Avis Technique non valide

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avis Technique non valide"

Transcription

1 Panneau Sandwich Métallique Metal faced sandwich panel Sandwich-Element mit Metalldeckschichten Avis Technique 2/ Bardage Annule et remplace l Avis Technique 2/ Isoparete 1000 Isoparete Piano 1000 Titulaire : Usine : Distributeur : ISOPAN SpA Strada Provinciale Morolense Zona Industriale IT Patricia (Frosinone) Italie Tél. : 00 (39) Fax : 00 (39) Internet : ISOPAN SpA IT Patricia (Italie) ISOPAN SpA Stabilimento di Trevenzuolo Via Giona, 5 IT Trevenzuolo (VERONE) Italie ISOPAN France ZAC du Parkile Bât avenue Joseph Kessel FR Voisins-le-Bretonneux Tél. : Fax : Internet : Commission chargée de formuler des Avis Techniques (arrêté du 2 décembre 1969) Groupe Spécialisé n 2 Constructions, Façades et Cloisons Légères Avis Technique non valide Vu pour enregistrement le 16 septembre 2010 Secrétariat de la commission des Avis Techniques CSTB, 84 avenue Jean Jaurès, Champs sur Marne, FR Marne la Vallée Cedex 2 Tél. : Fax : Internet : Les Avis Techniques sont publiés par le Secrétariat des Avis Techniques, assuré par le CSTB. Les versions authentifiées sont disponibles gratuitement sur le site internet du CSTB ( CSTB 2010

2 Le Groupe Spécialisé n 2 «Constructions, Façades et Cloisons Légères» de la Commission chargée de formuler des Avis Techniques, a examiné, le 27 janvier 2009, le procédé de bardage à base de panneaux sandwiches ISOPARETE 1000 ISOPARETE PIANO 1000 présenté par la Société ISOPAN SpA. Il a formulé sur ce procédé l Avis Technique ci-après qui annule et remplace l Avis Technique 2/ Cet Avis est formulé pour les utilisations en France européenne. 1. Définition succincte Procédé de bardage en panneaux sandwiches à parements en tôle d acier et à âme isolante injectée en polyuréthanne expansée avec un gaz (n-pentane) ne contenant pas de CFC et de HCFC. Les panneaux ont les dimensions suivantes : Epaisseur : 40, 50, 60 et 80 mm, Longueur : 15 m, Largeur utile : 1 m. Les panneaux sont posés verticalement. Les jonctions verticales s effectuent par emboîtement des rives longitudinales. Les fixations sont traversantes visibles et cachées dans l emboîtement. 2. AVIS 2.1 Domaine d emploi accepté Bardages de bâtiments industriels et agricoles à température positives, dont les conditions de gestion de l air intérieur permettent de réduire les risques de condensation superficielle (locaux ventilés naturellement à faible et moyenne hygrométrie et conditionnés en température ou en humidité dont la pression de vapeur d eau est comprise entre 5 et 10 mmhg). L utilisation en zone sismique du procédé n a pas été évaluée. Le domaine d emploi est par conséquent limité à la zone «zéro» et aux bâtiments de classe A, au sens du décret n du 14 mai L utilisation du procédé dans les ERP et bâtiments relevant du code du travail dont le plancher bas du dernier niveau est situé à plus de 8 m est exclue du domaine d emploi. 2.2 Appréciation sur le procédé 2.21 Aptitude à l emploi Stabilité Les panneaux de bardage ne participent pas à la stabilité générale des bâtiments. Elle incombe à l ouvrage qui les supporte. L espacement entre lisses ou poteaux, déterminé cas par cas, en fonction des efforts de vent appliqués, en tenant compte d une part de la résistance en flexion des panneaux et d autre part de la résistance des organes de fixation, permet d assurer convenablement la stabilité propre des panneaux. Sécurité en cas de chocs Elle est à vérifier au cas par cas selon la norme P Sécurité en cas de séisme Le comportement du procédé n a pas été évalué vis-à-vis des actions sismiques (cf. 2.1). Sécurité en cas d incendie (cf. 2.1) Elle est à examiner cas par cas, en fonction de la destination des ouvrages à réaliser. La masse combustible de l âme en polyuréthanne, exprimée par mètre carré et par centimètre d épaisseur, est : M c = 10,8 MJ/m 2 cm. Le classement de réaction au feu des panneaux doit être justifié par un procès-verbal d essai en cours de validité (moins de 5 ans) correspondant aux produits visés. L utilisation en ERP peut être assujettie à l obtention d un avis favorable de la Commission Centrale de Sécurité tel qu indiqué dans la partie III du Guide d emploi des isolants combustibles dans les ERP. Les éventuelles dispositions constructives spécifiques découlant de cet avis devront faire l objet d un additif au présent Avis Technique. Isolation thermique Le procédé pour les épaisseurs supérieures ou égales à 80 mm permet de respecter les coefficients surfaciques maximaux admissibles de la règlementation thermique en vigueur pour les murs opaques en contact avec l extérieur. Il convient en outre de tenir compte des déperditions dues aux points singuliers de l ouvrage. Isolation acoustique On ne dispose pas d éléments d évaluation relatifs à l affaiblissement acoustique vis-à-vis des bruits aériens extérieurs et à la réverbération des bruits intérieurs. S il existe une exigence applicable aux bâtiments à construire par ce procédé, la justification devra être apportée au cas par cas. Prévention des accidents Elle nécessite de s assurer de la stabilité des ouvrages en cours de montage et de respecter les précautions liées à la manutention d éléments de grandes dimensions. Etanchéité des parois Elle peut être considérée comme normalement assurée pour le domaine d emploi accepté, compte tenu de la géométrie des joints. Autres informations sur l effet bilame attendu Les valeurs ci-dessous sont données à titre informatif et ne sont pas prises en compte, pour le moment, dans le dimensionnement. Le rayon de courbure R (exprimé en m) du panneau d épaisseur e (en mm) libre de se déformer sur une portée de 7 m est, en fonction de la différence de température ΔΘ (exprimée en K) entre les deux faces : 92 e R = m ΔΘ 2 L La flèche en résultant s obtient par f =, L étant la portée entre 8R lisses. La réaction F sur appui intermédiaire d un panneau de 7,00 m de longueur et de 80 mm d épaisseur est, en fonction de la différence de température ΔΘ entre les deux faces, donnée par mètre de lisse : F = 3,84 ΔΘ dan/m 2.22 Durabilité - Entretien Les matériaux utilisés pour la fabrication des éléments et leur mise en œuvre ne présentent pas d'incompatibilité. L'adhérence mousse-paroi et la stabilité dimensionnelle de la mousse d'âme sont satisfaisantes. Les chocs de corps durs de conservation des performances selon la norme P provoquent des empreintes risquant d'endommager l'aspect des façades sans toutefois altérer le revêtement protecteur. La durabilité des tôles prélaquées est, avant rénovation, supérieure à une dizaine d'années Fabrication et contrôle La fabrication des panneaux est effectuée en continu par la Société ISOPAN dans son usine de Patrica (Frosinone) qui a mis en place des dispositions de fabrication et d autocontrôle qui permettent de compter sur une suffisante constance de qualité. La fabrication des panneaux fait l objet d un suivi par le CSTB dans le domaine du bardage industriel Mise en œuvre La mise en œuvre est réalisée par des entreprises spécialisées dans le domaine du bardage industriel et doit s'accompagner de précautions (transports, manutention, pose...). Il convient d'éviter les découpes de panneaux sur le chantier. 2.3 Cahier des Prescriptions Techniques 2.31 Conditions de conception L'ossature du bâtiment devra être calculée conformément aux règles en vigueur sans tenir compte de la résistance propre des panneaux. En cas d utilisation d une ossature secondaire pour la fixation des panneaux, on devra s assurer de la résistance de cette ossature et de sa fixation à l ossature principale. 2 2/

