ESSEC MS ASSURANCE - FINANCE. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ESSEC MS ASSURANCE - FINANCE. Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS. Monographie. Mars 2006"

Transcription

1 ESSEC Etude sur la «Trajectoire» des diplômés des MASTÈRES SPÉCIALISÉS Monographie MS ASSURANCE - FINANCE Mars 2006

2 Sommaire I. Objectifs de l étude II. Résultats Détaillés 1) Motivations à faire le MS AF 2) Situation professionnelle actuelle 3) Parcours professionnel 4) Comparaison situation professionnelle actuelle et en début de carrière 5) Rôle du MS AF dans la carrière professionnelle 6) Signalétique 1

3 I. Objectifs de l él étude 2

4 Objectifs de l él étude Cette étude avait pour objectifs de : - Identifier les principales motivations qui ont conduit les anciens diplômés à prolonger leurs études en intégrant l ESSEC pour suivre le MS Assurance - Finance. - Connaître les parcours professionnels des diplômés du MS Assurance - Finance. - Analyser l impact du MS Assurance - Finance dans la «trajectoire» professionnelle des diplômés. - Repérer le niveau de satisfaction actuel des anciens diplômés du MS Assurance Finance ESSEC. Méthodologie : Les résultats obtenus ont été redressés et extrapolés pour être représentatifs des 88 diplômés du MS Assurance - Finance des promotions 1986 à

5 II. Résultats R détailld taillés 4

6 1. Motivations à faire le MS ASSURANCE - FINANCE 5

7 Motivations à faire un Mastère Spécialis cialisé Q1 : Pouvez-vous me dire tout d abord quelles sont les raisons pour lesquelles vous avez souhaité faire un Mastère Spécialisé à l ESSEC? (Réponses spontanées) Spécialiser dans un domaine précis 66% Renommée l'école 17% Pour avoir plus d'opportunité 17% 6

8 Motivations à faire un Mastère Spécialis cialisé Q2 : Voici des raisons de faire un Mastère Spécialisé que nous ont données d autres personnes que nous avons interrogées. (Réponses assistées) Approfondir ses connaissances dans un domaine précis 33% 17% 50% Progresser dans mon entreprise 17% 17% 33% 33% Élargir ses compétences à d autres domaines 17% 50% 33% Se réorienter 17% 33% 50% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Primordiale Très importante Plutôt importante Plutôt pas importante Pas du tout importante 7

9 2. Situation professionnelle actuelle 8

10 Situation professionnelle actuelle Q3 : Êtes-vous actuellement? Q4 : Quel est votre statut? (Dans votre dernier emploi, quel était votre statut?) En activité professionnelle 100% CDI 100% Aucun des diplômés n est (était) à temps partiel 9

11 Secteur d activitd activité Q5 : Dans quel secteur d activité travaillez-vous? (Dans votre dernier emploi, dans quel secteur d activité travaillez-vous?) Finance 66% SSII et Conseil Informatique 17% Holding/Fonds d'investiissement 17% 100% 10

12 Profession / Activité Q6 : Pouvez-vous me dire quelle est votre activité? (Pouvez-vous me dire quelle était votre activité?) Finance 34% Commercial / Ventes 17% Audit / Contrôle de gestion 16% Autres (Informatique, Maitrise d'ouvrage, Médecin, Recherche, Ressources humaine, etc) 33% 100% 11

13 Niveau de rémunr munération Q10a : Quel est (était) le montant de votre rémunération brute mensuelle incluant le variable? Q10b : Quelle est (quelle était) la part en pourcentage du variable dans votre rémunération? 00% 80% 100% Moyenne : 6250 Moyenne : 19.7% 80% 60% 60% 40% 40% 40% 32% 40% 20% 20% 17% 17% 17% 17% 20% 0% Entre 2501 et 4000 euros Entre 4001 et 6000 euros Entre 6001 et 8000 euros 0% Pas de variable Entre 1% et 10% Entre 11% et 20% Entre 21% et 30% Entre 41% et 50% 12

14 Montant des avantages en nature Q11 : Selon vous, quel est (était) le montant annuel de vos avantages en nature? 100% 80% Moyenne : % 50% 50% 40% 20% 0% Aucun avantage en nature Entre 8001 et euros 13

15 Nombre de personnes sous responsabilité et Taille de la société Q7 : Combien de personnes sont (ou étaient) sous votre responsabilité, directe ou indirecte? Q8 : Quelle est (quelle était) la taille de la société dans laquelle vous travaillez (travailliez)? Aucune personne 33% De 100 à 499 salariés 33% Entre 2 et 5 personnes 50% Entre 6 et 10 personnes 17% 2000 salariés et plus 67% 0% 20% 40% 60% 0% 20% 40% 60% 80% 14

