ismart, une application mobile pour réduire le stress chronique

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ismart, une application mobile pour réduire le stress chronique"

Transcription

1 ismart, une application mobile pour réduire le stress chronique Pierrich Plusquellec, PhD Sonia Lupien, PhD, Valérie Tourjman, MD Centre de recherche de l Institut universitaire en santé mentale de Montréal

2 Une courte introduction sur le stress stresshumain.ca

3 Qu est-ce que le

4 Stress : Définition populaire Pression du Temps

5 1936 : La réponse du corps 1968 : La réponse du cerveau Combattre ou fuir ÉNERGIE dépression, épuisement professionnel Menace CRF ACTH

6 STRESS: Qu est-ce qui fait répondre le corps?

7 STRESS : Menace, réelle ou implicite, à l homéostasie ABSOLU : Une menace réelle pour TOUS

8 STRESS : Menace, réelle ou implicite, à l homéostasie RELATIF : Une menace implicite pour certaines personnes, selon qu elles interprètent la situation comme étant nouvelle, et/ou imprévisible et/ou incontrôlable (e.g. Parler en public)

9 MINUTE MAMMOUTH! Votre système de stress ne sait pas que l on est rendu en 2012 il ne fait aucune différence entre un stresseur absolu et un stresseur relatif... Pour diminuer la réponse de stress, il faut le comprendre

10 UNE SITUATION N EST STRESSANTE QUE SI VOUS L INTERPRÉTEZ COMME ÉTANT STRESSANTE

11 Les déterminants psychologiques du Stress 1968 : John Mason

12 Les déterminants psychologiques du Stress -Contrôle faible -Imprévisibilité -Nouveauté Différences Individuelles -Égo menacé Le stress, c est du CINÉ!

13 CRF ACTH Menaçant? Non Menaçant? Attention sélective

14 CRF CRF CRF CRF ACTH ACTH CRF ACTH CRF ACTH CRF CRF ACTH ACTH ACTH ACTH Menaçant? Non Menaçant?

15 L EFFET DOMINO -Indice Masse Corporelle -Obésité Troncale -Rythme Cardiaque -Cholesterol Total -Glucose (Diabète) -Insuline -Cytokines (e.g. rhume)

16 Repérer nos stresseurs du quotidien et combattre leur chronicité

17 CRF ACTH Arrêter une réponse de stress Quickfix

18 CRF ACTH Déconstruire et Reconstruire son stress chronique

19 Stress et Mémoire

20 Nous glissons dans le stress chronique quand nous ne portons plus attention aux situations stressantes du quotidien Trouver un moyen de s en souvenir!

21 CRF ACTH Science du Stress

22 Quel programme auto administré de contrôle du stress existe dans le monde du web 2.0?

23 Applications mobiles disponibles

24 Applications mobiles disponibles

25 auto observation des situations stressantes assistée par ordinateur. Pendant 12 semaines, 16 infirmières dans un service des soins intensifs ont enregistré leurs expériences stressantes sur un ordinateur placé dans l unité, immédiatement après avoir vécu cet évènement. Des descriptions structurées de leur stress étaient exigées. elles devaient décrire la perception de leur pouvoir de contrôle et de modification sur la situation, et des caractéristiques environnementales de la situation.

26 enregistrer en temps réel, les expériences quotidiennes des adolescents en terme d humeur, de stress et de comportements 18 étudiants pendant 7 jours Chaque jour, l application demandait au moins 4 fois par jour à l étudiant de remplir un questionnaire bref sur son activité du moment, son humeur, ses stresseurs et sa consommation d alcool et de cannabis 76% des 504 entrées de données possibles réalisées

27 ismart (stress monitoring assessment and resolution technology)

28 Que fait ismart? Il va vous demander périodiquement votre niveau de stress perçu Il va archiver votre réponse Il va détecter l occurrence d une répétition dans votre niveau de stress Il va vous aider à identifier la source de votre stress Il va vous proposer des solutions pour résoudre le stress chronique détecté