3 Le choix du revêtement de la tôle extérieure et intérieure devra tenir compte du type d environnement selon les tableaux 1 et 2 en fin de Dossier Technique. Pour les locaux avec renouvellement d air et humidité non fixé, le rapport W/n (g/m 3 ) doit être précisé dans le DPM. Pour les locaux avec température et humidité fixées et régulées, la pression de vapeur d eau intérieure (mm.hg) doit être précisée dans le DPM Conditions de mise en oeuvre La Société ISOPAN devra à leur demande assurer son assistance technique sur le chantier auprès des entreprises de pose. Des précautions devront être prises pour assurer la continuité de l étanchéité à l air entre cordons d étanchéité des joints verticaux et horizontaux et dispositifs d étanchéité des points singuliers : pied de façade, encadrements de baies, acrotère. Les efforts agissant sur les baies devront être reportés sur les lisses de fixation grâce à des chevêtres par exemple. Conclusions Appréciation globale L utilisation du procédé Isoparete 1000 Isoparete Piano 1000 dans le domaine d emploi accepté, est appréciée favorablement. Validité 31 janvier Pour le Groupe Spécialisé n 2 Le Président M. KRIMM 3. Remarques complémentaires du Groupe Spécialisé Cette quatrième révision intègre principalement l ajout d une nouvelle usine de fabrication à Verone et un nouveau dossier graphique. Le Rapporteur du Groupe Spécialisé n 2 M. COSSAVELLA 2/

4 Dossier Technique établi par le demandeur A. Description 1. Principe Le procédé ISOPARETE ISOPARETE PIANO est un système de bardage métallique isolant composé de grands éléments sandwiches, dont l âme est en mousse de polyuréthanne, injectée entre deux parements en tôle d acier. Les panneaux sandwiches sont mis en œuvre verticalement par fixations traversantes cachées dans l emboîtement. 2. Domaine d emploi 2.1 Caractéristiques physiques des panneaux Dimensions : - épaisseur hors tout : 40, 50, 60 et 80 mm. - largeur utile : 1000 m. - largeur hors tout : 1030 m. - longueur maximale : 15 m. Poids des panneaux avec parements d épaisseur 0,5 mm : - épaisseur 40 mm : environ 10,3 kg/m 2. - épaisseur 50 mm : environ 10,7 kg/m 2. - épaisseur 60 mm : environ 11,1 kg/m 2. - épaisseur 80 mm : environ 11,9 kg/m 2. Tolérances : - sur largeur : ± 3 mm, - sur longueur : ± 5 mm, - sur épaisseur : ± 2 mm. Coloris : Les coloris disponibles sont blanc, blanc gris, crème et autres sur demande. 2.2 Parement Tôle d'acier nuance S 250 GD + Z 350 (parement extérieur) et Z275 (parement intérieur) selon la norme NF EN 10326, épaisseur 0,5 mm minimum galvanisée à chaud en continu. Les rayons de courbure minimale des tôles nervurées sont supérieurs ou égaux à 1 mm. Le cahier des charges fournisseur assure l absence de fissures sur les pliages avec t 2 selon NF EN (pour les tôles d épaisseur 0,5 mm, cette valeur correspond à R 1 mm). La nature et l'épaisseur des revêtements organiques, conformes à la norme EN 10169, sont données ci-dessous. - PS Polyester 20 µm + primaire 5 µm - PX Silicone Polyester 20 µm + primaire 5 µm - PVDF Fluorure de polyvinylidène 20 µm + primaire 5 µm, - PVC Plastisol µm + primaire 5 µm. Composants pour mousse de polyuréthanne : - polyols - isocyanate d'origines BASF, - agent moussant n-pentane d origine SHELL. Garniture de protection des bords longitudinaux femelles : ruban en mousse de polyéthylène d épaisseur 5 mm. 2.3 Ame isolante Code de la mousse : PUR 2 ISOPAN. Masse volumique : 40 kg/m 3 ± 10%. Résistance en traction perpendiculaire selon NF EN 1607 : - initiale : 0,10 MPa. - après 24 h à 70 C 100% HR : 0,10 MPa, Résistance en compression à 10% d écrasement selon NF EN 826 : 0,11 MPa. Stabilité dimensionnelle selon EN 8069 : 1%. Résistance en flexion 4 points selon EN : > 100 kpa. 2.4 Façonnés Tôle d acier, épaisseur de 0,7 ou 0,8 mm, même nuance, mêmes traitements que les parois de panneaux d origines. 2.5 Organe de fixation Les fixations et leurs accessoires sont conformes aux spécifications du 5.4 du DTU : vis en acier zingué (rurale non pollué ) ou inoxydable de Ø 6,3 mm (atmosphère marine ) associée à une rondelle d étanchéité Ø 16 mm. 2.6 Compléments d étanchéité Ruban de mousse de polyéthylène d origine LEM. Ruban auto-adhésif PVC expansé à cellules fermées avec mélange bitumineux d origine LEM. Bandes d étanchéité de type Compriband. 2.7 Performances thermiques Le coefficient de transmission thermique en partie courante U c et le coefficient de déperdition linéique Ψ en fonction de l épaisseur sont donnés dans le Tableau 1 ci-après. Tableau 1 U c et ψ j Epaisseur (mm) U C (W/m 2.K) Ψ (W/m.K) 40 0,56 0, ,46 0, ,39 0, ,29 0,02 Conductivité thermique λ = 0,025 W/m.K. (décision n 20 du CTAT). Le coefficient de transmission thermique U p doit être calculé selon les Règles Th-U, fascicule parois opaques, d après la formule suivante : où : U c Ψ j L p n χ A U p = U c ψ j Lp + n χ + A est le coefficient de transmission thermique en partie courante du panneau est le coefficient de déperdition linéique correspondant à l emboîtement entre panneau est la longueur d emboîtement entre panneau est le nombre de fixations de la paroi est le coefficient de déperdition ponctuel correspondant à la fixation utilisée (χ = 0,01 W/K par fixation traversante) est l aire de la paroi. 3. Eléments La tôle de chaque paroi comporte sur ses rives longitudinales un façonnage permettant de réaliser un emboîtement entre deux panneaux voisins et le logement de la vis de fixation. Panneau ISOPARETE PIANO 1000 : les tôles sont lisses. Panneau ISOPARETE 1000 : les tôles extérieures comportent (cf. figure 1) : Des nervures principales de 45 mm de largeur, 1 mm de profondeur, espacées de 200 mm, Des nervures secondaires de 20 mm de largeur, 5 mm de profondeur, espacées de 200 mm. Les tôles intérieures comportent des nervures de 43 mm et 1 mm de profondeur. Les rives longitudinales des panneaux comportent chacune une rainure et un tenon permettant le double emboîtement des panneaux adjacents (cf. figure 1). Une bande de mousse de polyéthylène disposée en fond de la rainure principale permet d assurer l étanchéité (cf. figure 3). 4 2/

