Sécurité des tramways Journée professionnelle UTP / STRMTG. Mardi 8 juin 2010 «Espace 2000» Parc des Exposition Paris Porte de Versailles

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sécurité des tramways Journée professionnelle UTP / STRMTG. Mardi 8 juin 2010 «Espace 2000» Parc des Exposition Paris Porte de Versailles"

Transcription

1 Sécurité des tramways Journée professionnelle UTP / STRMTG Mardi 8 juin 2010 «Espace 2000» Parc des Exposition Paris Porte de Versailles

2 SOCIAL Formation initiale et continue des métiers du tramway Compte rendu de l enquête de l UTP Benoit Juéry, Chargé du pôle social urbain Département des affaires sociales UTP

3 Avant-propos Enquête menée par l UTP auprès de l ensemble des réseaux tramway en France au cours du mois d avril L enquête portait essentiellement sur les formations initiale et continue dispensées aux principales professions liées au tramway : les conducteurs, les régulateurs, les mainteneurs et les cadres d astreinte. Pour mémoire, le décret du 9 mai 2003 relatif à la sécurité des transports publics guidés rend obligatoire «une formation adéquate et une habilitation» pour le personnel d exploitation affecté à une tâche de sécurité, en particulier les conducteurs, fixées par le règlement de sécurité de l exploitation approuvé par le Préfet de Département. Concernant le mode tramway, aucune durée minimale de formation initiale et continue n est précisée. 19 réseaux de transport urbain disposant du mode tramway ont répondu à l enquête de l UTP dont un réseau qui n est pas encore en exploitation. 17 d entre eux exploitent des tramways roulant sur fer et 2 des tramways roulant sur pneu. TYPE DE TRAMWAY 2 réseaux Tramway sur Fer Tramway sur Pneu 17 réseaux

4 Avant-propos 18 de ces réseaux nous ont donné des indications sur leurs effectifs. Ils emploient ainsi : conducteurs de tramway, qui représentent 16,7 % des effectifs de leurs conducteurs ; 290 régulateurs de tramway, qui représentent 47 % des effectifs de leurs régulateurs ; 654 mainteneurs de tramway, qui représentent 22 % des effectifs de leurs mainteneurs. 16,7% 83,3% 53% 47% 22% Conducteurs tramways Conducteurs autres modes Régulateurs tramways Régulateurs autres modes Maintenance tramways Maintenance autres modes 78%

5 Conducteurs de tramway : pré-requis à l embauche Pour accéder à l emploi de conducteur de tramway, les réseaux exigent un certain nombre de prérequis ou de conditions, différents selon les situations : possession du permis B, du permis D, être déjà conducteur de bus, etc. Ainsi, la grande majorité des réseaux exigent possession du permis B et D et l exercice de l emploi de conducteur de bus. Par «autres aptitudes», est majoritairement visée la réussite aux tests psychotechniques dit «SNCF». Pré-requis à la conduite du tramway Nombre de réseaux permis B permis D expérience préalable à la conduite de bus autres aptitutes 5

6 Conducteurs de tramway : pré-requis à l embauche Il est nécessaire d affiner ces pré-requis car l éclairage est différent selon la polyvalence (Bus/tram) pratiquée dans les réseaux concernant les conducteurs de tramway ; 17 réseaux pratiquent la polyvalence de leurs conducteurs de tramway tandis que seuls 2 réseaux emploient leurs conducteurs de tramway exclusivement à cette fonction ; Sur les 17 réseaux pratiquant la polyvalence : - 13 réseaux demandent la possession préalable des permis B et D et une expérience de la conduite de bus ; - 3 réseaux demandent permis B et D mais n exigent pas une expérience préalable du bus ; - 1 réseau demande uniquement le permis B avant recrutement Permis B seul (Pas de ployvalence) Autres aptitudes (Pas de plyvalence) Permis B et D et expérience bus Permis B et D Permis B Sur les 2 réseaux dont les conducteurs sont exclusivement affectés au tramway, l un exige la seule possession du permis B et l autre la seule réussite à des tests psychotechniques.

7 Conducteurs de tramway : pré-requis à l embauche Sur les 13 réseaux exigeant une expérience préalable de la conduite de bus : Nombre d'années d'expérience de la conduite de Bus Le nombre d années d expérience requise varie de trois ans (pour un réseau) à moins d un an ; 1 réseau 1 réseau 1 réseau moins d'1an 1an La grande majorité des réseaux exigent un minimum d un an de conduite de bus pour accéder à l emploi de conducteur de tramway. 10 réseaux 2 ans 3 ans

8 Conducteurs de tramway : formation initiale Ainsi que prévu par le décret du 9 mai 2003 relatif à la sécurité des transports publics guidés, l ensemble des réseaux dispensent une formation initiale et une habilitation aux conducteurs, décrite dans leur Règlement de Sécurité de l Exploitation. La totalité des réseaux interrogés dispensent eux-mêmes cette formation spécifique. Dans 17 réseaux qui nous ont donné des indications, 477 formations initiales ont été suivies en Une formation très souvent suivie dans le cadre d une période de professionnalisation. Durée de la formation initiale dans les 19 réseaux : Si la grande majorité des durées de formation initiale est d environ 140 heures, la plus basse est de 70 heures et la plus élevée de 296 heures (dans ce dernier cas, est intégrée une formation d agent d intervention) Heures de formation initiale Réseaux

9 Conducteurs de tramway : formation initiale Durée de la conduite sans voyageurs dans la formation initiale : Heures de conduite Réseaux

