Jean-Michel Bérenger

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Jean-Michel Bérenger"

Transcription

1 RECUEIL ET CENTRALISATION DE DONNEES ENTOMOLOGIQUES AUTOUR DE NUISANCES ET/OU DE PATHOLOGIES Dossier GRSP : Jean-Michel Bérenger

2 SOMMAIRE 1 Liste des cas. p. 3 2 Rapports d investigation... p. 7 Les premiers rapports sont antérieurs à la période PRSE mais j ai pensé plus intéressant de compiler tous les cas présentant un intérêt pour montrer l éventail des nuisances rencontrées. Les rapports concernant les punaises de lit ne sont pas tous représentés. Ils sont de toutes façons inclus dans le Projet Hospitalier de recherche clinique mené par Pascal Delaunay du Centre Hospitalier de Nice. Ce document pouvant circuler, j ai effacé les noms et coordonnées des particuliers concernés. 3 Rapports de mission et investigation avec Pays d Aix Habitat... p Lettres de remerciements.... p. 75

3 INVESTIGATIONS PRSE-ENTOMO 2011 JM BERENGER Ref investigation Date Nom Ville Contact Médical Nuisance/ arthropodes /10/2010 COR PELISSANNE Dr KASSEYET Pyemotes groupe ventricosus /11/2010 VAN DER A MARSEILLE MALLET Recherche Arhtropodes négative /11/2010 MU AIX en PROVENCE LOTA Dermanyssus gallinae /11/2010 SAN LE ROVE DERMATOLOGUE Cimex lectularius /12/2010 GE AIX en PROVENCE Dr PAOLINI Cimex lectularius /12/2010 NA VITROLLES ESPOSITO Recherche Arhtropodes négative /01/2011 DE AIX en PROVENCE THOULON Cimex lectularius /02/2011 NA AIX EN PROVENCE pas de contact Recherche Arhtropodes négative /02/2011 PA BAGNOLS SUR CEZ ESPOSITO Ornithonyssus bacoti /02/2011 HTE Chateauneuf les ESPOSITO Kalotermes flavicollis /03/2011 BON PERTUIS MEIFFRE Pirrhydium sanguineum /03/2011 RO AIX EN PROVENCE PAYS D AIX Cimex lectularius /03/2011 FR AIX EN PROVENCE PAYS D AIX Cimex lectularius /04/2011 RE MARSEILLE PAULEZ Ornithonyssus bacoti /04/2011 F AIX EN PROVENCE Dr PAOLINI Cimex lectularius vendredi 27 janvier 2012 Page 1 sur 4

4 Ref investigation Date Nom Ville Contact Médical Nuisance/ arthropodes /04/2011 BOUCH AIX EN PROVENCE PAYS D AIX Cimex lectularius /05/2011 BENA MARSEILLE PAULEZ Dermanyssus gallinae /05/2011 MEI TOULON PATRE Ornithonyssus bacoti /05/2011 MA MARSEILLE BENCHETON Recherche Arhtropodes négative /06/2011 BE JACOU NOGUES Pyemotes groupe ventricosus /06/2011 TE MARSEILLE MORAND Recherche Arhtropodes négative /06/2011 CAV EGUILLES SPYROPOULOS Cimex lectularius /06/2011 VAN AIX EN PROVENCE SPYROPOULOS Pyemotes groupe ventricosus /07/2011 G PERTUIS LOTA Pyemotes groupe ventricosus /07/2011 FO AIX en PROVENCE Dr PAOLINI Recherche Arhtropodes négative /07/2011 LOR GARDANNE Dr PAOLINI Pyemotes groupe ventricosus /07/2011 GA LA SEYNE/MER PREDONZAN Pyemotes groupe ventricosus /07/2011 FLOR AIX EN PROVENCE SPYROPOULOS Cimex lectularius /07/2011 AUTO AIX EN PROVENCE SPYROPOULOS Ditomus capito /07/2011 BA GREASQUE SPYROPOULOS Collemboles /07/2011 PI BOUC BEL AIR SPYROPOULOS Psoques vendredi 27 janvier 2012 Page 2 sur 4

5 Ref investigation Date Nom Ville Contact Médical Nuisance/ arthropodes /08/201 MARSEILLE SPIEYER Psoques /08/2011 BE AIX EN PROVENCE Dr PAOLINI Pyemotes groupe ventricosus /08/2011 SC AIX EN PROVENCE Dr PAOLINI Cimex lectularius /08/2011 DU PUYRICARD Dr PAOLINI Cimex lectularius /08/2011 G MARSEILLE PAROLA Pyemotes groupe ventricosus /08/2011 BAC SAUSSET LES PIN CARENA-DAMGE Pyemotes groupe ventricosus /08/2011 FI MARSEILLE AMI Pyemotes groupe ventricosus /08/2011 POLYCH AIX EN PROVENCE LOTA Recherche Arhtropodes négative /08/2011 GR AIX EN PROVENCE SPYROPOULOS Cimex lectularius /09/2011 L AIX EN PROVENCE DAUVIN Pyemotes groupe ventricosus /09/2011 DEL AIX EN PROVENCE SPYROPOULOS Gibbium psylloides /09/2011 NA AIX EN PROVENCE SPYROPOULOS Cimex lectularius /09/2011 BE AIX EN PROVENCE SPYROPOULOS Cimex lectularius /09/2011 PEC MARSEILLE MORAND Pyemotes groupe ventricosus /09/2011 MO AIX EN PROVENCE Dr PAOLINI Recherche Arhtropodes négative /09/2011 BOU AIX EN PROVENCE SPYROPOULOS Cimex lectularius vendredi 27 janvier 2012 Page 3 sur 4

6 Ref investigation Date Nom Ville Contact Médical Nuisance/ arthropodes /09/2011 SOCIETE EDIALUX REPLONGES NOGUES Larve Coléoptères /10/2011 MU SALON DE PCE ESPOSITO Anthrenus verbasci /10/2011 SOCIETE EDIALUX REPLONGES NOGUES Larve Dermestes sp /10/2011 HTE AIX EN PROVENCE ESPOSITO Tegenaria sp /11/2011 LES MILLE SPYROPOULOS Staphilins /11/2011 KAL AIX EN PROVENCE Dr PAOLINI Cimex lectularius vendredi 27 janvier 2012 Page 4 sur 4

7 Jean-Michel BERENGER Laboratoire Centre Hospitalier du Pays d'aix Institut de Médecine Tropicale du Service de Santé des Armées - Le Pharo, Marseille Correspondant du Muséum national d'histoire Naturelle, Paris Tél : Fax : Port : Courriel : Aix le 18/06/2010 À M elle MOUxxx AIX- en- Provence Mademoiselle, Après la visite de votre appartement pour une investigation entomologique suite à des piqûres d'insectes, je confirme la présence de puce : Ctenocephalides felis felis ou «puce du chat». Seulement deux spécimens vivants ont été récoltés ; il semblerait que les actions que vous avez mené ont été efficaces : évacuer le canapé usagé et effectuer deux traitements insecticides. Toutefois du fait que ces spécimens soient encore vivants, je préconise un nouveau traitement, d autant plus qu il peut rester des stades quiescents (nymphes), résistants aux insecticides et qui émergent lors de votre présence (vibrations). Je vous conseille également de changer la moquette usagée à l étage. Je me tiens à votre disposition pour tout complément d'information. Avec mes salutations distinguées, J-Michel Bérenger

8 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Service de diagnostic des maladies infectieuses Centre Hospitalier du Pays d'aix Institut de Médecine Tropicale du Service de Santé des Armées - Le Pharo, Marseille Correspondant du Muséum national d'histoire Naturelle, Paris Tél : Fax : Port : Courriel : Réf : CHPA_ENT_ Aix le 1/07/2010 À Madame SPIxxx AIX Madame, Les insectes que vous m avez apportés appartiennent à l espèce Anobium punctatum (Coléoptères Anobiidae). Ces insectes sont des nuisibles des bois de nos maisons. Ils sont actuellement en pleine période d émergence et de reproduction, raisons pour lesquelles vous les voyez actuellement en abondance dans votre maison. Après quoi, les œufs pondus (une vingtaine par femelle) donneront naissance à des larves vermiformes qui vont creuser le bois de vos meubles et charpentes, trahies par les petits dépôts de sciure à l entrée des petites trous du bois. Ce développement larvaire va durer de 2 à 4 ans selon le bois. C est la période de leur vie ou vous croyez «qu ils disparaissent». Ces insectes n ont pas directement d intérêt pour la santé humaine mais par contre, ils peuvent être parasités par des acariens du genre Pyemotes ou par des très petites guêpes (Scleroderma domesticum), qui eux piquent les humains. Conseils : Traiter les meubles de votre chambre puisque c est la pièce qui semble le plus «attaquée» d après vos explications. Pour cela, le mieux est d utiliser du Xylophène, en injection dans les petits trous des larves et aussi au pinceau sur toutes les surfaces des bois attaqués. Renouveler au moins deux fois l opération pour bien imprégner. Par contre éviter cette pièce (fermée) pendant le traitement et bien aérer plusieurs jours avant de réintégrer. Prévoir une autre pièce pour dormir. Je me tiens à votre disposition pour tout complément d'information. Avec mes salutations distinguées, J-Michel Bérenger

