AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AVANT-PROPOS. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale"

Transcription

1

2

3 AVANT-PROPOS Publiant, pour la première fois des atlas régionaux de démographie médicale, le Conseil National renforce sa volonté de mettre à disposition des Institutionnels et des médecins des informations le plus près possible de la réalité du terrain. Ces données sont issues des Tableaux des conseils départementaux et analysées par notre service démographie médicale. Au-delà des chiffres publiés dans l Atlas national annuel, nous avons souhaité ici montrer, département par département et par commune, combien une analyse plus fine apporte des données pertinentes, parfois inattendues. S y trouvent rassemblés, mais dans une déclinaison départementale, les thématiques et variables incontournables de la démographie médicale figurant dans l Atlas national : effectifs et variations, densités, modes d activité, répartition territoriale, solde des entrées et des sorties, choix d activité des nouveaux inscrits, place des femmes. Après une présentation générale, l analyse est faite pour les généralistes d une part puis pour les autres spécialités. Outre la densité, ont été isolées des variables telles que la part des médecins âgés de plus de 55 ans, la part des libéraux et celle des femmes. Une présentation de la variation sur vingt ans des effectifs des remplaçants est édifiante sur l envolée de ce mode d exercice, choisi par plus de médecins actuellement. L ensemble des atlas régionaux a été remis aux membres de la mission «Refondation de la médecine libérale» pilotée par le président du CNOM, le Docteur Michel Legmann. Au moment où sont installées les Agences Régionales de Santé, le Conseil National a voulu, par la publication d analyses régionales et départementales, fournir aux Conseils régionaux de l Ordre un outil démontrant, s il en était besoin, la connaissance unique en matière de démographie de l Institution ordinale. Dr Patrick ROMESTAING Président de la section Santé Publique et Démographie Médicale 1

4 2

5 SOMMAIRE I Les médecins inscrits au Tableau de l Ordre II Les médecins généralistes III Les médecins spécialistes IV Les remplaçants V Le cadre d activité et le mode d exercice 3

6 4

7 I Les médecins inscrits au Tableau de l Ordre I.1 Les généralités Les médecins de la région Aquitaine représentent 5,3% de l effectif national. Au 1 er janvier 2009, médecins sont inscrits au Tableau de l Ordre de la région Aquitaine ; soit 1,4% de moins qu au 1 er janvier La région Aquitaine est la sixième région de France métropolitaine à être la mieux dotée en médecins. Cependant les départements connaissent de grandes disparités. Ainsi, le département des Landes s avère être le département le moins attractif ; enregistrant une baisse des effectifs de 6,24% en un an. Le département des Pyrénées- Atlantiques, quant à lui, recense la plus forte hausse des effectifs (+1,38%). Tableau n 1 : Variation des effectifs des médecins inscrits au Tableau de l Ordre Département Variation 2008/2009 Dordogne +1,27% Gironde -2,19% Landes -6,24% Lot-et-Garonne -0,37% Pyrénées-Atlantiques +1,38% Total -1,38% 75% des médecins sont inscrits en activité régulière (-2,7% en un an). Les médecins remplaçants représentent 5% des effectifs. Ils enregistrent une augmentation de 8,9% en un an. Graphique n 1 : Les modes d activité des médecins inscrits Temporairement s ans activité 2% Remplaçant 5% Retraité 18 % Activité régulière 75% 5

8 I.2 En activité totale Les médecins inscrits en activité totale 1 sont au nombre de Agés en moyenne de 50,8 ans, les femmes représentent 38% et les hommes 62%. Carte n 1 : Effectifs des médecins inscrits au Tableau de l Ordre en activité totale Effectifs des médecins inscrits au Tableau de l'ordre en activité totale à l'échelle départementale DORDOGNE GIRONDE GEN : 2764 SPE : 2958 CEX : 143 GEN : 639 SPE : 389 CEX : 14 LOT-ET-GARONNE LANDES GEN : 459 SPE : 378 CEX : 15 GEN : 620 SPE : 409 CEX : 20 GEN : 1207 SPE : 1123 CEX : 52 PYRENEES-ATLANTIQUES Source : CNOM 2009 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois, 2009 NB : CEX = Compétence exclusive Carte n 2 : Répartition des médecins et zonage urbain/rural à l échelle de la commune Répartition communale des médecins inscrits en activité totale Répartition communale des médecins et zonage urbain/rural DORDOGNE GIRONDE DORDOGNE GIRONDE LOT-ET-GARONNE LOT-ET-GARONNE LANDES LANDES PYRENEES-ATLANTIQUES PYRENEES-ATLANTIQUES Zones Rurales (2076) Urbaines (218) 1 Point = 1 médecin Source : CNOM 2009 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois, Point = 1 médecin Source : CNOM 2009 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois, L activité totale se compose des médecins temporairement sans activité, des médecins remplaçants et des médecins en activité régulière 6

9 Tableau n 2 : Densité, âge et pourcentage des femmes en activité totale PSDC Densité générale Age Femmes pour hbs (moyenne) (part) Dordogne ,2% Gironde , ,7% Landes , % Lot-et-Garonne , ,2% Pyrénées-Atlantiques , ,8% Aquitaine , ,2% Métropole % NB : PSDC = Population Sans Double Compte 7

10 I.3 En activité régulière Les médecins en activité régulière 2 sont au nombre de soit 2,73% de moins qu au 1 er janvier La densité médicale est de 324,9 pour habitants. Carte n 3 : Effectifs des médecins inscrits au Tableau de l Ordre en activité régulière Effectifs des médecins inscrits au Tableau de l'ordre en activité régulière à l'échelle départementale DORDOGNE GIRONDE GEN : 2386 SPE : 2802 CEX : 139 GEN : 575 SPE : 380 CEX : 14 LOT-ET-GARONNE LANDES GEN : 419 SPE : 368 CEX : 15 GEN : 574 SPE : 384 CEX : 19 GEN : 1030 SPE : 1067 CEX : 50 PYRENEES-ATLANTIQUES Source : CNOM, 2009 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois, 2009 NB : CEX = Compétence exclusive Carte n 4 : Répartition des médecins et zonage urbain/rural à l échelle de la commune Répartition communale des médecins inscrits en activité régulière Répartition communale des médecins et zonage urbain/rural DORDOGNE GIRONDE DORDOGNE GIRONDE LOT-ET-GARONNE LOT-ET-GARONNE LANDES LANDES PYRENEES-ATLANTIQUES PYRENEES-ATLANTIQUES Zones Rurales (2076) Urbaines (218) 1 Point = 1 médecin Source : CNOM Point = 1 médecin Source : CNOM 2009 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois, 2009 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois, Activité régulière : activité régulièrement exercée dans un même lieu 8

