10 propositions pour les diversités

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "10 propositions pour les diversités"

Transcription

1 Association Française des Managers de la Diversité 10 propositions pour les diversités Faire des diversités une solution à la crise de l emploi Construisons ensemble une diversité engagée et durable

2 Sommaire Edito... p.3 Les10propositions...p.4 Les propositions par axe Gouvernance p5 Prévention.... p.8 Insertion p.12 Reporting...p.16 L AFMD.... p.22 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

3 Edito En période de crise, les personnes en situation de précarité, les personnes en situation de handicap, les immigrés, les Français d origine étrangère, les jeunes, les seniors mais aussi les femmes, se trouvent en première ligne. Pour l AFMD (Association Française des Managers de la Diversité), les diversités ne sont pas un «problème» mais une solution pour sortir de la crise. La lutte contre les discriminations et la promotion des diversités doivent donc être replacées au centre de la réflexion et rester au cœur de l action publique pour lutter contre le chômage. En effet, les politiques «diversités» jouent un rôle moteur pour renforcer la performance sociale, sociétale et économique desorganisationsqui lesmettentenœuvre.ellessontunlevier pourrépondreaux marchésentensionetaux200000postes à pourvoir dans nos entreprises. Danscecadrel AFMDformule10propositionsautourde4axes: la gouvernance pour garantir une forte impulsion politique et impliquer l ensemble des acteurs politiques et économiques; la prévention, à travers l éducation et le dialogue, pour lutter le plus en amont contre les stéréotypes et agir de manière collective; l insertion pour soutenir l emploi des personnes les plus en difficulté; le reporting pour mieux évaluer l action des entreprises en matière de lutte contre les discriminations et de promotion des diversités et davantage valoriser leur démarche. Cette plate-forme constitue une boîte à outils pour faire progresser la prise en compte de l altérité dans notre société en général, et dans nos entreprises en particulier. L AFMD forme le vœu qu elle contribue à nourrir le débat d idées dans les semaines à venir. Bruce Roch, Président de l AFMD Soumia Malinbaum, Présidente d honneur de l AFMD 3 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

4 10 propositions pour les diversités Axes Gouvernance Prévention Insertion Propositions 1. Nommer un Secrétaire d Etat aux diversités rattaché au Premier ministre, lui confier la gestion de Charte de la diversité et du Label Diversité 2. Désigner un Haut-fonctionnaire aux diversités dans chaque ministère pour mobiliser les administrations ainsi qu au sein des collectivités territoriales 3. Sensibiliser les enfants dès la maternelle et à l école primaire pour faire prendre conscience et lutter contre les discriminations 4. Organiser une rencontre annuelle entre le Défenseur des droits, les partenaires sociaux et les parties prenantes de la lutte contre les discriminations et de la promotion des diversités en milieu professionnel 5. Organiser une conférence sociale des diversités 6. Favoriser le recours aux entreprises d insertion sur le modèle du secteur protégé 7. Ouvrir aux seniors les parcours d insertion en permettant la prolongation jusqu à 5 ans des contrats d insertion de seniors en fin de carrière 8. Assouplirlalimitedes2ansdeprésenceenentreprised insertionennedécomptantpasletempsde mise à disposition des personnes en insertion dans les entreprises ordinaires Reporting 9. Passer du bilan social à un bilan humain qui inclut un volet diversités et faire de ce bilan, à terme, le seul outil de reporting 10. Mettre en place une démarche vertueuse au sein des collectivités publiques visant à davantage tenir compte des actions menées en matière de lutte contre les discriminations et de promotion des diversités dans le cadre des attributions de marchés publics 4 Construisons ensemble une diversité engagée et durable 4

5 Gouvernance Impulser une politique «diversités», impliquer les parties prenantes En matière de lutte contre les discriminations et de promotion des diversités, la mobilisation doit s opérer à tous les étages, à tous les niveaux (national et territorial), sur tous les fronts, sur tous les sujets «diversités». «Diversités» au pluriel, parce que l approche que promeut l AFMD est globale. Elle dépasse la question des origines. L enjeu des diversités en milieu professionnel, c est également l emploi des personnes handicapées, l égalité professionnelle entre les hommes et les femmes, la place des seniors et des jeunes au sein des organisations, les convictions religieuses, l orientation sexuelle, l apparence physique Pour matérialiser la détermination du gouvernement d agir en matière de la lutte contre les discriminations et de promotion des diversités, il est indispensable de donner à cet enjeu une existence et une visibilité institutionnelle. Au-delà du leadership, il importe d impliquer au quotidien les acteurs politiques et économiques dans une démarche de progrès en matière de lutte contre les discriminations et de promotion des diversités. L Etat comme les collectivités territoriales ont également, en tant qu employeur, un devoir d exemplarité. 5 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

6 Proposition 1 Nommer un Secrétaire d Etat aux diversités rattaché au Premier ministre, lui confier la Charte de la diversité et la gestion du Label Diversité Contexte Aujourd hui, l approche des diversités est très cloisonnée. L impulsion est donc variable selon les sujets, selon la personnalité qui les porte et son positionnement dans la hiérarchie gouvernementale La complémentarité des outils à même de mobiliser les acteurs politiques et économiques (Charte de la diversité) et de reconnaître leurs engagements (Label Diversité) pourrait être davantage valorisée. S agissant du Label, il pâtit d un manque de visibilité en raison notamment de son rattachement institutionnel au ministère chargé de l immigration Approche globale de la lutte contre les discriminations et de la promotion des diversités Impact Mise en tension de l ensemble des acteurs Meilleure coordination de l action politique Suivi renforcé de la réalisation des engagements pris dans le cadre de la Charte Développement du Label Mise en œuvre Cette mesure n entraîne pas de dépenses supplémentaires 6 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

