Appel à contribution pour l'organisation de laboratoires d'expériences et de modules

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Appel à contribution pour l'organisation de laboratoires d'expériences et de modules"

Transcription

1 Rencontres régionales de la coopération et de la solidarité internationale "Nouvelles pratiques et innovations" Appel à contribution pour l'organisation de laboratoires d'expériences et de modules Sommaire I. Origine de l'événement II. "Nouvelles pratiques et innovations" III. Organisation des Rencontres IV. Marche à suivre pour les propositions V. Accompagnement dans la conception VI. Mobilisation de partenaires étrangers VII. Calendrier Dates et lieu des Rencontres régionales de la coopération et de la solidarité internationale 5 et 6 juillet 2013 à l'université de Bordeaux 3 Pessac Comité de pilotage : Agence de médiation culturelle des pays du Sahel, Cap Coopération, Conseil général de la Dordogne, Conseil général de la Gironde, Cool'eurs du Monde, Conseil régional Aquitaine, Cosim Aquitaine, Communauté Urbaine de Bordeaux, Échanges NordSud, France Volontaires, FRMFR, Genre en action, IFAID, Interco, Laboratoire des Afriques dans le Monde, Les Petits Débrouillards, Militinérêves, PASTEEF, Pédiatres du Monde, Projets Solidaires, RADSI, Survie Gironde, Université Bordeaux, Ville de Pessac Demandes d'informations et propositions à envoyer au : Réseau Aquitain pour le Développement et la Solidarité Internationale : / Conseil régional d'aquitaine : /

2 Rencontresrégionalesdelacoopérationetdelasolidaritéinternationale"Nouvellespratiquesetinnovations" I. Originedel'événement II. "Nouvellespratiquesetinnovations" L'organisation en Aquitaine de la 6e édition de l'université d'été de la Solidarité Internationale en juillet 2010 avec le CRID a mis en évidence l'intérêt d'un événement formateur et fédérateur tel que celuici. Les acteurs aquitains, et en particulier les membres du RADSI, ont émis le souhait que des événements de cette nature se reproduisent en Aquitaine. Le RADSI et ses membres avaient donc envisagé d'organiser des universités d'été régionales de la solidarité internationale tous les deuxansavecunepremièreéditionen2013. Lethèmechoisipourcesdeuxjournéesestceluidesnouvellespratiques et de l innovation, ici et làbas. Les innovations sont comprises comme des processus conduisant de la création de valeurs, de manières d'agir nouvelles...jusqu à l appropriation par le plus grand nombre avec la volonté qu elles contribuent aux objectifs d équité sociale, de réduction delapauvretéetdesinégalités. Le contexte dans lequel agissent les acteurs de la coopération internationale connait de nombreux bouleversements. Ceuxci sont de nature: Politique:paysémergents,printempsarabes Economique: mondialisation des échanges, crise économique et financière, croissance forte de certains pays, recrudescence de la pauvretédansd autres,progressiondesinégalités Environnemental: changement climatique, recul de la biodiversité, urbanisationcroissante. Technologique et scientifique: diffusion des technologies de communication, renouvellement des pratiques agronomiques, nouvellesénergies,découvertesdansledomainedelasanté,etc. Parallèlement, le conseil régional d'aquitaine souhaitait reconduire les Assisesdelacoopérationdécentraliséeetdudéveloppementsolidairelui aussien2013,maissousuneformeentièrementrenouvelée. De ces deux projets d'événements est née l'idée d'organiser un événementconjoint«lesrencontresrégionalesdelacoopérationetdela solidaritéinternationale». Ilapourambition: d'êtreunlieuderencontres,d'échangesetdedébatsentrelesacteurs aquitainsdelacoopérationetdelasolidaritéinternationale. d'êtreunespacedeformationcitoyenne d'être un temps de valorisation des connaissances et compétences desacteursaquitains d'intéresserlesacteursdes5départementsd'aquitaine decréerdespasserellesentrelelocaletleglobal derespecterlesprincipesdedéveloppementdurable Danscecontexteenprofondemutation,lesacteursdelacoopérationet delasolidaritéinternationalessontappelésàinnoverdanslesméthodes deconduiteetdanslecontenumêmedeleursinterventions. 2

3 Rencontresrégionalesdelacoopérationetdelasolidaritéinternationale"Nouvellespratiquesetinnovations" Enmatièred innovation,concernantledomainedelacoopérationetde la solidarité internationale, on peut retenir quelques grandes thématiques: Innovation technique: utilisation de «nouvelles» technologies, ou façonsnouvellesd utiliserunetechnologieconnue. Innovation organisationnelle et institutionnelle: soit création de nouvellesfaçonsdes organiserdansl actionproduisantdesfonctions innovantes, soit recherche de nouvelles facettes de l action aboutissantàdesinstitutionsnouvelles. Innovation politique concernant l orientation de l action collective, la gouvernance:orientationsnouvellesdesactionsdecoopérationetde solidarité internationale. Apparition de «nouveaux» acteurs ces dernières années avec de nouvelles fonctions, de nouveaux opérateurs, nouveaux bailleurs Dispositifs modifiant la structure du pouvoiretsadistribution. Combinaison possible d innovations diverses pouvant appartenir à plusieurscatégories,parexemple,l'apportdesinnovationstechniques etdesréseauxsociauxlorsdesprintempsarabes. Desquestionspeuventapparaître: Bienfondé de l innovation en toutes situations? Risque de dévalorisation prématurée de méthodes ou outils ayant fait leurs preuves? Evaluation de l apport d une méthode ou technique nouvelle et de leurrisque Résultats et apports de l innovation au regard du rapport coût /efficacité. Possibilités d accès aux nouvelles compétences? Problèmes de la formation Question de la capitalisation des innovations et de la diffusion des méthodestechniquesinnovantes.commentpartager,échangerentre acteursdelacoopération? Moyens d information en direction du grand public et aussi des responsables politiques, administratifs, associatifs et des organismes financeurs. Les rencontres régionales de la coopération et de la solidarité internationales réuniront responsables d associations, représentants politiques,universitaires,acteurséconomiquesettouscitoyensintéressés par une réflexion sur ces questions. Elles permettront en particulier de décliner à un niveau régional les débats organisés entre janvier et mars 2013 par le Ministère de la coopération dans le cadre des «Assises du développement et de la solidarité internationales», manifestation au coursdelaquellelesujetdel innovationseraégalementabordé. Il s agira d identifier aussi clairement que possible les changements en coursetlesinnovationsàl œuvre: Composantes exactes du changement, social, politique, économique, technologiqueencours. Influencessurlesméthodesdetravailetd échange. Formesd innovationsconcernées:contenudesactions,méthodesde communication, modalités d organisation, formes d intervention, outilsemployés, Moteur de l innovation: rôle de la pression des évènements et des changements de contexte? Place de l initiative des acteurs de la coopérationetdelasolidarité? 3