29

30 0

31 0

32 64 échantillons plus tard

33 0

34 0

35 0

36 0

37 0

38 0

39 45 minutes après la détection de stress chronique

40 0

41 A l issue de la phase 2 ismart vous aura appris comment réagir pour négocier une réaction de stress au quotidien (quickfix) ismart vous aura permis de savoir à quel déterminant du stress vous êtes le plus sensible (C, I, N, É) ismart vous aura permis de vous attaquer à vos situations stressantes chroniques en les déconstruisant et les reconstruisant

42 La petite histoire de ismart

43 2008: naissance de l idée ismart au CESH juin 2011: obtention de la subvention Bell en technologie mobile de la Santé Mentale Juillet août 2012: développement avec Ted Hill et François Olivier Leblanc Février avril 2012: préparation et dépôt d un brevet provisoire au USPTO avec Alexandre Abecassis mars juillet 2012: soumission au comité scientifique et au comité d éthique, obtention du certificat août 2012 : lancement de l étude de validation scientifique avec Gabrielle Reyburn et Maxime Cloutier

44 Validation scientifique de ismart (en cours)

45 But du projet de recherche Évaluer les effets de l application mobile ismart sur les variables psychologiques (questionnaires: stress perçu, stress chronique, dépression, détresse ) Un indicateur physiologique de stress (échantillons de salive pour doser le cortisol)

46 Approbation de l éthique Comité d évaluation scientifique: 14 juin 2012 Comité d éthique: 12 juillet 2012

47 Hypothèses L utilisation de ismart devrait le niveau de stress chronique perçu, et de fait le niveau de détresse psychologique la quantité de cortisol produite dans la journée

48 Population cible 18 à 45 ans Travailleurs à temps plein Utilisateur d un téléphone intelligent depuis 5 6 mois Critères d exclusion: historique de maladie cardiovasculaire Troubles neurologiques Troubles psychiatriques (dépression, post traumatique, trouble bipolaire etc.) Grossesse ou accouchement récent

49 Devis de recherche Devis quasi expérimental de type prétest/post test à mesures répétées Groupe expérimental n= 40 participants Groupe témoin n = 40 participants ** Le groupe témoin deviendra expérimental par la suite **

50 Devis de recherche Groupe expérimental (n=40) ISMART 1 mois Groupe de discussion Groupe de discussion T0 Groupe témoin (n=40) T1 ISMART 1 mois Groupe de discussion T0 T1 T2

51 En ce moment

52 D où nous recrutons? Principalement des travailleurs de l Hôpital L.H Lafontaine

53 Merci de votre attention! stresshumain.ca

Comment chasser son mammouth... sans y laisser sa peau? Marie-France Marin, Ph.D. Centre d Études sur le Stress Humain

Comment chasser son mammouth... sans y laisser sa peau? Marie-France Marin, Ph.D. Centre d Études sur le Stress Humain Comment chasser son mammouth... sans y laisser sa peau? Marie-France Marin, Ph.D. Centre d Études sur le Stress Humain Qu est-ce que le Stress : Définition populaire 1936 : La réponse du corps 1968 : La

Plus en détail

Sonia Lupien Ph.D. CONFÉRENCES 2014

Sonia Lupien Ph.D. CONFÉRENCES 2014 Sonia Lupien Ph.D. CONFÉRENCES 2014 Sonia Lupien détient un doctorat en neurosciences de l Université de Montréal et est chercheuse scientifique. Elle a fait ses études postdoctorales à l'university of

Plus en détail

Les indicateurs psychosociaux et biologiques d évaluation des problèmes de santé mentale au travail et leur utilisation lors de l intervention

Les indicateurs psychosociaux et biologiques d évaluation des problèmes de santé mentale au travail et leur utilisation lors de l intervention Les indicateurs psychosociaux et biologiques d évaluation des problèmes de santé mentale au travail et leur utilisation lors de l intervention Alain Marchand Pierre Durand École de relations industrielles

Plus en détail

Mieux-être psychologique au travail

Mieux-être psychologique au travail Mieux-être psychologique au travail Conférence de sensibilisation Révision : avril 2012 Association sectorielle - Fabrication d équipement de transport et de machines Objectifs de la conférence Démystifier

