Lxi migraine de l'adulte et de l'enfant. Savoir. Savoir taire. Les traitements. L'hygiène de vie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lxi migraine de l'adulte et de l'enfant. Savoir. Savoir taire. Les traitements. L'hygiène de vie"

Transcription

1 r Cahier.de formation Page 1/17 Lxi migraine de l'adulte et de l'enfant 1. Les femmes sont plus touchées que les hommes, en particulier : a. à la puberté ; b. entre 1 8 et SO ans; e. après la ménopause. 2. Lin traitement de fond : a. supprime toute crise de migraine ; b. raccourcit la durée des crises ; e. réduit la fréquence et l'intensité des crises. 3. Les triptans : a. sont des traitements de crise ; j b. sont des traitements de fond ; e. sont rarement prescrits en raison d'un risque d'accoutumance. jpm 4. La migraine est unilatérale, elle.ne frappe que d'un côté de la tête : I a. c'est très souvent vrai chez l'adulte, mais plus rarement chez l'enfant (la douleur est plutôt bilatérale chez les moins de 15 ans) ; b. oui, toujours; e. cette affirmation est vala uniquement chez l'enfant. RÉPONSES DU QUE: e f, e - f ' ' q - L Savoir La migraine, sous-diagnostiquée, touche 12 % des Français. Pourtant, un trop grand nombre de patients renonce à consulter et à prendre un traitement adapté. Savoir taire Les traitements Aux médicaments à prendre au moment des crises, peut dans certains cas s'ajouter la prise d'un traitement de fond, qui diminue l'intensité et la fréquence des crises. La prise en charge des patients Connaître la maladie et détecter les facteurs déclenchants. Des alternatives non médicamenteuses existent, en particulier pour les enfants. L'hygiène de vie Respecter une stricte hygiène de vie, en évitant les facteurs déclenchants et les situations à risque. Savoir plus CAHIER RÉDIGÉ PAR NATHALIE DA CRUZ, AVEC L'AIMABLE COLLABORATION DU D" MARC SCHWOB, NEUROPSYCHIATRE, MÉDECIN CONSULTANT MIGRAINE À L'HÔPITAL NECKER (AP-HP) UNE PATHOLOGIE COMPLEXE La maladie de Behçet UNTRAITEMENT Les laxatifs

2 Page 2/17 Savoir Les maux de tête peuvent prendre des formes variées : migraine avec ou sans aura, céphalées de tension, algies vasculaires de la face... D'une durée de 4 à 72 heures, la crise de migraine peut être réellement handicapante. Elle touche 12 % des Français. Pourtant, un trop grand nombre de patients renonce à consulter et à prendre un traitement adapté. GÉNÉRALITÉS Critères de diagnostic Le diagnostic de migraine est posé lorsque le patient a connu dans sa vieau moins cinq épisodes de céphalées -* ayant duré de 4 à 72 heures, en l'absence de traitement efficace ; rayant au moins deux des caractéristiques suivantes : unilatérale, pulsatile, d'intensité modérée ou sévère, aggravée par les efforts Définition La migraine est une céphalée neurovasculaire qui n'expose à aucune complication mettant en jeu le pronostic vital Ses mécanismes de déclenchement restent méconnus La douleur débute à un point précis pour s'étendre à tout un côté du crâne, au visage et parfois a la tête entière La douleur est généralement pulsatile, battant souvent au rythme du cœur, même si les migraineux la comparent plutôt à des "coups de marteau" Avec ou sans aura, elle est généralement caractéristique Maîs attention une douleur bilatérale (30 % des cas de migraine), plutôt à type de pression (40 % des cas), d'intensité modérée avec une légère gêne au bruit et à la lumière est aussi une migraine Et "seulement" 25 % dcs migraineux ont des nausées et 10 % des vomissements (cf infographie ci-contre) D'où l'importance du diagnostic grâce à l'algorithme de l'international Headache Society (IRS), etabli en 1988 et qui permet de classer les céphalalgiques en 12 catégories, chacunes divisées en sous-groupes L'identification repose sur un questionnaire, dont l'analyse permettra d'établir les premières lignes d'un traitement adapté La migraine avec aura Chez un migraineux sur cinq, la crise est précédée par des manifestations neurologiques, appelées "aura" troubles visuels (phénomènes scintillants, lumineux, déficit de vision, on parle alors de "migraine ophtalmique"), troubles sensitifs (fourmillements du visage ou des membres, lourdeurs), troubles du langage, voire paralysie transitoire Physiologie La migraine correspond à un dérèglement des nerfs et des vaisseaux san gums du crâne qui s'accompagne d'une inflammation Un facteur déclenchant, comme le manque de sommeil, l'alcool ou le stress, cause une stimulation nerveuse Celle-ci occasionne la sécrétion de diverses substances qui commandent la dilatation des artères mémn- physiques ; -» s'accompagnant au moins d'un des symptomes suivants des nausées ou des vomissements et une intolérance à la lumière (photophobie) et au bruit (phonophobie) I j I gées Le flux sanguin augmente alors et entraîne le passage de substances inflammatoires et algogenes dans les tissus environnants Ces substances vont stimuler les fibres sensitives du nerf trijumeau, responsables de la transmission des influx douloureux Chacun des deux nerfs trijumeaux innerve la paroi des artères méningées d'un côté du crâne, ce qui pourrait expliquer le caractère souvent unilatéral des céphalées migraineuses Cette cascade de réactions fait intervenir plusieurs substances chimiques, dont la sérotonme, la substance P, l'histamme, la dopamme Prédisposition génétique L'origine de la migraine est encore inconnue Plusieurs études soulignent des prédispositions génétiques Cependant, un gène précis n'a pu être isolé que pour les exceptionnelles migraines hémiplégiques familiales Dans la grande majorité des cas, il est vraisemblable que plusieurs gènes de prédisposition interviennent, répandus dans la population, maîs entraînant un risque modéré Selon les périodes de la vie, l'environnement, le mode de vie, ces gènes s'exprimeraient et provoqueraient des crises Facteurs déclenchants Les facteurs environnementaux sont à l'origine des crises chez de nombreuses personnes D L'alimentation arrive en tête et notamment l'alcool, le chocolat et les oeufs, les fromages ou les

3 Page 3/17 Les mécanismes de la migraine restent peu connus. Ils impliquent des perturbations vasculaires et plusieurs neuromédiateurs. On sait que les signes avant-coureurs et l'aura correspondent à une vasoconstriction tandis que la phase douloureuse se caractérise par une vasodilatation accompagnée d'une inflammation cérébrale. K K delà [ population Les enfants sont aussi concernés : 5 à 10 % d'entre eux souffrent de migraine. Chez eux, les crises sont généralement plus courtes, plus souvent bilatérales et accompagnées de troubles digestifs. CEPHALEE CfffîALÉE CÉPHALÉE pcbâtlle CEPHALEE AGGRAVEE PARJ.ES ACTIVITÉS s DE ROUTINE CEPHALEE UNILATERALE Nausées, vomissements Photophobie 9 fois sur 10 I La migraine commune ent précédée de signes^ avant-coureurs j -troubles de l'humeu - troubles de l'app - nausées, maia - baîller/ents. Phonophobie I fois sur 10 La migraine avec aura Caractérisée par u e "aura", ^^manifestations neurologiques 'survenant en début de crise Dif cul1 d'élpcution Troubles visuels : Troubles sensitifs : tâches lumineuses, fourmillements, éclairs, vision floue engourdissements > hormonaux puberté, règles, grossesse, < ' ménopause^ > climatiques chaleur, froid, altitude > alimentaires jeûne, vin, chocolat > médicamenteux AINS, Imao, digitoxine, fibrates, vasodilatateurs > physiologiques anxiété, stress, -=-sr, dépression, > Correction des facteurs déclenchants : alimentation, tabac, médicaments, rythme de vie. > Médicaments : De la crise : non spécifiques (aspirine, paracétamol, noramidopyrine) ou spécifiques (dérivés de l'ergot de seigle et triptans). De fond : bétabloquants, antagonistes de la sérotonine (pizotifène, oxétorone, méthysergide), dihydroergotamine, flunarizine. indoramine. Méthodes douces. yoga, acupuncture, homéopathie. > sensoriels lumière, bruits.

4 Page 4/17 aliments asiatiques (contenant du glutamate de sodium, responsable direct d'une vasodilatation) Z) Sont également cités le froid et le manque de sommeil D Chez la femme, la migraine peut être liée aux cycles hormonaux les crises apparaissent au moment de la puberté et s'aggravent avant les regles :> Chez certaines personnes, le stress semble souvent déclencher des migraines Dans ce cas, la crise survient lors de la période de stress ou juste apres celle ci (crise du week-end par exemple) O Les motifs psychoaftectifs sont sou vent invoques contrariétés ou, a I in verse, grandes joies inattendues D Une stimulation lumineuse exces sive ou intermittente peut être en cause television, néon, ordinateur, jeux video, reflets du soleil sur l'eau, phares de voiture O Les motifs meteorologiquesjouent aussi un rôle baisse brutale de pres sion barométrique, temps humide, venteux ou orageux Maîs, souvent, la migraine ne semble pas avoir de facteur déclenchant et il est impossible d'éviter la crise Anxiété et dépression Présentée aux Entretiens de Bichat de 2006, une etude baptisée Smile montre que près de 70 % des migraineux souffrent d'anxiété et 39 % sont aussi dépressifs Cette anxiété altère sigmficativement la qualité de vie des Question dè patient La pilule peut-elle être à l'origine de migraines? migraineux Ds sont beaucoup plus sensibles au stress et ont une plus forte tendance à anticiper la douleur de façon négative Des chiffres qui corroborent les recommandations de l'anaes (devenue la Haute Autorité de sante), datant de 2002 (voir Savoir plus p 45) Dans ce document, l'anaes souligne qu'une association entre un episode dépressif majeur ou des troubles anxieux et la migraine renforce le handicap du sujet migraineux nestrecommandede rechercher, a l'interrogatoire, un syndrome dépressif et/ou anxieux, et de le prendre en compte sur le plan thérapeutique FORMES D'EXPRESSION L'état de mal migraineux L'état de mal migraineux, souvent appelé migraine chronique, est une migraine qui dure bien au delà de 3 jours (parfoisjusqu'a 7) Cet etat, qui est rare, s'accompagne de vomisse ments et peut causer un etat sérieux de déshydratation II est caractérise par la persistance de crises qui se succè dent sans interruption, angoissant au maximum le malade et son entourage II nécessite une hospitalisation La céphalée de tension Plus diffuse que la migraine, non pulsatile, non aggravée par l'effort, moins intense, la céphalée de tension n'est pas accompagnée dè signes digestifs, maîs elle est parfois associée a de la phonophobie ou de la photophobie La pilule contraceptive a eté accusée pendant très longtemps de provoquer des migraines, maîs cela date de l'époque où elles étaient fortement dosées en hormones. Depuis l'apparition des pilules microdosées, l'impact est minime. DansS % des cas uniquement, Hy a apparition ou aggravation de la migraine. il faut alors envisager un changement de pilule, voire de mode de contraception. Et dans 5 % des cas, la pilule améliore la maladie migraineuse Elle évolue sur des semaines, voire des mois et des années, et la douleur, qui est quotidienne, apparaissant au lever pour ne céder qu'au coucher, peut être très variable selon son type -étau lancement permanent, tête lourde - maîs globale dans sa topographie (touchant tout le crâne) Le facteur favorisant majeur de la céphalée de tension est le stress psychosocial La céphalée de ten sion ne s'apaise que lorsque le sujet qui en souffre peut arriver à trouver un climat de détente Migraines et céphalées de tension sont souvent associées ou intriquees chez les mêmes patients Les céphalées chroniques par abus médicamenteux Ces troubles sont le resultat de prises excessives et régulières d antalgiques et/ou d'antimigraineux spécifiques qui conduisent a l'induction et a l'entretien d'une céphalée chronique quo udienne Le diagnostic de ces troubles repose sur la presence d'une céphalée plus de 15 jours par mois, évoluant depuis plus de 3 mois, et dont la duree quotidienne est superieure a 4 heures, en l'absence de traitement II faut sou vent, dans ces cas la, recourir a un sevrage, la plupart du temps en milieu hospitalier, pendant trois à septjours Les céphalées trigéminoautonomiques Enfin, les céphalées tngemino auto nomiques (essentiellement des algies vasculaires de la face) touchent 7 %des patients migraineux L'algie vasculaire de la face est une céphalée qui sur vient tres rapidement, caractérisée par une douleur tres violente exclusi vement sur la moite de la face (œil, nez, oreille, dents ) La douleur est asso ciee a d'autres signes cliniques, du même côté un œil rouge, larmoyant, un peufermé avec une pupille serrée L'algie vasculaire de la face touche le plus souvent des hommes jeunes, actifs, tabagiques La crise dure de 15 minutes a 3 heures sans traitement

