GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile"

Transcription

1 Principal indicateur de la rentabilité du secteur Survol des tendances de l industrie : Automobile Principaux faits nouveaux En février, les ventes de véhicules légers au Canada ont été fortes, soit unités en hausse de 3 % sur un an et de 19,5 % sur le mois précédent. Les ventes de véhicules légers continuent de dépasser les ventes de voitures. Tandis que les ventes de Chrysler étaient les plus importantes au Canada en février, Ford a connu la plus forte croissance annuelle de sa part de marché, soit de 14,2 % à 15,3 %. Les autres gagnants à ce jour étaient Mini, Mercedes-Benz, Acura et BMW. Malgré la diminution en février de la production aux États-Unis et au Canada, les prévisions relatives à la production nord-américaine en demeurent positives, à 17,4 millions d unités, soit 6 % de plus qu en 214. On constate une amélioration soutenue de la rentabilité du secteur de la fabrication de véhicules au Canada, qui surpasse de 38 points l indice de rentabilité de tous les secteurs, et qui est en hausse de 3 % sur un an. En février, les stocks de véhicules légers en Amérique du Nord ont diminué à un approvisionnement de 69 jours, en baisse de 12 jours sur un mois et de six jours sur un an. Les stocks semblent «normaux» comparativement à la moyenne annuelle des cinq années précédentes, soit de 63 jours. En février, l indice IPP pondéré de des prix des matières brutes du secteur automobile était en baisse de 4 % sur un mois et de 8 % sur un an, alors que les prix du fer et de l acier connaissaient la plus forte diminution. Perspectives sectorielles Après un rendement solide en 214, le secteur de l automobile au Canada continue de s améliorer en grâce à une augmentation des ventes de véhicules. En février, le volume des ventes était de 3 % supérieur sur un an et les profits ont établi des records. L indice de rentabilité des secteurs de la fabrication de véhicules et de pièces automobiles a connu, respectivement, une hausse de 3 % et de 5,4 % sur un an. La faiblesse des prix du pétrole et des matières premières ainsi que la stabilité des coûts de main-d œuvre continueront de favoriser la reprise de la rentabilité du secteur. Principaux indicateurs Principal indicateur de la rentabilité du secteur janv.-1 juil.-1 janv.-11 juil.-11 juil.-12 juil.-13 juil.-14 janv.-15 Principal indicateur de la rentabilité du secteur de la fabrication de véhicules (indice, janvier 28=) Principal indicateur de la rentabilité du secteur de la fabrication de pièces d automobile (indice, janvier 28=) Principal indicateur de la rentabilité du secteur Source: Conference Board of Canada En, on constate la continuité de la croissance de l augmentation du principal indicateur de la rentabilité du secteur de la fabrication de véhicules. En février, l indicateur de la rentabilité du secteur de la fabrication de véhicules était de 38 points supérieur à celui de tous les secteurs; il était en hausse de 7 % sur un mois et de 3 % sur un an. Cependant, l indice de rentabilité du secteur de la fabrication des pièces automobiles était toujours inférieur à celui de tous les secteurs, qui était en hausse de 2 % sur un mois et de 5,4 % sur un an.

2 Principaux indicateurs (suite) Véhicules légers au Canada Tendances des parts de marché des FEO 1.6% 15.1% 15.3% 13.5% 13.5% 13.5% 12.2% 11.9% 13.8% 16.9% 17.4% 16.5% 16.6% 15.8% 14.2% 15.3% 13.8% 12.8% 14.5% 14.5% % % 23.6% 24.2% 24.4% 23.1% 22.5% 22.2% % 38.2% % 32.4% 32.4% 32.9% 34.6% 34.5% CA février 214 Autres voitures J3 (Toyota, Honda, Mazda) Chrysler Ford GM Source : Desrosiers CA février Parmi les trois grands de Détroit, FCA Canada (autrefois Chrysler Canada) a été en février le fabricant automobile dont les ventes ont été les meilleures, soit en hausse de 1 % sur un an; mais, à ce jour, Ford a obtenu la plus forte croissance de sa part de marché. En février, chez les marques japonaises, Hyundai (+2,7 %) a chassé Honda (-8 %) de la cinquième place et Nissan (+2 %) l a fait descendre d un autre rang, à la septième place. Parmi les autres grands gagnants du mois, on trouve Mini (+ 96,8 %), Mercedes Benz (+ 16,3 %), Lexus (+ 16,1 %), Acura (+ 14 %) et BMW (+ 1 %). Ventes de véhicules légers au Canada, par segment de véhicules % de changement cumulatif, février VUS Voitures de luxe Camionnettes VUM Fourgonnettes Petites voitures Middle Car En février, la croissance des ventes de camions légers (6,4 % sur un an) a encore dépassé celle des ventes de petites voitures (en hausse de 2 % sur un an). Affichant des ventes record pour le mois, les véhicules de la série F de Ford ont continué d être les véhicules les plus vendus; par ailleurs, en février, la Honda Civic a repris la tête des ventes de voitures. -3% -2% -1% 1% 2% 3% 4% 5% 6% 7% 8% Source : Wards Automotive Véhicules légers au Canada Tendances des ventes et de la production Millions d unités CA février Ventes Production Source : Wards Automotive En février, les ventes de véhicules légers au Canada ont connu leur deuxième mois le plus élevé, soit unités une hausse de 3 % sur un an et de 19,5 % sur un mois, selon le taux des ventes quotidiennes. Encore une fois, les augmentations des ventes en février ont été surtout attribuables aux camions légers, en hausse de 4,8 % sur un an par rapport à,8 % pour les voitures. En février, les ventes des trois grands ont augmenté de 7 % sur un mois, mais la hausse était nulle sur un an, alors que leur part de marché est passée de 44,9 % à 43,3 % sur un an. Cependant, en janvier, la production de véhicules et de pièces d automobile a baissé de 3,5 %, et elle est presque nulle sur un an.