4 Rencontresrégionalesdelacoopérationetdelasolidaritéinternationale"Nouvellespratiquesetinnovations" III. OrganisationdesRencontresrégionalesdela coopérationetdelasolidaritéinternationale IV. Commentproposerunmodule,unlaboratoire d'expériences,ouparticiperàlaboursedes nouvellespratiques? L'événementsedéroulerasurdeuxjoursdelafaçonsuivante: Une plénière d'introduction aura lieu la première matinée avec la participationdepersonnalitésreconnues. Des modules, des laboratoires d'expériences et une bourse des nouvelles pratiques seront répartis sur deux demijournées consécutives en suivant une progression et une cohérence pédagogiques. Ils seront proposés et animés par les acteurs volontaires. Un temps de synthèse, de production collective aura lieu durant la dernièredemijournée.ilseraconsacréàlaconstructionparticipative de recommandations, de lignes directrices pour l'aquitaine et ses acteurs,sespartenaires. Un temps de convivialité sera proposé par le Conseil régional d'aquitainelesoirdupremierjour. Peuvent être organisateurs(trices) ou contributeurs(trices), tout organismes,institutionsoupersonnesmorales. Atitred exemple:associations;collectivitésterritorialesetgroupements; universités; experts ou consultants; entreprises; médias; acteurs de l économie sociale et solidaire, organismes culturels, structures socio éducatives On entend par organisateur: celui qui prépare le contenu, contacte les intervenants et met en œuvre l organisation logistique d un laboratoire ou d un module. Ce dernier peut ou non intervenir dans le module ou laboratoire qu il organise. Il peut également choisir d en être ou non l animateur. Onentendparcontributeur:celuiquifaitunepropositiond intervention pourlaboursedesnouvellespratiques. Vendredi5juillet Matinée Plénièred'ouverture Repas,Boursedes nouvellespratiques Moduleset Aprèsmidi laboratoires Boursedesnouvelles Find'aprèsmidi pratiques Midi Soirée Tempsconvivial La participation de partenaires et d intervenants d ici et làbas est vivementencouragée. Samedi6juillet Moduleset laboratoires Repas,Boursedes nouvellespratiques Synthèseetclôture del'événement AfindevaloriserlecaractèrerégionaldecesRencontres,ilestdemandé aux organisateurs et/ou contributeurs un ancrage, un lien avec l'aquitaine. Nous avons identifié trois façons de participer, décrites dans le tableau suivants. 4

5 Rencontresrégionalesdelacoopérationetdelasolidaritéinternationale"Nouvellespratiquesetinnovations" Leslaboratoiresd expérience Lesmodulesdeformation BoursedesNouvellesPratiques Echangersesexpériencesetsonsavoirfaire Entretenir,adapteretdéveloppersescompétences Serencontreretvalorisersesidées Favoriserlesinteractionsentrelesparticipants Diffuserdesconnaissancesthéoriquesetpratiques Valoriseretdiffuserlesinnovations Echanger sur les réussites, les échecs et les Partager des ressources variées: expertise, Susciterleséchangesetlesrencontres Objectifs bonnespratiques savoirfaireetoutils Passer de l expérience à la connaissance partageable Ouvrirunlieudedébatetdepropositions (Ré)interrogersespropresacquis Lecontenuproposédoitêtreenlienaveclethèmedesrencontresrégionalesdelacoopérationetdelasolidaritéinternationales:«Nouvellespratiquesetinnovations». Voussouhaitezcréerunespacederencontreentre Vous souhaitez aborder de manière plus Vousnesouhaitezpasorganiserdelaboratoireni des structures, des individus et créer des exhaustiveunthèmespécifique? de module de formation mais vous avez des passerelles? pratiquesoudesactionsinnovantesàprésenter? Pour mener à bien leur laboratoire, les Organiserunmodulec'estavanttoutpermettreun Vous avez mis en place un projet innovant ou organisateurs devront définir son format (cela renforcement des compétences des participants développéunoutilouuneméthodologieoriginale conditionneraleurimplication): sur un sujet donné, c'est une formation qui peut quifonctionne. Le ou les organisateurs ont une ou plusieurs êtreplutôttechniqueoupolitique. Vouspouvezenfaireprofiterlesparticipant(e)set expériences à présenter autour duquel l'atelier se intervenant(e)s aux Rencontres régionales en déroule(échanges,débats...) Si chaque module a une thématique bien présentant votre expérience sous un format Contenu Le ou les organisateurs posent un thème ouvert spécifique, le comité de pilotage veillera à ce original(fichepratique,affiche,démonstration ). étayé par des intervenants qui présentent leur qu une cohérence d ensemble se dégage, pour expérience à titre d'introduction au débat mais qui éviter une simple juxtaposition de matinées sans L idée est de proposer un espace où l ensemble veillentàengagerundébatouvertetparticipatif. articulation. descontributionsseraexposéetainsicréerunlieu de rencontres et d échanges pour les personnes Quelobjectifjedonneàmonatelier? L animation et le type de pédagogie prévus seront présenteslorsdesrencontresrégionales. échangesautourd'expériences des critères essentiels dans l appréciation de la débatscontradictoires proposition. convergenceetélaboration expérimentations espacepragmatique Durée:3h Durée:3hou4h Durée:environ1/4d'heure Temporalité:Vendredi14h17hetSamedi9h12h Temporalité:Vendredi14h18hetSamedi9h12h Temporalité: Vendredi 12h14h / 17h18h et Organisation Nombredelaboratoiresprévu:10/jour Nombredemodulesprévus:5 Samedi12h14h Nombredeparticipants:20(àtitreindicatif) Nombredeparticipants:30/40(àtitreindicatif) Afindevaloriserlecontenudeséchanges,ilestimportantdecapitaliser.Lesparticipantsn ayantpassuivileséchangesetpluslargementlespersonnes intéresséesparcettethématiquedoiventdisposerd unesynthèsedesdébats. Plusieurstechniquess offrentàvous: Plusieurstechniquess offrentàvous: Plusieurstechniquess offrentàvous: Valorisation - Produireunarticlepourunerevue - Créationd outils - Démonstrationsfilméesetmisesenligne - FichesConseil - Fichestechniques - Témoignages des spectateurs des - Vidéos - Compterendu démonstrations pour recueillir leur avis à - Compterendu chaud 5