5 Page 5/17 LA PRÉVALENCE La migraine classique touche 12 % de la population française, soit plus de 7 millions de personnes Les chiffres retenus en France proviennent d'une grande enquête nationale menée en 1990, auprès de personnes de plus de 15 ans, avec les critères de diagnostic delà Societé internationale delamigraine(internaùonaiheadache Society) Ils indiquent une frequence totale de 12 % (18 % chez les femmes et 6 % chez les hommes) On retrouve les mêmes chiffres dans les pays industrialises 10 a 12 % de la population souffre de migraine, les deux tiers étant des femmes Chez l'homme, la migraine predo mme entre 30 et 50 ans Chez la femme, c'est entre 18 et 50 ans qu'elle est la plus fréquente Elle diminue apres la menopause, car il existe une relation tres étroite avec la vie hormonale Une maladie sous-diagnostiquée Dans les etudes françaises, selon le document de recommandations de l'anaes 30 à 45 % des migraineux n'ont jamais consulte pour leurs migraines lis ignorent leur statut de migraineux et les possibilités de prise en charge existantes Cet etat conduit a une automédication importante Pres d'un malade sur deux a habituel lement recours a l'automédication et donc a des traitements non spécifiques (antalgiques, anti-inflammatoires non stéroidiens, etc ) LA MIGRAINE CHEZ LENFANT La migraine touche entre 5 et 8 % des enfants de moins de 15 ans Elle peut survenir à tout âge, même des la premiere annee de la vie À cet âge, le diagnostic peut être évoque devant un enfant abattu, pâle, qui vomit, sur tout s il existe des antécédents fami liaux de migraine Onferaparticulie Question de patient D'où vient le mot "migraine"? ie terme vient du vocable grec hemikrania qui signifie "moitié du crâne". S'ils'agit d'un critère diagnostique, ihémicrânie n'est pas pour autant constante. Nombreux sont les migraineux qui ressentent une douleur de barre frontale en étau, une sensation d'arrachement d'un œil, ou une impression de nuque broyée... rement attention aux petites filles qui se plaignent de troubles répétés de la vue ou aux petits garçons souffrant de cnses de foie fréquentes Avant la puberté, garçons et filles sont également touches, maîs les garçons souffrent de migraine plus tôt Apres la puberté, la proportion passe a 3 ou 4 filles pour un garçon, en lien avec la vie hormonale Établir le diagnostic La migraine est une pathologie sousestimee chez l'enfant, en raison des difficultés diagnostiques (brièveté des crises, signes cliniques digestifs) Les signes cliniques de la maladie migraineuse chez l'enfant sont proches de ceux de l'adulte Maîs elle se distingue par D des crises plus courtes (2 à 48 heures chez l'enfant de moins de 15 ans), D une localisation bilatérale plus fréquente, D des troubles digestifs souvent au pre mier plan (nausées, vomissements), D une pâleur inaugurale fréquente La migraine de l'enfant est souvent révélée non par des maux de tête maîs par des douleurs abdominales et des troubles digestifs répétitifs qui cèdent aux antalgiques et à la mise au repos dans l'obscurité et le calme Photophobie et phonophobie sont souvent présentes Le sommeil est le plus souvent réparateur Le retentissement sur la vie sociale et la qualité dc vie des enfants est important, la migraine étant associée a un fort absentéisme scolaire Un diagnostic et un traitement précoce permettent d'éviter l'aggravation à l'âge adulte Conseils à la famille Des achats répétés de paracétamol, des plaintes douloureuses récurrentes modérées a sévères témoignent d un syndrome douloureux incorrectement pris en charge Orienter la famille vers un neurope diatre, voire une consultation de la douleur pediatrique Et combattre les fausses idees la migraine n'est pas une maladie psychologique Expliquer la difference entre cause et facteurs déclenchants le stress, l'anxiété, la charge scolaire C'est pour cela qu'on a tendance parfois a penser que l'enfant invente ou utilise ses céphalées En aucun cas, l'enfant ne déclenche volontairement sa crise il ne fait pas semblant d'avoir mal Les facteurs déclenchants Ils sont pluriels D hygiène de vie défaillante (sauter un repas alimentation déséquilibrée excès de boisson à base de cola, sommeil insuffisant ), 3 activite et efforts l'endurance, l'effort physique, l'agitation, la piscine les chocs sur la tête (judo football) les roulades, Z) facteurs émotionnels charge scolaire, contrariétés excitation, D stimulations sensorielles chaleur, bruit, lumiere, odeurs fortes >

6 Page 6/17 Savoir faire La prise en charge s'appuie sur des traitements médicamenteux de la crise de migraine. Lorsque les crises sont trop fréquentes et trop intenses, il faut parfois envisager un traitement de fond, à prendre tous les jours pendant plusieurs mois. Par ailleurs, le respect d'une stricte hygiène de vie s'avère fondamental. Les traitements Vous vous rendez chez Sonia S., 36 ans, pour un soin classique sans rapport avec la migraine. Sonia est particulièrement pâle ce jour-là. Elle vous confie qu'elle a un début de migraine. Mais elle préfère attendre avant de prendre son traitement de crise, afin de ne pas trop s'y habituer et de voir si son mal ne va pas passer avec la prise d'antalgiques et de café. Vous alertez cette patiente sur la nécessité de prendre le traitement dès le début de la crise. Plus le traitement est pris tardivement, alors que la crise s'est installée, plus son efficacité sera réduite. Si ses crises deviennent trop fréquentes, elle a intérêt à demander un traitement de fond à son médecin. STRATÉGIE THÉRAPEUTIQUE Le traitement dè la crise légère à modérée de migraine fait appel aux AINS. Les tnptans sont indiqués lors de la crise céphalalgique de la migraine avec ou sans aura, en cas de crise sévère ou présumée sévère par le patient ou lorsque les AINS sont mal tolérés ou inefficaces D'après les recommandations de la RAS de 2002 O si le patient est déjà traité par AINS et répond "non" à l'une des 4 questions (voir page 39), prescrire AINS + tnptan. Le tnptan étant pris en cas de douleur non soulagée dans les 2 heures, O si la crise est sévère ou si Ic patient sait qu'elle va l'être ou si l'ains est mal toléré ou inefficace, prescrire un tnptan d'emblée LES TRAITEMENTS DE CRISE Le traitement de crise doit être pris dès le début, pour être le plus efficace Plus on attend pour le prendre, plus son efficacité sera réduite. Il est donc bon d'avoir toujours sur soi quèlques comprimés antimigraineux Attention, pour autant, il ne faut pas prendre un antimigraineux de crise à titre préventif, avant une soirée alcoolisée, par exemple Les traitements de crise sont le plus souvent des antalgiques, les tnptans et les dérivés de l'ergot de seigle (voir tableaux pages 35 & 37). Les antalgiques D Leur action (voir schéma page 36) consiste à atténuer la douleur : aspirine, paracétamol Celui-ci est parfois associé à la codéine ou à un léger opiacé Prontalgine, Lamaline Mais attention, il existe un risque de dépendance à ne pas négliger avec les dérivés de la codéine et de la morphine. DAutres antalgiques : les antimflammatoires non stéroidiens (AINS). Certains sont disponibles sous forme de suppositoires, ce qui peut être utile quand les nausées et les vomissements interdisent toute prise de médicament par voie orale. Les triptans D Apparus sur le marché il y a une quinzaine d'années, les triptans ont révolutionné la prise en charge de la migraine. D Lors de la crise de migraine, il y a une déplétion en sérotonine. Les triptans sont des agomstes sérotonmergiques. Ils vont entraîner une vasoconstriction intracrâmenne et une diminution de l'inflammation. Ils soulagent 60 à 80 % des crises de migraine en deux heures. Ils doivent être pris dès le début de la crise, mais pas pendant la phase d'aura pour les migraines avec aura Si un comprimé n'est pas efficace, un second peut être pris au bout d'un certain temps (4 heures en général) D Les triptans donnent de bons résultats, à tempérer cependant par le fait qu'une certain pourcentage de patients rapporte une reprise des symptômes dans les 24 heures suivantes D II existe plusieurs variétés sumatriptan (sous formes cutanée et nasale), zolmitriptan (une forme sublinguale existe, ce qui est pratique en cas de nausée), naratriptan, élétriptan, almotriptan.. D Un effet secondaire possible : une sensation d'oppression thora-

7 Page 7/17 Les traitements de crise chez l'adulte En violet est indiquée la dénomination commune (DC) ou molecule suivie du nom de la spécialité en noir SPECIALITES POSOLOGIE ADULTE CONTRE-INDICATIONS ABSOLUES (HORS ALLERGIES) OBSERVATIONS Almotriptan Almogran cp 12 5 mg Eletriptan Relpax cp 20 et 40 mg Frovatriptan lsimig,tigreat cp 2 S mg Naratnptan Naramig cp 2 5 mg Rizatnptan Maxaltcp Set 10 mg Maxaltlyo 10 mg lyophilisât oral Sumatnptan Imigrane cp 50 mg Imigrane spray nasal 10 et 20 mg Imigrane solution injectable 6 mg Zolmitnptan Zomig cp 2 5 mg 125 mg/pnse maxi 2 prises/24 h, espacées d au moins 2 h 1 cp a 40 mg (20 mg si insuffisance rénale legere a modérée) maxi 2 prises/24 h 1 cp/prise maxi 2 cp/24 h espaces d au moins 2 h 1 cp/pnse maxi 2 cp/24 h espaces d au moins 4 h 10 mg/pnse en dehors des repas maxi 2 prises/24 h espacées d au moins 2 h 1 a 2 cp/pnse maxi 6 cp/24 h Espacer les prises d au moins 2 h À partir de 12 ans I pulv/prise, maxi 2 pulv/24 h espacées d au moins 2 h (le dosage 10 rng peut être essaye en premiere intention) 1 inj SC/prise maxi 2 mj SC/24 h espacées d au moins 1 h 1 cp a repeter 4 fois au maximum sur 24 h» Antécédents ou symptômes de pathologie cardiaque ischemique * MTA severe ou non controlee» Antécédents d AVC ou d accident ischemique transitoire (AIT) -» Pathologie vasculaire peripherique (syndrome de Raynaud)» Insuffisance hépatique severe (sauf zolmitriptan) * Insuffisance rénale severe (eletnptan naratriptan rizatnptan) LES DÉRIVÉS DE L'ERGOT DE SEIGLE * Traitement de la phase cephalalgique de la migraine avec ou sans aura» Prise aussi précoce que possible des apparition de la douleur (apres I aura) * En cas d inefficacité d un premier cp un second ne doit pas être pris au cours de la même crise * En cas d efficacité de la 1 re dose suivie d une réapparition des symptômes un 2 e cp peut etre pris a condition de respecter un intervalle de 2 a 4 h entre les 2 prises (sumatnptan injectable 1 h) * Rizatnptan prise de preference en dehors des repas Patients sous propranolol 5 mg/pnse * Sumatriptan injectable administrer exclusivement en sous cutané Indique en seconde intention pour les crises de migraine sévères» Imigrane injectable non remboursable par la Securite sociale Remarque Imiject est un medicament d exception identique a I Imigrane injectable maîs indique exclusivement dans les algies vasculaires de la face Ergotamme/cafeine Gynergene Caféine cp 1 mg/100 mg Dihydroergotamine Diergospray spray nasal 4 mg/ml Dihydroergotamine HE AMD solution injectable 1 mg/ml 2 cp des les prodromes de la crise (renouvelable 30 min apres) Dose maxi 6 cp /j et 10 cp/sem Des 16 ans 1 pulv/narine des apparition de la douleur (renouvelable 15 min apres) Maxi 16 pulv/sem 1amp IM SG ou IV (renouvelable apres 30 a 60 mm) * Insuffisance coronarienne infections sévères choc maladie vasculaire oblitérante Raynaud MTA mal controlee antécédent d AIT ou de souffrance cérébrale * Artente temporale migraine hémiplégique insuffisance rénale (ergotamme) ou hépatique severe» Grossesse (DHE) allaitement La caféine augmente l'absorption intestinale de I ergotamme La solution pour pulvérisation nasale doit être préparée juste avant son utilisation Une fois le dispositif assemble il doit être utilise dans les 8 h cique dans les minutes qui suivent la prise du traitement 3 La contre indication est abso lue avec les antidépresseurs Imao (Inhibiteurs de la monoamme DXI dase) ainsi que les dérives de I er get de seigle, qui peuvent declen cher de sévères phénomènes de vasoconstriction Les dérivés de l'ergot de seigle Ces produits, issus d'un champignon parasite du seigle, qui ont une action vasoconstrictrice puis sante sur les arteres cérébrales sont reserves au traitement des cri ses sévères qui résistent aux antal giques et aux triptans O Le tartrate d'ergotamme est associe a la caféine dans Gynergene caféine D La dihydroergotamme (DHE) est administrée par voie sous cutanée ou nasale (Diergospray), la voie orale étant réservée au traitement de fond Apres ouverture du spray nasal de DHE, il faut I utiliser dans les

