Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients. Dr Serge Motte"

Transcription

1 Gestion pratique des nouveaux anticoagulants oraux Avantages et inconvénients Dr Serge Motte Bruxelles

2 PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique courante Gestion des interruptions temporaires en cas de procédures invasives programmées Gestion des situations avec procédure invasive en urgence Gestion des complications hémorragiques Point de vue du payeur 2

3 Nouveaux anticoagulants TF/VIIa X IX VIIIa IXa Rivaroxaban Apixaban Xa Dabigatran IIa Fibrinogène Fibrine Adapté de Weitz & Bates, J Thromb Haemost 2005

4 LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX DANS LA FA Etude RE-LY FA et 1 facteur de risque d AVC : Antécédent d AVC/AIT, Âge 75 ans NYHA classe II FEVG 40%, Âge entre 65 et 74 ans et diabète, HTA, CAD Etude ARISTOTLE FA et 1 facteur de risque d AVC : Antécédent d AVC/AIT Âge 75 ans Insuffisance cardiaque FEVG 40%, Diabète, HTA Etude ROCKET AF FA et antécédent d AVC/AIT, embole ou 2 ou 3 facteurs de risque d AVC : Âge 75 ans FEVG 40% NYHA classe II Diabète, HTA Connolly SJ et al. N Engl J Med 2009;361: Granger C.B. et al. N Engl J Med. 2011;365: Patel M.R. et al. N Engl J Med :

5 LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX DANS LA FA Etude RE-LY En ouvert Dabigatran 110 mg 2x/j versus Dabigatran 150 mg 2x/j versus Warfarine (INR 2-3) N = Etude ARISTOTLE En double insu Apixaban 5 mg 2x/j versus Warfarine (INR 2-3) N = Etude ROCKET AF En double insu Rivaroxaban 20 mg 1x/j versus Warfarine (INR 2-3) N = Connolly SJ et al. N Engl J Med 2009;361: Granger C.B. et al. N Engl J Med. 2011;365: Patel M.R. et al. N Engl J Med :

6 DABIGATRAN 150 VERSUS WARFARINE Points forts Moins d AVC Moins de saignement menaçant le pronostic vital Moins de saignement intracrânien Moins d interaction médicamenteuse Moins de liaison aux protéines (dialysable) Points faibles Pas d antidote Plus de saignement chez > 75 ans et CHADS 2 élevé Saignement digestif Dyspepsie Élimination rénale prédominante Testé sur population à faible risque d AVC Possible risque accru d infarctus du myocarde 6 6

7 DABIGATRAN 110 VERSUS WARFARINE Points forts Points faibles Moins de saignement majeur Moins de saignement menaçant le pronostic vital Moins de saignement intracrânien Moins d interaction médicamenteuse Moins de liaison aux protéines (dialysable) Pas d antidote Dyspepsie Élimination rénale prédominante Testé sur population à faible risque d AVC Possible risque accru d infarctus du myocarde 7

8 RIVAROXABAN VERSUS WARFARINE Points forts Design robuste de l étude Moins de saignement intracrânien Une prise par jour Élimination non rénale prédominante Efficace chez patients à haut risque Points faibles Pas d antidote Saignement digestif Interaction médicamenteuse possible (via métabolisme cytochrome) 8

9 APIXABAN VERSUS WARFARINE Points forts Design robuste de l étude Moins d AVC Moins de saignement Moins de saignement intracrânien Une prise par jour Élimination non rénale prédominante Réduction de la mortalité Points faibles Pas d antidote Interaction médicamenteuse possible (via métabolisme cytochrome) Testé sur population à faible risque d AVC 9

10 CHOIX PARMI LES NOUVELLES MOLÉCULES Choix orienté par : Caractéristiques pharmacocinétiques: Demi-vie Mode d élimination Comorbidités des patients Risque thromboembolique Risque de saignement Antécédent syndrome coronarien aigu Antécédent digestif (saignement, dyspepsie) Observance 10

11 IDENTIFIER LES PATIENTS CANDIDATS AUX NOUVEAUX ANTICOAGULANTS FA non valvulaire associée à Patients nouvellement traités. Patients déjà traités: décision de remplacer les AVK en tenant compte: de la stabilité de l'inr de la préférence du patient 1facteur de risque (Antécédent d'avc, âge 75 ans, insuffisance cardiaque, diabète, hypertension artérielle): 11

12 PRINCIPES D INITIATION DU TRAITEMENT Contrôle de la fonction rénale Estimation du risque de saignement (score HASBLED) 12

13 ESTIMATION DU RISQUE DE SAIGNEMENT HASBLED Score Hypertension 1 Abnormal renal (Creat > 2.3 mg/dl) and/or liver function (bili. > 2xnl, GOT/GPT > 3xnl) 1 or 2 Stroke (histoire AVC) 1 Bleeding (histoire de saignement, anémie) 1 Labile INRs (supra-thérapeutiques, TTR<60%) 1 Elderly (> 65 years) 1 Drugs (Antiplaquettaires) or alcohol 1 or 2 Score 3 : haut risque de saignement Eur Heart J. 2010;31:

14 PRINCIPES D INITIATION DU TRAITEMENT PAR PRADAXA FA non valvulaire et 1 facteur de risque d AVC Estimation ClCr < 30 ml/min ml/min > 50 ml/min Contre indication < 80 ans > 80 ans Haut risque saignement * 110 mg x2 si traitement par verapamil 110 mg x2 110 mg x2 150 mg x2 * 110 mg x214

15 PRINCIPES D INITIATION DU TRAITEMENT PAR XARELTO FA non valvulaire et 1 facteur de risque d AVC Estimation ClCr < 15 ml/min ml/min ml/min 50 ml/min Contre indication 15 mg x1 * 15 mg x1 20 mg x1 * Non recommandé 15

