LES COULEURS. I. La lumière blanche : (voir livre p 126) Je dois savoir Comment on obtient un spectre continu Le rôle d'un filtre

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES COULEURS. I. La lumière blanche : (voir livre p 126) Je dois savoir Comment on obtient un spectre continu Le rôle d'un filtre"

Transcription

1 4 ème COURS Optique Chapitre 3 Je dois savoir Comment on obtient un spectre continu Le rôle d'un filtre LES COULEURS Synthèse additive et synthèse soustractive La lumière du Soleil nous semble incolore. En revanche, les objets qui nous entourent sont souvent colorés ; fabriquent-ils une lumière colorée? Les peintres créent toutes les couleurs à partir de seulement trois d entre elles. Comment font-ils? Réponse : la lumière du Soleil n est pas incolore ; elle est blanche et contient toutes les couleurs visibles. Les objets colorés ne fabriquent pas leur propre lumière ; ils diffusent une partie de la lumière qu ils reçoivent. I. La lumière blanche : (voir livre p 126) 1. Dispersion avec un prisme : 2. Dispersion avec un réseau : Lors du passage de la lumière blanche à travers un prisme ou un réseau, elle est décomposée (ou dispersée) et on obtient le spectre de la lumière blanche. La lumière blanche est en effet composée de lumières colorées.

2 Remarque : On peut également observer la décomposition de la lumière sur la surface d un CD, dans une tache d huile ou une bulle de savon. II.Les filtres colorés : (voir livre p 127) Lancer Optikos Un filtre est une lame de verre ou de matière plastique transparente et colorée. Si on installe un filtre rouge devant une source de lumière blanche et qu'on analyse cette lumière avec un réseau, on observe que le filtre ne laisse passer que la lumière rouge. Il absorbe donc toutes les autres lumières colorées contenues dans la lumière blanche. De même, un filtre vert absorbe toutes les lumières colorées sauf le vert. Un filtre permet d'obtenir une lumière colorée à partir d'une lumière blanche. III.Couleurs des corps : (voir livre p 127) Lancer l'animation Couleurs des corps Compléter le tableau suivant en indiquant de quelle couleur apparaît alors l'objet. Objet blanc Objet noir Objet rouge Objet vert Objet bleu Lumière blanche Lumière «noire» Lumière rouge Lumière verte Lumière bleue Un objet coloré diffuse une lumière colorée correspondant à sa propre couleur. Il absorbe les autres lumières. La couleur d'un corps dépend de la composition de la lumière qui l'éclaire, c'est-à-dire du spectre de cette lumière. Exercices 4 et 10 p 131 ; 13 p 132

3 IV.Synthèse des couleurs : (voir livre p ) 1. Synthèse additive : Lancer Optikos Si nous éclairons une feuille blanche avec un faisceau de lumière rouge et un faisceau de lumière verte, la surface de la feuille où se recouvrent les deux faisceaux est jaune. On a ainsi réalisé la synthèse additive de deux couleurs, le vert et le rouge, pour en obtenir une troisième, le jaune. Si l on fait la synthèse des trois couleurs fondamentales, on obtient du blanc. Faisceau n 1 Faisceau n 2 Faisceau n 3 Couleur observée Rouge Bleu Magenta Vert Bleu Cyan Rouge Vert Jaune primaire Rouge Vert Bleu Blanc Lorsqu'on additionne plusieurs lumières colorées, on effectue une synthèse additive 2. Synthèse soustractive : Exercices 6 p 131 ; 16, 17 et 18 p 132 Les peintres ne fabriquent pas leurs couleurs en superposant des faisceaux lumineux. Ils mélangent des pigments colorés qui diffusent certaines couleurs. Le magenta étant la couleur obtenue par l addition du rouge et du bleu, il ne diffuse donc que le rouge et le bleu et il absorbe toutes les autres couleurs. De même, le jaune ne diffuse que le rouge et le vert. Si nous mélangeons sur une palette de peintre des pigments magenta et jaune, la couleur obtenue est le rouge. En effet, la seule couleur diffusée par les deux pigments est le rouge, les autres couleurs sont absorbées. On a réalisé la synthèse soustractive du rouge. Si on ajoute les trois couleurs magenta, jaune et cyan, on obtient du noir. Filtre n 1 Filtre n 2 Filtre n 3 Couleur observée Magenta Jaune primaire Rouge Magenta Cyan Bleu Jaune primaire Cyan Vert Magenta Jaune primaire Cyan Noir

4 En associant des filtres qui arrêtent certaines lumières colorées, on obtient de nouvelles lumières colorées : cela constitue la synthèse soustractive des couleurs. V.Perception des couleurs : 1. Historique : Les couleurs n ont pas toujours été perçues de la même façon qu aujourd hui. Jusqu au XVII e siècle, le blanc et le noir sont considérés comme des couleurs, et on classe les couleurs par clarté. Le jaune assez lumineux est proche du blanc tandis que le bleu plus sombre est plus proche du noir. C est Isaac Newton, à la fin du XVII e siècle, qui montra le premier que la lumière blanche est composée de plusieurs couleurs, celles de l arc-en-ciel. 2. Le daltonisme : Le daltonisme est une anomalie de la vision assez courante (elle touche 8 p.100 des hommes notamment). Il s'agit la plupart du temps d'une inaptitude à différencier le rouge du vert. La rétine d un daltonien est dépourvue soit des récepteurs sensibles au rouge soit des récepteurs sensibles au vert. N ayant pas de récepteurs sensibles au rouge, le daltonien distingue difficilement l orangé, le jaune et le vert. Le rouge lui paraît obscur ou noir. 3. Le nombre de couleurs : On peut évaluer à une centaine de milliers le nombre de couleurs différentes pouvant être perceptibles par l œil. Pour les classer, on a recours à trois paramètres : la tonalité, la clarté et la saturation. Les tonalités correspondent aux couleurs de l arc-en-ciel additionnées de quelques autres. La clarté correspond à la luminosité et la saturation correspond à l intensité de la couleur. Des études comparées de perception des couleurs entre population papoue et anglaise ont montré que la répartition des couleurs en catégories lexicales (le vocabulaire) conduit à des différences notables sur la perception des couleurs. En effet, les Papous font peu de différence entre le vert et le bleu qu ils décrivent par le même terme. En revanche, ils distinguent des nuances de vert (identifiés par des termes différents en langue papoue) inexistantes pour les Britanniques. De même, les Inuits ont sept mots pour désigner les différentes nuances de la couleur blanche.