11 Tableau n 3 : Densité, âge et pourcentage des femmes en activité régulière PSDC Densité générale Age Femmes pour hbs (moyenne) (part) Dordogne ,4% Gironde , ,6% Landes , ,8% Lot-et-Garonne , ,6% Pyrénées-Atlantiques , ,8% Aquitaine , ,8% Métropole % NB : PSDC = Population Sans Double Compte 9

12 I.4 Le solde des entrées et des sorties Le solde des entrées et des sorties est sous la double dépendance du recrutement des nouveaux médecins (entrées) et de l arrêt d activité professionnelle des plus âgés (sorties). I.4.1 Les entrées Au 1 er janvier 2009, le Tableau de l Ordre de la région Aquitaine recense 242 nouvelles inscriptions contre 214 au 1 er janvier 2008 ; soit +13,1% en un an. La région Aquitaine a enregistré une baisse de 44,4% des nouvelles inscriptions en trente ans. Graphique n 2 : Évolution du solde des entrées de 1978 à Graphique n 3 : Évolution du solde des entrées par département 10

13 Dordogne Gironde Landes Lot et Garonne Pyrénées Atlantiques 11

14 L âge moyen de la 1 ère inscription au tableau de l Ordre de la région Aquitaine est de 34 ans 3 ; 33 ans pour les femmes 4 et 37 ans pour les hommes 5. Cet âge varie en fonction des départements. Ainsi les médecins s inscrivant au Tableau de l Ordre pour la première fois dans le département du Lot-et-Garonne sont plus âgés que les nouveaux entrants des autres départements de la région Aquitaine. Tableau n 4 : Moyenne d âge par département Dordogne Gironde Landes Lot-et-Garonne Pyrénées-Atlantiques Aquitaine Moyenne d âge 36 ans 33 ans 36 ans 40 ans 33 ans 34 ans 58% des nouveaux inscrits ont fait le choix d exercer leur activité en secteur salarié. 29% effectuent des remplacements et 13% s installent en libéral. Graphique n 4 : Secteur d activité des nouveaux inscrits Libéra l 13 % Salarié 58% Remplaçant 29% 49% des nouveaux inscrits sont des médecins généralistes. Viennent ensuite par ordre numérique l anesthésie-réanimation, la radiodiagnostic et l imagerie médicale, la psychiatrie. 3 Moyenne nationale : 34,7 ans 4 Moyenne d âge nationale chez les femmes : 33,5 ans 5 Moyenne d âge nationale chez les hommes : 36 ans 12

15 Carte n 5 : Lieu d exercice des nouveaux inscrits et répartition des établissements de santé à l échelle communale Lieu d'exercice des nouveaux inscrits et répartition des établissements de santé à l'échelle communale Rurale (2076) Urbaine (218) 1 Point = 1 médecin CHU CH HL DORDOGNE GIRONDE LOT-ET-GARONNE LANDES PYRENEES-ATLANTIQUES Source : ARH, CNOM 2009 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois, % des nouveaux inscrits ont choisi d exercer leur activité à Bordeaux. 13

16 I.4.2 Les sorties Au 1 er janvier 2009, l âge moyen de départ à la retraite des médecins est de 65 ans (respectivement 64 ans pour les femmes et 65 ans pour les hommes). Les hommes représentent 76% des sortants. Graphique n 5 : Pyramide des âges des médecins retraités au 1 er janvier 2009 >=75 ans Hommes 65 ans 76% 3 Femmes 64 ans 24% ans ans ans <60 ans 75% des médecins retraités au 1 er janvier 2009 sont des médecins généralistes. Carte n 6 : Répartition des médecins sortants du Tableau au 1 er janvier 2009 en zones urbaines et rurales Répartition des médecins retraités au 1er janvier 2009 en zones urbaines et rurales Rural (2078) Urbain (218) CHU CH HL 1 Point = 1 médecin sortant en 2008 GIRONDE LANDES PYRENEES-ATLANTIQUES LOT-ET-GARONNE DORDOGNE Source : INSEE, ARH, CNOM 2009 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois,

17 Graphique n 6 : Le rapport des médecins entrants et sortants entre 1988 et 2008 Au 1 er janvier 2009, le tableau de l Ordre recense 242 médecins entrants et 149 médecins sortants. Les effectifs des nouveaux inscrits ont diminué de 37% en vingt ans tandis que les sortants sont 224% de plus qu au 1 er janvier

18 II Les médecins généralistes Au 1 er janvier 2009, 6930 médecins généralistes sont inscrits au tableau de l Ordre. Ils représentent 51% des effectifs. 72% des médecins généralistes exercent leur profession en activité régulière. Tableau n 5 : Les types d activité des médecins généralistes par département Dordogne Gironde Landes Lot et Pyrénées Garonne Atlantiques Total Retraité Retraité "Actif" Temporairement sans activité Remplaçant Activité régulière Total Agés en moyenne de 51 ans, les libéraux exclusifs représentent 69% des effectifs de médecins généralistes inscrits au Tableau de l Ordre tandis que 13% des nouveaux entrants choisissent ce mode d exercice. Graphique n 7 : Pyramide des âges des médecins généralistes libéraux exclusifs >=65 ans Hommes 53 ans 73% 91 9 Femmes 48 ans 27% ans ans ans ans ans <40 ans La médecine générale libérale exclusive est très largement représentée par les hommes (73%). 16

19 Tableau n 6 : Densité, moyenne d âge, part des 55 ans et plus, part des femmes chez les médecins généralistes libéraux Densité hbs Moy_Age >=55 ans Part femmes Dordogne 92, % 23% Gironde 119, % 29% Landes 111, % 31% Lot-et-Garonne 85, % 17% Pyrénées-Atlantiques 112, % 27% Aquitaine % 27% Métropole 90, % 29% Carte n 7 : Répartition des médecins généralistes libéraux exclusifs à l échelle communale Répartition des médecins généralistes libéraux exclusifs à l'échelle communale GIRONDE DORDOGNE LOT-ET-GARONNE LANDES Zonage Rural (2076) Urbain (218) 1 Point = 1 MG lib PYRENEES-ATLANTIQUES Source : INSEE, CNOM 2009 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois,

20 III Les médecins spécialistes Au 1 er janvier 2009, 6665 médecins spécialistes sont inscrits au tableau de l Ordre. 79% des médecins spécialistes exercent leur profession en activité régulière. Tableau n 7 : Les types d activité des médecins spécialistes par département Dordogne Gironde Landes Lot et Pyrénées Garonne Atlantiques Total Retraité Retraité "Actif" Temporairement sans activité Remplaçant Activité régulière Total Agés en moyenne de 51 ans, les libéraux exclusifs représentent 53% des effectifs de médecins spécialistes inscrits au Tableau de l Ordre. Graphique n 8 : Pyramide des âges des médecins spécialistes en activité régulière >=65 ans Hommes 52 ans 62% Femmes 49 ans 38% ans ans ans ans ans <40 ans ,3% des médecins spécialistes exercent leur activité en tant que salarié en établissement de santé. 18