9 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Service de diagnostic des maladies infectieuses Centre Hospitalier du Pays d'aix Tél : Fax : Port : Courriel : REF : CHPA_ENT Aix le 07/07/2010 À Dr S. M.- C. Chef de service du laboratoire Anatomie-cytologie pathologiques Madame, Vous m avez contacté suite à la découverte d insecte dans le couloir de votre laboratoire, insecte identifié en 2009 comme étant un staphylin de l espèce Ocypus olens (voir fiche ci-dessous). Concernant l origine possible de ces insectes, vous pensiez au monte-charge. J ai examiné celui-ci : il fait uniquement la liaison entre votre labo et le couloir du funérarium qui sont des lieux ne présentant pas d intérêt pour ces insectes : sols carrelés, propres, pas de détritus ou autres déchets. De plus l accès au conduit du monte-charge est bien «étanche». Je pense plutôt que la petite cour située au nord (fig. 1) pourrait être un milieu propice à ce genre d insecte : présence de végétation et de débris végétaux, collecteur d eau de pluie avec matières en décomposition (fig. 2) Ces insectes peuvent aisément se glisser sous la porte et accéder au couloir lors de leurs ballades nocturnes. Ces insectes n étant pas nuisibles ou «dangereux», je ne pense pas qu il soit nécessaire de faire intervenir un désinsectiseur, tout au plus colmater le jour sous la porte. Je me tiens à votre disposition pour tout complément d'information. Avec mes salutations distinguées, J-Michel Bérenger

10 1 2

11 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Service de diagnostic des maladies infectieuses Centre Hospitalier du Pays d'aix Tél : Fax : Port : Courriel : REF : CHPA_ENT Aix le 13/07/2010 Investigation entomologique à la demande du Dr LOTA suite à des piqûres d insectes sur bras, jambes et dos du patient : MONT. J. né le 00/00/0000 Lambesc 06 Résultats : Appartement en immeuble de construction très récente, habité par monsieur, madame et petite fille de 7 mois. Présence d un chat d aspect sain, ne présentant pas de parasite (traité). Madame et la petite fille sont indemnes de piqûre. Inspection des pièces : - Chambre : RAS - Salon : meubles présentant des attaques par Anobiidés 2 spécimens d Anobium punctatum récoltés (fig. 1). - Cuisine : Présence de psoques, genre Liposcelis sp. dans placard au-dessus de l évier et dans placard au-dessous. Un pot contenant de la Maïzena est infesté (fig. 2). D après le patient, une boite contenant des denrées était infestée par Anobium punctatum, et a été jetée 4 jours auparavant. 4 spécimens d Anobium punctatum collectés. Pose de scotch double face dans chambre (+ chaufferettes), salon, cuisine, WC. Les résultats des premiers examens des scotch sont négatifs, seuls 2 psoques dans cuisine. Conclusion : Les insectes retrouvés dans les denrées alimentaires entreposées dans la cuisine ne sont pas responsables des piqûres. Toutefois, ces insectes peuvent être parasités par des acariens du genre Pyemotes ou par des Hyménoptères de l espèce Scleroderma domesticum qui sont eux responsables de piqûres sévères sur les humains ; mais actuellement les résultats sont négatifs. Les psoques du genre Liposcelis peuvent induire chez certaines personnes des allergies (asthme). Donc premières recherches négatives 1 2 J-Michel Bérenger le 13/07/2010.

12 SECONDE VISITE : De retour de 15 jours de vacances, Mr Mont. se fait à nouveau piquer dans son lit le soir même et cette fois il capture les insectes en cause. Résultat : Cimex lectularius ramenée d un séjour dans un hôtel Ibis de Nice. Aspirateur, traitement avec bombe insecticide classique début d infestation éradiquée avec succès sans intervention d un désinsectiseur. J-Michel Bérenger le 13/07/2010.

13 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Service de diagnostic des maladies infectieuses Centre Hospitalier du Pays d'aix Tél : Fax : Port : Courriel : REF : CHPA_ENT Aix le 15/07/2010 Patient : GU. J., né le Aix-en-Provence Infection par le virus Toscana Hospitalisé le 25/05/2010 pour une fracture du col du fémur. Le lendemain soir, premier signes neurologiques (discours erroné, délires ) 2 PL ( et ). PL + sérum envoyé à l IMTSSA pour protocole. Sérum positif à Toscana (IgG et Ig M) le 8/07/2010. Mr Gu. est un marcheur chevronné. D'après mafdame Gu.: "il fait des marches de 3 à 4 heures puis se couche où il se trouve (forêt, bord de mer..;) pour une sieste". Dernière ballade avant infection à Carro et Carry. Souvent aussi à Ste Zacharie mais pas récemment. Bâtiment situé au nord de l'hôpital, entouré d une végétation abondante avec des grands arbres : pins, châtaigniers, tilleuls Présence de nombreux écureuils d après Mme Gu. Altitude = 215 m. Le 15/07/2010 à 20H, pose de 2 pièges type CDC à Phlébotomes (IMTSSA): 1 sur la terrasse sud et 1 sur la terrasse nord. Résultats = négatifs à Phlébotomes. Hypothèse d'exposition lors d'une randonnée (?) piège Hôpital JMB le 16/07/2010 Vue terrasse sud

14 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Service de diagnostic des maladies infectieuses Centre Hospitalier du Pays d'aix Tél : Fax : Port : Courriel : REF : CHPA_ENT Aix le 02/08/2010 Contact téléphonique via le Service d Hygiène de la ville de Toulon : Mr et Mme Per. sont victimes de piqûre dans leur maison depuis plusieurs semaines. Les enfants ne sont pas piqués. Consultations chez deux dermatologues et un appel à SOS médecin suite aux piqûres (photos 1 et 2) mais le cas reste inexpliqué. Le service d hygiène pense à des punaises des lits d ou l appel des patients à l unité d entomologie du CHPA. Par interrogation au téléphone, l hypothèse de punaises des lits est écartée. Suspicion de piqûres d acarien, Pyemotes?? Explication et mise en place par téléphone d un protocole piégeage scotch puis envoi par la poste des pièges à l unité d entomologie du CHPA. Résultats : Réception de 14 pièges : PIECES RESULTATS PIECES RESULTATS Bureau dressing - Chambre parent placard - Bureau fenêtre - Chambre parent lit - Bureau ordinateur - Chambre Marie sous lit - Cuisine - Chambre Marie bureau - Cave salle de jeux - Atelier Maria - Cave atelier Michel +++ Pyemotes Salle à manger/salon - Table cuisine - Meuble TV en bois -. Un piège est positif à Pyemotes sp., groupe ventricosus (fig. 3). C est donc dans l atelier de Mr Per que les piqûres ont lieu ; confirmé par Mme Per qui a trouvé un vieil établi attaqué par des vrillettes et jeté immédiatement à la déchetterie (les vrillettes sont les proies de ces acariens). De plus c est dans cette pièce que Mr Per dépose ses tenues de bricolage : par exemple salopette qu il a mis pour jardiner avec pour conséquence environ 80 piqûres sur le ventre le soir (fig. 1 et 2). Conseils : Traitement de la pièce à l insecticide, aérosol ou bombe fumigène + traitement des boiseries, meubles dans cette pièce et inspection des bois dans la maison (meuble, poutre ). Lavage des vêtements de travail à plus de 60 C. J-Michel Bérenger le 02/08/2010.

15 1 2 3 J-Michel Bérenger le 02/08/2010.

