Les nombres complexes

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les nombres complexes"

Transcription

1 Exercices 9 novembre 014 Les nombres complexes Aspect géométrique Exercice 1 1) D est le point de coordonnées ( 3; 3). Quel est son affixe? ) On donne les points A, B, C d affixes respectives : z A = 3+i, z B = 3 i, z C = i Calculer le module et un argument pour ces trois affixes. Que peut-on déduire pour les points A, B et C. 3) Placer les points A, B, C et D à la règle et au compas. 4) Quelle est la nature du quadrilatère AOCD. Pourquoi? 5) Quel est l affixe du point E tel que ODEB soit un parallélogramme? Exercice Dans chacun des cas suivants, représenter l ensemble des point M dont l affixe z vérifie l égalité proposée. 1) z =3 ) Re(z)= 3) Im(z)=1 Opération dansc Exercice 3 Donner la forme algébrique des complexes suivant : 1) z=3+i 1+3i ) z=6+i (+4i) 3) z=1 3i 4 5+8i 4) z=(1+i)(4+3i) 5) z=(3 i)(+7i) 6) z=(1+i) 7) z=(3+i 5)(3 i 5) 8) z=( 5i) 9) z=(1+i)( 3i)(1+i) 10) z=(+i) (1 i) Exercice 4 Donner la forme algébrique des complexes suivants en rendant réel le dénominateur : 1) z= 1 1 i 1 ) z= i 3 1 3) z= 4 3i 4) z= 4 6i 3+i 5) z= 5+15i 1+i 6) z= 1+i 1 i 7) z= 3 6i i 3 i ( )( ) 4 6i 1+3i 8) z= 3i 3+i paul milan 1 Terminale S

2 Résolution d équation du 1 er degré dansc Exercice 5 Résoudre danscles équations suivantes. Donner la solution sous forme algébrique. 1) (1+i)z=3 i ) z+1 i=iz+ 3) (z+1 i)(iz+3)=0 4) z+1 z 1 = i 5) (iz+1)(z+3i)(z 1+4i)=0 Exercice 6 Résoudre les systèmes suivants dansc : 1) { 3z+z = 5i z z = +i 3) { iz+z = i 3z iz = 1 ) { 3z+z = 5+i z+z = 1 i 4) { z z = i iz+z = 1 Complexe conjugué Exercice 7 Donner la forme algébrique du conjugué z des complexes suivants : z 1) z=3 4i ) z= 1 i 1 3) z= 3 i 1+i 4) z= i+1 i+ + 1 i i Exercice 8 Résoudre danscles équations d inconnue z suivantes : 1) z=i 1 ) (z+1 i)(i z+i )=0 3) z 1 z+1 = i Exercice 9 Soit z= x+iy avec x et y réels ; on note Z le nombre complexe : Z= z z+. 1) Calculer en fonction de x et y la partie réelle et la partie imaginaire de Z. ) Résoudre danscl équation : Z= 0 d inconnue z. Exercice 10 Soit z= x+iy avec x et y réels. À tout complexe z, on associe Z= z +6i. 1) Calculer en fonction de x et de y, les parties réelle et imaginaire de Z. ) Existe-t-il des complexes z tels que Z= z? paul milan Terminale S

3 Exercice 11 Dans le plan complexe, M est point d affixe z= x+iy, x et y réels. À tout complexe z, z 1, on associe : z = 5z z 1 1) Exprimer z + z en fonction de z et z. ) Démontrer que «z est un imaginaire pur» est équivaut à «M est un point d un cercle privé d un point». Exercice 1 Pour tout complexe z différent de i, on pose : z = iz 1. Prouver que : z i z R z =1 Vrai-Faux Exercice 13 Pour chaque proposition, indiquer si elle est vraie ou fausse et proposer une démonstration pour la réponse indiquée. Dans le cas d une proposition fausse, la démonstration consistera à fournir un contre-exemple. 1) Si z+z=0, alors z=0. ) Si z+ 1 = 0, alors z=iou z= i. z 3) Si z =1et si z+z =1, alors z = 0. Équations du second degré Exercice 14 Résoudre dansc, chacune des équations suivantes. 1) z 6z+5=0 ) z 5z+9=0 3) z z+3=0 4) z = z+1 5) z + 3=0 6) z (1+ )z+( +)=0 Exercice 15 θ est un réel donné 1) Résoudre l équation (E) : z cosθz+1=0 ) Dans le plan complexe (O, u, v ), A et B sont les point ayant pour affixe les solutions de l équation (E). Quelles sont les valeurs deθpour lesquelles le triangle OAB est équilatéral? Exercice 16 { z1 z = 5 Résoudre danscle système suivant : z 1 + z = Exercice 17 Trouver le complexe p et q tels que l équation : z + pz+q=0 admette pour solutions les nombres : 1+i et 3 5i paul milan 3 Terminale S

4 Exercice 18 Résoudre danscles équations suivantes : 1) z 4 + 3z + =0 ) z 4 3z 144=0 Polynômes de degré supérieur Exercice 19 On pose pour tout complexe z : 1) Vérifier que : f (z)=(z i)(z 3z+4) ) Résoudre dans C l équation : f (z) = 0 Exercice 0 f (z)=z 3 ( 3+i)z + 4(1+i 3)z 8i 1) Montrer que z 3 1=(z 1)(z +z+1) puis en déduire les solutions danscde z 3 1=0. ) On désigne par j le complexe : 1 + i 3 Calculer j, j 3, j 006 Calculer S= 1+ j+ j + + j 006 Exercice 1 On considère le polynôme : P(z)=z 4 19z + 5z 40 1) Déterminer les réels a et b tels que : P(z)=(z + az+b)(z + 4z+a) ) Résoudre alors dansc, l équation : P(z)=0 Exercice Pour tout complexe z, on considère : f (z)=z 4 10z z 90z+61 1) b est réel. Exprimer en fonction de b les parties réelle et imaginaires de f (ib). ) En déduire que l équation f (z) = 0 admet deux nombres imaginaires purs comme solution. 3) Démontrer qu il existe deux nombres réelsαetβque l on déterminera, tels que, pour tout nombre complexe z, 4) Résoudre alors dans C, l équation f (z) = 0 f (z)=(z + 9)(z +αz+β) Forme trigonométrique d un nombre complexe Exercice 3 Donner la forme trigonométrique des nombres complexes suivants : 1) z 1 = +i 3 ) z = +i 3) z 3 = 4 4i 4) z 4 = i 3 4 5) z 5 = i 6) z 6 = 4 1 i paul milan 4 Terminale S

