Baromètre CSA/Crédit agricole Les parents et l argent de poche des enfants

Save this PDF as:
Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Baromètre CSA/Crédit agricole Les parents et l argent de poche des enfants"

Transcription

1 Baromètre CSA/Crédit agricole Les parents et l argent de poche des enfants n V3 Juillet , rue de Choiseul CS Paris Cedex 02 Tél. : (33) Fax : (33) SA au capital de Siren RCS Paris : APE 741 E TVA intracommunautaire FR

2 Fiche technique du sondage Sondage exclusif CSA / CREDIT AGRICOLE réalisé par téléphone du 6 au 11 juillet Echantillon national représentatif de 501 parents d enfants âgés de 6 à 15 ans, constitué d après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et catégorie d agglomération. Si les personnes interrogées ont plusieurs enfants de 6 à 15 ans, le questionnaire concerne l enfant dont la date anniversaire est la plus proche. Rappels : Sondage exclusif CSA / CREDIT AGRICOLE réalisé par téléphone du 4 au 7 juillet Echantillon national représentatif de 503 parents d enfants âgés de 6 à 15 ans, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et catégorie d agglomération. Si les personnes interrogées ont plusieurs enfants de 6 à 15 ans, le questionnaire concerne l enfant dont la date anniversaire est la plus proche. Sondage exclusif CSA / LCL réalisé par téléphone du 4 au 20 juillet Echantillon national représentatif de 501 parents d enfants âgés de 7 à 15 ans, constitué d'après la méthode des quotas (sexe, âge, profession du chef de ménage), après stratification par région et catégorie d agglomération. Si les personnes interrogées ont plusieurs enfants de 7 à 15 ans, le questionnaire concerne l enfant dont la date anniversaire est la plus proche. 2

3 A l instar des années précédentes, une large majorité de parents adhère au principe de l argent de poche Etes-vous tout à fait favorable, plutôt favorable, plutôt opposé ou tout à fait opposé au principe de donner de l argent de poche à un enfant? 82% des parents d adolescents âgés de 14 à 15 ans sont favorables au principe de donner de l argent de poche à leur(s) enfant(s) contre 62% de parents d enfants âgés de 6 à 7 ans. En % (65) (34) (67) (30) Enfants âgés de 7 à 15 ans (73) (25) 3

4 mais une minorité des parents passe à la pratique : un résultat en baisse, surtout chez les familles les moins aisées Donnez-vous vous-même (ou votre conjoint) de l argent de poche à votre enfant? (*) Pratique en baisse notable depuis l an dernier auprès des ouvriers : -10 points (41% d entre eux donnent de l argent de poche contre 51% en 2008), stable auprès des autres catégories socioprofession nelles. Enfants âgés de 7 à 15 ans (*) En juillet 2006, la question était formulée de la manière suivante : «Donnez-vous de l argent de poche à votre enfant?» 4

5 La pratique croît avec l avancée en âge de l enfant Proportion de parents donnant de l argent de poche à leur enfant selon l âge de l enfant Age à partir duquel la pratique devient majoritaire. Ensemble des parents d enfants de 6 à 15 ans : 40% Résultats en baisse sur presque tous les âges ce qui ne traduit pas de recul de l âge à partir duquel les parents donnent de l argent de poche. 5

6 La principale raison du refus de donner de l argent : le désir de contrôler ses dépenses Pour quelles raisons principales ne donnez-vous pas de l argent de poche à votre enfant? (réponses données à l aide d une liste) Question posée aux parents qui ne donnent pas de l argent de poche à leur enfant. En % Total supérieur à 100, les interviewés ayant pu donner plusieurs réponses 6

7 L octroi d argent de poche : une décision qui émane presque toujours des parents Au tout départ, est-ce votre enfant qui vous a demandé s il pouvait avoir de l argent de poche ou vous qui avez pris la décision de lui en donner sans qu il le demande? Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant. 7

8 Les parents assignent encore avant tout une fonction pédagogique au don d argent de poche Pour quelle raison principale donnez-vous de l argent de poche à votre enfant? (réponses données à l aide d une liste) Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant. En % 60% auprès des CSP+ contre 46% des CSP- 29% auprès des CSP+ contre 21% des CSP- 10% auprès des CSP+ contre 23% des CSP- (*) Nouvel item On observe de vraies différences entre les catégories sociales dans la fonction assignée à l argent de poche : le contrôle est plus marqué auprès des parents les plus modestes et la responsabilisation est plus forte dans les familles aisées. 8

