GLOSSAIRE DU BÉTON ARMÉ

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GLOSSAIRE DU BÉTON ARMÉ"

Transcription

1 GLOSSAIRE DU BÉTON ARMÉ Accessoires Articles, à l'exception des barres d'armature; par exemple, les supports de barre. Adhérence Force de liaison entre l'acier d'armature et le béton. Armature en cisaillement Armature destinée à résister aux efforts de cisaillement qui se compose habituellement d'étriers pliés et situés tel que requis. Bandes Dans une construction en dalles sans nervure, la bande de colonne est large d'un quart de panneau, disposée de part et d'autre de l'axe de la colonne, et placée de colonne en colonne dans l'un ou l'autre sens du bâtiment. La bande médiane est une demi-largeur de panneau, placée parallèlement aux bandes de colonnes et qui occupe la partie centrale d'un panneau. Barre Abrégé de * barre d'acier d'armature* Barres d'acier billetté Barres laminées à partir de billettes par opposition aux barres qu'on avait l'habitude de laminer soit à partir de rails ou d'essieux d'autorails. Barre d'acier d'armature Barres d'acier déformées qui servent à armer le béton. Barres de dilatation Barres disposées partout dans le béton pour réduire le fissurage attribuable aux variations de température. Barres de support Barres appuyées sur des supports élevés séparés afin de supporter les barres supérieures dans les dalles ou les poutrelles. Barre déformée Barre avec des arêtes de motifs variés permettant une meilleure adhérence entre l'acier et le béton. Barres en compression Armature destinée à augmenter la résistance du béton en compression. Barres en faisceau Groupe d'au plus quatre barres parallèles qui se touchent les unes les autres. Béton préfabriqué Éléments de béton coulés ou moulés ailleurs que dans la place qu'ils occupent en définitive dans la construction. Billette Pièce d'acier semi-finie dont on lamine la barre. Bordereau Liste des barres d'armature qui en indique notamment: la marque, la quantité, la grosseur, la longueur et les détails de pliage.

2 GLOSSAIRE DU BÉTON ARMÉ (suite) 2 Bordereau des colonnes Liste où figurent la quantité, la grosseur, le numéro de marque des colonnes et la quantité requise d'acier d'armature. Bordereau des dalles Liste de l'armature de chaque dalle. Bordereau des poutrelles Liste figurant sur le dessin de mise en place et indiquant la grosseur des poutrelles et de l'armature. Bordereau des poutres Liste où figurent la quantité, la grosseur, le numéro de marque des poutres et la quantité requise d'acier d'armature. Caisson Pilier coulé sur place habituellement enfoncé soit jusqu'au sol solide ou jusqu'au roc. Calamine de laminage Les calamines qui se forment sur l'acier qui se refroidit après avoir été chauffé lors du laminage. Calendrier de construction Tableau où figure un calendrier du progrès des travaux sur le projet. Chanfrein Biseau extérieur sur l'arêtier exposée d'une membrure de béton. Chapeau de pieux Élément de béton armé recouvrant un pieu ou un groupe de pieux pour répartir la charge. Chapiteau de colonne Partie supérieure évasée de la colonne. Clés Joints dans le béton, en forme de languettes et rainures. Coffrage Moule dans lequel on dépose le béton et qui en détermine la forme ultime. Colonne Élément vertical supportant un élément de construction, notamment une dalle, une poutre ou une poutre maîtresse. Colonne hélicoïdale Habituellement circulaire et renforcée au moyen de barres longitudinales entourées d'une spire hélicoïdale. Colonne ligaturée Élément vertical renforcé au moyen de barres longitudinales et de traverses latérales individuelles. Construction de plancher de dalles Plancher qui ne comporte que peu de poutres, ou aucune, la dalle ayant une épaisseur uniforme, sauf aux linteaux et aux panneaux surbaissés. Coupe Vue, habituellement à angle droit par rapport à la vue en plan, ou passant au

3 GLOSSAIRE DU BÉTON ARMÉ (suite) 3 travers d'une partie de la construction pour en expliquer ou en démontrer certains détails. Crochet Acier recourbé de 90, de 135 ou de 180 dont la courbure a un certain rayon et ayant un prolongement déterminé mesurant un certain nombre de diamètres de barres à l'extrémité libre de la barre. Dalle Élément plat de plancher ou de toiture qui repose soit sur terre, sur des poutres ou sur des colonnes. Dalle alvéolée Plancher sur poutrelles de béton armé avec renforts dans deux directions. Dalles sans nervure Dalles lisses sans panneaux surbaissés ni chapiteau de colonne. De biais Barres à un angle autre que 90. Dessins de charpentes Dessins de construction indiquant tous les plans, sections, détails et élévations de la charpente, requis pour les fins de la construction. Ils indiquent également les grosseurs et l'aménagement général de toute l'armature et le fabricant s'en inspire pour préparer des dessins de mise en place. Dessins de mise en place Dessins détaillés indiquant la grosseur des barres, leur emplacement, les espacements et tous renseignements utiles aux poseurs. Détailleur Personne qui prépare les dessins de mise en place et les bordereaux d'acier d'armature. Pas Espacement centre à centre entre les spires. Enrobage de béton Distance entre le dessus du parement du béton à la barre d'armature. Enrobement Désigne une longueur d'armature enrobée, disposée au-delà d'une section critique. Étriers - Barres d'armature pliées de forme rectangulaire et mises en place perpendiculairement par rapport aux barres longitudinales dans les poutres. Fabrication Travail d'atelier effectué sur l'acier d'armature comme le coupage, le pliage, le bottelage et l'étiquetage. Face arrière Expression utilisée par le détailleur pour situer l'armature, généralement en arrière-plan par rapport à l'observateur. Face avant Expression utilisée par le détailleur pour situer l'acier d'armature; il s'agit de la face de l'élément qui est la plus rapprochée de l'observateur.