5 exercices Exercice 4 Dans le repère orthonormal direct,on a représenté le carré ABCD ci-contre. B 1 A Donner l affixe et un argument de chacun des sommets du carré ABCD 1 C O 1 1 D Exercice 5 À l aide d une calculatrice, donner une valeur approchée en degré à 10 près d un argument de chacun des nombres complexes suivants : 1) z=4 3i ) z=1+i 3) z= +i Exercice 6 Trouver une forme trigonométrique de chacun des nombres complexes suivants : 1) z=(1 i) ) z= 1 i 3 1+i 3) z= ( 3+i) 9 (1+i) 1 Exercice 7 On donne les nombres complexes suivants : z 1 = 1) Donner le module et un argument de z 1, z et z 1 z ) Donner la forme algébrique de z 1 z 3) En déduire que : cos π 1 = 6+ 4 Forme exponentielle Exercice 8 6 i et et sin π 1 = 6 4 Donner une forme exponentielle de chacun des complexes suivants : 1) z 1 = 3+6i ) z = (1+i 3) 4 3) z 3 = z = 1 i ( cos π ) 5 i sinπ 5 Exercice 9 Dans chacun des cas suivants, écrire z sous la forme exponentielle et en déduire la forme algébrique de z et 1 z. 1) z 1 = 6 1+i ) z = 3i e iπ 3 3) z 3 = 1e iπ 4 paul milan 5 Terminale S

6 Ensemble de points Exercice 30 Déterminer et construire les ensemblesγ 1,Γ etγ 3 des points dont l affixe z vérifie la condition proposée. 1) z=3e iα avec α [0; π[ ) z=r e iπ 4 avec r [0;+ [ 3) z=k e iπ 3 avec k R Exercice 31 A et B ont pour affixes respectives 1 et 3+i. Déterminer puis construire les ensemblesγ 1 etγ, ensemble des points M dont l affixe z satisfait les conditions suivantes : 1) z 1 = z (3+i) ) z (3+i) =1 Exercice 3 Le plan est rapporté à un repère orthonormal direct (O, u, v ). On appelle f l application, qui, à tout nombre complexe z différent de i, associe Z= f (z)= z +i. z+i 1) On pose z= x+iy, avec x et y deux réels, exprimer la partie réelle et la partie imaginaire de Z en fonction de x et de y. On vérifiera que Re(Z)= x + y x+3y+ et Im(Z)= x+y+4 x + (y+) x + (y+). soyez patient et méthodique! ) En déduire la nature de : a) l ensemble E des points M d affixe z, tels que Z soit un réel ; b) l ensemble F des points M d affixe z du plan, tels que Z soit un imaginaire pur éventuellement nul. c) Représenter ces deux ensembles. Exercice 33 La Réunion juin 010 Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormal direct (O, u, v ). On considère le point A d affixe 1+i. On associe, à tout point M du plan d affixe z 0, le point M d affixe z = z 1 i z Le point M est appelé le point image du point M. 1) a) Déterminer, l affixe du point B, image du point B d affixe i. b) Montrer que, pour tout point M du plan d affixe z non nulle, l affixe z du point M est telle que z 1. ) Déterminer l ensemble des points M du plan d affixe z non nulle pour lesquels l affixe du point M est telle que z =1. 3) Quel est l ensemble des points M du plan d affixe z non nulle pour lesquels l affixe du point M est un nombre réel? paul milan 6 Terminale S

7 Triangle Exercice 34 On donne les points A, B et C d affixes respectives a, b et c 1) Placer les points A, B et C. ) Quelle est la nature du triangle ABC? a= i b= 5 4 i c= i 3) Calculer l affixe de A tel que ABA C soit un carré. Exercice 35 Dans le plan complexe rapporté au repère orthonormal direct ( O ; u ; v ), on considère les points A, B et C d affixes respectives a= +i, b= 3 6i et c=1. Quelle est la nature du triangle ABC? Exercice 36 Les points A, B, C, D ont pour affixes respectives a= i, b= 1+7i, c=4+i, d= 4 i 1)Ω est le point d affixeω= 1+i Prouver que A, B, C, D appartiennent au cercle de centreωet de rayon 5. ) On note e l affixe du milieu E de [AB]. Calculez e puis prouver que a e d e = c e a e La droite (EA) est une droite remarquable du triangle DEC ; préciser laquelle. Exercice 37 Polynésie septembre 011 Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormal direct (O, u, v ). L unité graphique est 1 cm. On désigne par A, B et C les points d affixes respectives z A = 3i, z B = i et z C = 6 i. On réalisera une figure que l on complétera au fur et à mesure des questions. Partie A 1) Calculer z B z A z C z A. ) En déduire la nature du triangle ABC. Partie B On considère l application f qui, à tout point M d affixe z distincte de i, associe le point M d affixe z telle que : z = i(z +3i) z i paul milan 7 Terminale S

8 1) Soit D le point d affixe z D = 1 i. Déterminer l affixe du point D image du point D par f. ) a) Montrer qu il existe un unique point, noté E, dont l image par l application f est le point d affixe i. b) Démontrer que E est un point de la droite (AB). 3) Démontrer que, pour tout point M distinct du point B, OM = AM BM. 4) Démontrer que, pour tout point M distinct du point A et du point B, on a l égalité : ( u, ) ( ) OM = BM, AM + π à π près 5) Démontrer que si le point M appartient à la médiatrice du segment [AB] alors le point M appartient à un cercle dont on précisera le centre et le rayon. 6) Démontrer que si le point M appartient à l axe des imaginaires purs, privé du point B, alors le point M appartient à la droite (AB). Exercice 38 Polynésie juin 006 Le plan complexe est muni du repère orthonormal direct (O, u, v ) ; unité graphique cm. On appelle A et B les points du plan d affixes respectives a=1 et b= 1. On considère l application f qui, à tout point M différent du point B, d affixe z, fait correspondre le point M d affixe z définie par z = z 1 z+1 On fera une figure qui sera complétée tout au long de cet exercice. 1) Déterminer les points invariants de f c est-à-dire les points M tels que M=f(M). ) a) Montrer que, pour tout nombre complexe z différent de 1, (z 1) (z+1)=. b) En déduire une relation entre z 1 et z+1, puis entre arg(z 1) et arg(z+1), pour tout nombre complexe z différent de 1. Traduire ces deux relations en termes de distances et d angles. 3) Montrer que si M appartient au cercle (C ) de centre B et de rayon, alors M appartient au cercle (C ) de centre A et de rayon 1. 4) Soit le point P d affixe p= +i 3. a) Déterminer la forme exponentielle de (p+1). b) Montrer que le point P appartient au cercle (C ). c) Soit Q le point d affixe q= p où p est le conjugué de p. Montrer que les points A, P et Q sont alignés dans cet ordre. d) En utilisant les questions précédentes, proposer une construction de l image P du point P par l application f. paul milan 8 Terminale S

