Péril. en la demeure. Quand c est le logement qui rend malade. LE JOURNAL DE LA FONDATION ABBé PIERRE. numéro 80 juillet 2013 / 1 euro

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Péril. en la demeure. Quand c est le logement qui rend malade. LE JOURNAL DE LA FONDATION ABBé PIERRE. numéro 80 juillet 2013 / 1 euro"

Transcription

1 LE JOURNAL DE LA FONDATION ABBé PIERRE Péril e la demeure Quad c est le logemet qui red malade Ljubisa Dailovic uméro 80 juillet 2013 / 1 euro

2 sommaire page 2 Ljubisa Dailovic page 8 Péril e la demeure Woow Your Life page 13 Claude évi : l habitat idige, u géérateur d iégalités de saté pages 4/7 agir au quotidie pages 8/12 Péril e la demeure page 13 Claude évi : l habitat idige, u géérateur d iégalités de saté page 14 pauvres et pourchassés pages 16/17 le mode du logemet pages 18/19 agir esemble page 20 l Abbé Pierre «Provocateur à bâtir» page 14 Pauvres et pourchassés page 20 L abbé Pierre «Provocateur à bâtir» N 80 Juillet 2013

3 page 3 l édito du présidet Passos aux actes! L hiver a été itermiable. Au mois de mai, avec 10 C, il faisait froid dehors et il faisait froid dedas, lorsqu o e peut pas se chauffer Combie de familles e serot pas e mesure de payer leur facture d électricité ou de gaz e juillet? Et face à cela, beaucoup d itetios et peu d actes. Il y a partout des logemets vacats, à Paris et e provice. Cofortables et dispoibles. Pourquoi restet-ils vides, alors que tat de persoes sot dehors ou mal logées? Les réquisitios que j avais évoquées avec Cécile Duflot, miistre du Logemet, lorsque je lui avais remis otre Rapport e javier derier, ot fialemet été bie peu ombreuses Même si elles e suffirot pas, elles serot u premier pas importat! Ne voit-o pas l urgece? Pour qu effectivemet le combat cotre le mal-logemet soit meé, je crois qu il faut déclarer l hiver 54 tous les jours. Costruisos et e laissos aucu logemet vide. Tout de suite. Raymod Etiee Présidet de la Fodatio Abbé Pierre Seb! Godefroy Seb! Godefroy Projet de loi Logemet et Urbaisme : le Duflot 2 E séace à l autome, plusieurs sujets phare serot e discussio au Parlemet : la mise e place d ue «garatie uiverselle des reveus locatifs», l ecadremet des loyers, la réforme des professios immobilières, la prévetio des expulsios Cepedat, il reste à s attaquer à la flambée des charges das le logemet et à lutter cotre la précarité éergétique ; agir au iveau de l accueil d urgece alors que les structures d hébergemet sot saturées et que des appels au 115 restet sas répose. Efi, l aée 2012 a eregistré de ouveaux records sur le frot des expulsios. La Fodatio réitère sa demade cocerat la mise e place d u moratoire et d ue politique de prévetio ambitieuse. (Voir aussi page 16) Et les autres? est édité par la Fodatio Abbé Pierre pour le Logemet des Défavorisés : 3-5, rue de Romaiville Paris - Tél. : ISSN : N Publicatio trimestrielle Commissio paritaire 0513 H Aboemet auel : 4 e, prix au uméro : 1 e. - Service Doateurs : Présidet : Raymod Etiee. Directeur de la publicatio : Patrick Doutrelige. Directeur de la rédactio : Jea-Pierre Gilles. Rédacteur e chef : Yves Coli. Secrétaire de rédactio : Mighelia Satoastaso. Coseillère éditoriale et jouraliste : Ae-Marie Cattelai Le Dû. Jouraliste : Delphie Picard. Maquette : Thierry Lauret. Impressio : Oriet express, 6 rue Bezout Paris. Routage : Presto. Ce uméro comporte le supplémet L essetiel des actios et des comptes de la Fodatio Abbé Pierre aisi qu u ecart sur ue partie de la diffusio. Juillet 2013 N 80

4 agir au quotidie page 4 Allô Prévetio Expulsio Pour coseiller et guider les persoes meacées d expulsios locatives et si possible les préveir, la Fodatio maitiet sa plateforme téléphoique au U uméro à oter, à commuiquer, à partager. Mixité à Sasseages (38) La Fodatio a aidé l associatio Toit pour Tous Développemet afi qu elle trasforme e logemets très sociaux ue aciee cure avec isolatios extérieure et itérieure et mise e valeur du bâtimet acie. Ces appartemets sot désormais occupés l u par u jeue couple, l autre par ue famille avec efats. Arras : ue ouvelle Boutique Solidarité La Margelle, créée e septembre 2009, à Arras (62) par l Associatio d aide aux sas-abri, viet d être labellisée Boutique Solidarité de la Fodatio Abbé Pierre. Situé près de la gare, cet accueil de jour, ouvert du ludi au vedredi, offre u large pael de services : bagagerie, salle de vie avec coi repas, téléphoe, iteret, jouraux à dispositio, saitaires, laverie, espace dédié à l accompagemet social. Régulièremet, des professioels itervieet pour prodiguer sois et coseils. Le réseau des 30 Boutiques Solidarité de la Fodatio, accueille chaque aée e moyee persoes, e majorité des hommes, mais aussi 18 % de femmes et 6 % d efats. 25 persoes e quête de digité À l iitiative de l Associatio reaise Accueillir et Partager, les ciéastes Emmauelle Huchet et Eurydice Calmejae, ot filmé avec pudeur 25 persoes, à la rue depuis de logues aées. Ces sas-abri ot trimbalé, et trimbalet ecore, leur existece das u sac à dos, d où le titre de leur œuvre : Le Sac, ma maiso. Au géérique, etre autres, Lolotte, ue femme aux gestes élégats, au lagage châtié qui assure que das la galère «le boheur c est l affectio des sies»; ou Fifi qui a galéré avec ses potes et so frère pedat 10 as et «e veut plus jamais retourer dehors», Day, u colosse sauvé de l alcoolisme par so bout de jardi le log de l autoroute et de la voie ferrée «u eclos que je voudrais etourer de rosiers», et ce jeue homme aux allures d itellectuel qui a cherché pedat 6 as u toit et «le droit à l itimité, la sexualité». Projeté à l Arvor à Rees e avat-première, Le Sac, ma maiso e demade qu à voyager das toute la Frace. La Fodatio a fiacé sa réalisatio. Coup de mai aux aîés Créer des lies itergéératioels das le quartier de la Gavotte-Peyret à Septèmes-les-Vallos (13), tel est le souhait du cetre social qui épaule e ce ses les iitiatives associatives et idividuelles. Aisi, afi d améliorer le cadre de vie de 35 vieux migrats, Said Djaafri a mobilisé ciq jeues. «Fatiguées, isolées, des persoes âgées vivet das des appartemets deveus isalubres par maque d etretie», précise Said. L équipe des ciq volotaires a doc été chargée de débarrasser les logemets des objets iutiles. Elle a esuite accompli des petits travaux de peiture, de tapisserie, de maçoerie. «À court terme, ous voulos développer u service d aide à la persoe (coiffure, méage ) e format et embauchat certais de ces jeues aujourd hui sas emploi. Nous travaillos sur ces projets e relatio étroite avec la délégatio Paca de la Fodatio», cofie le coordiateur. N 80 Juillet 2013

5 page 5 agir au quotidie ue maiso pour se costruire Plus de 6 % des jeues de mois de 25 as, suivis par les missios locales de l île de La Réuio sot e situatio d hébergemet précaire ou sas hébergemet. 60 % e disposet d aucue ressource et la majorité a pas de formatio. Forte de ce costat, l AJMD avec le soutie de l agece régioale de la Fodatio, a iitié le projet Ti Kaz a ou. Désormais, sept jeues qui étaiet e errace et/ou e rupture familiale, très désocialisés et rejetés par les structures d hébergemet habituelles, cohabitet das ue grade maiso. Chacu dispose d ue chambre. Des iterveats extérieurs leur appreet à gérer le quotidie, à deveir autoome, à développer leurs compéteces et à les partager au bééfice des habitats de Ti Kaz a ou. «Ue faço de participer aux frais d hébergemet», soulige le resposable. Foot ou pétaque? à l iitiative de l associatio Les amis de Jéricho, la 11 e Recotre Natioale du Sport Solidaire s est déroulée les 22 et 23 mai deriers au Stade Guy Moquet 2 à La Garde, près de Toulo. 20 Boutiques Solidarité, dot pour la première fois les 4 de l Ile de La Réuio, et 13 Pesios de famille ot etraîé quelque 300 persoes fréquetat ces lieux, au football, à la pétaque, au pig-pog afi qu elles participet aux épreuves. E dehors des joutes sportives, ce fut l occasio de découvrir u autre eviroemet. La Fodatio a profité de cet évéemet pour réuir les resposables, les admiistrateurs et certaies persoes accueillies des Boutiques Solidarité afi d écrire ue ouvelle charte pour ses structures d accueil. Efi u toit Soucieuse d augmeter so parc de logemets très sociaux, la LMCU (Lille Métropole Commuauté Urbaie) préempte, à la mort de so propriétaire, ue maiso de 67 m 2, située das le cetre de Mouvaux. Le bie état très délabré, la LMCU sige u bail à réhabilitatio avec l OSLO (Orgaisme Avat / Après Social de Logemet). Aujourd hui, après ue remise e état des lieux à laquelle la Fodatio a participé das le cadre de so programme Toits d abord, ue mama seule, avec ses deux efats qui vivaiet das ue caravae, occupe le coquet trois pièces moyeat le versemet d u loyer modeste. L été e balade Comme chaque aée, les Boutiques Solidarité de la Fodatio multipliet les projets afi d offrir aux persoes qui les fréquetet quelques momets d évasio estivale loi de leur eviroemet habituel. Redez-vous e octobre pour découvrir quelques photos de ces carets de vacaces. Artistes e ue Deuxième éditio du festival C est pas du Luxe, orgaisé par la Fodatio avec la Scèe atioale de Cavaillo et l associatio Le Village, du 19 au 21 septembre au Thor, près d Avigo. So but est d exposer des œuvres créées par des persoes fréquetat les Boutiques Solidarité et les Pesios de famille aisi que de favoriser recotres et évéemets culturels e y associat artistes et persoes démuies. Juillet 2013 N 80