Plus en détail

Mieux-être psychologique au travail

Mieux-être psychologique au travail Association sectorielle - Fabrication d équipement de transport et de machines ASFETM Mieux-être psychologique au travail Conférence de sensibilisation Révision : janvier 2012 Objectifs de la conférence

Plus en détail

Table des matières. Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 1 I. LA RELATION MÉDECIN-MALADE 13 II. L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE 15

Table des matières. Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 1 I. LA RELATION MÉDECIN-MALADE 13 II. L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE 15 Table des matières CHAPITRE 1: LA RELATION MÉDECIN-MALADE L ANNONCE 13 D UNE MALADIE GRAVE. L INFORMATION DU PATIENT ATTEINT DE MALADIE CHRONIQUE. LA PERSONNALISATION DE LA PRISE EN CHARGE MÉDICALE Module

Plus en détail

De quoi parle-t-on? :

De quoi parle-t-on? : 1 + De quoi parle-t-on? : impossible. Selon l agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, le stress professionnel survient lorsque : «il y a un déséquilibre entre la perception qu une personne

Plus en détail

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA)

Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? (FA) Qu est-ce que la fibrillation auriculaire? La fibrillation auriculaire (FA) est le trouble du rythme le plus répandu. Certains signaux du cœur deviennent

Plus en détail

Stress des soignants et Douleur de l'enfant

Stress des soignants et Douleur de l'enfant 5e rencontre francophone Suisse et France voisine de la douleur chez l enfant Stress des soignants et Douleur de l'enfant Céline ROUSSEAU-SALVADOR Psychomotricienne - Psychologue Clinicienne Service d

Plus en détail

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat.

Expertis. Étude Stress. Stress. sur le Éléments statistiques. Dr Brigitte Lanusse-Cazalé. Production : Le Laussat. Expertis Étude Stress Stress sur le Éléments statistiques Dr Brigitte Lanusse-Cazalé Production : Le Laussat. Les réactions au stress Les phases de stress + le stress dure, + le capital d adaptation s

Plus en détail

La gestion du stress. Au sein de l organisation

La gestion du stress. Au sein de l organisation La gestion du stress Au sein de l organisation Plan Introduction Qu est-ce que le stress? Les agents stressants Le stress dans l organisation Les causes du stress au travail Comment se manifeste-t-il?

Plus en détail

Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle

Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle Troubles de l humeur et capacité fonctionnelle Marie-Josée Filteau, MD, FRCP(C) Patricia Gravel Clinique Marie-Fitzbach Plan Stress au travail Burnout Trouble de l adaptation Dépression majeure Troubles

Plus en détail

Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc.

Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf., Ph.D. Avec la collaboration de: Patrice Laplante, MD et Martine Proulx, inf., M.Sc. Regards d infirmières sur le délirium : contribution de la recherche dans la mise en place du dépistage systématique du délirium en soins de courte durée Maryse Grégoire, inf., M.A. Cécile Michaud, inf.,

Plus en détail

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT

SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT SYNDROME D EPUISEMENT PROFESSIONNEL : BURNOUT INTRODUCTION Le burnout est un trouble de l adaptation lié au travail, il touche les professionnels qui exercent en relation d aide. Initialement ce terme

Plus en détail

Programme Ultra Anti-Mauvaise Haleine En Etapes

Programme Ultra Anti-Mauvaise Haleine En Etapes Programme Ultra Anti-Mauvaise Haleine En Etapes Cahier De Travail Etape 1 INTRODUCTION Le Route en Etapes Vers Une Haleine Fraîche, Saine Et Naturelle Ce cahier de travail appartient à: Date de début du

Plus en détail

Voir l inaperçu Le handicap invisible Fondation des maladies du cœur du Nouveau-Brunswick Avril 2011

Voir l inaperçu Le handicap invisible Fondation des maladies du cœur du Nouveau-Brunswick Avril 2011 Changer les mentalités au travail Association des troubles de l humeur de l Ontario Voir l inaperçu Le handicap invisible Fondation des maladies du cœur du Nouveau-Brunswick Avril 2011 Objectifs Sensibilisation

