Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Février 2012 CONTEXTE. Evénements clés:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Février 2012 CONTEXTE. Evénements clés:"

Transcription

1 Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Février 2012 Ce bulletin d information humanitaire, produit par le bureau régional OCHA pour l Afrique de l Ouest et du Centre, couvre la période du 10 janvier au 10 février Le prochain numéro paraîtra vers le 10 mars Evénements clés: Crise alimentaire et nutritionnelle au Sahel: les chiffres se précisent, les plans de réponse aussi Les combats au Mali provoquent d importants déplacements de populations, y compris hors des frontières Début de la saison épidémique de la méningite CONTEXTE La situation humanitaire en Afrique de l ouest et du centre reste dominée par la crise alimentaire et nutritionnelle émergente au Sahel et qui risque de se trouver aggravée par des mouvements de populations en provenance du Mali, où des combats ont opposé l armée à des combattants de la rébellion touarègue depuis le 17 janvier. Les combats ont eu lieu principalement dans le nord du pays Ménaka d abord, puis Ague Hoc, Tessalit, Niafounké. De nombreux habitants ont fui les zones des combats, et depuis le 26 janvier, des arrivées de réfugiés ont été signalées au Niger, en Mauritanie ou au Burkina. Le Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (UNHCR) a donné le 7 février un bilan total de plus de réfugiés dans ces trois pays. Les arrivées se poursuivent à ce jour. Les affrontements avec les Touaregs sont les premiers depuis un accord signé en 2009 qui avait mis fin à la rébellion autonomiste des Touaregs, relancée en Ce sont aussi les premiers depuis le retour de Libye de centaines d'hommes lourdement armés - essentiellement des Touaregs - qui avaient servi dans les forces libyennes à l époque de colonel Mouammar Kadhafi. Fin janvier, des Touareg du Mouvement national pour la libération de l Azawad (MNLA) se sont brièvement emparés de la ville d Aguel Hoc, tuant apparemment une quarantaine de militaires, dont certains auraient été assassinés froidement. Le 1 er février ont commencé dans la capitale Bamako et sa région (Kati), des manifestations de familles de militaires contre l attitude jugés trop conciliante du président Amadou Toumani Touré, lors desquelles des biens appartenant à des Touareg ont été saccagés. Le président malien appelé le 1 er février ses compatriotes à «éviter le piège de la confusion et de l'amalgame» et à ne pas s attaquer aux civils touareg. Toutefois, les autorités du Burkina Faso ont fait état, parmi les réfugiés, de fonctionnaires ou de militaires touareg qui ont eu peur de représailles. Cette nouvelle crise risque d aggraver la situation dans les pays concernés, qui sont tous des Etats du Sahel menacés par la crise alimentaire et nutritionnelle. Les études menées en fin d année 2011 ont permis d actualiser le document stratégique publié le 15 décembre à Dakar par les partenaires humanitaires réunis au sein du IASC régional. La nouvelle version, intitulée «Plan de réponse à la crise alimentaire et nutritionnelle au Sahel» fournit de nombreux chiffres sur la situation et les besoins dans chacun des pays concernés, ainsi que sur les financements nécessaires pour venir en aide aux personnes affectées. Les montants pour l ensemble du Sahel sont estimés à 480,9 millions de dollars pour la sécurité alimentaire et à 243,6 millions de dollars pour la nutrition. La mission du Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA) des Nations Unies est de mobiliser et de coordonner une action humanitaire efficace qui repose sur des principes en partenariat avec les acteurs nationaux et internationaux.

2 FOCUS SAHEL 2012 : SITUATION HUMANITAIRE Crise alimentaire et nutritionnelle au Sahel: les chiffres se précisent Après la publication le 15 décembre 2011 d un document de stratégie de «préparation pour une crise alimentaire et nutritionnelle au Sahel et dans les pays limitrophes», les résultats des enquêtes menées à la fin de 2011 ont permis de préciser le nombre de personnes affectées par l insécurité alimentaire dans les pays du Sahel. Au Niger, les résultats d une évaluation conjointe de la vulnérabilité à l insécurité alimentaire des ménages (EVIAM), rendus publics le 13 janvier, montrent qu en novembre 2011, plus de personnes (34,9% de la population) étaient en état d insécurité alimentaire et nutritionnelle, dont en insécurité alimentaire sévère. Scénario : Estimation de la prévalence de l insécurité alimentaire en avril 2012 au Niger 8,5 26,4 23,1 42 Sécurité alimentaire ,2 26, ,4 18,6 Novembre Janvier 2012 Avril 2012 A risque d insécurité Insécurité modérée Insécurité sévère Au Burkina Faso, une enquête menées dans 162 communes affectées par l irrégularité des pluies a permis d estimer à le nombre de personnes vulnérables à l insécurité alimentaire. Dans d autres pays, les estimations sont plus incertaines. Au Sénégal, les résultats d une enquête sur la sécurité alimentaire n étaient pas encore validés début février. En revanche, une enquête conjointe Gouvernement - partenaires sur la nutrition menée en novembre et décembre 2011, après la récolte dans les régions du Centre, du nord et de l est du pays, a mis en lumière des taux de malnutrition aigüe globale élevés, qui dépassent le seuil d alerte de 10% dans les régions de Matam (14,1%) et Diourbel (10,3%) et sont supérieurs à 5% dans six autres régions. Quant au Mali, les estimations étaient déjà très difficiles dans le nord du fait de l insécurité avant le début des affrontements entre l armée et de la rébellion Touarègue mi-janvier. Les mouvements de populations, s ils se poursuivent, rendront les évaluations encore plus difficiles, tout en aggravant la situation des populations les plus vulnérables. Sur la base des résultats disponibles, le document de stratégie lancé en décembre a toutefois pu être actualisé. Renommé «Plan de réponse à la crise alimentaire et nutritionnelle au Sahel» 2 il présente désormais des estimations des besoins par pays en matière alimentaire et nutritionnelle et chiffre le coût de la réponse. Ce coût total, estimé à près de 725 millions de dollars (481 millions pour la sécurité alimentaire et 243,6 millions pour la nutrition) intègre les demandes de financements inclus dans les Appels consolidés (CAP) du Tchad et du Niger. Les auteurs de l EVIAM estiment que le scénario le plus probable aboutit à une aggravation du nombre des personnes en insécurité alimentaire à dès janvier 2012 et à en avril, avec une augmentation beaucoup plus forte du nombre de personnes en situation d insécurité alimentaire sévère, qui atteindrait en avril. Le scénario suppose que l assistance alimentaire apportée par le plan de soutien préliminaire du gouvernement couvre un mois de besoin. La FAO et le Programme alimentaire mondial (PAM) estiment par ailleurs que les cultures de contre-saison, limitées par un accès à l eau réduit, auront peu d impact sur les bilans alimentaires. 1 En Mauritanie, les résultats d une enquête menée en décembre 2011 ont révélé que près d un quart (24,6%) des ménages ruraux étaient en état d insécurité alimentaire, dont 12.9% en insécurité alimentaire sévère. 1. Note FAO - PAM du 26 janvier Bulletin d Information Humanitaire / Février 2012 Page 2

