VISUALISATION DES SIGNAUX ELECTRIQUES OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ANALOGIQUE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "VISUALISATION DES SIGNAUX ELECTRIQUES OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ANALOGIQUE"

Transcription

1 VISUALISATION DES SIGNAUX ELECTRIQUES OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ANALOGIQUE INTRODUCTION L'oscilloscope es le plus polyvalen des appareils de mesures élecroniques. Il peu permere simulanémen de visualiser e de mesurer une différence de poeniel élecrique qui peu êre la "raducion" par l'inermédiaire d'un capeur, de la grandeur expérimenale (signal) à laquelle on s'inéresse. L'uilisaion la plus courane es la visualisaion sur l'écran de la courbe représenaive y = f() d'un signal y variable avec le emps. Consiuion d'un oscilloscope Un oscilloscope compore : - Un ube cahodique comprenan un canon à élecrons, des sysèmes de déflexion e un écran fluorescen - Des amplificaeurs - Une base de emps - Un disposiif de synchronisaion Chacun de ces élémens foncionne avec une alimenaion inerne à l'oscilloscope.

2 I - PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE I.1 - Producion du faisceau élecronique Le ube cahodique dans lequel règne un vide poussé consiue l'organe de base de l'oscilloscope. Les élecrons émis par une cahode chaude son dosés par une grille de commande (wehnel) puis focalisés e accélérés par des anodes A1 e A2 en direcion d'un écran fluorescen : l'impac du faisceau d'élecrons sur l'écran crée une peie ache lumineuse : le spo (figure 1). Canon à élecrons Filamen chauffé Wehnel (luminosié) Cahode Concenraion Accéléraion Plaques de déflexion vericale Plaques de déflexion horizonale Ecran fluorescen A 1 A 2 Y Spo X Figure 1. Schéma du ube cahodique I.2 - Déviaion du faisceau élecronique Le déplacemen du spo dans deux direcions perpendiculaires es obenu par déflexion du pinceau d'élecrons par deux paires de plaques, l'une de déflexion vericale (Y), l'aure de déflexion horizonale (X). Supposons qu'en l'absence de ensions appliquées aux 2 paires de plaques, le spo occupe la posiion O sur l'écran. Si une ension V es alors appliquée aux plaques Y (figure 2), les élecrons, soumis à une force élecrosaique F = -ee proporionnelle à V (F = ev/d) son déviés vericalemen (vers le hau si V > O) D d 0 V Figure 2. On monre que la déviaion es proporionnelle à V : D = kv k éan une consane spécifique du ube cahodique.

3 D'aure par, la viesse de déplacemen des élecrons éan grande, oue variaion de V se répercue quasi insananémen sur la posiion du spo. Remarque : Le cadrage du spo es obenu par applicaion de ensions coninues, règlables à l'aide des bouons de cadrage. II - LES AMPLIFICATEURS II.1 - Les commuaeurs de sensibilié Avec un ube cahodique convenionnel, une ension de 1V appliquée aux bornes des plaques Y enraîne une déviaion vericale d'environ 1 mm. Les ensions don on dispose son en général insuffisanes pour obenir des déviaions noables du spo. Il fau donc les amplifier (ou les aénuer si elles son rop grandes) à l'aide d'un amplificaeur de gain G. A un signal d'enrée v correspond alors un signal de ension Gv appliquée aux plaques* e la déviaion observable sur l'écran es elle que : D(cm) = kgv(vols) *signal en fai appliqué aux plaques : Gv + Vo ; Vo = signal consan de cadrage La valeur du gain ne présene pas d'inérê pour l'uilisaeur qui peu sélecionner différenes valeurs du rappor v/d - exprimé en vol/cm ou vol/div - à l'aide d'un commuaeur. Ces indicaions, qui représenen des sensibiliés e non des calibres, permeen de mesurer direcemen des ensions. L'oscilloscope se comporan comme un volmère, il es donc nécessaire que son impédance d'enrée soi assez grande (cf II.3). II.2 - Mode de liaison à l'enrée ( ou couplage du circui d'enrée ) Le signal d'enrée v es appliqué enre 2 bornes don l'une es à la masse. La deuxième borne es reliée à l'amplificaeur par l'inermédiaire d'un commuaeur. - Pour la posiion 1 du commuaeur (noaion : = ou DC), la ransmission direce du signal es assurée. - Pour la posiion 2 du commuaeur (noaion : ~ ou AC), il y a éliminaion de la composane coninue e des fréquences rès basses du signal : on visualise oujours un signal de valeur moyenne nulle. - En posiion 3 du commuaeur (noaion : 0 ou GND), l'amplificaeur, fermé sur la masse à l'enrée, délivre un signal nul permean le posiionnemen du spo ou de la race. = DC 1 Figure 3 AC 0 GND 2 3 Ampli

4 II.3 - Bande passane e impédance d'enrée a/ Liaison coninue = La bande passane pour l'enrée = es égale à celle de l'amplificaeur. La bande passane à -3 db es comprise enre O e quelques MHz (figure 4a). b/ Liaison alernaive ~ La bande passane à -3 db pour l'enrée ~ es comprise enre quelques Hz (N1), la valeur supérieure N2 éan inchangée par rappor au cas précéden (figure 4b). Les signaux variables de faible fréquence doiven êre appliqués à l'enrée =. G G - 3 db - 3 db a b 0 N 2 N 0 N 1 N 2 N Figure 4. Bande passane de l'oscilloscope a. pour l'enrée coninue = b. pour l'enrée alernaive ~ L'impédance d'enrée de l'amplificaeur es consiuée d'une résisance R de grande valeur (1 MΩ généralemen) en parallèle avec une capacié Cp de 25 à 50 pf selon les modèles (ou les voies). Cee impédance dépend de la fréquence du signal appliqué. Ainsi pour R = 1 MΩ e Cp = 30 pf, elle es sensiblemen égale à 1 MΩ en basse fréquence, mais n'excède pas 53 kω à 100 khz e 1 kω à 5 MHz. Même si un signal rese correcemen visualisé, la mesure de sa d.d.p. es de plus en plus sujee à l'erreur au fur e à mesure que la fréquence augmene. Remarque. Ne pas confondre la capacié Cp avec la capacié C du commuaeur d'enrée : l'impédance d'enrée es indépendane du mode de liaison e de la posiion du commuaeur de sensibilié. III - BALAYAGE ET SYNCHRONISATION III.1 - Principe de la visualisaion d'un signal v() en foncion du emps La caracérisaion des variaions d'un signal v() exige l'obenion, sur l'écran, de sa représenaion graphique en foncion du emps. Sur l'écran comme sur une feuille de papier, cee représenaion nécessie deux axes de référence : un axe verical des ensions e un axe horizonal des emps, gradués ous deux linéairemen (représenaion classique). La ransformaion de l'axe horizonal en axe des emps es réalisée en imposan au spo un mouvemen reciligne uniforme. Le balayage répéiif de l'écran de la gauche vers la droie es obenu à parir d'un généraeur