8 huit heures et éviter de se moucher apres l'utilisation II est primordial de ne pas dépasser les doses journalie res ou hebdomadaires recomman dees, sous peine de developper de Tergotisme", qui se traduit par une vasoconstriction peripherique severe pouvant mener à une nécrose des extrémités C'estpourquoitoutfour rmllement ou douleur impose une consultation medicale Attention, l'utilisation prolongee de ce type de produits favorise la survenue de céphalées chroniques II existe aussi une forme injectable de la DHE, maîs qui est moins utilisée TRAITER LES NAUSÉES ET VOMISSEMENTS Chez les patients soumis a de fortes nausées et vomissements ilestmdis pensable de prendre un antmau seeux en même temps que le traitement de crise LES TRAITEMENTS DE FOND Quand passer au traitement de fond? Il peut devenir nécessaire d'instaurer un traitement de fond lorsque les crises sont trop fréquentes (plus de quatre par mois) ou trop longues (troisaquatrejours) générant un handicap familial, social ou professionnel L evaluation se fait grâce a deux ques tionnaires valides le Midas ("pro ductivité" du patient sur le trimestre écoule) et le HIT 6 (impact fonction nel dc la crise et dc la maladie migrai neuse sur 4 semaines) plus adapte a la population française Au delà des questionnaires l'évalua tion de I impact et du handicap de la maladie sur la qualité de vie se fait en recherchant les conduites d évite ment (le patient verbalise le fait de construire sa vie en fonction de la migraine «Je ne fais pas ça car j'ai peur d'avoir une migraine») facile a rechercher et tres pertinent pour se poser la question de l'instauration d'un traitement de fond Le traitement de fond permet aussi de prevenir un abus medicamenteux chez les sujets recourant à 6 ou 8 prises par mois de medicaments de la crise quand bien même ceux ci s avéreraient efficaces Un traitement de fond doit être pris tous les jours pendant au moins trois mois Sa mise en place s'accompagne d'une demarche d'éducation du patient a qui il faut expliquer qu'il ne supprime pas les crises, maîs reduit leur frequence et leur intensité rn Page 8/17 -» La crise de migraine est déclenchée par des facteurs extérieurs tels que le stress certains aliments I exces de sommeil * La liberation de serotonme et d adrénaline en découlant stimule d une part la liberation de neuropeptides favorisant I extravasation plasmatique et d'autre part la vasodilatation * Ces deux phénomènes entraînent une inflammation et la liberation de substances algogenes véhiculant un signal douloureux (f) en direction du thalamus Les traitements de la crise de migraine (tnptans et dérivés de I ergot de seigle) agissent en bloquant les récepteurs serotoninergiques et adrenergiques inhibant ainsi le processus de naissance du signal douloureux

9 Les traitements de fond chez l'adulte En v olet est indiquée la dénomination commune (DC) ou molecule su vie du nom de la spécialité en noir Page 9/17 SPECIALITES POSOLOGIES EFFETS INDESIRABLES CONTRE-INDICATIONS BETA-BLOQUANTS Aténolol(horsAMM) BétatopSOet 100 mg cp Tenormine SO et 100 mg cp Métoprolol Lopressor 100 mg et 200 LR cp Seloken 100 mg et 200 mg LR cp 100 mg/j le matin 100a200mg/jen 2 prises pendant ou juste après les repas 150 mg en moyenne en commençant a 50 mg/j et augmenter de 50 mg/j/semame # Asthenie, mauvaise tolérance a l'effort, insomnie cauchemars, impuissance, depression * Asthme, insuffisance cardiaque bloc aunculoventriculaire, bradycardies, allaitement Nadolol (hors AHM) Propanolol Timolol(horsAMM) 80 a 240 mg/j 40 a 240 mg/j, 80 mg en moyenne commencer à 20 mg et augmenter de 20 mg/semame 10 à 20 mg/j ANTI-ÉPILEPTIQUES Cabapentine (Hors AMM) Neurontin et 400 mg gelules et 600 et 800 mg comprimes à mg/j Posologie d'instauration progressive sur 1 a 2 semaines 900 mg en 3 prises a J1 (ou moins selon tolérance) puis augmentation par paliers de 300 mg tous les 2 a 3 jours» Nausées, vomissements, infections, augmentation de l'appétit, prise de poids, vertiges ataxie, agressivité confusion labilité émotionnelle, depression, anxiété somnolence etourdissement, troubles visuels œdème facial arthralgie, fatigue, fièvre, hypertension * Anorexie perte de poids, Topiramate Epitomax 25 mg gélules, 50 mg gelules et comprimes 25 mg/j semaine 1 le soir puis 50 mg/j semaine 2 puis 50 è 100 mg/j en 2 prises durant 6 mois troubles de I humeur, ralentissement psychomoteur, somnolence, troubles de la mémoire nervosité, depression, vertiges, dysgueusie, troubles visuels, fatigue Valproate de sodium (hors AMM) Dépakine 500 comprimés Depakote 250 et 50 a mg comprimes 500 a I DOO mg/j en 2 prises au cours des repas» Somnolence, troubles digestifs transitoires, chute des cheveux prise de poids troubles du cycle menstruel troubles hépatiques hematologiques ou pancréatiques, risque teratogene * Pathologies hépatiques DÉRIVÉS DÉ L'ERGOT DÈ SEIGLE Dihydroergotamine Dihydroergotamine AMD cp 3 mg Ikaran cp LF 5 mg, gttes buv 2 mg/ml Séglor gel 5 mg, lyocs 5 mg Tamik Gé capsules molles 3 mg 1 cp 3 fois/j au milieu du repas 2 cp/j ou 30 gouttes (1,5 ml) 3 fois/ jour 1 gelule ou 1 lyoc 2 fois/j 1 capsule 3 fois/j» Insuffisance coronarienne, infections sévères choc maladie vasculaire oblitérante, Raynaud, MTA mal contrôlee, antécédent d'ait ou de souffrance cérébrale» Artente temporale migraine hémiplégique insuffisance rénale -» Prise au cours d'un repas (ergotamine) ou hépatique sevère * Grossesse (DHE), allaitement Posologie progressive 1/2 cp > Troubles de la circulation peripherique, Méthysergide Désernil 1 65 mg comprimes au dîner durant quèlques jours jusqu'à 2 a 3 cp/j aux repas Ne pas dépasser 6 mois de traitement Entre 2 cures, respecter une interruption de 3 a 4 semaines * Nausées vomissements, insomnie, vertiges, modifications de l'humeur, réactions cutanées, fibrose retropentoneale (rare) pleuro pulmonaire et cardiaque hypertension artérielle mal contrôlee, valvu lopathie insuffisance coronarienne, rénale ou hépatique severe migraine hémiplégique ou basilaire, antécédents de fibroses d'origine médicamenteuse, etats infectieux sévères, grossesse et allaitement, etc

10 Page 10/17 Les traitements de fond chez l'adulte (suite) En violet est indiquée la dénomination commune (DC) ou molecule suivie du nom de la spécialité en noir SPECIALITES POSOLOCIES EFFETS INDESIRABLES CONTRE-INDICATIONS Amitriptyline (hors AHM) Elavil 25 mg comprimes, Laroxyl 25 et 50 mg comprimes, 40 mg/ml solution buvable 10 a SO mg le soir» Secheresse de la bouche somnolence, sedation, prise de poids, constipations, hypotension orthostatique * Glaucome angle ferme troubles uretroprostatiques, infarctus du myocarde récent Oxétorone Nocertone 600 mg comprimes 600 a 1800 mg/j a repartir au dîner et au coucher * Somnolence diarrhées profuses Pizotifène Sanmigran 0,5 mg comprimés 1 a Z comprimes 3 fois/j Posologie d'instauration progressive 1 cp le soir de Jl à J3 puis 1 matin et soir de J4 a JS puis 1 à 2 cp matin midi et soir a partir de J7 * Asthenie, augmentation de l'appétit, prise de poids, somnolence, vertiges nausées, secheresse de la bouche * Glaucome angle ferme troubles uretroprostatiques Flunarizine Sibélium 10 mg compnmes 5 a 10 mg durant 6 mois maximum * Somnolence, prise de poids, éventuel syndrome dépressif * Maladie de Parkinson, antécédents de symptômes extrapyramidaux ou de syndrome dépressif Indoramine Vidora 25 mg comprimes 1 a 3 compnmes/j En moyenne 50 mg le soir» Somnolence, congestion nasale, secheresse de la bouche, troubles de léjaculation * Maladie de Parkinson, en raison d'une activité antidopammergique potentielle insuffisance cardiaque établie, hépatique et rénale severe, allaitement Le traitement de fond est jugé efficace s'il réduit la fréquence des crises d'au moins 50 % La posologie est augmentée progressivement, puis le traitement est poursuivi pendant deux ou trois mois à posologie efficace Si le nombre de crises est sigmficativement réduit, le traitement de fond doit être progressivement diminué au bout de 6 à 12 mois, quitte à être repris si la fréquence des crises augmente a nouveau Si une molécule ne fonctionne pas, le patient ne doit pas se décourager et en essayer d'autres Six grandes familles de traitements de fond De nombreuses molécules ont montre leur efficacité Bien qu'aucune étude n'ait pu les comparer, les classes à meilleur niveau de preuve d'efficacité sont les bêta-bloquants ainsi que les antiépileptiques (valproate et divalproate de sodium, topiramate, et gabapentme à un niveau moindre) Se référer à notre tableau page 37 Les bêta-bloquants ;> Jouant sur le facteur vasculaire de la migraine, les bêta-bloquants font partie des piliers des traitements de fond Seuls le propranolol (Avlocar dyl) - qui reste le traitement de réference - et le métoprolol (Lopressor, Seloken) bénéficient d'une AMM dans le traitement de fond de la migraine Cependant, d'autres bêta-bloquants doivent être éventuellement essayés, le résultat pouvant être curieusement positif avec l'un et pas avec l'autre timolol, aténolol, nadolol Les bêta-bloquants sont administrés lorsqu'il n'y a pas de contre-indication (asthme, bradycardie, insuffisance cardiaque), en particulier chez les sujets ne répondant pas aux dérivés de l'ergot de seigle (DRE) D Surveillance peut aggraver un psoriasis Ne pas conseiller à un sportif car positive les tests de contrôle antidopage Les dérivés de l'ergot de seigle Dérive de l'ergot de seigle, la DHE est administrée en première intention, par voie orale, notamment chez les sujetsjeunes dont la symptoma tologie migraineuse est modérée Son efficacité reste à confirmer Les effets indésirables sont avant tout d'ordre digestif (nausées, vomissements) La DHE ne doit pas être associée aux tnptans Les antagonistes sérotoninergiques mixtes Ils jouent sur le métabolisme du principal neuromédiateur impliqué