3 I. SITUATION HUMANITAIRE Mouvements de populations Les combats au Mali provoquent un afflux de réfugiés Les combats qui opposent depuis le 17 janvier des combattants touaregs aux forces armées du Mali, principalement dans le nord du pays ont provoqué des déplacements de populations importants et des arrivées de réfugiés dans les pays limitrophes - Mauritanie, Niger et Burkina Faso à partir du 26 janvier. Au Mali même, on ne disposait au 9 février que d estimations de la part du UNHCR, de OCHA, du CICR et de la Croix Rouge malienne. Selon ces sources, il y aurait environ déplacés près de Aguel Hoc (région de Kidal) et autour de Ménaka (région de Gao). Les mêmes organisations estiment que plusieurs milliers de déplacés se trouvent autour de Léré (région de Tombouctou) et autant près de Tessalit (région de Kidal). Par ailleurs, les ONG Médecins du Monde (MCM) et Action contre la faim Espagne (ACF-E) ont annoncé la suspension de leurs activités dans les régions de Kidal et Gao et dans une partie de celle de Tombouctou. En Mauritanie, les autorités ont dû faire face à partir du 26 janvier à un afflux de réfugiés à Fassala, à la pointe sud -est du pays. L ONG nationale Association de Recherche pour le Développement en Mauritanie (ARDM), présente sur le terrain, a fourni les premiers renseignements. Le UNHCR en soutien aux autorités mauritaniennes est chargée de coordonner les interventions et l aide humanitaires aux réfugiés maliens. Selon ARDM, le chiffre de réfugiés a été atteint le 7 février, avec 2244 familles. Pour le UNHCR, les réfugiés viennent surtout de la région voisine de Léré, mais aussi de celle de Tombouctou. Selon une étude du UNHCR portant sur les premiers réfugiés, 54% ont moins de 18 ans, 32% entre 19 et 40 ans et 14% plus de 40 ans. Le UNHCR a annoncé avoir fourni des rations alimentaires pour deux semaines à familles, distribuées par un comité mis en place par les autorités nationales. Le UNHCR, l UNICEF et le FNUAP ont aussi annoncé la livraison prochaine de produits non alimentaires tels que kits de santé ou de cuisine et le HCR a annoncé la livraison de tentes familiales au cours de la semaine du 12 février. ARDM a fait savoir le 7 qu à ce jour «aucune assistance significative n avait démarré» hormis les distributions de vivres. Au Niger, on comptait au 8 février plus de personnes arrivées du Mali, chiffre qui regroupe des réfugiés maliens et des retournés nigériens. A cette date, environ les deux tiers des arrivants étaient installés dans la localité de Sinégodar, le reste est reparti entre Ayorou, Koutoubou, Mangaiz, Yassan et les villages environnant du poste administratif de Banibangou. Le Bureau de OCHA au Niger a publié le 6 février un premier rapport sur le sujet 3. Une mission inter-agence composée de OCHA, de l OMS, du PAM et de l UNICEF a effectué avec les autorités locales une première évaluation de la situation à partir du 2 février. Le gouvernement a fourni cent tonnes de vivres et le CICR et la Croix rouge ont distribué des rations d urgence, fourni des produits non alimentaires et réhabilité des accès à l eau potable, tandis que l ONG Médecins du monde va fournir les soins de santé. Au Burkina Faso, quelque réfugiés avaient été enregistrés au 8 février et les arrivées se poursuivaient. Les arrivants se sont installés sur d anciens sites de réfugiés à Goudoubo et Mentao dans le nord, ainsi qu à Bobo Dioulasso (autour du stade) et dans des familles d accueil à Bobo Dioulasso et Ouagadougou. Le gouvernement a fait état de militaires et paramilitaires parmi les réfugiés. Les autorités ont aussi mis en place une cellule de suivi, décidé de reconnaître tous les Maliens traversant la frontière vers le Burkina comme des réfugiés prima facie ce qui leur permet de bénéficier a priori du statut de réfugiés a et annoncé des facilités douanières pour l importation de l assistance humanitaire d urgence. Le UNHCR a demandé l élaboration d un plan de réponse reposant sur des scénarios portant respectivement sur et réfugiés. Une mission d évaluation rapide des besoins impliquant le gouvernement et la communauté humanitaire était prévue le 9 février. La Croix Rouge Burkinabé a été choisie pour assurer la centralisation des articles disponibles et organiser la distribution. Les principaux besoins semblent se situer au niveau de l aide alimentaire et de l accès à l eau potable. Enfants maliens touareg au Burkina Faso IRIN (2010) Forte reprise des migrations de travailleurs vers la Libye Le bureau OCHA du Niger 4 fait état d une forte augmentation des mouvements de travailleurs migrants d Afrique de l ouest et centrale vers la Libye : De novembre 2011 à janvier 2012, près de personnes ont ainsi été recensée au poste de Dirkou en partance pour la Libye. Inversement, environ 200 personnes en provenance de ce pays sont recensées chaque semaine. L Organisation internationale des migrations (OIM) a annoncé que, du fait du conflit en Libye en 2011, au moins ressortissants de 19 pays d Afrique de l Ouest et du Centre étaient rentrés chez eux au 31 janvier 2012, dont Nigériens et Tchadiens. L OIM a assisté les retour de près de 81,000 de ces migrants rentrés chez eux, essentiel- 3. Le Niger et la crise au nord Mali, n 1-6 février Bulletin d Information Humanitaire OCHA Niger n 5, 2012 publié le 8 février Bulletin d Information Humanitaire / Février 2012 Page 3

