RECUEIL DE POLITIQUES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RECUEIL DE POLITIQUES"

Transcription

1 700, rue de Monseigneur-Panet Nicolet (Québec) J3T 1C6 Téléphone : Télécopieur : RECUEIL DE POLITIQUES Adopté lors de la séance du conseil d administration tenue au bureau du SELR le 12 mai 2009.

2

3 TABLE DES MATIÈRES Politique relative aux conditions de travail des membres du conseil d administration...4 Politique de reconnaissance de la participation aux comités et instances...7 Politique relative aux comités et réseaux...9 Politique de souscription et dons...10 Politique relative au régime de remboursement des dépenses...11 Politique concernant l aide à apporter aux personnes comprises dans son unité de négociation dans le cadre de poursuites civiles ou criminelles et contestations de certains dossiers (csst, carra, ssq et assurance-emploi)...19

4 POLITIQUE RELATIVE AUX CONDITIONS DE TRAVAIL DES MEMBRES DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. PRINCIPES Cette politique s inspire de la volonté du SELR : a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation; b) de reconnaître le niveau des responsabilités liées aux fonctions des membres libérés et non libérés du conseil d administration; c) de reconnaître l importance du temps de travail que requièrent les tâches des membres du conseil d administration; d) de respecter les droits des membres libérés à temps plein particulièrement à l égard des stipulations prévues aux statuts et règlements du SELR, à la convention collective et aux différentes lois applicables; e) d assurer la pleine reconnaissance du traitement aux fins des régimes de retraite pendant toute la durée de la libération syndicale. 2. LIBÉRATION SYNDICALE La personne membre du conseil d administration libérée bénéficie d une libération à temps plein. Cette libération prend la forme d un congé sans perte de traitement avec remboursement à la commission scolaire. La libération est demandée annuellement. 3. TRAITEMENT A) PERSONNE LIBÉRÉE À TEMPS PLEIN MEMBRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION Cette personne bénéficie de tous les droits et avantages prévus à la convention collective du personnel enseignant sauf pour les conditions particulières suivantes : 1. L année de travail La personne libérée suit le calendrier de travail du personnel enseignant de la Commission scolaire de la Riveraine. Pendant le congé estival des enseignantes et enseignants, elle a droit à 30 jours de vacances ou 6 semaines. 4

5 De plus, pour fin d organisation, l année de travail de la personne libérée débute avant l entrée du personnel enseignant et se termine après la dernière journée de travail du calendrier scolaire. Des ajustements salariaux sont prévus selon A)-3. de la présente politique. 2. Semaine de travail La semaine de travail est composée : Des heures régulières de travail (32,5 heures/semaine) Des instances du SELR dont la personne libérée est membre Des instances de la Centrale et de la FSE auxquelles la personne libérée est déléguée par le SELR Des réunions avec les comités, groupes de membres ou membres individuels sous la responsabilité de la personne libérée Des sessions de formation sous la responsabilité de la personne libérée Des réunions avec l employeur de qui la personne libérée a un rôle de représentation Des réunions avec des groupes ou organismes extérieurs Des autres fonctions qui peuvent normalement être attribuées à un membre du conseil d administration 3. Rémunération a) Le traitement correspondant au salaire enseignant prévu à la convention collective est versé par la commission scolaire. b) Un supplément de $ au salaire conventionné est versé par le syndicat. c) Le versement est payable en dix versements mensuels à compter du 1 er septembre. d) S il y a interruption de mandat suite à l application de l article 5.01 des statuts et règlements, le SELR cesse de verser tout versement prévu en b) le premier du mois suivant l interruption. e) La personne libérée voit son salaire annuel augmenté du nombre de jour travaillé en supplément des 200 jours ouvrables du personnel enseignant. Ce salaire est payé par le syndicat à raison de 1/200 par jour travaillé le 30 juin de chaque année. f) Actuellement, la commission scolaire verse les journées de maladie monnayables à la banque de la personne libérée. Advenant d un changement de cette pratique, le SELR aura la responsabilité de verser à la personne libérée les journées de maladie monnayables du temps qu elle a accumulées durant la libération syndicale obtenue. Le versement se fera selon la même pratique prévue à la convention collective. 5

6 4. Régime de retraite Le SELR verse les contributions aux régimes de retraite afin d assurer à la personne libérée la reconnaissance du supplément. La personne libérée doit payer la cotisation prévue pour la part de l employée ou de l employé. 5. Remboursement des frais de séjour et de déplacement La politique de remboursement des frais de séjour et de déplacement en vigueur au SELR s applique à la personne libérée. B) PERSONNE NON LIBÉRÉE MEMBRE DU CONSEIL D ADMINISTRATION 1. Rémunération a) La personne non libérée qui est membre du conseil d administration se voit accordé un montant de $ par année pour la durée du calendrier scolaire du personnel enseignant. b) Le versement est payable en dix versements mensuels à compter du 1 er septembre. c) S il y a interruption de mandat suite à l application de l article 5.01 des statuts et règlements, le SELR cesse de verser tout versement prévu en b) le premier du mois suivant l interruption. 2. Frais de séjour et de déplacement La politique de remboursement des frais de séjour et de déplacement en vigueur au SELR s applique à toute personne non libérée membre du conseil d administration. 4. COMPÉTENCE Le conseil d administration a la compétence, annuellement lors de la première rencontre, pour amender et modifier cette politique et régler toute situation non prévue dans l année en cours. 6

7 POLITIQUE DE RECONNAISSANCE DE LA PARTICIPATION AUX COMITÉS ET INSTANCES Cette politique s inspire de la volonté du SELR de reconnaître la participation et la préparation des membres aux différents comités et le temps de préparation nécessaire pour assurer sa suppléance. De plus, elle veut reconnaître la participation de ceux-ci à leur représentation comme déléguées et délégués. 1. ÉLIGIBILITÉ Membre des comités Tout membre du SELR désigné comme membre des comités prévus aux statuts et règlements du SELR. Tout membre du SELR désigné comme membre des comités paritaires ou autres prévus aux conventions collectives nationale ou locale. Tout membre du conseil d administration. Toute personne désignée par le conseil d administration pour participer en son nom ou pour représenter le SELR aux comités des statuts et règlements comme ceux prévus aux conventions collectives nationale et locale ou tout autre comité désigné par le conseil d administration. Membre du conseil des déléguées et délégués Tout membre du SELR désigné comme déléguée et délégué ou substitut délégué. Tout membre du conseil d administration. Membre du conseil d administration Tout membre du SELR élu au conseil d administration. 2. MODALITÉ DE LA RECONNAISSANCE A) PARTICIPATION COMME MEMBRE D UN COMITÉ ET DU CONSEIL D ADMINISTRATION a) Cadeau-reconnaissance de 20 $ pour chaque participation au comité ou au conseil d administration lorsque les membres siègent. 7

8 b) Déclaration Toute personne qui réclame une participation doit compléter le formulaire du rapport de dépenses à l item «Frais de représentation». c) Paiement Tout paiement est fait dans un maximum de 30 jours suivant la déclaration. B) PARTICIPATION AU CONSEIL DES DÉLÉGUÉES ET DÉLÉGUÉS a) Cadeau-reconnaissance de 25 $ par école pour chaque participation au conseil des déléguées et délégués. Si la personne déléguée représente plus d une école, on ajoute 15 $ par école. b) Déclaration Toute personne qui réclame une participation doit compléter le formulaire «Rapport de dépenses Personnes déléguées». c) Paiement Le paiement est versé en juin par un chèque adressé à son domicile. 3. COMPÉTENCE Le conseil d administration a la compétence pour amender et modifier cette politique. 8

9 POLITIQUE RELATIVE E AUX COMITÉS ET RÉSEAUX 1. Comités et réseaux concernés Tous ceux qui ne sont pas prévus aux règlements ou dans la convention collective nationale et locale. 2. Principe général Toute action ou toute participation doit être faite en conformité avec les orientations du SELR. A) Il ne peut y avoir participation à un réseau ou à un comité sans l accord de la présidence du SELR. B) Toute participation à ces réseaux ou à ces comités est fonction du budget disponible. C) Toute personne appelée à participer à un comité ou à un réseau doit faire un rapport régulier et fournir les ordres du jour et les procès-verbaux si disponibles à la présidence du SELR. Sur demande, elle fera aussi rapport aux différentes instances décisionnelles du SELR. D) Aucune action ne peut être entreprise au niveau du SELR sans l accord du conseil d administration ou de la présidence. E) La présidence ou le conseil d administration peut suspendre son accord sur la participation à un réseau ou à un comité en cours d année. 9