9 Vrai-Faux et QCM Exercice 39 Pour chacune des propositions suivantes, dire si elle est vraie ou fausse en justifiant la réponse. Le plan complexe est muni d un repère orthonormal direct (O, u, v ). 1) Soient A le point d affixe 5i et B le point d affixe 7 3i. Proposition 1 : Le triangle OAB est rectangle isocèle. ) Soit ( ) l ensemble des points M d affixe z telle que z i = z+i. Proposition : ( ) est une droite parallèle à l axe des réels. 3) Soit z=3+i 3. Proposition 3 : Pour tout entier naturel n non nul, z 3n est imaginaire pur. 4) Soit z un nombre complexe non nul. Proposition 4 : Si π est un argument de z alors i+z =1+ z. 5) Soit z un nombre complexe non nul. Proposition 5 : Si le module de z est égal à 1 alors z + 1 est un nombre réel. z Exercice 40 N lle Calédonie nov 013 Le plan est rapporté à un repère orthonormal direct (O, u, v ). Pour chacune des propositions suivantes, dire si elle est vraie ou fausse en justifiant la réponse. 1) Proposition 1 : Pour tout entier naturel n : (1+i) 4n = ( 4) n. ) Soit (E) l équation (z 4) ( z 4z+8 ) = 0 où z désigne un nombre complexe. Proposition : Les points dont les affixes sont les solutions, dansc, de (E) sont les sommets d un triangle d aire 8. 3) Proposition 3 : Pour tout nombre réelα, 1+e iα = e iα cos(α). 4) Soit A le point d affixe z A = 1 (1+i) et M n le point d affixe (z A ) n où n désigne un entier naturel supérieur ou égal à. Proposition 4 : si n 1 est divisible par 4, alors les points O, A et M n sont alignés. 5) Soit j le nombre complexe de module 1 et d argument π 3. Proposition 5 : 1+ j+ j = 0. paul milan 9 Terminale S

10 Complexe et suite Exercice 41 Amérique du Sud nov 013 Le plan complexe est rapporté à un repère orthonormé direct. On considère l équation (E) : z z 3+4=0 1) Résoudre l équation (E) dans l ensemblecdes nombres complexes. ) On considère la suite (M n ) des points d affixes z n = n e i ( 1)nπ 6, définie pour n 1. a) Vérifier que z 1 est une solution de (E). b) Écrire z et z 3 sous forme algébrique. c) Placer les points M 1, M, M 3 et M 4 sur la figure donnée ci-dessous et tracer, les segments [M 1, M ], [M, M 3 ] et [M 3, M 4 ]. 3 3) Montrer que, pour tout entier n 1, z n = n + ( 1)n i. 4) Calculer les longueurs M 1 M et M M 3. Pour la suite de l exercice, on admet que, pour tout entier n 1, M n M n+1 = n 3. 5) On notel n = M 1 M + M M 3 + +M n M n+1. a) Montrer que, pour tout entier n 1,l n = 3 ( n 1). b) Déterminer le plus petit entier n tel quel n O paul milan 10 Terminale S

11 exercices Exercice 4 Pondichéry avril 014 Le plan complexe est muni d un repère orthonormé (O, u, v ). Pour tout entier naturel n, on note A n le point d affixe z n défini par : z 0 = 1 et z n+1 = i z n On définit la suite (r n ) par r n = z n pour tout entier naturel n. 1) Donner la forme exponentielle du nombre complexe i. 3 ) a) Montrer que la suite (r n ) est géométrique de raison. b) En déduire l expression de r n en fonction de n. c) Que dire de la longueur OA n lorsque n tend vers+? 3) On considère l algorithme suivant : a) Quelle est la valeur affichée par l algorithme pour P=0, 5? b) Pour P=0, 01 on obtient n=33. Quel est le rôle de cet algorithme? 4) a) Démontrer que le triangle OA n A n+1 est rectangle en A n+1. b) On admet que z n = r n e i nπ 6. Déterminer les valeurs de n pour lesquelles A n est un point de l axe des ordonnées. c) Compléter la figure donnée en annexe, à rendre avec la copie, en représentant les points A 6, A 7, A 8 et A 9. Les traits de construction seront apparents. Variables : n entier naturel R réel et P réel positif Entrées et initialisation Lire P 1 R 0 n Traitement tant que R>P faire fin n+1 n 3 R R Sorties : Afficher n A 3 A A 4 A 1 A 5 O A 0 paul milan 11 Terminale S

12 Exercice 43 Liban mai 014 On considère la suite de nombres complexes (z n ) définie par z 0 = 3 i et pour tout entier naturel n : z n+1 = (1+i)z n. Partie A Pour tout entier naturel n, on pose u n = z n. 1) Calculer u 0. ) Démontrer que (u n ) est la suite géométrique de raison et de premier terme. 3) Pour tout entier naturel n, exprimer u n en fonction de n. 4) Déterminer la limite de la suite (u n ). 5) Étant donné un réel positif p, on souhaite déterminer, à l aide d un algorithme, la plus petite valeur de l entier naturel n telle que u n > p. Recopier l algorithme ci-dessous et le compléter par les instructions de traitement et de sortie, de façon à afficher la valeur cherchée de l entier n. Variables : u, p réels n entier Entrées et initialisation 0 n u Lire p Traitement Sorties : Partie B 1) Déterminer la forme algébrique de z 1. ) Déterminer la forme exponentielle de z 0 et de 1+i. En déduire la forme exponentielle de z 1. ( π 3) Déduire des questions précédentes la valeur exacte de cos 1) Exercice 44 Centres étrangers juin 014 On définit, pour tout entier naturel n, les nombres complexes z par : z 0 = 16 z n+1 = 1+i z n, n N On note r n le module du nombre complexe z n : r n = z n. Dans le plan muni d un repère orthonormé direct d origine O, on considère les points A n d affixes z n. 1) a) Calculer z 1, z et z 3. b) Placer les points A 1 et A sur le graphique ci-après. c) Écrire le nombre complexe 1+i sous forme trigonométrique. paul milan 1 Terminale S

13 exercices d) Démontrer que le triangle OA 0 A 1 est isocèle rectangle en A 1. ) Démontrer que la suite (r n ) est géométrique, de raison. La suite (r n ) est-elle convergente? Interpréter géométriquement le résultat précédent. On note L n la longueur de la ligne brisée qui relie le point A 0 au point A n en passant successivement par les points A 1, A, A 3, etc. n 1 Ainsi L n = A i A i+1 = A 0 A 1 + A 1 A + +A n 1 A n. i=0 3) a) Démontrer que pour tout entier naturel n : A n A n+1 = r n+1. b) Donner une expression de L n en fonction de n. c) Déterminer la limite éventuelle de la suite (L n ). 8 6 A A 4 O A 5 A 6 A paul milan 13 Terminale S