11 Page 11/17 dans la migraine, la sérotonme II s'agit du pizotifene (Sanmigran) et de I oxetorone (Nocertone) Maîs leurs effets secondaires limitent leur prescription (somnolence et prise de poids avec le pizotifene, et sedation avec l'oxétorone, qui doit être present au coucher) A cette liste s'ajoute le methysergide (Dés ernil), peu connu et pourtant efficace s il est administre au depart a petites doses Ce n'est gué s'il est present sur une longue duree et sans surveillance gu'il presente des risques de fibrose retro-peritoneale Déconseillés chez la femme enceinte et allaitante L'indoramine (Vidora) Elle a une efficacité proche de Id DHR Maîs elle presente des risques de somnolence, de congestion nasale et de troubles ejaculatoires La flunarizine (Sibélium) C'est un inhibiteur calcique Or les crises de migraine s'accompagnent de surcharge calcique L'amehoration clinique n'est perceptible qu'au terme de plusieurs semaines de traitement La tlunarizme expose a un risque de somnolence et de prise de poids, ce qui en fait un ti alternent de seconde intention Question de patient Contre ma migraine, mon médecin m'a present un antiépileptique. J'ai entendu dire que cela pouvait réduire l'efficacité de ma pilule contraceptive. Est-ce vrai? L'antiépUeptique peut augmenter la dégradation des hormones de votre pilule et donc diminuer son efficacité contraceptive, notamment si c'est une mini-dosée. Pour plus de prudence, en cas de relations sexuelles, il est vivement conseillé d'utiliser une contraception mécanique (préservatif). rn Certains médicaments dérivés de la neuropsychiatrie Les antiepileptiques peuvent se révéler efficaces, comme le valproate de sodium (Depakine), qui nécessite cependant une surveillance un peu lourde De même l'amitriptyline, un antidépresseur, est donne a faibles doses Non seulement il s'avère anti migraineux, maîs il agit sur la composante dépressive CAS PARTICULIER DE L'ALGIE VASCULAIRE DE LA FACE La prise en charge de ces patients est confiée a un neurologue Le traitement de crise de reference est le sumatnptan par voie injectable (qui fait dispai aître Id ci isc en 15 minutes dans 70 a 80 % des cas) ou bien l'oxygène normobare en inhalation nasale On peut recourir a un traite ment de fond comme le vérapamil (bien qu'il ne dispose pas de l'amm dans cette indication), ou encore des corticoïdes ou du lithium LES TRAITEMENTS DE LA MIGRAINE CHEZ L'ENFANT Traitement de la crise II existe un biais important pour évaluer l'efficacité des traitements de la crise migraineuse chez l'enfant, non seulement car la duree de la crise est parfois plus courte que le temps au bout duquel le medicament est efficace, maîs aussi parce que l'enfant en crise recherche le sommeil qui est tres souvent réparateur En outre, le taux de réponse placebo est tres eleve, sur tout chez l'adolescent(e) Évaluer l'efficacité d'un traitement de crise Selon les recommanda- -> Ce médicament est-il tions de l'anaes (2002), bien toléré? il convient de modifier le -> Utilisez vous une traitement habituel des seule prise médicacnses de migraine dès menteuse? que le patient répond -» La prise de ce médi- "non 1 à au moins une des cament vous permetquestions suivantes elle une reprise normale -» Êtes-vous soulagé de et rapide de vos activimanière significative tés sociales, familiales ou 2 heures apres la prise 7 professionnelles 7 Si le patient répond"oui" aux quatre questions, e est que le traitement est efficace Pour les patients qui répondent "non" l'anaes recommande la prescription, sur une même ordonnance, d'un anti-mflammatoire non-stéroidien (AINS)etd'untnptan, à utiliser en cas d'mefficacité du premier médicament î Les molécules de la crise Symptomatique, le traitement médicamenteux fait appel a des antalgi quesetanti-mflammatoires Le choix est guide par l'efficacité, l'âge de l'enfant et les éventuelles contreindications et effets secondaires O L'ibuprofène est la molecule de première intention chez l'enfant de plus de 6 mois Son efficacité et sa securite ont ete prouvées La dose pre conisee absente des recommanda hons de l'anaes- est le fruit de deux etudes (finlandaise et américaine) qui concluent a l'efficacité d une dose d'au moins 7,5 mg/kg/prise mmm

12 Les médecins spécialisés dans la prise en charge de la migraine de l'enfant recommandent la dose de 10 mg/kg/prise, à renouveler si nécessaire À donner dès le début de la crise sinon l'efficacité chute D Le diclofénac, utilisé chez l'enfant de plus de 6 ans ou dont le poids est supérieur à 16 kg, offre un galémque "suppositoire" à privilégier en cas de nausées et/ou de vomissements O L'aspirine est efficace, maîs ses effets secondaires (troubles digestifs, sensibilisation, syndrome de Reyes.) limitent parfois son utilisation Aucune étude n'est disponible pour confirmer son efficacité O Le paracétamol est efficace dans le traitement de la crise migraineuse à la dose de 15 mg/kg/pnse Très utilisé car considéré comme inoffensif, son utilisation de manière répétée peut entraîner une hépatotoxicité De même, il est incriminé dans les abus médicamenteux des CCQ (Céphalées chronigues quotidiennes), certainement en raison de sa large consommation D Le sumatriptan nasal, agoniste sélectif des récepteurs 5-HT1B/1D, exerce une action vasoconstrictnce sélective de la circulation artérielle carotidienne et inhiberait l'activité du nerf trijumeau II est indiqué dans le traitement de la crise de migraine avec ou sans aura Son efficacité semble identique quel que soit le stade de la crise durant lequel il est administré Le sumatriptan en spray nasal (10 ou 20 mg) est efficace dans le traitement de la crise dc migraine modérée a sévère chez l'adolescent de 12 à 17 ans Une pulvérisation mtranasale à la dose de 10 mg ou de 20 mg en cas d'échec che/ l'adolescent Certains praticiens hospitaliers le prescrivent hors AMM chez de plus jeunes enfants (dès 8 ans parfois) en l'absence d'autre solution Le produit ne doit pas inhalé, maîs absorbé par la muqueuse nasale Deux pulvérisations par 24 heures sont autorisées, espacées d'au moins 2 heures Les associations avec les dérivés de l'ergot de seigle, les Imao sont contremdiquées, l'association aux IRSS (inhibiteur de la recapture sélectif de la sérotomne) et au millepertuis surveillée (augmentation possible des effets indésirables) Les effets secondaires rapportés sont des perturbations transitoires du goût à type d'amertume (1/3 des cas), des sensa tions de fourmillement, vertiges et sensations de faiblesse, vomissements, fatigue et somnolence O Le naproxène chez l'enfant de plus de 6 ans ou dont le poids est superieur à 25 kg est une alternative intéressante en cas d'inefficacité des autres AINS 3 Seul ou associé à l'aspirine ou au paracétamol, le métoclopramide est utilisé pour ses propriétés antiémétiques, accélératrices de la motricité digestive et stimulantes de la motricité intestinale Ses effets secondaires (syndromes extrapyramidaux avec dyskmésie et dystome aigue), plus fréquents chez les tout-petits, en font une molécule peu prescrite et peu appréciée des neuropédiatres et des pharmacologues D Indiqué chez l'enfant de plus de 10 ans, l'utilisation du tartrate d'ergotamine - basée sur celle chez l'adulte - reste anecdotique, en raison d'un manque de preuve d'efficacité et de ses effets secondaires (ergotisme, nausées, vomissements) Le tartrate d'ergotamme induit une vasoconstriction systémique prolonge La dose recommandée est la moitié de celle de l'adulte (I mg/j jusqu'à 3 mg/j et 5 g maxi/semame) On peut aussi utiliser le Diergobpray qui a l'avantage d'être admmistrable n'importe où (spray nasal) D Les autres produits contenant de la caféine sont à éviter car sont à l'origine de CCQ par rebond, plus fréquentes que chez l'adulte Attention, il y en a dans les sodas (cocacola, etc ) Les produits contenant des opiacés (codéine, dextropropoxyphène, tramadol) sont à proscrire en raison de leur inefficacité et des risques d'abus potentiels dans le cadre d'une prescription chronique II ne faut pas dépasser 3 jours de prise de traitement de mois (cf Anaes) par semaine (sinon risque de CCQ) Si la fréquence des accès y incite, c'est qu'il est temps de passer à un traitement de fond Traitements de fond Les médicaments de fond sont appelés à la rescousse en cas d'échec des moyens non pharmacoloqiques chez les enfants ayant des crises fréquentes (plus de 2/semame) mal soulagées par le traitement de crise, maîs aussi chez ceux dont les crises plus ou moins fréquentes, ont un fort retentissement sur leur vie (absentéisme scolaire durant 2 ou 3 jours par exemple) Les molécules utilisées sont issues de la pratique adulte propanolol, amitriptyline, flunanzme, pizotifène, DRE, métoprolol, oxétorone La flunanzme et le pizotifène sont les seuls à avoir une AMM chez l'enfant, respectivement de plus de 12 ans et de plus de IO ans Les posologies utilisées sont basées sur celles de l'adulte, parfois une simple diminution de 50 % Prévention des crises II est essentiel de respecter une bonne hygiène dévie (horaires réguliers de repas et dc sommeil) ct de ne pas négliger les thérapies non médicamenteuses La relaxation, l'hypnose, la psychothérapie et le biofeedback (von page 43) peuvent ètre conseillés II ne faut pas non plus négliger la rééducation des yeux ou le port de lunettes, les soins dentaires ou de kinésithérapie du cou et du dos, sans oublier les effets bénéfiques de la natation > Page 12/17

13 La prise en charge des patients Une dè vos patientes, Sylvie, semble présenter un symptôme anxieux lié à son activité professionnelle. Elle souffre de céphalées de tension dont elle n'arrive pas à se débarrasser. Elle a tendance à abuser d'antalgiques. Vous lut conseillez d'en parler rapidement a son médecin généraliste pour trouver un traitement adapté et se défaire des abus médicamenteux Sylvie a doit tenter des activités comme la relaxation ou la sophrotogte pour parvenir à se détendre et oublier ses soucis professionnels, et à s'imposer des pauses pendant ses journées de travail LE MÉDECIN GÉNÉRALISTE La prise en charge s'appuie en premier lieu sur le medecin généraliste (lire Point de vue page 42) IDÉES REÇUES ET ERREURS À ÉVITER Un certain fatalisme de mauvais aloi peut s'installer lorsqu'un traitement defond ne fonctionne pas, ou que ses effets secondaires se révèlent péni bles Le medecin doit encourager le patient a tester d'autres molécules ll ne faut pas décider trop vite qu'un traitement ne marche pas un simple ajustement de la posologie se révèle parfois salutaire Pour les traitements de fond, il faut attendre deux a trois mois avant déjuger de leur effi cacite La aussi, il convient d'en essayer plusieurs avant de trouver celui qui convient Par ailleurs, certaines idees toutes faites doivent être combattues - «c'est psychosomatique, ca passera quand j'irai mieux», cc aucun traitement ne peut venir a bout dc mes migraines», cc tes médecines douces,je n'y croîs pas» ou, a l'inverse, cc je rejette par principe l'allotherapie» OBTENIR LADHÉSION DU PATIENT 0 Le medecin aura en charge d'expliquer l'objectif du traitement de fond pour éviter désillusion et rupture thérapeutique On n'obtient pas 1 adhésion chez un patient qui n a pas compris les enjeux du traitement qui, sans guerir, permet de vivre le plus normalement possible O Le patient sera amené a se fixer un contrat thérapeutique II peut être de reduire de 50 % la frequence des jours migraineux dans le mois On peut écouter le patient et raisonner sur ce qui semble davantage compter pour lui la consommation de medicaments, l'impact global D Evoquer l'inertie potentielle du traitement de fond II faut globale ment 3 mois pour bien évaluer l'efficacité Se mefier d'effets positifs trop rapides (cette dynamique peut induire un effet placebo) A contrario, chez certains, le benéfice n'appa raît qu'au bout du troisième mois D Inciter a tenir un agenda des crises Agenda des migraines Dates de la crise Début : Fm Début Fm Début : Fm Intensité del (tres faible) à 10 (tres forte) Médicaments consommes (voir ci-dessous) avant d'instaurer le traitement Beaucoup de patients sont réticents a prendre un traitement de fond, d'où l'intérêt pedagogique de leur faire tenir un agenda LA STRATÉGIE THÉRAPEUTIQUE O Évaluer la marge thérapeutique : il est hors de question de remplacer les crises de migraine par des effets indésirables du medicament de fond Les effets sédatifs, la prise de poids et l'intolérance digestive, voire la contre-indication d'une grossesse sont les principaux effets i ndési râbles redoutes parla population de migrai neux souventjeune et feminine D Le bêta-bloquant peut être present en l re intention L'augmentation posologique progressive évitera une hypotension gênante En cas de contre indications (asthme, profil tensionnel bas ) oxetorone (Nocer tone) ou tricyclique a petites doses (Recommandations 2002), voire le topiramate Les autres classes ont des effets indésirables limitant leur prescription Nocertone est très mteres sant chez les migraineux a comorbidite anxieuse, chez ceux avec troubles du sommeil ou avec des crises migraineuses de nuit Les bêta bloquants, tres polyvalents, sont parfois mal supportes par les femmes anxio dépressives, maîs intéressants chez les stresses non anxieux et les "hyperactifs" L'amitriptylme B Efficacité (bonne moyenne nulle) Facteurs déclenchants supposes (regles alimentation, alcool, stress, choc affectif ) Page 13/17

