I Comment réagir face à un document statistique? Les deux graphiques ci-dessous représentent l évolution du taux de chômage en France sur les 1 mois de

Plus en détail

TITRE Le zoo logique. AUTEURS Joëlle Jolivet Collection Editeur Seuil

TITRE Le zoo logique. AUTEURS Joëlle Jolivet Collection Editeur Seuil 1 TITRE Le zoo logique AUTEURS Joëlle Jolivet Collection Editeur Seuil 2 Présentation de l album Grand livre cartonné qui présente les animaux de façon «logique» c'est-à-dire sous forme de classements

Plus en détail

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS

NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : 1. PRÉSENTATION 2. CONSIGNES DE PASSATION 3. ÉLÉMENTS D OBSERVATION DES PRODUCTIONS NIVEAU : DISCIPLINE : CHAMP : COMPÉTENCE : MOTS CLÉS : ÉCOLE - GRANDE SECTION MAÎTRISE DU LANGAGE FAMILIARISATION AVEC LE MONDE DE L ÉCRIT Reconnaître des caractéristiques du livre et de l écrit Couverture

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

ATELIER "STATISTIQUES "

ATELIER STATISTIQUES ATELIER "STATISTIQUES " Médiane et quartiles Se référer au document d'accompagnement des programmes de premières des séries générales, annexe "boîtes et quantiles". Médiane Me La définition à adopter est

Plus en détail

Les «Copies sans faute»

Les «Copies sans faute» J.L. Coupel CPC Luçon 18 janvier 2007 «Les Copies sans faute» - V.1 - page 1/5 Les «Copies sans faute» Des constats : - un élève qui entre en sixième sans être capable de copier un texte rapidement, sans

Plus en détail

Termites souterrains : vers une lutte raisonnée

Termites souterrains : vers une lutte raisonnée Termites souterrains : vers une lutte raisonnée Évolution de la lutte anti-termites Historique lutte Barrière chimique Barrière physico-chimique Piéges Systèmes de détection Barrière physique Historique

Plus en détail