5 inerne appelé base de emps qui envoie sur les plaques X une d.d.p. varian linéairemen avec le emps e s'annulan périodiquemen. III.2 - Balayage La base de emps fourni une ension Vb die en "dens de scie" (figure 5a) appliquée aux plaques de déflexion horizonale. Enre les insans 1 e 1 + Tb, la ension Vb croî linéairemen, e la déviaion horizonale du spo, proporionnelle à Vb, es proporionnelle au emps : le spo a un mouvemen horizonal reciligne uniforme de la gauche vers la droie de l'écran. Au emps 1 + Tb, la ension Vb décroî brusquemen andis qu'une ension négaive es appliquée au wehnel, suppriman le faisceau d'élecrons donc la race de reour. A l'insan 2 le wehnel es de nouveau polarisé posiivemen, le spo réapparaî dans sa posiion iniiale e la séquence décrie précédemmen recommence. V b a T b T b 1 + T b 2 b v A B C D c A B D T E F C E F Figure 5. Un commuaeur de balayage perme de règler la durée de balayage. Chaque division horizonale de l'écran éan parcourue par le spo dans le même emps, ce commuaeur es gradué en durée/div permean ainsi la lecure direce des emps. Considérons le cas où un signal sinusoïdal de période T es appliqué en Y, alors qu'un signal en dens de scie de durée Tb es appliqué en X (figures 5a e 5b). Les racés AB, CD, EF correspondan aux balayages successifs, ne son pas superposables e l'image perçue sur l'écran es inexricable (figure 5c). III.3 - Principe de la synchronisaion : balayage déclenché Le chevauchemen ou le défilemen des images sera évié si l'on parvien à faire démarrer la base de emps - donc le balayage - lorsque le signal passe par un même poin (poin de déclenchemen choisi comme référence, el que A, figure 6); le balayage es alors synchronisé avec le signal v(). La synchronisaion exige une source de déclenchemen qui peu êre :

6 - inerne : la base de emps es déclenchée par le signal v() à visualiser - exerne : la base de emps es déclenchée par un signal aure. IV. DESCRIPTION DU BALAYAGE DECLENCHE IV.1 - Synchronisaion inerne C'es le mode de foncionnemen le plus uilisé. Dans le disposiif de déclenchemen, un comparaeur compare une ension coninue VS appelée seuil de déclenchemen (rigger level) à la ension v(). Le balayage n'es déclenché que lorsque v()=vs. V b 1 T 1 1 b 2 Tb v V S A C B D

7 A, C B,D Figure 6 Sur l'exemple monré figure 6, le spo décri le graphe représenaif du signal enre 1 e '1, disparaî pour reourner à sa posiion d'origine (en "1) e réapparaî, après un emps d'aene, lorsque le signal aein la valeur seuil. En oure, pour lever oue ambiguïé sur le momen du déclenchemen, on choisi le fron monan ou descendan du signal (+ ou -), c'es à dire que l'on fai un choix enre A e A'. A l'insan 2, la den de scie suivane es alors déclenchée,... ainsi de suie. L'image obenue sur l'écran paraî fixe pour une fréquence de répéiion du balayage supérieure à environ 25 fois/seconde (persisance réinienne). On peu sélecionner deux modes de synchronisaion inerne : a/ mode réglable ( "NORM") Le seuil de déclenchemen es réglable coninûmen sur oue la haueur de l'écran, par un poeniomère. Ce mode de synchronisaion, rès souple, es plus pariculièremen desiné à l'observaion de phénomènes de faible fréquence de répéiion ou non périodiques. Mais il présene des inconvéniens pour l'observaeur non averi : - Le balayage ne démarre pas si VS es supérieure à l'ampliude de v() : il n'y a alors aucune image sur l'écran. - Il n'y a pas de balayage si aucune ension n'es appliquée en Y : la "race" n'es donc pas visible. b/ Mode auomaique Le principe de foncionnemen demeure le même, mais : - Le seuil de synchronisaion n'es pas règlable ou l'es dans une plage elle que VS rese oujours inférieur à l'ampliude Vm de v(). - En l'absence de signal en Y, le déclenchemen a lieu après un cerain emps d'aene, si bien qu'une race apparaî oujours sur l'écran (si le cadrage es correc). - La synchronisaion n'es effecive que pour une fréquence du signal supérieure à 20 Hz environ.

8 Remarque. Le mode réglable es souven appelé mode déclenché par opposiion au mode auomaique. Dans les deux cas, il y a pouran bien déclenchemen du balayage. IV.2 - Synchronisaion exerne Les considéraions précédenes resen valables, mais le déclenchemen es réalisé par un signal exérieur, vex(), généralemen synchrone du signal v() à éudier. Ce signal vex() es appliqué sur une enrée séparée marquée synchronisaion exerne (exernal rigger). V - UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE EN X-Y Un oscilloscope peu êre uilisé pour racer la courbe représenaive d'une foncion y = f(x). Dans ce cas, l'appareil es commué en X-Y, c'es à dire que : - Un signal es appliqué sur l'enrée Y - Un deuxième signal es appliqué à l'enrée X : la base de emps de l'oscilloscope es alors inopérane. VI -OSCILLOSCOPE BICOURBE Un oscilloscope bicourbe ou double race possède deux amplificaeurs vericaux indépendans, désignés la plupar du emps par voie A e voie B. Chacune de ces voies peu êre employée séparémen ou en associaion avec l'aure voie. Pour des raisons de coû, un oscilloscope convenionnel ne possède qu'un seul canon à élecrons. Bien qu'il n'y ai qu'un faisceau élecronique, la visualisaion simulanée de deux signaux va() e vb() es obenue en envoyan successivemen sur les plaques Y les signaux en provenance des voies A e B. L'observaion simulanée des deux racés es possible grâce à la rémanence du ube e la persisance réinienne. La liaison enre les voies A e B e les plaques Y es réalisée par commuaion élecronique (fig. 7). Voie A Ampli A Plaques Y Voie B Ampli B Module de commuaion

