A.S.B.H. N d agrément : 94 MT 187

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "A.S.B.H. N d agrément : 94 MT 187"

Transcription

1 N d agrément : 94 MT 187 A.S.B.H. B.P bis avenue Ardouin Le Plessis Trévise Tél. : (appel gratuit depuis un poste fixe) Fax : Site :

2 L INCONTINENCE URINAIRE ET SES SYMPTÔMES L incontinence urinaire est la perte involontaire d urine. Elle n est pas l apanage des femmes et des personnes âgées bien qu elle soit nettement plus fréquentes dans cette partie de la population. Elle est très fréquente dans le cadre des maladies neurologiques comme le spina bifida, les traumatismes de la moelle épinière et la sclérose en plaques. Bien qu il n existe pas de statistiques précises, on estime que la population concernée touche plus de 2,5 millions de personnes en France avec la répartition des pathologies suivantes : Les petits garçons ( cas) sont plus souvent énurésiques que les petites filles ( cas) Environ jeunes femmes après l accouchement hommes sont affectés et avec l âge femmes à la ménopause femmes agées L incontinence n est pas un signe de vieillesse. LES INCONTINENCES SPHINCTÉRIENNES SONT MULTIPLES On distingue : l incontinence urinaire seule, l incontinence fécale seule, l incontinence mixte (urinaire et fécale). LES INCONTINENCES SONT : soit curables par les médicaments, par la chirurgie et la rééducation, soit sans solution autre que les palliatifs, les protections absorbantes, etc après échec thérapeutique.

3 L incontinence urinaire a des conséquences considérables sur la qualité de vie de la personne. Ces personnes ont souvent honte de leurs problèmes, ce qui les amènent à cacher leur situation, à hésiter à sortir ou à pratiquer des activités sociales, à ne pas se soigner, entrainant des risques de complications. Ne pas hésiter à en parler à son infirmière ou à son médecin. L incontinence n est pas une fatalité. Le vieillissement de l appareil urinaire peut modifier le processus d élimination des urines provoquant des changements dans la continence urinaire et la façon d uriner. Voici un tableaux indiquant le type d incontinence, les symptômes fréquents et les causes les plus fréquentes. TYPE D INCONTINENCE SYMPTÔMES FRÉQUENTS CAUSES FRÉQUENTES Incontinence d effort Incontinence par urgenturie Incontinence par regorgement Incontinence mixte Incontinence par urination Perte d urine lors d efforts tels que tousser, éternuer, rire, ou soulever des objets. Besoin pressant d uriner. L impériosité peut exister sans qu il y ait incontinence Pertes d urine fréquentes dues à un défaut de vidange de la vessie. Les symptômes sont similaires à ceux de l incontinence d effort, mais il y a souvent une incontinence nocturne associée Combinaison d une incontinence d effort et d une incontinence par impériosité, mais il y a souvent une incontinence nocturne associée Perte d urine sans cause pathologique et sans problème au niveau du système urinaire Grossesse, accouchement, ménopause, radiothérapie, traumatisme chirurgical. Associée à une grossesse, un accouchement, la ménopause, un traumatisme pelvien, et à des maladies neurologiques telles que Parkinson et Sclérose en Plaques (SEP) Les causes sont variées : traumatisme médullaire, diabète, traumatisme neurologique, Parkinson, sclérose en plaques. Hypertrophie prostatique négligée Voir ci-dessus Associée à des altérations physiques (dépendance, diminution de la mobilité), médicamenteuses, ou liée à certaines maladies (Alzheimer, diabète) ou à un traumatisme crânien. Le vieillissement peut causer également chez l homme âgé la dilatation de la prostate entraînant des problèmes pour uriner et chez la femme âgée l atrophie du vagin dû à l absence d œstrogène après la ménopause. LES INCONTINENCES URINAIRES 3 principaux types d incontinence sont rencontrés : l incontinence à l effort, l incontinence par urgenturie, l incontinence par regorgement. Il existe également des cas d incontinence mixte. L INCONTINENCE À L EFFORT La personne atteinte d incontinence à l effort a des écoulements d urine lorsqu elle fait certains exercices ou certains mouvements, tels que : Vessie éternuer, tousser ou rire, se lever d une chaise ou du lit, marcher, monter un escalier, soulever un objet lourd. URÈTRE MUSCLE DU PLANCHER PELVIEN Elle a également tendance à aller plus souvent aux toilettes afin d éviter les accidents. L incontinence à l effort est INCONTINENCE À L EFFORT Le sujet perd de petites quantités d urine pendant un effort physique. Cette incontinence est due à une faiblesse des muscles du plancher pelvien.

4 le type d incontinence la plus fréquente chez la femme âgée ou la femme sportive. Elle est due principalement à l affaiblissement des muscles pelviens, qui soutiennent la vessie. Cet affaiblissement est souvent causé par des grossesses multiples ou des grossesses à intervalles rapprochés. Chez l homme, ce type d incontinence peut se manifester après une opération de la prostate. Le traitement de l incontinence à l effort consiste essentiellement à renforcer les muscles du plancher périnéal et principalement le sphincter urétral. Pour ce faire, la pratique d exercices musculaires est fortement recommandée après avis du médecin. Ces exercices permettent d obtenir une amélioration chez environ 50 % des personnes souffrant d incontinence à l effort. L INCONTINENCE PAR URGENTURIE Ce type d incontinence affecte autant la femme que l homme. La personne souffrant d impériosité mictionnelle a un écoulement d urine aussitôt qu elle ressent un besoin pressant d uriner et qu elle ne peut se rendre aux toilettes rapidement, ou encore lorsqu elle boit de l eau, touche à de l eau ou entend de l eau couler. Elle aura aussi tendance à aller fréquemment aux toilettes, et ce, jour et nuit. Enfin, il peut parfois lui arriver de mouiller son lit. L incontinence par urgenturie est due à des contractions involontaires de la vessie. Ces contractions peuvent être liées à une infection ou causées par certaines maladies, entre autres, la maladie de Parkinson, la sclérose en plaques et les accidents vasculaires cérébraux, mais dans la majorité de cas il n y a pas de cause identifiée. CONTRACTION DE LA VESSIE INCONTINENCE PAR URGENTURIE Un changement de position du corps peut déclencher un pressant besoin d uriner. Une fois la miction commencée, la vessie se contracte involontairement jusqu à ce qu elle soit vide. Le traitement de première ligne de l incontinence par urgenturie consiste en un programme de rééducation vésicale combiné aux exercices musculaires. Lorsqu une envie urgente se fait sentir, il faut se détendre, resserrer les muscles pelviens et respirer profondément, mais la prescription d un traitement pharmacologique est souvent nécessaire, il est recommandé de consulter son médecin, pour identifier une éventuelle maladie neurologique à l origine de l incontinence. L INCONTINENCE PAR REGORGEMENT L incontinence par regorgement est plus rare. La personne présentant un problème d incontinence par regorgement peut avoir l impression de ne jamais réussir à vider complètement sa vessie. Cette personne peut : avoir de fréquentes petites mictions, jour et nuit se lever souvent la nuit pour se rendre aux toilettes ressentir le besoin de vider sa vessie, sans y arriver pour autant éliminer une petite quantité d urine à la fois passer beaucoup de temps aux toilettes à essayer de vider sa vessie sans succès parfois le seul signe clinique est une incontinence nocturne durant le sommeil (énurésie secondaire de l adulte). Certaines personnes souffrant d incontinence par regorgement ont des mictions jour et nuit même si elles n ont pas CONTRACTION DE LA VESSIE INCONTINENCE PAR REGORGEMENT La vessie augmente de volume, engendre les troubles urinaires. Les symptômes sont des envies fréquentes d uriner associées à de faibles jets d urines souvent suivis de gouttes post mictionnelles gouttes retardataires.

