JUMPING PRO SUITE VOLA

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "JUMPING PRO SUITE VOLA"

Transcription

1 LA SOLUTION GLOBALE POUR LA GESTION DE VOTRE CONCOURS PAR VOLA RACING.CH 1 sur 6

2 Présentation de projets I n t r o d u c t i o n E n m a i , l e s i t e «E l e m e n t s R e s o r t» s i t u é à S a m o r i n e n S l o v a q u i e, a f a i t a p p e l à l e n t r e p r i s e V o l a R a c i n g. c h a f i n d i n s t a l l e r l a s u i t e c o m p l è t e d e s l o g i c i e l s J u m p i n g P r o. C e l l e - c i g è r e l e s c o n c u r r e n t s, l e s l i s t e s d e d é p a r t, l e c h r o n o m é t r a g e, l e l i v e t i m i n g, l e s i n c r u s t a t i o n s v i d é o a i n s i q u e l a p u b l i c a t i o n d e s r é s u l t a t s à l a F E I. A p r è s q u e l q u e s j o u r s d i n s t a l l a t i o n e t d e f o r m a t i o n p a r l e s c o l l a b o r a t e u r s d e V o l a R a c i n g. c h, l é q u i p e d e c h r o n o m é t r a g e et l e s e c r é t a r i a t d u c o m p l e x e s o n t d e v e n u s a u t o n o m e s e t g è r e n t d e s c o m p é t i t i o n s n a t i o n a l e s o u i n t e r n a t i o n a l e s. H i p p o A r e n a e t c o m p é t i t i o n é q u e s t r e s I n a u g u r é e e n , L H i p p o A r e n a d e S a m o r i n e s t l e p l u s g r a n d c e n t r e é q u e s t r e d e l E u r o p e d e l E s t. E l l e a p o u r a m b i t i o n d ' o r g a n i s e r l e s c o u r s e s é q u e s t r e s i n t e r n a t i o n a l e s l e s p l u s p r e s t i g i e u s e s. T o u s l e s p a s s i o n n é s du m o n d e é q u e s t r e p e u v e n t d é j à s e r é j o u i r d a s s i s t e r a u x c o n c o u r s d e s a u t d ' o b s t a c l e s, c o u r s e s d ' e n d u r a n c e, e t d e d r e s s a g e. 2 sur 6

3 La technique et les services C h r o n o m é t r a g e e t r é s u l t a t s L e l o g i c i e l J u m p i n g - P r o p e r m e t d e f f e c t u e r l o r g a n i s a t i o n d u n e c o m p é t i t i o n é q u e s t r e d e l a l i s t e d e s e n g a g é s, j u s q u à l a p u b l i c a t i o n d e s r é s u l t a t s. C e l u i - c i e s t b i e n s û r a d a p t é à d i f f é r e n t s a p p a r e i l s d e c h r o n o m é t r a g e p r o f e s s i o n n e l s e t c e r t i f i é s t e l s q u e T a g H e u e r o u A l g e T i m i n g. V i d é o E n p l u s d u n c h r o n o m é t r a g e p r é c i s e t i n c o n t e s t a b l e, l o r g a n i s a t e u r s o u h a i t e p u b l i e r l e s r é s u l t a t s e n t e m p s r é e l s u r d i v e r s s u p p o r t s. J u m p i n g - P r o S u i t e p e r m e t, g r â c e a u x m o d u l e s a u x i l i a i r e s D i s p l a y, L i v e e t V i d e o, d e d i f f u s e r t o u t e s l e s d o n n é e s d e l a c o m p é t i t i o n s u r u n r é s e a u T V, s u r i n t e r n e t, s u r u n p a n n e a u d a f f i c h a g e o u u n é c r a n g é a n t v i d é o. L e r e s p o n s a b l e p e u t c h o i s i r d a f f i c h e r l e s d o n n é e s d e s c o n c u r r e n t s e t d e c h r o n o m é t r a g e a i n s i q u e l e s l i s t e s d e d é p a r t s e t l e s c l a s s e m e n t s p r o v i s o i r e s. 3 sur 6

4 T a b l e a u d a f f i c h a g e L E D V o l a p r o p o s e é g a l e m e n t u n e g a m m e d e m o d u l e s L E D t e l s q u e p r é s e n t é s c i - d e s s o u s d a n s l e c a d r e d u n p r o j e t a v e c l a F é d é r a t i o n R o y a l e M a r o c a i n e d e s S p o r t s É q u e s t r e s. D i s p l a y s P o u r a n i m e r l é v è n e m e n t, l e s p e a k e r a b e s o i n d e s i n f o r m a t i o n s d e c h r o n o m é t r a g e a i n s i q u e d e s p é n a l i t é s a t t r i b u é e s p a r l e s j u g e s, c e c i e n t e m p s r é e l. L e l o g i c i e l g é n è r e c e s d o n n é e s e t p e u t l e s d i f f u s e r s u r u n é c r a n T V p a r u n m o d u l e «D i s p l a y». C e m o d u l e e s t é g a l e m e n t u t i l e p o u r l e p a d d o c k o ù l e s c o m p é t i t e u r s p e u v e n t s u i v r e e n d i r e c t l o r d r e d e d é p a r t d e s c o n c u r r e n t s à v e n i r. 4 sur 6

5 F o r m a t i o n É v i d e m m e n t u n e t e l l e t e c h n o l o g i e n e s t p a s a s s i m i l é e e n q u e l q u e s m i n u t e s. D e s c o l l a b o r a t e u r s d e l e n t r e p r i s e V o l a s o n t à d i s p o s i t i o n e t g u i d e n t l o r g a n i s a t e u r p o u r l e s p r e m i e r s p a s. A u j o u r d h u i E l e m e n t s R e s o r t e t l a F é d é r a t i o n R o y a l e M a r o c a i n e d e s S p o r t s É q u e s t r e s t r a v a i l l e n t d e f a ç o n a u t o n o m e a v e c c e s y s t è m e. R e c o m m a n d a t i o n D a n s l e b u t d e g é r e r l e c h r o n o m é t r a g e, l e t r a i t e m e n t d e d o n n é e s e t l a d m i n i s t r a t i o n d u c o n c o u r s d e n o s n o m b r e u s e s c o m p e t i t i o n s é q u e s t r e s, n o u s s o m m e s e n t r é s e n c o n t a c t a v e c V o l a. C e t t e e n t r e p r i s e n o u s a f o u r n i u n e h a u t e t e c h n o l o g i e d e l o g i c i e l s p e r m e t t a n t d e g é r e r t r o i s c o m p é t i t i o n s s i m u l t a n é m e n t. G r â c e à c e t t e s o c i é t é, n o u s a v o n s e n m a i n u n e s o l u t i o n m o d e r n e e t c o n v i v i a l e q u i a é t é r a p i d e m e n t a s s i m i l é e p a r n o t r e p e r s o n n e l. N o u s a v o n s a u s s i a p p r é c i é l ' a s s i s t a n c e t e c h n i q u e, l a r é a c t i v i t é à n o s d e m a n d e s d e m o d i f i c a t i o n s e t l e c o n t a c t p e r s o n n e l a v e c l e s t e c h n i c i e n s V o l a. " L u k a s L u k a c o v i c ( C h e f d é p a r t e m e n t i n f o r m a t i q u e E l e m e n t s R e s o r t S a m o r i n ) * t r a d u i t d e l a n g l a i s 5 sur 6