16 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Service de diagnostic des maladies infectieuses Centre Hospitalier du Pays d'aix Tél : Fax : Port : Courriel : REF : CHPA_ENT Aix le 05/08/2010 Mme MAU. A. est régulièrement victime de piqûres dans un appartement (2 nd étage) situé à Aix ouest. Son mari ne semble pas se faire piquer. MATERIEL ET METHODES : Le lit ne montre pas de trace de présence de punaises des lits. Une piqûre récente sur Mme Mau. (fig. 1) évoque plutôt des acariens type Pyemotes. Présence de meubles attaqués par des vrillettes dans la chambre, salon et véranda. Les meubles de la chambre et salon (commodes) ont été traités (xylophène) par monsieur il y a quelques mois. Mise en place de 4 pièges scotch dans chambre (1), salon (1) et dans la véranda (2). RESULTATS :. PIECES RESULTATS Chambre - Salon - Véranda +++ Pyemotes Véranda vieux meuble +++ Pyemotes Ce sont bien des acariens, Pyemotes sp. groupe ventricosus (fig. 2), qui sont responsables des piqûres. C est dans la véranda que se situe l infestation notamment au niveau du vieux meuble (cercle rouge en fig. 3) qui diffuse des acariens dans l environnement. Ces acariens se nourrissent aux dépens des vrillettes qui prolifèrent dans le bois du meuble. Le linge qui sèche à proximité se trouve ainsi contaminé. CONSEILS : Traitement (xylophène) du meuble incriminé ou élimination. Lavage des vêtements contaminés à plus de 60 C. Eventuellement traitement insecticide (bombe aérosol) de la véranda.

17 1 2 Linge Meuble attaqué par vrillettes 3

18 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Service de diagnostic des maladies infectieuses Centre Hospitalier du Pays d'aix Tél : Fax : Port : Courriel : REF : CHPA_ENT Aix le 10/08/201 Mr BAN. Antoine à Saint-Cannat victime de piqûres depuis 3 semaines. Vu dermato et médecins sans succès. 2 désinsectisations sans effet. Maison dans lotissement avec des meubles récents, pas d attaque de vrillettes visible. Poutres au plafond à l'étage (chambres + bureau + salle de bain). Les locataires précédents avaient entreposé du bois près de la cheminée. RESULTATS : Réception de 16 pièges et d'un pot contenant des insectes morts (6 blattes et 1 coléoptère) suite à la désinsectisation par un professionnel. Insectes morts : Le coléoptère est un Anobium punctatum (vrillette) qui s'attaque au bois des meubles. Sous les élytres, présence de 6 femelles gravides (fig. 1) d'acariens du genre Pyemotes et de nombreux spécimens sur le fond du pot (fig.2). Les piqûres du patient avec un signe de comète typique (fig. 3) confirment qu'il s'agit bien de piqûres de Pyemotes sp. groupe ventricosus. Pièges: PIECES RESULTATS PIECES RESULTATS Salon 0 Chambre 2 lit 0 Bureau sol 0 Chambre 2 poutre 0 Bureau poutre 0 Salle de bain 0 Cuisine 0 Escalier 0 Salle de musique 0 Garage étagère 0 Chambre 1 lit 0 Garage vide sanitaire 0 Chambre 1 poutre 0 Pergola 0 Salon cheminée 0 Etendage 0 Tous les pièges sont négatifs. L'investigateur a été piqué aux avant-bras (4 piqûres) (fig. 5) et au ventre (1 piqûre). Hors il n a été en contact qu'avec la planche de la banque de la cuisine qui présente des trous de vrillettes (fig. 6 au premier plan). Donc pose d'un nouveau piège scotch sur la planche de la cuisine résultat : présence de Pyemotes +++. Ceci correspond avec les piqûres des patients aux avant-bras et ventre qui sont en contact avec cette planche lorsque l'on s'appuie sur la banque (fig. 3 et 4). Conseils : Traitement ou remplacement de la planche de la cuisine. Ne plus entreposer de bois pour la cheminée dans la maison, celui-ci pourrait être à l'origine de l'infestation.

19

20 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Service de diagnostic des maladies infectieuses Centre Hospitalier du Pays d'aix Tél : Fax : Port : Courriel : REF : CHPA_ENT Aix le 31/08/2010 Contact par Dr RICHARD APHM_Marseille : Mr et Mme CONX XX sont victimes de piqûre dans leur maison depuis plusieurs semaines Maison dans lotissement, dans 9 ème à Marseille. DESCRIPTION ENVIRONNEMENT : Maison avec jardin. Présence d une cheminée dans le salon. Le bois est stocké près de celle ci en hiver. A proximité, une table avec des chaises présentant des attaques de vrillettes, de même pour une commode. Bûches entreposées dans le jardin dans un abri et sous une bâche. Collecte de poussière sous la table du salon et pose de 8 pièges scotch. RESULTATS : C est Monsieur qui présente le plus de piqûres sur ventre fesses jambes (fig. 1). Mme travaille souvent dans son atelier (peintre). La poussière collectée contient de nombreux spécimens de Pyemotes sp. et des déjections de bois digéré par les vrillettes. Résultats pièges : PIECES RESULTATS PIECES RESULTATS Cuisine (table) ++ Meuble informatique + Cheminée + Commode salon + Canapée - Bûches sous bâche (ext.) + Table salon ++++ Bûches abri (ext.) +. C est au niveau de la table de salon (fig. 3) et de la cuisine (fig. 2) que les acariens sont le plus nombreux, endroits ou Mr passe le plus de temps. La présence de Pyemotes sur les bûches à l extérieur confirme une contamination par bois de chauffage. CONSEILS : Traitement des bois, meubles dans salon et cuisine (Xylophène). Ne plus entreposer de bois à l intérieur. Eviter les tissus sur les chaises de la cuisine qui sont de très bons supports pour ces acariens. Nettoyer le dessus des chaises du salon en tissus à plus de 50 C. J-Michel Bérenger le 31/08/2010.

21 2 3 J-Michel Bérenger le 31/08/2010.

22 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Service de diagnostic des maladies infectieuses Centre Hospitalier du Pays d'aix Tél : Fax : Port : Courriel : REF : CHPA_ENT Aix le 22/10/2010 Mr CORxx. Alain, demeurant à Pelissanne. Maison indépendante en périphérie de village avec grand jardin. Patient adressé par le Dr J. Birnbaum, allergologue au C.H.P.A. Suspicion de piqûres d arthropodes chez ce patient, à son domicile, depuis plusieurs semaines. Autres membres de la famille également piqués (femme, fille et petit-fils) Résultats : La pièce de vie comprend un poêle à bois auprès duquel est entreposé, en hiver, du bois. Une commode située à proximité montre, en dessous, des traces d attaques par des larves de vrillettes. Une larve est trouvée sous ce meuble (fig. 2) et est examinée à la loupe. Cet examen met en évidence des Pyemotes vivants se déplaçant rapidement sur cet insecte (fig. 4). Les piqûres de ces acariens tuent au final leur hôte. C est certainement ce qu il s est produit sur cette larve de vrillette. Pose de 6 pièges : PIECES RESULTATS PIECES RESULTATS Table poêle + Commode + Table carrée - Meuble T.V. + Table basse +++ Bois stocké extérieur +. Conclusion : Ce patient porte bien des lésions dues à des piqûres d acariens Pyemotes sp. groupe ventricosus (fig. 5), lésions sans rapport, à mon avis, avec sa pathologie (B.K.). Conseils : Traitement de la pièce à l insecticide type aérosol, lavage du sol à la javel et surtout traitement des meubles avec produit spécifique (type xylophène) pinceau + seringue, notamment la table basse (premier plan sur la photo) dont le piège était très positif. Effectuer ce traitement en extérieur et avec protections (gants + masque), produits TOXIQUES. Bien laisser sécher avant de réintroduire les meubles. Lavage des tissus à plus de 60 C. Ne plus entreposer de bois pour le poêle dans la pièce. J-Michel Bérenger le 22/10/2010.

23 J-Michel Bérenger le 22/10/2010.

24 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Service de diagnostic des maladies infectieuses Centre Hospitalier du Pays d'aix Tél : Fax : Port : Courriel : REF : CHPA_ENT Aix le 18/11/2010 A la demande du Dr MALLET (dermatologue) PATIENTE : Mme VAN DER AUxxx - MARSEILLE Le fils de Mme VAN DER AUxxx, «nini» (3 ans), présente régulièrement des lésions de la peau évoquant des piqûres d arthropodes (fig. 1,2). L enfant, sa sœur et les parents ont subit un traitement pour la gale au mois de juin. Le matelas de nini est antiacarien et a été traité de plus à l apar. Cet enfant présente une sudation importante avec possible infection des pores ; d après la maman, un prélèvement antérieur avait détecté un staphylocoque doré. L appartement est récent, pas de meubles anciens, pas de chauffage au bois. Présence de deux chiens maintenus à l entrée de l appartement, collier antipuce et aspect sain. L examen de la pièce principale, des chambres et notamment de celle de nini : lit, sommier, meuble n a pas permis de mettre en évidence des arthropodes nuisibles. 9 pièges scotch ont été déposés. RESULTATS Pièges : PIECES RESULTATS PIECES RESULTATS Salle de jeux 0 Chambre soeur 0 Lit nini 0 Meuble chambre nini 0 Fauteiuil salon 1 0 pouf 0 Chiens 0 canapé 0 Chambre fenêtre nini 0 Tous les pièges sont négatifs. Conclusion Les données actuelles ne permettent pas d appuyer l hypothèse de piqûres par arthropodes chez cet enfant.