4 I. SITUATION HUMANITAIRE Mouvements de populations le ment pas voie aérienne. Ces chiffres ne concernent que les retours assistés ou officiellement décomptés par l OIM. Certains pays avaient, notamment au début de la crise, organisé le départ de leurs ressortissants, et d autres sont rentrés par des voies non contrôlées. Le gouvernement du Niger a ainsi évalué à plus de le nombre des migrants rentrés au pays du fait de cette crise. Poursuite du processus de retour pour les Ivoiriens déplacés internes et réfugiés Le processus de retour des Ivoiriens ayant fui lors de la crise post-électorale de se poursuit doucement. Selon le UNHCR, le nombre des réfugiés ivoiriens au Liberia a baissé de entre le 15 décembre 2011 et le 15 janvier 2012, pour atteindre Pour la première fois au Liberia, le UNHCR a commencé une campagne d enregistrement biométrique des réfugiés, avec un exercice de vérification dans le camp de Bahn dans le comté de Nimba. A partir de février, l assistance alimentaire ne sera fournie qu aux seuls réfugiés des camps et des villages de relocation. Le PAM demande 21 millions de dollars supplémentaires pour répondre aux besoins des réfugiés et des communautés qui les accueillent. La communauté humanitaire a exprimé des inquiétudes concernant l accès à l eau potable aussi bien dans les camps que dans les communautés d accueil. Par ailleurs, le 6 février, l appel consolidé (CAP) Liberia 2012 a été officiellement lancé. Le CAP demande dollars aux bailleurs de fonds afin de financer une quarantaine de projets présentés par 20 partenaires humanitaires dans les domaines de l eau et assainissement, l éducation, la logistique, la santé, la protection, l assistance alimentaire, l agriculture et la nutrition. En Côte d Ivoire, selon le cluster chargé de la coordination et de la gestion des camps, personnes déplacées vivaient encore, fin janvier, sur 30 sites dans trois régions : Lagune/Abidjan, Moyen-Cavally et Haut-Sassandra. Le Gouvernement ivoirien a accordé 50 millions de francs CFA (environ dollars) pour faciliter le retour des déplacés vivant dans les camps de la région Lagunes/Abidjan. Il est prévu d organiser sept convois de retour durant le mois de février. Des travailleurs nigériens fuient les violences au Nigeria Depuis la fin décembre , les violences au Nigeria ont provoqué quelques mouvements de populations transfrontaliers. En janvier 2012, près de personnes sont arrivées dans le sud du Niger. Selon les autorités locales et les Nations unies, il s agit essentiellement de travailleurs migrants nigériens qui ont fui les violences et sont ensuite rentrés dans leur communauté. SANTE Début de la saison épidémique de la méningite La saison épidémique de la méningite a officiellement commencé, avec un total de 600 cas rapportés durant les trois premières semaines de janvier*, dont la moitié durant la troisième semaine. Au total, 61 personnes sont décédées sur les trois semaines. La moitié des décès se sont produits durant la semaine 3. Le pays le plus touché au 20 janvier était le Burkina Faso, avec 232 cas et 30 décès. Le seuil épidémique a été atteint durant la troisième semaine dans le district de Tengrela (région de Savane) en Côte d Ivoire. Deux districts ont atteint le seuil d alerte au Tchad, deux au Burkina Faso et un au Ghana durant les deuxième et troisième semaines. Il est à noter que l introduction en 2010 du nouveau vaccin MenAfriVac au Burkina Faso, au Mali et au Niger a donné de bons résultats en En décembre 2011, une campagne de vaccination a été lancée dans trois autres pays de la ceinture de la méningite: le Nigeria, le Cameroun et le Tchad. Environ 22 million de personnes âgées de 1 à 29 ans devraient être vaccinés. Epidémie de fièvre jaune au Cameroun Le Cameroun fait face à une épidémie de fièvre jaune depuis octobre Plus de 20 cas ont été signalés dans huit des quinze districts de la région nord du Cameroun. Pour l instant deux décès ont été enregistrés. Le gouvernement camerounais et ses partenaires ont renforcé la surveillance épidémiologique et ont mené une campagne de prévention qui s est déroulée du 23 au 26 janvier Pour répondre à cette épidémie, le Fonds Central d Intervention d Urgences des Nations Unies (CERF) a accordé, le 17 janvier, 2 millions de dollars à l Organisation Mondiale de la Santé (OMS). Plus d un million de personnes, dont enfants de moins de cinq ans, bénéficieront de ces allocations. Ces fonds permettront à l organisation de stopper la maladie et de prendre en charge les personnes affectées. L OMS organisera également une campagne de vaccination en collaboration avec les autorités nationales. Par ailleurs, la Fédération Internationale des Sociétés de la Croix Rouge et du Croissant Rouge (FICR) a octroyé francs suisses pour une assistance immédiate à plus d un million de personnes 8. Cette allocation DREF permettra à la Croix Rouge nationale d appuyer les efforts du gouvernement camerounais. Et cela, à travers diverses activités de communication pour le changement des comportements, la mobilisation sociale et la surveillance épidémiologique. 6. Au moins 253 morts dans les attaques attribuées à la secte Boko Haram dans les trois premières semaines de 2012, selon Human Rights Watch 7. Meningitis Weekly Bulletins, Week 01 et Week 2, IFRC - DREF Operation nº MDRCM013 du 23 janvier 2012 Bulletin d Information Humanitaire / Février 2012 Page 4

5 II. FINANCEMENTS CERF CAP Le CAP 2012 pour le Tchad, le mieux financé de la région Avec une couverture financière de respectivement 16% et 9% au 10 février, les appels consolidés (CAP) 2012 pour le Tchad et le Niger sont les mieux financés de l Afrique de l Ouest et du Centre. Ces deux pays font aujourd hui face à une situation sérieuse d insécurité alimentaire touchant principalement les ménages agro pastoraux et pastoraux. 7,8 millions de dollars du CERF pour l insécurité alimentaire au Tchad et en Mauritanie Pour assister de façon rapide les populations touchées par l insécurité alimentaire dans le Sahel en l occurrence en Mauritanie et au Tchad, le Fonds Central d Intervention D urgences (CERF) a octroyé un total de 7,8 millions de dollars dans les derniers jours de 2011 et en janvier La Mauritanie a ainsi bénéficié de plus de 4 millions de dollars. En décembre 2011, dollars ont été attribués à l Organisation pour l alimentation et l agriculture (FAO), dollars à l UNICEF, dollars à l Organisation pour Santé (OMS), dollars au Fonds pour la population (FNUAP) et en ce début d année, 2 millions de dollars ont été remis au Programme Alimentaire Mondial (PAM). Plus de personnes bénéficieront de ces fonds qui permettront d assister les ménages agro-pastoraux affectés par l insécurité alimentaire, prendre en charge les enfants malnutris et d apporter une assistance d urgence aux enfants sévèrement malnutris dans les régions de Gorgol, Guidimakha, Brakna et Assaba. Quelque 3,8 millions de dollars ont été alloués au Tchad, dont 2,9 millions remis au PAM à la mi-janvier 2012 pour apporter une assistance alimentaire aux réfugiés et aux populations affectées par la malnutrition et les crises alimentaire récurrentes. Ces fonds viennent s ajouter aux dollars remis à la FAO en décembre 2011 pour aider les ménages pastoraux et agropastoraux en termes d aliments de bétail. Pour rappel, 6 millions de dollars ont été accordés au Niger au cours du mois de décembre 2011 pour faire face à la crise alimentaire et nutritionnelle. Par ailleurs, le Cameroun a également bénéficié de plus de 2 millions de dollars de la part du CERF au mois de janvier, pour répondre à l épidémie de fièvre jaune qui sévit dans le Nord du pays. Enfin, le CERF a annoncé le 25 janvier l allocation au premier semestre 2012 de 104 millions de dollars sous le volet «Urgences sous-financées» pour répondre à 13 urgences humanitaires négligées à travers le monde. La République Centrafricaine, le Tchad, la Côte d Ivoire et la République du Congo seront parmi les bénéficiaires. Les CAP pour la Côte d Ivoire et pour le Liberia et ont été lancés respectivement le 16 janvier et le 6 février. Au total, 173 millions de dollars sont requis pour couvrir les besoins humanitaires de trois millions de personnes en Côte d Ivoire, tandis que 121,5 millions de dollars sont demandés pour apporter une assistance humanitaire à personnes dont réfugiés ivoiriens et personnes des communautés hôtes. Le CAP de la République Centrafricaine doit être officiellement lancé le 17 février. Son montant est de 134,4 millions de dollars, destinés à financer 105 projets humanitaires devant bénéficier à 1,9 million de personnes. Liberia RCA Côte d'ivoire Niger Tchad Situation des financements CAP 2012 (en millions USD) au 10 février % 4% 1% 9% 16% Tchad Niger Côte d'ivoire RCA Liberia Requêtes $455,1 $229,1 $173,0 $134,4 $121,5 Financements $74,5 $20,6 $1,7 $4,9 $0,0 756 millions de dollars reçus dans le cadre des appels consolidés en Financements CAP 2011 au 10 février 2011 (en millions de dollars) Niger Afrique de l'ouest Tchad Requêtes Financements 141 RCA 68 Bulletin d Information Humanitaire / Février 2012 Page 5