16 3. Parcours professionnel 15

17 Ancienneté et nombre de postes occupés Q12 : Combien d années avez-vous travaillé? Q13 : Combien de postes avez-vous occupé? 100% 100% 80% Moyenne : 4 années 80% Moyenne : 3.3 postes 60% 50% 60% 40% 40% 32% 20% 17% 17% 16% 20% 17% 17% 17% 17% 0% 3 ans et moins Entre 4 et 5 ans Entre 6 et 10 ans Plus de 10 ans 0% 1 poste 2 postes 3 postes 4 à 5 postes 6 à 9 postes 16

18 Nombre d entreprises d fréquent quentéeses Q14a: Jusqu à aujourd hui, dans combien d entreprises différentes avez-vous travaillé? Q14b: Avez-vous toujours eu la même activité dans cette entreprise? 100% Si travail dans 1 seule entreprise : 80% 60% 40% Moyenne : 2.5 entreprises 34% 33% 33% NON 50% 20% 0% 1 entreprise 2 entreprises Entre 4 et 5 entreprises OUI 50% 17

19 Travail à l étranger Q19a : Avez-vous travaillé à l étranger au cours de votre carrière? Q19b : Combien de temps a duré votre principale expérience à l étranger? Si oui : OUI 20% Quelques mois Moyenne : 6 mois NON 80% 17% des diplômés travaillent actuellement à l étranger 18

20 Soutien pour la carrière re Q20 : Pouvez-vous me dire si les acteurs suivants ont été un soutien pour votre carrière? (Plusieurs réponses possibles) Famille (parents, conjoints, enfants) 50% Collaborateurs 33% Réseau de diplomés de l'essec 17% Mentor (senior, personne de votre environnement professionnel) 17% Réseau de diplomés de votre formation initiale 17% Choix personnel 17% 19

21 Étape dans la carrière re Q21 : A quelle étape de votre carrière vous situez-vous? Q22 : Si vous vous sentez bloqué (e) dans votre carrière, quelles en sont les raisons? Vous êtes en plein développement 66% Vous êtes à mi-carrière Vous êtes en réorientation 17% 17% Politique interne de l'entreprise 50% Parfois 50% 0% 20% 40% 60% 80% 100% 33% des diplômés disent ne pas se sentir bloqués dans leur carrière 20

22 4. Comparaison situation professionnelle actuelle et en début d de carrière re 21

23 Secteur d activitd activité actuel et en début d de carrière re Comparaison du secteur d activité dans la situation professionnelle actuelle et en début de carrière Actuelle En début de carrière Finance 66% 66% SSII et Conseil Informatique 17% 17% Holding/Fonds d'investiissement 17% 17% 100% 100% 22

24 Profession / Activité actuelle et en début d de carrière re Comparaison de l activité professionnelle actuelle et en début de carrière : En début Actuelle de carrière Finance 34% 34% Commercial / Ventes 17% - Audit / Contrôle de gestion 16% 17% Conseil / Etude / Formateur - 17% Autres (Informatique, Maitrise d'ouvrage, Médecin, Recherche, Ressources humaine, etc) 33% 32% 100% 100% 23

25 Taille de l entreprise l actuelle et en début d de carrière re Comparaison de la taille de l entreprise actuelle et en début de carrière selon le Mastère Spécialisé : Actuelle En début de carrière De 100 à 499 salariés 33% 50% De 500 à 1999 salariés - 17% 2000 salariés et plus 67% 33% 100% 100% 24

26 5. Rôle du MS ASSURANCE - FINANCE dans la Carrière re Professionnelle 25

27 Formation initiale Q23: Avant votre Mastère, quelle était votre formation initiale? 100% 80% 60% 50% 50% 40% 20% 0% Ecole d'ingénieur + Formation scientifique Ecole de commerce + Formation Economie-gestion 26

28 Rôle du Mastère Spécialis cialisé dans le parcours professionnel Q24a : Diriez-vous que dans votre parcours professionnel, votre Mastère Spécialisé à joué un rôle : Q24b : Pour quelles raisons? (Questions ouvertes) Très important 89% Primordial 11% Raisons % Renommée de l'ecole 50% Permet des débouchés importants 17% Réorientation 17% Permet de trouver plus facilement le premier emploi 17% 100% 27

29 Rôle du Mastère Spécialis cialisé dans la rémunr munération Q25a : Et sur votre niveau de rémunération actuelle, a-t-il joué un rôle? Q25b : Valorisation du salaire par le M.S de l ESSEC : 100% Pas du tout important 16% Très important 17% 80% 60% Plutôt pas important 17% 67% 40% 20% 17% 33% 33% 17% Plutôt important 50% 0% Aucune influence Plus de 5% Plus de 15% Plus de 25% 28