Plus en détail

Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression

Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression Camillo Zacchia, Ph.D. Psychologue Conseiller principal Bureau d éducation en santé mentale Institut Douglas 6 décembre, 2011 À l agenda C est

Plus en détail

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4

N.-B. 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4. 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Profil démographique 1 18 à 34 24,3 28,1 20,1 24,4 Groupe d âge 35 à 54 36,7 23,0 31,6 49,3 55 à 64 18,7 18,7 21,3 16,9 65 et plus 20,3 30,2 26,9 9,4 Sexe Niveau de scolarité Homme 48,0 40,5 47,8 52,3

Plus en détail

Une agente administrative à temps complet, madame Kathy Laperrière, est maintenant affectée exclusivement au soutien des activités du CÉS et du CÉR;

Une agente administrative à temps complet, madame Kathy Laperrière, est maintenant affectée exclusivement au soutien des activités du CÉS et du CÉR; PROCÉDURE POUR LA SOUMISSION D UN PROJET DE RECHERCHE AU COMITÉ D ÉVALUATION SCIENTIFIQUE ET AU COMITÉ D ÉTHIQUE DE LA RECHERCHE DE L HÔPITAL LOUIS-H. LAFONTAINE Tel que présenté lors de l Assemblée des

Plus en détail

Gestion du stress et de l anxiété par les TCC. Dr Dominique SERVANT dominique.servant@chru-lille.fr Unité stress et anxiété CHRU de Lille

Gestion du stress et de l anxiété par les TCC. Dr Dominique SERVANT dominique.servant@chru-lille.fr Unité stress et anxiété CHRU de Lille Gestion du stress et de l anxiété par les TCC Dr Dominique SERVANT dominique.servant@chru-lille.fr Unité stress et anxiété CHRU de Lille Rappel sur les bases du modèle cognitif du stress Définitions du

Plus en détail

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay

Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress. Dr N. Lafay Événements de vie, pathologie réactionnelle et stress Dr N. Lafay Introduction Stress = événements de vie Stress, bases physiologiques Événements de vie, bases épidémiologiques Adaptation du sujet à une

Plus en détail

Semer, fertiliser et récolter vos objectifs

Semer, fertiliser et récolter vos objectifs Semer, fertiliser et récolter vos objectifs Psychologue du travail, coach et conférencière Tél: 819 849-9016 Courriel: pierretted@lincsat.com Site internet: www.pierrettedesrosiers.com Plan: Atteindre

Plus en détail

Catalogue de formations

Catalogue de formations Catalogue de formations Initiation à l ergonomie Toute personne désirant découvrir les bases de l ergonomie et de la prévention de la santé au travail - Connaître les différents axes et champs de l ergonomie

Plus en détail

Prendre l intimidateur par les cornes Cahier d exercices

Prendre l intimidateur par les cornes Cahier d exercices Page # 1 Vitae Dynamics Inc. Prendre l intimidateur par les cornes Cahier d exercices Introduction Le cahier d exercice qui suit est conçu pour vous aider à clarifier les émotions que vous ressentez à

Plus en détail

Troubles psychiques et travail

Troubles psychiques et travail Troubles psychiques et travail Dr Dominique PHAM Médecin-chef SDIS 29 ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE BURNOUT RISQUES PSYCHOSOIAUX ANXIETE DEPRESSION STRESS ETAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE

Plus en détail

LES RÉGULATIONS: *******

LES RÉGULATIONS: ******* LES RÉGULATIONS: ******* ************************************************** ******* Comprendre un système de régulation par l analyse de données scientifiques Travail réalisé par Gabriel Mota, Erminia

Plus en détail

BURNOUT COMPRENDRE ET AGIR

BURNOUT COMPRENDRE ET AGIR Anne-Marie GALLET et Valérie LANGEVIN BURNOUT COMPRENDRE ET AGIR Les Assises du CHSCT, Saint-Denis, 30 septembre 2015 Définitions n Origine du terme Burn + out = combustion totale, «carbonisation psychique»