6 N O U V E A U T E S D U S I T E W E B PAGE SPECIALE SUR LA SITUATION ALIMENTAIRE DANS LE SAHEL EN 2012 Deux ans seulement après la grave crise alimentaire et nutritionnelle de 2009/2010, plusieurs pays du Sahel sont de nouveau exposés à une insécurité alimentaire massive qui risque d évoluer vers une nouvelle crise au premier semestre Sur cette page vous trouverez toutes les informations sur la sécurité alimentaire et la nutrition dans le Sahel. PLAN DE RÉPONSE À LA CRISE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL Le «Plan de réponse à la crise alimentaire et nutritionnelle au Sahel» est la version actualisée du document stratégique «Préparation pour une crise alimentaire et nutritionnelle au Sahel et les pays limitrophes», lancé le 15 décembre Alors que les études menées récemment dans les différents pays de la région confirment que plusieurs pays du Sahel sont de nouveau exposés en 2012 à une insécurité alimentaire et nutritionnelle massive, ce document présente une estimation précise des besoins et des estimations par pays des financements nécessaires. Il présente aussi une carte des acteurs humanitaires déjà présents dans les différents pays du Sahel et de leurs activités. Pour plus d informations ou contribuer à nos prochains bulletins, prière de contacter : Remi Dourlot, Chargé de l information publique, OCHA Afrique de l Ouest et du Centre Bureau : mobile , Angelita Mendy Diop, Associée à l Information Publique, OCHA Afrique de l Ouest et du Centre Bureau : , mobile : , Bulletin d Information Humanitaire / Février 2012 Page 8

Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Mars 2012 CONTEXTE. Evènements clés:

Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Mars 2012 CONTEXTE. Evènements clés: Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest et du Centre Bulletin d Information Humanitaire Mars 2012 Ce bulletin d information humanitaire, produit par le bureau régional OCHA pour l Afrique de l Ouest

Plus en détail

La Réforme Humanitaire

La Réforme Humanitaire La Réforme Humanitaire Edifier un système de réponse humanitaire plus efficace et prévisible é Lancée en 2005 par le Coordonnateur des Secours d Urgence ERC, USG Affaires Humanitaires. La réforme cherche

Plus en détail

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues Résumé Cette étude a été lancée par l Organisation Internationale pour les Migrations à la demande du Gouvernement du Tchad par le biais du Ministère des Affaires Etrangères et de l Intégration Africaine.

Plus en détail

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Le Réseau de Systèmes d Alerte Précoce contre la Famine Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Ouagadougou, Burkina Faso 18-20 Novembre 2013 Plan A. Qu est-ce que FEWS NET? B. Les

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola

COMMUNIQUE DE PRESSE. Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola AMBASSADE DU JAPON Conakry, le 9 mars 2015 COMMUNIQUE DE PRESSE Remise de 6 ambulances et de matériel pour la lutte contre l épidémie Ebola Le 9 mars 2015, Son Excellence Monsieur Naotsugu Nakano, Ambassadeur

Plus en détail

MISSION DE VERIFICATION D'INFORMATION ET PROTECTION DES CIVILES - AGUEL-HOC

MISSION DE VERIFICATION D'INFORMATION ET PROTECTION DES CIVILES - AGUEL-HOC 1 MISSION DE VERIFICATION D'INFORMATION ET PROTECTION DES CIVILES - AGUEL-HOC IEDA Relief 25 au 27 Juin 2014 Participants : Chef du bureau MINUSMA de Kidal ; Chef de mission IEDA-Relief ; Section Droits

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 10 JUILLET 2013

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 10 JUILLET 2013 Le Mercredi 10 Juillet 2013 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 13 ème réunion de l année 2013 de Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Mme Anne

Plus en détail

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Plan 1. Offre et demande potentielle dans la zone ECOWAS 2. Offre potentielle au Mali 3. Marché au nord du Mali (Gao Algérie) 4. Estimation

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification Identification des be Le HCR est pleinement conscient de la nécessité de travailler en étroit partenariat avec ses principaux bailleurs de fonds pour rassembler les ressources dont il doit disposer pour

Plus en détail

Pompes à eau potable solaires pour les communautés

Pompes à eau potable solaires pour les communautés Étude de cas 6, 03 2013 Pompes à eau potable solaires pour les communautés Sujet Camp de réfugiés IFO-II de Dadaab Lieu Comté de Garissa, au nord-est du Kenya Application Surface Eau potable et eau d'assainissement

Plus en détail

MIGRANTS DE RETOUR DE LIBYE : L expérience douce-amère du retour au pays Rapport sommaire

MIGRANTS DE RETOUR DE LIBYE : L expérience douce-amère du retour au pays Rapport sommaire MIGRANTS DE RETOUR DE LIBYE : L expérience douceamère du retour au pays Rapport sommaire MIGRANTS DE RETOUR DE LIBYE : L expérience douceamère du retour au pays Rapport sommaire Préparé par Asmita Naik,

Plus en détail

Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad

Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad Santé Maternelle et Infantile (SMI) à Abéché, Tchad Notre projet en 2009 Prendre soin des orphelins, des nouveaux-nés, des femmes ayant des problèmes d allaitement, des prématurés et des enfants malnutris