6 C o l l a b o r a t i o n P a r l a q u a l i t é d e s e s s o l u t i o n s e t p a r s a f l e x i b i l i t é, l é q u i p e V o l a e n t r e t i e n t u n e t r è s b o n n e r e l a t i o n d a n s t o u s s e s p r o j e t s e t a c c o m p a g n e l e s o r g a n i s a t e u r s d e c o n c o u r s v e r s l e s u c c è s. C o n t a c t P o u r p l u s d i n f o r m a t i o n s, v i s i t e z n o t r e s i t e i n t e r n e t w w w. v o l a. f r s e c t i o n t i m i n g o u n o t r e p a g e F a c e b o o k V o l a T i m i n g V o l a r a c i n g. c h S t é p h a n e K i e n e r s a l e v o l a - r a c i n g. c h sur 6

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½

Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Condition inf-sup pour l Elément Fini de Taylor-Hood È ¾ -iso-è ½ Patrick Ciarlet et Vivette Girault ciarlet@ensta.fr & girault@ann.jussieu.fr ENSTA & Laboratoire Jacques-Louis Lions, Paris 6 Condition

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901

STATUTS DE L ASSOCIATION. Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 STATUTS DE L ASSOCIATION Association régie par par la Loi du 1 er juillet 1901 Statuts adoptés par l Assemblée Générale Extraordinaire du dimanche 1 er avril 2007 ËØ ØÙØ Ð³ Ó Ø ÓÒ ÖØ Ð ÔÖ Ñ Ö¹ ÒÓÑ Ò Ø

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø ÅÓÒØÖ Ð ÍÒ ÑÓ Ð ÙÒ ÓÖÑ ÔÓÙÖ Ð ÑÓ Ð Ø ÓÒ Ø Ð Ñ Ø ÑÓ Ð Ø ÓÒ ³ÙÒ Ñ ÑÓ Ö ³ ÒØÖ ÔÖ Ô Ö ÇÐ Ú Ö Ö Ô ÖØ Ñ ÒØ ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ø Ö Ö ÓÔ Ö Ø ÓÒÒ ÐÐ ÙÐØ ÖØ Ø Ò Ì ÔÖ ÒØ Ð ÙÐØ ØÙ ÙÔ Ö ÙÖ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö È

Plus en détail

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud

Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Budget Constrained Resource Allocation for Non-Deterministic Workflows on a IaaS Cloud Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian Muresan, Frédéric Suter To cite this version: Eddy Caron, Frédéric Desprez, Adrian

Plus en détail

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance

Circuits RL et RC. Chapitre 5. 5.1 Inductance Chapitre 5 Circuits RL et RC Ce chapitre présente les deux autres éléments linéaires des circuits électriques : l inductance et la capacitance. On verra le comportement de ces deux éléments, et ensuite

Plus en détail

ÇÆ ÈÌÁÇÆ Ì Ê ÄÁË ÌÁÇÆ ³ÍÆ ÈÈÄÁ ÌÁÇÆ ËÌÁÇÆ Ê Ë Í Ë ÇÅÈÇË ÆÌË Ê È ÊÌÁË Ô Ö ÅÓ Ñ Ö Þ Ñ ÑÓ Ö ÔÖ ÒØ Ù Ô ÖØ Ñ ÒØ Ñ Ø Ñ Ø ÕÙ Ø ³ Ò ÓÖÑ Ø ÕÙ Ò ÚÙ Ð³Ó Ø ÒØ ÓÒ Ù Ö Ñ ØÖ Ò ÅºËºµ ÍÄÌ Ë Ë Á Æ Ë ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ËÀ Ê ÊÇÇÃ

Plus en détail

FOCUS Evolution. Lisez-Moi. Version FE 7.0.t

FOCUS Evolution. Lisez-Moi. Version FE 7.0.t Lisez-Moi Version FE 7.0.t SOMMAIRE 1. PARAMETRAGE... 5 1.1. Banque... 5 1.1.1. Code Banque... 6 1.1.2. Comptes bancaires... 7 1.1.3. Edition... 8 2. FICHE CLIENTS... 9 2.1. Renseignements Comptables...

Plus en détail

Programme Prélavage vapeur. Nettoyage automatique du tambour Permet de nettoyer automatiquement le tambour.

Programme Prélavage vapeur. Nettoyage automatique du tambour Permet de nettoyer automatiquement le tambour. Ó ² ¼ù ² «½ ±² ¼«Ô ª»óÔ ²¹» ÓßÒËÛÔ Üù ÒÍÌÎËÝÌ ÑÒÍ ÜÉÝóÔÝïîïïÍ ñ ÜÉÜóÔÜïìïÕÝÍ Verrouillage enfant Le système de verrouillage enfant empêche que les enfants appuient sur un bouton et modifient le programme

Plus en détail

La carte bancaire qui vous rapporte

La carte bancaire qui vous rapporte La carte bancaire qui vous rapporte Pour vous aider à lutter contre la vie chère, tous et partout, les Mousquetaires lancent une carte bancaire : la Carte Mousquetaires. La nouvelle Carte Bancaire Mousquetaires

Plus en détail

accident du travail ou maladie professionnelle du

accident du travail ou maladie professionnelle du accidents travail et maladies définis et prescrits par le en avec le médecin conseil volet 1 à conserver par le médecin traitant nom de naissance (suivi s'il y a lieu nom d'usage)-prénom accident travail

