LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol."

Transcription

1 LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont fixées par normes, DTU, décrets ou arrêtés en fonction du nombre d'utilisateurs et du type du bâtiment. La réglementation incendie est souvent déterminante. Il doit donc être facilement praticable et suffisamment solide. Il faut aussi qu il soit d un entretien aisé, afin de pouvoir garantir à l ouvrage une longévité économique acceptable. Dans bien des cas, on lui attribue en outre un rôle architectural important. ESCALIERS INTÉRIEURS Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. ESCALIERS EXTÉRIEURS Marches d'accès à partir du terrain naturel vers le rez-de-chaussée, l'étage ou le sous-sol. ESC ALI ER BOIS ESC ALI ER E N B ÉT O N A R MÉ

2 II. TERMINOLOGIE PALIER MUR D ECHIFFRE PAILLASSE MARCHE CONTREMARCHE VOLEE EMMARCHEMENT M UR D É C H I F F R E Mur bor d ant l e scal i er su r un o u pl u si e ur s côt é s. P A L I E R P A I L L A S S E M AR C H E C O NT R E M AR C H E Pl at e-f orm e si t u é e a u d ép art et à l ' ar ri v ée de c h aq ue v ol ée Dal l e i n cl i né e su p port a nt l e s m arc h e s et l e s c o nt r em arch e s Surf ace h ori zo nt al e sur laqu el l e r ep o se l e pi ed Partie v ertical e sé par a nt d eux m arch e s co n sé cut i v es Ha ut e ur de 15 à 18 cm e nv i ron Portion d 'e sc al i er c om pri se ent r e de ux pal i er s succ e ssi f s. VOL É E C'e st l'e n sem bl e c on st i t ué pa r les m arc h e s, les cont rem ar ch e s et l a p ai l l a sse

3 M O N T É E Ha ut e ur ent re l e s ni v eaux f i ni s de s sol s d e dé pa rt et d' arri v ée E M M AR C H E M E N T Lar g eu r de l 'e sca lier Emm arch em ent 0, 8 0m po ur les m ai son s indi v i duel l e s R E C U L E M E N T Lo ng u eur d e l a v ol ée d' e sc al i er pr oj et ée sur le sol Li gn e f i gur ant l a t raj ectoi r e m oy en ne de s pas d 'u n e per so nn e sur un e sc al i er. L I G N E D E F O U L É E Si l em m archem e nt d e l 'e scal i e r est > à 1 m, l a l i gne d e f oul ée se pl ace à d = 0, 50 m Si l em m archem e nt d e l 'e scal i e r est < à 1 m, l a l i gne d e f oul ée se pl ace a u m i l i eu de l em m arch em ent. Ha ut e ur f ra nchi e p ar l'esc al i er. H A U T E U R À F R A N C H I R É C H A P P É E El l e e st ég al e à l a h a ut e ur sou s pl af o nd + l 'ép ai sseur d u pl an ch er Ha ut e ur libr e e nt r e l e ne z des m arc he s et l a so u s -f ace de l a v ol ée i nf éri e ur e o u d 'u n e p out re bo rd ant l a t rém i e d' e sc al i er. 1 H aut eu r de l ét a g e 2 Étendu e d e l e sc al i er 3 R ecul em ent 4 Éc ha pp é e Haut eu r m i ni m um de pa ssa ge 2,00 m

4 III. TERMINOLOGIE COMPLÉMENTAIRE RAM PE M AIN COUR ANT E LIM ON Garde corps composé d'une main courante et de balustre. Partie supérieure d'une rampe sur laquelle glisse la main. Le limon est un élément incliné de l escalier supportant les extrémités d es marches. Le limon à la française est entaillé de f açon à obtenir des logements (évidements ou entailles) dans lesquels s emboîtent les marches et les contremarches. Dans l escalier à l anglaise ou escalier à crémaillère, par contre, les marches ne sont plus encastrées dans des logements, mais reposent sur des limons découpés en dents de scie. LIM ON DE M UR - Limon situé contre le mur. G IRON Vise à garantir à l utilisateur un maximum de conf ort et de sécurité. La hauteur de la marche est la distance verticale qui sépare la surface de 2 marches consécutives. Le giron est la distance horizontale entre deux contremarches consécutives ou entre le nez de deux marches successives. Il est mesuré sur la ligne de f oulée. G - Giron R Recouvrement P Pas de marche NEZ DE M ARCHE Pour f aciliter le parcours de l escalier, les marches sont superposées de f açon à former saillie sur le nu de la contremarche, cette saillie est appelée nez de marche. Dans un escalier courant, la grandeur du nez est fonction d e celle du giron au droit de la ligne de foulée et varie de 30 mm pour les marches larges à maximum 50 mm pour les marches étroites. Dans un escalier très raide (hauteur des marches 200 mm), un nez de marche trop important constitue un danger car le pied peut y rester accroché lors de la montée. Le nez de marche empêche également le talon de buter sur la contremarche lors de la descente.

