Instructions aux employeurs

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Instructions aux employeurs"

Transcription

1 Fonds de Sécurité d Existence des Fabrications Métalliques L Arrêté Royal du qui a rendu obligatoire la décision de la Commission Paritaire Nationale des Constructions métallique, mécanique et électrique du instituant un Fonds de Sécurité d Existence des Fabrications Métalliques (ci-après nommé FSEFM) a été publié au Moniteur Belge du Depuis lors, la Commission Paritaire (ciaprès nommée CP) a modifié à plusieurs reprises certains articles des statuts. Les présentes instructions ont été établies en vertu des Statuts et des décisions du Conseil d Administration qui est autorisé statutairement à prendre des mesures exécutoires. Ces instructions aux Employeurs sont valables à partir de l exercice 2012.

2 Sommaire I. Informations générales 7 II. Obligations des employeurs 17 III. Chômage temporaire 27 IV. Chômage complet 37 4 Fonds de Sécurité d Existence des Fabrications Métalliques Tél / Fax Créé par Arrêté Royal du 10 février 1965 I. Chômeurs âgés 43 VI. Chômage avec complément d entreprise (RCC) 49 VII. Maladie 71 Editeur responsable ASBL Comité de Soutien Métal Johan De Hert - Secrétaire Galerie Ravenstein 28 / 1000 Bruxelles VIII. Malades âgés 75 IX. Ouvriers frontaliers (H/F) 81 X. Entreprises étrangères 85 XI. Fonds de Pension 89 XII. Législation apparentée 91

3 I. Informations générales 1. Champ d application. Toutes les entreprises relevant de la Commission Paritaire des constructions métallique, mécanique et électrique n 111 (CP111) sont obligatoirement assujetties au Fonds de Sécurité d Existence des Fabrications Métalliques (FSEFM), ainsi que les ouvriers/ouvrières et apprenti(e)s industriel(le)s étant occupé(e)s par celles-ci en Belgique. Le FSEFM se réserve tous les droits à l encontre des entreprises relevant de la CP111 qui ne se seraient pas inscrites au FSEFM. 2. Ayants droit. Les ouvriers/ouvrières des entreprises relevant de la CP111 ont droit aux indemnités complémentaires accordées par le FSEFM. Conformément à l article 23 des statuts, les ouvriers/ouvrières ont droit aux indemnités complémentaires prévues même si l employeur assujetti au FSEFM n a pas payé ses cotisations. 3. Structures. En plus des activités que le Secrétariat National du FSEFM effectue lui-même, il a accordé à certains organismes l autorisation et le pouvoir d effectuer certaines opérations. Il s agit du service Affiliations et des Organismes Syndicaux de Paiement. 7 Informations générales

4 4. Tâches du service Affiliations. du service Cartes Emettre les cartes d ayant droit pour les indemnités complémentaires en cas de chômage temporaire (FM01 FM01/VJ FM01/62 FM01/75 FM01/SV) et de chômage complet (FM11 FM61) et de maladie de longue durée (FM04 FM44). Tél Informations générales Boulevard Auguste Reyers Bruxelles Tél Fax Le service Affiliations est chargé : de l envoi des questionnaires à toutes les (nouvelles) entreprises de la CP111 en vue de leur affiliation au FSEFM de l affiliation au FSEFM de toutes les entreprises appartenant à la CP111 qui occupent des ouvriers/ouvrières et/ ou des apprenti(e)s de la désaffiliation des entreprises 5. Secrétariat National. Secrétariat National du FSEFM Galerie Ravenstein 27 boîte Bruxelles Tél Fax Le Secrétariat National est chargé : de la coordination générale et de l accompagnement afin de garantir une collaboration efficace entre les différents organismes du FSEFM ainsi que du traitement des demandes individuelles qui exigent un examen particulier. Tél du service Perception : Récupérer et percevoir les cotisations patronales Tél Contentieux : Traiter les défauts de paiement des cotisations patronales et s occuper du suivi des dossiers des réorganisations judiciaires et des faillites. Tél Signalétique : Faire les mises à jour des données des employeurs et délivrer les attestations d agrément «en ordre de paiement» (sur demande) Tél du service Intersyndical : Paiement des indemnités complémentaires aux ouvriers/ ouvrières non-syndiqué(e)s Tél du service Vérifications : Contrôle des paiements des indemnités complémentaires effectués par les Organismes Syndicaux de Paiement tant dans le secteur du chômage que dans celui de la maladie Tél. chômage (temporaire, complet, chômeurs âgés, chômage avec complément d entreprise) Tél. maladie (de longue durée, malades âgés) du service Procédures : Responsable des différentes procédures à démarrer par les organismes syndicaux de paiement. FM19 (neutralisations), FM19bis (arriérés de paiements), FM8 (mutations), FM90 (modifications carte ayant droit), FM90bis (modifications données personnelles) et FM16 (demandes carte). Tél Pour ce qui concerne la procédure FA/FM11 (demande de cartes FM11 FM61 suite à une FAILLITE) Tél Informations générales 9

5 10 du service Agés : Traitement de tous les dossiers chômage avec complément d entreprise en ce qui concerne les droits et les obligations des parties concernées ainsi que le traitement des dossiers «chômeurs âgés» et «malades âgés» et l émission des cartes d ayant droit (FM20 FM70 FM35 FM85 FM34 FM84) Tél du service Financier : Responsable de la comptabilité et des transactions financières vis-à-vis des collaborateurs du FSEFM et des instances financières Tél Organismes de Paiement agréés. Les indemnités complémentaires en cas de chômage temporaire et les allocations vacances-jeunes, de vacances-seniors, en cas de chômage complet, en cas de maladie, aux chômeurs âgés, aux malades âgé(e)s et aux chômeurs avec complément d entreprise sont payées par les Organismes de Paiement suivants : ABVV METAAL (Centrale der Metaalbewerkers van België) MWB FGTB (Métallurgistes Wallonie-Bruxelles) (Fédération Générale des Travailleurs de Belgique) ACV-CSC METEA CGSLB (Centrale Générale des Syndicats Libéraux de Belgique) Service Intersyndical du FSEFM (SIS) (UNIQUEMENT pour les non-syndiqué(e)s), Galerie Ravenstein 27 boîte 7, 1000 Bruxelles. 7. Tâches de l Organisme Syndical de Paiement. L Organisme Syndical de Paiement est tenu, uniquement par l intermédiaire de sa centrale professionnelle : d assurer les paiements aux ouvriers/ouvrières qui ont souhaité être indemnisé(e)s par son intermédiaire et dont il détient les cartes d ayant droit de calculer, selon les instructions données, les indemnités complémentaires qu il paie de rassembler et de conserver les cartes d ayant droit qu il détient le cas échéant, d accomplir les formalités nécessaires pour obtenir ces cartes d ayant droit de faire parvenir les formulaires de demande qu il détient aux ouvriers/ouvrières qui les demandent s il y a des indemnités complémentaires en de cas de maladie, de fournir les cartes de quittance nécessaires FM04bis FM44bis FM34bis FM84bis FM35bis FM85bis (les 4 dernières cartes en cas de malades âgés) à l intéressé(e) au moment où il/elle se présente avec sa carte d ayant droit FM04 FM44 FM34 FM84 FM35 FM85 et ce, afin qu il/elle puisse les faire compléter par la mutualité. 11 Informations générales Informations générales

6 8. Indemnités. Actuellement le FSEFM accorde des indemnités complémentaires : en cas de chômage temporaire, y compris l allocation vacances-jeunes (voir chapitre III.) l allocation vacances-seniors (voir chapitre III.) en cas de chômage complet (voir chapitre IV.) aux chômeurs âgés (voir chapitre V.) aux chômeurs avec complément d entreprise (voir chapitre VI.) en cas de maladie (voir chapitre VII.) aux malades âgés (voir chapitre VIII.). De plus, depuis le , il existe également, au sein de la CP111, un fonds de pension qui attribue aux ouvriers/ ouvrières une indemnité complémentaire (rente ou capital) au moment de leur mise en pension. A cet effet, nous vous renvoyons au chapitre XI. Fonds de Pension. Tel : Une occupation considérée par le FSEFM comme une occupation à temps partiel est indemnisée comme si elle était prestée à 50% d une occupation à temps plein. En cas de contestation quant au statut de l ouvrier/ouvrière (temps plein ou temps partiel), l ouvrier/ouvrière ou son syndicat est toujours libre de déposer un dossier à ce sujet auprès de l instance compétente du FSEFM. La décision prise sera toujours notifiée à la partie demanderesse. 10. Cotisations patronales spéciales. L A.R. du prévoit à la charge de l employeur une cotisation à payer à l Office National de Sécurité Sociale (ONSS). Cette cotisation, moyennant certaines conditions, est prise en charge entièrement ou non par le FSEFM. Les conditions et la procédure de demande sont décrites au chapitre «VI. Chômage avec complément d entreprise». 11. Jeunes. 12 Informations générales 9. Description d une occupation à temps partiel. Est considérée comme une occupation à temps partiel un emploi qui n est pas presté dans le cadre d un régime de travail à temps plein. Le FSEFM applique dans le secteur du chômage les mêmes critères que l ONEM pour déterminer si un régime de travail est considéré comme un temps plein. Un régime de travail est donc présumé être à temps plein lorsqu il comporte normalement une moyenne de 35 heures de travail par semaine, à condition que le salaire corresponde à celui qui est payé pour une semaine de travail complète dans l entreprise. Sont considérées comme des heures de travail, les heures prises en compte pour le calcul des cotisations de sécurité sociale. Dans les secteurs maladie, est considérée comme une occupation à temps plein, un emploi qui occupe au moins 75% du temps de travail presté par le personnel, occupé à temps plein, de l entreprise. Lorsqu un emploi prévoit un temps de travail inférieur à 75% de celui d une occupation à temps plein, il est considéré comme une occupation à temps partiel. Une cotisation patronale est due pour les jeunes ayant quitté l école, ainsi que pour les jeunes embauché(e)s dans le cadre d un contrat d apprentissage industriel. Cette cotisation n est pas réclamée pour les jeunes embauché(e)s dans le cadre d un contrat d apprentissage, d un engagement d apprentissage contrôlé ou d un régime «formation professionnelle en alternance». Informations générales 13