Plus en détail

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015 Deuxi ème jour Premier jour Jour 0 Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena 28-30 avril 2015 Date Heure Activité Veille du forum (Hôtel KEMPINSKI) Arrivée

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

Rapport de l Atelier conjoint UNHCR /UNICEF sur la protection des enfants affectés par la crise au Mali + 3

Rapport de l Atelier conjoint UNHCR /UNICEF sur la protection des enfants affectés par la crise au Mali + 3 Rapport de l Atelier conjoint UNHCR /UNICEF sur la protection des enfants affectés par la crise au Mali + 3 Lieu : UNICEF Bureau Régional pour l Afrique de l Ouest & du Centre, Dakar 24, 25-26 Avril 2013

Plus en détail

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE

FAITS SAILLANTS : 1. CONDITIONS CLIMATIQUES ET ENVIRONNEMENTALES EN AFRIQUE African Centre of Meteorological Application for Development Centre Africain pour les Applications de la Météorologie au Développement N 5, Mai 2015 FAITS SAILLANTS : Les zones favorables à une vigilance

Plus en détail

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S

D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S REGARD SUR L EPIDEMIE DU VIH D A N S L E S PAY S F R A N C O P H O N E S Photo: ONUSIDA Levier de la riposte au sida, l ONUSIDA s emploie à bâtir l action politique et à promouvoir les droits de tous les

Plus en détail

FRAMEWORK CONVENTION ON CLIMATE CHANGE - Secretariat CONVENTION - CADRE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES - Secrétariat

FRAMEWORK CONVENTION ON CLIMATE CHANGE - Secretariat CONVENTION - CADRE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES - Secrétariat UNITED NATIONS NATIONS UNIES FRAMEWORK CONVENTION ON CLIMATE CHANGE - Secretariat CONVENTION - CADRE SUR LES CHANGEMENTS CLIMATIQUES - Secrétariat Atelier de formation à la mise en oeuvre des programmes

Plus en détail

Présentation du plan national multirisques de préparation paration et de réponse aux catastrophes Burkina Faso

Présentation du plan national multirisques de préparation paration et de réponse aux catastrophes Burkina Faso Présentation du plan national multirisques de préparation paration et de réponse aux catastrophes Burkina Faso Plan de présentation. Contexte du plan. Rôle du CONASUR But du plan. Objectifs du plan. Méthodologie

Plus en détail

CLUB DE REFLEXION SUR LE MALI (CRM)

CLUB DE REFLEXION SUR LE MALI (CRM) Club de Réflexion sur le Mali (CRM) En collaboration avec Enda Tiers Monde et Institut Panafricain de Stratégies (IPS) Organise le Forum sur la crise malienne et ses répercussions sur la stabilité, la

Plus en détail

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES INSPECTEURS DE TRAVAIL DANS LA PROTECTION DES TRAVAILLEURS MIGRANTS EN MAURITANIE, MALI ET SÉNÉGAL

RENFORCEMENT DES CAPACITES DES INSPECTEURS DE TRAVAIL DANS LA PROTECTION DES TRAVAILLEURS MIGRANTS EN MAURITANIE, MALI ET SÉNÉGAL RENFORCEMENT DES CAPACITES DES INSPECTEURS DE TRAVAIL DANS LA PROTECTION DES TRAVAILLEURS MIGRANTS EN MAURITANIE, MALI ET SÉNÉGAL Project type: Secondary project type: Geographical coverage: Executing

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire

Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Evaluation Multisectorielle RRM dans le Groupement de Minime, Bouar, Nana-Mambéré Rapport préliminaire Date : L évaluation multisectorielle s est déroulée du 26 au 28/08/2015. Zone d évaluation : Localité

Plus en détail

Bulletin humanitaire Haïti. La campagne de vaccination orale contre le choléra en Haïti atteint ses objectifs. Au sommaire FAITS SAILLANTS

Bulletin humanitaire Haïti. La campagne de vaccination orale contre le choléra en Haïti atteint ses objectifs. Au sommaire FAITS SAILLANTS Bulletin humanitaire Haïti Numéro 44 Septembre 2014 Au sommaire FAITS SAILLANTS Lutte contre l épidémie de choléra : près de 185,000 personnes ont reçu le vaccin contre le choléra dans trois départements

Plus en détail

SITUATION GENERALE Description du phénomène

SITUATION GENERALE Description du phénomène BULLETIN N 007 REPOBLIKAN I MADAGASIKARA Fitiavana Tanindrazana Fandrosoana ------------------- MINISTERE DE L INTERIEUR ------------------ BUREAU NATIONAL DE GESTION DES RISQUES ET DES CATASTROPHES -----------------

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39.

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39. postes de haut-fonctionnaires sont détenus par des femmes 38. Mais dans l ensemble, les avancées enregistrées par les pays africains dans leur progression vers la réalisation d une meilleure parité entre

Plus en détail

INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU

INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU Forum de l eau de Kyoto Contribution à la session du RIOB «Les progrès réalisés dans le monde dans la gestion intégrée des ressources en eau par bassin» GESTION INTEGREE DES RESSOURCES EN EAU Par M. Jean-Michel

Plus en détail

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE

SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE SITUATION EPIDEMIOLOGIQUE HEBDOMADAIRE (Semaine n 38 du 17 au 23/09/2012) BURKINA FASO MINISTERE DE LA SANTE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION GENERALE DE LA PROTECTION SANITAIRE DIRECTION DE LA LUTTE CONTRE

Plus en détail

Ce chapitre offre un aperçu du processus de

Ce chapitre offre un aperçu du processus de Identification des be Introduction Ce chapitre offre un aperçu du processus de planification qui sert à déterminer les besoins des réfugiés, des apatrides et des autres personnes relevant de la compétence

Plus en détail

Le système de protection sociale en santé en RDC

Le système de protection sociale en santé en RDC REPUBLIQUE DEMOCRATIQUE DU CONGO MINISTERE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA PREVOYANCE SOCIALE Le système de protection sociale en santé en RDC 13/09/2013 1 I. Contexte national Plan II. Mesures de protection

Plus en détail

Saint-Marin Allemagne. Monaco. Saint-Siège Andorre. Norvège. Slovaquie Autriche. Pays-Bas. Slovénie Belgique. Pologne. Suède Bulgarie.