10 POLITIQUE DE SOUSCRIPTION ET DONS Cette politique détermine les modalités d attribution des souscriptions et dons du Syndicat des enseignants et enseignants de la Riveraine (SELR). 1. Le budget est déterminé annuellement et représente le montant d argent généré par l agenda syndical. 2. Ce montant est attribué par le conseil d administration lors des prévisions budgétaires et adopté par le conseil des délégués. 3. Les souscriptions et les dons du SELR peuvent servir : A) À aider des groupes de jeunes, des enseignantes et enseignants et des élèves, à mener des actions dans un contexte éducatif. B) À aider des organismes à but non lucratif dont les objectifs sont à caractère éducatif ou humanitaire. C) À aider des projets à caractère humanitaire et social développés par des élèves, les enseignantes ou enseignants dans les écoles ou centres. D) À soutenir des personnes et des organismes qui revendiquent ou luttent dans la région pour l obtention de droits améliorant leur condition de travail. 4. Toute demande doit être faire par écrit et soumise au conseil d administration du SELR pour décision. 5. Toute demande est exclusive au territoire couvert par le SELR à moins que le conseil d administration en décide autrement pour des cas exceptionnels. 6. De plus, le SELR peut devenir membre d associations qui rejoignent les objectifs décrits au no. 3 de la présente politique. Toute cotisation doit être acceptée par le conseil d administration. 7. La somme accordée pour une souscription, un don ou une commandite n excède pas 100 $. 8. Le conseil d administration étudie les cas exceptionnels de demandes de souscriptions et de dons dont la demande dépasse le maximum prévu dans cette politique. 9. COMPÉTENCE Le conseil d administration a la compétence pour amender et modifier cette politique. 10

11 POLITIQUE RELATIVE AU RÉGIME DE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES 1. DISPOSITIONS GÉNÉRALES La présente politique détermine les règles régissant le remboursement des dépenses pour l ensemble des membres et du personnel du syndicat dans l exercice de ses fonctions. a) Tout membre du SELR doit produire sa demande de remboursement en complétant et signant le formulaire «Rapport de dépenses». b) Les reçus et pièces justificatives doivent accompagner le rapport de dépenses pour être rembourser à moins d avis contraire. c) Toute demande de remboursement doit être présentée dans un délai maximum de 60 jours après l activité. d) Le remboursement des dépenses se fait par chèque dans un délai maximum de 30 jours après la présentation du «Rapport de dépenses». e) Tout remboursement qui diffère des barèmes établis dans la présente politique devrait être autorisé par la présidence. f) Le SELR peut accorder une avance à toute personne qui en fait la demande pour couvrir des frais prévisibles. 2. TYPES D ACTIVITÉS RECONNUES En plus des activés normalement réalisées dans l exercice des fonctions des membres du conseil d administration et du personnel du syndicat, les activités suivantes sont reconnues : conseil des déléguées et délégués, session de formation des membres, réseaux fédératifs et de la Centrale, instances SELR- FSE-CSQ, comités SELR, comités paritaires SELR-Commission scolaire, comités SELR-CSQ-FSE ou toute autre activité convoquée ou organisée par le SELR, la FSE ou la CSQ ou par un organisme local ou régional. 3. FRAIS DE TRANSPORT a) CALCUL DU KILOMÉTRAGE 1. On calcule la différence entre le kilométrage réel parcouru pour se rendre à l activité et le kilométrage habituel parcouru pour se rendre au travail (port d attache). 11

12 2. Lorsque applicable, le tableau des distances entre les établissements établi par la commission scolaire doit être utilisé pour le calcul du kilométrage parcouru sur le territoire du SELR (tableau en annexe à la page 18) ou tout autre tableau conçu par le SELR. b) AUTOMOBILE PERSONNELLE 1. Les frais de déplacement sont remboursés de la façon suivante : 1 personne/voiture : 45 /km 2 personne et plus : 1,25 fois le tarif d une personne (56 /km) La réclamante ou le réclamant doit s efforcer de voyager le plus souvent possible en covoiturage. Ainsi les membres ou représentantes et représentants syndicaux d un même établissement ou d une même localité se regrouperont le plus possible pour voyager. La personne qui refuse de se regrouper n a pas droit au remboursement. Aucun remboursement n est accordé pour les situations suivantes : Lors d un déplacement dans la même localité; Lors d une assemblée générale ou extraordinaire; Dès qu un mode de transport est organisé, toute personne qui déroge à cette procédure doit justifier l utilisation de son automobile personnelle sinon aucun remboursement n est accordé. 2. Surprime d assurance automobile Aucun remboursement accordé pour une surprime d assurance automobile affaires puisque le tarif /km le prévoit. c) STATIONNEMENT Les frais de stationnement sont remboursés sur présentation de pièces justificatives. d) AUTRES MOYENS DE TRANSPORT Les frais de transport par train, autobus et taxi sont remboursés au coût réel sur présentation de pièces justificatives. e) SITUATION PARTICULIÈRE Si une personne choisit de revenir à son domicile lorsqu une activité a lieu à l extérieur du territoire du SELR, le remboursement des frais de transport couvrira le coût réel dû sans excéder le coût d une chambre où l activité a lieu au tarif CSQ ou FSE (liste en annexe aux pages 15, 16 et 17). 12

13 4. FRAIS DE SÉJOUR a) Frais de chambre Le SELR réserve la chambre et assure les frais de chambre sur présentation de pièces justificatives. b) Gîte chez des parents ou amis Un montant forfaitaire de 40 $ est accordé au membre qui loge chez des parents ou amis. Il pourra demander le remboursement de ses frais de transport pour ses déplacements entre le lieu de rencontre et le lieu d hébergement jusqu à concurrence de 100 km. 5. FRAIS DE REPAS a) Aucune pièce justificative n est exigée. b) Un montant de 20 $ est accordé aux membres du conseil d administration lorsque la rencontre a lieu en fin d après-midi pour se terminer après 18 h 30. c) Tarif Déjeuner 10 $ Départ avant 8 h Retour après 9 h 30 Dîner 20 $ Départ avant 11 h 30 Retour après 12 h 30 Souper 25 $ Départ avant 18 h Retour après 18 h FRAIS D APPEL ET D INTERNET Les frais d appel et d Internet lors d une activité syndicale à l extérieur du territoire du SELR sont rembourrés sur présentation de pièces justificatives. 7. FRAIS DE GARDE À l occasion des réunions du conseil d administration, les frais de garde sont remboursés au membre qui en fait la demande de la façon suivante : Pour un ou des enfants de moins de 10 ans, 5 $/heure pour un maximum de 15 $ par réunion. Les frais de garde ne sont pas remboursés si la garde a été assurée par la conjointe ou le conjoint ou par toute autre personne de plus de 10 ans résidant chez la réclamante ou le réclamant. 13

14 8. AUTRES DÉPENSES Le SELR n assume aucuns frais relatifs à la production d une communication écrite adressée à tous les membres lorsqu une personne se présente à un poste électif (réf. : statuts et règlements 5.04). 9. COMPÉTENCE Le conseil d administration a la compétence pour amender et modifier cette politique. 14

15 POLITIQUE CONCERNANT L AIDE À APPORTER AUX PERSONNES COMPRISES DANS SON UNITÉ DE NÉGOCIATION DANS LE CADRE DE POURSUITES CIVILES OU CRIMINELLES ET CONTESTATIONS DE CERTAINS DOSSIERS (CSST, CARRA, SSQ ET ASSURANCE-EMPLOI) EMPLOI) A) CADRE LÉGAL Le Syndicat des enseignantes et enseignants de la Riveraine (ci-après appelé «le SELR-CSQ») n a aucune obligation légale de représenter une personne comprise dans son unité de négociation faisant l objet d une poursuite civile ou criminelle ou une telle personne qui entreprend une poursuite civile. Malgré cela, lorsque cette poursuite survient par le fait ou à l occasion du travail, le SELR-CSQ se dote d une politique lui permettant, dans certains cas, d offrir un soutien financier à la personne visée. B) INSTANCE DÉCISIONNELLE Le conseil d administration du SELR-CSQ a tous les pouvoirs pour appliquer et veiller au respect de la présente politique. En conséquence, il procède à l analyse de chacun des dossiers qui lui est présenté et prend la décision d accepter ou de refuser d accorder l aide financière demandée, après consultation de ses procureurs s il l estime nécessaire. C) CONFIDENTIALITÉ La SELR-CSQ respecte les règles de confidentialité et assure chaque personne rencontrée aux fins d enquête du caractère confidentiel de celle-ci. Le SELR-CSQ respecte les dispositions de la loi sur la protection des renseignements personnels dans le secteur privé (L.R.Q. P-39.1) et du Code civil du Québec (L.Q. C.64) relatives à la cueillette et à la conservation des renseignements personnels, de même qu à la constitution et conservation des dossiers. D) CONSENTEMENT LE SELR-CSQ s assure que la personne visée qui fait la demande d aide consent à ce que le SELR fasse enquête sur les allégations et l autorise à recueillir tous les renseignements pertinents. E) ADMISSIBILITÉ Pour pouvoir formuler une demande en vertu de la présente politique, toute personne doit répondre aux conditions suivantes : 19