6 Rencontresrégionalesdelacoopérationetdelasolidaritéinternationale"Nouvellespratiquesetinnovations" Voiciladémarcheàsuivrepourparticiper: Ces trois modes de participation sont proposés à titre indicatif pour assurer une cohérence d'ensemble à l'événement. Le Comité d'examen étudieracependantlafaisabilitédechaqueproposition. Lespropositionsdecontributionsefontendeuxtemps: Avant vendredi 29 mars 2013: envoi de la «fiche de présentation»détailléeavecnotamment: untitrepercutantpourlemoduleoul'atelier une phrase qui explicite le contenu de chaque module, laboratoire d'expériences ou proposition pour la bourse des nouvellespratiques une présentation détaillée du sujet et des objectifs ainsi qu'unecourteprésentationdesintervenants Après le 25 février, une fois les propositions reçues, un comité d'examen se réunira pour les étudier. Si les informations transmises ne sont pas suffisantes, il pourra contacter les organisateurspourplusdeprécisionsetproposer,lecaséchéant, desrapprochementsentreorganisateursdontlessujetsprésentés sontsimilaires. Les critères de sélection seront présentés lors des temps d informationsorganisésenamontdesrencontres(estcequele sujetproposépourlesateliersoulesmodulesrespecteets intègre bien à la thématique des Rencontres?) ou sont accessibles sur simpledemande. aurespectdelathématique; àlaméthoded animationchoisie; àlacohérencepédagogique; àl expérienceetl expertisedesintervenants; Etreaccompagné Undispositifd appuiconseilcollectifpourlaconstructiondesmoduleset deslaboratoiresseraorganiséparcapcoopération.(voirchapitresuivant) Avant lundi 25 février 2013: envoi des propositions de thèmes. Quelques lignes de présentation du sujet, les noms et coordonnées des structures organisatrices et, si possible, le nom desintervenantspressentis. Critèresd appréciation Lesmembresducomitédepilotageserontattentifs: Proposersacontribution Conseilspratiques Le cofinancement des billets d'avion pour les intervenants internationaux est possible à raison d'un par module ou laboratoire. Les organisateurs devront veiller à la parité dans les panels d intervenants (hommes/femmes) et à la participation de représentant(e)sd organisationsetd institutionsdusud. Ne pas hésiter à indiquer si le nombre de participants est limité pour certains modules ou laboratoires, pour des raisons pédagogiquesparexemple. Il est indispensable de faire savoir assez rapidement et précisémentlesmodulesetlaboratoiresauxquelsparticipentdes intervenants non francophones pour évaluer au plus tôt les besoinsentermesdetraduction. En cas de participation d un partenaire du Sud, veillez à le prévenirasseztôt(févriermars)pourqu ilaitletempsnécessaire poursadémarchededemandedevisa. Les organisateurs doivent apporter le matériel nécessaire à l'animation(horstableaublanc) Les organisateurs devront respecter les horaires qui leur seront donnés. 6

7 Rencontresrégionalesdelacoopérationetdelasolidaritéinternationale"Nouvellespratiquesetinnovations" V. Accompagnementenvuedelapropositiond'un laboratoireoud'unmodule En parallèle de cet accompagnement détaillé dans le tableau cidessous, CapCoopérationveilleraàmettreàdispositiondesporteursdemodules et de laboratoires, ses ressources bibliographiques enrichies de ressources relatives aux techniques d animations. Afin de faciliter les interactions, les échanges et potentielles mutualisations entre les participants, Cap Coopération constituera et diffusera une liste des porteursdelaboratoiresetdemodulesaveclesthématiquesetcontacts dechacun.enfin,lesporteurslaboratoiresetdemodulesserontappuyés dans leurs recherches de partenaires français et/ou étrangers en vue d enrichirlesinterventionsderegardsetpratiquestransversales. Cap Coopération, centre régional de ressources pour la coopération internationale en Aquitaine, est secrétaire technique des Rencontres régionales de la coopération et de la solidarité. Conformément à ses missions statutaires, Cap Coopération accompagne les acteurs aquitains de la coopération internationale dans leurs projets et réflexions, participant ainsi à la professionnalisation des acteurs de ce domaine. Ainsi, Cap Coopération est chargé de l accompagnement des porteurs d ateliersetdemodulespourlesrencontresrégionales.l objectifestde permettre à ceuxci de pouvoir bénéficier d espaces d information, de rencontresetdeformationsvisantàfaciliterl organisationetl animation deleurslaboratoiresetmodulesrespectifs. Pourcela,nousproposonsunaccompagnementcollectif,composéde: Une réunion d information et d échanges sur les modalités de participation à destination des organisateurs et contributeurs potentiels.elleseral'occasiondespremierséchangessurlescontenus des futurs laboratoires ou modules (réunions en Gironde et en PyrénéesAtlantiques/février2013); Un atelier méthodologique afin d accompagner la construction des modules et laboratoires et de favoriser les échanges entre les organisateurs(avril2013); Untempsd appui/conseilspécifiqueenvuedesdemandesexprimées préalablementparlesparticipantslorsdesréunions(mai/juin2013). 7