25 4 2

26 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Service de diagnostic des maladies infectieuses Centre Hospitalier du Pays d'aix Tél : Fax : Port : Courriel : REF : CHPA_ENT Aix le 18/11/2010 A la demande du Dr LOTA (dermatologue CHPA) PATIENTE : Mme MUTxxx - AIX EN PROVENCE Mme MUTxxx se plaint de piqûres localisées autour du cou, sur les bras, sur le ventre depuis plusieurs semaines. Cette dame vit avec sa mère qui est également victime de ces piqûres. Toutes deux habitent une villa, proche de l hôpital. La patiente a amené au laboratoire un petit pot contenant d éventuels nuisibles responsables. RESULTATS. L examen du pot révèle la présence, parmi des particules de tissus, d un arthropode en mauvais état de conservation (attaque mycose). Toutefois, il est aisé de reconnaître un acarien, Dermanyssus sp., très probablement Dermanyssus gallinae (Degeer, 1778), famille des Dermanyssidae (fig. 1). Espèce cosmopolite attaquant volailles, pigeons, oiseaux de cage et autres oiseaux sauvages. C est un hématophage aux moeurs nocturnes. A défaut d oiseaux et surtout lorsque les jeunes quittent le nid, cet acarien peut pénétrer dans les maisons et piquer l homme. Cet acarien n est pas connu comme vecteur de maladie en Europe. CONSEIL Il faut rechercher et éliminer les hôtes de cet acarien, nid d oiseaux abandonné ou lieux de repos des oiseaux en contact avec la maison. Les acariens à l intérieur de la maison peuvent être éradiqués à l aide d un insecticide classique en aérosol.

27 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Laboratoire Service de diagnostic biologique des maladies infectieuses CENTRE HOSPITALIER DU PAYS D'AIX Avenue des Tamaris AIX EN PROVENCE cedex 1 Tél : Fax : REF : CHPA_ENT Aix le 18/02/2011 DEMANDEUR : Mr PA BAGNOLS SUR CEZE - Informations communiquées par Sandrine Esposito (Société HTE) : Des larves de mouches tombent d une poutre située au plafond de la maison. Présence également d acariens qui piquent les habitants. Présence également de rongeurs (rats, souris?) dans les combles mais une dératisation a été effectuée. MATERIEL RECU 2 acariens (1 mort et 1 vivant) + 1 larve de diptères en alcool apportés au laboratoire CHPA RESULTATS DETERMINATION Acariens : Ornithonyssus bacoti (Macronyssidae) (fig. 4) Cet acarien hématophage a pour hôtes les rats et les souris. A défaut de ces hôtes ou lors de fortes infestations, il peut piquer l homme. Bien que pouvant être porteur de bactérie pathogène (Rickettsies), il n est pas actuellement considéré comme vecteur important. Diptères : Larve de Calliphoridae type Lucilia sp. (fig. 1) Larve reconnaissable à la forme de ses spiracles postérieurs (fig. 2, 3). Ces larves sont des nécrophages et sont donc trouvées généralement sur les cadavres. CONCLUSION A partir de ces éléments, on peut formuler l hypothèse que les cadavres des rongeurs morts suite à la dératisation ont attirés les mouches et leurs larves. Les acariens, privés de leur source de nourriture (sang des rongeurs), se répandent dans la maison à la recherche de nouveaux hôtes, et ils peuvent piquer l homme.

28 PHOTOS mm 4 4

29 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Laboratoire Service de diagnostic biologique des maladies infectieuses CENTRE HOSPITALIER DU PAYS D'AIX Avenue des Tamaris AIX EN PROVENCE cedex 1 Tél : Fax : REF : CHPA_ENT Aix le 18/02/2011 DEMANDEUR : Société HYGIENE TRAITEMENT ENVIRONNEMENT 1 avenue de l homme à la fenêtre - ZI La Valampe CHATEAUNEUF LES MARTIGUES MATERIEL RECU 6 spécimens Isoptères (termites) secs (3 soldats, 2 immatures et 1 sexué) et 7 Coléoptères morts secs. RESULTATS DETERMINATION Isoptères : Kalotermes flavicollis ( Kalotermitidae) Termites du bois sec, répandus sur tout le pourtour méditerranéen. Genre monospécifique reconnaissable chez les individus sexués au prothorax jaunâtre, d ou le nom d espèce, et par une largeur égale entre prothorax et tête chez les ouvriers et les soldats. D autre part, les soldats possèdent des dents bien visibles et caractéristiques sur les mandibules, surtout la gauche (fig. 1, flèche jaune). Coléoptères : Anobium punctatum (Anobiidae) (vrillette) Les larves creusent des galeries dans le bois ouvragé (meubles ). PHOTOS 1

30 Jean-Michel BERENGER Unité d Entomologie Laboratoire Service de diagnostic biologique des maladies infectieuses CENTRE HOSPITALIER DU PAYS D'AIX Avenue des Tamaris AIX EN PROVENCE cedex 1 Tél : Fax : REF : CHPA_ENT Aix le 04/03/2011 DEMANDEUR : Pour Mr BON. G. Claude MEIFFRE - Laboratoire de la Tour Saint Jacques Analyses de Biologie Médicale - 38 rue du Petit Cros PERTUIS MATERIEL RECU 3 Coléoptères vivants (fig. 1) RESULTATS DETERMINATION Coléoptères Cérambycidés : Pyrrhidium sanguineum L (fig. 1) D après PICARD, 1929 (Faune de France des Cerambycidae) : «L adulte se trouve dès la fin de l hiver et au printemps, sortant du bois de chauffage, dans les maisons, les bûchers, etc. La larve vit sous l écorce du Chêne, plus rarement du Châtaignier, du Hêtre et du Charme. Très commun, dans toute la France. Paraît rare à Montpellier où l on se chauffe avec du Chêne-vert écorcé. Belgique : Groendaël, Brainel Alleud, etc.» D après AUBER, 1976 (Atlas des Coléoptères de France) : «Se développe sous l écorce des Cupulifères, particulièrement du Chêne-rouvre. Sort dès la fin de l hiver ou dès le premier printemps. Toute la France, sur les chênes abattus, et jusque dans les villes, sortant des bois de chauffage» CONCLUSION D après ces données, il est possible que le traitement anti-termite et le bois de la charpente n aient pas de rapport avec l apparition de ces Coléoptères. Si du bois de chauffage est entreposé près de la cheminée, il pourrait être l origine de ces insectes. Mettre le bois de chauffage à l extérieur et vérifier si la quantité d insecte diminue. PHOTO 1 Fig. 1 : Pyrrhidium sanguineum L

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE

LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE LUTTE ANTI-VECTORIELLE EN ETABLISSEMENT DE SANTE 13.05 Objectif Le risque lié à la présence d ectoparasites et d agents nuisibles dans les établissements de santé est réel pour les patients et pour le

Plus en détail

Punaise des lits. À quoi ressemblent-elles? Cycle de vie. Alimentation

Punaise des lits. À quoi ressemblent-elles? Cycle de vie. Alimentation Punaise des lits À quoi ressemblent-elles? Lorsqu elle est à jeun, la punaise des lits présente une coloration allant du brun au brun jaunâtre. Une fois gorgée de sang, elle devient brune rougeâtre et

Plus en détail

CIMEX LECTULARIUS, la punaise de lit

CIMEX LECTULARIUS, la punaise de lit CIMEX LECTULARIUS, la punaise de lit Arezki IZRI Parasitologie-Mycologie CHU Avicenne, Université Paris 13 93009 Bobigny cedex arezki.izri@avc.aphp.fr 01 48 95 56 52 INTRODUCTION Arthropodes, Réduvidés,,

Plus en détail

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement

Mesures préventives suggérées afin d éviter une infestation dans l établissement MESURES DE PRÉVENTION POUR LES ÉTABLISSEMENTS OFFRANT DE L HÉBERGEMENT Les travailleurs œuvrant dans les établissements de santé ou communautaire offrant de l hébergement sont susceptibles d être confrontés

Plus en détail

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention

PUNAISES DE LIT. prévention et intervention PUNAISES DE LIT prévention et intervention À quoi ressemble la punaise de lit? La punaise de lit, aussi appelée punaise, est un insecte brunâtre visible à l œil nu qui mesure de 4 à 7 millimètres. Elle

Plus en détail

La reconnaissez- vous?

