ATELIER THEMATIQUE. 31 mars 2010 à Arles (13) «CONSTRUIRE LA FILIERE EN REGION»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ATELIER THEMATIQUE. 31 mars 2010 à Arles (13) «CONSTRUIRE LA FILIERE EN REGION»"

Transcription

1 ATELIER THEMATIQUE 31 mars 2010 à Arles (13) «CONSTRUIRE LA FILIERE EN REGION» Introduction de la journée L introduction est faite par Pierre Orsatelli et Fatou Dieng. Des remerciements sont adressés à l association qui nous accueille à Arles. L enjeu d une filière Ordi 2.0 ne se résume pas à la seule réponse à des obligations réglementaires. Il s agit d apporter des réponses concrètes à un sujet signifiant qui pourrait contribuer fortement à l autonomie des ERIC. Cette journée, organisée dans le cadre de la plateforme de ressources numériques des ERIC et des territoires, marque le lancement de la filière ORDI 2.0 en région, puisque l association UIDE (Une Idée Derrière l Ecran, labellisée ERIC), a été retenue pour organiser la filière sur Provence Alpes Côte d Azur et Languedoc-Roussillon. «Une idée derrière l écran est une idée qui remonte à 10 ans, explique William Famy, président de l association, il s agissait de voir comment à partir d ordinateurs recyclés, nous pouvions équiper des salles d accès au multimédia dans l environnement scolaire». «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 1

2 Tour des participants Le tour de table de participants fait émerger des initiatives locales en faveur de la filière ainsi que la nécessité de guider les donateurs : - L agglomération de TPM (83) est animée par un réseau de 13 ERIC / Cyberbase. L IFAPE de la Seyne s engage dans le reconditionnement d ordinateurs avec un projet intitulé «ordinateur familial». La Communauté d Agglomération s engage également dans un projet d habitat social connecté pour développer une plate-forme de services. À ce titre elle cherche une solution de recyclage pour mettre à dispositions des PC auprès des locataires, ainsi qu un process industriel qui propose des solutions informatiques recyclées. - Le CITIC74 (Conseil Général de la Haute Savoie 74) Centre de l'informatique et des TIC anciennement CRI74 a pour mission le développement d usages informatiques principalement auprès des collège du département. Ils offrent des services, le développement de solutions, la maintenance de parc informatique de collège, ainsi que de la formation. CITIC et UIDE travaillent régulièrement ensemble. - La ville d Arles, TPM, Avenir 84, la Communauté d Agglomération de l Etoile et d Aubagne et d autres se posent la question du reconditionnement de leur parc informatique «que faiton de nos vieux ordinateurs?». Sans schéma organisé, la Ville d Arles raconte la façon dont elle recycle du matériel auprès des écoles, des associations. Cette filière qui émerge en région permettra de décharger les collectivités des aspects qu elles ne souhaitent pas ou ne peuvent pas gérer. - Dans les Hautes-Alpes (05) l association d insertion des Jardins du Buëch s occupe désormais de la revente et de la donation de matériel informatique. En dehors des travaux de jardinage, l association développe cette activité fondée sur de nombreux partenariats et a conduit au recrutement d une équipe. - L association Avenir 84 pointe ce que d autres ERIC doivent rencontrer : «on nous contacte de plus en plus pour que l ERIC récupère de vieux ordinateurs. Comme il n y a pas de relais en local, nous sommes de plus en plus sollicités.» «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 2

3 - La de Griny (69) invitée pour témoigner de son expérience. La maison de grigny est Pole inter-régional de la filière ORDI 2.0 en rhône Alpes et s'occupe de la coordination du sud de la france pour le projet Ordi L association Cyber en phase de demande de labellisation ERIC, dispose d une filière de reconditionnement. Démarche AGIR et dispositif des «ERIC écoresponsables» : Loic DUQUY-NICOUD, DEDDA, Conseil Régional Provence-Alpes- Côte d Azur La démarche AGIR est une collaboration entre les services énergie et la mission technologique du Conseil Régional. Il s agit d accompagner les ERIC pour engager des actions d économie d énergie. Sur le premier appel à projet en 2009, 15 candidatures ont été déposées pour 9 projets retenus. Un seul projet s est orienté sur le volet D3E (ERIC de Saint Auban). 7 candidatures on été déposées au deuxième appel à projet. Un troisième appel à projet est prévu, mais sa forme va certainement évoluer. La région travaille sur des clips de prévention dont la réalisation devrait être confiée à O2zone TV afin de permettre une capitalisation des actions conduites et une sensibilisation des acteurs à la démarche «eco-responsable». Les ERIC retenus dans cet appel à projet sont : l ERIC de Saint Auban, le ZINC, le CPE des Bouches-du-Rhône, l ADPEI, l ADREP à Pertuis, l IFAPE, Cepage à Puget Téniers. «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 3