21 Tableau n 8 : Densité, moyenne d âge, part des 55 ans et plus, part des femmes chez les médecins spécialistes en activité régulière Densité Moy_Age >=55 ans Part femmes hbs Dordogne 97, % 36% Gironde % 40% Landes 109, % 34% Lot-et-Garonne % 33% Pyrénées-Atlantiques 174, % 35% Aquitaine 166, % 38% Métropole 166, % 40% Carte n 8 : Répartition des médecins spécialistes en activité régulière à l échelle communale Répartition des médecins spécialistes en activité régulière à l'échelle communale Zonage Rural (2076) Urbain (218) 1 Point = 1 spécialiste CHU CH HL GIRONDE DORDOGNE LOT-ET-GARONNE LANDES PYRENEES-ATLANTIQUES Source : INSEE, CNOM 2009 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois,

22 IV Les médecins remplaçants Au 1 er janvier 2009, le Tableau de l Ordre de la région Aquitaine recense 662 médecins remplaçants. En vingt ans, les effectifs des médecins remplaçants ont augmenté de 276%. Ces effectifs varient en fonction des départements et des genres. Tableau n 9 : Variation des effectifs de médecins remplaçants entre 1988 et 2008 Variation 2008/1988 Hommes Femmes Total Dordogne 58% 85% 70% Gironde 248% 627% 378% Landes 64% 286% 138% Lot-et-Garonne 187% 333% 227% Pyrénées-Atlantiques 211% 206% 207% Aquitaine 200% 379% 276% Alors que les médecins remplaçants sont âgés en moyenne de 43 ans, les femmes représentent 54% des effectifs. Ces dernières connaissent les plus fortes évolutions. Graphique n 9 : Évolution des effectifs par genre de 1988 à

23 Carte n 9 : Répartition des médecins remplaçants à l échelle communale Répartition des médecins remplaçants à l'échelle communale Zonage Rural (2076) Urbain (218) 1 Point = 1 remplaçant CHU CH HL GIRONDE DORDOGNE LOT-ET-GARONNE LANDES PYRENEES-ATLANTIQUES Source : INSEE, CNOM 2009 Auteur : CNOM, G. Le Breton-Lerouvillois, /5 ème des médecins effectue ses remplacements à Bordeaux. 21

24 V Le cadre d activité et le mode d exercice Graphique n 10 : Effectifs des premières inscriptions entre 1988 et 2008 par mode d exercice Libéral Salarié

25

26 Tableau n 10 : Effectifs en activité régulière par spécialité et par mode d exercice Libéral Salarié Mixte Sans Divers Total Anatomie et cytologie-pathologiques Anesthésie-Réanimation Biologie médicale Cardiologie et maladies vasculaires Chirurgie de la face et du cou Chirurgie générale Chirurgie infantile Chirurgie maxillo-faciale Chirurgie orthopédique et traumatologie CPRE Chirurgie thoracique et cardio-vasculaire Chirurgie urologique Chirurgie vasculaire Chirurgie viscérale et digestive Dermatologie et vénéréologie Endocrinologie et métabolisme Gastro-entérologie et hépatologie Génétique médicale Gériatrie Gynécologie médicale Gynécologie médicale et obstétrique Gynécologie-Obstétrique Hématologie Médecine du travail Médecine générale Médecine interne Médecine nucléaire Médecine physique et de réadaptation Néphrologie Neuro-psychiatrie Neurochirurgie Neurologie Onco-hématologie Oncologie médicale Ophtalmologie ORL Pédiatrie Pneumologie Psychiatrie Psychiatrie de l'enfant et de l'adolescent Radiodiagnostic et imagerie médicale Radiodiagnostic et radiothérapie Radiothérapie et onco-radiothérapie Réanimation médicale Recherche médicale Rhumatologie Santé publique et médecine sociale Spécialité médecine générale Stomatologie TOTAL

27

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

L'aide à la souscription d'une assurance en responsabilité civile professionnelle

L'aide à la souscription d'une assurance en responsabilité civile professionnelle L'aide à la souscription d'une assurance en responsabilité civile professionnelle Dossier mis à jour le 9 juillet 2013 Les médecins spécialistes libéraux exerçant en établissement de santé peuvent, sous

Plus en détail

Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux

Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux Participation de l Assurance Maladie à l assurance en Responsabilité Civile Professionnelle des médecins libéraux HAS réunion des gestionnaires d Organismes agréés 25 novembre 2013 Participation à l Assurance

Plus en détail

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s

dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s dossier de presse nouvelle activité au CHU de Tours lat ransplantation hépatique p a r t e n a r i a t T o u r s - P o i t i e r s - O r l é a n s Contact presse Anne-Karen Nancey - Direction de la communication

Plus en détail

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes

Démographie des masseurs-kinésithérapeutes Démographie des masseurs-kinésithérapeutes AQUITAINE 24 33 47 40 64 24 33 40 47 64 - Conseil national de l Ordre des masseurs-kinésithérapeutes Dordogne Gironde Landes Lot-et-Garonne Pyrénées-Atlantiques

Plus en détail

Les professions. de santé. à mayotte et à la réunion. au 1er janvier 2012. N 6 Juillet 2012

Les professions. de santé. à mayotte et à la réunion. au 1er janvier 2012. N 6 Juillet 2012 N 6 Juillet 2012 Les professions de santé à mayotte et à la réunion au 1er janvier 2012 Service Etudes et Statistiques Direction de la Stratégie et de la Performance Agence de Santé Océan Indien 1 Directeur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.

DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes. Service Communication Tel. 04 93 69 75 70 Fax 04 93 69 70 09 Email : a.helbert@ch-cannes.fr DOSSIER DE PRESSE OUVERTURE DU NOUVEL HOPITAL DE CANNES Crédit Photo : Nicolas MASSON Cannes, le 6 avril 2011

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé La loi du 13 août 2004 relative à l Assurance Maladie a instauré la possibilité d une prise en charge partielle de l assurance de responsabilité civile professionnelle (RCP) par la CPAM, pour les médecins

Plus en détail

Enquête sur la rémunération des médecins et chirurgiens hospitaliers

Enquête sur la rémunération des médecins et chirurgiens hospitaliers Inspection générale des affaires sociales RM2008-147P Enquête sur la rémunération des médecins et chirurgiens hospitaliers RAPPORT TOME I Établi par Laurent CHAMBAUD Mustapha KHENNOUF Christophe LANNELONGUE

Plus en détail

Les différents modes d exercice de la médecine. Commission Ordinale de Communication

Les différents modes d exercice de la médecine. Commission Ordinale de Communication Les différents modes d exercice de la médecine Commission Ordinale de Communication Pierre DELPLA Jean THEVENOT Les différents modes d exercice de la médecine : salariée ou libérale Hôpital public Hôpital

Plus en détail

Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances

Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances Titres et mentions autorisés sur les plaques et ordonnances Juin 2014 TITRES UNIVERSITAIRES ET HONORIFIQUES La loi du 26 janvier 1984 sur l enseignement supérieur permet aux universités de délivrer, sous

Plus en détail

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims

Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims Basse-Normandie Champagne-Ardenne Le Centre Hospitalier Universitaire de Reims RECRUTE DEUX PRATICIENS EN ANESTHÉSIE-RÉANIMATION À TEMPS PLEIN Missions : Renseignements & candidatures : 03 26 78 74 44

Plus en détail

Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers

Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers Programme d Accueil des Etudiants Internationaux Stages Hospitaliers Fidèle à sa tradition humaniste de partage et d ouverture, la faculté de médecine Paris Diderot propose des programmes d accueil aux

Plus en détail

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012

CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 CONGRES HOPITECH AMIENS OCTOBRE 2012 NOUMBISSIE Emmanuel, ingénieur en organisation et méthodes à la direction générale de l hôpital marne la vallée ( Lagny) Transfert d activités sur un nouveau site :

Plus en détail

2èmes Journées Avenir

2èmes Journées Avenir 2èmes Journées Avenir Atelier Découverte D en Télé-rhumatologieT Lyon 25 septembre 2010 Pr Louis Lareng * Pr Arnaud Constantin * Dr Monique Savoldelli * * Travaux du GIP Réseau Télémédecine et es@nté Midi-Pyrénées

Plus en détail

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012

BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES. Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 BILAN DE LA DAJ EN QUALITE D AUTO-ASSUREUR SUR LES RECLAMATIONS INDEMNITAIRES Marjorie OBADIA/DAJ/10 janvier 2012 Une place d auto-assureur unique en France : Rôle traditionnel de défense de l Institution

Plus en détail

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE

SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE SONDAGE NATIONAL SUR LA MÉDECINE PALLIATIVE QUESTIONNAIRE Société canadienne des médecins de soins palliatifs Association médicale canadienne Collège des médecins de famille du Canada Collège royal des

Plus en détail

Le guide de l assurance responsabilité

Le guide de l assurance responsabilité Le guide de l assurance responsabilité Questions, réponses et comparatifs, statistiques des plaintes et poursuites, remboursement de la quote-part et liste des primes IL VOUS est obligatoire de souscrire

Plus en détail

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation.

Centres de santé. lien. créent du. Les Etablissements MGEN. Quand les soins. Kinésithérapie. Services. Accessibles. Innovation. Services Pas d avance de frais Qualité des soins Médecine spécialisée Accessibles Innovation Mutualiste Kinésithérapie Animateurs Médecine générale Centres de santé Les Etablissements MGEN Quand les soins

Plus en détail

LES ETUDES DE MASSO-KINESITHERAPIE

LES ETUDES DE MASSO-KINESITHERAPIE 0-0 LES ETUDES DE MASSO-KINESITHERAPIE Admission Pour être admis en première année de masso-kinésithérapie, les étudiants doivent remplir les quatre conditions suivantes: - être titulaire du baccalauréat

Plus en détail

BUREAU CENTRAL DE TARIFICATION - 1 rue Jules Lefebvre 75431 Paris Cedex 09 Statuant en matière d'assurance de responsabilité civile médicale

BUREAU CENTRAL DE TARIFICATION - 1 rue Jules Lefebvre 75431 Paris Cedex 09 Statuant en matière d'assurance de responsabilité civile médicale Statuant en matière d'assurance de responsabilité civile médicale QUESTIONNAIRE PROPOSITION PROFESSIONNELS DE SANTE Document général CONTRAT EN COURS : DATE DE FIN DES GARANTIES :.. NOM DE L'ASSUREUR :..

Plus en détail

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015

Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 Visite test de certification V2014 Retour du CHU de Rennes GCS CAPPS Vendredi 12 juin 2015 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE RENNES Le CHU de Rennes Etablissement MCO, SSR, SLD de 1860 lits et places

Plus en détail

Fusions et regroupements hospitaliers : quel bilan pour les 15 dernières années?

Fusions et regroupements hospitaliers : quel bilan pour les 15 dernières années? Inspection générale des affaires sociales RM2012-020P Fusions et regroupements hospitaliers : quel bilan pour les 15 dernières années? RAPPORT Établi par Dr Françoise LALANDE, Claire SCOTTON Pierre-Yves

Plus en détail

Manuel pour les Etudiants Internationaux en Médecine 2014-2015

Manuel pour les Etudiants Internationaux en Médecine 2014-2015 Manuel pour les Etudiants Internationaux en Médecine 2014-2015 Fidèle à sa tradition humaniste de partage et d ouverture, la faculté de médecine Paris Diderot propose des programmes d accueil aux étudiants

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 4. I Les méthodes et principes... 8

Sommaire INTRODUCTION... 4. I Les méthodes et principes... 8 Sommaire INTRODUCTION... 4 I Les méthodes et principes... 8 II Le Centre Hospitalier dans son territoire de santé Constats Objectifs régionaux et perspectives... 11 II 1 Caractéristiques démographiques...

Plus en détail

APERÇU GENERAL SUR LE CHU

APERÇU GENERAL SUR LE CHU APERÇU GENERAL SUR LE CHU I / PRESENTATION DU CHU : Le Centre Hospitalier Mohammed VI est un établissement public doté de la personnalité morale et de l autonomie financière. Il est soumis à la tutelle

Plus en détail

DÉFINITION D UN NOUVEAU MODÈLE DE LA MÉDECINE LIBÉRALE

DÉFINITION D UN NOUVEAU MODÈLE DE LA MÉDECINE LIBÉRALE DÉFINITION D UN NOUVEAU MODÈLE DE LA MÉDECINE LIBÉRALE Mission confiée au Docteur Michel LEGMANN Président du Conseil National de l Ordre des Médecins Avril 2010 2 Sommaire DEFINITION D UN NOUVEAU MODELE

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE :

INTRODUCTION GENERALE : DÉPARTEMENT DE MÉDECINE INTERNE La Chaux-de-Fonds Rue de Chasseral 20 2300 La Chaux-de-Fonds tél. 032 967 27 28 / 032 967 27 32 fax 032 967 27 29 PD Dr D. Genné, méd.-chef de service Dr H. Zender, méd.-chef

Plus en détail

Le Centre de documentation du C.H.T. Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa.