3 janv.-11 mai-11 sept.-11 mai-12 sept.-12 mai-13 sept.-13 mai-14 sept.-14 janv.-15 Indicateurs de la production en Amérique du Nord Production de véhicules légers en Amérique du Nord, par FEO PRÉVISIONS Q14 2Q14 3Q14 4Q14 1Q15 2Q15 3Q15 4Q15 1Q16 2Q16 3Q16 4Q16 En février, la production de véhicules légers en Amérique du Nord a diminué de 2,6 % sur un an, mais elle est demeurée en hausse cumulative de,4 %. Les États-Unis et le Canada ont connu en février une baisse de la production de véhicules légers, soit de 1,9 % et de 3,5 % respectivement, mais ces chiffres ont été plus que compensés par une hausse de la production cumulative au Mexique. Pour -216, on prévoit que la croissance annuelle de la production de véhicules légers en Amérique du Nord ralentira à environ 3 %. GM Ford Chrysler/Fiat Asian European Other Source: IHS Automotive Production de véhicules légers en Amérique du Nord, par segment PRÉVISIONS 35% 3 25% 2 15% 1 5% 1Q14 2Q14 3Q14 4Q14 1Q15 2Q15 3Q15 4Q15 1Q16 2Q16 3Q16 4Q16 Fourgonnettes Fourgonnettes polyvalentes VUS Autres voitures Petites voitures Camionnettes VUM Source: IHS Automotive Au cours des deux prochaines années, les parts de production des segments de véhicules légers devraient demeurer relativement stables, alors que les camions légers connaîtront des gains modestes. Remarque : Le classement par segments indiqué dans le tableau est fondé sur les définitions d IHS Automotive, qui sont différentes de celles de Ward s. Par exemple, en vertu de la définition des segments d IHS, «fourgonnettes» ne comprend pas les minifourgonnettes. Stocks de véhicules légers en Amérique du Nord, jours d approvisionnement De février à mars, les stocks de véhicules légers sont passés d un approvisionnement de 75 jours à 62 jours; toutefois, ils étaient en hausse de deux jours sur un an, et de 9 % supérieurs à la moyenne des cinq années précédentes pour mars. En chiffres absolus, en mars, les stocks ont baissé de 61 unités, mais ils étaient en hausse de presque 43 unités sur un an. % au-dessus/en dessous de la moyenne de 5 ans Stocks Jours d approvisionnement Source : Ward s Automotive

4 janv.-9 avr.-9 juil.-9 oct.-9 janv.-1 avr.-1 juil.-1 oct.-1 janv.-11 avr.-11 juil.-11 oct.-11 avr.-12 juil.-12 oct.-12 avr.-13 juil.-13 oct.-13 avr.-14 juil.-14 oct.-14 janv.-11 mars-11 mai-11 juil.-11 sept.-11 nov.-11 mars-12 mai-12 juil.-12 sept.-12 nov.-12 mars-13 mai-13 juil.-13 sept.-13 nov.-13 mars-14 mai-14 juil.-14 sept.-14 nov.-14 janv.-15 Tendances des coûts du secteur Indice des prix des matières premières du secteur automobile janv.-11 juil.-11 juil.-12 juil.-13 juil.-14 janv.-15 Notre indice composé des prix des matières premières du secteur automobile constitué d une moyenne pondérée de l utilisation des IPP pour diverses matières premières du secteur, comme l acier, l aluminium, le cuivre, le plastique, le caoutchouc et le verre a baissé en février de 4 % sur un mois et de 8 % sur un an. Ces derniers temps, les prix de l acier et du cuivre en particulier ont été sous pression; en février, les indices des prix aux producteurs de fer, d acier et de cuivre étaient en baisse de 11 % sur un an. Source: BEA, Industry Research Prix moyen de l essence au Canada Après sept mois consécutifs de diminution, le prix moyen de l essence au Canada a augmenté de 93 cents le litre en janvier à 11 cents en février. Cependant, les prix demeurent de 19 % inférieurs à ceux d il y a un an. Prix moyen de l essence au Canada, ordinaire sans plomb, à l exclusion des taxes % de chang. Annuel Source: The Kent Group $45 $4 $35 $3 $25 $2 $15 Salaire horaire moyen (EERH) Dollars courants En décembre, le salaire horaire moyen dans les secteurs de la fabrication de véhicules automobiles et de pièces d automobile a diminué de 1,7 $ et de 2,67 $, respectivement. Sur un an, le salaire horaire moyen du secteur de la fabrication automobile a augmenté de 3,3 %. Fabrication de véhicules automobiles Fabrication de pièces de véhicules automobiles Source : Statistique Canada