9 Figure 7. Selon la fréquence, on disingue deux modes de commuaion. - Mode découpé (chopped). En basse fréquence, au cours d'un balayage, le spo passe un grand nombre de fois d'une courbe à l'aure, chacune éan décrie en poinillés. Le spo es éein lors de la commuaion d'une voie à l'aure, e l'observaeur ne disingue pas le découpage (fréquence de découpage de l'ordre de 500 khz) (figure 8a). -Mode alerné. Pour des signaux de fréquence suffisammen grande, le signal de la voie A es racé pendan un balayage comple. Au balayage suivan, c'es le signal de la voie B qui es représené sur l'écran (figure 8b). Le changemen de mode es généralemen auomaique selon la durée de balayage sélecionnée. Il es manuel sur cerains appareils. A a A B b B Figure Mode ADD. Cee foncion perme de représener la somme algébrique des signaux de la voie 1 e de la voie - Posiion INVERT CH 2. Dans cee posiion, la représenaion de la voie 2 es inversée (déphasée de p). VII- MODULATION Z Il es parfois possible de moduler l'inensié du spo sur l'écran - voire obenir l'exincion - par un signal exérieur appliqué à l'enrée Z. Cee enrée es reliée à un amplificaeur qui commande l'élecrode d'effacemen du ube cahodique (wehnel). VIII - SCHEMA DE PRINCIPE D'UN OSCILLOSCOPE A 2 VOIES Ce schéma général (figure 9) regroupe les différens modules décris précédemmen, à la différence près que ce qui a éé désigné sous le erme amplificaeur es en réalié composé d'un préamplificaeur e d'un éage amplificaeur final à gain fixe.

10 Cadrage YA Enrée Voie A = 10 mv/div 0 20 V/div Préampli A Commuaion Cadrage YB X Ampli Y Enrée Voie B = 10 mv/div 0 20 V/div Préampli B Synchro Ex Ampli synchro Exérieure YA YB Ex X-Y Ampli X Focalisaion Luminosié Cadrage X Déclenchemen Base de emps + niveau - seuil Ampli Z Alimenaion H.T. Enrée Z Alimenaion base de emps ampli Figure 9

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique

INSTRUMENTATION ELECTRIQUE OSCILLOSCOPE NUMERIQUE GENERATEUR BASSE FREQUENCE UTILISE EN SINUSOIDAL Etude théorique 1 INSUMENAION ELEIQUE OSILLOSOPE NUMEIQUE GENEAEU BASSE FEQUENE UILISE EN SINUSOIDAL Eude héorique 1 Noions élémenaires 1.1 Masse e erre : Lorsqu on mesure une ension, on mesure en fai une différence de

Plus en détail

TP Mesures de la vitesse du son

TP Mesures de la vitesse du son TP Mesures de la viesse du son Bu du TP. Lors de cee séance de ravaux praiques, l éudian es amené à mesurer la viesse de propagaion du son dans l air e dans l eau. 1 Inroducion Qu es-ce qu un son? Un son

Plus en détail

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent

Lycée Viette TSI 1. T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. multimètres. P DV P DH écran fluorescent Lycée Viee TSI 1 T.P. cours 04 oscilloscope G.B.F. mulimères I. Principe de foncionnemen de l oscilloscope à ube cahodique 1. Descripion F C W A 1 A 2 vide spo P DV P DH écran fluorescen F filamen C cahode

Plus en détail

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés

~ = Les redresseurs se divisent en deux grands groupes : On classe les divers redresseurs en trois catégories : Les redresseurs semicommandés Le redressemen c'es la ransformaion de l'énergie élecrique alernaive du réseau en énergie coninue. Symbole : ~ = Les redresseurs se divisen en deux grands groupes : les redresseurs demi onde, à une alernance

Plus en détail

10.12.2010. Oscilloscope. Oscilloscope

10.12.2010. Oscilloscope. Oscilloscope Eingang - Enrée Verikalversärker Amplificaeur vericale Kahodensrahlröhre Tube cahodique Sromversorgung Bloc d alimenaion Triggerschalung Monage Trigger Sägezahngeneraor Géneraeur de ension en dens de scie

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Sie Inerne : www.gecif.ne Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Sommaire I Définiion d un signal analogique page 1 II Caracérisiques d un signal analogique page 2 II 1 Forme

Plus en détail

Chapitre 15 c Circuits RL et RC

Chapitre 15 c Circuits RL et RC Chapire 15 c Circuis L e C en régime impulsionnel Sommaire Circuis en régime impulsionnel Signal impulsionnel Mesure d'un circui C en régime impulsionnel Applicaion praique Eude du circui C en régime impulsionnel

Plus en détail

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2

TB 352 TB 352. Entrée 1. Entrée 2 enrées série TB logiciel d applicaion 2 enrées à émission périodique famille : Inpu ype : Binary inpu, 2-fold TB 352 Environnemen Bouon-poussoir TB 352 Enrée 1 sories 230 V Inerrupeur Enrée 2 Câblage sur

Plus en détail

L oscilloscope numérique

L oscilloscope numérique L oscilloscope numérique Ce documen résume le principe de foncionnemen d un oscilloscope numérique e déaille les réglages possibles du modèle uilisé en séance de ravaux praiques. 1 Principe de foncionnemen

Plus en détail

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max

1ère partie : caractéristiques générales d'un signal périodique v(t) v V max G. Pinson - Physique Appliquée Signaux périodiques A3-P / A3 - Mesurage des signaux périodiques ère parie : caracérisiques générales d'un signal périodique () 3 + 4 sin 5 max pp DC (ms) min () Signal arian