4 GLOSSAIRE DU BÉTON ARMÉ (suite) 4 Fil d'attache Fil recuit (de calibre 16) utilisé pour assujettir les intersections de barres d'armature afin de les garder en place. Fondation Infrastructure à travers laquelle les charges sont transmises soit à la terre, au roc ou aux pilotis. Force de traction Contrainte causant la rupture de la barre, On l'appelle également force ultime de traction. Gabarit Instrument qui sert à localiser et à tenir en place les goujons et les barres de colonnes. Goujons courtes barres reliant deux éléments de béton. Gousset Partie d'une poutre dont la hauteur augmente à proximité de l'appui. Joint de construction Joint entre deux éléments de béton. Joint de dilatation Joint qui permet un jeu de mouvement entre deux éléments adjacents de béton. Jointure Assemblage d'une barre à une autre au moyen de chevauchement, de soudure ou d'un autre moyen mécanique d'accouplement. Jointure par chevauchement Assemblage de deux barres d'armature côte à côte sur une certaine longueur. Ligatures Petite barre d'armature pliée de façon à encercler et à retenir les barres verticales des colonnes ou des murs. Linteau Poutre qui ferme la partie supérieure de l'ouverture de la fenêtre ou de la porte pour supporter le mur au-dessus. Longueur de scellement Encastrement de la barre requis pour transférer la contrainte de la barre au béton. Mandrin Rouleau sur lequel on plie les barres d'armature. Marque (de barre) Code alphanumérique qui identifie les barres et établit la référence entre les dessins et les bordereaux. Monolithique Béton coulé dans une seule opération. Mur de cisaillement Mur situé dans une construction et destiné à résister aux efforts horizontaux tels le vent, l'explosion ou le tremblement de terre.

5 GLOSSAIRE DU BÉTON ARMÉ (suite) 5 Mur de soutènement Mur de charpente pour retenir ou maintenir de la terre, du liquide ou une substance granuleuse. Nuance d'acier Nomenclature des propriétés de résistance de l'acier qui est utilisée dans le dessin de charpente. Panneau surbaissé Une épaisseur supplémentaire de béton dans une construction de dalles lisses situées au faîte d'une colonne pour épaissir la dalle. Parapet Prolongement du mur extérieur au-dessus de la ligne du toit. Piedestal Pilier court ou socle qui sert de base à une colonne. Pilastre Colonne encastrée dans un mur. Pilier Colonne ou mur qui sert d'élément de fondation. Pilotis Colonne de béton armé, d'acier ou de bois enfoncée ou déposée en terre et qui fait partie de la fondation. Plancher typique Plancher ayant même armature et mêmes dimensions générales pour la position des poutres, la disposition des dalles, l'espacement de colonnes, etc. Porte-à-faux La partie de la structure qui fait saillie au-delà du support. Portée Distance horizontale séparant les appuis d'un élément comme, par exemple, une poutre, une poutre maîtresse, une dalle ou une poutrelle. Post-tension (traction) Méthode de précontrainte du béton durci. Poutre Élément de charpente horizontal servant à supporter des charges verticales. Poutre continue Poutre appuyée sur trois supports ou plus. Poutre de rive Poutre à l'extérieur d'une construction. Poutre simple Poutre non continue supportée en deux endroits. Poutre surélevée Poutre en béton qui s'étend au-dessus de la dalle ou de la charpente qu'elle supporte. Poutrelle Petite poutre utilisée en série parallèle dans les structures de béton. Résistance à la rupture Telle que définie aux articles 9.2 et 9.3 de la norme G30.18-M 1992 de l'acnor.

6 GLOSSAIRE DU BÉTON ARMÉ (suite) 6 Semelle de fondation Infrastructure destinée à répartir la charge de la charpente principale sur le sol. Spire hélicoïdale Barre d'acier d'armature recourbée en forme de spire cylindrique. Support de barres et espaceur Instrument utilisé pour supporter, retenir et espacer les barres d'armature à l'intérieur de l'ouvrage. Tête de cisaillement Assemblage au sommet des colonnes ou de la construction de plancher dalles ayant pour but de transférer les charges des dalles aux colonnes. Tolérance Variation permissible d'une dimension ou d'une position donnée. Tonne d'armature 1000 kg d'acier d'armature. s

Colonne cylindrique à paroi

Colonne cylindrique à paroi Colonnes cylindriques Paroi Des coffrages sont conçus spécialement pour les colonnes de forme cylindrique; ils sont fabriqués de plusieurs couches de papier fibre de haute qualité. Ces couches sont enroulées

Plus en détail

DISPOSITIONS GÉNÉRALES

DISPOSITIONS GÉNÉRALES DISPOSITIONS GÉNÉRALES ÉTAIEMENT 2 MANUTENTION La manutention manuelle est aisée en raison de la légèreté des poutrelles FILIGRANE. Toutefois, en cas de manutention par grue avec élingues ou palonnier,

Plus en détail

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle!