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS

Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS Baccalauréat S Nombres complexes Index des exercices sur les complexes de septembre 1999 à juin 2012 Tapuscrit : DENIS VERGÈS N o Lieu et date Q.C.M. Algébrique Géométrie 1 Asie juin 2012 2 Métropole juin

Plus en détail

Représentation géométrique d un nombre complexe

Représentation géométrique d un nombre complexe CHAPITRE 1 NOMBRES COMPLEXES 1 Représentation géométrique d un nombre complexe 1. Ensemble des nombres complexes Soit i le nombre tel que i = 1 L ensemble des nombres complexes est l ensemble des nombres

Plus en détail

1S Modèles de rédaction Enoncés

1S Modèles de rédaction Enoncés Par l équipe des professeurs de 1S du lycée Parc de Vilgénis 1S Modèles de rédaction Enoncés Produit scalaire & Corrigés Exercice 1 : définition du produit scalaire Soit ABC un triangle tel que AB, AC

Plus en détail

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument

Exercices - Nombres complexes : corrigé. Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Formes algébriques et trigonométriques, module et argument Exercice - - L/Math Sup - On multiplie le dénominateur par sa quantité conjuguée, et on obtient : Z = 4 i 3 + i 3 i 3 = 4 i 3 + 3 = + i 3. Pour

Plus en détail

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007

Correction du baccalauréat S Liban juin 2007 Correction du baccalauréat S Liban juin 07 Exercice. a. Signe de lnx lnx) : on fait un tableau de signes : x 0 e + ln x 0 + + lnx + + 0 lnx lnx) 0 + 0 b. On afx) gx) lnx lnx) lnx lnx). On déduit du tableau

Plus en détail

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 :

NOMBRES COMPLEXES. Exercice 1 : Exercice 1 : NOMBRES COMPLEXES On donne θ 0 un réel tel que : cos(θ 0 ) 5 et sin(θ 0 ) 1 5. Calculer le module et l'argument de chacun des nombres complexes suivants (en fonction de θ 0 ) : a i( )( )(1

Plus en détail

Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie

Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie Rappels et compléments, première partie : Nombres complexes et applications à la géométrie 1 Définition des nombres complexes On définit sur les couples de réels une loi d addition comme suit : (x; y)

Plus en détail

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S )

LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) LE PRODUIT SCALAIRE ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 4 Janvier 007 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble ( Année 006-007 ) 1 Table des matières 1 Grille d autoévaluation

Plus en détail

Angles orientés et trigonométrie

Angles orientés et trigonométrie Chapitre Angles orientés et trigonométrie Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Trigonométrie Cercle trigonométrique. Radian. Mesure d un angle orienté, mesure principale.

Plus en détail

PROBLEME(12) Première partie : Peinture des murs et du plafond.

PROBLEME(12) Première partie : Peinture des murs et du plafond. PROBLEME(12) Une entreprise doit rénover un local. Ce local a la forme d'un parallélépipède rectangle. La longueur est 6,40m, la largeur est 5,20m et la hauteur est 2,80m. Il comporte une porte de 2m de

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007

Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 12 avril 2007 Corrigé du baccalauréat S Pondichéry 1 avril 7 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 4 points 1 a Les vecteurs AB et AC ont pour coordonnées AB ; ; ) et AC 1 ; 4 ; 1) Ils ne sont manifestement pas colinéaires

Plus en détail

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE

BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 OBLIGATOIRE MATHÉMATIQUES. Série S. Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE BACCALAURÉAT GÉNÉRAL SESSION 2012 MATHÉMATIQUES Série S Durée de l épreuve : 4 heures Coefficient : 7 ENSEIGNEMENT OBLIGATOIRE Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformément à la

Plus en détail

Nombres complexes. cours, exercices corrigés, programmation

Nombres complexes. cours, exercices corrigés, programmation 1 Nombres complexes cours, exercices corrigés, programmation Nous allons partir des nombres réels pour définir les nombres complexes. Au cours de cette construction, les nombres complexes vont être munis

Plus en détail

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 %

Exprimer ce coefficient de proportionnalité sous forme de pourcentage : 3,5 % 23 CALCUL DE L INTÉRÊT Tau d intérêt Paul et Rémi ont reçu pour Noël, respectivement, 20 et 80. Ils placent cet argent dans une banque, au même tau. Au bout d une année, ce placement leur rapportera une

Plus en détail

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé

Baccalauréat S Antilles-Guyane 11 septembre 2014 Corrigé Baccalauréat S ntilles-guyane 11 septembre 14 Corrigé EXERCICE 1 6 points Commun à tous les candidats Une entreprise de jouets en peluche souhaite commercialiser un nouveau produit et à cette fin, effectue

Plus en détail

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors

Si deux droites sont parallèles à une même troisième. alors les deux droites sont parallèles entre elles. alors N I) Pour démontrer que deux droites (ou segments) sont parallèles (d) // (d ) (d) // (d ) deux droites sont parallèles à une même troisième les deux droites sont parallèles entre elles (d) // (d) deux

Plus en détail

Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé.

Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé. Enoncé et corrigé du brevet des collèges dans les académies d Aix- Marseille, Montpellier, Nice Corse et Toulouse en 2000. Énoncé. I- ACTIVITES NUMERIQUES (12 points) Exercice 1 (3 points) On considère

Plus en détail

Correction : E = Soit E = -1,6. F = 12 Soit F = -6 3 + 45. y = 11. et G = -2z + 4y G = 2 6 = 3 G = G = -2 5 + 4 11

Correction : E = Soit E = -1,6. F = 12 Soit F = -6 3 + 45. y = 11. et G = -2z + 4y G = 2 6 = 3 G = G = -2 5 + 4 11 Correction : EXERCICE : Calculer en indiquant les étapes: (-6 +9) ( ) ( ) B = -4 (-) (-8) B = - 8 (+ 6) B = - 8 6 B = - 44 EXERCICE : La visite médicale Calcul de la part des élèves rencontrés lundi et

Plus en détail

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R.