5 la sensation d avoir la vessie pleine. Ce type d incontinence peut être causé par la constipation, ou l hypertrophie (augmentation de volume) de la prostate, ou elle peut être une conséquence du diabète. Dans les autres cas il est souvent nécessaire d avoir recours au sondage vésical. Le patient (même après avoir été formé à cette technique) sonde sa vessie 5 à 6 fois par jour pour en assurer la vidange régulière. Si vous croyez souffrir de ce type d incontinence, il est important que vous consultiez votre médecin. AUTRES INCONTINENCES Sans détailler citons l incontinence mixte qui associe incontinence à l effort et instabilité vésicale. L incontinence comportementale qui touche les personnes âgées vivant en institution (par impotence fonctionnelle, par désorientation spatio-temporelle, par perte de la sensation du besoin). Citons également l incontinence neurologique (neurovessies) due à certaines maladies comme la sclérose en plaques, la maladie de Parkinson, certains diabètes, des lésions du système nerveux central comme le spina bifida ENURÉSIE L énurésie nocturne, une pathologie fréquente? L énurésie nocturne est une pathologie fréquente, touchant apparemment plus les garçons que les filles (sexe ratio de 2). A sept ans, la prévalence de l énurésie peut être estimée entre 6 et 10%. En France, la prévalence de l énurésie nocturne a été appréciée par 2 enquêtes. Elle concernait 49% des enfants entre 3 et 4 ans, 11,2% des enfants de 5 à 7 ans, 9,2% entre 5 à 10% et 1% entre 11 et 12 ans. Ces données ont été obtenues notamment à partir d un enquête réalisée auprès de 3803 enfants scolarisés. Cependant, les définitions de l énurésie nocturne et les méthodes de recueil des données varient beaucoup d un auteur à l autre, les taux de prévalence observés sont difficiles à interpréter. L énurésie nocturne diminue avec l âge. Le taux annuel de guérison spontanée sont d environ 15% entre 5 à 19 ans. 2 à 3% des enfants continueront à mouiller régulièrement leur lit durant l adolescence. A l âge adulte, la prévalence de l énurésie nocturne serait de 0,5%. Avec l hypothèse d une prévalence de 8% à l âge de 7 ans, le risque pour l enfant de rester énurétique toute sa vie est de 3% s il ne reçoit aucune prise en charge durant l enfance. L énurésie nocturne est une affection qui survient durant le sommeil avec des mictions involontaires et inconscientes chez l enfant de plus de 5 ans ou l adulte. L incontinence diurne est souvent le signe d une immaturité vésicale. A 15 ans elle concerne moins de 1% des jeunes. INCONTINENCE APRÈS PROSTATECTOMIE L incontinence après prostatectomie radicale pour cancer est fréquente mais diminue au fil des mois. Si elle persiste au-delà de 6 mois, elle devient en générale définitive et nécessite une prise en charge le plus souvent chirurgicale (sphincter urinaire artificiel). En conclusion, il existe des traitements adaptés à chaque cas. Le diagnostic du type d incontinence est nécessaire avant la mise en route de tout traitement. LES TROUBLES DE LA VESSIE NEUROLOGIQUE OU NEURO-VESSIE. Une vessie est dite neurologique lorsqu elle présente un dysfonctionnement lié à un problème neurologique. En règle général les altérations du système nerveux provoquent des dysfonctionnements aussi bien au niveau de la vessie que des sphincters. Les symptômes peuvent être variés : incontinence urinaire ou bien rétention d urine, contraction anarchique de la vessie sans relâchement des sphincters avec hyperpression vésicale et risque de retentissement sur la fonction rénale. Le type de dysfonctionnement de la vessie et des sphincters dépend du siège de la lésion (le cerveau, la colonne vertébrale, la moelle épinière ou les nerfs périphériques), ainsi que de l étendue de la maladie ou du traumatisme.

6 La vessie neurologique secondaire à une lésion des racines nerveuses ou de la partie la plus basse de la moelle épinière est paralysée et flasque, elle ne se contracte pas et donc ne se vide pas. Le sphincter peut également être atteint par cette paralysie flasque ; le/la patiente vide donc mal sa vessie et est en rétention d urine mais il peut également presenter une incontinence urinaire associée. La pression dans la vessie est en règle générale basse. Ce type de vessie se rencontre chez les diabétiques, dans les lésions basses des racines nerveuses qui prennent leur origine dans la moelle épinière. La vessie neurologique secondaire a une lésion haute de la moelle épinière est par contre souvent spastique et hyperactive. La vessie se contracte donc fréquemment mais elle ne se vide pas bien car le sphincter strié est également spastique et ne se relâche pas lors des contractions vésicales. Ces patients présentent donc également en même temps un problème de rétention d urine et d incontinence associée. Leur situation est toutefois particulière car le caractère spastique de cette paralysie associée à l absence de relaxation du sphincter strié cause de pressions très élevées à l intérieur de la vessie qui peuvent mettre en danger la fonction rénale et amener à terme à l insuffisance rénale et à la dialyse. Le problème pour ces patients n est donc pas seulement la qualité de vie mais également et avant tout de survie. Dans le spina bifida les deux types de vessie neurologique peuvent être retrouvés. La prise en charge de la vessie neurologique est parfois complexe et nécessite un approche multidisciplinaire. Des consultations multidisciplinaires de neuro-urologie associant un urologue et un médecin rééducateur existent à présent dans la majorité des centres prenant en charge ce type de pathologie. Les complications urologiques ont été longtemps la cause principale de mortalité chez les patients neurologiques. L évolution dans leur prise en charge avec notamment l introduction de l autosondage dans les années 70 a permis de réduire considérablement la fréquence et la gravité de ces complications et est principalement responsable de l allongement de l espérance de vie de cette population qui se rapproche à présent de l espérance de vie de la population normale. Les lithiases rénales sont fréquentes en cas de neurovessie (Shipetone et al 2002). Les patients porteurs d une sonde à demeure sont beaucoup plus à risques de lithiases que ceux qui utilisent une sondage intermittent. (Chen et al,2000). L apparition d un déséquilibre sphinctérien chez un patient jusqu alors bien équilibré peut être le premier signe d un syndrome de refixation médullaire. La vessie neurologique étant la principale cause de mortalité tardive pour Singhal et Mathew (1999), 10 décès sur les 30 survenus après 16 ans étant dus à des complications rénales. La prise en charge urologique et néphrologique a fait chuter notablement cette mortalité au cours des dernières décennies. Les mictions par poussée abdominale (manœuvre de Crédé), qui entrainent une menace importante, sont une solution de facilité oud e désespoir, typiquement adoptée par les patients en situation de rupture ou d abandon de soins. INTERVENTIONS UROLOGIQUES L injection intravesicale de toxine botulique s est imposée récemment comme un apport de choix pour l hyperactivité vésicale (Leippold et al 2003). Les injections intradétrusoriennes de toxines botuliques destinées à traiter : l incontinence urinaire par l hyperactivité neurogène du détrusor réfractaire aux traitements symptomatiques usuels. les troubles mictionnels irritatifs (polliakuire,urgenturie) avec hyperactivité neurogène du détrusor réfractaire aux traitements symptomatiques usuels, survenant chez un patient en cathétérisme intermittent ou apte à l être, réfractaire aux anticholinergiques (médicaments destinés à calmer les contractions de la vessie) et aux traitements symptomatiques usuels.