9 et s accordent sur l efficience de l argent de poche en matière pédagogique Avez-vous le sentiment que depuis que vous lui donnez de l argent de poche, votre enfant comprend mieux la valeur de ses dépenses? En % Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant 90% des parents ont ce sentiment de progrès quand l enfant auquel ils donnent de l argent de poche est une fille contre 79% lorsqu il s agit d un garçon. ST OUI 84% ST NON 15% 9

10 En complément de la fonction pédagogique, l argent de poche peut aussi être utilisé comme moyen de pression Vous arrive-t-il de ne pas lui donner l argent de poche prévu si vous trouvez qu il s est mal comporté? 92% des ouvriers reconnaissent se servir de l argent de poche comme punition contre 59% des cadres et professions libérales. Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant ST OUI 71% 10

11 En moyenne, comme en 2008, les parents commencent à donner de l argent vers 9 ans A partir de quel âge lui avez-vous donné de l argent de poche? (question ouverte, réponses spontanées) Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant L argent de poche est donné plus tardivement chez les catégories populaires : l âge moyen s élève à 9,4 ans auprès des CSP- contre 8,4 ans auprès des CSP+. Rappel Juillet 2008 Rappel Juillet 2006 Enfants âgés de 7 à 15 ans Age moyen 8.9 ans Age moyen 8.9 ans Age moyen 9.5 ans 11

12 Les modalités de distribution varient nettement en fonction de la catégorie sociale de la famille Lui donnez-vous de l argent de poche de façon régulière ou au coup par coup? Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant En % Comme en 2008, les parents qui donnent de l argent, le distribuent plus souvent au coup par coup (60%) que de façon régulière (40%). 53% des parents favorisés qui donnent de l argent de poche en distribuent de façon régulière, contre 32% des parents moins aisés. Les modalités de distribution varient nettement en fonction de la catégorie sociale. Cette année l écart s est creusé entre les catégories populaires et les catégories favorisées se traduisant par une différence plus marquée dans les modalités du don. 12

13 Lorsque le don est régulier, c est d abord une périodicité mensuelle qui est privilégiée A quelle fréquence lui donnez-vous de l argent de poche? Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche de façon régulière En % Enfants âgés de 7 à 15 ans 13

14 Lorsque le don est occasionnel c est d abord pour un anniversaire, une fête ou Noël Quand lui donnez-vous de l argent de poche? (réponses données à l aide d une liste) Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche de façon occasionnelle En % Total supérieur à 100, les interviewés ayant pu donner plusieurs réponses 14

15 Le don occasionnel est moins fréquent et moins intense, le don régulier est plus fréquent et plus intense Combien d argent lui donnez-vous en moyenne à chaque fois? (question ouverte, réponses spontanées) Aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant En % Enfants âgés de 7 à 15 ans 15

16 Le montant mensuel moyen de l argent donné régulièrement par les parents passe de 17,70 à 18,90 Montant moyen mensuel de l argent de poche quand il est versé de façon régulière Aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant de façon régulière Juillet 2009 : 18.9 euros 17,99 auprès des CSP+ contre 16,85 auprès des CSP- Rappel juillet 2008 : 17.7 euros 20,80 lorsqu il s agit d un garçon contre 17,30 pour une fille. Rappel juillet 2006 : 17.5 euros Les parents étant moins nombreux à donner de l argent en particulier chez les moins aisés, le montant mensuel moyen de l argent lorsqu il est donné de façon régulière a mécaniquement augmenté, passant de 17,70 à 18,90. 16

17 Le montant mensuel moyen de l argent donné régulièrement par les parents croît avec l âge de l enfant, avec un bond à l adolescence Montant moyen mensuel de l argent de poche en fonction de l âge de l enfant Aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant de façon régulière En Montant moyen : 18,90 17

18 Une évolution des pratiques pouvant être imputée à la crise économique Avez-vous le sentiment que pour votre budget, donner de l argent de poche à votre enfant est plus difficile, moins difficile ou ni plus ni moins difficile qu avant la crise? Plus de difficultés ressenties depuis la crise par 32% des CSP- contre 18% des CSP+. Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant 18