5 Tendances du financement Secteur automobile au Canada Volume des prêts syndiqués à effet de levier (en milliards $) $8 $7 $6 $5 $4 $3 Malgré un certain nombre de prêts de taille survenus dans le secteur canadien de l automobile en 214, le volume total des prêts syndiqués dans le secteur était en baisse de 11 % par rapport à 213. En mars, on constate une hausse du volume des prêts syndiqués au Canada, soit de 25 % sur un an, ce qui prend en compte certaines ententes importantes (~2 milliards $) de Magna. $2 $1 Canada Perspectives des marchés $ CA mars 214 CA mars Michelle Cortes Source : LPC Thomson Reuters Investissements Plus de 1 milliards $ dans l ensemble de la chaîne de valeur* * en novembre 214, Amériques seulement Canada Financement d équipement David Sutherland Vice-président des ventes, région du Centre T David Gladu Vice-président des ventes, région de l Est T ,1 milliard $ Fabrication de pièces d automobile 1,6 milliard $ Fabrication de véhicules 8,7 milliards $ Distribution et services est un prolongement du riche patrimoine de GE en matière de développement et de soutien de la croissance. En investissant dans les secteurs que nous connaissons le plus, nous pouvons offrir bien plus que des fonds : Nous apportons notre perspective, nos connaissances et notre expertise à chaque prêt. Et par conséquent, les entreprises qui obtiennent du financement de profitent du savoir-faire et de l expertise de GE à l échelle du monde. gecapital.com Société General Electric Capital Tous droits réservés. Avis de non-responsabilité : Le présent document comporte des renseignements généraux qui ne doivent pas être utilisés ou considérés comme des conseils commerciaux, financiers, fiscaux, comptables, juridiques ou autres. Il a été préparé sans tenir compte des circonstances et des objectifs de tous ceux qui peuvent l examiner; par conséquent, vous ne devriez pas compter sur ce document au lieu d employer des conseils d experts ou d exercer votre jugement indépendant. Les opinions exprimées dans ce document reflètent celles de leurs auteurs et des personnes qui ont contribué à leur rédaction et pas nécessairement les opinions de la Société General Electric Capital ou de ses sociétés affiliées (collectivement «GE»). GE ne garantit pas que l information contenue dans le présent document est fiable, précise, complète et actualisée et GE n assume aucune responsabilité pour mettre à jour ou modifier ce document. GE ne fait aucune représentation ou garantie de toute nature concernant le contenu du présent document et n accepte de responsabilité d aucune sorte pour toute perte ou tout dommage découlant de l utilisation des renseignements contenus dans ce document. Aucune disposition des présentes ne doit être interprétée comme une approbation ou un engagement de financement ou de prestation de tout autre service par GE pour quiconque. Toutes les transactions sont assujetties à l approbation définitive de GE en matière d investissement ou de solvabilité et à la signature de documents définitifs mutuellement satisfaisants. «GE», «Compagnie Générale Électrique», «Générale Électrique», «Société General Electric Capital», le logo de GE, et diverses autres marques et logos utilisés dans le présent document sont des marques déposées, des appellations commerciales et des marques de service de la Compagnie Générale Électrique. Vous ne pouvez pas utiliser, reproduire ou redistribuer le présent document, en tout ou en partie, ou toute marque ou tout nom commercial sans l autorisation écrite de GE.

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet

Plus en détail

Secteur de la construction au Canada

Secteur de la construction au Canada PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux développements T2/214 214 Le PIB réel a atteint un sommet de 1 69 millions de dollars canadiens en novembre

Plus en détail

15% 10% -5% % de ch. par rapp. à l année préc. -10% Conserves Meat de fruits et légumes et aliments de spécialité

15% 10% -5% % de ch. par rapp. à l année préc. -10% Conserves Meat de fruits et légumes et aliments de spécialité Export. (milliers de dollars CAD) % de ch. par rapp. à l année préc. 4Q13 Survol des tendances de l industrie canadienne des aliments, des boissons et du secteur agroalimentaire Nouvelles importantes Le

Plus en détail

Marché mondial de l automobile

Marché mondial de l automobile Carlos Gomes 1..73 carlos.gomes@scotiabank.com En route vers des ventes mondiales records en 1 Les marchés développés mènent le bal Les ventes mondiales de voitures ont progressé de % pendant le premier

Plus en détail

UNE DÉCENNIE MARQUÉE PAR UN GAIN DE POPULARITÉ DES CAMIONS ET UNE STAGNATION DE L ÉCONOMIE DE CARBURANT AU CANADA

UNE DÉCENNIE MARQUÉE PAR UN GAIN DE POPULARITÉ DES CAMIONS ET UNE STAGNATION DE L ÉCONOMIE DE CARBURANT AU CANADA COMMENTAIRE Services économiques TD UNE DÉCENNIE MARQUÉE PAR UN GAIN DE POPULARITÉ DES CAMIONS ET UNE STAGNATION DE L ÉCONOMIE DE CARBURANT AU CANADA Faits saillants Les récentes hausses du prix de l essence

Plus en détail

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes

Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes N o 11 626 X au catalogue N o 26 ISSN 1927-548 ISBN 978--66-2984-5 Document analytique Aperçus économiques Tendances récentes dans les industries automobiles canadiennes par André Bernard Direction des

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT?

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT? COMMENTAIRE Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT? Faits saillants La reprise des ventes d automobiles aux États-Unis s est traduite

Plus en détail

SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE

SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE PRODUCTIVITÉ RESPONSABLE ENVIRONNEMENT AUTOMOBILES SECTEUR AUTOMOBILE SUR UNE NOUVELLE VOIE PAR MARK CARDWELL PHOTOS ATLAS COPCO/ISTOCKPHOTO/GEELY Àl heure où les économies mondiales se relèvent de la

Plus en détail

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile

Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile Baromètre Responsabilité Sociale et Environnementale du Secteur Automobile TNS Automotive PRINCIPAUX RESULTATS Contacts TNS Sofres: Muriel GOFFARD 01 40 92 27 47 muriel.goffard@tns-sofres.com Définir la

