I I I I I I I I I I I I I I I

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "I I I I I I I I I I I I I I I"

Transcription

1 La GPEC version PME : retour d expériences I I I I I I I I I I I I I I I développement de l entreprise aide à la prise de décisions sécurisation des parcours professionnels valorisation des potentiels anticipation et adaptation des compétences Anticip PME est une démarche soutenue par nos partenaires :

2 Sommaire P 2 Introduction : ANTICIP PME, une démarche de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences innovante et adaptée P 4 P 6 P 8 P 10 P 12 Environnement particulier, démarche innovante ANTICIP PME, fruit de l ambition des partenaires sociaux de l AGEFOS PME Conseillers AGEFOS PME et pré-diagnostic, clef de voûte de la démarche Le pré-diagnostic : un outil d observation des entreprises, des territoires et des branches professionnelles L engagement des entreprises dans les démarches de GPEC ANTICIP PME, une démarche de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, innovante et adaptée La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences (GPEC) est une notion encore nouvelle pour les entreprises. Bien que sa conception remonte à une vingtaine d années, elle est assez peu appliquée. Pourtant, la GPEC apporte des avantages majeurs à l entreprise comme aux salariés, particulièrement lorsqu il s agit de faire face à des évolutions structurelles ou en période de crise économique. La démarche ANTICIP PME, initiée par l AGEFOS PME Languedoc-Roussillon depuis 2007, est l illustration aboutie de l intérêt de la GPEC à l échelle d entreprises, d un territoire et/ou d une branche professionnelle. P 17 Impact sur les branches professionnelles P 18 Conclusion 3

3 Environnement particulier, démarche Innovante Région attractive, le Languedoc-Roussillon a connu une évolution de l emploi salarié de 28 % entre 1990 et Ces emplois sont concentrés majoritairement dans les bassins de Montpellier, Nîmes, Perpignan, Béziers, Narbonne et Sète. En contrepartie, le taux de chômage y est parmi les plus élevés des régions françaises. Des secteurs ruraux du piémont et des zones de montagne connaissent des difficultés structurelles importantes avec le départ de grandes entreprises historiques, bien que des dynamiques locales autour des projets de Pays et de pôles émergent. L accélération des mutations économiques, sociales, technologiques ainsi que le contexte de crise économique nécessitent d imaginer des solutions pour anticiper les évolutions de compétences, prévenir les obsolescences ou les exclusions afin d éviter une déconnexion de la ressource humaine avec le système de production. Aujourd hui, pour survivre et se développer, les TPE et PME doivent non seulement gérer mais aussi anticiper ces changements par l adoption d une stratégie planifiée impliquant des évolutions de l organisation et du management de la ressource humaine. Les réponses à apporter pour conduire ces changements résident principalement dans l intégration des politiques de gestion des compétences au projet d évolution de l entreprise. Autrement dit, les choix de mobilité interne, de recrutement, de redéploiement, de polyvalence, de développement des compétences, de professionnalisation, de formation, sont sous-tendus par la recherche de la meilleure adéquation homme/poste, la meilleure combinaison entre projet d entreprise et projets individuels. Ces choix sont d autant plus à valoriser dans le contexte particulier de la région Languedoc-Roussillon dont les particularités sont notamment : un tissu économique composé majoritairement de TPE-PME (98 % des entreprises emploient moins de 50 salariés) une économie de services (transports, tourisme, services à la personne ) un chômage structurel une tendance à la précarisation liée à la saisonnalité des activités une féminisation relative de l emploi un décalage entre les niveaux de diplômes et le marché de l emploi la part des seniors actifs en progression. 5

4 anticip pme, fruit de l ambition des partenaires sociaux de l AGEFOS PME Les partenaires sociaux (cgpme, cfdt, CGT, CFTC, cfe-cgc, FO) à travers l OPCA AGEFOS PME Languedoc-Roussillon, ont donc souhaité construire une offre globale de services pour les TPE et PME, leurs salariés, les territoires et les branches professionnelles qui leur permette de s inscrire dans une démarche d anticipation et de gestion de leurs compétences à travers un service de proximité développant : la sensibilisation des TPE-PME aux enjeux de développement économique et social, une démarche d anticipation et de gestion des compétences auprès des territoires, secteurs et entreprises, des dispositifs de formation en amont des démarches de GPEC, la construction et la mobilisation d une plateforme de consultants GPEC intervenant dans les TPE-PME. L objectif affiché étant la lutte contre le chômage en participant au développement de l emploi par le repérage des projets de développement des entreprises et donc de recrutement et de professionnalisation induits. Ainsi est né ANTICIP PME - Approche Nouvelle Territoriale d Ingénierie des Compétences Inter Professionnelles pour les PME. C est un outil d aide au conseil des entreprises pour l élaboration de plans de gestion prévisionnelle des emplois et des compétences, prévu par la loi de modernisation sociale de janvier 2002 intégré dans les orientations du Plan Régional de Développement des Formations Languedoc-Roussillon (PRDF). Cette aide doit accompagner les entreprises avec l ambition de développer l investissement dans le capital humain. L avantage principal de la TPE-PME pour un développement pérenne réside dans sa force à agencer les compétences dont elle a besoin avec celles détenues par ses salariés. Cette capacité s exerce dans une logique de stratégie économique et commerciale et une démarche de co-construction avec ses salariés. Dans cette perspective, AGEFOS PME a misé sur l efficacité de démarches de GPEC communes à l échelle d un groupe d entreprises, d un territoire, ou d une branche professionnelle. On notera que le dispositif ANTICIP PME est une traduction opérationnelle du projet stratégique 2007/2010 d AGEFOS PME Languedoc- Roussillon : faciliter la gestion globale du projet emploiformation / compétences des entreprises et de leurs salariés, favoriser l évolution professionnelle des salariés, concourir à une politique territoriale de l emploi et de la formation professionnelle en l articulant avec le PRDF avec l appui de la Région, de l État et de l Europe. L État et la Région Languedoc-Roussillon se sont fortement mobilisés, dès la genèse de la démarche, pour soutenir l initiative ambitieuse et innovante de l AGEFOS PME. L État et la Région Languedoc-Roussillon ont mobilisé d importants financements publics et communautaires afin de permettre aux PME et TPE d accéder à l expertise RH en engageant une démarche emploi/formation/ compétences. La GPEC concrétisée au travers d ANTICIP PME Une fois les bases posées et les financements en place, AGEFOS PME Languedoc-Roussillon a concrétisé la démarche de GPEC, et ANTICIP PME a pu faire ses premiers pas. Concrètement, il s agit de proposer aux entreprises, aux secteurs et aux territoires, une stratégie de développement des compétences ouverte : Les grands partenariats Condition sine qua non de la réussite de la démarche, AGEFOS PME Languedoc-Roussillon a souhaité développer des synergies de compétences et de moyens avec les partenaires régionaux, locaux et les branches professionnelles. Au plan des territoires Des partenariats ont été développés : avec les Maisons De l Emploi de Nîmes et Narbonne sur l emploi, la formation et les compétences, les objectifs et le contenu d ANTICIP PME en prenant en compte les trois axes d intervention des MDE tels que prévus dans le cahier des charges national : observation et veille sur les emplois et les compétences, accompagnement des publics vers l emploi, promotion et développement de la GPEC dans les PME et TPE. avec la Chambre de Commerce et d Industrie d Alès, pour la mise en place d une démarche de GPEC territoriale. Au plan des secteurs professionnels Des démarches collectives ont été mises en œuvre avec les représentants des branches professionnelles : expertise comptable (IFEC, ECF, OEC) tourisme (FROTSI, FRPAT, Pays d Accueil Touristique), immobilier (FNAIM) secteur du Service à la Personne (FEDESAP) Et plus récemment, Pôle-Emploi a été associé à la démarche, au travers de la plateforme de consultants préalablement sélectionnés sur appel d offres (Business Innovation, AFPA LR, Alidoro, DLM Développement, CRCI, Solution Formation, SARL ORHA). 7