Saint-Marin Allemagne. Monaco. Saint-Siège Andorre. Norvège. Slovaquie Autriche. Pays-Bas. Slovénie Belgique. Pologne. Suède Bulgarie. Jeunes demandeurs d asile tchétchènes jouant au centre d accueil de BialaPodlaska(Pologne). Albanie France Monaco Saint-Marin Allemagne Grèce Norvège Saint-Siège Andorre Hongrie Pays-Bas Slovaquie Autriche

Plus en détail

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON

PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Pe s t i c i d e A c t i o n N e t w o r k U K PRODUITS MORTELS LES PESTICIDES DANS LE COTON Résumé exécutif et Recommendations 5 St Peter s St London N1 8JD Royaume Uni t: +44 (0)20 7359 0440 f: +44 (0)20

Plus en détail

Informations préliminaires sur le poste. Informations générales sur la mission

Informations préliminaires sur le poste. Informations générales sur la mission : PROFIL DE POSTE Informations préliminaires sur le poste Intitulé du poste ADMINISTRATEUR BASE Pays & base d affectation GUINEE, COYAH Rattachement hiérarchique COORDINATEUR COYAH Création / Remplacement

Plus en détail

Sécurité des moyens d existence. Changements climatiques, migrations et. Programme des Nations Unies pour l environnement

Sécurité des moyens d existence. Changements climatiques, migrations et. Programme des Nations Unies pour l environnement Sécurité des moyens d existence Changements climatiques, migrations et Programme des Nations Unies pour l environnement Ce rapport a été réalisé grâce à un partenariat technique entre le Programme des

Plus en détail

Rapport du Secrétaire général sur les activités du Bureau des Nations Unies pour l Afrique de l Ouest I. Introduction

Rapport du Secrétaire général sur les activités du Bureau des Nations Unies pour l Afrique de l Ouest I. Introduction Nations Unies S/2014/442 Conseil de sécurité Distr. générale 26 juin 2014 Français Original : anglais Rapport du Secrétaire général sur les activités du Bureau des Nations Unies pour l Afrique de l Ouest

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 07 Novembre 2012

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 07 Novembre 2012 Compte-Rendu de la Réunion du Le mercredi 07 novembre 2012 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 32 ème réunion de la Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI)

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) 1. PRESENTATION DU PROGRAMME Le Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) lance une quatrième phase du Programme

Plus en détail

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011.

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011. Document final des consultations régionales sur le programme de développement après-2015 Contexte Partout dans le monde, les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont généré des actions de

Plus en détail

Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST

Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Ouagadougou/Burkina Faso, du 05 au 07 novembre 2013 1. Introduction Au Sahel, environ

Plus en détail

LA RéPOnSe COLLeCTive. Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat

LA RéPOnSe COLLeCTive. Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat LA RéPOnSe COLLeCTive des entreprises de SAnTé Aux POPuLATiOnS en SiTuATiOn de détresse Adhérez à Tulipe! La plaquette d information pour tout savoir sur notre politique de partenariat Qui sommes nous?

Plus en détail

Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI

Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL UNCTAD RECORD APPROVISIONNEMENT ET DISTRIBUTION DES PRODUITS PETROLIERS AU MALI Email : onapmali@afribone.net.ml Site Web : www.onapmali.co napmali.com Ministère de l Economie, de l Industrie et du Commerce ******** Office National des Produits Pétroliers ******** NOT AN OFFICIAL

Plus en détail

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée

S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée S engager pour la survie de l enfant: Une promesse renouvelée Rapport de situation 2013 RÉSUMÉ L UNICEF s est engagé à publier des rapports annuels de situation relatifs à la survie de l enfant en soutien

Plus en détail

PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT DE LA

PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT DE LA CROIX-ROUGE MALIENNE Reconnue d utilité publique par decret No.123 du 23 septembre 1965 PLAN STRATEGIQUE DE DEVELOPPEMENT DE LA CROIX- ROUGE MALIENNE Période : 2010-2014 Juin 2010 1 Préface et Remerciements

Plus en détail

Republique Islamic de Mauritanie Honneur Fraternite Justice

Republique Islamic de Mauritanie Honneur Fraternite Justice Republique Islamic de Mauritanie Honneur Fraternite Justice Republique Islamique de Mauritanie Plan définitif de Mise en Œuvre Février 2015 TABLE DES MATIÈRES Partie 1: Informations d ordre géneral 3 Partie

Plus en détail

F Distribution: GÉNÉRALE RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES PROGRAMME MONDIAL DE LOCATION DE VÉHICULES ET RÉGIME DʹAUTO ASSURANCE

F Distribution: GÉNÉRALE RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES PROGRAMME MONDIAL DE LOCATION DE VÉHICULES ET RÉGIME DʹAUTO ASSURANCE Première session ordinaire du Conseil d administration Rome, 4 6 février 2008 RESSOURCES, QUESTIONS FINANCIÈRES ET BUDGÉTAIRES Point 6 de lʹordre du jour PROGRAMME MONDIAL DE LOCATION DE VÉHICULES ET RÉGIME

Plus en détail

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève ***

Intervention de M. Assane DIOP Directeur exécutif, Protection sociale Bureau international du Travail, Genève *** Atelier de présentation du Programme Améliorer les capacités institutionnelles pour la gouvernance des migrations de main-d oeuvre en Afrique du Nord et de l Ouest (Bamako, Mali, 3 au 5 mars 2009) Intervention

Plus en détail

Kayes, le 09 Avril 2013

Kayes, le 09 Avril 2013 «Rapport de Dépistage de masse dans les structures de santé de la zone d intervention du projet CRM & CRF dans les districts sanitaires de Kayes et Yélimané» «Appui à la prévention et la prise en charge

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI)

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) Un partenariat en appui aux politiques environnementales en Afrique de l Ouest PROGRAMME AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE

Plus en détail

LA MIGRATION DES FEMMES ET LES TRANSFERTS DE FONDS : CAS DU CAP VERT, DE LA CÔTE D IVOIRE, DU MAROC ET DU SENEGAL

LA MIGRATION DES FEMMES ET LES TRANSFERTS DE FONDS : CAS DU CAP VERT, DE LA CÔTE D IVOIRE, DU MAROC ET DU SENEGAL LA MIGRATION DES FEMMES ET LES TRANSFERTS DE FONDS : CAS DU CAP VERT, DE LA CÔTE D IVOIRE, DU MAROC ET DU SENEGAL 1. INTRODUCTION Depuis la nuit des temps, les peuples ont immigré d un espace vers un autre.