5 Je dois savoir Comment on obtient un spectre continu Synthèse additive et synthèse Le rôle d'un filtre soustractive La lumière du Soleil nous semble incolore. En revanche, les objets qui nous entourent sont souvent colorés ; fabriquent-ils une lumière colorée? Les peintres créent toutes les couleurs à partir de seulement trois d entre elles. Comment font-ils? Réponse : la lumière du Soleil n est pas incolore ; elle est blanche et contient toutes les couleurs visibles. Les objets colorés ne fabriquent pas leur propre lumière ; ils diffusent une partie de la lumière qu ils reçoivent. Les peintres ne fabriquent pas leurs couleurs en superposant des faisceaux lumineux. Ils mélangent des pigments colorés qui diffusent certaines couleurs. Le magenta étant la couleur obtenue par l addition du rouge et du bleu, il ne diffuse donc que le rouge et le bleu et il absorbe toutes les autres couleurs. De même, le jaune ne diffuse que le rouge et le vert. Si nous mélangeons sur une palette de peintre des pigments magenta et jaune, la couleur obtenue est le rouge. En effet, la seule couleur diffusée par les deux pigments est le rouge, les autres couleurs sont absorbées. On a réalisé la synthèse soustractive du rouge. Si on ajoute les trois couleurs magenta, jaune et cyan, on obtient du noir. 1. Historique : Les couleurs n ont pas toujours été perçues de la même façon qu aujourd hui. Jusqu au XVII e siècle, le blanc et le noir sont considérés comme des couleurs, et on classe les couleurs par clarté. Le jaune assez lumineux est proche du blanc tandis que le bleu plus sombre est plus proche du noir. C est Isaac Newton, à la fin du XVII e siècle, qui montra le premier que la lumière blanche est composée de plusieurs couleurs, celles de l arc-en-ciel. 2. Le daltonisme : Le daltonisme est une anomalie de la vision assez courante (elle touche 8 p.100 des hommes notamment). Il s'agit la plupart du temps d'une inaptitude à différencier le rouge du vert. La rétine d un daltonien est dépourvue soit des récepteurs sensibles au rouge soit des récepteurs sensibles au vert. N ayant pas de récepteurs sensibles au rouge, le daltonien distingue difficilement l orangé, le jaune et le vert. Le rouge lui paraît obscur ou noir. 3. Le nombre de couleurs : On peut évaluer à une centaine de milliers le nombre de couleurs différentes pouvant être perceptibles par l œil. Pour les classer, on a recours à trois paramètres : la tonalité, la clarté et la saturation. Les tonalités correspondent aux couleurs de l arc-en-ciel additionnées de quelques autres. La clarté correspond à la luminosité et la saturation correspond à l intensité de la couleur. Des études comparées de perception des couleurs entre population papoue et anglaise ont montré que la répartition des couleurs en catégories lexicales (le vocabulaire) conduit à des différences notables sur la perception des couleurs. En effet, les Papous font peu de différence entre le vert et le bleu qu ils décrivent par le même terme. En revanche, ils distinguent des nuances de vert (identifiés par des termes différents en langue papoue) inexistantes pour les Britanniques. De même, les Inuits ont sept mots pour désigner les différentes nuances de la couleur blanche. + Activité documentaire Act-O02-Couleur

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer

Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer Ni tout noir, ni tout blanc Consignes Thème I - Observer BUT : Etudier les synthèses additives et soustractives Comprendre la notion de couleur des objets COMPETENCES : Rechercher et trier des informations

Plus en détail

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE

TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE TP 2: LES SPECTRES, MESSAGES DE LA LUMIERE OBJECTIFS : - Distinguer un spectre d émission d un spectre d absorption. - Reconnaître et interpréter un spectre d émission d origine thermique - Savoir qu un

Plus en détail

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices :

Chapitre 02. La lumière des étoiles. Exercices : Chapitre 02 La lumière des étoiles. I- Lumière monochromatique et lumière polychromatique. )- Expérience de Newton (642 727). 2)- Expérience avec la lumière émise par un Laser. 3)- Radiation et longueur

Plus en détail

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière

Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière Seconde / P4 Comprendre l Univers grâce aux messages de la lumière 1/ EXPLORATION DE L UNIVERS Dans notre environnement quotidien, les dimensions, les distances sont à l échelle humaine : quelques mètres,

Plus en détail

Nom : Prénom :. Date :..Classe : 2 TECHNIQUES DE MODIFICATION DE LA COULEUR DES CHEVEUX

Nom : Prénom :. Date :..Classe : 2 TECHNIQUES DE MODIFICATION DE LA COULEUR DES CHEVEUX 2 TECHNIQUES DE MODIFICATION DE LA COULEUR DES CHEVEUX Objectif : Indiquer les règles de base de colorimétrie en coiffure (échelle de tons, reflets) LA COLORIMETRIE Du soleil nous parvient la lumière du