Plus en détail

Ê ÙÐ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ö Ø ØÙÖ Ø Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ö Ï ÙØ Ð Ø ÙÐØ ÆÓØÖ ¹ Ñ Ä È Ü Æ ÑÙÖ Ð ÕÙ Û ÙØ Ð Ò Óº ÙÒ Ôº º Ê ÙÑ º ij ÑÔÓÖØ Ò Ð ÓÖ Ø Ñ Ö Ô ÖØ Ø ÓÒ Ö Ò Ð Ý Ø Ñ ØÖ Ù Ò³ Ø ÔÐÙ ÑÓÒØÖ Öº Ò Ø Ð Ó Ü ³ÙÒ ØÝÔ

Plus en détail

Manuel d utilisation. ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0

Manuel d utilisation. ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0 Manuel d utilisation ShareCenter Quattro DNS-345 VeRsion 1.0 Table des matières Table des matières introduction...1 Pré-requis...2 Coniguration système requise...2 Présentation du produit...3 Contenu de

Plus en détail

N o de publication P0919458 03. Guide d exploitation de l application Call Center de Nortel Networks

N o de publication P0919458 03. Guide d exploitation de l application Call Center de Nortel Networks N o de publication P0919458 03 Guide d exploitation de l application Call Center de Nortel Networks 2 Guide d exploitation de l application Call Center de Nortel Networks Nortel Networks, 2002 Tous droits

Plus en détail

N o de publication P0945711 03. Guide d administration du système téléphonique de l'application Basic Call Center du système CallPilot 150

N o de publication P0945711 03. Guide d administration du système téléphonique de l'application Basic Call Center du système CallPilot 150 N o de publication P0945711 03 Guide d administration du système téléphonique de l'application Basic Call Center du système CallPilot 150 2 Guide d'administration du système téléphonique de l'application

Plus en détail

MEMO. Site web FEB. Sujet. Utilisation obligatoire de l AC4 électronique Accises

MEMO. Site web FEB. Sujet. Utilisation obligatoire de l AC4 électronique Accises Jean Baeten Responsable du département fiscal Destiné à Site web FEB Page(s). Date 7 juin 2012 Notre réf. Sujet Utilisation obligatoire de l AC4 électronique Accises MEMO L utilisation de l AC4 électronique

Plus en détail

Pourquoi se protéger? Croissance exponentielle des incidents. www.cert.org. 2004 Hades Security - Hadès Sécurité

Pourquoi se protéger? Croissance exponentielle des incidents. www.cert.org. 2004 Hades Security - Hadès Sécurité Cours 3 : Sécurité 160000 140000 120000 100000 80000 60000 40000 20000 0 Pourquoi se protéger? 1990 1991 1992 1993 1994 1995 1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 Croissance exponentielle des incidents

Plus en détail

Classement Raid 2015

Classement Raid 2015 Classement Raid 2015 Table des matières Classement Général... 1 Classement Actif... 2 Classement Etudiant... 3 Classement J1... 4 Classement J2... 6 Classement J3... 8 Classement Général Rang Nom de l

Plus en détail

Premiers pas sur le site ecommerce.cléde13.fr. Sommaire

Premiers pas sur le site ecommerce.cléde13.fr. Sommaire Premiers pas sur le site ecommerce.cléde13.fr Sommaire A: Se connecter B: Compte utilisateur C: Recherche d'article D: Constituer votre panier - l'enregistrer - Faire une demande de devis - Passer une

Plus en détail

Maintenabilité d un parc applicatif

Maintenabilité d un parc applicatif 1 Maintenabilité d un parc applicatif Une méthode pour évaluer les charges de maintenance 13/06/01 Jean-François Bailliot 2 Maintenabilité d un parc applicatif Maintenance / Développement importance relative

Plus en détail

Ï Í Å Ò Ò ÁÒØ Ö¹Ë Ø Ò ÐÝ Ù ÓÑÔÓÖØ Ñ ÒØ ÍØ Ð Ø ÙÖ ÁÑÔ Ø ÁÑÑ Ø ÁÒØ Ö Ø Ï Í Å Ò Ò Í Ö Ú ÓÙÖ Ò ÐÝ Û Ø ÁÑÑ Ø ÁÑÔ Ø º Å Ð ½ ¾µ ź Ì Ö ½µ Ⱥ ÈÓÒ Ð Ø ½µ ½µ ÄÁÊÅÅ ÍÅÊ ÆÊË ¼ ½ ½ ÊÙ ¾ ÅÓÒØÔ ÐÐ Ö Ü Ö Ò ¾µ Ä ÓÖ ØÓ

Plus en détail

Ä ÇÊ ÌÇÁÊ ÈÀ ËÁÉÍ ÌÀ ÇÊÁÉÍ ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ÈÁ ÊÊ ÌÅ ÊÁ ÍÊÁ ij ÇÄ ÆÇÊÅ Ä ËÍÈ ÊÁ ÍÊ ÌÀ Ë Ç ÌÇÊ Ì Ä³ÍÆÁÎ ÊËÁÌ È ÊÁË ËÔ Ð Ø ÈÀ ËÁÉÍ ÌÀ ÇÊÁÉÍ Ë Ö ÄÇÊ ÆË ÔÖ ÒØ Ô Ö Ç Ì ÍÊ Ä³ÍÆÁÎ ÊËÁÌ È ÊÁË ÔÓÙÖÓ Ø Ò ÖÐ Ö ÇÀ Ê Æ ÌÄÇ

Plus en détail

Question 1 (Relève) Question 2 (Plan d expansion)

Question 1 (Relève) Question 2 (Plan d expansion) Question 1 (Relève) Quel est le pourcentage d employés dans les postes clés qui prendront leur retraite dans les cinq prochaines années? a) Moins de 10 % b) 10 % à 30 % c) 31 % à 50 % d) Plus de 50 % Si

Plus en détail

Compte rendu d activité

Compte rendu d activité Dimitri GRAND URIEN année 2011 2013 BTS SIO option : Solution d infrastructure système et réseau Compte rendu d activité SAV Multi-Services Contexte : Suite à une coupure de service, un client nous ramène

Plus en détail

ProjectManagement 1. Gestion de projets pour les sociétés de conseil et de services

ProjectManagement 1. Gestion de projets pour les sociétés de conseil et de services ProjectManagement 1 Gestion de projets pour les sociétés de conseil et de services 2 SOMMAIRE Introduction... 3 La société SAP... 3 La société MARINGO... 3 Fonctions particulières... 4 Avantages pour l