6 agir au quotidie page 6 L été des festivals Comme chaque aée, pour faire coaître ses actios auprès des jeues, la Fodatio s istalle das différetes maifestatios : Solidays, du 28 au 30 jui à l hippodrome de Logchamp à Paris, Mai Square Festival à Arras du 5 au 7 juillet, et à la Fête de l Humaité das le parc Georges Valbo à la Coureuve du 13 au 15 septembre. myriam vadeabeele : «Ne pas lâcher prise» Lorsqu elle était directrice adjoite das ue agece immobilière à vocatio sociale, Myriam Vadeabeele travaillait souvet e relatio avec l Agece iterrégioale PACA de la Fodatio. C est doc aturellemet qu à la retraite elle s est egagée à ses côtés e qualité de béévole. «Je voulais agir face à la motée de la pauvreté, la dégradatio de la situatio des plus faibles, les jeues, les femmes seules et les persoes âgées otammet. Compte teu de mes compéteces e matière d immobilier social, j ai coordoé des actios das le cadre du programme SOS Taudis et ties actuellemet ue permaece téléphoique d accès aux droits tous les jeudis. Je reçois e moyee ue dizaie d appels souvet dramatiques : meaces d expulsio, logemets précaires das u garage, u abri de jardi, ue caravae, paique face à l augmetatio des charges. Ce est pas rare que mes iterlocuteurs me cofiet e pas mager à leur faim pour payer leur loyer et éviter de se retrouver à la rue. Tat que je serai alerte, je me mobiliserai pour relayer leurs souffraces et teter de les soulager. Nous avos tous le devoir de tedre la mai aux mois bie atis.» Travailler pour s itégrer Mettre à l abri 10 familles roms et leurs efats après le dématèlemet de leur campemet près de Sait-Étiee, tel est le premier but de Citoyes Solidaires 42. Cet orgaisme fédère des particuliers et ue dizaie d associatios, dot Emmaüs Sait-Étiee. Après avoir costruit des abris et des structures écologiques avec la participatio des itéressés, Citoyes Solidaires 42 a embauché u travailleur social. Il coordoe toutes les actios et pricipalemet la formatio des adultes afi que rapidemet dix d etre-eux trouvet u emploi salarié à plei-temps. «C est e les redat fiacièremet autoomes, e les itégrat das la vie de la cité, e leur appreat le fraçais et e scolarisat les efats que ous lèveros les a priori. U toit c est bie, la digité par le travail, c est ecore mieux», soulige Alai Gomez, présidet de l associatio. Associer les efats aux activités, comme leurs parets, pour les redre resposables. N 80 Juillet 2013

7 page 7 agir au quotidie La lumière au village! Avec le soutie de la Fodatio Abbé Pierre, l associatio Kelissa, (Coup de Pouce), s ivestit depuis plusieurs aées, das l u des pays les plus pauvres de la plaète : l éthiopie. «Ue pompe solaire a permis d électrifier l école et le dispesaire de deux villages très isolés, accessibles seulemet par ue piste e mauvais état. Nous avos travaillé sur ce projet e collaboratio avec Électricies sas Frotières et les habitats qui se sot impliqués das les travaux», explique Geeviève Moliés, la présidete de Kelissa. Ce sot désormais les premiers villages das la régio d Afar à avoir l électricité. Parallèlemet, Kelissa parraie 70 fillettes pour les scolariser et leur éviter des mutilatios sexuelles, ecore très courates culturellemet. la vie e carto Ça Cartoe, le titre de l évéemet qui s est déroulé le 28 jui à Tourcoig (59) est éloquet. E associatio avec Lille-Métropole et abej solidarité, la Fodatio a orgaisé ue soirée autour du quotidie des plus pauvres. E première partie, les élèves du coservatoire ot doé u cocert repreat les thèmes évoqués par les persoes à la rue. Les participats ot esuite été ivités à se redre à l Hôtel de ville pour u cocktail de l amitié au cours duquel ils ot pu loguemet échager avec des persoes sas abri et admirer leurs œuvres. «Ue faço de doer de la place das l espace public à des sas-voix, malades psychiatriques et exclus du logemet», ot expliqué les orgaisateurs. Sortis de leur cagibi Depuis 2006, l ESH (Espace Solidarité Habitat) de la Fodatio, a accompagé 134 méages vivat das mois de 9 m 2. Actuellemet, 23 dossiers, rie qu e Ile-de-Frace, sot e cours de suivi. Certais ot, d ores et déjà, trouvé ue solutio heureuse das le cadre de procédures cotre l habitat idige. Aisi, cette mama occupat ue pièce de 7 m 2 au sous-sol d u hôtel particulier du 16 e arrodissemet avec ses 4 efats a été relogée das u F4 du 14 e arrodissemet. Cette autre mama qui avait fait la ue des jouraux cet hiver, expulsée illégalemet avec so bébé de so local isalubre de 4 m 2, loue désormais u deux-pièces de 47 m 2 pour 432,68 e, charges comprises. Des dépôts de plaite au péal cotre plusieurs propriétaires idélicats qui ot osé louer des espaces impropres à l habitatio sot e cours d istructio par le procureur adjoit à la lutte cotre l habitat idige. Ljubisa Dailovic Territoires paris Le 19 jui, la Fodatio a orgaisé à la Cité de l architecture u colloque sur les copropriétés dégradées. So but : mettre e avat la situatio de leurs occupats, iciter les acteurs publics et privés à les predre e compte et les associer aux différetes phases de procédures et de réhabilitatio. ile-et-vilaie Au décès de ses parets, u mosieur âgé a hérité d ue maiso très délabrée. Ses reveus et ses écoomies e lui permettaiet pas d istaller des saitaires et le chauffage. La Fodatio, sollicitée par le Pact du départemet, a participé aux travaux de remise e état. seie-maritime Ue femme de 67 as et so fils de 44 as, sas emploi habitaiet ue maiso isalubre. Alertée par leurs proches, la Fodatio est iterveue das le cadre de so programme SOS Taudis pour la remettre aux ormes et faire etrepredre des travaux d isolemet afi de réduire les charges éergétiques de 50 %. Juillet 2013 N 80

8 sommaire page 8 Péril e Quad c est Des Fraçais toujours plus iquiets Equête réalisée à l issue du Débat atioal sur la trasitio éergétique auprès de 1115 citoyes participats et représetat la diversité du pays : 13 % des participats se déclaret aujourd hui e situatio de précarité éergétique ; 42 % craiget de basculer das cette situatio. Ljubisa Dailovic N 76 Juillet 2012

9 page 9 dossier la demeure le logemet qui red malade Avoir froid chez soi, avoir mal. Le pouvoir d achat a baissé de 0,4 % e 2012 e Frace et les charges liées au logemet sot à la limite du supportable pour le plus grad ombre. Plus de 4 millios de méages vivet das la précarité éergétique et la Fodatio dresse aujourd hui u triste costat : le logemet deviet u risque aggravat pour leur saté. Elle préférait qu o lui téléphoe le mati. L après-midi, elle se repose pour repredre des forces. Depuis plus de 3 as, Jacquelie est sous oxygèe la uit et à l heure de la sieste. À 52 as, ses poumos sot malades. «J étouffais, c est comme ça qu o a décelé ma maladie. Je ai plus que 50 % de capacité respiratoire. Quad il fait froid ou chaud, je suis très essoufflée, je tousse beaucoup. J ai de plus e plus besoi de mo appareil. Cet été, je dois partir e cure.» Jacquelie a pas toujours été affaiblie comme cela. Après avoir reçu la maiso paterelle e héritage e 1981, elle et so mari ot mis toute leur éergie et tous leurs moyes pour redre la vieille bâtisse habitable pour leurs deux filles ées peu après. «Le sol était e terre battue, mo mari a posé du carrelage ; o a mis du simple vitrage aux feêtres et refait u petit bout de la cuisie.» Travaillat tous les deux à l époque, ils emprutet de quoi assurer les travaux. «O a fait le maximum. Pour le chauffage, il y avait la chemiée das la grade pièce du bas et o setait u peu la chaleur à l étage, c était vivable.» Das ce petit village de l Hérault, o dépasse les -10 C e hiver ; l isolatio de la maiso orietée plei ord s est vite révélée isuffisate. La che- miée reste allumée uit et jour et o y fait brûler tout ce que l o peut. Malgré cela, les courats d air agitet les rideaux e permaece et à l étage, le froid résiste à l uique covecteur électrique. Les travaux éces- L humidité augmete les risques d allergies et peut etraîer des problèmes respiratoires. Ljubisa Dailovic Juillet 2013 N 80

10 dossier page 10 La Fodatio réagit Le 12 décembre 2013 à Paris, la Fodatio orgaisera, au Coseil écoomique social et eviroemetal, u colloque atioal sur le thème de la précarité éergétique et de la saté, suite aux deux études qu elle a fiacées das l Hérault et le Douaisis. saires à l amélioratio de l habitat e serot jamais etamés, le couple se sépare et Jacquelie se retrouve au RMI. sat, coseil e maîtrise de l éergie, «le cas de Jacquelie illustre bie l étude 1 que ous avos présetée e avril. Il y a u lie etre les pathologies de maladies hiverales proocées et la précarité éergétique das le logemet. Les problèmes de saté sot aggravés, particulièremet chez les efats.» Basée sur 167 logemets et 356 persoes, cette étude pilote sur le territoire de l Hérault soulige que les défauts d isolatio et de vetilatio couplés aux restrictios de chauffage déclechet des pathologies chroiques de rhiite, d asthme, de migraies «Il faut désormais que ous L étude qui démotre, efi «Je utilise plus la chemiée, vu mo état, c est très mauvais. Depuis 2000, je touche l Allocatio adultes hadicapés (AAH). Certais hivers, j ai des factures mesuelles d électricité de plus de 135 euros et mo médeci m a dit que les covecteurs électriques, ça était pas bo pour moi, l air est trop sec.» Pour Sadrie Buresi, directrice de l associatio Gefosesibilisios les pouvoirs publics afi que les textes sur la décece preet e compte la performace thermique des logemets. Ces doées sur la saté sot u levier fort. À tous les iveaux, qu il s agisse de l occupat, du bailleur ou des collectivités locales, il faut faire passer ce message : la lutte cotre la précarité éergétique permet d améliorer la qualité de vie et la qualité du logemet. E tat qu associatio accompagat les persoes e difficulté, c est ue positio que ous voulos défedre», ajoute Sadrie qui atted Commet vivre sereiemet quad o habite das ue maiso dégradée et qu o e dispose pas de reveus suffisats pour la restaurer. Ljubisa Dailovic N 80 Juillet 2013