14 Page 14/17 est indiquée chez les patients anxiodepressifs et les migraineux "derapant" vers la chronicité (augmenta tion de la fréquence dcs crises, céphalées mtervallaires de tension) Le topiramate a un intérêt en l re intention chez la patiente avec problème de régulation pondérale, voire en surpoids ou obèse (il semblerait que le surpoids augmente la fréquence des crises) D Dans la très grande majorité des cas, le traitement n'est pas à vie, maîs a cures séquentielles pour casser l'evolutivité de la migraine UNE MALADIE À PART ENTIÈRE On a vu pendant trop longtemps dans la migraine un prétexte pour avoir la paix - au bureau, en famille, au ht - ou un symptôme psychosomatique On entend encore, même de la bouche de certains médecins, des phrases comme «ce n'est nen» ou «cela va passer» C'est dire si la migraine a encore du chemin a faire pour être considérée comme une maladie à part entière Les patients sont ainsi souvent culpabilises et se croient responsables de leur etat Or la migraine est une vraie maladie, qui doit être considérée comme telle par le patient et par son entourage QUELQUES ASTUCES A CONNAÎTRE Le cafe soulage la migraine, de même que le froid, qui réduit la taille des vaisseaux sanguins Apposer un sac de glaçons sur la tête peu s'avérer effi cace ll existe, en pharmacie et auprès de certains fabricants, des bandeaux de gel à conserver au congélateur, que l'on peut apposer sur le front ou le crâne lors des crises Les pharmacies vendent des sticks à base de menthol ou d'huiles essentielles qu'il est bon d'avoir toujours sur soi Le massage de la veine temporale, souvent dilatée pendant une crise de migraine, permet d'obtenir un soulagement temporaire LE RÔLE DES INFIRMIÈRES LIBÉRALES Les infirmières libérales sont peu impliquées dans la prise en charge de la migraine, la grande majorité des traitements s'effectuant par voie nasale ou orale D Dans certains cas, cependant, il peut être present au patient en crise la prise d'anti-mflammatoires nonstéroidiens (AINS) par voie injectable Profémd injectable, Voltarene injectable L'infirmière libérale peut être sollicitée pour l'injection, qui se pratique toujours par voie intramusculaire D Autre produit parfois present l'antalgique Atupan, également par voie injectable, qui s'administre en intramusculaire profonde D II existe une forme injectable de la DRE (voir tableau p 35) en traitement de crise, qui se presente sous la forme d'une ampoule de \ mg/ml, à diffuser dans une seringue L'mjection se fait ensuite en intraveineuse, en intramusculaire ou en souscutané, au choix Cette situation sur- Point de vue... vient rarement dans la mesure où la DHR en traitement de crise est peu prescrite, et lorsqu'elle l'est, c'est le plus souvent sous forme de spray nasal O Autre produit sous forme injectable le sumatnptan, commercialisé sous les marques d'imigrane (indique en deuxième intention pour les crises de migraine sévères) et d'imiject (pour les algies vasculaires de la face) Ces deux solutions contiennent 6 mg de sumatnptan et se présentent sous la forme d'un stylo mjecteur que les patients peuvent facilement uti hser eux-mêmes Le produit est administre par voie sous-cutanée exclusivement En cas de non-efficacité, une deuxième dose peut être administrée au bout de 30 à 60 minutes EXAMENS COMPLÉMENTAIRES Les patients souhaitent parfois un scanner cérébral ou une IRM Ces examens ne doivent être réalises que lorsqu'une anomalie neurologique a été révélée par l'examen du patient ou lorsque l'histoire de la céphalée n'est pas evocatnce d'une migraine classique Exemple céphalées d'ap- D r Marc Schwob, neuropsychiatre, ancien consultant migraine à l'hôpital Necker (AP-HP), président de l'association France Migraine «La prise en charge repose sur le médecin généraliste >> «Qui doit-on consulter? Le médecin généraliste, qui connaît bien son patient, est le plus à même de prendre en charge une maladie migraineuse. Il peut toujours s'aider de conseils de spécialistes s'il a un doute quant à la cause des céphalées (ophtalmologiste, otorhmo-laryngologiste ou stomatologiste), s'il suspecte une anomalie neurologique (neurologue) ou un problème psychique sous-jacent (psychiatre) Maîs c'est lui qui reste le trait d'union entre les différents médecins et le point de référence pour la mise en route et le suivi du traitement Le recours à un centre antimigraineux ne devrait s'imposer qu'en cas de migraines rebelles et compliquées»

15 parition brutale (dites "en coup de tonnerre") qui ne font que s'accroître avec le temps, ou apparaissant après 40 ans chez quelqu'un qui n'en ajamais souffert auparavant, changement du type de mal de tête chez un migraineux connu, caractère strictement et continuellement unilatéral de la douleur Chez l'enfant, la place des examens complementaires est la même que chez l'adulte Maîs un scanner ou une IRM peuvent être pratiques plus rapidement du f ait des difficultés de diagnostic chez l'enfant LES CENTRES ANTIMIGRAINEUX 3 II existe des consultations hospitalières spécialisées dans la prise en charge de la maladie migraineuse, a Paris et dans le reste de la France La liste des consultations en France maîs aussi à l'étranger est disponible sur le site de France Migraine O La consultation dans ces centres doit être réservée aux cas les plus rebelles Apres avoir vu son medecin traitant et tente plusieurs thérapeutiques, en cas d'échec, le patient peut consulter un neurologue C'est après cette étape, en cas de nouvel echec des traitements prescrits, que le patient se rend dans une consul tation hospitalière, sachant qu'il faut le plus souvent être muni d'un courrier du medecin traitant Et mieux vaut être patient, car il faut plusieurs semaines ou plusieurs mois avant d'obtenir un rendez-vous En l'absence de centre antimigrameux a proximité, il est conseillé de se ren dre dans un centre antidouleur D A noter que, depuis 2000 l'hôpital parisien Lanboisiere (AP-HP) dispose d'un centre d'urgences céphalées, unique en Europe (lire Savoir plus p 45) II faut plusieurs mois pour obtenir un rendez-vous avec un neurologue du centre de Lanboisiere Un patient qui est en crise depuis plusieursjours peuttoutefois s'yrendre en urgence Un professionnel de sante vérifie, a l'arrivée du patient, que celui-ci est bien en crise et, si c'est le cas, il le fait entrer dans une salle d'attente a la lumière tamisée Le malade est reçu par un neurologue et reçoit éventuellement une perfusion pour calmer la crise LES THÉRAPEUTIQUES NON MÉDICAMENTEUSES Les solutions pharmacologiques ne sont pas les seules dans le champ de la migraine D'autres thérapeutiques peuvent être invoquées, en particulier chez les enfants On l'a vu, l'anxiété elle stress peuvent être des facteurs déclenchants ou aggravants de la migraine O D'où le benefice que peuvent apporter la relaxation ou la sophrologie Les relaxations passives-yoga, méditation, relaxation sophrologieconviennent aux stresses introvertis, golf, fai chi chuan, tir à l'arc sont plus adaptes aux stresses plus "expansif s" D Le biofeedback est une technique d'intervention spécialisée qui se pratique au départ en milieu hospitalier (en particulier les centres antidouleurs) Des appareils électroniques et informatiques transmettent a partir de capteurs places sur le corps du patient, l'information transmise par l'organisme (température corporelle, rythme cardiaque, activite muscu laire, ondes cérébrales, etc ) Le patient est assis confortablement, ou couche, et se concentre sur les signaux auditifs ou visuels transmis par le moniteur Le praticien aide le patient à prendre conscience de ses reponses physiologiques en fonction des donnees que lui communique la machine À la sortie d'une séance de biofeedback, le patient se sent normalement plus en contrôle de son corps Cette pratique lui apprend a gérer son stress, à la dominer lorsqu'il X A dire au patient Le traitement de fond ne guérit pas ta migraine, mais permet de vivre le plus normalement possible. Rassurer : un traitement de fond ne se prend pas advitametemam! À larrêt du traitement de fond, les crises peuvent réapparaître en raison de circonstances environnementales défavorables (périménopause...) ou sans facteurs déclenchants identifiés : on reprendra alors un traitement de fond. se produit, et ainsi a mieux contrôler l'apparition des migraines D L'acupuncture se révèle efficace che/ certains patients, de même que l'homéopathie Nux Vomica 7 CH, Gelsemium 5 CH, Iris Versicolor 7 CH, Ignatia 7 CH, Actaea Race mosa 7 CH, respectivement pour les crises digestives, visuelles, de stress et dues aux règles D L'utilisation des plantes dans la migraine est lom d'être récente valériane, passiflore (migraines de stress), radis noir (migraines digestives), rhi/ome (migraines menstruelles) et grande camomille (comme traitement de fond) peuvent être bénéfiques O Pour les patients souffrant de céphalées de tension, des séances de kinésithérapie peuvent apporter un soulagement La kinésithérapie peut aider le patient a defendre les mus cles qui finissent par être contractes au niveau du cou et des epaules à la suite des crises I) La psychothérapie - de soutien, cogmtive, comportementale ou ana iytique - permet aussi de mieux appréhender la maladie -O Page 15/17

16 L'hygiène de vie Martin, 38 ans, est un patient que vous voyez pour un pansement. Vous savez qu'il est migraineux. Il vous informe qu'il est invité à un cocktail professionnel. Il se montre hésitant car ne pas boire dans ce genre de soirée nuit à "l'intégration sociale". Or l'alcool favorise la survenue de crises chez lui... Vous lui indiquez qu'il doit respecter une hygiène de vie stricte s'il veut venir à bout de sa maladie migraineuse. Il ne doit absolument pas prendre d'alcool, quelles que soient les tentations. S'il doit subir une crise de migraine le lendemain, celle-ci risque de lui gâcher son week-end et de l'isoler de sa famille... Les migraineux se montrent tres sensibles aux facteurs de stress et aux per turbatons dans l'hygiène de vie Ils dci vent absolument apprendre a bien se connaître afin d'identifier les facteurs déclenchants d'une crise et, si besoin, modifier leur mode de vie Quèlques conseils s'imposent O Prendre ou garder l'habitude d'avoir, de façon hebdomadaire une activité physique relaxante, telle que la marche ou le vélo, par exemple, d'une durée d'une heure au minimum D Savoir faire des pauses de façon régulière pendant ses horaires de travail est aussi ti es important cela permet de réduire l'augmentation progressive du stress Parfois, le simple fait d'aller marcher ou de prendre un bol d'air frais peut s'avérer salutaire C'est un moyen de rompre le cercle vicieux du stress D Les patients doivent apprendre à gérer les tensions de leur vie quotidienne (travail, famille), maîs aussi le repos, car il est fréquent qu'une détente brutale engendre une migraine (la classique "migraine de week-end" ou au début des vacances) D Apprendre à se relaxer, quelle que soit la methode employee, est un apport non négligeable pour qui veut diminuer la frequence des cri ses Cet apprentissage peut apparaî tre fastidieux au début, maîs le jeu en vaut la chandelle on observe, chez ceux qui pratiquent une méthode de relaxation, une diminution de plus de 50 % des migraines I> dalimentation se nourrir dè façon régulière, sans sauter de repas et en respectant quèlques règles simples, doit aussi faire partie de l'hygiène de vie de tout migraineux. Des habitudes alimentaires néfastes peuvent engendrer des crises le jeûne, l'irrégularité des repas, avec l'hypoglycémie de la mi-journée, la consommation d aliments glacés, l'arrêt ou la diminution de la consommation de cafe Certains aliments sont à éviter, tels que le cho eclat, les fromages fermentes, la cui Point de vue... sine chinoise riche en glutamate de sodium, les graisses cuites, le hareng, le gibier, les charcuteries Chaque patient doit être vigilant et prendre note des aliments qui lui posent problème D Les boissons vin blanc, champaqne, digestifs sont souvent incrimines dans l'apparition des crises L'alcool en général est à éviter Les prises importantes d'alcool ou de tabac - même s'il s'agit d'un tabagisme passif - sont à proscrire Le migraineux doit pouvoir faire respecter par son entourage ce qui lui est nuisible 3 Sevrage tabagique : l'arrêt du tabac à lui seul peut donner de bons résultats O Avoir un bon sommeil est aussi important L'abus ou l'habitude des somnifères est extrêmement préjudiciable aux migraineux, qui devraient mieux connaître leurs propres rythmes de sommeil naturel et les respecter II est facile pour chacun de savoir s'il est "du matin" ou "du soir" Eviter également les gras ses matinées comme les couchers trop tardif s < Adélaïde Robert, patiente migraineuse, 34 ans «J'ai appris à identifier et éviter les situations à risque» «De l'âge de 2 ans jusqu'à 16 ans, j'ai souffert de migraines hebdomadaires Cela a gâché mon enfance, altéré ma qualité de vie et celle de ma famille À partir de 16 ans, j'ai fait de la relaxation et pris de ['homéopathie et les crises se sont espacées Maîs j'ai continue à en avoir à l'âge adulte Mon médecin généraliste me prescrivait des anti-inflammatoires ll y a quèlques années, j'ai pris un bêtabloquant en traitement de fond, pendant huit mois. Je n'ai presque pas eu de crises pendant cette période, certes, mais je me sentais au ralenti.. J'ai un tempérament nerveux et angoissé La situation s'est améliorée avec le temps parce que j'ai appris à gérer mon stress et mes émotions, et surtout à identifier et éviter les situations à risque chaleur, bruit, grasses matinées.. Je sais aussi que, dès que je sens une crise venir, je dois faire une pause dans mon travail. Comme je travaille a mon domicile, je suis en mesure de le faire. Aujourd'hui, je n'ai presque plus de crises, maîs je m'estime encore migraineuse, car j'ai un terrain sensible» Page 16/17