Plus en détail

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel

48,5 Bcf RAPPORT T1 2015 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR 2015 PÉTROLE ET GAZ NATUREL. Infrastructure de transport du gaz naturel RAPPORT T1 SUR L'ÉNERGIE DE L ONTARIO JAN MAR PÉTROLE ET GAZ NATUREL Prix au détail moyens de l essence ordinaire et du diesel à l'échelle provinciale ($/L) Prix du gaz naturel en vigueur pour le commerce

Plus en détail

Tendances de l insolvabilité au Canada

Tendances de l insolvabilité au Canada Tendances de l insolvabilité au Canada Ginette Trahan Directeur général, Services des relations externes Bureau du surintendant des faillites Le 16 novembre 2011 Association canadienne de la gestion de

Plus en détail

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse

Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Nanterre, le 24 juillet 2015 Faurecia : un premier semestre 2015 en très forte progression ; guidance annuelle révisée à la hausse Chiffre d affaires total en hausse de 12,6% à 10,51 milliards d euros

Plus en détail

allianceautopropane.com

allianceautopropane.com allianceautopropane.com QUI EST ALLIANCE AUTOPROPANE? LE PLUS GRAND RÉSEAU D AUTOPROPANIERS EN AMÉRIQUE Alliance AutoPropane est un réseau de propaniers qui se consacre à la distribution et à la vente

Plus en détail

Consommation de flotte (1989 2012)

Consommation de flotte (1989 2012) Bases et méthodologie de comparaison L Association des importateurs suisses d automobiles «auto-suisse» établit chaque année la consommation moyenne des voitures de tourisme vendues appelée consommation

Plus en détail

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010

INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Communiqué de presse TORONTO, le 5 août 2010 INTACT CORPORATION FINANCIÈRE ANNONCE SES RÉSULTATS DU DEUXIÈME TRIMESTRE DE 2010 Bénéfice net d exploitation par action en hausse de 34 % en raison de l amélioration

Plus en détail

Rapport de Russell sur la gestion active

Rapport de Russell sur la gestion active FÉVRIER 2015 La chute des prix du pétrole entraîne la plus importante variation des rendements des gestionnaires depuis 2008 : au Canada 65 % des gestionnaires canadiens à grande capitalisation ont devancé

Plus en détail

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS?

L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL LE SAVEZ-VOUS? L ÉLECTRIFICATION DU TRANSPORT INDIVIDUEL L électricité est appelée à jouer un rôle de plus en plus important dans les transports collectifs et

Plus en détail

Enquête sur les perspectives des entreprises

Enquête sur les perspectives des entreprises Enquête sur les perspectives des entreprises Résultats de l enquête de l été 15 Vol. 12.2 6 juillet 15 L enquête menée cet été laisse entrevoir des perspectives divergentes selon les régions. En effet,

Plus en détail

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue?

Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? 28 avril 2015 Investissements des entreprises au Québec et en Ontario : amélioration en vue? Beaucoup d espoir repose sur les entreprises du centre du pays pour permettre à la croissance économique de

Plus en détail

Cent quinzième session. Rome, 25-29 septembre 2006

Cent quinzième session. Rome, 25-29 septembre 2006 Août 2006 F COMITÉ FINANCIER Cent quinzième session Rome, 25-29 septembre 2006 Recommandations et décisions de la Commission de la fonction publique internationale et du Comité mixte de la Caisse commune

Plus en détail

Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005

Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005 Résultats financiers et d exploitation du quatrième trimestre et de l exercice 2005 16 février 2006 P. 1 Mise en garde - énoncés prospectifs Certains énoncés contenus dans cette présentation concernant

Plus en détail

Honda se place en tête de la satisfaction des propriétaires français de nouveaux véhicules pour la troisième année consécutive

Honda se place en tête de la satisfaction des propriétaires français de nouveaux véhicules pour la troisième année consécutive Etude de J.D. Power and Associates en partenariat avec L Automobile Magazine : La satisfaction des propriétaires de véhicules en France diminue considérablement par rapport à 2010 Honda se place en tête

Plus en détail

Conférence téléphonique

Conférence téléphonique Conférence téléphonique T2-2015 Énoncés prospectifs et mesure non établie selon les IFRS Mise en garde concernant les déclarations prospectives Cette présentation peut contenir des énoncés prospectifs

Plus en détail

Canada-Inde Profil et perspective

Canada-Inde Profil et perspective Canada-Inde Profil et perspective Mars 2009 0 L Inde et le Canada : un bref profil Vancouver Calgary Montréal Toronto INDE 3 287 263 km² 1,12 milliard 1 181 milliards $US 1 051 $US Source : Fiche d information

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

COMMENTAIRE PORTAIT COMPARÉ DES CONSOMMATEURS CANADIENS ET AMÉRICAINS. Services économiques TD. Quelques faits stylisés

COMMENTAIRE PORTAIT COMPARÉ DES CONSOMMATEURS CANADIENS ET AMÉRICAINS. Services économiques TD. Quelques faits stylisés COMMENTAIRE Services économiques TD PORTAIT COMPARÉ DES CONSOMMATEURS CANADIENS ET AMÉRICAINS Quelques faits stylisés Au cours de la dernière décennie, les sociétés ont eu tendance à vouloir étendre leurs

Plus en détail

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1

L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada 1 Affaires étrangè et Commerce International Canada Le Bureau de l économiste en chef Série de papiers analytiques L incidence des hausses de prix des produits de base sur la balance commerciale du Canada

Plus en détail

SEM Analyser. L outil d analyse concurrentielle

SEM Analyser. L outil d analyse concurrentielle SEM Analyser L outil d analyse concurrentielle Besoin d observer vos concurrents? Votre concurrent est toujours devant vous dans les résultats des moteurs de recherche? Vous en avez assez d être derrière

Plus en détail

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE. Prépare pour. l Association canadienne du gaz propane. Préparé par. Purvin & Gertz Inc.

RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE. Prépare pour. l Association canadienne du gaz propane. Préparé par. Purvin & Gertz Inc. RAPPORT SOMMAIRE DE L ÉTUDE SUR LE MARCHÉ DU PROPANE Prépare pour l Association canadienne du gaz propane Préparé par Buenos Aires ~ Calgary ~ Dubaï ~ Houston Londres ~ Los Angeles ~ Moscou ~ Singapour

Plus en détail

Assurer notre développement malgréles vents contraires. 12 septembre 2011

Assurer notre développement malgréles vents contraires. 12 septembre 2011 Assurer notre développement malgréles vents contraires 12 septembre 2011 Une période contrastée I. Des développements majeurs II. dans un contexte européen difficile III. Nos plans d action pour assurer

Plus en détail

Toutes les unités de moyeu de rechange ne se valent pas. L ignorer peut vous coûter cher en temps, argent et clients perdus.

Toutes les unités de moyeu de rechange ne se valent pas. L ignorer peut vous coûter cher en temps, argent et clients perdus. Toutes les unités de moyeu de rechange ne se valent pas. L ignorer peut vous coûter cher en temps, argent et clients perdus. Les moyeux des première qualité SKF Construits pour égaler ou dépasser les spécifications

Plus en détail

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16

Revue des Marchés. Charles Gagné 2015-04-16 9. Revue des Marchés Charles Gagné 2015-04-16 Les faits saillants 1. Inventaires de porcs aux É.-U. ( Hogs & Pigs) Croissance de 2 % du troupeau reproducteur 2. Baisse des exportations américaines Valeur

Plus en détail

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS LE 31 MARS, 2009 PETRO-CANADA - 2 - RÉSULTATS CONSOLIDÉS (non vérifié) Pour les périodes terminées le 31 mars (en millions de dollars canadiens, sauf les montants

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 2 novembre 2011 Intact Corporation financière annonce ses résultats du troisième trimestre Résultat opérationnel net par action de 0,97 $ attribuable aux résultats en assurance

Plus en détail

Description de ia Groupe financier

Description de ia Groupe financier Industrielle Alliance Profil de l entreprise Données au 31 décembre 2014 Description de ia Groupe financier ia Groupe financier est une société d assurance de personnes qui compte quatre grands secteurs

Plus en détail

1 milliard $ cadre Corporation. Reçus de souscription. presse. de souscription. une action. 250 millions $ de. Facilité de crédit.

1 milliard $ cadre Corporation. Reçus de souscription. presse. de souscription. une action. 250 millions $ de. Facilité de crédit. Communiqué de Ébauche en date du 2 juin 2014 presse NE PAS DISTRIBUER AUX SERVICES DE PRESSE DES ÉTATS-UNIS NI DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS Ce communiqué de presse ne constitue pas une offre de vente ou une

Plus en détail

www.rbcassurances.com

www.rbcassurances.com Pour de plus amples renseignements, veuillez visiter le site www.rbcassurances.com CROISSANCE SOLIDITÉ INTÉGRATION APERÇU DE LA SOCIÉTÉ 2004 Marques déposées de la Banque Royale du Canada. Utilisées sous

Plus en détail

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada

Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Hausse du crédit bancaire aux entreprises au Canada Juillet 3 Aperçu Des données récemment publiées, recueillies par Prêts bancaires aux entreprises Autorisations et en-cours (Figure ), l Association des

Plus en détail

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006

GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 1211122 GENWORTH FINANCIAL CANADA PROPOSITION PRÉBUDGETAIRE OCTOBRE 2006 RAPPORT SOMMAIRE Cette proposition présente les recommandations de Genworth Financial Canada («Genworth») au Comité permanent des

Plus en détail

2 nd semestre. Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque. En partenariat avec

2 nd semestre. Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque. En partenariat avec 2 nd semestre 2014 Synthèse de l étude D3 Parcours Analyse de la fidélité des clients par marque En partenariat avec Note de synthèse 1 +33 6 87 70 31 12 1. Cadre général L étude D3 Parcours est réalisée

Plus en détail

Mike Manning, Directeur général, Société financière de l industrie de l électricité de l Ontario

Mike Manning, Directeur général, Société financière de l industrie de l électricité de l Ontario 333, rue Bay Bureau 1250 Toronto ON M5H 2R2 416 927-1641 téléphone 416 927-0541 télécopieur Note de service Destinataire : Mike Manning, Directeur général, Société financière de l industrie de l électricité

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme BMO Gestion mondiale d actifs Fonds d investissement Investir à long terme Conservez vos placements et réalisez vos objectifs Concentrez-vous sur l ENSEMBLE de la situation Le choix des bons placements

Plus en détail

SECTEUR. Constructeurs Automobiles. Analyse et synthèse - Monde. 7 janvier 2014

SECTEUR. Constructeurs Automobiles. Analyse et synthèse - Monde. 7 janvier 2014 SECT Analyse et synthèse - Monde 7 janvier 2014 (WO) Comparatif [8 janvier 2013-7 janvier 2014] 37.5% 30. 22.5% 15. 7.5% 0. mars-13 mai-13 juil-13 sept-13 nov-13 janv-14-7.5% Constructeurs Automo Automobile