5 Conseillers Agefos Pme et pré-diagnostic, clef de voûte de la démarche Dans un premier temps, les conseillers AGEFOS PME Languedoc-Roussillon et les différents partenaires se sont mobilisés pour informer les chefs d entreprises de l existence de la démarche ANTICIP PME. Au cours des 50 réunions collectives de sensibilisation, 500 contacts ont été effectués. Les entreprises s inscrivent dans le processus par deux canaux principaux : soit des pré-diagnostics approfondis RH réalisés par les conseillers AGEFOS PME dans les territoires, en lien avec les acteurs partenaires locaux ou dans les secteurs (expertscomptables, industrie nautique, hôtellerie de plein air ) soit ils font suite à des sollicitations des partenaires régionaux ou des partenaires locaux (Pays Cœur d Hérault, ou encore des projets sur Narbonne avec la Maison De l Emploi, Nîmes Métropole ou avec la Chambre de Commerce et d Industrie d Alès. Le pré-diagnostic en chiffres 50 réunions de mobilisation et de sensibilisation 1000 pré-diagnostics 153 démarches de GPEC d entreprises (19 salariés en moyenne) 4500 stagiaires bénéficiaires d actions collectives 130 plans de formation de PME-TPE cofinancés 7 démarches de branches : tourisme, expertise comptable, filière bois, services aux personnes, hôtellerie de plein air, immobilier, industries nautiques 4 démarches territoriales : Nîmes, Narbonne, Alès, Pays Cœur d Hérault 8 parcours transverses territoriaux créés Le pré-diagnostic est l élément fondateur de la démarche. Il a fait l objet de toute l attention des initiateurs du projet, à commencer par la formation même des conseillers AGEFOS PME Languedoc-Roussillon qui interviennent en première ligne : 10 responsables territoriaux et conseillers ont été formés spécialement à la démarche de GPEC. Une plaquette de présentation de la démarche a été remise aux conseillers, destinée aux dirigeants et/ou aux responsables ressources humaines à l issue des rencontres de pré-diagnostic. L établissement d un pré-diagnostic afin de diriger l entreprise vers l offre de service ANTICIP PME la plus adaptée à son besoin est un point capital du dispositif. Le prédiagnostic aide le conseiller AGEFOS PME Languedoc-Roussillon à déterminer les besoins des entreprises en matière de formation ou d accompagnement GPEC. Il permet à l AGEFOS PME Languedoc- Roussillon d orienter l entreprise vers le «lot» du dispositif ANTICIP PME adapté. Si le pré-diagnostic révèle un besoin d accompagnement plus important, notamment en matière de GPEC à partir de l identification d une problématique RH, un bon de commande est établi en vue d une mise en relation avec un cabinet conseil de la plateforme RH GPEC. Le moyen privilégié de conduite du prédiagnostic est le face à face avec le dirigeant. Étape longue de 3 à 5 heures par entretien, elle est indispensable. C est la meilleure façon de cerner avec précision les besoins, les difficultés et les projets d entreprise. En parallèle, AGEFOS PME Languedoc-Roussillon a mobilisé d autres canaux de diffusion et d exploitation du prédiagnostic : plateforme d appel téléphonique, mise en ligne du questionnaire, administration par téléphone. La capitalisation des pré-diagnostics représente un premier pas vers une mission d observation des pratiques sectorielles et territoriales. Les résultats obtenus se traduisent de deux manières : l aspect quantitatif : à ce jour, plus de 1000 entreprises ont été diagnostiquées, et plus de 200 démarches de GPEC ont été entreprises. l aspect qualitatif : ces temps d accompagnement ont permis d apporter aux dirigeants un minimum de connaissances, mais aussi d éveiller l envie ou le besoin de changement, et de s inscrire dans un questionnement actif sur la dynamique de développement de leur entreprise. Structure du pré-diagnostic Identité de la structure et de l interlocuteur Situation de la structure : activité, marché, organisation, CA, concurrents, saisonnalité, clients Les projets : évolution de l activité, du marché, enjeux, stratégies, investissements, difficultés, incidences sur le développement des compétences Recrutement : nombre, postes, types de contrat, délais, méthodologie et interlocuteurs internes, gestion des âges, fidélisation et motivation Formation : interlocuteurs internes et externes, pratiques, difficultés, connaissance des dispositifs Ressources humaines : interlocuteurs, missions, IRP, outils de management et de GRH, pratiques de communication interne. Données sur les Ressources Humaines : masse salariale, effectifs, structures par types de contrats Bilan et attentes : autres points, intérêt pour un accompagnement ANTICIP PME. Ces grands chapitres permettent de définir, à partir des besoins exprimés par le chef d entreprise, le dispositif adapté à mettre en place. 9

6 Enjeux des entreprises diagnostiquées Le pré-diagnostic : un outil d observation des entreprises, des territoires et des branches professionnelles Deuxième enseignement, l enjeu principal des entreprises pré-diagnostiquées est un enjeu d organisation (72 % des cas). Deux projets d entreprise impliquent cet enjeu : produire plus ou mieux (42 %) et diversifier l activité (39 %). Exporter Diversifier l activité Transmission < 5 ans 8% 11% 42% 39% Produire plus ou mieux Gestion de la formation selon le poste 86% 10% Directeur Autres 1% Comptable/DAF 2% Assistante de direction 1% Encadrement Cette enquête sur le terrain, au plus proche des TPE / PME, a dégagé de nombreuses et précieuses observations. La première, mais ce n est pas une surprise, est le rôle prééminent du dirigeant dans la gestion de la formation constaté dans 86 % des cas, ce qui explique leur intérêt marqué pour un outil d accompagnement comme ANTICIP PME. 50 à à à 19 5 à 9 Pratique de formation en fonction de la taille de l entreprise Aucune formation Actions ponctuelles Actions planifiées Plan formation annuel Plan formation pluri annuel Connaissance et utilisation des dispositifs 0% 20% 40% 60% 80% 100% Connaissance Utilisation DIF (Droit Individuel à la Formation) Contrat d'apprentissage Entretien professonnel 100% 50% % On note une disparité tant dans la connaissance des dispositifs que dans leur utilisation. Le plan de formation et le DIF sont moins connus dans les TPE tandis que le contrat de professionnalisation est mieux connu chez les PME de salariés. VAE (Validation des Acquis de l'expérience) Contrat de professionnalisation CIF (Congé Individuel de Formation) Plan de formation avec 3 catégories d'actions Période de professionnalisation 100% Proportionnellement on relève plus de VAE dans les services, le secteur de la construction s orientant davantage sur le contrat d apprentissage. Il apparaît logiquement que les pratiques de formation augmentent en fonction de la taille de l entreprise, de ponctuelles chez les moins de 10 salariés jusqu à des plans annuels voire pluriannuels chez les plus importantes. Les conseillers AGEFOS PME ont noté que le mode de recrutement évoluait en fonction de l activité : internet est souvent cité dans le service, la construction a plutôt recours à l intérim. Enfin, il est à noter que l interlocuteur de la formation proportionnellement le plus cité dans les services est l OPCA, les chambres consulaires dans la construction. Faisant suite au pré-diagnostic, vient la démarche de GPEC proprement dite, choisie à ce jour par près de 200 entreprises. 11