5 IV. LES DIFFÉRENTES FORMES D ESCALIER La flèche indique le sens de montée de l'escalier ESCALIER DROIT. QUARTIER TOURNANT BAS QUARTIER TOURNANT HAUT QUARTIER TOURNANT INTERMEDIAIRE QUARTIER TOURNANT HAUT ET BAS DOUBLE QUARTIER TOURNANT SANS JOUR DOUBLE QUARTIER TOURNANT AVEC JOUR

6 V. RÉGLEMENTATION

7 VI. DIMENSIONNEMENT D UN ESCALIER DROIT RELATION DE BLONDEL ou Loi de BLONDEL (Pour dimensionner ou vérifier) 6 0 c m 2 h + g 6 4 c m h hauteur de marche. h (H hauteur à franchir / nombre de marches n) H distance séparant les 2 niveaux + épaisseur du plancher g dimension d un giron g = 64 2h REMARQUE Pour un escalier courant desservant les étages d'une habitation, les valeurs moyennes en cm de h et g sont 16, 5 h 17, 5 cm 27 g 31 c m LIGNE DE FOULÉE La flèche désigne le sens de la montée. Si l'emmarchement E est 1 m la ligne de foulée est placée au milieu de l'escalier. Si l'emmarchement E est > 1 m la ligne est positionnée à 50 cm du côté jour. T RAC É D UN E SC A LI ER D R OIT MÉTHODE ET PROCESSUS. 1. d éte rmi n er l e n o mb re d e h au t eu r d e m a r ch e. 2. d éte rmi n er l a h au teu r à fr an ch i r 3. d éte rmi n er l a h au teu r h d e s m ar ch e s 4. cal cu l e r l e g i ro n g a ve c l a r el ation d e b l o n d el 5. cal cu l e r l e n o mb r e d e g i ro n s 6. cal cu l e r l e r ecu l em en t 7. cal cu l e r l ' éch ap p é e

ESCALIERS. passer des dénivellations supérieures à 7%

ESCALIERS. passer des dénivellations supérieures à 7% ESCALIERS passer des dénivellations supérieures à 7% 2 définitions essentielles : Contremarche et giron Le rapport H/G donne la pente d une volée de marches ex : 16 cm / 32 cm = 50% Emmarchement, emprise,

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

Les normes du bâtiment pour l'installation d'un escalier intérieur Définition des termes techniques pour les escaliers : Escalier : Volée :

Les normes du bâtiment pour l'installation d'un escalier intérieur Définition des termes techniques pour les escaliers : Escalier : Volée : Accueil Diapo FAQ Instal. escalier Photo Les normes du bâtiment pour l'installation d'un escalier intérieur 1. Définition des termes techniques pour les escaliers. 2. Normes élémentaires des marches d'escaliers.

Plus en détail

Composants de menuiserie Escaliers Définition : Escalier : Types d escaliers : Rôle d un escalier :

Composants de menuiserie Escaliers Définition : Escalier : Types d escaliers : Rôle d un escalier : Composants de menuiserie Escaliers Definition Caractéristiques Références normatives Spécifications Marquage C.E Acquis environnementaux Définition : Escalier : Ouvrage de menuiserie constitué de gradins

Plus en détail

COMMENT FAIRE DES ESCALIERS?

COMMENT FAIRE DES ESCALIERS? COMMENT FAIRE DES ESCALIERS? Conception et mise en œuvre GUIDE TECHNIQUE 2012 Union des Métalliers C O L L E CT I O N R E C H E R C H E D É V E LO P P E M E N T M É T I E R 4 INTRODUCTION 13 PARTIE I GÉNÉR

Plus en détail

>I Maçonnerie I Escaliers

>I Maçonnerie I Escaliers ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières g Terminologie n Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment :

Ce guide se divise en six chapitres, dont quatre sont dédiés à une catégorie de bâtiment : INTRODUCTION Constructions de pointe et d usage courant, les escaliers métalliques doivent répondre à d autres exigences, que celle de pouvoir passer d un niveau à un autre. L un des principaux points

Plus en détail

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE

>I Maçonnerie I ESCALIERS MAISON INDIVIDUELLE ESCALIERS >I Maçonnerie I Sommaire Terminologie Textes de référence Mise en œuvre Conception Finition Produits Cahier des Clauses Techniques Particulières Terminologie Ouvrage de circulation verticale

Plus en détail

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97)

Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Préliminaires Les dimensions mentionnées sont pour la plupart reprises dans la réglementation (STS54, NBN EN 3509), RGPT, arrêté royal du 07/07/97) Ces obligations assurent la sécurité dans les escaliers

Plus en détail

Dossier de presse Treppenmeister

Dossier de presse Treppenmeister Dossier de presse Treppenmeister Comment bien choisir son escalier? Un groupement de professionnels depuis plus de 20 ans à votre écoute. En France, 19 partenaires menuisiers ont rejoint le groupement

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier

LES ESCALIERS. Les mots de l escalier Les mots de l escalier L escalier :ouvrage constitué d une suite régulière de plans horizontaux (marches et paliers) permettant, dans une construction, de passer à pied d un étage à un autre. L emmarchement

Plus en détail

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 CIRCULATIONS VERTICALES INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 1 PROGRAMME LECONS LECON_001 [T] Présentation Notions de Technobat LECON_002 [T] Technobat Tropicale Les classes énergétiques LECON_003 [T] Les matériaux

Plus en détail

Calculs. Aires de plancher et circulations Voies de circulation verticales Mylène Gauthier Présenté à Sabrina Dumoulin

Calculs. Aires de plancher et circulations Voies de circulation verticales Mylène Gauthier Présenté à Sabrina Dumoulin Calculs Aires de plancher et circulations Voies de circulation verticales Mylène Gauthier Présenté à Sabrina Dumoulin 11 Table des matières Introduction... 3 Illustration du projet... 4 Plan du rez-de-chaussée...