7 EVALUATION THÉRAPEUTIQUE Réalisée préalablement à toute administration de toxine intradétrusorienne, il est recommandé qu elle comprenne 5 éléments cliniques et une cystomanométrie. Source/SpringerVerlag (De Seze,Ruffion,Haab,Denys,Karsenty,Kerdraon,Soler,Amarenco). ❶ l analyse d un calendrier mictionnel sur 72 heures renseignant sur le mode mictionnel, le nombre et le volume moyens des mictions et sondages, le nombre de fuites, le nombre et le type de garniture. ❷ un score de symptômes urinaires (type Urinary Symptom Profile). ❸ une évaluation de la qualité de vie (questionnaire Qualiveen, échelle visuelle analogique). ❹ une analyse du nombre d épisodes d infections urinaires (définies par la présence contemporaine de symptômes évocateurs, modification du statut mictionnel ou neurologique, fièvre, urines sales ou malodorantes + uroculture positive) ❺ le recueil des traitements en cours. +1 une exploration urodynamique incluant une cystomamométrie. EN RÉSUMÉ La toxine botulique intradétrusorienne apparaît aujourd hui être un traitement efficace et sûr de l hyperactivité neurogène du détrusor et de ses conséquences fonctionnelles. Elle représente également un atout thérapeutique considérable pour réduire à court et moyen terme les hautes pressions du détrusor, principal facteur de risque uronéphrologique des neurovessies. La standardisation de ces méthodes d évaluation l efficacité et de la tolérance des injections de TBA (Toxine Botulique A) aidera à préciser leur place dans l algorithme thérapeutique des neurovessies et facilitera la définition des procédures optimales de leur administration en fonction des enjeux de l indication thérapeutique. En favorisant la détermination des doses, nombre de sites, délai de réinjection, elle participera à l amélioration de la qualité des soins et de vie des patients neurologiques et aura un impact socioéconomique favorable pour la santé publique. L EXAMEN MÉDICAL Quand faut-il consulter votre médecin, votre urologue? si vous présentez un ou plusieurs des symptômes décrits précédemment et si ces symptômes persistent depuis plusieurs semaines. si vous avez d autres symptômes : douleur lombaire ou abdominale, sensation de brûlure à la miction, fièvre, présence de sang dans les urines, urines brouillées, nausées et vomissements. si l incontinence urinaire a débuté après la prise d un nouveau médicament prescrit par votre médecin. En consultant un professionnel de santé tel que votre médecin si vous croyez souffrir d incontinence, il vous posera des questions afin de bien comprendre vos symptômes, et n hésitez pas à consulter car l incontinence est une maladie, pas une déchéance. Par exemple, il vous demandera : les détails de l incontinence : le début, la durée, la fréquence, la quantité d urine, les facteurs déclenchant l incontinence, vos habitudes d élimination intestinale, les médicaments que vous consommez. Certains médicaments peuvent aggraver l incontinence urinaire,

8 le nombre de grossesses, les problèmes gynécologiques ou urologiques antérieurs, la présence d infection, de diabète. Par la suite, si nécessaire un examen clinique plus détaillé sera pratiqué par votre médecin. Il procédera à : la palpation de votre abdomen, un examen gynécologique, si vous êtes une femme, un examen des organes génitaux, si vous êtes un homme, un toucher rectal/vaginal, la vérification du tonus des muscles pelviens. Pendant l examen clinique, il est possible que votre médecin vous fasse subir un test appelé épreuve de l effort. Il vous demandera alors, en position couchée ou debout, de tousser ou de forcer comme pour aller à la selle. Ce test vise à vérifier s il y a écoulement d urine à l effort. Des analyses de culture d urine en laboratoire peuvent également être prescrites (examen cytobactériologique des urines, ECBU). Enfin des examens plus poussés mais indolores peuvent être prescrits comme par exemple des radios, une échographie, un bilan urodynamique, une scintigraphie, la cystographie et la profilométrie urétrale etc LES TRAITEMENTS POSSIBLES Comme l incontinence est le symptôme d une maladie, des traitements peuvent être proposés. En cas d échec ou d amélioration n entraînant pas de continence totale, il est possible de recourir aux palliatifs, c est à dire à des protections absorbantes. TRAITEMENT PHARMACOLOGIQUE Il est prescrit en cas d infection urinaire avec température. L hyperactivité de la vessie peut être combattue par des médicaments, de même il est possible de renforcer la tonicité du sphincter. LA RÉÉDUCATION OU L ÉDUCATION VÉSICALE La rééducation vésico-sphinctérienne et périnéale consiste à faire des exercices pour améliorer le tonus musculaire du périnée, du sphincter, et améliorer le contrôle vésical. On y associe généralement une électrostimulation du sphincter et du biofeedback, qui permet au patient de visualiser l effet de ses contractions. Beaucoup de patients ont des difficultés à faire les exercices car ils ont du mal à identifier les muscles qu il faut rééduquer, et ont du mal à déterminer la force de contraction nécessaire. Le biofeedback utilise des électrodes vaginales ou rectales qui permettent d avoir un signal sonore ou visuel qui indique au patient la force de contraction des muscles pelviens. Le patient peut ainsi vérifier s il effectue correctement la contraction des muscle périnéeaux. Pour être efficace, une rééducation doit être faite par un(e) kinésithérapeute (ou une sage femme) expérimenté(e) pour ce type de problème. La rééducation ne doit pas consister en de simples séances d électrostimulation qui, isolées, sont inefficaces. L absence d amélioration après 20 séances de rééducation bien faite doit faire passer à une autre méthode de traitement. Les exercices du Dr KEGEL sont devenus la référence. Ils sont très utiles dans le traitement initial de l incontinence urinaire d effort et également des impériosités mictionnelles. Ils consistent à contracter et relâcher les muscles pelviens de façon répétée 3 à 5 fois par jour. On note une amélioration dans 50 à 75 % des cas.

9 TRAITEMENT CHIRURGICAL de l incontinence urinaire Il existe de nombreuses interventions pour traiter l incontinence urinaire, que ce soit une incontinence urinaire isolée, ou associée à un prolapsus génital chez la femme, ou une incontinence liée à un problème de prostate chez l homme. Dans l incontinence par regorgement chez l homme, le traitement est habituellement celui de l adénome de la prostate. En cas de lésion irréversible du sphincter (après chirurgie prostatique), on peut être amené à mettre en place un sphincter artificiel. Chez la femme les nouvelles techniques d intervention chirurgicale qui consistent à soutenir l urètre par une bandelette synthétique posé par voie vaginale (TVT, TOT et TVT-O (Tension free Vaginal Tape ou bandelette vaginale sans tension) ont remplacé les autres traitements chirurgicaux plus anciens. Il s agit de techniques miniinvasives avec un taux de succès de 85% avec peu des complications. On constate toutefois une dégradation du résultat à long terme. TRAITEMENT CHIRURGICAL de l incontinence fécale La graciloplastie dynamique (GPD) est l une des méthodes thérapeutiques innovantes mises au point ces dernières années dans le traitement de l incontinence fécale sévère ou terminale, afin d éviter la réalisation d une colostomie. Reconstruire la région anorectale est techniquement possible en réalisant un néosphincter positionné autour d une colostomie périnéale. La graciloplastie électrostimulée est le néosphincter le plus adapté, mais les résultats inconstants ne permettent de le proposer qu à des sujets sélectionnés. D autres modes de reconstruction sont en cours d évaluation, (cellules souches). Note sur les effets secondaires : Surveillance, cicatrices, dysurie à rechercher, infections urinaires récidivantes à rechercher. Contre-indications : Aucune si respect des indications et précautions. LES MATÉRIELS DE LUTTE contre l incontinence sphinctérienne Lorsque les traitements médicaux ont échoué ou s avèrent inefficaces, le recours aux moyens palliatifs est nécessaire : collecteurs d urine (étuis péniens avec ou sans verge rétractée, poche de recueil des urines), garnitures absorbantes, la sonde à demeure n est pas un traitement adapté pour la maîtrise de l incontinence urinaire au long cours mais peut parfois se rendre temporairement nécessaire dans des circonstances particulières (par ex. pour dériver temporairement les urines afin de permettre la guérison des escarres sacrées). les protections absorbantes : coquilles masculines, protections et changes anatomiques. Les moyens palliatifs doivent être bien adaptés au cas de chacun. Il ne faut pas oublier les produits d hygiène comme les lingettes pré imprégnées, les produits de soins intimes, les compresses, le coton, les pansements, les produits anti-escarres et soins des escarres, les produits pour soigner les rougeurs fessières et prévenir les escarres.