7 Proposition 2 Désigner un Haut-fonctionnaire aux diversités dans chaque ministère ainsi qu au sein des collectivités territoriales Contexte Actuellement, la mobilisation des départements ministériels et des collectivités locales souffre de l absence de relais au sein des services à même d impliquer tous les acteurs Or les administrations centrales et territoriales disposent de nombreux leviers permettant d impliquer leur écosystème dans une démarche vertueuse en matière de diversités (réseaux de services publics, gestion déléguée, commande publique...) Impact Meilleure sensibilisation des services aux enjeux«diversités» Mobilisation renforcée des administrations centrales et territoriales (villes, intercommunalités, départements, régions) Mise en œuvre Il ne s agit pas de créer un nouveau poste mais de confier cette responsabilité à un Hautfonctionnaire déjà en fonction au niveau des secrétariats généraux au sein des ministères et au niveau des directions générales des services dans les collectivités locales 7 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

8 Prévention Eduquer pour lutter contre les stéréotypes, dialoguer pour soutenir l emploi L éducation reste la pierre angulaire de la lutte contre les discriminations. Elle se situe donc au cœur de toute politique de lutte contre les discriminations et de promotion des diversités. La lutte contre les stéréotypes, qui nourrissent les pratiques discriminatoires, doit être engagée dès le plus jeune âge. Cette sensibilisation mériterait d être poursuivie tout au long de la formation, notamment dans l enseignement supérieur et à l approche de l entrée sur le marché du travail. En effet, il serait également pertinent d enseigner le management des diversités à tous ceux qui sont destinés à occuper, au sein des organisations, un rôle de managers d équipes. Pour prévenir les discriminations, il faut également dialoguer. Or la diversité constitue un thème fédérateur qui gagnerait à être renforcé et élargi aux institutions et parties prenantes, au-delà des négociations thématiques engagées avec les partenaires sociaux (salariés âgés, handicap, égalité professionnelle). Au final, le maintien d un dialogue régulier avec les entreprises est une absolue nécessité : c est un outil de prévention et un levier pour mobiliser les acteurs économiques et soutenir l emploi. 8 Construisons ensemble une diversité engagée et durable 8

9 Proposition 3 Sensibiliserles enfants dès la maternelle et à l école primaire pour faire prendre conscience et lutter contre les discriminations Contexte Les stéréotypes sont très souvent ancrés dans la tête des enfants dès leur plus jeune âge. Il faut donc agir tôt en organisant une sensibilisation des enfants dès la maternelle Impact Meilleur rapport à l autre Réduction des stéréotypes Mise en œuvre La sensibilisation peut être effectuée par le corps enseignant sur les heures scolaires ou alors être effectuée par des associations locales ou par le réseau territorial du Défenseur des droits 9 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

10 Proposition 4 Organiser une rencontre annuelle entre le Défenseur des droits, les partenaires sociaux et les parties prenantes de la lutte contre les discriminations et de la promotion des diversités en milieu professionnel Contexte Alors que les entreprises avaient noué des relations régulières avec la Halde, son intégration au sein du Défenseur des droits a nourri la crainte que la lutte contre les discriminations soit reléguée au second rang au regard de son large champ de compétences Pour les entreprises, un dialogue constructif et permanent est essentiel pour prévenir les discriminations en milieu professionnel, renforcer les dispositifs d alerte et soutenir leurs actions ; d où l idée d institutionnaliser ce dialogue à travers une rencontre annuelle Impact Maintien d un dialogue régulier avec les entreprises et les parties prenantes en plus des échanges directs permanents Echange de bonnes pratiques, émulation entre entreprises Mise en œuvre Cette démarche pourrait être engagée à l initiative du Défenseur des droits 10 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

11 Proposition 5 Organiser une conférence sociale des diversités Le dialogue avec les partenaires sociaux revêt une grande importance en matière de «diversités» également Contexte Les discussions initiées dans le cadre de l Accord National Interprofessionnel ont marqué des avancées Le dialogue doit être poursuivi avec les partenaires sociaux sous l impulsion des pouvoirs publics Impact Concertation renforcée entre les pouvoirs publics et les partenaires sociaux dans le domaine de la lutte contre les discriminations Diagnostic partagé des enjeux et des actions à mettre en œuvre Cette mesure s inscrit dans le cadre du dialogue social Mise en œuvre A l initiative des pouvoirs publics, sous la houlette du ministre du travail et du Secrétaire d Etat aux diversités, cette conférence serait l occasion de fixer de manière collective les objectifs et les moyens 11 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

12 Insertion Simplifier les dispositifs, inciter les entreprises Face à la crise, la question de l emploi des personnes les plus en difficultés constitue une priorité. Dans ce cadre, il convient d encourager les entreprises «classiques» à s impliquer davantage dans l insertion des personnes éloignées de l emploi, aux côtés des entreprises d insertion. Il s agit, en quelque sorte, de soutenir un modèle de «Joint-venture sociale» à but non lucratif, dont l objectif sera d être un tremplin vers le milieu ordinaire. A cet effet, la simplification des dispositifs existants et l adoption de mesures incitatives seraient de nature à renforcer la mobilisation des entreprises pour améliorer l emploi des personnes en difficultés. Il en va ainsi, à titre d exemple, de l expérimentation de la combinaison entre entreprise adaptée et entreprise d insertion qui vise à favoriser l insertion des personnes handicapées. 12 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

13 Proposition 6 Favoriser le recours aux entreprises d insertion sur le modèle du secteur protégé L insertion par le travail des personnes en difficulté marque le pas Contexte Les relations entre entreprises d insertion et entreprises ordinaires devraient être renforcées en permettant le recours aux entreprises d insertion à la manière de ce qui est fait pour l emploi des personnes handicapées dans le recours au milieu protégé Impact Incitation des entreprises à recruter des personnes en difficulté Soutien à l emploi des personnes en difficulté Mise en œuvre La mise en œuvre de cette mesure dépend du volontarisme des entreprises 13 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

14 Proposition 7 Ouvrir les parcours d insertion aux seniors en permettant la prolongation jusqu à 5 ans des contrats d insertion pour les seniors en fin de carrière Contexte En période de crise et face à l allongement de la vie professionnelle, l emploi des seniors est au cœur des préoccupations Or les conditions pour favoriser leur recrutement et leur maintien dans l emploi ne sont pas toutes réunies Impact Soutien de l emploi des seniors Mise en œuvre La mise en œuvre ne soulève pas de difficultés ; le coût de la mesure dépendra du recours au dispositif 14 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