30 Autres bénéfices b du Mastère Spécialis cialisé dans la carrière re Q26 : En dehors de ces apports, quels autres bénéfices pour votre carrière avez-vous perçu? Culture générale / ouverture d'esprit 50% Notoriété de l'ecole 33% Une reconnaissance professionnelle 33% Avoir une double formation 17% Autres 33% 29

31 Rôle du Mastère Spécialis cialisé dans la carrière re Q27a : Et dans votre réseau relationnel, ce Mastère Spécialisé a-t-il eu un rôle? Q27b : Et dans la recherche d un emploi, a-t-il eu un rôle? Très important 17% Plutôt pas important 16% Très important 50% Plutôt important 50% 84% 100% Plutôt important 67% 30

32 Satisfaction vis-à-vis du Mastère Spécialis cialisé obtenu Q28a : En définitive, diriez-vous que, globalement, vous êtes «tout àfait», «plutôt», «plutôt pas», ou «pas du tout» satisfait du Mastère Spécialisé que vous avez obtenu? Q28b : Pour quelles raisons? Tout à fait satisfait 100% Cela correspondait à mes attentes 33% Qualité de la formation 33% Accéder à un poste important en début de carrière 17% Autres 17% 100% 100% 31

33 Importance des différentes composantes dans la valeur du Mastère Spécialis cialisé Q29a : Pour chaque composante du M.S que je vais vous citer maintenant, dites-moi s il est «primordial», «très important», «plutôt important», «plutôt pas important», ou «pas du tout important» dans la valeur qu a, selon vous, un Mastère Spécialisé de l ESSEC : Le label ESSEC Les relations entreprises Le contenu du programme Le corps professoral Le réseau des diplômés Le label M.S. Le Responsable Pédagogique 17% 83% 17% 50% 33% 50% 50% 17% 33% 50% 33% 67% 20% 60% 20% 83% 17% 0% 20% 40% 60% 80% 100% Primordiale Très importante Plutôt importante Plutôt pas importante Pas du tout importante 32

34 Reconnaissance de l importance l du Mastère Spécialis cialisé Q30 : Selon vous, votre Mastère est-il reconnu dans les grilles de salaire de votre entreprise actuelle? Q31 : En définitive, diriez-vous que ce Mastère Spécialisé a été un accélérateur de votre carrière? NON 17% Oui, certainement 17% OUI 83% Oui, probablement 83% 100% 33

35 6. Signalétique 34

36 Sexe et Age des répondants r S1 : Sexe du répondant : S2 : Age du répondant : Entre 35 et 44 ans 33% Homme 100% Entre 25 et 34 ans 67% 35

INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2013 MASTERS :

INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2013 MASTERS : INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2013 MASTERS : Finance d entreprise et pratique des marchés financiers Stratégie et finance d'entreprise en Europe Gestion financière

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES

Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Observatoire des métiers de la communication dans l enseignement supérieur Enquête auprès des membres de l ARCES Vague 4 Mai 2011 Synthèse Occurrence est certifiée ISO 9001:2000 depuis 2004 Sommaire Page

Plus en détail

Juin 2014. Fonction consolidation A la recherche des frontières de demain

Juin 2014. Fonction consolidation A la recherche des frontières de demain Juin 2014 Fonction consolidation A la recherche des frontières de demain Intervenants Caroline MARROT Associée Deloitte José BAGHDAD Directeur Deloitte Vincent Michelet SODEXO Hervé Cardelli SANOFI Stéphane

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Effectifs et taux de réponse par discipline

Effectifs et taux de réponse par discipline observatoire régional #36 Synthèse régionale août 2013 à Master mixte Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2012 des diplômés de Master mixte promotion 2010 349 diplômés de M2 mixte en 2010 sur 399 interrogés

Plus en détail

PREPARATION AUX CONCOURS ENA/INET

PREPARATION AUX CONCOURS ENA/INET INSTITUT D ETUDES POLITIQUES DE STRASBOURG LE DEVENIR DES DIPLOMÉS 2012 PREPARATION AUX CONCOURS ENA/INET Les caractéristiques de la population ayant répondu à l enquête, un an après leur sortie de l IEP

Plus en détail

L Enseignement religieux au Luxembourg. Sondage TNS-ILRES Juillet 08 N 11

L Enseignement religieux au Luxembourg. Sondage TNS-ILRES Juillet 08 N 11 L Enseignement religieux au Luxembourg Sondage TNS-ILRES Juillet 08 11 5 av. Marie Thérèse L-2132 Luxembourg tél.: 44743-501 sesopi-ci@sesopi-ci.lu www.sesopi-ci.lu 978-2-9599806-3-3 Documentation Etude

Plus en détail

Description du marché de l interim management

Description du marché de l interim management Description du marché de l interim management en Belgique Etude réalisée à la demande de a division of Septembre 2008 Market Probe Europe guy.morre@askbmi.com Sommaire 1. Objectifs de l étude 2. Méthodologie

Plus en détail

Master Droit pénal, sciences criminelles et criminologie appliquée

Master Droit pénal, sciences criminelles et criminologie appliquée Master Droit pénal, sciences criminelles et criminologie appliquée Enquête menée auprès des diplômés 2009, 30 mois après l obtention du diplôme En 2009, 2 étudiants ont obtenu un master «Droit pénal, sciences

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012.