Le Centre de documentation du C.H.T. Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa. Le Centre de documentation du C.H.T Est situé au rez de chaussée du Bâtiment T 7 Avenue Paul Doumer BP J5-98849 Nouméa Horaires : Ouvert du lundi au Jeudi : 8h00-16h00 et le vendredi : 8h00-15h00 Pour

Plus en détail

projet d établissement

projet d établissement projet d établissement Juin 2010 2010-2014 Synthèse générale du projet d établissement C est dans le contexte nouveau créé, d une part, par la loi HPST qui doit permettre de mettre en place une offre de

Plus en détail

Rapport de synthèse Médecins sur le marché du travail, 2004-2012

Rapport de synthèse Médecins sur le marché du travail, 2004-2012 Rapport de synthèse Médecins sur le marché du travail, Résultats du couplage des données PlanCAD SPF SPSCAE - Datawarehouse MT&PS - Groupe de travail médecin de la Commission de planification - Offre médicale

Plus en détail

Organisation du contrôle à l ANSM. Retours généraux sur les dossiers déposés fin 2012

Organisation du contrôle à l ANSM. Retours généraux sur les dossiers déposés fin 2012 Organisation du contrôle à l ANSM Retours généraux sur les dossiers déposés fin 2012 Arnaud DE VERDELHAN Référent Publicité Direction de la Surveillance 30 mai 2013 L organigramme général de l ANSM Contrôle

Plus en détail

A111, A112, A113, A121, A124, A131, A132, A134, A141, A143, A221, A223, A232, A311, A312, A321, A323, A331, A419

A111, A112, A113, A121, A124, A131, A132, A134, A141, A143, A221, A223, A232, A311, A312, A321, A323, A331, A419 BTS Services informatiques aux organisations Session 2013 E4 Conception et maintenance de solutions informatiques Coefficient 4 DESCRIPTION D UNE SITUATION PROFESSIONNELLE (fournie par l étudiant) Épreuve

Plus en détail

VOLUME 1 LES ORIENTATIONS DU PROJET MEDICAL

VOLUME 1 LES ORIENTATIONS DU PROJET MEDICAL DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE C.H.U. DE FORT DE FRANCE VOLUME 1 LES ORIENTATIONS DU PROJET MEDICAL 91, rue du Faubourg Saint Honoré 75 008 PARIS Tel. 01.55.19..82.73 E mail : econseilsante@free.fr C.H.U.

Plus en détail

Durée moyenne de recherche du 1er emploi (en mois)

Durée moyenne de recherche du 1er emploi (en mois) Lic.Pro Bâtiment et construction / Management, reprise et création de PME du BTP Sciences et Santé Nombre d'inscrits : 17 / Nombre de diplômés : 17 / Nombre de répondants : 16 Taux de réponse : 94% Origine

Plus en détail

FOSFOM Fonds de Soutien à la Formation Médicale 1

FOSFOM Fonds de Soutien à la Formation Médicale 1 fosfom Fonds de Soutien à la Formation Médicale FOSFOM Fonds de Soutien à la Formation Médicale 1 FOSFOM Fonds de Soutien à la Formation Médicale 2 FOSFOM Fonds de Soutien à la Formation Médicale Le «Fonds

Plus en détail

Accès aux soins. avec couverture maladie. ACCèS AUX SOINS AVEC COUVERTURE MALADIE. d examens de santé. (CES) pour adultes Saint-Vincent

Accès aux soins. avec couverture maladie. ACCèS AUX SOINS AVEC COUVERTURE MALADIE. d examens de santé. (CES) pour adultes Saint-Vincent Accès aux soins avec couverture maladie Les centres d examens de santé Ce sont des structures qui proposent un «examen périodique de santé» qui représente un droit pour tout assuré social. L examen périodique

Plus en détail

Centre Hospitalier de Béziers

Centre Hospitalier de Béziers Centre Hospitalier de Béziers Edito Établissement public de santé, le Centre Hospitalier de Béziers est l hôpital de référence du bassin de santé Ouest-Hérault de plus de 200 000 habitants. Sa taille et

Plus en détail

COMMENT DEVIENT-ON ENSEIGNANT-CHERCHEUR?

COMMENT DEVIENT-ON ENSEIGNANT-CHERCHEUR? Direction générale des ressources humaines Service des personnels enseignants de l enseignement supérieur et de la recherche Sous direction des études de gestion prévisionnelle, statutaires et des affaires

Plus en détail

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle

Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle Hôpital performant et soins de qualité. La rencontre des extrêmes estelle possible? 18 octobre 2012 Professeur Philippe KOLH CIO, Directeur du Service des Informations Médico-Economiques CHU de LIEGE Plan

Plus en détail

Editorial. Ceci peut arriver à chacun d'entre nous! Lynchage médiatique. http://www.dentalespace.com/dentiste/partage-photo-video/video-530.

Editorial. Ceci peut arriver à chacun d'entre nous! Lynchage médiatique. http://www.dentalespace.com/dentiste/partage-photo-video/video-530. Info-Point n 9 Collège médical Grand - Duché de Luxembourg janvier 2011 Editorial Très chers membres, Avec du retard, mais avec une bienveillance non moins chaleureuse, le Collège médical tient à vous

Plus en détail

URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON?

URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON? URBAIN-RURAL : DE QUOI PARLE-T-ON? B.H. Nicot 1 Juin 2005 «Entre 1990 et 1999, le rural en France métropolitaine a connu une croissance démographique de 4,2 % sur la période, tandis que l urbain ne croissait

Plus en détail

médecin RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE ET PROTECTION JURIDIQUE Relevé d Informations - Médecins infirmier kinésithérapeute avocat

médecin RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE ET PROTECTION JURIDIQUE Relevé d Informations - Médecins infirmier kinésithérapeute avocat 2015 RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE PROTECTION JURIDIQUE La mutuelle des professions libérales et indépendantes Professions Libérales & Indépendantes médecin RESPONSABILITÉ CIVILE PROFESSIONNELLE

Plus en détail

PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE

PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE PREFECTURE DE LA REGION AQUITAINE DIRECTION REGIONALE DE L ALIMENTATION DE L AGRICULTURE & DE LA FORET Service Régional de la Forêt & du Bois Arrêté du 13 août 2009 conditions de financement par des aides

Plus en détail

Dépassements d honoraires, déremboursements, franchises CREATION DE L OBSERVATOIRE CITOYEN DES RESTES A CHARGE EN SANTE DOSSIER DE PRESSE