10 L INCONTINENCE ANALE Il s agit souvent d une béance anale ou d une malformation ano-rectale avec, généralement pertes fécales permanentes, associée à une constipation avec fécalome, et parfois débacle diarrhéique. Le problème est trop souvent négligé alors qu il s agit d un handicap social majeur et d une source de complications urinaires et de lésions cutanées. La constipation a même été rendue responsable de dysfonctionnement de valve. (Martinez- Lage et al. 2008). La technique du Wash Out ou lavage colique rétrograde (Arhan et al 1994) : (Christensen et al 2000) semble être une technique adaptée au handicap périnéal du patient porteur de MM(Myéloméningocèle). Il s agit d une technique d irrigation colique/sondage intestinal rétrograde, dont le but est de nettoyer périodiquement l ensemble du côlon, ce qui a pour conséquence l absence d émission de matières fécales entre les lavements. Une exploration fonctionnelle du sphincter anal est recommandé avant toute prescription, avec mesure du transit intestinal et défécographie. Cette méthode demande un apprentissage, mais permet d éviter tout geste chirurgical. D autres techniques d irrigation colique plus invasives sont utilisées comme l irrigation après intervention de Malone (Caecostomies) qui permet de réaliser périodiquement un lavage colique antérograde et apporte un réel confort au patient. A côté de ces techniques de cathérisme intestinal, le tampon obturateur anal, même en cas de béance anale, apporte une incontinence temporaire et facilite notamment les relations sexuelles, en revanche il est déconseillé de la garder en permanence. (source : J. Guarnieri, M. Vinchon, SNCLF 2008) L incontinence fécale est une infirmité fréquente retrouvée chez 2% de la population générale en France. L incontinence anale passive définie par la perte de selles non précédée par un besoin de défécation, est souvent secondaire à une constipation. L incontinence anale active définie par accident d incontinence survenant après un besoin impérieux qui ne peut être différé est souvent associée à une diarrhée. (O.Touchais, CHU Rouen 2005). CONCLUSION L incontinence anale est une pathologie multifactorielle, dont la prise en charge thérapeutique est orientée essentiellement par les données de l interrogatoire et de l examen clinique. Les traitements à disposition sont nombreux, mais la preuve de leur efficacité reste dans la plupart des cas limité. Ceci ne doit cependant pas décourager les thérapeutes : la composante psychologique est souvent primordiale dans l incontinence anale, et les symptômes (ou la tolérance vis-à-vis de ces symptômes) peuvent varier grandement au cours du temps. Une écoute attentive des symptômes, du retentissement sur la qualité de vie, doit guider en priorité les axes du traitement. D une façon générale, les techniques chirurgicales doivent être réservées aux symptômes sévères d incontinence anale, lorsque les traitements médicaux ou la rééducation se révèlent non satisfaisantes. Avec la collaboration du Dr. MANUNTA, CHU de Rennes. Service d urologie.

11 LEXIQUE Caecostomie : acte chirurgical qui consiste à aboucher le caecum à la peau. Cystographie : radiographie de la vessie. Cystomanométrie : introduction d une sonde par le canal de l urètre afin de remplir la vessie avec du sérum physiologique et d observer le comportement de la vessie. Détrusor : muscle de la vessie. Echographie de la vessie : elle permet d observer la paroi de la vessie et la recherche de calculs, de polypes et de tumeur. Enurésie : communément appelé pipi au lit : perte d urine la nuit durant le sommeil, fréquente chez l enfant. Examen urodynamique : il permet par des tests simples de mesurer le fonctionnement des sphincters et de la vessie. Lithiase : calcul dans la voie urinaire. Manoeuvre de Crédé : consiste à vider la vessie par pression manuelle. Profilométrie urétrale : on mesure les variations de pression dans l urètre en retirant progressivement une sonde vésicale pour évaluer l activité du sphincter urinaire. Prostatectomie radicale : c est l ablation totale chirurgicale de la prostate, des vésicules séminales pouvant entrainer incontinence, impuissance.

12 Avril 2009 EN SAVOIR PLUS? Les conseillères de l ASBH sont à votre écoute en permanence au pour répondre aux questions des patients et de leur entourage pour ce qui concerne ces problèmes de continence fécale et à orienter au besoin ces interlocuteurs vers des personnes spécialisées. Le centre national de référence labellisé Spina Bifida de Rennes peut répondre à des demandes ou une recherche de conseils médicaux et infirmiers au

FUITES D URINES. Introduction

FUITES D URINES. Introduction FUITES D URINES Introduction L incontinence urinaire est la perte non contrôlée des urines. En France, on estime qu environ 3 millions de femmes sont confrontées à ce problème. L incontinence reste un

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE

INCONTINENCE URINAIRE INCONTINENCE URINAIRE Généralités Perte involontaire d'urine par l'urètre. Symptôme fréquent (2,5 millions de personnes en France). Nombre sous estimé. Risque 2 fois plus élevé pour les femmes que pour

Plus en détail

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie

Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Dr Thomas CHARLES Service d Urologie Centre de pelvi-périnéologie Vrai / Faux? L incontinence urinaire est fréquente L incontinence urinaire fait partie du vieillissement normal L incontinence urinaire

Plus en détail

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO

DES : Médecine physique et de réadaptation. Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008. Coordonnateur : Gérard AMARENCO DES : Médecine physique et de réadaptation Module : Troubles sphinctériens et MPR Paris: février 2008 Coordonnateur : Gérard AMARENCO Titre :La rééduca)on périnéale Auteur : Gilberte Robain Cofemer 2008

Plus en détail

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE

Incontinence urinaire a l effort chez la femme. Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE Incontinence urinaire a l effort chez la femme Dr BOILEAU Laurent MEDIPOLE de SAVOIE INTRODUCTION EPIDEMIOLOGIE Forme d incontinence la plus fréquente chez la femme Pathologie souvent méconnue ou minimisée

Plus en détail

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT)

Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) CONSENTEMENT ECLAIRE version 1.1 (2011) Traitement de l incontinence urinaire d effort par pose d une bandelette sous urétrale (TOT ou TVT) Cette fiche d information est rédigée par la Belgian Association

Plus en détail

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale

Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale Chapitre 1 : Introduction à la rééducation périnéale 1. Historique. Kegel (1949). Bourcier (1970). 1985 : reconnaissance officielle d acte de MK. Développement de la MK périnéale : facteur éco/p sociale

Plus en détail

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE?

VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? VOUS SOUFFREZ DE CYSTITE, DE FUITES D URINE, D UNE DESCENTE DE VESSIE? www.urofrance.org Des solutions existent Parlez-en à votre médecin traitant ou à votre urologue LJCom L INCONTINENCE UNE VESSIE HYPERACTIVE

Plus en détail

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor

le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor le bilan urodynamique Dr René Yiou, CHU Henri Mondor Bilan urodynamique Continence et miction = résultat d'un rapport de forces vessie/urètre: 1. Pression vésicale de remplissage (compliance): doit rester

Plus en détail

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES

L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES L INCONTINENCE URINAIRE TYPES ET CAUSES Le Mai Tu, MD, M.Sc., urologue Institut universitaire de gériatrie de Sherbrooke Centre hospitalier universitaire de Sherbrooke Université de Sherbrooke Octobre

Plus en détail

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat

Professeur Pierre Marès Damien Chavanat Professeur Pierre Marès Damien Chavanat collection 10019-PL08593 L incontinence urinaire donne lieu à des pertes incontrôlables et involontaires d urine qui peuvent se produire à tout moment, de jour comme

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET AGE Incontinence urinaire du sujet âgé Particularités épidémiologiques Pathologie féminine 1 femme sur 5 après 65 ans 1 femme sur 4 après 85 ans 1 / 2 à 2 / 3 en institution

Plus en détail

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence

Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Pour toutes les personnes qui veulent en savoir plus sur l incontinence Texte: Inkontinenscentrum i Västra Götaland Photographie: Kajsa Lundberg Layout: Svensk Information Avez-vous des difficultés à vous

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme I- Introduction - Définition : Dr Mehdi Jaidane L incontinence urinaire est à la fois un symptôme dont se plaint la patiente, un signe clinique et une pathologie. L

Plus en détail

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS

FICHE DE «BONNES PRATIQUES» SONDAGE INTERMITTENT / AUTOSONDAGE RAPPELS RAPPELS L urine est sécrétée en permanence par les reins et s écoule par les uretères dans la vessie où elle est stockée. Lorsqu elle contient entre 250 ml et 300 ml, la vessie se vide complètement au

Plus en détail

Une méthode d exercice efficace, discrète et facile pour traiter et prévenir l incontinence urinaire à l effort

Une méthode d exercice efficace, discrète et facile pour traiter et prévenir l incontinence urinaire à l effort La rééducation du plancher pelvien avec les cônes vaginaux LadySystem Une méthode d exercice efficace, discrète et facile pour traiter et prévenir l incontinence urinaire à l effort Les renseignements

Plus en détail

LES BONNES PRATIQUES

LES BONNES PRATIQUES LES BONNES PRATIQUES DE SOINS EN ÉTABLISSEMENTS D H É B E R G E M E N T POUR PERSONNES ÂGÉES DÉPENDANTES Direction Générale de la Santé Direction Générale de l Action Sociale Société Française de Gériatrie

Plus en détail

Incontinence urinaire : trop souvent taboue

Incontinence urinaire : trop souvent taboue Incontinence urinaire : trop souvent taboue Tous concernés! De quoi s agit-il? C est une perte accidentelle ou involontaire des urines, qu il s agisse de quelques gouttes à une fuite plus conséquente :

Plus en détail

Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus. Observatoire Vieillissement et Société

Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus. Observatoire Vieillissement et Société Traiter l incontinence urinaire sans chirurgie ni médication chez les femmes de 60 ans et plus Observatoire Vieillissement et Société Conférencière Une présentation de: Chantale Dumoulin, PT, PhD. Professeure

Plus en détail

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen

INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen INCONTINENCE URINAIRE DU SUJET ÂGÉ «Un syndrome gériatrique majeur» Ph. Chassagne, CHU Rouen Incontinence urinaire du sujet âgé 1. Epidémiologie 2. Modifications physiologiques associées à l âge altérant

Plus en détail

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes

Troubles génitaux sphinctériens dans la. P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Troubles génitaux sphinctériens dans la SEP P Gallien, centre MPR Notre Dame de Lourdes, Rennes Rappel anatomique Rappel anatomique Structures anatomiques en jeux Plancher pelvien et le sphincter strié

Plus en détail

Programme de rééducation de la vessie

Programme de rééducation de la vessie Programme de rééducation de la vessie 1 2 Introduction Ce à quoi vous devriez vous attendre : vous lever la nuit pour aller uriner à une ou Lorsque vous urinez, vous éliminez l équivalent d une à deux

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme Perte involontaire d urine quelles que soient les circonstances de survenue. (ICS 2002) Dr Antoine Wallois Clinique Pauchet Amiens Interrogatoire : essentiel +++ Facteurs

Plus en détail

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011

Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Bilan et traitement de l incontinence anale (IA) Emilie DUCHALAIS - Nantes DESC Chirurgie viscérale 08 juin 2011 Incontinence Anale : Définition Absence de continence anale Continence anale Emission de

Plus en détail

Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries,

Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries, Cas clinique n 2 Mme X agée de 75 ans, autonome, G3P3, ATCD : Insuffisance cardiaque vient vous consulter pour fuites urinaires. Elle présente des pollakiuries, urgenturies et des fuites urinaires à l

Plus en détail

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE

Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire. Dr Béatrice DAVENNE 1 Place du bilan urodynamique dans les explorations de l incontinence urinaire Dr Béatrice DAVENNE Médecin de Médecine Physique et de Réadaptation. Chef de service Rééducation Neurologique et Urodynamique

Plus en détail

Incontinence urinaire chez la femme

Incontinence urinaire chez la femme Incontinence urinaire chez la femme C est une perte involontaire d urine par l urètre. Elle est multifactorielle. Elle retentie sur l activités professionnelles, sociales et psychiques des patientes. Dans

Plus en détail

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë

Introduction Diagnostic de la cystite aiguë CYSTITES Introduction Les infections urinaires basses sont fréquentes : 20 à 30 % des femmes adultes ont au moins une cystite* dans leur vie. La prévalence de l infection urinaire basse est 30 fois plus

Plus en détail

Infections urinaires chez l enfant

Infections urinaires chez l enfant Infections urinaires chez l enfant Questions et réponses pour diminuer vos inquiétudes Chers parents, Cette brochure a pour but de faciliter votre compréhension et de diminuer vos inquiétudes en vous

Plus en détail

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Motricité intestinale Sensibilité digestive Anatomie du périnée Physiologie de la défécation Sémiologie des troubles du transit

Plus en détail

Adénome de prostate et soins infirmiers

Adénome de prostate et soins infirmiers I Adénome de prostate Définitions, généralités Adénome de prostate et soins infirmiers Il touche plus les hommes de plus de 50 ans. On opère de plus en plus, ce qui augmente la durée de vie. Il est caractérisé

Plus en détail

Questionnaire de symptômes urinaires Urinary Symptom Profile USP

Questionnaire de symptômes urinaires Urinary Symptom Profile USP Questionnaire de symptômes s Urinary Symptom Profile USP Avant de commencer à remplir le questionnaire, merci d'inscrire la date d aujourd hui : / / / / / / Jour Mois Année Les questions suivantes portent

Plus en détail

Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants

Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants Prise en charge de l incontinence en hôpital de jour : - un bilan adapté aux patients présentant des troubles cognitifs - conseils aux aidants Angélique SWIERZEWSKI (Aide soignante) Stéphanie TAGLANG,

Plus en détail

(SEP) Sclérose en plaques

(SEP) Sclérose en plaques La sclérose en plaques est une maladie neurologique connue depuis le siècle dernier. Les troubles vésico-sphinctériens ont été très longtemps sousestimés et malheureusement pris en considération en phase

Plus en détail

19/06/2014. LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE

19/06/2014. LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE CHANGES ET DISPOSITIFS D INCONTINENCE LES SOINS D HYGIENE Les changes et dispositifs d incontinence Formation en Hygiène des EMS de la Somme EOH CH ABBEVILLE JUIN 2014 1 L incontinence fréquente, de grave conséquence chez le sujet âgé. L incontinence

Plus en détail

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue

Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Incontinence Urinaire Epidémologie Typologie des femmes ayant une vessie distendue Épidémiologie Plus de 20% des femmes de tous les âges, soit : 15% des adolescentes, 40% des femmes de plus de 50 ans Plus

Plus en détail

Vous souffrez de fuites urinaires lors de vos activités normales et quotidiennes?