19 Près d un parent sur trois qui donne de l argent de poche à son enfant a le sentiment d avoir revu ses habitudes en la matière en raison de la crise économique Avez-vous le sentiment d avoir modifié vos habitudes en matière d argent de poche pour vos enfants en raison de la crise économique? 38% des CSPdéclarent avoir modifié leurs habitudes en raison de la crise contre 19% des CSP+. En % Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant ST OUI 33% 19

20 Et plus concrètement, 44% des parents disent avoir été contraints de restreindre leurs pratiques en raison de la crise économique En raison de difficultés financières liées à la crise économique, vous est-il déjà arrivé de? 47% des CSP- disent avoir restreint leur pratiques en raison de la crise contre 29% des CSP+. En % Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant En moyenne, 44% des parents qui donnent de l argent disent avoir modifié leur comportement (au moins une réponse positive dans cette liste) 20

21 Ces restrictions devraient être temporaires Ces restrictions sont-elles? Question posée aux parents qui ont restreint l argent de poche de leur enfant en raison de difficultés financières liées à la crise économique Base : 88 personnes. 21

22 Nouvelle preuve de la vocation pédagogique de l argent de poche : la plupart des enfants semblent comprendre ces changements Avez-vous le sentiment que votre enfant a compris ce changement d habitudes? Question posée aux parents qui ont restreint l argent de poche de leur enfant en raison de difficultés financières liées à la crise économique ST OUI 87% ST NON 12% 22

23 Malgré le contexte, la vigilance des parents à l égard des dépenses ne semble pas s être accrue depuis l an dernier mais reste massive (1/2) Les catégories populaires se montrent davantage dans le contrôle des dépenses de leur(s) enfant(s) en matière d argent de poche que les catégories aisées : 74% des CSP- (contre 69% des CSP+) surveillent ce que l enfant fait de son argent de poche. Surveillez-vous de très près, de près, de loin ou pas du tout ce que votre enfant fait de son argent de poche? En % Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant (75) (25) (74) (25) Enfants âgés de 7 à 15 ans (68) (32) 23

24 Malgré le contexte, la vigilance des parents à l égard des dépenses ne semble pas s être accrue depuis l an dernier mais reste massive (2/2) Surveillez-vous plus, moins ou ni plus ni moins ce que votre enfant fait de son argent de poche qu avant la crise? Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche 24

25 Les principaux postes de dépenses gardent la même hiérarchie qu en 2008, avec en tête les achats d objets de loisirs D après ce que vous savez, à quoi utilise-t-il principalement son argent de poche? (réponses données à l aide d une liste) En % Question posée aux parents qui donnent de l argent de poche à leur enfant Total supérieur à 100, les interviewés ayant pu donner deux réponses 25

26 Les enfants reçoivent également de l argent de poche par d autres personnes que leurs parents Votre enfant reçoit-il de l argent de poche de la part d autres personnes que vous ou votre conjoint? En % 26

27 dans près de huit cas sur dix, ces autres pourvoyeurs sont les grands-parents Quelle(s) autre(s) personne(s) lui donnent de l argent de poche? (question ouverte, réponses spontanées) En % Question posée aux parents dont les enfants reçoivent de l argent de poche de la part d autres personnes Total supérieur à 100, les interviewés ayant pu donner plusieurs réponses 27

28 Avec le plus souvent un droit de regard des parents sur le montant transmis Le plus souvent, connaissez-vous la somme que cette(ces) personne(s) donne(nt) à votre enfant? En % Question posée aux parents dont les enfants reçoivent de l argent de poche de la part d autres personnes 28

29 Indépendamment de l argent de poche, les enfants disposent d un compte épargne dans près de huit cas sur dix Votre enfant dispose-t-il d un compte épargne (type Livret enfant, Livret A, PEL ) ouvert à son nom? En % 29

30 Un compte approvisionné d abord par les parents, ensuite par les grands-parents Qui alimente ce compte? (question ouverte, réponses spontanées) En % Question posée aux parents dont les enfants disposent d un compte épargne Total supérieur à 100, les interviewés ayant pu donner plusieurs réponses 30