7 12. Formulaires à utiliser. b) Formulaires de demande. 14 a) Cartes d ayant droit. Généralités FM01 Chômage temporaire. FM01/VJ Allocation vacances-jeunes. FM01/SV Allocation vacances-seniors FM01/62 Chômage temporaire - force majeure maladie FM01/75 Chômage temporaire - travail à domicile Occupation à temps plein. FM04 Maladie FM11 Chômage complet FM20 Chômeurs âgés FM22 Chômage avec complément d entreprise (signification du préavis avant le ) FM29 Chômage avec complément d entreprise (signification du préavis à partir du ) FM34 Malades âgés (H 57 ans F 55 ans au 1 er jour de maladie) FM35 Malades âgés (entre 50 et 57 ans au 1 er jour de maladie) Occupation à temps partiel. FM44 Maladie FM61 Chômage complet FM24 Demande pour les chômeurs âgés de 57 ans ou plus au 1 er jour du chômage le SN envoie la carte d ayant droit à l ouvrier/ouvrière FM24B Demande pour les chômeurs âgés entre 50 et 56 ans inclus au 1 er jour du chômage le SN envoie la carte d ayant droit à l ouvrier/ ouvrière FM35B Demande pour les malades âgés entre 50 et 56 ans inclus au 1 er jour de maladie le SN envoie la carte d ayant droit à l ouvrier/ ouvrière FM25WE Déclaration patronale en cas de chômage avec complément d entreprise FM25WO Déclaration du travailleur en cas de chômage avec complément d entreprise (sur demande du FSEFM service Agés) FMDT Demande patronale FM01 Chômage temporaire FMDC Demande patronale FM11/FM61 chômage complet l ouvrier/ouvrière a moins de 50 ans au jour de la signification du licenciement FMDCplus Demande patronale FM11/FM61 chômage complet l ouvrier/ouvrière a 50 ans ou plus au jour de la signification du licenciement FMDZbis Demande patronale FM04/FM44 Maladie et FM34/FM84 Malades âgés + 57 ans 15 FM70 Chômeurs âgés Informations générales FM72 FM79 FM84 FM85 Chômage avec complément d entreprise (signification du préavis avant le ) Chômage avec complément d entreprise (signification du préavis à partir du ) Malades âgés (H 57 ans F 55 ans au 1 er jour de maladie) Malades âgés (entre 50 et 57 ans au 1 er jour de maladie) Informations générales

8 II. Obligations des employeurs 1. Liste des obligations. Les employeurs doivent entreprendre les démarches suivantes en matière de : Cotisations patronales. faire chaque trimestre une déclaration des rémunérations brutes (100%) sur le formulaire prévu à cet effet ou, en l absence de ce formulaire, par lettre ordinaire. (On comprend par rémunérations les divers salaires, les primes et les sommes de toute nature payés aux ouvriers/ouvrières et aux apprenti(e)s industriel(le)s. Pour les entreprises belges, il s agit de la masse salariale déclarée à l ONSS. Pour les entreprises étrangères, voir l explication apportée au chapitre X de la présente brochure. les cotisations statutaires à payer au FSEFM. Chômage d un(e) ouvrier/ouvrière. introduire auprès du Secrétariat National du FSEFM les demandes en faveur des ouvriers/ouvrières qui remplissent les conditions requises afin d obtenir les cartes d ayant droit pour : les indemnités complémentaires en cas de chômage temporaire au moyen du formulaire FMDT les indemnités complémentaires en cas d allocation vacances-jeunes au moyen du formulaire FMDT les indemnités complémentaires en cas d allocation vacances-seniors au moyen du formulaire FMDT les indemnités complémentaires en cas de chômage complet au moyen du formulaire FMDC, pour les cas où l ouvrier/ouvrière a moins de 50 ans au moment de la signification du licenciement. les indemnités complémentaires en cas de chômage complet avec le formulaire FMDCplus, pour les cas où l ouvrier/ouvrière a déjà atteint l âge de 50 ans au jour de la signification du licenciement. Obligations des employeurs 17

9 18 Obligations des employeurs Chômage avec complémentent d entreprise d un(e) ouvrier/ ouvrière. compléter entièrement et signer le formulaire FM25WE et le transmettre au Secrétariat National du FSEFM service Agés. Maladie d un(e) ouvrier/ouvrière. demander la carte d ayant droit FM04/FM44, FM34/ FM84, FM35/FM85 auprès du Secrétariat National du FSEFM au moyen du formulaire FMDZbis 2. Cotisations ordinaires. Base de calcul des cotisations ordinaires. Les cotisations dues pour un trimestre déterminé sont calculées sur les rémunérations brutes sans limitation payées à 100% des ouvriers/ouvrières et des apprenti(e)s industriel(le)s, à l exclusion des rémunérations payées aux apprenti(e)s agréé(e)s et aux employé(e)s. La cotisation sur les déclarations complémentaires ultérieures à l ONSS doit également être payée. Echéances de la réclamation des cotisations. Les cotisations sont dues chaque trimestre et doivent, conformément aux statuts, être payées par les employeurs au plus tard le dernier jour du mois qui suit ce trimestre, à savoir : premier trimestre (janvier/février/mars), le 30 avril second trimestre (avril/mai/juin), le 31 août (en raison des vacances) troisième trimestre (juillet/août/septembre), le 31 octobre quatrième trimestre (octobre/novembre/décembre), le 31 janvier Ce qui signifie que le FSEFM doit avoir reçu la cotisation aux dates mentionnées ci-dessus. La date qui apparaît sur l extrait de compte de l organisme financier du FSEFM est la seule date faisant foi. Conformément à l article 17 des statuts du FSEFM, le fait de ne pas être en possession des formulaires de déclaration des cotisations ne constitue pas un cas de force majeure pour l employeur, ni une circonstance exceptionnelle justifiant le non-paiement ou le retard de paiement des cotisations. Le fait de faire effectuer le paiement par un secrétariat social ou un comptable ne décharge pas l employeur de sa responsabilité quant à l exactitude des données et au respect de la date d échéance. En cas de défaut, le service «Contentieux» du Secrétariat National prendra le dossier en main. Composition de la cotisation. A partir du jusques et y compris , la cotisation totale s élèvera à 4,03%, subdivisés de la manière suivante : FLANDRES + TOUTES LES ENTREPRISES CP111.3 (MONTEURS) 0,93% destinés aux activités propres du FSEFM 0,85% destinés au supplément de compensation annuel des membres des organisations interprofessionnelles représentatives fédérées sur le plan national 0,10% destinés au financement des frais de formation des organisations des employeurs et des travailleurs 0,10% destinés à la formation professionnelle dans le cadre de l IFPM 0,10% destinés à favoriser les initiatives en matière de formation et d emploi des groupes à risques parmi les demandeurs/demandeuses d emploi 0,10% destinés aux initiatives provinciales pour la promotion de l emploi et de la formation, organisées par des fonds existants ou nouveaux. 0,05% destinés au financement des cotisations patronales spéciales à l ONSS (voir chapitre VI) 1,80% destinés au Fonds de Pension (1,70% Fonds de Pension + 0,10% Promesse de Solidarité) Obligations des employeurs 19

10 WALLONIE + REGION BRUXELLES-CAPITALE 0,93% destinés aux activités propres du FSEFM 0,85% destinés au supplément de compensation annuel des membres des organisations interprofessionnelles représentatives fédérées sur le plan national 0,10% destinés au financement des frais de formation des organisations des employeurs et des travailleurs 0,10% destinés à la formation professionnelle dans le cadre de l IFPM 0,10% destinés à favoriser les initiatives en matière de formation et d emploi des groupes à risques parmi les demandeurs/demandeuses d emploi 0,10% destinés aux initiatives provinciales pour la promotion de l emploi et de la formation, organisées par des fonds existants ou nouveaux 0,05% destinés au financement des cotisations patronales spéciales à l ONSS (voir chapitre VI) 0,10% destinés à la réserve provinciale Wallonie + Région Bruxelles-Capitale (destination à fixer par CCT) 1,70% destinés au Fonds de Pension (1,60% Fonds de Pension + 0,10% Promesse de Solidarité) 0,10% destinés à favoriser les initiatives en matière de formation et d emploi des groupes à risques parmi les demandeurs/demandeuses d emploi 0,10% destinés aux initiatives provinciales pour la promotion de l emploi et de la formation, organisées par des fonds existants ou nouveaux 0,05% destinés au financement des cotisations patronales spéciales à l ONSS (voir chapitre VI) 1,80% destinés au Fonds de Pension (1,70% Fonds de Pension + 0,10% Promesse de Solidarité) 20 Obligations des employeurs Du au inclus, la cotisation totale s élève à 4,18%, subdivisés de la manière suivante : FLANDRES + TOUTES LES ENTREPRISES CP111.3 (MONTEURS) 0,98% destinés aux activités propres du FSEFM 0,95% destinés au supplément de compensation annuel des membres des organisations interprofessionnelles représentatives fédérées sur le plan national 0,10% destinés au financement des frais de formation des organisations des employeurs et des travailleurs 0,10% destinés à la formation professionnelle dans le cadre de l IFPM. WALLONIE + REGION BRUXELLES-CAPITALE 0,98% destinés aux activités propres du FSEFM 0,95% destinés au supplément de compensation annuel des membres des organisations interprofessionnelles représentatives fédérées sur le plan national 0,10% destinés au financement des frais de formation des organisations des employeurs et des travailleurs 0,10% destinés à la formation professionnelle dans le cadre de l IFPM. 0,10% destinés à favoriser les initiatives en matière de formation et d emploi des groupes à risques parmi les demandeurs/demandeuses d emploi 0,10% destinés aux initiatives provinciales pour la promotion de l emploi et de la formation, organisées par des fonds existants ou nouveaux 0,05% destinés au financement des cotisations patronales spéciales à l ONSS (voir chapitre VI) 0,10% réserve provinciale Wallonie et Région Bruxelles- Capitale (destination à fixer par CCT) 1,70% destinés au Fonds de Pension (1,60% Fonds de Pension + 0,10% Promesse de Solidarité) Obligations des employeurs 21