Plus en détail

TRAITEMENT DU SIGNAL

TRAITEMENT DU SIGNAL Spé y -4 Devoir n TAITMNT D SIGNAL Parie I OMPOTMNT DYNAMIQ D N LAM D QATZ On considère une lame de quarz, cylindrique, de secion S consane, d axe Ox (de veceur uniaire r u X ), don les deux faces e en

Plus en détail

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP "marche-arrêt" (2 sens de marche)

ETUDE DES DIFFERENTES COMMANDES DU SYSTEME. 1 - Commande manuelle par BP marche-arrêt (2 sens de marche) BS Mainenance Indusrielle Elecroechnique Eude d un mone charge Moeur asynchrone deux sens de roaion e 2 viesses enroulemens séparés Rappels emporisaions Présenaion es manuenions dans un grand magasin son

Plus en détail

Recueil d'exercices de logique séquentielle

Recueil d'exercices de logique séquentielle Recueil d'exercices de logique séquenielle Les bascules: / : Bascule JK Bascule D. Expliquez commen on peu modifier une bascule JK pour obenir une bascule D. 2/ Eude d un circui D Q Q Sorie A l aide d

Plus en détail

1 Le hacheur série. 30 mars 2005

1 Le hacheur série. 30 mars 2005 e hacheur série A. Campo 30 mars 2005 1 e hacheur série 1.1 Généraliés e hacheur es un disposiif permean d obenir une ension coninue de valeur moyenne réglable à parir d

Plus en détail

Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z

Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z Plan 1 LE CONCEPT 2 LE PRINCIPE 3 LA BASE DE TEMPS 4 LE DECLENCHEMENT 5 LA DÉVIATION VERTICALE 6 ENTREE AXE Z 1 LE CONCEPT Cet instrument assure la fonction principale : Représentation temporelle d un

Plus en détail

La détection synchrone : application

La détection synchrone : application La déecion synchrone : applicaion (Anglais: lock-in amplifier) La cigale chane U IN () Mais il y a du brui + beaucoup de brui. U OUT () Quelle es l'ampliude du chan de la cigale? Commen exraire le signal

Plus en détail

Plan : : Les méthodes de codage numérique en

Plan : : Les méthodes de codage numérique en Plan : : Les méhodes de codage numérique en 3.1 Inroducion 3.2 Codages binaires 3.2.1 Codage NRZ (Non Reour à Zéro) 3.2.2 Codage biphasé ou (Mancheser) 3.2.3 Codage CMI (Code Mark Inversion) 3.3 Codages

Plus en détail

La rentabilité des investissements

La rentabilité des investissements La renabilié des invesissemens Inroducion Difficulé d évaluer des invesissemens TI : problème de l idenificaion des bénéfices, des coûs (absence de saisiques empiriques) problème des bénéfices Inangibles

Plus en détail

Les circuits électriques en régime transitoire

Les circuits électriques en régime transitoire Les circuis élecriques en régime ransioire 1 Inroducion 1.1 Définiions 1.1.1 égime saionnaire Un régime saionnaire es caracérisé par des grandeurs indépendanes du emps. Un circui en couran coninu es donc

Plus en détail

6. Étude de courbes paramétrées (C) : Ces équations sont appelées équations paramétriques de (C). { x = x t. On note parfois également.

6. Étude de courbes paramétrées (C) : Ces équations sont appelées équations paramétriques de (C). { x = x t. On note parfois également. ÉTUDE DE COURBES PARAMÉTRÉES 39 6. Éude de courbes paramérées 6.. Définiions Remarques La courbe (C) n es pas nécessairemen le graphe d une foncion ; c es pourquoi on parle de courbe paramérée e non pas

Plus en détail

Réglage valeur moyenne

Réglage valeur moyenne P Cours : l insrumenaion élecrique A- Le généraeur de basses fréquences ou G.B.F - Présenaion uilisé : Réglage fréquence Réglage ampliude Réglage valeur moyenne Sweep : Possibilié de créer un signal de

Plus en détail

Procédé thermocyclique de régulation de température

Procédé thermocyclique de régulation de température - 1 - Innovaion echnologique dans le domaine de la régulaion de empéraure, le procédé hermocyclique foncionne selon un principe unique en son genre qui n a rien en commun avec les régulaions par hermosa

Plus en détail

Prise en main de l oscilloscope. TP1

Prise en main de l oscilloscope. TP1 1. UTILISATION D UN OSCILLOSCOPE POUR LA MESURE D UNE TENSION CONTINUE. 1.1. Repérage des groupes de fonction. Zone ➊ : Assure la fonction MISE EN SERVICE Zone➋ : Assure la fonction ENTREE DES TENSIONS

Plus en détail

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités

RELATIONS FONCTIONNELLES. I Généralités Universié d'angers : LSEN relaions foncionnelles p. Parie A : Proporionnalié RELATIONS FONCTIONNELLES I Généraliés / Définiion : Soien deux suies de nombres réels : (x ;x ;x ;x 4 ) e (y ;y ;y ;y 4 ). Ces

Plus en détail

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale 1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale I. BUT - Utiliser un oscilloscope pour mesurer des fréquences et des tensions - Déterminer la fréquence d un émetteur à ultrasons (noté US)

Plus en détail

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- I - CONSTITUTION ET FONCTIONNEMENT DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CATHODIQUE ----- Le but de cette étude est de familiariser l'étudiant avec l'utilisation d'un oscilloscope au travers de mesures de diverses grandeurs physiques : tensions,

Plus en détail

TENSION et COURANT ALTERNATIF

TENSION et COURANT ALTERNATIF Chapitre 2 TENSION et COURANT ALTERNATIF I/ Principe de fonctionnement d'un oscilloscope 1- Schéma Plaques de déviation horizontale et verticale Tube à vide Faisceau d'électrons B Cathode Anode + Spot

Plus en détail

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME

CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEME CARACTERISTIQUES STATIQUES D'UN SYSTEE 1 SYSTEE STABLE, SYSTEE INSTABLE 1.1 Exemple 1: Soi un sysème composé d une cuve pour laquelle l écoulemen (perurbaion) es naurel au ravers d une vanne d ouverure

Plus en détail

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1.