31 Le montant versé sur ce compte s élève en moyenne à 271 par an (montant stable depuis l an dernier) Quel montant est versé sur ce compte par an en moyenne? (question ouverte, réponses spontanées) En % Question posée aux parents dont les enfants disposent d une compte épargne Montant moyen par an : Juillet 2009 : 271 Juillet 2008 :

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014 CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE N 1301649 Contacts CSA Pôle Opinion Corporate: Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle (yves-marie.cann@csa.eu) Julie GAILLOT Directrice d études (julie.gaillot@csa.eu)

Plus en détail

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE

L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE L ATTITUDE DES FRANÇAIS A L EGARD DE LA SUPPRESSION SIMULTANEE DE L ISF ET DU BOUCLIER FISCAL - Sondage de l'institut CSA - N 1001375A Octobre 2010 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 CSA

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 7 M-Commerce : Quand le mobile réinvente le shopping n 1100905 Juillet 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul CS 70215

Plus en détail

Les Français et le pouvoir d achat

Les Français et le pouvoir d achat Contacts CSA Pôle Opinion Corporate : Jérôme Sainte-Marie, Directeur général adjoint Yves-Marie Cann, Directeur d études Les Français et le pouvoir d achat Sondage CSA pour Cofidis Septembre 2012 Sommaire

Plus en détail

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE

S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE S ONDAGE SUR LA SCOLARIS ATION E N MILIE U ORDINAIRE DES ENFANTS E N S ITUATION DE HANDICAP EN ELEMENTAIRE ET AU COLLEGE - Sondage de l'institut CSA - - Note des principaux enseignements - N 1001198 Février

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11

Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 01 44 94 59 10 / 11 La gauche peut-elle elle relever le pays? Septembre 0 n 033A Contact : Jérôme Sainte-Marie, Directeur du Département Opinion - 0 44 94 59 0 / Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 05,

Plus en détail

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE

NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE NOTORIETE DE L ECONOMIE SOCIALE SOLIDAIRE ET ATTENTES DE LA JEUNESSE - Note de synthèse de l'institut CSA - N 1100760 Juin 2011 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris cedex 02 Tél. (33) 01 44 94 59 11

Plus en détail

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne

Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Observatoire Orange - Terrafemina Trouver un job grâce au numérique : les défis du marché du recrutement en ligne Sondage de l institut CSA avec Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

1er Baromètre IP&C-ACFCI Les relations presse : l outil d avenir de la communication des PME/PMI? Présentation des résultats

1er Baromètre IP&C-ACFCI Les relations presse : l outil d avenir de la communication des PME/PMI? Présentation des résultats 1er Baromètre IP&C-ACFCI Les relations presse : l outil d avenir de la communication des PME/PMI? Présentation des résultats 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00

Plus en détail

Les Français et la fraude fiscale

Les Français et la fraude fiscale Les Français et la fraude fiscale Institut CSA pour Atlantico Mai 2013 Fiche technique Sondage exclusif CSA / Atlantico réalisé par Internet du 14 au 16 mai 2013. Echantillon national représentatif de

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

Les Français et l assurance santé

Les Français et l assurance santé Mai 2013 Contacts : 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français et l assurance santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon :

Plus en détail

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE

FRANCAIS EPARGNE RETRAITE ( LES FRANCAIS L EPARGNE RETRAITE & LA Génération responsable.com Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali Enquête A la demande du Cercle des Epargnants, le Centre d'études et de connaissances

Plus en détail

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 18 octobre 2010 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 18 octobre 2010 1 Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina

Observatoire Orange Terrafemina Observatoire Orange Terrafemina Vague 8 Du 20 heures à Twitter : Les réseaux sociaux bousculent l info n 1101347 Octobre 2011 Etude réalisée conformément à la norme internationale ISO 20252 2, rue de Choiseul

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA

LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA LES FRANÇAIS ET LA QUESTION DE LA CANDIDATURE DE DOMINIQUE STRAUSS- KAHN A L ELECTION PRESIDENTIELLE - Sondage de l'institut CSA - N 1100267A Février 2011 Contact : Jérôme Sainte-Marie Directeur du département

Plus en détail

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION Juillet 2008 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