10 Conducteurs de tramway : formation initiale Durée de conduite commerciale en double dans la formation initiale : 15 réseaux pratiquent la conduite commerciale en double avec un tuteur dans le cadre de la formation initiale. Parmi ces 15 réseaux, 5 considèrent qu elle fait partie intégrante de la période d essai de l habilitation Heures conduite commerciale Réseaux

11 Conducteurs de tramway : formation initiale Durée moyenne de la formation initiale : (*A été retiré le réseau dans une situation particulière pour ne pas fausser la pertinence des résultats) Nombre d heures Durée totale moyenne de la formation initiale des conducteurs de tramway* Dont durée moyenne totale de conduite sans clients* 35 - Dont durée moyenne totale de conduite commerciale en double avec tuteur (pratiquée dans 15 réseau) 26 - Dont nombre moyen d heures affectées spécifiquement à l obtention de l'habilitation 49

12 Conducteurs de tramway : formation initiale Thèmes cités de la formation initiale : 100% 100% 100% 95% 90% 80% 74% 70% 63% 60% 58% 58% 53% 53% 50% 40% 32% 30% 26% 20% 16% 16% 16% 16% 10% 0% 11% 11% 5% Tutorat Les procédures de sécurité La Conduite Matériel roulant Consignes d'exploitation normale & dég Signalisation (ferroviaire, routière, lumin Infrastructures Les consignes de régulation L'Energie Retournements, zones de manoeuv Communication / Info voyageurs / Messages Voie et appareils de voie, aiguill Présentation du dépôt Présentation ateliers et PCT et PC Règles générales de circulatio Le remorquage poussage Formation incendie Qualité et conduite préventiv

13 Conducteurs de tramway : formation continue Ainsi que prévu par le décret du 9 mai 2003 relatif à la sécurité des transports publics guidés, l ensemble des réseaux dispensent une formation continue aux conducteurs de tramway, décrite dans leur Règlement de Sécurité de l Exploitation. La totalité des réseaux dispensent en interne cette formation continue. Durée de la formation continue des conducteurs de tramway : 1 jour tous les trois ans 1 jour tous les deux ans 1 jour tous les 18 mois 1 jour par an 2 jours par an Nombre de réseaux 1 (Mais un jour d audit chaque année) 1 3 (Dont 2 jours tous les trois ans) 11 3

14 Conducteurs de tramway : formation continue Durée moyenne de la formation continue : 7,67 heures/an Thèmes principaux de la formation continue : 70% 63% 60% 53% 50% 40% 30% 32% 32% 32% 26% 26% 26% 21% 20% 16% 16% 16% 16% 10% 11% 5% 5% 5% 5% 5% Révision procédures de sécurité Consignes d'exploitation normale & dégradée Le remorquage poussage Conduite préventive & économique Retour d'expérience Accidentologie Rappel sur zones de manoeuvres La Conduite Actualité du réseau Rappel signalisation (ferroviaire, routière, lumineuse) Matériel roulant Les consignes de régulation Communication voyageurs Gestion des pannes récurrentes Apprentissage de ligne(s) L'Energie Communication PCC Voie et appareils de voie, aiguillage Formation incendie Environnement Tunnel 0%

15 Régulateurs de tramway : formation initiale 15 réseaux sur les 19 déclarent dispenser en interne une formation initiale spécifique à leurs régulateurs tramway. Durée moyenne de formation initiale spécifique des régulateurs tramway : 119 heures Durée de la formation initiale spécifique des régulateurs tramway (13 réseaux répondant): Heures de formation initiale Réseaux

16 Régulateurs de tramway : formation initiale Verbatim concernant les régulateurs : «Tous les régulateurs ou remplaçants sont formés à l'habilitation PCT. Toutes les hautes maitrises sont formées aux systèmes PCT.» «La formation à la régulation du tramway n'intervient que lorsque le collaborateur maîtrise parfaitement le mode bus» «Tous les régulateurs sont polyvalents et peuvent réguler le tram comme le bus.» «Les régulateurs suivent l'habilitation à la conduite du tramway ainsi que les formations de perfectionnement à la conduite du tramway»

17 Régulateurs de tramway : formation initiale Thèmes principalement cités de la formation initiale : 70% 60% 50% 63% 63% 56% 50% 50% 44% 44% 40% 30% 20% 31% 25% 19% 19% 19% 13% 10% 0% 6% 6% consignes d'exploitation normale & dégradé Technique de régulation tramway Gestion de l'énergie Gestion Technique Centralisée Habilitation tramw ay utilisation du Système d'aide à l'exploitatio utilisation du Système d'information Voyageur Habilitation électricité signalisation ferroviaire Fonctionnement du PCC téléphonie, radio, sonoris atio Consignes de sécurité Gestion Technique de Bâtiment Plan d'intervention et de Sécurité missions du régulateur vidéosurveillance

18 Régulateurs de tramway : formation continue 14 des réseaux répondant déclarent avoir une formation continue formalisée spécifique pour les régulateurs de tramways, qu ils dispensent en interne, soit 74 % des réseaux. La durée moyenne de cette formation continue s établit à 9,6 heures/an. La durée de ces formations continues est très variable : 1 réseau 1 réseau 1 réseau 7 réseaux 1 jour/an 2 jours/an 1j/an (JTT) + 1,5j/3 ans (énergie +électrique) 1 heure/mois + 1 journée de formation tous les 3 ans 4 réseaux 1 jour/18 mois

19 Régulateurs de tramway : formation continue Thèmes principaux de la formation continue : 60% 54% 50% 46% 40% 31% 30% 23% 20% 15% 15% 10% 8% 8% 8% 8% 8% 0% Consignes de sécurité consignes d'exploitation dégradée Retour d'expérience procédures de panne l'énergie test vérification des connaissances utilisation du Système d'information Voyageurs missions du régulateur signalisation ferroviaire Technique de régulation tramway Habilitation tramway