11 A partir du , la cotisation totale pour les FLAND- RES + TOUTES LES ENTREPRISES CP111.3 (MONTEURS) s élèvera à 4,28%, subdivisés de la manière suivante : 0,98% destinés aux activités propres du FSEFM 0,95% destinés au supplément de compensation annuel des membres des organisations interprofessionnelles représentatives fédérées sur le plan national 0,10% destinés au financement des frais de formation des organisations des employeurs et des travailleurs 0,10% destinés à la formation professionnelle dans le cadre de l IFPM. 0,10% destinés à favoriser les initiatives en matière de formation et d emploi des groupes à risques parmi les demandeurs/demandeuses d emploi 0,10% destinés aux initiatives provinciales pour la promotion de l emploi et de la formation, organisées par des fonds existants ou nouveaux 0,05% destinés au financement des cotisations patronales spéciales à l ONSS (voir chapitre VI) 1,90% destinés au Fonds de Pension (1,80% Fonds de Pension + 0,10% Promesse de Solidarité) 0,10% destinés à favoriser les initiatives en matière de formation et d emploi des groupes à risques parmi les demandeurs/demandeuses d emploi 0,10% destinés aux initiatives provinciales pour la promotion de l emploi et de la formation, organisées par des fonds existants ou nouveaux 0,05% destinés au financement des cotisations patronales spéciales à l ONSS (voir chapitre VI) 1,70% destinés au Fonds de Pension (1,60% Fonds de Pension + 0,10% Promesse de Solidarité) Pour être complet, nous ajoutons ici qu une augmentation similaire comme en Flandres à partir du est prévue en Wallonie et Région Bruxelles-Capitale mais cette augmentation N EST PAS appliquée via le FSEFM. Retard de paiement de la cotisation / Sanctions. L absence de paiement à la date d échéance prévue entraîne les sanctions suivantes : majoration automatique de 10% du montant des cotisations intérêt de retard calculé à partir de la date d échéance du trimestre pour lequel la cotisation est due jusqu à la date du paiement (cet intérêt de retard s élève à 7% par an). Le Collège des Présidents est autorisé, dans des circonstances exceptionnelles, à réduire le montant de la majoration et de l intérêt de retard. Déclaration de salaire. Afin de permettre au Secrétariat National de vérifier l exactitude des cotisations, la déclaration trimestrielle des salaires doit lui parvenir avant le paiement de la cotisation. Cette déclaration doit être effectuée sur le formulaire que le Secrétariat National envoie chaque trimestre. Si l employeur n a pas reçu le formulaire envoyé par le Secrétariat National, il doit déclarer les rémunérations de sa propre initiative, par courrier ordinaire, et payer la cotisation. L employeur doit compléter la déclaration de salaire même lorsqu il n a payé aucune rémunération pendant le trimestre en question. Dans ce cas il mentionne «néant» dans la case des rémunérations brutes. 22 Obligations des employeurs A partir du , la cotisation totale pour la WAL- LONIE + REGION BRUXELLES-CAPITALE s élèvera à 4,08%, subdivisés de la manière suivante : 0,98% destinés aux activités propres du FSEFM 0,95% destinés au supplément de compensation annuel des membres des organisations interprofessionnelles représentatives fédérées sur le plan national 0,10% destinés au financement des frais de formation des organisations des employeurs et des travailleurs 0,10% destinés à la formation professionnelle dans le cadre de l IFPM. Obligations des employeurs 23

12 IMPORTANT!!! A partir du toutes les cotisations patronales destinées au FSEFM, doivent être exclusivement versées au numéro de compte bancaire du FSEFM Service Perception : Iban BE Bic GEBABEBB. Cette cotisation spéciale est due à partir du premier jour du mois du licenciement si le premier jour de chômage tombe le premier jour ouvrable du mois ou, si ce n est pas le cas, à partir du premier jour du mois qui suit celui du licenciement (période de préavis comprise) jusqu au dernier jour du mois au cours duquel : l ouvrier atteint l âge de 58 ans l ouvrière atteint l âge de 56 ans l ouvrier/ouvrière est décédé(e) Lorsque l employeur apprend le décès d un(e) chômeur/chômeuse avec complément d entreprise, il doit en avertir immédiatement le Secrétariat National. Base du calcul de cette cotisation. Cette cotisation est calculée sur la rémunération brute du mois de référence servant de base au calcul du chômage avec complément d entreprise. Les rémunérations brutes sur base desquelles la cotisation spéciale est calculée sont adaptées chaque année au 1 er janvier par l application d un pourcentage tenant compte de l évolution de l indice dans le secteur et d un coefficient fixé par le Conseil National du Travail dans le cadre de la CCT 17. Montant de cette cotisation. La cotisation «anticipé» est fixée à 0,93% jusqu au et est fixée à 0,98% à partir du Déclaration de cette cotisation. L employeur ne doit, en fait, pas déclarer la cotisation en soi. Il est par contre tenu de compléter le formulaire FM25WE pour chaque ouvrier/ouvrière qu il met au chômage avec complément d entreprise et de l envoyer au Secrétariat National du FSEFM (Voir chapitre «VI. Chômage avec complément d entreprise»). Perception de la cotisation. La cotisation spéciale de ce régime est perçue trimestriellement par le Secrétariat National au moyen de formulaires de perception spéciaux. Ceux-ci mentionnent chaque fois les totaux reportés du trimestre précédent, les nouveaux cas ainsi que les cas qui sont sortis du régime, soit parce que des ouvriers/ouvrières sont décédé(e)s, soit parce qu ils/elles ont atteint l âge de 58 ans pour les hommes et de 56 ans pour les femmes. 3. Cotisation «anticipé» en cas de chômage avec complément d entreprise. 24 Obligations des employeurs Conditions auxquelles le chômage avec complément d entreprise doit satisfaire. Le chômage avec complément d entreprise doit être accordé dans le cadre d une CCT qui octroie des avantages similaires à ceux prévus par la CCT 17 du conclue au sein du Conseil National du Travail et rendue obligatoire par l A.R. du (M.B. du ). Le chômage avec complément d entreprise peut être accordé sur base d une CCT provinciale ou régionale ou d une CCT conclue au niveau de l entreprise. Dans ce cas, l employeur doit transmettre au Secrétariat National une copie de la CCT sur base de laquelle le chômage avec complément d entreprise a été accordé. Lorsqu une CCT déjà transmise est prolongée, il doit transmettre une copie de cette prolongation. L ouvrier/ouvrière doit répondre aux conditions de la CCT au début du chômage avec complément d entreprise, à savoir que l âge minimum de 50 ans doit toujours être respecté. Durée de l obligation. L employeur est tenu de payer au FSEFM une cotisation spéciale pour les ouvriers/ouvrières mis(es) au chômage avec complément d entreprise et qui, au premier jour de chômage, étaient âgé(e)s de moins de 58 ans pour les ouvriers, et de moins de 56 ans pour les ouvrières à condition que la CCT, sur base de laquelle le chômage avec complément d entreprise est accordé, remplisse les conditions imposées par le FSEFM. Obligations des employeurs 25

13 Cette cotisation doit être payée dans le même délai que celui prévu pour la cotisation ordinaire. Si l employeur fait défaut, le Secrétariat National service «Contentieux» se chargera de la récupération de cette cotisation. Retard de paiement de la cotisation / Sanctions. L absence de paiement à l échéance prévue entraîne les mêmes sanctions que celles prévues pour la cotisation ordinaire. Conséquences. Lorsqu un(e) chômeur/chômeuse avec complément d entreprise est repris(e) dans ce régime et que les conditions patronales sont remplies, le FSEFM garantit le paiement de l indemnité complémentaire prévue dans le cadre du chômage avec complément d entreprise après une occupation à temps plein ou à temps partiel. Le/la chômeur/chômeuse avec complément d entreprise a droit aux indemnités de chômage avec complément d entreprise prévues par la CCT : l employeur lui verse une indemnité qui est en général égale à la moitié de la différence entre le salaire net et l allocation de chômage officiel. L employeur peut déduire du montant, dont il est redevable, l indemnité complémentaire que le FSEFM accorde au/à la chômeur/chômeuse avec complément d entreprise. III. Chômage temporaire 26 Obligations des employeurs 4. Cotisations patronales spéciales. Il s agit de l obligation imposée par la loi du Cette obligation est assumée dans certaines limites par le FSEFM. Les conditions et la procédure de demande sont décrites au chapitre «VI. Chômage avec complément d entreprise». 1. Ayants droit et conditions. Quel que soit leur âge, les ouvrier/ouvrières qui, alors qu ils/ elles sont occupé(e)s dans un régime de travail à temps plein ou à temps partiel, sont mis(es) temporairement au chômage et qui remplissent les conditions suivantes : Etre mis(es) au chômage par un employeur relevant de la CP111. Bénéficier des allocations de chômage en application de la législation sur l assurance chômage pour un chômage temporaire prévu dans l une des situations suivantes : chômage temporaire ou régime de travail à temps réduit par manque de travail résultant de causes économiques suspension du contrat en cas de force majeure suspension du contrat en cas de force majeure médicale chômage pour fermeture de l entreprise pendant les vacances annuelles chômage suite au droit à l allocation vacances-jeunes chômage suite au droit à l allocation vacances-seniors suspension du contrat en cas d incident technique dans l entreprise intempéries empêchant le travail à condition que l ouvrier/ ouvrière soit averti(e) qu il/elle ne doit pas se présenter sur le lieu du travail chômage ou régime de travail à temps réduit en cas de travail à domicile. pour un chômage consécutif à une grève partielle dans l entreprise, à condition que la revendication dont le rejet soit à l origine de la grève, ne constitue pas une violation de la Convention Collective de Travail et que la procédure de conciliation en vigueur ait été respectée et pour un chômage qui résulte d une grève à l extérieur de l entreprise, à condition que le Collège des Présidents du FSEFM décide qu elle est indemnisable. Chômage temporaire 27