- PROBABILITE : c est le rapport (Nbr de cas favorable/nbr de cas possible). C est un nombre compris entre 0 et 1. Les premières consaaions sur l inapiude des produis indusriels à assurer les foncions qu ils éaien censés remplir pendan un emps suffisan remonen à la seconde guerre mondiale. En France cee prise de conscience

Plus en détail

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE

EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE EVALUATION : LA GÉNÉRATION ÉLECTRIQUE EN AÉRONAUTIQUE Temps impari = 1 heure ; Tous documens auorisés excepé la copie du voisin(e) Lire ou l énoncé avan de commencer. Le besoin en énergie élecrique à bord

Plus en détail

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V

Temporisation et monostable Contrôleurs de rotation XSA-V Temporisaion e monosable Conrôleurs de roaion XSA-V Manuel didacique Version Française TE Sommaire Chapire Page Temporisaion - Lecure des hisogrammes 3. Définiion 3.2 Bu 3.3 Principe de foncionnemen 3.3.

Plus en détail

TP mesures électriques

TP mesures électriques TP0 : FAMILIARISATION AVEC L OSCILLOSCOPE On utilise l oscilloscope HAMEG HM 303-4 dont la face avant est donnée par la figure suivante : L explication de la fonction de chaque touche est donnée sur la

Plus en détail

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton)

TD/TP : Taux d un emprunt (méthode de Newton) TD/TP : Taux d un emprun (méhode de Newon) 1 On s inéresse à des calculs relaifs à des remboursemens d empruns 1. On noera C 0 la somme emprunée, M la somme remboursée chaque mois (mensualié), le aux mensuel

Plus en détail

FONCTIONNEMENT AUTOMATE

FONCTIONNEMENT AUTOMATE FONCTIONNEMENT AUTOMATE IUT MULHOUSE Bernard Reeb foncionnemen auomae - 1/1 I. CONSTITUTION D'UN AUTOMATE Les auomaes son le plus souven de ype modulaire : une unié cenrale compléée d'un bac pou recevoir

Plus en détail

LES CAPTEURS. Perturbations. Acquérir et coder une information. Capteur

LES CAPTEURS. Perturbations. Acquérir et coder une information. Capteur CPGE / Sciences Indusrielles pour l Ingénieur CI9 Capeurs LES CAPTEURS Le domaine indusriel a besoin de conrôler de rès nombreux paramères physiques (longueur, force, poids, pression, déplacemen, posiion,

Plus en détail

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables

Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables 1 ère STI2D TP V2.0 Oscilloscope - GBF Mesure et visualisation - Signaux variables CO8.sin4 Identifier les variables mesurées. CO9.sin2 Instrumenter un système. Acquerir l'information. Utilisation d'un

Plus en détail

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE CH 06 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Pendant tout le TP vous utiliserez la Fiche méthode de l oscilloscope OX 71 Livre Bordas, Collection ESPACE, 2008, p 183 I- FONCTIONNEMENT Mettre l appareil sous tension.

Plus en détail

( ) et est alors représenté par le graphe ci-

( ) et est alors représenté par le graphe ci- LE SIGNAL SINUSOIDAL : PRODUCTION ET OBSERVATION Le bu de ce premier TP es d une par la prise en main du maériel nécessaire pour l observaion des ondes lors de la prochaine séance (uilisaion de l oscilloscope),

Plus en détail

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I :

Considérons un dipôle AB d un circuit parcouru par un courant d intensité I : Filière SM Module Physique lémen : lecricié Cours Prof..Tadili 2 ème Parie Chapire 2 ude des dipôles nergie élecrique e puissance. appel Considérons un dipôle d un circui parcouru par un couran d inensié

Plus en détail

L oscilloscope Cathodique

L oscilloscope Cathodique Modèle de compte-rendu de TP L oscilloscope Cathodique Ce document a été publié pour l unique but d aider les étudiants, il est donc strictement interdit de l utiliser intégralement en temps que compte-rendu

Plus en détail

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE

UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE 3 ème COURS Electricité Chapitre 4 UTILISTION DE L'OSCILLOSCOPE Je dois savoir Mesurer une tension Mesurer une durée Ce qu'est un oscillogramme Reconnaître l'oscillogramme d'une tension Mesurer période

Plus en détail

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information

Serrure ERM Etude de la fonction capter une information S si Noms : Prénoms : Classe : Dae : Serrure ERM Eude de la foncion caper une informaion TP 2 heures Noe : /20 Problémaique Dans la serrure ERM, lorsque le code es valide, des capeurs son uilisés afin

Plus en détail

Instrumentation électronique

Instrumentation électronique Instrumentation électronique Le cours d électrocinétique donne lieu à de nombreuses études expérimentales : tracé de caractéristiques statique et dynamique de dipôles, étude des régimes transitoire et

Plus en détail

Nature de l information

Nature de l information Naure de l informaion PAGE : Siuaion : Parfois l informaion fournie par un capeur Tou Ou Rien (TOR) n es pas suffisane pour piloer l équipemen. Dans ce cas nous devons avoir recours à des capeurs e déeceurs

Plus en détail

Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS

Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS Nom : Prénom : MPI : L oscilloscope et le générateur de fonctions - 1 - RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE ET LE GENERATEUR DE FONCTIONS I RENCONTRE AVEC L OSCILLOSCOPE : 1) Observation du signal : a) Dessiner

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE METRIX OX 803B

PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE METRIX OX 803B 1 ) DESCRIPTION ET INITIALISATION D UN OSCILLOSCOPE Fiche Méthode PROCEDURE DE MISE EN MARCHE DE L OSCILLOSCOPE 1 METRIX OX 803B 9 15 4 7 6 2 14 5 8 17 3 12 11 10 16 13 Les boutons de 9 à 13 sont identiques

Plus en détail

CONDITONNEMENT DU SIGNAL

CONDITONNEMENT DU SIGNAL I) Présenaion "La diode" CONITONNMNT U IGNAL La diode es un composan élecronique semi conduceur qui se compore comme un inerrupeur fermé quand elle es polarisée en direc e comme un inerrupeur ouver polarisée

Plus en détail

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION

Retour aux bases de la photographie Partie 1 L' EXPOSITION Parie 1 - Secion 1.5 Reour aux bases de la phoographie Parie 1 L' EXPOSITIO Secion 1.5 Synhèse Exposiion Indices de Luminaion IL (EV) 1 Synhèse des valeurs Rappel des échelles normalisées des différens