5 4. Fabrication et contrôle 4.1 Fabrication Les panneaux sont fabriqués conformément au e-cahier CSTB 3501 «Panneaux sandwiches isolants à parements métalliques Conditions générales de conception et fabrication» par ISOPAN dans son usine de Patricia-Frosinone et de Verone (Italie) sous certification ISO 9001 : 2000 (Certificat n ). Les tôles en acier prélaqué sont fournies en bobines. Les panneaux ISOPARETE 1000 et ISOPARETE PIANO sont fabriqués sur ligne en continu par la Société ISOPAN Patrica-Frosinone (Italie) : Déroulage, profilage des tôles - façonnage des rives. Préchauffage des parois par air chaud à 45 ± 3 C. Epandage des composants de la mousse polyuréthanne sur la tôle extérieure placée en dessous par pompes haute pression équipées de contrôle de portée, température, pression. Expansion et maintien en conformation pendant environ 3 minutes. Découpage à longueur, à la volée. Empilage. Emballage par un film en polyéthylène et cerclage. Mise en place des tôles de protection dessus/dessous pour chaque produit. 4.2 Contrôles Les contrôles et leur fréquence sont donnés dans le tableau 3 en fin de Dossier Technique. 5. Mise en oeuvre 5.1 Organisation de la mise en oeuvre La société ISOPAN France ne pose pas elle-même. Toutefois, elle est en mesure de conseiller le poseur sur la mise en œuvre de ses produits. 5.2 Conditions générales de pose Les panneaux de la gamme ISOPARETE 1000 sont mis en œuvre : verticalement sur lisses horizontales, à l'avancement, la rive femelle de l'élément à poser venant s'emboîter dans la rive mâle du dernier élément posé, le sens de pose est choisi de façon à être contraire à celui des vents de pluie dominants. Avant le début de la mise en œuvre, il est nécessaire de : contrôler la planéité de l'ossature support, vérifier les dispositions prévues sur le chantier pour le stockage et la manutention des panneaux, vérifier que les surfaces en contact panneaux-ossature sont compatibles ou protégées contre les risques de corrosion électrolytique, effectuer la manutention et le levage des panneaux à l'aide d'engins adaptés. 5.3 Dispositions relatives à l ossature : appuis La fixation s effectue sur des lisses présentant les caractéristiques suivantes : Ossature acier, bois ou béton avec inserts métalliques (cf. figure 2) : largeur d appui intermédiaire > 60 mm, largeurd appui d extrémité > 40 mm, épaisseur des profilés 1,5 mm et épaisseur des inserts 3 mm. La portée se détermine par rapport à la charge de vent normal selon les règles NV 65 modifiées. La détermination de la portée entre lisses s effectue suivant le plus contraignant des critères suivants : Flèches 1/200 ème de la portée. Coefficient de 2 vis-à-vis de la ruine. Résistance admissible normale des fixations donnée au 5.4. La satisfaction de ces critères est obtenue par application des Tableaux 4 à 7 en fin de Dossier Technique. 5.4 Fixations (cf. figure 3) La résistance admissible d une fixation à prendre en compte pour des vérifications sous vent normal est de 82 dan. Distance des fixations à l extrémité : Minimum : 30 mm. Maximum (en cas de porte-à-faux) : 10 fois l épaisseur des panneaux sans dépasser le 1/3 de la portée entre appuis. 5.5 Singularité de façade Joint horizontal (cf. figure 6) Fixation sur lisse horizontale par vis taraudeuse de Ø 6,3 mm positionnée sur l aile intérieure de la rive femelle des panneaux avec interposition d une bavette basse avec calage provisoire pendant la pose entre la bavette et le bas du panneau. Bas de bardage (cf. figure 7) Fixation sur lisse basse (appui mini 60 mm) par vis taraudeuse de 6,3 mm après interposition d'une bavette basse, de cales (reprise poids de panneau) et de garnitures d'étanchéité (mousse souple PUR imprégnée de section 20 x 10 mm). Haut de bardage (cf. figure 8) - Fixation sur lisse haute (appui mini 60 mm) par vis traversantes. - Habillage de la partie haute par un couronnement (avec éclissage et complément d'étanchéité par mastic), fixation par rivets inox ou vis inox. - Continuité de l'isolation entre façade et toiture. Angle sortant ou rentrant (cf. figure 10) L'ange sortant ou rentrant est réalisé avec une pièce d'angle intérieur et une pièce d'angle extérieur, avec complément d'étanchéité à l'air par joint mousse et complément d'isolation (cf figure 8) en laine minérale. La rive des panneaux est toujours fixée par fixation traversante (rondelles d'appui et d'étanchéité 22 mm). Baies (cf. figure 11) Les châssis sont fixés en périphérie au droit d'une ossature de charpente avec complément d'étanchéité à l'air et complément d'isolation. Pose d'accessoires en tôle pliée, tels que bavette et sous-face de linteau en partie haute, jambage coté montant, appuis de châssis partie basse. La jonction du jambage et de l'appui de châssis sera complétée par un cordon de mastic. 5.6 Précautions particulières Découpe Les opérations de découpe sont exécutées au moyen de matériel approprié (scie sauteuse, grignoteuse). On veillera à éviter l'incrustation de particules chaudes sur le revêtement. Toutes les souillures (limailles, copeaux) seront éliminées sans délai à la pose : - découpe de panneau : scie sauteuse, - découpe de façonné : scie grignoteuse. L'emploi de la tronçonneuse est rigoureusement proscrit. Il convient d éviter les découpes des panneaux sur les chantiers. Film de protection. Il sera retiré sans délai après la pose. 6. Emballage Manutention - Stockage 6.1 Pied de bardage (cf. figure 10) Les panneaux sont emballés sur ligne de fabrication. L emballage comprend : Cales en polystyrène de 7 cm de haut. Tôle de protection supérieure et inférieure. Film polyéthylène. L emballage comporte une étiquette sur laquelle est marquée : Le nom de l usine. ISOPARETE 1000 ou ISOPARETE PIANO La référence de la commande et le nom du client. La référence du lot. La date de fabrication. Le code de la mousse. L épaisseur de la mousse. Le poids du paquet. 6.2 Transport (cf. figure 10) Les panneaux et leurs accessoires doivent être transportés dans des conditions qui préservent l intégrité des caractéristiques (colis calés, soigneusement gerbés et protégés, camions bâchés). 6.3 Manutention Les panneaux et leurs accessoires doivent être transportés dans des conditions qui préservent l intégrité des caractéristiques (colis calés, soigneusement gerbés et protégés, camions bâchés). 2/

6 6.4 Stockage La durée du stockage sur chantier doit être réduite au minimum. La précaution essentielle consiste à éviter que l eau ne s introduise, par ruissellement et condensation, entre les panneaux. Les panneaux doivent être entreposés en position légèrement inclinée (cf. figure 10). 7. Entretien - Rénovation 7.1 Entretien L entretien devra comporter : L élimination des diverses végétations, notamment les mousses et de toutes matières incompatibles qui seraient venues se déposer sur la surface du bardage. La protection contre les éventuelles amorces de corrosion provoquées par la stagnation ou l impact de corps étrangers. La surveillance de la bonne tenue de la structure porteuse dont tous les désordres pourraient se répercuter sur le bardage. 7.2 Rénovation La rénovation de la paroi en tôle prélaquée s effectue selon le processus suivant : Lessivage avec une lessive ménagère : ne jamais utiliser d abrasifs, de solvants et de nettoyeurs haute pression. Rinçage à l eau claire. Reprise avec peintures bâtiment, compatibles avec le revêtement qualité, qualité extérieure ; le mode d application pouvant être la brosse ou le pistolet selon la peinture utilisée. La nature des laques ainsi que le processus de rénovation doivent être définis en accord avec le fournisseur. B. Résultats expérimentaux Rapport d appréciation ICITE n RV650 sur le procédé : - Essais de chocs. - Perméabilité à l air, étanchéité à l eau. - Détermination des déformations et résistance aux effets du vent sur 1 panneau. Essai de flexion sur 2 et 3 appuis sous charge ascendante : RE CSTB n Essai d insolation et choc thermique sur panneau ISODUPLEX 1000 d épaisseur 120 mm et longueur 7,5 m : RE CSTB n ES du 29 mars Essai d insolation et chocs thermiques (mousse PUR ISOPAN B2) : Rapport CSTB n ES Essai de caractérisation mécanique de l âme isolante (compression, traction, flexion, masse volumique) : RE CSTB n CL du 30 avril Essai de vieillissement hygrothermique : RE CSTB n CL du 10 mai Essai de fatigue sur fixations : RE CSTB n Evaluation thermique de la mousse PU expansée au pentane : RE CSTB n HO du 20 juillet Autocontrôles de fabrication : Rapport interne. C. Références L ensemble des réalisations porte à ce jour sur m 2 en France. Depuis début 2005, m 2 ont été réalisés en France avec des panneaux constitués de la mousse polyuréthanne PUR B2 6 2/