Plus en détail

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest 1 Les objectifs : - Comment percevons-nous les couleurs? Quel rôle joue le cerveau? - Comprendre les choix et les procédés de création

Plus en détail

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS

Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS. Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Document du professeur 1/7 Niveau 2 nde THEME : L UNIVERS Physique Chimie SPECTRES D ÉMISSION ET D ABSORPTION Programme : BO spécial n 4 du 29/04/10 L UNIVERS Les étoiles : l analyse de la lumière provenant

Plus en détail

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière

Séquence 9. Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Séquence 9 Consignes de travail Étudiez le chapitre 11 de physique des «Notions fondamentales» : Physique : Dispersion de la lumière Travaillez les cours d application de physique. Travaillez les exercices

Plus en détail

PHOTO PLAISIRS. La Lumière Température de couleur & Balance des blancs. Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1

PHOTO PLAISIRS. La Lumière Température de couleur & Balance des blancs. Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1 PHOTO PLAISIRS La Lumière Température de couleur & Balance des blancs Mars 2011 Textes et Photos de Bruno TARDY 1 Blanc Infrarouge Flash Température Lumière RVB Couleur chaude Couleur Couleur Couleur Incandescente

Plus en détail

1S9 Balances des blancs

1S9 Balances des blancs FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S9 Balances des blancs Type d'activité Étude documentaire Notions et contenus Compétences attendues Couleurs des corps chauffés. Loi de Wien. Synthèse additive.

Plus en détail

Correction ex feuille Etoiles-Spectres.

Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Correction ex feuille Etoiles-Spectres. Exercice n 1 1 )Signification UV et IR UV : Ultraviolet (λ < 400 nm) IR : Infrarouge (λ > 800 nm) 2 )Domaines des longueurs d onde UV : 10 nm < λ < 400 nm IR : 800

Plus en détail

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde.

A chaque couleur dans l'air correspond une longueur d'onde. CC4 LA SPECTROPHOTOMÉTRIE I) POURQUOI UNE SUBSTANCE EST -ELLE COLORÉE? 1 ) La lumière blanche 2 ) Solutions colorées II)LE SPECTROPHOTOMÈTRE 1 ) Le spectrophotomètre 2 ) Facteurs dont dépend l'absorbance

Plus en détail

DIFFRACTion des ondes

DIFFRACTion des ondes DIFFRACTion des ondes I DIFFRACTION DES ONDES PAR LA CUVE À ONDES Lorsqu'une onde plane traverse un trou, elle se transforme en onde circulaire. On dit que l'onde plane est diffractée par le trou. Ce phénomène

Plus en détail

La lumière. Sommaire de la séquence 10. t Séance 4. Des lumières blanches. Des lumières colorées. Les vitesses de la lumière

La lumière. Sommaire de la séquence 10. t Séance 4. Des lumières blanches. Des lumières colorées. Les vitesses de la lumière Sommaire de la séquence 10 La lumière t Séance 1 Des lumières blanches t Séance 2 Des lumières colorées t Séance 3 Les vitesses de la lumière t Séance 4 Je fais le point sur la séquence 10 Ce cours est

Plus en détail

Application à l astrophysique ACTIVITE

Application à l astrophysique ACTIVITE Application à l astrophysique Seconde ACTIVITE I ) But : Le but de l activité est de donner quelques exemples d'utilisations pratiques de l analyse spectrale permettant de connaître un peu mieux les étoiles.

Plus en détail

Ecran : Processeur : OS : Caméra : Communication : Mémoire : Connectique : Audio : Batterie : Autonomie : Dimensions : Poids : DAS :

Ecran : Processeur : OS : Caméra : Communication : Mémoire : Connectique : Audio : Batterie : Autonomie : Dimensions : Poids : DAS : SMARTPHONE - DUAL-CORE - NOIR 3483072425242 SMARTPHONE - DUAL-CORE - BLEU XXXX SMARTPHONE - DUAL-CORE - BLANC 3483072485246 SMARTPHONE - DUAL-CORE - ROSE 3483073704131 SMARTPHONE - DUAL-CORE - ROUGE XXXX

Plus en détail

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009

Traitement numérique de l'image. Raphaël Isdant - 2009 Traitement numérique de l'image 1/ L'IMAGE NUMÉRIQUE : COMPOSITION ET CARACTÉRISTIQUES 1.1 - Le pixel: Une image numérique est constituée d'un ensemble de points appelés pixels (abréviation de PICture

Plus en détail

Séquence 1. Physique Couleur, vision et image Chimie La réaction chimique. Sommaire

Séquence 1. Physique Couleur, vision et image Chimie La réaction chimique. Sommaire Séquence 1 Physique Couleur, vision et image Chimie La réaction chimique Sommaire 1. Physique : Couleur, vision et image Résumé Exercices 2. Chimie : La réaction chimique Résumé Exercices Séquence 1 Chapitre

Plus en détail

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION)

SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Terminale S CHIMIE TP n 2b (correction) 1 SUIVI CINETIQUE PAR SPECTROPHOTOMETRIE (CORRECTION) Objectifs : Déterminer l évolution de la vitesse de réaction par une méthode physique. Relier l absorbance

Plus en détail

IMAGINEZ UNE NOUVELLE FACON DE PEINDRE!