14 Il est toutefois prévu que, sans préjudice de la compétence des juridictions spécifiques, le Collège des Présidents du FSEFM apprécie, dans les cas douteux, si les conditions prévues pour l indemnisation des jours de chômage sont réunies lorsque le chômage résulte d un cas de force majeure visé à l alinéa premier de l article 26 de la Loi sur les Conventions de Travail du 3 juillet 1978 ou d une grève partielle dans l entreprise. 4. Indemnité complémentaire. Les montants de l indemnité complémentaire sont fixés comme suit : Pour une indemnité entière : -- 10,00 à partir du Pour une demi-indemnité : -- 5,00 à partir du L indemnité complémentaire entière est octroyée en complément d une allocation entière de chômage officiel. La demiindemnité complémentaire est octroyée en complément d une demi-allocation de chômage officiel. Cette indemnité complémentaire est octroyée sans limitation par exercice en tenant compte, bien entendu, de la législation en matière de chômage. L exercice du FSEFM est identique à l année civile (calendrier). Lorsque l ONEM octroie plusieurs demi-allocations de chômage en un mois, celles-ci doivent être regroupées en allocations entières de chômage Carte d ayant droit. La demande est effectuée par l employeur. Au moment où l employeur met un ouvrier/ouvrière au chômage temporaire pour la première fois au cours d une année calendrier, il introduit auprès du Secrétariat National service Cartes une demande de carte d ayant droit FM01 «Chômage temporaire» au moyen du formulaire de demande FMDT. La demande peut aussi se faire online via La demande doit obligatoirement mentionner : le nom, l adresse complète, le numéro ONSS, le numéro d entreprise et le numéro d affiliation de l entreprise au FSEFM le motif du chômage la date du début du chômage pour chaque ouvrier/ouvrière mis(e) au chômage : le numéro du registre national / les nom, prénom et adresse complète / la date d entrée en service / le régime de travail. Etant donné que cette demande doit être effectuée lors de la première mise au chômage de l ouvrier/ouvrière concerné(e), celle-ci ne doit être effectuée qu une fois par exercice. 5. Chômage réparti sur deux exercices. L employeur doit demander une carte d ayant droit auprès du Secrétariat National pour la première période de chômage temporaire de l exercice. Lorsqu une période de chômage commence en décembre et se prolonge en janvier, la période de janvier est considérée comme une nouvelle période de chômage et l employeur doit donc demander une nouvelle carte d ayant droit. 6. Seconde période. 29 Chômage temporaire 3. Emission de la carte d ayant droit. Sur base de la demande introduite le Secrétariat National du FSEFM attribuera à cette carte un numéro unique et la transmettra à l employeur. Cette carte d ayant droit n est valable que pendant l exercice qu elle mentionne. L employeur remet cette carte d ayant droit à l ouvrier/ouvrière concerné(e). Lorsque au cours d un même exercice, un ouvrier/ouvrière est mis(e) au chômage temporaire une deuxième fois ou plus par le même employeur, il/elle doit continuer à utiliser la carte d ayant droit émise auparavant, qui se trouve entre les mains de l Organisme de Paiement et ce, pendant la totalité de l exercice. Chômage temporaire

15 7. Changement d employeur. Les conditions suivantes doivent être remplies : être occupé(e)(s) pendant un mois au minimum dans une entreprise pendant l exercice de vacances, c est-à-dire l année calendrier au cours de laquelle l intéressé(e) a terminé ou arrêté ses études. Cette occupation ne doit pas avoir forcément eu lieu dans la CP111. travailler au service d un employeur relevant de la CP111 (qu il soit ou non le même que celui chez lequel le/la jeune a travaillé pendant l exercice de vacances) au moment où il/elle reçoit l allocation vacances-jeunes (après épuisement de la période de vacances légalement indemnisée). Une carte d ayant droit spéciale est émise dans ce cadre, la carte FM01/VJ (vacances-jeunes) avec laquelle un maximum de 22 jours (d indemnités) peuvent être payés dans un régime de 6 jours de travail (suivant la formule de l ONEM, P X 6 : Q) pendant la même année calendrier que celle dans laquelle tombe le premier jour prévu pour la période de vacances-jeunes, à savoir l année calendrier qui suit l exercice de vacances. L employeur demande la carte FM01/VJ au moyen du formulaire FMDT auprès du Secrétariat National. Il indique clairement la mention «vacances-jeunes» et joint une preuve qui atteste que l intéressé(e) a quitté l école, et qui indique quelle période d occupation il y a eu après les études de l ouvrier/ ouvrière pendant l exercice des vacances, à savoir l année calendrier du départ de l école. Les preuves suivantes peuvent être jointes : copie du formulaire C103-vacances-jeunes (employeur + travailleur) attestation de l école ou d occupation déclaration sur l honneur de l ouvrier/ouvrière toute autre déclaration de quelqu instance que ce soit qui prouve que les informations demandées sont véridiques La carte d ayant droit FM01/VJ est émise par le Secrétariat National et ce, toujours avec comme date de DEBUT DE VALIDITE de la carte, le premier jour du mois dans lequel tombe le premier jour de vacances-jeunes indemnisé par l ONEM pour autant que l intéressé(e) soit bien entendu déjà au service de l employeur à ce moment-là. 30 Chômage temporaire Lorsque au cours d un même exercice, un ouvrier/ouvrière est mis(e) au chômage temporaire une deuxième fois ou plus par un autre employeur dépendant de la CP111, il/elle doit demander une nouvelle carte d ayant droit. A partir de ce moment, les paiements seront effectués au moyen de cette nouvelle carte d ayant droit. L employeur qui signifie le chômage officiel doit correspondre à celui qui est mentionné sur la carte d ayant droit. Lorsqu un ouvrier/ouvrière, titulaire d une carte d ayant droit, quitte l entreprise pour une autre entreprise qui ne relève pas de la CP111 et qu il/elle y est mis(e) au chômage temporaire, il/elle n a plus droit aux indemnités complémentaires octroyées par le FSEFM. 8. Jeunes. Les jeunes quittant l école qui sont mis(es) au chômage temporaire par un employeur du secteur, ont droit à l indemnité complémentaire à condition qu ils/elles soient déclaré(e)s admissibles par l ONEM et qu ils/elles bénéficient soit des allocations de chômage officiel, soit des indemnités de reclassement. Les jeunes qui sont mis(es) temporairement au chômage pendant un contrat d apprentissage, pendant un engagement d apprentissage contrôlé, sous le régime de la formation en alternance ou pendant un apprentissage industriel, n ont pas droit à l indemnité complémentaire. 9. Allocation vacances-jeunes. En outre, dans le cadre du pécule de vacances complémentaire aux ouvriers/ouvrières récemment diplômé(e)s, pécule qui est pris en charge par l ONEM (C103-vacances-jeunes), est octroyée, par le FSEFM, aux jeunes (quittant l école) une indemnité complémentaire, identique à l indemnité complémentaire payée en cas de chômage temporaire, c est à dire : -- 10,00 par jour entier de vacances-jeunes -- 5,00 par demi-jour de vacances-jeunes. Chômage temporaire 31

16 Après que le Secrétariat National ait émis la carte et l ait envoyée à l employeur, et que celui-ci l ait à son tour remise au/à la jeune ayant droit, l Organisme Syndical de Paiement du choix de ce dernier/cette dernière, peut procéder au paiement de l indemnité complémentaire «allocation vacancesjeunes» (pour les personnes non syndiquées, ce paiement est effectué par le SIS du FSEFM lui-même). Le paiement est effectué par période de vacances-jeunes, ou en d autres termes par formulaire C103-vacances-jeunes, et son montant total maximum sur une base annuelle est le nombre de jours mentionnés sur la carte FM01/VJ (22 jours au maximum), à condition que pour chaque indemnité complémentaire du FSEFM corresponde également une allocation «vacances-jeunes» conformément à la réglementation de l ONEM. La carte FM01/VJ ne peut en principe être émise qu une seule fois par ouvrier/ouvrière (dans l année qui suit le départ de l école) sauf si l ouvrier/ouvrière a dans cette année deux (ou plusieurs) employeurs dans la CP111 et il/elle prend des jours de vacances-jeunes auprès de ces employeurs-là. 10. Allocation vacances-seniors l ouvrier/ouvrière a déjà épuisé totalement les jours de congés payés ordinaires auxquels il/elle a éventuellement droit, soit durant une période d occupation en tant que travailleur salarié, soit durant une période de chômage complet indemnisable. Le FSEFM octroie, par allocation vacances-seniors de l ONEM, une indemnité complémentaire de : -- 10,00 bruts par jour entier et -- 5,00 bruts par demi-jour (montants valables à partir du ). La carte d ayant droit qui doit être utilisée s appelle FM01/SV (Vacances Seniors). On ne peut payer au maximum que 24 indemnités avec la carte d ayant droit FM01/SV qui est valable jusqu au 31 décembre de l année dans laquelle tombe le premier jour de validité. Un(e) ouvrier/ouvrière peut recevoir plusieurs cartes d ayant droit FM01/SV tout au long de sa carrière. Pour ce faire, il/elle doit répondre aux conditions de l ONEM mentionnées ci-dessus. 32 Chômage temporaire Les ouvriers/ouvrières qui ont 50 ans ou plus et qui, aux conditions mentionnées ci-après, ont droit au paiement de l allocation vacances-seniors de l ONEM, ont également droit à l indemnité complémentaire du FSEFM dans le cadre du chômage temporaire. Conditions : avoir minimum 50 ans au 31 décembre de l exercice de vacances (= année calendrier qui précède l année de vacances). avoir droit à moins de 4 semaines de congés payés dans l année de vacances et ce, en raison d une période de chômage complet ou d invalidité après une année de maladie dans le courant de l exercice de vacances. hhattention! Le régime de l allocation vacancesseniors n est pas d application si le droit incomplet aux congés payés est la conséquence d autres interruptions durant l exercice de vacances, comme par exemple le chômage temporaire, le congé sans solde, l interruption de carrière... La procédure administrative du FSEFM ci-après décrite doit être suivie : DEMANDE ET EMISSION DE LA CARTE FM01/SV Demande par l employeur auprès de qui l ouvrier/ouvrière de 50 ans ou plus est occupée au premier jour de la prise de l allocation vacances-seniors. Demande online ou avec le formulaire FMDT, au Secrétariat National du FSEFM. Emission par le Secrétariat National du FSEFM et envoi à l employeur qui a fait la demande d émission de la carte. Lors de la première période prévue des vacances-seniors. La carte mentionne, à côté du type de carte FM01/SV, également le nombre maximum d indemnités à octroyer (= MAX 24) ainsi que le fait que le droit expire à la fin de l exercice de vacances (31 décembre de l année dans laquelle le premier jour de l allocation vacances-seniors est pris). La carte FM01/SV doit être transmise à l ouvrier/ouvrière. Chômage temporaire 33