15 Proposition 8 Assouplir la limite des 2 ans de présence en entreprise d insertion en ne décomptant pas le temps de mise à disposition des personnes en insertion dans les entreprises ordinaires Contexte Pour augmenter les chances de retour à l emploi des personnes suivies par une entreprise d insertion, un placement en entreprise ordinaire pour contribuer à son activité peut être bénéfique à condition de maintenir l accompagnement et de permettre le retour en entreprise d insertion si nécessaire sans que cela soit vécu comme un échec D où l idée de prendre en compte le temps passé en entreprise ordinaire pour prolonger l agrément de 2 ans et permettre la poursuite du parcours d insertion Impact Soutien de l emploi des personnes en difficulté Recours simplifié aux entreprises d insertion Mise en œuvre Il s agit d une mesure de simplification d un dispositif existant 15 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

16 Reporting Mesurer les actions, valoriser les résultats La première richesse d une entreprise, ce sont les femmes et les hommes qui la composent. Lorsque les entreprises s engagent en matière de lutte contre les discriminations, lorsqu elles agissent, elles doivent pouvoir rendre compte de leurs actions et de leurs résultats. C est une exigence de transparence et c est aussi un facteur de progrès. C est tout l enjeu du reporting et de la mesure des diversités. L AFMD a soutenu dès l origine l obligation pour les entreprises cotées de rendre compte des actions menées pour lutter contre les discriminations et promouvoir les diversités dans une démarche qualitative et de progrès. Il faut aller plus loin. Les efforts réalisés par les entreprises en matière de diversités doivent également être mieux reconnues. Ainsi, lorsque deux entreprises sont en compétition et lorsque leurs offres sont identiques, leur politique «diversités» pourrait être un axe de différenciation. C est une démarche que peuvent suivre les entreprises vis-à-vis de leurs fournisseurs, et qui est de nature à mobiliser les PME. C est aussi une démarche que pourraient mettre en œuvre l Etat et les collectivités locales en tant que pouvoirs adjudicateurs de marchés publics. 16 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

17 Reporting Indicateurs proposés par l AFMD pour rendre compte des actions menées en matière de lutte contre les discriminations et de promotion des diversités dans le cadre de la RSE Indicateur 1 (indicateur de structure) : répartition des effectifs par catégorie professionnelle et par type de contrat(hommes, femmes, travailleurs handicapés, moins de 25/26 ans, plus de 50 ans, nationalité) Sous-indicateur 1a(indicateur de performance) : Ratio de personnes recrutées par catégorie professionnelle (hommes, femmes, travailleurs handicapés, moins de 25/26 ans, plus de 50 ans, nationalité) Sous-indicateur 1b(indicateur de performance) : Ratio de personnes promues (changeant de catégorie socio professionnelle) par catégorie professionnelle et par type de contrat (hommes, femmes, travailleurs handicapés, moins de 25/26 ans, plus de 50 ans, nationalité) Sous-indicateur 1c(indicateur de structure): Nombre et taux de représentant(e)s de chaque sexe et de personnes de nationalité étrangère dans les organes de gouvernance: Conseil d administration/directoire/conseil de surveillance 17 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

18 Reporting Indicateurs proposés par l AFMD pour rendre compte des actions menées en matière de lutte contre les discriminations et de promotion des diversités dans le cadre de la RSE Indicateur 2 (indicateur de performance) : ratio d heures de formation suivies par catégorie professionnelle (hommes, femmes, travailleurs handicapés, moins de 25/26 ans, plus de 50 ans, nationalité) Sous-indicateur 2a: Ratio de salariés n ayant pas suivi de formation depuis au moins trois ans par catégorie professionnelle (hommes, femmes, travailleurs handicapés, moins de 25/26 ans, plus de 50 ans, nationalité) Sous-indicateur 2b: Ratio d heures de formation relative au management de la diversité et/ou à la non discrimination suivie par les managers et les acteurs RH(RRH, chargés de recrutement, Conseillers carrière). Sous-indicateur 2c: Ratio de salariés par catégorie professionnelle ayant été sensibilisés à la lutte contre les discriminations 18 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

19 Reporting Indicateurs proposés par l AFMD pour rendre compte des actions menées en matière de lutte contre les discriminations et de promotion des diversités dans le cadre de la RSE Indicateur 3 (indicateur de moyens) : détention du label diversité ou, existence d une instance de gouvernance interne en charge de la diversité ou, à défaut de la satisfaction de ces deux précédents indicateurs, existence d un reporting diversité faisant l objet d une présentation a minima annuelle en COMEX (Pour compléter cette information, il faudra mentionner le taux des effectifs couverts par ces dispositions) Indicateur 4 (indicateur de moyens et d alerte) : existence d un dispositif d alerte et de traitement des réclamations portant sur des discriminations Indicateur 5 (indicateur de moyens) : pourcentage de contrats couverts par des clauses de non discrimination ou en faveur de la diversité 19 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

20 Proposition 9 Passer du bilan social à un bilan humain qui inclut un volet diversités et faire de ce bilan, à terme, le seul outil de reporting La comparaison de l action économique, sociale et sociétale des entreprises reste difficile en raison notamment du nombre élevé d outils de reporting existant, de la logique financière qui prédomine ainsi que de l approche quantitative Contexte Or les entreprises souhaitent rendre compte de leurs engagements, de leurs actions et de leurs résultats dans une démarche de transparence et de progrès Le reporting doit faire une plus grande place à l humain. Les entreprises disposent d atouts considérables, pas toujours suffisamment valorisés. Sa première richesse, ce sontlesfemmesetleshommesquilacomposent Impact Replacerl humainaucœurdel entrepriseetdelamesuredesaperformance Mise en œuvre Lamiseenœuvredecettemesuresupposeuneréforme ducodedutravail 20 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