Dalles alvéolées en béton précontraint. Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! Dalles alvéolées en béton précontraint Les hourdis, éléments indispensables dans la conception d une maison actuelle! 1. Généralités Les planchers en béton, appelés hourdis, sont aujourd hui devenus des

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

La prédalle de qualité avec armature integrée

La prédalle de qualité avec armature integrée I n s t r u c t i o n s d e p o s e La prédalle de qualité avec armature integrée Le plan de pose On établit pour chaque plafond un plan de pose (figure 1). Il contient toutes les indications importantes

Plus en détail

LES COUPES VERTICALES

LES COUPES VERTICALES LES COUPES VERTICALES 1- GENERALITES : La coupe verticale est effectuée sur la totalité de la construction. Elle peut être droite ou brisée à plans parallèles. Le repérage de la coupe doit figurer sur

Plus en détail

Modulation de construction et préfabrication

Modulation de construction et préfabrication Chapitre 5 : LES COMPOSANTS PREFABRIQUES EN BETON POUR LE BATIMENT Les composants préfabriqués pour le bâtiment seront divisés en 2 grandes catégories : Les composants linéaires (pieux, poteaux, poutres

Plus en détail

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing.

SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME. Par Marie-Ève Dorion, ing. SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 : DESCRIPTION, INSTALLATION ET AVANTAGES DU SYSTÈME Par Marie-Ève Dorion, ing. Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES LE SYSTÈME DE PLANCHER COMPOSITE HAMBRO D500 STADE

Plus en détail

PLACEMENT. Les briques doivent être saturées par immersion au moins deux heures avant de les mettre. Les pièces doivent être prêtes et sans fentes.

PLACEMENT. Les briques doivent être saturées par immersion au moins deux heures avant de les mettre. Les pièces doivent être prêtes et sans fentes. PLACEMENT Les briques doivent être saturées par immersion au moins deux heures avant de les mettre Les pièces doivent être prêtes et sans fentes Par le procésus de semelle, ou traitement avec ruban, ils

Plus en détail

Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS

Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS Ecrans de soutènement Le projet de norme sur le calcul des écrans LES ECRANS DISCONTINUS Olivier MADEC Jeudi 3 mai 2007 Les ouvrages visés sont : Les parois de pieux forés sécants ou jointifs Les rideaux

Plus en détail

Le plancher poutrelles hourdis

Le plancher poutrelles hourdis Le plancher poutrelles L E P L A N C H E R POUTRELLES-HOURDIS Chapitre I: Chapître II: Chapitre III: Chapitre IV: Chapitre V: CARACTERISTIQUES GENERALES LES POSSIBILITES DE MONTAGE LA MISE EN ŒUVRE LIMITES

Plus en détail

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007

INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 C.I.B. INBTP-PROJET ARCH-LEÇON_007 1 PROGRAMME LEÇONS LEÇON_001 [T] Présentation L Architecture Tropicale LEÇON_002 [T] La maison unifamiliale LEÇON_003 [T] La maison en bande LEÇON_004 [T] L immeuble

Plus en détail

D0.0 D0.0 D0.2 D0.1 LISTE DES PLANCHES LISTE DES PLANCHES RÉPARATION DE LA CONNEXION ENTRE LE MUR ET LA TOITURE

D0.0 D0.0 D0.2 D0.1 LISTE DES PLANCHES LISTE DES PLANCHES RÉPARATION DE LA CONNEXION ENTRE LE MUR ET LA TOITURE LISTE DES PLANCHES D0 - RÉPARATION D0.1 - RÉPARATION DE MAÇONNERIE DÉGRADÉE PAR LES INTEMPÉRIES D0.2 - RÉPARATION DE LA CONNEXION ENTRE LE MUR ET LA TOITURE D1 - NOUVEAUX DÉTAILS DE MURS D1.1 - NOUVEAU

Plus en détail

CONFIGURATION TYPIQUE D UN SYSTÈME (EIFS)

CONFIGURATION TYPIQUE D UN SYSTÈME (EIFS) CONFIGURATION TYPIQUE D UN SYSTÈME (EIFS) Structure d acier ou de bois 1-a Structure d acier ou de bois Le système peut être fixé avec des attaches mécaniques (tel qu illustré) ou avec un adhésif (tel

Plus en détail

ESCALIERS. passer des dénivellations supérieures à 7%

ESCALIERS. passer des dénivellations supérieures à 7% ESCALIERS passer des dénivellations supérieures à 7% 2 définitions essentielles : Contremarche et giron Le rapport H/G donne la pente d une volée de marches ex : 16 cm / 32 cm = 50% Emmarchement, emprise,

Plus en détail

L OSSATURE METALLIQUE

L OSSATURE METALLIQUE Communauté d Agglomération Saint Etienne Métropole ZENITH SAINT ETIENNE L OSSATURE METALLIQUE Le 21 mai 2008 Joseph NOC L ossature métallique du ZENITH de SAINT ETIENNE a été créée en 4 parties différentes

Plus en détail

Mise en œuvre GFP 01/2014 6.1

Mise en œuvre GFP 01/2014 6.1 Mise en œuvre GFP GFP panneau grand format: Détails de construction 6.2 Le plus important en bref 6.3 Détail assemblage d angle 6.4 Détail angle intérieur 6.5 Détail appui de mur 6.6-6.9 Détail appui de

Plus en détail

2.1. SEMELLES DE FONDATION

2.1. SEMELLES DE FONDATION 2.1.1. DESCRIPTION 2.1. SEMELLES DE FONDATION Les semelles de fondations préfabriquées sont de trois types : - avec fût pour pose des colonnes sans étais, - avec fourreaux destinés à recevoir les barres

Plus en détail

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES

GUIDE D INSTALLATION. La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES GUIDE D INSTALLATION La première enveloppe pare air et perméable à la vapeur d eau AVANTAGES Possède une résistance thermique élevée Réduit la circulation d air à travers les murs Évite la formation d

Plus en détail

SUNTUF 3700 Industriel

SUNTUF 3700 Industriel SUNTUF 3700 Industriel INSTRUCTIONS POUR L INSTALLATION Des plaques ondulées SUNTUF 3700 en Polycarbonate pour lucarnes de toits et de bardages de structures industrielles, commerciales et agricoles. A.