Plus en détail

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche. Camp des Cactus JD1 @ Stanstead 16:30 18:30 FOOTBALL CADET D2

Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche. Camp des Cactus JD1 @ Stanstead 16:30 18:30 FOOTBALL CADET D2 Août 2015 Lundi Mardi Mercredi Jeudi Vendredi Samedi Dimanche 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 RENTRÉE SERVICE DES SPORTS 11 Cactus JD1 15:00 18:30 Accueil et mee ng au local 287 + prépara on des équipements au ves

Plus en détail

Prévention des TMS-MS dans les entreprises de moins de 50 salariés. Dr Olivier PALMIERI

Prévention des TMS-MS dans les entreprises de moins de 50 salariés. Dr Olivier PALMIERI Prévention des TMS-MS dans les entreprises de moins de 50 salariés Dr Olivier PALMIERI Introduction La prévention des troubles musculo-squelettiques des membres supérieurs est l un des deux axes retenus

Plus en détail

Extrait de http://www.microsoft.com/france/windows/xp/virtualpc/deco uvrez/technique.mspx UREC 2006-09 MMSH (S. ZARDAN) 1

Extrait de http://www.microsoft.com/france/windows/xp/virtualpc/deco uvrez/technique.mspx UREC 2006-09 MMSH (S. ZARDAN) 1 Extrait de http://www.microsoft.com/france/windows/xp/virtualpc/deco uvrez/technique.mspx MMSH (S. ZARDAN) 1 Les systèmes d exploitation d hébergh bergés s Windows 98, Windows 2000 et Windows XP dans Windows

Plus en détail

Bilan actif. Document fin d'exercice

Bilan actif. Document fin d'exercice Bilan actif Sage 100 Comptabilité i7 pour SQL Server 7.72 Date de tirage 21/10/14 à 19:15:40 Page : 1 Valeurs brutes Amortis. et provisions Immobilisations corporelles 4 267,36 Eu 3 046,29 Eu 1 221,07

Plus en détail

Liste des Marchés conclus par la commune de Bohars en 2008 (Obligation prévue à l article 133 du nouveau Code des Marchés publics)

Liste des Marchés conclus par la commune de Bohars en 2008 (Obligation prévue à l article 133 du nouveau Code des Marchés publics) Liste des Marchés conclus par la commune de Bohars en 2008 (Obligation prévue à l article 133 du nouveau Code des Marchés publics) Marchés de TRAVAUX Tranche de 5 150 000 HT et plus Construction d une

Plus en détail

Proposition Technique et Financière (PTF) pour un raccordement au réseau de distribution d électricité

Proposition Technique et Financière (PTF) pour un raccordement au réseau de distribution d électricité Proposition Technique et Financière (PTF) pour un raccordement au réseau de distribution d électricité Résumé Ce modèle présente les composantes techniques et financières de la proposition de raccordement

Plus en détail

Dématérialisation des factures du Secteur Public. la solution mutualisée CPP2017

Dématérialisation des factures du Secteur Public. la solution mutualisée CPP2017 Dématérialisation des factures du Secteur Public la solution mutualisée CPP2017 Contexte de la facturation électronique 2017 De la loi à l ordonnance La loi habilitant le gouvernement à simplifier et sécuriser

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables

Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Formation Bâtiment Durable : Suivi et monitoring des bâtiments durables Bruxelles Environnement INTRODUCTION : FACTEURS DETERMINANTS POUR LE SUIVI ET LE MONITORING Anne-Laure MAERCKX Cenergie cvba Objectif(s)

Plus en détail

Le Processus Unifié de Rational

Le Processus Unifié de Rational Le Processus Unifié de Rational Laurent Henocque http://laurent.henocque.free.fr/ Enseignant Chercheur ESIL/INFO France http://laurent.henocque.perso.esil.univmed.fr/ mis à jour en Novembre 2006 Licence

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION Jeudi 26 février 2015

RÉUNION D INFORMATION Jeudi 26 février 2015 RÉUNION D INFORMATION Jeudi 26 février 2015 Ordre du jour : Fonctionnement actuel Portail famille : comment ça marche? Il me reste des tickets cantine, quelle est la marche à suivre? Comment inscrire mon

Plus en détail

Ì ÖÖÝ ÅÓÝ ÙÜ ÖÓÙÔ Å Ë ÂÙ ÐÐ Ø ¾¼¼¾ Ì Ò ÕÙ ÑÙÐØ ÒØ ÔÓÙÖ Ð Ö ÙØ ÓÒ Ð³ ÑÔÐ Ø ÓÒ Ð Ñ Ò Ò ÙÒ Ò ÐÓ Ø ÕÙ ÔÔÐ Ø ÓÒ Ð³ Ò Ù ØÖ ÓÖ Ø Ö Ö Ø ÙÖ ÈÖÓ º Ö Ñ ¹ Ö Ó¹ Ö Ø ÙÖ ÈÖÓ º ËÓÔ ³ ÑÓÙÖ ÈÖÓ º ÖÒ Ö Ô Ò ÈÖÓÔÓ Ø ÓÒ Ø ÓØÓÖ

Plus en détail

Cloud pour applications PC SOFT Tarification

Cloud pour applications PC SOFT Tarification Cloud pour applications PC SOFT Tarification Date d entrée en vigueur de cette tarifi cation : 26 mai 2014 16:44 Présentation Le Cloud pour applications PC SOFT met à votre disposition des plateformes

Plus en détail

ÓÐ ÓØÓÖ Ð Å Ø Ñ Ø ÕÙ Ë Ò Ø Ì ÒÓÐÓ Ð³ÁÒ ÓÖÑ Ø ÓÒ ÁÒ ÓÖÑ Ø ÕÙ Í Ê ÁÅ ÓÖÑ Ð Ø ÓÒ ÓÒÒ Ò ÓÙÑ ÒØ Ö Ø ÓÒÒ Ò ÓÒ ÔØÙ ÐРг ³ÓÒØÓÐÓ ÔÔÐ Ø ÓÒ Ð Ö ÔØ ÓÒ ÓÙÑ ÒØ Ù ÓÚ Ù Ð ÌÀ Ë ÔÖ ÒØ Ø ÓÙØ ÒÙ ÔÙ Ð ÕÙ Ñ ÒØ Ð Å Ö ¾¼¼ ÔÓÙÖ

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DEVELOPPEMENT DURABLE EN AFRIQUE CENTRALE. Yaoundé - CAMEROUN 22-24 Juillet 2014!