Plus en détail

GBF et Oscilloscope. 1. «un seul bouton à la fois tu manipuleras»; 2. «aux boutons inconnus tu ne toucheras». I) Première approche

GBF et Oscilloscope. 1. «un seul bouton à la fois tu manipuleras»; 2. «aux boutons inconnus tu ne toucheras». I) Première approche e Oscilloscope objecif de ce TP es d apprendre à uiliser, ie. à régler, deux des appareils les plus courammen uilisés : le e l oscilloscope. Pour cela vous serez amené(e) à uiliser e à associer de nouveaux

Plus en détail

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t

Annuités. I Définition : II Capitalisation : ( Valeur acquise par une suite d annuités constantes ) V n = a t Annuiés I Définiion : On appelle annuiés des sommes payables à inervalles de emps déerminés e fixes. Les annuiés peuven servir à : - consiuer un capial ( annuiés de placemen ) - rembourser une dee ( annuiés

Plus en détail

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope

L C D T P I è r e B C P a g e 1. TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 1 TP 3: Oscilloscope L C D T P I è r e B C P a g e 2 Partie I : familiarisation avec l oscilloscope 1. Description et mise en marche Utilité : Un oscilloscope permet d analyser

Plus en détail

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0

F 2 = - T p K 0. ... F T = - T p K 0 - K 0 Correcion de l exercice 2 de l assisana pré-quiz final du cours Gesion financière : «chéancier e aux de renabilié inerne d empruns à long erme» Quesion : rappeler la formule donnan les flux à chaque échéance

Plus en détail

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL

Thème : Electricité Fiche 5 : Dipôle RC et dipôle RL Fiche ors Thème : Elecricié Fiche 5 : Dipôle e dipôle Plan de la fiche Définiions ègles 3 Méhodologie I - Définiions oran élecriqe : déplacemen de charges élecriqes q a mesre d débi de charges donne l

Plus en détail

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou

ELECTRICITE. Chapitre 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Analyse des signaux et des circuits électriques. Michel Piou ELECRICIE Analyse des signaux e des circuis élecriques Michel Piou Chapire 9 Valeur moyenne des signaux périodiques. Ediion //24 able des maières POURQUOI E COMMEN?... 2 INERE DE LA NOION DE VALEUR MOYENNE....2

Plus en détail

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF

COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF COMMANDE D UNE PORTE DE GARAGE COLLECTIF Les quesions raiées devron êre soigneusemen numéroées e le documen-réponse fourni devra êre compléé selon les indicaions de l énoncé. Il es vivemen conseillé de

Plus en détail

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3

Relais de mesure et de contrôle industriels Zelio Control 3 Présenaion elais de mesure e de conrôle indusriels Zelio Conrol elais de conrôle de réseaux riphasés M T 0 M T Foncionnaliés Ces appareils son desinés à la surveillance des réseaux riphasés e à la proecion

Plus en détail

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique

Fiche technique expérimentale 5. Notions sur l acquisition numérique Fiche technique expérimentale 5 Notions sur l acquisition numérique D.Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry Ce bref guide traite de quelques éléments important sur l acquisition numérique des signaux

Plus en détail

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique

TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique FOUGERAY P. ANNE J.F. TP 0: Initiation à l utilisation d un oscilloscope numérique Objectifs : - Le but de cette manipulation est de connaître les fonctionnalités d un oscilloscope numérique bi courbe,

Plus en détail

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014

Prénom et nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Prénom e nom : Devoir-Maison, à rendre le mardi 28 avril 2014 Exercice n 1 Un ouvrier dispose de plaques de méal de 110 cm de longueur e de 88 cm de largeur. Il a reçu la consigne suivane : «Découpe dans

Plus en détail

L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE

L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE L AMPLIFICATEUR OPERATIONNEL : NOTIONS DE BASE I / Description : NC + 15 Sortie Offset 8 7 6 5 TL081 1 2 3 4 Offset Entrée Inverseuse Entrée Non inverseuse -15 Un AO est une sorte de boite noire, à l intérieur

Plus en détail

CONVERSION DE PUISSANCE

CONVERSION DE PUISSANCE Spé y 2003-2004 Devoir n 5 CONVERSION DE PUISSANCE Parie I EUDE D UN CAPEUR DE POSIION ANGULAIRE A / ÉUDE D'UN CIRCUI MAGNÉIQUE Considérons le disposiif schémaisé sur la figure, composé de deux bobines

Plus en détail

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle

BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Industrielle BACCALAUREAT D ENSEIGNEMENT GENERAL Session 2001 Série S Technologie Indusrielle ETUDE D UN SYSTEME PLURITECHNIQUE Coefficien : 6 Durée de l épreuve : 4 heures PROPOSITION DE BAREME Analyse du sysème Quesion

Plus en détail

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope.

CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. CH IV) Courant alternatif Oscilloscope. Il existe deux types de courant, le courant continu et le courant alternatif. I) Courant alternatif : Observons une coupe transversale d une «dynamo» de vélo. Galet

Plus en détail

utilisation de l'oscilloscope Tektronix TDS2002B TP Formation Systèmes d'information et numérique

utilisation de l'oscilloscope Tektronix TDS2002B TP Formation Systèmes d'information et numérique 1 ère STI2D utilisation de l'oscilloscope Tektronix TDS2002B TP Formation Systèmes d'information et numérique V1.0 1 ère partie : Réglages en tension. - calibres - mode AC ou mode DC - déclenchement -

Plus en détail

LES CAPTEURS. Energie. Acquérir et coder une information. Capteur

LES CAPTEURS. Energie. Acquérir et coder une information. Capteur CPG / ciences Indusrielles pour l Ingénieur C83 Les capeurs L CAPTUR Le domaine indusriel a besoin de conrôler de rès nombreux paramères physiques (longueur, force, poids, pression, déplacemen, posiion,

Plus en détail

3 ème COURS Electricité Chapitre 4 UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

3 ème COURS Electricité Chapitre 4 UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. 3 ème COURS Electricité Chapitre 4 UTILISATION DE L'OSCILLOSCOPE CORRECTION DES EXERCICES Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/gestclasse Correction : Exercice 1 p 135 C'est le bouton de réglage a) qui

Plus en détail

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L.