7 Tableaux et figures du Dossier Technique Tableau 1 Classement des revêtements en fonction des ambiances intérieures selon la norme XP P AMBIANCES INTERIEURES NATURE DU REVETEMENT Catégorie selon XP P Faible hygrométrie SAINE Moyenne hygrométrie ou 5 P i < 10 mm Hg Polyester 25 µm III Silicone Polyester 25 µm III PVDF 25 µm III Plastisol µm IV : Revêtement adapté : Revêtement dont le choix définitif ainsi que les caractéristiques doivent être arrêtées après consultation d accord du fabricant : Revêtement non adapté Tableau 2 Classement des revêtements en fonction des atmosphères extérieures selon la norme XP P ATMOSPHERES EXTERIEURES NATURE DU REVETEMENT Catégorie selon XP P Rurale non polluée Urbaine et Industrielle Normale Sévère 20 à 10 km 10 à 3 km Marine Bord de mer (< 3 km) (*) Mixte Forts U.V. Spéciale Particulière Polyester 25 µm III Silicone - Polyester 25 µm IV PVDF 25 µm IV Plastisol µm V : : : Revêtement adapté Revêtement dont le choix définitif ainsi que les caractéristiques doivent être arrêtées après consultation d accord du fabricant Revêtement non adapté (*) A l exclusion du front de mer pour lequel l appréciation définitive ou la définition de dispositions particulières doit être arrêtée après consultation et accord de ISOPAN SpA. 2/

8 Tableau 3 Contrôles en fabrication Nomenclature des contrôles Contrôles de réception des matières premières Constituants pour polyuréthanne expansé : consignation des certificats d analyse des fournisseurs Bobines d acier galvanisé : - épaisseur de la tôle - épaisseur galvanisation Bobines d acier galvanisé prélaqué (contrôles d acier galvanisé, plus les contrôles suivants) : - adhérence de la laque par essai de peigne - contrôle de la teinte du laquage - résistance au pliage - dureté de la peinture Fréquences A chaque réception de produit 1 essai par bobine 1 essai pour 50 tonnes 1 essai pour 50 tonnes 1 essai pour 50 tonnes 1 essai pour 50 tonnes 1 essai pour 50 tonnes Contrôles en cours de fabrication Contrôle dimensionnel des deux parements Planéité parements Température des parements avant moussage Vitesse de la ligne Réactivité des produits (temps de crème, temps de fils) Epaisseur panneau Positionnement des joints longitudinaux Contrôles sur produits finis Contrôles dimensionnels : longueur, équerrage, largeur utile Contrôle de l aspect de la découpe ainsi que du remplissage du panneau par la mousse Densité de la mousse Contrôle de l emboîtement Compression de la mousse Adhérence de la mousse sur les parements Stabilité dimensionnelle Aspect de surface et des rives Flexion 4 points 1 fois à chaque changement de matériel 1 fois par bobine 2 fois par équipe 2 fois par équipe 2 fois par équipe 2 fois par équipe Permanent 1 panneau sur 30 ou chaque changement de longueur A chaque découpe 1 fois par poste 1 fois par équipe 1 fois par équipe 1 fois par équipe 2 fois par mois Sur chaque panneau 1 fois par équipe Tableau 4 Portées sur 2 appuis et 1 fixation par appui Charge admissible sous vent normal en pression (en dan/m 2 ) Epaisseurs (mm) Charge (dan/m 2 ) ,70 4,30 4, ,45 4,05 4,55 5, ,10 3,60 4,10 4, ,85 3,35 3,80 4, ,65 3,10 3,55 4, ,50 2,95 3,35 3, ,35 2,80 3,15 3,75 8 2/

9 Tableau 5 Portées sur 2 appuis et 1 fixation par appui Charge admissible sous vent normal en dépression (en dan/m 2 ) Epaisseurs (mm) Charge (dan/m 2 ) ,30 3,30 3,30 3, ,90 2,90 2,90 2, ,20 2,20 2,20 2, ,70 1,70 1,70 1, ,45 1,45 1,45 1, ,20 1,20 1,20 1, ,10 Les valeurs de ce tableau tiennent compte d un assemblage de panneau justifiant d une résistance de calcul à l arrachement P k / γ m 160 dan Dans le cas de résistance d assemblage inférieure, la charge ascendante (dépression) admissible des panneaux peut être obtenue par les formules suivantes : 1 l Sur 2 appuis : Q L = 2 ( Pk / γm) /1, 75 où : - Q : est la charge répartie de vent normal selon les règles NV65 modifiées en dan/m² - L : la portée en m - l : la largeur du panneau - P k : la résistance caractéristique à l'arrachement de l'assemblage - déterminée selon la norme NF P γ m : le coefficient de sécurité matériau pris égale à : 1,15 pour les supports métalliques d épaisseur > 3 mm 1,35 pour les supports bois et les supports métalliques d épaisseur comprise entre 1,5 et 3 mm Tableau 6 Portées 3 appuis et 1 fixation par appui Charge admissible sous vent normal en pression (en dan/m 2 ) Epaisseurs (mm) Charge (dan/m 2 ) ,20 4,90 5, ,95 4,60 5,25 6, ,55 4,20 4,75 5, ,30 3,85 4,45 5, ,10 3,60 4,10 4, ,90 3,40 3,85 4, ,75 3,25 3,70 4,35 2/

10 Tableau 7 Portées 3 appuis et 1 fixation par appui Charge admissible sous vent normal en dépression (en dan/m 2 ) Epaisseurs (mm) Charge (dan/m 2 ) , , , , ,60 Les valeurs de ce tableau tiennent compte d un assemblage de panneau justifiant d une résistance de calcul à l arrachement P k / γ m 160 dan Dans le cas de résistance d assemblage inférieure, la charge ascendante (dépression) admissible des panneaux peut être obtenue par les formules suivantes : Q L 1 2 Pk m 1,25l Sur 2 appuis : = ( / γ ) /1, 75 où : - Q : est la charge répartie de vent normal selon les règles NV65 modifiées en dan/m² - L : la portée en m - l : la largeur du panneau - P k : la résistance caractéristique à l'arrachement de l'assemblage - déterminée selon la norme NF P γ m : le coefficient de sécurité matériau pris égale à : 1,15 pour les supports métalliques d épaisseur > 3 mm 1,35 pour les supports bois et les supports métalliques d épaisseur comprise entre 1,5 et 3 mm 10 2/

11 NUOVO ISOPARETE 1000 NUOVO ISOPARETE PIANO 1000 Figure 1 - Panneaux 2/

12 1. Appuis intermédiaires ISOPARETE 1000 Exemples de fixation pour des structures porteuses Ex.1 Structure en acier Ex. 2 Structure en bois Ex.3 Structure en ciment largeur entre les appuis: 2. Appuis terminaux b> 60mm Es.4 Fixation avec goutte d'eau de base Es.5 Fixation avec goutte d'eau par secousses Es.6 Fixation en façade largeur entre les appuis: a> 40mm 1. panneau de bardage 2. point de fixation 3. structure en ciment Figure 2 Exemple de fixation pour des structures porteuses 12 2/

13 Détail (fixation) ISOPARETE Panneau de bardage (Isoparete) 2. Support 3. Eléments de fixation 4. Rondelle Ø 16 mm 5. Joint en PVC Figure 3 Détail (fixation) Raccordement avec bardage Isolation complementaire Fixation Fixation Etancheite Joint Joint d'etancheite a l'air Panneau Isoparete Figure 4 Raccordement avec bardage 2/

14 Faîtage monopente Isolation complémentaire Bord relevés Fixation Closoir prédécoupe Joint Fixation Etanchéite Corniére tôle Joint Fixation Panneau Isoparete Figure 5 Faîtage monopente CORNIERE PENTE 3% >30 mm >30 mm JOINT POTEAU Figure 6 Jonction des panneaux 14 2/