Plus en détail

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P.

SARL Construction Dubois Descriptif 27/03/2008 C.C.T.P. SARL Construction Dubois 3, Rue de la Charpente 93100 Montreuil sous Bois Tél: 01.41.72.11.55 Fax: 01.41.72.11.50 construction.dubois@a-doc.com C.C.T.P. Affaire N : 123/20-2008 Opération : - Edité le :

Plus en détail

SECTION DE MUR ISOMÉTRIQUE

SECTION DE MUR ISOMÉTRIQUE SECTION DE MUR ISOMÉTRIQUE TREILLIS INSTALLEZ QUATRE ATTACHES SUPPLÉMENTAIRES SUR CHAQUE PANNEAU L'EMPLACEMENT DOIT CORRESPONDRE À CELUI DES MONTANTS EN ACIER - ABOUTEZ LES PANNEAUX LES UNS AUX AUTRES

Plus en détail

Proportion : pleins/vides

Proportion : pleins/vides Proportion : pleins/vides Plein : qualifie un matériau massif et homogène : bois plein, dalle pleine de béton, brique pleine, etc. Vide : tout espace qui, dans un ensemble architectural, n est pas occupé

Plus en détail

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique Titre : SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèl[...] Date : 31/10/2014 Page : 1/14 SSLS127 Flexion d'une dalle en béton armé (modèle GLRC_DAMAGE) appuyée sur 4 cotés : régime de plaque élastique

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

KAB-WATERSTOP-COMBINE

KAB-WATERSTOP-COMBINE KAB-WATERSTOP-COMBINE Le profilé KAB est un waterstop-combiné avec bande hydrogonflante incorporée dans sa partie inférieure pour l étanchéité des joints de reprise. Le waterstop-combiné KAB est un PVC

Plus en détail

Travaux de toiture. Guide pratique

Travaux de toiture. Guide pratique Travaux de toiture Guide pratique 1 Travaux de toiture dangereux 2 Travaux de toiture dangereux 3 Travaux de toiture dangereux 4 Echelles de couvreurs Pour les travaux sur une surface dont la pente est

Plus en détail

Fixateurs pour murs périmétriques 3.2.4. 3.2.4.1 Description de l'application. 3.2.4.2 Description du produit. 3.2.4.3 Composition.

Fixateurs pour murs périmétriques 3.2.4. 3.2.4.1 Description de l'application. 3.2.4.2 Description du produit. 3.2.4.3 Composition. s pour murs périmétriques.....1 de l'application Les murs périmétriques, en tant que partie intégrante des murs-rideaux et des charpentes claires, sont courants dans les structures métalliques. Des profilés

Plus en détail

PROTECTION PARASISMIQUE

PROTECTION PARASISMIQUE POUR SE PRÉMUNIR CONTRE LE RISQUE SISMIQUE En cas de séisme, 90 % des pertes en vie humaines sont dues à l effondrement des constructions. La prévention constitue le meilleur moyen de se prémunir contre

Plus en détail

Schöck Isokorb type W

Schöck Isokorb type W Schöck Isokorb type Schöck Isokorb type Conçu pour pans de mur en porte-à-faux. Il transmet les moments négatifs et les efforts tranchants positifs. De plus, des efforts horizontaux variables sont transmis

Plus en détail

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti

Fiche Technique d Évaluation sismique : Construction basse en Maçonnerie Non-armée, Chaînée, ou de Remplissage en Haïti .0 RISQUES GEOLOGIQUES DU SITE NOTES. LIQUÉFACTION : On ne doit pas trouver de sols granulaires liquéfiables, lâches, saturés, ou qui pourraient compromettre la performance sismique du bâtiment, dans des

Plus en détail

Mur extérieur «mur PAMAflex»

Mur extérieur «mur PAMAflex» A 1. Description Elément préfabriqué hautement isolé composé d une paroi portante en béton de 14 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 27 cm de polyuréthane, épaisseur totale du mur de 41 cm. Un

Plus en détail

http://qcmtest.fr Tutoriel Google Sketchup Modéliser une maison

http://qcmtest.fr Tutoriel Google Sketchup Modéliser une maison Tutoriel Google Sketchup Modéliser une maison Exercice 1 Cet exercice permet de prendre en main les outils de base de sketchup. Il permet de créer deux pièces avec ouvertures. On obtient à la fin de l

Plus en détail

Carport Evolution 1 Voiture Adossant - 710470 -

Carport Evolution 1 Voiture Adossant - 710470 - Carport Evolution 1 Voiture Adossant - 710470-1 N O T I C E D E M O N T A G E du Carport Evolution 1 Voiture Adossant Après l ouverture du colis de votre Carport, n exposez pas les panneaux au rayonnement

Plus en détail

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2

Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Jean-Louis Granju Introduction au béton armé selon l Eurocode 2 Afnor et Groupe Eyrolles, 2012 ISBN Afnor : 978-2-12-465375-1 ISBN Eyrolles : 978-2-212-13528-2 Le béton armé : comment ça marche? 25 soudure

Plus en détail

4 - Dessins de fondations

4 - Dessins de fondations 1 ère STI Génie Civil Dessins de bâtiment 4-Dessins de fondations 4 - Dessins de fondations Les dessins de fondations précisent la forme et la disposition des ouvrages enterrés supportant la construction