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE

COMMUNIQUÉ DE PRESSE COMMUNIQUÉ DE PRESSE La croissance mondiale des investissements publicitaires se poursuit : les achats publicitaires devraient croître de 4,8% en 2012. Un chiffre en légère progression par rapport aux

Plus en détail

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC

MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC MISE À JOUR ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE DE L AUTOMNE 2014 QUÉBEC Le 2 décembre 2014 TABLE DES MATIÈRES Introduction Mesures de relance économique Mesures visant l atteinte et le maintien de l équilibre budgétaire

Plus en détail

Annexe technique à la Note économique «Doit-on subventionner l'achat de voitures électriques?» publiée en novembre 2014

Annexe technique à la Note économique «Doit-on subventionner l'achat de voitures électriques?» publiée en novembre 2014 Annexe technique à la Note économique «Doit-on subventionner l'achat de voitures électriques?» publiée en novembre 2014 Plan de l annexe 1. Calcul de la subvention annuelle pour la Norvège 2. Calcul des

Plus en détail

3.11 Instauration d un crédit d impôt remboursable pour l acquisition ou la location d un véhicule neuf écoénergétique

3.11 Instauration d un crédit d impôt remboursable pour l acquisition ou la location d un véhicule neuf écoénergétique 3.11 Instauration d un crédit d impôt remboursable pour l acquisition ou la location d un véhicule neuf écoénergétique Ce crédit vise tous les particuliers (personnes physiques) et non pas seulement ceux

Plus en détail

www.traditionford.com F-150 xlt 4X4 2015 plus gros événement de l année 819 477.3050 Carrosserie et plateau en alliage d aluminium haute densité

www.traditionford.com F-150 xlt 4X4 2015 plus gros événement de l année 819 477.3050 Carrosserie et plateau en alliage d aluminium haute densité $ 11 260 Une première Carrosserie et plateau en alliage d aluminium haute densité dans la catégorie une exclusivité dans la catégorie Employé de Ford MAX F. BAILIE P. Employée de Ford F-150 xlt 4X4 2015

Plus en détail

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique

Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique BANQUE NATIONALE DE BELGIQUE ENQUETES SUR LA CONJONCTURE Baromètre de conjoncture de la Banque Nationale de Belgique Janvier 211 15 1 5-5 -1-15 -2 - -3-35 21 22 23 24 26 27 28 29 21 211 Série dessaisonalisée

Plus en détail

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS

NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NE PAS DISTRIBUER LE PRÉSENT COMMUNIQUÉ AUX AGENCES DE TRANSMISSION AMÉRICAINES ET NE PAS LE DIFFUSER AUX ÉTATS-UNIS NEUF DES PLUS GRANDES INSTITUTIONS FINANCIÈRES ET CAISSES DE RETRAITE CANADIENNES PRÉSENTENT

Plus en détail

Schneider Electric. Lyon. 30 mars 2015

Schneider Electric. Lyon. 30 mars 2015 Schneider Electric Lyon 30 mars 2015 1 Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations, établies sur la base des estimations actuelles de la Direction

Plus en détail

Les stratégies gagnantes

Les stratégies gagnantes Les stratégies gagnantes Par Julien Deleuze Senior Manager, Estin & Co A l occasion des crises, on mesure de façon évidente à quel point les entreprises font face à un cercle vicieux destructeur. Faible

Plus en détail

ING Canada Inc. Résultats financiers et d exploitation du premier trimestre 2005. 12 mai 2005 PRELIMINARY DRAFT. www.ingcanada.com

ING Canada Inc. Résultats financiers et d exploitation du premier trimestre 2005. 12 mai 2005 PRELIMINARY DRAFT. www.ingcanada.com ING Canada Inc. Résultats financiers et d exploitation du premier trimestre 2005 12 mai 2005 PRELIMINARY DRAFT www.ingcanada.com Mise en garde - énoncés prospectifs Certains énoncés contenus dans cette

Plus en détail

Présentation Macro-économique. Mai 2013

Présentation Macro-économique. Mai 2013 Présentation Macro-économique Mai 2013 1 Rendement réel des grandes catégories d actifs Janvier 2013 : le «sans risque» n était pas une option, il l est moins que jamais Rendement réel instantané 2,68%

Plus en détail

Marché de l'automobile - Automobile - Type de carrosserie - Modèle d'automobile

Marché de l'automobile - Automobile - Type de carrosserie - Modèle d'automobile Le marché automobile est fréquemment analysé sous forme de segments ou catégories de voitures, qui indiquent le positionnement de chaque modèle sur le marché. Catégories : Marché de l'automobile - Automobile

Plus en détail

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques

Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Placements IA Clarington inc. Dan Bastasic Gestionnaire de portefeuille des Fonds IA Clarington stratégiques Je ne caractériserais pas la récente correction du marché comme «une dégringolade». Il semble

Plus en détail

ING Turbos Infinis. Avantages des Turbos Infinis Potentiel de rendement élevé. Pas d impact de la volatilité. La transparence du prix

ING Turbos Infinis. Avantages des Turbos Infinis Potentiel de rendement élevé. Pas d impact de la volatilité. La transparence du prix ING Turbos Infinis Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Les Turbos sont émis par ING Bank N.V. et sont soumis au risque de défaut de l émetteur. ING Turbos Infinis Les

Plus en détail

La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité

La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité La baisse tendancielle des rentes réduitelle la demande d épargne retraite? Leçons tirées d une réforme des tables de mortalité Alexis DIRER LEO, Université d Orléans Co-écrit avec Rim Ennajar-Sayadi Journée