IMAGINEZ UNE NOUVELLE FACON DE PEINDRE! #THISISABSTRACT Elle a développé des tubes de peinture pour de Staël, et créé le pastel à l huile pour Picasso, Sennelier est une référence pour les artistes depuis 1887, date à laquelle Gustave Sennelier

Plus en détail

Fiche pédagogique : ma famille et moi

Fiche pédagogique : ma famille et moi Fiche pédagogique : ma famille et moi Tâche finale de l activité : Jouer au «Cluedo» Niveau(x) Cycle 3 Contenu culturel : - jeux de sociétés Connaissances : Connaissances requises : - cf séquences primlangue

Plus en détail

«Lumière sur les pigments»

«Lumière sur les pigments» «Lumière sur les pigments» Pourquoi les feuilles des plantes sont-elles vertes en été et rouges en automne? Comment un caméléon fait-il pour changer de couleur? Que voit un daltonien? Pourquoi les cheveux

Plus en détail

Les couleurs. Un peintre distrait a oublié les noms des couleurs de sa palette : tu peux l aider à reconstituer l ordre correct (de gauche à droite)?

Les couleurs. Un peintre distrait a oublié les noms des couleurs de sa palette : tu peux l aider à reconstituer l ordre correct (de gauche à droite)? Les couleurs Objectifs : Tu vas décrire une personne ou un personnage à travers l emploi des couleurs Conception : Micaela Rossi (Université de Gênes) pour les Jeunes Nomades 1) Le nom des couleurs Un

Plus en détail

La spectrophotométrie

La spectrophotométrie Chapitre 2 Document de cours La spectrophotométrie 1 Comment interpréter la couleur d une solution? 1.1 Décomposition de la lumière blanche En 1666, Isaac Newton réalise une expérience cruciale sur la

Plus en détail

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE

TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE TEMPÉRATURE DE SURFACE D'UNE ÉTOILE Compétences mises en jeu durant l'activité : Compétences générales : Etre autonome S'impliquer Elaborer et réaliser un protocole expérimental en toute sécurité Compétence(s)

Plus en détail

Mise en pratique : Etude de spectres

Mise en pratique : Etude de spectres Mise en pratique : Etude de spectres Introduction La nouvelle génération de spectromètre à détecteur CCD permet de réaliser n importe quel spectre en temps réel sur toute la gamme de longueur d onde. La

Plus en détail

JPEG, PNG, PDF, CMJN, HTML, Préparez-vous à communiquer!

JPEG, PNG, PDF, CMJN, HTML, Préparez-vous à communiquer! JPEG, PNG, PDF, CMJN, HTML, Préparez-vous à communiquer! 1 / Contexte L ordinateur La loi du nombre La numérisation = codage d une information en chiffres binaire : 0 1 («bit») 8 bits = 1 octet 1ko = 1024

Plus en détail

Choisir entre le détourage plume et le détourage par les couches.

Choisir entre le détourage plume et le détourage par les couches. Choisir entre le détourage plume et le détourage par les couches. QUEL CHOIX D OUTILS ET QUELLE METHODE, POUR QUEL OBJECTIF? Il existe différentes techniques de détourage. De la plus simple à la plus délicate,

Plus en détail

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points)

EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) BAC S 2011 LIBAN http://labolycee.org EXERCICE 2 : SUIVI CINETIQUE D UNE TRANSFORMATION PAR SPECTROPHOTOMETRIE (6 points) Les parties A et B sont indépendantes. A : Étude du fonctionnement d un spectrophotomètre

Plus en détail

Les biens culturels :

Les biens culturels : www.cicrp.fr Imagerie scientifique Jean-Marc Vallet & Odile Guillon Journée «Contrôle non destructif» Paris - 6 octobre 2011 Les biens culturels : - Caractère unique et précieux - Notion d ancienneté,

Plus en détail

Chapitre 7 Les solutions colorées

Chapitre 7 Les solutions colorées Chapitre 7 Les solutions colorées Manuel pages 114 à 127 Choix pédagogiques. Ce chapitre a pour objectif d illustrer les points suivants du programme : - dosage de solutions colorées par étalonnage ; -

Plus en détail

pka D UN INDICATEUR COLORE

pka D UN INDICATEUR COLORE TP SPETROPHOTOMETRIE Lycée F.BUISSON PTSI pka D UN INDIATEUR OLORE ) Principes de la spectrophotométrie La spectrophotométrie est une technique d analyse qualitative et quantitative, de substances absorbant

Plus en détail

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants

Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants & INNOVATION 2014 NO DRIVER! Logiciel embarqué Un spectromètre à fibre plus précis, plus résistant, plus pratique Concept et logiciel innovants contact@ovio-optics.com www.ovio-optics.com Spectromètre

Plus en détail

LIVRET DE RÈGLES. @AsmadiGames. facebook.com/asmadigames

LIVRET DE RÈGLES. @AsmadiGames. facebook.com/asmadigames LIVRET DE RÈGLES @AsmadiGames facebook.com/asmadigames VOUS JOUEZ À RED La règle pour gagner au Rouge est simple : avoir la plus haute carte! Mais jouerez-vous toujours au même jeu lorsque votre tour prendra

Plus en détail

eduscol Ressources pour le lycée général et technologique Physique - Chimie Ressources pour la classe de première générale et technologique Série S

eduscol Ressources pour le lycée général et technologique Physique - Chimie Ressources pour la classe de première générale et technologique Série S eduscol Ressources pour le lycée général et technologique Ressources pour la classe de première générale et technologique Physique - himie Série S es documents peuvent être utilisés et modifiés librement

Plus en détail

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants

FICHE 1 Fiche à destination des enseignants FICHE 1 Fiche à destination des enseignants 1S 8 (b) Un entretien d embauche autour de l eau de Dakin Type d'activité Activité expérimentale avec démarche d investigation Dans cette version, l élève est

Plus en détail

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire :

Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : Spectrophotométrie - Dilution 1 Dilution et facteur de dilution. 1.1 Mode opératoire : 1. Prélever ml de la solution mère à la pipette jaugée. Est-ce que je sais : Mettre une propipette sur une pipette