Plus en détail

LES LIAISONS EN STRUCTURES METALLIQUES

LES LIAISONS EN STRUCTURES METALLIQUES ET 231 LIAISONS ENTRE SOLIDES LES LIAISONS EN STRUCTURES METALLIQUES 1- Liaisons en structures métalliques 1-1 Encastrement 1-2 Articulation 1-3 Appui simple 1-4 Cas particulier ET231 1/6 STI2D 1- Liaisons

Plus en détail

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO

LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO LATTIS MÉTALLIQUES NERGALTO, NERLAT, GALTO NERGALTO, NERLAT, GALTO Facilité d emploi, Adaptabilité, Performance Les lattis métalliques nervurés NERLAT et NERGALTO sont la solution LATTIS adoptée par les

Plus en détail

SOMMAIRE 1. OBJET... 3

SOMMAIRE 1. OBJET... 3 SOMMAIRE 1 SOMMAIRE 1. OBJET... 3 2. DOMAINE D APPLICATION... 5 3. CALCULS EN ENVIRONNEMENT AGRESSIF... 7 3.1 Généralités... 7 3.2 Vérification des dalles... 12 3.3 Vérification des poutres... 24 3.4 Calculs

Plus en détail

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise

Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise Les étapes d un dossier MOB dans l entreprise 1 Les étapes d un dossier MOB au bureau d études: 1. La réalisation du devis 2. Passage en commande du dossier 3. La demande d éléments 4. Le plan d implantation

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE. Indications pour la conception, la construction et la mise en place de dalle de toilettes

FICHE TECHNIQUE. Indications pour la conception, la construction et la mise en place de dalle de toilettes FICHE TECHNIQUE Indications pour la conception, la construction et la mise en place de dalle de toilettes 2.1.1. FIT1 Date de rédaction de la 1 ière version : vendredi 1er juin 2012 Version : vendredi

Plus en détail

DALLES ELEMENTS DE COURS

DALLES ELEMENTS DE COURS CESFA BTP CAO - DAO DALLES ELEENTS DE COURS Contenu : Calcul des actions et des sollicitations Règles de calcul et dimensionnement des dalles Dispositions constructives Page 1 Nous ne traiterons dans ce

Plus en détail

COMPOSITION D UN MONUMENT FUNÉRAIRE. est faite pour durer. Terminologie générale

COMPOSITION D UN MONUMENT FUNÉRAIRE. est faite pour durer. Terminologie générale COMPOSITION D UN MONUMENT FUNÉRAIRE La pierre naturelle est faite pour durer au-delà des hommes Terminologie générale AVERTISSEMENTS Les illustrations présentées dans ce document le sont uniquement à titre

Plus en détail

Baccalauréat technologique Génie Civil FICHES de CONNAISSANCES Plan de coffrage Lycée Polyvalent de TAAONE

Baccalauréat technologique Génie Civil FICHES de CONNAISSANCES Plan de coffrage Lycée Polyvalent de TAAONE 1. Introduction Situation de l étude : En ayant toujours comme principal objectif de permettre l exécution d un ouvrage, après avoir défini l ensemble de ses fondations il faut s intéresser à la définition

Plus en détail

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007.

RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS. On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. RELEVE D ETAT DU PONT DES GRANDS-CRÊTS On a procédé une auscultation visuelle entre le 23 et le 29 mars 2007. Pour mieux comprendre les résultats ici une petit plan où il y a signalées les différentes

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 57 P.2.0.8 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 5 P..0. Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont uniquement

Plus en détail

AFGC délégation Rhône-Alpes. LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon. Les études du Génie-Civil

AFGC délégation Rhône-Alpes. LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon. Les études du Génie-Civil AFGC délégation Rhône-Alpes LE PONT SCHUMAN : un 14eme Ouvrage sur la Saône à Lyon Les études du Génie-Civil AFGC Délégation Rhône Alpes 19 juin 2014 Par Franck DUBOIS BET Vinci Construction France STRUCTURES

Plus en détail

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général

Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général Planchers à prédalles Guide de mise en œuvre Cas général page 1 LES DOCUMENTS DE REFERENCE Plan du bureau d études de structures. Plan de préconisation de pose établi par le fabricant, validé par le bureau

Plus en détail

Garage Ossature. Abri de Jardin. Guide de pose

Garage Ossature. Abri de Jardin. Guide de pose Garage Ossature Abri de Jardin Guide de pose Pour la pose il faut au minimum 2 personnes et éventuellement un engin de levage pour les modèles avec sommier porteur. Nous estimons que ce guide de pose s

Plus en détail

Cours de Structures en béton

Cours de Structures en béton Cours de Structures en béton Chapitre 12 DETAILS DE CONSTRUCTION Section 12.0 Exercices d application 12.0.1 Structuration du chapitre 12.0.2 Bâtiment «Emphytehome» à Genève Version 1.0 12.0.1 Structuration

Plus en détail

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE

STANDARD DE CONSTRUCTION CONDUITS, ATTACHES ET RACCORDS DE , ATTACHES ET RACCORDS DE PARTIE 1 - GÉNÉRALITÉS 1.1 EMPLACEMENT DES 1.1.1 Les conduits posés devraient être indiqués sur les plans. Ils devraient être installés perpendiculairement aux lignes du bâtiment.