Dépassements d honoraires, déremboursements, franchises CREATION DE L OBSERVATOIRE CITOYEN DES RESTES A CHARGE EN SANTE DOSSIER DE PRESSE Dépassemts d honoraires, déremboursemts, franchises CREATION DE L OBSERVATOIRE CITOYEN DES RESTES A CHARGE EN SANTE DOSSIER DE PRESSE Contacts presse : CISS Collectif Interassociatif Sur la Santé Marc

Plus en détail

Direction générale de l offre de soin

Direction générale de l offre de soin Apport de la télémédecine en matière de coopération territoriale 1. Une nouvelle organisation de l offre sanitaire pour mieux répondre aux besoins des populations 2. Comment organiser des activités de

Plus en détail

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010

Annexes. Sources et concepts. Le zonage en zones d emploi 2010 Sources et concepts L étude est basée sur le croisement de deux zonage d étude : celui en zones d emploi, mis à jour en 2010, et celui en bassins de vie (2012). La région Midi-Pyrénées est couverte par

Plus en détail

Vers une approche managériale des tarifs T2A

Vers une approche managériale des tarifs T2A Vers une approche managériale des tarifs T2A Contribution de CAHPP Consultant Juin 2013 Page 1 sur 35 SOMMAIRE SOMMAIRE... Page 2 PRÉAMBULE... Page 3 PARTIE I : MÉTHODOLOGIE... Page 5 PARTIE II : IMPACT

Plus en détail

ARRÊTÉ du 12 mars 2015

ARRÊTÉ du 12 mars 2015 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche ARRÊTÉ du 12 mars 2015 fixant la liste des candidats autorisés à participer aux concours ouverts

Plus en détail

AUDIT BLOC OPERATOIRE

AUDIT BLOC OPERATOIRE AUDIT BLOC OPERATOIRE Forum Octobre 2006 G.Bossuat, inf, HPCI, CHUV 1 Rappel théorique Audit vient du mot latin «audire», écouter. L audit, est un processus méthodique, indépendant et documenté permettant

Plus en détail

Tableau: Offres de formations professionnelles et doctorales de l'uac

Tableau: Offres de formations professionnelles et doctorales de l'uac Tableau: Offres de formations professionnelles et doctorales de l'uac ETABLISSEMENTS, TYPES DE FORMATION ET FILIERES CEFORP Populations et Dynamique Urbaines CEFRI Technologie de l'information pour la

Plus en détail

Centre Hospitalier. Livret d accueil. du patient. Pontoise. Un hôpital de référence proche de vous!

Centre Hospitalier. Livret d accueil. du patient. Pontoise. Un hôpital de référence proche de vous! Centre Hospitalier Pontoise Livret d accueil du patient Un hôpital de référence proche de vous! SOMMAIRE. Edito. p. 3 Le Centre Hospitalier René-Dubos. p. 5 Votre admission. p. 15 Vos droits. p. 19 Vos

Plus en détail

Une nouvelle ère du soin. Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE

Une nouvelle ère du soin. Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE Une nouvelle ère du soin Stratégie horizon 2018 CENTRE HOSPITALIER UNIVERSITAIRE DE TOULOUSE ÉDITO Principal acteur dans l offre de soins de la région, le Centre Hospitalier Universitaire de Toulouse est

Plus en détail

Maison ou un Pôle de santé

Maison ou un Pôle de santé Les 4 points clés pour créer une Maison ou un Pôle de santé pluri-professionnel De nouveaux modes d exercice coordonné et regroupé : L exercice médical dans les villes et dans les campagnes est aujourd

Plus en détail

Centres de référence labellisés et centres de compétences désignés pour la prise en charge d une maladie rare ou d un groupe de maladies rares

Centres de référence labellisés et centres de compétences désignés pour la prise en charge d une maladie rare ou d un groupe de maladies rares Centres de référence labellisés et centres de compétences désignés pour la prise en charge d une maladie rare ou d un groupe de maladies rares Classement par région des consultations des centres de référence

Plus en détail

ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55

ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55 RAPPORT au nom d un Groupe de travail ** ACADÉMIE NATIONALE DE MÉDECINE 16, RUE BONAPARTE 75272 PARIS CEDEX 06 TÉL : 01 42 34 57 70 FAX : 01 40 46 87 55 La chirurgie en France. Recommandations des Académies

Plus en détail

La biologie médicale en France : présent et avenir. Académie Nationale de Pharmacie Mercredi 4 Février 2015

La biologie médicale en France : présent et avenir. Académie Nationale de Pharmacie Mercredi 4 Février 2015 La biologie médicale en France : présent et avenir Académie Nationale de Pharmacie Mercredi 4 Février 2015 Les fondamentaux de la biologie médicale en France Une discipline jeune, apparue dans les années

Plus en détail

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008. Fichier Ensemble

Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008. Fichier Ensemble Contenu du fichier Base Permanente des Equipements 2008 Fichier Ensemble Liste des variables : AN Année DCIRIS Département, commune et IRIS d implantation de l équipement DEP Département d implantation

Plus en détail

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE

Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE Découvrez L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE 2014 L INSTITUT UNIVERSITAIRE DU CANCER DE TOULOUSE L Institut universitaire du cancer de Toulouse (IUCT) est un nouveau modèle français d organisation

Plus en détail

Dans le cas où vous ne pourriez pas nous joindre par téléphone, faites-le par fax 01.40.61.55.95

Dans le cas où vous ne pourriez pas nous joindre par téléphone, faites-le par fax 01.40.61.55.95 AFS ET AFSA ANNEE UNIVERSITAIRE 2006-2007 FACULTE DE MEDECINE RENE DESCARTES PARIS 5 SERVICE DES SPECIALITES MEDICALES Site Necker - 156, rue de Vaugirard 75730 PARIS CEDEX 15 Ouvert du lundi au vendredi

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL. Proposition d assurance Professionnels libéraux ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTE, SOCIAL ET MEDICO-SOCIAL Proposition d assurance Professionnels libéraux Questionnaire de déclaration d activité professionnelle Tous les proposants, quelle

Plus en détail

Livret d accueil patient

Livret d accueil patient Livret d accueil patient Sommaire Mot du directeur 03 Notre histoire 04 Nos missions 06 Nos valeurs 07 Le Groupe hospitalier Paris Saint-Joseph 08 L équipe hospitalière Identification du personnel 10 Assistantes

Plus en détail

démographie des masseurs-kinésithérapeutes

démographie des masseurs-kinésithérapeutes démographie des masseurs-kinésithérapeutes Île de France - Réunion 95 78 974 93 92 75 94 91 77 75 77 78 91 92 - Paris Seine-et-Marne Yvelines Essonne Hauts-de-Seine conseil national de l ordre des masseurs-kinésithérapeutes