Plus en détail

Dossier enseignant Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on

Dossier enseignant Etude d un tableau. grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on avenue Franklin D. Roosevelt 75008 Paris www.universcience.fr Dossier enseignant Etude d un tableau grâce aux ondes électromagné ques Lycée Service Éduca on Chloé LAVIGNOTTE SOMMAIRE INTRODUCTION...p3

Plus en détail

Comment voit-on les objets qui nous entourent? À la découverte de la lumière. Cécile de Hosson, avec la collaboration de Véronique Delaye

Comment voit-on les objets qui nous entourent? À la découverte de la lumière. Cécile de Hosson, avec la collaboration de Véronique Delaye CCOLLEGE YCLE 3 CCYCLE 3 OLLEGE Comment voit-on les objets qui nous entourent? À la découverte de la lumière Cécile de Hosson, avec la collaboration de Véronique Delaye Éditions Le Pommier, 2009 Objectifs

Plus en détail

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information

Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information Chapitre 22 : (Cours) Numérisation, transmission, et stockage de l information I. Nature du signal I.1. Définition Un signal est la représentation physique d une information (température, pression, absorbance,

Plus en détail

Paysage de nuages. Objectif. Matériel. Vue d ensemble. Résultats didactiques. Durée. Niveau

Paysage de nuages. Objectif. Matériel. Vue d ensemble. Résultats didactiques. Durée. Niveau Objectif Aider les élèves à identifier certaines caractéristiques des nuages. Permettre aux élèves d observer les nuages, de les décrire avec un vocabulaire simple et de comparer leurs descriptions avec

Plus en détail

fiche m mo technique

fiche m mo technique fiche m mo technique les lois de la colorimétrie Les lois DE LA COLORIMétrie... Les lois de la colorimétrie s appliquent pour tous les supports du papier, à la toile aux cheveux en passant par l objet

Plus en détail

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 MON VISAGE A LA MANIERE DE JEAN DUBUFFET OBJECTIFS - utiliser son expérience sensorielle visuelle pour produire une œuvre picturale. - réaliser une œuvre s'inspirant

Plus en détail

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt

Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Notice MESURACOLOR Colorimètre à DEL Réf. 22020 Indicateur d'unité Voyant Marche/Arrêt Indicateur Etalonnage Bouton Marche/Arrêt Indicateur de sélection de la longueur d'onde Indicateur de mode chronomètre

Plus en détail

Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie

Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie Une nouvelle technique d'analyse : La spectrophotométrie Par spectrophotométrie on peut : - déterminer la concentration d'une espèce chimique colorée en solution à partir de l'absorbance. - suivre la cinétique

Plus en détail

Monstre marin. Valentin. Sa tête est ronde et rose. Il a de grands yeux orange. Il a une bouche jaune, énorme, son nez est vert et rond,

Monstre marin. Valentin. Sa tête est ronde et rose. Il a de grands yeux orange. Il a une bouche jaune, énorme, son nez est vert et rond, Monstre marin Sa tête est ronde et rose. Il a de grands yeux orange. Il a une bouche jaune, énorme, son nez est vert et rond, ses oreilles sont bleues et carrées. Il a seulement une dent verte. Il a un

Plus en détail

La recherche d'indices par fluorescence

La recherche d'indices par fluorescence La recherche d'indices par fluorescence Ces sources d éclairage à haute intensité permettent, en fluorescence, la mise en évidence d indices qui ne sont pas visibles ou peu à l oeil nu. Ex : empreintes

Plus en détail

VigiClé Système «KeyWatcher»

VigiClé Système «KeyWatcher» DOSSIER TECHNIQUE VigiClé Système «KeyWatcher» SOMMAIRE DESCRIPTION DU «VigiClé» 1.1 Sécurisez vos clés 1.2 Remise des clés 1.3 Les différents modèles 1.4 Spécifications techniques PORTE-CLES 2.1 Conception

Plus en détail

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777)

Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) 1ère S Meine Flüssigkeit ist gefärbt*, comme disaient August Beer (1825-1863) et Johann Heinrich Lambert (1728-1777) Objectif : pratiquer une démarche expérimentale pour déterminer la concentration d une

Plus en détail

BC LABEL Location de bornes photos numériques

BC LABEL Location de bornes photos numériques BC LABEL Location de bornes photos numériques Mise a jour le 11-09-2014 page 1 / 63 Clé USB Pivotante Couleur Délais de livraison : 10 2, 32Go, 64 Go Tampographie, Gravure Laser Rouge, Vert, Jaune, Bleu

Plus en détail

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh

Académie de Créteil. Projet présenté autour de l album «Trois souris peintres» d Ellen Stoll Walsh Projet académique 2013-2014 «Des boîtes à histoires» Comment créer un outil au service de la mise en mémoire et de la compréhension des textes littéraires Académie de Créteil Projet présenté autour de

Plus en détail

Fluorescent ou phosphorescent?

Fluorescent ou phosphorescent? Fluorescent ou phosphorescent? On entend régulièrement ces deux termes, et on ne se préoccupe pas souvent de la différence entre les deux. Cela nous semble tellement complexe que nous préférons rester

Plus en détail

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4

Comment suivre l évolution d une transformation chimique? + S 2 O 8 = I 2 + 2 SO 4 Afin d optimiser leurs procédés, les industries chimiques doivent contrôler le bon déroulement de la réaction de synthèse menant aux espèces voulues. Comment suivre l évolution d une transformation chimique?

Plus en détail

Les séries. Les pictos sont répartis en plusieurs séries ayant chacune ses propriétés et ses emplois.

Les séries. Les pictos sont répartis en plusieurs séries ayant chacune ses propriétés et ses emplois. Les séries Les pictos sont répartis en plusieurs séries ayant chacune ses propriétés et ses emplois. 1. Les séries opaques 4 séries : Pictos opaques Ciel Pictos opaques Marine Pictos opaques Noir Pictos

Plus en détail

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision.