Plus en détail

Les Français ais et l assurance l

Les Français ais et l assurance l Mai 2013 Contacts: 01 45 84 14 44 Jérôme Fourquet Magalie Gérard prénom.nom@ifop.com Les Français ais et l assurance l santé pour Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Assurances Echantillon

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Les propositions de Nicolas Sarkozy

Les propositions de Nicolas Sarkozy Les propositions de Nicolas Sarkozy Sondage CSA pour Les Echos, Radio Classique et l Institut Montaigne Mars 2015 Etude N 1500259B Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 1010

Plus en détail

LES e-donateurs en france

LES e-donateurs en france LES e-donateurs en france Baromètre 2014 4 e édition Étude réalisée par et 1. BENCHMARK Présence digitale de 103 associations françaises membres de France Générosités. SOMMAIRE 2. QUESTIONNAIRE AUX associations

Plus en détail

Tablette tactile : la nouvelle nounou?

Tablette tactile : la nouvelle nounou? Observatoire Orange - Terrafemina Tablette tactile : la nouvelle nounou? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 13 ème vague d un baromètre

Plus en détail

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée?

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Contexte Empruntis intervient sur le crédit depuis 15 ans 370 000 ménages nous sollicitent chaque année pour leur besoin en crédit à la consommation

Plus en détail

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014 «LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange Février 2014 La fiche technique du sondage Echantillon de 1002 individus âgés de 18 ans et plus représentatif

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire

Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire Résultats de l enquête Ifop/Wincor sur les relations des Français à leur agence bancaire Malgré une image des banques entachée par la crise, les Français restent très attachés à leur agence bancaire -

Plus en détail

Baromètre Union des Maisons Françaises

Baromètre Union des Maisons Françaises Baromètre Union des Maisons Françaises Juillet 2010 vague 8 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LE FINANCEMENT DES

LES FRANÇAIS ET LE FINANCEMENT DES LES FRANÇAIS ET LE FINANCEMENT DES ASSOCIATIONS - Sondage de l'institut CSA - N 0701388 Novembre 2007 2, rue de Choiseul BP 6571 75065 Paris cedex 02 CSA Opinion-Institutionnel Tél. (33)01 9 59 10 / 11

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les résultats de l'étude... 4 FM N 111528 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire

Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire Les Français et les projets de la Commission européenne sur les paiements par carte bancaire Institut CSA pour Visa Novembre 04 Fiche technique Interrogation Echantillon national représentatif de 980 personnes

Plus en détail

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes

Gestion de comptes. - Rapport d étude. Auteur Pôle Banque Finance et Assurance. N étude 1400127. Février 2014. Gestion de comptes Gestion de comptes - Rapport d étude Auteur Pôle Banque Finance et Assurance N étude 1400127 Février 2014 1 Gestion de comptes Sommaire 1. La méthodologie 3 2. Les résultats de l étude 6 3. Annexes 12

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014

L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS. Juin 2014 L OBSERVATOIRE LCL EN VILLE - RÉALISÉ PAR BVA L ÉCONOMIE DU PARTAGE, ZOOM SUR LES JEUNES URBAINS Juin 2014 Contacts BVA : Céline BRACQ Directrice BVA Opinion Lilas BRISAC Chargée d études 01 71 16 88 00

Plus en détail

La culture financière des Français

La culture financière des Français C entr e de Recher c h e po u r l E t u d e et l Obser va t i o n des Co n d it io n s de V ie Département Conditions de vie et aspirations La culture financière des Français Etude réalisée à la demande

Plus en détail

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique

Les Français et les moyens de paiement. Mai 2015. Présentation synthétique MINISTERE DES FINANCES ET DES COMPTES PUBLICS MINISTERE DE L ÉCONOMIE, DE L INDUSTRIE ET DU NUMÉRIQUE Les Français et les moyens de paiement Etude de l Institut CSA pour le Ministère des Finances et des

Plus en détail

Baromètre du paiement électronique Vague 2

Baromètre du paiement électronique Vague 2 pour Baromètre du paiement électronique Vague 2 Frédéric Micheau Directeur adjoint Département Opinion et Stratégies d entreprise frederic.micheau@ifop.com Janvier 2012 Laurent Houitte Directeur Marketing