Plus en détail

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné :

Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : Un pavillon se compose de murs et d'un toit qui peuvent être réalisés de différentes façons suivant le budget donné : l'assemblage de parpaings le moulage dans un coffrage donnant une forme circulaire

Plus en détail

«MODULES 12» 120/160 SF/SP

«MODULES 12» 120/160 SF/SP «MODULES 12» 120/160 SF/SP 48410P000 48410S000 FR AVANT DE DEBALLER LE COLIS LISEZ ATTENTIVEMENT CE QUI SUIT - CELA VOUS FACILITERA LA TACHE MERCI ET BON TRAVAIL! CONSEILS GENERAUX PREALABLES A LIRE ATTENTIVEMENT

Plus en détail

Fondations. Willy Naessens 7

Fondations. Willy Naessens 7 Willy Naessens 7 1. Fondations superficielles Introduction Ces fondations sont posées à faible profondeur sur un terrain de bonne portance. Une distinction peut être faite entre fondations préfabriquées

Plus en détail

SEANCE 4 : GUIDE DE PRISE EN MAIN DU LOGICIEL CBS

SEANCE 4 : GUIDE DE PRISE EN MAIN DU LOGICIEL CBS CESFA BTP CAO - DAO SEANCE 4 : GUIDE DE PRISE EN MAIN DU LOGICIEL CBS PRESENTATION : La descente de charge sera faite en modélisant la structure en 3D à l aide du logiciel Autodesk Concrete Building Structures.

Plus en détail

«MODULES 12» 240/160 F2/DP

«MODULES 12» 240/160 F2/DP «MODULES 12» 240/160 F2/DP 47511P000 47511S000 FR AVANT DE DEBALLER LE COLIS LISEZ ATTENTIVEMENT CE QUI SUIT - CELA VOUS FACILITERA LA TACHE MERCI ET BON TRAVAIL! FR CONSEILS GENERAUX PREALABLES A LIRE

Plus en détail

Manuel d installation des structures Kaméléon MC

Manuel d installation des structures Kaméléon MC GÉNÉRATION 4 Manuel d installation des structures Kaméléon MC Modèles d escaliers en «L» ou en «U» Étape #1 - Préparation du chantier. Étape #2 - Installation de la structure. Étape #3 - Érection des cloisons

Plus en détail

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre Béton cellulaire Ytong Béton cellulaire Ytong Introduction générale à la mise en œuvre Remarque : Ces données ont été publiées par. Nous donnons des conseils et informations au mieux de nos connaissances

Plus en détail

Double mur: détails de construction

Double mur: détails de construction Les détails de construction présentés ci-après montrent comment le mur composé s associe aux ouvrages contigus. Il s agit évidemment d un choix d exemples pris parmi les innombrables combinaisons possibles.

Plus en détail

Recommandations de maintenance et instructions de montage pour chaînes plates à charnières dans les fours industriels

Recommandations de maintenance et instructions de montage pour chaînes plates à charnières dans les fours industriels dans les fours industriels Page 1 de 5 1. A la livraison des, les chaînes d entraînement sont pourvues d une protection anticorrosion appliquée par un procédé d immersion à chaud. 2. Avant la mise en service

Plus en détail

Liste des pièces (suite)

Liste des pièces (suite) Liste des pièces (suite) Pour former les Lucarnes Réf: Description Largeur Longueur Epaisseur Quantité 52 Panneau de cote de lucarne (droite/gauche) 440 510 4 53 Echarpe de fenêtre de lucarne 447 447 2

Plus en détail

Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier

Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier Phase avant-projet : Fondations pour constructions résidentielles à ossature en éléments minces en acier Ce document présente l'utilisation de dalles en béton, de semelles filantes et de systèmes de micropieux

Plus en détail

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale.

26/02/2011. Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire. Charpente traditionnelle. Structure principale. Structure principale. Pièces constitutives d une charpente Charpente traditionnelle Structure principale Structure principale sur mur porteur et ferme intermédiaire 2 1 5 4 3 1 - Panne 2 - Panne faitière 3 - Sablière 4 - Chevron

Plus en détail

LINTEAU COUVERTURE. . La flèche f est proportionnelle aux forces F exercées sur l élément cad proportionnelle à Mf dans chaque section.

LINTEAU COUVERTURE. . La flèche f est proportionnelle aux forces F exercées sur l élément cad proportionnelle à Mf dans chaque section. POUTRE SIMPLE LINTEAU COUVERTURE 3.1 Introduction - considérations générales. On définit la flèche f comme la déformation maximale d un élément de structure soumis à une flexion simple (Mf). La flèche

Plus en détail

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES

2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES 2.4.1. DESCRIPTION 2.4. DALLES DE PLANCHERS ET TOITURES RONVODAL fabrique 3 types de planchers en béton précontraint : - la dalle alvéolaire classique ou dalle RC utilisée en plancher et éventuellement

Plus en détail

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation

Mur de cave «Prémur PAMAflex» avec 20 cm d isolation 1. Description Elément préfabriqué en béton de type prémur isolé composé de 2 parois en béton de 7 cm d épaisseur, d une couche d isolation de 20 cm en polystyrène expansé et d un espace pour le remplissage

Plus en détail

PROFIL DE L'ANALYSE DES COMPÉTENCES Charpentier-menuisier général ou charpentière-menuisière générale 403A

PROFIL DE L'ANALYSE DES COMPÉTENCES Charpentier-menuisier général ou charpentière-menuisière générale 403A PROFIL DE L'ANALYSE DES Charpentier-menuisier général ou charpentière-menuisière générale 403A (Tous les ensembles de compétences non ombrés doivent être acquis et démontrés.) SE PROTÉGER ET PROTÉGER LES

Plus en détail

Fig.1 Détail de l installation

Fig.1 Détail de l installation Chevauchement du treillis de 8 est exigé sur les coins du bâtiment Panneau isolant de Polystyrène expansé de type 1, 1 1/2 (36 mm) min. Bande de départ Treillis en fibre de verre renforcis au bas de l