16 1. être une personne comprise dans l unité de négociation du SELR-CSQ au moment de la demande ou ne plus être comprise dans cette unité au moment de la demande en raison des faits à la base de la poursuite civile ou criminelle dont elle fait ou fera vraisemblablement l objet ou qu elle entreprend. La personne qui se trouve dans l une ou l autre de ces situations est appelée «personne visée» dans la présente politique; 2. avoir été une personne comprise dans l unité de négociation du SELR-CSQ pour chaque période visée par la poursuite dont elle fait ou fera vraisemblablement l objet ou qu elle entreprend; 3. démontrer que les allégations au soutien de la poursuite dont la personne visée fait ou fera vraisemblablement l objet ou qu elle entreprend concernent un ou des acte(s) posé(s) dans l exécution ou à l occasion de ses fonctions. F) POLITIQUE D AIDE LORS DE POURSUITES 1. Au CIVIL 1.1. Une personne visée qui est ou sera vraisemblablement poursuivie a) En raison d actes posés dans l exécution ou à l occasion de ses fonctions Lorsque le SELR-CSQ est avisé que la responsabilité civile d une personne visée pourrait être engagée, il doit s assurer que la commission scolaire assume correctement les obligations qui lui incombent en vertu de la convention collective. S il estime, après l étude du dossier, que la responsabilité de la personne visée est ou pourrait être engagée en raison d actes posés dans l exécution ou à l occasion de ses fonctions et que la commission scolaire ne respecte pas la convention collective, le SELR-CSQ prend les moyens légaux appropriés pour forcer le respect de la convention collective et peut assumer la défense de la personne visée dans l intervalle afin de sauvegarder ses droits. b) En raison d actes posée qui n ont aucun lien avec l exécution de ses fonctions Le SELR-CSQ n offre aucune aide lorsque les allégations au soutien de la poursuite dont la personne fait ou fera vraisemblablement l objet concernent un ou des acte(s) posé(s) qui n ont aucun lien avec l exécution de ses fonctions. c) Par une autre personne visée Les poursuites entre les personnes comprises dans l unité de négociation du SELR-CSQ sont exclues de la présente politique d assistance. 20

17 1.2. Une personne visée qui entreprend une poursuite Le SELR-CSQ peut assister une personne visée dans les poursuites civiles qu elle entreprend, si, à son avis, les éléments suivants sont suffisamment présents : 1) les faits au soutien de la poursuite ont des effets certains sur le lien d emploi ou l exercice de ses fonctions; 2) les faits au soutien de la poursuite se sont produits dans l exécution ou à l occasion de ses fonctions; 3) la réputation de la personne visée, de la profession que le SELR-CSQ représente ou de l organisation syndicale en cause; 4) les faits au soutien de la poursuite sont vérifiables par le SELR-CSQ et sont, à son avis, de nature à justifier une poursuite civile; 5) le lien entre les faits au soutien de la poursuite et les préjudices subis est incontestable. 2. AU CRIMINEL Le SELR-CSQ ne se reconnaît aucune obligation stricte, même accessoire à ses obligations de base, dans les cas de poursuites au criminel des personnes visées. Le SELR-CSQ peut assister une personne visée sur la base des critères suivants : 1) Les actes à l origine de la poursuite ou qui sont susceptibles de mener à une poursuite ont été posés dans l exécution ou à l occasion de ses fonctions. 2) Le SELR-CSQ considère que la personne visée fait l objet d une poursuite injuste, et ce, compte tenu de l ensemble des circonstances, notamment et non limitativement, en tenant compte des éléments suivants : - la version des faits de la personne visée par la poursuite; - la version des faits des personnes impliquées; - l appartenance de la ou des présumée(s) victime(s) à l unité de négociation du SELR-CSQ; - l impact de cette poursuite au niveau de la carrière de la personne visée et au niveau des intérêts de la profession que le SELR-CSQ représente; - les antécédents judiciaires de la personne visée poursuivie. 21

18 G) DEMANDE D AIDE 1. Toute personne visée qui répond aux conditions précédemment décrites doit par ailleurs : - choisir l avocat responsable du dossier après consultation du SELR-CSQ, et; - autoriser l avocat désigné à communiquer au conseil d administration du SELR son évaluation du dossier au départ, à chaque étape de la procédure et aussi souvent que le conseil d administration du SELR-CSQ le requerra. 2. Le SELR-CSQ peut refuser automatiquement toute demande d aide rétroactive. 3. Si toutes les conditions précédemment mentionnées sont rencontrées, le SELR- CSQ peut défrayer 70 % des déboursés ainsi que des honoraires judiciaires et extrajudiciaires, et ce, jusqu à un maximum de $ par dossier. 4. La demande d aide doit être faite par écrit et adressée à la présidence du SELR. 5. Chaque demande d aide fait l objet d une décision du conseil d administration du SELR-CSQ. 6. L aide octroyée par le SELR-CSQ s applique généralement aux recours entrepris devant les tribunaux de première instance. Exceptionnellement, sur recommandation du conseil d administration, l aide attribuée pourra soit : - dépasser le montant maximum de $, - être assumée en totalité par le SELR-CSQ, - s appliquer aux recours entrepris devant d autres tribunaux que ceux de première instance. H) REMBOURSEMENT 1. LE SELR-CSQ fonde notamment sa décision d octroyer une aide financière sur la version des faits de la personne visée. En conséquence, il obtiendra sa version au préalable. Si après avoir obtenu l aide du SELR-CSQ, la personne visée change sa version des faits de façon si importante que sa version précédente est invalidée, le SELR-CSQ pourra exiger d elle le remboursement des montants qu il lui a versés. Cette personne s engage à remettre au syndicat tout montant qu elle aura reçu dans les trente (30) jours après avoir reçu un avis du SELR-CSQ à cet effet. À défaut par la personne visée d effectuer ce remboursent, le SELR-CSQ réserve ses recours devant les tribunaux pour récupérer le montant versé. 2. Si la personne comprise dans l unité d accréditation du SELR-CSQ obtient un montant en compensation de préjudices subis relatifs à un dossier pour lequel le 22

19 SELR-CSQ lui a procuré une aide, elle s engage à rembourser le SELR-CSQ jusqu à concurrence du montant reçu. Si ce montant reçu en compensation est insuffisant pour couvrir les frais encourus par le SELR-CSQ et les frais additionnels acquittés directement par la personne visée pour sa représentation, le montant reçu par cette personne est réparti entre le SELR-CSQ et cette dernière proportionnellement aux frais réellement engagés par l un et l autre. Le remboursement doit s effectuer dans les trente (30) jours après avoir reçu un avis à cet effet. À défaut par la personne visée d effectuer ce remboursement, le SELR-CSQ réserve ses recours devant les tribunaux pour récupérer le montant versé. 3. Une entente écrite doit intervenir entre le SELR-CSQ et la personne visée au sujet des modalités de remboursement précédemment décrites et ce, avant que le SELR-CSQ ne lui verse quelque montant que ce soit. La personne visée devra selon le cas signer l une ou l autre des ententes en annexe. Si aucune entente n intervient, le SELR-CSQ ne lui versera aucun montant. I) CONTRÔLE DES DOSSIERS Lorsque le SELR-CSQ aide financièrement une personne dans le cadre de la présente politique, la personne visée doit : 1- l impliquer dans le dossier dès ses débuts, et ce, si possible, avant que les procédures ne soient déposées; 2- collaborer avec lui dans le meilleur intérêt du dossier; 3- choisir les ressources les plus pertinentes après consultation du SELR-CSQ. Dans le cas du non-respect de l un des points ci-dessus mentionnés, le SELR-CSQ peut décider de retirer toute aide financière accordée à la personne visée. J) ENTRÉE EN VIGUEUR La présente politique entre en vigueur à compter du avril