4 Dispositif national «Ordi 2.0» : Pierre PEREZ, secrétaire général de la Délégation aux Usages de l'internet (DUI) Les actions de la DUI s organisent autour de label et de marque. Ceux qui bénéficient du droit d utiliser la marque décident d atteindre un objectif clairement défini. ORDI 2.0 est une marque sous règlement d utilisation (déposé à l INPI). C est une filière de collecte, de reconditionnement et redistribution d ordinateurs dans un contexte de solidarité numérique. Les personnes qui subissent les effets de la fracture numérique, les écoles qui doivent intégrer les TIC dans le socle de connaissance sont les cibles de ce dispositif. Les donateurs peuvent être et doivent être fiers de s engager dans une démarche Developpement Durable. Les reconditionneurs, les transporteurs, les stockeurs, les facilitateurs tous les acteurs de la filière peuvent adhérer. Il est important d avoir un partenaire formateur, accompagnateur de type ERIC - qui s engage à former les personnes qui viennent d acquérir un matériel reconditionné. Les objectifs : - Diminuer l empreinte écologique et environnementale de l informatique en prolongeant la durée de vie des ordinateurs ; - Optimiser le processus de collecte, de revalorisation et de réaffectation des matériels ; - Lutter contre l analphabétisme numérique. - Accroître l accès des français aux équipements et services numériques (France numérique Plan de développement de l'économie numérique Les producteurs sont hostiles à la démarche, qu il considère comme une menace. Alors que souvent un premier équipement conduit à un second. La traçabilité des ordinateurs est exigée, car les donateurs sont attachés à leurs ordinateurs. La destruction du matériel à un coût. Une collectivité qui fait don d ordinateur doit s assurer de la viabilité du donneur d ordre. Il doit reconditionner de façon propre tout en générant des emplois. Il faut que les collectivités conventionnent avec des associations qui s inscrivent dans un programme de traçabilité, car le don n exonère pas la collectivité de son obligation de bonne fin en matière de recyclage. Il est condamnable de confier sa machine à recycle à un opérateur dont on doute de la fiabilité. La filière n impose pas de modèle économique. La DUI a décidé de s appuyer en plus des Pôles régionaux ; sur des structures à portée interrégionale qui se chargent de relayer l action nationale (Griny pour la partie sud de la France). Leur mission est d assurer une communication pour redorer l image du matériel reconditionné, convaincre des entreprises, des collectivités à adhérer, susciter de nouvelles adhésions au label. «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 4

5 Les partenaires facilitateur permettent d avoir des licences offices et XPro pour 3,5 HT euros pour les écoles, les associations, les foyers ruraux. Au-delà du don, la prestation de service du matériel est nécessaire. Les écoles sont frileuses dans l utilisation d ordinateurs de seconde vie parce qu elles ont peur de n avoir aucun suivi du matériel. La maintenance des machines est importante. La DUI va s adresser prochainement aux TPE, PME, pour leur présenter les avantages à être donateur. En effet, il est important de valoriser les acteurs qui reconditionnent et qui donnent : c est sur eux que la filière repose. La DUI espère pouvoir atteindre l objectif qu elle s est fixé, à savoir ordinateurs. «Projet global libre & territoires» et du Pôle Régional ORDI 2.0 William Famy, l ERIC UIDE par le Président de l association Le projet global libre & territoires soutenu par le dispositif «Appropriation sociale des TIC» repose sur les piliers suivants : Formation, animation des salles, informations sur les déchets D3E Technique, suivi de maintenance (entreprise we2bs, CITIC 74) Développement numérique Équipement : fourniture L objectif est d offrir une seconde vie à des matériels déclassés. ASERTECH développe au Québec depuis 10 ans maintenant une activité de reconditionnement des ordinateurs qui permet de faire travailler 60 jeunes par an sortis du circuit scolaire. Pour développer leur modèle économique, l équipement vise les écoles. (Voir le Powerpoint) Expériences d ailleurs Jacques Houdremont, de Griny. Présentation de la démarche expérimentale en partenariat avec l'agence Mondiale de Solidarité Numérique en 2007 et échange autour de la mission de pôle de coordination Régionale Ordi 2.0. Dans le cadre d une mission auprès du Grand Lyon et en partenariat avec l Agence Mondiale de Solidarité Numérique, les ordinateurs sont mis à disposition des FJT, Centres Sociaux et des collectivités. Cela a permis à l oassociation de montrer une véritable chaîne de solidarité. En Rhône-Alpes, il existe un label «ordinateur solidaire». Ce matériel doit être accompagné par des associations de Rhône-Alpes. Un repérage de terrain a déjà été fait. Sur le territoire, des reconditionneurs existent, avec leur propre filière de récupération du matériel. L important est de s appuyer sur l existant et de ne pas remettre en cause les modèles économiques. «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 5

6 Dès la première rencontre de janvier, la Maison de Griny a décidé de passer dans un mode «démonstratif», avec l ambition de créer sur chaque département des triptyques : reconditionneur, donateur, facilitateur. Son leitmotiv : «Évitons le transport de matériels pour éviter d autre coût écologique ; créons de la proximité de terrain pour connaître les reconditionneurs et les porteurs de projets.» La volonté de l association a été de montrer la viabilité de la filière et d enclencher une communication dynamique, exemplaire. Elle avait lancé un appel à projet sur «Ordinateur solidaire» auprès de ceux qui peuvent toucher les bénéficiaires. Neuf projets ont été retenus dans des horizons divers, certains visent des enfants handicapés pour les aider à suivre une scolarité ; un FJT en Isère souhaite équiper les chambres, une école installe les ordinateurs dans l environnement de travail. Le gros point noir de la filière : les donateurs. Ils sont difficilement accessibles. Les chambres consulaires, syndicats d entreprise ont été la porte d entrée pour diffuser l information auprès des entreprises. Les entrepreneurs ne se déplacent pas en réunion, cela nécessite un travail de porte-à-porte. Qui plus est, ils souhaitent connaître la destination des ordinateurs. Au-delà du don, ils souhaitent pouvoir valoriser leurs dons et dire «on a donné 10 ordinateurs pour tel projet». «Il faut donner du sens au don. Il faut expliquer à quoi cela va servir.» Comme les conditionneurs ne souhaitent pas ouvrir leur carnet d adresse, la Maison de Griny se positionne en coordination du dispositif sans prendre la place dans un dispositif existant. Il faut donner un but commun, garantir que les ordinateurs bénéficieront à des publics éloignés. La question de la traçabilité peut être désamorcée par la présentation des projets pour lesquels il faut donner des ordinateurs. C est pour cette raison que l appel à projet a été lancé. L appel à projet fait émerger les projets qui nécessitent des ordinateurs de seconde vie. Forts de ces projets, les donateurs connaissent le projet qui utilisera leur don. Pour le retour d un ordinateur de fin de vie, une caution sera demandée (tout comme la bouteille de lait consignée). C est une année expérimentale, avec l ambition de trouver 2500 ordinateurs d ici la fin du mois d avril. S il faut trouver les relais pour faciliter, cela ne dédouane pas d une démarche de proximité. Il est suggéré de créer une manifestation à Paris, pour cibler les associations, syndicats et les collectivités, en mettant en valeur les grandes collectivités qui souhaitent soutenir la filière. Quel est le rôle des ERIC? Comment peuvent-ils s approprier la démarche. Comment un EPN peut s intégrer, s investir dans une démarche ORDI 2.0 tout en restant dans son champ de compétences. «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 6