1 radian. De même, la longueur d un arc de cercle de rayon R et dont l angle au centre a pour mesure α radians est α R. R AB =R. Angles orientés Trigonométrie I. Préliminaires. Le radian Définition B R AB =R C O radian R A Soit C un cercle de centre O. Dire que l angle géométrique AOB a pour mesure radian signifie que la longueur

Plus en détail

Quelques contrôle de Première S

Quelques contrôle de Première S Quelques contrôle de Première S Gilles Auriol auriolg@free.fr http ://auriolg.free.fr Voici l énoncé de 7 devoirs de Première S, intégralement corrigés. Malgré tout les devoirs et 5 nécessitent l usage

Plus en détail

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire CHAPITRE N5 FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION Code item D0 D2 N30[S] Items étudiés dans le CHAPITRE N5 Déterminer l'image

Plus en détail

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010

Corrigé du baccalauréat S Asie 21 juin 2010 Corrigé du baccalauréat S Asie juin 00 EXERCICE Commun à tous les candidats 4 points. Question : Le triangle GBI est : Réponse a : isocèle. Réponse b : équilatéral. Réponse c : rectangle. On a GB = + =

Plus en détail

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x =

AC AB. A B C x 1. x + 1. d où. Avec un calcul vu au lycée, on démontre que cette solution admet deux solutions dont une seule nous intéresse : x = LE NOMBRE D OR Présentation et calcul du nombre d or Euclide avait trouvé un moyen de partager en deu un segment selon en «etrême et moyenne raison» Soit un segment [AB]. Le partage d Euclide consiste

Plus en détail

Brevet 2007 L intégrale d avril 2007 à mars 2008

Brevet 2007 L intégrale d avril 2007 à mars 2008 Brevet 2007 L intégrale d avril 2007 à mars 2008 Pondichéry avril 2007................................................. 3 Amérique du Nord juin 2007......................................... 7 Antilles

Plus en détail

Le théorème de Thalès et sa réciproque

Le théorème de Thalès et sa réciproque Le théorème de Thalès et sa réciproque I) Agrandissement et Réduction d une figure 1) Définition : Lorsque toutes les longueurs d une figure F sont multipliées par un même nombre k on obtient une autre

Plus en détail

4. NOMBRES COMPLEXES ET TRIGONOMÉTRIE

4. NOMBRES COMPLEXES ET TRIGONOMÉTRIE 4. NOMBRES COMPLEXES ET TRIGONOMÉTRIE 1 Introduction. 1. 1 Justication historique. La résolution de l'équation du degré (par la méthode de Cardan) amena les mathématiciens italiens du seizième 3ème siècle

Plus en détail

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007

Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 2007 Correction du Baccalauréat S Amérique du Nord mai 7 EXERCICE points. Le plan (P) a une pour équation cartésienne : x+y z+ =. Les coordonnées de H vérifient cette équation donc H appartient à (P) et A n

Plus en détail

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES

I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES I - PUISSANCE D UN POINT PAR RAPPORT A UN CERCLE CERCLES ORTHOGONAUX POLES ET POLAIRES Théorème - Définition Soit un cercle (O,R) et un point. Une droite passant par coupe le cercle en deux points A et

Plus en détail

Probabilités conditionnelles Loi binomiale

Probabilités conditionnelles Loi binomiale Exercices 23 juillet 2014 Probabilités conditionnelles Loi binomiale Équiprobabilité et variable aléatoire Exercice 1 Une urne contient 5 boules indiscernables, 3 rouges et 2 vertes. On tire au hasard

Plus en détail

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire

Séquence 10. Géométrie dans l espace. Sommaire Séquence 10 Géométrie dans l espace Sommaire 1. Prérequis 2. Calculs vectoriels dans l espace 3. Orthogonalité 4. Produit scalaire dans l espace 5. Droites et plans de l espace 6. Synthèse Dans cette séquence,

Plus en détail

Commun à tous les candidats

Commun à tous les candidats EXERCICE 3 (9 points ) Commun à tous les candidats On s intéresse à des courbes servant de modèle à la distribution de la masse salariale d une entreprise. Les fonctions f associées définies sur l intervalle

Plus en détail

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES. 15 mars 2006 CLASSE DE PREMIERE ES, GMF

OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES. 15 mars 2006 CLASSE DE PREMIERE ES, GMF OLYMPIADES ACADEMIQUES DE MATHEMATIQUES 15 mars 2006 CLASSE DE PREMIERE ES, GMF Durée : 4 heures Les quatre exercices sont indépendants Les calculatrices sont autorisées L énoncé comporte trois pages Exercice

Plus en détail

COMPTE-RENDU «MATHS EN JEANS» LYCEE OZENNE Groupe 1 : Comment faire une carte juste de la Terre?

COMPTE-RENDU «MATHS EN JEANS» LYCEE OZENNE Groupe 1 : Comment faire une carte juste de la Terre? Claire FORGACZ Marion GALLART Hasnia GOUDJILI COMPTERENDU «MATHS EN JEANS» LYCEE OZENNE Groupe 1 : Comment faire une carte juste de la Terre? Si l on se pose la question de savoir comment on peut faire

Plus en détail

Activités numériques [13 Points]

Activités numériques [13 Points] N du candidat L emploi de la calculatrice est autorisé. Le soin, la qualité de la présentation entrent pour 2 points dans l appréciation des copies. Les résultats seront soulignés. La correction est disponible

Plus en détail

Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites.

Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites. Les pages qui suivent comportent, à titre d exemples, les questions d algèbre depuis juillet 003 jusqu à juillet 015, avec leurs solutions. Pour l épreuve d algèbre, les calculatrices sont interdites.

Plus en détail

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S )

Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Angles orientés et fonctions circulaires ( En première S ) Dernière mise à jour : Jeudi 01 Septembre 010 Vincent OBATON, Enseignant au lycée Stendhal de Grenoble (Année 006-007) Lycée Stendhal, Grenoble

Plus en détail

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables

Cours d Analyse. Fonctions de plusieurs variables Cours d Analyse Fonctions de plusieurs variables Licence 1ère année 2007/2008 Nicolas Prioux Université de Marne-la-Vallée Table des matières 1 Notions de géométrie dans l espace et fonctions à deux variables........

Plus en détail

Développer, factoriser pour résoudre

Développer, factoriser pour résoudre Développer, factoriser pour résoudre Avec le vocabulaire Associer à chaque epression un terme A B A différence produit A+ B A B inverse quotient A B A opposé somme Écrire la somme de et du carré de + Écrire

Plus en détail

Continuité et dérivabilité d une fonction

Continuité et dérivabilité d une fonction DERNIÈRE IMPRESSIN LE 7 novembre 014 à 10:3 Continuité et dérivabilité d une fonction Table des matières 1 Continuité d une fonction 1.1 Limite finie en un point.......................... 1. Continuité

Plus en détail

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction.