Plus en détail

Allocation maternité: Vécu des femmes enceintes et des parents au Conseil en périnatalité (Vaud)

Allocation maternité: Vécu des femmes enceintes et des parents au Conseil en périnatalité (Vaud) Allocation maternité: Vécu des femmes enceintes et des parents au Conseil en périnatalité (Vaud) Nadia Pasquier, Cheffe de service Véra Huber Simao, assistante sociale en périnatalité responsable PLAN

Plus en détail

I. Transmission du message nerveux de neurone à neurones grâce aux synapses

I. Transmission du message nerveux de neurone à neurones grâce aux synapses PARTIE I : REPRESENTATION VISUELLE CHAPITRE 4 : LA CHIMIE DE LA PERCEPTION La prise de différentes substances peut modifier le fonctionnement du système nerveux et provoquer des hallucinations. Leur mode

Plus en détail

déclarations d assurabilité en cas d accident (invalidité ou soins hospitaliers)

déclarations d assurabilité en cas d accident (invalidité ou soins hospitaliers) 1 Nom Prénom Date de naissance (AAAA/MM/JJ) N o de proposition ou de contrat 1. renseignements médicaux Renseignements Oui Non médicaux 1. Prenez-vous des médicaments? Cocher OUI ou NON. 2. Au cours des

Plus en détail

squelettique Importance pressentie des troubles de santé psychologique Sollicitation par les centres d urgence d

squelettique Importance pressentie des troubles de santé psychologique Sollicitation par les centres d urgence d Étude chez les prépos posés s des centres d appels d d urgence : la première phase d une d démarche de prévention des troubles de santé psychologique et musculo-squelettique squelettique Présenté par Louise

Plus en détail

Livret du Stagiaire en Informatique

Livret du Stagiaire en Informatique Université François-Rabelais de Tours Campus de Blois UFR Sciences et Techniques Département Informatique Livret du Stagiaire en Informatique Licence 3ème année Master 2ème année Année 2006-2007 Responsable

Plus en détail

La psychologie scientifique au service de l humain

La psychologie scientifique au service de l humain THERAPIES COGNITIVO COMPORTEMENTALES La psychologie scientifique au service de l humain Ces techniques interviennent à 3 niveaux COMPORTEMENT -COGNITIF- EMOTIONNEL Environnement Comportement Cognition

Plus en détail

Améliorer la santé mentale en entreprise

Améliorer la santé mentale en entreprise Améliorer la santé mentale en entreprise Considérer les facteurs individuels et organisationnels dans une approche globale et intégrée de prévention Dans ce document Que nous apprend la plus importante

Plus en détail

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM

DIABETE GESTATIONNEL. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Dr. GUENDOUZE MERIEM DIABETE GESTATIONNEL Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Dr. GUENDOUZE MERIEM Définition OMS Trouble de la tolérance glucidique de gravité variable Survenant ou diagnostiqué pour la

Plus en détail

DOCTEUR CAROLE VUONG

DOCTEUR CAROLE VUONG S0MMAIRE Normes OMS Définitions des conduites d alcoolisation Comment reconnaître une personne qui a un problème d alcool? Que faire? DOCTEUR CAROLE VUONG COMMENT AIDER LE SALARIE ALCOOLO-DEPENDANT? 4

Plus en détail

Les antipsychotiques en médecine générale diagnostic, surveillance et prise en charge du syndrome métabolique. Dr GIGNOUX-FROMENT F.

Les antipsychotiques en médecine générale diagnostic, surveillance et prise en charge du syndrome métabolique. Dr GIGNOUX-FROMENT F. Les antipsychotiques en médecine générale diagnostic, surveillance et prise en charge du syndrome métabolique Dr GIGNOUX-FROMENT F. 10 juin 2010 1 Sommaire Introduction Méthodes Résultats Discussion Conclusion

Plus en détail

AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1)

AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1) AEU de Thérapies Comportementales et Cognitives (Niveau 1) Responsables scientifiques et pédagogiques : Jérôme Palazzolo et Galina Iakimova Jérôme Palazzolo Psychiatre - Psychothérapeute (MD, PhD, HDR)