16 PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique courante Gestion des interruptions temporaires en cas de procédures invasives programmées Gestion des situations avec procédure invasive en urgence Gestion des complications hémorragiques Point de vue du payeur 16 16

17 GESTION DES INTERRUPTIONS TEMPORAIRES EN CAS DE PROCÉDURES INVASIVES Gérer l interruption du traitement en cas de procédures invasives programmées Durée de l arrêt avant geste invasif tenant compte: du risque thrombotique du type de geste: quel est le risque hémorragique? de la demi-vie de la molécule de la fonction rénale, de l âge du patient Quand reprendre le traitement après la procédure? 17 17

18 GESTION PÉRIOPÉRATOIRE DES ANTI-II A DABIGATRAN (PRADAXA ) Haut risque de saignement? Oui Dernière dose avant intervention selon Cl CR : > 80 ml/min: 3 jours ml/min : 3-4 jours > ml/min: 5 jours Non Dernière dose avant intervention selon Cl CR : > 80 ml/min: 2 jours ml/min : 2-3 jours > ml/min: 3 4 jours Reprendre 48h-72h après l'intervention selon état clinique Reprendre 24h après l intervention 18

19 GESTION PÉRIOPÉRATOIRE DES ANTI-X A RIVAROXABAN (XARELTO ) APIXABAN (ELIQUIS ) Haut risque de saignement? Age> 75ans, Cl CR <50ml/min? Oui Non Dernière dose 72h avant intervention Pas d'hbpm avant l'intervention Dernière dose 48h avant intervention Pas d'hbpm avant l'intervention Reprendre Anti-Xa 48h-72h après l'intervention selon état clinique Reprendre 24h après intervention 19

20 PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique courante Gestion des interruptions temporaires en cas de procédures invasives programmées Gestion des situations avec procédure invasive en urgence Gestion des complications hémorragiques Point de vue du payeur 20 20

21 GESTION DES SITUATIONS AVEC PROCÉDURE EN URGENCE CHEZ UN PATIENT SOUS NACO Seuil hémostatique permettant la réalisation d un acte chirurgical non connu. Tests d hémostase classique (PT, APTT) peu sensibles et peu spécifiques, avec résultats variables d un réactif à l autre. Pas de test biologique ayant été validé pour définir un seuil hémostatique de sécurité dans un contexte chirurgical. 21

22 GESTION DES SITUATIONS AVEC PROCÉDURE EN URGENCE CHEZ UN PATIENT SOUS NACO Retarder au maximum l intervention Opérer: si saignement anormal: antagoniser avec PPSB UI/kg. 22

23 PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique courante Gestion des interruptions temporaires en cas de procédures invasives programmées Gestion des situations avec procédure invasive en urgence Gestion des complications hémorragiques Point de vue du payeur 23 23

24 GESTION DES COMPLICATIONS HÉMORRAGIQUES Gérer les complications hémorragiques Pas d antidote Prise en charge selon type d hémorragie et de la réponse aux premières mesures hémostatiques. Bilan étiologique du saignement En cas d hémorragie grave Geste hémostatique chirurgical, endoscopique ou endovasculaire Réversion de l activité anticagulante 24

25 QUEL AGENT PROPOSER POUR ANTAGONISER L EFFET ANTICOAGULANT EN URGENCE? Données expérimentales animales, données expérimentales in vivo/ex vivo chez le volontaire sain Très peu de données cliniques Doses proposées différentes de celles utilisées en pratique clinique courante (AVK, hémophilie): PPSB: dose élevée (50UI/kg) FEIBA: doses de U/kg Quid risque thrombotique? 25

26 PLAN Points forts et points faibles des nouveaux anticoagulants Questions dans la pratique courante Gestion des interruptions temporaires en cas de procédures invasives programmées Gestion des situations avec procédure invasive en urgence Gestion des complications hémorragiques Point de vue du payeur 26 26

27 POINT DE VUE DU PAYEUR Rapport coût-efficacité fonction: Du risque thromboembolique, Du risque hémorragique, De la qualité de l équilibration du traitement AVK. 27

28 COÛT- EFFICACITÉ EN FONCTION DU RISQUE D AVC, DE SAIGNEMENT ET DU % TEMPS DANS RANGE THÉRAPEUTIQUE % TTR: A: 64% B: < 57.1% C: >72.6% Shah S. Circulation. 2011;123:

29 CONCLUSIONS: INTÉRÊT CLINIQUE DES NACO Caractéristiques attrayantes Efficacité au moins équivalente voire supérieure au traitement de référence Sécurité et facilité d emploi incluant voie orale Doses fixes, absence de suivi biologique Interactions médicamenteuses limitées et fenêtre thérapeutique large Choix de la molécule et/ou de la posologie selon le profil individuel du patient tenant compte des pathologies associées et des autres traitements médicamenteux 29

30 CONCLUSIONS Questions nécessitant des données supplémentaires sur le plan biologique et clinique : Quelle surveillance du traitement? Comment gérer les arrêts temporaires pour procédures invasives? Comment gérer les procédures invasives en urgence Comment gérer les saignements? Quel sera l impact en termes de coût? 30

31 EFFICACITÉ DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX DANS LA FA RE-LY ARISTOTLE ROCKET AF %/an, RRR 10% 35% 21% 12% 69% 74% 49% 41% Connolly SJ et al. N Engl J Med 2009;361: Granger C.B. et al. N Engl J Med. 2011;365: Patel M.R. et al. N Engl J Med :

32 TOLÉRANCE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX DANS LA FA RE-LY ARISTOTLE Hémorragies majeures ROCKET AF %/an, RRR 20% 31% DAB 150 Connolly SJ et al. N Engl J Med 2009;361: Granger C.B. et al. N Engl J Med. 2011;365: Patel M.R. et al. N Engl J Med :

Quels bénéfices cliniques des nouveaux anticoagulants oraux?