La reconnaissez- vous? La reconnaissez- vous? Qu est ce qu une puce? C est un insecte piqueur sans ailes de couleur brune mesurant quelques millimètres et ayant la capacité de sauter 30 fois sa longueur. L espèce Cténocephalidès

Plus en détail

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit.

MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. MESURES PRÉVENTIVES Pour les travailleurs qui peuvent entrer en contact avec des punaises de lit. Introduction Au cours de la dernière décennie, il y a eu une augmentation exponentielle du nombre d infestation

Plus en détail

Bienvenue sur la planète des insectes!

Bienvenue sur la planète des insectes! Bienvenue sur la planète des insectes! Les Entomonautes c/o Youssef Guennoun 49 bis rue du Borrégo 75020 Paris entomonautes(at)gmail.com Des milliards de petites bêtes Les insectes constituent 75 % de

Plus en détail

LES PUNAISES DE LIT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES

LES PUNAISES DE LIT GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES LES PUNAISES DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre Édition 2011 GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES Les meilleurs moyens pour lutter contre

Plus en détail

DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre

DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre LES PUNAISES DE LIT mieux les connaître pour mieux les combattre GUIDE PRATIQUE À L INTENTION DES PROPRIÉTAIRES, EXPLOITANTS ET GESTIONNAIRES D IMMEUBLES Les meilleurs moyens pour lutter contre les infestations

Plus en détail

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis

Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis Petit conservatoire dans un jardin des Collines du Paradis L espace d un an suffit pour constater la richesse et la diversité des populations d insectes qui prospectent dans le moindre carré de jardin.

Plus en détail

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu

AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu AMELIORER SES COMPETENCES LINGUISTIQUES les prépositions de lieu JEUX : Jeu des paires Quelles différences? E.P.S. : - jeu Jacques a dit - Chasse au trésor - Mise en place d un parcours ÉCOUTER, MEMORISER

Plus en détail

Questions et réponses au sujet des punaises des lits

Questions et réponses au sujet des punaises des lits Questions et réponses au sujet des punaises des lits Que sont les punaises des lits? Les punaises des lits se trouvent partout dans le monde et le nombre de cas signalés au Canada augmente rapidement depuis

Plus en détail

Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! français. Guide anti-poux

Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! français. Guide anti-poux Mettre la puce à l oreille mais pas de poux! Zone libérée des poux français Guide anti-poux Double efficacité: Elimine les poux Endommage la membrane chitineuse des lentes empêchant ainsi l éclosion de

Plus en détail

Punaise de lits. Nuisance émergente. Cimex lectularius. Pascal DELAUNAY. CHU de Nice. Parasitologie-Mycologie. Pascal DELAUNAY

Punaise de lits. Nuisance émergente. Cimex lectularius. Pascal DELAUNAY. CHU de Nice. Parasitologie-Mycologie. Pascal DELAUNAY Punaise de lits Cimex lectularius Nuisance émergente Parasitologie-Mycologie CHU de Nice 1947 1999 2009 Ectoparasite Hématophage chez les 2 sexes Adultes et larves ressemblent à un confetti brun ou beige

Plus en détail

Parasites externes du chat et du chien

Parasites externes du chat et du chien Parasites externes du chat et du chien Identification, prévention et traitement Les tiques Les tiques transmettent des maladies parfois mortelles. La prévention est la meilleure arme. 1 - Où les trouve-t-on?

Plus en détail

guide de la sécurité assistant maternel assistant familial

guide de la sécurité assistant maternel assistant familial guide de la sécurité assistant maternel assistant familial Guide de la sécurité - 2 Ce guide est fait pour vous aider. Il répertorie les points de danger les plus fréquents et les mesures à prendre pour

Plus en détail

Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit

Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit Les moyens les plus efficaces et sécuritaires pour prévenir et gérer une infestation de punaises de lit Geneviève Hamelin Direction de santé publique Adrien Sansregret Office municipal d habitation de

Plus en détail

PREVENTION ASV. Partie réalisée par Aurélys ANTOINE. Le 09/05/2015

PREVENTION ASV. Partie réalisée par Aurélys ANTOINE. Le 09/05/2015 PREVENTION ASV Partie réalisée par Le 09/05/2015 Atelier n 2 : Parasites et intoxication Principaux parasites de l été: - Les puces : c est quoi? - Les tiques : c est quoi? - Les aoutats : c est quoi?

Plus en détail

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet

IMPORTANT : Cette page de synthèse ne peut être utilisée indépendamment du rapport d expertise complet Bien immobilier expertisé : 1 RUE MAURICE PELLERIN PC 699803 Etage : SS-2 et SS-1 92600 ASNIERES SUR SEINE Lot(s) : 2132à2141.2160.2161.2167.2169.2170.2176.2183. 2184.2169.2168 Références cadastrales :

Plus en détail

Rapport de l état relatif à la présence termites dans le bâtiment

Rapport de l état relatif à la présence termites dans le bâtiment Rapport de l état relatif à la présence termites dans le bâtiment Numéro de dossier : Norme méthodologique employée : Date du repérage : Heure d arrivée : Durée du repérage : 13/312 AFNOR NF P 03-201 28/04/2015

Plus en détail

L extermination des coquerelles

L extermination des coquerelles L extermination des coquerelles De la façon la moins toxique Guide pratique pour se débarrasser des coquerelles dans les maisons et appartements AU CŒUR DE L HABITATION La SCHL : Au cœur de l habitation

Plus en détail

Protéger. son animal. la gamme FRONTLINE. grâce à la gamme. Contre les puces et les tiques. Efficace plusieurs semaines (1) Résistant à la pluie,

Protéger. son animal. la gamme FRONTLINE. grâce à la gamme. Contre les puces et les tiques. Efficace plusieurs semaines (1) Résistant à la pluie, la gamme Frontline Contre les puces et les tiques Efficace plusieurs semaines (1) Résistant à la pluie, aux bains et aux shampooings (2) Protéger son animal grâce à la gamme FRONTLINE La gamme FRONTLINE

Plus en détail

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement?

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement? ENTRETIEN & RÉPARATIONS Qui paie quoi dans votre logement? Qui paie quoi dans votre logement? Peinture, papier peint sur murs et plafonds Peinture sur les portes palières et huisseries L entrée Un évier

Plus en détail

Maison au bord de l eau 5 chambres Piscine Jacuzzi Dock A proximité immédiate du Normandy Shores Golf Club. www.selogeramiami.com

Maison au bord de l eau 5 chambres Piscine Jacuzzi Dock A proximité immédiate du Normandy Shores Golf Club. www.selogeramiami.com Villa Miramar Maison au bord de l eau 5 chambres Piscine Jacuzzi Dock A proximité immédiate du Normandy Shores Golf Club www.selogeramiami.com Adresse : 480 S Shore Drive 33141 Miami Beach Florida Sur

Plus en détail

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE...

SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... SAVAIS-TU QUE DANS MA COUR D ÉCOLE... Éditions Mariko Francoeur Miguel Hortega IL Y A DES ANIMAUX? 1 Mon école est à Montréal, rue Berri. C est une belle école primaire toute faite de briques. En temps

Plus en détail

Effets néfastes de l infestation par les puces

Effets néfastes de l infestation par les puces Les puces Les puces sont incontestablement au premier rang des ectoparasites rencontrés chez le chien. Ces insectes sont responsables de l'apparition de diverses maladies de peau. Les connaissances sur

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Coordonnées Destinataire Agence de PARIS ZI DU PONT - "LA LEVA" 42300 VILLEREST Tel : 0800400100 Fax :0825800954 A communiquer pour toute correspondance Réalisé le : 27/01/2015 DIRECTION GENERALE DES FINANCES

Plus en détail

Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration?

Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration? Quelle surface indiquer sur la déclaration? Quel nombre de pièces indiquer sur la déclaration? Quelle surface indiquer sur la déclaration? Le détail de la surface totale de votre local est à indiquer dans

Plus en détail

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ

POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ POUR BIEN VIEILLIR CHEZ MOI, MON DOMICILE EN TOUTE SÉCURITÉ Ce livret est offert par la Carsat Nord-Picardie à : Nom, prénom :... Adresse :......... Pour bien vieillir chez moi, mon domicile en toute

Plus en détail

CONTRAT DE LOCATION. Ci-après nommé les Propriétaires : Ci-après nommés les locataires :

CONTRAT DE LOCATION. Ci-après nommé les Propriétaires : Ci-après nommés les locataires : CONTRAT DE LOCATION SARL Pyraine & Compagnie Monsieur et Madame Patrick de Montalivet 5 rue Michelet 75006 Paris Bureau : 01 43 29 88 43 Issac : 05 53 81 36 26 Gsm : 06 08 01 42 20 Mr et Mme de Montalivet

Plus en détail

Surligne les phrases si elles sont justes :

Surligne les phrases si elles sont justes : 1) L escargot a besoin de chaleur. Entoure : L escargot est un : 2) Il sort de sa coquille quand l atmosphère est sèche. VERTEBRE - INVERTEBRE 3) Sans coquille, l escargot meurt. OISEAU REPTILE - MOLLUSQUE

Plus en détail

RÈGLEMENT 569. Et résolu à l unanimité des conseillers présents que le règlement suivant soit adopté :

RÈGLEMENT 569. Et résolu à l unanimité des conseillers présents que le règlement suivant soit adopté : 2011-06-117 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MRC DRUMMOND MUNICIPALITÉ DE SAINT-FÉLIX-DE-KINGSEY RÈGLEMENT 569 RÈGLEMENT ÉTABLISSANT LES CONDITIONS DE SALUBRITÉ ET D'ENTRETIEN DES LOGEMENTS CONSIDÉRANT QU en

Plus en détail

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc

FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc FICHE ROL DEPARTEMENT DU TARN RELEVE D OBSERVATION LOGEMENT (ROL) I:\ENVIR\CB\2008\HABITAT\guide as\fiche ROL.doc Le ROL est un document à usage des intervenants de terrain non techniciens du bâtiment.

Plus en détail

LQCM. Enquête sur la qualité d usage des logements. Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme)

LQCM. Enquête sur la qualité d usage des logements. Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme) LQCM logement à qualité et coût maîtrisés Plan urbanisme construction architecture Enquête sur la qualité d usage des logements Expérimentation «Didier DAURAT» Le Polygone à Valence (Drôme) Centre d'études

Plus en détail

Dans le présent règlement, les mots suivants signifient :

Dans le présent règlement, les mots suivants signifient : PROVINCE DE QUÉBEC VILLE DE MONT-LAURIER RÈGLEMENT NUMÉRO : 119 Règlement sur la salubrité et l entretien des logements. À la séance ordinaire du conseil municipal de la Ville de Mont-Laurier, tenue le

Plus en détail

Informations pratiques : Consultez le guide pour se loger à Bourg. Logements entrée et sortie indépendante

Informations pratiques : Consultez le guide pour se loger à Bourg. Logements entrée et sortie indépendante Mise à jour le 08/09/2015 14:14:01 CHAMBRES Se compose d'une pièce unique avec sanitaires privés ou communs. Superficie moyenne : 15 m2. 1 Informations pratiques : Consultez le guide pour se loger à Bourg

Plus en détail

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS

PEDICULOSES PARASITOSES. Hélène DALMAS PEDICULOSES PARASITOSES Hélène DALMAS Les pédiculoses (poux), la gâle sont dues à une infestation de l homme par des parasites. Ile se transmettent par contact avec une personne atteinte. Ils sont surtout

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Coordonnées Destinataire Agence de PARIS ZI DU PONT - "LA LEVA" 42300 VILLEREST Tel : 0800400100 Fax :0825800954 A communiquer pour toute correspondance Réalisé le : 28/01/2015 DIRECTION GENERALE DES FINANCES

Plus en détail

Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint

Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint Descriptif pour un chalet KUBIO 39m2 Ref : KUBIO 39.1 CH (ST ou DE) Une chambre Toit plat. Bardage bois peint Le chalet est conçu selon les techniques utilisées pour les maisons à ossature en bois. DIMENSIONS

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2009-577 ÉTABLISSANT UN CODE DU LOGEMENT POUR LA VILLE DE LONGUEUIL CHAPITRE I GÉNÉRALITÉS SECTION I DOMAINE D'APPLICATION

RÈGLEMENT CO-2009-577 ÉTABLISSANT UN CODE DU LOGEMENT POUR LA VILLE DE LONGUEUIL CHAPITRE I GÉNÉRALITÉS SECTION I DOMAINE D'APPLICATION Codification administrative Ce document n'a pas de valeur officielle RÈGLEMENT CO-2009-577 ÉTABLISSANT UN CODE DU LOGEMENT POUR LA VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : CHAPITRE I GÉNÉRALITÉS

Plus en détail

gale - Brochure d information -

gale - Brochure d information - gale La - Brochure d information - Qu est-ce que la gale? La gale est une infection de la peau causée par un parasite. Celui-ci creuse un petit tunnel (sillon) dans la partie superficielle de la peau et

Plus en détail

OMBTOD 1123. Villa - OMBTOD 1123 - Italie» Ombrie» Todi 8 Personnes - 4 Chambres. Description de la propriété

OMBTOD 1123. Villa - OMBTOD 1123 - Italie» Ombrie» Todi 8 Personnes - 4 Chambres. Description de la propriété Villa - OMBTOD 1123 - Italie» Ombrie» Todi 8 Personnes - 4 Chambres Description de la propriété Belle villa indépendante, située en haut d'une colline, qui domine les vallées et les collines et qui offre

Plus en détail

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.)

Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Les méthodes de luttes : De la protection «systématique» à la Protection Intégrée (P.B.I.) Protection Biologique Intégrée Lutte phytosanitaire De la lutte «systématique» à la lutte raisonnée La lutte «systématique»

Plus en détail

EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés...

EN QUÊTE DU MONDE. Les nids de fourmis rousses. Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés... Présentation de la vidéo... 2 Générique... 2 description... 2 Principaux thèmes abordés... 2 Contenus... 3 niveaux, disciplines, compétences... 3 notions... 4 Vocabulaire... 4 découpage du film... 5 Suggestions

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Réglementation. Restaurants et commerces alimentaires

Hygiène alimentaire. Réglementation. Restaurants et commerces alimentaires Hygiène alimentaire Réglementation Restaurants et commerces alimentaires Hygiène alimentaire Sommaire Avant de s installer, les démarches à suivre p.3/4 Concevoir la cuisine p.5 Hygiène - Les bonnes pratiques

Plus en détail

Entretien du logement

Entretien du logement Entretien du logement Le locataire s engage à tenir les lieux loués en parfait de la location. CONSEILS D ENTRETIEN UTILISATION DES FENÊTRES ET BALCONS Il est interdit de planter des arbres (manguier,

Plus en détail

Les punaises de lit La faute à personne La responsabilité de tous!

Les punaises de lit La faute à personne La responsabilité de tous! Les punaises de lit La faute à personne La responsabilité de tous! Document présenté par Organisation d éducation et d information logement de Côte-des-Neiges (OEIL) et Collectif de défense des droits

Plus en détail

L INVESTIGATION ENTOMOLOGIQUE

L INVESTIGATION ENTOMOLOGIQUE Certificat d Etudes Supérieures Universitaires 2013-2014 U R L INVESTIGATION ENTOMOLOGIQUE Jean-Michel Bérenger B Entomologiste URMITE www.diagnostic-insecte.com insecte.com Faculté de Médecine de la Timone

Plus en détail

Infestation par Dipylidium caninum,

Infestation par Dipylidium caninum, Fiche technique n 24 Infestation par Dipylidium caninum, le téniasis félin à Dipylidium Parmi tous les vers qui peuvent infester le chat, Dipylidium caninum est un parasite fréquemment rencontré dans le

Plus en détail

CONTRAT RAQVAM. Inventaire de vos biens mobiliers ASSURANCE LOGEMENT ET VIE QUOTIDIENNE

CONTRAT RAQVAM. Inventaire de vos biens mobiliers ASSURANCE LOGEMENT ET VIE QUOTIDIENNE ASSURANCE LOGEMENT ET VIE QUOTIDIENNE maif.fr maif.fr CONTRAT RAQVAM Inventaire de vos biens mobiliers > Réalisez un inventaire pour chaque logement, ou local utilitaire distinct assuré (résidence principale,

Plus en détail

HACCP et sécurité sanitaire des aliments

HACCP et sécurité sanitaire des aliments HACCP et sécurité sanitaire des aliments 1. A votre avis, comment cet accident aurait-il pu être évité? En identifiant les risques alimentaires potentiels liés à l activité de conserverie artisanale et

Plus en détail

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits

mode d emploi PROTÉGEZ LA VIE DE CEUX QUE VOUS AIMEZ 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen d urgence gratuits PROTÉGEZ LA VIE E CEUX QUE VOUS AIMEZ mode d emploi 18 Z Z Z 18 Sapeurs-Pompiers 15 Samu 112 N d urgence européen Les numéros d urgence gratuits Cette brochure peut vous sauver la vie, ne la jetez pas,

Plus en détail

La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle. Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29

La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle. Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29 La problématique des punaises de lit: de la prévention au contrôle Webinaire INSPQ/MSSS 2013-05-29 La problématique des punaises de lit : de la prévention au contrôle Conférenciers Louise Lajoie, M.D.,

Plus en détail

GUIDE. Guide pratique pour la lutte contre les fourmis sur le marché européen. PRATIQUE

GUIDE. Guide pratique pour la lutte contre les fourmis sur le marché européen. PRATIQUE Guide pratique pour la lutte contre les fourmis sur le marché européen. GUIDE PRATIQUE Les solutions les plus efficaces pour vos problèmes de nuisibles. 3317. PH18 - Ant Control French Guide.indd 1 10/11/2014

Plus en détail

Des Hôtes peu sympathiques!!!