20 ANNEXE 1 Formulaire de demande se rapportant à une contestation de décision devant les organismes suivants : CSST, CARRA, SSQ, assurance-emploi Date : À la présidence Syndicat des enseignantes et enseignants de la Riveraine 700, Monseigneur-Panet Nicolet (Québec) J3T 1C6 Madame, Monsieur, Par la présente, je vous signale que je désire contester une décision de (Nom de l'organisme). Je suis membre du SELR. Je désire obtenir l aide du SELR en conformité avec la politique établie. J ai pris connaissance de la politique et je crois être admissible au soutien financier. Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes meilleurs sentiments. Nom de la personne qui désire contester une décision 24

21 ANNEXE 2 Formulaire de demande d aide se rapportant à la défense au criminel ou au civil Date : À la présidence Syndicat des enseignantes et enseignants de la Riveraine 700, Monseigneur-Panet Nicolet (Québec) J3T 1C6 Madame, Monsieur, Par la présente, je vous signale que je suis présentement une personne qui fait l objet d une poursuite au (civil ou criminel). Je suis membre du SELR et les faits au soutien de la poursuite se sont produits à l occasion de mes fonctions d enseignante ou d enseignant. Je désire obtenir l aide du SELR en conformité avec la politique établie. J ai pris connaissance de la politique et je crois être admissible au soutien financier. Je suis disposé(e) à vous soumettre ma version des faits. J autorise le SELR afin qu il fasse enquête sur les allégations et l autorise à recueillir tous les renseignements pertinents. Veuillez agréer, Madame, Monsieur, l expression de mes meilleurs sentiments. Nom de la personne faisant l objet d une poursuite 25

22 ANNEXE 3 La personne comprise dans l unité d accréditation du SELR-CSQ visée par une poursuite criminelle 1- Si après avoir obtenu l aide du SELR-CSQ, je change ma version des faits de façon si importante que la version sur laquelle le SELR-CSQ s est basé pour m octroyer une aide financière est invalidée, je m engage à remettre au SELR- CSQ tout montant que j aurai reçu, et ce, dans les trente (30) jours après avoir reçu un avis du SELR-CSQ avec les intérêts au taux légal augmentés de l indemnité additionnelle prévue au Code civil du Québec à compter du jour de versement de cette somme par le syndicat. À défaut, le SELR-CSQ réserve ses recours devant les tribunaux pour récupérer le montant qu il m aura versé ainsi que les intérêts mentionnés au paragraphe précédent. 2- Si j obtiens un montant en compensation de préjudices subis relatifs à un dossier pour lequel le SELR-CSQ m a procuré une aide, même si cette aide n a pas été renouvelée au civil, je m engage à rembourser le SELR-CSQ jusqu à concurrence du montant que j aurai reçu de lui, et ce, dans les trente (30) jours après avoir reçu un avis de sa part à cet effet. Si ce montant reçu en compensation est insuffisant pour couvrir les frais encourus par le SELR-CSQ et les frais additionnels que j aurai directement acquittés pour ma représentation, le montant que je recevrai en compensation des préjudices subis sera réparti entre le SELR-CSQ et moi-même proportionnellement aux frais réellement engagés par l un et l autre. Je m engage également dans ce cas à rembourser le syndicat dans les trente (30) jours après avoir reçu un avis de sa part à cet effet. À défaut, le SELR-CSQ réserve ses recours devant les tribunaux pour récupérer le montant qu il m aura versé ainsi que les intérêts au taux légal augmentés de l indemnité additionnelle prévue au Code civil du Québec à compter de la réception par moi de ce montant. Signé à, le 26

23 ANNEXE 4 La personne comprise dans l unité d accréditation du SELR-CSQ visée par une poursuite civile 1- Si après avoir obtenu l aide du SELR-CSQ, je change ma version des faits de façon si importante que la version sur laquelle le SELR-CSQ s est basé pour m octroyer une aide financière est invalidée, je m engage à remettre au SELR-CSQ tout montant que j aurai reçu, et ce, dans les trente (30) jours après avoir reçu un avis du SELR-CSQ avec les intérêts au taux légal augmentés de l indemnité additionnelle prévue au Code civil du Québec à compter du jours du versement de cette somme par le syndicat. À défaut, le SELR-CSQ réserve ses recours devant les tribunaux pour récupérer le montant qu il m aura versé ainsi que les intérêts mentionnés au paragraphe précédent. 2- Si j obtiens un montant en compensation de préjudices subis relatifs à un dossier pour lequel le SELR-CSQ m a procuré une aide, même si cette aide n a pas été renouvelée lors de la poursuite que j ai entreprise, je m engage à rembourser le SELR-CSQ jusqu à concurrence du montant que j aurai reçu en compensation dans les trente (30) jours après avoir reçu un avis de sa part à cet effet. Si ce montant reçu en compensation est insuffisant pour couvrir les frais encourus par le SELR-CSQ et les frais additionnels que j aurai directement acquittés pour ma représentation, le montant que je recevrai en compensation des préjudices subis sera réparti entre le SELR-CSQ et moi-même proportionnellement aux frais réellement engagés par l un et l autre. Je m engage également dans ce cas à rembourser le syndicat dans les trente (30) jours après avoir reçu un avis de sa part à cet effet. À défaut, le SELR-CSQ réserve ses recours devant les tribunaux pour récupérer le montant qu il m aura versé ainsi que les intérêts au taux légal augmentés de l indemnité additionnelle prévue au Code civil du Québec à compter de la réception par moi de ce montant. Signé à, le 27

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ;

a) d assurer le meilleur fonctionnement possible de l organisation ; DES MEMBRES DU CONSEIL EXÉCUTIF DU SECS Adopté au Conseil d administration 13 avril 4 1.0 Principes directeurs Ce protocole s inspire de la volonté du SECS-CSQ : a) d assurer le meilleur fonctionnement

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS. Modification :

POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS. Modification : POLITIQUE SUR LES FRAIS DE FONCTION ET DE CIVILITÉS Adoption : Résolution XVIII du Conseil des commissaires extraordinaire du 7 juillet 2010 Modification : Résolution 20 du Conseil des commissaires du

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT,

POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, POLITIQUE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, D HÉBERGEMENT ET DE SUBSISTANCE 1.0 BUT, CHAMP D APPLICATION ET PRINCIPES 1.1 La présente politique a pour but d informer les membres des normes à respecter

Plus en détail

CONDITIONS DE MILITANCE

CONDITIONS DE MILITANCE CONSEIL CENTRAL DES LAURENTIDES 289, De Villemure, 2 e étage, St-Jérôme (Qc.) J7Z 5J5 Courriel : ccsnl@videotron.ca Site Web : www.ccsnl.org Télécopieur : (450) 438-5869 Téléphone : (450) 438-4197 T CONDITIONS

Plus en détail

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec

RÉGIME d assurance collective CSQ. À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec RÉGIME d assurance collective CSQ À la disposition des membres des syndicats affiliés à la Centrale des syndicats du Québec Contrat J9999 Janvier 2010 À tous les membres de la CSQ Cette «nouvelle» brochure

Plus en détail

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins)

LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et moins) FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR GUIDE POUR LES MEMBRES DU PERSONNEL DE SOUTIEN DES COLLEGES LES PRESTATIONS D ASSURANCE TRAITEMENT (Pour une invalidité de 104 semaines et

Plus en détail

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION

Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Conférence régionale des élus de la CHAUDIÈRE-APPALACHES POLITIQUE DE GESTION FINANCIÈRE ET POLITIQUE DE FRAIS DE DÉPLACEMENT ET DE REPRÉSENTATION Adopté au conseil d administration du 10 juin 2004 Modifications

Plus en détail

CI-APRÈS DÉSIGNÉ LE «MINISTÈRE»,

CI-APRÈS DÉSIGNÉ LE «MINISTÈRE», CONVENTION DE PARTICIPATION AU PROGRAMME DE PRISE EN CHARGE DU DOSSIER DE SANTÉ ET SÉCURITÉ DU TRAVAIL POUR LES S D ÉCONOMIE SOCIALE EN AIDE DOMESTIQUE ENTRE : LE MINISTRE DE LA SANTÉ ET DES SERVICES SOCIAUX,

Plus en détail

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE

PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE PROJET DE LOI 10 : LES IMPACTS POSSIBLES SUR VOTRE SITUATION PROFESSIONNELLE Service des ressources humaines et affaires juridiques 20 octobre 2014 TABLE DES MATIÈRES Contenu Introduction 1 Les dispositions