Vous souffrez de fuites urinaires lors de vos activités normales et quotidiennes? Vous souffrez de fuites urinaires lors de vos activités normales et quotidiennes? Cela se produit lorsque vous... Riez? Toussez? Éternuez? Faites de l exercice? Guide sur l incontinence urinaire d effort

Plus en détail

L incontinence urinaire de la femme

L incontinence urinaire de la femme L incontinence urinaire de la femme Dr Mehdi Jaidane Introduction - Définition Incontinence : symptôme, signe, pathologie Définition : «perte involontaire d urine d par l urèthre» Nouvelle définition d

Plus en détail

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE

LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE LES DISPOSITIFS MEDICAUX IMPLANTABLES EN URO-GYNECOLOGIE (OBSTRUCTION ET INCONTINENCE) 10, 11 et 12 octobre 2006 Dr Jacques BISERTE Urologie = pathologies des app. excréto-urinaire et génital masculin

Plus en détail

I. Contenu. II. Base juridique

I. Contenu. II. Base juridique Les modalités et les critères de qualification particulière permettant à la sage-femme de pratiquer la connaissance et la maîtrise du périnée: la formation de base I. Contenu Le (date à déterminer), le

Plus en détail

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU

Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU Incontinence Urinaire Bandelettes sous urétrales BSU BSU Bandelette Synthétique Non résorbable Intervention chirurgicale Par voie vaginale Faible morbidité Hospitalisation maximum 48h BSU - Principes Intervention

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT

EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT EDUCATION THERAPEUTIQUE A L'AUTO SONDAGE INTERMITTENT Fiche descriptive d un programme d éducation thérapeutique à l auto-sondage intermittent Thème du programme: l amélioration et la conservation de son

Plus en détail

Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant. Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette

Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant. Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette Vous perdez des gouttes d'urine en toussant ou en sautant Vous avez de la difficulté à vous rendre à temps à la toilette Vous avez des douleurs durant les relations sexuelles 1. LES PROBLÈMES DE VESSIE:

Plus en détail

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel

Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel Incontinence Urinaire Examen Clinique Calendrier Mictionnel R. MATIS Département de périnéologie du GH-ICL Examen clinique Interrogatoire Manœuvre de Bonney Calendrier Mictionnel Interrogatoire Circonstances

Plus en détail

EXAMENS RADIOLOGIQUES

EXAMENS RADIOLOGIQUES Fixe : Uro.Nephro EXAMENS RADIOLOGIQUES La cystographie : o Examen permettant de visualiser la vessie au moyen d injection d un produit radio opaque soit : Par voie basse : cystographie rétrograde Par

Plus en détail

Troubles de la continence urinaire et de la miction

Troubles de la continence urinaire et de la miction Troubles de la continence urinaire et de la miction DESC 2015 > 5ans!!!! Situations pathologiques variées, le plus souvent fonctionnelles, des plus bénignes aux plus graves! Physiopathologie vésico-sphinctérienne

Plus en détail

En juin 2013, le laboratoire a déposé un dossier de réponse à l Avis Défavorable.

En juin 2013, le laboratoire a déposé un dossier de réponse à l Avis Défavorable. JUILLET 2014 RAPPORT PUBLIC D EVALUATION BOTOX 50 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution injectable BOTOX 100 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution injectable BOTOX 200 UNITES ALLERGAN, poudre pour solution

Plus en détail

Le bilan des troubles urinaires

Le bilan des troubles urinaires par le D r Anne BLANCHARD-DAUPHIN Médecin MPR, CHRU Lille DOSSIER Le bilan des troubles urinaires dans la SEP : pourquoi? quand? comment? Une vessie qui fonctionne normalement doit être capable de se laisser

Plus en détail

!"#$%&$'$($%()*+,$-,+()).()/-)0(11()(2)3(3)4+-,2(1($23))! "#!$%&'())(!*&()+,-.&/'+#&%+0! 1(#2+3(!4(!.5,630)07+(! 89!/&#%!:;8<!!

!#$%&$'$($%()*+,$-,+()).()/-)0(11()(2)3(3)4+-,2(1($23))! #!$%&'())(!*&()+,-.&/'+#&%+0! 1(#2+3(!4(!.5,630)07+(! 89!/&#%!:;8<!! !"#$%&$'$($%()*+,$-,+()).()/-)0(11()(2)3(3)4+-,2(1($23))! "#!$%&'())(!*&()+,-.&/'+#&%+0! 1(#2+3(!4(!.5,630)07+(! 89!/&#%!:;8

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR VOIE VAGINALE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE. L organe. Principe de l intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE ET DÉRIVATION NON CONTINENTE DE TYPE BRICKER POUR VESSIE NEUROLOGIQUE Cette fiche d information, a été réalisée l Association Française d

Plus en détail

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire.

Après un an d enquête, 1176 femmes travaillant au C.H.U avaient répondu à notre questionnaire. Prévalence de l incontinence urinaire d effort selon le traumatisme obstétrical et la catégorie socio-. G. Philippe (1), I. Clément (2), I. Thaon (3) (1) Service d urologie C.H.U St jacques, Besançon (2)

Plus en détail

Sclérose en plaques. Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice du Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques Avec la participation de Maryse CELLIER

Sclérose en plaques. Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice du Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques Avec la participation de Maryse CELLIER Sclérose en plaques Nathalie MAGRO Infirmière Coordinatrice du Réseau Rhône Alpes Sclérose En Plaques Avec la participation de Maryse CELLIER Intervention du samedi 26 juin 2010 Introduction La sclérose

Plus en détail

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson

Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson. Comprendre la maladie de Parkinson Les troubles non moteurs de la maladie de Parkinson Comprendre la maladie de Parkinson La maladie de Parkinson se définit classiquement par des troubles moteurs. Néanmoins, de nombreux autres symptômes,

Plus en détail

Guide d Instruction au Cathétérisme Intermittent Propre pour les Parents de Garçons qui Utilisent le Cure Catheter

Guide d Instruction au Cathétérisme Intermittent Propre pour les Parents de Garçons qui Utilisent le Cure Catheter Cure Medical consacre 10 % de son revenu net à la recherche médicale en vue de la guérison des traumatismes médullaire et des troubles du système nerveux central. Pour plus d informations sur les progrès

Plus en détail

L incontinence au féminin : des conseils pour chacune

L incontinence au féminin : des conseils pour chacune L incontinence au féminin : des conseils pour chacune L incontinence, problème de femme O n parle d incontinence dès que l on laisse involontairement passer quelques gouttes d urine. Cela peut arriver

Plus en détail

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE

CURE DE PROLAPSUS GÉNITAL PAR PROMONTOFIXATION COELIOSCOPIQUE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie *, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du système de santé. Remise lors de votre consultation d urologie avant de pratiquer

Plus en détail

Dans le prolapsus rectal extériorisé: les troubles de la continence sont-ils suffisamment améliorés par la rectopexie par coelioscopie?