Des Hôtes peu sympathiques!!! Des Hôtes peu sympathiques!!! Des hivers de moins en moins rude, des saisons sans grandes différences, un automne très doux bouleversent le rythme de la nature. Mais pendant ce temps...... certaines petites

Plus en détail

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques

Chapitre VI : Gestion des risques épidémiques Chapitre VI : Fiche n VI.1 : Gale Fiche n VI.2 : Tubeculose pulmonaire (accessible dans la prochaine version) Fiche n VI.3 : Gastro-entérite Fiche n VI.4 : Infection respiratoire aigüe basse Sommaire Sommaire

Plus en détail

PROCES VERBAL DE DESCRIPTION

PROCES VERBAL DE DESCRIPTION SELARL SICARD MORIN Huissiers de Justice Associés près le Tribunal de Grande Instance de SAINTES 15-17, Faubourg Taillebourg BP. 14 17412 SAINT JEAN D ANGELY Tél : 05 46 32 04 98 Fax : 05 46 32 11 28 PROCES

Plus en détail

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA

REPRESENTACION PERMANANTE DE ESPAÑA ANTE LA UNION EUROPEA CAHIER DES PRESCRIPTIONS TECHNIQUES SERVICE D ENTRETIEN DES LOCAUX DE LA REPRESENTATION (BRUXELLES) 1. LOCAUX À ENTRETENIR Les bâtiments à nettoyer sont ceux situés : Bd. du Régent 50 à 1000 Bruxelles:

Plus en détail

En rouge et noir. 4,50 juin 2011 - n 1326 M 01054-1326 BEL : 4,50 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80

En rouge et noir. 4,50 juin 2011 - n 1326 M 01054-1326 BEL : 4,50 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80 Zoom 4,50 juin 2011 - n 1326 FRANCE METRO : 4,50 - ANT/GUY : 5 - REU : 4,50 - BEL : 4,50 - ESP : 3,80 GR : 3,80 - ITA : 4,60 - LUX : 2,60 - MAROC : 25 dh - NL : 5 En rouge et noir M 01054-1326 BEL : 4,50

Plus en détail

STOP à la Transmission des microorganismes!

STOP à la Transmission des microorganismes! STOP à la Transmission des microorganismes! M.E Gengler Vendredi 25 Avril 2014 Vous avez ditstandard? Voici les «Précautions Standard» ou PS Les Précautions Standard : la Loi Respectez les «précautions

Plus en détail

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL

FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL LE GOUVERNEMENT DU GRAND-DUCHÉ DE LUXEMBOURG Direction de la Santé FICHES INFORMATIVES HYGIENE DU PERSONNEL Un plan d hygiène permet de garantir la propreté du personnel et éviter toutes contaminations

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE

TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE TOUT SAVOIR SUR LES POUX DE TÊTE Les poux existent depuis toujours et ne sont pas près de disparaître. Heureusement, ils ne sont pas dangereux, mais ils sont dérangeants. Le saviez-vous? Les poux de tête

Plus en détail

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes.

Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. Bâtiments d élevage : Pourquoi? Aspects climatiques : Fiche technique n 1 : le logement construction des boxes. - le porc est sensible aux brusques changements du climat, - surexposition au soleil : déshydratation

Plus en détail

FICHE : BIBLIOTHÈQUE ET SALLE D EAU

FICHE : BIBLIOTHÈQUE ET SALLE D EAU FICHE : BIBLIOTHÈQUE ET SALLE D EAU L Annexe NOMS et prénoms :. O bservation de la vue en coupe de l Annexe Observez la vue en coupe de l Annexe () puis indiquez d une flèche l endroit où se trouve la

Plus en détail

Punaises de lits. Foire aux questions

Punaises de lits. Foire aux questions Punaises de lits Foire aux questions Qu'est-ce qu'une punaise de lits? Les punaises de lits sont des insectes bruns et plats. Elles ont la forme d'un pépin de pomme et sont visibles à l'œil nu. Avant de

Plus en détail

LE BOIS, UN MATÉRIAU D UNE SOUPLESSE EXTRAORDINAIRE

LE BOIS, UN MATÉRIAU D UNE SOUPLESSE EXTRAORDINAIRE II Le toit / Leçon 4 : La charpente 19. Voir Leçon 5. 20. Pour les solins, voir p. 38. LE BOIS, UN MATÉRIAU D UNE SOUPLESSE EXTRAORDINAIRE On s alarme souvent de la courbe d un arbalétrier ou d un entrait

Plus en détail

Les parasites externes

Les parasites externes Les parasites externes Les chats sont volontiers promeneurs, curieux ou à la recherche de congénères. Ils sont donc plus facilement parasités que les chiens. Ils sont la principale source de puces pour

Plus en détail

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité

Annexes jointes Annexe 1 : Fiches d entretien par zone Annexe 2 : Fiche de traçabilité Référence : PT/HYG/003-C Page :Page 1 sur 15 Objet : - Permettre de dispenser des soins de qualité dans un environnement maîtrisé (garantie de propreté visuelle et bactériologique). - Eviter la propagation

Plus en détail

AVIS. de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail

AVIS. de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail Le Directeur général Maisons-Alfort, le 1 er avril 2014 AVIS de l'agence nationale de sécurité sanitaire de l alimentation, de l environnement et du travail relatif à la demande d autorisation de mise

Plus en détail

Guide pour la création d une micro-crèche

Guide pour la création d une micro-crèche Guide pour la création d une micro-crèche Guide du porteur de projet www.doubs.fr 1 Sommaire Préambule p. 2 Introduction p. 2 Démarche pour la création d une micro-crèche p. 3 Réglementation Procédure

Plus en détail

Bijsluiter FR versie Collier Propoxur Halsband B. NOTICE 1/5

Bijsluiter FR versie Collier Propoxur Halsband B. NOTICE 1/5 B. NOTICE 1/5 NOTICE COLLIER PROPOXUR HALSBAND pour chiens de petite taille et chats COLLIER PROPOXUR HALSBAND pour chiens de grande et moyenne taille 1. NOM ET ADRESSE DU TITULAIRE DE L AUTORISATION DE

Plus en détail

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014

BILAN DE LA CAMPAGNE 2014 BSV n 13 bilan saison 214 Epidémiosurveillance BRETAGNE-NORMANDIE-PAYS DE LA LOIRE : Bilan de la Saison 214 SOMMAIRE BILAN DE LA CAMPAGNE 214 Les observateurs Les observations Les Bulletins de Santé du

Plus en détail

EXCLUSIVITE 17 rue Levert - 75020 PARIS Appartement / Loft 4/5 pièces 157 m2 au sol (144 m2 Loi Carrez) Description

EXCLUSIVITE 17 rue Levert - 75020 PARIS Appartement / Loft 4/5 pièces 157 m2 au sol (144 m2 Loi Carrez) Description Description Jourdain (Ligne 11 - Mairie des Lilas / Chatelet), au calme, dans une copropriété de 3 lots, autour d une grande cour / jardin partiellement pavée, un peu à la façon d un petit hameau : aux

Plus en détail

Un logement en bon état d usage, de confort et d entretien

Un logement en bon état d usage, de confort et d entretien Un logement en bon état d usage, de confort et d entretien PROPRIÉTAIRE ou LOCATAIRE vous avez des obligations VOUS AVEZ SIGNÉ UN BAIL. CE CONTRAT DE LOCATION, RENFORCÉ PAR LES DISPOSITIONS LÉGALES, PRÉCISE

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN BELGIQUE REPRÉSENTATION PERMANENTE DE LA FRANCE AUPRÈS DE L UNION EUROPÉENNE

AMBASSADE DE FRANCE EN BELGIQUE REPRÉSENTATION PERMANENTE DE LA FRANCE AUPRÈS DE L UNION EUROPÉENNE AMBASSADE DE FRANCE EN BELGIQUE REPRÉSENTATION PERMANENTE DE LA FRANCE AUPRÈS DE L UNION EUROPÉENNE APPEL D OFFRE POUR UN MARCHE DE NETTOYAGE Pouvoir adjudicateur Monsieur Bernard VALERO, ambassadeur de