8 Rencontresrégionalesdelacoopérationetdelasolidaritéinternationale"Nouvellespratiquesetinnovations" Lieuxetdates Déroulement Ressourceshumaines /intervenants potentiels Objectifspédagogiques PublicCible Introduction Après le lancement de PrésentationdeCapCoopération PrésentationdesRRetdelathématique l appelàcontribution Présentationdesdifférentesfaçonsdeparticiper aurretdurétroplanning Réunion EnGIRONDE Présentationdescritèresd appréciationpourle d informationet 6 février: 17h30 à 19h30 choixdéfinitifdescontributions d échanges àcapcoopération EnPYRENEESATLANTIQUES Echanges Tempsd échangesentrelesorganisateurs 12février:17hà19h potentiels Questionsdiverses/attentesspécifiques Connaîtrelespossibilitésd appui ConseilRégional proposéesparcapcoopération RADSI EtreinformésurlesRencontres CapCoopération Régionales Savoirs adapteraucahierdes chargesetconnaîtrelerétro planning Connaissancemutuelledes organisateurspotentiels Identifierlesattentesentermede formation spécifique*(questionnaireproposé) Toutes structures souhaitant contribueraux Tempsd échanges Échangesentrelesorganisateursinscritsau programmedesrrpourcohérencedu Après le choix définitif des programme contributions Atelier Elémentspédagogiqued animation méthodologique Vend ou vend Construiresonmodule/atelier(thème,objectifs, de 17h30 à 19h30 moyens,plantravailenpartenariat) àcapcoopération Animersonmodule/atelier(tempsimparti, dynamiquedegroupe,rôleetplacede l animateurtrice,approcheparticipative...) Capitalisersonmodule/atelier Etresensibiliséauxtechniquesde cocréation,d animationetde capitalisationd unmodule/atelier Savoirchoisiretmettreenœuvre lestechniquesd animations adaptéesdanslecadred un module/atelier CapCoopération Unexperten technique d animation Lesstructures inscritesau programme des Enfonctiondesattentesformuléesdansle En fonction des attentes questionnairedistribuélorsdelapremièreréunion formuléeslorsdesréunions lorsdesréunionsd information d information Entremaietjuin Enfonctiondesattentesformulées CapCoopération Lesstructures inscritesau programme des *Appui/Conseil spécifiquepour lesporteurs Rencontres Régionales Rencontres Régionales Rencontres Régionales 8

9 Rencontresrégionalesdelacoopérationetdelasolidaritéinternationale"Nouvellespratiquesetinnovations" VI. Mobilisationdepartenairesétrangers VII. Calendrier La présence significative de partenaires étrangers est attendue pour participer à ces rencontres. Ainsi, les organisations et réseaux qui proposeront des modules et laboratoires sont fortement encouragés à associercespartenaires,enamont,danslaconceptiondel'activité. 6février(Gironde) Réuniond'échanges,deprésentationdes Rencontresetdesmodalitésde participation 12février(PyrénéesAtlantiques) La venue de partenaires devra être largement anticipée afin que les demandes de visas se passent au mieux, et que les besoins d'interprétariatsoientidentifiésauplustôt. Lecofinancementdesbilletsd'avionde5partenairesétrangersestprévu. La demande de cofinancement est à préciser dans la proposition de laboratoired'expériencesoudemodule. 25février Datelimitederéceptiondespropositions demodulesetdelaboratoires 29mars Datelimitederéceptiondelafiche définitivedeprésentationdespropositions 26avrilou3mai Atelierméthodologiquepourles organisateursetcontributeurs Maijuin Appui/conseilspécifique 56juillet Rencontresrégionalesdelacoopération etdelasolidaritéinternationale 9

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE

1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Chantier d Emmaus International sur le DEVELOPPEMENT DURABLE Lisbonne du 10 au 18 octobre 2008 1-Thème du chantier : LE DEVELOPPEMENT DURABLE Le thème du développement durable a été choisi étant un vecteur

Plus en détail

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées.