7 L engagement des entreprises dans les démarches de GPEC Parmi les entreprises ayant bénéficié d un pré-diagnostic, 1 sur 5 a sollicité la mise en œuvre d une démarche de GPEC et a alors été accompagnée par un consultant de la plate-forme de GPEC. La moyenne des effectifs des entreprises accompagnées est de 19 salariés. 80 % des entreprises accompagnées ont entre 5 et 45 salariés, elles sont majoritairement installées dans l Hérault (72 %) et le Gard (22 %). Leur domaine d activité se situe exclusivement dans le secteur secondaire (25 %) et le tertiaire (75 %). Les quatre domaines d activité les plus représentés sont : santé/social, commerce de détail, immobilier, construction. Pour une très grande majorité, l interlocuteur des consultants est le chef d entreprise, en cohérence avec les résultats des pré-diagnostics AGEFOS PME Languedoc-Roussillon. Des enjeux révélateurs L étape du pré-diagnostic a mis en avant les problématiques rencontrées par les dirigeants, à savoir : le recrutement, le développement commercial, la gestion des compétences, l organisation. Pour les 40 premières entreprises accompagnées, ces enjeux se retrouvent naturellement comme clefs d entrée : organisation et fonctionnement : 52% développement commercial et marketing : 50% recrutement : 47% gestion et développement des compétences des salariés : 50% outillage et professionnalisation des RH/management : 45% formation professionnelle : 25% Ces enjeux clefs concernent la recherche d efficacité et de performance. Ils ont ensuite été traduits en axes opérationnels par les consultants. Organisation et fonctionnement Vieillissement de la population salariée et transmission des savoir-faire Organisation et partage du travail pour assurer le bon déroulement des missions Mise en place des normes de qualité et de sécurité Adaptation de l organisation aux nouvelles fonctions de l entreprise ou à un investissement matériel Organisation de l entreprise pour améliorer sa réactivité face au marché Création de nouveaux services, de nouvelles directions Maîtrise de l organisation pour répondre à la croissance interne Développement commercial et marketing Valorisation de l entreprise sur son marché : actions commerciales et de marketing Développement des ventes Développement d un réseau de distribution Définition de la stratégie commerciale Développement de nouveaux produits Anticipation et stratégie d entreprise Positionnement stratégique de l entreprise Définition de sa stratégie de développement Apport des bons produits ou services à travers l innovation et la créativité Les enjeux ci-dessus ne sont pas propres à un secteur d activité, mais plutôt liés au cycle de vie de l entreprise. Les secteurs d activité sont très éclatés, il n existe pas de spécificité relative à un secteur. Les enjeux ainsi déterminés sont transversaux à tous les secteurs d activité, quelle que soit la taille de l entreprise. Quelle que soit leur branche, quel que soit leur territoire, les entreprises se posent toujours les mêmes nombreuses questions, y compris jusqu à un point avancé de la démarche : le recrutement et l attractivité de la maind œuvre, la fidélisation du personnel, la stabilité des équipes, l évaluation des compétences, les difficultés d évolution et d apprentissage, la réflexion sur la politique managériale, les départs en retraite : comment les anticiper, et conserver les compétences en instance de départ? l amélioration de l organisation et des conditions du travail, l évolution des techniques et les capacités à les intégrer dans l entreprise, la transmission/reprise d entreprise, les dispositifs issus de la réforme de la formation professionnelle de 2004 : le DIF, l entretien professionnel, notamment au regard des méthodes et des outils pour gérer ces dispositifs, la valorisation des acquis, la validation des acquis et de l expérience, la construction des plans de formation et le financement de la formation. ANTICIP PME est une réponse unifiée à ces multiples questions majeures pour le développement de l entreprise et des salariés. 13