20 Mainteneurs de tramway : formation initiale 10 réseaux sur les 19 font passer une formation initiale spécifique à leurs mainteneurs tramway. Sur ces 10 réseaux, 7 dispensent ces formation eux-mêmes, le reste étant fait en extérieur Durée moyenne de formation initiale spécifique des mainteneurs tramways : 103 heures Durée de la formation initiale spécifique des mainteneurs tramway (9 réseaux répondant): Heures de formation Réseaux

21 Mainteneurs de tramway : formation initiale Thèmes principaux de la formation initiale à la maintenance du tramway 70% 67% 60% 50% 44% 40% 33% 30% 22% 20% 11% 11% 11% 10% 0% Le matériel roulant Habilitation conduite sans voyageurs Sécurité utilisation des outils et installations de maintenance Habilitation électricité Habilitation sous-stations Formation métier maintenance Maintenance des installations

22 Mainteneurs de tramway : formation continue 13 réseaux font suivre une formation continue spécifique à la maintenance du tramway ; 11 de ces réseaux dispensent eux même cette formation continue spécifique à la maintenance du tramway ; Une durée de formation continue très variable en fonction des différents métiers de la maintenance ; - 4 réseaux indiquent que la durée de cette formation varie en fonction des besoins, de l évolution des techniques ou des différents métiers notamment ; - 5 réseaux indiquent que cette durée est d en moyenne 1 journée de formation par an ; - 1 réseau indique une durée de 2 jours par an.

23 Mainteneurs de tramway : formation continue Thèmes principaux de la formation continue : 80% 78% 70% 60% 50% 40% 30% 22% 20% 11% 11% 11% 11% 11% 10% 0% Le matériel roulant et les nouveaux matériels Recyclage habilitation conduite sans voyageurs Habilitation électricité - sousstations Signalisation Traitement des avaries Recyclage formations métier maintenance Retour d'expérience

24 Formation spécifique des cadres d astreinte tramway 6 réseaux administrent une formation spécifique pour les cadres d'astreinte devant intervenir sur le tramway ; Les durées mentionnées de ces formations sont très disparates : 2 jours, 4 jours, 10 jours (passage d une habilitation conduite sans voyageurs), même formation que les conducteurs pour plusieurs réseaux ; Quelques verbatim concernant les astreintes : "Dans l'astreinte Tramway il n'y a pas de cadre mais des hautes maîtrises qui ont les habilitations à la conduite commerciale et qui connaissent les équipements du PC Tramway" «Pour le personnel d'astreinte, bus et tram, (il n'y a pas spécifiquement de cadre d'astreinte uniquement dédié au tram) une codification de l'ensemble des procédures et process sont décrit dans un manuel spécifique afin de les faire respecter et appliquer. Chaque cadre d'astreinte a reçu spécifiquement une information / formation sur celles ci (bus et tram)»

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité.

Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Certiphyto : bien choisir en fonction de son activité. Du DAPA au Certificat individuel Le DAPA est mort ou presque Depuis le 1 er janvier 2012, le renouvellement du DAPA n est plus possible. Le DAPA,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Chargé de clientèle en assurance de l Université de Nîmes Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Efficacité énergétique et énergies renouvelables de l Université d Evry-Vald Essonne - UEVE Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Systèmes de sécurité et télésurveillance de l Université de Valenciennes et du Hainaut- Cambrésis - UVHC Vague

Plus en détail

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels

INSPECTION HYGIÈNE ET SÉCURITÉ Enseignement supérieur - Recherche. Livre des références. La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Livre des références La prévention des risques professionnels Document d auto-évaluation élaboré par l IHSESR avec le concours de la CPU. Document

Plus en détail

Ce cahier appartient à. Tuteur de. Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 146 rue Paradis CS 30002 MARSEILLE CEDEX 06 1/

Ce cahier appartient à. Tuteur de. Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 146 rue Paradis CS 30002 MARSEILLE CEDEX 06 1/ CAHIER DE SUIVI DU TUTEUR DANS LE CADRE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Ce cahier appartient à Tuteur de Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 6 rue Paradis CS 000 MARSEILLE CEDEX 06 / INTRODUCTION QU EST-CE

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap

Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap Enquête sur l accessibilité des droits des personnes en situation de handicap Nous avons envoyé nos questionnaires à 697 associations susceptibles de fournir une information ou un accompagnement aux personnes

Plus en détail

Réalisez votre audit interne et préparez-vous à l audit externe

Réalisez votre audit interne et préparez-vous à l audit externe ÉTAPE 14I Réalisez votre audit interne et préparez-vous à l audit externe Cette étape remplit une exigence de l article 4.2 de la norme. Exigences de la norme (article 4.2).1 Réalisez votre audit interne

Plus en détail

SYNTHESE D INSPECTIONS

SYNTHESE D INSPECTIONS Direction de l Inspection et des Etablissements Département Inspection en Contrôle du Marché Unité Inspection des dispositifs médicaux SYNTHESE D INSPECTIONS THEME : Prothèses Dentaires Il importe de souligner

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métiers de la route de l Université d'artois Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

SOCIAL Habilitation Tramway de NICE. L habilitation à points

SOCIAL Habilitation Tramway de NICE. L habilitation à points SOCIAL Habilitation Tramway de NICE L habilitation à points 26 Novembre 2007: mise en exploitation de la ligne tramway n 1 à Nice. Les moyens : 20 rames dont 17 en exploitation. La ligne : 8 km,21 stations

Plus en détail

Les formations obligatoires des conducteurs routiers (transports en commun, transport de marchandises)