Quels bénéfices cliniques des nouveaux anticoagulants oraux? Quels bénéfices cliniques des nouveaux anticoagulants oraux? Dr Serge Motte Bruxelles 23.11.13 - Nouveaux anticoagulants TF/VIIa X IX VIIIa IXa Rivaroxaban Apixaban Edoxaban Xa AT Fondaparinux Idraparinux

Plus en détail

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques

Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques Conduite du traitement lors de la gestion péri-opératoire, et des évènements hémorragiques PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Limites du traitement par AVK Fenetre therapeutique

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants

Les nouveaux anticoagulants Les nouveaux anticoagulants Dabigatran le plus avancé : Inhibiteur direct de la thrombine. Rely 18000 patients. 2 prises 2 dosages. L'un plus efficace l'autre moins dangereux Rivaroxaban : Inhibiteur Xa.

Plus en détail

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux

Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux Les Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Emmanuel HAZARD/Jean-loup HERMIL Chronologie Héparine non fractionnée 1950 HBPM 1980 NACO >2008 AVK 1960 Fondaparinux 2002 2 Les indications des NACOs En médecine

Plus en détail

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse

Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Premières journées communes Lyon Avril 2013 Atelier Prise en Charge Médicamenteuse Traitements anticoagulants De la théorie à la pratique P. Fagnoni-2013 1 Accidents thrombotiques Artériels & Veineux Artériels

Plus en détail

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Comment je traite la fibrillation atriale (FA) du sujet âgé? Thomas Vogel PU-PH Pôle de Gériatrie Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Absence de conflits d intérêt Sujets âgés: > 75 ans.plutôt 80-85

Plus en détail

NACO dans la FA non Valvulaire

NACO dans la FA non Valvulaire NACO dans la FA non Valvulaire VII ème Rencontres chalonnaises Dr Buttard 29/11/2012 INTRODUCTION La consommation des anticoagulants a été multiplié par 2 en 10 ans Les indications de traitement anticoagulants

Plus en détail

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux Anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux Anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Ximélagatran EXANTA o Désirudine

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014

Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC. Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux, FA et AVC Docteur Thalie TRAISSAC Hôpital Saint André CAPCV 15 février 2014 Un AVC toutes les 4 minutes 1 130 000 AVC par an en France 1 770 000 personnes ont été victimes

Plus en détail

Place des nouveaux anticoagulants dans le traitement de l embolie pulmonaire

Place des nouveaux anticoagulants dans le traitement de l embolie pulmonaire Place des nouveaux anticoagulants dans le traitement de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Anvers 03.12.16 - PLAN Place des anticoagulants oraux directs: Efficacité, sécurité et commodité d emploi Y-a-il

Plus en détail

journées chalonnaises de la thrombose

journées chalonnaises de la thrombose Nos connaissances certaines et notre pratique journalière : Les Nouveaux Anticoagulants dans la thromboprophylaxie de la chirurgie prothétique du MI Benoit Cots et Jean Marc Royer le 29/11/12-1 Recommandations

Plus en détail

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE

PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Journée Club NeuroVasculaire Ile-de-France 27 mai 2014 PLACE DES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX CHEZ LE SUJET AGE Eric PAUTAS Hôpital Charles Foix UFR Médecine G.H. Pitié-Salpêtrière-Ch.Foix Inserm U765

Plus en détail

Prise en charge de l embolie pulmonaire

Prise en charge de l embolie pulmonaire Prise en charge de l embolie pulmonaire Dr Serge Motte Liège 06.12.14 - Laack TA et Goyal DG, Emerg Med Clin N Am 2004; 961-983 2 PLAN Diagnostic Prise en charge: Phase aiguë: analyse de gravité Choix

Plus en détail

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque?

AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? COLLOQUE DE PRATIQUE CLINIQUE AVK et insuffisance rénale : une association sans risque? T.-T. PHAM SMIG HUG 18.01.2012 ANTICOAGULANTS DISPONIBLES (ET LES FUTURS...) AVK (Sintrom, Marcoumar, Warfarin )

Plus en détail

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux

Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux Gestion périopératoire et des évènements hémorragiques sous nouveaux anticoagulants oraux Anne GODIER Service d Anesthésie-Réanimation Hopital Cochin Paris Table ronde anticoagulants 15 novembre 2013 Conflits

Plus en détail

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS

PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS PRINTEMPS MEDICAL DE BOURGOGNE ASSOCIATIONS ANTIAGREGANTS ET ANTICOAGULANTS : INDICATIONS ET CONTRE INDICATIONS Dr Mourot cardiologue Hôpital d Auxerre le 31 mars 2012 PLAN DE LA PRESENTATION ASSOCIATION

Plus en détail

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants

Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Hémorragies cérébrales et nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP BHR, Boeringer, LFB, Fresenius-Kabi, Integra-Neurosciences Patient

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences?

Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Les nouveaux anticoagulants ont ils une place aux Urgences? Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne Diabète et Maladies métabolique Clinique Médicale B - CHRU de Strasbourg Remerciements au Professeur

Plus en détail

Anticoagulants Oraux en 2015

Anticoagulants Oraux en 2015 Pharmacologie Médicale Toulouse Anticoagulants Oraux en 2015 Pas de conflit d intérêt AVK: Fluindione/warfarine? Bénéfice: Warfarine reste l AVK de référence Risque: Warfarineengendre moins d effets immuno-allergiques

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique?

Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Les nouveaux anticoagulants oraux sont arrivé! Faut il une surveillance biologique? Références : Pr Samama Journée de Biologie Praticienne Décembre 2011 I. Gouin-Thibault Journée de Biologie Clinique 2012

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques

Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Nouveaux anticoagulants oraux : aspects pratiques Christelle MARQUIE CHRU de Lille Clinique de Cardiologie L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Les NOAG: QCM 1. ont les mêmes indications que

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC)

Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Nouveaux anticoagulants oraux (NOAC) Mécanisme d action Suivi biologique: comment et quand? A.Demulder IRIS-Lab 15/05/2013 1 Anticoagulants «traditionnels»: HNF Parentéral Suivi biologique avec ajustement

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015

Les nouveaux anticoagulants oraux. Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Les nouveaux anticoagulants oraux Kelly MONTHE-SAGAN CCA Anesthésie-Réanimation CHU de Caen Le 10/10/2015 Je n ai pas de conflit d intérêt à déclarer. Les nouveaux anticoagulants oraux Les anticoagulants

Plus en détail

Fibrillation atriale chez le sujet âgé

Fibrillation atriale chez le sujet âgé Dr Benoit Blanchard LE HAVRE Le 18 MARS 2014 Fibrillation atriale chez le sujet âgé Le plus fréquent des trouble du rythme cardiaque, 750,000 personnes atteintes de FA en France, 100,000 nouveaux cas chaque

Plus en détail

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa.

Cibles Nouveaux ACO AVK. Fondaparinux HBPM HNF. Xarelto. Eliquis Lixiana. Pradaxa PARENTERAL INDIRECT ORAL DIRECT. FT / VIIa. Accidents hémorragiques aux nouveaux anticoagulants Gérard Audibert Anesthésie Réanimation CHU de Nancy Remerciements au Pr A. Steib GIHP Cibles Nouveaux ACO ORAL DIRECT FT / VIIa PARENTERAL INDIRECT AVK

Plus en détail

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg

Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques. A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Patients sous anticoagulants oraux et situations à risques A Steib Hôpitaux Universitaires Strasbourg Situations à risque? Accidents AC Hémorragies spontanées Extériorisées: ex H Digestive Internes: ex

Plus en détail

Liens d intérêt. Aucun

Liens d intérêt. Aucun U961 Traitement des TVP àla phase aiguëen 2012 Stéphane ZUILY MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine INSERM U961

Plus en détail

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV

Nouveaux Anticoagulants. Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Nouveaux Anticoagulants Dr JF Lambert Service d hématologie CHUV Plan Petit rappel d hémostase Anticoagulant oraux classiques Les nouveaux anticoagulants (NAC) Dosage? Comment passer de l'un à l'autre

Plus en détail

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE

FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE DU de gériatrie g Jeudi 13 mars 2014 FIBRILLATIONATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Stéphane Boulé Hôpital Cardiologique CHRU de Lille Epidémiologie -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population

Plus en détail

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013

27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 27 ème JOURNEE SPORT ET MEDECINE Dr Roukos ABI KHALIL Digne Les Bains 23 novembre 2013 Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NACO) dans la maladie thrombo embolique veineuse INTRODUCTION Thrombose veineuse

Plus en détail

{ Introduction. Proposition GIHP 05/12/2014

{ Introduction. Proposition GIHP 05/12/2014 Etude descriptive des accidents hémorragiques sous Nouveaux Anticoagulants Oraux au Service d Accueil des Urgences du CHU de Besançon entre janvier 2012 et janvier 2014 { Dr Claire KANY SAMU Besançon KEPKA

Plus en détail

FA et Traitement Antithrombotique. Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON

FA et Traitement Antithrombotique. Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON FA et Traitement Antithrombotique Drs JF AUPETIT et B GAL Lyon le 04 novembre 2014 Hôpital Saint Joseph Saint Luc LYON Epidémiologie The Framingham Study. Arch Intern Med. 1987; 147(9): 1561 1564 Bénéfice

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux Les Nouveaux Anticoagulants Oraux EPU AMEDYG 15 mai 2013 Dr Benjamin MANEGLIA 20 Bd Jean PAIN 38000 GRENOBLE bmaneglia@orange.fr Plan * Rappels sur les AVK * Hémostase Cascade de la coagulation * Le rivaroxaban

Plus en détail

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes

Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les anticoagulants oraux: des AVK aux «NOACs» NOACs ou NACOs? NACO: Contraction de «Narcissistes compacts» Bandes des rues de Mexico responsables d incivilités permanentes Les Nacos ne boivent pas d alcool

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD. Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES SOUS AOD Anthony Carmona Juliette Godard Philippe Rhodes Plan Introduction Généralités sur les AOD Evaluation du risque hémorragique sous AOD Prise en charge Hémorragie

Plus en détail

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille

FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE. Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille DU de gériatrie Jeudi 20 novembre 2014 FIBRILLATION ATRIALE ET ANTICOAGULANTS CHEZ LE SUJET AGE Dr Charlotte Potelle Hôpital Cardiologique CHRU de Lille -Pathologie fréquente 1 à 2% de la population générale

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique

Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Conflits d intd intérêts (en rapport avec le thème de la conférence) Les nouveaux anticoagulants dans la Fibrillation atriale en pratique Oratrice lors de journées de formation sur les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille

Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille L i l l e 2 Université du Droit et de la Santé Réunion de pharmacologiedu CHRU de Lille Institut GERNEZ RIEUX Le 03/10/2013 F BRIGADEAU pôle de cardiologie CHRU de Lille CONFLITS D INTERETS BOEHRINGER

Plus en détail

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir

Point d information Avril 2012. Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Point d information Avril 2012 Les nouveaux anticoagulants oraux (dabigatran et rivaroxaban) dans la fibrillation auriculaire : ce qu il faut savoir Le dabigatran (PRADAXA), inhibiteur direct de la thrombine,

Plus en détail

Thromboprophylaxie MTEV PTH PTG. Nouveaux anticoagulants oraux. Que faire chez le patient programmé pour une chirurgie?