Plus en détail

ESCALIER EN BÉTON PRÉFABRIQUÉ

ESCALIER EN BÉTON PRÉFABRIQUÉ SALIR N ÉTON PRÉARIQUÉ La nouvelle règlementation Édition mai 2008 n application de la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes

Plus en détail

Orientation professionnelle Charpentier bois

Orientation professionnelle Charpentier bois Orientation professionnelle Charpentier bois 1-6 Elève Date: 1. Titre de l' U.E. : Construction d'escalier 1 2. Matière / Classe : Technologie, 2 ème année de formation 3. Thèmes des séquences de cours

Plus en détail

Rappel des principaux éléments de la réglementation valable pour tous les commerces. Accessibilité des établissements recevant du public

Rappel des principaux éléments de la réglementation valable pour tous les commerces. Accessibilité des établissements recevant du public Rappel des principaux éléments de la réglementation valable pour tous les commerces Les handicapés doivent circuler, accéder et utiliser les établissements recevant du public au même titre que chaque citoyen.

Plus en détail

ACCESSIBILITÉ AFEB COMMISSION PROFESSIONNELLE RECAPITULATIF DES EXIGENCES APPLICABLES AUX ESCALIERS EN BOIS

ACCESSIBILITÉ AFEB COMMISSION PROFESSIONNELLE RECAPITULATIF DES EXIGENCES APPLICABLES AUX ESCALIERS EN BOIS ACCESSIBILITÉ RECAPITULATIF DES EXIGENCES APPLICABLES AUX ESCALIERS EN BOIS Le présent document établi par la Commission Professionnelle de l'afeb récapitule et précise certaines exigences applicables

Plus en détail

Les Cheminements piétons

Les Cheminements piétons Les Cheminements piétons 2 Les cheminements Le cheminement usuel doit être le plus court possible. Il lie entre eux tous les maillons de la vie sociale. Domicile Services publics Écoles Transports Travail

Plus en détail

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers

Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER. Laure Delaporte ConstruirAcier. Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc Schaffner Ateliers SCHAFFNER Laure Delaporte ConstruirAcier Jérémy Trouart Union des Métalliers Jean-Marc SCHAFFNER des Ateliers SCHAFFNER chef de file du GT4 Jérémy TROUART de l Union des Métalliers

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

N NO OSS M MO OD DÈ È ESS DEU MODÈLES D'ÉCHAFAUDAGE UN POTEAU OPTIMAL ROSACE 8 POSITIONS LE MULTI-RETO / LE MULTI-SYSTEM --

N NO OSS M MO OD DÈ È ESS DEU MODÈLES D'ÉCHAFAUDAGE UN POTEAU OPTIMAL ROSACE 8 POSITIONS LE MULTI-RETO / LE MULTI-SYSTEM -- LA MARQUE N NO OSS M MO OD DÈ È ESS DEU MODÈLES D'ÉCHAFAUDAGE UN POTEAU OPTIMAL ROSACE 8 POSITIONS LE MULTI-RETO / LE MULTI-SYSTEM -- P PE ER RF FO OR RM MA AN NC CE EE ET T LLÉ ÉG GÈ ÈR RE ET TÉ É D ES

Plus en détail

S PECIALPRINT. www.cpi-worldwide.com ELEMENTS PREFABRIQUES U NE NOUV ELLE GÉNÉRATION DE COFFRAGES D ESCALIER

S PECIALPRINT. www.cpi-worldwide.com ELEMENTS PREFABRIQUES U NE NOUV ELLE GÉNÉRATION DE COFFRAGES D ESCALIER www.cpi-worldwide.com S PECIALPRINT ELEMENTS PREFABRIQUES U NE NOUV ELLE GÉNÉRATION DE COFFRAGES D ESCALIER Construx b.v.b.a., 3600 Genk, Belgique Une nouvelle génération de coffrages d escalier La société

Plus en détail

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1

Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR. Stair Designer-1 Designer d escalier GUIDE DE L UTILISATEUR Stair Designer-1 Stair Designer-2 Designer d escalier Le Designer d escalier rend facile la réalisation et la mise en place d escaliers sur mesure dans votre

Plus en détail

Manuel d installation des structures Kaméléon MC

Manuel d installation des structures Kaméléon MC GÉNÉRATION 4 Manuel d installation des structures Kaméléon MC Modèles d escaliers en «L» ou en «U» Étape #1 - Préparation du chantier. Étape #2 - Installation de la structure. Étape #3 - Érection des cloisons