Plus en détail

Politique de remboursement des dépenses de fonction

Politique de remboursement des dépenses de fonction Adoption : 12 avril 2008 Les deux dernières révisions : Le 21 septembre 2013 Le 14 septembre 2014 Politique de remboursement des dépenses de fonction PRÉAMBULE La mission de la Fédération des comités de

Plus en détail

ENTENTE ASSURANCE COLLECTIVE

ENTENTE ASSURANCE COLLECTIVE ENTENTE ASSURANCE COLLECTIVE www.fc-csn.ca BV5087F (2014-09) La force du nombre Depuis 1988, la Fédération du commerce (CSN) et son partenaire, SSQ Groupe financier, allient leurs forces et leur expertise

Plus en détail

La Régie des rentes du Québec

La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec La Régie des rentes du Québec est chargée d appliquer la Loi sur le régime de rentes du Québec et la Loi sur les régimes complémentaires de retraite. De plus, elle administre

Plus en détail

POLITIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS

POLITIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS POLITIQUE SUR LES DÉPLACEMENTS 1. INTRODUCTION La présente politique sur les déplacements énonce les objectifs, principes et procédures appliquées par la Fondation Pierre Elliott Trudeau (la «Fondation»)

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives

Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres dispositions législatives PREMIÈRE SESSION TRENTE-HUITIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 68 (2008, chapitre 21) Loi modifiant la Loi sur les régimes complémentaires de retraite, la Loi sur le régime de rentes du Québec et d autres

Plus en détail

GUIDE des droits parentaux

GUIDE des droits parentaux GUIDE des droits parentaux Secteur soutien cégeps (FEESP-CSN) Avril 2012 Ce document a été réalisé par le Secteur soutien cégeps (FEESP-CSN) Adaptation, recherche et révision Johanne Cadieux Linda Christofferson

Plus en détail

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Mai 2015

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Mai 2015 PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Mai 2015 Le présent document a été produit par le ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations Coordination et rédaction Direction

Plus en détail

Formulaire d ouverture

Formulaire d ouverture Formulaire d ouverture Groupe Fondaction Page 1 Étapes d ouverture d un groupe Fondaction (GF) Employeur Fondaction ou SSQ (1) Employés Le responsable du groupe doit remplir le formulaire d ouverture de

Plus en détail

Politique de services en matière de sécurité sociale

Politique de services en matière de sécurité sociale Politique de services en matière de sécurité sociale 1. Introduction Le Syndicat de l Enseignement De La Jonquière, en vertu du Code du travail, possède le monopole de représentation de ses membres. Ce

Plus en détail

DES RÉPONSES POUR LES PERSONNES EN DÉBUT DE CARRIÈRE!

DES RÉPONSES POUR LES PERSONNES EN DÉBUT DE CARRIÈRE! Les Assurances DES RÉPONSES POUR LES PERSONNES EN DÉBUT DE CARRIÈRE! Les Assurances A) Aucun élément des régimes d assurance ne couvre la suppléante ou le suppléant occasionnel et l enseignante ou l enseignant

Plus en détail

MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE

MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE MODÈLE DE PROCURATION ET NOTE EXPLICATIVE TABLE DES MATIÈRES Votre procuration est un document important Mise en garde 4 Pour bien comprendre la procuration Note explicative 6 1. Qu est-ce qu une procuration?...

Plus en détail

INFORMATION A07-CFS-I-D6

INFORMATION A07-CFS-I-D6 INFORMATION A07-CFS-I-D6 D6 SECTEUR NÉGOCIATION Équité salariale Diverses conséquences du versement des ajustements Présenté au conseil fédéral spécial du 12 mars 2007 Mises-à-jour : 26 avril 2007 2 avril

Plus en détail

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE

RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Décembre 2013 RÈGLEMENTS DE LA CAISSE NATIONALE DE GRÈVE Article Page 1 Gestion financière de la Caisse nationale de grève...1 2 Définition du terme «grève»...1 3 Droit aux indemnités de la Caisse nationale

Plus en détail

RELATIF AU FONDS D ACCUEIL ET DE CONSOLIDATION DES SYNDICATS

RELATIF AU FONDS D ACCUEIL ET DE CONSOLIDATION DES SYNDICATS RÈGLEMENT N o 5 RELATIF AU FONDS D ACCUEIL ET DE CONSOLIDATION DES SYNDICATS Juin 2013 Version 2013.06 1 TABLE DES MATIÈRES PRINCIPES GÉNÉRAUX... 3 ACCUEIL... 4 NOUVEAUX MEMBRES NOUVEAU SYNDICAT... 4 NOUVELLES

Plus en détail

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée à l intention des professionnelles et professionnels de recherche de l Université Laval (SPPRUL) Contrat numéro 69450 Octobre 2009 À TOUS LES

Plus en détail

Université de Moncton. Les garanties d assurance-vie & invalidité. No du contrat : 12037

Université de Moncton. Les garanties d assurance-vie & invalidité. No du contrat : 12037 Université de Moncton Les garanties d assurance-vie & invalidité No du contrat : 12037 Préparé le 18 août 2011 1 Cette brochure explicative a pour but de vous fournir les traits essentiels de votre régime

Plus en détail

POLITIQUE FINANCIÈRE

POLITIQUE FINANCIÈRE POLITIQUE FINANCIÈRE SYNDICAT DES ÉTUDIANTS ET ÉTUDIANTES SALARIÉS-E-S DE L'UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À RIMOUSKI (SEES-UQAR) ALLIANCE DE LA FONCTION PUBLIQUE DU CANADA (AFPC)/FTQ Adoptée en AG le 30 octobre

Plus en détail

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS

PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PROCÉDURE POUR LES DÉPLACEMENTS PRÉAMBULE La Fondation juge que les déplacements des membres de sa communauté sont nécessaires et souhaitables dans une optique de recherche, d apprentissage, de dissémination

Plus en détail

Politique de gestion. 5. Déboursés Il doit y avoir deux signataires sur les chèques, dont au moins un membre du conseil d administration.

Politique de gestion. 5. Déboursés Il doit y avoir deux signataires sur les chèques, dont au moins un membre du conseil d administration. TROCCA Table Régionale des Organismes Communautaires Chaudière - Appalaches Politique de gestion Voici une liste de points jugés importants pour la gestion de l organisme. La plupart se rapportent à la

Plus en détail

FRAIS DE VOYAGE ET DE DÉPLACEMENT

FRAIS DE VOYAGE ET DE DÉPLACEMENT Vice-décanat à la recherche École des sciences de la gestion Université du Québec à Montréal Nous vous présentons ici un résumé du fichier «Directives SF 2 Frais de voyage et déplacement» que vous pouvez

Plus en détail

Mise en contexte PAR CONSÉQUENT, IL EST CONVENU CE QUI SUIT : 1. Objet

Mise en contexte PAR CONSÉQUENT, IL EST CONVENU CE QUI SUIT : 1. Objet TERMES ET CONDITIONS OUVERTURE DE COMPTE-CLIENT PRÉVOYANT L UTILISATION D UN TRANSPONDEUR, DESTINÉ AU PÉAGE DU PONT SERGE-MARCIL, VÉHICULES DE CATÉGORIE 1 ET 2 Mise en contexte Ces modalités contractuelles

Plus en détail

Régime québécois d assurance parentale

Régime québécois d assurance parentale Régime québécois d assurance parentale Le Québec dispose d un ensemble de mesures permettant aux parents de mieux concilier leurs responsabilités familiales et professionnelles, dont les congés parentaux.