Plus en détail

DALLES DE COUVERTURE POUR LES LATRINES : CAS DES DALLES A BASE DE CIMENT ET COMPOSANTS => BETON ARME (CONCEPTION)

DALLES DE COUVERTURE POUR LES LATRINES : CAS DES DALLES A BASE DE CIMENT ET COMPOSANTS => BETON ARME (CONCEPTION) DALLES DE COUVERTURE POUR LES LATRINES : CAS DES DALLES A BASE DE CIMENT ET COMPOSANTS => BETON ARME (CONCEPTION) Dans la plupart des cas, ce sont les dalles de béton ou à base de ciment qui offrent la

Plus en détail

RUMFORD 1000 GUIDE DE CONCEPTION POUR ARCHITECTE

RUMFORD 1000 GUIDE DE CONCEPTION POUR ARCHITECTE RUMFORD 1000 GUIDE DE CONCEPTION POUR ARCHITECTE CE LIVRET EST UN SIMPLE GUIDE SERVANT À LA PLANIFICATION D UNE INSTALLATION ET NE DOIT PAS ÊTRE UTILISÉ EN REMPLACEMENT DU MANUEL D'INSTALLATION Le manuel

Plus en détail

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base

.4..ESCALIER. Critères d'accessibilité répondant aux besoins des personnes ayant une déficience visuelle. 4.1 Concept de base énovation.4..escalie. 4.1 Concept de base S assurer que l emplacement des escaliers soit uniforme d un étage à l autre pour que leur localisation soit prévisible. egrouper l'escalier et les principaux

Plus en détail

BÂCHE FERMETURE TERRASSE TOIT DE TERRASSE DÉTAILS TECHNIQUES

BÂCHE FERMETURE TERRASSE TOIT DE TERRASSE DÉTAILS TECHNIQUES I - Description : Les toits de terrasses sont des bâches spécialement conçues pour couvrir le toit d une terrasse ouverte. Toile PVC assemblée par soudure, renforts périphériques par ourlets. Avantages

Plus en détail

AU SERVICE DE L INDUSTRIE DU BÉTON DEPUIS 1975

AU SERVICE DE L INDUSTRIE DU BÉTON DEPUIS 1975 AU SERVICE DE L INDUSTRIE DU BÉTON DEPUIS 1975 Numesh fabrique la gamme la plus complète de treillis métalliques soudés pour armer le béton, destinés aux marchés canadien et américain. Fondé en 1975, Numesh

Plus en détail

RÈGLE ALPHA MGSI. www.mgsi.pt. 52 Rue de la Belle Île - 77500 Chelles - France - Tel./Fax:+33 1 60 20 89 95 - E-mail:mgsifrance@yahoo.

RÈGLE ALPHA MGSI. www.mgsi.pt. 52 Rue de la Belle Île - 77500 Chelles - France - Tel./Fax:+33 1 60 20 89 95 - E-mail:mgsifrance@yahoo. ÈGLE ALPHA MGSI 52 ue de la Belle Île - 77500 Chelles - France - Tel./Fax:+33 1 60 20 89 95 - E-mail:mgsifrance@yahoo.fr ÈGLE ALPHA MGSI La règle Alpha MGSI est un système de coffrage de dalles en beton

Plus en détail

IntCI/: E 04 C 1/40 E 04 B 2/46

IntCI/: E 04 C 1/40 E 04 B 2/46 è Europilsches Patentamt European Patent Office Office européen des brevets Numéro de publication: 0 199 700 Al DEMANDE DE BREVET EUROPEEN Numéro de dépôt: 86870045.1 Date de dépôt: 14.04.86 IntCI/: E

Plus en détail

Tekla Structures Guide de référence des composants en béton. Version du produit 21.0 mars 2015. 2015 Tekla Corporation

Tekla Structures Guide de référence des composants en béton. Version du produit 21.0 mars 2015. 2015 Tekla Corporation Tekla Structures Guide de référence des composants en béton Version du produit 21.0 mars 2015 2015 Tekla Corporation Table des matières 1 Composants en béton... 9 1.1 Composants d appui...9 Assise (75)...10

Plus en détail

ARMATURE DE SÉCURITÉ

ARMATURE DE SÉCURITÉ ARMATURE DE SÉCURITÉ ARTICLE 1. Cette note explique le changement de réglementation des armatures de sécurité depuis le 1er janvier 1994. Le changement s adresse aux voitures dont le règlement technique

Plus en détail

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s)

Version 1. Demandeur de l étude : VM - BETON SERVICES 51 Boulevard des Marchandises 85260 L'HERBERGEMENT. Auteur * Approbateur Vérificateur(s) Département Enveloppe et Revêtements Division HygroThermique des Ouvrages N affaire : 12-007 Le 10 avril 2012 Réf. DER/HTO 2012-093-BB/LS CALCUL DES COEFFICIENTS DE TRANSMISSION SURFACIQUE UP ET DES COEFFICIENTS

Plus en détail

M ieux construire. Étude de cas sur l ossature évoluée ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46. Introduction

M ieux construire. Étude de cas sur l ossature évoluée ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46. Introduction M ieux construire ÉTUDE DE CAS NUMÉRO 46 Étude de cas sur l ossature évoluée Introduction Depuis quelque temps, des efforts visent à promouvoir le concept d ossature évoluée ou du calcul à valeur optimale.

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 75 P.4.0.6 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

NORMES FRANÇAISES. I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public

NORMES FRANÇAISES. I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public NORMES FRANÇAISES I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation et établissements recevant du public II. Garde-corps pour terrasses techniques inaccessibles au public I. Garde-corps pour bâtiments d'habitation

Plus en détail

Nom : Groupe : Date : 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie?