Dans le prolapsus rectal extériorisé: les troubles de la continence sont-ils suffisamment améliorés par la rectopexie par coelioscopie? Dans le prolapsus rectal extériorisé: les troubles de la continence sont-ils suffisamment améliorés par la rectopexie par coelioscopie? Mémoire de DESC de chirurgie hépatobiliaire et digestive SCVO, RENNES

Plus en détail

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie

Polyarthrite Rhumatoïde. & Rémission. qualité de vie Polyarthrite Rhumatoïde & Rémission qualité de vie Rémission : Contrôle des symptômes Contrôle de la douleur et de l inflammation articulaire Rémission stable dans le temps Préservation des articulations

Plus en détail

Les Jeudis de l'europe

Les Jeudis de l'europe Indications du Bilan Urodynamique Béatrice LERICHE. Infirmerie protestante. 69300 CALUIRE LE BILAN URODYNAMIQUE PRINCIPES DU BILAN : Pression vésicale. Pression abdominale Pression détrusorienne Pression

Plus en détail

Reconnaître une vessie hyperactive. Insufisamment diagnostiquée et traitée

Reconnaître une vessie hyperactive. Insufisamment diagnostiquée et traitée Reconnaître une vessie hyperactive Insufisamment diagnostiquée et traitée Cher confrère La vessie hyperactive est un trouble qui peut être traité mais qui reste actuellement insuffisamment diagnostiqué.

Plus en détail

Définition. IUE de la femme neurologique INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION. Hyperactivité vésicale. Incontinence urinaire mixte 28/01/13

Définition. IUE de la femme neurologique INCONTINENCE URINAIRE : DEFINITION. Hyperactivité vésicale. Incontinence urinaire mixte 28/01/13 Définition IUE de la femme L.peyrat INCONTINENCE : perte involontaire des urines par voies naturelles, au dehors de l acte mictionnel et entraînant une gêne sociale (patient, entourage) significative INCONTINENCE

Plus en détail

Définition énurésie. Âge de la propreté diurne : 2 ans Âge de la propreté nocturne : 5 ans

Définition énurésie. Âge de la propreté diurne : 2 ans Âge de la propreté nocturne : 5 ans Enurésie Définition énurésie Âge de la propreté diurne : 2 ans Âge de la propreté nocturne : 5 ans Enurésie = enfant qui continue à faire pipi au lit après l âge de 5 ans Énurésie primaire : l enfant qui

Plus en détail

Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1)

Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1) Ministère de la Santé et des Solidarités Direction Générale de la Santé Informations et conseils Maladie de Steinert (ou dystrophie myotonique de type 1) Lisez attentivement ce document et conservez-le

Plus en détail

LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL URINAIRE

LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL URINAIRE 04.11.08 Dr Frant Gérontologie LE VIEILLISSEMENT DE L'APPAREIL URINAIRE I)Physiopathologie A)La vessie B)Les reins C)L'uretère II)La dysurie & rétention chronique d'urine A)Généralités B)Chez l'homme 1)Adénome

Plus en détail

Incontinence urinaire masculine, oser en parler. Des réponses aux questions essentielles

Incontinence urinaire masculine, oser en parler. Des réponses aux questions essentielles Incontinence urinaire masculine, oser en parler Des réponses aux questions essentielles De quoi parle-t-on? Pourquoi? Vous ne voyagez plus très longtemps. Vous fuyez les invitations. Vous vous inquiétez

Plus en détail

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie

Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Echographie introïtale : Place en Pelvi-Périnéologie Club d Echanges en Pelvi-Périnéologie Samedi 4 octobre 2014 Institut Portman Dr philippe FARBOS Service de Radiologie (drs DESCAT, FARBOS, LEVANTAL,

Plus en détail

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N

C L I N I Q U E S A I N T - J E A N C L I N I Q U E S A I N T - J E A N LIVRET D INFORMATION DES PATIENTES ENTRANT POUR UNE INTERRUPTION VOLONTAIRE DE GROSSESSE (IVG) Clinique Saint-Jean Avenue Georges Bizet 83000 TOULON Tél : 0 826 00 44

Plus en détail

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive

Les fistules obstétricales sont des communications anormales entre les voies urinaires ou digestives et l'appareil génital. ou d une manœuvre abortive ROLE DE LA SAGE FEMME DANS LA PREVENTION, LE DIAGNOSTIC ET ORIENTATION DES FISTULES Présenté par Mme Atchoumi Annie Hortense Sage-femme DU épidémiologie-bordeaux CHU de Yaoundé Introduction Définition

Plus en détail

Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer)

Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer) Troubles fonctionnels urinaires (TFU) (Faire Ctrl-P pour imprimer) Prise en main rapide Avertissement : Le module Troubles Fonctionnels Urinaires développé sur Episodus est un module d aide au diagnostic,

Plus en détail

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Constipation H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Un peu de physiologie Fonction défécatoire Physiologie ano-rectale Appareil recto-anal au repos: Rectum vide Continence assurée par: -sphincter

Plus en détail

va être opéré d un hypospadias

va être opéré d un hypospadias Votre enfant va être opéré d un hypospadias Introduction Le chirurgien urologue pédiatrique vous a confirmé le diagnostic d hypospadias et expliqué les avantages ainsi que les risques et complications

Plus en détail

Fièvre d origine bactérienne

Fièvre d origine bactérienne FIÈVRE EN UROLOGIE Elle est présente dans deux cadres cliniques bien distincts : le plus fréquent est celui de l infection bactérienne d un parenchyme appartenant à l appareil urogénital, à savoir les

Plus en détail

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE INAUGURATION DE L'HÔPITAL DE JOUR EN NEURO-ONCOLOGIE, SCLÉROSE EN PLAQUES ET DOULEUR CHRONIQUE ET DU CENTRE D ÉVALUATION ET DU TRAITEMENT DE LA DOULEUR VENDREDI 26 AVRIL 2013 HÔPITAL DE LA TIMONE MARSEILLE

Plus en détail

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe

Le patient neurologique et ses prolapsus. M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe Le patient neurologique et ses prolapsus M. Le Fort, L. Le Normand, J.J. Labat, B. Reiss, B. Perrouin-Verbe prolapsus pelvien = pathologie fréquente pourtant risque de méconnaissance / dysfonctions pelvi-périnéales

Plus en détail

Fiche Info-Patient VASECTOMIE CONTRACEPTIVE. Pourquoi cette intervention? Existe-t-il d autres possibilités? Préparation à l'intervention

Fiche Info-Patient VASECTOMIE CONTRACEPTIVE. Pourquoi cette intervention? Existe-t-il d autres possibilités? Préparation à l'intervention Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 VASECTOMIE CONTRACEPTIVE Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux patients ainsi qu aux usagers du

Plus en détail

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux

Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Limiter les douleurs liées aux soins et aux actes médicaux Est-ce que ça va faire mal? Pour que chaque soin se déroule au mieux Les traitements utiles pour éviter ou diminuer la douleur 72 73 75 De nombreux

Plus en détail

Anne Laure Chauveau Cadre de santé Journée Colines 26 janvier 2016. Prise en charge des troubles de la continence chez la personne dépendante

Anne Laure Chauveau Cadre de santé Journée Colines 26 janvier 2016. Prise en charge des troubles de la continence chez la personne dépendante Anne Laure Chauveau Cadre de santé Journée Colines 26 janvier 2016 Prise en charge des troubles de la continence chez la personne dépendante 1 Contexte de travail Consommation importante Utilisation pas