8 Un impact évident sur les entreprises En 2009, AGEFOS PME Languedoc-Roussillon, poursuivant sa démarche rigoureuse de contrôle des résultats, a réalisé une évaluation qualitative des démarches de GPEC. Il s agissait de mesurer la qualité de son offre de services - le cas échéant de l adapter - et de professionnaliser ses collaborateurs en matière d évaluation des actions emploiformation-compétences, ceci afin d accroître la valeur ajoutée des interventions et des prestations proposées. 13 entreprises de 11 à 105 salariés ont donc été sélectionnées, échantillon représentatif des entreprises accompagnées. Les objectifs de cette étude étaient d apprécier la cohérence et la pertinence de la démarche de GPEC par rapport à la problématique de l entreprise et à son projet de développement ; de mesurer l appropriation de la méthode et des outils par les acteurs internes de l entreprise et leur professionnalisation en matière de ressources humaines/gpec ; de mesurer les impacts sur l organisation et les effets sur les bénéficiaires ; de repérer les facteurs de succès. Les 9 premières entreprises bénéficiaires de la GPEC ont créé 40 emplois! Les principaux résultats Cohérence et pertinence de la démarche de GPEC par rapport à la problématique de l entreprise et à son projet de développement. 95% des entreprises estiment que la démarche de GPEC a répondu à leurs attentes. Les entreprises évoquent la réponse appropriée de la GPEC comme outil d anticipation, de structuration et de formalisation de leur organisation. 25% d entre elles évoquent la GPEC à travers ses résultats en matière de remobilisation et remotivation des équipes. Toutes les entreprises ont trouvé l accompagnement souple, s adaptant à la multiplicité de situations distinctes des entreprises. On peut souligner ici le rôle du pré-diagnostic permettant, préalablement à la démarche, de cadrer les spécificités des besoins. 95% des entreprises soulignent la qualité d écoute de l expert GPEC et son adaptation au regard de leurs attentes 46% des entreprises relèvent un très bon accueil des salariés à la démarche, dès les premiers instants de celle-ci. 23% relèvent un accueil plutôt bon, 30% déclarent une gradation dans l accueil fait par les salariés (passés d interrogatifs, voire de très inquiets, à une bonne adhésion par la suite). 54% des entreprises déclarent que les plans d actions de GPEC (actions en matière de gestion des compétences restantes à l issue de l accompagnement) et RH (actions à mettre en œuvre en termes de recrutement, mobilité ou formation) sont aisément réalisables. 46% soulignent cependant que ceux-ci ne sont que partiellement réalisables, essentiellement à cause de problèmes de temps disponible ou d appropriation insuffisante du travail réalisé. 95% des entreprises sont prêtes à prescrire la démarche à d autres entreprises. Qualité et appropriation des outils par les acteurs de l entreprise, et leur professionnalisation en matière de RH GPEC. Pour toutes les entreprises, les outils construits s articulent autour des fiches descriptives de compétences et des référentiels de compétences déclinés de manière spécifique suivant les attentes du chef d entreprise : guide d entretien annuel organigramme fiches de gestion du temps par poste outils et procédures de recrutement Dans 85% des cas, les salariés ont été associés à la construction des fiches de compétences à travers des entretiens avec les consultants intervenants. 77% des entreprises utilisent les outils produits par les consultants lors de l accompagnement, pour les actions de GRH suivantes, par ordre d importance : entretiens annuels (8); Construction du plan de formation (8); Répartition des fonctions/organisation du travail (7) ; Recrutement (6); Démarche qualité (2); Mobilité/Gestion des carrières (1). 62% des entreprises estiment nécessaire la formation d un référent RH, 23% estiment posséder les compétences en interne, 15% ne se prononcent pas et considèrent qu une réflexion doit être mise en œuvre. Impact sur l organisation du travail 54% des entreprises ont adapté ou modifié leur organisation pendant la démarche de GPEC, ce qui a eu des conséquences sur le contenu compétences de 2 fonctions en moyenne. Pour 61% des entreprises, 2 nouvelles fonctions en moyenne sont apparues. 85% des entreprises ont mis en place des entretiens annuels professionnels à l issue du travail de l expert de la plateforme. 235 salariés sont concernés par cette mise en place, soit 21 salariés en moyenne par entreprise. 85% des entreprises utilisent les outils de la GPEC afin de réaliser les entretiens annuels et fixer les objectifs de travail. Dans 95% d entre elles, la direction a mis en place des réunions participatives avec ses salariés. 23% des entreprises ont mis en place des formations à l issue de la démarche de GPEC. 85% des entreprises déclarent utiliser les outils de GPEC construits par les consultants de la plateforme pour le recrutement. Elles soulignent que les outils aident à mieux définir et anticiper leurs besoins en emplois. Les facteurs clefs de succès de la démarche Les facteurs clefs de succès qui favorisent la réussite de la démarche et sa pérennisation sont, par ordre d importance : engagement de la direction pilote ou référent interne autre que le dirigeant désigné méthodologie et outils acquis et appliqués par les acteurs internes implication des collaborateurs et des instances représentatives du personnel capacité à travailler en mode projet moyens humains, techniques, financiers et temps suffisants mobilisés Les impacts des démarches de GPEC ANTICIP PME Sur 13 entreprises évaluées Au niveau quantitatif 19 salariés en moyenne et par entreprise 6 emplois impactés Plus de 3 besoins de recrutement identifiés (activités commerciales et prestations de services) Au moins 1 besoin d évolution professionnelle identifié Un investissement formation qui bondit de 110% Au niveau qualitatif Effet «dialogue social» avec une plus grande implication des managers de proximité dans la gestion des ressources humaines Mise en place d une démarche participative associant les IRP 15

9 L expression des chefs d entreprise L expression des salariés Nicolas Chef d atelier «Pour ce qui me concerne, la démarche a pointé un axe d amélioration sur le management». Pierre Resp. des achats Bureau des méthodes «Depuis le travail sur les fonctions au sein de l atelier, la gestion des stocks est plus précise». Françoise Aide soignante et déléguée du personnel «Les outils sont à la portée de tout le monde et sont exprimés avec notre vocabulaire». «Je suis capable de les faire évoluer seule à l avenir». Michel Aide médico-psychologique «Les référentiels de compétences construits permettent une prise de conscience de nos points faibles, de nos axes de progrès et une remise en cause de nos pratiques». «On voit mieux où l on en est dans nos démarches VAE». Liliane Responsable administrative «Grâce à cette formation GPEC, on prend conscience de la polyvalence de ses tâches, de ses compétences, on réalise que l on a des compétences non soupçonnées.» «C est important de savoir ce que font les autres et de comprendre où on se situe». «Les outils produits sont très concrets, et intéressants». Navigation de plaisance 12 salariés, dpt 34 «Le climat social s est apaisé grâce à la GPEC, une meilleure communication s est installée». «Toutes les entreprises devraient pouvoir bénéficier d une telle démarche». «Une piqûre de rappel serait nécessaire après un certain temps, nous sommes une petite entreprise et très vite le quotidien nous accapare». MENUISERIE 11 salariés, dpt 11 «En formant les salariés ils deviennent plus autonomes, et on peut alors se consacrer à des activités à plus forte valeur ajoutée. Les salariés savent ce qu ils ont à faire». «La GPEC favorise la qualité et la performance du travail et donc l augmentation du travail de demain». Hébergement social pour personnes âgées 36 salariés, dpt 34 «La GPEC aide les salariés à mieux s adapter à la structure ; elle sert à créer des formations ciblées» COMMERCE DE LIBRAIRIE 105 salariés, dpt 34 «LA GPEC permet d anticiper l avenir, de bâtir un plan de formation cohérent». «Cette démarche Anticip pme est royale pour un DRH». À propos du conseiller AGEFOS PME en charge de l accompagnement : «Très bon travail d accompagnement, elle connaît bien ses clients, leur contexte, et a bien identifié notre besoin». Achat, commerce de gros 19 salariés, dpt 34 «Cela m a permis de passer un cap en terme de management, qu en fait on ne pratiquait pas, en remettant en cause notre fonctionnement et notre organisation». chaudronnerie 11 salariés, dpt 31 «Sans la démarche, mon entreprise ne passait pas la crise». On constate à travers ces témoignages que la démarche de GPEC est un levier pour le développement du dialogue social. Elle fait émerger une vision partagée sur les constats, le projet et les objectifs de l entreprise. Impact sur les branches professionnelles À ce jour, 3 démarches de GPEC collectives sectorielles ont été engagées : dans les secteurs du Tourisme (Organismes de Tourisme), de l Expertise Comptable- Commissariat aux Comptes et dans les entreprises privées du Service à la Personne. Systématiquement, les démarches de GPEC collectives font l objet du processus suivant : mobilisation des fédérations professionnelles, constitution d un comité de pilotage autour de : - de représentants de la branche en région, - d administrateurs de l AGEFOS PME, - des représentants de l ETAT et de la REGION, - de conseillers / chargés de missions AGEFOS PME, - du consultant sélectionné par les représentants de la branche dans la plateforme ANTICIP PME, mise en œuvre des pré-diagnostics par les conseillers AGEFOS PME auprès d un panel d entreprises de la branche, définition des priorités des travaux de GPEC à partir des pré-diagnostics, mise en œuvre des travaux de GPEC comportant systématiquement au moins : - une constitution de référentiels des emplois de la branche, - une mise en œuvre des plans d actions RH communs aux entreprises du secteur et spécifiques à chaque entreprise. Outre l accompagnement GPEC / RH des entreprises participant à la démarche, l approche sectorielle permet : l identification des fonctions clefs du secteur professionnel la conception des outils d organisation et de gestion des compétences liées à ces fonctions (fiches de fonction, référentiels de compétences, grilles d entretiens, etc.) la mise en application des outils créés pour élaborer les plans de formation et de recrutement, cohérents et anticipatifs, utilisant au mieux les mesures et les dispositifs de financement emploi-formation existants. 4 effets majeurs Structuration des actions de développement et de gestion des ressources humaines des TPE- PME de la branche Construction de la politique Emploi-Formation de la branche Contribution à l observation des pratiques emploi-formation des entreprises et leur évolution. Contribution aux travaux nationaux de la branche professionnelle et à l essaimage national de pratiques régionales innovantes. 17