21 Proposition 10 Mettre en place une démarche vertueuse au sein des collectivités publiques visant à davantage tenir compte des actions menées en matière de lutte contre les discriminations et de promotion des diversités dans le cadre des attributions de marchés publics Contexte La commande publique représente chaque année plus de 150 milliards d euros. La vitalité économique de nombreuses entreprises en dépend. C est donc une opportunité pour inciter les entreprises à agir en matière de diversités en reconnaissant davantage leurs engagements Cependant, les clauses différenciantes ne sont pas reconnues au niveau européen et dans lecadreducodedesmarchéspublics Impact Renforcement des actions concrètes des entreprises en matière de diversités, et donc soutien de l emploi des personnes en difficulté, des personnes handicapées, recrutement de seniors Les collectivités locales peuvent initier cette démarche à travers les clauses sociales Mise en œuvre Pour en faire un critère d attribution des marchés publics, cela suppose une autorisation de Bruxelles et une adaptation du code des marchés publics 21 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

22 L AFMD Créée en 2007, l Association Française des Managers de la Diversité regroupe des Entreprises, des Administrations, des Grandes Ecoles et des Universités qui font du management des diversités la pierre angulaire d une politique «diversités» efficiente pour l entreprise et son environnement. Elle compte 98 adhérents. Espace de réflexion, d échanges et de partage de bonnes pratiques, l AFMD poursuit trois objectifs principaux: Favoriser la diffusion des bonnes pratiques auprès des entreprises membres pour les accompagner dans leurs politiques«diversités»; Elargir le réseau des entreprises engagées pour faire du management des diversités un levier de performance économique, sociale et sociétale, partagé et reconnu; Etre un aiguillon de l action publique en formulant des propositions concrètes, pragmatiques et opérationnelles pour faire progresser les politiques«diversités». Ses interlocuteurs sont des managers fonctionnels et opérationnels (managers de proximité, responsables Diversité, responsables RH). 22 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

23 L AFMD L AFMD a une approche multidimensionnelle et transversale de la diversité: Axe managérial : manager les diversités (âge, sexe, origines ethnique et sociale, religion, handicap, filières d origine/cursus de formation ) Axe académique: démarche Recherche-Action avec des Universités/Grandes Ecoles Axe sectoriel: Assurance/ Banque/ IT/ Hôtellerie/ Télécoms/ Distribution/ Industrie Axe fonctionnel: Managers / RH/ Contrôle de gestion Finance/ Système d Information Achats / Logistique/ Marketing/ Commercial Pour l AFMD, c est bien l ensemble des diversités, sans exclusive, que chaque manager se doit porter dans son activité quotidienne. 23 Construisons ensemble une diversité engagée et durable

24 L AFMD Les membres Accor ACMS Adecco groupe France ADIE (Agence pour le Droit à l Initiative Economique) AEF AG2R La Mondiale Agrica Airbus Air France Alcatel Lucent Allodiscrim Alma Consulting Groupe Apec Areva Association des Employeurs des IRC Auchan France Audencia Nantes BNP Paribas Bouygues Telecom Bouygues Construction Caisse des dépôts et consignations Carrefour Cassius Partners CNP Assurances Coca Cola Entreprise Colas Companieros Crédit agricole Sa Crédit Suisse France CT Partners Danone De Gaulle Fleurance & Associés Des Systèmes et des Hommes D & O EDF Elior Ernst & Young ESSEC FFSA France Télécom Orange France Télévisions GDF SUEZ GRETA Ile de France Groupama Groupe Mornay IBM France IFPASS/ENAS INSEEC Institutde Science et de Théologiedes Religions (ISTR) Keyrus L Oréal La Banque postale La Française des jeux Latham & Watkins Le Groupe La Poste Le Toit Angevin Logica MACIF Malakoff Médéric Merck Mersen Michael Page International Microsoft France Ministère de l Intérieur Monster Natixis Nestlé France ParisTech Passerelle ESC Philip Morris France PPR Pro BTP PSA Peugeot Citroën RATP Reed Smith Renault Rouen Business School Sanofi Aventis Schneider Electric SFR SNCF Société générale Sociovision STEF Sup de Co Amiens (Passerelle ESC) Sup de Co Montpellier (Passerelle ESC) Tadeo TF1 Total UCANSS Unéo Université Paris Dauphine Veolia Environnement Vinci Volkswagen White & Case 24 Construisons ensemble une diversité engagée et durable 24

25 33 Avenue Mac Mahon Paris Tél: +33 (0) Contacts AFMD : Loreleï Fenetaud, Chargée de communication APc: Ludovic Péro Construisons ensemble une diversité engagée et durable

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE La grande conférence sociale a permis d établir une feuille de route ambitieuse, qui engage ensemble l Etat, les

Plus en détail

Universum French Student Survey 2008

Universum French Student Survey 2008 Universum French Student Survey 00 Édition Française Le classement Universum des employeurs les plus plébiscités par les étudiants français s étoffe en 00 afin d une part, de recueillir les avis des étudiants

Plus en détail

«Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements.

«Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements. «Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements.» Charles Darwin Just Different Nos prestations Philosophie

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM

La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM La Qualité de Vie au Travail, Pourquoi aujourd hui? C est quoi? Pour faire quoi? Comment? Jeudi 5 février 2015 Rencontre Prévention - STSM Organisation générale Une association paritaire Un conseil d administration

Plus en détail

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux?

La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? La réputation des entreprises se joue-t-elle sur les réseaux sociaux? Principaux résultats de l étude TNS SOFRES Top Com muriel.humbertjean@tns-sofres.com Réseaux Sociaux vs. Real Life 3 sources La plus

Plus en détail

CHARGÉ DE PROJETS COMMERCIAUX ET MARKETING À L INTERNATIONAL. Vous postulez pour une :

CHARGÉ DE PROJETS COMMERCIAUX ET MARKETING À L INTERNATIONAL. Vous postulez pour une : Dossier de candidature BACHELOR OF INTERNATIONAL BUSINESS ADMINISTRATION (BIBA) CHARGÉ DE PROJETS COMMERCIAUX ET MARKETING À L INTERNATIONAL CONCOURS NATIONAL (POUR LES TITULAIRES D UN DIPLÔME FRANÇAIS)