11 page 11 dossier impatiemmet les coclusios de l equête similaire meée d octobre à fi avril das la régio de Douai. Partout les mêmes maux «Quad o est arrivé, tout était blac, tout était beau. Dès l autome, les placards et les murs de la cuisie se sot cou- verts de moisissures oires. U midi, o a trouvé deux grosses limaces das le tiroir, sous l évier.» Dehors, il pleut et il fait tout juste 10 C. Nous sommes à Marchiees (59), à la fi du mois de mai. L humidité et le froid se sot succédés ici sas iterruptio depuis ovembre. «Nous avos déméagé e jui derier car le loyer était mois élevé. Mais les 100 euros d écoomie sot vite partis das les dépeses de bois pour l isert et de gaz pour l eau chaude. Au total, ous dépesos 200 euros de plus. C est sûr, o e peut passer u ouvel hiver comme ça», déplore Mr. G, allocataire du RSA. Pour aller das la salle de bais, les ciq membres de la famille passet par la cuisie codamée depuis sept Les iégalités se creuset E 2010, 8,6 millios de persoes vivaiet avec mois de 964 e/mois. La moitié d etre elles vivait avec mois de 781 e/mois. E 2010, o comptait 2,7 millios d efats pauvres. Le taux de pauvreté chez les 75 as et plus est passé de 10 % e 1996 à 13 % e (Isee 2013 ) Juillet 2013 N 80

12 dossier page 12 Quasimet toutes les familles recotrées lors de l equête se chauffet avec des appareils d appoit, au gaz ou à pétrole. Humidité, difficulté à se chauffer, aggravet les problèmes respiratoires de Madame M. mois. À chaque fois, c est le chaud et froid assuré et u courat d air glacial. «O a tout le temps le ez qui coule même si o se soige. C est pire pour les efats, ils echaîet rhumes et toux, ils dormet mal.» Chager les metalités Cet hiver, les deux plus grads (5 et 6 as), istallés sous les combles, essayaiet de se teir chaud e couchat das le même lit, couverts de pulls, de chaussettes et de couvertures. Pas de radiateur à l étage et, au dessus du lit, ue vieille feêtre de toit qui laisse passer l air. «Ce qui est terrible, c est que le propriétaire a réalisé des travaux récemmet, o le voit, mais rie a été bie fait» ote Atoie Bailleux, éducateur spécialisé à l associatio le Pact de Douai. Le chauffe-eau a laché il y a 6 mois, seule la feêtre du bas est e double vitrage et les écarts de températures etre les pièces sot très forts. «C est ce qu il y a de pire car cela favorise l humidité. Nous expliquos aux persoes e difficulté qui vieet ous voir qu il faut assurer ue température costate partout das le logemet pour la saté des occupats et pour le maitie e état du bâti. Il faut aussi isister sur la vetilatio, même si cela paraît cotradictoire. Bie souvet, les projets e sot pas cohérets : o chage les feêtres mais o isole pas les combles» précise Fay Chrétie qui réalise au Pact les audits thermiques préalables au fiacemet des travaux. So collègue, Guillaume Daas, chargé de la décece, ajoute : «Quasimet toutes les familles recotrées lors de l equête se chauffet avec des appareils d appoit, au gaz ou à pétrole. Les risques pour la saté sot éormes car, e Ljubisa Dailovic Seb! Godefroy Les efats sot les premiers à pâtir du mal-logemet : rhumes des fois, rhiorrhées, agies. N 80 Juillet 2013

13 page 13 dossier plus, elles se calfeutret. Ue seule pièce est chauffée à fod et la chaleur est cesée rayoer autour. Les orgaismes s e ressetet, il est pas rare de voir des familles ous motrer leur certificat médical.» Comble de la situatio, certais occupats, propriétaires ou locataires, sot équipés d ue chaudière et de radiateurs das toutes les pièces mais aucu a les moyes de payer comptat litres de fuel. Et Atoie Bailleux d ajouter : «L état du logemet exacerbe le setimet de mauvaise saté.» Et, bie souvet, la dépressio s istalle Trop souvet, les projets e sot pas cohérets : o chage les feêtres mais o isole pas les combles. 1 Quad c est le logemet qui red malade, étude iitiée et fiacée par la Fodatio Abbé Pierre, réalisée par le CREAI-ORS Laguedoc-Roussillo, le Gefosat ; avec le soutie fiacier de la Régio Laguedoc-Roussillo, de l Agece Régioale de Saté et de l ADEME. Ljubisa Dailovic Témoigage «L habitat idige : u géérateur d iégalités de saté!» Claude Évi, acie miistre de la Saté et de la Solidarité de 1988 à 1991, dirige l Agece régioale de la Saté d Ile-de-Frace depuis trois as. Costatez-vous u lie etre précarité et saté et otammet précarité éergétique et saté? Avec près de 14 % des méages vivat e dessous du seuil de pauvreté, la régio cocetre das toute leur ampleur les problématiques des publics démuis. Il est tout à fait clair que suroccupatio des logemets, locaux dégradés et précarité cotribuet à certaies pathologies particulièremet marquées. Aisi, l isalubrité et l humidité des logemets, corrélées à la précarité éergétique, peuvet provoquer des pathologies respiratoires (asthme, allergies ), des accidets domestiques et altérer la saté metale. L habitat idige est e Ile-de-Frace l u des détermiats eviroemetaux et sociaux de saté les plus importats et les plus géérateurs d iégalités de saté. Pour l acie miistre que vous êtes, quelle est l urgece? Le recours aux sois est gééralemet tardif pour les persoes démuies, puis les parcours de sois et l observace des traitemets souvet émaillés de ruptures. Il faut reforcer l accessibilité des sois das les territoires défavorisés. L Agece veut aussi adapter le foctioemet des Claude évi dispositifs de saté pour mieux accueillir et predre e charge les populatios démuies. Commet mieux predre e compte la précarité éergétique au iveau de la directio de la Saté Publique? La précarité éergétique résulte de trois mécaismes : u mauvais isolemet du logemet, gééralemet dû à u mauvais état gééral ; la faiblesse des reveus des occupats et, efi, le coût de l éergie. Cette précarité éergétique pèse sur la saté : par les coséqueces saitaires directes du froid et de la mauvaise qualité du bâti, et, de faço idirecte, parce que les occupats de logemets e précarité éergétique ot mois de reveus à cosacrer à leur saté. L ARS iterviet à très grade échelle afi que soiet prescrites des mesures correctives pour améliorer la qualité des logemets (isolatio thermique, étachéité des toits, etc ). Nous agissos afi de réduire les coséqueces saitaires de la précarité éergétique e facilitat l actio des professioels de saté aisi que celle des familles cocerées. C est d ores et déjà ue priorité de otre Projet Régioal de Saté. Juillet 2013 N 80

14 iacceptable page 14 Pauvres et pourchassés! Iterdictio de fouiller les poubelles, de s alloger sur u bac public, de medier : la pauvreté est deveue u crime, aux yeux de certais, et otammet des autorités. Isidieusemet, les pauvres sot priés de déguerpir des cetresvilles. Das le métro, les sièges sur lesquels il est impossible de s alloger ot remplacé les bacs. Das des squares, sur les trottoirs, le bac a plus droit de cité et les sas-abri qui pouvaiet y dormir e disposet même plus de ces lits spartiates. Tout est bo pour les chasser. Ici, o arrose les seuils des édifices publics et des magasis. Là, o poste des agets pour verbaliser, 38 e s ils fouillet les poubelles ou statioet logtemps à la même place. Plus odieux, des muicipalités diffuset des produits auséabods pour les éloiger. Jea-Luc, 36 as, vit cette chasse au quotidie. «à la suite de problèmes familiaux et professioels, je me suis retrouvé à la rue, du côté de Pigalle. J ai garé ma voiture das ue impasse pour y dormir. Et j ai la chace que des persoes du quartier me tedet la mai. Mais das la jourée je toure e rod, aux aguets. Boulevard de Clichy, la police rode e permaece. Impossible de s asseoir sur le trottoir, de mager traquillemet. Je redoute qu elle embarque ma voiture et moi avec. Pourtat, je e gêe persoe, c est mo seul toit. J ai l impressio d être u pestiféré, u déliquat.» C est pour Jea-Luc et les persoes obligées de se coteter de subsides pour survivre que la Fodatio Abbé Pierre s est egagée, aux côtés du mouvemet Emmaüs et de la FEANTSA (Fédératio Européee des Associatios Natioales Travaillat avec les Sas-Abri) das ue actio de sesibilisatio et d iterpellatio pour que la pauvreté e soit plus cosidérée comme u crime. L espace public est ouvert à tous. à quelques mois des électios muicipales, les maires doivet être solidaires evers les persoes e détresse. «Il e faut pas faire la guerre aux pauvres, mais à la pauvreté», répétait l abbé Pierre. Pour rester fidèle à sa mémoire et à so egagemet, pour mieux saisir le quotidie de ceux qui sot à la rue et siger la charte déoçat leur péalisatio, redez-vous sur le site : Woow Your Life N 80 Juillet 2013