Plus en détail

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics

Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Business Analytics Stella-Jones pilier du secteur grâce à IBM Accélération et précision des rapports, budgets et prévisions au service d une entreprise en plein essor En bref Les besoins À la suite de plusieurs acquisitions

Plus en détail

COMMENTAIRE LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Services économiques TD

COMMENTAIRE LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD mai LES CANADIENS SONT-ILS PRÉPARÉS À UNE HAUSSE DES TAUX D INTÉRÊT? Faits saillants Le fait que la Banque du Canada ait récemment indiqué que les taux d intérêt pourraient

Plus en détail

Deuxième trimestre 2015

Deuxième trimestre 2015 Deuxième trimestre 2015 Contenu Perspectives économiques mondiales Perspectives sur les catégories d'actif Paul English, MBA, CFA vice-président principal, Placements Tara Proper, CFA vice-présidente adjointe,

Plus en détail

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE

FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE FONDS DE L AVENIR DE LA SANB INC. RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT ET DE GESTION Adopté le 26 septembre 2009 1 RÈGLEMENT ADMINISTRATIF RÉGISSANT LES POLITIQUES DE PLACEMENT

Plus en détail

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement

Comprendre le financement des placements par emprunt. Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Prêts placement Comprendre le financement des placements par emprunt Le financement des placements par emprunt consiste simplement à emprunter pour

Plus en détail

Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération

Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération du 15 juin 2007 (Etat le 1 er janvier 2015) En vertu de l art. 4 de la loi du 20 décembre 2006 relative à PUBLICA 1 et de l art. 32b,

Plus en détail

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines

5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines 5 raisons d investir dans des fonds d actions américaines Avec toute la volatilité qui règne sur les marchés ces derniers temps, nombreux sont les investisseurs qui cherchent à diversifier leur portefeuille.

Plus en détail

Analyse Financière Les ratios

Analyse Financière Les ratios Analyse Financière Les ratios Présenté par ACSBE Traduit de l anglais par André Chamberland andre.cham@sympatico.ca L analyse financière Les grandes lignes Qu est-ce que l analyse financière? Que peuvent

Plus en détail

ING Turbos. Faible impact de la volatilité. Evolution simple du prix

ING Turbos. Faible impact de la volatilité. Evolution simple du prix ING Turbos Produit présentant un risque de perte en capital et à effet de levier. Les Turbos sont émis par ING Bank N.V. et sont soumis au risque de défaut de l émetteur. ING Turbos ING a lancé les Turbos

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Notes techniques relatives aux dépôts des taux d assurance-automobile et des systèmes de classification des risques

Notes techniques relatives aux dépôts des taux d assurance-automobile et des systèmes de classification des risques Notes techniques relatives aux dépôts des taux d assurance-automobile et des systèmes de classification des risques Publiées avec le Bulletin No. A-12/01 de la Commission des services financiers de l Ontario

Plus en détail

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier

Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier N o 63-238-X au catalogue. Bulletin de service Bureaux d agents, de courtiers en immeubles et d évaluateurs de biens immobiliersetdes autres activités liées à l immobilier 2012. Faits saillants Le revenu

Plus en détail

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010

75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-2010 75 ANS D HISTOIRE EN CHIFFRES : 1935-21 L économie canadienne depuis la fondation de la Banque du Canada Première édition : le 11 mars 21 Mise à jour : le 16 decembre 21 1 La Banque du Canada, fondée en

Plus en détail

Rapport sur le budget du Québec

Rapport sur le budget du Québec le 21 avril 2005 Rapport sur le budget du Québec Faits saillants Introduction Taux d imposition d une société est augmenté Instauration d un taux d imposition pour la petite entreprise Les taux de la taxe

Plus en détail

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises?

Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? Exclusif : Opportunités en temps de crise, quels défis pour les entreprises? En marge du salon «Outsourcing & IT Solutions 2009», le cabinet Ernst & Young a présenté les résultats de l étude intitulée

Plus en détail

Investir à long terme

Investir à long terme Investir à long terme Fonds Scotia Rapport semestriel aux porteurs de parts 30 juin 2009 Table des matières 1 Aperçu de l économie mondiale États financiers Fonds d équivalents de liquidités 4 Fonds Scotia

Plus en détail

Perspectives économiques 2013-2014

Perspectives économiques 2013-2014 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2013-2014 L amélioration de l économie atténuée par l incertitude politique Prix du pétrole:

Plus en détail

Les Québécois et leur automobile : des liens tissés serrés

Les Québécois et leur automobile : des liens tissés serrés Volume 4 / Avril 14 Les Québécois et leur automobile : des liens tissés serrés L arrivée du printemps s accompagne de la fièvre de l automobile. Les Québécois n y échappent pas. À preuve, le Québec comptait

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 29 juillet 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,56 $ avec un ratio combiné de 91,6 %.

Plus en détail

Marchés émergents Misez sur le potentiel de croissance des économies émergentes avec la HSBC

Marchés émergents Misez sur le potentiel de croissance des économies émergentes avec la HSBC Marchés émergents Misez sur le potentiel de croissance des économies émergentes avec la HSBC Sommaire La nouvelle locomotive de la croissance mondiale Pourquoi investir dans les marchés émergents? La montée

Plus en détail

Résultats annuels 2013 en forte croissance

Résultats annuels 2013 en forte croissance Communiqué de presse - Clichy, 25 mars 2014, 18h Résultats annuels 2013 en forte croissance Chiffre d affaires en hausse de 5,3% à 420,7 M Résultat opérationnel en hausse de 31,7% à 43,4 M Résultat net

Plus en détail

La Banque nationale suisse surprend les marchés

La Banque nationale suisse surprend les marchés La Banque nationale suisse surprend les marchés 16 janvier 2015 Faits saillants États-Unis : baisse décevante des ventes au détail en décembre. États-Unis : les prix de l essence font diminuer l inflation,

Plus en détail

Webinaire ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles Les opérations de change : un risque ou une occasion d affaires?