15 JOINT (CONSEILLÉ) 30 mm PENTE 3% BAVETTE JET D'EAU Figure 7 Détail de bas de bardage LAINE MINERALE PENTE MINIMALE 4% COUVRE JOINT JOINT JOINTS Figure 8 Détail de haut de bardage 2/

16 JOINT JOINT BAVETTE JET D'EAU CHENAU ISOLÉ EMBOUCHURE PLUVIAL Figure 8 bis 16 2/

17 BANDE DE RIVE LAINE MINERALE RACCORD INTERNE JOINT CORNIÉRE DE FIXATION DU BARDAGE Figure 9 - Rive 2/

18 JOINT FAITIÈRE COMPLEMÉNT D'ISOLATION JOINT CALFEUTREMENT Figure 9 bis 18 2/

19 OSSATURE JOINTS 30 mm CALFEUTREMENT COMPLEMÉNT D'ISOLATION ANGLE SORTANT 30 mm Figure 10 Ouvertures Angle sortant 2/

20 JOINT BAVETTE REJET D'EAU FENETRE JAMBAGE JOINT BAVETTE APPUI DE FENETRE Figure 11 - Baies 20 2/

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bac.bourg@alpes-controles.fr - RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: BT120018 indice 0 NOM DU PROCEDE: MODULES PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES EN POSE PORTRAIT OU PAYSAGE:

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

Avis Technique 14/14-2041. Luxor Silicone

Avis Technique 14/14-2041. Luxor Silicone Avis Technique 14/14-2041 Annule et remplace l Avis Technique 14/09-1511*V1 Flexibles comportant un tuyau en matériau thermoplastique revêtu d une tresse Flexibles de raccordement Flexible hoses Flexibel

Plus en détail

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs

Cahier des Prescriptions Techniques d exécution CPT Sols Grands formats - Travaux neufs Revêtements de sols intérieurs en carreaux céramiques de grand format et de format oblong collés au moyen de mortiers-colles dans les locaux P3 au plus en travaux neufs Cahier des Prescriptions Techniques

Plus en détail

Avis Technique 6/11-1959*01 Add

Avis Technique 6/11-1959*01 Add Avis Technique 6/11-1959*01 Add Additif à l Avis Technique 6/11-1959 Menuiserie PVC Fenêtre à la française oscillo-battante ou à soufflet Inward opening tilt and turn or hopper window Nach innen öffnendes

Plus en détail

Document Technique d Application. Agilia sols A

Document Technique d Application. Agilia sols A Document Technique d Application Référence Avis Technique 12/09-1553*V2 Annule et remplace le Document Technique d Application 12/09-1553*V1 Intègre le modificatif 12/09-1553*02 Mod Chape fluide à base

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/12-2304 Annule et remplace l Avis Technique 5/09-2066 Système d isolation composée (EPS + MW) non porteur support d étanchéité Isolant thermique

Plus en détail

Les solutions support d enduit mince avec isolation

Les solutions support d enduit mince avec isolation Les solutions support d enduit avec isolation Th38 SE Th38 SE FM+ Dimensions : Th38 SE : 1200 x 600 x épaisseurs 20 à 300 mm Th38 SE FM+ : 500 x 500 x épaisseurs 60 à 120 mm (autres dimensions sur consultation)

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests

Construction. Sarnavap 5000E SA. Pare-vapeur. Description du produit. Tests Notice Produit Edition 09.2012 Identification no4794 Version no. 2012-208 Sarnavap 5000E SA Pare-vapeur Description du produit Sarnavap 5000E SA est un pare-vapeur auto-adhésif pour système en adhérence

Plus en détail

Cloisons de distribution Caroplatre

Cloisons de distribution Caroplatre 04 Cloisons de distribution en carreaux de plâtre Cloisons de distribution Caroplatre Description Les carreaux de plâtre Caroplatre sont des éléments en plâtre 100% naturel fabriqués en usine. Leur coloration

Plus en détail

Colle époxydique multi usages, à 2 composants

Colle époxydique multi usages, à 2 composants Notice Produit Edition 20 01 2014 Numéro 9.11 Version n 2013-310 01 04 02 03 001 0 000144 Colle époxydique multi usages, à 2 composants Description est une colle structurale thixotrope à 2 composants,

Plus en détail

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE

RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE Bureau Alpes Contrôles bac.bourg@alpes-controles.fr RAPPORT D ENQUETE DE TECHNIQUE NOUVELLE REFERENCE: BT120047 indice 0 NOM DU PROCEDE: MODULES PHOTOVOLTAIQUES ASSOCIES EN POSE PORTRAIT OU PAYSAGE: TYPE

Plus en détail

Avis Technique 5/10-2119. Sarking TMS Sarking TMS SI

Avis Technique 5/10-2119. Sarking TMS Sarking TMS SI Avis Technique 5/10-2119 Annule et remplace l Avis Technique 5/06-1876 Sarking Système isolant support de couverture System insulation roofing support Verbunddämmstoff als Unterdeckung für Dachdeckung

Plus en détail

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678

PCB 20 Plancher collaborant. Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 Plancher collaborant Fiche technique Avis technique CSTB N 3/11-678 V1/2011 caractéristiques du profil DÉTAIL GÉOMÉTRIQUE DU 22 728 104 épaisseur (mm) 0,5 0,7 poids (dan/m 2 ) 5,3 7,4 APPLICATION CONSEILLÉE

Plus en détail

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois.

Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. Powerdeck, le panneau performant d isolation thermique support d étanchéité pour toitures terrasses. Sur bac acier, bois ou dérivés du bois. Isolation thermique support d étanchéité sur bac acier ou bois

Plus en détail

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur

Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Mur Hybride, bien plus qu un simple mur Correction des ponts thermiques Maçonnerie de type a RT 2012 Mur Hybride R = 1,45 Pose rapide Porotherm GF R20 Th+ Mur Hybride énergie économie écologie émotion

Plus en détail

Classement des locaux en fonction de l exposition à l humidité des parois et nomenclature des supports pour revêtements muraux intérieurs

Classement des locaux en fonction de l exposition à l humidité des parois et nomenclature des supports pour revêtements muraux intérieurs Commission chargée de formuler des Avis Techniques Groupe spécialisé n 9 Groupe spécialisé n 12 Groupe spécialisé n 13 Cloisons et contre-murs en plâtre Revêtements de sol et produits connexes Revêtements

Plus en détail

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement.

Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Styrodur C, un XPS exempt de CFC, HCFC et HFC. De l air, tout simplement. Ecologique, tout simplement. Isolation thermique plus qu une simple protection de l environnement Une isolation thermique optimale

Plus en détail

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort

MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort MONIER CLIMA COMFORT PLUS L isolation de toiture la plus mince. Des performances thermiques maximales et plus de confort www.monier.be MONIER systèmes d isolation de toiture à l extérieur Savez-vous que

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 13/15-1273 Annule et remplace le Document Technique d Application 13/12-1140*V1 Chape non destinée à l enrobage de planchers chauffants Chape fluide

Plus en détail

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m²

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Cahier de charge NON définitif. Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux bois ou la mise en œuvre de techniques

Plus en détail

Aide à la mise en œuvre. Isolation des murs. par l extérieur

Aide à la mise en œuvre. Isolation des murs. par l extérieur Aide à la mise en œuvre Isolation des murs par l extérieur Protecteur Sain Ecologique 3 lettres synonymes de bien-être Telle pourrait être la définition du sigle PSE, mais ses atouts sont loin de se limiter

Plus en détail

Document Technique d Application 5/12-2318. Unilin Open Pur «Trilatte»

Document Technique d Application 5/12-2318. Unilin Open Pur «Trilatte» Document Technique d Application 5/12-2318 Annule et remplace l Avis Technique 2/05-1136 Caisson chevronné Système isolant support de couverture System insulation roofing support Verbunddämmstoff als Unterdeckung