Plus en détail

Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel

Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel Secrétariat permanent de la Plateforme 7 mai 2014 Martin Boekstiegel Traduction non officielle du texte diffusé fin avril 2014 par le Conseil du Développement Durable (Allemagne) dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN

Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN Le CAC 40, parité, diversité : Synthèse de l enquête de République & Diversité, en partenariat avec le CRAN - Octobre 2012 - Commanditaires et définitions Commanditaires de l enquête Cette enquête a été

Plus en détail

vis-à-vis des collaborateurs. De même, les clients sont aujourd hui désorientés face à des engagements

vis-à-vis des collaborateurs. De même, les clients sont aujourd hui désorientés face à des engagements LA MISSION DE 1762 CONSULTANTS En 1762, Jean-Jacques Rousseau publiait Du Contrat social. Deux siècles et demi plus tard, réinventer le contrat social semble à nouveau d actualité, d où la mission de 1762

Plus en détail

ASSEMBLEE GENRALE 2015

ASSEMBLEE GENRALE 2015 ASSEMBLEE GENRALE 2015 Réponse du conseil d Administration du 29 avril 2015 (articles L. 225-108 et R 225-84 du Code de commerce) QUESTIONS ECRITES D ACTIONNAIRE posée le 17 avril 2015 par EUROPEAN WOMEN

Plus en détail

Étude sur l insertion professionnelle

Étude sur l insertion professionnelle Étude sur l insertion professionnelle En partenariat avec École Supérieure d Informatique Appliquée à la Gestion 2011 Association des Anciens Miagistes de l ESIAG 71, rue saint Simon 94017 Créteil cedex

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011

CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale. IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective nationale IDCC : 218. ORGANISMES DE SÉCURITÉ SOCIALE (8 février 1957) ACCORD DU 21 MARS 2011 RELATIF À LA

Plus en détail

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises

L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Communiqué de presse L AFMD et l ISTR brisent le tabou de la religion en entreprises Objectif : Aider les managers à gérer la diversité religieuse au quotidien Alors que la question de l expression religieuse

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Le tableau présente 6 processus de la gestion des ressources humaines et un volet communication:

Le tableau présente 6 processus de la gestion des ressources humaines et un volet communication: OUTIL 9. LISTE NON-EXHAUSTIVE D EXEMPLES D ACTIONS DIVERSITÉ PAR DOMAINE RH [ OUTILS ] Ce document propose des pistes d action ainsi que des points d attention pour favoriser l égalité des chances au sein

Plus en détail

EXPERTISE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE

EXPERTISE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE EXPERTISE SYSTÈME D INFORMATION GÉOGRAPHIQUE Juin 2009 Sommaire La société L offre spécialisée SIG DATACEP, filiale du Groupe Altran Altran, innover pour ses clients Un groupe Chiffres Groupe Le groupe

Plus en détail

Les experts du changement comportemental

Les experts du changement comportemental Les experts du changement comportemental Nos consultants Vos interlocuteurs La triple compétence des consultants IFAS : Des professionnels de haut niveau soumis à un système de supervision rigoureux. 1.

Plus en détail

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Depuis 2009, les sociétés d assurance de la FFSA et du GEMA ont engagé une démarche volontaire de réflexion et d actions en matière

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Léopold GILLES Directeur du Département «Evaluation des politiques sociales» - CREDOC SOMMAIRE RAPPEL : entreprises solidaires

Plus en détail

nouveaux talents CSC recrute à l ESSEC * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS.

nouveaux talents CSC recrute à l ESSEC * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS. nouveaux talents CSC recrute à l ESSEC * DE L EXPÉRIENCE. DES RÉSULTATS. * REPÈRES CSC, leader mondial du conseil et des services liés à la transformation des entreprises et aux technologies de l information

Plus en détail

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE)

Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) Point réglementation N 1 Santé et sécurité des adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycées et collèges) Mis à jour en septembre

Plus en détail

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796. Personnel de direction Brochure

Plus en détail

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication

Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 Engagements RSE dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication MEDEF - ORSE octobre 2014 Guide sur les initiatives RSE sectorielles Fiche n 6 dans le secteur des industries électriques, électroniques et de communication Fédération des Industries Electriques, Electroniques

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012

L actualité de la fonction publique. SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la fonction publique SDRH/ RH1/ Ecole de la GRH Novembre 2012 L actualité de la Fonction publique 1 L agenda social de la fonction publique : 1.1 De nouvelles orientations, de nouvelles

Plus en détail

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions

CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP. Relevé des conclusions PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse Paris, le 11 décembre 2014 CONFERENCE NATIONALE DU HANDICAP Relevé des conclusions A l occasion de la Conférence nationale du handicap du 11 décembre 2014,

Plus en détail

Les chartes de France Investissement

Les chartes de France Investissement Les chartes de France Investissement Introduction : le dispositif France Investissement Les PME les plus dynamiques ou à fort potentiel de croissance apportent une contribution essentielle au développement

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

PORTAGE SALARIAL PROCÉDURE RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE GARANTIE DES SALAIRES ASSURANCE RAPATRIEMENT LÉGISLATION RÉFÉRENCES

PORTAGE SALARIAL PROCÉDURE RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE GARANTIE DES SALAIRES ASSURANCE RAPATRIEMENT LÉGISLATION RÉFÉRENCES 1 2 3 4 5 6 7 8 PORTAGE SALARIAL p3 PROCÉDURE p4 RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE p4 GARANTIE DES SALAIRES p5 ASSURANCE RAPATRIEMENT p5 LÉGISLATION p6 VENTORIS p6 RÉFÉRENCES p7 1 - INTÉGREZ LE PORTAGE

Plus en détail

Le temps partiel un moyen non discriminant pour favoriser la conciliation des temps de vie

Le temps partiel un moyen non discriminant pour favoriser la conciliation des temps de vie Fiches de bonnes pratiques des entreprises ayant obtenu le Label égalité femmes / hommes Le temps partiel un moyen non discriminant pour favoriser la conciliation des temps de vie Le temps partiel est

Plus en détail

PÉRENNISER LA PERFORMANCE

PÉRENNISER LA PERFORMANCE PÉRENNISER LA PERFORMANCE La recherche de performance est aujourd hui au cœur des préoccupations des organisations : succession des plans de productivité et de profitabilité, plans de reprise d activités,