7 La place des ERIC au sein de la filière En Rhône-Alpes, le réseau CORAIA est membre du Comité de Pilotage ORDI2.0. CoRAIA est le porte-voix des associations de l Internet accompagné. Dans le cadre du dispositif «Ordi 2,0», ils sont le relais des appels à projet. Ils ont le rôle de Pôle ressources sur le territoire, ils peuvent provoquer des projets et en initier. La question de l accès à Internet et au matériel se posera toujours en complément de l enjeu de l appropriation des outils, des usages. Il faut aborder les questions de développement durable, sensibiliser le public aux gestes éco-citoyens, et informer en profondeur sur la loi de l éco-taxe. La DUI a développé un appel à projet pour développer l auto-formation des animateurs d EPN. Ces notions autour du Développement Durable, de l éco-citoyenneté pourraient être intégrées dans les modules de formations. Est-ce qu un EPN a intérêt à être labellisé ORDI 2.0 et quel serait son rôle? > Un point de formation Ordi2.0 Parce que dans un ERIC, nous savons que l accompagnement et la médiation numérique sont assurés, Pierre Perez s interroge si l ERIC peut s engager à former tous ceux qui bénéficient d un ordinateur 2.0? Mohamed Yaker répond que les formations, les accompagnements sont déjà assurés par l ERIC. Avenir 84 est inscrit dans une démarche de développement durable et leurs actions visent des publics très éloignés. Ainsi, le travail de l ERIC serait identique, avec au-delà un affichage fortement complémentaire et, probablement, plus de public à recevoir. > Un point de collecte des dons L ERIC peut être un lieu de sensibilisation sur les déchets D3E, les dons etc. et être un point d accueil des ordinateurs usagés. Moyennant des aménagements, il pourrait être collecteurs des ordinateurs. > Un point de redistribution Dans le réseau des ERIC, Pierre Orsatelli amène l interrogation de pouvoir conférer un nouveau rôle à ERIC et, par exemple, envisager dans certains ERIC : - une dotation d un certain nombre de machines (exemple 15). Les usagers pourraient repartir avec une machine. - le prêt à l individu par l ERIC aux publics éloignés qui offrirait l avantage de compléter l offre de services de l ERIC, et ce n est pas une logique de dons, mais de prêt, de responsabilisation. La structure intermédiaire illustrerait de façon très pratique son rôle de médiateur. - Dans le cadre du Passeport Numérique, doter l entrepreneur sous statut notamment «d auto-entrepreneur» permettrait une aide au démarrage des activités. L association Des jardins du Buëch, propose de mettre à disposition des ordinateurs qui sont reconditionnés en vendant seulement une prestation de maintenance. «Au lieu que les ordinateurs soient stockés dans un hangar et perdent de la valeur, nous pourrions les mettre à disposition du réseau des ERIC» «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 7

8 En synthèse : L ERIC pourrait être un LIEU DE RECEPTION / REDISTRIBUTION DES ORDINATEURS. En tant que Pole de ressource, il pourrait récupérer les ordinateurs, les redistribuer aux publics cibles et donner des contacts (reconditionneurs, collecteurs, etcs.). En plus de ses missions classiques de MEDIATION, ACCOMPAGNEMENT : à travers les formations, les ateliers de sensibilisation, l ERIC pourraient prêter du matériel que la filière lui fournirait pour faciliter et continuer l appropriation sociale des TIC du public. L IMPORTANCE DE LA COMMUNICATION Dans l installation de la machine, au niveau national, il serait judicieux d indiquer la cartographie de tous les EPN. La démarche ORDI 2.0 repose sur l organisation d une filière avec des acteurs existants qui ont besoin de mieux se faire connaître auprès des publics cibles. Configurer toutes les machines avec la cartographie des EPN permettrait de mieux faire connaître les structures, et leur rôle d accompagnement. CREER UN CENTRE DE RESSOURCE D3E Il faut créer un centre de ressources sur la gestion des D3E. Il faut créer un service de proximité, avec de l information, de la formation (exemple : «comment informer sur le recyclage informatique»), de la maintenance proche des individus. ANTICIPER DE NOUVEAUX USAGES Limiter Ordi 2.O à l acquisition d un ordinateur est nécessaire mais n est pas suffisant. Aujourd hui l accès Internet importe beaucoup. Pourquoi ne pas envisager une clef 3G. Cela nécessite d intégrer un opérateur qui permet d accéder à Internet à un prix modique. Certains opérateurs peuvent baisser leurs prix à 20 euros par mois. Mais Internet n est plus suffisant, les demandes s orientent vers la téléphonie. Pierre Perez de la DUI exprime la volonté que l association UIDE s oriente sur cette question particulière des EPN / ERIC, en collaboration avec Edwige Cornet. Cela pourrait être une opération pilote qui pourrait s engager à l échelle régionale. Sur le principe une marque d intérêt est portée par les présents. Il serait alors intéressant d approcher les ERIC eco-responsables pour mieux cerner leur contribution possible. UIDE aimerait pouvoir mettre en place une action similaire à celle de Rhône Alpes avec la de grigny pour lancer avec la plateforme ERIC, le service énergie et la mission TIC du Conseil Régional une opération de remontée de projets pour pouvoir fournir des solutions, les valider, et communiquer. «Atelier ORDI 2.0» plateforme de ressource des ERIC et des Territoires 8