Plus en détail

Constructions sans obstacles Correctif C2 à la norme SIA 500:2009

Constructions sans obstacles Correctif C2 à la norme SIA 500:2009 SIA 500-C2:2013 Bâtiment, génie civil 521 500-C2 Constructions sans obstacles Correctif C2 à la norme SIA 500:2009 Numéro de référence: SN 521500-C2:2013 fr Valable dès: 2013-10-01 Éditeur Société Suisse

Plus en détail

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS

OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2 CHAPITRE OBLIGATION D INSTALLATION D UN GARDE-CORPS 2.1. CAS GÉNÉRAL L installation d un garde-corps est obligatoire lorsque la hauteur de chute comptée à partir de la zone de stationnement normal (ZSN)

Plus en détail

TERMINOLOGIE DE LA TOUR ÉCHELLE

TERMINOLOGIE DE LA TOUR ÉCHELLE P PR RÉ ÉS SE EN NT TA AT TIIO N T TE ER RM MIIN NO OLLO OG GIIE E LLA AT TO OU RÉ CH HE ELLLLE E D DIIM ME EN NS SIIO NS SD SP PR RIIN NC CIIP PA AU UX X C CO OM MP PO OS SA AN NT TS S (Utilisation limitée

Plus en détail

GLOSSAIRE 01 Accessibilité universelle : Adaptation : Alcôve : Applique murale : Avant-toit : Braille abrégé : Braille intégral : Concept de base :

GLOSSAIRE 01 Accessibilité universelle : Adaptation : Alcôve : Applique murale : Avant-toit : Braille abrégé : Braille intégral : Concept de base : Accessibilité universelle : L accessibilité universelle se présente sous quatre axes principaux, soit l accessibilité des bâtiments, l accessibilité de l environnement, l accessibilité aux programmes et

Plus en détail

REGLEMENT SECURITE INCENDIE ERP. DISPOSITIONS ARCHITECTURALES LES DEGAGEMENTS : couloirs,escaliers,sorties,portes

REGLEMENT SECURITE INCENDIE ERP. DISPOSITIONS ARCHITECTURALES LES DEGAGEMENTS : couloirs,escaliers,sorties,portes REGLEMENT SECURITE INCENDIE ERP DISPOSITIONS ARCHITECTURALES LES DEGAGEMENTS : couloirs,escaliers,sorties,portes REG 4-21 Vous trouverez l'ensemble des textes et réglementation ici : http://www.sitesecurite.com/portail/

Plus en détail

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe :

BTS. Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : BTS Réglementation des chaufferies de plus de 70kW. Implantation des ventilations et conduits de cheminée. Nom : Prénom : Classe : 1 le local chaufferie : Implantation : Différents types d Implantation

Plus en détail

RAP P O R T D ACTI V I T E S. 1 er janvier - 31 mars Ensei gnem ent du françai s :

RAP P O R T D ACTI V I T E S. 1 er janvier - 31 mars Ensei gnem ent du françai s : As so ci ation d échan ge s culturels Hébron- France P. O. Bo x 635 Téléfax : (02) 222 48 11 Courriel : info@hebron- france.org Site : www w.hebron- france.org RAP P O R T D ACTI V I T E S 1 er janvier

Plus en détail

Les escaliers nécessitent quelques particularités pour assurer la sécurité de tous.

Les escaliers nécessitent quelques particularités pour assurer la sécurité de tous. SUJETS DE LA FICHE-CONSEILS 1. Marches et contremarches 2. Mains-courantes 3. Dégagement sous une volée d escaliers 4. Surfaces repères et sécurité fonctionnelle Les escaliers nécessitent quelques particularités

Plus en détail

JOURNEES DEPARTEMENTALES D INFORMATION REGION BOURGOGNE NON-CONFORMITES RECURRENTES

JOURNEES DEPARTEMENTALES D INFORMATION REGION BOURGOGNE NON-CONFORMITES RECURRENTES JOURNEES DEPARTEMENTALES D INFORMATION REGION BOURGOGNE NON-CONFORMITES RECURRENTES L. R. P. C. d Autun Florian SEMENTA Février / Mars 2007 Résultats statistiques Résultats statistiques CHEMINEMENT ~ Pourquoi

Plus en détail

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf

Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Accessibilité d'un bâtiment d habitation collectif neuf Points examinés R = 1. Généralités L opération de construction entre dans la définition des bâtiments d habitation collectifs ("oui" aux 2 critères

Plus en détail

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E

M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E C A R T E S M O D E L I S AT I O N D E L A B A S E D E D O N N E E S D U N E I M P R I M E R I E D E C A R T E S D E V I S I T E G U S TAV O B A R R E N O J O S E C A R L O S C O R R E I A R E M I H Ä

Plus en détail

Chapitre n 3: Les escaliers

Chapitre n 3: Les escaliers Capitre n 3: Les escaliers I. généralités : Collet Mur d'éciffre Palier intermédiaire Palier Cage d escaliers Ligne de foulée à Emmarcement 0.5 m du collet Contre-marce palier Palier L g Mur d'éciffre