Plus en détail

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008

Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique. Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Débat national sur les valeurs, missions et métiers de la Fonction publique Synthèse des contributions des participants au débat public 25/02/2008 Sommaire 1. Périmètre du débat et méthodologie des contributions

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

emergizing talent & business

emergizing talent & business emergizing talent & business JULHIET STERWEN, UNE NOUVELLE VISION DU CONSEIL Julhiet et SterWen s associent pour donner naissance à un acteur majeur du conseil avec un positionnement unique combinant

Plus en détail

Eurocopter remporte le prix de la meilleure «image employeur»

Eurocopter remporte le prix de la meilleure «image employeur» Communiqué de presse - Groupe Randstad France Eurocopter remporte le prix de la meilleure «image employeur» Troisième édition des Randstad Awards en France selon une enquête réalisée auprès de 12 000 personnes

Plus en détail

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD

CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD CHARTE D ÉTHIQUE PROFESSIONNELLE DU GROUPE AFD AVANT-PROPOS Établissement public, l Agence Française de Développement exerce une mission d intérêt public, principalement à l international. CHARTE D ÉTHIQUE

Plus en détail

Rapport technique n 8 :

Rapport technique n 8 : Modernisation de l action publique Groupe de travail interministériel sur les agences et opérateurs de l Etat Rapport technique n 8 : L'appui des têtes de réseau interministérielles en matière de fonctions

Plus en détail

Certificat Diversité Dialogue et Management

Certificat Diversité Dialogue et Management Certificat Diversité Dialogue et Management Une formation pour nourrir ses compétences et se former au contact d experts sur les questions au cœur du management d aujourd hui. Laïcité et libertés Diversité

Plus en détail

School. Handicap et Enseignement Supérieur. En partenariat avec : Avec le soutien de :

School. Handicap et Enseignement Supérieur. En partenariat avec : Avec le soutien de : & School Handicap et Enseignement Supérieur En partenariat avec : Avec le soutien de : & School Handicap et Enseignement Supérieur Qui sommes-nous? Hanploi est une association de loi 1901, créée en 2004,

Plus en détail

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Bilan 2009-2011 Mars 2012 1 Les signataires Depuis juillet 2009

Plus en détail

FORUM DE L ALTERNANCE - 19 ème édition. les 6 et 7 mai 2014

FORUM DE L ALTERNANCE - 19 ème édition. les 6 et 7 mai 2014 FORUM DE L ALTERNANCE - 19 ème édition les 6 et 7 mai 2014 Cité des sciences et de l industrie - Paris Un événement Le Forum de l Alternance Le Forum de l Alternance a pour objectif de proposer des contrats

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Les Fondations du groupe Bouygues

Les Fondations du groupe Bouygues Les Fondations du groupe Bouygues Depuis près de 20 ans, le groupe Bouygues participe au développement économique et social des régions et pays dans lesquels il est implanté, que ce soit par des initiatives

Plus en détail

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ

RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ RÉSEAU D ACTION PROFESSIONNELLE CSQ Compte-rendu Réunion du 22 octobre 2008 Cette réunion terminait un processus de 3 ans portant sur les cinq propositions pour une meilleure éducation au Québec. D entrée

Plus en détail

GÉNÉRATEUR DE PERFORMANCE CONSEIL EN SYSTÈMES D INFORMATION

GÉNÉRATEUR DE PERFORMANCE CONSEIL EN SYSTÈMES D INFORMATION GÉNÉRATEUR DE PERFORMANCE CONSEIL EN SYSTÈMES D INFORMATION 15 30 50 80 100 IDENTITÉ LES CHIFFRES CLÉS 2006 2008 2010 CHIFFRE D AFFAIRES EN M 2011 2012 42 % 22 % Banque Finance Assurance Retraite Spécialiste

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Arnaud Montebourg. Michel Sapin. Mercredi 25 juillet 2012. Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social

Arnaud Montebourg. Michel Sapin. Mercredi 25 juillet 2012. Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Arnaud Montebourg Ministre du Redressement productif Michel Sapin Ministre du Travail, de l Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social Mercredi 25 juillet 2012 MINISTÈRE DU REDRESSEMENT

Plus en détail

PRESENTATION DE L ASSOCIATION

PRESENTATION DE L ASSOCIATION PRESENTATION DE L ASSOCIATION «Pour que l Esprit de Service soit la signature de l Excellence de Service à la française» Association Esprit de Service France L association Esprit de Service France L association

Plus en détail

Optez pour la liberté d entreprendre en toute sérénité

Optez pour la liberté d entreprendre en toute sérénité Optez pour la liberté d entreprendre en toute sérénité www.intervenance.com @ Intervenance offre : un environnement de collaboration performant aux professionnels en quête d autonomie, avec le statut salarié

Plus en détail

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export

Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export Fiche-action n 5.1 Accompagner les chefs d entreprise dans la définition de leur stratégie d export ACTION : - Nature (nationale/régionale) ; - Descriptif du contenu (éventuelles sous-actions ou phases

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

Energisez votre capital humain!

Energisez votre capital humain! Energisez votre capital humain! Nos outils, notre conseil et nos méthodologies permettent à nos clients «d Energiser leur Capital Humain». Qualintra est l un des leaders européens pour la mesure et le

Plus en détail

En 2003, la Fédération française des sociétés d assurance et la

En 2003, la Fédération française des sociétés d assurance et la L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE : LE POINT DE VUE D UNE MUTUELLE SPÉCIALISTE EN ASSURANCE VIE L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE : LE POINT DE VUE D UNE MUTUELLE SPÉCIALISTE EN ASSURANCE

Plus en détail

Human Relationship Management

Human Relationship Management Human Relationship Management LE MONDE CHANGE, LES ENTREPRISES AUSSI. Les transformations permanentes issues de la révolution digitale modifient profondément les Business Models des entreprises. Menaces

Plus en détail

Comment surmonter le plafond de verre dans la fonction publique?