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012. La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Mars 01 INSIGN / April Rappel méthodologique Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants d entreprises

Plus en détail

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Quel regard aujourd hui? Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au

Plus en détail

Bibliothèque de questions Questions spécifiques aux organismes

Bibliothèque de questions Questions spécifiques aux organismes Bibliothèque de questions Questions spécifiques aux organismes Dans le cadre du baromètre social institutionnel, vous avez la possibilité de poser quelques questions spécifiques à votre organisme et à

Plus en détail

Renseignements sur les programmes : Sophie RIGUIER, Responsable communication (sriguier@groupeisc.com)

Renseignements sur les programmes : Sophie RIGUIER, Responsable communication (sriguier@groupeisc.com) MBA spécialisés ISC Paris PIÈCES à JOINDRE IMPÉRATIVEMENT AU DOSSIER DE CANDIDATURE PiÈces administratives Dossier de candidature rempli 2 photographies d identité portant au dos votre nom et votre prénom

Plus en détail

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 18 octobre 2010 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 18 octobre 2010 1 Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l

Plus en détail

Enquête bien-être au travail des salariés

Enquête bien-être au travail des salariés Présentation petit déjeuner RH & Com Linking http://labrh.opinion-way.com Enquête bien-être au travail des salariés Décembre 2012 Note méthodologique Echantillon représentatif de 1014 salariés français

Plus en détail

Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France

Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Image de la carte bancaire auprès des porteurs - France Rapport d étude 7 novembre 2005 Contacts TNS SOFRES : Florence de MARIEN 01.40.92.45.59 Benjamine DUROUCHOUX 01.40.92.45.14 BDX R_42GV07_01 Département

Plus en détail

Baromètre Image des Assureurs

Baromètre Image des Assureurs Contacts : Alain RENAUDIN / Frédéric ALBERT Shanghai Paris Toronto Buenos Aires 2005-5 édition www.ifop.com Baromètre Image des Assureurs Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Cette 5ème édition

Plus en détail

Demande de financement

Demande de financement Demande de financement Nom de la société : Nom de l entrepreneur : I. PRESENTATION DE L ENTREPRISE I.1 Présentez votre société : Nom de la société, statut juridique Capital social Nom et fonction du représentant

Plus en détail

SMBG-EDUNIVERSAL Dossier de presse

SMBG-EDUNIVERSAL Dossier de presse SMBG-EDUNIVERSAL Dossier de presse Classement SMBG 2012-2013 des Meilleurs Licences, Bachelors et Grandes Ecoles Post-Bac / Post-Prépa Contact : Marie-Anne BINET Responsable des classements SMBG-EDUNIVERSAL

Plus en détail

LE COMPTE EPARGNE TEMPS GUIDE DU CET

LE COMPTE EPARGNE TEMPS GUIDE DU CET GUIDE DU CET 1 Un principe - Une condition C est une démarche volontaire du salarié Pour ouvrir son CET, celui-ci doit verser du temps ou de l argent Tous les salariés (CDI, CDD, Apprentis, Contrats de

Plus en détail

L ENTRETIEN DE RECRUTEMENT :

L ENTRETIEN DE RECRUTEMENT : L ENTRETIEN DE RECRUTEMENT : EXEMPLES DE QUESTIONS CLASSIQUES Voici une liste de questions à lire absolument pour vous préparer à votre entretien de recrutement. Avant d aborder la partie questions, le

Plus en détail

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges Université de Limoges Masters Sciences / Technologies / Santé L'insertion professionnelle des diplômés DE Masters à l'université de Limoges Résultats par mention et par spécialité (promotion 2005-2006)

Plus en détail

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2

BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 BAROMÈTRE EMPLOI VAGUE 2 Juillet 2014 CONTACT TADDEO 137, rue de l Université 75007 Paris Méthodologie Enquête réalisée par TNS Sofres, en ligne auprès d un échantillon de 502 cadres du secteur privé,

Plus en détail

QUESTIONNAIRE FINANCIER Liste de contrôle et page de signature

QUESTIONNAIRE FINANCIER Liste de contrôle et page de signature QUESTIONNAIRE FINANCIER Liste de contrôle et page de signature NED demande de remplir un certain nombre de documents à joindre à ce questionnaire Complétez cette page en s'assurant que toutes les informations