Thromboprophylaxie MTEV PTH PTG. Nouveaux anticoagulants oraux. Que faire chez le patient programmé pour une chirurgie? Prise en charge d un patient traité par dabigatran ou rivaroxaban au long cours présentant une hémorragie grave ou devant bénéficier d un geste invasif programmé ou urgent P Albaladejo Pôle Anesthésie

Plus en détail

ACTUALITÉS SUR LES «MOINS» NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

ACTUALITÉS SUR LES «MOINS» NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ACTUALITÉS SUR LES «MOINS» NOUVEAUX ANTICOAGULANTS CAMILLERI Elise EUROMED CARDIO Samedi 16 janvier 2015 LES ANTICOAGULÉS Pas de données exactes sur le nombre d anticoagulés MAIS Le risque de faire une

Plus en détail

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX ET INSUFFISANCE CARDIAQUE. Journées Insuffisance Cardiaque 7 juin 2014

NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX ET INSUFFISANCE CARDIAQUE. Journées Insuffisance Cardiaque 7 juin 2014 NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX ET INSUFFISANCE CARDIAQUE Journées Insuffisance Cardiaque 7 juin 2014 Introduction Hypercoagulabilité et insuffisance cardiaque Fréquence des événements thrombotiques dans

Plus en détail

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014

FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 FMC «Val de Creuse» Argenton-sur-Creuse Mercredi 08 Janvier 2014 Dr Yves Moreau 2014 La prévalence de la FA double à chaque décennie après 50 ans et approche 10% chez les sujets de plus de 80 ans (Framingham

Plus en détail

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX?

TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? TRAITEMENT ANTICOAGULANT DANS LA FIBRILLATION AURICULAIRE: ANTAGONISTES DE LA VITAMINE K OU NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX? Les antagonistes de la vitamine K (AVK) sont depuis 50 ans la référence dans la

Plus en détail

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES

PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES PRESTATION SÉCURITAIRE DES SOINS & MÉDICAMENTS ANTITHROMBOTIQUES Isabelle Taillon Pharmacienne IUCPQ, Québec Professeure agrégée de clinique Université Laval Objectifs Discuter des problématiques rencontrées

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC)

Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Les nouveaux anticoagulants oraux (NAC) Dr Jean-Marie Vailloud Cardiologue libéral/ salarié (CHU/clinique) Pas de lien d'intérêt avec une entreprise pharmaceutique Adhérent à l'association Mieux Prescrire

Plus en détail

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or

Plan. Introduction. Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé. Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Plan Introduction Les Nouveaux Anticoagulants Oraux et le sujet âgé Audit de prescription au Centre Hospitalier Geriatrique du Mont d Or Introduction NACO: une actualité brûlante! AVK: Plus forte incidence

Plus en détail

Gestion périopératoire des anticoagulants oraux directs. Dr Thomas KERFORNE Service d anesthésie-réanimation cardio-thoracique et vasculaire

Gestion périopératoire des anticoagulants oraux directs. Dr Thomas KERFORNE Service d anesthésie-réanimation cardio-thoracique et vasculaire Gestion périopératoire des anticoagulants oraux directs Dr Thomas KERFORE Service d anesthésie-réanimation cardio-thoracique et vasculaire La coagulation TQ/TP Facteur tissulaire (FT) VIIa X Xa Va II Prothrombine

Plus en détail

Christelle DURAND-BIGORIE Déléguée santé CAFAT LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NACO)

Christelle DURAND-BIGORIE Déléguée santé CAFAT LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NACO) Christelle DURAND-BIGORIE Déléguée santé CAFAT LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NACO) MAI 2014 1 SOMMAIRE Quelques données chiffrées Place des NACO dans la Fibrillation Auriculaire Non Valvulaire (FANV)

Plus en détail

Orthorisq journée de formation 2013. «Défaillance de la prise en charge d un patient sous anticoagulants ou sous antiagrégant plaquettaire»

Orthorisq journée de formation 2013. «Défaillance de la prise en charge d un patient sous anticoagulants ou sous antiagrégant plaquettaire» Orthorisq journée de formation 2013 «Défaillance de la prise en charge d un patient sous ou sous antiagrégant plaquettaire» Christel Conso Chirurgien orthopédiste Institut Mutualiste Montsouris Olivier

Plus en détail

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1

Nouveaux anti-thrombotiques. Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Nouveaux anti-thrombotiques Prof. Emmanuel OGER Pharmacovigilance Pharmaco-épidémiologie Faculté de Médecine Université de Rennes 1 Classification Antithrombines directes o Lépirudine REFLUDAN o Désirudine

Plus en détail

Exploration de l hémostase chez les patients traités par NACO

Exploration de l hémostase chez les patients traités par NACO CHU GRENOBLE Exploration de l hémostase chez les patients traités par NACO Pr G Pernod Médecine Vasculaire CH Grenoble Nouveaux anticoagulants: CHU GRENOBLE Administration orale Action immédiate Demi-vie

Plus en détail

Épidémiologie des accidents hémorragiques dus aux anticoagulants oraux

Épidémiologie des accidents hémorragiques dus aux anticoagulants oraux Épidémiologie des accidents hémorragiques dus aux anticoagulants oraux Docteur Marie-Josèphe JEAN-PASTOR Centre Régional Pharmacovigilance Marseille-Provence-Corse Hôpital Sainte Marguerite AP-HM Tél :

Plus en détail

anticoagulants oraux directs en 2013 2014

anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Plan d actions de l ANSM sur les anticoagulants oraux directs en 2013 2014 Pradaxa (dabigatran), Xarelto (rivaroxaban) et Eliquis (apixaban) sont de nouveaux anticoagulants oraux directs (AOD), communément

Plus en détail

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014

Infospot. Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Infospot Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) Octobre - Novembre - Decembre 2014 Les nouveaux anticoagulants oraux (NACOs) - Octobre - Novembre - Decembre 2014 1 I. Définition Il est actuellement

Plus en détail

Traitement anticoagulant des personnes de plus de 75 ans : quelles preuves cliniques?