Plus en détail

par BernardLimont L idée de départ

par BernardLimont L idée de départ L idée de départ Quand on pose un plan de travail de cuisine, on est amené à en découper au moins un morceau (ici découpe de l évier). D où l idée de réutiliser cette chute pour faire une table de même

Plus en détail

Théâtre-Auditorium de POITIERS Cote : 108,35. Haut rue de la Marne. Plain pied Parvis

Théâtre-Auditorium de POITIERS Cote : 108,35. Haut rue de la Marne. Plain pied Parvis Théâtre-Auditorium de POITIERS Cote : 108,35 Haut rue de la Marne Plain pied Parvis Entrée principale de l'établissement Plain pied depuis le parvis Ascenseurs depuis niveau cours cafétéria Escalier depuis

Plus en détail

SOMMAIRE. Introduction...05 Domaine d'application...05 Visées des textes existants...06

SOMMAIRE. Introduction...05 Domaine d'application...05 Visées des textes existants...06 SOMMAIRE Introduction..........................................05 Domaine d'application..................................05 Visées des textes existants.................................06 Dispositions communes.................................09

Plus en détail

TUTORIEL SERVICE INFORMATIQUE

TUTORIEL SERVICE INFORMATIQUE TUTORIEL SERVICE INFORMATIQUE CALCULETTE DE DISTANCES 10:30, 25/07/12 C ALCUL ATRI CE DE DI ST AN CE S F i c h e à l u s a g e d e s S t r u c t u r e s Li gu e s e t C om i t é s ------------- D a t e

Plus en détail

Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus)

Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus) Incizo Code de commande Photo Dimensions Quantité par emballage QSINCP(-)MD215 11 mm x 47 mm x 215 cm 1 (outil de coupe + rail inclus) Description du produit Le profilé doté de la technologie Incizo offre

Plus en détail

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base énovation.4..escalie. 4.1 Concept de base S assurer que l emplacement des escaliers soit uniforme d un étage à l autre pour que leur localisation soit prévisible. egrouper l'escalier et les principaux

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

ATELIER D ARCHITECTURE JCBA Sarl

ATELIER D ARCHITECTURE JCBA Sarl ATELIER D ARCHITECTURE JCBA Sarl 22, RUE LA FAYETTE 67100 STRASBOURG TEL : 03.88.43.35.74 MEL : contact@jcba.fr Objet : Projet de réhabilitation d'un immeuble situé aux n 28, 30 et 31 rue Dietrich à OBERNAI.

Plus en détail

KIT DE REVERSIBILITE BAIGNOIRE DOUCHE

KIT DE REVERSIBILITE BAIGNOIRE DOUCHE C.B Etudes et Réalisations 3 rue de VERDUN 78590 NOISY LE ROI Tél : 06 08 09 51 33 - Fax : 01 30 55 39 25 e mail : cber2@wanadoo.fr, KIT DE REVERSIBILITE BAIGNOIRE DOUCHE Dans le cadre de la loi de 2005-102

Plus en détail

VII Escaliers et rampes

VII Escaliers et rampes VII Escaliers et rampes 1. Généralité et terminologie des escaliers Les escaliers permettent de franchir une dénivellation et de relier les différences de niveaux d une construction ou d un jardin. A son

Plus en détail

Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE

Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE Cours CONSTRUCTION ET DURABILITE I et II - CONSTRUCTION EXERCICE 1: STRUCTURE, MATERIAUX, ESPACE Lieu: - introduction auditoire SG1 - poursuite du travail à atelier de projet, présence sur place de Dan

Plus en détail

II. - Les établissements, installations, parties de bâtiment ou d installations que sont :

II. - Les établissements, installations, parties de bâtiment ou d installations que sont : ARRETE Arrêté du 21 mars 2007 fixant les dispositions prises pour l application des articles R. 111-19-8 et R. 111-19-11 du code de la construction et de l habitation, relatives à l accessibilité pour

Plus en détail

74 cm - 89 cm INSTRUCTIONS DEMONTAGE KOMPACT

74 cm - 89 cm INSTRUCTIONS DEMONTAGE KOMPACT 74 cm - 89 cm Français INSTRUCTIONS DEMONTAGE KOMPACT KOMPACT - www.arke.ws Avant de procéder à l assemblage, déballer tous les éléments de l escalier et les distribuer sur une surface suffisamment large.

Plus en détail

DESSINS D ARCHITECTURE

DESSINS D ARCHITECTURE Les dessins d architecture Page 1 DESSINS D ARCHITECTURE Objectifs : - Connaitre à partir d une application les différents plans réalisés dans le domaine de la construction, et plus particulièrement les

Plus en détail

www.coopman.be Hercules Monte-escalier pour escalier avec des courbes

www.coopman.be Hercules Monte-escalier pour escalier avec des courbes www.coopman.be Hercules Monte-escalier pour escalier avec des courbes amends Flow2 new features:layout 1 7/5/10 14:51 Page 3 BONHEUR Un monde de mobilité et de liberté sur un simple appel. Tout ceci en

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

Les escaliers intérieurs

Les escaliers intérieurs Guide de choix Les escaliers intérieurs Bois Métal Mixtes A savoir Avec ou sans contremarches? Opter pour un escalier avec contremarches n est pas seulement choisir une solution traditionnelle. C est aussi