17 34 PAIEMENT Le paiement de l indemnité complémentaire du FSEFM se fait par le biais de l organisme de paiement choisi par l ouvrier/ouvrière lui/elle-même. Et ce, par période d allocation vacances-seniors, comme indemnisée par l ONEM. COMMUNICATIONS IMPORTANTES Afin de pouvoir prétendre à l indemnité complémentaire du FSEFM, l ouvrier/ouvrière de 50 ans ou plus doit être occupée dans une entreprise de la CP111 au moment de la demande de l allocation vacances-seniors. Où l intéressé(e) a travaillé précédemment n a aucune importance. Pour chaque première allocation vacances-seniors par année de vacances, il faut une carte FM01/SV même s il existe déjà une carte FM01 (ou FM01/62 ou FM01/75) pour cet ouvrier/cette ouvrière pour la même année calendrier. 11. Stagiaires - Convention de premier emploi. Les jeunes de moins de 30 ans qui, sur base des dispositions de la loi relative aux mesures de redressement économique (M.B ), effectuent un stage au sein d une entreprise qui relève de la CP111 ou qui, dans le cadre de la loi du 24 décembre 1999 en vue de la promotion de l emploi, sont embauché(e)s dans le cadre d une convention de premier emploi dans une entreprise qui relève de la CP111, ont droit, dans les limites habituelles de la réglementation, aux indemnités complémentaires du FSEFM pour les jours de mise au chômage temporaire pendant cette période d emploi. Jusqu au , le FSEFM assimilera les contrats de stage et les conventions de premier emploi à des contrats à durée déterminée. 13. Chômage après une maladie. Lorsqu après une période de maladie, un(e) ouvrier/ouvrière ne peut pas reprendre le travail et est ainsi mis(e) au chômage pour cause de force majeure (comme le prévoit l article 62 de l ONEM), il/elle est considéré(e) par l ONEM comme étant en chômage temporaire. Dans ce cas, l employeur doit demander une carte d ayant droit en cas chômage temporaire «force majeure maladie», FM01/62, au Secrétariat National au moyen du formulaire FMDT en ajoutant la mention «force majeure maladie», ou online via Le Secrétariat National doit émettre la carte d ayant droit «spéciale» FM01/62 et l envoyer à l employeur qui doit à son tour la transmettre à l ouvrier/ouvrière par retour du courrier. Si ce chômage se prolonge l année calendrier suivante, le Secrétariat National du FSEFM demandera à la Centrale Syndicale de l Organisme de Paiement de l intéressé(e) si une carte FM01/62 doit être établie pour la nouvelle année calendrier, et dans l affirmative, jusqu à quelle date (le 31 décembre de cette année calendrier au plus tard). Cette procédure devra être renouvelée chaque année tant que l intéressé(e) se trouvera dans la même situation. L employeur ne devra plus intervenir dans ce cadre. Le Secrétariat National du FSEFM est libre de demander des preuves complémentaires pour la prolongation de la carte FM01/62 à l employeur ou à la Centrale Syndicale de l Organisme de Paiement de l intéressé(e). 35 Chômage temporaire 12. Contrats particuliers. Les ouvriers/ouvrières occupé(e)s dans le cadre d un contrat à durée déterminée ou pour un travail nettement défini dans une entreprise qui relève de la CP111, ont droit, dans les limites habituelles de la réglementation, à l indemnité complémentaire pour les jours de mise au chômage temporaire pendant le contrat. Chômage temporaire

18 36 Chômage temporaire 14. Ouvriers/ouvrières à domicile. Lorsque, après avoir travaillé pendant 3 mois au moins sans interruption pour une même entreprise relevant de la CP111, un(e) ouvrier/ouvrière à domicile n a pas de contrat, il/elle est considéré(e) par l ONEM comme un chômeur complet pendant la période intermédiaire entre deux contrats. Pour éviter l émission inutile de plusieurs cartes d ayant droit consécutives et garantir cependant les droits de l ouvrier/ouvrière à domicile, le FSEFM a accordé à ces derniers/dernières le droit aux indemnités complémentaires dans le secteur «chômage temporaire». Dans ce cas, l employeur doit demander une carte d ayant droit pour chômage temporaire «Ouvrier/ouvrière à domicile» FM01/75 auprès du Secrétariat National au moyen du formulaire de demande FMDT en indiquant la mention «Travail à domicile», ou online via Le Secrétariat National émettra la carte d ayant droit «spéciale» FM01/75 et l enverra à l employeur qui la transmettra à son tour à l ouvrier/ouvrière par retour de courrier. L Organisme Syndical de Paiement choisi par l ouvrier/ouvrière pourra alors procéder au paiement à l intéressé(e) d allocations identiques à celles payées dans le cadre de la réglementation sur le chômage (pour les ouvriers/ouvrières non-syndiqué(e)s, les indemnités sont payées par le SIS du FSEFM). Du fait qu une carte d ayant droit pour chômage temporaire n est valable que pour une année calendrier, cette carte FM01/75 doit également être prolongée pour l année calendrier suivante sur demande de l Organisme de Paiement. Cette procédure devra être renouvelée chaque année si l ouvrier/ouvrière à domicile concerné(e) continue à avoir droit aux allocations de chômage, et par conséquent également éventuellement aux indemnités complémentaires du FSEFM dans le secteur FM01/75. L employeur ne doit plus intervenir dans ce cadre. IV. Chômage complet 1. Ayants droit et conditions. Les ouvriers/ouvrières qui sont au chômage complet, suite à un licenciement, après avoir travaillé dans un régime de travail à temps plein ou à temps partiel et qui remplissent les conditions suivantes : soit être licencié(e)s pour des raisons économiques par un employeur relevant de la CP111. soit être devenu(e)s «chômeur complet» après un contrat de stage ou une convention de premier emploi (temporairement jusqu au inclus), après un contrat à durée déterminée, un contrat de remplacement ou un contrat pour un travail ou une tâche nettement définis auprès d un employeur relevant de la C.P.111, à la condition cependant que ce contrat ait eu une durée d au moins 3 mois. avoir, au moment du chômage, après un contrat de durée indéterminée, une ancienneté de 15 jours calendrier dans l entreprise. au jour de la signification du licenciement, ne pas avoir atteint l âge de 50 ans (voir remarque ci-dessous) bénéficier des allocations de chômage en application de la législation sur l assurance chômage pour le chômage complet. Remarque Pour les ouvriers/ouvrières licencié(e)s dans le cadre du chômage avec complément d entreprise, consulter le chapitre «VI. Chômage avec complément d entreprise». Pour les ouvriers/ouvrières licencié(e)s pour des raisons économiques et qui sont âgé(e)s d au moins 50 ans au premier jour de la signification du licenciement, veuillez consulter le chapitre «V. Chômeurs âgés». Chômage complet 37

19 2. Carte d ayant droit. La demande est effectuée par l employeur. Au moment où l employeur met un/une ouvrier/ouvrière, qui au jour de la signification du licenciement a moins de 50 ans, au chômage complet (le licencie), il introduit auprès du Secrétariat National une demande de carte d ayant droit FM11 «Temps plein Chômage complet» ou FM61 «Temps partiel Chômage complet» au moyen du formulaire de demande FMDC ou online via La demande doit obligatoirement mentionner : le nom, l adresse complète, le numéro ONSS, le numéro d entreprise et le numéro d affiliation de l entreprise auprès du FSEFM le motif du chômage la date du début du chômage la période de préavis ou de rupture pour chaque ouvrier/ouvrière mis(e) au chômage : le numéro du registre national / les nom, prénom et adresse complète / la date d entrée en service / le régime de travail. 4. Indemnité complémentaire. Les montants de l indemnité complémentaire sont les suivants : Pour une indemnité entière : -- 5,80 à partir du Pour une demi-indemnité : -- 2,90 à partir du L indemnité complémentaire entière est octroyée en complément d une allocation entière de chômage officiel. La demiindemnité complémentaire est octroyée en complément d une demi-allocation de chômage officiel. Les dispositions suivantes s appliquent en matière de droit aux jours de crédit ininterrompus : moins de 35 ans au premier jour de chômage = 120 jours de 35 à 44 ans inclus au premier jour de chômage = 210 jours 45 ans et plus au premier jour de chômage = 300 jours 38 Chômage complet 3. Emission de la carte d ayant droit. Sur base de la demande introduite le Secrétariat National établit une carte d ayant droit après qu il ait attribué à cette carte un numéro unique. Le Secrétariat National la transmet à l employeur qui a demandé l émission de la carte. Cette carte d ayant droit porte la mention «Max. 120, 210 ou 300 indemnités à partir du premier jour de chômage», selon l âge de l intéressé(e) au jour de la signification du licenciement (moins de 35 ans, plus de 35 ans mais moins de 45 ans, 45 ans ou plus). La carte d ayant droit est valable uniquement pour la période de chômage ininterrompue à partir du premier jour de chômage. L employeur remet la carte d ayant droit à l ouvrier/ouvrière concerné(e). 5. Chômage réparti sur deux exercices. Etant donné que la carte d ayant droit est valable pour une période de chômage ininterrompue, il est sans importance que celle-ci couvre deux exercices. 6. Changement d employeur. Lorsqu au cours d un même exercice, un ouvrier/ouvrière est licencié(e) une seconde fois ou plus par un autre employeur relevant de la CP111 et qu il/elle remplit les conditions prévues (voir point 1), une nouvelle carte FM11/FM61 doit être demandée (voir point 2). Cette carte d ayant droit est valable exclusivement pour la période de chômage qui y est mentionnée et toutes les cartes d ayant droit émises auparavant perdent leur validité en raison de la reprise du travail. Chômage complet 39