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF :

INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : INNOVATION ET HABITAT PARTICIPATIF : Complément au chapitre VII «Valorisation du Patrimoine Régional et Projets Innovants» du cadre d intervention régional sur l habitat et le logement, adopté par délibération

Plus en détail

Un geste pour un monde meilleur. Recycler4Green. www.recycler4green.com

Un geste pour un monde meilleur. Recycler4Green. www.recycler4green.com Un geste pour un monde meilleur Recycler4Green www.recycler4green.com La tranquillité du recyclage informatique dans un environnement de plus en plus complexe. Notre activité Recycler4Green propose aux

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS

OUVRIR LES PORTES DE LA BANQUE AUX JEUNES ENTREPRENEURS Contexte général de lancement de l expérimentation Pour des raisons indépendantes de notre volonté et de notre implication, la convention avec le Ministère a été signée à la fin du mois de décembre 2010.

Plus en détail

Enquête auprès du réseau des Espaces Régionaux Internet Citoyen (ERIC)

Enquête auprès du réseau des Espaces Régionaux Internet Citoyen (ERIC) Enquête auprès du réseau des Espaces Régionaux Internet Citoyen (ERIC) Les Espaces Régionaux Internet Citoyen tissent leur toile en région Provence-Alpes-Côte d Azur Enquête réalisée dans le cadre de l

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014

LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE. Réunion du 28 mars 2014 LE PROJET D ÉTABLISSEMENT DE L ENIL DE MAMIROLLE Réunion du 28 mars 2014 SOMMAIRE PARTIE 1 : Le Cadre de travail Pourquoi réaliser un Projet d Etablissement? Qu est-ce qu un Projet d Etablissement? Un

Plus en détail

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire

AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL. Découvrez notre nouveau fonds. socialement responsable et solidaire AVEC NOUS, SOUTENEZ L ENTREPRENEURIAT SOCIAL Découvrez notre nouveau fonds socialement responsable et solidaire Déjà présents auprès d un entrepreneur sur quatre, nous avons décidé d accélérer notre soutien

Plus en détail

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement!

Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Economie Sociale et Solidaire, une invitation à vivre autrement! Dossier de presse Rencontres Solidaires en Rhône-Alpes Novembre 2010 Plus de 100 rendez-vous en Rhône-Alpes! Service presse 04 72 59 40

Plus en détail

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC)

Copyright Agirc-Arrco Mars 2012. 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) 2 QUESTIONS pour comprendre le Système d Information Retraite Complémentaire (SI-RC) SOMMAIRE (1/3) ENJEUX DE L INFORMATIQUE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE 1. Depuis quand un programme de convergence informatique

Plus en détail

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols

Chargé(e) d Accueil. La filière certifications de l afpols Chargé(e) d Accueil La filière certifications de l afpols l école L afpols conçoit et met en œuvre depuis plus de 20 ans des cycles de formations qualifiantes pour répondre aux besoins de professionnaliser

Plus en détail

ESPACES PUBLICS NUMERIQUES ET POLITIQUE DE LA VILLE

ESPACES PUBLICS NUMERIQUES ET POLITIQUE DE LA VILLE ETUDE ESPACES PUBLICS NUMERIQUES ET POLITIQUE DE LA VILLE CC BY-SA ANSA PROPOSITIONS POUR MIEUX TRAVAILLER ENSEMBLE AU SERVICE DES HABITANTS DES QUARTIERS Edito Hervé Masurel, Secrétaire général du comité

Plus en détail

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES

MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES MONTAGE ET REALISATION DU PROGRAMME SOFT-WHERE EXPORT 2013 CAHIER DES CHARGES 1) Introduction Dans le cadre de son PDI (Plan de Développement International), le Cluster EDIT a mis en place une action nommée

Plus en détail

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017

POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 LE PACTE : un outil pragmatique et partenarial au service des habitants et des acteurs économiques POUR LE DÉVELOPPEMENT DU TERRITOIRE D EST ENSEMBLE 2014-2017 Depuis sa création Est Ensemble a fait du

Plus en détail

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)»

Investissements d avenir. Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Investissements d avenir Action : «Projets agricoles et agroalimentaires d avenir (P3A)» Appel à projets «Innovation et compétitivité des filières agricoles et agroalimentaires» Volet compétitif «Initiatives

Plus en détail

MODULE 4 : Le choix des outils numériques

MODULE 4 : Le choix des outils numériques MODULE 4 : Le choix des outils numériques Introduction Définition Actions à mettre en œuvre Bonnes pratiques Introduction Introduction Bienvenue dans le «Digital age» Newer is better Introduction PC =

Plus en détail

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS

PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS PLF 2014 - EXTRAIT DU BLEU BUDGÉTAIRE DE LA MISSION : PRÊTS ET AVANCES À DES PARTICULIERS OU À DES ORGANISMES PRIVÉS Version du 01/10/ à 16:07:40 PROGRAMME 866 : PRÊTS AUX PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Saint-Denis Grâce au soutien de la Mairie, du Centre Communal d Action Sociale (CCAS)