Plus en détail

Construction. d escaliers en bois. Andy Engel. 2014 Groupe Eyrolles pour l édition en langue française ISBN : 978-2-212-12539-9

Construction. d escaliers en bois. Andy Engel. 2014 Groupe Eyrolles pour l édition en langue française ISBN : 978-2-212-12539-9 Construction d escaliers en bois Andy Engel 2014 Groupe Eyrolles pour l édition en langue française ISBN : 978-2-212-12539-9 Construction d escaliers en bois Sommaire 1 Concevoir un escalier 7 Des normes

Plus en détail

Le plombier chauffagiste a aussi besoin de cette représentation pour savoir ce qu il y a à l intérieur de la maison au niveau des hauteurs.

Le plombier chauffagiste a aussi besoin de cette représentation pour savoir ce qu il y a à l intérieur de la maison au niveau des hauteurs. Les informations du plan Vous connaissez trois types de représentation d un pavillon : 1 : La perspective 2 : Les façades (page 2 ) 3 : La vue en plan (page 3) Observer attentivement la vue de la page

Plus en détail

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés

INSA de LYON Dép. Génie Civil et Urbanisme 3GCU CONVECTION - 93. [J. Brau], [2006], INSA de Lyon, tous droits réservés CONVECTION - 93 Introduction Ce mode de transfert est basé sur le fait qu il y a déplacement de matière : il ne concerne donc que les fluides (liquides et gaz). Contrairement à la conduction où le transfert

Plus en détail

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change

Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change 18 mai 2013 Arrêté royal du 12 juillet 2012 Ce qui change Façades Bâtiments bas 3.5.1 Façades simple paroi 3.5.1.1 Séparation entre compartiments Ce qui change est souligné (+ Euroclasses) Fixations des

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

Comment améliorer votre foulée

Comment améliorer votre foulée Comment améliorer votre foulée Dans son programme d entrainements spécialement conçue pour la femme, New Balance vous donne ce mois-ci quelques astuces pour améliorer votre foulée. Chapitre I - Les principes

Plus en détail

TRIGONOMETRIE ET CALCUL NUMERIQUE

TRIGONOMETRIE ET CALCUL NUMERIQUE TRIGONOMETRIE ET CALCUL NUMERIQUE Questions 2010-2013 Exercice 1 2 2 sin(4 x)cos( x) 2sin( x)cos (2 x) 1 2sin ( x) (valeurs numériques) x 45 k 90 ;10 k 120 ;50 k 120 k Exercice 2 tg x 3tg x 4 4 (valeurs

Plus en détail

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES

L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES L AMÉNAGEMENT DES LOCAUX DE TRAVAIL POUR LES TRAVAILLEURS HANDICAPÉS MAISON DEPARTEMENTALE DES PERSONNES HANDICAPEES Gérard Dessein Ingénieur en chef Chef du Service Accessibilité et Constructions adaptées

Plus en détail

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme.

LES PLANCHERS. Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le emt en place, se déforme. LES PLANCHERS Introduction - Charges supportées par les planchers -Poids propre -Revêtement -Cloisons -Exploitation Le plancher va travailler en flexion. Le plancher bien droit à l origine, dès qu on le

Plus en détail

2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION

2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION 2.9 LES ÉLÉMENTS D ORNEMENTATION 2.9.1 GÉNÉRALITÉS Les volets À l époque, aucune des maisons de la première phase de construction n était ornée de volets, sauf les types E-05 (non illustré), K-02 et L-01

Plus en détail

POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS?

POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS? POURQUOI ISOLER LES COMBLES PERDUS? Avec 30% des déperditions de chaleur de l habitat, le comble est la surface qui occasionne le plus de pertes calorifiques dans une maison peu ou non isolée. De même,

Plus en détail

Flow s'installe discrètement chez vous en harmonie avec votre intérieu~ toujours prêt à être utilisé.

Flow s'installe discrètement chez vous en harmonie avec votre intérieu~ toujours prêt à être utilisé. flow MONTE-ESCALIER HEUR Un monde de mobilité et de liberté sur un simple appel. Tout ceci en appuyant sur un bouton. La possibilité de se déplacer avec facilité et élégance~ remplir vos tâches quotidiennes

Plus en détail

TOUJOURS A VOTRE ECOUTE

TOUJOURS A VOTRE ECOUTE TOUJOURS A VOTRE ECOUTE BONHEUR Un monde de mobilité et de liberté sur un simple appel. Tout ceci en appuyant sur un bouton. La possibilité de se déplacer avec facilité et élégance, remplir vos tâches

Plus en détail

Loi normale ou loi de Laplace-Gauss

Loi normale ou loi de Laplace-Gauss LivreSansTitre1.book Page 44 Mardi, 22. juin 2010 10:40 10 Loi normale ou loi de Laplace-Gauss I. Définition de la loi normale II. Tables de la loi normale centrée réduite S il y avait une seule loi de