Plus en détail

Les atouts de la France pour surmonter la crise

Les atouts de la France pour surmonter la crise Les atouts de la France pour surmonter la crise Institut CSA pour RTL Juin 01 Fiche technique Sondage exclusif CSA / RTL réalisé par Internet du 1 au mai 01. Echantillon national représentatif de 100 personnes

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie

Les Français et les nuisances sonores. Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Les Français et les nuisances sonores Ifop pour Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie RB/MCP N 112427 Contacts Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion

Plus en détail

Les Français et l assurance

Les Français et l assurance pour Les Français et l assurance résultats détaillés Contact : service presse de Carrefour 01 57 32 89 99 groupe@presse-carrefour.com Note Méthodologique Etude réalisée pour : Carrefour Assurances Echantillon

Plus en détail

Les Français et la carte bancaire

Les Français et la carte bancaire Les Français et la carte bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : PayPlug Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

Les internautes et les comparateurs de prix

Les internautes et les comparateurs de prix FM N 19410 Contact L Atelier : Sandra Edouard Baraud Tél : 01 43 16 90 22 sandra.edouardbaraud@atelier.net, Contact Ifop : Frédéric Micheau Tél : 01 45 84 14 44 frederic.micheau@ifop.com pour Les internautes

Plus en détail

Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique

Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique Pour la Les Français, les Maires et les dirigeants de PME/PMI et le nouveau paysage énergétique Baromètre - Vague 5 - Janvier 2008 Sommaire Note méthodologique Les résultats de l étude Les Français, les

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali A la demande du Cercle des Epargnants et de Generali, le Centre d Etudes et de Connaissances

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

Les Français, le Made in France et le fait main

Les Français, le Made in France et le fait main Les Français, le Made in France et le fait main Septembre 2011 Résultats A Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1028 personnes, représentatif de la population française

Plus en détail

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles

Étude auprès de la génération X. Le paiement virtuel et la gestion des finances personnelles Étude auprès de la génération X Le paiement virtuel et la gestion des finances Rapport Présenté à Madame Martine Robergeau Agente de Développement et des Communications 11 octobre 2011 Réf. : 1855_201109/EL/cp

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores

Les Français et les nuisances sonores Les Français et les nuisances sonores Sondage Ifop pour le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Contact Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Observatoire Gleeden de l infidélité

Observatoire Gleeden de l infidélité 16 janvier 2014 N 111 730 Enquêtes auprès d un échantillon national représentatif de 804 Français âgés de 18 ans et plus Contacts : 01 72 34 94 64 / 94 13 François Kraus / Anne-Sophie Vautrey Prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

Le rapport des femmes à la beauté

Le rapport des femmes à la beauté 1 Le rapport des femmes à la beauté Etude CSA pour Madame Figaro Rapport d étude octobre 2014 Julie GAILLOT, Directrice de clientèle julie.gaillot@csa.eu / 01 57 00 59 06 Marek KUBISTA Chargé d études

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010.

Agence Thomas Marko & Associés. Du 3 au 8 septembre 2010. Octobre 00 Nobody s Unpredictable Sondage effectué pour : Agence Thomas Marko & Associés Echantillon : 000 personnes, constituant un échantillon national représentatif de la population française âgée de

Plus en détail

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice.

ENQUÊTE SALARIÉS. VIAVOICE Mieux comprendre l opinion pour agir 178 rue de Courcelles 75 017 Paris + 33 (0)1 40 54 13 90 www.institut-viavoice. Délégation interministérielle à la Famille ENQUÊTE SALARIÉS Baromètre de l Observatoire de la parentalité en entreprise, en partenariat avec la Délégation interministérielle à la famille et l Union nationale

Plus en détail

- 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les principaux enseignements... 3. - 3 - Les résultats de l étude... 9

- 1 - La méthodologie... 1. - 2 - Les principaux enseignements... 3. - 3 - Les résultats de l étude... 9 FM N 110192 Contact Ifop : Frédéric Micheau / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45

Plus en détail

La situation politique et économique après le référendum Grec

La situation politique et économique après le référendum Grec La situation politique et économique après le référendum Grec Sondage réalisé par pour Publié le mardi 7 juillet 2015 Levée d embargo immédiate Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel

Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Les enseignants, acteurs majeurs du développement personnel Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Département Opinion 15, place de la République 75003 PARIS Tel : 01 80 48 30 80 Fax : 01 78 94