Plus en détail

Génération des forces de police Standards et Procédures

Génération des forces de police Standards et Procédures Génération des forces de police Standards et Procédures Forum régional de Yaoundé 8-10 novembre 2009 Participation aux OMP: pratiques et paramètres par Mody BERETHE Divison Police des Nations Unies/DOMP

Plus en détail

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 06 MARS 2013

Coordination du Cluster Nutrition - Mali Compte-Rendu de la Réunion du 06 MARS 2013 Le mercredi 06 Mars 2013 entre 09h et 11h, s est tenue dans la salle Déniba de l UNICEF, la 5 ème réunion de l année 2013 de Coordination du CLUSTER Nutrition Mali. Elle a été présidée par Dr Cissé, Chargé

Plus en détail

Cluster protection en RDC KATANGA BESOIN DE RENFORCEMENT DE LA PROTECTION DES CIVILS. Septembre 2014- avril 2015

Cluster protection en RDC KATANGA BESOIN DE RENFORCEMENT DE LA PROTECTION DES CIVILS. Septembre 2014- avril 2015 Cluster protection en RDC KATANGA BESOIN DE RENFORCEMENT DE LA PROTECTION DES CIVILS Septembre 2014- avril 2015 INTRODUCTION Ce plaidoyer du cluster protection en RDC a pour objectif de démontrer que malgré

Plus en détail

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Séminaire régional à l intention des parlementaires et fonctionnaires de parlements des pays

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

Programme de retour volontaire assisté de migrants en situation irrégulière au Maroc et de réinsertion dans leur pays d origine (AVRR)

Programme de retour volontaire assisté de migrants en situation irrégulière au Maroc et de réinsertion dans leur pays d origine (AVRR) Programme de retour volontaire assisté de migrants en situation irrégulière au Maroc et de réinsertion dans leur pays d origine (AVRR) OIM - Avril 2010 1. Objectifs et description du programme AVRR Le

Plus en détail

Logisticien Approvisionnement de la Solidarité Internationale. formations métiers. métier de la logistique

Logisticien Approvisionnement de la Solidarité Internationale. formations métiers. métier de la logistique formations métiers Chaque année, ce sont 260 personnes qui franchissent les portes de l Institut Bioforce pour se former aux métiers de la solidarité internationale. De 3 mois pour les profils experts

Plus en détail

PLAN de CONTINGENCE CHOLERA

PLAN de CONTINGENCE CHOLERA PLAN de CONTINGENCE CHOLERA ACF Mission Juin 2014 1 RESUME Le choléra est une maladie bactérienne bien connu depuis le 19 ième siècle. Son fort pouvoir contaminant par l eau, les selles et les contacts

Plus en détail

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Extrait de Un Aperçu de la Situation de l Eau Potable et de l'assainissement en Afrique Une perspective régionale s'appuyant sur des données récentes

Plus en détail

Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde

Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde Rapport 2014 sur la lutte contre la tuberculose dans le monde Résumé d orientation La tuberculose reste l une des maladies transmissibles causant le plus de décès dans le monde. En 2013, selon les estimations,

Plus en détail

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI

Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI Médecin Responsable volet hospitalier - Koulikouro - MALI L ASSOCIATION ALIMA The Alliance for International Medical Action (ALIMA) est une organisation médicale internationale, fondée en 2009. ALIMA a

Plus en détail

BRIEFING NOTE 1 ETATS DES LIEUX DE LA MICRO-ASSURANCE EN AFRIQUE. 1. Dénombrer les bénéficiaires de la micro-assurance sur le continent africain

BRIEFING NOTE 1 ETATS DES LIEUX DE LA MICRO-ASSURANCE EN AFRIQUE. 1. Dénombrer les bénéficiaires de la micro-assurance sur le continent africain BRIEFING NOTE 1 Microinsurance Innovation Facility ETATS DES LIEUX DE LA MICRO-ASSURANCE EN AFRIQUE 1. Dénombrer les bénéficiaires de la micro-assurance sur le continent africain En Afrique, la micro-assurance

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique

COUR DES COMPTES. Synthèse. du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique COUR DES COMPTES Synthèse du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique Janvier 2011 L emploi des fonds collectés par les associations en faveur des victimes du Tsunami du 26 décembre

Plus en détail

BANQUE ALIMENT BETAIL Présenté par Seidi Mohamed Abdourahmane

BANQUE ALIMENT BETAIL Présenté par Seidi Mohamed Abdourahmane Association : Conscientisation et Réflexion pour la Promotion de L Elevage. (ACRPE) Arrêté n 0033/MI/SP/D/DGAPJ/DLP BP : 24 Tahoua Tel : 96 59 05 77 E-mail : ass.acrpea@yahoo.fr BANQUE ALIMENT BETAIL Présenté

Plus en détail

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises

NOVEMBRE 2013. Dossier de presse. Société Générale, 1 er réseau de banque universelle. en Afrique au service des Entreprises NOVEMBRE 2013 Dossier de presse Société Générale, COMMUNIQUÉ DE PRESSE Casablanca, le 21 novembre 2013 Présent dans 16 pays africains, le groupe Société Générale présente un positionnement unique, qui

Plus en détail

1. Prénom et Nom : Arona Touré. 2. Date de naissance 28 juin 1969 Nationalité : Sénégalaise. 3. Éducation. Études et formation universitaires :

1. Prénom et Nom : Arona Touré. 2. Date de naissance 28 juin 1969 Nationalité : Sénégalaise. 3. Éducation. Études et formation universitaires : 1. Prénom et Nom : Arona Touré 2. Date de naissance 28 juin 1969 Nationalité : Sénégalaise 3. Éducation Études et formation universitaires : Etablissement & Date CENTRE FOR ADVANCED STUDIES & RESEARCH

Plus en détail

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil:

Le Conseil d administration. L Article VI du Statut du PAM définit comme suit les fonctions du Conseil: 1. L E C O N S E I L D A D M I N I S T R A T I O N E T S E S F O N C T I O N S 1er janvier 1996, suite à l adoption de résolutions parallèles par l Assemblée générale des Nations Unies et la Conférence

Plus en détail

EVALUATION D OPERATION

EVALUATION D OPERATION Measuring results, sharing lessons EVALUATION D OPERATION TCHAD, Interventions prolongées de secours et de redressement (IPSR), 200289, Assistance alimentaire ciblée en faveur des réfugiés et des personnes

Plus en détail

Situation sanitaire dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est

Situation sanitaire dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est SOIXANTE-HUITIÈME ASSEMBLÉE MONDIALE DE LA SANTÉ A68/INF./4 Point 20 de l ordre du jour provisoire 15 mai 2015 Situation sanitaire dans le territoire palestinien occupé, y compris Jérusalem-Est Le Directeur

Plus en détail

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE 15/01/10-08:01 - Page 1/3 Ref. Doc. : 2500-4318690-8 A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA

Plus en détail

Transfert Monétaire par téléphone mobile (programme en partenariat avec le PAM et MTN)

Transfert Monétaire par téléphone mobile (programme en partenariat avec le PAM et MTN) 1 TERMS OF REFERENCE Pour l Evaluations Externe d ACF Transfert Monétaire par téléphone mobile (programme en partenariat avec le PAM et MTN) Programme Financé par PAM Référence du Contrat CI D4C 20 septembre

Plus en détail

Gnucoop, IT for non profit. Promotion de solutions innovantes en projets humanitaires

Gnucoop, IT for non profit. Promotion de solutions innovantes en projets humanitaires Gnucoop, IT for non profit Promotion de solutions innovantes en projets humanitaires Gnucoop est une société informatique avec une longe expérience en développement de software et administration de systèmes.