Plus en détail

FABRICATION, INSTALLATION ET RÉPARATION D'ESCALIERS MODULE 8

FABRICATION, INSTALLATION ET RÉPARATION D'ESCALIERS MODULE 8 FABRICATION, INSTALLATION ET RÉPARATION D'ESCALIERS MODULE 8 Les précisions A. Planifier le travail. Collecte des renseignements nécessaires à la conception et à la fabrication d'escaliers Terminologie

Plus en détail

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3

Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Fiche d application : Classement au bruit des baies : BR1 BR2 BR3 Date Contenu de la mise à jour Version 7 janvier 2009 2 Préambule : La détermination des classes BR1, BR2 BR3 s effectue en fonction du

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

101.647. Tour de Pise. Liste des pièces. Outils nécessaires:

101.647. Tour de Pise. Liste des pièces. Outils nécessaires: 0.67 Tour de Pise Liste des pièces plaque en carton, grande, (éléments estampés) plaque en carton, petite (éléments estampés) morceaux de carton ondulé (éléments estampés) carton photo imprimé baguette

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

TYPE DE POSE ET PRISES DE CÔTES

TYPE DE POSE ET PRISES DE CÔTES La rénovation, que ce soit en remplacement de vos volets battants ou remise à neuf de vos volets roulants existants, voici les différents cas de figures : 1-Volet rénovation Ce volet est composé d un coffre,

Plus en détail

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social

Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Conseil de Développement Observatoire Economique et Social Le diagnostic : méthode et contenu Diagnostic partagé réalisé annuellement depuis 8 ans par un groupe technique composé d une douzaine de structures

Plus en détail

Kaméléon MC GÉNÉRATION 4

Kaméléon MC GÉNÉRATION 4 GÉNÉRATION 4 Manuel d installationdes structures Kaméléon MC Modèlesd escaliers DROIT Étape #1 - Préparation du chantier. Étape #2 - Installation de la structure. Étape #3 - Érection des cloisons adjacentes

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

Document soumis au droit d'auteur

Document soumis au droit d'auteur Altana sur lagune projet de logement Giudecca, Venise Facundo Forchino Enseignant: Jacques Lucan Master Théorie & Projet Ecole d'architecture de la ville & des territoires. 20 juin 2011_ensavt systèmes

Plus en détail

Se chauffer aux granulés de bois

Se chauffer aux granulés de bois Se chauffer aux granulés de bois Réglementation et règles de l art pour la mise en œuvre des poêles & chaudières à granulés www.propellet.fr CADRE GENERAL Se chauffer aux granulés de bois DEBOUCHE DU CONDUIT

Plus en détail

6-11 escaliers & metal_4 2 21/10/11 9:35 Page 6

6-11 escaliers & metal_4 2 21/10/11 9:35 Page 6 6-11 escaliers & metal_4 2 21/10/11 9:35 Page 6 Pour des raisons esthétiques mais aussi pour d évidentes nécessités acoustiques consistant à éviter les résonances indésirables, le métal est rarement utilisé

Plus en détail

Par BernardLimont. Travail à réaliser

Par BernardLimont. Travail à réaliser Travail à réaliser Le travail consistait à rénover cet escalier en bois rouge qui avait été recouvert de moquette. Petit inconvénient : la maison se trouve à plus de 100 km de la maison. Dans un premier

Plus en détail

VIADECOR. OMG la passion du marbre et des couleurs... Le Viadécor est un sable stabilisé naturel pour colorer vos allées.

VIADECOR. OMG la passion du marbre et des couleurs... Le Viadécor est un sable stabilisé naturel pour colorer vos allées. VIADECOR OMG la passion du marbre et des couleurs... Le Viadécor est un sable stabilisé naturel pour colorer vos allées. O M G 31440 SAINT-BEAT-FRANCE Une gamme de 5 couleurs au choix vous est proposée...

Plus en détail

Les lentilles minces TP 3

Les lentilles minces TP 3 TP 3 Les lentilles minces Mots-clefs : lentille convergente, lentille divergente, distance focale, équation de conjugaison, réel, virtuel, méthode de Silbermann, autocollimation. Vous disposez de : un

Plus en détail

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS.

CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. FICHE CONSEIL N 9 CLOISONS ET CONTRE-CLOISONS EN PLAQUES DE PLÂTRE DANS LES CONSTRUCTIONS À OSSATURE BOIS. Ce document précise les dispositions constructives des cloisons et contre-cloisons en plaques

Plus en détail

Edition mai 2008. Tél. : 02 32 41 02 64 - Fax : 02 32 42 38 89 PBM Groupe - Route de Rouen - Manneville S/Risle - BP 333-27503 Pont Audemer Cedex

Edition mai 2008. Tél. : 02 32 41 02 64 - Fax : 02 32 42 38 89 PBM Groupe - Route de Rouen - Manneville S/Risle - BP 333-27503 Pont Audemer Cedex vous accompagne dans vos projets de construction LA NOUVLL RÈLMNTATION dition mai 2008 n application de la loi du 11 février 2005 pour l égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté

Plus en détail

Règlement du PLU des LILAS - Annexes. Annexes

Règlement du PLU des LILAS - Annexes. Annexes Annexes Définitions Précisions concernant la signification de certains mots ou expressions utilisés dans le présent règlement. Accès et voie nouvelle : L accès est constitué par la limite entre le terrain

Plus en détail

Situation d Apprentissage n 1 : LE POINT

Situation d Apprentissage n 1 : LE POINT Situation d Apprentissage n 1 : LE POINT Bu t : lancer la boule pour qu elle s arrête dans la zone Matériel : 1 boule par joueur 5 aires jeu - zones s intiques 5 groupes 3 joueurs Les joueurs lancent à

Plus en détail

COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou

COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou COMMUNE DE DE SAINT-DENIS-D AUTHOU 1, rue Principale 28480 Saint-Denis-d Authou AMENAGEMENT D UN GITE RURAL Rue des Tilleuls 28480 Saint-Denis-d Authou DOSSIER DE DEMANDE DE PERMIS DE CONSTRUIRE MAÎTRISE

Plus en détail

contruction de maisons en bois maisons prefabriquées sur modeles ou sur mesure mises au point par un architecte DPLG

contruction de maisons en bois maisons prefabriquées sur modeles ou sur mesure mises au point par un architecte DPLG VOLUMES & STRUCTURES contractant general 75 rue de Paris 94220 CHARENTON LE PONT ( metro : charenton ecoles) tel :09 50 24 99 49 fax : 09 74 76 41 59 email: contact@volumes-structures.com contruction de

Plus en détail

Fiches PDSB Manœuvres dans les escaliers

Fiches PDSB Manœuvres dans les escaliers Fiches PDSB Manœuvres dans les escaliers Quelques points de repère pour monter et descendre un escalier à consulter* Monter un escalier Supervision À consulter : Points de repère pour monter un escalier

Plus en détail

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier

Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier L arrêté du 24 juillet 2006 Plan : Introduction : Quelques remarques préliminaires 1) Les dispositions applicables aux établissements à modifier 1.1) La détection automatique incendie 1.2) La protection

Plus en détail

MANUEL D INSTALLATION POUR EU-RAMPS

MANUEL D INSTALLATION POUR EU-RAMPS Avertissement : Dans ce manuel d installation, le mot rampe est utilisé pour les modules inclinés et le mot plateforme pour les modules horizontaux. Généralités Commencer l installation par le point culminant

Plus en détail

DDTM du Morbihan. Les ERP EXISTANTS

DDTM du Morbihan. Les ERP EXISTANTS DDTM du Morbihan Les ERP EISTANTS Décret 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêt du Conseil d Etat du 21 juillet 2009 Décret 2009-500 du 30 avril 2009 --------------- Arrêté du 21 mars 2009 Circulaire du 20 avril

Plus en détail

t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html

t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html t-durable.gouv.fr/- L accessibilité Accessibilite-.html en détails www.developpement-durable.gouv.fr/-accessibilite-.html La règlementation sur l'accessibilité dans les ERP et IOP, quels que soient leur

Plus en détail

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation.

Le dessin technique. Le dessin technique doit être compris par tous. Pour cela, il doit y quelques règles de présentation. 1/5 Le dessin technique ou dessin industriel est un élément essentiel de la communication technique. Il s agit d un ensemble de conventions de représentation des objets qui assurent que l objet produit

Plus en détail

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs

Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Bâtiments collectifs d habitation neufs Notice Descriptive Accessibilité aux personnes à mobilité réduite Bâtiments collectifs d habitation neufs REGLEMENTATION : - Loi n 91.663 du 13.07.91 - Décret n 80.637 du 04.08.1980 - Décret n 94.86 du

Plus en détail

L E N I VE AU D E S L OYERS PAR C OM M U N E D E L AG GLOMÉRAT I ON PAR I S I E N N E. D é b u t 2 0 0 9

L E N I VE AU D E S L OYERS PAR C OM M U N E D E L AG GLOMÉRAT I ON PAR I S I E N N E. D é b u t 2 0 0 9 L E N I VE AU D E S L OYERS PAR C OM M U N E D E L AG GLOMÉRAT I ON PAR I S I E N N E D é b u t 2 0 0 9 69 70 Dossier n 24 Introduction L OLAP présente ici la synthèse d une étude réalisée en 2010 pour

Plus en détail

ERP EXISTANTS. atténuation des règles d accessibilité du neuf

ERP EXISTANTS. atténuation des règles d accessibilité du neuf ERP EXISTANTS atténuation des règles d accessibilité du neuf ERP - IOP En résumé : arrêté du 21 mars 2007 établissements existants 1) Application des règles du neuf 2) Si contraintes structurelles empêchant

Plus en détail

Par Jean Jacques S. Cette banquette lit propose un couchage pour une ou deux personnes. Deux tiroirs sont prévus pour le rangement.

Par Jean Jacques S. Cette banquette lit propose un couchage pour une ou deux personnes. Deux tiroirs sont prévus pour le rangement. Cette banquette lit propose un couchage pour une ou deux personnes. Deux tiroirs sont prévus pour le rangement. Après avoir regardé sur différents sites et en voyant les prix, j ai finalement décidé de

Plus en détail