Plus en détail

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES

PRÉGYMÉTALTM. Mise en œuvre CONTRE-CLOISONS PRINCIPES DE POSE POINTS SINGULIERS ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES PRÉGYMÉTALTM Mise en œuvre Caractéristiques techniques pages 90 à 9 PRINCIPES DE POSE A POINTS SINGULIERS 7 A 0 ACCROCHAGES & FIXATIONS LOCAUX HUMIDES LOCAUX TRÈS HUMIDES TRAÇAGE ET POSE DES RAILS CONTRE-CLOISONS

Plus en détail

Document Technique d Application DURGO

Document Technique d Application DURGO Document Technique d Application Référence Avis Technique14/10-1528 Clapet équilibreur de pression Évacuation des eaux usées Foul drainage from buildings Hausablußeitungen DURGO Relevant de la norme NF

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse

Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse Libre-Service de l agence ISOPAR Garges-lès-Gonesse 60 Tarif Public H.T. (réservé aux professionnels) Verre cellulaire FOAMGLAS T4+ FOAMGLAS S3 FOAMGLAS F FOAMGLAS TAPERED FOAMGLAS BOARD PANNEAU READY

Plus en détail

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison

isolons mieux. Parlons peu Multimax 30 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison Parlons peu isolons mieux. Multimax 0 Les solutions gain de place pour toute la maison L isolation de toute la maison En rénovation, Multimax 0 permet d optimiser efficacité thermique et espace habitable

Plus en détail

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre

Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre D01 Protection au feu des structures Protection des structures et constructions à ossature bois par plaques de plâtre Généralités et principes La stabilité au feu des structures évite, en cas d incendie,

Plus en détail

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD

Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD 01 Cloisons sur ossature métallique Placostil Cloisons séparatives Placostil SAA et SAD Description Les cloisons séparatives de logements Placostil SAA (Séparative d Appartements à ossature Alternée) et

Plus en détail

30% SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et. Valoriser les combles perdus. Economies. Valoisation de votre habitation

30% SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et. Valoriser les combles perdus. Economies. Valoisation de votre habitation SolivBox 34 : une solution innovante, pour utiliser et Valoriser les combles perdus s Un bâtiment perd de la chaleur par le haut, car la chaleur monte. L isolation de la toiture est donc la priorité. 30

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

Doublages thermo-acoustiques Placostil

Doublages thermo-acoustiques Placostil 01 Doublages sur ossature métallique Placostil Doublages thermo-acoustiques Placostil Description Les doublages Placostil renforcent les caractéristiques thermiques et acoustiques des parois auxquelles

Plus en détail

DTU 40.35 COUVERTURE EN TÔLES D'ACIER NERVUREES

DTU 40.35 COUVERTURE EN TÔLES D'ACIER NERVUREES DTU 40.35 COUVERTURE EN TÔLES D'ACIER NERVUREES Sommaire Page de garde Sommaire 1 domaine d'application 2 références 2.1 références normatives 2.2 référence bibliographique 3 définitions 3.1 plaques nervurées

Plus en détail

SANDWICH CHEVRONNÉ Détails de mise en œuvre

SANDWICH CHEVRONNÉ Détails de mise en œuvre SANDWICH CHEVRONNÉ Un système de toiture Détail de toiture avec ferme Poinçon Entrait retroussé Échantignolle Panne faîtière Semelle Panne intermédiaire Arbalétrier 2 Détail de toiture avec mur de refend

Plus en détail

Règlement EPAQ pour la qualité des panneaux sandwiches

Règlement EPAQ pour la qualité des panneaux sandwiches Règlement EPAQ pour la qualité des panneaux sandwiches Septembre 2010 Max-Planck-Straße 4 D-40237 Düsseldorf Telephone: +49 211 6989411 Fax: +49 211 672034 E-mail: info@epaq.eu Règlement EPAQ pour la qualité

Plus en détail

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES

GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES GUIDE TECHNIQUE PANNEAUX BOIS MASSIFS TOURILLONNES 1 INTRODUCTION AU PRODUIT 3 QUALITE PROFILS 4 CARACTERISTIQUES TECHNIQUES 9 TABLEAU DE PRE-DIMENSIONNEMENT 10 2 INTRODUCTION AU PRODUIT DESCRIPTION Les

Plus en détail

8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE

8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE 8 LES AMÉNAGEMENTS INTÉRIEURS ET LA SERRURERIE De nombreux produits en acier (plats, tubes, barres, tiges, câbles, cornières ) sont utilisés pour les aménagements intérieurs et dans les éléments annexes

Plus en détail

Avis Technique 14/13-1924 SYSTEM O

Avis Technique 14/13-1924 SYSTEM O Avis Technique 14/13-1924 Annule et remplace l Avis Technique 14/08-1316 Tubes et raccords en PVC-C Canalisations en PVC-C CPVC piping system CPVC Rohr Systeme Ne peuvent se prévaloir du présent Avis Technique

Plus en détail

TB-12. Caractéristiques* TAMIZADOS ÉMAILLÉES CRISTAL MÉTALLISÉES. Type : Double emboîtement latéral et double emboîtement longitudinal discontinu.

TB-12. Caractéristiques* TAMIZADOS ÉMAILLÉES CRISTAL MÉTALLISÉES. Type : Double emboîtement latéral et double emboîtement longitudinal discontinu. TB- Caractéristiques* Longueur : 43,9 cm. Largeur : 6 cm. Poids : 3,5 kg. Unités/m :,5 uds. Pureau utile : 37 cm. Type : Double emboîtement latéral et double emboîtement longitudinal discontinu. *Valeurs

Plus en détail

Aménagement des Locaux de la Maison de Santé Rue de lʼ église 89150 DOMATS

Aménagement des Locaux de la Maison de Santé Rue de lʼ église 89150 DOMATS CCTP Lot n 02 Charpente - Ossature Bois - Bardage Bois Page 1 / 6 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES (D.C.E.) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) LOT n 02 CHARPENTE OSSATURE BOIS

Plus en détail

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat

N 5 SUPERSTRUCTURE. Enveloppe Seconde œuvre. Arezou MONSHIZADE MOBat N 5 SUPERSTRUCTURE Enveloppe Seconde œuvre Arezou MONSHIZADE MOBat SUPERSTRUCTURE: Eléments constructifs SUPERSTRUCTURE Murs et baies Plancher Toiture Couverture +Seconde oeuvre INFRASTRUCTURE Sol Semelles

Plus en détail

Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers.

Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers. Duo Tech System Mur, révolutionnez vos chantiers. Sommaire Placoplatre : L innovation au cœur des enjeux. Découvrez notre dernière révolution technologique : Duo' Tech System Mur. La révolution de la contre-cloison

Plus en détail

Avis Technique 20/10-195 COMBLISSIMO - FLOCOLENE

Avis Technique 20/10-195 COMBLISSIMO - FLOCOLENE Avis Technique 20/10-195 Annule et remplace l Avis Technique 20/07-118 et l extension 20/07-118*01 Ext Procédé d isolation thermique par soufflage sur planchers de combles. Isolation thermique Thermal

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Domaines d applications. Stockage / Mise en oeuvre. Caractéristiques physiques et techniques STOCKAGE MISE EN OEUVRE

FICHE TECHNIQUE. Domaines d applications. Stockage / Mise en oeuvre. Caractéristiques physiques et techniques STOCKAGE MISE EN OEUVRE FICHE TECHNIQUE PLANS DE TRAVAIL EGGER EUROSPAN Les plans de travail EGGER EUROSPAN se composent d un panneau support EUROSPAN à faible émission de formaldéhyde E1 et d un stratifié décoratif plaqué uniformément

Plus en détail

Documentation technique Romane

Documentation technique Romane Documentation technique Romane Août 2007 Romane. Ses caractéristiques exceptionnelles en font une tuile de haute technicité particulièrement adaptée aux toitures à faible pente. Son double emboîtement

Plus en détail

ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS. En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. Entreprise certifiée

ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS. En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. Entreprise certifiée En isolation, le progrès c est aussi de savoir s inspirer de la nature. ISOLANTS EN FIBRES DE BOIS SyLvAcTIS Entreprise certifiée PEFC/10-31-2030 PROMOUVOIR LA GESTION DURABLE DE LA FORÊT UNE ISOLATION