Plus en détail

Épreuves du concours

Épreuves du concours Épreuves du concours 1. Quelles sont les épreuves écrites d admissibilité? 2. Quelle est l épreuve orale d admission? 3. Quel est le programme des épreuves? 4. Qui sont les membres du jury? Les épreuves

Plus en détail

Thème 1: Voyage dans le Cerveau Musicien

Thème 1: Voyage dans le Cerveau Musicien 2014 Thème 1: Voyage dans le Cerveau Musicien Grand témoin Natalie Dessay Invités plateau Hervé Platel (Le cerveau transparent la révolution des techniques de neuroimagerie cérébrale) Emmanuel Bigand (Historique

Plus en détail

Diamant ou Poussière: Comment briller sous pression tandis que d autres s effondrent

Diamant ou Poussière: Comment briller sous pression tandis que d autres s effondrent Diamant ou Poussière: Comment briller sous pression tandis que d autres s effondrent La science la résilience Dr Amir Georges Sabongui, PhD sabongui@msn.com www.sabonguisos.com Partie 1: Le problème Votre

Plus en détail

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. Dr Martine Isnard Avril 2011

LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX. Dr Martine Isnard Avril 2011 LES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Dr Martine Isnard Avril 2011 1 DEFINITIONS RISQUES PSYCHOSOCIAUX : risques professionnels qui portent atteinte à l intégrité physique et à la santé mentale des salariés. Les troubles

Plus en détail

Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie. Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers

Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie. Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers Réparation juridique du dommage corporel : données propres à la psychiatrie Pr Senon Faculté de Médecine Université de Poitiers Problèmes posés en psychiatrie Le PTSD : une clinique encore mal connue La

Plus en détail

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI

LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI LA MÉTHAMPHÉTAMINE LE CRYSTAL C EST QUOI? LA MÉTHAMPHÉTAMINE est un produit stupéfiant illicite, synthétisé à partir de substances chimiques, également connu sous le nom de «crystal» ou «crystalmet», «ice»,

Plus en détail

10/04/2014. Atelier 2 Stéphane Belin. secours

10/04/2014. Atelier 2 Stéphane Belin. secours Atelier 2 Stéphane Belin secours 1 La personne âgée: Contexte sociétal Augmentation des P.A. d ici à 2050 : + 62,3 % pour les > de 60 ans. + 149,9 % pour les > de 80 ans Au cours des 15 prochaines années

Plus en détail

Les recommandations de l OMS pour la prévention du suicide en milieu professionnel

Les recommandations de l OMS pour la prévention du suicide en milieu professionnel Les recommandations de l OMS pour la prévention du suicide en milieu professionnel WHO (World Health Organization), Preventing Suicide : a resource at work. (Preventing Suicide : a resource series ; 8).

Plus en détail

LES OMÉGA-3 LE CONSTAT : NOTRE ALIMENTATION EST DEVENUE TRÈS CHARGÉE EN OMÉGA-6 ET TRÈS CARENCÉE EN OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION

LES OMÉGA-3 LE CONSTAT : NOTRE ALIMENTATION EST DEVENUE TRÈS CHARGÉE EN OMÉGA-6 ET TRÈS CARENCÉE EN OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION LES OMÉGA-3 LES OMÉGA-3 LA RÉALITÉ SUR NOTRE ALIMENTATION Notre mode d alimentation a beaucoup changé. Malgré que nous soyons très sensibilisés, notre alimentation occidentale contemporaine est désormais

Plus en détail

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e

I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e I n t r o d u c t i o n Les étapes de la recherche à l a r e c h e r c h e Les objectifs pédagogiques Savoir délimiter les trois phases distinctes de la recherche Savoir identifier, pour chacune des trois

Plus en détail

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat

Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Stage obligatoire de médecine familiale à l externat Cours MMD3507 Le stage obligatoire de médecine familiale à l externat n exige pas de stage préalable. Il peut donc prendre à chacune des périodes dans