Seconde Généralités sur les fonctions Exercices. Notion de fonction. Seconde Généralités sur les fonctions Exercices Notion de fonction. Exercice. Une fonction définie par une formule. On considère la fonction f définie sur R par = x + x. a) Calculer les images de, 0 et

Plus en détail

OLYMPIADES ACADÉMIQUES DE MATHÉMATIQUES

OLYMPIADES ACADÉMIQUES DE MATHÉMATIQUES OLYMPIADES ACADÉMIQUES DE MATHÉMATIQUES ACADÉMIE DE RENNES SESSION 2006 CLASSE DE PREMIERE DURÉE : 4 heures Ce sujet s adresse à tous les élèves de première quelle que soit leur série. Il comporte cinq

Plus en détail

Limites finies en un point

Limites finies en un point 8 Limites finies en un point Pour ce chapitre, sauf précision contraire, I désigne une partie non vide de R et f une fonction définie sur I et à valeurs réelles ou complees. Là encore, les fonctions usuelles,

Plus en détail

Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations

Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations Chapitre 11. 2ème partie Géométrie dans l espace Produit scalaire et équations Terminale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES 2ème partie Produit scalaire Produit scalaire

Plus en détail

Sommaire de la séquence 10

Sommaire de la séquence 10 Sommaire de la séquence 10 Séance 1........................................................................................................ J étudie un problème concret................................................................................

Plus en détail

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation )

DÉRIVÉES. I Nombre dérivé - Tangente. Exercice 01 (voir réponses et correction) ( voir animation ) DÉRIVÉES I Nombre dérivé - Tangente Eercice 0 ( voir animation ) On considère la fonction f définie par f() = - 2 + 6 pour [-4 ; 4]. ) Tracer la représentation graphique (C) de f dans un repère d'unité

Plus en détail

Priorités de calcul :

Priorités de calcul : EXERCICES DE REVISION POUR LE PASSAGE EN QUATRIEME : Priorités de calcul : Exercice 1 : Calcule en détaillant : A = 4 + 5 6 + 7 B = 6 3 + 5 C = 35 5 3 D = 6 7 + 8 E = 38 6 3 + 7 Exercice : Calcule en détaillant

Plus en détail

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013

Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 Baccalauréat ES/L Amérique du Sud 21 novembre 2013 A. P. M. E. P. EXERCICE 1 Commun à tous les candidats 5 points Une entreprise informatique produit et vend des clés USB. La vente de ces clés est réalisée

Plus en détail

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes

Exercices - Polynômes : corrigé. Opérations sur les polynômes Opérations sur les polynômes Exercice 1 - Carré - L1/Math Sup - Si P = Q est le carré d un polynôme, alors Q est nécessairement de degré, et son coefficient dominant est égal à 1. On peut donc écrire Q(X)

Plus en détail

Triangles isométriques Triangles semblables

Triangles isométriques Triangles semblables Triangles isométriques Triangles semblables Les transformations du plan ont permis de dégager des propriétés de figures superposables. Le théorème de Thalès a permis de s initier aux notions de réduction

Plus en détail

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une

C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une TLES1 DEVOIR A LA MAISON N 7 La courbe C f tracée ci- contre est la représentation graphique d une fonction f définie et dérivable sur R. On note f ' la fonction dérivée de f. La tangente T à la courbe

Plus en détail

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé

CCP PSI - 2010 Mathématiques 1 : un corrigé CCP PSI - 00 Mathématiques : un corrigé Première partie. Définition d une structure euclidienne sur R n [X]... B est clairement symétrique et linéaire par rapport à sa seconde variable. De plus B(P, P

Plus en détail

La fonction exponentielle

La fonction exponentielle DERNIÈRE IMPRESSION LE 2 novembre 204 à :07 La fonction exponentielle Table des matières La fonction exponentielle 2. Définition et théorèmes.......................... 2.2 Approche graphique de la fonction

Plus en détail

Bien lire l énoncé 2 fois avant de continuer - Méthodes et/ou Explications Réponses. Antécédents d un nombre par une fonction

Bien lire l énoncé 2 fois avant de continuer - Méthodes et/ou Explications Réponses. Antécédents d un nombre par une fonction Antécédents d un nombre par une fonction 1) Par lecture graphique Méthode / Explications : Pour déterminer le ou les antécédents d un nombre a donné, on trace la droite (d) d équation. On lit les abscisses

Plus en détail

I. Polynômes de Tchebychev

I. Polynômes de Tchebychev Première épreuve CCP filière MP I. Polynômes de Tchebychev ( ) 1.a) Tout réel θ vérifie cos(nθ) = Re ((cos θ + i sin θ) n ) = Re Cn k (cos θ) n k i k (sin θ) k Or i k est réel quand k est pair et imaginaire

Plus en détail

Fonctions homographiques

Fonctions homographiques Seconde-Fonctions homographiques-cours Mai 0 Fonctions homographiques Introduction Voir le TP Géogébra. La fonction inverse. Définition Considérons la fonction f définie par f() =. Alors :. f est définie

Plus en détail

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes.

Calcul matriciel. Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. 1 Définitions, notations Calcul matriciel Définition 1 Une matrice de format (m,n) est un tableau rectangulaire de mn éléments, rangés en m lignes et n colonnes. On utilise aussi la notation m n pour le

Plus en détail

Mathématiques Algèbre et géométrie

Mathématiques Algèbre et géométrie Daniel FREDON Myriam MAUMY-BERTRAND Frédéric BERTRAND Mathématiques Algèbre et géométrie en 30 fiches Daniel FREDON Myriam MAUMY-BERTRAND Frédéric BERTRAND Mathématiques Algèbre et géométrie en 30 fiches

Plus en détail

Correction de l examen de la première session

Correction de l examen de la première session de l examen de la première session Julian Tugaut, Franck Licini, Didier Vincent Si vous trouvez des erreurs de Français ou de mathématiques ou bien si vous avez des questions et/ou des suggestions, envoyez-moi

Plus en détail

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques.

Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. 14-3- 214 J.F.C. p. 1 I Exercice autour de densité, fonction de répatition, espérance et variance de variables quelconques. Exercice 1 Densité de probabilité. F { ln x si x ], 1] UN OVNI... On pose x R,

Plus en détail

Deux disques dans un carré

Deux disques dans un carré Deux disques dans un carré Table des matières 1 Fiche résumé 2 2 Fiche élève Seconde - version 1 3 2.1 Le problème............................................... 3 2.2 Construction de la figure avec geogebra...............................