20 7. Jeunes. 8. Stagiaires - Conventions de premier emploi. 40 a) Les jeunes ayant quitté l école qui prouvent une ancienneté d au moins 15 jours et qui sont licencié(e)s par un employeur du secteur ont droit à l indemnité complémentaire à condition d être déclaré(e)s admissibles par l ONEM et, de bénéficier soit des allocations de chômage officiel, soit des indemnités de reclassement de l ONEM. La même disposition s applique aux jeunes qui ont travaillé dans le cadre d un contrat d apprentissage, d un engagement d apprentissage contrôlé, d un apprentissage industriel et aux jeunes qui ont suivi le régime de formation en alternance. b) Plan Activa Jeunes - formation - indemnités de reclassement FPI (Formation Professionnelle Individuelle) Si les jeunes, après une occupation dans une entreprise qui relève de la CP111, ont droit à une carte FM11/FM61 mais n ont pas droit aux allocations de chômage de l ONEM ou à des indemnités de reclassement (admissibilité insuffisante - départ école - exclusion pour chômage de longue durée - indépendant -...) et qu ils/elles suivent une formation professionnelle individuelle dans une entreprise et ce faisant auraient droit à des «indemnités de reclassement FPI» de l ONEM alors ils/elles peuvent, pendant la période de la formation - mais avec un nombre maximum d indemnités prévu selon l âge de l intéressé(e) avec une carte d ayant droit FM11/FM61 - acquérir le droit aux indemnités complémentaires du FSEFM dans le cadre du chômage complet sous certaines conditions. La demande ce concernant doit être effectuée par l intéressé(e) lui-même/elle-même ou par l organisme de paiement de manière individuelle et envoyée au Secrétariat National du FSEFM. Une copie de l autorisation de l ONEM (C2) doit être jointe à la demande. L instance compétente du FSEFM examinera chaque dossier individuellement et signifiera sa décision à la partie demanderesse. Dans le cas où la décision est positive, est prévu ce qui suit : droit à 5,80 par indemnité de reclassement FPI ( 2,90 par demi-indemnité de reclassement FPI) valable maximum pendant la période FPI, bien entendu que le crédit de la carte FM11/FM61 ne peut jamais être dépassé. ce droit exceptionnel n ouvre jamais un droit à d autres indemnités du FSEFM dans un autre secteur. Les jeunes de moins de 30 ans qui, sur base des dispositions de la loi relative aux mesures de redressement économique (M.B ) effectuent un stage dans une entreprise relevant de la CP111 ou qui, en application de la loi du 24 décembre 1999 en vue de la promotion de l emploi, sont embauché(e)s dans le cadre d une convention de premier emploi dans une entreprise qui relève de la CP111, ont droit, dans les limites habituelles de la réglementation, à l indemnité complémentaire pour les jours de chômage complet tombant éventuellement avant la date prévue de fin du stage ou de la convention de premier emploi. Aucune indemnité n est octroyée après la date prévue de fin du stage ou de la convention de premier emploi mais, jusqu au inclus, les contrats de stages et les conventions de premier emploi sont cependant assimilés à des contrats à durée déterminée. 9. Contrats particuliers. Les ouvriers/ouvrières embauché(e)s dans le cadre d un contrat à durée déterminée, d un contrat de remplacement ou d un contrat pour un travail ou une tâche nettement définis dans une entreprise qui relève de la CP111, ont droit, dans les limites habituelles de la réglementation, à l indemnité complémentaire pour les jours de chômage complet tombant éventuellement avant la date prévue de la fin du contrat. Aucune indemnité n est octroyée à la fin d un contrat d une durée inférieure à 3 mois. 41 Chômage complet Chômage complet

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort

Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB. Coordination intérim Ensemble, on est plus fort Intérimaire? Vous avez des droits! FGTB Coordination intérim Ensemble, on est plus fort contenu au travail p. 5 le contrat de travail p. 6 salaire et avantages p. 7 primes p. 8 durée du travail p. 10 santé

Plus en détail

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL

Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Contrat d adaptation professionnelle INFORMATIONS A L USAGE DE L ENTREPRISE FORMATRICE ET DE SON SECRETARIAT SOCIAL Si vous vous posez des questions en matière de PROCESSUS DE FORMATION, voyez les rubriques

Plus en détail

Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider. Le Syndicat libéral est là pour vous aider. fermeture de votre entreprise

Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider. Le Syndicat libéral est là pour vous aider. fermeture de votre entreprise Fermeture? Faillite? Le Syndicat libéral est là pour vous aider Le Syndicat libéral est là pour vous aider Introduction L entreprise qui vous occupe a été déclarée en faillite. Certes, il s agit d un coup

Plus en détail

Madame, Monsieur, Employés : 28 jours Ouvriers : 14 jours Chômeurs : 48 heures En cas de rechute : 48 heures

Madame, Monsieur, Employés : 28 jours Ouvriers : 14 jours Chômeurs : 48 heures En cas de rechute : 48 heures Madame, Monsieur, Toute incapacité de travail doit être déclarée (via un certificat médical original) auprès de notre organisme selon un délai fixé par l INAMI. Ce délai varie en fonction de votre qualité

Plus en détail

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015

COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 COMMENTAIRE DU FORMULAIRE DE DEMANDE 2015 Après avoir lu la circulaire, nous vous invitons à suivre le présent guide pour vous aider à remplir les différentes rubriques de votre (vos) formulaire(s) de

Plus en détail

Mes droits aux vacances. ... en survol

Mes droits aux vacances. ... en survol Mes droits aux vacances... en survol AVERTISSEMENT Cette brochure de vulgarisation expose des réglementations parfois complexes. Dès lors, il se pourrait que certains cas spécifiques n y soient pas traités.

Plus en détail

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013

Sommaire. L entrée en vigueur de l avenant n 21 sur les salaires minima au 1 er novembre 2013 informations sociales octobre novembre décembre 2013 Dans le cadre du mandat qu elle reçoit du FNCIP-HT, la Fédération Nationale de l Habillement informe chaque trimestre les entreprises à jour de paiement

Plus en détail

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter

Le travail à temps partiel Les pièges à éviter Le travail à temps partiel Les pièges à éviter 1 HOMMES - FEMMES Les références aux personnes et fonctions au masculin visent naturellement aussi bien les hommes que les femmes. FR-NL Deze brochure is

Plus en détail

travailler en france frontalière Guide pratique du travailleur frontalier

travailler en france frontalière Guide pratique du travailleur frontalier travailler en france frontalière Guide pratique du travailleur frontalier 1 Vous exercez votre activité professionnelle, salariée ou indépendante, sur le territoire français mais résidez sur le territoire

Plus en détail

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011

CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 CONGÉS ET AMÉNAGEMENTS DU TEMPS DE TRAVAIL LORS DE LA NAISSANCE D UN ENFANT juin 2011 TABLE DES MATIÈRES Congé de maternité 2 Pour les salariées 2 Congé prénatal 2 Congé postnatal 2 Formalités administratives

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU 28 FÉVRIER 2014 RELATIF AU TEMPS

Plus en détail

additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information

additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information additif sur l accord national interprofessionnel à la notice d information Relative au contrat collectif de prévoyance complémentaire à adhésion obligatoire souscrit par votre employeur RéUNICA Prévoyance

Plus en détail

Juin. Modernisation du Marché du Travail

Juin. Modernisation du Marché du Travail Juin Modernisation du Marché du Travail 2008 les fiches argumentaires du medef Les dispositions de l accord national interprofessionnel du 11 janvier 2008, dont la mise en œuvre requiert un support législatif,

Plus en détail

MEMO ENTREPRISE EN FAILLITE ET MAINTENANT?

MEMO ENTREPRISE EN FAILLITE ET MAINTENANT? MEMO ENTREPRISE EN FAILLITE ET MAINTENANT? TABLE DES MATIÈRES ENTREPRISE EN FAILLITE. ET MAINTENANT? 5 Que devez-vous faire? 5 Que devez-vous apporter? 6 Que se passe-t-il après l établissement de la créance?

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE

LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE CENTRE DE GESTION DE MAINE ET LOIRE NOTE D INFORMATION MARS 2008 Mise à jour JUIN 2009 (Annule et remplace la précédente) LA FORMATION DES AGENTS DE LA FONCTION PUBLIQUE

Plus en détail

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais

Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013. traduction du texte original rédigé et signé en néerlandais Commission Paritaire pour les employés du commerce international, du transport et de la logistique Projet de Protocole d'accord 2013-2014 du 28 octobre 2013 traduction du texte original rédigé et signé

Plus en détail

B.A.BA pour les FRONTALIERS FRANCO-BELGES

B.A.BA pour les FRONTALIERS FRANCO-BELGES 1 è édition MAI 2013 B.A.BA pour les FRONTALIERS FRANCO-BELGES EURES (EURopean Employment Services) est un réseau européen créé en 1993 par la Commission européenne. Il a pour vocation d offrir des informations,

Plus en détail

Nouvel élu? Solidaris vous informe

Nouvel élu? Solidaris vous informe Nouvel élu? Solidaris vous informe Mandataires politiques locaux et ASSURANCE MALADIE INVALIDITÉ Outre leur mandat politique, bon nombre de mandataires locaux exercent une autre activité comme travailleur

Plus en détail

Pension complémentaire construction CP 124

Pension complémentaire construction CP 124 Une édition de la CSC bâtiment - industrie & énergie rue de Trèves 31-1040 Bruxelles T 02 285 02 11 cscbie@acv-csc.be www.cscbie.be Novembre 2012 Pension complémentaire construction CP 124 Table des matières

Plus en détail

Nom : Numéro de Registre national : Adresse / Siège social : Agence Securex : Bureau comptable :

Nom : Numéro de Registre national : Adresse / Siège social : Agence Securex : Bureau comptable : Nom : Numéro de Registre national : Adresse / Siège social : Tél. : Fax : E-mail : Siège(s) d exploitation : Activité : Agence Securex : Bureau comptable : Se lancer Procuration Securex guichet d entreprises

Plus en détail

memo Entreprise en faillite : et maintenant?

memo Entreprise en faillite : et maintenant? memo Entreprise en faillite : et maintenant? Table des matières Entreprise en faillite : et maintenant?... 4 Qui est qui lors d une faillite?... 6 Que devez-vous faire?... 7 Que faut-il indiquer sur votre

Plus en détail

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg,

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg, F I C H E S I N F O S D U F R O N T A L I E R B E L G O - L U X E M B O U R G E O I S Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg, Je perds mon emploi LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Vous travaillez au Grand-Duché

Plus en détail

TRAVAILLEURS FRONTALIERS LUXEMBOURGEOIS en BELGIQUE

TRAVAILLEURS FRONTALIERS LUXEMBOURGEOIS en BELGIQUE Brochure d information à l usage des TRAVAILLEURS FRONTALIERS LUXEMBOURGEOIS en BELGIQUE Édition 2015 Colophon Éditeur responsable J.P.R.M. van Laarhoven Secrétariat général de l Union Benelux Rue de la

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale 1 Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/010 DÉLIBÉRATION N 14/006 DU 14 JANVIER 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À L ADMINISTRATION

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/118 DÉLIBÉRATION N 14/063 DU 2 SEPTEMBRE 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR L

Plus en détail

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie.

Si vous tombez malade peu après une autre période de maladie, s il s agit d une rechute ou d une nouvelle maladie. FICHE INFO Attention. Suite aux décisions prises récemment dans le cadre du statut commun du travailleur, certaines dispositions seront modifiées à partir du 1 er janvier 2014. Elles portent essentiellement

Plus en détail

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé

Module 1. Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Module 1 Formation à la structure Mutuelle et aux outils d'accès aux soins de santé Partie 3 - Assurance Maladie Invalidité les indemnités. Plan A- INCAPACITÉ PRIMAIRE(1)(2) B- INVALIDITÉ (1)(2) (3)Principes

Plus en détail

Conditions : ces conditions de crédit, ainsi que toute annexe à ces Conditions; CONDITIONS DE CREDIT DE PAYDAY

Conditions : ces conditions de crédit, ainsi que toute annexe à ces Conditions; CONDITIONS DE CREDIT DE PAYDAY CONDITIONS DE CREDIT DE PAYDAY 1. Définitions Dans ces Conditions, les notions suivantes ont la signification qui suit: Demandeur de crédit : la personne (personne physique) qui présente une Demande de

Plus en détail

GUIDE DE LA PORTABILITE

GUIDE DE LA PORTABILITE GUIDE DE LA PORTABILITE Article 14 de l Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2008 Présentation du dispositif de Portabilité et Répercussions sur vos contrats Complémentaires Santé / Prévoyance

Plus en détail

LICENCIEMENT COLLECTIF, FERMETURE D ENTREPRISE, FAILLITE : QUELS DROITS POUR LES TRAVAILLEURS CONCERNES?