Plus en détail

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE

LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE LE DOSSIER PHARMACEUTIQUE Septembre 2011 Arnaud ZEGIERMAN Amandine MESSINA www.institut-viavoice.com Viavoice Tel : +33(0)1 40 54 13 71 Mieux comprendre l opinion pour agir 9 rue Huysmans 75006 Paris +33

Plus en détail

Le banquier idéal des Français et des Américains

Le banquier idéal des Français et des Américains pour Le banquier idéal des Français et des Américains Février 2011 1 La méthodologie 2 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Groupama Banque Echantillons : France : Echantillon de 1000 personnes,

Plus en détail

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA

Observatoire Orange Terrafemina vague 14. La ville connectée. Sondage de l institut CSA Observatoire Orange Terrafemina vague 14 La ville connectée Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour Orange et Terrafemina la 14 ème vague d un baromètre portant

Plus en détail

Perception et valeur de l écrit dans les échanges

Perception et valeur de l écrit dans les échanges Perception et valeur de l écrit dans les échanges Synthèse Principaux enseignements 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au

Plus en détail

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH Baromètre BVA Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH en partenariat avec le Figaro avec le concours scientifique de la Chaire de Sciences Po Fiche technique Recueil

Plus en détail

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française

La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française La diffusion des technologies de l information et de la communication dans la société française Étude réalisée par le Centre de Recherche pour l'étude et l'observation des Conditions de Vie (CREDOC) pour

Plus en détail

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Octobre 2014 Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Méthodologie de l étude Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

Baromètre de l innovation Janvier 2015

Baromètre de l innovation Janvier 2015 Baromètre de l innovation Janvier 2015 Les pratiques culturelles des français et leurs usage s numériques Un baromètre BVA Syntec numérique Sondage réalisé par pour le Méthodologie Recueil Enquête réalisée

Plus en détail

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire Rapport présenté à la Mars 2008 Tables des matières Contexte et objectifs.... 2 Page Méthodologie.3 Profil des répondants...6 Faits saillants..10

Plus en détail

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective

Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la complémentaire santé collective Les salariés du secteur privé face à la généralisation de la santé collective Etude réalisée pour Swiss Life France Contact Ifop : Frédéric Dabi / François KRAUS Directeur d études d opinion 01 72 34 94

Plus en détail

Recueil client. Personne physique

Recueil client. Personne physique Recueil client Personne physique Recueil Client - Personne Physique IDENTITÉ DU CLIENT Madame Mademoiselle Monsieur Nom : Nom de naissance : Nom d usage (pseudonyme) : Prénoms (dans l ordre de l état civil)

Plus en détail

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012.

La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les salariés. Résultats d étude. Mars 2012. La perception de la complémentaire santé d entreprise par les dirigeants et les Résultats d étude Mars 01 INSIGN / April Rappel méthodologique Echantillon Volets Echantillon de 00 dirigeants d entreprises

Plus en détail

Les Français et la confiance

Les Français et la confiance pour Les Français et la confiance Septembre 2011 Note méthodologique Etude réalisée pour : Cityzencar Echantillon : Echantillon de 1009 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Les Français et le libéralisme

Les Français et le libéralisme Les Français et le libéralisme Vague 2 Sondage Ifop pour L Opinion/Génération Libre/i>TELE Mai 2015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45

Plus en détail

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4

Sommaire. - 1 - La méthodologie... 1-2 - Les principaux enseignements de l étude... 4 FM N 111256 Contact Ifop : Frédéric Micheau Département Opinion et Stratégies d'entreprise frederic.micheau@ifop.com 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les attentes

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

Décembre 2009 Nobody s Unpredictable

Décembre 2009 Nobody s Unpredictable Perception de l attachement des Français et des Eurois à leur département Décembre 2009 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage national (ADF) Sondage effectué pour : L Assemblée des Départements

Plus en détail

SONDAGE SUR LA CULTURE FINANCIERE D UNE POPULATION D INTERNAUTES MAROCAINS

SONDAGE SUR LA CULTURE FINANCIERE D UNE POPULATION D INTERNAUTES MAROCAINS SONDAGE SUR LA CULTURE FINANCIERE D UNE POPULATION D INTERNAUTES MAROCAINS Service Education des Epargnants &Habilitation des Intervenants Sondage sur la culture financière d une population d internautes