15 page 15 e partage Collecte e votre faveur Ma fille se marie bietôt. Elle e souhaite pas recevoir de cadeaux mais aimerait collecter de l arget auprès de ses ivités e faveur de votre Fodatio. Acceptezvous ce gere de do et commet cela se passe-t-il cocrètemet? Marie-Paule L., La Roche-Corbo Nous sommes très sesibles à ces collectes qui mobiliset u groupe de proches, à l occasio d u évéemet. Votre fille peut procéder de deux faços : soit demader à chaque ivité u chèque libellé au om de la Fodatio, e retour u reçu fiscal sera adressé aux différets doateurs pour qu ils puisset déduire les sommes versées de leurs impôts, soit ous adresser u chèque global. Das ce cas, c est le titulaire et lui seul qui pourra déclarer ces dos aux impôts. Pour ous, cette solutio est plus simple et etraîe mois de frais. Tous ces versemets ous permettet de fiacer os actios et os missios sociales. Ils sot très précieux. Toujours préset La veille de Noël, j ai écouté le Délégué gééral de la Fodatio das ue émissio cosacrée à la pauvreté sur Europe1. Chapeau! de vous mobiliser même au momet des fêtes et de e pas compter votre temps. Marie-Thérèse G., Paris Les persoes qui sot das la précarité, à la rue, se setet davatage seules et laissées pour compte à ces périodes. C est otre rôle de motrer que ous oublios jamais ces huit millios de os cocitoyes qui vivet aujourd hui sous le seuil de pauvreté. Fidèles à otre devise, grâce à vous qui ous souteez et ous ecouragez, ous e lâchos rie. Aider les familles Comme beaucoup, j ai été bouleversé par le témoigage d u garço de 11 as qui cofiait qu il vivait das u logemet dégradé, partait le mati à l école le vetre vide et restait parfois plusieurs jours sas mager. Sa mama divorcée, femme de méage, e gage pas assez pour ourrir ses trois efats. La Fodatio participait à cette émissio de RTL sur la pauvreté. Pouvez-vous me commuiquer les coordoées de cette famille? Je voudrais l aider. Merci. Hervé L., Metz E Frace, u efat sur ciq vit das la misère, comme ce garço, même si les parets travaillet. Nous œuvros, avec de ombreuses autres associatios, pour les soulager et trouver des solutios durables, mobiliser o seulemet les particuliers mais égalemet les autorités à tous les iveaux. Nous apprécios que de ombreux auditeurs ous aiet cotactés après cette émissio mais par respect pour les familles e difficulté ous e divulguos pas leur adresse. Nous icitos os iterlocuteurs à se rapprocher des orgaismes qui, comme la Fodatio, vieet e aide à ces populatios éprouvées et se mobiliset pour améliorer leur quotidie. Aidez-ous! Aboez-vous q Oui, je décide de m aboer au joural trimestriel de la Fodatio Abbé Pierre : 4 c pour 4 uméros par a. Pour coaître ses actios, ses ejeux et ses résultats. q Mme q Mlle q M. Nom :... Préom :... Adresse :... Ville :... Code postal : Règlemet : q chèque bacaire q chèque postal libellé à l ordre de la Fodatio Abbé Pierre. Coformémet à la loi iformatique et libertés du 6 javier 1978, vous disposez d u droit d accès, de suppressio et de rectificatio aux doées persoelles vous cocerat e vous adressat à otre fodatio. Par otre itermédiaire, vous pouvez être ameé à recevoir des propositios d autres sociétés ou orgaismes. Si vous e le souhaitez pas, il vous suffit de ous écrire e ous idiquat vos om, préom, adresse (et si possible les référeces du message que vous avez reçu). Juillet 2013 N 80

16 le mode du logemet page 16 À voir sur grad écra Aisi squattet-ils, documetaire retraçat l actio du Collectif Jeudi-Noir cotre le mal-logemet est sorti. U film juste qui évoque, etre autres, la spéculatio sur les immeubles vides et la difficulté de plus e plus grade des jeues, toutes catégories sociales cofodues, pour se loger. E salle depuis le 16 jui. Triste costat + 31 % de demades d hébergemet auprès du 115 cet hiver. 58 % de ces demades ot pu être satisfaites. Sur les persoes qui ot sollicité le 115, se sot heurtées à u refus L absece de places dispoibles oblige à procéder à ue sélectio des publics malgré le pricipe d icoditioalité de l accueil. Les hommes seuls pâtisset e priorité de cette situatio. la reprise des expulsios Das ue lettre remise mi-mai au Premier miistre, le Collectif des Associatios Uies lui a rappelé que le Gouveremet a pas répodu à sa demade de moratoire des expulsios locatives alors que ces opératios (dot le ombre a doublé e dix as!) placet des milliers d idividus das des situatios dramatiques. Triste illustratio de cet état de fait, à Véissieux les représetats de l ordre public, veus procéder à la première expulsio à la fi de la trêve hiverale, ot trouvé la locataire de 72 as, pedue. Le maire de la ville avait pourtat sigé u Légede : maif après l expulsio de Mme X arrêté ati-expulsios. La taxe sur les logemets vacats, élargie Le 10 mai derier est paru au Joural Officiel, avec effet immédiat, u décret étedat le périmètre de la taxe sur les logemets vacats à commues de plus de habitats (au lieu de habitats auparavat) où existe u déséquilibre etre l offre et la demade, etraîat des difficultés sérieuses d accès au logemet. Le taux de cette taxe s élève à 12,5 % de la valeur locative la première aée et à 25 % dès l aée suivate. La portée icitative de cette taxe a été démotrée par plusieurs études pour remettre les logemets vacats sur le marché. 20 mesures pour relacer la costructio E déplacemet le 21 mars derier à Alfortville, e balieue parisiee, le Chef de l état avait aocé 20 mesures chocs e faveur du logemet et de la costructio d immeubles sociaux. Ue première série de mesures a été présetée devat l Assemblée atioale par Cécile Duflot, miistre du Logemet, afi de pouvoir predre des ordoaces pour accélérer la procédure. U autre texte sur l urbaisme et le logemet qui s itéressera otammet aux rapports locatifs das le secteur privé sera discuté à la retrée. Parmi ces mesures figuret la TVA réduite à 5 % pour la costructio de logemets sociaux dès la retrée 2014, l attributio d ue prime de 1350 pour meer des travaux de réovatio éergétique, à destiatio des méages dot les reveus auels excèdet pas Présidece de la République N 80 Juillet 2013

17 page 17 le mode du logemet Iterview «Notre objectif, c est la sortie de la rue.» Ae Joubert est déléguée aux actios e faveur des persoes sas domicile fixe à la Ville de Paris. E 2010, elle a publié De la zoe à l ENA*, u livre autobiographique. Vous dites das votre livre qu il vous faudra «vérifier chaque jour que mes décisios soiet e adéquatio avec ce service evers le plus faible, le plus pauvre». Qu e est-il? Cela fait deux as que je suis à la Mairie de Paris et ous avaços. Cette aée, à la sortie du pla hiveral, l État a aiguillé de ombreuses persoes vers de l hébergemet ou du logemet péree, ce qui est u réel progrès. Des structures sot ecore ouvertes et certaies le resterot. N oublios pas que le 115 assure quotidieemet e moyee uitées hôtelières. De plus, et ça c est u progrès formidable, ous avios cet hiver u travailleur social das chacu des oze gymases ouverts par la Ville. Ce travailleur social a fait les premières évaluatios, a ouvert les dossier SIAO ous avios aussi des médecis à la retraite. L aée prochaie, ous auros, je l espère, des ifirmières et des psychologues. Il y a u vrai travail qualitatif. Des cetres d hébergemet ot été ouverts cet hiver pour des familles de plus e plus ombreuses à la rue. Celles-ci ot été prises e charge pedat 5 mois et certaies accompagées vers u logemet. À la Ville, ous cherchos des bâtimets temporairemet vides pour les mettre à dispositio des familles et des persoes isolées. Que faut-il faire e priorité? Il y a places d hébergemet d urgece e Ilede-Frace mais les besois des persoes à la rue ot chagé. Il y a beaucoup de femmes battues, de pathologies psychologiques et psychiatriques lourdes, de jeues accompagés d aimaux. Face à ces besois, il faut iover. Nous avos accepté la mixité das l u de os cetres d hébergemet et cela foctioe. Des projets iovats, cofiacés par la Ville, permettet de proposer des structures pour les persoes vieillissates ou souffrat de gros problèmes psychologiques, mais aussi pour des femmes avec efats, victimes de violece Ae Joubert Y a-t-il des difficultés spécifiques à Paris? Il y a, d abord, l afflux de persoes de toutes origies, beaucoup de demadeurs d asile sas solutio d hébergemet. Je suis égalemet préoccupée par la présece des Roms qu o estime à e Ile-de- Frace. La Ville fiace l associatio Coup de mai qui accompage et loge certaies de ces familles e voloté d isertio. L associatio a ouvert e mars 2012 ue boutique de vete d objets récupérés. U site de dépôt d objets et u atelier de recyclage vot être iaugurés. Il reste beaucoup à faire mais ous avos tat de projets! * éditios Le Cherche Midi Quelques chiffres E baisse : le prix de l immobilier, acie et euf, au premier trimestre à Paris les prix baisset pour la première fois depuis 15 as. E hausse : les loyers das le parc locatif privé. + 2,7 % à Paris et das l agglomératio parisiee, + 1,6 % e provice. E baisse : le taux de crédit immobilier qui s établit à 3 % e moyee. Juillet 2013 N 80

18 agir esemble page 18 des étudiats ivestis U ouvel egagemet Eiffage Costructio, parteaire régulier de la Fodatio depuis 2005 et mécèe du cocert de l Orchestre de l Alliace, qui a été doé le 8 avril derier, Salle Gaveau, das le cadre de la 23 e saiso de la Solidarité, a remis à la Fodatio les e de recette de la billetterie. Des toits au Nicaragua Grâce aux e versés e octobre 2011 par la Fodatio MACIF, la Fodatio Abbé Pierre viet de termier la costructio de sept maisos et la réfectio de 30 toitures e tôle, avec Habitat Cité das ue des régios les plus pauvres de ce pays d Amérique Cetrale. C est e itégrat l ESG Maagemet school que trois étudiats ot mesuré les difficultés pour se loger à Paris. Ils ot doc fodé, e avril 2013, le site iteret eae-immo.com pour mettre e relatio propriétaires et étudiats. Chaque étudiat verse ue commissio fixe de 350 à la sigature du bail, la cosultatio des offres est par ailleurs gratuite. Les propriétaires bééficiet, eux, de tout u pael de services gratuits : sélectio de locataires, gestio des visites, etc. Pour chaque logemet mis e première offre à la locatio sur le site et loué, eae-immo.com verse de 100 à la Fodatio. «C est aturel que ous souteios la Fodatio Abbé Pierre», explique Alexadre Ducœur, l u des trois resposables d EAE-immo, «puisque ous voulos, comme elle, faciliter l accès au logemet à ceux qui disposet de peu de moyes.» Ce drôle de Père Noël «Je le recoais, c est le Père Noël, il a ue barbe» s est écrié u petit de 4 as e voyat la photo de l abbé Pierre. C était il y a quelques mois. Depuis, grâce à leurs eseigats tous les élèves de l école du Sacré-Cœur Roucas à Marseille, savet qui est l Abbé et sa Fodatio. Ils collet, jour après jour, leurs pas sur le tableau oré de sa silhouette, créet e pâte à modeler, e boîte d allumettes, des villages avec u toit pour tout le mode. Ue fillette a cofectioé ue marioette sas bras «parce qu il faut aussi accueillir les hadicapés» et ue autre ue tete bleue «comme celle que l o voit das les rues.». Juliette, elle, a écrit cette phrase : «Accroupies sous les uages sombres, leur vie reste das l ombre.» Grâce à différetes actios, kermesse, vetes de gâteaux, de petits objets, 1000 e ot d ores et déjà été collectés e faveur de la Fodatio. «Pour moi, au-delà de la participatio fiacière, explique Catherie, à l origie de cette démarche de sesibilisatio, le plus importat c est la prise de cosciece des plus jeues des coditios de vie des persoes à la rue. C est le regard différet qu ils portet esuite sur elles.» Dites-le avec des fleurs! Lors de chaque commade sur le site 123 fleurs.com 0,5 est reversé à la FAP et les cliets ivités égalemet à faire u do complémetaire. Offrir u bouquet, ue plate, u objet, et participer aisi au fiacemet d actios e faveur des plus démuis, c est les associer aux évéemets heureux ou malheureux, qui poctuet la vie de chacu, assure u des resposables du site à l origie de cette actio. N 80 Juillet 2013