7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7. Exemples de tests pour détecter les différents troubles de la vision. 7.1 Pour la myopie (mauvaise vue de loin) : Test de vision de loin Sur le mur d un pièce, fixez l illustration ci-dessous que vous

Plus en détail

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES

Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES Chap17 - CORRECTİON DES EXERCİCES n 3 p528 Le signal a est numérique : il n y a que deux valeurs possibles pour la tension. Le signal b n est pas numérique : il y a alternance entre des signaux divers

Plus en détail

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique

Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Chapitre 6 La lumière des étoiles Physique Introduction : On ne peut ni aller sur les étoiles, ni envoyer directement des sondes pour les analyser, en revanche on les voit, ce qui signifie qu'on reçoit

Plus en détail

# 1. PERSONNES ASSURÉES 1.1 PERSONNES VISÉES PAR L'ACCORD

# 1. PERSONNES ASSURÉES 1.1 PERSONNES VISÉES PAR L'ACCORD Services internes 1. PERSONNES ASSURÉES # 1. PERSONNES ASSURÉES 1.1 PERSONNES VISÉES PAR L'ACCORD Cet accord vise tous les résidents canadiens qui reçoivent des services internes dans un établissement

Plus en détail

TP SIN Traitement d image

TP SIN Traitement d image TP SIN Traitement d image Pré requis (l élève doit savoir): - Utiliser un ordinateur Objectif terminale : L élève doit être capable de reconnaître un format d image et d expliquer les différents types

Plus en détail

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET?

Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Comment agir sur le bilan environnemental d une bouteille PET? Décembre 2010 En 2009, Eco-Emballages, ELIPSO et Valorplast se sont associés pour conduire une étude d évaluation des impacts environnementaux

Plus en détail

TD : Codage des images

TD : Codage des images TD : Codage des images Les navigateurs Web (Netscape, IE, Mozilla ) prennent en charge les contenus textuels (au format HTML) ainsi que les images fixes (GIF, JPG, PNG) ou animée (GIF animée). Comment

Plus en détail

TP N 3 La composition chimique du vivant

TP N 3 La composition chimique du vivant Thème 1 : La Terre dans l'univers, la vie et l'évolution du vivant : une planète habitée Chapitre II : La nature du vivant TP N 3 La composition chimique du vivant Les conditions qui règnent sur terre

Plus en détail

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance L'autoportrait Un autoportrait est une représentation d'un artiste, dessinée, peinte, photographiée ou sculptée par l'artiste lui-même. Bien que l'exercice de l'autoportrait ait été pratiqué depuis les

Plus en détail

RDP : Voir ou conduire

RDP : Voir ou conduire 1S Thème : Observer RDP : Voir ou conduire DESCRIPTIF DE SUJET DESTINE AU PROFESSEUR Objectif Compétences exigibles du B.O. Initier les élèves de première S à la démarche de résolution de problème telle

Plus en détail

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur

ANALYSE SPECTRALE. monochromateur ht ANALYSE SPECTRALE Une espèce chimique est susceptible d interagir avec un rayonnement électromagnétique. L étude de l intensité du rayonnement (absorbé ou réémis) en fonction des longueurs d ode s appelle

Plus en détail

Le livre numérique désigne le contenu de lecture que l on intègre dans ces liseuses. Ses synonymes sont : le livre électronique, l ebook et le livrel.

Le livre numérique désigne le contenu de lecture que l on intègre dans ces liseuses. Ses synonymes sont : le livre électronique, l ebook et le livrel. Cette installation vous propose de tester de nouveaux appareils de lecture : les liseuses électroniques. Le mot liseuse désigne le contenant, le matériel permettant de lire un livre numérique. Il existe

Plus en détail

Mémoire de première année LE DALTONISME

Mémoire de première année LE DALTONISME Mémoire de première année LE DALTONISME Cosculluela Fabrice Bonnouvrier Sophie Année Scolaire 1998-99 ESME Sudria Chevreau Baptiste Sommaire : LE DALTONISME...1 Sommaire :...2 Introduction :...3 Origines

Plus en détail

Exercices de dénombrement

Exercices de dénombrement Exercices de dénombrement Exercice En turbo Pascal, un entier relatif (type integer) est codé sur 6 bits. Cela signifie que l'on réserve 6 cases mémoires contenant des "0" ou des "" pour écrire un entier.

Plus en détail

Ces conseils vous sont offerts par Retrouvez tous nos produits et nos astuces sur notre site.

Ces conseils vous sont offerts par Retrouvez tous nos produits et nos astuces sur notre site. 1 Vous êtes Printemps, tout comme Alexandra Lamy, Cameron Diaz, Meg Ryan et Matt Damon. Vous avez besoin de couleurs vives et diluées (c est-à-dire additionnées d eau). Les tons que vous devez rechercher

Plus en détail

50$ OBTENEZ DES VÊTEMENTS PERSONNALISÉS EN 4 ÉTAPES RAPIDES ET FACILES! DÉMARQUEZ-VOUS! FACILE - ÉCONOMIQUE - RAPIDE - SATISFACTION GARANTIE SEULEMENT

50$ OBTENEZ DES VÊTEMENTS PERSONNALISÉS EN 4 ÉTAPES RAPIDES ET FACILES! DÉMARQUEZ-VOUS! FACILE - ÉCONOMIQUE - RAPIDE - SATISFACTION GARANTIE SEULEMENT WWW.ATTRACTION.COM EUEMENT 50$ OU MOIN OBTENEZ DE VÊTEMENT PERONNAIÉ EN ÉTAPE RAPIDE ET FACIE! DÉMARQUEZ-VOU! FACIE - ÉCONOMIQUE - RAPIDE - ATIFACTION GARANTIE COMMENT ÇA FONCTIONNE CHOIIR UN VÊTEMENT

Plus en détail

A l heure de Pâques Equipe rouge : Les «monsieur et madame» branchés

A l heure de Pâques Equipe rouge : Les «monsieur et madame» branchés A l heure de Pâques Equipe rouge : Les «monsieur et madame» branchés Temps de Préparation : 2 h environ RECAPITULATIF Monsieur moustache : Œuf noir pulvérisé au flocage noir, moustache pâte amande orange

Plus en détail

Ces conseils vous sont offerts par Retrouvez tous nos produits et nos astuces sur notre site.