17 Page 17/17 Savoir OUVRAGES D Maux de tête et migraine (éditions First, 2006), et Guérir la migraine (préface de Bernard Kouchner, éditions Pocket évolution, 2007) Les livres au format de poche du D r Marc Schwob, neuropsychiatre et president de ['association France Migraine sont accessibles a tout public, tout en étant tres précis sur la physiologie et les traitements de la migraine. L_. O Les tribulations d'une H migraineuse, éditeur Hf Anne Carrière, 2007 HjF Par Delphine Rey, le récit I tf non dénué d'humour j d une migraineuse de 35 ans, - qui essaie une grande variete de traitements tout en rencontrant l'incompréhension de ses proches O Migraines et maux de tête, c'est terminé! éditions Dangles, 2010 Le D r Jean-Loup Dervaux aborde les causes et les stratégies thérapeutiques à mettre en œuvre en fonction du vécu du patient Ce livre donne également des conseils hygiénodiététiques (aliments à éviter, facteurs psychologiques défavorables) pour eviter la survenue de céphalées POUR LES ENFANTS O Ls douleur chez l'enfant, éditions Masson, 2002 Signe du D'Annequin qui dirige le centre de la migraine chez l'enfanta l'hôpital Trousseau (AP-HP), cet ouvrage évoque notamment la prise en charge de la douleur liée à la migraine O Relaxation, hypnose et migraine de l'enfant ll s'agit d'un film sur l'utilisation des méthodes psychocorporelles chez l'enfant Réalise en 2004, ce film (32 minutes en version longue) a pour but de sensibiliser les professionnels de santé La version courte (7 minutes) est destinée aux enfants migraineux et à leurs familles 30 euros auprès de l'association Sparadrap Tél , ousurwww.sparadrap.org RECOMMANDATIONS D Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l'adulte et chez l'enfant : aspects cliniques et économiques Recommandations de l'agence nationale d'accréditation et d'évaluation en santé, octobre 2002 Ce document de 21 pages est téléchargeable sur ASSOCIATIONS O France Migraine Le site Internet de l'association France Migraine, propose des informations et des conseils pour les traitements, un forum de discussion On y trouve la liste des consultations spécialisées en France et dans le monde Adresse 59 avenue Kleber,75TT 6 Paris D Association contre l'algie vasculaire de la face Description de I algie vasculaire de la face, traitements disponibles, critères diagnostiques, liste des centres de soins, informations sur la recherche Autant d'informations disponibles sur le site Adresse 13 rue de la ferme, 27910Vascoeuil Tél ,fax f-mail : SITES INTERNET Outre les sites des associations et vous pouvez consulter D Ce site, réalisé par le centre de la migraine de l'enfant (hôpital d'enfants Armand-Trousseau, AP-HP), s'adresse aussi bien aux enfants, à leur famille qu'aux professionnels de santé O Pour en savoir plus sur cette thérapeutique proposée dans certains hôpitaux et centres ant/douleur CENTRE SPÉCIALISÉ Au sem des urgences générales de l'hôpital Lanboisiere (AP-HP) le Centre d'urgence céphalée possède ses propres locaux Adresse.ZrueAmbroise-Paré, 75010Paris Tél.: OT (urgences) ou OI COMPTÉ SCIENTIFIQUE ^ Geneviève Bndier, infirmière libérale à Villejuif (94) I Mane-Claude Daydé, infirmière libérale à Colomiers (31) r Cathenne Hurtaud, directrice d'institut de formation en travail social de Brest- Quimper(29), Christine Julien, pharmacienne et journaliste I Brigitte Lecointre, infirmière libérale à Nice (06) " Évelyne Ribal, infirmière libérale àcrabels(34) Z Geneviève Beltran, avocate au barreau des Hauts-de-Seine (92) Chaque dossier de formation est systématiquement validé par un spécialiste du thème choisi et relu avant parution par l'un des membres du comité scientifique de L'Infirmière libérale magazine ;> Pour envoyer vos suggestions :

La migraine : une maladie qui se traite

La migraine : une maladie qui se traite La migraine : une maladie qui se traite L évolution natuelle de la migraine Maladie fluctuante+++ Modification des symptômes avec l âge ++ : Moins de crises sévères Caractère pulsatile moins fréquent Plus

Plus en détail

Recommandation Pour La Pratique Clinique

Recommandation Pour La Pratique Clinique Recommandation Pour La Pratique Clinique Prise en charge diagnostique et thérapeutique de la migraine chez l adulte ( et chez l enfant) : aspects cliniques (et économiques) Octobre 2002 1 La migraine de

Plus en détail

CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX

CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX CEPHALEES CHRONIQUES QUOTIDIENNES AVEC ABUS MEDICAMENTEUX Groupe de travail du RRDBN Y.Perier, A.S.Sergent, E.Touchard, V.Lepelletier, S.Sladek FMC 2009 1 PLAN Migraine sans aura Epidémiologie Critères

Plus en détail

I.TRAITEMENT DE CRISE -ANTALGIQUES SIMPLES -ANTINFLAMMATOIRES BIPROFENID -TRIPTANS

I.TRAITEMENT DE CRISE -ANTALGIQUES SIMPLES -ANTINFLAMMATOIRES BIPROFENID -TRIPTANS TRAITEMENT DE LA MIGRAINE I.TRAITEMENT DE CRISE -ANTALGIQUES SIMPLES PARACETAMOL PEU OU PAS EFFICACE ASSOCIATIONS ASPIRINE-METOCLOPRAMIDE (CEPHALGAN MIGPRIV ) -ANTINFLAMMATOIRES -TRIPTANS BIPROFENID 1

Plus en détail

LES ANTIMIGRAINEUX. Médicaments de la crise et médicaments de fond

LES ANTIMIGRAINEUX. Médicaments de la crise et médicaments de fond LES ANTIMIGRAINEUX Migraine : maladie qui peut être handicapante selon fréquence, durée, intensité des crises, signes d accompagnement (digestifs), retentissement sur la vie quotidienne, professionnelle,

Plus en détail

Traitement actuel de la migraine

Traitement actuel de la migraine Traitement actuel de la migraine Pr M. AIT- KACI - AHMED Chef du Service de Neurologie E.H.S Ali Aït Idir (Alger) Alger, 04 Juin 2009 Importance du sujet 1. Sur le plan médical - 12 à 15 % de la population

Plus en détail

Migraine : traitement de la crise. Comment utiliser les triptans?

Migraine : traitement de la crise. Comment utiliser les triptans? Migraine : traitement de la crise Comment utiliser les triptans? 6 ème congrès national de lutte contre la douleur 19-20 Mars Alger Alain Serrie Service de Médecine de la douleur, médecine palliative et

Plus en détail

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS

Céphalées. 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée. APP du DENAISIS Céphalées 1- Mise au point sur la migraine 2- Quand s inquiéter face à une céphalée EPU DENAIN -14 novembre 2006 Dr Kubat-Majid14 novembre 2006 Dr KUBAT-MAJID Céphalées 1 Mise au point sur la migraine

Plus en détail

La migraine ANEPF ANEPF ANEPF. Chapitre 5. ANEPF Migraine 23/10/02 15:47 Page 1 NEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF AN

La migraine ANEPF ANEPF ANEPF. Chapitre 5. ANEPF Migraine 23/10/02 15:47 Page 1 NEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF ANEPF AN Migraine 23/10/02 15:47 Page 1 Chapitre 5 N N F La migraine 1 AN PF PF Migraine 23/10/02 15:47 Page 2 Chapitre 5 : La migraine Deuxième Partie AN ANE F La migraine est une affection très fréquente, souvent

Plus en détail

DU BON USAGE DES TRIPTANS DANS LA MIGRAINE

DU BON USAGE DES TRIPTANS DANS LA MIGRAINE DU BON USAGE DES TRIPTANS DANS LA MIGRAINE SEPTEMBRE 2009 A. AUTRET, TOURS au moins 5 crises : de MIGRAINE SANS AURA 4 72 heures, 2 des caractères : 1 signe d accompagnement : modérée ou sévère, pulsatile,

Plus en détail

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme)

La migraine. Foramen ovale perméable. Infarctus cérébral (surtout chez la femme) La migraine 1/Introduction : Céphalée primaire (sans lésion sous-jacente). Deux variétés principales: Migraine sans aura (migraine commune). Migraine avec aura (migraine accompagnée). Diagnostic: interrogatoire

Plus en détail

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques

Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Migraine et céphalées de tension: diagnostic différentiel et enjeux thérapeutiques Dr Solène de Gaalon Service de neurologie- CHU Nantes Société française des migraines et céphalées Céphalées de tension

Plus en détail

MIGRAINE - TRAITEMENT

MIGRAINE - TRAITEMENT MIGRAINE - TRAITEMENT Restauration d une bonne qualité de vie Adapté à chaque patient Reposant sur trois axes : éviction des facteurs déclenchants traitement de crise traitement prophylactique ANAES 2002

Plus en détail

La migraine : quelle prise de tête!

La migraine : quelle prise de tête! La migraine : quelle prise de tête! Introduction La migraine est une véritable «prise de tête» pour les personnes qui en souffrent! Bien au-delà d un mal physique, cette réelle maladie engendre également

Plus en détail

Migraine et mal de tête : des "casse-tête"

Migraine et mal de tête : des casse-tête Migraine et mal de tête : des "casse-tête" Tous concernés! De quoi s agit-il? Les migraines ne doivent pas être confondues avec les céphalées de tension, communément appelées les "maux de tête". En effet,

Plus en détail

Migraine et Abus de Médicaments

Migraine et Abus de Médicaments Migraine et Abus de Médicaments Approches diagnostiques et thérapeutiques des Céphalées Chroniques Quotidiennes Pr D. DEPLANQUE Département de Pharmacologie médicale EA 1046, Institut de Médecine Prédictive

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 23 mai 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 23 mai 2012 SEGLOR 5 mg, gélule B/30 (CIP: 321 899-8) SEGLOR LYOC 5 mg, lyophilisat oral B/30 (CIP: 334 062-4) Laboratoire UCB PHARMA dihydroergotamine (mésilate de)

Plus en détail

Les Migraines et les céphalées. Dr G.Hinzelin Migraines et Céphalées Migraines et Céphalées La migraine représente entre 5 à 18% de la population française selon le sexe et en fonction des études. Est

Plus en détail

La migraine M BOULIN 2014

La migraine M BOULIN 2014 La migraine M BOULIN 2014 Cas clinique Mlle B Q1 Mlle B, 28 ans se dit migraineuse mais ne sait pas trop quoi prendre au moment de ses crises. Que lui dire? Réponse 1 Sans être médecin, vous devez quand

Plus en détail

neurogénétique Structures sensibles du crâne 11/02/10 Classification internationale des céphalées:2004

neurogénétique Structures sensibles du crâne 11/02/10 Classification internationale des céphalées:2004 11/02/10 Structures sensibles du crâne neurogénétique Cheveux Cuir chevelu Tissu sous cutané Périoste Os Dure mère Méninges molles Cerveau vaisseaux MIGRAINE:PHYSIOPATHOLOGIE MIGRAINE:PHYSIOPATHOLOGIE

Plus en détail

A NE PAS RATER CAR TYPIQUE!!!

A NE PAS RATER CAR TYPIQUE!!! A NE PAS RATER!!!! CEPHALEE aigue CHEZ UN NON CEPHALALGIQUE les alarmes.(confusion,effort,fièvre,nuque raide.). hémorragie méningée,méningite,phlébite.. poussée HTA bof. CEPHALEE persistante CHEZ NON CEPHALALGIQUE

Plus en détail

Prise en charge de la migraine

Prise en charge de la migraine 18 HENRY Page 107 Mardi, 13. mai 2008 3:14 15 Ensemble face à la douleur : prévention, traitement et prise en charge United against pain: prevention, treatment and management of pain 2005 Elsevier SAS.

Plus en détail

Céphalées de tension. Hélène Massiou Hôpital Lariboisière, Paris

Céphalées de tension. Hélène Massiou Hôpital Lariboisière, Paris Céphalées de tension Hélène Massiou Hôpital Lariboisière, Paris Céphalée de tension : une maladie hétérogène La plus fréquente des céphalées primaires Diagnostic basé sur l interrogatoire Manque de spécificité

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Flunarizine

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Flunarizine NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR SIBELIUM 10 mg, comprimé sécable Flunarizine Veuillez lire attentivement l'intégralité de cette notice avant de prendre ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez

Plus en détail

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte

Bien vous soigner. avec des médicaments disponibles sans ordonnance. juin 2008. Douleur. de l adulte Bien vous soigner avec des médicaments disponibles sans ordonnance juin 2008 Douleur de l adulte Douleur de l adulte Ce qu il faut savoir La douleur est une expérience sensorielle et émotionnelle désagréable,

Plus en détail

Conseils pour le traitement des douleurs persistantes

Conseils pour le traitement des douleurs persistantes Page -1- Conseils pour le traitement des douleurs persistantes Ce qu'il faut savoir avant tout, c'est que les douleurs persistantes sont des "douleurs particulières", qui doivent donc être traitées en

Plus en détail

MIGRAINES. Diagnostic. A rechercher aussi. Critères IHS de la migraine. Type d aura. Particularités chez l enfant. Paraclinique.