Plus en détail

SENSIBILISATION ALCOOL

SENSIBILISATION ALCOOL SENSIBILISATION ALCOOL PLACE DE L ALCOOL DANS L HISTOIRE DANS LA RELIGION DANS LA GASTRONOMIE DANS LA CULTURE DANS L ECONOMIE LA CONSOMMATION D ALCOOL DES FRANCAIS 14 % des Français sont des consommateurs

Plus en détail

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress

Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Réseau suisse d écoles en santé Manque de temps Gestion du temps Gestion du stress Leïla Ksontini: psychologue du travail Plan de l atelier Actualité Définition - Stress + et Source de stress Réponse au

Plus en détail

L horloge biologique des travailleurs de nuit

L horloge biologique des travailleurs de nuit L horloge biologique des travailleurs de nuit Diane B. Boivin, M.D., Ph.D., Directrice Centre d étude et de traitement des rythmes circadiens Hôpital Douglas, Université McGill Société moderne et travail

Plus en détail

La Fondation des maladies mentales

La Fondation des maladies mentales La Fondation des maladies mentales Fondée en 1980 par Dr Yves Lamontagne, psychiatre Mission: la prévention des maladies mentales Programmes de sensibilisation et de prévention Pour les jeunes des écoles

Plus en détail

La gestion du stress chez le cavalier de compétition

La gestion du stress chez le cavalier de compétition La gestion du stress chez le cavalier de compétition Colloque Fédération Équestre du Québec Madeleine Hallé Psychologue en performance Octobre 2013 Savoir gérer son stress c est Bien le comprendre Bien

Plus en détail

RPS : du processus de détection des risques à la mise en œuvre des moyens d actions

RPS : du processus de détection des risques à la mise en œuvre des moyens d actions RPS : du processus de détection des risques à la mise en œuvre des moyens d actions C. Benoist, Chef du personnel FAI D. Pouchard, Chargé de Mission Afpa Transitions Les étapes de la mise en œuvre de la

Plus en détail

FORUM STRESS 29/10/04

FORUM STRESS 29/10/04 FORUM STRESS 29/10/04 FORUM STRESS F. Hostyn Frank Hostyn ; D.Brouhon 20.10.2004 29.10.2004 Objectifs appliquer la CCT 72 développer une politique de bien-être Méthode recueil d informations via différents

Plus en détail

Pratiques des physiothérapeutes québécois dans le traitement du mal de dos lié au travail : sont-elles fondées sur les données probantes?

Pratiques des physiothérapeutes québécois dans le traitement du mal de dos lié au travail : sont-elles fondées sur les données probantes? Pratiques des physiothérapeutes québécois dans le traitement du mal de dos lié au travail : sont-elles fondées sur les données probantes? Stéphane Poitras pht PhD Régis Blais PhD Bonnie Swaine pht PhD

Plus en détail

Mention «Psychologie»

Mention «Psychologie» Diplôme Bac + 3 Parcours - - - - - Contacts UFR LLSHS Lettres, Langues, Sciences Humaines et des Sociétés /lshs/ Secrétariat Licence "Psychologie" - Bureau C313 : tél.: 01 49 40 44 65 / 31 66 Contact formation

Plus en détail

Questionnaire : étude de cas

Questionnaire : étude de cas Questionnaire : étude de cas Merci de bien vouloir nous raconter votre expérience à propos de la SEP et la manière dont elle vous a affecté. En signant ce questionnaire, vous donnez l autorisation à la

Plus en détail

Santé au travail. Soutien méthodologique à la définition, à la mise en place et à l analyse d études

Santé au travail. Soutien méthodologique à la définition, à la mise en place et à l analyse d études O bservatoire R é g ional de la S anté de M idi-py rénées Santé au travail Soutien méthodologique à la définition, à la mise en place et à l analyse d études Afin de conduire des actions de santé au travail

Plus en détail

Marketing. Printemps 2014

Marketing. Printemps 2014 Marketing Printemps 2014 «Le marketing est à la fois l activité, l ensemble des institutions et des processus visant à créer, communiquer, délivrer et échanger les offres qui ont de la valeur pour les

Plus en détail

Toute utilisation du contenu de cette présentation est autorisée, à condition d en aviser l auteur et de citer la source.