Ces conseils vous sont offerts par Retrouvez tous nos produits et nos astuces sur notre site. 1 Vous êtes Automne, tout comme Julia Roberts, Jennifer Lopez, Russell Crowe et Brad Pitt. Vous êtes d une harmonie chaude aux couleurs éteintes, adoucies et plutôt foncées. Les reflets roux ou dorés de

Plus en détail

Couleur. Sommaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Couleur. Sommaire. Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. Couleur Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre. On nomme couleur la perception par l'œil d'une ou plusieurs fréquences d'ondes lumineuses, avec une (ou des) amplitude(s)s donné(s)e. Il importe de

Plus en détail

Le diamant : un ve hicule d investissement alternatif et inte ressant

Le diamant : un ve hicule d investissement alternatif et inte ressant Le diamant : un ve hicule d investissement alternatif et inte ressant En temps de crise, les gens sont souvent à la recherche d investissements différents, les marchés étant soumis à des turbulences importantes.

Plus en détail

Ces conseils vous sont offerts par Retrouvez tous nos produits et nos astuces sur notre site.

Ces conseils vous sont offerts par Retrouvez tous nos produits et nos astuces sur notre site. 1 Vous êtes Hiver, tout comme Catherine Zeta-Jones, Isabelle Adjani, Richard Gere ou Thierry Lhermitte. D une harmonie vive et froide, les tons qui vous correspondent ne sont jamais chauds, ni dorés. Vous

Plus en détail

Couleurs du Moyen Âge

Couleurs du Moyen Âge Du 8 novembre au 13 décembre Cycle de cours à 19 h Initiation à l histoire des arts Michel Pastoureau École pratique des hautes études Couleurs du Moyen Âge Barthélémy l Anglais, Une leçon sur l arc-en-ciel,

Plus en détail

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août

La vie des étoiles. La vie des étoiles. Mardi 7 août La vie des étoiles La vie des étoiles Mardi 7 août A l échelle d une ou plusieurs vies humaines, les étoiles, que l on retrouve toujours à la même place dans le ciel, au fil des saisons ; nous paraissent

Plus en détail

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5

TITRE PARTIE TITRE SECTION. Faire des anaglyphes avec CatiaV5 TITRE PARTIE TITRE SECTION Faire des anaglyphes avec CatiaV5 1 SOMMAIRE SOMMAIRE 1. QU'EST-CE QU'UN ANAGLYPHE? 3 2. LES LOGICIELS A INSTALLER 5 3. CREATION D'UN ANAGLYPHE FIXE 6 4. CREATION D'UN ANAGLYPHE

Plus en détail

Organiser, plannifier

Organiser, plannifier Dossier HABITAT - Organiser, plannifier Organiser, plannifier 010-011 Les métiers et l organisation Situation de départ : Les travaux de la maison vont commencer, qui doit intervenir en premier, comment

Plus en détail

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault

Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Page 1 25 octobre 2012 Journée «Contrôle non destructif et caractérisation de défauts» Caractérisation de défauts par Magnétoscopie, Ressuage, Courants de Foucault Henri Walaszek sqr@cetim.fr Tel 0344673324

Plus en détail

D Utilisation des Spectromètres à CCD

D Utilisation des Spectromètres à CCD D Utilisation des Spectromètres à CCD (de marque Ocean Optics, Avantes ou Getspec version USB2000 et USB650) I PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DU SPECTROMETRE : La lumière à analyser est transmise au spectromètre

Plus en détail

Kardó. Une combinaison infinie de lumiere

Kardó. Une combinaison infinie de lumiere Kardó Une combinaison infinie de lumiere CONCEPT Design: eer architectural design, Belgique 2 - Kardó Kardó est un système d éclairage spécial qui permet de s adapter à l architecture à travers tout le

Plus en détail

COLOR LUSTRE. BAUME RAVIVEUR DE REFLETS 277 RUE ST HONORE 75008 PARIS +33 (0)1 40 20 60 00 WWW.SHUUEMURAART OFHAIR.COM

COLOR LUSTRE. BAUME RAVIVEUR DE REFLETS 277 RUE ST HONORE 75008 PARIS +33 (0)1 40 20 60 00 WWW.SHUUEMURAART OFHAIR.COM COLOR LUSTRE. BAUME RAVIVEUR DE REFLETS 277 RUE ST HONORE 75008 PARIS +33 (0)1 40 20 60 00 WWW.SHUUEMURAART OFHAIR.COM NEVER STOP THINKING, IMPROVING, INNOVATING. CREATING SOMETHING THAT IS UNIVERSALLY

Plus en détail

LUXOMAT Exemples d implantation pour électriciens et bureau d études

LUXOMAT Exemples d implantation pour électriciens et bureau d études B.E.G. LUXOMAT d implantation LUXOMAT d implantation pour électriciens et bureau d études Indexe Profitez des nombreuses années d expérience de B.E.G. pour planifier et installer avec succès et en toute