Plus en détail

Document Technique d Application

Document Technique d Application Document Technique d Application Référence Avis Technique 12/12-1632 Annule et remplace l Avis Technique 12/04-1415 Edition corrigée du 4 avril 2013 Revêtement de sol résilient à base de PVC Resilient

Plus en détail

PDS (Plaque de Distance de Sécurité)

PDS (Plaque de Distance de Sécurité) PDS (Plaque de Distance de Sécurité) La plaque de distance de sécurité est prévue pour respecter la distance règlementaire entre le conduit et son environnement direct. Elle peut être utilisée pour toutes

Plus en détail

Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2. 1. Fond: 2. IMPORTANT:

Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2. 1. Fond: 2. IMPORTANT: Panneaux de terrasse TimberStar Notice de pose NOTICE DE POSE 1-2 Veuillez lire l intégralité de la notice de pose avant de commencer le montage! Les panneaux de terrasse TimberStar peuvent être sciés,

Plus en détail

LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE

LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE - page 1/5 LOT 02 CHARPENTE BOIS / BARDAGE IMPORTANT LOT 00 : Les entrepreneurs doivent impérativement prendre connaissance des prescriptions communes (lot 00) ainsi que

Plus en détail

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat

Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat. 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Détails 1. Mur double - appui plancher béton sur linteau Cellumat 1/Détail: mur double appui hourdis béton sur linteau Cellumat Crochet type mur sec Mortier Membrane d'étanchéite Chaînage béton Brique

Plus en détail

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite

Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Support de pose, panneau de construction, étanchéité composite Le support de pose universel pour carrelages Important! Qu il s agisse d'une mosaïque ou de carreaux de grand format, la qualité d un revêtement

Plus en détail

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail

Le chantier compte 4 étapes :

Le chantier compte 4 étapes : 02 Bien mettre en place le 03 béton désactivé La technique du béton désactivé consiste à mettre en valeur les granulats en éliminant la couche superficielle du mortier en surface. Un chantier de béton

Plus en détail

Adhésif structural pour le collage de renforts

Adhésif structural pour le collage de renforts Notice Produit Edition 18/07/2014 Numéro 3022 Version N 2014-253 N identification : 020206040010000001 Adhésif structural pour le collage de renforts Description est une colle structurale thixotrope à

Plus en détail

Avis Technique 2/12-1524

Avis Technique 2/12-1524 Avis Technique 2/12-1524 Annule et remplace l Avis Technique 2/06-1199 EdR de façade Eléments de remplissage Infill elements Füllelemente ALSA CB-E/ALSA CB-P Titulaire : EMAILLERIE ALSACIENNE 8, Rue Ampère

Plus en détail

Document Technique d Application. Labelrock

Document Technique d Application. Labelrock Document Technique d Application Référence Avis Technique 9/2-955 Annule et remplace l Avis Technique 9/06-822 Doublage de mur et habillage Wall lining Vorsatzschale Labelrock Relevant de la norme NF EN

Plus en détail

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION

FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION FORUM ACTUALITES CONSTRUCTION L'ENTRETIEN / RÉNOVATION DES SYSTÈMES D'ISOLATION THERMIQUE PAR L'EXTÉRIEUR LES RÈGLES ETICS Rolland CRESSON IREF Jean-Marie MENARD Groupement du Mur Manteau 8 novembre 2011

Plus en détail

Habillages des combles

Habillages des combles A01 Plafonds sur ossature métallique Placostil Travaux préparatoires et dispositions générales Les travaux ne doivent être entrepris que dans les constructions dont l état d avancement met les ouvrages

Plus en détail

Produits préfabriqués lourds

Produits préfabriqués lourds Fiche Prévention - E4 F 13 14 Produits préfabriqués lourds Manutention, stockage et transport Les produits préfabriqués lourds sont nombreux et communément utilisés sur les chantiers de gros œuvre. Parmi

Plus en détail

Vu pour enregistrement le 17 février 2006

Vu pour enregistrement le 17 février 2006 Avis Technique 3/05-445 Annule et remplace l Avis Technique 3/01-358 Composants structuraux Structural components Strukturelle bestandteile escaliers helicoïdaux GANTOIS Titulaire : Etablissements GANTOIS.

Plus en détail

Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements. Conseils de pose

Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements. Conseils de pose Pour réaliser facilement vous-même, cloisons et aménagements Conseils de pose Conseils de pose Vous avez des idées Cloison de séparation Aménagements de cuisine Habillage de baignoire et aménagements de

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE POSTE METALLIQUE

FICHE TECHNIQUE POSTE METALLIQUE CEL FRANCE Sarl au capital de 40 000E RC Alès 97RM 300 SIRET 410 748 875 00011 TVA CEE FR56410748875 NAF 316D Tableaux HTA Transformateur HTA Postes de transformation TGBT Disjoncteur BT www.cel france.com

Plus en détail

ISOLER LES MURS PAR L EXTÉRIEUR

ISOLER LES MURS PAR L EXTÉRIEUR Lisez aussi : Fiche 1 INTRODUCTION + Fiche 2 MAÎTRISER L ÉTANCHÉITÉ ET PROTÉGER L ISOLANT + Fiche 10 AMÉLIORER LA VENTILATION RÉNOVER POUR CONSOMMER MOINS DÉNERGIE : GUIDE PRATIQUE ISOLER LES MURS PAR

Plus en détail

Membrane synthétique pour étanchéité de toiture

Membrane synthétique pour étanchéité de toiture Notice produit Edition 03.2011 N d identification. 4761 Version no. 2011-376 Sarnafil TG 76-15 Felt Membrane synthétique pour étanchéité de toiture Description du produit Sarnafil TG 76-15 Felt (ép. 1,5mm)

Plus en détail

LC HC LC+90 HC+ 90 LC+180 HC+110 LC+240 HC+115 HC+130 HC-50 HC-10 HC+580 3320

LC HC LC+90 HC+ 90 LC+180 HC+110 LC+240 HC+115 HC+130 HC-50 HC-10 HC+580 3320 2 3 4 5 6 7 de commande = nominales de la baie de baie maxi L H Hors tout huisserie et mécanisme (1) L H en largeur (2) Novoporte motorisé avec Novomatic Hauteur de manuel Hauteur de motorisé Novoporte

Plus en détail

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX

MSA SIEGE SOCIAL DE VALENCE (26) EXTENSION DE BUREAUX MAITRE D OUVRAGE 29, Rue Frédéric CHOPIN 26000 VALENCE MSA CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 02 CHARPENTE BOIS - ARCHITECTE BET STRUCTURE / ECONOMIE / FLUIDES Cabinet d'architecture Olivier

Plus en détail

Avis Technique 2/13-1558

Avis Technique 2/13-1558 Avis Technique 2/13-1558 Annule et remplace l Avis Technique 2/09-1349 Plaques en fibres-ciment Bardage rapporté/vêtage Built-up cladding Vorgehängte hinterlüftete Fassadenbekleidung Natura Pictura Textura

Plus en détail

LOT N 2 CHARPENTE 02.00 SPECIFICATION TECHNIQUE CHARPENTE BOIS...2

LOT N 2 CHARPENTE 02.00 SPECIFICATION TECHNIQUE CHARPENTE BOIS...2 LOT N 2 CHARPENTE 02.00 SPECIFICATION TECHNIQUE CHARPENTE BOIS...2 02.01 PRESCRIPTIONS...2 02.01.01 Prescriptions réglementaires...2 02.01.02 Qualité des bois...2 02.02 NOTE DE CALCULS ET PLANS...2 02.03

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

Application du Règlement Européen des Produits de Construction (RPC) à des produits de terre cuite

Application du Règlement Européen des Produits de Construction (RPC) à des produits de terre cuite Application du Règlement Européen des Produits de Construction (RPC) à des produits de terre cuite Mars 2013 Introduction Objectifs de ce livret A compter du 1 er juillet 2013, le marquage CE des produits