Plus en détail

Développement durable et PME. Introduction à la démarche

Développement durable et PME. Introduction à la démarche Développement durable et PME Introduction à la démarche 1. INTRODUCTION Les TPE, PME et PMI le savent aujourd hui : elles doivent s employer à limiter leur impact sur l environnement, mais également intégrer

Plus en détail

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP

«TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP «TRANSMÉA», UN FONDS UNIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT DÉDIÉ AUX RES ORGANISÉS EN SCOP I. Présentation de l action La Région Rhône-Alpes a lancé en 2007, en partenariat avec l Union régionale des Scop (Urscop),

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

COMMENT OBTENIR DES SUBVENTIONS EUROPEENNES

COMMENT OBTENIR DES SUBVENTIONS EUROPEENNES COMMENT OBTENIR DES SUBVENTIONS EUROPEENNES L environnement, la recherche, l éducation, la santé, sont des domaines d intervention privilégiés pour les collectivités locales. Leur développement peut donner

Plus en détail

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME

FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME ENTREPRISES, INVESTISSEZ DANS VOTRE AVENIR AVEC LA FORMATION PROFESSIONNELLE. FORMATION PROFESSIONNELLE GUIDE PRATIQUE DE LA RÉFORME 1 SOMMAIRE INTRODUCTION

Plus en détail

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE

LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE 310 N U M É R O Vendredi 4 juillet 2008 LES PÔLES DE COMPÉTITIVITÉ : FAIRE CONVERGER PERFORMANCE ET DYNAMIQUE TERRITORIALE RAPPORTEUR : ANDRÉ MARCON AU NOM DE LA SECTION DES ÉCONOMIES RÉGIONALES ET DE

Plus en détail

Présentation du Programme PHARE

Présentation du Programme PHARE Présentation du Programme PHARE Le programme PHARE : des gains pour la qualité de l offre de soins Le contexte du programme PHARE Les achats hospitaliers représentent 18 Md, second poste de dépenses des

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.

Rendez-vous de l ESS régionale. Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch. Rendez-vous de l ESS régionale Chambre Régionale de l Économie Sociale Poitou-Charentes 60-68 rue Carnot 86000 POITIERS www.cres-pch.org %! "! $!!" # % " Les entreprises d économie sociale et solidaire

Plus en détail

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION

PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION PASS CULTURE SPORT REGLEMENT D INTERVENTION OBJET A travers ce dispositif, la Région souhaite : Démocratiser l accès à la culture Faire du dispositif un véritable outil d ouverture culturelle Valoriser

Plus en détail

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015

Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Programme de formation des bénévoles et salariés de l ESS en Corse 2015 Cahier des charges pour le dépôt des réponses À l attention des Organismes de Formation, Ajaccio, le 4 février 2015 Objet : Appel

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Document d'orientation. Le CG solidaire avec les personnes POUR DES USAGES NUMÉRIQUES ACCESSIBLES A TOUS

Document d'orientation. Le CG solidaire avec les personnes POUR DES USAGES NUMÉRIQUES ACCESSIBLES A TOUS PROJETS STRATÉGIQUES "Deux-Sèvres Autrement" Document d'orientation Le CG solidaire avec les personnes POUR DES USAGES NUMÉRIQUES ACCESSIBLES A TOUS A - Le projet Le contexte Des usages numériques de plus

Plus en détail

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN»

APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» APPEL A PROJETS «ITINERAIRES DE DECOUVERTE DANS LE VIGNOBLE ALSACIEN» La création d itinéraires thématiques qui permettent, sous une forme renouvelée, la découverte du vignoble alsacien et apportent une

Plus en détail

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2

Dossier de presse. La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche. Synthèse page 2 Dossier de presse La campagne d information sur les métiers de l artisanat, du bâtiment et les métiers de bouche Synthèse page 2 Le contexte de la campagne page 5 Le déroulement de la campagne page 7 Faits

Plus en détail

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1

AGEFOS PME Nord Picardie Appel à propositions MutEco Numérique Picardie 2015 1 APPEL A PROPOSITIONS MUTECO NUMERIQUE 2015 PICARDIE Le présent cahier des charges s adresse aux organismes de formation souhaitant se positionner sur le projet mutations économiques porté par AGEFOS PME

Plus en détail

Entreprendre Autrement

Entreprendre Autrement Intention de communication de Réseau Entreprendre Sur la duplication d entreprises sociales Mise à jour le 08/07/07 Présentée par Philippe Garcin, délégué régional au programme Entreprendre Autrement Réseau

Plus en détail

MANCHE NUMERIQUE. Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence

MANCHE NUMERIQUE. Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence MANCHE NUMERIQUE Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence 1 MANCHE NUMERIQUE Bilan de la couverture numérique du territoire et de la mise en concurrence Dès 1995, le

Plus en détail

Schéma Régional d Intelligence Economique (SRIE) de la région CENTRE 2012-2015

Schéma Régional d Intelligence Economique (SRIE) de la région CENTRE 2012-2015 Orléans, le 5 octobre 2012 Schéma Régional d Intelligence Economique (SRIE) de la région CENTRE 2012-2015 Introduction L intelligence économique, c est le dispositif par lequel tout acteur économique assure

Plus en détail

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants.

Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Sociale et solidaire, l association qui contribue au développement social et de l emploi pour améliorer les conditions de vie des habitants. Association d habitants et d acteurs du territoire (collectivités,

Plus en détail

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0

Profil du programme. 2 Synapse Center version : 2.0 SYNAPSE CENTER CHALLENGE Un programme de création d emplois pour les jeunes Synapse Center/IYF Profil du programme Titre du programme : Challenge Composantes : 1. Renforcement de l employabilité des jeunes

Plus en détail

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation.