Plus en détail

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE

DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE P1S2 Chimie ACTIVITE n 5 DETERMINATION DE LA CONCENTRATION D UNE SOLUTION COLOREE Le colorant «bleu brillant FCF», ou E133, est un colorant artificiel (de formule C 37 H 34 N 2 Na 2 O 9 S 3 ) qui a longtemps

Plus en détail

www.gbo.com/bioscience 1 Culture Cellulaire Microplaques 2 HTS- 3 Immunologie/ HLA 4 Microbiologie/ Bactériologie Containers 5 Tubes/ 6 Pipetage

www.gbo.com/bioscience 1 Culture Cellulaire Microplaques 2 HTS- 3 Immunologie/ HLA 4 Microbiologie/ Bactériologie Containers 5 Tubes/ 6 Pipetage 2 HTS 3 Immunologie / Immunologie Informations Techniques 3 I 2 ELISA 96 Puits 3 I 4 ELISA 96 Puits en Barrettes 3 I 6 en Barrettes de 8 Puits 3 I 7 en Barrettes de 12 Puits 3 I 8 en Barrettes de 16 Puits

Plus en détail

Consigne : je remplis le tableau en tenant compte des informations de la ligne supérieure et de la colonne de gauche (droite pour les gauchers)

Consigne : je remplis le tableau en tenant compte des informations de la ligne supérieure et de la colonne de gauche (droite pour les gauchers) Découverte du monde : traiter deux informations Compétence : Savoir utiliser un tableau à double entrée. Matériel : - un plateau de jeu quadrillé : cinq lignes et cinq colonnes, - quatre pièces "couleur",

Plus en détail

Eléments de caractérisation des diamants naturels et synthétiques colorés

Eléments de caractérisation des diamants naturels et synthétiques colorés Actualités gemmologiques Eléments de caractérisation des diamants naturels et synthétiques colorés Dr. Erel Eric 1 Développés depuis les années 50 pour leurs applications dans les domaines des abrasifs,

Plus en détail

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires

Dr E. CHEVRET UE2.1 2013-2014. Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires Aperçu général sur l architecture et les fonctions cellulaires I. Introduction II. Les microscopes 1. Le microscope optique 2. Le microscope à fluorescence 3. Le microscope confocal 4. Le microscope électronique

Plus en détail

Nouveau programme de première S (2011) : l essentiel du cours. www.physagreg.fr

Nouveau programme de première S (2011) : l essentiel du cours. www.physagreg.fr Nouveau programme de première S (2011) : l essentiel du cours www.physagreg.fr 22 avril 2012 Table des matières 1 Couleur, vision et image 3 1.1 Oeil réel et oeil réduit...................... 3 1.2 Lentille

Plus en détail

Catalogue 2015-2016. En partenariat avec : Les prix sont TTC. Flocage logo inclus pour tous les hauts. Supplément prénom à 1.

Catalogue 2015-2016. En partenariat avec : Les prix sont TTC. Flocage logo inclus pour tous les hauts. Supplément prénom à 1. Catalogue 2015-2016 En partenariat avec : Les prix sont TTC. Flocage logo inclus pour tous les hauts. Supplément prénom à 1 Création : Sommaire Collection hommes Collection femmes Collection enfants Accessoires

Plus en détail

De la couleur! Chapitre 1 : les mécanismes physiques et physiologiques en jeu dans la perception des couleurs. Chapitre 2 : La couleur dans l image

De la couleur! Chapitre 1 : les mécanismes physiques et physiologiques en jeu dans la perception des couleurs. Chapitre 2 : La couleur dans l image Dossier Enseignant Série Science et Art De la couleur! Chapitre 1 : les mécanismes physiques et physiologiques en jeu dans la perception des couleurs Chapitre 2 : La couleur dans l image Chapitre 3 : Ce

Plus en détail

OBJETS PUBLICITAIRES ET PLV

OBJETS PUBLICITAIRES ET PLV OBJETS PUBLICITAIRES ET PLV Renforcez votre plan de communication par un objet personnalisé, véhiculant votre image tout en rappelant votre produit, service, activité. Mettez en avant votre savoir faire!

Plus en détail

Amélioration des sélections

Amélioration des sélections Amélioration des sélections Introduction historique Faire une bonne sélection d un objet avec un contour compliqué a toujours été un défi. Un problème typique est de changer le fond derrière un visage

Plus en détail

Le code à barres EAN 13 mes premiers pas...

Le code à barres EAN 13 mes premiers pas... Le code à barres EAN 13 mes premiers pas... k étape 1 Vous venez d adhérer à GS1 France, Vous souhaitez connaître les démarches à suivre pour mettre en place un code à barres sur vos emballages. Ce guide

Plus en détail

Alice Sécurité Enfants (version 2.009.06)

Alice Sécurité Enfants (version 2.009.06) Alice Sécurité Enfants (version 2.009.06) Création du compte administrateur... 2 Options... 3 Création d identités... 4 Edition d identités... 5 Edition profil... 6 Contrôle des plages horaires... 7 Blocage

Plus en détail

Colonnes de signalisation

Colonnes de signalisation COLONNES LUMINEUSES Ø 7 5 Ø 7 compactes à diodes Avantages : Solution complète prête à être raccordée Faible hauteur de montage Durée de vie des diodes extrêmement longue (au moins 70.000 h) et donc pratiquement

Plus en détail

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR

RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR RISQUES SOLAIRES CE QU IL FAUT SAVOIR POUR QUE LE SOLEIL RESTE UN PLAISIR PROFITEZ DU SOLEIL EN TOUTE SÉCURITÉ Nous profitons tous du soleil et en connaissons ses bienfaits : il dope le moral et favorise

Plus en détail