Plus en détail

dossier Les Ét a t s -Un i s et la sa n t é L exercice de la médecine aux États-Unis

dossier Les Ét a t s -Un i s et la sa n t é L exercice de la médecine aux États-Unis dossier Les Ét a t s -Un i s et la sa n t é L exercice de la médecine aux États-Unis Denise Silber Peu de détails pratiques sont directement comparables dans l exercice de la médecine entre les États-Unis

Plus en détail

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains

La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains La traduction des sites internet touristiques en langues étrangères comme outil de valorisation et de promotion des territoires aquitains Alexandre Bertin NOTE STRATEGIQUE Note stratégique réalisée par

Plus en détail

DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE

DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE DIPLOME DE CHIRURGIE ORALE ORGANIGRAMME DES SEMINAIRES Promotion 2013 FORMATION COMPLEMENTAIRE EN MEDECINE POUR LES MEDECINS Pour les enseignants, ces enseignements seront à faire tous les 2 ans 1 - Module

Plus en détail

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains

Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Indicateur : population présente tout au long de l année dans les départements littoraux métropolitains Contexte Les communes littorales métropolitaines hébergent plus de 6 millions d habitants et ont

Plus en détail

PROJET MEDICAL 2012-2016

PROJET MEDICAL 2012-2016 PROJET MEDICAL 2012-2016 SOMMAIRE INTRODUCTION :...4 I. Le contexte départemental...4 II. La zone d attractivité du CHAC...9 1. UNE STRATEGIE MEDICALE DYNAMIQUE, POUR CONSOLIDER ET DEVELOPPER NOS ACTIVITES...14

Plus en détail

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND

GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu. Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND GHUPC Projet de transformation du site Hôtel Dieu Pr S CHAUSSADE, Dr I. FERRAND PREAMBULE - Déçisions du directoire de l APHP : 1) le site de l HTD ne serait pas fermé 2) le site de l HTD ne serait pas

Plus en détail

ACCORD SUR LE DROIT DES INSTANCES REPRESENTATIVES DU PERSONNEL ET DES ORGANISATIONS SYNDICALES DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES

ACCORD SUR LE DROIT DES INSTANCES REPRESENTATIVES DU PERSONNEL ET DES ORGANISATIONS SYNDICALES DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ACCORD SUR LE DROIT DES INSTANCES REPRESENTATIVES DU PERSONNEL ET DES ORGANISATIONS SYNDICALES DE LA CAISSE D EPARGNE AQUITAINE POITOU-CHARENTES ENTRE LES SOUSSIGNES : La Caisse d Epargne Aquitaine Poitou-Charentes,

Plus en détail

Vice-décanat à la recherche Faculté de Médecine - Université de Montréal. Codes Clarder

Vice-décanat à la recherche Faculté de Médecine - Université de Montréal. Codes Clarder CLASSIFICATION PAR SECTEUR (CLARDER) SCIENCES BIOMÉDICALES Vice-décanat à la recherche Faculté de Médecine - Université de Montréal Codes Clarder 1234 Allergie 1236 Anesthésie-réanimation 1272 Biologie

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC :

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC : Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE POUR LE QUÉBEC : L ORDRE PROFESSIONNEL

Plus en détail

Exposé n 5: Bases IMS, Thalès Quel apport pour la sécurité d emploi des médicaments?

Exposé n 5: Bases IMS, Thalès Quel apport pour la sécurité d emploi des médicaments? 5 avril 2011 «Pharmaco-épidémiologie» Exposé n 5: Bases IMS, Thalès Quel apport pour la sécurité d emploi des médicaments? Dr Philippe Tcheng Vice-Président Affaires Publiques et Gouvernementales France

Plus en détail

I.R.U.S.S.A. UNIVERSITÉ CHAMPAGNE-ARDENNE INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTÉ

I.R.U.S.S.A. UNIVERSITÉ CHAMPAGNE-ARDENNE INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTÉ I.R.U.S.S.A. UNIVERSITÉ CHAMPAGNE-ARDENNE INSTITUT DE FORMATION DES CADRES DE SANTÉ I.F.C.S.- C.H.R.U. REIMS Mémoire de fin d études Linda LAMBERT Sous la direction de Monsieur MAUUARIN Jérémy Ingénieur

Plus en détail

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS

DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS INSTITUT DE FORMATION EN MASSO-KINESITHERAPIE DE POITIERS DOSSIER DE RENSEIGNEMENTS 2012-2013 1 PRESENTATION de L IFMK 2 L institut de Formation en Masso-Kinésithérapie (IFMK) du Centre Hospitalier Universitaire

Plus en détail

Livret d accueil. des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

Livret d accueil. des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Livret d accueil des Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Présentation de l établissement Votre admission Les consultations Une équipe à votre service Votre séjour Vos droits & obligations Qualité et

Plus en détail

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines

L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines L hôpital de jour ( HDJ ) en Hôpital général Intérêt d une structure polyvalente? Dr O.Ille Centre hospitalier Mantes la Jolie, Yvelines Hôpital de jour (HDJ) Permet des soins ou examens nécessitant plateau

Plus en détail

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1

LE FINANCEMENT. MSPD Eric Fretillere Conseil Régional de l Ordre des Médecins d Aquitaine CDOM 47Page 1 LE FINANCEMENT Il ne faut pas se le cacher, le financement est une difficulté et de nombreuses maisons médicales dans les 10 dernières années, qui fonctionnaient de manière satisfaisante, sont «décédées»

Plus en détail

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur "Logement" métropole... 4

SOMMAIRE. I - Synthèse de l'activité 2014... 2. II - Secteur Logement métropole... 4 SOMMAIRE I - Synthèse de l'activité 2014... 2 II - Secteur "Logement" métropole... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS + EXISTANTS... 4 ACTIVITE LOGEMENTS NEUFS... 9 ACTIVITE LOGEMENTS EXISTANTS... 13 ACTIVITE

Plus en détail

LE CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE ET ÉCONOMIQUE

LE CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE ET ÉCONOMIQUE La santé observée en CONTEXTE NATIONAL LE CONTEXTE GÉOGRAPHIQUE ET ÉCONOMIQUE Au recensement de 1999, la France compte 60,2 millions d habitants répartis entre la métropole (58,5 millions d habitants)

Plus en détail

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ

MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ _ Direction de la recherche, des études, de l évaluation et des statistiques _ Sous-direction observation de la santé et de l assurance maladie _ Bureau établissements

Plus en détail

VOUS SAVEZ OÙ VOUS ALLEZ

VOUS SAVEZ OÙ VOUS ALLEZ VOUS SAVEZ OÙ VOUS ALLEZ Soins Hospitalisation Rapatriement Accompagnement Garanties santé à l international - 2015 Unéo, la mutuelle santé des forces armées TERRE MER AIR GENDARMERIE Partout dans le monde,