Comment surmonter le plafond de verre dans la fonction publique? Premier ministre Ministère des Droits des Femmes Ministère de la Réforme de l État, de la Décentralisation et de la Fonction publique Parcours au féminin Comment surmonter le plafond de verre dans la fonction

Plus en détail

ERUDIA. Conseil en Développement Pluriel. 41 rue Lafayette 75009 PARIS Tel : 01 55 60 20 90 Fax : 01 40 22 08 18

ERUDIA. Conseil en Développement Pluriel. 41 rue Lafayette 75009 PARIS Tel : 01 55 60 20 90 Fax : 01 40 22 08 18 ERUDIA Conseil en Développement Pluriel 41 rue Lafayette 75009 PARIS Tel : 01 55 60 20 90 Fax : 01 40 22 08 18 Pourquoi ERUDIA Conseil en Développement Pluriel? Notre métier ne devrait pas exister Nous

Plus en détail

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur

La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE au service de la stratégie de l entreprise et de la création de valeur La RSE est aujourd hui un enjeu de première importance pour les entreprises : il reflète la prise de conscience grandissante

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail

La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions?

La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions? La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions? Mireille HUGUET Chargée de Mission RH Seniors Présentation Mireille HUGUET Consultante RH et Bilan de compétences Chargée de Mission

Plus en détail

Le Pacte de responsabilité et de solidarité

Le Pacte de responsabilité et de solidarité Le Pacte de responsabilité et de solidarité La France est à un moment décisif. Depuis plus de dix ans, l appareil de production s est affaibli, la compétitivité s est détériorée et le niveau de chômage

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE 5ÈME PROMOTION 2013/2014. COMMISSION EUROPÉENNE Fonds social européen

CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE 5ÈME PROMOTION 2013/2014. COMMISSION EUROPÉENNE Fonds social européen CYCLE DIRIGEANTS ET CADRES DES TPE ET PME DE SEINE-ET-MARNE 5ÈME PROMOTION 2013/2014 COMMISSION EUROPÉENNE Fonds social européen Les partenaires du cycle La CGPME 77 est le syndicat du patronat réel de

Plus en détail

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser»

Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Nouvelle stratégie européenne d action pour la jeunesse «Investir en faveur de la jeunesse et la mobiliser» Odile Quintin Directrice générale de la DG Education et Culture Commission européenne Bruxelles,

Plus en détail

Les mutations de l offre Epargne Retraite

Les mutations de l offre Epargne Retraite Les mutations de l offre Epargne Retraite Forum International de Paris sur la Gestion de l Epargne Retraite Monique TEZENAS du MONTCEL 10 Avril 2012 BANQUE - FINANCE - ASSURANCE PROTECTION SOCIALE 10,

Plus en détail

Veille sociale au 12 septembre 2014

Veille sociale au 12 septembre 2014 ( Veille sociale au 12 septembre 2014 La veille sociale présentée dans cette revue actualise la veille présentée le mois dernier. Les sujets qui n ont pas évolué ne sont pas repris. ( I ) Projets sociaux

Plus en détail

Accord Cohésion Sociale

Accord Cohésion Sociale Accord Cohésion Sociale Entre l Unité Economique et Sociale MACIF, représentée par Monsieur Roger ISELI, Directeur Général de la MUTUELLE ASSURANCE DES COMMERCANTS ET INDUSTRIELS DE FRANCE, Société d'assurance

Plus en détail

Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE

Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE Les Journées de l Achat Responsable LYON 5 novembre 2013 Florent SOLIER Directeur de la Commande Publique

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Ressources humaines et communication Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances

Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Assurance automobile : défis et perspectives des compagnies d assurances Une analyse de fond des forces en présence et des impacts en matière de développement pour les compagnies d assurances Un écosystème

Plus en détail

DJABI JABI D le label DiversitÉ Djabi l a b e l D i v e r s i t É U N l e v i e r P O U r l a P r É v e N t i O N e t l a

DJABI JABI D le label DiversitÉ Djabi l a b e l D i v e r s i t É U N l e v i e r P O U r l a P r É v e N t i O N e t l a Anissa DJABI LE LABEL DIVERSITÉ UN LEVIER POUR LA PRÉVENTION ET LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS OBTENIR ET MAINTENIR SA LABELLISATION Anissa DJABI LE LABEL DIVERSITÉ UN LEVIER POUR LA PRÉVENTION ET

Plus en détail

PROJET STRATÉGIQUE 2015-2020

PROJET STRATÉGIQUE 2015-2020 PROJET STRATÉGIQUE 2015-2020 JEAN BASSÈRES DIRECTEUR GÉNÉRAL DE PÔLE EMPLOI Depuis sa création, malgré une conjoncture économique difficile, Pôle emploi a démontré sa capacité à innover pour répondre

Plus en détail

groupesolucom Devenez architecte d infrastructure

groupesolucom Devenez architecte d infrastructure groupesolucom Devenez architecte d infrastructure Sommaire Le Groupe SoluCom en bref 2 Une approche globale des Infrastructures de Système d Information 6 Un Groupe structuré pour mener des projets complexes

Plus en détail

Sponsor de la conférence annuelle. Association des Anciens Mastère Spécialisé MSIT

Sponsor de la conférence annuelle. Association des Anciens Mastère Spécialisé MSIT Sponsor de la conférence annuelle des Anciens MSIT Association des Anciens Mastère Spécialisé MSIT Qui sommes-nous? +de 500 Alumni Association crée en 2004 Une formation de haut niveau Management et Stratégie

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES

CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES CONDITIONS DEFINITIVES EN DATE DU 05 MAI 2008 CONCERNANT DES BONS D'OPTION WARRANTS SUR ACTIONS ET INDICE AVEC REGLEMENT EN ESPECES Emetteur : Calyon Financial Products (Guernsey) Limited Garant : Calyon

Plus en détail

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME

CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME CODE DES RELATIONS BANQUES TPE/PME MAI 2006 LES ARTICLES > ARTICLE 1 ER périmètre et objectifs page 2 > ARTICLE 2 soutien de l esprit d entreprise en favorisant la création ou la reprise d entreprises