LICENCIEMENT COLLECTIF, FERMETURE D ENTREPRISE, FAILLITE : QUELS DROITS POUR LES TRAVAILLEURS CONCERNES? LICENCIEMENT COLLECTIF, FERMETURE D ENTREPRISE, FAILLITE : QUELS DROITS POUR LES TRAVAILLEURS CONCERNES? Etude Par Herbert MAUS, Form Action André Renard. et ceux confrontés à cette problématique disposent

Plus en détail

Frédéric Clerbaux Conseiller juridique à l'unipso

Frédéric Clerbaux Conseiller juridique à l'unipso Les nouveautés APE en 2013 Frédéric Clerbaux Conseiller juridique à l'unipso Préambule De nouvelles modifications vont entrer prochainement en vigueur. Sans changer fondamentalement le dispositif APE,

Plus en détail

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti?

Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? Quelles sont les conditions de travail de l apprenti? L apprenti est un salarié à part entière. À ce titre, les lois, les règlements et la convention collective de la branche professionnelle ou de l entreprise

Plus en détail

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés.

I ADAPTATION DU TEMPS DE TRAVAIL A LA DUREE LEGALE DE 35 HEURES. Les alinéas 6 à 9 inclus de l article 5 de l accord national sont supprimés. ACCORD NATIONAL DU 3 MARS 2006 PORTANT AVENANT A L ACCORD NATIONAL DU 28 JUILLET 1998 MODIFIE SUR L ORGANISATION DU TRAVAIL DANS LA METALLURGIE, A LA CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES INGENIEURS ET CADRES

Plus en détail

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015.

En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014, la législation du crédit-temps sera modifiée à partir du 01.01.2015. Direction réglementation Interruption de carrière / crédit-temps Communication Date 29.12.2014 Modification de la réglementation du crédit-temps En application de l accord de gouvernement fédéral du 09.10.2014,

Plus en détail

Le Bulletin de salaire

Le Bulletin de salaire Le Bulletin de salaire Mentions obligatoires : Le bulletin de salaire doit mentionner les éléments suivants : - Les coordonnés du Syndicat de copropriétaires dont dépend le salarié - Le numéro de SIRET

Plus en détail

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL

DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- MENSUEL GARANTI AUX OUVRIERS EN CAS D'INCAPACITE DE TRAVAIL CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 12 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLEC- TIVE DE TRAVAIL N 12 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT

Plus en détail

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014

ALLOCATIONS CHOMAGE. Effet au 01/07/2014 Questions sociales Note d information n 14-15 du 6 août 2014 ALLOCATIONS CHOMAGE Effet au 01/07/2014 Références Arrêté du 25 juin 2014 portant agrément de la convention du 14 mai 2014 relative à l indemnisation

Plus en détail

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul

Site portail des Urssaf www.urssaf.fr Employeurs > Comité d'entreprise > Vos salariés - Vos cotisations > Base de calcul Base de calcul En votre qualité d employeur, vous devez déclarer à l URSSAF toutes les sommes payées et tous les avantages consentis à vos salariés. Ces éléments constituent la base de calcul des cotisations

Plus en détail

- 29 - TABLEAU COMPARATIF

- 29 - TABLEAU COMPARATIF - 29 - TABLEAU COMPARATIF Projet de loi portant modernisation du marché du travail Article 1 er I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : 1 Le premier alinéa est ainsi rédigé : «Le

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3255 Convention collective nationale IDCC : 1619. CABINETS DENTAIRES ACCORD DU

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/08/187 DÉLIBÉRATION N 08/069 DU 2 DÉCEMBRE 2008 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LA

Plus en détail

Les sept piliers de la sécurité sociale

Les sept piliers de la sécurité sociale Les sept piliers de la sécurité sociale 1) L Office National des Pensions (ONP) Très brièvement, il y a en Belgique un régime de pension légale, mais aussi des pensions complémentaires. On parle souvent

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ. Assurance maladie, maternité, décès. Direction de la sécurité sociale Protection sociale Assurance maladie, maternité, décès MINISTÈRE DE L ÉCONOMIE ET DES FINANCES _ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès

Plus en détail

juin 2013 septembre 2012 Le crédit-temps www.cgslb.be

juin 2013 septembre 2012 Le crédit-temps www.cgslb.be juin 2013 septembre 2012 Le crédit-temps (CCT 103) www.cgslb.be Table des matières Introduction...5 Principes de base...5 Ce qui change par rapport à la CCT 77bis...6 Ce qui ne change pas par rapport à

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081

LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 Montreuil, le 16/10/2008 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2008-081 OBJET : Loi n 2008-596 du 25 juin 2008 portant modernisation du marché du

Plus en détail

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente

Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente 1 Édition du 4 mars 2011 Annule et remplace l édition précédente TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE 2 TOUT SAVOIR SUR LE CONTRAT D APPRENTISSAGE SOMMAIRE Qui peut embaucher un apprenti et quelles

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section Sécurité sociale CSSS/11/025 DÉLIBÉRATION N 11/020 DU 1 ER MARS 2011 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DE LA BANQUE

Plus en détail

ACCORD DU 24 JUIN 2010

ACCORD DU 24 JUIN 2010 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel MODERNISATION DU MARCHÉ DU TRAVAIL (Portage salarial) ACCORD DU 24 JUIN 2010 RELATIF AU PORTAGE

Plus en détail

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE

REGIME DE PREVOYANCE CONVENTIONNEL OBLIGATOIRE Votre centre de gestion CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES ENTREPRISES DE COMMISSION, DE COURTAGE ET DE COMMERCE INTRA-COMMUNAUTAIRE ET D IMPORTATION- EXPORTATION DE FRANCE METROPOLITAINE PERSONNEL CONCERNE

Plus en détail

Demande de crédit-temps d 1/5 temps Ancienne réglementation

Demande de crédit-temps d 1/5 temps Ancienne réglementation Demande de crédit-temps d 1/5 temps Ancienne réglementation Consultez les feuilles info relatives au crédit-temps, disponibles auprès d un des bureaux du chômage ou sur le site Internet de l ONEM www.onem.be.

Plus en détail

900 ISO 1 CERTIFIE D BCCA FI VITA INVEST.2

900 ISO 1 CERTIFIE D BCCA FI VITA INVEST.2 IS 1 O 900 CA CE RT IFI BC ED FIRM 51.30.259 07/14 VITA INVEST.2 VITA INVEST.2 CONDITIONS GENERALES DEFINITIONS A. Preneur d assurance La personne qui conclut le contrat avec l entreprise d assurances.

Plus en détail

PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS

PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS PROTOCOLE D ACCORD CONCERNANT LE COMPTE EPARGNE TEMPS Le présent protocole d accord crée un Compte Epargne Temps au sein de SGS et en définit les règles de fonctionnement et de gestion. Ce dispositif s

Plus en détail

CAPELO - Compléments au dossier de carrière

CAPELO - Compléments au dossier de carrière CAPELO - Compléments au dossier de carrière Instructions administratives aux employeurs 01/01/2013 Tour du Midi / Zuidertoren Bruxelles1060 Brussel T +32 (0)2 791 50 00 F +32 (0)2 791 50 99 www.capelo.be

Plus en détail

Les mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale

Les mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale Les mesures d accès aux soins de santé de la sécurité sociale La sécurité sociale en Belgique et l assurabilité Version du 28/04/2015 Version du 28/04/2015 1 PARTIE 1 : La sécurité sociale en Belgique

Plus en détail

Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire

Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire Le statut social des travailleurs indépendants Indépendant complémentaire Une administration moderne, un service de qualité Sommaire Qu est ce qu un indépendant à titre complémentaire? 3 Personnes admises

Plus en détail

La Journée de solidarité

La Journée de solidarité La Journée de solidarité En vue d assurer le financement des actions en faveur de l autonomie des personnes âgées ou handicapées, la loi du 30 juin 2004 a mis en place une journée de solidarité : les salariés

Plus en détail

Les vacances annuelles

Les vacances annuelles Les vacances annuelles Avril 2015 Editeur responsable : Secrétariat social UCM, Jean-Benoît Le Boulengé, Chaussée de Marche 637, 5100 Wierde Date de dernière mise à jour : 09/04/2015 La reproduction, même

Plus en détail

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec RÉGIME d assurance collective CSQ À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec Contrat J9999 Janvier 2010 À tous les membres de la CSQ Cette «nouvelle» brochure

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) indemnisation L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les 50 ans et plus Pour qui? Pour vous si : vous n avez pas atteint

Plus en détail

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI)

Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) Le Contrat à Durée Déterminée d Insertion (CDDI) 1 Définition du CDDI un contrat de travail à durée déterminée dont le motif de recours est spécifique : favoriser le recrutement de certaines catégories

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GÉNÉRALE DES IMPÔTS 5 F-16-01 N 136 du 27 JUILLET 2001 5 F.P. / 58 - F 114 INSTRUCTION DU 18 JUILLET 2001 TRAITEMENTS ET SALAIRES. ASSIETTE. REGIME D IMPOSITION DES

Plus en détail

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2015 GUIDE www.csst.qc.ca Ce guide a pour but de faciliter la compréhension des modalités relatives au calcul du versement périodique. Il n a aucune valeur juridique et ne

Plus en détail

LES RÈGLES D INDEMNISATION DE L ASSURANCE CHÔMAGE CONVENTION D ASSURANCE CHÔMAGE DU 14 MAI 2014

LES RÈGLES D INDEMNISATION DE L ASSURANCE CHÔMAGE CONVENTION D ASSURANCE CHÔMAGE DU 14 MAI 2014 LES RÈGLES D INDEMNISATION DE L ASSURANCE CHÔMAGE CONVENTION D ASSURANCE CHÔMAGE DU 14 MAI 2014 SOMMAIRE Page 04 QU EST-CE que l Assurance chômage? Page 06 QUI est assuré contre la perte d emploi? Page