Les déclencheurs électroniques STRE23SE se montent indifféremment sur les compacts NS 400 et NS 630 de type N, H ou L. 14/1/6 Quesion : Commen régler correcemen le déclencheur élecronique STRE23SE? Réponse : Les déclencheurs élecroniques STRE23SE se monen indifféremmen sur les compacs NS 4 e NS 63 de ype N, H ou L. Le

Plus en détail

I) Introduction aux manipulations en électricité

I) Introduction aux manipulations en électricité OSCILLOSCOPES I) Introduction aux manipulations en électricité 1) L'instrument de base : l'ohmmètre Rappelons qu'un ohmmètre ne s'utilise que sur des appareils débranchés! - pour d'évidentes raisons de

Plus en détail

CH.3 PROBLÈME DE FLOTS

CH.3 PROBLÈME DE FLOTS H.3 PROLÈME E FLOTS 3.1 Le réeaux de ranpor 3.2 Le flo maximum e la coupe minimum 3.3 L'algorihme de Ford e Fulkeron 3. Quelque applicaion Opi-comb ch 3 1 3.1 Le réeaux de ranpor Réeau de ranpor : graphe

Plus en détail

OSCILLOSCOPES Numériques

OSCILLOSCOPES Numériques OSCILLOSCOPES Numériques La partie pratique de ce TP, effectuée en salle de TP, sera divisée en trois parties. Les deux premières parties sont consacrées respectivement au couplage et à la synchronisation

Plus en détail

Conversion Analogique Numérique

Conversion Analogique Numérique Sysèmes Numériques CAN Classe : TSTI2D S.I.N Conversion Analogique Numérique Pourquoi converir? De nos jours, nous uilisons énormémen d'appareils numériques pour la facilié de sockage e de raiemen. Les

Plus en détail

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0.

Page # $ %& +',- VAN = 30; F 2 = 50; F 3 = 140. = -200 ; F 1. Avec r = 3% => VAN = 4,38 > 0. Avec r = 5% => VAN = -5,14 < 0. # $ %& 1. La VAN. Les aures crières 3. Exemple. Choix d invesissemen à long erme 5. Exercices!" '* '( Un proje ne sera mis en œuvre que si sa valeur acuelle nee ou VAN, définie comme la somme acualisée

Plus en détail

LOGIQUE SEQUENTIELLE : chapitre 1

LOGIQUE SEQUENTIELLE : chapitre 1 Cours sur la logique séquenielle N 1 2 nd B.E.P élecronique LOGIUE SEUENTIELLE : chapire 1 1 - LA MEMORISATION Une des idées principales qui conduisi à l'inroducion de la logique séquenielle fu la nécessié

Plus en détail

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp)

Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) LSM 2 - Mesures physiques - Instrumentation Séance de TP n 3 : L amplificateur opérationnel (AOp) Les circuits étudiés jusqu'ici sont des circuits passifs constitués de résistances, condensateurs inductances

Plus en détail

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image?

Quelles sont les caractéristiques de l image d un journal? Pourquoi l œil ne distingue-t-il pas la trame de l image? TP spécialité élec. N 1Conversion d une image en signal électrique. Principe de la TV. 1 / 7 I- Perception des images. 1)- La perception. - Une image est destinée à être vue par l œil. La prise de vue,

Plus en détail

Chap2 L oscilloscope.

Chap2 L oscilloscope. Chap2 L oscilloscope. Items Connaissances Acquis Fréquence d une tension périodique. Unité de la fréquence dans le Système international (SI). Relation entre la période et la fréquence. Valeur de la fréquence

Plus en détail

Oscillations forcées en régime sinusoïdal.

Oscillations forcées en régime sinusoïdal. Conrôle des prérequis : Oscillaions forcées en régime sinusoïdal. - a- Rappeler l expression de la période en foncion de la pulsaion b- Donner l expression de la période propre d un circui RLC série -

Plus en détail

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur.

Chapitre 10 Etude des tensions électriques ; Nature de la tension du secteur. Chapire 1 Eude des ensions élecriques ; Naure de la ension du seceur. On a vu que la ension produie par un alernaeur dans une cenrale élecrique changeai ou le emps. On ne peu donc pas se conener de brancher

Plus en détail

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 Travaux pratiques d électronique, première séance Circuits passifs S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 1 Révision 1. Explorez le protoboard avec le voltmètre. Faites un schéma des connexions. 2. Calibrez

Plus en détail

Sciences Industrielles pour l Ingénieur

Sciences Industrielles pour l Ingénieur Sciences Indusrielles pour l Ingénieur Cenre d Inérê 6 : CONVERTIR l'énergie Compéences : MODELISER, RESOUDRE CONVERSION ELECTROMECANIQUE - Machine à couran coninu en régime dynamique Procédés de piloage

Plus en détail

( ) = < u > +Δu ( t )

( ) = < u > +Δu ( t ) TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI GBF, OSCILLOSCOPE ET MULTIMETRE : PRODUCTION, VISUALISATION ET MESURE DE SIGNAUX ELECTRIQUES OBJECTIFS Produire un signal électrique (une tension)

Plus en détail

1 er montage : ETUDE DU CIRCUIT 14538B : Objectifs : plage de temporisation que l on peut réaliser avec ce circuit : 10µs à 10s

1 er montage : ETUDE DU CIRCUIT 14538B : Objectifs : plage de temporisation que l on peut réaliser avec ce circuit : 10µs à 10s Care Synchronisaion de la commande de hyrisors, piloés par microconroleur, sur le réseau EDF : Eude de la foncion : déecion des passages par zéro Eude des monosables Objecifs : Comparer les performances

Plus en détail

COMPARATEURS ANALOGIQUES

COMPARATEURS ANALOGIQUES I/ RAPPEL COMPARATEURS ANALOGIQUES Page 1 Signal logique e signal On di qu'un signal élecrique es logique lorsqu'il. analogique V On di qu'un signal es analogique lorsque son évoluion (en général en foncion

Plus en détail

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux

Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info. Octobre-décembre 2005. 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des terminaux TP 3. Étude des diodes Par Dimitri galayko Unité d enseignement Élec-info pour master ACSI à l UPMC Octobre-décembre 2005 1 Étude préliminaire 1.1 Contrôle d intégrité d une diode et reconnaissance des

Plus en détail

GEL 1002 Systèmes & mesures. Chapitre 5 :