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

Les masters concernés :

Les masters concernés : Les masters concernés : Master Informatique Recherche Master Compétence complémentaire en informatique (CCI) Master Electronique Master Système d Information et Réseaux (SIR) METHODOLOGIE / OBJECTIFS /

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité

Baromètre des courtiers de proximité Edition 2013 Baromètre des courtiers de proximité Une profession qui ressent la crise mais fait preuve d adaptabilité courtiers restent optimistes malgré la crise Diriez-vous que la profession de courtier

Plus en détail

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire

Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points. n o 9. Majorations pour enfants et retraite complémentaire Guide retraite complémentaire Agirc et Arrco L essentiel en quatre points Guide salariés n o 9 avril 2014 Majorations pour enfants et retraite complémentaire Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés...

Plus en détail

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance

Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance Panorama sur les femmes entrepreneures et l assurance 2013 Objectifs et méthodologie L'objectif de ce panorama est de mettre en évidence les différences de postures, de comportements et d'image entre hommes

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Ressources humaines et communication Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés

Plus en détail

BAROMETRE 2014 DU MANAGEMENT ET DES MANAGERS DE TRANSITION. 2 ème édition 29 avril 2013

BAROMETRE 2014 DU MANAGEMENT ET DES MANAGERS DE TRANSITION. 2 ème édition 29 avril 2013 BAROMETRE 2014 DU MANAGEMENT ET DES MANAGERS DE TRANSITION 2 ème édition 29 avril 2013 Introduction Bienvenue à toutes et à tous! Baromètre 2014 des managers et management de transition: résultats Laurent

Plus en détail

2. D.E.S.S. Montage et Gestion de Projet d Aménagement (MGPA)

2. D.E.S.S. Montage et Gestion de Projet d Aménagement (MGPA) 24 2. D.E.S.S. Montage et Gestion de Projets d Aménagement (MGPA) Nous avons reçu les réponses de 6 étudiants sur 29 inscrits à la session d hiver (21%). Âge moyen : 29 ans. Le plus jeune des répondants

Plus en détail

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude -

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Tel : 01 80 48 30 80 Email Tél : jgoarant@opinion-way.com 01.78.94.89.87 Juin 2013 Méthodologie Echantillon

Plus en détail

Les Français et la confiance

Les Français et la confiance pour Les Français et la confiance Septembre 2011 Note méthodologique Etude réalisée pour : Cityzencar Echantillon : Echantillon de 1009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LA RENTRÉE DE SEPTEMBRE 2012 MASTER GRANDE ECOLE POUR LES PROFESSIONNELS. Adresse permanente...

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LA RENTRÉE DE SEPTEMBRE 2012 MASTER GRANDE ECOLE POUR LES PROFESSIONNELS. Adresse permanente... Photo (à coller) DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LA RENTRÉE DE SEPTEMBRE 2012 MASTER GRANDE ECOLE POUR LES PROFESSIONNELS Mme Mlle M. Nom.................................. Prénom................................

Plus en détail

M B A S P E C I A L I S E S

M B A S P E C I A L I S E S Photo (à coller) DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LA RENTREE D OCTOBRE 2007 M B A S P E C I A L I S E S Avant de remplir ce dossier, lire attentivement les informations pratiques en annexe. Cocher le (ou les)

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014

SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014 SONDAGE DE LA PRESSE ET DES MÉDIAS EN LIGNE 2014 d augmenter votre couverture médiatique. 3 Introduction 4 Perspectives d évolution 6 Presse 8 Médias en ligne 18 Médias sociaux 21 Fournisseurs de contenu

Plus en détail

Les entreprises et le big data

Les entreprises et le big data Les entreprises et le big data Méthodologie Interrogation réalisée du 9 au 24 avril 2015. Un échantillon de 500 dirigeants et managers d entreprises, membres du comité de direction, représentatif des entreprises

Plus en détail

LIVRET DE STAGE. Etablissements Scolaires / Administrations SOMMAIRE

LIVRET DE STAGE. Etablissements Scolaires / Administrations SOMMAIRE Nom et Prénom :... Classe :.. 2014-2015 LIVRET DE STAGE Etablissements Scolaires / Administrations SOMMAIRE Ce livret contient 8 feuillets. Il est à renseigner au fur et à mesure du déroulement de la séquence

Plus en détail

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE

DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE DOSSIER DE CREATION D'ENTREPRISE BUSINESS PLAN Partie 1 : Présentation de votre projet 1 Vous êtes prêt à créer votre entreprise? Ce dossier va vous permettre de préciser et de mettre en forme votre projet