ATELIER REGIONAL DEVELOPPEMENT DURABLE EN AFRIQUE CENTRALE. Yaoundé - CAMEROUN 22-24 Juillet 2014! ATELIER REGIONAL DEVELOPPEMENT DURABLE EN AFRIQUE CENTRALE Yaoundé - CAMEROUN 22-24 Juillet 2014 Session 3.2 : Les financements CLIMATIQUES Lier l atténuation des effets des Changements Climatiques à la

Plus en détail

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5

DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 DIRECTIVES DE PLACEMENT RISK BUDGETING LINE 5 29.06.2011 Groupe de placement Prisma Risk Budgeting Line 5 (RBL 5) Caractéristiques du groupe de placement 1. Le RBL 5 est un fonds composé d actifs susceptibles

Plus en détail

ÍÒ Ú Ö Ø Ö ÒÓ Ê Ð ÌÓÙÖ ÓÐ ÓØÓÖ Ð Ë ÒØ Ë Ò Ø Ì ÒÓÐÓ ÒÒ ÍÒ Ú Ö Ø Ö ¾¼¼¾¹¾¼¼ BLOIS CHINON ÌÀ Ë ÈÇÍÊ Ç Ì ÆÁÊ Ä Ê Ç Ì ÍÊ Ä³ÍÆÁÎ ÊËÁÌ ÌÇÍÊË ÔÐ Ò ÁÒ ÓÖÑ Ø ÕÙ ÔÖ ÒØ Ø ÓÙØ ÒÙ ÔÙ Ð ÕÙ Ñ ÒØ Ô Ö Æ ÓÐ Ä ÊÇ À Ð Ñ Ö

Plus en détail

PROJET D ASSURANCE EN OPTION DE SÉJOURS SPÉCIALEMENT ÉTUDIÉ POUR : TUTTO VIAJES

PROJET D ASSURANCE EN OPTION DE SÉJOURS SPÉCIALEMENT ÉTUDIÉ POUR : TUTTO VIAJES Page 1 de 8 JA RÉF.:MODALITÉPARRESERVE PROJETD ASSURANCEENOPTIONDESÉJOURS SPÉCIALEMENTÉTUDIÉ POUR: TUTTOVIAJES Valencia,,Lundi26NOVEMBRE2012 1.-FRAISPOURANNULATIONDERÉSERVATIONS L ASSUREUR garantit, jusqu

Plus en détail

Investir fiscalement en sûreté anno 2013

Investir fiscalement en sûreté anno 2013 Investir fiscalement en sûreté anno 2013 Anton van Zantbeek Advocaat Rivus - Prof. HUB Ageas Club Event 28 juni 2013 1. Grandes modifications fiscales sous Di Rupo (accroissements d impôts) 2. L anonimité

Plus en détail

Introduction à la finance d'entreprise. Université Paris XIII

Introduction à la finance d'entreprise. Université Paris XIII Introduction à la finance d'entreprise Université Paris XIII GENILUM BE éclairage et conception lumière Nicolas Mangin @: nmangin@genilum.fr Tel: 06 63 39 18 40 Pourquoi tenir une comptabilité Une obligation

Plus en détail

Exemple : vous voulez tester votre site en local avant de l uploader via FTP chez votre hébergeur externe.

Exemple : vous voulez tester votre site en local avant de l uploader via FTP chez votre hébergeur externe. PHhosts permet de gérer le lancement et l environnement d un serveur Apache sur Windows. En effet, sous Windows, les noms des sites et leurs adresses IP sont gérés dans un fichier Host qui doit être chargé

Plus en détail

NIMEGUE V3. Fiche technique 3.07 : Sauvegarde / Restauration manuelle

NIMEGUE V3. Fiche technique 3.07 : Sauvegarde / Restauration manuelle NIMEGUE V3 Fiche technique 3.07 : Sauvegarde / Restauration manuelle Version au 2 mai 2011 Toute donnée mémorisée sur un ordinateur, quelque soit le support, peut-être supprimée/effacée suite à un dysfonctionnement

Plus en détail

La réadaptation professionnelle des travailleurs lombalgiques : Présentation d'un modèle canadien

La réadaptation professionnelle des travailleurs lombalgiques : Présentation d'un modèle canadien Hôpital Cochin Samedi 1 er avril 2006 Forum Saint Jacques La réadaptation professionnelle des travailleurs lombalgiques : Présentation d'un modèle canadien Dr Jean-Baptiste Fassier 1,2 Centre d Etude et

Plus en détail

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010

Lot 4: Validation industrielle. Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Lot 4: Validation industrielle Youness LEMRABET Pascal YIM, 19/11/2010 Partenaires Lot 1 Modèle du processus métier L4.1 Modèles PSM Lot 2 Guide d implantation L4.2 Développement & Recette prototype Lot

Plus en détail

Quelles postures d enseignant-chercheur à l heure des humanités numériques? Réponses autour de la collaboration

Quelles postures d enseignant-chercheur à l heure des humanités numériques? Réponses autour de la collaboration Journées pédagogiques de la SIF, «L enseignement de l informatique pour les humanités et les sciences sociales» - CNAM Paris 23 et 24 juin 2015 Quelles postures d enseignant-chercheur à l heure des humanités

Plus en détail

Les Réunions d information aux associations

Les Réunions d information aux associations REUNION D INFORMATION AUX ASSOCIATIONS Les Réunions d information aux associations du 1 er au 16 octobre 2014 Direction Générale Adjointe du Cadre de Vie 1 Programme Les nouveautés Le projet associatif

Plus en détail

3. Quelle est, fiscalement, la formule de crédit la plus intéressante?

3. Quelle est, fiscalement, la formule de crédit la plus intéressante? 3. Quelle est, fiscalement, la formule de crédit la plus intéressante? À cette question, il n y a malheureusement pas de réponse très claire et précise étant donné que les divers types de crédit sont fondamentalement

Plus en détail

EDITEUR ET INTEGRATEUR DE SOLUTIONS METIER. www.xprosystem.com

EDITEUR ET INTEGRATEUR DE SOLUTIONS METIER. www.xprosystem.com EDITEUR ET INTEGRATEUR DE SOLUTIONS METIER www.xprosystem.com Qui SOMMES-NOUS? XPROSYSTEM est la filiale édition de NETSYSTEM GROUP, acteur majeur du domaine IT depuis 2007 et Microsoft Partner. XPROSYSTEM

Plus en détail

SODEJE Assurances & Patrimoine

SODEJE Assurances & Patrimoine PROCEDURE DE TRAITEMENT DES RECLAMATIONS SARL SODEJE ASSURANCES ET PATRIMOINE Actualisée en date du 16/04/2015 SOMMAIRE : Introduction I- Définir une réclamation II- III- IV- Modalités de saisine du cabinet

Plus en détail

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties

ISAN System: 5 Œuvre à épisodes ou en plusieurs parties sm: 5 Œ à épsds pss ps Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd 5 Œ à épsds pss ps mm: TRODUTO DEMRE. OEXO.