10 Conclusion La démarche ANTICIP PME n en est qu à ses débuts. Pourtant, après trois années d existence, le premier bilan est positif. Voulue par les partenaires sociaux, fortement soutenue par l État, le Conseil Régional Languedoc-Roussillon, le Fonds Social Européen et le Fonds Unique de Péréquation, elle a permis la mise en œuvre de démarches de GPEC accessibles aux TPE-PME quelle qu en soit la situation, la taille ou le secteur d activité. ANTICIP PME a créé et maintenu des démarches de GPEC dans les plus petites entreprises. Elle a démontré sa capacité de créer, fixer ou faire évoluer l emploi en lien avec la stratégie de chaque entreprise y compris en période de crise. La démarche s est construite autour d un outil central d accompagnement et de conseil emploiformation dans la durée : le «pré-diagnostic» du conseiller AGEFOS PME. ANTICIP PME préfigure également l offre de services de l OPCA de demain : un outil de gestion territorialisé des compétences au service de la mobilité des personnes, du raccourcissement des périodes de chômage et de l intégration durable dans l emploi. Grâce à sa gouvernance paritaire, à son esprit partenarial et à l implication quotidienne des conseillers AGEFOS PME, ANTICIP PME guide l offre de formation vers une meilleure adéquation de l emploi aux besoins des entreprises. Et si l on ne devait retenir qu une définition d ANTICIP PME, ce serait celle d un outil d accompagnement de l entreprise et de ses salariés pour maintenir et développer la compétitivité en investissant dans le capital humain. ANTICIP PME, Une démarche concertée, initiée par les partenaires sociaux de l AGEFOS PME Languedoc-Roussillon. 19

11 AGEFOS PME LANGUEDOC-ROUSSILLON Quartier d Entreprises de Tournezy Bâtiment A4 - Plan Louis Jouvet - CS MONTPELLIER Cedex 3 Mai 2010 / Crédits photos : FOTOLIA Les informations contenues dans ce document sont la propriété exclusive de l AGEFOS PME Languedoc-Roussillon Reproduction autorisée sous conditions

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC

FICHE TECHNIQUE : METTRE EN PLACE UNE GPEC METTRE EN PLACE UNE GPEC Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Cette fiche technique aborde la mise en place d une démarche GPEC sous l angle de la description d un processus. Elle présente

Plus en détail

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise»

Plan d actions «Gérer la crise C est. anticiper la reprise» Plan d actions «Gérer la crise C est anticiper la reprise» 1 Préambule La décélération de l activité économique observée en 2008 s est approfondie en 2009, les principaux indicateurs sont au rouge. Chômage

Plus en détail

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises

La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises mardi 22 septembre 2009 La Région débloque plus de 1,3 million d euros spécifiquement dédiés à des actions anti-crise pour la formation des salariés et des entreprises Baptiste MAUREL 04 67 22 80 35 ///

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail

Client : AGEFOS PME AQUITAINE Mission : Actions management Année : 2010. Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Drroiitt ett oblliigattiions de ll enttrreprriise au rregarrd du code du ttrravaiill Action Objectifs Droit et obligation de l entreprise au regard du code du travail Appréhender les dernières évolutions

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME ENTREPRISES DE 300 SALARIÉS ET PLUS, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. LES ENJEUX MAJEURS POUR LES ENTREPRISES

Plus en détail

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON

LA LUTTE CONTRE LES DISCRIMINATIONS DANS LES CONTRATS DE VILLE DU LANGUEDOC-ROUSSILLON PREFET DE LA REGION LANGUEDOC ROUSSILLON Direction régionale de la jeunesse, des sports et de la cohésion sociale Pôle Cohésion sociale Territoriale Montpellier, le 19 juin 2015 Dossier suivi par Rodolphe

Plus en détail

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective

APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective APPEL A PROPOSITION ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective POEC CONSULTANT D ENTREPRISE EN PORTAGE SALARIAL Une opération cofinancée par le FPSPP Date

Plus en détail

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat

Aide au recrutement, à l accueil et à l intégration des nouveaux entrants Professionnalisation et fidélisation d un salarié Tutorat Objectifs : Être au plus près des entreprises et de leurs salariés en proposant des services et outils adaptés à leurs besoins. 12 fiches «service» synthétiques, répertoriées en 5 grands thèmes : PROFESSIONNALISATION

Plus en détail

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC

CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC CYCLE DIRIGEANT FEDESAP/HEC «POUR UNE ENTREPRISE DES SERVICES A LA PERSONNE PROFESSIONNELLE ET PERENNE» FEDESAP : TOUR CIT, 3 rue de l Arrivée 75749 PARIS CEDEX 15 Tél : 01 45 38 44 11 contact@fedesap.org

Plus en détail

Responsable d agence

Responsable d agence Responsable d agence La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte

LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES Anne DIETRICH Frédérique PIGEYRE 2005, repères, La découverte La GRH constitue une préoccupation permanente de toute entreprise, de tout dirigeant, qu il s agisse de

Plus en détail

BIEN ACHETER DE LA FORMATION

BIEN ACHETER DE LA FORMATION professionnalisation compétences FORMATION entreprise solutions BIEN ACHETER DE LA FORMATION GUIDE PRATIQUE AGEFOS PME LANGUEDOC-ROUSSILLON Toutes les réponses à vos questions Sommaire 2... Mes objectifs

Plus en détail

L organisation interne et la gestion des ressources humaines. Un outil d aide à la structuration

L organisation interne et la gestion des ressources humaines. Un outil d aide à la structuration L organisation interne et la gestion des ressources humaines Un outil d aide à la structuration Sommaire 1 L organisation interne de l association 2 1.1. Clarifier les rôles et missions de chacun 2 1.2.

Plus en détail

PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE A L'EMPLOI. Action collective au profit des demandeurs d'emploi

PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE A L'EMPLOI. Action collective au profit des demandeurs d'emploi Cahier des charges à l'attention des Organismes de Formation PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE A L'EMPLOI Action collective au profit des demandeurs d'emploi Formations organisées avec le concours financier du

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

blgpec : Où en est mon établissement? Sommaire :

blgpec : Où en est mon établissement? Sommaire : 2 Sommaire : INTRODUCTION / PRESENTATION La GPEC, pourquoi?... 3 La GPEC, c est quoi?... 4 La GPEC, comment?... 5 Les objectifs du guide... 6 Comment utiliser ce guide?... 7 LE GUIDE D AUTODIAGNOSTIC Projet

Plus en détail

Bâtir et améliorer son système d appréciation

Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et améliorer son système d appréciation Bâtir et faire évoluer son système d'appréciation, Se doter de critères pertinents pour son entreprise, Se positionner en tant que conseil dans l'entretien