Les formations obligatoires des conducteurs routiers (transports en commun, transport de marchandises) Les formations obligatoires des conducteurs routiers (transports en commun, transport de marchandises) Le dispositif de formations professionnelles obligatoires (FIMO, Formation Initiale Minimale Obligatoire

Plus en détail

Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures

Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures Action nationale 2012 dans les mines et carrières : l intervention des entreprises extérieures 1 Pourquoi le thème «entreprises extérieures»? Dans le comparatif RGIE/code du travail, il apparaît que les

Plus en détail

Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : Bilan de l enquête téléphonique réalisée auprès des exploitants «grand public»

Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : Bilan de l enquête téléphonique réalisée auprès des exploitants «grand public» Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : Bilan de l enquête téléphonique réalisée auprès des exploitants «grand public» Juillet 2014 Défibrillateurs automatisés externes (DAE) : bilan de l enquête

Plus en détail

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse

FEDERATION SYNTEC 3, rue Léon Bonnat - 75016 PARIS Tél : 01 44 30 49 00 - Fax : 01 42 88 26 84. Fiche de synthèse Fiche de synthèse Accord national du 27 décembre 2004 sur la formation professionnelle. Le contrat de professionnalisation Titre 3, article 3-1 A quoi sert la professionnalisation? Destinée à remplacer

Plus en détail

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION

NORME 5 NORMES ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION NORME 5 NORME ET PROCÉDURE D AUTO-ACCRÉDITATION Bien que cette Norme apparaisse dans le Code canadien de sécurité pour les transporteurs routiers, il est important de noter qu'elle s'applique à tous les

Plus en détail

Licence professionnelle Métiers de la comptabilité et de la gestion option révision comptable

Licence professionnelle Métiers de la comptabilité et de la gestion option révision comptable Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Métiers de la comptabilité et de la gestion option révision comptable Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Langues du monde et formation appliquée en relations internationales de l Institut National des Langues et Civilisations Orientales

Plus en détail

Solutions informatiques

Solutions informatiques NOTE DE POSITION Elagage à proximité de lignes aériennes en conducteurs nus Analyse et prévention du risque électrique Le 13 novembre 2012 1 - Application du Code du Travail Les exploitants de réseaux

Plus en détail

Signal d alarme SAM S 506. Moyen acceptable de de conformité

Signal d alarme SAM S 506. Moyen acceptable de de conformité Document technique Matériel Moyen acceptable de de conformité Signal d alarme SAM S 506 Applicable sur : RFN Edition du 04/07/2012 Version n 1 du 04/07/2012 Applicable à partir du : 04/07/2012 Remplace

Plus en détail

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS

Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Habilitation électrique NF C 18-510 Préparation à l'habilitation électrique FICHES TECHNIQUES DES FORMATIONS Ce qui a changé dans la nouvelle réglementation Le guide UTE C 18 510 devient une norme NF C

Plus en détail

«PLATEFORME E LEARNING» ENTREPRISES EXTERIEURES

«PLATEFORME E LEARNING» ENTREPRISES EXTERIEURES «PLATEFORME E LEARNING» ENTREPRISES EXTERIEURES LE PROJET / PRÉSENTATION DE LA DÉMARCHE Projet d' «accréditation Carrières» pour les sous-traitants (entreprises extérieures) intervenants sur les sites

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE

LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE LIVRET DE SUIVI EN ENTREPRISE Nom du tuteur Nom du stagiaire Formation préparée POUR LES EMPLOYEURS, À PARTAGER AVEC LEURS COLLABORATEURS! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial Le tuteur est

Plus en détail

INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE»

INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE» Conseil départemental de Paris INFORMATIONS «SALLE D ATTENTE» Votre salle d attente est un lieu de votre cabinet dans lequel les patients, ou toute personne qui y passe, doivent avoir accès aux informations

Plus en détail

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP

Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management du risque dans le BTP Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation

La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires en formation (Synthèse) Enquête réalisée dans le cadre du projet Concert Action Septembre 2011 La mobilité des demandeurs d emploi et des stagiaires

Plus en détail

MASTER 2 INFORMATIQUE

MASTER 2 INFORMATIQUE MASTER 2 INFORMATIQUE Résumé de la formation Type de diplôme : MASTER 2 Domaine ministériel : Technologie - entreprise Présentation Plus d'infos Au sein du Master Informatique de l'université de Reims,

Plus en détail

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire

Politique pour l apprentissage en milieu communautaire Education Éducation 1. Énoncé de politique L apprentissage en milieu communautaire permet aux élèves de faire des stages auprès d organismes d accueil ou d employeurs en milieu communautaire afin d explorer

Plus en détail

RAPPORT DE LA PRÉSIDENTE DU JURY du concours d agent territorial spécialisé des écoles maternelles de 1 ère classe session 2010

RAPPORT DE LA PRÉSIDENTE DU JURY du concours d agent territorial spécialisé des écoles maternelles de 1 ère classe session 2010 RAPPORT DE LA PRÉSIDENTE DU JURY du concours d agent territorial spécialisé des écoles maternelles de 1 ère classe session 2010 A- Les sessions précédentes I- LES PRINCIPALES DONNÉES COMPARÉES DE LA SESSION

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE A UN EMPLOI D ADJOINT DE SECURITE

DOSSIER DE CANDIDATURE A UN EMPLOI D ADJOINT DE SECURITE DIRECTION GENERALE DE LA POLICE NATIONALE DOSSIER DE CANDIDATURE A UN EMPLOI D ADJOINT DE SECURITE Candidature présentée par : Résidant à :. code postal...ville... Département souhaité pour l'affectation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management de l'évènementiel de l Université de Lille1 - Sciences et technologies - USTL Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Nous vous proposons plusieurs solutions pour répondre à vos besoins : -Surveillance humaine: Agent de Sécurité, Agent Maître chien, Agent incendie

Nous vous proposons plusieurs solutions pour répondre à vos besoins : -Surveillance humaine: Agent de Sécurité, Agent Maître chien, Agent incendie HI -TECH PROTECTION est une société spécialisée dans le domaine de la sécurité intervenant dans tout le département PACA et en région Parisienne Nous vous proposons plusieurs solutions pour répondre à

Plus en détail

Basé sur les codes et les normes!