19 page 19 agir esemble Legs et Doatios Le boheur d ue mama Émue par le sort des persoes à la rue, Madame M, doatrice régulière de la Fodatio, décide de lui doer u appartemet das le quartier de la gare Motparasse, à Paris. Elle pred alors cotact à la fois avec so otaire et avec le service doatio de la Fodatio pour que tout soit e règle. L acte coclu, la Fodatio, deveue propriétaire, sige u bail à réhabilitatio pour ue durée de 25 as au profit de l Associatio Solidarités Nouvelles pour le Logemet qui aide les persoes e grade précarité. Après ue étude thermique, le bie de 27 m 2 est mis aux ormes afi de réduire cosidérablemet les charges éergétiques des futurs occupats. Demade d iformatios Depuis le mois de mai, grâce à la géérosité de Madame M, ue mama isolée disposat de faibles ressources vit avec so efat das ce quartier cetral de la capitale tout e bééficiat d u accompagemet social. «Ayat hérité de ce lieu et e l habitat pas, explique Madame M., il m a semblé aturel d etrepredre les démarches écessaires afi que la Fodatio puisse e disposer pour loger des ges e difficulté. Aujourd hui, je suis heureuse de le savoir occupé par ue jeue femme et so petit.» FAP # Par u legs à la Fodatio Abbé Pierre, j offre la digité e héritage. APLELA80 Coupo à compléter, à détacher et à evoyer sous eveloppe timbrée à : Fodatio Abbé Pierre Jea-Marie Vieux 3, rue de Romaiville Paris. q OUI, je souhaite recevoir e toute cofidetialité, et sas egagemet, la brochure d iformatios Legs, doatios et assuraces-vie de la Fodatio Abbé Pierre. Idiquez l adresse où vous souhaitez recevoir votre brochure : q Mme q Mlle q M. Nom :... Préom :... Adresse :... Code postal : Ville :... q OUI, je souhaite m etreteir avec Jea-Marie Vieux, chargé des Relatios Legs à la Fodatio Abbé Pierre. Je souhaite être cotacté(e) par téléphoe au uméro suivat : Pedat la jourée, de préférece etre... heures et... heures «Il y a deux choses que l o e doit pas rater das sa vie. Aimer et mourir.» Juillet 2013 N 80

20 ue vie page 20 Peu importe qui a doé ce coseil à l abbé Pierre : «Si vous voulez peser sur le logemet, il faut créer votre Société HLM», mais il e a teu compte dès javier 1954, quelques jours avat de lacer so Appel. Les statuts de sa Société Aoyme d Hlm ot été déposés dès le 25 javier Das u premier temps, poussée par l isurrectio de la boté, la SA Hlm achète de ombreux terrais et costruit das la foulée, Il était ue fois L abbé Pierre «Provocateur à bâtir» «Il faut des maisos durables où ue famille puisse s épaouir avec le cofort écessaire pour vivre libre et heureuse.» Faim et Soif, octobre 1955 le plus vite possible, pour doer u toit aux écessiteux. Le Plessis- Trévise, Argeteuil, Sartrouville le Coseil d admiistratio avalise l achat de terrais e périphérie de Paris, et ce jusqu e Puis elle se lace das les logécos, immeubles collectifs, aisi que das l édificatio de logemets abordables au plus grad ombre. Jusque das les aées 70, la SA Hlm suit la croissace rapide de la costructio e Frace. De 250 logemets fi 1954, elle e possède e 1975 et compte 440 actioaires à cette date pour u capital de 7 millios de fracs de l époque. Mettre à l abri face à l urgece, oui. Mais o e peut s arrêter là. Il faut loger digemet et de faço péree les plus pauvres. Et si l abbé Pierre e le fait pas, qui le fera? Ce bila florissat e doit cepedat pas masquer les difficultés. Il e suffit pas d acheter et de costruire. La questio du coût L abbé Pierre lace la costructio des premières cités d urgece dès Autour de Neuilly-Plaisace et du Plessis-Trévise, très vite, des maisos s élèvet à la place des bidovilles. du logemet et de la solvabilité des locataires est régulièremet posée par la Société Aoyme, les appels aux pouvoirs publics se succèdet pour que des fiacemets (aide à la pierre, aide à la persoe) soiet débloqués. Au cours des trete derières aées, la SA Hlm a accompagé des familles modestes et les plus fragiles das le logemet, diversifié so offre, répodu à la mixité sociale, sas oublier d améliorer la qualité de so parc. E 1996, à Chaville, la derière cité d urgece de l abbé Pierre costruite par la SA Hlm disparaît. E 2003, la SA deviet Emmaüs Habitat. Elle regroupe aujourd hui logemets locatifs sociaux, 27 résideces sociales, CHRS et maisos relais. À l image de la Fodatio Abbé Pierre qui e est deveue l actioaire majoritaire e 2013, Emmaüs Habitat se peche sur les coditios de vie des persoes e difficulté, preat tout particulièremet e compte les besois et les droits de ses locataires, souvet ecore parmi les plus modestes. N 80 Juillet 2013

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE LES MESURES CLÉS DU PROJET DE LOI ÉCONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE Qu est-ce que l Écoomie sociale et solidaire? Coopératives Etreprises sociales Scop Fiaceurs sociaux Scic CAE Mutuelles Coopératives d etreprises

Plus en détail

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe

La France, à l écoute des entreprises innovantes, propose le meilleur crédit d impôt recherche d Europe 1/5 Trois objectifs poursuivis par le gouveremet : > améliorer la compétitivité fiscale de la Frace > péreiser les activités de R&D > faire de la Frace u territoire attractif pour l iovatio Les icitatios

Plus en détail

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée

RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée RECHERCHE DE CLIENTS simplifiée Nous ous occupos d accroître votre clietèle avec le compte Avatage d etreprise Pour trouver des cliets potetiels grâce à u simple compte bacaire Vous cherchez des idées

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation 1 / 9 Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Le cycle d exploitatio des etreprises (achats stockage productio stockage vetes) peut etraîer des décalages de trésorerie plus

Plus en détail

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation

Chap. 6 : Les principaux crédits de trésorerie et leur comptabilisation Chap. 6 : Les pricipaux crédits de trésorerie et leur comptabilisatio Les etreprises ot souvet besoi de moyes de fiacemet à court terme : elles ot alors recours aux crédits bacaires (découverts bacaires

Plus en détail

Divorce et séparation

Divorce et séparation Coup d oeil sur Divorce et séparatio Être attetif aux besois de votre efat Divorce et séparatio «Les premiers mois suivat u divorce ou ue séparatio sot très stressats. Votre patiece, votre cohérece et

Plus en détail

édito page 1 L accès au logement : la galère Achdou F./Urba-Images Server numéro 70 janvier 2011 / 1 euro

édito page 1 L accès au logement : la galère Achdou F./Urba-Images Server numéro 70 janvier 2011 / 1 euro page 1 édito LE JOURNAL DE LA FONDATION ABBé PIERRE L accès au logemet : Achdou F./Urba-Images Server la galère uméro 70 javier 2011 / 1 euro sommaire page 2 Michel Labelle page 17 Jea-Yves Le Bouilloec

Plus en détail

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers.

Renseignements et monitoring. Renseignements commerciaux et de solvabilité sur les entreprises et les particuliers. Reseigemets et moitorig. Reseigemets commerciaux et de solvabilité sur les etreprises et les particuliers. ENSEMBLE CONTRE LES PERTES. Reseigemets Creditreform. Pour plus de trasparece. Etreteir des rapports

Plus en détail

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB

MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O. Copilote de votre santé. AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyance CRC CRIS CRPB-AFB MUTUELLE D&O MUTUELLE D&O Copilote de votre saté AGECFA-Voyageurs CARCEPT CARCEPT-Prévoyace CRC CRIS CRPB-AFB DOMISSIMO-Assuraces DOMISSIMO-Services FONGECFA-Trasport IPRIAC MUTUELLE D&O OREPA-Prévoyace

Plus en détail

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI

FEUILLE D EXERCICES 17 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI FEUILLE D EXERCICES 7 - PROBABILITÉS SUR UN UNIVERS FINI Exercice - Lacer de dés O lace deux dés à 6 faces équilibrés. Calculer la probabilité d obteir : u double ; ue somme des deux dés égale à 8 ; ue

Plus en détail

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9

Sommaire Chapitre 1 - L interface de Windows 7 9 Sommaire Chapitre 1 - L iterface de Widows 7 9 1.1. Utiliser le meu Démarrer et la barre des tâches de Widows 7...11 Démarrer et arrêter des programmes...15 Épigler u programme das la barre des tâches...18

Plus en détail

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012

Mobile Business. Communiquez efficacement avec vos relations commerciales 09/2012 Mobile Busiess Commuiquez efficacemet avec vos relatios commerciales 9040412 09/2012 U choix capital pour mes affaires Pour gérer efficacemet ses affaires, il y a pas de secret : il faut savoir predre

Plus en détail

Une action! Un message!

Une action! Un message! Ue actio! U message! Cotact Master est u service exclusif de relaces automatiques de vos actes vers vos cliets, par SMS, messages vocaux, e-mails, courrier... Il se décleche lorsque vous réalisez ue actio

Plus en détail

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES

2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 2 ième partie : MATHÉMATIQUES FINANCIÈRES 1. Défiitios L'itérêt est l'idemité que doe au propriétaire d'ue somme d'arget celui qui e a joui pedat u certai temps. Divers élémets itervieet das le calcul

Plus en détail

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant

Compte Sélect Banque Manuvie Guide du débutant GUIDE DU DÉBUTANT Compte Sélect Baque Mauvie Guide du débutat Besoi d aide? Preez quelques miutes pour lire attetivemet votre Guide du cliet. Le préset Guide du débutat vous facilitera l utilisatio de

Plus en détail

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices

Dénombrement. Chapitre 1. 1.1 Enoncés des exercices Chapitre 1 Déombremet 1.1 Eocés des exercices Exercice 1 L acie système d immatriculatio fraçais était le suivat : chaque plaque avait 4 chiffres, suivis de 2 lettres, puis des 2 uméros du départemet.