Plus en détail

C.R.I.T.E.R. Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural

C.R.I.T.E.R. Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural C.R.I.T.E.R. Languedoc-Roussillon (Siège social) Parc d Activités Le Millénaire Bruyère 2000 - Bat 1-650, rue Henri Becquerel 34000 MONTPELLIER

Plus en détail

Analyse des Performances Sociales de CREDI - Togo Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré

Analyse des Performances Sociales de CREDI - Togo Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré Analyse des Performances Sociales de CREDI - Togo Centre de Recherche-action pour l Environnement et le Développement Intégré Considérations générales Ce rapport synthétique est issu de l étude d une organisation

Plus en détail

Le point de vue de l UNSA

Le point de vue de l UNSA Le point de vue de l UNSA La GPEC, une opportunité pour le dialogue social dans l entreprise La gestion prévisionnelle des emplois et des compétences (GPEC) est devenue objet de négociation dans l entreprise

Plus en détail

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013

ACCORD DU 27 NOVEMBRE 2013 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3364 Convention collective nationale RÉGIME SOCIAL DES INDÉPENDANTS IDCC : 2796. Personnel de direction Brochure

Plus en détail

PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE A L'EMPLOI. Action collective au profit des demandeurs d'emploi

PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE A L'EMPLOI. Action collective au profit des demandeurs d'emploi Cahier des charges à l'attention des Organismes de Formation PRÉPARATION OPÉRATIONNELLE A L'EMPLOI Action collective au profit des demandeurs d'emploi Formations organisées avec le concours financier du

Plus en détail

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE

LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE LE PÔLE D EXCELLENCE OUTIL DE STRUCTURATION ET DE PROFESSIONNALISATION DU SECTEUR DU TOURISME EN MARTINIQUE Chantal LAMEYNARDIE Consultante chef de projets RH - Groupe MONPLAISIR Quelles compétences pour

Plus en détail

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION

CONTRAT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Direction de la ville et de la cohésion urbaine CONTRATT DE VILLE DE NOUVELLE GENERATION Proposition d architecture Novembre 2014 Les contrats de ville de nouvelle génération qui succèderont, à compter

Plus en détail

FILIÈRE DU NUMÉRIQUE OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE : EMPLOI-FORMATION RSE

FILIÈRE DU NUMÉRIQUE OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE : EMPLOI-FORMATION RSE FILIÈRE DU NUMÉRIQUE OBSERVATOIRE DU NUMÉRIQUE : EMPLOI-FORMATION RSE Conseil d orientation pour l emploi 2 avril 2013 Michel Senaux, chargé de mission fédéral de la CFDT-F3C Jacques Fauritte, secrétaire

Plus en détail

Réforme de la formation professionnelle

Réforme de la formation professionnelle MEDEF Social mars 2015 Réforme de la formation professionnelle Compétitivité Mobilité Employabilité Edito En 2030, près de 30 % de nos métiers auront évolué. Pour relever ce défi, la formation des femmes

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE :

LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : LA PROFESSIONNALISATION DU COACHING EN ENTREPRISE : DECRYPTAGE ET TEMOIGNAGE Le coaching en entreprise est souvent source de questionnement sur différents aspects : quelles populations concernées? Dans

Plus en détail

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences

Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Groupe de travail 3 : Emploi, formation, compétences Réunion 3 11 décembre 2013 Ivry-sur-Seine Fiche synthèse Réunion 3 Emploi, formation, compétences Groupe animé par Patrick Loire, directeur des relations

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation

Cahier des charges à l'attention des organismes de formation PAGE 1/9 Cahier des charges à l'attention des organismes de formation Formation certifiante d'administrateur réseaux Action collective au profit des entreprises adhérentes de plus de 10 salariés Formations

Plus en détail

Développement durable et PME. Introduction à la démarche

Développement durable et PME. Introduction à la démarche Développement durable et PME Introduction à la démarche 1. INTRODUCTION Les TPE, PME et PMI le savent aujourd hui : elles doivent s employer à limiter leur impact sur l environnement, mais également intégrer

Plus en détail

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective

La Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Un appui au recrutement de vos futurs salariés intérimaires La Préparation L essentiel de la POEC A la différence de la POE Individuelle, la POE n est pas conditionnée au dépôt préalable d une offre d

Plus en détail

Dynamiser la performance commerciale des réseaux : une affaire de bonnes pratiques!

Dynamiser la performance commerciale des réseaux : une affaire de bonnes pratiques! Dynamiser la performance commerciale des réseaux : une affaire de bonnes pratiques! les facteurs exogènes n ont pas un pouvoir explicatif déterminant de l efficacité commerciale d un point de vente «j

Plus en détail

La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions?

La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions? La gestion des seniors dans l entreprise : Quels enjeux? Quelles actions? Mireille HUGUET Chargée de Mission RH Seniors Présentation Mireille HUGUET Consultante RH et Bilan de compétences Chargée de Mission

Plus en détail

PRATIQUE. Le prêt de personnel à but non lucratif, une forme atypique d emploi et de travail

PRATIQUE. Le prêt de personnel à but non lucratif, une forme atypique d emploi et de travail innovation sociale en rhône-alpes FICHE n 27 PRATIQUE MutualisER des ressources HUMAINES Le prêt de personnel à but non lucratif, une forme atypique d emploi et de travail Les mutations des entreprises

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL 1 REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES ASSISTANTS DE SERVICE SOCIAL DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION L assistant de service social exerce de façon qualifiée, dans le cadre d un mandat

Plus en détail

Principales aides financières au Développement Export

Principales aides financières au Développement Export Principales aides financières au Développement Export Retrouver en page 5 " L appui régional aux Projets Stratégiques d Entreprises" > Régionales Programme ASTREE / Aide Stratégique Régionale à l Entreprise

Plus en détail

Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF

Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF Réunion d information UDAF du Gard 23 mars 2015 Présentation UNIFAF / Réforme de la Formation Professionnelle Continue / Les dispositifs UNIFAF Créée : MAJ : 24/06/2014 19/03/15 Sommaire 1 : UNIFAF 2 :

Plus en détail

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation

Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Guide pour aider à l évaluation des actions de formation Pourquoi évaluer? L évaluation constitue la dernière étape du service d ingénierie que le conseiller de l AGEFOS PME Bretagne peut apporter à l

Plus en détail

Les ressources humaines

Les ressources humaines Crédit photo : Reza Estakhrian/Stone Déterminer la couverture d un risque, cerner les besoins des assurés et y répondre sont des opérations complexes et en grande partie immatérielles qui font de l assurance

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats

Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais. Synthèse des résultats Contrat d étude prospective de l emploi et de LA formation de la filière santé dans le Nord-Pas de Calais Synthèse des résultats Septembre 2013 Etude coordonnée par Dispositif soutenu et financé par Le

Plus en détail

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE

REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE REFERENTIEL STRATEGIQUE DES COMPETENCES DU RESPONSABLE DE FORMATION EN ENTREPRISE INTERVENTION DU 13 OCTOBRE DE VERONIQUE RADIGUET GARF (*) FRANCE Le monde de la formation est en plein bouleversement,

Plus en détail

RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING

RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING RESPONSABLE DU DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL ET MARKETING Formation intensive à temps plein - Titre certifié par l État de niveau II Arrêté du 19/11/2013 publié au JO du 29/11/2013 BIENVENUE DANS LE MONDE DES