Traitement anticoagulant des personnes de plus de 75 ans : quelles preuves cliniques? Traitement anticoagulant des personnes de plus de 75 ans : quelles preuves cliniques? duction 2014 20 ème Congrès Tous dite. Patrick Friocourt Pôle Autonomie Centre Hospitalier de Blois pfriocourt@ch-blois.fr

Plus en détail

dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente

dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente dabigatran ou rivaroxaban, au long cours présentant une hémorragie ou nécessitant une chirurgie urgente Gilles Pernod et Pierre Albaladejo, pour le Mise en garde Ce texte concerne la prise en charge des

Plus en détail

Anticoagulants oraux non AVK :

Anticoagulants oraux non AVK : Journées Médicales de Strasbourg 15 16 novembre 2014 Anticoagulants oraux non AVK : espoirs, réalitr alités s et déceptions d? Dr Boris Aleil Cabinet de Cardiologie Hochfelden Inserm UMR_S949 EFS Alsace

Plus en détail

MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014. Christian BRETON Nancy (France) 1

MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014. Christian BRETON Nancy (France) 1 MEET - Nice Dimanche 8 Juin 2014 Christian BRETON Nancy (France) 1 Le Docteur Christian BRETON déclare les conflits d intérêts suivants : - ASTRA ZENECA, BAYER, BIOPHARMA, BOEHRINGER, DAICHI-SANKYO, MSD,

Plus en détail

UTILISATION DES C.C.P DANS LES HEMORRAGIES SOUS AVK ET SOUS NACO : RECOMMANDATIONS DE L HAS COPACAMU 2014

UTILISATION DES C.C.P DANS LES HEMORRAGIES SOUS AVK ET SOUS NACO : RECOMMANDATIONS DE L HAS COPACAMU 2014 UTILISATION DES C.C.P DANS LES HEMORRAGIES SOUS AVK ET SOUS NACO : RECOMMANDATIONS DE L HAS SYMPOSIUM CSL BEHRING COPACAMU 2014 PROFESSEUR François BERTRAND CHU DE NICE CHRONOLOGIE DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine

Nouveaux anticoagulants oraux pour la prévention de l AVC chez les patients souffrant de FA : Examen de cette année et de l année prochaine Les nouveaux anticoagulants oraux ont considérablement modifié le domaine de la prévention de l'avc chez les patients souffrant de fibrillation auriculaire non valvulaire (FANV). Ces agents offrent des

Plus en détail

NACO (NOAC) en pratique

NACO (NOAC) en pratique NACO (NOAC) en pratique Avantages et inconvénients Le point de vue du clinicien E. FERRARI. CHU Nice. Conflits d intérêts Actelion Astra BMS Cephalon Lilly Pfizer Roche Novartis Sanofi MSD Leo Bayer Actelion

Plus en détail

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND

Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Fibrillation auriculaire non valvulaire Du bon usage des anticoagulants oraux directs en médecine générale PHILIPPE VORILHON DMG CLERMONT-FERRAND Déclaration de conflit d'intérêt: aucun Risque de survenue

Plus en détail

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes

Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes Les Nouveaux Anticoagulants Oraux (NAC) Société STAGO -HOTEL MERCURE 22 Novembre 2012 - Troyes 1 Marché global des anticoagulants Un Marché en explosion: 6 milliards de $ en 2008 9 milliards de $ attenduen

Plus en détail

Expérience clinique des NACO dans la prévention des AVC chez patients en FA

Expérience clinique des NACO dans la prévention des AVC chez patients en FA Expérience clinique des NACO dans la prévention des AVC chez patients en FA Nicolas Lellouche Fédération de cardiologie Hopital Henri Mondor, Creteil, France Comparatif d études RE LY dabigatran (x 2/J)

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants chez le sujet âgé. Pr Olivier Hanon Paris, France

Les nouveaux anticoagulants chez le sujet âgé. Pr Olivier Hanon Paris, France Les nouveaux anticoagulants chez le sujet âgé Pr Olivier Hanon Paris, France il est recommande que tous les patients de 75 ans et plus ayant une FA reçoivent un traitement anticoagulant, en tenant compte

Plus en détail

FORGENI 17/09/2009. Prise en charge des surdosages, des accidents et du risque hémorragique liés à l'utilisation des AVK.

FORGENI 17/09/2009. Prise en charge des surdosages, des accidents et du risque hémorragique liés à l'utilisation des AVK. FORGENI 17/09/2009 Prise en charge des surdosages, des accidents et du risque hémorragique liés à l'utilisation des AVK. Recommandation HAS avril 2008 P NAMBOTIN, R BOUSSAGEON, J L MAS, J M ORIOL, B SENEZ

Plus en détail

Actualités et thromboses

Actualités et thromboses Actualités et thromboses 6 novembre 2012 Soirée multidisciplinaire AMNC Marie BENICHOU, Corinne BRAUNSTEIN, Cécile CAZORLA, Erwan CHOBLET, Rachid EL BELGHITI, Michèle-Paule FIORENTINO, Hervé LEVENES, Jessyca

Plus en détail

AOD : que reste-t-il des tests biologiques?