Plus en détail

conformes aux règles de l Art

conformes aux règles de l Art conformes aux règles de l Art documents de référence travaux d enduits de mortiers minéraux revêtements plastiques épais sur béton et enduits hydrauliques documents de référence mortiers d enduits minéraux

Plus en détail

Terminologie et définitions

Terminologie et définitions IV.70 OUVERTURES EXTÉRIEURES IV.701.1 IV.701 TERMINOLOGIE ET DÉFINITIONS RELATIVES AUX FENÊTRES ET PORTES EXTÉRIEURES IV.701.1 Terminologie et définitions extrémités inférieure et supérieure de la porte

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

16 cm. 31,5 cm. Rully. 20 tuiles au m 2. Lambert Guiraud. TBF Lahera

16 cm. 31,5 cm. Rully. 20 tuiles au m 2. Lambert Guiraud. TBF Lahera 3,5 cm cm Tuile petit moule 20 tuiles au m 2 Lambert Guiraud TBF Lahera Tu i l e P e t i t M o u l e Faible Impact tuile Environnemental Coloris : Ardoisé Caractéristiques techniques Type Double emboîtement

Plus en détail

Avis Technique 20/12-245

Avis Technique 20/12-245 Avis Technique 20/12-245 Isolation thermique par projection pneumatique de laines minérales avec liant Thermal insulation based on pneumatic projection of mineral wool with binder Wärmedämmung, Mineralwolle

Plus en détail

Revêtements composites pour murs et plafonds

Revêtements composites pour murs et plafonds pour plus de résistances et d hygiène Revêtements composites pour murs et plafonds F A B R I C A N T Cuisines professionnelles Agroalimentaire Grande distribution Producteurs Métiers de bouche Métiers

Plus en détail

Color plaque Acrovyn. d épaisseur 1,5 à 2mm Colle Contact Roll 85

Color plaque Acrovyn. d épaisseur 1,5 à 2mm Colle Contact Roll 85 Pose avec la STOCKAGE Dès réception : déballer et stocker les plaques à plat dans un local ventilé et tempéré (+18 C). Une journée avant la pose, l ensemble des matériaux doit être entreposé dans les locaux

Plus en détail

I Facades I Système de murs rideaux ventilés I. StoVentec R

I Facades I Système de murs rideaux ventilés I. StoVentec R I Facades I Système de murs rideaux ventilés I StoVentec R StoVentec: système de murs rideaux ventilés StoVentec Façade est la solution optimale en tant que système de murs rideaux ventilés pour les nouvelles

Plus en détail

La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round.

La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round. 1 Objet La présente fiche technique décrit les exigences auxquelles doit répondre le Système Barofor Round. Le système complet comprend les éléments suivants: Panneaux Poteaux Accessoires tels que fixations

Plus en détail

2.- Fiche «menuisiers d intérieur»

2.- Fiche «menuisiers d intérieur» 1 2.- Fiche «menuisiers d intérieur» Le menuisier intervient dans des travaux visant une isolation aux bruits aériens, une isolation aux bruits de chocs ou une correction acoustique de locaux et parfois

Plus en détail

Avis Technique 2/12-1493

Avis Technique 2/12-1493 Avis Technique 2/12-1493 Panneaux verre collé sur plaque en mortier de granulats de verre Bardage rapporté Built-up cladding Vorgehängte hinterlüftete Fassadenbekleidung Ne peuvent se prévaloir du présent

Plus en détail

Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58

Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 Voie Romaine F-57280 Maizières-lès-Metz Tél : +33 (0)3 87 51 11 11 Fax : +33 (0 3 87 51 10 58 PROCES-VERBAL PROCES-VERBAL DE CLASSEMENT n 13 A - 789 Résistance au feu des éléments de construction selon

Plus en détail

Document Technique d Application POWERDECK

Document Technique d Application POWERDECK Document Technique d Application Référence Avis Technique 5/13-2343 Annule et remplace l Avis Technique 5/11-2213 Panneaux isolants non porteurs en PIR polyisocyanurate, parements aluminium support d étanchéité

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS Lot n 03 Menuiseries Aluminium - Serrurerie Sté d ARCHITECTURE BOITTE Agence de

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

Construisons en aluminium pour les générations futures

Construisons en aluminium pour les générations futures Construisons en aluminium pour les générations futures La Haute Qualité Environnementale avec l aluminium Les qualités de l aluminium (résistance, légèreté, malléabilité, recyclabilité ) répondent aux

Plus en détail

Document Technique d Application 20/13-289

Document Technique d Application 20/13-289 Document Technique d Application 20/13-289 Isolation thermique par insufflation/projection humide en parois verticales Thermal insulation of walls by air injection/ damp spray Wärmeschutz den Wand,CSOeinblasen,

Plus en détail

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB Formation développée dans le cadre de PATHB2010

Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB Formation développée dans le cadre de PATHB2010 Prise en compte des nœuds constructifs dans la PEB Formation développée dans le cadre de PATHB2010 PROGRAMME DE FORMATION Dans le cadre du PROJET PAThB2010 Practical Approach for Thermal Bridges 2010 AVEC

Plus en détail

Toitures à isolation intégrée

Toitures à isolation intégrée Toitures à isolation intégrée Guide de prescription 09 / 007 Sommaire Les fonctions toitures 4 Les concepts Knauf 5 Les coupes 6 Le guide de choix 6 Les atouts 7 Isolant Knauf Therm Th 5 La gamme Fibratec

Plus en détail

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS

ACOUSTIQUE REGLEMENTATION ISOLEMENT AUX BRUITS AÉRIENS ISOLEMENT AUX BRUITS DE CHOCS ACOUSTIQUE REGLEMENTATION Dans les exigences réglementaires, on distingue l isolement aux bruits aériens (voix, télévision, chaîne-hifi...) et l isolement aux bruits d impact (chocs). ISOLEMENT AUX BRUITS

Plus en détail

Vis à béton FBS et FSS

Vis à béton FBS et FSS Vis à béton FBS et FSS Un montage rapide et de hautes performances. ETA-11/0093 ETAG 001-6 Usage multiple pour application non structurelle dans le béton Z-21.8-2015 ETA-11/0095 ETAG 001-3 Option 1 pour

Plus en détail

Métropolines 2 / / 2

Métropolines 2 / / 2 Métropolines 2 / / 2 Systèmes intercontemporains, pragmatiques, clairs Métropolines 2 : un nouveau système de cloison multiple, fonctionnel et pragmatique qui permet de réaliser tous les scénarios et de

Plus en détail

Fixations pour isolants

Fixations pour isolants 300 Fixation DHK pour isolants... Fixation DHM pour isolants... Termofix 12 HM... Cheville à frapper DIPK... Fixation pour isolants FIF-K... Fixation pour isolants FIF-S... Disques de serrage... Attache

Plus en détail

Fixateurs pour murs périmétriques 3.2.4. 3.2.4.1 Description de l'application. 3.2.4.2 Description du produit. 3.2.4.3 Composition.

Fixateurs pour murs périmétriques 3.2.4. 3.2.4.1 Description de l'application. 3.2.4.2 Description du produit. 3.2.4.3 Composition. s pour murs périmétriques.....1 de l'application Les murs périmétriques, en tant que partie intégrante des murs-rideaux et des charpentes claires, sont courants dans les structures métalliques. Des profilés

Plus en détail

UNITEX Panneaux isolant muliticouches en laine de bois. UNICEM Panneaux légers en laine de bois

UNITEX Panneaux isolant muliticouches en laine de bois. UNICEM Panneaux légers en laine de bois UNITEX Panneaux isolant muliticouches en laine de bois UNICEM Panneaux légers en laine de bois Soaire Pose en fond de coffrage 4 7 Panneaux isolant multicouches en laine de bois Unitex HS 4 Unitex L-EPS

Plus en détail