Plus en détail

Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD

Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD Les dossiers de l Obser vatoire du Travail Temporaire Juillet 2009 Les compétences des permanents face à la nouvelle activité que constitue le recrutement en CDI et en CDD Sommaire 1 Introduction 3 1.1

Plus en détail

Plan d Action GPEC Territoriale Sommaire

Plan d Action GPEC Territoriale Sommaire Version du 5 octobre 2011 Plan d Action GPEC Territoriale Sommaire 1 Contexte et principaux enjeux identifiés 2 La volonté d une réponse globale, structurée et partenariale 3 Les actions à mettre en œuvre

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion opérationnelle et juridique des ressources humaines de l Université de Haute-Alsace Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE 310 N U M É R O Vendredi 4 juillet 2008 LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE RAPPORTEUR : ANDRÉ MARCON AU NOM DE LA SECTION DES ÉCONOMIES RÉGIONALES ET DE

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines

CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines CONTRIBUTION DU CH-FO Le dialogue social et la gestion des ressources humaines 1/ Les constats les plus marquants sont : - l absentéisme de courte durée qui continue d évoluer fortement et qui met sous

Plus en détail

Développement des compétences, construction des parcours, prévention de la pénibilité et de l usure professionnelle, égalité professionnelle,

Développement des compétences, construction des parcours, prévention de la pénibilité et de l usure professionnelle, égalité professionnelle, Des secteurs professionnels et des territoires investis sur les conditions de travail et la qualité de vie au travail L Serge DELTOR Directeur de l ARACT LR Délégué régional de l ANACT Aider les secteurs

Plus en détail

Gard / Lozère. Formations InterEntreprises. spéciales «territoires» Accompagnement de la personne âgée

Gard / Lozère. Formations InterEntreprises. spéciales «territoires» Accompagnement de la personne âgée Formations InterEntreprises Parcours PROFESSIONNALISANT Accompagnement de la personne âgée spéciales «territoires» 2010 Gard / Lozère Des thématiques spécifiques pour répondre aux besoins des territoires

Plus en détail

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr

Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales. kpmg.fr Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales kpmg.fr 1 Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales Les enjeux et clés de succès des entreprises familiales 2 La gestion de la trésorerie,

Plus en détail

L intergénérationnel, un enjeu pour tous

L intergénérationnel, un enjeu pour tous www.limousin.gouv.fr 1 2 L intergénérationnel, un enjeu pour tous 3 SOMMAIRE COMMUNIQUE DE SYNTHESE page 4 CONTEXTE page 6 Le contrat de génération en Limousin L appui-conseil au contrat de génération

Plus en détail

CHARTE DE PARTENARIAT DU RESEAU DE CABINETS PARTENAIRES DE LA FONDATION CONDORCET

CHARTE DE PARTENARIAT DU RESEAU DE CABINETS PARTENAIRES DE LA FONDATION CONDORCET CHARTE DE PARTENARIAT DU RESEAU DE CABINETS PARTENAIRES DE LA FONDATION CONDORCET Février 2010 Fondation Condorcet / Paris Dauphine Bureau B019 - Place du Maréchal de Lattre de Tassigny - 75775 Paris cedex

Plus en détail

Les outils pour gérer et évaluer la formation

Les outils pour gérer et évaluer la formation Les outils pour gérer et évaluer la formation Identifier Exprimer Sélectionner Destiné aux managers et aux services des Ressources Humaines évaluer réalisé avec le soutien de pour quoi faire? comment ça

Plus en détail

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention

REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention REFERENTIEL PROFESSIONNEL DU DIPLÔME D ETAT D INGENIERIE SOCIALE (DEIS) Contexte de l intervention Les transformations sociales, la territorialisation et la complexité croissante des dispositifs liés aux

Plus en détail

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s)

P résentation. L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines. La Gestion des Ressources Humaines (collection Les Zoom s) P résentation L ensemble des concepts et des outils de la Gestion des Ressources Humaines est développé dans le livre rédigé par Chloé Guillot-Soulez et publié dans la même collection : La Gestion des

Plus en détail

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Léopold GILLES Directeur du Département «Evaluation des politiques sociales» - CREDOC SOMMAIRE RAPPEL : entreprises solidaires

Plus en détail

Modalités de prise en charge

Modalités de prise en charge ATTENTION : Certaines des modalités de prise en charge de l année 2015 pourront faire l objet de modifications en cours d année. 2015 Modalités de prise en charge Fonds paritaire interprofessionnel de

Plus en détail

Formation de dirigeant de PME

Formation de dirigeant de PME Formation Dirigeant de PME Public : Cette formation est centrée sur le chef d entreprise ou futur chef d entreprise qui a besoin de s approprier ou de perfectionner les outils du management global d entreprise

Plus en détail

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ

SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE QUALITE 2 UNE ORGANISATION PROFESSIONNELLE FORTE ET GARANTE DE SES MEMBRES 3 NOTRE SMQ Manuel Qualité 5 place du Rosoir 21000 DIJON Tél. : 03.80.59.65.20 Fax : 03.80.53.09.50 Mèl : contact@bfc.experts-comptables.fr www.bfc.experts-comptables.fr SOMMAIRE 1 LA POLITIQUE GENERALE ET LA POLITIQUE

Plus en détail

Mutualisation des compétences

Mutualisation des compétences Premières Rencontres richesses humaines associatives 2 & 3 décembre 2014 ATELIER PROSPECTIF Mutualisation des compétences DEFINITIONS Mutualisation La mutualisation se définit comme la synergie entre deux

Plus en détail

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale

3 clés pour faire. de la communication managériale un levier de performance. Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale 3 clés pour faire de la communication managériale un levier de performance Baromètre Afci-ANDRH-Inergie 2013 sur la communication managériale L Afci, l ANDRH et le cabinet Inergie mènent depuis 2006, tous

Plus en détail

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE

UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE UNE AMBITION TRIPARTITE POUR L EGALITE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES DANS L ENTREPRISE La grande conférence sociale a permis d établir une feuille de route ambitieuse, qui engage ensemble l Etat, les

Plus en détail

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions

CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE. Le partage de solutions CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE Le partage de solutions RH Partageons nos solutions RH... Dans chaque collectivité, la collaboration active entre élus et personnels est la clé de

Plus en détail

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct.