Nom : Groupe : Date : 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie? Nom : Groupe : Date : Verdict Chapitre 11 1 La communication graphique Pages 336 et 337 1. Quels sont les deux types de dessins les plus utilisés en technologie? Les dessins de fabrication. Les schémas.

Plus en détail

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014

Ytong maçonnerie. Prix indicatifs du marché 2014 Ytong maçonnerie Prix indicatifs du marché 2014 2 Ceci sont des prix indicatifs du marché pour des objets de moyenne importance et sont à calculer par l entrepreneur pour chaque objet. Notre service de

Plus en détail

Manuel Installation Palettier

Manuel Installation Palettier Manuel Installation Palettier Table des matières AVANT L INSTALLATION...3 INSTALLATION DES ÉCHELLES...4 INSTALLATION DES POUTRES...5 INSTALLATION DES ESPACEURS...6 INSTALLATION DES BARRES DE SÉCURITÉ...7

Plus en détail

Sur une aire de stationnement, accessible par tranche de 50 places.

Sur une aire de stationnement, accessible par tranche de 50 places. Handicap : Les normes d'accessibilité La loi du 11 février 2005 est l'une des principales lois sur les droits des personnes handicapées, depuis la loi de 1975. Elle réaffirme que les locaux d habitation,

Plus en détail

Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement. Rajouts. Guide concernant les plans à fournir à l appui d une demande de permis de construire

Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement. Rajouts. Guide concernant les plans à fournir à l appui d une demande de permis de construire Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Rajouts Guide concernant les plans à fournir à l appui d une demande de permis de construire Août 2004 1table des matières Introduction 2 Plan de terrain

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation. Balustrade pour toiture terrasse Layher Allround

Instructions de montage et d utilisation. Balustrade pour toiture terrasse Layher Allround Instructions de montage et d utilisation Balustrade pour toiture terrasse Layher Allround Layher NV Mouterij 6 2550 Kontich (BE) 022/45.20.94 mail@layher.be www.layher.be Version 02/2015 Page 1 Table des

Plus en détail

LA CHARPENTE. Les principales pièces des charpentes traditionnelles

LA CHARPENTE. Les principales pièces des charpentes traditionnelles Les principales pièces des charpentes traditionnelles La charpente (fig. 5.1 et 5.2) : ensemble de pièces en bois qui portent la couverture. Les charpentes présentent diverses formes et différentes pentes

Plus en détail

Bâtiments industriels WILLY NAESSENS

Bâtiments industriels WILLY NAESSENS Bâtiments industriels WILLY NAESSENS Colophon Photographie: Foto Plus, Izegem Conception graphique et dessins: Link nv, Waregem 2000 Bâtiments industriels Willy Naessens Wortegem-Petegem Les données reprises

Plus en détail

Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un bâtiment accessoire

Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un bâtiment accessoire Guide du propriétaire pour la demande d un permis de construire un bâtiment accessoire Le présent guide fournit aux propriétaires la liste des exigences requises pour présenter une demande de permis de

Plus en détail

Guide de l utilisateur CNB 2005, Commentaires sur le calcul des structures (Partie 4 de la division B)

Guide de l utilisateur CNB 2005, Commentaires sur le calcul des structures (Partie 4 de la division B) Guide de l utilisateur CNB 2005, Commentaires sur le calcul des structures (Partie 4 de la division B) Errata Publié par la Commission canadienne des codes du bâtiment et de prévention des incendies Le

Plus en détail

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES (MTPTC) Validation Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES où peut-on construire une maison? 2 NON NON NON ne pas construire sous une falaise ne pas construire

Plus en détail

SECTIONS SOUDÉES (WWF) : TYPES DE SECTIONS, COMPOSITION, FABRICATION SUR MESURE ET AVANTAGES. Par Martin Bédard

SECTIONS SOUDÉES (WWF) : TYPES DE SECTIONS, COMPOSITION, FABRICATION SUR MESURE ET AVANTAGES. Par Martin Bédard SECTIONS SOUDÉES (WWF) : TYPES DE SECTIONS, COMPOSITION, FABRICATION SUR MESURE ET AVANTAGES Par Martin Bédard Juin 2013 TABLE DES MATIÈRES Les sections soudées (WWF) Types de sections soudées Épaisseur

Plus en détail

Aqua/Aqua Flat Receveur de douche. Conseils de mise en œuvre

Aqua/Aqua Flat Receveur de douche. Conseils de mise en œuvre Aqua/Aqua Flat Receveur de douche. F Conseils de mise en œuvre JACKOBOARD Aqua Les différents composants 2a 3 5 6 4 7 8 2b 9 1 a Siphon JACKOBOARD Aqua au choix b a. Siphon horizontal b b. Siphon vertical

Plus en détail

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN

Les différentes étapes lors de la construction d un bâtiment FIN Avant d attaquer les travaux, les étapes suivantes doivent être réalisées: le terrain a été acheté. le notaire a édité tous les papiers administratifs nécessaires. les plans ont été dessinés et validés

Plus en détail

Travaux de groupes - déroulement de la séance

Travaux de groupes - déroulement de la séance /8 La durée préconisée est de 3 h soit deux séances d 1h30 Les élèves sont répartis par thèmes de travail sur 8 groupes. Chaque groupe de travail dispose d un diaporama, d une fiche de travail relative

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

Géométrie dans l espace

Géométrie dans l espace Géométrie dans l espace A l école primaire Cycle 2 (programme du 19/06/2008) CP CE1 Reconnaître et nommer le cube et le pavé droit. Reconnaître, décrire, nommer quelques solides droits : cube, pavé Manuel

Plus en détail