Plus en détail

Les nouveaux relevés de compte

Les nouveaux relevés de compte Ifo CR Les ouveaux relevés de compte Les relevés de compte actuels du Crédit Agricole de Champage-Bourgoge sot issus de la migratio iformatique sur le GIE AMT e 2001 : petit format (mais A4 pour les Professioels),

Plus en détail

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes

Faites prospérer vos affaires grâce aux solutions d épargne et de gestion des dettes Faites prospérer vos affaires grâce aux solutios d éparge et de gestio des dettes Quelques excelletes raisos d offrir des produits bacaires et de fiducie à vos cliets Vous avez la compétece écessaire pour

Plus en détail

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique

La fibre optique arrive chez vous Devenez acteur de la révolution numérique 2 e éditio Edité par l Autorité de régulatio des commuicatios électroiques et des postes RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DÉCEMBRE 2010 La fibre optique arrive chez vous Deveez acteur de la révolutio umérique Petit

Plus en détail

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en

Le chef d entreprise développe les services funéraires de l entreprise, en Le chef d etreprise développe les services fuéraires de l etreprise, e assurat lui-même tout ou partie des activités de vete et e ecadrat directemet le persoel techique et commercial et d exploitatio.

Plus en détail

L'ACTION SOCIALE DES SERVICES DE L'ÉTAT

L'ACTION SOCIALE DES SERVICES DE L'ÉTAT 24 Joural bimestriel Novembre/Décembre 2013 2 2 7 9 12 12 SOMMAIRE» ÉDITO Le mot du préfet» L'actio sociale des services de l'état Pla départemetal d actio pour le logemet des persoes défavorisées PDALPD

Plus en détail

La maladie rénale chronique

La maladie rénale chronique La maladie réale chroique Qu est-ce que cela veut dire pour moi? Natioal Kidey Disease Educatio Program La maladie réale chroique: l essetiel Vous avez été iformé(e) que vous êtes atteit(e) de la maladie

Plus en détail

MÉMENTO 2014. Aide-mémoire à l usage des administrateurs des coopératives PSBL-P. Programme de logement sans but lucratif privé

MÉMENTO 2014. Aide-mémoire à l usage des administrateurs des coopératives PSBL-P. Programme de logement sans but lucratif privé MÉMENTO 2014 Aide-mémoire à l usage des admiistrateurs des coopératives PSBL-P Programme de logemet sas but lucratif privé INTRODUCTION Cet outil a été coçu pour guider les admiistrateurs des coopératives

Plus en détail

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions.

3.1 Différences entre ESX 3.5 et ESXi 3.5 au niveau du réseau. Solution Cette section récapitule les différences entre les deux versions. 3 Réseau Le réseau costitue u aspect essetiel d u eviroemet virtuel ESX. Il est doc importat de compredre la techologie, y compris ses différets composats et leur coopératio. Das ce chapitre, ous étudios

Plus en détail

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ

PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ PLAN D ORGANISATION RÉGIONALE DE SÉCURITÉ CIVILE du SAGUENAY LAC-SAINT-JEAN MISSION SANTÉ Adopté par le coseil d admiistratio le jr/ms/2004 AVANT-PROPOS Pour le réseau de la saté et des services sociaux

Plus en détail

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers)

Chap. 5 : Les intérêts (Les calculs financiers) Chap. 5 : Les itérêts (Les calculs fiaciers) Das u cotrat de prêt, le prêteur met à la dispositio de l empruteur, à u taux d itérêt doé, ue somme d arget (le capital) qu il devra rembourser à ue certaie

Plus en détail

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF

Économie sociale Pour des communautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Écoomie sociale Pour des commuautés plus solidaires PLAN D ACTION GOUVERNEMENTAL POUR L ENTREPRENEURIAT COLLECTIF Ce documet a été réalisé par le miistère des Affaires muicipales et des Régios (MAMR) e

Plus en détail

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe

Consolidation. C r é e r un nouveau classeur. Créer un groupe de travail. Saisir des données dans un groupe Cosolidatio La société THEOS, qui commercialise des vis, exerce so activité das trois villes : Paris, Nacy et Nice. Le directeur de la société souhaite cosolider les résultats de ses vetes par ville das

Plus en détail

Remboursé par l assurance maladie obligatoire 100% 100% 200%

Remboursé par l assurance maladie obligatoire 100% 100% 200% Mutuelle Saté pompiers - pats Offre reservee SPASDIS prévi POMPIERS surcomplemetaire spasdis CUMUL maladie (1) Cosultatios, visites (gééralistes / spécialistes) 130% 70 % 200 % Pharmacie : médicamets remboursés

Plus en détail

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller

Les solutions mi-hypothécaires, mi-bancaires de Manuvie. Guide du conseiller Les solutios mi-hypothécaires, mi-bacaires de Mauvie Guide du coseiller 1 2 Table des matières Itroductio... 5 La Baque Mauvie...5 Le compte Mauvie U...5 Le compte Sélect Baque Mauvie...5 1. Les solutios

Plus en détail

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack

One Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles en un seul pack Uique! Exteded Fleet Appels illimités vers les uméros Mobistar et les liges fixes! Oe Office Voice Pack Vos appels fixes et mobiles e u seul pack Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar offre

Plus en détail

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé?

Comment les Canadiens classent-ils leur système de soins de santé? Novembre Les sois de saté au Caada, c est capital bulleti o 4 Commet les Caadies classet-ils leur système de sois de saté? Résultats du sodage iteratioal du Fods du Commowealth sur les politiques de saté

Plus en détail

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives

c. Calcul pour une évolution d une proportion entre deux années non consécutives Calcul des itervalles de cofiace our les EPCV 996-004 - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio e oit das la oulatio totale des méages - Cas d u ourcetage ou d ue évolutio das ue sous oulatio das les méages

Plus en détail

Un accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT. www.bnpparibas.net. Centre de Relations Clients 0 820 820 001 (0,12 /min)

Un accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT. www.bnpparibas.net. Centre de Relations Clients 0 820 820 001 (0,12 /min) * selo coditios cotractuelles e vigueur. U accès direct à vos comptes 24h/24 VOTRE NUMÉRO CLIENT + VOTRE CODE SECRET * : www.bpparibas.et Cetre de Relatios Cliets 0 820 820 001 (0,12 /mi) Appli Mes Comptes

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4

UNIVERSITE MONTESQUIEU BORDEAUX IV. Année universitaire 2006-2007. Semestre 2. Prévisions Financières. Travaux Dirigés - Séances n 4 UNVERSTE MONTESQUEU BORDEAUX V Licece 3 ère aée Ecoomie - Gestio Aée uiversitaire 2006-2007 Semestre 2 Prévisios Fiacières Travaux Dirigés - Séaces 4 «Les Critères Complémetaires des Choix d vestissemet»

Plus en détail

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot

Examen final pour Conseiller financier / conseillère financière avec brevet fédéral. Recueil de formules. Auteur: Iwan Brot Exame fial pour Coseiller fiacier / coseillère fiacière avec brevet fédéral Recueil de formules Auteur: Iwa Brot Ce recueil de formules sera mis à dispositio des cadidats, si écessaire. Etat au 1er mars

Plus en détail

Gérer les applications

Gérer les applications Gérer les applicatios E parcourat les rayos du Widows Phoe Store, vous serez e mesure de compléter les services de base de votre smartphoe à travers plus de 10 000 applicatios. Gratuites ou payates, ces

Plus en détail

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES

Deuxième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES DEUXIEME PARTIE Deuième partie : LES CONTRATS D ASSURANCE VIE CLASSIQUES Chapitre. L assurace de capital différé Chapitre 2. Les opératios de retes Chapitre 3. Les assuraces décès Chapitre 4. Les assuraces

Plus en détail

Télé OPTIK. Plus spectaculaire que jamais.

Télé OPTIK. Plus spectaculaire que jamais. Télé OPTIK Plus spectaculaire que jamais. Vivez toute la puissace de la télévisio sur IP grâce au réseau OPTIK 1 de TELUS et découvrez-e l extraordiaire potetiel. Télé OPTIK MC vous doe la parfaite maîtrise

Plus en détail

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd

Logiciel de synchronisation de flotte de baladeurs MP3 / MP4 ou tablettes Androïd easylab Le logiciel de gestio de fichiers pour baladeurs et tablettes Visualisatio simplifiée de la flotte Gestio des baladeurs par idividus / classes / groupes / activités Activatio des foctios par simple

Plus en détail

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL

LE WMS EXPERT DE LA SUPPLY CHAIN DE DÉTAIL LE WMS EXET DE LA SULY HAIN DE DÉTAIL QUELS SNT LES ENJEUX DE LA SULY HAIN? garatir la promesse cliet es derières aées, la distributio coaît ue véritable mutatio avec l évolutio des modes de cosommatio.

Plus en détail

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES

GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES GUIDE METHODOLOGIQUE INDUSTRIES, OUVREZ VOS PORTES SOMMAIRE Les visites d etreprises : pourquoi ouvrir ses portes?.... 8 1.1 Des motivatios variées pour les etreprises... 8 1.2 Les freis à l ouverture

Plus en détail

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui.

S-PENSION. Constituez-vous un capital retraite complémentaire pour demain tout en bénéficiant d avantages fiscaux dès aujourd hui. S-PENSION Costituez-vous u capital retraite complémetaire pour demai tout e bééficiat d avatages fiscaux dès aujourd hui. Sommaire 1. Il est temps de predre l iitiative 4 2. Profitez dès aujourd hui des

Plus en détail

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr

Donnez de la liberté à vos données. BiBOARD. www.biboard.fr Doez de la liberté à vos doées BiBOARD www.biboard.fr Le décisioel pour tous Le décisioel évolue. L etreprise quelle que soit sa taille, a besoi de piloter so activité à l aide d outils simples, fiables,

Plus en détail

ACTUalités. Comment transformer notre modèle? 29-30/08 Lille Comment réussir la mobilisation des professionnels? www.anap.fr

ACTUalités. Comment transformer notre modèle? 29-30/08 Lille Comment réussir la mobilisation des professionnels? www.anap.fr cotact : c.bohomme@fhf.fr Jourée d étude Ue stratégie de groupe pour la chirurgie ambulatoire La chirurgie ambulatoire progresse das les hôpitaux publics (cf. os précédetes éditios). Elle est aussi très

Plus en détail

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes.