MIGRAINES. Diagnostic. A rechercher aussi. Critères IHS de la migraine. Type d aura. Particularités chez l enfant. Paraclinique. MIGRAINES Diagnostic Critères IHS de la migraine SANS AURA : 5 crises 4-72 heures sans traitement 2 caractéristiques suivantes : Unilatérales Pulsatiles Modérées ou sévères Aggravation par activités physiques

Plus en détail

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées

Questions / Réponses. Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Questions / Réponses Troubles du sommeil : stop à la prescription systématique de somnifères chez les personnes âgées Quelques chiffres sur les troubles du sommeil et la consommation de benzodiazépines

Plus en détail

mal de tête d installation subite 12/10 Éliminer une céphalée secondaire

mal de tête d installation subite 12/10 Éliminer une céphalée secondaire LES CÉPHALÉES 4 e Forum Département de médecine familiale et de médecine d urgence St-Georges de Beauce le 29 mai 2009 Les céphalées: objectifs Appliquer un algorithme diagnostique des céphalées Reconnaître

Plus en détail

MIGRAINE CHEZ L ADULTE ET CHEZ L ENFANT*

MIGRAINE CHEZ L ADULTE ET CHEZ L ENFANT* !287!_MG899_DOS_lanteri-minet 4/04/13 11:14 Page 287 DOSSIER 287 SOMMAIRE 287 Migraine de l adulte 288 Place des examens complémentaires 289 Comment évaluer le handicap du migraineux? Traitements médicamenteux

Plus en détail

la FMC Céphalées chroniques, identifier la migraine objectifs

la FMC Céphalées chroniques, identifier la migraine objectifs 2281-037-043-fmcB 9/03/04 18:51 Page 37 la du généraliste vendredi 12 mars 2004 dossier n 2281 Céphalées chroniques, cahier détachable La consultation d un patient céphalalgique demande du temps. Sous

Plus en détail

Migraine: Quoi de Neuf? Mouna Ben Djebara, Riadh Gouider Service de Neurologie CHU Razi

Migraine: Quoi de Neuf? Mouna Ben Djebara, Riadh Gouider Service de Neurologie CHU Razi Migraine: Quoi de Neuf? 2014 Mouna Ben Djebara, Riadh Gouider Service de Neurologie CHU Razi Migraine Prevalence (%) Prévalence 10 à 15% de la population mondiale USA 26 million adultes migraineux Pic

Plus en détail

Diagnostiquer et traiter une céphalée récurrente de l'enfant

Diagnostiquer et traiter une céphalée récurrente de l'enfant Diagnostiquer et traiter une céphalée récurrente de l'enfant Elisabeth Fournier-Charrière CETD, CHU Bicêtre avec la participation de l'équipe du centre de la migraine de l enfant de Trousseau 2015 Tom,

Plus en détail

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012

Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Semaine de la sécurité des patients: novembre 2012 Qu'est-ce-que la douleur? La douleur est une sensation désagréable et complexe (sensorielle et émotionnelle). Cette sensation provient de l'excitation

Plus en détail

Expert : Docteur BARBIEUX Animateur : Docteur TSIN

Expert : Docteur BARBIEUX Animateur : Docteur TSIN PEGASE, JANVIER 2001 LA MIGRAINE Expert : Docteur BARBIEUX Mardi 9 janvier 2001 PRE-TEST Chez un patient migraineux, l examen clinique est normal entre les crises Un individu peut souffrir de plusieurs

Plus en détail

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS

Céphalées vues aux Urgences. Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Céphalées vues aux Urgences Dominique VALADE Centre d Urgence des Céphalées Hôpital Lariboisière PARIS Deux Objectifs aux Urgences Identifier les céphalées à risque vital Optimiser le traitement des céphalées

Plus en détail

LA MIGRAINE PRESENTATION. Qu est-ce que c est? Différents types : La migraine se rencontre avec ou sans aura : Fiche 13

LA MIGRAINE PRESENTATION. Qu est-ce que c est? Différents types : La migraine se rencontre avec ou sans aura : Fiche 13 Fiche 13 LA MIGRAINE PRESENTATION Qu est-ce que c est? La migraine est une maladie caractérisée par de fréquents accès de maux de tête, souvent violents et parfois accompagnés d'autres symptômes : nausées,

Plus en détail

TRAITEMENT DE LA MIGRAINE. programme aux résidents de neurologie

TRAITEMENT DE LA MIGRAINE. programme aux résidents de neurologie TRAITEMENT DE LA MIGRAINE programme aux résidents de neurologie LA MIGRAINE Classification I.H.S. 1.1 Migraine sans aura 1.2 Migraine avec aura 1.2.1 Migraine avec aura typique 1.2.2 Migraine avec aura

Plus en détail

Migraines de l'adulte : reconnaître, traiter, accompagner

Migraines de l'adulte : reconnaître, traiter, accompagner DOI : 10.1684/med.2007.0175 STRATÉGIES Pierre Gallois, Jean-Pierre Vallée, Yves Le Noc Société Française de Documentation et de Recherche en Médecine Générale Mots clés : migraine, diagnostic, médicament,

Plus en détail

Fiche de transparence

Fiche de transparence Supplément aux Folia Pharmacotherapeutica Centre Belge d Information Pharmacothérapeutique Fiche de transparence Antimigraineux Mai 2012 LES FICHES DE TRANSPARENCE But Les Fiches de transparence ont pour

Plus en détail

Les triptans. quel casse-tête! Kim Messier et Michel Lapierre. Vous voulez prescrire des triptans? Lisez ce qui suit!

Les triptans. quel casse-tête! Kim Messier et Michel Lapierre. Vous voulez prescrire des triptans? Lisez ce qui suit! Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Les triptans quel casse-tête! Kim Messier et Michel Lapierre Vous voulez prescrire des triptans? Lisez ce qui suit! Les triptans, des agonistes sélectifs

Plus en détail

SOMMAIRE Avant-propos 5 Ce qu'est la migraine. La migraine : qui elle touche, comment elle évolue. - La migraine est une vraie maladie 7

SOMMAIRE Avant-propos 5 Ce qu'est la migraine. La migraine : qui elle touche, comment elle évolue. - La migraine est une vraie maladie 7 SOMMAIRE Avant-propos 5 Ce qu'est la migraine - La migraine est une vraie maladie 7 - Un mal de tête et une crise de migraine, c'est la même chose 7 - Les crises de migraine se manifestent toujours de

Plus en détail

1 2 3 4 5 6 PLAN INTRODUCTION PARTIE I : Céphalée chronique quotidienne et Abus médicamenteux I/ La céphalée chronique quotidienne (CCQ) : un nouveau concept A. Epidémiologie : une fréquence importante

Plus en détail

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE

EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE EXEMPLE DE METHODOLOGIE POUR L ELABORATION D UN PROTOCOLE DOULEUR Marie AUBRY Infirmière référente douleur Hôpital TENON AP-HP Paris XX e SOMMAIRE Etape n 1 : Faire l état des lieux Identifier la situation

Plus en détail

SOCIETE TUNISIENNE DE MEDECINE DE FAMILLE

SOCIETE TUNISIENNE DE MEDECINE DE FAMILLE SOCIETE TUNISIENNE DE MEDECINE DE FAMILLE Cas clinique N 1 Mme Besma, 31 ans, mariée, 3 enfants consulte pour céphalées. Antécédents familiaux de migraines, pas d antécédents personnels. 1 ère crise vers

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE RECOMMANDATIONS DE LA MIGRAINE CHEZ L ADULTE ET CHEZ L ENFANT : ASPECTS CLINIQUES ET ECONOMIQUES

PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE RECOMMANDATIONS DE LA MIGRAINE CHEZ L ADULTE ET CHEZ L ENFANT : ASPECTS CLINIQUES ET ECONOMIQUES PRISE EN CHARGE DIAGNOSTIQUE ET THERAPEUTIQUE DE LA MIGRAINE CHEZ L ADULTE ET CHEZ L ENFANT : ASPECTS CLINIQUES ET ECONOMIQUES RECOMMANDATIONS Octobre 2002 Service des recommandations et références professionnelles

Plus en détail

la MIGRAINE MIEUX VIVRE avec une DOULEUR Dr Anne Sabrine KOSKAS SERGENT Dr François BOUREAU Migraine2 (1-64) 2/02/07 17:25 Page A

la MIGRAINE MIEUX VIVRE avec une DOULEUR Dr Anne Sabrine KOSKAS SERGENT Dr François BOUREAU Migraine2 (1-64) 2/02/07 17:25 Page A Migraine2 (1-64) 2/02/07 17:25 Page A MIEUX VIVRE avec une DOULEUR la MIGRAINE la MIGRAINE Dr Anne Sabrine KOSKAS SERGENT Dr François BOUREAU Centre d Évaluation et de Traitement de la Douleur Hôpital

Plus en détail

Prévalence des céphalées à travers l enquête décennale Santé 2002-2003

Prévalence des céphalées à travers l enquête décennale Santé 2002-2003 Ministère de l Emploi, de la cohésion sociale et du logement Ministère de la Santé et des Solidarités Près d une personne sur deux âgée de 15 ans et plus déclare être sujette à des maux de tête. Ceux-ci

Plus en détail

Migraine et algies de la face

Migraine et algies de la face 14 Item 262 Migraine et algies de la face Migraine I. ARGUMENTS DIAGNOSTIQUES D UNE MIGRAINE AVEC OU SANS AURA II. FACTEURS FAVORISANTS ET DÉCLENCHANTS D UNE CRISE DE MIGRAINE III. TRAITEMENT IV. ÉTAT

Plus en détail

LES CEPHALEES I- INTRODUCTION

LES CEPHALEES I- INTRODUCTION Cours Magistraux Pr. S. AIDI LES CEPHALEES I- INTRODUCTION La céphalée désigne classiquement une douleur ressentie au niveau du crâne. Les céphalées sont extrêmement fréquentes et relèvent de causes multiples.

Plus en détail

Journal de la migraine

Journal de la migraine Sandoz Pharmaceuticals SA Hinterbergstrasse 24 6330 Cham 2 Tél. 041 748 85 85 Fax 041 748 85 86 www.generiques.ch a Novartis company 50001252/mars 2008 Journal de la migraine avec le questionnaire sur

Plus en détail

Le guide du bon usage des médicaments

Le guide du bon usage des médicaments Le guide du bon usage des médicaments Les médicaments sont là pour vous aider mais......ils ont parfois du mal à vivre ensemble. Votre médecin et votre pharmacien peuvent adapter votre traitement pour

Plus en détail

TRAITEMENT DES MAUX DE TÊTE PAR EMDR INTÉGRÉ

TRAITEMENT DES MAUX DE TÊTE PAR EMDR INTÉGRÉ TRAITEMENT DES MAUX DE TÊTE PAR EMDR INTÉGRÉ «Un atelier de deux jours en spécialité EMDR» Présenté par Dr Steven MARCUS,, Ph.D 30 AVRIL & 1er MAI 2011 A PARIS SAMEDI 30 AVRIL : 9H - 16H30 - DIMANCHE 1ER

Plus en détail

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE

GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE GUIDE D INFORMATIONS A LA PREVENTION DE L INSUFFISANCE RENALE SOURCES : ligues reins et santé A LA BASE, TOUT PART DES REINS Organes majeurs de l appareil urinaire, les reins permettent d extraire les

Plus en détail

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC

MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC MIEUX COMPRENDRE CE QU EST UN ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL AVC SOMMAIRE UN QUIZ POUR FAIRE UN POINT SUR MES CONNAISSANCES Un quiz pour faire un point sur mes connaissances 3 Vrai Faux Qu est-ce que l on

Plus en détail

Lorraine Waechter - http://fichesecn.wordpress.com/ ITEM 262 : MIGRAINE CLINIQUE

Lorraine Waechter - http://fichesecn.wordpress.com/ ITEM 262 : MIGRAINE CLINIQUE ITEM 262 : MIGRAINE CLINIQUE Terrain Anamnèse Critères diagnostiques IHS Migraine sans aura = Migraine commune Critères diagnostiques IHS Migraine avec aura = Migraine accompagnée Aura - Argument de fréquence

Plus en détail

Vivez votre féminité sans souffrir.

Vivez votre féminité sans souffrir. Vivez votre féminité sans souffrir. PERDOFEMINA (lysinate d ibuprofène) est un médicament pour les adultes et les enfants à partir de 12 ans. Pas d utilisation prolongée sans avis médical. Ne pas administrer

Plus en détail

L arthrose, ses maux si on en parlait!