PRDFP. 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles. cohérence. Concertation. Innovation. cohérence ÉGALITÉ DES CHANCES/DYNAMIQUE ÉCONOMIQUE Concertation Innovation Innovation www.regionreunion.com Concertation cohérence 2011-2015 Le Contrat de Plan Régional de Développement des Formations

Plus en détail

N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais

N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais Latitude 5 n 105 50 ans d'europe et d'espace by Centre Spatial Guyanais 50 ans d'europe et d'espace N 105 / Octobre 2014 Latitude5 Le magazine d information du CNES au Centre Spatial Guyanais LATITUDE

Plus en détail

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile

2 nd vie des produits technologiques. Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile 2 nd vie des produits technologiques Ecocitoyenneté et nouveaux modèles économiques dans la téléphonie mobile SOMMAIRE Electronique Grand Public : un marché de masse! Un cadre réglementaire : depuis 2006

Plus en détail

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014

DE LA STRATEGIE LEADER. Appel d offres Novembre 2014 CAHIER DES CHARGES ACCOMPAGNEMENT A LA DEFINITION DE LA STRATEGIE LEADER DU PNR DE LA BRENNE Appel d offres Novembre 2014 Parc naturel régional de la Brenne Maison du Parc Le Bouchet - 36300 ROSNAY 02

Plus en détail

Axes de travail et plan d action 2015

Axes de travail et plan d action 2015 19 novembre 2014 Axes de travail et plan d action 2015 SOMMAIRE Introduction... 3 Partager l information sur les métiers, l emploi et la formation professionnelle en LR ; être plus utile et plus accessible...

Plus en détail

Agence d ingénierie d accompagnement à la création et au développement d entreprises

Agence d ingénierie d accompagnement à la création et au développement d entreprises Agence d ingénierie d accompagnement à la création et au développement d entreprises Tahar Tahar RAHMANI Immeuble le Vénitien - 27 Bv Charles Moretti 13014 Marseille France Tel : +33 (0)4 91 02 62 69 /

Plus en détail

Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité

Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité Contribution à la Consultation nationale des acteurs du soutien à la parentalité dans le cadre de la «Mobilisation pour la petite enfance et la parentalité», menée par le Ministère délégué chargé de la

Plus en détail

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes

www.rhonealpes.fr Rhône-Alpes www.rhonealpes.fr Accueillir et accompagner des jeunes en contrat d engagement de service civique Rhône-Alpes Alors que la jeunesse doit rester l âge des projets et des rêves, aujourd hui, dans notre région,

Plus en détail

Le financement participatif. Rencontre Sport Com

Le financement participatif. Rencontre Sport Com Le financement participatif Rencontre Sport Com Internet bouleverse l économie Consommation collaborative & finance participative De nouvelles valeurs Ouverture Horizontalité Transparence Choix Recherche

Plus en détail

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires

Rapport d activité. Rhône-Alpes Active Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires Rapport d activité 2014 Une finance solidaire au service de l emploi et des territoires EN En 2014 3 668 emplois créés ou consolidés 907 projets accompagnés et 20,9 M mobilisés en Jean Jacques Martin Président

Plus en détail

Les constats de la Région sur le financement des entreprises en amorçage:

Les constats de la Région sur le financement des entreprises en amorçage: Les constats de la Région sur le financement des entreprises en amorçage: - La phase d amorçage des projets innovants est la phase la plus consommatrice en fonds propres; - La gamme des outils financiers

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008

Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008 ACTIONS EN MATIÈRE D'INTÉGRATION DES PERSONNES HANDICAPÉES DU MINISTÈRE DE LA CULTURE ET DE LA COMMUNICATION Synthèse de la CNCH du 19 juin 2008 LE CONTEXTE La Commission nationale Culture-Handicap La

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr

Jeudi 9 décembre 2010. Fanny DUPUIS 04 67 22 86 46 /// 06 07 75 52 82 dupuis.fanny@cr-languedocroussillon.fr Jeudi 9 décembre 2010 La Région et la Banque européenne d investissement lancent un fonds d investissement pour le photovoltaïque en partenariat avec trois banques régionales Le toit du chai viticole du

Plus en détail

SOMMAIRE. 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à partir de 120 jours à l étranger

SOMMAIRE. 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à partir de 120 jours à l étranger SOMMAIRE Cap Export : Pour Mieux Exporter 1. Favoriser l emploi des jeunes à l export Un crédit d impôt export étendu 2. Partir gagner des marchés à l étranger 2-1. Déduction de l impôt sur le revenu à

Plus en détail

Résultats et impacts

Résultats et impacts Résultats et impacts «Construction d un centre informatique à Dalifort» Quartier de Dalifort Intitulé du projet «Construction d un centre informatique à Dalifort, Sénégal» Lieu d intervention Quartier

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1

Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois 1 PLAN DE FINANCEMENT DU PROJET FONDS PROPRES = APPORT PERSONNEL CREDIT AIDES FINANCIERES - SUBVENTIONS Communauté d Agglomération du Grand Villeneuvois

Plus en détail

Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique

Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique Cahier des charges thématique - Couverture du territoire par le très haut débit et développement des usages du numérique Actualisation et mise en œuvre d une Stratégie de Cohérence Régionale d Aménagement

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT

COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT COMMUNICATION SUR LE PROGRES GLOBAL COMPACT NOVEMBRE 2013 2 Le mot de la direction Lorsque nous avons fondé NEXEO, nous avions déjà une expérience significative du métier de la prestation intellectuelle

Plus en détail

Quel avenir pour les déplacements régionaux? La billettique intégrée. Nathalie AMIEL DIRECTION DELEGUEE TER PACA INTERMODALITE, BILLETTIQUE