Plus en détail

Les 31 pays SEPA Union Européenne zone euro. Union Européenne zone non euro. Pays de l AELE (Association Européenne de Libre-Echange)

Les 31 pays SEPA Union Européenne zone euro. Union Européenne zone non euro. Pays de l AELE (Association Européenne de Libre-Echange) e (Single Euro Payments Area) qui suit la mise en place de l euro en 2002, concerne tous les acteurs économiques en Europe : grandes entreprises, PME-PMI, associations, collectivités publiques, particuliers.

Plus en détail

L importance de la fonction RH dans les organisations

L importance de la fonction RH dans les organisations ENSAIA, 2ème année - RH L importance de la fonction RH dans les organisations Organisation de la présentation I. Introduction : la fonction RH dans l organisation II. Présentation des missions de la GRH

Plus en détail

Solution de gestion de newsletter 12all Version 1.0 p.montier

Solution de gestion de newsletter 12all Version 1.0 p.montier Solution de gestion de newsletter 12all Version 1.0 p.montier 1 > 12ALL 1.1 Présentation 12all est une application Web qui permet de créer des listes de comptes mails et d envoyer des messages personnalisés.

Plus en détail

Inventaire des pratiques de désherbage en zones non agricoles - Enquête nationale 2010 -

Inventaire des pratiques de désherbage en zones non agricoles - Enquête nationale 2010 - COMPAMED ZNA Inventaire des pratiques de désherbage en zones non agricoles - - Retour aux enquêtés Auteurs : Pauline Laïlle, Damien Provendier, Caroline Gutleben PRÉAMBULE Ce rapport présente de manière

Plus en détail

Vérification d invariants de systèmes paramétrés par superposition

Vérification d invariants de systèmes paramétrés par superposition Université defranche-comté École doctorale Sciences Pour l Ingénieur et Microtechniques U.F.R. des Sciences et Techniques Vérification d invariants de systèmes paramétrés par superposition THÈSE présentée

Plus en détail

Etude des problèmes de sécurité liés au protocole SIP (Session Initiation Protocol)

Etude des problèmes de sécurité liés au protocole SIP (Session Initiation Protocol) Etude des problèmes de sécurité liés au protocole SIP (Session Initiation Protocol) Boucadair Mohamed France Télécom R&D- DMI/SIR 42 rue des Coutures, 14066 Caen Cedex, France. mohamed.boucadair@rd.francetelecom.com

Plus en détail

Résumé. Nature de la modification. Version

Résumé. Nature de la modification. Version Formulaire de demande de raccordement individuel au réseau public de distribution géré par Électricité de Strasbourg Réseaux pour une nouvelle installation de consommation d'électricité de puissance inférieure

Plus en détail

F. Barthélemy. 17 mai 2005

F. Barthélemy. 17 mai 2005 Typage de la généricité en Java F. Barthélemy 17 mai 2005 1 Le shéma général La g én éricit é en Java est un ajout r éalis é sur un langage existant depuis d éjà une dizaine d ann ées, avec des contraintes

Plus en détail

MASTER DROIT-ECONOMIE-GESTION Co-diplômation Mentions «Droit Public» et «Science politique»

MASTER DROIT-ECONOMIE-GESTION Co-diplômation Mentions «Droit Public» et «Science politique» Mai 0 U.F.R. Droit et Science Politique MASTER DROIT-EONOMIE-GESTION o-diplômation Mentions «Droit Public» et «Science politique» Spécialité recherche et professionnelle (M) Métiers de l administration

Plus en détail

Conventions d entreprise Convention Personnel au sol

Conventions d entreprise Convention Personnel au sol 3 ANNEXE 1.1 : Tableau de classement des emplois des groupes A et B (hors Agents de Maîtrise d Encadrement) par niveau de classement et par filière ANNEXE 1.1 : Famille Ressources Humaines et Administration

Plus en détail

D O S S I E R D E P R E S S E

D O S S I E R D E P R E S S E DOSSIER DE PRESSE S O M M A I R E Le Groupe Électricité de Strasbourg et ses nouvelles marques - En 2008, la préparation de la filialisation du commercialisateur......................3 - Organigramme simplifié

Plus en détail

Ä Ù Ù ÊÇÇÌ Ö ÔÓÙÖ Ä ÒÙÜ Ö ÙÑ Ö º ÙÑ Ä ÒÙܺ ͺÇÖ Ö º ÙÑ Ö Ò ÜºÓÖ Î Ö ÓÒ ¾º ¾½ Ë ÔØ Ñ Ö ½ Ì Ð Ñ Ø Ö ½ ÈÖ Ñ ÙÐ ½ ½º½ À ØÓ Ö Ù º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º º

Plus en détail

SOMMAIRE. 1. Comprendre les bases - référencement, indexation et positionnement - comment fonctionne Google pour indexer et référencer un site?

SOMMAIRE. 1. Comprendre les bases - référencement, indexation et positionnement - comment fonctionne Google pour indexer et référencer un site? SOMMAIRE 1. Comprendre les bases - référencement, indexation et positionnement - comment fonctionne Google pour indexer et référencer un site? 2. Comment définir une stratégie de référencement? - connaître

Plus en détail

Sommaire. Présentation de l agence. Positionnement. Exemples de réalisation. Séminaires

Sommaire. Présentation de l agence. Positionnement. Exemples de réalisation. Séminaires Présentation Sommaire Présentation de l agence Généralités Chiffre d affaires Valeur ajoutée de l agence Nos clients Positionnement Séminaires Evènements spécifiques Exemples de réalisation 2 Agence évènementielle

Plus en détail

LOT 1 - PARIS. Salles de Bureaux. Circulations Ascenseurs dépôts à réunion l'étage (740 m²) (80 m²) (200 m²) (4 m²) (10 m²) (12 m²) (70m²) 1

LOT 1 - PARIS. Salles de Bureaux. Circulations Ascenseurs dépôts à réunion l'étage (740 m²) (80 m²) (200 m²) (4 m²) (10 m²) (12 m²) (70m²) 1 Ref. Ares(2014)4124941-09/12/2014 SN : si nécessaire - : 1x par jour - : 1 x par semaine - 2M : 2 x par mois - : 1 x par mois - 4A : 1 x par trimestre - 2A : 1 x tous les six mois - 1A : 1 x par an techni

Plus en détail

RAPPEL LIMINAIRE : LA

RAPPEL LIMINAIRE : LA JOURNEES D ETUDES PROFESSIONNELLES (JEP) 24 janvi er 2013 1 JEP 2013 Partenaires de la FPI 2 ACTUALITÉ DE LA VEFA Christophe Sizaire Avocat Bérengère Joly Resp ponsable juridique FPI 3 RAPPEL LIMINAIRE

Plus en détail

Déplaçons-nous autrement!

Déplaçons-nous autrement! Déplaçons-nous autrement! Pffff!!! Encore une heure pour rentrer du boulot! Nos habitudes Un quoi? Nous, on a mis en place un «PDE»! Plan de Déplacements Entreprise! On s est organisé pour covoiturer,

Plus en détail

Initiation à la vidéo Développer ses propres projets audiovisuels. Education au développement durable Découvrir nos écosystèmes

Initiation à la vidéo Développer ses propres projets audiovisuels. Education au développement durable Découvrir nos écosystèmes Programme 2013 STAGES GROUPES Education au développement durable Découvrir nos écosystèmes Sports en plein air Permettre aux élèves de découvrir des sports nautiques Initiation à la vidéo Développer ses

Plus en détail

GESTION, ADMINISTRATION

GESTION, ADMINISTRATION GESTION, ADMINISTRATION A vec 73 5 emplois et 9,8 % des actifs, les métiers de la gestion et de l administration des entreprises constituent le troisième domaine professionnel dans la région, un rang identique

Plus en détail

2 exemples de Reverse Logistics chez Nespresso France SITL 2011 30 MARS 2011

2 exemples de Reverse Logistics chez Nespresso France SITL 2011 30 MARS 2011 2 exemples de Reverse Logistics chez Nespresso France SITL 2011 30 MARS 2011 Nespresso en quelques mots Un succès qui repose sur une trilogie: La Meilleure qualité de café en tasse Des Machines ingénieuses

Plus en détail

Déploiement national de la carte d achat au CNRS

Déploiement national de la carte d achat au CNRS Déploiement national de la carte d achat au CNRS Délégations pilotes 18 septembre 2007 Délégation Paris B Qu est-ce que la Carte d achat? La carte d achat est un moyen de paiement confié à certains agents

Plus en détail

Contacts. Mode de communication : LSF, écrit / oral français. contact régions Lorraine / Alsace et régions proches

Contacts. Mode de communication : LSF, écrit / oral français. contact régions Lorraine / Alsace et régions proches Contacts CYBERNUMERIK SARL Mode de communication : LSF, écrit / oral français Contact SMS ou Vidéo 3G : 06 73 60 45 44 ou 06 73 60 46 23 06 73 60 46 11 06 73 60 45 44 contact régions Lorraine / Alsace

Plus en détail

Mario Geiger octobre 08 ÉVAPORATION SOUS VIDE

Mario Geiger octobre 08 ÉVAPORATION SOUS VIDE ÉVAPORATION SOUS VIDE 1 I SOMMAIRE I Sommaire... 2 II Évaporation sous vide... 3 III Description de l installation... 5 IV Travail pratique... 6 But du travail... 6 Principe... 6 Matériel... 6 Méthodes...

Plus en détail

Le Cloud, pilier de la Transformation Numérique des Entreprises. Didier Krainc 10 Juillet 2015

Le Cloud, pilier de la Transformation Numérique des Entreprises. Didier Krainc 10 Juillet 2015 Le Cloud, pilier de la Transformation Numérique des Entreprises Didier Krainc 10 Juillet 2015 2 réparer l avenir des organisations -> +2016 fondations 2014 -> +2 L innovatio La moitié des entreprises françaises

Plus en détail

ORBIT GIS GeoSpatial Business Intelligence

ORBIT GIS GeoSpatial Business Intelligence ORBIT GIS GeoSpatial Business Intelligence L Intelligence géospatiale à portée de main L information géospatiale est omniprésente. Comme 90% des informations au sein de chaque organisation touchent à la

Plus en détail

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN

ISAN System: 3 Création d un V-ISAN sm: é d V Wb f B Rs s: E b W B bs d mdè Vs j www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. www.sb. B ss Psfh B 7 T. +4 5 Fx +4 7 EM: f@sb. wzd é d V mm: TRODUTO DEMRE. OEXO. RETO D U V 4 FORMTO UPPLEMETRE

Plus en détail

Tarif Public France Mai 2012

Tarif Public France Mai 2012 Propulsé par neotice 225 Chemin de la Demorte 13330 PELISSANNE Tél : (+33) 0962 547 963 Fax : (+33) 09 72 31 64 27 Vos contacts commerciaux: Régions Nord et France entière Jean-François PHILIP (Direction

Plus en détail

Analyse de problème Certificat (clé-usb) Mac

Analyse de problème Certificat (clé-usb) Mac Analyse de problème Certificat (clé-usb) Mac Analyse de problème Certificat Mac Veuillez suivre pas à pas le déroulement du processus pour solutionner le problème avec votre certificat (clé-usb). Vous

Plus en détail

Concevoir et réaliser des systèmes constructifs ossature bois

Concevoir et réaliser des systèmes constructifs ossature bois Concevoir et réaliser des systèmes constructifs ossature bois Cette vous permettra d appréhender les principes fondamentaux du système constructif ossature bois selon les normes et DTU en vigueur. Elle

Plus en détail

Sommaire & calendrier

Sommaire & calendrier Associations FORMATIONS & ECHANGES : L INFORMATIQUE 1er trimestre 2011 MAISON DE LA VIE ASSOCIATIVE 140, Allée Robert Govi, Les Défensions 13400 AUBAGNE Tél. 04.42.18.17.75 / Fax : 04.42.18.17.40 Email

Plus en détail

Comité de pilotage 2014. Site natura 2000 des carrières de Cénac

Comité de pilotage 2014. Site natura 2000 des carrières de Cénac Comité de pilotage 2014 Site natura 2000 des carrières de Cénac Ordre du jour Bilan de la première tranche d animation (2011 2014) Perspectives pour la future tranche (2015-2017) SE2 Acquisition, pose

Plus en détail

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle

Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle Principales tendances touchant l activité des conseillers clientèle UNE HAUSSE DU NIVEAU D EXIGENCE ENVERS LES CONSEILLERS CLIENTÈLES SUR LES SAVOIRS DE BASE Compétences relationnelles à l oral et à l

Plus en détail

Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes

Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes Biostatistique Pr. Nicolas MEYER Laboratoire de Biostatistique et Informatique Médicale Fac. de Médecine de Strasbourg Mars 2011 Plan 1 Introduction

Plus en détail

Windows 8 : une petite révolution? 9. Démarrer Windows 8 10. Accéder au Bureau à la connexion 13. Ouvrir ou activer une nouvelle session 13

Windows 8 : une petite révolution? 9. Démarrer Windows 8 10. Accéder au Bureau à la connexion 13. Ouvrir ou activer une nouvelle session 13 Généralités Windows 8 : une petite révolution? 9 Démarrer Windows 8 10 Accéder au Bureau à la connexion 13 Ouvrir ou activer une nouvelle session 13 Utiliser les fonctionnalités tactiles 14 Utiliser l

Plus en détail

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi

Village des Métiers, de la Formation et de l Emploi FORMATIONS PROPOSÉES PAR LES EXPOSANTS Immobilier Banque Assurances Pour plus d informations, retrouvez l ensemble des formations sur : www.lorpm.eu Gardien d immeubles IMMOBILIER - Il participe à la gestion

Plus en détail

Guide de fonctions du téléphone du système SCI Norstar

Guide de fonctions du téléphone du système SCI Norstar Guide de fonctions du téléphone du système SCI Norstar Renseignements généraux Cette fiche sert de référence rapide pour accéder aux fonctions de votre poste. Votre coordinateur de système vous avisera

Plus en détail

wertfabrik. Faisons les présentations.

wertfabrik. Faisons les présentations. wertfabrik. Faisons les présentations. Notre spécialité? La valeur ajoutée Optimisation > de l ensemble des processus d entreprise > des compétences de direction Conseils Nous sommes l organisme de conseil

Plus en détail

Présentation des services de Pole Emploi

Présentation des services de Pole Emploi DE : A : LE : Présentation des services de Pole Emploi Marie Sophie DENIES Responsable d Equipe Ne pas diffuser Document de travail Document pouvant être diffusé 2 27/01/2013 Missions Pole Emploi est issu

Plus en détail

Guide d évaluation de la production

Guide d évaluation de la production Guide d évaluation de la production Ce guide s applique à l évaluation d une production en métiers d art Coordonnées et contact Conseil des métiers d art du Québec Marché Bonsecours 390, rue Saint-Paul

Plus en détail

L achat de médicaments sur Internet

L achat de médicaments sur Internet L achat médicaments sur Intern Adéï ZULFIKARPASIC Directrice Détement Opinion Institutionnel 01 55 33 21 41 06 17 45 78 98 ai.zulfikaric@lh2.fr Vanessa GALISSI Directrice d étus Détement Opinion Institutionnel

Plus en détail

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos

Nous désirons tout mettre en œuvre pour découvrir le travail d enseignant et surtout, améliorer nos L A P P R E N T I S S A G E E N P R O F O N D E U R Présenté par : Michael Lafontaine, CGA, M. Fisc. Bruce Lagrange, CA, M. Sc. Patricia Michaud, CA, MBA Francis Belzile, CA, M. Fisc. Janie Bérubé, CA,

Plus en détail

Table des matières. Q classic... 4-5. Q color... 6-7. Q swing... 8-9. Q slide...10-11. Q mobil... 12-1. Organisants...14. Colorimétrie...

Table des matières. Q classic... 4-5. Q color... 6-7. Q swing... 8-9. Q slide...10-11. Q mobil... 12-1. Organisants...14. Colorimétrie... bic Table des matières Q classic... 4-5 Q color... 6-7 Q swing... 8-9 Q slide...10-11 Q mobil... 12-1 Organisants...14 Colorimétrie...14 Respect de l environnement...15 Normes, sécurité et garanties...15

Plus en détail

LAVE-VAISSELLE MODELE : VAL 14C42 MDSC 2 NOTICE D UTILISATION. Code Produit:941156

LAVE-VAISSELLE MODELE : VAL 14C42 MDSC 2 NOTICE D UTILISATION. Code Produit:941156 LAVE-VAISSELLE MODELE : VAL 14C42 MDSC 2 Code Produit:941156 NOTICE D UTILISATION Veuillez lire attentivement cette notice d utilisation avant d utiliser votre lave-vaisselle. Conservez-la pour toute future

Plus en détail

Créer son propre site Internet formation WordPress 2015

Créer son propre site Internet formation WordPress 2015 Créer son propre site Internet formation WordPress 2015 Ligue de l enseignement Programme de la formation wordpress Introduction Qu est ce qu un CMS? (Système de gestion de contenu) Qu est ce qu un hébergeur,

Plus en détail

5.4. Sécurité des réseaux sans fil. Rapport du vérificateur général de la Ville de Montréal au conseil municipal et au conseil d agglomération

5.4. Sécurité des réseaux sans fil. Rapport du vérificateur général de la Ville de Montréal au conseil municipal et au conseil d agglomération Rapport du vérificateur général de la Ville de Montréal au conseil municipal et au conseil d agglomération 5.4 Pour l exercice terminé le 31 décembre 2013 Sécurité des réseaux sans fil 5.4. Sécurité des

Plus en détail

ONE STEP GESTION DES BATTERIES.

ONE STEP GESTION DES BATTERIES. ONE STEP GESTION DES BATTERIES. SYSTEM ENTERPRISE BATTERY ASSET MANAGEMENT Dans la mesure où la fiabilité de l'alimentation électrique revêt une importance cruciale dans les télécommunications, la gestion

Plus en détail

Bienvenue. Jeudi 26 avril 2012 Comment vendre face à une concurrence ouverte et les réseaux sociaux?

Bienvenue. Jeudi 26 avril 2012 Comment vendre face à une concurrence ouverte et les réseaux sociaux? Bienvenue Jeudi 26 avril 2012 Comment vendre face à une concurrence ouverte et les réseaux sociaux? Plan Objectif du Forum Approche et expériences des intervenants Présentation des livres Fil rouge autour

Plus en détail