Plus en détail

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009

POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE. Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 POUR UNE NOUVELLE POLITIQUE DE SOUTIEN A L INSERTION PAR L ACTIVITE L ECONOMIQUE Rapport Cadre n CR 41-09 du 06 Mai 2009 1 Une politique régionale concertée Le 20 Mai 2008, le CRIF organise une large concertation

Plus en détail

ENAR HOLISTIC DIVERSITY MANAGEMENT CERTIFICATE. Présentation du Certificat Diversité de la ENAR Foundation

ENAR HOLISTIC DIVERSITY MANAGEMENT CERTIFICATE. Présentation du Certificat Diversité de la ENAR Foundation ENAR HOLISTIC DIVERSITY MANAGEMENT CERTIFICATE Présentation du Certificat Diversité de la ENAR Foundation 2 Table des matières Notre approche conceptuelle.... p. 1 Notre échelle qualitative des approches

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel SOCIÉTÉS D ASSURANCES ACCORD DU 13 MAI 2013 RELATIF À LA MIXITÉ ET

Plus en détail

Invest, Innovate, Create. Euratechnologies 18 février 2015

Invest, Innovate, Create. Euratechnologies 18 février 2015 Invest, Innovate, Create Euratechnologies 18 février 2015 Paris&Co: Incubation Une offre d incubation Incubation Amorçage Incubation Décollage CA* 403M Fonds levés* 49M Emplois créés* 4329 Taux de survie*

Plus en détail

L approche Casino en matière de développement durable?

L approche Casino en matière de développement durable? L approche Casino en matière de développement durable? 1 Les principaux enjeux pour Casino Optimiser la conception et la gestion des magasins (énergie, paysage, ) Environnement Maîtriser les impacts du

Plus en détail

Une école adaptée à tous ses élèves

Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS Une école adaptée à tous ses élèves PLAN D'ACTION EN MATIÈRE D'ADAPTATION SCOLAIRE Québec Ministère de l'éducation Une école adaptée à tous ses élèves PRENDRE LE VIRAGE DU SUCCÈS

Plus en détail

Conférence e-business jeudi 22 mars 2012. Edouard Pihet - Associé. Francis Lelong - Associé

Conférence e-business jeudi 22 mars 2012. Edouard Pihet - Associé. Francis Lelong - Associé Conférence e-business jeudi 22 mars 2012 Edouard Pihet - Associé Francis Lelong - Associé Francis Lelong Entrepreneur dans l âme, Francis est le fondateur de plusieurs sociétés dans le web, dont Sarenza,

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 3 11 décembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse Réunion 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick Loire, directeur des relations

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de

un Plan d Action Séniors un accord ou d entreprise Construire TRANSPORT & LOGISTIQUE Avec la participation de Construire un accord ou d entreprise un Plan d Action Séniors TRANSPORT & LOGISTIQUE Direction régionale du travail, de l'emploi et de la formation professionnelle Avec la participation de La loi, les

Plus en détail

Profil Financier du CAC 40

Profil Financier du CAC 40 26 JUIN 2012 1 Profil Financier du CAC 40 Présentation du 26 juin 2012 Sommaire Présentation générale «Profil CAC 40» 4 Indicateurs clés 8 Structure financière 14 Valorisation boursière 17 Analyse des

Plus en détail

Le «Grand Dialogue» de La Poste

Le «Grand Dialogue» de La Poste Le «Grand Dialogue» de La Poste Dominique Bailly Directeur du développement RH et de l innovation social du groupe La Poste Frédéric Petitbon Directeur général délégué du cabinet de conseil en management

Plus en détail

Responsable mécénat/ partenariats entreprises

Responsable mécénat/ partenariats entreprises N 4 - RESPONSABLE MÉCÉNAT/ PARTENARIATS ENTREPRISES RESPONSABLE MÉCÉNAT (DÉNOMINATION DAVANTAGE UTILISÉE DANS LA CULTURE), RESPONSABLE PARTENARIATS ENTREPRISES Le responsable Mécénat/partenariats entreprises

Plus en détail

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011

ACCORD DU 15 DÉCEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796.

Plus en détail

24 novembre 2010. Présentation des résultats semestriels au 30/09/10

24 novembre 2010. Présentation des résultats semestriels au 30/09/10 Présentation des résultats semestriels au 30/09/10 Agenda 1. Fiche d'identité de Solucom 2. Marché et activité du 1 er semestre 2010/11 3. Résultats semestriels 2010/11 4. Les ressources humaines, un enjeu

Plus en détail

Développement durable et PME. Introduction à la démarche

Développement durable et PME. Introduction à la démarche Développement durable et PME Introduction à la démarche 1. INTRODUCTION Les TPE, PME et PMI le savent aujourd hui : elles doivent s employer à limiter leur impact sur l environnement, mais également intégrer

Plus en détail

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE

CHAPITRE I ER NÉGOCIATION DE BRANCHE MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Convention collective IDCC : 1468. CRÉDIT MUTUEL (29 juin 1987) AVENANT DU 24 SEPTEMBRE

Plus en détail

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Ucanss. Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Ucanss Protocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières Potocole d accord relatif à l emploi des seniors et à la gestion des secondes parties de carrières

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES

CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES OBSERVATOIRE SKEMA DE LA FEMINISATION DES ENTREPRISES FRANÇAISES CAC 40 : LES ENTREPRISES FEMINISEES RESISTENT-ELLES MIEUX A LA CRISE BOURSIERE? Professeur Michel Ferrary SKEMA Business School 1 Michel

Plus en détail

LinkedIn. nouveau territoire de communication

LinkedIn. nouveau territoire de communication LinkedIn nouveau territoire de communication Sommaire Executive summary 3 Avant propos 4 Entretien 5 B LinkedIn, un outil de communication négligé 6 C Repères sur l écosystème LinkedIn 7 2.1 Focus sur

Plus en détail

Les rendez-vous de référence

Les rendez-vous de référence Les rendez-vous de référence SÉMINAIRES au cœur de la banque et de la finance s informer se former partager Associez le nom de votre entreprise à un événement RB Séminaires Depuis plus de 20 ans, RB Séminaires

Plus en détail