Quel avenir pour les déplacements régionaux? La billettique intégrée. Nathalie AMIEL DIRECTION DELEGUEE TER PACA INTERMODALITE, BILLETTIQUE Quel avenir pour les déplacements régionaux? La billettique intégrée Nathalie AMIEL DIRECTION DELEGUEE TER PACA INTERMODALITE, BILLETTIQUE Sommaire La billettique : généralités La billettique interopérable

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

Bourse de recherche Jeff Thompson. Politique et procédures

Bourse de recherche Jeff Thompson. Politique et procédures Bourse de recherche Jeff Thompson Politique et procédures Table des matières Objet et contexte... 2 Financement... 2 Candidats admissibles... 3 Processus de sélection et d attribution de la bourse... 4

Plus en détail

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel

Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Des solutions de croissance pour les PME du logiciel Maillage 3D adapté à l écoulement d air à l arrière d un avion supersonique Vous êtes dirigeant de PME de la filière logicielle et conscient que l innovation

Plus en détail

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services

Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services 1 Stratégie locale en faveur du commerce, de l artisanat & des services Pays Cœur de Flandre I Phase II La formulation de la stratégie Région Nord Pas de Calais Avril 2013 Région Communauté Nord Pas de

Plus en détail

Pourquoi cet événement? Nos objectifs

Pourquoi cet événement? Nos objectifs Pourquoi cet événement? Nos objectifs Créer un rendez-vous IT majeur zone «grand sud» Mettre en place une véritable plateforme de Mettre en place une véritable plateforme de solutions technologiques Valoriser

Plus en détail

I/ Présentation de notre association et de notre programme

I/ Présentation de notre association et de notre programme GUIDE ENSEIGNANTS INTERVENTION EN CLASSE D UN ENTREPRENEUR 1. Présentation de notre association et de notre programme 2. Le contenu de l intervention de l entrepreneur 3. La préparation de l intervention

Plus en détail

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE

ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique. Michel Boudol Responsable Atelier DEEE ASSOCIATION et Chantiers d Insertion par l Activité Economique Michel Boudol Responsable Atelier DEEE 1 Créée en 1985 Implantée dans une ZUS de l agglomération Grenobloise Action Sociale, Environnementale

Plus en détail

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2)

Pôle de compétitivité Aerospace Valley. Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Pôle de compétitivité Aerospace Valley Agilité et Confiance dans la filière aéronautique (2) Cahier des charges pour une offre d accompagnement pour une démarche «Agir ensemble pour la filière aéronautique».

Plus en détail

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs

Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie et de la diversité des jeunes créateurs Centre national de la danse Mesures en faveur de la formation, de l insertion, des conditions de vie MARDI Contact presse Ministère de la Culture et de la Communication Délégation à l information et à

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA CONFERENCE-DEBAT

COMPTE-RENDU DE LA CONFERENCE-DEBAT RESONANCES HUMANITAIRES Samedi 06 Octobre 2007 11h 13h Espace CERISE, 46 Rue Montorgueil, Paris 2ème COMPTE-RENDU DE LA CONFERENCE-DEBAT «Les métiers du Développement Durable et de la Responsabilité Sociale

Plus en détail

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires

Synthèse. Dynamique de l emploi. L0Z-Secrétaires L0Z-Secrétaires Synthèse En moyenne sur la période 2007-2009, 484 000 personnes exercent le métier de secrétaire, assurant des fonctions de support, de coordination, de gestion et de communication. Les

Plus en détail

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion

Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Mobiliser les entreprises : un nouveau défi pour les acteurs de l insertion Léopold GILLES Directeur du Département «Evaluation des politiques sociales» - CREDOC SOMMAIRE RAPPEL : entreprises solidaires

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» SESSION PLENIERE DES 19 ET 20 JUIN 2014 CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJETS REGIONAL «INNOVATION» I.Contexte : Convaincue de l intérêt stratégique de l innovation pour le renforcement de la compétitivité des entreprises, la a lancé un appel

Plus en détail

I) Présentation Certification e-réputation

I) Présentation Certification e-réputation La certification e-réputation valide les compétences d un internaute à créer et à valoriser son image personnelle (construire son identité et surveiller sa réputation numérique) ou celle de son organisation

Plus en détail

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans

Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans Le cahier des charges du 2 ème appel à projets d Alter Incub Rhône-Alpes, l incubateur régional d entreprises sociales, précise le contexte dans lequel s inscrit Alter Incub ainsi que les modalités et

Plus en détail

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015

Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 Plan Local de Développement de l Économie Sociale et Solidaire 2011-2015 MAI 2011 1 Sommaire 1. Eléments de contexte... 3 1.1 L économie sociale et solidaire à Lille, Lomme et Hellemmes en quelques chiffres..4

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture

Plan d action de développement durable 2009-2015. Le développement durable, une question de culture Plan d action de développement durable 2009-2015 Le développement durable, une question de culture Révisé en mars 2013 Note importante Le gouvernement du Québec a autorisé le 29 février 2013 par décret

Plus en détail

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013.

Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Dossier de Presse La communauté de communes de Mimizan participe au Salon PROVEMPLOI, à Paris, le 15 octobre 2013. Contact presse : Julie LECOEUR Responsable Communication 05 47 81 70 14 communication@cc-mimizan.fr

Plus en détail

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires

Contribuer au Développement de Territoires Solidaires Contribuer au Développement de Territoires Solidaires des entreprises en mouvement! Les 500 adhérents* COORACE défendent depuis 1985 le droit au travail pour tous. Ils participent sur l ensemble du territoire

Plus en détail

Projet d'accessibilité au multimédia.