Plus en détail

Déléguée ou délégué : une fonction officielle

Déléguée ou délégué : une fonction officielle Déléguée ou délégué : une fonction officielle OCTOBRE 2007 Fédération des professionnelles et professionnels de l éducation du Québec (CSQ) site web: www.fppe.qc.ca ES-ND-0708-04 (6.3.2) La clause ou l

Plus en détail

FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR POLITIQUES FINANCIÈRES

FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR POLITIQUES FINANCIÈRES FÉDÉRATION DU PERSONNEL DE SOUTIEN DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR POLITIQUES FINANCIÈRES Mai 2014 TABLE DES MATIÈRES 1.0 CHAMP DE JURIDICTION... 3 2.0 TAUX DE SALAIRE ET VERSEMENT DU TRAITEMENT... 3 3.0 GARANTIES

Plus en détail

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA

Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA 5, Place Ville Marie, bureau 800, Montréal (Québec) H3B 2G2 T. 514 288.3256 1 800 363.4688 www.cpaquebec.ca Demande de permis Candidats du cheminement CPA, CA N.B. Il est inutile de présenter une demande

Plus en détail

VISA PLATINE AFFAIRES VOYAGES RBC BANQUE ROYALE ASSURANCE ACHATS D ARTICLES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ CERTIFICAT D ASSURANCE INTRODUCTION

VISA PLATINE AFFAIRES VOYAGES RBC BANQUE ROYALE ASSURANCE ACHATS D ARTICLES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ CERTIFICAT D ASSURANCE INTRODUCTION VISA PLATINE AFFAIRES VOYAGES RBC BANQUE ROYALE ASSURANCE ACHATS D ARTICLES DE PREMIÈRE NÉCESSITÉ CERTIFICAT D ASSURANCE VEUILLEZ LIRE ATTENTIVEMENT CE QUI SUIT : Le présent certificat d assurance est

Plus en détail

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Janvier 2015

PASSEPORT INNOVATION Guide de présentation des demandes Janvier 2015 PASSEPORT Guide de présentation des demandes Janvier 2015 Le présent document a été produit par le ministère de l Économie, de l Innovation et des Exportations Coordination et rédaction Direction du soutien

Plus en détail

L assurance de l industrie de la construction. Janvier 2014. Pour plus de renseignements. English copy available on request

L assurance de l industrie de la construction. Janvier 2014. Pour plus de renseignements. English copy available on request Pour plus de renseignements Vous pouvez communiquer avec votre représentant syndical ou patronal, ou encore avec le service à la clientèle de la CCQ : Abitibi-Témiscamingue Tél.: 819 825-4477 Bas-Saint-Laurent-Gaspésie

Plus en détail

Guide sur les mutuelles de formation. Règlement sur les mutuelles de formation

Guide sur les mutuelles de formation. Règlement sur les mutuelles de formation Guide sur les mutuelles de formation Règlement sur les mutuelles de formation ÉDITION AVRIL 2008 Dans le cadre d une entente de délégation prévue par la Loi sur le ministère de l Emploi et de la Solidarité

Plus en détail

Avant-projet de loi. Loi modifiant le Code civil et d autres dispositions législatives en matière d adoption et d autorité parentale

Avant-projet de loi. Loi modifiant le Code civil et d autres dispositions législatives en matière d adoption et d autorité parentale PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Avant-projet de loi Loi modifiant le Code civil et d autres dispositions législatives en matière d adoption et d autorité parentale Déposé par Madame Kathleen

Plus en détail

Blainvifie. inspirante POLITIQUE INTERNE DES FRAIS DE REPRÉSENTATION ET AUTRES FRAIS. Mars 2013

Blainvifie. inspirante POLITIQUE INTERNE DES FRAIS DE REPRÉSENTATION ET AUTRES FRAIS. Mars 2013 à I Blainvifie inspirante POLITIQUE INTERNE DES FRAIS DE REPRÉSENTATION ET AUTRES FRAIS Mars 2013 POLITIQUE INTERNE DES FRAIS DE REPRÉSENTATION ET AUTRES FRAIS Sommaire OBJECTIF DE LA POLITIQUE 3 CADRE

Plus en détail

Règles d'autorisation et de remboursement des frais de voyage et de représentation

Règles d'autorisation et de remboursement des frais de voyage et de représentation Règles d'autorisation et de remboursement des frais de voyage et de représentation Mise à jour le : 29 mai 2006 Table des matières 1. Portée... 1 2. Entrée en vigueur... 1 3. Dispositions générales...

Plus en détail

POLITIQUE D ASSISTANCE AUX MEMBRES DU SEM

POLITIQUE D ASSISTANCE AUX MEMBRES DU SEM POLITIQUE D ASSISTANCE AUX MEMBRES DU SEM Préambule Le syndicat de l Enseignement de la Mauricie (SEM) doit, en vertu des dispositions du Code du travail, défendre les salariés des unités d accréditation

Plus en détail

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC

RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 HYDRO-QUÉBEC RÉGIME D ASSURANCE VIE COLLECTIVE DE BASE contrat n C-1414 Pour le personnel syndiqué (sauf les ingénieurs membres du SPIHQ) et les retraités de HYDRO-QUÉBEC établi par Ce dépliant a été rédigé à titre

Plus en détail

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée

VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée VOTRE RÉGIME COLLECTIF d assurance salaire de longue durée à l intention des professionnels, cadres et directeurs de service de l Université Laval Contrats numéros 54890 et 54892 Août 2010 À TOUS LES PROFESSIONNELS,

Plus en détail

Quand arrive la retraite

Quand arrive la retraite Quand arrive la retraite Régime de rentes du Québec La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Ce document n a pas force de loi. En cas de conflit

Plus en détail

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES.

PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES. VILLE DE DOLBEAU-MISTASSINI RÈGLEMENT NUMÉRO 1325-07 (Modifié par 1364-08) PROGRAMME D AIDE FINANCIÈRE ET DE CRÉDIT DE TAXES AUX ENTREPRISES. PRÉAMBULE : ATTENDU que le conseil municipal de la ville de

Plus en détail

LES RACHATS DE SERVICE. Commission administrative des régimes de retraite et d assurances

LES RACHATS DE SERVICE. Commission administrative des régimes de retraite et d assurances LES RACHATS DE SERVICE Commission administrative des régimes de retraite et d assurances Table des matières Qu est-ce qu un rachat de service? 3 Quelles sont les périodes que je peux racheter? 4 Quels

Plus en détail

à l usage du personnel enseignant

à l usage du personnel enseignant 601, rue Fournier, Saint-Jérôme (Québec) J7Z 4V8 Téléphone : (450) 436-1153 Télécopieur : (450) 431-3583 www.sern.qc.ca à l usage du personnel enseignant Pour toutes questions liées aux relations de travail

Plus en détail

RÈGLEMENT CA-2006-19 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POLICIERS DE LA VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL D'AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT :

RÈGLEMENT CA-2006-19 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POLICIERS DE LA VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL D'AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT : RÈGLEMENT CA-2006-19 CONCERNANT LE RÉGIME DE RETRAITE DES POLICIERS DE LA VILLE DE LONGUEUIL LE CONSEIL D'AGGLOMÉRATION DÉCRÈTE CE QUI SUIT : Section 1 Régime 1.01 Le présent régime, appelé «Régime de

Plus en détail

La Loi sur l aide aux personnes et aux familles

La Loi sur l aide aux personnes et aux familles La Loi sur l aide aux personnes et aux familles (L.R.Q., chapitre A-13.1.1) Par : Olivia Dugré, étudiante en droit à l Université Laval Sous la supervision de Christian Loupret Avril 2012 TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

À L A D I S P O S I T I O N D E S M E M B R E S D E S Y N D I C A T S A F F I L I É S À L A C E N T R A L E D E S S Y N D I C A T S D U Q U É B E C

À L A D I S P O S I T I O N D E S M E M B R E S D E S Y N D I C A T S A F F I L I É S À L A C E N T R A L E D E S S Y N D I C A T S D U Q U É B E C R É G I M E C O M P L É M E N T A I R E 1 D E S O I N S D E N T A I R E S J À L A D I S P O S I T I O N D E S M E M B R E S D E S Y N D I C A T S A F F I L I É S À L A C E N T R A L E D E S S Y N D I C

Plus en détail

Préparation à la retraite

Préparation à la retraite www.rcd-dgp.com 1 866 434-3166 regimescollectifsdesjardins@desjardins.com Préparation à la retraite 1 er semestre 2015 Vice-présidence Régime de rentes du Mouvement Desjardins Tous droits réservés L équipe

Plus en détail

GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION. Règlement sur les mutuelles de formation

GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION. Règlement sur les mutuelles de formation GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION Règlement sur les mutuelles de formation GUIDE SUR LES MUTUELLES DE FORMATION Règlement sur les mutuelles de formation ÉDITION SEPTEMBRE 2010 Dans le cadre d une entente

Plus en détail

LEVI S VILLE DE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LÉVIS. FSA-TRE-2012-034 Annexe I

LEVI S VILLE DE RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LÉVIS. FSA-TRE-2012-034 Annexe I FSA-TRE-2012-034 Annexe I VILLE DE LEVI S RÉGIME COMPLÉMENTAIRE DE RETRAITE DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE LÉVIS Numéro d agrément en vertu de la Loi sur les régimes complémentaires de retraite du Québec

Plus en détail

5.11 Programme de subventions aux entreprises adaptées

5.11 Programme de subventions aux entreprises adaptées 5.11 Programme de subventions aux entreprises adaptées 5.11 PROGRAMME DE SUBVENTIONS AUX ENTREPRISES ADAPTÉES 2014-02-17 Table des matières Page 2 sur 16 Table des matières RÉFÉRENCE 1. INTRODUCTION...