Basé sur les codes et les normes! Questions Sondage / Quiz METTEZ au DÉFI vos CONNAISSANCES Basé sur les codes et les normes! Question Sondage basé sur le CNB 2005 Des appareils de détection d incendie comme pour les systèmes de gicleurs

Plus en détail

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE

BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR EN ALTERNANCE INTRODUCTION LES h LIEUX D EXERCICES DU METIER a Les entreprises connaissent actuellement de profonds changements organisationnels notamment le recentrage sur les métiers et les missions de l entreprise.

Plus en détail

Les conditions pour la conduite d un minibus en EMS

Les conditions pour la conduite d un minibus en EMS Les conditions pour la conduite d un minibus en EMS Le (Texte original de l AVDEMS) responsable DS Personnes âgées octobre 2010 CURAVIVA Suisse Zieglerstrasse 53 3000 Berne 14 Tél +41 (0) 31 385 33 33

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel

Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel Politique en matière d accessibilité et plan d accessibilité pluriannuel Conformément au Règlement de l Ontario 191/11 pris en application de la Loi de 2005 sur l accessibilité pour les personnes handicapées

Plus en détail

Le Service Civique vu par les jeunes inscrits sur le site

Le Service Civique vu par les jeunes inscrits sur le site Le Service Civique vu par les jeunes inscrits sur le site Paris, le 19 avril 2011 L Agence du Service Civique a confié à TNS Sofres la réalisation d une enquête qualitative et quantitative auprès de jeunes

Plus en détail

Décret n 2008-512 du 29 mai 2008 relatif à la formation statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux. Version consolidée au 12 octobre 2015

Décret n 2008-512 du 29 mai 2008 relatif à la formation statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux. Version consolidée au 12 octobre 2015 Décret n 2008-512 du 29 mai 2008 relatif à la formation statutaire obligatoire des fonctionnaires territoriaux Version consolidée au 12 octobre 2015 Le Premier ministre, Sur le rapport de la ministre de

Plus en détail

Découvrir GESTAC WorkStation. Depuis plus de 10 ans, GESTAC vous accompagne dans toutes les phases de la gestion de votre site.

Découvrir GESTAC WorkStation. Depuis plus de 10 ans, GESTAC vous accompagne dans toutes les phases de la gestion de votre site. Découvrir GESTAC WorkStation Depuis plus de 10 ans, GESTAC vous accompagne dans toutes les phases de la gestion de votre site. Présentation du Progiciel. GESTAC WorkStation est un outil complet, pour la

Plus en détail

POLITIQUE DE SERVICE À LA CLIENTÈLE

POLITIQUE DE SERVICE À LA CLIENTÈLE POLITIQUE DE SERVICE À LA CLIENTÈLE Introduction La présente politique constitue l'engagement de leprohon envers l ensemble de ses clients, qu ils fassent partie du secteur résidentiel, commercial ou industriel.

Plus en détail

PARTIE B RECOMMANDATIONS PÉDAGOGIQUES DES FILIÈRES DE FORMATION ET DES SECTIONS PLUS PARTICULIÈREMENT CONCERNÉES PAR LES RISQUES ÉLECTRIQUES

PARTIE B RECOMMANDATIONS PÉDAGOGIQUES DES FILIÈRES DE FORMATION ET DES SECTIONS PLUS PARTICULIÈREMENT CONCERNÉES PAR LES RISQUES ÉLECTRIQUES Formation à la prévention des risques électriques PARTIE B RECOMMANDATIONS PÉDAGOGIQUES DES FILIÈRES DE FORMATION ET DES SECTIONS PLUS PARTICULIÈREMENT CONCERNÉES PAR LES RISQUES ÉLECTRIQUES Partie B :

Plus en détail

DOSSIER D INFORMATION. Les 10 ans du Poste de commande à Distance (PCD) de Dol-de-Bretagne.

DOSSIER D INFORMATION. Les 10 ans du Poste de commande à Distance (PCD) de Dol-de-Bretagne. DOSSIER D INFORMATION Les 10 ans du Poste de commande à Distance (PCD) de Dol-de-Bretagne. Dol-de-Bretagne Le 24 septembre 2014 SOMMAIRE 1- Le Poste de commande à Distance (PCD). B Le poste de commande

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE

LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE LES PRINCIPALES REFERENCES REGLEMENTAIRES IMPOSANT L ORGANISATION DE FORMATIONS GENERALES A LA SECURITE I - CODE DU TRAVAIL A - LES PRINCIPES GENERAUX DE PREVENTION L obligation générale de sécurité incombe

Plus en détail

Enquête. La formation des jeunes

Enquête. La formation des jeunes Enquête La formation des jeunes à Paris et en Petite Couronne Année 2014/2015 FFB GRAND PARIS Direction des Affaires Economiques et Juridiques 10 rue du Débarcadère 75852 PARIS Cedex 17 Téléphone 01 40

Plus en détail

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Résultats du questionnaire Rénovation des hôtels

Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie. Résultats du questionnaire Rénovation des hôtels Union des Métiers et des Industries de l Hôtellerie JURIDIQUE Date : 27/09/10 N : 47.10 Résultats du questionnaire Rénovation des hôtels Vous trouverez ci-après les résultats du questionnaire sur la rénovation

Plus en détail

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse

Q0Z-Employés de la banque et des assurances. Synthèse Q0Z-Employés de la banque et des assurances Synthèse Après avoir baissé au cours de la première moitié des années 1990, les effectifs d employés de la banque et des assurances se sont ensuite stabilisés

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 1998 11 33 0173 Catégorie : C Dernière modification : 30/04/2015 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Technicien (ne) de maintenance

Plus en détail

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique

DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION. Cours Création informatique INF-2102-1. Programme d études Informatique DÉFINITION DU DOMAINE D ÉVALUATION Cours Création informatique INF-2102-1 Programme d études Informatique Septembre 2008 Éléments de la définition du domaine d évaluation La définition du domaine d évaluation

Plus en détail

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME :

DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : NOTE DE CONJONCTURE Suivez l actualité des entreprises de la Drôme 4ème trimestre DES INDICATEURS PLUTOT ENCOURAGEANTS CE TRIMESTRE EN DROME : Une poursuite de la stabilisation du niveau d activité, une

Plus en détail

Maintenance technique de centres commerciaux

Maintenance technique de centres commerciaux Maintenance technique de centres commerciaux 30 centres commerciaux gérés au quotidien Maintenance des installations techniques Nettoyage et entretien des parties communes Gestion et nettoyage du parking

Plus en détail

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE

DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE MINISTERE CHARGE DES AFFAIRES SOCIALES re DEMANDE DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPERIENCE Diplôme d Etat d'aide Médico-Psychologique fonctions d encadrement NOTICE D ACCOMPAGNEMENT DU LIVRET 2 Cette notice

Plus en détail

Des Elèves Conseillers Techniques au collège Sidney BÉCHET - Antibes

Des Elèves Conseillers Techniques au collège Sidney BÉCHET - Antibes Des Elèves Conseillers Techniques au collège Sidney BÉCHET - Antibes Année scolaire 2014-2015 Présentation du collège Sidney BÉCHET à Antibes : Notre collège est inscrit dans le dispositif «collège connecté»,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Commercialisation de produits et services financiers de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation

Plus en détail

1. Risques liés aux situations de co-activité

1. Risques liés aux situations de co-activité A LA CHARGE DE L EMPLOYEUR EN Annexe 1 MATIERE D EVALUATION DES RISQUES 1. Risques liés aux situations de co-activité Il s agit d articuler le document unique avec les instruments prévus par : - le décret

Plus en détail

PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DES RISQUES A L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE

PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DES RISQUES A L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE PROGRAMME ANNUEL DE PREVENTION DES RISQUES A L UNIVERSITE DE REIMS CHAMPAGNE ARDENNE Perspectives pour l année 2014/2015 Document à valider par le CHSCT et à présenter au CTP et au CA Vincent CONRAD Rapport

Plus en détail

SANTÉ S 6 LA PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ MAJ 01/2015

SANTÉ S 6 LA PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ MAJ 01/2015 SANTÉ S 6 LA PRÉVENTION DE LA PÉNIBILITÉ MAJ 01/2015 La loi sur la réforme des retraites de 2010 a introduit au Code du travail un certain nombre de mesures concernant la pénibilité au travail, que sont

Plus en détail

Deuxième réunion du Comité de suivi de la sécurité ferroviaire

Deuxième réunion du Comité de suivi de la sécurité ferroviaire Deuxième réunion du Comité de suivi de la sécurité ferroviaire Deuxième réunion Jeudi 1 er octobre 2015 Lyon Sommaire Edito d Alain Vidalies...3 État des lieux...4 Le Comité de suivi de la sécurité ferroviaire...5

Plus en détail

RAPPORT DE TRANSPARENCE

RAPPORT DE TRANSPARENCE RAPPORT DE TRANSPARENCE Exercice clos le 31 août 2013 Préambule En application des dispositions de l article R.823-21 du Code de Commerce, les commissaires aux comptes désignés auprès de personnes ou d

Plus en détail

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL

ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL ETUDE SUR LES STAGIAIRES AYANT SUIVI UNE FORMATION DIPLOMANTE DANS LA BRANCHE DES ACTEURS DU LIEN SOCIAL ET FAMILIAL LA SYNTHESE L Observatoire de la branche des acteurs du lien social et familial - centres

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Administrateur de systèmes de l Université de Perpignan Via Domitia - UPVD Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Métrologie, qualité et sûreté industrielle de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation

Plus en détail

CERTIFICATION INTERMÉDIAIRE BEP MÉTIERS DE LA RELATION À LA CLIENTELE ET AUX USAGERS SESSION 2015 Note de cadrage

CERTIFICATION INTERMÉDIAIRE BEP MÉTIERS DE LA RELATION À LA CLIENTELE ET AUX USAGERS SESSION 2015 Note de cadrage CERTIFICATION INTERMÉDIAIRE BEP MÉTIERS DE LA RELATION À LA CLIENTELE ET AUX USAGERS SESSION 2015 Note de cadrage Cette note s adresse aux professeurs responsables des évaluations en CCF relatives aux

Plus en détail

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse

Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Communiqué de presse Enquête 2011 Apec / Université Paris-Dauphine sur l insertion professionnelle Diplômés de Dauphine : 95% en poste et une rémunération en forte hausse Paris, le 12 mai 2011 Pour la

Plus en détail

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel

LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005. Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel LOI SUR L ACCESSIBILITÉ POUR LES PERSONNES HANDICAPÉES DE L ONTARIO (LAPHO) - 2005 Ricoh Canada NORMES D ACCESSIBILITÉ INTÉGRÉES Plan pluriannuel Partie I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Section Initiative Description