Plus en détail

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact

Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Le jeu «Si le monde était un village» Source : Afric Impact Niveau / âge des participants Enfants (à partir de 12 ans), adolescents et adultes. Temps/durée d animation Environ ¼ d heure. Nombre d animateurs

Plus en détail

N 200. 31 août 2012. Chers lecteurs des Bulletins de veille d Inter-réseaux,

N 200. 31 août 2012. Chers lecteurs des Bulletins de veille d Inter-réseaux, N 200. 31 août 2012 Chers lecteurs des Bulletins de veille d Inter-réseaux, Avant la publication de ce 200 ème numéro, nous vous avions proposé de vous exprimer sur ce produit phare d Inter-réseaux : est-ce

Plus en détail

Projet d Accord version 25 février 2015 à 19h30 ACCORD POUR LA PAIX ET LA RECONCILIATION AU MALI ISSU DU PROCESSUS D ALGER

Projet d Accord version 25 février 2015 à 19h30 ACCORD POUR LA PAIX ET LA RECONCILIATION AU MALI ISSU DU PROCESSUS D ALGER ACCORD POUR LA PAIX ET LA RECONCILIATION AU MALI ISSU DU PROCESSUS D ALGER 1 Préambule Nous, Gouvernement de la République du Mali et Mouvements signataires de la Feuille de route du 24 juillet 2014, ci-

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan Environnement opérationnel Kazakhstan Kirghizistan Ouzbékistan Tadjikistan Turkménistan Les abondantes réserves de pétrole et de gaz de l Asie centrale expliquent en partie l importance géopolitique que

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 [Include National Partner logo] www.afrobarometer.org www.crop-africa.org 1 [Include National Partner logo] Afrobaromètre:

Plus en détail

méthodologiquem Quelques précautions

méthodologiquem Quelques précautions Atelier régional r méthodologiquem «Les prix de parité à l importation du riz et du maïs s en Afrique de l Ouestl» Quelques précautions Calculer des prix de parité en se basant sur les prix et les coûts

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES

FACTSHEET HAITI DEUX ANS APRES HAITI DEUX ANS APRES Les actions de la Commission européenne pour reconstruire le pays Janvier 2012 Table of contents 1 L aide de l UE en bref 3 2 L aide humanitaire de la Commission européenne à Haïti.

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

Produire les copies et présenter les originaux. 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes

Produire les copies et présenter les originaux. 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes PIECES A PRODUIRE POUR UNE DEMANDE DE CARTE DE RESIDENT PREMIERE DEMANDE Produire les copies et présenter les originaux 1 - Pièces justificatives communes à toutes les demandes Lettre de demande de carte

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM)

NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM) NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM) Politiques, pratiques et données statistiques sur les mineurs isolés étrangers (MIE) dans les États membres de l UE et en Norvège 1. INTRODUCTION Cette note de synthèse

Plus en détail

Programme d achat groupé haut débit

Programme d achat groupé haut débit Programme d achat groupé haut débit Hutchison Global Communications est fier d annoncer que 9 nouveaux pays d Afrique de l Ouest ont rejoint son programme d achat groupé haut débit. Ces nouvelles recrues

Plus en détail

MISSION DE SUIVI/MONITORING DES SITES DE DEPLACES DANS LE NORD DU BENIN. Date de la mission : Du 15 au 21 Décembre 2010

MISSION DE SUIVI/MONITORING DES SITES DE DEPLACES DANS LE NORD DU BENIN. Date de la mission : Du 15 au 21 Décembre 2010 MISSION DE SUIVI/MONITORING DES SITES DE DEPLACES DANS LE NORD DU BENIN Date de la mission : Du 15 au 21 Décembre 2010 James Léon-Dufour, Physical Site Planner ERT/UNCHR Abraham Asondou, Field Program

Plus en détail

La montagne n aura pas accouché d une souris à Bruxelles, tant étaient

La montagne n aura pas accouché d une souris à Bruxelles, tant étaient Le pari stratégique de la France en Afrique TRIBUNE n 541 Germain-Hervé Mbia Yebega Observatoire Politique et Stratégique de l Afrique (Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne). Chercheur associé à la

Plus en détail

L'ARBRE A PALABRES. La note d'information des Médecins de l'espoir Bulletin N 4 octobre 2013 MEDES/SAPCOM MEDES/SAPCOM 74

L'ARBRE A PALABRES. La note d'information des Médecins de l'espoir Bulletin N 4 octobre 2013 MEDES/SAPCOM MEDES/SAPCOM 74 L'ARBRE A PALABRES La note d'information des Médecins de l'espoir Bulletin N 4 octobre 2013 MEDES/SAPCOM MEDES/SAPCOM 74 Chez Chantal WOODTLI Chez Annick TITONE Avenue des Tilleuls 6 205 Rue des Rossets

Plus en détail

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire.

ACTED. Bien que les guerres soient officiellement terminées, il persiste des conflits localisés à l Est du territoire. Chargé de Logistique RDC Closing date: 04 Sep 2015 I. ACTED ACTED ACTED est une association de solidarité internationale française qui a pour vocation de soutenir les populations vulnérables de par le

Plus en détail

DOCUMENT DE REFERENCE SUR LES PROGRAMMES DE TRANSFERT MONETAIRE EN MAURITANIE

DOCUMENT DE REFERENCE SUR LES PROGRAMMES DE TRANSFERT MONETAIRE EN MAURITANIE DOCUMENT DE REFERENCE SUR LES PROGRAMMES DE TRANSFERT MONETAIRE EN MAURITANIE Rapport final ********** BELEMVIRE Adama 01 BP 5385 Ouagadougou 01 Tél : +226 70254553 E-mail : belemvireadama@yahoo.fr Février

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE UEMOA OUEST AFRICAINE ----------- CONFERENCE DES CHEFS D ETAT ET DE GOUVERNEMENT TRAITE PORTANT CREATION DU PARLEMENT DE L UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE PREAMBULE

Plus en détail

Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015

Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Lieux de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Lieux de stage, structures d accueil et sujets de stage des étudiants du Master 2 en Santé Internationale 2010-2015 Pays Structure

Plus en détail

InnoFaso inaugure son site de production

InnoFaso inaugure son site de production Communiqué de presse InnoFaso inaugure son site de production Ouagadougou, le 7 décembre 2012. Sous le haut patronage de son Excellence Luc Adolphe Tiao, Premier ministre, Michel Lescanne et Abdourazakou

Plus en détail

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP

P opulation. ATLAS DES POPULATIONS IMMIGRÉES en Ile-de-France / Regards sur l immigration / Population 2. Photo : Philippe Desmazes/AFP P opulation Photo : Philippe Desmazes/AFP Près de 40 % des immigrés résidant en métropole vivent en Ile-de-France en 1999. Environ 15 % de la population francilienne est immigrée, c est une proportion

Plus en détail