I. Marché du travail et emploi salarié privé. Evolution du nombre de demandeurs d emploi (cat ABC) à fin octobre 2012. Oct. 2011 Oct. M a i s o n d e l E m p l o i L es Cahier s J a n v i e r 2 0 1 3 - N u m é r o 1 9 Avec la participation de : Ce cahier construit par et pour les acteurs de l Emploi, de la Formation et du Développement

Plus en détail

COM GUIDE D ACTION raphique SIR MAI 2010 eption : studio g Conc

COM GUIDE D ACTION raphique SIR MAI 2010 eption : studio g Conc GUIDE D ACTION préambule Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences Territoriale : Comprendre,, Évaluer Depuis la période 1970-1980, l économie des grands pays industrialisés est marquée par

Plus en détail

FAF.TT Groupe de travail paritaire «Services»

FAF.TT Groupe de travail paritaire «Services» Secteur non marchand FAF.TT Groupe de travail paritaire «Services» Comptes-rendus des groupes de travail du 15 septembre et 24 septembre 2009 KPMG Entreprises Isabelle Le Loroux Associée KPMG Entreprises

Plus en détail

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents :

MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL. Le moniteur-éducateur intervient dans des contextes différents : MONITEUR-EDUCATEUR ANNEXE I : REFERENTIEL PROFESSIONNEL 1.1 DEFINITION DE LA PROFESSION ET DU CONTEXTE DE L INTERVENTION Le moniteur-éducateur participe à l'action éducative, à l'animation et à l'organisation

Plus en détail

PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES

PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES 29 septembre 2006 PROJET DE REFERENTIEL D ACTIVITES ET DE COMPETENCES CADRE DIRIGEANT D ENTREPRISE AGRICOLE FRUITS ET LEGUMES DOCUMENT DE TRAVAIL REMARQUES PREALABLES SUR LES MODALITES D ELABORATION DU

Plus en détail

Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress

Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress GÉRER LE STRESS DANS L ENTREPRISE OBJECTIFS PEDAGOGIQUES DUREE : 1 JOUR Comprendre les phénomènes biologiques et psychologiques du stress Identifier la notion de risques psychosociaux au titre de la Loi

Plus en détail

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf.

AGEFOS PME Ile-de-France. Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION. La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf. AGEFOS PME Ile-de-France Appel d offres PLATE-FORME FORMATION INFORMATION La GPEC au cœur des entreprises du Parc de Courtaboeuf 17 décembre 2009 Contact : Christelle Soury AGEFOS PME IDF Délégation Sud

Plus en détail

Améliorer l efficacité de votre fonction RH

Améliorer l efficacité de votre fonction RH Améliorer l efficacité de votre fonction RH Des tendances accentuées par un environnement économique et social en constante évolution La fonction RH doit répondre à des exigences croissantes en termes

Plus en détail

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007

ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 ACCORD DU 9 DECEMBRE 2014 PORTANT MODIFICATION DE L ACCORD RELATIF A L EGALITE PROFESSIONNELLE DANS LA BRANCHE CREDIT MUTUEL DU 21 MARS 2007 Préambule Dans le prolongement de la loi du 9 mai 2001 relative

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER +

Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1. En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 1 En Pays Portes de Gascogne l Europe est partenaire de vos projets LEADER + Guide Leader + 16 pages 12/07/05 11:20 Page 2 LEADER + Qu est-ce que c est? Liaison

Plus en détail

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis

repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis repères pour agir et mettre en place un projet de consolidation des compétences de Base des Apprentis Version 2 : 20 juillet 2012 L expérimentation conduite par l Agence nationale de lutte contre l illettrisme

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage - 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85.

Appel à proposition. Unité Territoriale 41. Cité Administrative Porte B 3ème étage - 34, avenue Maunoury 41011 BLOIS CEDEX Téléphone : 02.54.55.85. Appel à proposition «Convention THYSSEN - Suivi des actions et prolongation du portage de l action de Gestion Territoriale des Emplois et des Compétences sur le vendômois» Unité Territoriale 41 Cité Administrative

Plus en détail

GUIDE LE PLAN DE FORMATION

GUIDE LE PLAN DE FORMATION GUIDE LE PLAN DE FORMATION dans la fonction publique territoriale mai 2009 2 3 François DELUGA, président du CNFPT Éditorial La loi du 19 février 2007 a confirmé le plan de formation comme outil de formalisation

Plus en détail

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager

M2S. Formation Management. formation. Animer son équipe Le management de proximité. Manager ses équipes à distance Nouveau manager Formation Management M2S formation Animer son équipe Le management de proximité Manager ses équipes à distance Nouveau manager Coacher ses équipes pour mieux manager Déléguer et Organiser le temps de travail

Plus en détail

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011

AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3161 Convention collective nationale IDCC : 2120. BANQUE AVENANT DU 3 NOVEMBRE 2011 À L ACCORD DU 10 JUIN 2011 RELATIF

Plus en détail

La réforme : une opportunité pour la fonction formation

La réforme : une opportunité pour la fonction formation Nombreux sont les articles concernant la réforme de la formation professionnelle. Grâce à ses experts qui récoltent l information législative et réglementaire à sa source, Demos fait un tour d horizon

Plus en détail

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES

achat shopping fidèlisation animation magnétic communication magnétic communication magnéti CENTRES COMMERCIAUX VILLAGES trafic DE MARQUES achat animation fidèlisation shopping CENTRES COMMERCIAUX & DE MARQUES VILLAGES trafic Partenaire des Centres Commerciaux La promesse d un centre de vie Aujourd hui, les centres commerciaux évoluent dans

Plus en détail

Etude Afci Andrh Inergie sur la communication managériale (3 ème édition)

Etude Afci Andrh Inergie sur la communication managériale (3 ème édition) Etude Afci Andrh Inergie sur la communication managériale (3 ème édition) L appropriation de la stratégie et sa démultiplication par les managers Juillet 2011 Contact Inergie Luc Vidal DGA Directeur associé

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Dispositif de professionnalisation des acteurs de l accueil, l information, l orientation, l emploi, la formation professionnelle initiale (par la voie de l apprentissage) et la formation

Plus en détail

Réussir le choix de son SIRH

Réussir le choix de son SIRH Réussir le choix de son SIRH Pascale Perez - 17/09/2013 1 L évolution du SI RH 1960 à 1970 : le progiciel de paie. Le système d information RH apparaît dans les années soixante avec la construction des

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS

DOSSIER DE PRESSE. Vendredi 24 juillet 2015. Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS DOSSIER DE PRESSE Vendredi 24 juillet 2015 Le Grand Narbonne présente les 6 premiers mois d activités d IN ESS Le Grand Narbonne a fait du développement économique et de l emploi la priorité N 1 de ses

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE

SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE SPECIALISATIONS DU MASTER GRANDE ECOLE Finance, Contrôle des Organisations Cette spécialisation se fonde sur la nécessité de prendre des décisions et/ou d organiser les différents processus au cœur de

Plus en détail

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension

Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension Université ParisDauphine Démarche Prospective Métier Pub/Com : Enquête en extension L Observatoire des Métiers de la Publicité a confié à Luc Boyer et Aline Scouarnec, dans le cadre d une étude prospective,

Plus en détail

Information AIDES AU FINANCEMENT DES FORMATIONS diagnostic immobilier, prévention des risques professionnels.

Information AIDES AU FINANCEMENT DES FORMATIONS diagnostic immobilier, prévention des risques professionnels. Information AIDES AU FINANCEMENT DES FORMATIONS diagnostic immobilier, prévention des risques professionnels. Salariés, demandeurs d emploi, professions libérales et commerçants, intérimaires, et travailleurs

Plus en détail

Formation de chargés de missions d'évaluation, intervenants dans les organisations (Fonction publique, entreprises, Santé)

Formation de chargés de missions d'évaluation, intervenants dans les organisations (Fonction publique, entreprises, Santé) MASTER PROFESSIONNEL Sciences de l éducation master (bac+5). (ex DESS) Consultant chargé de missions d évaluation Pour devenir intervenant chargé de missions d évaluation : Expert, consultant ou coach

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail