Infodoc. n 95. Février Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Infodoc. n 95. Février 2015. Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle"

Transcription

1 Infodoc Législation/Réglementation Réforme de la Formation Professionnelle Février 2015 n 95 Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP)

2 LÉGISLATION/RÉGLEMENTATION REFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Apprentissage Loi n du 29 décembre 2014 de finances pour 2015 JO du 30 décembre 2014 (art. 123) Aide au recrutement d apprentis L une des dispositions de cette loi prévoit l instauration d une aide à l apprentissage versée par la Région de pour les entreprises de moins de 250 salariés embauchant un premier apprenti ou un apprenti supplémentaire. Pour pouvoir en bénéficier, l entreprise doit remplir l une des conditions suivantes : - justifier, à la date de conclusion de ce contrat, ne pas avoir employé d apprentis en contrat d apprentissage ou en période d apprentissage depuis le 1er janvier de l année précédente dans l établissement du lieu de travail de l apprenti ; - si elle emploie déjà un ou plusieurs apprentis, elle ne pourra bénéficier de l aide que si le recrutement d un nouvel apprenti porte le nombre de ceux-ci au-delà de celui recensé au 1er janvier de l année en cours. A compter du 1er juillet 2015, l entreprise doit également relever d un accord de branche comportant des engagements en faveur de l alternance. L accord collectif comporte des engagements qualitatifs et quantitatifs en matière de développement de l apprentissage, notamment des objectifs chiffrés en matière d embauche d apprentis. Réforme de la taxe d apprentissage La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle (DGEFP) publie un document «Questions-réponses concernant la mise en œuvre de la réforme de la taxe d apprentissage». Ce document précise les nouvelles modalités de versement, de collecte et de répartition du produit de la taxe d apprentissage et de la contribution complémentaire à l apprentissage (CSA). Il détaille également la règle de calcul du «bonus alternants».

3 Validation des acquis de l expérience (VAE) Décret n du 12 novembre 2014 portant diverses mesures relatives à la validation des acquis de l expérience (VAE) JO du 14 novembre 2014 Ce décret est pris pour l application des dispositions de l art. 6 et de l art. 21 de la loi n du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale. Il a pour objet d assouplir les conditions d ouverture du droit au congé pour validation des acquis de l expérience (VAE) applicables aux personnes titulaires d un contrat à durée déterminée (CDD) et précise le périmètre et le contenu des actions de préparation à la validation des acquis de l expérience (VAE) auxquelles peuvent prétendre les candidats à cette validation. Il désigne par ailleurs le Comité régional de l emploi, de la formation et de l orientation professionnelle (CREFOP) et le Conseil national de l emploi, de la formation et de l orientation professionnelle (CNEFOP) pour assurer le suivi statistique du parcours des candidats à la validation des acquis de l expérience. Assouplissement des conditions d accès Pour bénéficier de ce congé, la personne titulaire d un CDD doit justifier de 24 mois d activité salariée ou d apprentissage, consécutifs ou non, quelle qu ait été la nature des contrats successifs, au cours des 5 dernières années. La condition d avoir exercé 4 mois sous CDD au cours des 12 derniers mois étant supprimée. En outre, les contrats aidés comme les emplois d avenir seront désormais pris en compte pour apprécier cette durée minimale d activité salariée. Le congé pour validation des acquis de l expérience (VAE) se déroule en dehors de la période d exécution du contrat de travail à durée déterminée. Il débute au plus tard 12 mois après le terme du contrat. Par dérogation, le congé pour validation des acquis de l expérience peut être pris, à la demande du salarié et après accord de l employeur, en tout ou partie avant le terme du contrat de travail. Reconnaissance de l accompagnement des candidats à la validation des acquis de l expérience (VAE) Le décret précise que cet accompagnement entre dans le champ d application des dispositions relatives à la formation professionnelle continue. (Le titre II du livre IV de la sixième partie du code du travail est complété par un chapitre III intitulé : Accompagnement des candidats à la validation des acquis de l expérience). L accompagnement débute dès que le dossier de demande de validation a été déclaré recevable et prend fin à la date d évaluation par le jury. Il peut s étendre, jusqu au contrôle complémentaire, en cas de validation partielle.

4 Toute personne qui souhaite recourir à un service d accompagnement pour la validation des acquis de l expérience bénéficie d une information sur les conditions d accueil, les modalités et méthodes utilisées par l organisme intervenant et sur la formation et la qualification des accompagnateurs. L accompagnement à la VAE comprend un module de base composé d une aide méthodologique à la description des activités et de l expérience du candidat correspondant aux exigences du référentiel de la certification visée, d une aide à la formalisation de son dossier de validation, et une aide à la préparation de l entretien avec le jury et le cas échéant à la mise en situation professionnelle. Il est réalisé en fonction des besoins du candidat déterminés, le cas échéant, avec l autorité ou l organisme délivrant la certification demandée et sous réserve des règles de prise en charge définies par les organismes paritaires agréés (OPCA) et les organismes collecteurs paritaires agréés (OPACIF) compétents, les régions ou Pôle emploi. Il peut aussi comprendre, si un opérateur du service public de l orientation le propose, une assistance à l orientation et à la recherche de financement pour une formation complémentaire ou l acquisition d un bloc de compétences manquant dans le parcours du candidat et correspondant à une partie du référentiel de la certification recherchée. Compte personnel de formation (CPF) CPF/DIF Depuis 1er janvier 2015, le compte personnel de formation (CPF)* prend le relais du droit individuel à la formation (DIF). Ce nouveau dispositif offre aux salariés du privé** et aux demandeurs d emploi les moyens et les droits de se former tout au long de leur vie professionnelle. Chaque année le salarié acquiert 24 heures par an jusqu à un plafond de 120 heures, puis 12 heures par an jusqu à la limite de 150 heures. L employeur a l obligation d informer le salarié de ses droits acquis au titre du DIF au 31 décembre L information doit se faire par le biais d une attestation spécifique, si cela n a pas été fait dans la fiche de paye de décembre Ce justificatif sera nécessaire lors de la première utilisation du CPF pour suivre une formation, et le nombre d heures acquises devra être reporté dans l espace personnel du site moncompteformation.gouv.fr, que le salarié doit activer. Les heures non consommées au titre du DIF seront mobilisables jusqu en janvier 2021, et cumulables avec celles acquises dans le cadre du CPF. Mais, prévient Jean-Philippe Cépède directeur du pôle Juridique-Observatoire de Centre Inffo. «Les heures DIF ne se mélangent pas aux heures CPF». Il explique, schéma à l appui : «Si un titulaire de CPF décide de mobiliser son compte au 5 janvier 2017 alors qu il avait déclaré un solde DIF de 120 heures en 2015, il bénéficie potentiellement d un capital de 168 heures, correspondant à 120 heures de DIF auxquelles s ajoutent 2 x 24 heures CPF acquises en 2015 et Pourtant, le plafond CPF reste la norme et il ne sera donc pas possible au salarié de mobiliser plus de 150 heures, même si le solde de 18 heures CPF reste bien sûr acquis au salarié et inscrit au compte qui continuera de s alimenter.»

5 Les droits acquis par le demandeur d emploi au titre du DIF sont valables sans limitation de durée. voir Infodoc n 94 octobre 1014 et n 93 mars 2014 * * Les fonctionnaires pour l instant écartés du compte personnel de formation (CPF), pourront toutefois continuer à bénéficier du droit individuel à la formation (DIF). CPF/CIF Le CPF peut-être articulé avec le congé individuel de formation (CIF). Cette mobilisation du CPF n a de sens que si l OPACIF ne prend en charge qu une partie des coûts pédagogiques relatifs à la formation mise en œuvre au titre du CIF. Dans le cas de cette mobilisation du CPF à l appui du CIF, c est le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) qui prend en charge les frais pédagogiques associés au CIF et non l OPACIF dans la limite du nombre d heures inscrites au CPF du titulaire du compte. Inffo Formation n 871 février 2015 Qualité des actions de formation professionnelle continue Ce projet de décret relatif à la qualité des actions de formation professionnelle continue est pris pour l application de l article L du code du travail issu de l article 8 de la loi n du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale. Il détermine les critères permettant de s assurer de la capacité du prestataire de formation à mettre en œuvre des actions de formation de qualité. Le projet de décret indique que ces critères sont appréciés selon une méthodologie établie par le Conseil national de l emploi, de la formation et de l orientation professionnelle (CNEFOP) dans le cadre de ses missions. Ces critères sont les suivants : Le respect des dispositions légales relatives notamment à l élaboration d un règlement intérieur applicable aux stagiaires, d un programme définissant les prérequis et les objectifs de l action de formation, et à l établissement de la liste des formateurs (Articles L à L , L , L et L ) La capacité du prestataire à identifier des objectifs intelligibles et à adapter son offre au public formé ;

6 La cohérence des moyens pédagogiques, techniques et d encadrement mobilisés par le prestataire, le cas échéant par l appel à des personnes ou des organismes sous-traitants, au regard de la charge induite par la commande, de l objectif à atteindre, de la qualification ou la certification visée, du public formé et de la durée de l action ; Selon la nature de l action, l objectif fixé et le public formé, la capacité du prestataire à mettre en place un système d accueil, de suivi pédagogique et d évaluation différencié, dès l entrée en formation et permettant d ajuster son offre en fonction des savoirs et compétences acquis en cours de formation ; L accessibilité aux tiers à des informations transparentes sur les activités conduites par le prestataire, son fonctionnement, le délai d accès à la formation, la description des moyens pédagogiques et techniques, et les résultats obtenus notamment en matière de réussite aux examens et d accès à l emploi ; La qualité du parcours professionnel ou des titres, diplômes ou certificats de qualification professionnelle des personnels en charge de la réalisation des actions et leur cohérence avec les actions envisagées, ainsi que les modalités de la formation continue de ces personnels ; Le recueil et la prise en compte des appréciations rendues par les bénéficiaires sur les formations suivies. Conseil consultatif académique de la formation continue des adultes Arrêté du 8 octobre 2014 relatif au conseil consultatif académique de la formation continue des adultes JO du 22 octobre 2014 Il est créé dans chaque académie un conseil consultatif académique de la formation continue des adultes. Ce conseil est présidé par le recteur d académie ou son représentant. Le conseil consultatif académique de la formation continue des adultes contribue au développement de la mission de formation continue des adultes exercée par le ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche, favorise la concertation des services et des établissements publics relevant du ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche concernés par les orientations stratégiques de cette mission. Le conseil consultatif académique de la formation continue des adultes peut être consulté sur les questions suivantes : - Les orientations de la stratégie académique de développement de la formation continue des adultes ; - L articulation entre la formation initiale et la formation continue ; - La mise en œuvre de la politique régionale de formation des adultes ; - Les besoins de formation continue et notamment ceux qui peuvent être pris en charge par le service public de l éducation ; - La problématique d adaptation de l offre de formation aux besoins des partenaires ;

7 - Les relations partenariales ; - La collaboration des établissements relevant du ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche avec ceux relevant des autres ministères et organismes publics participant à la politique régionale de formation des adultes ; - La gestion des ressources humaines des Greta ; - Le plan de formation à destination des personnels exerçant leurs fonctions dans le domaine de la formation continue ; - Les actions de communication en matière de formation continue des adultes.

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»).

Les salariés en contrat à durée déterminée (voir ci-dessous «Dispositions spécifiques aux salariés en CDD»). Le droit individuel à la formation Synthèse Le droit individuel à la formation (DIF) a pour objectif de permettre à tout salarié de se constituer un crédit d heures de formation de 20 heures par an, cumulable

Plus en détail

Appel à propositions

Appel à propositions Appel à propositions Préparation Opérationnelle à l Emploi Collective Dans le secteur des services à la personne Action collective au profit des entreprises adhérentes rattachées au secteur des Services

Plus en détail

Mesures relatives à la santé au travail

Mesures relatives à la santé au travail Mesures relatives à la santé au travail 1- Pénibilité a) Fiche pénibilité (article L 4161-1 du Code du travail) La fiche individuelle de prévention des risques professionnels est remplacée par une déclaration

Plus en détail

Avec le soutien du Fonds Social Européen

Avec le soutien du Fonds Social Européen vae validation des acquis de l expérience Guide VAE Ce qu il faut savoir Avec le soutien du Fonds Social Européen La VAE : un droit individuel La validation des acquis est un droit individuel inscrit dans

Plus en détail

Le cadre de la VAE. Définition, conditions, coût et financement. La VAE (validation des acquis de l expérience) est un droit.

Le cadre de la VAE. Définition, conditions, coût et financement. La VAE (validation des acquis de l expérience) est un droit. Définition, conditions, coût et financement La VAE (validation des acquis de l expérience) est un droit La VAE est un droit pour toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation

Le Droit Individuel à la Formation Le Droit Individuel à la Formation S O M M A I R E : Définition Bénéficiaires Conditions Procédure Déroulement Prise en charge Portabilité du DIF CDD & DIF Le C.I.F J A N V I E R 2 0 1 3 L e Droit Individuel

Plus en détail

L essentiel. Les principales dispositions de l accord du 7 janvier 2009 sont résumées ci-après.

L essentiel. Les principales dispositions de l accord du 7 janvier 2009 sont résumées ci-après. N 33 - FORMATION n 4 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 6 février 2009 ISSN 1769-4000 ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL SUR LE DEVELOPPEMENT DE LA FORMATION TOUT AU LONG DE LA VIE PROFESSIONNELLE,

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

(À destination des Organismes Paritaires Collecteurs Agréés)

(À destination des Organismes Paritaires Collecteurs Agréés) Appel à projets du FPSPP Actions de qualification et de requalification des salariés et des demandeurs d emploi Articles 3.1.1 et 3.4.5 Convention-cadre 2015-2017 CSP Favoriser l accès des demandeurs d

Plus en détail

BILAN DE COMPETENCES. Appel à projets du FPSPP "Bilan de compétences " Page 1

BILAN DE COMPETENCES. Appel à projets du FPSPP Bilan de compétences  Page 1 Appel à projets du FPSPP Actions de qualification et de requalification des salariés et des demandeurs d emploi Article 3.4 Convention-cadre 2015-2017 BILAN DE COMPETENCES (À destination des OPACIF) Appel

Plus en détail

Le Bilan de Compétences

Le Bilan de Compétences Le Bilan de Compétences Le bilan de compétences est un dispositif permettant d analyser ses compétences professionnelles et personnelles, aptitudes et motivations pour définir un projet professionnel ou

Plus en détail

BACHELOR TOURISME Spécialisation Hébergement

BACHELOR TOURISME Spécialisation Hébergement Formations en Alternance BACHELOR TOURISME Spécialisation Hébergement Guide pratique sur les Contrats de Professionnalisation GROUPE SUP DE CO LA ROCHELLE Le Contrat de Professionnalisation Les employeurs

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3275 Convention collective nationale IDCC : 1790. ESPACES DE LOISIRS, D

Plus en détail

GUIDE D'UTILISATION DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

GUIDE D'UTILISATION DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION CONNAITRE LES DISPOSITIFS BRANCHE PROFESSIONNELLE DU TOURISME GUIDE D'UTILISATION DU DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION 2012 POURQUOI? L objectif du droit individuel à la formation (DIF) est de permettre

Plus en détail

FLASH INFOTOURISME N 105 Fév. 2016

FLASH INFOTOURISME N 105 Fév. 2016 FLASH INFOTOURISME N 105 Fév. 2016 Le point sur la Formation professionnelle LA FORMATION PROFESSIONNELLE LES POINTS CLÉS DE LA RÉFORME La loi du 5 mars 2014 La loi du 5 mars 2014 relative à la formation

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel national INDUSTRIES DU BOIS POUR LA CONSTRUCTION ET LA FABRICATION

Plus en détail

Synthèse le Certificat de Branche de Moniteur d Atelier (CBMA)

Synthèse le Certificat de Branche de Moniteur d Atelier (CBMA) Synthèse le Certificat de Branche de Moniteur d Atelier (CBMA) Les formations dites de «moniteur d atelier» jusqu alors dispensées par les organismes de formation en Travail social ou l Afpa, ne répondaient

Plus en détail

L Entreprise et le DIF

L Entreprise et le DIF L Entreprise et le DIF Le DIF : pour quelle formation et pour qui? Le DIF est une modalité supplémentaire d accès à la formation pour les salariés, à leur initiative et avec l accord de leur employeur.

Plus en détail

Réforme de la Formation Acte 2, après les décrets Issus de la loi n 2014-288 du 5 mars 2014

Réforme de la Formation Acte 2, après les décrets Issus de la loi n 2014-288 du 5 mars 2014 Réforme de la Formation Acte 2, après les décrets Issus de la loi n 2014-288 du 5 mars 2014 Frank SAVANN Président de l ALCF Gérald DHOURY Délégué Départemental Agefos PME Vendredi 3 octobre 2014 LaSalle

Plus en détail

AGIR. Le COMITE RéGIONAL DE L EMPLOI, DE LA FORMATION ET DE L ORIENTATION PROFESSIONNELLE : au service de l emploi et de la formation

AGIR. Le COMITE RéGIONAL DE L EMPLOI, DE LA FORMATION ET DE L ORIENTATION PROFESSIONNELLE : au service de l emploi et de la formation La Réunion que nous construisons ensemble 2015 AGIR POUR plus d égalité Le COMITE RéGIONAL DE L EMPLOI, DE LA FORMATION ET DE L ORIENTATION PROFESSIONNELLE : au service de l emploi et de la formation DOSSIER

Plus en détail

ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014

ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014 ALERTE JURIDIQUE N 34 DU 17 juin 2014 Objet : travail à temps partiel dans la branche du sport Les partenaires sociaux de la branche du sport se sont mis d accord sur un aménagement conventionnel du droit

Plus en détail

Le Certificat de qualification professionnelle «Animateur d Athlétisme» Option «Ecole d Athle» Option «Athlé loisirs»

Le Certificat de qualification professionnelle «Animateur d Athlétisme» Option «Ecole d Athle» Option «Athlé loisirs» Le Certificat de qualification professionnelle «Animateur d Athlétisme» Option «Ecole d Athle» Option «Athlé loisirs» (Nouveau diplôme permettant l encadrement rémunéré à temps partiel et sur un secteur

Plus en détail

EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION

EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION EMPLOIS D AVENIR FICHE DE PRÉSENTATION POUR QUOI? POUR QUI? QUEL TYPE D EMPLOIS? QUEL TYPE D AIDES? QUELLE DÉMARCHE À SUIVRE? POUR ALLER PLUS LOIN 1 POUR QUOI? Faciliter l insertion professionnelle et

Plus en détail

Note à tous. N 1992/LR/PP/LP/2012 Paris, le 4 juin 2012. Objet : financement des formations professionnelles. Bonjour,

Note à tous. N 1992/LR/PP/LP/2012 Paris, le 4 juin 2012. Objet : financement des formations professionnelles. Bonjour, Note à tous N 1992/LR/PP/LP/2012 Paris, le 4 juin 2012 Objet : financement des formations professionnelles Bonjour, Nous vous adressons ci-dessous un ensemble d informations très utiles pour les personnes

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE GESTION DE LA SUBROGATION DE PAIEMENT AVEC LES ORGANISMES DE FORMATION

CONDITIONS GENERALES DE GESTION DE LA SUBROGATION DE PAIEMENT AVEC LES ORGANISMES DE FORMATION 1 CONDITIONS GENERALES DE GESTION DE LA SUBROGATION DE PAIEMENT AVEC LES ORGANISMES DE FORMATION Dernière mise à jour : le 21/06/2012 Sommaire Article 1 : Conditions de mise en œuvre... 2 Article 2 : Matérialisation

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel. BANQUE ET ASSURANCE Création d un OPCA (OPCABAIA) ACCORD DU 4 JUILLET 2011

CONVENTIONS COLLECTIVES. Accord professionnel. BANQUE ET ASSURANCE Création d un OPCA (OPCABAIA) ACCORD DU 4 JUILLET 2011 MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ CONVENTIONS COLLECTIVES Accord professionnel BANQUE ET ASSURANCE Création d un OPCA (OPCABAIA) ACCORD DU 4 JUILLET 2011 RELATIF À LA CRÉATION D UN OPCA

Plus en détail

Le Droit Individuel à la Formation - DIF

Le Droit Individuel à la Formation - DIF DADS 2008 Page 1 Le Droit Individuel à la Formation - DIF A Le principe L accord de branche du 26 mai 2005 permet de faciliter les parcours personnalisés de formation des salariés tout au long de leur

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Fongecif Bretagne / Cahier des charges VAE page 1 /9 Mise à jour mai 2015 Préambule Le Fongecif Bretagne

Plus en détail

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF)

LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) LE COMPTE PERSONNEL DE FORMATION (CPF) A PARTIR DU 1ER JANVIER 2015 L Accord National Interprofessionnel (ANI) du 14 décembre 2013 relatif à la formation professionnelle met en œuvre le Compte Personnel

Plus en détail

COMMISSION PARITAIRE INTERPROFESSIONNELLE REGIONALE DE L EMPLOI

COMMISSION PARITAIRE INTERPROFESSIONNELLE REGIONALE DE L EMPLOI COPIRE MIDI-PYRENEES COMMISSION PARITAIRE INTERPROFESSIONNELLE REGIONALE DE L EMPLOI HISTORIQUE DES ACCORDS NATIONAUX INTERPROFESSIONNELS RELATIFS A LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE 11, boulevard

Plus en détail

Du nouveau pour votre formation Réforme de la Formation Continue

Du nouveau pour votre formation Réforme de la Formation Continue Du nouveau pour votre formation Réforme de la Formation Continue Le plan 1. La réforme de la formation 1.1 La philosophie de la réforme 1.2 Quelques dates 2. Les principales innovations 2.1 Changements

Plus en détail

Fiche critères de prise en charge 2010 EXPERTISE COMPTABLE

Fiche critères de prise en charge 2010 EXPERTISE COMPTABLE Attention, ces critères peuvent être modifiés en cours d année. Fiche critères de prise en charge 2010 Pour toutes les actions débutant à partir du 01/01/2010 CONTRAT DE PERIODE DE TUTORAT DIF PLAN DE

Plus en détail

Le congé individuel de formation (CIF-CDI)

Le congé individuel de formation (CIF-CDI) 07 Le congé individuel de formation (CIF-CDI) PAGE 1/5 Le CIF est un dispositif de formation mobilisable à l initiative du salarié en CDI ou en CDD qui remplit certaines conditions (ancienneté, délai entre

Plus en détail

Brevet de Moniteur de Football

Brevet de Moniteur de Football Brevet de Moniteur de Football (BMF) - niveau IV (code NSF : 335) Titre à finalité professionnelle délivré par la Fédération Française de Football inscrit au RNCP (arrêté du 10 août 2012 publié au journal

Plus en détail

Janvier 2015. Outil GC8 Gérer le départ d un collaborateur

Janvier 2015. Outil GC8 Gérer le départ d un collaborateur Outil CC8 Gérer le départ d un collaborateur Janvier 2015 Janvier 2015 Outil GC8 Gérer le départ d un collaborateur LES DIFFERENTES RUPTURES DE CONTRAT DE TRAVAIL 1. La démission La démission est une rupture

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3246 Convention collective nationale IDCC : 1518. ANIMATION AVENANT N 150 DU

Plus en détail

Conditions générales de l Afdas

Conditions générales de l Afdas Conditions générales de l Afdas Version du 30 juillet 2015 Les présentes conditions s appliquent à l ensemble des acteurs : entreprises adhérentes à l Afdas, organismes de formation ou prestataires, bénéficiaires

Plus en détail

février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication

février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication Les stages représentent un enjeu majeur pour les étudiants, en même temps qu ils témoignent de l engagement des entreprises

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

Qualité de la formation : enfin le décret!

Qualité de la formation : enfin le décret! Qualité de la formation : enfin le décret! Les conditions dans lesquelles les principaux financeurs - OPCA, OPACIF, État, Régions, Pôle emploi, Agefiph - s assurent de la qualité des actions de la formation

Plus en détail

Concertation quadripartite Proposition de synthèse

Concertation quadripartite Proposition de synthèse Concertation quadripartite Proposition de synthèse I - Définition du périmètre Le périmètre du compte est précisé. L ANI du 11 janvier 2013 a précisé que «le compte est universel, toute personne dispose

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DES RELATIONS SOCIALES, DE LA FAMILLE, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA VILLE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3159 Convention collective nationale IDCC : 2596. COIFFURE ET PROFESSIONS

Plus en détail

Conditions générales de gestion et politique de contrôle des formations financées par AGEFOS PME

Conditions générales de gestion et politique de contrôle des formations financées par AGEFOS PME Conditions générales de gestion et politique de contrôle des formations financées par AGEFOS PME «La formation professionnelle tout au long de la vie constitue une obligation nationale Chaque personne,

Plus en détail

Janvier 2014. Pour les autres formations de niveau V (ambulanciers et auxiliaires de puériculture,), il n y a pas de convention spécifique.

Janvier 2014. Pour les autres formations de niveau V (ambulanciers et auxiliaires de puériculture,), il n y a pas de convention spécifique. Janvier 2014 MODALITÉS D INTERVENTION EN MATIÈRE DE PRISE EN CHARGE DES COÛTS DE FORMATION DES ÉLÈVES EN FORMATIONS SANITAIRES DE NIVEAU V (AIDE-SOIGNANT, AUXILIAIRE DE PUÉRICULTURE, AMBULANCIER) PAR LA

Plus en détail

LE CHOIX DU CREPS DES PAYS DE LA LOIRE POUR LA FORMATION SPORT ET ANIMATION

LE CHOIX DU CREPS DES PAYS DE LA LOIRE POUR LA FORMATION SPORT ET ANIMATION PROPOS LIMINAIRES : LE CHOIX DU CREPS DES PAYS DE LA LOIRE POUR LA FORMATION SPORT ET ANIMATION De l intérêt d une localisation d un dispositif de formation professionnelle au CREPS Pays de la LOIRE L

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 26 août 2014 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 6 sur 100 Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE

Plus en détail

Le contrat de professionnalisation

Le contrat de professionnalisation Mai 2009 contrats et mesures Le contrat de professionnalisation Vous recrutez un jeune de moins de 26 ans ou un demandeur d emploi et favorisez son accès à une qualification professionnelle dont l entreprise

Plus en détail

Entrée en vigueur Conducteurs concernés article 1 de l ordonnance de 1958 :

Entrée en vigueur Conducteurs concernés article 1 de l ordonnance de 1958 : Décret n 2007-1340 du 11 septembre 2007 relatif à la qualification initiale et à la formation continue des conducteurs de certains véhicules affectés aux transports routiers de marchandises ou de voyageurs.

Plus en détail

Mortagne Au Perche Maison Familiale Rurale

Mortagne Au Perche Maison Familiale Rurale PROGRAMME DE FORMATION Intitulé : Préparation au Certificat de qualification professionnelle «vendeur en animalerie» Objectifs : À l issue de la formation, le stagiaire doit être capable de déterminer

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE LES CLEFS DE LA RÉFORME ENTREPRISES DE 300 SALARIÉS ET PLUS, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA RÉFORME DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE. LES ENJEUX MAJEURS POUR LES ENTREPRISES

Plus en détail

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences»

Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Diplôme d Université de Responsable de Formation «Expert en gestion des parcours et des compétences» Objectifs de la formation : La formation prépare à 5 types d activité : Diagnostic : Analyse des besoins

Plus en détail

DECRET. Relatif à la situation de réorientation professionnelle des fonctionnaires de l Etat

DECRET. Relatif à la situation de réorientation professionnelle des fonctionnaires de l Etat RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : DECRET Relatif à la situation de réorientation professionnelle des fonctionnaires

Plus en détail

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES

Les modifications sont indiquées de la manière suivante : «modifications». I LES TEXTES APPLICABLES CIRCULAIRE : n 2013-10 Pôle prévention Téléphone : 04 67 04 38 83 Courriel : prevention@cdg34.fr LES OBLIGATIONS DES COLLECTIVITÉS ET ÉTABLISSEMENTS PUBLICS TERRITORIAUX EN MATIÈRE DE CONSULTATION DU MÉDECIN

Plus en détail

APPEL D'OFFRES. ACCOMPAGNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE POE COLLECTIVE «Opérateur Fonderie» Octobre 2014. Cahier des charges

APPEL D'OFFRES. ACCOMPAGNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE POE COLLECTIVE «Opérateur Fonderie» Octobre 2014. Cahier des charges APPEL D'OFFRES ACCOMPAGNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE D UNE POE COLLECTIVE «Opérateur Fonderie» Octobre 2014 Cahier des charges Contact ADEFIM Aquitaine : Adeline Guilbaud aguilbaud@adefim.com 1 Préambule

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14

REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 REGLEMENT INTERIEUR PREVU PAR LES STATUTS DE L ASSOCIATION ANIMATION EMPLOI 14 PREAMBULE L association Animation Emploi 14 propose des actions d accompagnement en direction de ses membres actifs, dans

Plus en détail

ANNEXE II LES PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

ANNEXE II LES PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEXE II LES PERIODES DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL 79 PÉRIODE DE FORMATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Option «à domicile» 1 Objectifs et durée La durée de la formation en milieu professionnel est

Plus en détail

Besoin de compétences en gestion salariale?

Besoin de compétences en gestion salariale? Besoin de compétences en gestion salariale? 2015-2016 Formation Sciences et Techniques de la Gestion Salariale PARIS Edito Depuis plus de 10 ans, Synopsis Paie dispense, à Paris, la formation Sciences

Plus en détail

Aides et mesures Pôle emploi. De nouvelles ambitions pour l emploi

Aides et mesures Pôle emploi. De nouvelles ambitions pour l emploi Aides et mesures Pôle emploi De nouvelles ambitions pour l emploi Février 2010 S o m m a i r e La Loi sur la réforme du Service Public de l Emploi Missions et offre de services de Pôle emploi La nouvelle

Plus en détail

NOM DE L AGENT STAGIAIRE :... NOM DE LA COLLECTIVITE :... EXAMEN OU CONCOURS PREPARE :...

NOM DE L AGENT STAGIAIRE :... NOM DE LA COLLECTIVITE :... EXAMEN OU CONCOURS PREPARE :... NOM DE L AGENT STAGIAIRE :... NOM DE LA COLLECTIVITE :... EXAMEN OU CONCOURS PREPARE :... PREAMBULE Le présent document a pour objectif principal de favoriser l action conduite par la délégation régionale

Plus en détail

Infodoc. n 92. Janvier 2014. Législation/Réglementation. Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP)

Infodoc. n 92. Janvier 2014. Législation/Réglementation. Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP) Infodoc Législation/Réglementation Janvier 2014 n 92 michele.wendling@univ-paris-diderot.fr Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP) LÉGISLATION/RÉGLEMENTATION RÉFORME

Plus en détail

Loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale

Loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale Loi du 5 mars 2014 relative à la formation professionnelle, à l emploi et à la démocratie sociale Ayez le réflexe CCI! INTRODUCTION La loi répond à un certain nombre d enjeux Lutter contre le chômage Sécuriser

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS SELECTION D UN PRESTATAIRE AU TITRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POE COLLECTIVE METIERS DE LA COIFFURE

APPEL A PROPOSITIONS SELECTION D UN PRESTATAIRE AU TITRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POE COLLECTIVE METIERS DE LA COIFFURE APPEL A PROPOSITIONS SELECTION D UN PRESTATAIRE AU TITRE DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA POE COLLECTIVE METIERS DE LA COIFFURE Date 19/11/2012 Cet appel à propositions s inscrit dans le cadre de la démarche

Plus en détail

Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés

Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés Réforme de la Formation Professionnelle 2014 Les nouveautés 1. Le compte personnel de formation 2. L'entretien professionnel 3. Le nouveau financement de la formation 4. Autres nouveautés 1. Le Compte

Plus en détail

L accueil VAE dans la démarche lycée des métiers

L accueil VAE dans la démarche lycée des métiers Formation L accueil VAE dans la démarche lycée des métiers RÉUSSIR SON PARCOURS VAE et Lycée des métiers Labellisation des établissements selon 4 critères fondamentaux : Offre cohérente de formations technologiques

Plus en détail

www.cftc.fr Le droit individuel à la formation (DIF) est un

www.cftc.fr Le droit individuel à la formation (DIF) est un Le Droit Individuel à la Formation (DIF) Le droit individuel à la formation (DIF) est un dispositif permettant aux salariés (en CDI ou en CDD) d acquérir un crédit d heures de formation. Ces heures sont

Plus en détail

dans le cadre de l ordonnance 2005-649

dans le cadre de l ordonnance 2005-649 APPEL A PROPOSITION 2014 dans le cadre de l ordonnance 2005-649 relative aux marchés passés par certaines personnes publiques ou privées non soumises au code des marchés publics FORMATION QUALIFIANTE METIERS

Plus en détail

LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION ET LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL JUILLET 2011

LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION ET LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL JUILLET 2011 LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION ET LA RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL JUILLET 2011 RUPTURE DU CONTRAT DE TRAVAIL MENTION DU DIF SUR LE CERTIFICAT DE TRAVAIL LICENCIEMENT MOTIF PERSONNEL UTILISATION DU

Plus en détail

FORMATION D UN JEUNE EN EMPLOI D AVENIR

FORMATION D UN JEUNE EN EMPLOI D AVENIR FORMATION D UN JEUNE EN EMPLOI D AVENIR MISE EN ŒUVRE D UN ACCOMPAGNEMENT TUTORE RAPPELS L accompagnement renvoie à des heures de formation effectuées en entreprise sous l encadrement d un tuteur. Les

Plus en détail

Le droit individuel à la formation dans le BTP et les autres congés de formation à l initiative du salarié

Le droit individuel à la formation dans le BTP et les autres congés de formation à l initiative du salarié 1 re partie Le droit individuel à la formation dans le BTP 1 re partie Le droit individuel à la formation dans le BTP I - Connaître la législation en vigueur... 102 A) Quels sont les textes applicables

Plus en détail

Cahier des charges pour le référencement de prestataires en ingénierie de formation

Cahier des charges pour le référencement de prestataires en ingénierie de formation Cahier des charges pour le référencement de prestataires en ingénierie de formation Appel à candidatures pour un référencement de prestataires en ingénierie de formation dans le cadre du projet expérimental

Plus en détail

L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région. École - Entreprise

L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région. École - Entreprise L Éducation nationale, partenaire des entreprises de votre région École - Entreprise D une part : entre et L Académie d Orléans-Tours Représentée par Monsieur Paul CANIONI Recteur, Chancelier des Universités

Plus en détail

Conseil de la formation du Centre

Conseil de la formation du Centre Conseil de la formation du Centre CONVENTION DE SUBROGATION DE PAIEMENT Entre les soussignés : D une part, Le Conseil de la Formation de la Chambre Régionale de Métiers et de l Artisanat du Centre représenté

Plus en détail

CHIENS DANGEREUX L attestation d aptitude

CHIENS DANGEREUX L attestation d aptitude CHIENS DANGEREUX L attestation d aptitude Une formation spécifique des propriétaires de chiens portant sur l éducation et le comportement canin ainsi que sur la prévention des accidents, sanctionnée par

Plus en détail

Cahier des charges d achat de formation

Cahier des charges d achat de formation Cahier des charges d achat de formation MISE EN CONCURRENCE POUR : Formations RESSOURCES HUMAINES Dans le cadre du Plan de formation mutualisé interentreprises du FAFSEA Région : RHONE-ALPES Références

Plus en détail

VAE VAE. Guide pratique VAE. Guide pratique VAE. Validez vos Acquis de l'expérience. www.greta-paysdelaloire.fr. www.francevae.fr. www.vae.gouv.

VAE VAE. Guide pratique VAE. Guide pratique VAE. Validez vos Acquis de l'expérience. www.greta-paysdelaloire.fr. www.francevae.fr. www.vae.gouv. Guide pratique VAE Guide pratique VAE VAE Validez vos Acquis de l'expérience Votre expérience, une autre voie d accès au diplôme Votre expérience, une autre voie d accès au diplôme VAE www.greta-paysdelaloire.fr

Plus en détail

PRIORITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION ANNEE 2014. Régime Général de Sécurité Sociale

PRIORITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION ANNEE 2014. Régime Général de Sécurité Sociale 1 PRIORITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION ANNEE 2014 Régime Général de Sécurité Sociale PRIORITES DE FINANCEMENT DE LA FORMATION Régime général de Sécurité sociale 2 1. Contexte et enjeux 2. Financement

Plus en détail

Contrat de développement Contrat de Professionnalisation professionnel des intérimaires des intérimaires mode d emploi mode d emploi CDPI PRO

Contrat de développement Contrat de Professionnalisation professionnel des intérimaires des intérimaires mode d emploi mode d emploi CDPI PRO Professionnalisation Professionnalisation Contrat de développement Contrat de Professionnalisation professionnel des intérimaires des intérimaires mode d emploi mode d emploi CDPI PRO PRÉSENTATION Définition

Plus en détail

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES

DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES CONSEIL REGIONAL RHONE-ALPES Délibération n 09.02.780 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL DELIBERATION CADRE : CREATION DU SERVICE PUBLIC REGIONAL DE FORMATION CONTINUE EN RHONE-ALPES Le Conseil régional

Plus en détail

onction publique Congé VAE de 24h Congé Bilan de compétences de 24h

onction publique Congé VAE de 24h Congé Bilan de compétences de 24h onction publique FPT Fiche n 27.1 territoriale Agent titulaire, comment se former? Tout dépend de l objectif : Si le but est de... On peut utiliser... Préparer un concours ou un examen afin de changer

Plus en détail

30/ MISE EN PLACE DES NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS (C.E.T.)

30/ MISE EN PLACE DES NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AU COMPTE ÉPARGNE TEMPS (C.E.T.) FINANCES ET RESSOURCES HUMAINES CONSEIL MUNICIPAL VILLE DE CHÂLONS-EN-CHAMPAGNE --- SÉANCE PUBLIQUE DU 30 SEPTEMBRE 2010 N 2010-169 30/ MISE EN PLACE DES NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AU COMPTE ÉPARGNE

Plus en détail

UESL Conseil de surveillance du 26 Juin 2014

UESL Conseil de surveillance du 26 Juin 2014 UESL Conseil de surveillance du 26 Juin 2014 Directive ------------------------------- Règles minimales communes applicables aux GIE et associations de moyens Les CIL sont des associations régies par la

Plus en détail

Centre de Gestion de la F.P.T. de la Charente

Centre de Gestion de la F.P.T. de la Charente La participation des employeurs à la protection sociale complémentaire des agents 1 Les risques concernés Les collectivités peuvent participer aux garanties en matière de : Santé -> garanties en matière

Plus en détail

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) Territoire de Saint-Malo

APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES. Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) Territoire de Saint-Malo APPEL A PROPOSITIONS ET CAHIER DES CHARGES Mise en œuvre de la Préparation Opérationnelle à l'emploi Collective (POEC) Territoire de Saint-Malo Date 07/01/2016 Développement des compétences Marketing Produits

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION Centre de formation aux métiers de la santé : Allée Jacques Monod BP 609 62321 BOULOGNE SUR MER CEDEX Tél : 03.21.99.30.61 Fax : 03.21.99.38.92 Mail : sec_ifsi@ch-boulogne.fr

Plus en détail

Décret n 2002-1029 du 2.8.02 (JO du 6.8.02). Relatif aux titres professionnels, délivrés par le ministre chargé de l emploi, accessibles par la VAE.

Décret n 2002-1029 du 2.8.02 (JO du 6.8.02). Relatif aux titres professionnels, délivrés par le ministre chargé de l emploi, accessibles par la VAE. Tous les textes officiels en accès direct La validation des acquis de l expérience (VAE) trouve son origine dans la loi de modernisation sociale (LMS) du 17 janvier 2002 (Loi n 2002-73). http://www.legifrance.gouv.fr/texteconsolide/spece.htm

Plus en détail

EXPERIMENTATION DU LIVRET DE COMPETENCES

EXPERIMENTATION DU LIVRET DE COMPETENCES EXPERIMENTATION DU LIVRET DE COMPETENCES La circulaire du 28 décembre 2009 lance l expérimentation du livret de compétences prévue par l article 11 de la loi relative à l orientation et à la formation

Plus en détail

Article 2 CQP «Chef des ventes»

Article 2 CQP «Chef des ventes» MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3359 Convention collective nationale IDCC : 2754. MAGASINS PRESTATAIRES DE SERVICES

Plus en détail

Page CDC Formation à l audit qualité interne 1/5. Cahier des charges. Délégation à la Qualité

Page CDC Formation à l audit qualité interne 1/5. Cahier des charges. Délégation à la Qualité Formation à l audit qualité interne 1/5 1. Intitulé de l'action de formation Formation-action à l audit interne selon le référentiel qualité INRA 2. Contexte/enjeux L INRA, Institut National de la Recherche

Plus en détail

DOSSIER ADMINISTRATIF DSB VAE 8 DIPLOMES

DOSSIER ADMINISTRATIF DSB VAE 8 DIPLOMES 1 - Demande d accès dans le DSB VAE Partie à remplir par l établissement employeur N d adhérent à UNIFAF : Coordonnées de l établissement dans lequel travaille le salarié :.. Mail de l interlocuteur sur

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3010 Convention collective nationale IDCC : 1978. FLEURISTES, VENTE ET SERVICES DES ANIMAUX FAMILIERS ACCORD DU

Plus en détail

1. La mise en place du Compte Personnel de Formation (CPF), créé par la loi de sécurisation de

1. La mise en place du Compte Personnel de Formation (CPF), créé par la loi de sécurisation de La loi de formation professionnelle, emploi, et démocratie sociale du 5 mars 2014 en synthèse : impacts et points clés pour les SIAE Introduction Cette nouvelle loi se donne comme objectif de renforcer

Plus en détail

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux

Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux 1 Le contrat de génération issu d un accord unanime des partenaires sociaux L emploi des jeunes et des seniors : chantier prioritaire de la «Grande conférence sociale» des 9 et 10 juillet 2012 Un Accord

Plus en détail

PLAN DETAILLE PROJET D ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL SUR LA PROFESSIONNALISATION TOUT AU LONG DE LA VIE ET LA PROMOTION SOCIALE

PLAN DETAILLE PROJET D ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL SUR LA PROFESSIONNALISATION TOUT AU LONG DE LA VIE ET LA PROMOTION SOCIALE 20/11/2008 vf PLAN DETAILLE PROJET D ACCORD NATIONAL INTERPROFESSIONNEL SUR LA PROFESSIONNALISATION TOUT AU LONG DE LA VIE ET LA PROMOTION SOCIALE Texte n intégrant pas à ce stade les thèmes faisant l

Plus en détail

Catalogue des Formations

Catalogue des Formations Catalogue des Formations 2016 PREFACE Former, notre métier, DAVRIL FORMATION organisme référencé par l INRS et participe à l animation de réseau de la CARSAT Midi-Pyrénées. Ses formateurs, spécialisés,

Plus en détail

Guide d utilisation et support de l entretien professionnel - Volet salarié

Guide d utilisation et support de l entretien professionnel - Volet salarié Guide d utilisation et support de l entretien professionnel - Volet salarié Janvier 2016 Une version Word, modifiable, de ce document peut vous être envoyée sur simple demande par mail à l adresse : observatoire-metallurgie@uimm.com

Plus en détail

Circulaire du 4 septembre 2009

Circulaire du 4 septembre 2009 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du budget, des comptes publics, de la fonction publique et de la réforme de l Etat NOR : BCFF0920191C Circulaire du 4 septembre 2009 relative à l organisation, aux attributions

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Règlement Départemental des Aides Individuelles

Règlement Départemental des Aides Individuelles Règlement Départemental des Aides Individuelles 1 Les aides individuelles mises à disposition par le Conseil Général de Corse du Sud sont soumises au principe de subsidiarité. Concrètement, leur demande

Plus en détail

Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires

Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires Union Nationale des Maisons Familiales Rurales d Education et d Orientation Loi tendant au développement, à l encadrement des stages et à l amélioration du statut des stagiaires La loi 2014-788 du 10 juillet

Plus en détail