Plus en détail

Incontinence urinaire de la femme

Incontinence urinaire de la femme Incontinence urinaire de la femme AFML formation du 4 et 5 mars 2011 Dr Pierre-Charles CHERRIER Dr Anne-Marie JANICKI Définitions L incontinence urinaire est définie, selon l International Continence Society

Plus en détail

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations)

Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Item 321 : Incontinence urinaire de l'adulte Prolapsus et Incontinence Urinaire d'effort (IUE) (Évaluations) Collège National des Gynécologues et Obstétriciens Français (CNGOF) Date de création du document

Plus en détail

Le diabète gestationnel

Le diabète gestationnel Le diabète gestationnel Nature du diabète gestationnel Le diabète gestationnel apparait durant la grossesse et disparaît généralement après l accouchement. Dans la plupart des cas, il est trouvé par une

Plus en détail

La Codéine? Parlons-en INFORMER

La Codéine? Parlons-en INFORMER La Codéine? Parlons-en INFORMER Qu est-ce que la codéine? La Codéine, ou méthylmorphine, est l'un des alcaloïdes contenus dans le pavot (papaverum somniferum). La codéine est un antalgique puissant (de

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter votre médecin traitant, votre médecin spécialiste ou l infirmière référente de la clinique de l anticoagulation LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

Plus en détail

Faiblesse de la vessie? Vessie hyperactive? Agissez! Que pouvez-vous faire contre les envies fréquentes d uriner ou une vessie hyperactive?

Faiblesse de la vessie? Vessie hyperactive? Agissez! Que pouvez-vous faire contre les envies fréquentes d uriner ou une vessie hyperactive? Faiblesse de la vessie? Vessie hyperactive? Agissez! Que pouvez-vous faire contre les envies fréquentes d uriner ou une vessie hyperactive? Troubles de la vessie chez les femmes: très répandus, peu exprimés

Plus en détail

Le traitement chirurgical, les soins à l hôpital et les conseils à suivre à la maison Pour vous, pour la vie

Le traitement chirurgical, les soins à l hôpital et les conseils à suivre à la maison Pour vous, pour la vie L INCONTINENCE URINAIRE CHEZ LA FEMME Le traitement chirurgical, les soins à l hôpital et les conseils à suivre à la maison Pour vous, pour la vie Traitement chirurgical Les moyens pour diminuer la perte

Plus en détail

Voici ce qu est le zona

Voici ce qu est le zona Voici ce qu est le zona Le zona est plus courant que vous ne le croyez. Lisez ce qui suit pour savoir si vous présentez un risque de développer le zona. Qu est-ce que le zona? Le zona est une éruption

Plus en détail

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU

Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU + Hôpital de Soultz N S PT.S.036.1 Protocole Réalisation d un prélèvement urinaire pour examen Cytobactériologique - ECBU SERVICES DESTINATAIRES CLASSEUR 2 : CLASSEUR 3 : CLASSEUR 4 : CLASSEUR 5 : CLASSEUR

Plus en détail

IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES

IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES IUE LES BANDELETTES SOUS URETRALES L Incontinence Urinaire: - Chez la femme. - Quel que soit le type. - Tous âges confondus. Introduction A une PREVALENCE GLOBALE de 27,6%* Augmente avec l âge 2 pics:

Plus en détail

L ACQUISATION DU CONTRÔLE MICTIONNEL LES DYSFONCTIONS MICTIONNELLES COURANTES

L ACQUISATION DU CONTRÔLE MICTIONNEL LES DYSFONCTIONS MICTIONNELLES COURANTES L ACQUISATION DU CONTRÔLE MICTIONNEL LES DYSFONCTIONS MICTIONNELLES COURANTES VESSIE AUTOMATIQUE DU NOUVEAU NE VESSIE IMMATURE VESSIE ADULTE L immaturité vésicale Physiologique -UNE REALITE Urodynamique

Plus en détail

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités?

Fiche Info-Patient CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) L organe. Principe de l intervention. Y-a-t-il d autres possibilités? Fiche Info-Patient Dernière mise à jour : mai 2012 CYSTECTOMIE TOTALE CHEZ LA FEMME (POUR TUMEUR DE LA VESSIE) Cette fiche d information, rédigée par l Association Française d Urologie, est destinée aux

Plus en détail

VESSIES NEUROLOGIQUES

VESSIES NEUROLOGIQUES VESSIES NEUROLOGIQUES Dr Vincent Meyer Urologue Centre Hospitalier P. Oudot, Bourgoin Jallieu Miction physiologique Au moment du remplissage vésical : vessie relâchée et sphincter contracté Une fois que

Plus en détail

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM.

Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Ce document est diffusé par les laboratoires commercialisant des médicaments à base d Isotrétinoïne, sous l autorité de l ANSM. Retrouvez dans ce rabat : votre suivi biologique NSM. 14/09/2015 15:44 Ce

Plus en détail

OUI OUI OUI OUIOUI OUI OUI OUI OUI. adhère au GIM! OUI OUI OUI OUI. La Mutuelle Centrale des Finances. DossIER

OUI OUI OUI OUIOUI OUI OUI OUI OUI. adhère au GIM! OUI OUI OUI OUI. La Mutuelle Centrale des Finances. DossIER Revue de la Mutuelle Centrale des Finances SSN 1141-4685 Prix 1,14 Juillet 2005 DossER La Mutuelle Centrale des Finances n o 133 OU adhère au GM! O O page 10 SavOR ncontinence ou ncontinentes ou incontinents?

Plus en détail

Traitement symptomatique

Traitement symptomatique Brochure destinée aux personnes atteintes de sclérose en plaques et à leur entourage. Fondation pour la recherche sur la sclérose en plaques Traitement symptomatique de la sclérose en plaques Dr Audrey

Plus en détail

Les tumeurs osseuses

Les tumeurs osseuses Janvier 2014 Fiche tumeur Prise en charge des adolescents et jeunes adultes Les tumeurs osseuses LE SARCOME D EWING Auteurs L OSTEOSARCOME Dr Perrine MAREC-BERARD Tous droits réservés. Reproduction interdite.

Plus en détail

Cancer de la thyroïde de type papillaire et vésiculaire : Le traitement par iode 131

Cancer de la thyroïde de type papillaire et vésiculaire : Le traitement par iode 131 INFORMATION DU PATIENT Le Centre Henri-Becquerel est le Centre de Lutte Contre le Cancer de Haute-Normandie, spécialisé dans le dépistage, le diagnostic, les soins en cancérologie, ainsi que dans la recherche

Plus en détail

Il peut être très difficile de composer avec la constipation.

Il peut être très difficile de composer avec la constipation. Il peut être très difficile de composer avec la constipation. Qu est-ce que la constipation? La nourriture que nous mangeons traverse l appareil digestif afin d alimenter notre organisme, notre esprit

Plus en détail

Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées

Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées Retrouver un contrôle du sphincter anal, neuromodulation des racines sacrées 31 èmes journées nationales d étude et de perfectionnement de l UNAIBODE V. BLONDEY IBODE S. CUENOT IBODE P. MATHIEU Chirurgien

Plus en détail

Vivre avec mon traitement contre la tension

Vivre avec mon traitement contre la tension LES FONDAMENTAUX POUR SOIGNER MA TENSION Vivre avec mon traitement contre la tension L'apprentissage PHARAON UN PROGRAMME POUR l HYPERTENDU Programme éducatif Hygiéno-diététique et d Auto prise en charge

Plus en détail