Plus en détail

Mesure d angles et trigonométrie

Mesure d angles et trigonométrie Thierry Ciblac Mesure d angles et trigonométrie Mesure de l angle de deux axes (ou de deux demi-droites) de même origine. - Mesures en degrés : Divisons un cercle en 360 parties égales définissant ainsi

Plus en détail

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée.

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée. ANALYSE 5 points Exercice 1 : Léonie souhaite acheter un lecteur MP3. Le prix affiché (49 ) dépasse largement la somme dont elle dispose. Elle décide donc d économiser régulièrement. Elle a relevé qu elle

Plus en détail

Séquence 2. Repérage dans le plan Équations de droites. Sommaire

Séquence 2. Repérage dans le plan Équations de droites. Sommaire Séquence Repérage dans le plan Équations de droites Sommaire 1 Prérequis Repérage dans le plan 3 Équations de droites 4 Synthèse de la séquence 5 Exercices d approfondissement Séquence MA0 1 1 Prérequis

Plus en détail

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10.

DOCM 2013 http://docm.math.ca/ Solutions officielles. 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. A1 Trouvez l entier positif n qui satisfait l équation suivante: Solution 1 2 10 + 1 2 9 + 1 2 8 = n 2 10. En additionnant les termes du côté gauche de l équation en les mettant sur le même dénominateur

Plus en détail

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 NOMBRES ET CALCUL Exercices FRACTIONS Nommer les fractions simples et décimales en utilisant le vocabulaire : 3 R1 demi, tiers, quart, dixième, centième. Utiliser

Plus en détail

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b

a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe le nombre ax + b I Définition d une fonction affine Faire l activité 1 «une nouvelle fonction» 1. définition générale a et b étant deux nombres relatifs donnés, une fonction affine est une fonction qui a un nombre x associe

Plus en détail

La médiatrice d un segment

La médiatrice d un segment EXTRT DE CURS DE THS DE 4E 1 La médiatrice d un segment, la bissectrice d un angle La médiatrice d un segment Définition : La médiatrice d un segment est l ae de smétrie de ce segment ; c'est-à-dire que

Plus en détail

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé

Planche n o 22. Fonctions de plusieurs variables. Corrigé Planche n o Fonctions de plusieurs variables Corrigé n o : f est définie sur R \ {, } Pour, f, = Quand tend vers, le couple, tend vers le couple, et f, tend vers Donc, si f a une limite réelle en, cette

Plus en détail

5 ème Chapitre 4 Triangles

5 ème Chapitre 4 Triangles 5 ème Chapitre 4 Triangles 1) Médiatrices Définition : la médiatrice d'un segment est l'ensemble des points équidistants des extrémités du segment (cours de 6 ème ). Si M appartient à la médiatrice du

Plus en détail

Eté 2015. LIVRET de RÉVISIONS en MATHÉMATIQUES

Eté 2015. LIVRET de RÉVISIONS en MATHÉMATIQUES Eté 2015 LIVRET de RÉVISIONS en MATHÉMATIQUES Destiné aux élèves entrant en Seconde au Lycée Honoré d Estienne d Orves Elaboré par les professeurs de mathématiques des collèges et lycées du secteur Une

Plus en détail

Diviser un nombre décimal par 10 ; 100 ; 1 000

Diviser un nombre décimal par 10 ; 100 ; 1 000 Diviser un nombre décimal par 10 ; 100 ; 1 000 Diviser un nombre décimal par 10 ; 100 ; 1 000. 23 1 et 2 Pauline collectionne les cartes «Tokéron» depuis plusieurs mois. Elle en possède 364 et veut les

Plus en détail

315 et 495 sont dans la table de 5. 5 est un diviseur commun. Leur PGCD n est pas 1. Il ne sont pas premiers entre eux

315 et 495 sont dans la table de 5. 5 est un diviseur commun. Leur PGCD n est pas 1. Il ne sont pas premiers entre eux Exercice 1 : (3 points) Un sac contient 10 boules rouges, 6 boules noires et 4 boules jaunes. Chacune des boules a la même probabilité d'être tirée. On tire une boule au hasard. 1. Calculer la probabilité

Plus en détail

LE PROCESSUS ( la machine) la fonction f. ( On lit : «fonction f qui à x associe f (x)» )

LE PROCESSUS ( la machine) la fonction f. ( On lit : «fonction f qui à x associe f (x)» ) SYNTHESE ( THEME ) FONCTIONS () : NOTIONS de FONCTIONS FONCTION LINEAIRE () : REPRESENTATIONS GRAPHIQUES * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * * *

Plus en détail

Exercices de géométrie

Exercices de géométrie Exercices de géométrie Stage olympique de Bois-le-Roi, avril 2006 Igor Kortchemski Exercices vus en cours Exercice 1. (IMO 2000) Soient Ω 1 et Ω 2 deux cercles qui se coupent en M et en N. Soit la tangente

Plus en détail

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR LE BREVET

TOUT CE QU IL FAUT SAVOIR POUR LE BREVET TOUT E QU IL FUT SVOIR POUR LE REVET NUMERIQUE / FONTIONS eci n est qu un rappel de tout ce qu il faut savoir en maths pour le brevet. I- Opérations sur les nombres et les fractions : Les priorités par

Plus en détail

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE

CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE CONJUGUÉ D'UN POINT PAR RAPPORT À UN TRIANGLE Jean Luc Bovet, Auvernier L'article de Monsieur Jean Piquerez (Bulletin de la SSPMP No 86), consacré aux symédianes me paraît appeler une généralisation. En

Plus en détail

Chapitre. Conquérant est une toile de 1930 qui se trouve au Centre Paul Klee à Berne (Suisse). Paul Klee (1879-

Chapitre. Conquérant est une toile de 1930 qui se trouve au Centre Paul Klee à Berne (Suisse). Paul Klee (1879- Chapitre 9 REVOIR > les notions de points, droites, segments ; > le milieu d un segment ; > l utilisation du compas. DÉCOUVRIR > la notion de demi-droite ; > de nouvelles notations ; > le codage d une

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours.