Plus en détail

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House

Le Baromètre de l économie. BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Mai 2008 Le Baromètre de l économie BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Les indices de confiance BVA - BFM - La Tribune - The Phone House Impact de la crise financière internationale sur l attitude

Plus en détail

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières

Les Français et la liberté de la presse. Ifop pour Metronews et Reporters sans frontières Les Français et la liberté de la presse FD/GM N 113153 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com JUIN 2015

Plus en détail

Le comportement d achat des internautes européens: Evolutions et tendances

Le comportement d achat des internautes européens: Evolutions et tendances Le comportement d achat des internautes européens: Evolutions et tendances 1 Présentation du groupe Maximiles «Le leader européen de la fidélisation en ligne» Naissance 1999 Nationalité France, Angleterre,

Plus en détail

L image des Assureurs auprès des Français

L image des Assureurs auprès des Français Contacts : Alain RENAUDIN / Frédéric ALBERT 2006-6 édition L image des Assureurs auprès des Français Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Cette 6ème édition du baromètre vise à apporter aux

Plus en détail

Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux

Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux Les Français et la publicité sur les Réseaux Sociaux Octobre 2013 1 1 La méthodologie 2 Note méthodologique Etude réalisée pour : Generix Echantillon : Echantillon de 1006 personnes représentatif de la

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

Les Français et le Tour de France 2015

Les Français et le Tour de France 2015 Les Français et le Tour de France 2015 Juillet 2015 Sondage réalisé par pour et LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 4 JUILLET A 18H Diffusion et levée d embargo Ce sondage est réalisé pour et o Diffusé samedi à 18h00

Plus en détail

La pratique du coaching en France. Baromètre 2010

La pratique du coaching en France. Baromètre 2010 SFCoach : crée du lien entre le monde du travail et les professionnels de l accompagnement La pratique du coaching en France Baromètre 2010 Fondée en 1996 22, Bd Sébastopol 75004 Paris Association 1901

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude -

Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Les Ultra-marins ont de l audace - Rapport d étude - Contact : Julien Goarant Directeur de clientèle Tel : 01 80 48 30 80 Email Tél : jgoarant@opinion-way.com 01.78.94.89.87 Juin 2013 Méthodologie Echantillon

Plus en détail

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue

L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue L intégration des TIC chez les futurs enseignants : votre point de vue Réservé à l administration Associés Questionnaire - Enseignants associés 1 QUESTIONNAIRE ENSEIGNANTS ASSOCIÉS Ce questionnaire permettra

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures

L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures L image de la presse professionnelle auprès des actifs de catégories moyennes et supérieures Sondage Ifop pour la Fédération nationale de la presse spécialisée Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume

Plus en détail

L utilisation d Internet par les femmes. Juin 2009

L utilisation d Internet par les femmes. Juin 2009 L utilisation d Internet par les femmes Juin 2009 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l'étude A- Les usages d Internet B- Les achats sur Internet Note méthodologique Etude réalisée par l'ifop

Plus en détail

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015

Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Baromètre santé 360 La santé connectée Janvier 2015 Sondage réalisé par pour et publié en partenariat avec et avec le concours scientifique de la Publié le 19 janvier 2015 Levée d embargo le 19 janvier

Plus en détail

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise

FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise FM/BS N 110157 Contact Ifop: Frédéric Micheau / Bénédicte Simon Département Opinion et Stratégies d'entreprise 35 rue de la gare 75019 Paris Tél : 01 45 84 14 44 Fax : 01 45 85 59 39 pour Les Français

Plus en détail

Observatoire des politiques publiques :

Observatoire des politiques publiques : Observatoire des politiques publiques : Les Français et l économie sociale et solidaire Sondage Ifop pour Acteurs Publics Contact Ifop : Damien Philippot Directeur des Etudes Politiques Département Opinion

Plus en détail

Nobody s Unpredictable

Nobody s Unpredictable Connaissance qu a le public de la Banque du Canada (Comparaison des résultats de l enquête téléphonique et de l enquête en ligne) Enquête de décembre 2010 commandée par la Banque du Canada Nobody s Unpredictable

Plus en détail