Plus en détail

Les Français et l assurance

Les Français et l assurance pour Les Français et l assurance résultats détaillés Contact : service presse de Carrefour 01 57 32 89 99 groupe@presse-carrefour.com Note Méthodologique Etude réalisée pour : Carrefour Assurances Echantillon

Plus en détail

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Les Français et les moyens de paiement Etude de l Institut CSA pour le Ministère des Finances et des

Plus en détail

Licences Pro OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines. à l'université de Limoges

Licences Pro OBSER VATOIRE. Lettres / Langues et Sciences Humaines. à l'université de Limoges Université de Limoges Licences Pro Lettres / Langues et Sciences Humaines L'insertion professionnelle des diplômés DEs licences professionnelles à l'université de Limoges Résultats par (promotion 2007-2008)

Plus en détail

Synthèse. Jeux d argent. Internet et jeux vidéo. Comparaison avec les apprentis

Synthèse. Jeux d argent. Internet et jeux vidéo. Comparaison avec les apprentis ENQUÊTE SUR LA PRATIQUE D INTERNET, DES JEUX VIDEO ET JEUX D ARGENT PAR DES COLLEGIENS PAS C AL E SCH AL B E T T E R, LIC.ES.SOC. C O L L AB O R AT R I C E S C I E N T I F I Q U E AD D I C T I O N VAL

Plus en détail

Demande de bourse de soutien

Demande de bourse de soutien Demande de bourse de soutien Cette bourse est demandée par des parents qui sont dans une situation financière difficile. Directives à suivre : 1. Le formulaire doit être rempli et signé par la personne

Plus en détail

Search. L'innovation dans la recherche de cadres et d information stratégique. contact@inovasearch.com. www.inovasearch.com. cv@inovasearch.

Search. L'innovation dans la recherche de cadres et d information stratégique. contact@inovasearch.com. www.inovasearch.com. cv@inovasearch. L'innovation dans la recherche de cadres et d information stratégique 01 83 64 88 78 contact@inovasearch.com cv@inovasearch.com INOVA Search 8 rue de berri 78008 PARIS INOVA search INOVA Search innove

Plus en détail

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE

ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Etude ETUDE LE CONTRAT D APPRENTISSAGE Le contrat d apprentissage offre l opportunité à l entreprise de transmettre ses savoirs et former les générations futures tout en bénéficiant d un encadrement législatif

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet

Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet IUT - Institut Universitaire de Technologie Licence professionnelle Systèmes informatiques et logiciels spécialité développement d'applications Internet/Intranet / Objectifs de cette licence professionnelle

Plus en détail

Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE

Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE DE FRANCE A Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE 1- Objet de la demande : O Allocation de solidarité O Allocation à durée déterminée O Allocation adulte ou enfant handicapé

Plus en détail

L immobilier de bureaux : L attractivité des métropoles françaises. Regard croisé salariés et dirigeants d entreprise SIMI DÉCEMBRE 2014

L immobilier de bureaux : L attractivité des métropoles françaises. Regard croisé salariés et dirigeants d entreprise SIMI DÉCEMBRE 2014 L immobilier bureaux : L attractivité s métropoles françaises Regard croisé salariés et dirigeants d entreprise SIMI DÉCEMBRE 2014 Méthodologie SIMI DÉCEMBRE 2014 Méthodologie Etu réalisée auprès ux échantillons

Plus en détail

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Anne Loones Février 2009 2 Sommaire CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE...

Plus en détail

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011

à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 observatoire régional #41 Synthèse régionale août 2014 à Master professionnel Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master professionnel promotion 2011 2 899 diplômés de M2 professionnel

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

Décembre 2009 Nobody s Unpredictable

Décembre 2009 Nobody s Unpredictable Perception de l attachement des Français et des Eurois à leur département Décembre 2009 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage national (ADF) Sondage effectué pour : L Assemblée des Départements

Plus en détail

Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Nom du professeur principal

Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Rapport de stage Nom de l entreprise. Date du stage. Nom du professeur principal RAPPORT DE STAGE 3 ème Quels conseils méthodologiques pour la réalisation de votre rapport Voilà des conseils et des questions pour vous aider dans la réalisation de votre rapport. Ils vous sont proposés

Plus en détail

Paris WorkPlace 2014 Observatoire de la Métropole du Grand Paris Résultats détaillés Cadres Février 2014

Paris WorkPlace 2014 Observatoire de la Métropole du Grand Paris Résultats détaillés Cadres Février 2014 FM N 111659 Contact Ifop : Frédéric Micheau Directeur Adjoint Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85