Plus en détail

Calopteryx vierge Mâle et femelle ne se ressemblent pas. Le mâle du Calopteryx vierge a des ailes brun noir foncé veinées de bleu. Ce redoutable prédateur reste perché sur des plantes de la berge ou sur

Plus en détail

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE

DOSSIER DE DIAGNOSTIC TECHNIQUE Coordonnées Destinataire Agence de PARIS ZI DU PONT - "LA LEVA" 42300 VILLEREST Tel : 0800400100 Fax :0825800954 A communiquer pour toute correspondance Réalisé le : 27/01/2015 DIRECTION GENERALE DES FINANCES

Plus en détail

Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis

Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora glabripennis Asian longhorned beetle (ALB) Longicorne asiatique Photo LNPV DRAAF - SRAL ALSACE Surveillance et suivi d un émergent en Alsace Anoplophora

Plus en détail

2. Les auxiliaires de culture

2. Les auxiliaires de culture III- Maîtriser les ravageurs et les adventices 2. Les auxiliaires de culture Insectes Le principe de la lutte biologique est la régulation des populations de ravageurs de culture par l utilisation de leurs

Plus en détail

HORAIRES D OUVERTURE :

HORAIRES D OUVERTURE : Tel : 04 90 82 82 81 Fax : 04 90 82 82 83 E-Mail : location@sudimmo-avignon.fr LE GUIDE DU LOCATAIRE HORAIRES D OUVERTURE : Du lundi au vendredi de 9h00 à 12h30 et de 14h00 à 18h30 Le samedi de 9h30 à

Plus en détail

Entourée d un beau parc arboré, avec piscine, en campagne avec vue dégagée, à 10 minutes d Eymet

Entourée d un beau parc arboré, avec piscine, en campagne avec vue dégagée, à 10 minutes d Eymet Entourée d un beau parc arboré, avec piscine, en campagne avec vue dégagée, à 10 minutes d Eymet Prix : 369 000 F.A.I. Surface habitable : 213 M² Nbre de chambres : 5 Nbre de sdb : 3 Taxe Foncière : 996

Plus en détail

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite

Cahier d enquête. Suspect N 5. Reproduction interdite Cahier d enquête Suspect N 5 Reproduction interdite 1ère étape : dé découvrez votre suspect Le Gypaè Gypaète barbu À l aide du plan, trouvez le Gypaète barbu dans les expositions. Le Gypaète barbu est

Plus en détail

RÈGLEMENT 942-14 Concernant la salubrité et l entretien des bâtiments résidentiels

RÈGLEMENT 942-14 Concernant la salubrité et l entretien des bâtiments résidentiels PROVINCE DE QUÉBEC COMTÉ DE BONAVENTURE VILLE DE NEW RICHMOND RÈGLEMENT 942-14 Concernant la salubrité et l entretien des bâtiments résidentiels Considérant que la Loi sur l aménagement et l urbanisme

Plus en détail

Appartements T2 T3 T4

Appartements T2 T3 T4 Appartements T2 T3 T4 GROS ŒUVRE Terrassements généraux Fondations adaptées en fonction de l étude de sol et calcul Bureau d Étude Technique (BET). Refend séparatif entre logements : B.A. de 18 cm en RDC

Plus en détail

ATTENDU QUE la Ville de Richmond souhaite développer et promouvoir le développement résidentiel dans la ville de Richmond;

ATTENDU QUE la Ville de Richmond souhaite développer et promouvoir le développement résidentiel dans la ville de Richmond; PROVINCE DE QUÉBEC MRC DU VAL-SAINT-FRANÇOIS VILLE DE RICHMOND L assemblée régulière du conseil de la Ville a eu lieu au 745 rue Gouin, le lundi 1 er octobre 2012 à 19 h, sous la présidence de monsieur

Plus en détail

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel?

L entretien en radiologie conventionnelle. Comment procède t on? Radiologie conventionnelle. Quel mobilier et matériel? L entretien en radiologie conventionnelle Il existe plusieurs sortes d entretiens à l hôpital Selon le service, le risque infectieux, la zone à entretenir et les actes effectués, l entretien sera différent.

Plus en détail

Nourrir les oiseaux en hiver

Nourrir les oiseaux en hiver les oiseaux en hiv Nourrir les oiseaux en hiver Sommaire : Pourquoi les nourrir...page 1 Comment les nourrir...page1 Quels ravitaillement pour quel oiseaux?...page2 Recette «pain de graisse»...page 3 Les

Plus en détail

Dans la maison réservée à l intendante, il est possible d avoir une chambre supplémentaire sur demande.

Dans la maison réservée à l intendante, il est possible d avoir une chambre supplémentaire sur demande. Villa - BREIRE 021 - France» Bretagne» Ile de Ré 16 Personnes - 8 Chambres Description de la propriété Villa d'exception prestige de 970 m2 sur l'ile de Ré dans un secteur privilégié LA NOUE EN RE avec

Plus en détail

Nathalie Juteau. Nathalie Juteau CONSEIL D ADMINISTRATION 2006-2007. Juillet 2007

Nathalie Juteau. Nathalie Juteau CONSEIL D ADMINISTRATION 2006-2007. Juillet 2007 Juillet 2007 http://www.spg.qc.ca/aqgp Volume 12, numéro 3 CONSEIL D ADMINISTRATION 2006-2007 Présidente Nathalie Juteau (450) 962-5589 Parasi-Tech Vice-Présidente Sylvie Morin (450) 436-1779 Extermination

Plus en détail

RÈGLEMENT SUR LA SALUBRITÉ ET L ENTRETIEN DES LOGEMENTS

RÈGLEMENT SUR LA SALUBRITÉ ET L ENTRETIEN DES LOGEMENTS VILLE DE MONTRÉAL RÈGLEMENT 03-096 RÈGLEMENT SUR LA SALUBRITÉ ET L ENTRETIEN DES LOGEMENTS Attendu que l administration municipale désire assurer des conditions de logement acceptables pour tous les Montréalais

Plus en détail

Gros-pois & Petit-point. Fiches d activités

Gros-pois & Petit-point. Fiches d activités Gros-pois & Petit-point Fiches d activités Du livre au film Les aventures de «Gros-pois et Petit-point» ont d abord vu le jour en Suède sous forme de livre avant d être adaptées au cinéma. Compare les

Plus en détail

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires

- Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants - Lecture de textes documentaires Titre de l atelier : Les vers de terre Domaines d activité Les êtres vivants dans leur environnement, rôle et place des êtres vivants Lecture de textes documentaires Motsclés Vers de terre Vie du sol Compétences

Plus en détail

HUMI-BLOCK - TOUPRET

HUMI-BLOCK - TOUPRET FICHE DE DONNEES DE SECURITE Révision antérieure : (Selon l annexe II du Règlement REACH de l UE 1907/2006) Mise à jour : 19 janvier 2010 Version : 1 HUMI-BLOCK - TOUPRET 1-IDENTIFICATION DU PRODUIT ET

Plus en détail

Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes. Contrat-élève 3 ème

Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes. Contrat-élève 3 ème Chapitre 4 : cohabiter avec les micro-organismes Mais, que dois-je savoir? Pour rattraper un cours manquant, retrouve-le sur le site du collège dans la rubrique «enseignements» : http://colleges.acrouen.fr/courbet/spipuser/

Plus en détail

Contrat de location saisonnière

Contrat de location saisonnière Contrat de location saisonnière Entre les soussignés : Et Mme Germain Florence 82 Lot. Baalbek - Ain-Diab 20000 CASABLANCA - MAROC Le propriétaire M. / Mme Le locataire Il a été convenu et accepté ce qui

Plus en détail

Ton enfant est né Apprends à le protéger

Ton enfant est né Apprends à le protéger Ton enfant est né Apprends à le protéger Plan régional pour la prévention des accidents de la route et des accidents domestiques But de cette brochure Cette brochure est un bref guide pour connaître les

Plus en détail

Precor MD EC. CONCENTRÉ ÉMULSIFIABLE Empêche l'émergence des puces adultes à l intérieur des bâtiments

Precor MD EC. CONCENTRÉ ÉMULSIFIABLE Empêche l'émergence des puces adultes à l intérieur des bâtiments 2013-06-24 2012-4592 Carton October 2008 Precor MD EC CONCENTRÉ ÉMULSIFIABLE Empêche l'émergence des puces adultes à l intérieur des bâtiments COMMERCIAL AVERTISSEMENT: IRRITANT POUR LES YEUX ET LA PEAU

Plus en détail