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Responsable maintenance et environnement pour l'immobilier et l'hotellerie de l Université Paris 6 Pierre et Marie

Plus en détail

TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES ET VOYAGEURS

TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES ET VOYAGEURS TRANSPORT ROUTIER DE MARCHANDISES ET VOYAGEURS Le décret n 2007-1340 du 11 septembre 2007 modifie le dispositif des formations obligatoires du transport routier de marchandises ou de voyageurs. Ainsi,

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

Electricité - Plomberie

Electricité - Plomberie Electricité - Plomberie 2014-2015 Cette analyse a été réalisée avec les données statistiques de la FCGA et de l ANPRECEGA, membres de l UNPCOGA, et de la base DIANE du Bureau Van Dijk. Sommaire Sommaire

Plus en détail

Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme.

Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme. Vinci formation - Déclaration d activité 11 75 45521 75 auprès du préfet de l I.D.F 102 ave des Champs Elysées 75008 Paris 8éme. RCS : Paris 520.239.070 APE 8559A S.A.S Nouveaux décrets qui sont apparus

Plus en détail

CHIENS DANGEREUX L attestation d aptitude

CHIENS DANGEREUX L attestation d aptitude CHIENS DANGEREUX L attestation d aptitude Une formation spécifique des propriétaires de chiens portant sur l éducation et le comportement canin ainsi que sur la prévention des accidents, sanctionnée par

Plus en détail

RÈGLEMENT RELATIF À LA SÉCURITÉ DES VOYAGEURS. TC numéro 0-16 Approuvé le 31 mars, 2000 {R- 33}

RÈGLEMENT RELATIF À LA SÉCURITÉ DES VOYAGEURS. TC numéro 0-16 Approuvé le 31 mars, 2000 {R- 33} RÈGLEMENT RELATIF À LA SÉCURITÉ DES VOYAGEURS TC numéro 0-16 Approuvé le 31 mars, 2000 {R- 33} 2 RÈGLEMENT RELATIF À LA SÉCURITÉ DES VOYAGEURS TABLE DES MATIÈRES 1. TITRE ABRÉGÉ 2. DOMAINE D APPLICATION

Plus en détail

CSSS/06/025. Vu la demande du SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie du 8 novembre 2005;

CSSS/06/025. Vu la demande du SPF Economie, PME, Classes moyennes et Energie du 8 novembre 2005; CSSS/06/025 1 DELIBERATION N 06/010 DU 14 FEVRIER 2006 RELATIVE A LA CONSULTATION DU FICHIER DU PERSONNEL PAR LE SERVICE GUICHETS D ENTREPRISES DE LA DIRECTION GÉNÉRALE POLITIQUE PME DU SERVICE PUBLIC

Plus en détail

PREPARATION AUX CONCOURS ENA/INET

PREPARATION AUX CONCOURS ENA/INET INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2012 PREPARATION AUX CONCOURS ENA/INET Les caractéristiques de la population ayant répondu à l enquête, un an après leur sortie de l IEP

Plus en détail

RAPPORT. Consultation publique sur la révision du schéma de couverture de risques en sécurité incendie

RAPPORT. Consultation publique sur la révision du schéma de couverture de risques en sécurité incendie RAPPORT Consultation publique sur la révision du schéma de couverture de risques en sécurité incendie ARRONDISSEMENTS DE BOMPTON ET DE JACQUES-CARTIER Déposé au conseil municipal le 3 juillet 2012. Préambule

Plus en détail

TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité

TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité TPE/PME: salarié compétent en prévention des risques professionnels : Transformer une obligation réglementaire en opportunité Objectif de la réunion Connaître et comprendre la nouvelle réglementation Intérêt

Plus en détail

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D ACTIVITE

DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D ACTIVITE DIRECTION DE L ECONOMIE ET DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR RAPPORTEUR : M. HOULLEGATTE DÉLIBÉRATION D_2015_137 SÉANCE DU 26 JUIN 2015 DELEGATION DE SERVICE PUBLIC RELATIVE A LA GESTION DES LOCAUX D ACTIVITE

Plus en détail

Observatoire de la Mobilité 2015

Observatoire de la Mobilité 2015 Observatoire de la Mobilité 2015 Septembre 2015 Contexte, objectifs et méthodologie de l étude Ce document présente les principaux résultats de l Observatoire de la Mobilité 2015 réalisée par l IFOP pour

Plus en détail

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE

CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE CHARTE DE BONNES PRATIQUES DE LA SOUS-TRAITANCE Cette charte a vocation à s appliquer lors de travaux effectués par une ou plusieurs entreprises, dites sous-traitantes, à l intérieur de l enceinte et des

Plus en détail

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation

Questionnaire de sondage: de la communication interne dans l organisation Cours 7 Audit : Exemple de questionnaire Questionnaire de sondage: de la communication interne dans 1. Votre organisation s est-elle dotée officiellement d une stratégie, d un programme ou d une politique

Plus en détail

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE

UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Suivez l activité des entreprises de Haute-Savoie NOTE DE CONJONCTURE 1 er trimestre UNE SITUATION ECONOMIQUE TOUJOURS TRES TENDUE Comme au 1 er trimestre, les indicateurs d activité sont en recul en ce

Plus en détail

SOMMAIRE 01. LES CHIFFRES 02. TYPES DE PASSAGES À NIVEAU 03. L ACCIDENTOLOGIE 04. PLAN D ACTION 05. LES RÈGLES DE FRANCHISSEMENTS

SOMMAIRE 01. LES CHIFFRES 02. TYPES DE PASSAGES À NIVEAU 03. L ACCIDENTOLOGIE 04. PLAN D ACTION 05. LES RÈGLES DE FRANCHISSEMENTS TITRE DE LA PRÉSENTATION SUR 2 LIGNES MAX SOUS-TITRE SUR DEUX LIGNES MAIS PAS PLUS SÉCURITÉ ROUTIÈRE AUX PASSAGES À NIVEAU 1 30 décembre 2015 SOMMAIRE 01. LES CHIFFRES 02. TYPES DE PASSAGES À NIVEAU 03.