Plus en détail

Demande de crédit-temps d 1/5 temps

Demande de crédit-temps d 1/5 temps Demande de crédit-temps d 1/5 temps Vous voulez réduire vos prestations d 1/5 temps dans le secteur privé. Ce formulaire vous permet: - de demander un crédit-temps d 1/5 temps sans motif et avec allocations

Plus en détail

VI. travail et assurances sociales

VI. travail et assurances sociales VI. travail et assurances sociales A quelles règles êtes-vous soumis en tant qu employeur Ce chapitre vous fournit des indications sur les charges sociales obligatoires et sur certains aspects importants

Plus en détail

Accord de prévoyance des personnels cadres et assimilés - mai 2011

Accord de prévoyance des personnels cadres et assimilés - mai 2011 1 SYNADIC PRÉAMBULE Un régime de prévoyance obligatoire au niveau national garantissant les risques incapacité, invalidité et décès a été instauré par l accord du 28 novembre 2005. Les partenaires sociaux

Plus en détail

Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un magistrat

Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat ou d un magistrat Nous sommes là pour vous aider Demande de retraite d un fonctionnaire de l Etat Articles D.1 et D.21 du code des pensions civiles et militaires de retraite et demande de retraite additionnelle Article

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/12/200 DÉLIBÉRATION N 12/053 DU 3 JUILLET 2012 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À LA DIRECTION

Plus en détail

Formulaire de candidature - Logement à loyer d équilibre

Formulaire de candidature - Logement à loyer d équilibre Demande de location 2015 Formulaire de candidature - Logement à loyer d équilibre Je soussigné (nom et prénom) :........ demeurant à :.................. Adresse e-mail :.......... souhaite obtenir en location

Plus en détail

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié :

PROJET DE LOI ------ Article 1 er. I. - L article L. 1221-2 du code du travail est ainsi modifié : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, des relations sociales, de la famille et de la solidarité NOR : MTSX0805954L/Bleue-1 PROJET DE LOI portant modernisation du marché du travail ------ Article 1

Plus en détail

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE)

L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) INDEMNISATION L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans L allocation d aide au retour à l emploi (ARE) Pour les moins de 50 ans Pour qui? Pour vous si : vous avez travaillé

Plus en détail

LICENCE D UTILISATION DE LA DO NOT CALL ME LIST : CONDITIONS GENERALES

LICENCE D UTILISATION DE LA DO NOT CALL ME LIST : CONDITIONS GENERALES LICENCE D UTILISATION DE LA DO NOT CALL ME LIST : CONDITIONS GENERALES Introduction Dans les présentes conditions, l'on entend par : - Abonné : toute personne physique ou morale qui utilise un service

Plus en détail

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Mon contrat de travail LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG

Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg. Mon contrat de travail LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG F I C H E S I N F O S D U F R O N T A L I E R B E L G O - L U X E M B O U R G E O I S Je travaille au Grand-Duché de Luxembourg Mon contrat de travail LE SYNDICAT N 1 AU LUXEMBOURG Vous venez de trouver

Plus en détail

Notice d information. Prévoyance. Convention collective nationale des Distributeurs conseils hors domicile [brochure n 3121 - IDCC 1536]

Notice d information. Prévoyance. Convention collective nationale des Distributeurs conseils hors domicile [brochure n 3121 - IDCC 1536] Prévoyance Régime inaptitude à la conduite ou au portage Notice d information Convention collective nationale des Distributeurs conseils hors domicile [brochure n 3121 - IDCC 1536] Personnel non cadre

Plus en détail

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi

EN LIGNE. EMPLOYEUR Pôle emploi Août 2012 GUIDE PRATIQUE Guide de SAISIE EN LIGNE de l ATTESTATION EMPLOYEUR Pôle emploi Depuis le 1 er janvier 2012 les entreprises de plus de 10 salariés doivent transmettre leur attestation employeur

Plus en détail

Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle

Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle Indemnités négociées ou facultatives Comparer le licenciement et la rupture conventionnelle Référence Internet Saisissez la Référence Internet dans le moteur de recherche du site www.editions-tissot.fr

Plus en détail

11 / 2012 INFO-CENTER MES DROITS EN CAS DE LICENCIEMENT WWW.LCGB.LU I BLOG.LCGB.LU I INFOCENTER@LCGB.LU

11 / 2012 INFO-CENTER MES DROITS EN CAS DE LICENCIEMENT WWW.LCGB.LU I BLOG.LCGB.LU I INFOCENTER@LCGB.LU INFO-CENTER 11 / 2012 DOSSIER SPÉCIAL MES DROITS EN CAS DE LICENCIEMENT WWW.LCGB.LU I BLOG.LCGB.LU I INFOCENTER@LCGB.LU LCGB - INFO-CENTER Hotline: (+352) 49 94 24 222 8h30-12h00 Email: infocenter@lcgb.lu

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS ACCORD RELATIF AU COMPTE EPARGNE TEMPS Entre la Direction Générale de la société Herakles, représentée par Philippe BOULAN, en sa qualité de Directeur des Ressources Humaines, D une part, Et les organisations

Plus en détail

Licence d utilisation de l application WINBOOKS ON WEB

Licence d utilisation de l application WINBOOKS ON WEB Licence d utilisation de l application WINBOOKS ON WEB Entre : La S.A. WINBOOKS dont le siège est sis fond Jean Pâques, 6C à 1348 Ottignies Louvain-la-Neuve, inscrite à la BCE sous le n 0455.575.742 Et

Plus en détail

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I

REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) TITRE I REGLEMENT MUTUALISTE DE LA MUTUELLE D ARGENSON ET DES FONCTIONNAIRES DE L ENSEIGNEMENT PUBLIC (Article 4 des Statuts) Siège Social : 7/9 Villa de Lourcine 75014 PARIS. TITRE I DISPOSITIONS GENERALES Article

Plus en détail

Demande de crédit-temps d 1/5 temps Nouvelle réglementation

Demande de crédit-temps d 1/5 temps Nouvelle réglementation Demande de crédit-temps d 1/5 temps Nouvelle réglementation Consultez les feuilles info relatives au crédit-temps, disponibles auprès d un des bureaux de l ONEM ou sur le site Internet de l ONEM www.onem.be.

Plus en détail

www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé

www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé Partenariat avec Revenu Québec Pour permettre l application du nouveau mode de paiement de la prime d assurance instauré le 1 er janvier

Plus en détail

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif?

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif? QUESTIONS SUR L OBJET DE LA PORTABILITE La mensualisation est-elle exclue du dispositif? L obligation de maintien de salaire à la charge de l employeur n est pas concernée : en effet, il ne s agit pas

Plus en détail

Plan de pension sectoriel

Plan de pension sectoriel FONDS SOCIAL DE L INDUSTRIE DU BETON en coopération avec Plan de pension sectoriel pour les ouvriers de l industrie du beton FSIB Plan de pension sectoriel 1 2 Plan de pension sectoriel FSIB Préface Sophie

Plus en détail

ACCORD DU 18 JUIN 2010 PRÉAMBULE

ACCORD DU 18 JUIN 2010 PRÉAMBULE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3367 Convention collective nationale IDCC : 2847. PÔLE EMPLOI ACCORD DU 18 JUIN 2010 RELATIF AU TRANSFERT

Plus en détail

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1

CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 CCBMAD - FICHE PRATIQUE N 1 COMPLEMENTAIRE SANTE (MUTUELLE) Le Texte : Avenant n 2/2011 du 12 juillet 2011 agréé le 18 novembre 2011 par arrêté paru au JO le 29 novembre 2011 - étendu le par arrêté paru

Plus en détail

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS

LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION D'UN SALAIRE MENSUEL GARANTI A CERTAINS EMPLOYES EN CAS CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 BIS DU 26 FEVRIER 1979 ADAPTANT A LA LOI DU 3 JUILLET 1978 RELATIVE AUX CONTRATS DE TRAVAIL, LA CONVENTION COLLECTIVE DE TRAVAIL N 13 DU 28 JUIN 1973 CONCERNANT L'OCTROI

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 68 (2008, chapitre 21) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres

Plus en détail

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 1468. CRÉDIT MUTUEL (29 juin 1987) AVENANT DU 24 SEPTEMBRE

Plus en détail

ACCORD DU 24 MAI 2011

ACCORD DU 24 MAI 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3085 Convention collective nationale IDCC : 16. TRANSPORTS ROUTIERS ET ACTIVITÉS AUXILIAIRES DU TRANSPORT ACCORD DU 24

Plus en détail

mémo le crédit-temps après les mesures gouvernementales

mémo le crédit-temps après les mesures gouvernementales mémo le crédit-temps après les mesures gouvernementales Sommaire Cette brochure porte sur les dispositions légales relatives au crédittemps à partir de 2012. Encore des questions? N hésitez pas à prendre

Plus en détail

Réformes socio-économiques

Réformes socio-économiques Réformes socio-économiques Le 27 novembre 2011, suite à la dégradation de la note belge par l agence Standard & Poor s, les six partis ont conclu, dans l urgence, un accord sur le budget et sur la réforme

Plus en détail

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS

ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS (7BB) ACCORD DE COMPTE EPARGNE TEMPS Entre les parties L UNITE ECONOMIQUE ET SOCIALE UES du GROUPE MALAKOFF représentée par Monsieur Stéphane ROSTAND Directeur des Ressources Humaines Et Les représentants

Plus en détail

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE

AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE AGECFA - VOYAGEURS GUIDE DU CONGE DE FIN D ACTIVITE SOMMAIRE 04 Introduction OBJET FINANCEMENT FONCTIONNEMENT 10 Les entreprises et le Congé de Fin d Activité ADHeSION à L AGECFA-Voyageurs PERSONNEL AFFILIe

Plus en détail

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE

LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE LES GARANTIES DU REGIME CONVENTIONNEL DES CADRES DE LA PRODUCTION AGRICOLE Dernière mise à jour : avril 2010 CPCEA 1 2 Préambule Le régime conventionnel des cadres de la production agricole est institué

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/10/074 DÉLIBÉRATION N 10/043 DU 1 ER JUIN 2010 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LA BANQUE

Plus en détail

DB2P pour sociétés : document explicatif

DB2P pour sociétés : document explicatif DB2P pour sociétés : document explicatif Table des matières 1. Introduction... 3 2. DB2P, le contexte... 3 3. Engagements de pensions externes pour dirigeants d entreprise indépendants... 4 4. Financement

Plus en détail