Polynésie Septembre 2002 - Exercice On peut traiter la question 4 sans avoir traité les questions précédentes. Polyésie Septembre 2 - Exercice O peut traiter la questio 4 sas avoir traité les questios précédetes Pour u achat immobilier, lorsqu ue persoe emprute ue somme de 50 000 euros, remboursable par mesualités

Plus en détail

omme dans tous les milieux de vie, une

omme dans tous les milieux de vie, une la gestio des sois 1 itroductio omme das tous les milieux de vie, ue C équipe d aimatio peut être ameée à devoir gérer des icidets de saté plus ou mois importats. Il faudra être capable de predre les boes

Plus en détail

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble.

Le marché du café peut être segmenté en fonction de deux modes de production principaux : la torréfaction et la fabrication de café soluble. II LE MARCHE DU CAFE 1 L attractivité La segmetatio selo le mode de productio Le marché du café peut être segmeté e foctio de deux modes de productio pricipaux : la torréfactio et la fabricatio de café

Plus en détail

L Objectif National des Dépenses d Assurance Maladie : d un outil global de régulation à une simple prévision des dépenses.

L Objectif National des Dépenses d Assurance Maladie : d un outil global de régulation à une simple prévision des dépenses. L Objectif Natioal des Dépeses d Assurace Maladie : d u outil global de régulatio à ue simple prévisio des dépeses. Isabelle Hirtzli To cite this versio: Isabelle Hirtzli. L Objectif Natioal des Dépeses

Plus en détail

LA NOUVELLE IDENTITÉ DE L AGESSS SE DÉVOILE!

LA NOUVELLE IDENTITÉ DE L AGESSS SE DÉVOILE! l itermédiaire Le joural de l Associatio des gestioaires des établissemets de saté et de services sociaux VOLUME 20, NUMÉRO 1 MAI 2011 LA NOUVELLE IDENTITÉ DE L AGESSS SE DÉVOILE! Fraçois Jea Présidet-directeur

Plus en détail

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3...

capital en fin d'année 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1 + T) = C 0 r en posant r = 1 + T 2 C 0 r + C 0 r T = C 0 r (1 + T) = C 0 r 2 3 C 0 r 3... Applicatios des maths Algèbre fiacière 1. Itérêts composés O place u capital C 0 à u taux auel T a pedat aées. Quelle est la valeur fiale C de ce capital? aée capital e fi d'aée 1 C 0 + T C 0 = C 0 (1

Plus en détail

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1)

Chapitre 3 : Fonctions d une variable réelle (1) Uiversités Paris 6 et Paris 7 M1 MEEF Aalyse (UE 3) 2013-2014 Chapitre 3 : Foctios d ue variable réelle (1) 1 Lagage topologique das R Défiitio 1 Soit a u poit de R. U esemble V R est u voisiage de a s

Plus en détail

EXERCICES : DÉNOMBREMENT

EXERCICES : DÉNOMBREMENT Chapitre 7 ECE 1 - Grad Nouméa - 015 EXERCICES : DÉNOMBREMENT LISTES / ARRANGEMENTS Exercice 1 : Le code ativol Pour so vélo, Toto possède u ativol a code. Le code est ue successio de trois chiffres compris

Plus en détail

La Journée de la Famille en Entreprise Son Guide Pratique

La Journée de la Famille en Entreprise Son Guide Pratique La Jourée de la Famille e Etreprise So Guide Pratique Le 7 mai 2009, sous le haut patroage et e présece de Nadie Morao, Secrétaire d Etat chargée de la Famille, Jérôme Ballari, Présidet de l Observatoire

Plus en détail

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires Coceptio : Boréal > 01 48 03 99 99 CPNEFP Commissio Paritaire Natioale pour l'emploi et la Formatio Professioelle de la brache des services fuéraires Sommaire Itroductio p 2-3 Les objectifs de cette étude

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * Opératios bacaires avec l étrager * Coditios bacaires au 1 er juillet 2011 Etreprises et orgaismes d itérêt gééral Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : viremet e euros iférieur

Plus en détail

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger

TARIFS BANCAIRES. Opérations bancaires avec l étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014. Opérations à destination de l étranger Opératios bacaires avec l étrager Extrait des coditios bacaires au 1 er juillet Opératios à destiatio de l étrager Viremets émis vers l étrager : Frais d émissio de viremets e euros (3) vers l Espace écoomique

Plus en détail

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT?

Etude Spéciale SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? Etude Spéciale o. 7 Javier 2003 SCORING : UN GRAND PAS EN AVANT POUR LE MICROCRÉDIT? MARK SCHNEIDER Le CGAP vous ivite à lui faire part de vos commetaires, de vos rapports et de toute demade d evoid autres

Plus en détail

La gestion commerciale dans QuadraENTREPRISE. > Edition personnalisée des pièces

La gestion commerciale dans QuadraENTREPRISE. > Edition personnalisée des pièces QuadraFACT La gestio commerciale das QuadraENTREPRISE Simplicité et souplesse > Echaiemet de la saisie du devis à la facture > Evoi d'u clic, de toutes les pièces, (devis, commade, bl, facture) par email

Plus en détail

Règlement Général des opérations

Règlement Général des opérations Deutsche Bak Règlemet Gééral des opératios AVRIL 2015 Deutsche Bak AG est u établissemet de crédit de droit allemad, dot le siège social est établi 12, Tauusalage, 60325 Fracfort-sur-le-Mai, Allemage.

Plus en détail

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO

STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO Des résultats du Programme de réductio des risques STRATÉGIE DE REMPLACEMENT DE LUTTE CONTRE LA PUNAISE TERNE DANS LES FRAISERAIES DE L ONTARIO 1. Cotexte La puaise tere Lygus lieolaris (figure 1) est

Plus en détail

Pour l inclusion : Appuyer les comportements positifs dans les classes du Manitoba

Pour l inclusion : Appuyer les comportements positifs dans les classes du Manitoba Pour l iclusio : Appuyer les comportemets positifs das les classes du Maitoba P o u r l i c l u s i o : A P P u y e r l e s c o m P o r t e m e t s P o s i t i f s d A s l e s c l A s s e s d u m A i t

Plus en détail

sçíêé=ã~áëçå L ABC des fenêtres

sçíêé=ã~áëçå L ABC des fenêtres sçíêé=ã~áëçå CF 58 L ABC des feêtres Les feêtres remplisset ue foctio importate das la maiso. E plus d e rehausser l esthétique, elles permettet d assurer u apport d air frais et la vetilatio, d éclairer

Plus en détail

Guide pratique à l usage des fédérations. transparence dans le sport structuré

Guide pratique à l usage des fédérations. transparence dans le sport structuré Guide pratique à l usage des fédératios trasparece das le sport structuré les sept pricipes de la Charte d éthique dusport Esemble e faveur d u sport sai, respectueux et correct! 1 Traiter toutes les persoes

Plus en détail

Code d éthique et de conduite professionnelle

Code d éthique et de conduite professionnelle Code d éthique et de coduite professioelle 2015 RELX Group Code d éthique et de coduite professioelle 2 Table des matières Notre egagemet e faveur de l itégrité U message de otre Présidet-Directeur Gééral

Plus en détail

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires

CPNEFP Commission Paritaire Nationale pour l'emploi et la Formation Professionnelle de la branche des services funéraires Coceptio : Boréal > 01 48 03 99 99 CPNEFP Commissio Paritaire Natioale pour l'emploi et la Formatio Professioelle de la brache des services fuéraires Sommaire Maagemet gééral du fuéraire Chef d etreprise

Plus en détail

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition

Définir sa problématique, son besoin. Présélectionner son agence conseil en communication. Organiser une compétition sommaire Défiir sa problématique, so besoi Pourquoi faire u brief (cahier des charges)? Présélectioer so agece coseil e commuicatio Quel type d agece coseil recherchez-vous? Vous avez trouvé l agece coseil

Plus en détail

AIDE-MÉMOIRE SUR L ACHAT D UNE MAISON Guide pratique pour le nouvel arrivant

AIDE-MÉMOIRE SUR L ACHAT D UNE MAISON Guide pratique pour le nouvel arrivant AIDE-MÉMOIRE SUR L ACHAT D UNE MAISON Guide pratiue pour le ouvel arrivat AU CŒUR DE L HABITATION Microsite pour les ouveaux arrivats La plupart des ouveaux arrivats au Caada se touret vers l Iteret pour

Plus en détail

Code de Déontologie Commercial Changer les choses avec intégrité

Code de Déontologie Commercial Changer les choses avec intégrité Code de Déotologie Commercial Chager les choses avec itégrité U message du Directeur gééral de Hospira Chers collaborateurs de Hospira, Je souhaite vous préseter le Code de Déotologie Commercial de Hospira.

Plus en détail

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée

for a living planet WWF ZOOM: votre carte de crédit personnalisée for a livig plaet WWF ZOOM: votre carte de crédit persoalisée Le meilleur pour vous. Le meilleur pour l eviroemet. Ue carte de crédit du WWF. Vous faites u geste e faveur de la ature. Sas frais supplémetaires.