L arthrose, ses maux si on en parlait! REF 27912016 INFORMER UPSA BROCH ARTHROSE V2 08-12.indd 2 30/08/12 11:48 Qu est-ce que l arthrose? L arthrose est une maladie courante des articulations dont la fréquence augmente avec l âge. C est une

Plus en détail

A healthy decision LA DOULEUR

A healthy decision LA DOULEUR A healthy decision Mieux vivre avec LA DOULEUR Tout à propos de la douleur, de ses causes et de ses possibilités de traitement. Parlez-en avec votre médecin ou pharmacien. Contenu Qu est-ce que la douleur

Plus en détail

Carnet de suivi Lithium

Carnet de suivi Lithium Carnet de suivi Lithium Brochure d information sur les troubles bipolaires et leur traitement par lithium Nom : Ce carnet est important Si vous le trouvez, merci de le faire parvenir à l adresse cidessous

Plus en détail

Dossier d information sur les bêtabloquants

Dossier d information sur les bêtabloquants Dossier d information sur les bêtabloquants Septembre 2014 I. Rappel sur les récepteurs bêta-adrénergiques Il y a actuellement 3 sortes de récepteurs bêta-adrénergiques connus: - Les récepteurs 1 qui sont

Plus en détail

Quand le stress nous rend malade

Quand le stress nous rend malade Yuri Arcurs Quand le stress nous rend malade Tous concernés! De quoi s agit-il? Le stress stimule notre organisme pour qu'il s'adapte à une nouvelle situation, bonne ou mauvaise. Deux hormones sont alors

Plus en détail

KARDEGIC 75 mg, poudre pour solution buvable en sachet-dose Acétylsalicylate de DL-Lysine

KARDEGIC 75 mg, poudre pour solution buvable en sachet-dose Acétylsalicylate de DL-Lysine KARDEGIC 75 mg, poudre pour solution buvable en sachet-dose Acétylsalicylate de DL-Lysine Veuillez lire attentivement cette notice avant d'utiliser ce médicament. Elle contient des informations importantes

Plus en détail

La prise en charge de votre épilepsie

La prise en charge de votre épilepsie G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre épilepsie Vivre avec une épilepsie sévère Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant vous a remis ce guide

Plus en détail

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR

ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Dénomination du médicament ANNEXE IIIB NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR LYSOPAÏNE MAUX DE GORGE AMBROXOL CITRON 20 mg SANS SUCRE, pastille édulcorée au sorbitol et au sucralose. Chlorhydrate d ambroxol

Plus en détail

RELPAX. hydrobromure d élétriptan

RELPAX. hydrobromure d élétriptan RELPAX hydrobromure d élétriptan * Pharmacocinétique * Toxicologie * Formulation galénique * Essais cliniques * Conclusion * Pharmacocinétique * Toxicologie * Formulation galénique * Essais cliniques *

Plus en détail

Mieux informé sur la maladie de reflux

Mieux informé sur la maladie de reflux Information destinée aux patients Mieux informé sur la maladie de reflux Les médicaments à l arc-en-ciel Mise à jour de l'information: septembre 2013 «Maladie de reflux» Maladie de reflux La maladie de

Plus en détail

IMIJECT 6 mg/0,5 ml, solution injectable pour voie sous-cutanée en seringue pré-remplie

IMIJECT 6 mg/0,5 ml, solution injectable pour voie sous-cutanée en seringue pré-remplie 1 sur 6 13/09/2010 16:58 Mis à jour : 23/02/2009 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT IMIJECT 6 mg/0,5 ml, solution injectable pour voie sous-cutanée en seringue pré-remplie 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE

Plus en détail

Carte de soins et d urgence

Carte de soins et d urgence Direction Générale de la Santé Carte de soins et d urgence Emergency and Healthcare Card Porphyries Aiguës Hépatiques Acute Hepatic Porphyrias Type de Porphyrie* Déficit en Ala déhydrase Ala Dehydrase

Plus en détail

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT

ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT ANNEXE I RESUME DES CARACTERISTIQUES DU PRODUIT 1. DENOMINATION DU MEDICAMENT 2. COMPOSITION QUALITATIVE ET QUANTITATIVE 3. FORME PHARMACEUTIQUE 4. DONNEES CLINIQUES 4.1. Indications thérapeutiques 4.2.

Plus en détail

Migraines, céphalées et statut hormonal

Migraines, céphalées et statut hormonal Migraines, céphalées et statut hormonal Vincent Cahagne, service de neurologie et équipe mobile d accompagnement et de soins palliatifs, Chu Rennes Migraine et puberté Le début de la migraine Le début

Plus en détail

Les nouveaux triptans dans la migraine

Les nouveaux triptans dans la migraine Les nouveaux triptans dans la migraine J.M. Senard*, N. Fabre** P O I N T S F O R T S P O I N T S F O R T S Comme le sumatriptan, ce sont des agonistes sérotoninergiques 5HT1B/D ayant une action périphérique

Plus en détail

Céphalées en soins primaires Docteur, j ai mal à la tête. Dr Donald Rivest Neurologue MD FRCPC

Céphalées en soins primaires Docteur, j ai mal à la tête. Dr Donald Rivest Neurologue MD FRCPC Céphalées en soins primaires Docteur, j ai mal à la tête Dr Donald Rivest Neurologue MD FRCPC Après cette présentation, les participants seront en mesure de: 1- Réviser la physiopathologie de la migraine

Plus en détail

Pseudotumor cerebri. Anatomie Le cerveau et la moelle épinière baignent dans un liquide clair, appelé le liquide céphalo-rachidien (LCR).

Pseudotumor cerebri. Anatomie Le cerveau et la moelle épinière baignent dans un liquide clair, appelé le liquide céphalo-rachidien (LCR). Hypertension intracrânienne idiopathique Pseudotumor cerebri Votre médecin pense que vous pouvez souffrir d hypertension intracrânienne idiopathique connue aussi sous le nom de «pseudotumeur cérébrale».

Plus en détail

Migraine : une maladie qui se soigne

Migraine : une maladie qui se soigne Migraine : une maladie qui se soigne SOMMAIRE La prise en charge de la migraine : manque d information ou de formation?. p. 2 À chaque migraineux son traitement. p. 3 Vivre avec la migraine.. p. 5 À propos

Plus en détail

LES MÉDICAMENTS de la MIGRAINE PLAN

LES MÉDICAMENTS de la MIGRAINE PLAN LES MÉDIAMETS de la MIGAIE PLA A LA MIGAIE (rappels) A 1 ISTIQUE A 2 DESIPTI A 3 FMES de la MALADIE A 4 SYMPTÔMES A 5 AUSES A 6 DIAGSTI A 7 ÉVLUTI B TAITEMETS B 1 DES PUSSÉES : * Antalgiques et AIS * Alcaloïdes

Plus en détail

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques

Diabète Type 2. Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Diabète Type 2 Épidémiologie Aspects physiques Aspects physiologiques Épidémiologie 90% de tous les cas de diabètes Environ 1 personne sur 20 est atteinte Diabète gras Facteur de risque majeur pour les

Plus en détail

Gina Sanders. Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal!

Gina Sanders. Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal! Gina Sanders Troubles du sommeil : banal... mais pas fatal! Tous concernés! De quoi s agit-il? encontrer ponctuellement des dif cultés pour s endormir, se réveiller en pleine nuit ou se retrouver debout

Plus en détail

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Sumatriptan Sandoz 50 mg comprimés Sumatriptan Sandoz 100 mg comprimés. sumatriptan

NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR. Sumatriptan Sandoz 50 mg comprimés Sumatriptan Sandoz 100 mg comprimés. sumatriptan NOTICE : INFORMATION DE L UTILISATEUR Sumatriptan Sandoz 50 mg comprimés Sumatriptan Sandoz 100 mg comprimés sumatriptan Veuillez lire attentivement cette notice avant de prendre ce médicament. - Gardez

Plus en détail

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant

La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge d un trouble dépressif récurrent ou persistant Vivre avec un trouble dépressif Septembre 2010 Pourquoi ce guide? Votre médecin

Plus en détail

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence

Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Le traitement du paludisme d importation de l enfant est une urgence Dominique GENDREL Necker-Enfants Malades Traiter en urgence en présence de trophozoïtes Plus de 80% des paludismes d importation en

Plus en détail

La migraine chronique

La migraine chronique La migraine chronique - Céphalées chroniques quotidiennes -Abus médicamenteux Avec le soutien des laboratoires Novartis Un concept en évolution 1ère classification IHS 1988 : pas de mention 1982: Mathew

Plus en détail

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin

1 La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin La scintigraphie myocardique au Persantin ou Mibi Persantin Pour mieux connaître l état de votre cœur, votre médecin vous a demandé de passer une scintigraphie myocardique au Persantin. Cette fiche explique

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 10 mai 2006 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 10 mai 2006 METOJECT 10 mg/ml, solution injectable en seringue pré-remplie 1 seringue pré-remplie en verre de 0,75 ml avec aiguille : 371 754-3 1 seringue pré- remplie

Plus en détail

Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés

Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Médicaments contre la douleur Ce que vous devez savoir au sujet des analgésiques opiacés Developé pour le Centre

Plus en détail

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral

La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre maladie, l accident vasculaire cérébral Vivre avec un accident vasculaire cérébral Octobre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION. 10 octobre 2001 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS DE LA COMMISSION 10 octobre 2001 VIRAFERONPEG 50 µg 80 µg 100 µg 120 µg 150 µg, poudre et solvant pour solution injectable B/1 B/4 Laboratoires SCHERING PLOUGH Peginterféron

Plus en détail

Les céphalées J.Sommer N.Vokatch

Les céphalées J.Sommer N.Vokatch Les céphalc phalées J.Sommer N.Vokatch Objectifs: Connaître les critères res diagnostiques des céphalées primaires Connaître les critères res de gravité Savoir évaluer l impact l socio-professionnel et

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque

La prise en charge de votre insuffisance cardiaque G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre insuffisance cardiaque Vivre avec une insuffisance cardiaque Décembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre médecin traitant

Plus en détail

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI? LA MÉTHAMPHÉTAMINE est un produit stupéfiant illicite, synthétisé à partir de substances chimiques, également connu sous le nom de «crystal» ou «crystalmet», «ice»,

Plus en détail

La migraine de l enfant

La migraine de l enfant Paris, le 4 mars 2004 DOSSIER DE PRESSE La migraine de l enfant Le livret J ai mal à la tête et le site internet www.migraine-enfant.org Comment comprendre et traiter la migraine de l enfant Visuel du

Plus en détail

PIL Décembre 2009. Autres composants: acide tartrique, macrogol 4000, macrogol 1000, macrogol 400, butylhydroxyanisol.

PIL Décembre 2009. Autres composants: acide tartrique, macrogol 4000, macrogol 1000, macrogol 400, butylhydroxyanisol. Notice publique MOTILIUM Veuillez lire attentivement l intégralité de cette notice avant d utiliser ce médicament. Gardez cette notice, vous pourriez avoir besoin de la relire. Si vous avez d autres questions,

Plus en détail

CHAPITRE 8 LES CEPHALEES SEMIOLOGIE ET STRATEGIE D EVALUATION. Gilles Géraud et Nelly Fabre

CHAPITRE 8 LES CEPHALEES SEMIOLOGIE ET STRATEGIE D EVALUATION. Gilles Géraud et Nelly Fabre CHAPITRE 8 LES CEPHALEES SEMIOLOGIE ET STRATEGIE D EVALUATION Gilles Géraud et Nelly Fabre Plan du Chapitre 1. Conduite du diagnostic clinique devant une céphalée 1.1. L interrogatoire 1.2. L examen clinique

Plus en détail

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE

ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE ÉVALUATION DE LA PERSONNE ATTEINTE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE PRISE EN CHARGE SYSTÉMATISÉE DES PERSONNES ATTEINTES D HYPERTENSION ARTÉRIELLE SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE D HYPERTENSION ARTÉRIELLE 23 ÉVALUATION DE

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

QUI PEUT CONTRACTER LA FA?

QUI PEUT CONTRACTER LA FA? MODULE 1 : COMPRENDRE LA FIBRILLATION AURICULAIRE 16 QUI PEUT CONTRACTER LA FA? La FA est plus fréquente chez les personnes âgées. Par contre, la FA dite «isolée» (c.-à-d. sans qu il y ait de maladie du

Plus en détail

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE

LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE LE SOMMEIL: TRAITEMENT DE L'INSOMNIE Avant d aborder le sujet de l amélioration du sommeil, permettez-moi de vous présenter quelques faits concernant le sommeil. Plusieurs études ont démontré qu on a besoin

Plus en détail

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie

LE GRAND LIVRE Du. Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel. Prévenir les complications. et surveiller la maladie Pr Jean-Jacques Altman Dr Roxane Ducloux Dr Laurence Lévy-Dutel LE GRAND LIVRE Du diabète Vivre avec le diabète à tout âge Traiter et surveiller la maladie Prévenir les complications, 2012 ISBN : 978-2-212-55509-7

Plus en détail

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs

La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs G U I D E - A F F E C T I O N D E L O N G U E D U R É E La prise en charge de votre artérite des membres inférieurs Vivre avec une artérite des membres inférieurs Novembre 2007 Pourquoi ce guide? Votre

Plus en détail