Plus en détail

ECOLE DES MINES DE NANCY

ECOLE DES MINES DE NANCY Emploi ECOLE DES MINES DE NANCY FORMATION INGÉNIEUR CIVIL DES MINES ENQUÊTE D INSERTION de la PROMOTION 2005 DIPLÔMÉE en 2008. Cette analyse est issue des résultats collectés par l Ecole des Mines de Nancy

Plus en détail

BIPESS 2.0 format pdf - 2014

BIPESS 2.0 format pdf - 2014 1. Fiche d identité du référent BIPESS et du groupe évaluateur Le statut du référent BIPESS (1 personne) de votre structure : Veuillez choisir toutes les réponses qui conviennent : Salarié Dirigeant Administrateur

Plus en détail

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010

AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 AMUNDI Les Jeunes actifs et la retraite - Vague 3-2010 Résultats de l étude TNS Sofres / Présentation Frédéric Chassagne 7 juin 2010 FICHE TECHNIQUE Étude barométrique réalisée pour AMUNDI Échantillon

Plus en détail

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE

CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR SUR VOTRE ASSURANCE VIE L assurance vie n est pas un sujet des plus palpitants, mais vos proches peuvent être dans le pétrin, au moment de votre décès, si vous n avez pas réfléchi

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?»

«L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» «L Entreprise et le numérique : Qui influence Qui?» 7 juin 2012 Note méthodologique Étude réalisée auprès de trois cibles : Un échantillon de 301 chefs représentatif de l ensemble des chefs français à

Plus en détail

PRENOM NOM DE L ENTREPRISE DATE DU STAGE METIER

PRENOM NOM DE L ENTREPRISE DATE DU STAGE METIER NOM DATE DU STAGE METIER PRENOM NOM DE L ENTREPRISE L ENTREPRISE L ENTREPRISE Dates du stage :... Nom de l entreprise :.. Adresse de l entreprise :...... Que fait-on dans cette entreprise?. Combien de

Plus en détail

OBSERVATOIRE de la qualité du service

OBSERVATOIRE de la qualité du service OBSERVATOIRE de la qualité du service public de l eau Principaux enseignements 2013 Éditorial Pour être encore mieux à l écoute de ses quatre millions de consommateurs, le SEDIF a mis en place depuis 2002

Plus en détail

Merci beaucoup de votre collaboration

Merci beaucoup de votre collaboration QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra de recueillir des informations sur l intégration des technologies de l information et de la communication (TIC) chez les futurs enseignants

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY

CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY CREER UNE ENTREPRISE A JERSEY Avant toute autre démarche, il faut avoir un «business plan» (projet professionnel) solide et bien conçu. Pour cela, il vous suffit de suivre les instructions ci-dessous :

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Le e-commerce

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Le e-commerce ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Le e-commerce Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Isabelle Barrière, Martine Corsain, Christian

Plus en détail

Inscription Prépa Concours

Inscription Prépa Concours Inscription Prépa Concours Le dossier d inscription comporte 3 pages. Vous devez les compléter, et joindre les pièces demandées. Le justificatif de responsabilité civile est nécessaire pour effectuer le

Plus en détail

Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi des diplômés de Master

Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi des diplômés de Master Bilan de la campagne de suivi menée en 27-28 auprès des diplômés de Master 24-25 Méthodologie Présentation des résultats Définition des indicateurs Quelques mots sur la méthodologie utilisée pour le suivi

Plus en détail

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS

UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées. Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS UFR Etudes Interculturelles de Langues Appliquées Enquête sur le marché de la traduction Evolution professionnelle des anciens du DESS/Master 2 ILTS Méthodologie Les données de ce document sont issues

Plus en détail

Les infirmiers anesthésistes ont les plus hauts salaires, les préparateurs en pharmacie, ceux qui progressent le plus

Les infirmiers anesthésistes ont les plus hauts salaires, les préparateurs en pharmacie, ceux qui progressent le plus Communiqué de presse 2 ème édition du Baromètre Appel Médical des salaires de la santé Les infirmiers anesthésistes ont les plus hauts salaires, les préparateurs en pharmacie, ceux qui progressent le plus

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

Cursus scolaire avant le départ

Cursus scolaire avant le départ Depuis sa création en aout 2007, 326 participants sont partis dans le cadre du programme GO CAMPUS. CALVIN-THOMAS a effectué une enquête auprès des participants partis depuis au moins un an. Voici un compte-rendu

Plus en détail

Enquête sur les pratiques et préférences familiales en matière d'accueil de la petite enfance dans le canton de Genève QUESTIONNAIRE

Enquête sur les pratiques et préférences familiales en matière d'accueil de la petite enfance dans le canton de Genève QUESTIONNAIRE REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département de l'instruction publique, de la culture et du sport Service de la recherche en éducation Observatoire cantonal de la petite enfance Enquête sur les pratiques

Plus en détail

P L A N. I. L informatique dans les domaines bancaires et boursiers. II. Les métiers de l informatique bancaire et boursier.