Plus en détail

Guide relatif à l invalidité Assurance salaire, CSST, SAAQ, IVAC, SSQ et RRQ

Guide relatif à l invalidité Assurance salaire, CSST, SAAQ, IVAC, SSQ et RRQ Guide relatif à l invalidité Assurance salaire, CSST, SAAQ, IVAC, SSQ et RRQ À l attention des syndicats des secteurs public et privé de la Fédération de la santé et des services sociaux CSN Mai 2012 Camarades,

Plus en détail

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite

Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Quand arrive la retraite La rente de retraite du Régime de rentes du Québec et les autres sources de revenu à la retraite Tout sur le Web Les renseignements contenus dans ce document se trouvent également

Plus en détail

Le Régime de retraite d Hydro-Québec. Sommaire des dispositions. pour mieux. connaître. votre régime de retraite

Le Régime de retraite d Hydro-Québec. Sommaire des dispositions. pour mieux. connaître. votre régime de retraite Le Régime de retraite d Hydro-Québec Sommaire des dispositions connaître pour mieux votre régime de retraite Voici le sommaire des principales dispositions du règlement 734 du Régime de retraite d Hydro-Québec

Plus en détail

Demande de bourse de soutien

Demande de bourse de soutien Demande de bourse de soutien Cette bourse est demandée par des parents qui sont dans une situation financière difficile. Directives à suivre : 1. Le formulaire doit être rempli et signé par la personne

Plus en détail

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE LA BANQUE INTERAMÉRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE LA BANQUE INTERAMÉRICAINE DE DÉVELOPPEMENT 1 RÈGLEMENT GÉNÉRAL DE LA BANQUE INTERAMÉRICAINE DE DÉVELOPPEMENT Ce Règlement a pris effet le 8 février 1960 et a été modifié ultérieurement, la dernière modification étant entrée en vigueur le 16 mai

Plus en détail

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec.

ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC. Demande de prestations du Régime de rentes du Québec. MAR / QUE 3 ENTENTE EN MATIERE DE SÉCURITÉ SOCIALE ENTRE LE QUEBEC ET LE ROYAUME DU MAROC Demande de prestations du Régime de rentes du Québec Rente de retraite Q-114-RET (10-12) IMPORTANT Aucune prestation

Plus en détail

MANUEL DES POLITIQUES ET DES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES EN RESSOURCES HUMAINES / FINANCES

MANUEL DES POLITIQUES ET DES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES EN RESSOURCES HUMAINES / FINANCES MANUEL DES POLITIQUES ET DES PROCÉDURES ADMINISTRATIVES EN RESSOURCES HUMAINES / FINANCES 2001 2012 / 11 / 01 Politique de remboursement Frais de déplacement 1.0 INTRODUCTION La présente politique régit

Plus en détail

(POSTES)...7 TABLE DES MATIÈRES PAGE DÉFINITION DES TERMES ET APPLICATION...3 LA CONSULTATION...6

(POSTES)...7 TABLE DES MATIÈRES PAGE DÉFINITION DES TERMES ET APPLICATION...3 LA CONSULTATION...6 TABLE DES MATIÈRES PAGE DÉFINITION DES TERMES ET APPLICATION...3 LA CONSULTATION...6 L ORGANISATION ADMINISTRATIVE ET LES RÈGLES D EFFECTIFS (POSTES)...7 LA DÉFINITION DES FONCTIONS ET LES CRITÈRES D ÉLIGIBILITÉ...8

Plus en détail

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18)

STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA. (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) STATUTS DU RÉGIME DE PENSION COMPLÉMENTAIRE DE LA BANQUE DU CANADA (RÈGLEMENT ADMINISTRATIF N o 18) Le présent document est une version refondue des Statuts du Régime de pension complémentaire de la Banque

Plus en détail

DIRECTIVE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES

DIRECTIVE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES Titre : DIRECTIVE CONCERNANT LES FRAIS DE DÉPLACEMENT ET LE REMBOURSEMENT DES DÉPENSES Numéro : D-2 Approbation par : Direction des Services administratifs Mise en application : Adoption le 29 septembre

Plus en détail

Projet de loi n o 30 (2003, chapitre 25)

Projet de loi n o 30 (2003, chapitre 25) PREMIÈRE SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 30 (2003, chapitre 25) Loi concernant les unités de négociation dans le secteur des affaires sociales et modifiant la Loi sur le régime de

Plus en détail

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié

Assurance invalidité de courte durée. Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Guide du salarié Assurance invalidité de courte durée Le présent guide contient les formulaires à remplir pour demander des prestations d invalidité et certains renseignements

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme

Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme Guide d accompagnement à l intention des entreprises désirant obtenir ou renouveler une autorisation pour contracter/souscontracter avec un organisme public Juin 2015 1 INTRODUCTION... 4 À QUI S ADRESSE

Plus en détail

Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Naskapis. Brochure aux employés

Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Naskapis. Brochure aux employés Octobre 2008 Régime de retraite Québec pour les Cris de la Baie James et les Brochure aux employés Mercer (Canada) limitée Table des matières Section 1. Introduction... 1 Section 2. Admissibilité et participation

Plus en détail

Numéro : 300. Excédents, méthodes de calcul - Ligne 7 de la Déclaration des salaires

Numéro : 300. Excédents, méthodes de calcul - Ligne 7 de la Déclaration des salaires Numéro : 300 Excédents, méthodes de calcul - Ligne 7 de la Déclaration des salaires Décembre 2013 Objectif de cette note d orientation... 4 Références légales... 4 Contexte... 5 Historique du calcul hebdomadaire

Plus en détail

Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et la Loi sur le recouvrement de certaines créances

Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et la Loi sur le recouvrement de certaines créances DEUXIÈME SESSION TRENTE-SEPTIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 48 Loi modifiant la Loi sur la protection du consommateur et la Loi sur le recouvrement de certaines créances Présentation Présenté par M.

Plus en détail

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca

Calcul du versement périodique 2015 GUIDE. www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2015 GUIDE www.csst.qc.ca Ce guide a pour but de faciliter la compréhension des modalités relatives au calcul du versement périodique. Il n a aucune valeur juridique et ne

Plus en détail

Commission des Praticiens en Me decine Douce du Que bec

Commission des Praticiens en Me decine Douce du Que bec Qu est-ce que l'assurance collective en milieu de travail Le présent article vise à expliquer le fonctionnement d'un contrat d'assurance collective en milieu de travail, de même que les droits dont dispose

Plus en détail

CARTE D ACHAT Numéro : 2 Date : 2010-02-16 Page : 1 de 6. Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat.

CARTE D ACHAT Numéro : 2 Date : 2010-02-16 Page : 1 de 6. Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat. Page : 1 de 6 BUT DÉFINITION DIRECTIVES Décrire les normes et processus d acquisition et d utilisation d une carte d achat. Une carte d achat est une carte de crédit, comportant des contrôles particuliers,

Plus en détail

Un changement important s appliquera à votre rente à vos 65 ans

Un changement important s appliquera à votre rente à vos 65 ans À quel moment la coordination au RRQ prend-elle effet? À votre retraite, la coordination au RRQ prendra effet le mois suivant l atteinte de vos 65 ans, âge auquel la rente du RRQ devient payable sans réduction.

Plus en détail

POLITIQUE 4.1 PLACEMENTS PRIVÉS

POLITIQUE 4.1 PLACEMENTS PRIVÉS POLITIQUE 4.1 PLACEMENTS PRIVÉS Champ d application de la politique Il y a placement privé lorsqu un émetteur distribue des titres en contrepartie d espèces aux termes des dispenses de prospectus ou des

Plus en détail

Problèmes pratiques insolvabilité des consommateurs

Problèmes pratiques insolvabilité des consommateurs Problèmes pratiques insolvabilité des consommateurs Par : Nathalie Brault et Virginie Comtois 25 mai 2015 Sujets abordés Le décès d un débiteur Annulation de proposition de consommateur Remises volontaires

Plus en détail

Assurance Voyage Notice d Assurance

Assurance Voyage Notice d Assurance Assurance Voyage Notice d Assurance contrat n 302.867 Garanties : Annulation Interruption de séjour Mondial Assistance Leader mondial de l assistance et de l assurance voyage Assureur : ELVIA (une société

Plus en détail

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part,

b) Et. Domicilié, éventuellement représenté par., ci-après dénommé «le Courtier», de seconde part, CONVENTION D INTERMEDIAIRE D ASSURANCES. Entre les soussignés, ci-après dénommés «les Parties» : a) IBS Europe s.a. dont le siège social est situé au N 68 de la Route de Luxembourgà L-4972 DIPPACH (Grand

Plus en détail

Concours Un jeu d enfant!