Plus en détail

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux

DUT. Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux DUT Génie civil Construction durable (GC-CD) IUT - Bordeaux Carte d identité de la formation Diplôme DUT - Diplôme universitaire de technologie Spécialité Génie civil - Construction durable (GC-CD) Conditions

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo.

Charte sécurité. charte sécurité. Mastempo / Masgroup - 24 impasse du marquis de Baroncelli - 30114 Nages et Solorgues www.mastempo. Charte sécurité charte sécurité La présente charte a pour objectif d améliorer la prévention des risques professionnels, la sécurité des salariés intérimaires Mastempo et d homogénéiser la démarche sécurité

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestionnaire de projets en ressources humaines de l Université de Valenciennes et du Hainaut- Cambrésis - UVHC

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N O

Plus en détail

PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS

PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS PARTIE 1 La démarche de VAE pour le DPAS 10954_VAE_p011p040_part1_JCL.indd 11 23/05/08 11:05:10 FICHE La VAE : 1 principes et modalités Faire reconnaître vos connaissances, aptitudes et compétences acquises

Plus en détail

L ASSISTANTE MATERNELLE

L ASSISTANTE MATERNELLE L ASSISTANTE MATERNELLE Définition Historique Réglementation Devenir assistante maternelle (ass. mat) : - dépôt de candidature - examen de la demande de candidature - décision du Président du Conseil Général

Plus en détail

CATEGORIE G : TRACTEURS

CATEGORIE G : TRACTEURS CHAPITRE 09 CATEGORIE G : TRACTEURS LA CATEGORIE G AINSI QUE TOUTES LES REGLES QUI SUIVENT NE S APPLIQUENT QUE SUR LE TERRITORE DE LA BELGIQUE Table des matières INTITULE N DE PAGE DATE MISE A JOUR TRACTEURS

Plus en détail

INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL

INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL INGENIERIE DE COMPETENCES ET PORTAGE SALARIAL 28, rue de la Croix Rouge - 87000 - LIMOGES Tél. : 05-55-05-95-06 Fax : 05-55-77-60-24 contact@portage-ascom.fr www.portage-ascom.fr Le portage salarial est

Plus en détail

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015)

DOCUMENT DE RÉFÉRENCE. PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) École de réadaptation Programme de physiothérapie DOCUMENT DE RÉFÉRENCE PROCÉDURES POUR COMPLÉTER LE PORTFOLIO ÉLECTRONIQUE ET DÉFINITION DES COMPÉTENCES TRANSVERSALES (version 2015) Préparé par Direction

Plus en détail

Les PCE et la formation

Les PCE et la formation Laboratoire d analyse de la profession Les PCE et la formation Extrait du rapport du LAP 2013/2014 Page 1 sur 6 INTRODUCTION L enquête 2013-2014 de notre laboratoire d analyse de la profession a été diffusée

Plus en détail

Situations pédagogiques à risques / Utilisation de l électricité Fiche 07N Page 1 / 6. Sécurité électrique

Situations pédagogiques à risques / Utilisation de l électricité Fiche 07N Page 1 / 6. Sécurité électrique Situations pédagogiques à risques / Utilisation de l électricité Fiche 07N Page 1 / 6 Contexte légal : Sécurité électrique BO N 10 de mars 1998. «La mise en œuvre, dans les établissements scolaires, des

Plus en détail

Synthèse 12 mars 2015 VOTRE CONTACT. Delphine MIRANDE Directrice adjointe +33 (0) 1 40 53 47 09 delphine.mirande@infraforces.com

Synthèse 12 mars 2015 VOTRE CONTACT. Delphine MIRANDE Directrice adjointe +33 (0) 1 40 53 47 09 delphine.mirande@infraforces.com BRANCHE PROFESSIONNELLE DES COMMERCES ET SERVICES DE L'AUDIOVISUEL, DE L'ÉLECTRONIQUE ET DE L'ÉQUIPEMENT MÉNAGER - ENQUÊTE SUR LES BESOINS EN COMPÉTENCES DES SALARIÉS DES ENTREPRISES DE MOINS DE 10 SALARIÉS

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES ADOPTÉE LE : 1998-06-07 AMENDÉE LE : 2003-03-29 RÉSOLUTION : CP166-98 RÉSOLUTION : CC900-03 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 1 Objectifs généraux... 1 Principes...

Plus en détail

LA PREVENTION ROUTIERE ET AREAS ASSURANCES. - Rapport d étude -

LA PREVENTION ROUTIERE ET AREAS ASSURANCES. - Rapport d étude - LA PREVENTION ROUTIERE ET AREAS ASSURANCES - Rapport d étude - LA METHODOLOGIE 2 LA METHODOLOGIE Cible : - Conducteurs principaux ou occasionnels d un véhicule à moteur (voiture, camion, deux-roues) parmi

Plus en détail

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification

CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques. Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification CQP Animateur(trice) d équipe de fabrication des industries chimiques Référentiels d activités et de compétences Référentiel de certification Désignation du métier ou des composantes du métier en lien

Plus en détail