Projet d'accessibilité au multimédia. L Adapei - les papillons blancs d Ille-et-Vilaine, une association familiale créée en 1961 autour de valeurs communes : Soutenir, rencontrer et accompagner les personnes et leur famille Promouvoir des

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 5 DU 12 JANVIER 2010 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 7 S-1-10 INSTRUCTION DU 29 DECEMBRE 2009 IMPOT DE SOLIDARITE SUR LA FORTUNE. CALCUL DE L IMPOT. REDUCTION D

Plus en détail

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE

SOMMAIRE SOMMAIRE. Politique Education de la Région Développement Durable Collecte des déchets dans les lycées DEEE 52 000 lycéens 65 lycées publics (1,2 millions de m² de locaux) 39 lycées privés 1 Les priorités comtoises en matière d éducation par de nouvelles politiques L accès pour tous à l éducation Gratuité des

Plus en détail

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM.

LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. LES SERVICES A LA PERSONNE EN ARTOIS COMM. Direction du Développement Economique et Emploi Artois Comm. Le 4 juin 2010 ARTOIS COMM. PRESENTATION D ARTOIS COMM. LES CARACTERISTIQUES DU TERRITOIRE : La Communauté

Plus en détail

Question avec des mots clés. La réponse de ResEnTer. Entreprises. Simplifier les relations. Monter en maturité/thémathique

Question avec des mots clés. La réponse de ResEnTer. Entreprises. Simplifier les relations. Monter en maturité/thémathique La communauté au service de l intêret général Question avec des mots clés La réponse de ResEnTer Favoriser les circuits courts Evaluer impact socio-économiques Mettre en relation les acteurs Entreprises

Plus en détail

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE

SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE SERVICE PANIERS FRAICHEUR EN RHONE-ALPES DEMARCHE ET RETOUR D EXPÉRIENCE ATELIER CEREMA 21 MAI 2015 LYON DÉPARTEMENT MARKETING ET SERVICE / TER RA DIFFUSION LIMITÉE JEUDI 21 MAI 2015 SOMMAIRE 01. DÉFINITION

Plus en détail

Références et partenaires :

Références et partenaires : Eric RIPERT, 49 ans, Formateur - Consultant depuis 1995 dans les domaines HYGIENE SECURITE ENVIRONNEMENT. (H.S.E) Formateur et coordinateur de pôle en 2010 dans un centre de formation de premier plan sur

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire -

DOSSIER DE PRESSE Forum de l emploi solidaire - DOSSIER DE PRESSE Relations Presse : Abrasive Karine Michaud Tel : 04 26 00 25 16 E-mail : contact@abrasive.fr Communiqué de presse 17 octobre 2014 Forum de l emploi solidaire : une journée pour découvrir

Plus en détail

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS

APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS APRÈS LONDRES, GRENOBLE EXPÉRIMENTE LE PAIEMENT PAR CARTE BANCAIRE SANS CONTACT SUR UNE LIGNE DE BUS Le paiement sans contact dans la Métropole grenobloise est lancé lundi 21 septembre sur la ligne Chrono

Plus en détail

politique de la France en matière de cybersécurité

politique de la France en matière de cybersécurité dossier de presse politique de la France en matière de cybersécurité 20 février 2014 Contact presse +33 (0)1 71 75 84 04 communication@ssi.gouv.fr www.ssi.gouv.fr Sommaire L ANSSI L ANSSI en chiffres Le

Plus en détail

L ecoute, Le service, l echange,

L ecoute, Le service, l echange, L ecoute, Le service, l accompagnement, L assistance, l echange, la formation, le partenariat Acquérir nos solutions, ce n est pas seulement obtenir un outil informatique, c est également accéder à de

Plus en détail

Outil de veille environnementale

Outil de veille environnementale Outil de veille environnementale Qu est ce que la veille? «Activité continue et en grande partie itérative visant à une surveillance active de l environnement pour en anticiper les évolutions» Définition

Plus en détail

Encourager l innovation sociale en Aquitaine

Encourager l innovation sociale en Aquitaine Encourager l innovation sociale en Aquitaine Un double cadre d intervention régional : La politique régionale de développement de l Economie sociale et solidaire et de l innovation sociale en Aquitaine,

Plus en détail

WE DO WHAT? DOSSIER DE PRESSE L INVESTISSEMENT PARTICIPATIF À IMPACT POSITIF! MAI 2015. CONTACT PRESSE Lisa Moisan 06 34 69 16 82 presse@wedogood.

WE DO WHAT? DOSSIER DE PRESSE L INVESTISSEMENT PARTICIPATIF À IMPACT POSITIF! MAI 2015. CONTACT PRESSE Lisa Moisan 06 34 69 16 82 presse@wedogood. WE DO WHAT? L INVESTISSEMENT PARTICIPATIF À IMPACT POSITIF! DOSSIER DE PRESSE MAI 2015 CONTACT PRESSE Lisa Moisan 06 34 69 16 82 presse@wedogood.co 1 S E O M M A I 1/ QUI SOMMES-NOUS? 2/ VALEURS 3/ FONCTIONNEMENT

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle

Cycle d échanges DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS. 6 matinées d avril à décembre 2015. Contexte. Présentation du cycle DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET QUARTIERS 6 matinées d avril à décembre 2015 à Lyon (Rhône) Contexte Insuffisance de services et d activités économiques, commerces de proximité en berne, taux de chômage deux

Plus en détail

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective

Plate-forme RSE. Commissariat Général à la stratégie et la prospective Plate-forme RSE Commissariat Général à la stratégie et la prospective «La Région Languedoc-Roussillon accélérateur de compétitivité et de responsabilité sociale pour les entreprises» Josick Paoli Directrice

Plus en détail

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée

Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Strasbourg, le 14 novembre 2014. Comité stratégique de la démarche Alsace 2030 : des ambitions fortes, une vision partagée Philippe Richert, Président du Conseil Régional d Alsace, Ancien Ministre, a ouvert

Plus en détail