P L A N. I. L informatique dans les domaines bancaires et boursiers. II. Les métiers de l informatique bancaire et boursier. P L A N I. L informatique dans les domaines bancaires et boursiers. Rôle, pourquoi l utiliser? Avantages? Inconvénients? II. Les métiers de l informatique bancaire et boursier. 1. L informatique dans

Plus en détail

La gestion du personnel

La gestion du personnel Auto-diagnostic de votre fonction Ressources Humaines Le questionnaire ci-après vous permet de préparer vos réponses avant de les saisir en ligne sur www.fact.aract.fr Evaluez la gestion des compétences

Plus en détail

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS

LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS LE BAROMÈTRE DES FEMMES MANAGERS Introduction Objectifs de l étude Les Essenti Elles, le réseau des femmes managers de BPCE S.A., a souhaité lancer un nouveau Baromètre concernant les Femmes Managers en

Plus en détail

Les salaires de L écosystème php en france. L Association Française des Utilisateurs de PHP (AFUP) le cabinet de recrutement spécialisé Agence-e

Les salaires de L écosystème php en france. L Association Française des Utilisateurs de PHP (AFUP) le cabinet de recrutement spécialisé Agence-e L Association Française des Utilisateurs de PHP (AFUP) & le cabinet de recrutement spécialisé Agence-e vous propose : baromètre AFUP Agence-e 2014 : Les salaires de L écosystème php en france édito : Fondée

Plus en détail

SAVOIRS EN ACTION. Établissement supérieur privé de commerce

SAVOIRS EN ACTION. Établissement supérieur privé de commerce Établissement supérieur privé de commerce Autorisé par le Ministère de l Enseignement Supérieur par décision n 25/88 du 18/10/1988 SAVOIRS EN ACTION Guide d admission Bac + 5 Administration et Stratégie

Plus en détail

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire

La mise en place de la complémentaire santé obligatoire La mise en place de la complémentaire santé obligatoire Contact : Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 78 94 90 00 Fax

Plus en détail

ETUDE SUR LES BESOINS DE FORMATION DANS LES ENTREPRISES PUBLIQUES TUNISIENNES. Analyse et synthèse des résultats

ETUDE SUR LES BESOINS DE FORMATION DANS LES ENTREPRISES PUBLIQUES TUNISIENNES. Analyse et synthèse des résultats ETUDE SUR LES BESOINS DE FORMATION DANS LES ENTREPRISES PUBLIQUES TUNISIENNES Analyse et synthèse des résultats Etude organisée par le service Etudes du CIFODECOM 1. INTRODUCTION 2. OBJETIF DE L ETUDE

Plus en détail

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding

Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Sondage exclusif Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding Un sondage exclusif mené par l Institut Think pour Sondage «Les Français, leurs entrepreneurs et le crowdfunding» mené par l Institut

Plus en détail

Masters Professionnels

Masters Professionnels École Pégase Masters Professionnels Management de projets RH Formation en alternance / Contrat de Professionnalisation 2 jours à l école et 3 jours en entreprise Objectif : Ces Masters ont pour but de

Plus en détail

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial

Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Enquête Métiers Cap Com - Occurrence 2011 en partenariat avec le 1 ère Partie Le profil socioprofessionnel du communicant territorial Formation, statut, mobilité, rémunération, motivation Introduction.

Plus en détail

Enquête d'insertion. Master 2 - Gestion d'actifs Asset Management 222

Enquête d'insertion. Master 2 - Gestion d'actifs Asset Management 222 Enquête d'insertion Master 2 - Gestion d'actifs Asset Management 222 Enquête réalisée de décembre 21 à février 2 auprès des diplômés de la promotion 21/211 M2 Gestion d'actifs Asset Management - Promotion

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir des diplômés du master «management de la communication»,

Plus en détail

Les conditions de fiabilité des études online

Les conditions de fiabilité des études online Les conditions de fiabilité des études online Le Club Études et Internet Ambitions du «club études et internet»: Engager des programmes de «Research on Research» Diffuser et partager les résultats Identifier

Plus en détail

Responsabilité civile et décennale Construction maison individuelle

Responsabilité civile et décennale Construction maison individuelle Responsabilité civile et décennale Construction maison individuelle Référence de votre cabinet Code ORIAS N : Cachet de votre cabinet : Raison sociale Sigle Adresse Code postal Ville Téléphone Fax Mobile

Plus en détail

L évaluation des risques au travail

L évaluation des risques au travail L évaluation des risques au travail Un outil au service de vos politiques de prévention pour la santé et les RPS Connection creates value Le contexte Au cours des dernières années, la prise en compte des

Plus en détail