AOD : que reste-t-il des tests biologiques? Jour AOD : que reste-t-il des tests biologiques? (Et la reversion?) Dr. Olivier Feugeas CRTH, CHU Strasbourg et groupe Bio67/Biosphère Chu de Conflits d Intêrets Bayer Boehringer-Ingelheim BMS-Pfizer Sanofi

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

Lecture critique et enseignements des grands essais sur les nouveaux anticoagulants oraux dans la FA

Lecture critique et enseignements des grands essais sur les nouveaux anticoagulants oraux dans la FA Lecture critique et enseignements des grands essais sur les nouveaux anticoagulants oraux dans la FA 2Ns dite. Dr Walid AMARA 2Ns droits - Toute dite. Lectures: Liens d intérêts Bayer, BMS, Boehringer,

Plus en détail

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen

Anticoagulants. Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen Anticoagulants Joël Constans, Carine Boulon Médecine Vasculaire CHU Bordeaux Université Victor Segalen HNF Extraite de muqueuse intestinale de porc Hétérogénéité, variabilité de l activité anticoagulante,

Plus en détail

Usage des nouveaux anticoagulants dans la FA non valvulaire au CHR de la Citadelle

Usage des nouveaux anticoagulants dans la FA non valvulaire au CHR de la Citadelle 1. Généralités : Alternative aux AVK surtout si INR instable, risque hémorragique globalement identique aux AVK, éducation nécessaire, pas de contrôle biologique d efficacité nécessaire, par contre contrôle

Plus en détail

Anticoagulants oraux et Gériatrie. 13 octobre 2016 Journée d automne Société Gérontologique de Normandie

Anticoagulants oraux et Gériatrie. 13 octobre 2016 Journée d automne Société Gérontologique de Normandie Anticoagulants oraux et Gériatrie 13 octobre 2016 Journée d automne Société Gérontologique de Normandie CHA2DS2-VASc Insuffisance cardiaque : 1 point HTA : 1 point Age 75 ans : 2 points Diabète : 1 point

Plus en détail

Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie

Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie Programme de prise en charge et de suivi en anticoagulothérapie (PEACE) Médecins réviseurs : Dr Steve Brulotte, cardiologue, CSSSAD-Lévis Dr Daniel D Amours, cardiologue, CHU Dr Guy Boucher, cardiologue,

Plus en détail

Prise en charge des hémorragies associées aux anticoagulants oraux. S. Leclerc Anesthésiste IUCT-Oncopole, Toulouse

Prise en charge des hémorragies associées aux anticoagulants oraux. S. Leclerc Anesthésiste IUCT-Oncopole, Toulouse Prise en charge des hémorragies associées aux anticoagulants oraux S. Leclerc Anesthésiste IUCT-Oncopole, Toulouse Conflit d intérêt Aucun Anticoagulants directs par voie orale: AOD Commercialisation depuis

Plus en détail

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux

Une forte dynamique des prescriptions de ces nouveaux anti-coagulants oraux 27 novembre 2013 Nouveaux anti-coagulants oraux : une étude de l Assurance Maladie souligne la dynamique forte de ces nouveaux médicaments et la nécessité d une vigilance accrue dans leur utilisation Les

Plus en détail

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation

Livret des nouveaux anticoagulants oraux. Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation Livret des nouveaux anticoagulants oraux Ce qu il faut savoir pour bien gérer leur utilisation DONNÉES DU PATIENT Nom Adresse Tél MÉDECIN TRAITANT Nom Adresse Tél SPÉCIALISTE Nom Hôpital Tél MÉDICAMENT

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants oraux. Mélanie Gilbert, pharmacienne

Les nouveaux anticoagulants oraux. Mélanie Gilbert, pharmacienne Les nouveaux anticoagulants oraux par Mélanie Gilbert, pharmacienne Octobre 2016 CIUSSS de l Estrie - CHUS Déclaration conflits d intérêt Rémunération reçue de: Élaboration du guide sur les nouveaux anticoagulants

Plus en détail

Voir dossier complet sur les AVK sur le site de l AFSSAPS : http://afssaps.sante.fr/htm/10/avk/indavk.htm

Voir dossier complet sur les AVK sur le site de l AFSSAPS : http://afssaps.sante.fr/htm/10/avk/indavk.htm !"#$ %&'(() RECOMMANDATIONS DE PREAMBULE Janvier 2004 Ces recommandations ont été réalisées et validées par les membres du comité du médicament et des dispositifs médicaux stériles du Centre Hospitalier

Plus en détail

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban

Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Deux nouveaux anticoagulants oraux : Dabigatran et Rivaroxaban Améliorations attendues et problèmes M.M. Samama, M-H. Horellou, J. Conard Groupe Hémostase-Thrombose Hôtel-Dieu L. Le Flem, C. Guinet, F.

Plus en détail

Les nouveaux antithrombotiques : ACCP 2008 ACCP 2012

Les nouveaux antithrombotiques : ACCP 2008 ACCP 2012 RECOMMANDATIONS & ULTRASONS Les nouveaux antithrombotiques : ACCP 2008 ACCP 2012 Patrick Mismetti Université Jean Monnet CHU de Saint-Etienne : EA3065 CIE3 DPI : Astra-Zeneca, Bayer, BMS, Boehringer-Ingelheim,

Plus en détail

Pharmacovigilance des nouveaux anticoagulants oraux

Pharmacovigilance des nouveaux anticoagulants oraux Pharmacovigilance des nouveaux anticoagulants oraux Dr A.Lillo-Le Louët, Centre Régional de Pharmacovigilance (CRPV) Paris-HEGP Avec avec Dr P.Lainé, CRPV - Angers Préambule Directeur du Centre Régional