* très facile ** facile *** difficulté moyenne **** difficile ***** très difficile I : Incontournable T : pour travailler et mémoriser le cours. Eo7 Fonctions de plusieurs variables Eercices de Jean-Louis Rouget Retrouver aussi cette fiche sur wwwmaths-francefr * très facile ** facile *** difficulté moenne **** difficile ***** très difficile I

Plus en détail

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES

BACCALAUREAT GENERAL MATHÉMATIQUES BACCALAUREAT GENERAL FEVRIER 2014 MATHÉMATIQUES SERIE : ES Durée de l épreuve : 3 heures Coefficient : 5 (ES), 4 (L) 7(spe ES) Les calculatrices électroniques de poche sont autorisées, conformement à la

Plus en détail

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008

Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 Baccalauréat ES Amérique du Nord 4 juin 2008 EXERCICE 1 Commun à tous les candidats f est une fonction définie sur ] 2 ; + [ par : 4 points f (x)=3+ 1 x+ 2. On note f sa fonction dérivée et (C ) la représentation

Plus en détail

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions

Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Université Joseph Fourier UE MAT 127 Mathématiques année 2011-2012 Chapitre 2 Le problème de l unicité des solutions Ce que nous verrons dans ce chapitre : un exemple d équation différentielle y = f(y)

Plus en détail

Développements limités, équivalents et calculs de limites

Développements limités, équivalents et calculs de limites Développements ités, équivalents et calculs de ites Eercice. Déterminer le développement ité en 0 à l ordre n des fonctions suivantes :. f() e (+) 3 n. g() sin() +ln(+) n 3 3. h() e sh() n 4. i() sin(

Plus en détail

Chapitre 0 Introduction à la cinématique

Chapitre 0 Introduction à la cinématique Chapitre 0 Introduction à la cinématique Plan Vitesse, accélération Coordonnées polaires Exercices corrigés Vitesse, Accélération La cinématique est l étude du mouvement Elle suppose donc l existence à

Plus en détail

Ch.G3 : Distances et tangentes

Ch.G3 : Distances et tangentes 4 e - programme 2011 mathématiques ch.g3 cahier élève Page 1 sur 14 1 DISTC D U PIT À U DRIT Ch.G3 : Distances et tangentes 1.1 Définition ex 1 DÉFIITI 1 : Soit une droite et un point n'appartenant pas

Plus en détail

Rappels sur les suites - Algorithme

Rappels sur les suites - Algorithme DERNIÈRE IMPRESSION LE 14 septembre 2015 à 12:36 Rappels sur les suites - Algorithme Table des matières 1 Suite : généralités 2 1.1 Déition................................. 2 1.2 Exemples de suites............................

Plus en détail

L ALGORITHMIQUE. Algorithme

L ALGORITHMIQUE. Algorithme L ALGORITHMIQUE Inspirée par l informatique, cette démarche permet de résoudre beaucoup de problèmes. Quelques algorithmes ont été vus en 3 ième et cette année, au cours de leçons, nous verrons quelques

Plus en détail

Terminale SMS - STL 2007-2008

Terminale SMS - STL 2007-2008 Terminale SMS - STL 007-008 Annales Baccalauréat. STL Biochimie, France, sept. 008. SMS, France & La Réunion, sept 008 3 3. SMS, Polynésie, sept 008 4 4. STL Chimie de laboratoire et de procédés industriels,

Plus en détail

mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques

mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques mathématiques

Plus en détail

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées.

CHAPITRE 10. Jacobien, changement de coordonnées. CHAPITRE 10 Jacobien, changement de coordonnées ans ce chapitre, nous allons premièrement rappeler la définition du déterminant d une matrice Nous nous limiterons au cas des matrices d ordre 2 2et3 3,

Plus en détail

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2

8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles. f : R 2 R (x, y) 1 x 2 y 2 Chapitre 8 Fonctions de plusieurs variables 8.1 Généralités sur les fonctions de plusieurs variables réelles Définition. Une fonction réelle de n variables réelles est une application d une partie de R

Plus en détail

Fonctions de deux variables. Mai 2011

Fonctions de deux variables. Mai 2011 Fonctions de deux variables Dédou Mai 2011 D une à deux variables Les fonctions modèlisent de l information dépendant d un paramètre. On a aussi besoin de modéliser de l information dépendant de plusieurs

Plus en détail

Notice d Utilisation du logiciel Finite Element Method Magnetics version 3.4 auteur: David Meeker

Notice d Utilisation du logiciel Finite Element Method Magnetics version 3.4 auteur: David Meeker Notice d Utilisation du logiciel Finite Element Method Magnetics version 3.4 auteur: David Meeker DeCarvalho Adelino adelino.decarvalho@iutc.u-cergy.fr septembre 2005 Table des matières 1 Introduction

Plus en détail

Exercice 6 Associer chaque expression de gauche à sa forme réduite (à droite) :

Exercice 6 Associer chaque expression de gauche à sa forme réduite (à droite) : Eercice a Développer les epressions suivantes : A-(-) - + B-0(3 ²+3-0) -0 3²+-0 3+00 B -30²-30+00 C-3(-) -3 + 3-3²+6 D-(-) + ² Eerciceb Parmi les epressions suivantes, lesquelles sont sous forme réduite?

Plus en détail

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4)

FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) FONCTIONS DE PLUSIEURS VARIABLES (Outils Mathématiques 4) Bernard Le Stum Université de Rennes 1 Version du 13 mars 2009 Table des matières 1 Fonctions partielles, courbes de niveau 1 2 Limites et continuité

Plus en détail

Séquence 3. Expressions algébriques Équations et inéquations. Sommaire

Séquence 3. Expressions algébriques Équations et inéquations. Sommaire Séquence 3 Expressions algébriques Équations et inéquations Sommaire 1. Prérequis. Expressions algébriques 3. Équations : résolution graphique et algébrique 4. Inéquations : résolution graphique et algébrique

Plus en détail

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé

Chapitre 2. Eléments pour comprendre un énoncé Chapitre 2 Eléments pour comprendre un énoncé Ce chapitre est consacré à la compréhension d un énoncé. Pour démontrer un énoncé donné, il faut se reporter au chapitre suivant. Les tables de vérité données

Plus en détail

Mathématiques I Section Architecture, EPFL

Mathématiques I Section Architecture, EPFL Examen, semestre d hiver 2011 2012 Mathématiques I Section Architecture, EPFL Chargé de cours: Gavin Seal Instructions: Mettez votre nom et votre numéro Sciper sur chaque page de l examen. Faites de même

Plus en détail

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme

Chapitre 3. Quelques fonctions usuelles. 1 Fonctions logarithme et exponentielle. 1.1 La fonction logarithme Chapitre 3 Quelques fonctions usuelles 1 Fonctions logarithme et eponentielle 1.1 La fonction logarithme Définition 1.1 La fonction 7! 1/ est continue sur ]0, +1[. Elle admet donc des primitives sur cet

Plus en détail

point On obtient ainsi le ou les points d inter- entre deux objets».

point On obtient ainsi le ou les points d inter- entre deux objets». Déplacer un objet Cliquer sur le bouton «Déplacer». On peut ainsi rendre la figure dynamique. Attraper l objet à déplacer avec la souris. Ici, on veut déplacer le point A du triangle point ABC. A du triangle

Plus en détail