Webinaire ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles Les opérations de change : un risque ou une occasion d affaires? Webinaire ICCA/RBC : Tendances conjoncturelles Les opérations de change : un risque ou une occasion d affaires? Vue d ensemble Le marché des changes : comment ça fonctionne Mythes Études de cas Gestion

Plus en détail

Coûts d utilisation d une automobile

Coûts d utilisation d une automobile Édition 2013 Coûts d utilisation d une automobile Au-delà de l étiquette de prix : Comprendre les dépenses liées au véhicule ASSOCIATION CANADIENNE DES AUTOMOBILISTES Les renseignements contenus dans la

Plus en détail

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX

RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX PRB 06-40F RÉSUMÉ DES BAISSES D IMPÔTS ET DES CHANGEMENTS FISCAUX FÉDÉRAUX INTRODUITS ENTRE 1998 ET 2005 Alexandre Laurin Alexandre Martin Division de l économie Le 28 août 2006 PARLIAMENTARY INFORMATION

Plus en détail

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE

UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Le réseau Société Générale UNE OFFRE MODERNE DE BANQUE À DOMICILE Alain Brunet Journée Société Générale - 20 juin 2000 1 Sommaire Une utilisation massive et un impact important sur notre exploitation Une

Plus en détail

La Création de Valeur Durable des Constructeurs Automobiles

La Création de Valeur Durable des Constructeurs Automobiles La Création de Valeur Durable des Constructeurs Automobiles Une analyse des performances durables des constructeurs automobiles au niveau mondial RÉSUMÉ ET RÉSULTATS CLÉS www.sustainablevalue.com Auteurs

Plus en détail

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PRÉAMBULE La Fondation juge que les déplacements des membres de sa communauté sont nécessaires et souhaitables dans une optique de recherche, d apprentissage, de dissémination

Plus en détail

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI

Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Présentation à l Association des économistes québécois Le 19 mai 25 Les perspectives mondiales, les déséquilibres internationaux et le Canada : un point de vue du FMI Kevin G. Lynch Administrateur Fonds

Plus en détail

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002.

Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. Pour plus d information, veuillez communiquer avec le service des relations publiques de Vanguard en composant le 610-669-5002. COMMUNIQUÉ DE PRESSE LA DIVERSIFICATION DE SIX FNB VANGUARD D ACTIONS INTERNATIONALES

Plus en détail

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais

Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais Pro-Investisseurs CIBC Barème des commissions et des frais En vigueur à compter du 6 octobre 2014 En tant que client de Pro-Investisseurs MD CIBC, vous avez accepté de payer certains frais selon les types

Plus en détail

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire

Graphique 3 Le marché des copropriétés existantes est nettement excédentaire 9 janvier 1 Cycle de l immobilier résidentiel au Québec : bien différent de celui du Canada L an dernier, le marché de l habitation au pays a continué de défier à la hausse les pronostics tant au niveau

Plus en détail

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada

Bienvenue chez desjardins. le premier groupe financier coopératif au canada Bienvenue chez desjardins le premier groupe financier coopératif au canada 04 Vous accueillir. Vous accompagner. Vous simplifier la vie. desjardins souhaite faciliter votre intégration au pays. dans cette

Plus en détail

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas

Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas C O M M U N I Q U É D E P R E S S E Paris, le 9 mai 2014 Estimations des résultats consolidés du premier semestre clos le 31 mars 2014 Évaluation de l option de vente Áreas 1. Estimations des résultats

Plus en détail

L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA

L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA États financiers trimestriels de L OFFICE D INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA Trimestre terminé le L'OFFICE D'INVESTISSEMENT DU RÉGIME DE PENSIONS DU CANADA État des résultats Trimestre Trimestre

Plus en détail

Le présent chapitre porte sur l endettement des

Le présent chapitre porte sur l endettement des ENDETTEMENT DES MÉNAGES 3 Le présent chapitre porte sur l endettement des ménages canadiens et sur leur vulnérabilité advenant un choc économique défavorable, comme une perte d emploi ou une augmentation

Plus en détail

Risques et occasions dans le secteur de l assurance au Canada

Risques et occasions dans le secteur de l assurance au Canada Sondage Risques et occasions dans le secteur de l assurance au Canada Mai 2014 kpmg.ca/fr 2 Risques et occasions dans le secteur de l assurance au Canada mai 2014 Nous sommes heureux de vous présenter

Plus en détail

Barème de frais des produits et services

Barème de frais des produits et services Barème de frais des produits et services Le 4 mai 2015 Barème de frais des produits et services Sommaire Comptes bancaires 4 Compte de chèques 4 Compte Mérite 6 Compte Élan 7 Compte Épargne Privilège 8

Plus en détail

Assurance des véhicules de location

Assurance des véhicules de location Assurance des véhicules de location Économisez sur la location de véhicules au Manitoba, au Canada et aux États-Unis. Obtenez la meilleure protection qui soit. Contrôlez vos risques. Lorsque vous louez

Plus en détail

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises

Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises 27 mars 2008 Le Groupe Crédit Mutuel en 2007 (1) La dynamique du développement et le 3 e résultat des banques françaises Résultat net part du groupe : 2 730 M Produit net bancaire : 10 568 M Coefficient

Plus en détail