Plus en détail

Managed File Transfer. Managed File Transfer. Livraison express des f ichiers d entreprise

Managed File Transfer. Managed File Transfer. Livraison express des f ichiers d entreprise Maaged File Trasfer Maaged File Trasfer Livraiso express des f ichiers d etreprise Gestio du trasfert de fichiers Livraiso express des fichiers d etreprise Fiaces igéierie photos marketig express [eterprise]

Plus en détail

a prise en charge d enfants ou de jeunes au sein de structures collectives implique le fait d assurer leur sécurité et leur bien-être.

a prise en charge d enfants ou de jeunes au sein de structures collectives implique le fait d assurer leur sécurité et leur bien-être. la prise e charge des efats e collectivité 1 cadre législatif la prise e charge des efats e collectivité a prise e charge d efats ou de jeues L au sei de structures collectives implique le fait d assurer

Plus en détail

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html

Le Sphinx. Enquêtes, Sondages. Analyse de données. Internet : http://www.lesphinxdeveloppement.fr/club/index.html Equêtes, Sodages Aalyse de doées Le Sphix! Iteret : http://www.lesphixdeveloppemet.fr/club/idex.html Lagarde J. Aalyse statistique de doées, Duod. Réaliser vos equêtes Questioaire Traitemets et aalyses

Plus en détail

Limites des Suites numériques

Limites des Suites numériques Chapitre 2 Limites des Suites umériques Termiale S Ce que dit le programme : CONTENUS CAPACITÉS ATTENDUES COMMENTAIRES Limite fiie ou ifiie d ue suite. Limites et comparaiso. Opératios sur les ites. Comportemet

Plus en détail

BARÈMES. i n d i c a t i f s. Œuvres préexistantes Œuvres de commande

BARÈMES. i n d i c a t i f s. Œuvres préexistantes Œuvres de commande BARÈMES i d i c a t i f s 2010 Œuvres préexistates Œuvres de commade droit d auteur pour les œuvres préexistates DROIT D AUTEUR POUR LES ŒUVRES PRÉEXISTANTES UNION DES PHOTOGRAPHES PROFESSIONNELS 2 121

Plus en détail

Création et développement d une fonction audit interne*

Création et développement d une fonction audit interne* Créatio et développemet d ue foctio audit itere* Ue démarche e 10 étapes [ Sommaire] Dix étapes pour réussir... 7 Étapes 1 à 4 Défiitio du cadre d itervetio... 9 1 Idetifier les attetes des parties preates...

Plus en détail

Working Paper RETAIL RÉGIONAL RESPONSABLE

Working Paper RETAIL RÉGIONAL RESPONSABLE «BANQUE DE DÉTAIL DE MASSE» : COMMENT LES CAISSES D ÉPARGNE EN AFRIQUE, ASIE ET AMÉRIQUE LATINE PEUVENT FOURNIR DES SERVICES ADAPTÉS AUX BESOINS DES POPULATIONS DÉFAVORISÉES Travailler avec les caisses

Plus en détail

mômes en santé la santé en collectivité pour les enfants de 3 à 18 ans édition 2012 avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles

mômes en santé la santé en collectivité pour les enfants de 3 à 18 ans édition 2012 avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles mômes e saté la saté e collectivité pour les efats de 3 à 18 as éditio 2012 avec le soutie de la Fédératio Walloie-Bruxelles préface O ffrir u cadre sai et sécurisat, favorable à la saté et à l épaouissemet

Plus en détail

Comportement d'une suite

Comportement d'une suite Comportemet d'ue suite I) Approche de "ses de variatio et de ite d'ue suite" : 7 Soit la suite ( ) telle que = 5 ( + ) 2 Représetos graphiquemet la suite das u pla mui d' u repère. Il suffit de placer

Plus en détail

Ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs

Ouverture à la concurrence du transport ferroviaire de voyageurs Ouverture à la cocurrece du trasport ferroviaire de voyageurs COMPLÉMENTS Claude Abraham Présidet Thomas Revial Fraçois Vielliard Rapporteurs Domiique Auverlot Christie Rayard Coordiateurs Octobre 2011

Plus en détail

Quand BÉBÉ VOYAGE. Guide pratique sur les précautions à prendre

Quand BÉBÉ VOYAGE. Guide pratique sur les précautions à prendre Quad BÉBÉ VOYAGE Guide pratique sur les précautios à predre Vous partez bietôt pour u log voyage avec votre jeue efat. Quelques précautios sot à predre avat, pedat le déplacemet et durat votre séjour.

Plus en détail

n tr tr tr tr tr tr tr tr tr tr n tr tr tr Nom:... Prénom :...

n tr tr tr tr tr tr tr tr tr tr n tr tr tr Nom:... Prénom :... Nom:... Préom :... Chaque répose peut valoir : c) 2 poits si le choix est totalemet exact + poit si le choix est partiellemet exact + 0 poit si le choix est erroé + -i poit si le choix est u coeses Ue

Plus en détail

VILLE DE LA VALETTE-DU-VAR

VILLE DE LA VALETTE-DU-VAR Valette mag VILLE DE LA VALETTE-DU-VAR MENSUEL D INFORMATION MUNICIPALE N 161 JUIN 2013 z z z z z DOSSIER pages 6 à9 L emploi des jeues, priorité de la Ville ACTUALITÉS page10 De la musique avat toute

Plus en détail

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR.

55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. 55 - EXEMPLES D UTILISATION DU TABLEUR. CHANTAL MENINI 1. U pla possible Les exemples qui vot suivre sot des pistes possibles et e aucu cas ue présetatio exhaustive. De même je ai pas fait ue étude systématique

Plus en détail

Rêver, y croire, réussir! Un guide de planification d'études supérieures pour les apprenants de l anglais et leurs familles

Rêver, y croire, réussir! Un guide de planification d'études supérieures pour les apprenants de l anglais et leurs familles Rêver, y croire, réussir! U guide de plaificatio d'études supérieures pour les appreats de l aglais et leurs familles Notes Itroductio Itroductio 4 Iformatios pratiques permettat aux ELL de s'y retrouver

Plus en détail

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce

UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce UNIVERSITÉ DE SFAX École Supérieure de Commerce Aée Uiversitaire 2003 / 2004 Auditoire : Troisième Aée Études Supérieures Commerciales & Scieces Comptables DÉCISIONS FINANCIÈRES Note de cours N 3 Première

Plus en détail

Dares Analyses. Plus d un tiers des CDI sont rompus avant un an

Dares Analyses. Plus d un tiers des CDI sont rompus avant un an Dares Aalyses javier 2015 N 005 publicatio de la directio de l'aimatio de la recherche, des études et des statistiques Plus d u tiers des CDI sot rompus avat u a Le cotrat de travail à durée idétermiée

Plus en détail

Options Services policiers à Moncton Rapport de discussion

Options Services policiers à Moncton Rapport de discussion Optios Services policiers à Mocto Rapport de discussio Le 22 ovembre 2010 Also available i Eglish TABLE DES MATIÈRES Chapitre 1.0 Sommaire 3 Chapitre 2.0 Problématique 4 Chapitre 3.0 Cotexte 5 Chapitre

Plus en détail

Lorsque la sécurisation des paiements par carte bancaire sur Internet conduit à une concurrence entre les banques et les opérateurs de réseau

Lorsque la sécurisation des paiements par carte bancaire sur Internet conduit à une concurrence entre les banques et les opérateurs de réseau Lorsque la sécurisatio des paiemets par carte bacaire sur Iteret coduit à ue cocurrece etre les baques et les opérateurs de réseau David Bouie Das cet article, ous ous iterrogeos sur l issue de la cocurrece

Plus en détail

Les Nombres Parfaits.

Les Nombres Parfaits. Les Nombres Parfaits. Agathe CAGE, Matthieu CABAUSSEL, David LABROUSSE (2 de Lycée MONTAIGNE BORDEAUX) et Alexadre DEVERT, Pierre Damie DESSARPS (TS Lycée SUD MEDOC LETAILLAN MEDOC) La première partie

Plus en détail

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION

Guide du suivi et de l évaluation axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION Guide du suivi et de l évaluatio axés sur les résultats P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE L É VA L UATION P ROGRAMME DES NATIONS UNIES POUR LE DÉVELOPPEMENT B U R E AU DE

Plus en détail

La Logistique en France : une force en progrès

La Logistique en France : une force en progrès 1/4 La logistique 1, istrumet idispesable de la modialisatio, est u ejeu stratégique pour les etreprises. Les lieux de productio et de distributio état de plus e plus séparés et dispersés à travers le

Plus en détail

20. Algorithmique & Mathématiques

20. Algorithmique & Mathématiques L'éditeur L'éditeur permet à l'utilisateur de saisir les liges de codes d'u programme ou de défiir des foctios. Remarque : O peut saisir directemet des istructios das la cosole Scilab, mais il est plus

Plus en détail

Protection de votre réseau d entreprise:

Protection de votre réseau d entreprise: Protectio de votre réseau d etreprise: Que savez-vous exactemet de vos postes fixes et mobiles? White Paper LIVRE BLANC LANDESK: Protectio de votre réseau d etreprise: Que savez-vous exactemet de vos postes

Plus en détail

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions

Dénombrement. Introduction. 1 Cardinaux d'ensembles nis. ECE3 Lycée Carnot. 12 novembre 2010. 1.1 Quelques dénitions Déombremet ECE3 Lycée Carot 12 ovembre 2010 Itroductio La combiatoire, sciece du déombremet, sert comme so om l'idique à compter. Il e s'agit bie etedu pas de reveir au stade du CP et d'appredre à compter

Plus en détail

Neolane Leads. Neolane v6.0

Neolane Leads. Neolane v6.0 Neolae Leads Neolae v6.0 Ce documet, aisi que le logiciel qu'il décrit, est fouri das le cadre d'u accord de licece et e peut être utilisé ou copié que das les coditios prévues par cet accord. Cette publicatio

Plus en détail

hygiène est un ensemble de principes et de pratiques ayant pour but de préserver et d améliorer la santé.

hygiène est un ensemble de principes et de pratiques ayant pour but de préserver et d améliorer la santé. l hygièe 1 techiques d hygièe hygièe est u esemble de pricipes et de pratiques ayat pour but de préserver et d améliorer la saté. L hygièe des locaux L applicatio des règles d hygièe a ue place essetielle

Plus en détail

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire

Séquence 5. La fonction logarithme népérien. Sommaire Séquece 5 La foctio logarithme épérie Objectifs de la séquece Itroduire ue ouvelle foctio : la foctio logarithme épérie. Coaître les propriétés de cette foctio : sa dérivée, ses variatios, sa courbe, sa

Plus en détail

One Office Full Pack Téléphonie fixe, téléphonie mobile et internet tout-en-un

One Office Full Pack Téléphonie fixe, téléphonie mobile et internet tout-en-un Nouveau! Exteded Fleet Appels illimités vers les uméros Mobistar et les liges fixes! Oe Office Full Pack Téléphoie fixe, téléphoie mobile et iteret tout-e-u Commuiquez et travaillez e toute liberté Mobistar

Plus en détail

UNE AUTONOMIE ASSUMÉE RAPPORT ANNUEL

UNE AUTONOMIE ASSUMÉE RAPPORT ANNUEL UNE AUTONOMIE ASSUMÉE RAPPORT ANNUEL 2014 RAPPORT ANNUEL 2014 01 L aée e u mot : autoomie 02 Mot de la directrice géérale 03 Message du présidet du coseil d admiistratio 04 Les chatiers de l autoomie 06

Plus en détail