Plus en détail

FANV et insuffisance rénale place des AOD

FANV et insuffisance rénale place des AOD FANV et insuffisance rénale place des AOD Pr. Vincent Esnault Néphrologie, CHU de Nice Liens d intérêts 2010-2017: AMGEN, Astellas, Baxter, Bayer, B Braun, Bellco, BMS, Boehringer-Ingelheim, Fresenius,

Plus en détail

Accidents des anticoagulants

Accidents des anticoagulants Accidents des anticoagulants Karim Tazarourte Pôle SAMU-Urgence-Réanimation Melun 77 Karim.tazarourte@ch-melun.fr Conflits d intérêts LFB Lilly Carrier Ann Intern Med. 2010 AVK et héparine dans la maladie

Plus en détail

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012

Troubles du Rythme Cardiaque. Cours DCEM II 7 septembre 2012 Troubles du Rythme Cardiaque Cours DCEM II 7 septembre 2012 L activité électrique cardiaque ECG normal: rythme sinusal Fibrillation atriale Trouble du rythme le plus fréquent Incidence et prévalence en

Plus en détail

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin?

Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? Les nouveaux anticoagulants : faut-il changer nos pratiques? Prescription hors AMM : quels risques pour le médecin? DOSSIER DOCUMENTAIRE Document établi avec le concours méthodologique de la HAS et conforme

Plus en détail

Avis 12 juin 2013. L avis adopté par la Commission de la Transparence le 17 avril 2013 a fait l objet d une audition le 12 juin 2013

Avis 12 juin 2013. L avis adopté par la Commission de la Transparence le 17 avril 2013 a fait l objet d une audition le 12 juin 2013 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE Avis 12 juin 2013 L avis adopté par la Commission de la Transparence le 17 avril 2013 a fait l objet d une audition le 12 juin 2013 ELIQUIS 2,5 mg, comprimé pelliculé B/60

Plus en détail

La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie

La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie La fibrillation auriculaire chez l adulte : le choix de l anticoagulothérapie Webinaire de l INESSS présenté par Mélanie Tardif,

Plus en détail

NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES. ARRES ASSPRO Genève 10 novembre 2012 Zuzana Vichova DAR Hôpital Cardiologique Lyon

NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES. ARRES ASSPRO Genève 10 novembre 2012 Zuzana Vichova DAR Hôpital Cardiologique Lyon NOUVEAUX ANTITHROMBOTIQUES ARRES ASSPRO Genève 10 novembre 2012 Zuzana Vichova DAR Hôpital Cardiologique Lyon Fondaparinux AT Traitement anjcoagulant NACO disponibles P. Albaladejo, SFAR 2012 NACO chirurgie

Plus en détail

28/06/13. Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold

28/06/13. Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold Mardi 12 Mars 2013 Pascal Schlesser et Pierre Webert Cardiologues à Saint- Avold 1 Quelle est la dose recommandée de Xarelto dans la préven;on des ETEV en cas d interven;on chirurgicale orthopédique majeure

Plus en détail

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques

Actualités sur les nouveaux antithrombotiques CHU de Reims Actualités sur les nouveaux antithrombotiques Pr Philippe NGUYEN CHU de Reims pnguyen@chu-reims.fr Nouveaux anticoagulants oraux Facteur Xa Thrombine Anti-Xa Rivaroxaban Bayer Xarelto Apixaban

Plus en détail

HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE. 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES

HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE. 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES HYGIENE RISQUES ET QUALITE CHEZ LA PERSONNE AGEE 13 ème JOURNEE DE FORMATION ET D ECHANGES 23 SEPTEMBRE 2014 NIMES ATELIER ANTICOAGULANTS: Comment maîtriser les risques? Batistina CRUCHAUDET (Lyon) LES

Plus en détail

Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement. PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille

Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement. PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Anticoagulation chez le sujet âgé cancéreux en traitement PE Morange Lab.Hématologie Inserm U1062 CHU Timone Marseille Le cancer est un FDR établi de TV X 4.1 Heit JA Arch Int Med 2000 Délai diagnostic

Plus en détail

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse La Société de Pharmacie de Lyon, le 17 novembre 2011 Le risque thrombo-embolique : actualités thérapeutiques et sa prise en charge La Maladie Thrombo-Embolique Veineuse (MTEV) et sa prise en charge médicamenteuse

Plus en détail

Xabans et Gatran Gestion des AODs pour la chirurgie et les actes invasifs programmés : propositions réactualisées

Xabans et Gatran Gestion des AODs pour la chirurgie et les actes invasifs programmés : propositions réactualisées Xabans et Gatran Gestion des AODs pour la chirurgie et les actes invasifs programmés : propositions réactualisées Dre Fanny Bonhomme Conflits d intérêt aucun en lien avec cette présentation Propositions

Plus en détail

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.

Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque. Pr JC Deharo, CHU Marseille. Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj. Nouveaux AntiCoagulants Oraux (NACO) Gestion du risque Steffel J, and Braunwald E Eur Heart J 2011;eurheartj.ehr052 Pr JC Deharo, CHU Marseille La fibrillation auriculaire Feinberg WM et al. Arch Intern

Plus en détail

AOD et actes invasifs : que faire en pratique?

AOD et actes invasifs : que faire en pratique? Jour AOD et actes invasifs : que faire en pratique? Pr Emmanuel Andrès Service de Médecine Interne, Clinique Médicale B, CHRU de Strasbourg Laboratoire de Recherche en Pédagogie des Sciences de la Santé,

Plus en détail

Nouveaux anticoagulants oraux «NACO»

Nouveaux anticoagulants oraux «NACO» Nouveaux anticoagulants oraux «NACO» Francis Couturaud EA3878, GETBO, IFR148, CIC INSERM 502 Département de médecine interne et pneumologie CHU Cavale Blanche, Brest Conflitss d intérêt : GSK, BMS, Bayer,

Plus en détail