GEL 1002 Systèmes & mesures. Chapitre 5 : Automne 2012 GEL 1002 Systèmes & mesures Chapitre 5 : Oscilloscopes Jérôme Cros 4 octobre 2012 Principe de fonctionnement d un tube cathodique pour un oscilloscope Y-Y : Plaques de déviation verticale

Plus en détail

SCIENCES DE L'INGÉNIEUR TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTRIQUE TERMINALE Durée : 2h OUVRE PORTAIL FAAC : SERRURE CODÉE

SCIENCES DE L'INGÉNIEUR TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTRIQUE TERMINALE Durée : 2h OUVRE PORTAIL FAAC : SERRURE CODÉE CIENCE DE L'INGÉNIEU TP N 3 page 1 / 8 GÉNIE ÉLECTIQUE TEMINALE Durée : 2h OUVE POTAIL FAAC : EUE CODÉE Cenres d'inérê abordés : Thémaiques : CI11 ysèmes logiques e numériques I6 Les sysèmes logiques combinaoires

Plus en détail

schéma du comparateur à fenêtre V e V s V H R 4 R 3 1 kω schéma du comparateur à hystérésis V o V L

schéma du comparateur à fenêtre V e V s V H R 4 R 3 1 kω schéma du comparateur à hystérésis V o V L G. Pinson - Physique Appliquée AOP en foncionnemen non linéaire A4-TD/1 NB : la ension de sauraion des AOP es = ± cc ( cc = 1 : ension d alimenaion). A4-1- égulaion de empéraure "Tou-ou-ien" (suie exercice

Plus en détail

1ère partie : Fonction retard + 5 V. Circuit I

1ère partie : Fonction retard + 5 V. Circuit I G. Pinson - Physique Appliquée Foncion Reard A23-TP / 1 A23- Eude d'un circui monosable Bu : on veu réaliser un disposiif logique généran une impulsion de sorie déclenchée par le fron monan d'une impulsion

Plus en détail

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT

CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT TP CIRCUITS ELECTRIQUES R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI CARACTERISTIQUE D UNE DIODE ET POINT DE FONCTIONNEMENT OBJECTIFS Savoir utiliser le multimètre pour mesurer des grandeurs électriques Obtenir expérimentalement

Plus en détail

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques

CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques CHAPITRE IX : Les appareils de mesures électriques IX. 1 L'appareil de mesure qui permet de mesurer la différence de potentiel entre deux points d'un circuit est un voltmètre, celui qui mesure le courant

Plus en détail

PTSI PT AUTOMATIQUE. Constituants des systèmes

PTSI PT AUTOMATIQUE. Constituants des systèmes PTSI PT AUTOMATIQUE des sysèmes Table des maières 1 LA CHAINE FONCTIONNELLE 1 1.1 STRUCTURE FONCTIONNELLE... 1 1.2 CHAINE D ENERGIE... 1 1.3 CHAINE D INFORMATION... 2 2 LES ACTIONNEURS 3 2.1 LES VERINS

Plus en détail

Logique Séquentielle - fonction «mémoire»

Logique Séquentielle - fonction «mémoire» Logique équenielle - foncion «mémoire» 1. Inroducion Logique combinaoire : Un sysème logique es di combinaoire si à ou insan, le résula logique en sorie ne dépend que de l éa de ses enrées. L élémen de

Plus en détail

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB)

Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB) Guide d utilisation du Logiciel Electronics Workbench (EWB) 1. Introduction Electronics WorkBench (EWB) est un logiciel de simulation des circuits électroniques qui permet de tester et d'analyser des circuits

Plus en détail

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz

DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE. DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMETRE DEPARTEMENT SCIENCES Janvier 2005 A. Biolluz DOCUMENT ANNEXE IV - L'USAGE D'UN MULTIMÈTRE I. PRÉSENTATION C'est un appareil électrique qui permet de faire

Plus en détail

Caractéristiques des signaux électriques

Caractéristiques des signaux électriques Secion : S Opion : Sciences de l ingénieur Discipline : Génie Elecrique Caracérisiques des signaux élecriques Domaine d applicaion : raiemen du signal ype de documen : Cours Classe : Première Dae : I Définiion

Plus en détail

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K =

= K 1+ jω ω 1 1+ jω ω 2 ω 2 = R 1 + R 2 = 6880 rad /s. avec : K = Exercice : réponse harmonique de circuits passifs d'ordre Déterminer la fonction de transfert H(j) U 2 /U et tracer les asymptotes des diagrammes de Bode des circuits ci-dessous.! 60 nf 0 kω 50 nf U U

Plus en détail

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE

DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE UNIVERSITE DE TUNIS Faculé des sciences économiques e de gesion de Tunis MODELE DE PROJECTION ET DE SIMULATION DES REGIMES DE SECURITE SOCIALE Ezzeddine MBAREK 2010 1 INTRODUCTION Le modèle que je propose

Plus en détail

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 1998

BACCALAUREAT TECHNOLOGIQUE SESSION 1998 BACCALAUREA ECHNOLOGIQUE SESSION 1998 SERIE : SCIENCES E ECHNOLOGIES INDUSRIELLES SPECIALIE : GENIE ELECROECHNIQUE EPREUVE : PHYSIQUE APPLIQUEE Durée de l épreuve : 4 heures Coefficien : 7 Ce suje comprend

Plus en détail

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion

Intégration de Net2 avec un système d alarme intrusion Ne2 AN35-F Inégraion de Ne2 avec un sysème d alarme inrusion Vue d'ensemble En uilisan l'inégraion d'alarme Ne2, Ne2 surveillera si l'alarme inrusion es armée ou désarmée. Si l'alarme es armée, Ne2 permera

Plus en détail

L OSCILLOSCOPE ET LES CONTRÔLES ÉLECTRIQUES

L OSCILLOSCOPE ET LES CONTRÔLES ÉLECTRIQUES Lycée professionnel Gaston Barré Baccalauréat professionnel MAINTENANCE des VEHICULES AUTOMOBILES SESSION 2012-2013 L OSCILLOSCOPE ET LES CONTRÔLES ÉLECTRIQUES Nom : Prénoms : LYCEE GASTON BARRÉ 1 L OSCILLOSCOPE

Plus en détail