Concours Un jeu d enfant! Règlements officiels de participation au concours 1. Durée du concours Le concours «Un jeu d enfant!» (ci après nommé «le concours» se déroule au Québec, à compter du samedi 29 mars 2014 09h00:01 HE, jusqu

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

Dans les faits, Mabe a déclaré elle-même la faillite, sans qu un ou plusieurs créanciers l aient forcé à le faire.

Dans les faits, Mabe a déclaré elle-même la faillite, sans qu un ou plusieurs créanciers l aient forcé à le faire. COMMUNIQUÉ Mercredi 8 octobre 2014 À tous les ex-employés de Mabe Canada Voici un résumé de l assemblée qui s est tenue le 25 septembre dernier. D abord, nous tenons à souligner la forte participation

Plus en détail

IMPORTANT Veuillez lire attentivement ce contrat et le conserver en lieu sûr. EN VIGUEUR À COMPTER DU 13 JUILLET 2015.

IMPORTANT Veuillez lire attentivement ce contrat et le conserver en lieu sûr. EN VIGUEUR À COMPTER DU 13 JUILLET 2015. 425, avenue Viger Ouest, Montréal (Québec) H2Z 1W5 67 207114 F (07/2015) IMPORTANT Veuillez lire attentivement ce contrat et le conserver en lieu sûr. EN VIGUEUR À COMPTER DU 13 JUILLET 2015. CONTRAT DE

Plus en détail

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.)

FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) FORMULAIRE DE POLICE D ASSURANCE AUTOMOBILE DU QUÉBEC (F.P.Q.) N o 5 Formulaire d assurance complémentaire pour les dommages occasionnés au véhicule assuré (assurance de remplacement) F.P.Q. N o 5 1 er

Plus en détail

ANNEXE DE RÉMUNÉRATION DU COURTIER DU DISTRIBUTEUR

ANNEXE DE RÉMUNÉRATION DU COURTIER DU DISTRIBUTEUR TABLE DES MATIÈRES PAGE 1. Éléments de la rémunération 3 1.1 Commission de production sur contrats d assurance vie... 3 1.2 Revenu de service acquis sur contrats d assurance vie... 3 1.3 Commission de

Plus en détail

Manuel des directives - Indemnisation des dommages corporels 1. CHAMP D'APPLICATION

Manuel des directives - Indemnisation des dommages corporels 1. CHAMP D'APPLICATION 1. CHAMP D'APPLICATION Cette directive traite du paiement d intérêts par la Société de l assurance automobile du Québec (la Société). 2. CADRE LÉGAL ET RÉGLEMENTAIRE Cette directive découle de la Loi sur

Plus en détail

INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL)

INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL) INTERODAS 2014 HORS-SERIE BULLETIN D INFORMATION ET DE LIAISON ORGANISATION D AIDE AUX SANS-EMPLOI (ODAS-MONTRÉAL) TESTEZ VOS CONNAISSANCES SUR L AIDE SOCIALE VRAI ou FAUX? 1. Le ministère de l Emploi

Plus en détail

Régime d assurance collective DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE MONTRÉAL VILLE DE MONTRÉAL. Pompiers (Numéro de police 70A00)

Régime d assurance collective DES EMPLOYÉS DE LA VILLE DE MONTRÉAL VILLE DE MONTRÉAL. Pompiers (Numéro de police 70A00) Régime d assurance collective DES EMPLOYÉS DE LA Pompiers (Numéro de police 70A00) 1 er janvier 2009 Édition février 2014 Ce document contient des renseignements importants. Conservez-le pour consultation

Plus en détail

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC.

CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. CHARTE DU COMITÉ DES RESSOURCES HUMAINES ET DE RÉMUNÉRATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DE TIM HORTONS INC. Adoptée le 28 septembre 2009 (Modification la plus récente : novembre 2013) La présente charte

Plus en détail

OSGOODE HALL LAW SCHOOL Université York MÉMOIRE PRIVILÉGIÉ ET CONFIDENTIEL

OSGOODE HALL LAW SCHOOL Université York MÉMOIRE PRIVILÉGIÉ ET CONFIDENTIEL OSGOODE HALL LAW SCHOOL Université York MÉMOIRE PRIVILÉGIÉ ET CONFIDENTIEL À : &' 1$,'6 M. Richard Drouin, O.C., c.r. Président, Commission d examen sur la rémunération des juges 2CVTKEM,/QPCJCP DATE :

Plus en détail

Personnalisons la comparaison des avantages des honoraires fixes et du tarif horaire II

Personnalisons la comparaison des avantages des honoraires fixes et du tarif horaire II Fédération des médecins omnipraticiens du Québec Personnalisons la comparaison des avantages des honoraires fixes et du tarif horaire II Michel Desrosiers Le D r Michel Desrosiers, omnipraticien et avocat,

Plus en détail

MEMOIRE DU GOUVERNEMENT SUR LA RECEVABILITE ET LE BIEN-FONDE

MEMOIRE DU GOUVERNEMENT SUR LA RECEVABILITE ET LE BIEN-FONDE EUROPEAN COMMITTEE OF SOCIAL RIGHTS COMITÉ EUROPÉEN DES DROITS SOCIAUX 9 octobre 2012 Pièce n 2 Union syndicale des magistrats administratifs (USMA) c. France Réclamation n 84/2012 MEMOIRE DU GOUVERNEMENT

Plus en détail

www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé

www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé www.csst.qc.ca Calcul du versement périodique 2014 Guide détaillé Partenariat avec Revenu Québec Pour permettre l application du nouveau mode de paiement de la prime d assurance instauré le 1 er janvier

Plus en détail

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants

Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants Document d information sur les protections d assurance souscrites par l Université Laval à l intention des étudiants MISE EN GARDE Les informations contenues dans ce document visent strictement à faciliter

Plus en détail

RÉGIMES COLLECTIFS DESJARDINS

RÉGIMES COLLECTIFS DESJARDINS RÉGIMES COLLECTIFS DESJARDINS Aide-mémoire pour le nouvel employé Le site Internet des Régimes collectifs Desjardins permet aux employés d effectuer eux-mêmes leur adhésion au régime d assurance collective,

Plus en détail

Du 1 avril 2013 au 31 mars 2014 DEMANDE D'ADMISSION/ FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE TRAVAILLEUR SOCIAL

Du 1 avril 2013 au 31 mars 2014 DEMANDE D'ADMISSION/ FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE TRAVAILLEUR SOCIAL er Du 1 avril 2013 au 31 mars 2014 DEMANDE D'ADMISSION/ FORMULAIRE D'INSCRIPTION AU TABLEAU DES MEMBRES À TITRE DE TRAVAILLEUR SOCIAL Étape 1 VOIR 015 Pour assurer le bon traitement de votre dossier, il

Plus en détail

Régime de retraite de l Université du Québec. Sommaire des dispositions & description des droits et obligations des membres

Régime de retraite de l Université du Québec. Sommaire des dispositions & description des droits et obligations des membres Régime de retraite de l Université du Québec Sommaire des dispositions & description des droits et obligations des membres Sommaire des dispositions & description des droits et obligations des membres

Plus en détail

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS

MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Adresse postale: L-2975 Luxembourg Fax: 404481 www.mde.lu MUTUALITE DES EMPLOYEURS STATUTS Chapitre I : Champ d application Art. 1 er Sont affiliés obligatoirement à la Mutualité tous les employeurs occupant

Plus en détail

Projet de loi n o 100 (2010, chapitre 20)

Projet de loi n o 100 (2010, chapitre 20) PREMIÈRE SESSION TRENTE-NEUVIÈME LÉGISLATURE Projet de loi n o 100 (2010, chapitre 20) Loi mettant en œuvre certaines dispositions du discours sur le budget du 30 mars 2010 et visant le retour à l équilibre

Plus en détail