En outre 2 PDD sont impliqués dans le développement de politiques locales destinées à favoriser l'insertion des personnes handicapées. PHOES Version : 2.0 - ACT id : 3813 - Round: 2 Raisons et Objectifs Programme de travail et méthodologie Dispositions financières Dispositions organisationnelles et mécanismes décisionnels Procédures de

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

Formations dédiées aux acteurs du logement social

Formations dédiées aux acteurs du logement social Gestion et communication de crise Formations dédiées aux acteurs du logement social Arjuna est un cabinet conseil dédié, depuis 1993, à la gestion et la communication de crise. Lors des formations qu ils

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES MASTER CLASS STRATEGIE DE L INNOVATION

CAHIER DES CHARGES MASTER CLASS STRATEGIE DE L INNOVATION CAHIER DES CHARGES MASTER CLASS STRATEGIE DE L INNOVATION CONTEXTE GENERAL : ACTION COLLECTIVE P.M.I EN AQT L objectif général de l opération est de promouvoir au plus près du terrain, dans une relation

Plus en détail

DYNAMIQUE DE GROUPE et EFFICACITE COLLECTIVE

DYNAMIQUE DE GROUPE et EFFICACITE COLLECTIVE DYNAMIQUE DE GROUPE et EFFICACITE COLLECTIVE CONTENU Journée 1 matin : Communication et efficacité de travail de groupe. - Approche de la communication en groupe et de ses effets sur les modes de participation,

Plus en détail

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble

Contexte et enjeux du dispositif de valorisation du savoir, dans son ensemble Formation permanente nationale CAHIER DES CHARGES DE LA PRESTATION «Captation audio/vidéo et enrichissement d un support de diffusion multimédia des conférences d un séminaire de formation, à des fins

Plus en détail

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance

P RO - enfance. Plateforme Romande pour l accueil de l enfance P RO - enfance Plateforme Romande pour l accueil de l enfance Rapport de la phase d analyse 1. Résumé Le présent document contient la description du déroulement et des résultats de la phase d analyse des

Plus en détail

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique»

Programme de formation. «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Intitulé de la formation Programme de formation «S organiser à plusieurs pour développer et mettre en œuvre son projet artistique» Organisateur Organisme de formation : ARMETI : Email : armetiformations@gmail.com

Plus en détail

Lundi 10 décembre 2012 - Casino de Paris

Lundi 10 décembre 2012 - Casino de Paris Trophées Arseg 2011 3 Trophées Arseg des métiers de l environnement de travail Lundi 10 décembre 2012 - Casino de Paris Après le succès 2011 Vous étiez près de mille personnes à assister l année dernière

Plus en détail

Guide méthodologique

Guide méthodologique Communauté d Agglomération de NIORT du GRAND NANCY PLAN DE DEPLACEMENTS URBAINS Plan de Déplacement Entreprise Guide méthodologique Septembre 2007 m u n i c i p a l i t é s e r v i c e 7 1, a v e n u e

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Expertise, audit et conseil Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des organisations

Plus en détail

Centrale de Fukushima, bactérie E.Coli, crise des

Centrale de Fukushima, bactérie E.Coli, crise des GR 2P6R ON 2ME AM Centrale de Fukushima, bactérie E.Coli, crise des dettes souveraines... Que ce soit en physique, en biologie ou en sciences économiques, l actualité de ces derniers mois témoigne du besoin

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX ÉDUCATEURS SPÉCIALISÉS 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL D ÉDUCATEUR SPÉCIALISÉ 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL DE FORMATION

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires Contribuer au Développement de Territoires Solidaires des entreprises en mouvement! Les 500 adhérents* COORACE défendent depuis 1985 le droit au travail pour tous. Ils participent sur l ensemble du territoire

Plus en détail

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps

Lundi. Mardi Mercredi. Jeudi. Vendredi. LeS nouveaux rythmes à l école primaire. Exemples d emplois du temps Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi LeS nouveaux rythmes à l école primaire Exemples d emplois du temps Mars 2014 n exemple d organisation des temps scolaire et périscolaire Commune de 21 000 habitants

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE)

Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Département AES Master Professionnel et de Recherche "Sciences de l'homme et de la Société" Master Administration des Territoires et des Entreprises (ATE) Lieu de la formation : Université Rennes 2 Haute-Bretagne

Plus en détail

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2.

3 ème année. Cet appel à proposition s inscrit dans la continuité du travail engagé en année 1 et 2. Appel à proposition Projet Alimen terre Un système d'alimentation local sur le Pays de Vannes 3 ème année Avec près de 60 % de surfaces agricoles, l agriculture demeure prépondérante sur notre territoire.

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Communication publique et politique Un peu d histoire Cette formation qui existe depuis une quinzaine d années est devenue un master

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 3 11 décembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse Réunion 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick Loire, directeur des relations

Plus en détail

FORMATION Coach & Team. Promotion CT26 - Lyon

FORMATION Coach & Team. Promotion CT26 - Lyon FORMATION Coach & Team Promotion CT26 - Lyon JBS est une école de coaching animée par des enseignants et des superviseurs de coachs, tous intervenants en entreprise et didacticiens, ayant eu un parcours

Plus en détail

d'animations Catalogue Mars-Avril-Mai 2014

d'animations Catalogue Mars-Avril-Mai 2014 Catalogue d'animations Mars-Avril-Mai 2014 ADESS Pays de Brest 7 rue de Vendée, 29200 Brest Tél : 02 98 42 42 76 Mail: laboussol@adesspaysdebrest.infini.fr Faite le plein d'informations et de rencontres

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

PLATEFORME AQUITAINE CAP MOBILITE PLATEFORME AQUITAINE CAP MOBILITE : FORMATION DES REFERENTS

PLATEFORME AQUITAINE CAP MOBILITE PLATEFORME AQUITAINE CAP MOBILITE : FORMATION DES REFERENTS PLATEFORME AQUITAINE CAP MOBILITE PLATEFORME AQUITAINE CAP MOBILITE PRÉSENTATION : Groupement Solidaire INSUP et organismes spécialisés dans les programmes internationaux ACTIONS : Développer la mobilité

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

Appel à candidatures. Experts individuels en Monitoring / Suivi-évaluation

Appel à candidatures. Experts individuels en Monitoring / Suivi-évaluation Appel à candidatures auprès d Experts individuels en Monitoring / Suivi-évaluation en vue d un Appui à l actualisation du système de monitoring et à la formation des équipes de Lux-Development A. Contexte

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés.

Depuis 2009, l'éducation nationale s'est déjà mobilisée pour développer des banques de stages et des outils associés. Pôles de stages Mise en place dans les académies de pôles de stages NOR : MENE1505070C circulaire n 2015-035 du 25-2-2015 MENESR - DGESCO A2-2 Texte adressé aux rectrices et recteurs d'académie Que ce

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS

LES 11 COMPÉTENCES CLÉ DU COACH SELON LE RÉFÉRENTIEL ICF OBJECTIFS CERTIFICATION PRINCIPES ET ORIENTATIONS ACTIVISION Coaching : un cursus de formation complet accrédité ICF pour acquérir les compétences et la posture du coach professionnel. Une formation professionnelle, pour des professionnels, par des professionnels.

Plus en détail

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008

MASTER RECHERCHE MEDIATIONS DES SCIENCES. Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET. Histoire et Philosophie des Sciences. Année 2007/2008 Année 2007/2008 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER RECHERCHE Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS DES SCIENCES Spécialité Histoire et Philosophie des Sciences Unités de Formation et de

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Communication des organisations Stratégies et produits de communication Un peu d histoire Depuis 1988 à l université Bordeaux 3, la spécialité Communication des

Plus en détail

Rapport de la Table Ronde sur le Soutien Juridique en République du Congo

Rapport de la Table Ronde sur le Soutien Juridique en République du Congo Avril 2013 Rapport de la Table Ronde sur le Soutien Juridique en République du Congo Brazzaville, 27 mars 2013 Table des matières I - INTRODUCTION... 3 II - TRAVAUX DE LA TABLE RONDE... 4 II.1. La session

Plus en détail

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence.

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence. 1 Une mission «coopération décentralisée» existe depuis 8 ans à l ARENE Île-de-France. Résultat d une délibération sur l action internationale votée par la Région Île-de-France souhaitant que celle ci

Plus en détail

Professionnels. Services et accompagnements

Professionnels. Services et accompagnements Professionnels Services et accompagnements Professionnels Notre offre de services aux professionnels Des temps d accès pour les professionnels : pour obtenir de l'aide, du conseil, de l'accompagnement

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011

Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011 Appel à manifestations Mois de l'économie sociale et solidaire Pau Porte des Pyrénées novembre 2011 Le Mois de l'ess est coordonné et soutenu au niveau régional par : L'économie sociale et solidaire, des

Plus en détail

Environ 200 personnes ont participé à cette réunion qui s est tenue à l auditorium de l Hôtel de Ville de Paris.

Environ 200 personnes ont participé à cette réunion qui s est tenue à l auditorium de l Hôtel de Ville de Paris. Compte-rendu de la réunion d information du 12 janvier 2015 Appel à manifestation d intérêt «Démonstrateurs de solutions pour le climat et la transition énergétique sur l espace public parisien» Environ

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES de la formation : «Excel pour les bibliomètres»

CAHIER DES CHARGES de la formation : «Excel pour les bibliomètres» Direction de la Valorisation Information Scientifique et Technique (DV-IST) Pôle Bibliométrie. CAHIER DES CHARGES de la formation : «Excel pour les bibliomètres» Dossier suivi par : Monique Legentil-Galan

Plus en détail

POINTS SAILLANTS DE LA REUNION

POINTS SAILLANTS DE LA REUNION C E F I L Centre de Formation de l Insee à Libourne Première Réunion du Groupe de projet «Plateforme éditoriale commune des instituts nationaux de statistique des pays membres d AFRISTAT» Bamako : 03 au

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE

PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE PRESENTATION GENERALE DU MASTER MAITRISE D OUVRAGE PUBLIQUE ET PRIVEE 1. Règlement des études Habilité par arrêté du Ministère français de l Enseignement Supérieur et de la Recherche, le Master «Maîtrise

Plus en détail

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré

Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Cahier des charges pour le tutorat d un professeur du second degré Référence : Circulaire n 2010-037 du 25 février 2010 relative au dispositif d'accueil, d'accompagnement et de formation des enseignants

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION

LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION 1 SOMMAIRE LES CONDITIONS D ACCES A LA FORMATION I. Les conditions d exercice de la formation A. Qui peut bénéficier d actions de formation?... p 3 B. Pour quels motifs

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA)

Spécialisation Gestion Des Territoires Ruraux (GDTR) Spécialisation Management des Entreprises Agricoles (MEA) Présentation de la pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) et de ses spécialisations Pré-spécialisation Economie des Entreprises et des Territoires (EET) Adeline ALONSO UGAGLIA

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015

PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 1. Contexte PLAN DE FORMATION Formation : Le rôle du superviseur au quotidien 2014-2015 Dans le passé, on recherchait des superviseurs compétents au plan technique. Ce genre d expertise demeurera toujours

Plus en détail

ESPACE RECHERCHE ACTION

ESPACE RECHERCHE ACTION Espace Recherche Action Une action mise en place par l URLIP, avec le soutien financier de la DRTEFP Picardie et le FSE Synthèse des travaux Juin 2008 ESPACE RECHERCHE ACTION PRESENTATION DE L ACTION Objectif

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

PETIT GUIDE PEDAGOGIQUE DE L ETUDIANT EN DROIT A DISTANCE

PETIT GUIDE PEDAGOGIQUE DE L ETUDIANT EN DROIT A DISTANCE PETIT GUIDE PEDAGOGIQUE DE L ETUDIANT EN DROIT A DISTANCE (IED - UNIVERSITE PARIS 8) 2013-2014 SOMMAIRE : I - S INFORMER VIA LE SITE DE L IED DE PARIS 8... 2 II - S ORGANISER POUR TRAVAILLER VIA INTERNET...

Plus en détail

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale :

Projet de santé. Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Projet de santé Nom du site : N Finess : (Sera prochainement attribué par les services de l ARS) Statut juridique : Raison Sociale : Adresse du siège social : Téléphone : Mail : Version : Etablie en date

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

métiers de la communication

métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Management de la Communication dans les Organisations de Services aux Publics master

Plus en détail

Termes de Références pour le Recrutement de consultants- formateurs

Termes de Références pour le Recrutement de consultants- formateurs Termes de Références pour le Recrutement de consultantsformateurs Projet : Soutenir la transition postcrise et l amélioration de la cohésion sociale en initiant une dynamique de réintégration socioéconomique

Plus en détail

PLANIFICATION & GESTION DE PROJETS

PLANIFICATION & GESTION DE PROJETS Séminaire de Formation: PLANIFICATION & GESTION DE PROJETS BAMAKO Sommaire Présentation ---------------------------------------------- 3 Le Contexte ---------------------------------------------- 4 Objectifs

Plus en détail

métiers de la communication

métiers de la communication université sciences humaines et sociales - lille 3 année universitaire 2014-2015 master métiers de la communication Communication Interne et Externe master 1 - master 2 objectifs de la formation Vous souhaitez

Plus en détail

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations

Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Certification Appreciative Inquiry Accompagnement des Transformations dans les Organisations Ce programme a été conçu par les professeurs de la Weatherhead School of Management de la Case Western Reserve

Plus en détail

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC

8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC 8 e rencontre du comité Ad Hoc Genre de la COMIFAC Compte rendu Par Julie GAGOE Date : Jeudi 05-04-12 Lieu : Bureau du SE COMIFAC Agenda 1. Evaluation de la feuille de route 2011 2. Défis et priorités

Plus en détail

Mobilisation de l École et de ses partenaires pour les valeurs de la République. Les assises

Mobilisation de l École et de ses partenaires pour les valeurs de la République. Les assises Assises de la KIT D ORGANISATION DES ASSISES SOMMAIRE La démarche des assises 1. Présentation générale de la démarche 2. Les thématiques à aborder lors des Assises locales et départementales 3. Assises

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

RESPONSABLE RELATIONS PUBLIQUES

RESPONSABLE RELATIONS PUBLIQUES RESPONSABLE RELATIONS PUBLIQUES DÈS JANVIER 2015 POUR 6 MOIS MINIMUM Opérant depuis les années 2000, la mission du Groupe Esprit de corps Inc. est : «Contribuer à rendre les équipes et individus plus performants

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail

Programme. Scénariser un MOOC. Intitulé de l'atelier : Formateurs : Christine VAUFREY Thomas Laigle. Programme atelier Scénariser un MOOC Page 1 sur 7

Programme. Scénariser un MOOC. Intitulé de l'atelier : Formateurs : Christine VAUFREY Thomas Laigle. Programme atelier Scénariser un MOOC Page 1 sur 7 Programme Intitulé de l'atelier : Scénariser un MOOC Formateurs : Christine VAUFREY Thomas Laigle Programme atelier Scénariser un MOOC Page 1 sur 7 Intitulé de l'atelier : Scénariser un MOOC Formateurs

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014

FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 FORMATION ET SUIVI DES PROFESSEURS DES ECOLES STAGIAIRES 2013 2014 1 SOMMAIRE 1) Textes de référence 2) Cadrage départemental 3) Charte du tuteur : rôle et missions 4) Les outils des professeurs des écoles

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie

www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie www.u-bordeaux3.fr Master 2 professionnel Soin, éthique et santé Mention Philosophie Une formation approfondie à la réflexion éthique appliquée aux secteurs du soin et de la santé En formation continue,

Plus en détail

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.

Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo. Centre Régional Africain d Administration du Travail (CRADAT) BP 1055 Yaoundé Tél. 22.23.32.04 Fax. 22.22.21.80 E-mail. : cradat@ilo.org I- PRESENTATION DU CRADAT A- Création - Siège Le Centre Régional

Plus en détail

Comment parler de sa pratique pour la faire partager?

Comment parler de sa pratique pour la faire partager? pour la faire partager? 1. Profiter de l expérience des autres 2. Comment raconter son expérience? 2.1. Théoriser sous forme de récit 2.2. Les ingrédients de la théorisation de pratique 3. Élargir le récit

Plus en détail

Ce programme a pour objectif de développer l'achat socialement responsable en région PACA :

Ce programme a pour objectif de développer l'achat socialement responsable en région PACA : Ce programme a pour objectif de développer l'achat socialement responsable en région PACA : en valorisant l'offre de services et de produits des entreprises sociales et solidaires de la région PACA pour

Plus en détail

HEC-ULg Executive School

HEC-ULg Executive School PERFORMANCE CRÉATIVITÉ INNOVATION HEC-ULg Executive School MBA GESTION DE L ENTREPRISE RESSOURCES HUMAINES FINANCES STRATÉGIE ORGANISATION MARKETING ET COMMUNICATION ETHIQUE ET PERFORMANCE DROIT ET GOUVERNANCE

Plus en détail

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE

LA JEUNESSE. l es sen LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE LA JEUNESSE l es sen tiel LA VILLE QUI NOUS RESSEMBLE, LA VILLE QUI NOUS RASSEMBLE sommaire LA JEUNESSE PAGES 4 À6 PAGES 7 À9 PAGE 10 PAGE 11 Le BIJ, lieu ressources Pour s informer et se documenter -

Plus en détail

PROGRAMME DES COURS DE FRANÇAIS JURIDIQUE. Année 2012

PROGRAMME DES COURS DE FRANÇAIS JURIDIQUE. Année 2012 PROGRAMME DES COURS DE FRANÇAIS JURIDIQUE Année 2012 La Maison du droit propose, à nouveau en 2012, un programme d enseignement approfondi contenant des modules théoriques et pratiques. Ces cours sont

Plus en détail

APPUI INSTITUTIONNEL POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DU MINISTERE D ETAT, MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT

APPUI INSTITUTIONNEL POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DU MINISTERE D ETAT, MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT Cellule d Analyse de Politiques Economiques du CIRES APPUI INSTITUTIONNEL POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITES DU MINISTERE D ETAT, MINISTERE DU PLAN ET DU DEVELOPPEMENT RAPPORT DE FORMATION THEME : INTELLIGENCE

Plus en détail

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport

L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport L organisation du programme «Jeunes pousses» Rapport Présenté par M. Pascal Terrasse Député de la République française Secrétaire général parlementaire Berne (Suisse) ( 6 juillet 2015 I/ Le programme,

Plus en détail

Plan de professionnalisation des adultes-relais de la Martinique

Plan de professionnalisation des adultes-relais de la Martinique Plan de professionnalisation des adultes-relais de la Martinique Les acteurs du programme Un plan national de professionnalisation à destination des adultes-relais qui se décline au plan territorial sur

Plus en détail

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES 1) Introduction Dans le cadre de son PDI (Plan de Développement International), le Cluster EDIT a mis en place une action nommée

Plus en détail

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives

Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Aménagement des Rythmes Scolaires Concertation Locale Venez nous rencontrer le : Lundi 20 Janvier 2014 à 18H30 CDC Aune et Loir Questionnaire aux Associations Culturelles et Sportives Mot du Président

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL

MASTER PROFESSIONNEL Année 2010/2011 Domaine LETTRES ET SCIENCES HUMAINES MASTER PROFESSIONNEL (cohabilitation des Universités BORDEAUX 1, BORDEAUX 2, BORDEAUX 3 et Sciences-Po Bordeaux) Mention HISTOIRE, PHILOSOPHIE ET MEDIATIONS

Plus en détail

RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES EUROPEENNES ELEMENTS DE CONTEXTE

RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES EUROPEENNES ELEMENTS DE CONTEXTE RAPPORT DE LA COUR DES COMPTES EUROPEENNES SUR L EFFICACITE DE L AIDE EXTERIEURE AUX SYSTEMES DE SANTE EN AFRIQUE SUBSAHARIENNE ELEMENTS DE CONTEXTE L audit réalisé par la Cour des Comptes européennes

Plus en détail

Ministère de la Culture et de la Communication

Ministère de la Culture et de la Communication Paris, le 11 juin 2014 Secrétariat général Service de la coordination des politiques culturelles et de l innovation Département de la Recherche, de l Enseignement supérieur et de la Technologie Appel à

Plus en détail

STRUCTURES RESSOURCES. pour les acteurs de la COHÉSION SOCIALE en région PACA

STRUCTURES RESSOURCES. pour les acteurs de la COHÉSION SOCIALE en région PACA STRUCTURES RESSOURCES pour les acteurs de la COHÉSION SOCIALE en région PACA SOUTENIR LES ACTEURS DE TERRAIN La direction régionale de la jeunesse, des sports et de la et cohésion sociale Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

UNE COMPÉTITION INTERNATIONALE DE FILMS CORPORATE (La première édition se concentrera sur les pays francophones)

UNE COMPÉTITION INTERNATIONALE DE FILMS CORPORATE (La première édition se concentrera sur les pays francophones) 27 au 30 mai 2015 1 UN ÉVÉNEMENT MAJEUR DE LA COMMUNICATION DES ENTREPRISES, DES INSTITUTIONS DU SECTEUR PUBLIC ET DES COLLECTIVITES LOCALES UNE COMPÉTITION INTERNATIONALE DE FILMS CORPORATE (La première

Plus en détail

/ DOSSIER DE COURSE. course eurojuil.09 méditerranéenne 3/4/5. organisée par. organisée par :6*0,;, 5(<;08<, +, 4(9:,033,

/ DOSSIER DE COURSE. course eurojuil.09 méditerranéenne 3/4/5. organisée par. organisée par :6*0,;, 5(<;08<, +, 4(9:,033, / DOSSIER DE COURSE 1ère édition / proyachtingrace.com course eurojuil.09 méditerranéenne MARSEILLE des entreprises 3/4/5 organisée par organisée par :6*0,;, 5(

Plus en détail

Présente. Un «réseau social cartographique» (Ouest France)

Présente. Un «réseau social cartographique» (Ouest France) 210 rue St Maur - 75010 Paris Contact : 01 77 12 32 99 Responsable : Eric HAMELIN (voir aussi contacts en fin de document) Présente Un «réseau social cartographique» (Ouest France) Un outil qui permet

Plus en détail

Guide du mémoire de fin d études

Guide du mémoire de fin d études Guide du mémoire de fin d études à destination des enseignants et des étudiants Septembre 2011 AVERTISSEMENT Ce document rassemble les dispositions réglementaires d une part, le cadre des dispositions

Plus en détail

Développement des compétences, construction des parcours, prévention de la pénibilité et de l usure professionnelle, égalité professionnelle,

Développement des compétences, construction des parcours, prévention de la pénibilité et de l usure professionnelle, égalité professionnelle, Des secteurs professionnels et des territoires investis sur les conditions de travail et la qualité de vie au travail L Serge DELTOR Directeur de l ARACT LR Délégué régional de l ANACT Aider les secteurs

Plus en détail

Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON F. 04 90 80 81 32

Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON F. 04 90 80 81 32 SUR LES SEJOURS LINGUISTIQUES DOSSIER DE PRESSE Mercredi 15 février de 13 h à 17 h Ancienne caserne des pompiers rue Carreterie Avignon Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON

Plus en détail