Plus en détail

Renforcer la fonction achats en établissement de santé

Renforcer la fonction achats en établissement de santé Nouvelle version Renforcer la fonction achats en établissement de santé Kit de déploiement V2 Préambule au kit établissement V2 La présente version du kit de déploiement intègre les retours d expérience

Plus en détail

Précarité sociale et recours aux soins dans les établissements de soins du Tarn-et-Garonne

Précarité sociale et recours aux soins dans les établissements de soins du Tarn-et-Garonne O B S E R V A T O I R E R E G I O N A L D E L A S A N T E D E M I D I - P Y R E N E E S Précarité sociale et recours aux soins dans les établissements de soins du Tarn-et-Garonne Novembre 2007 SYSTEME

Plus en détail

Les exercices cliniques en ville

Les exercices cliniques en ville SOIREE INSTALLATION Les exercices cliniques en ville Dr Philippe Renard URPS médecins 27 juin 2012 Hôtel Scipion Les exercices cliniques en ville 1. OU? 2. QUAND? 3. COMMENT? 4. COMBIEN? www.soignereniledefrance.org

Plus en détail

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC

Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC Entretiens Pharmaceutiques en Oncologie : Où en sommes nous en 2014, au CHPC 2éme Journée des Infirmiers de Basse-Normandie Jeudi 9 Octobre 2014 Florence BANNIE, Pharmacien CHPC, CHERBOURG Déclarations

Plus en détail

Suppressions - Destructions - Mis à jour 17/08/2015

Suppressions - Destructions - Mis à jour 17/08/2015 Suppressions - Destructions - Mis à jour 17/08/2015 ATTENTION - Données fournies par nos comités et contacts. Nous attendons vos compléments ou modifications, des erreurs et oublis sont évidemment possibles,

Plus en détail

Les services de soins et d accompagnement mutualistes de la Mutualité Française Doubs

Les services de soins et d accompagnement mutualistes de la Mutualité Française Doubs Les services de soins et d accompagnement mutualistes de la Mutualité Française Doubs Equiper Appareiller Accompagner Soigner Prévenir Protéger La MUTUALITÉ FRANÇAISE en quelques mots Un acteur majeur

Plus en détail

Agreste Aquitaine. Analyses et résultats

Agreste Aquitaine. Analyses et résultats Analyses et résultats Numéro 84 - mai 2014 La production agricole est par nature soumise aux aléas climatiques. Le phénomène n est pas nouveau. Toutefois, au cours des vingt dernières années, le profil

Plus en détail

ARRÊTÉ N 03320150616844. Vu la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires ;

ARRÊTÉ N 03320150616844. Vu la loi n 83-634 du 13 juillet 1983 modifiée portant droits et obligations des fonctionnaires ; ARRÊTÉ N 0330616844 Le Présint du Centre Gestion la Giron, Vu la loi n 83-634 du 13 juilt 1983 modifiée portant droits et obligations s fonctionnaires ; Vu la loi n 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant

Plus en détail

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003

Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 La Lettre de la DRASS N 2006-03-L Avril 2006 Les bénéficiaires de la CMU en Rhône-Alpes au 31 décembre 2003 Au 31 décembre 2003, 40 000 rhônalpins sont affi liés à l assurance maladie par le dispositif

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger

GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger SOMMAIRE GUIDE PRATIQUE déplacements professionnels temporaires en France et à l étranger o o o o o o o o o o o o

Plus en détail

La matrice emploi- exposition spéci2ique du milieu de soin : application au risque chimique

La matrice emploi- exposition spéci2ique du milieu de soin : application au risque chimique La matrice emploi- exposition spéci2ique du milieu de soin : application au risque chimique C. Verdun- Esquer Service Médecine du Travail et Pathologie Professionnelle - CHU de Bordeaux SFMT 23/01/2015

Plus en détail

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE

5 Avril 2013. Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône Avignon Vaucluse AURAV LES PUBLICATIONS DE L AGENCE LES PUBLICATIONS DE L AGENCE Evolution de la construction neuve dans l espace Rhône-Avignon-Vaucluse La n de l «âge d or» de la maison individuelle? aurav agence d'urbanisme Rhône Avignon Vaucluse 5 Avril

Plus en détail

4. Base de données des connaissances

4. Base de données des connaissances 4. Base de données des connaissances DE Management communication et animation Finances comptabilité, contrôle Soins et activités paramédicales management général management de projet communication, accueil

Plus en détail

RAPPORT FINAL ETUDE SUR LA DENSITE REGIONALE DES TPE. Direction du Commerce, de l Artisanat, des Services et des Professions Libérales

RAPPORT FINAL ETUDE SUR LA DENSITE REGIONALE DES TPE. Direction du Commerce, de l Artisanat, des Services et des Professions Libérales CNRS Université Lyon2 RAPPORT FINAL ETUDE SUR LA DENSITE REGIONALE DES TPE Direction du Commerce, de l Artisanat, des Services et des Professions Libérales Septembre 2006 SOMMAIRE AVANT PROPOS MÉTHODOLOGIQUE...

Plus en détail

Ile-de-France. Pour votre santé, choisissez les services mutualistes! LES SERVICES DE SOINS ET D ACCOMPAGNEMENT MUTUALISTES

Ile-de-France. Pour votre santé, choisissez les services mutualistes! LES SERVICES DE SOINS ET D ACCOMPAGNEMENT MUTUALISTES CRéDITS PHOTOS FOTOLIA.COM LES SERVICES DE SOINS ET D ACCOMPAGNEMENT MUTUALISTES Ile-de-France en Pour votre santé, choisissez les services mutualistes! Centres médicaux et dentaires Centres d optique

Plus en détail

Ordonnance du DFI sur les prestations dans l assurance obligatoire des soins en cas de maladie

Ordonnance du DFI sur les prestations dans l assurance obligatoire des soins en cas de maladie Ordonnance du DFI sur les prestations dans l assurance obligatoire des soins en cas de maladie (Ordonnance sur les prestations de l assurance des soins, OPAS) Modification du 14 juin 2010 Le Département

Plus en détail

C.R.I.T.E.R. Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural

C.R.I.T.E.R. Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural Centre de Ressources et d Ingénierie du Tourisme en Espace Rural C.R.I.T.E.R. Languedoc-Roussillon (Siège social) Parc d Activités Le Millénaire Bruyère 2000 - Bat 1-650, rue Henri Becquerel 34000 MONTPELLIER

Plus en détail

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/

LA RÉPARTITION DES SERRURIERS EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ LA RÉPARTITION S EN FRANCE http://www.1serrurier.fr/ Les tableaux suivants permettent de retrouver les données détaillées de la répartition des entreprises de serrurerie en France métropolitaine et en

Plus en détail