Toute utilisation du contenu de cette présentation est autorisée, à condition d en aviser l auteur et de citer la source. Toute utilisation du contenu de cette présentation est autorisée, à condition d en aviser l auteur et de citer la source. Ma famille, mon milieu, mes amis et ce que je suis, cela compte aussi! Alain Marchand

Plus en détail

Leçons apprises à la suite de la fusillade au Collège Dawson : l organisation des services psychosociaux d urgence

Leçons apprises à la suite de la fusillade au Collège Dawson : l organisation des services psychosociaux d urgence Cette présentation a été effectuée le 24 novembre 2014 au cours de la journée «De New York à Lac-Mégantic : accompagner le rétablissement de la communauté après un sinistre» dans le cadre des 18 es Journées

Plus en détail

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP)

Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Extrait du bulletin communal de juin 2010 Alcool, ce qu il faut savoir Guide réalisé par le Plan Stratégique de Sécurité et de Prévention (PSSP) Rue des Carmes, 26 6900 Marche-en-Famenne pssp@marche.be

Plus en détail

L Approche programme

L Approche programme L Approche programme Margot Phaneuf, inf., Ph.D. mai 2003 Révision oct. 2012 Qu'est-ce que c'est? Le programme en soins infirmiers repose fondamentalement sur une organisation par programme. C est une

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

OPTION Neurobiologie. Les Emotions

OPTION Neurobiologie. Les Emotions OPTION Neurobiologie Les Emotions 1. Situation du Problème a. Qu est-ce qu une émotion? C est une sensation plus ou moins nette de plaisir ou de déplaisir que l on peut reconnaître en soi ou prêter aux

Plus en détail

Le haut potentiel intellectuel. Entre idées reçues et réalité, parfois le grand écart

Le haut potentiel intellectuel. Entre idées reçues et réalité, parfois le grand écart Le haut potentiel intellectuel Entre idées reçues et réalité, parfois le grand écart Un DIAGNOSTIC EMBARRASSANT «C est pendant les années lycée que j ai vraiment pris conscience que j étais à côté de tout.

Plus en détail

Les pratiques en intervention dans la prévention des TMS : ce qu en dit la littérature

Les pratiques en intervention dans la prévention des TMS : ce qu en dit la littérature Les pratiques en intervention dans la prévention des TMS : ce qu en dit la littérature Présentation de Marie St-Vincent, ergonome Ph.D. En collaboration avec Denys Denis Caroline Jetté Daniel Imbeau Pourquoi

Plus en détail

Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances

Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances Aspect clinique de la dépendance : exemple de l alcool, des drogues et des pharmacodépendances Mickaël NAASSILA UPJ V, directeur du GRAP, INSERM SOMMAIRE I. PRISE AIGUË ET CONSOMMATION CHRONIQUE II. LES

Plus en détail

Les émotions. Introduction historique et psychométrie. cours L3 option psychologie différentielle et de la santé - Nicole RASCLE

Les émotions. Introduction historique et psychométrie. cours L3 option psychologie différentielle et de la santé - Nicole RASCLE Les émotions Introduction historique et psychométrie Qu est ce qu une émotion? (1) William James (1884): «des stimuli particuliers issus de l environnement déclenchent, par le biais de mécanismes génétiquement

Plus en détail

Hygiène de vie et prévention. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 31

Hygiène de vie et prévention. Centre de Formation des Professions de Santé Programme 2013 31 Hygiène de vie et prévention 2013 31 Gestion du sommeil et récupération chez le soignant de nuit Améliorer la qualité de la vie par une meilleure organisation de la jourée de récupération pour sauvegarder

Plus en détail

Le travail de projet collaboratif est-il stressant? Sommaire

Le travail de projet collaboratif est-il stressant? Sommaire Le travail de projet collaboratif est-il stressant? Bilan d une étude effectuée dans le milieu de la santé Diapo 1 François Chiocchio, PhD. PMP. CHRP. 14 février 2013 Sommaire Introduction Stress: vue

Plus en détail

La gestion du stress

La gestion du stress La gestion du stress Colloque en santé et sécurit s curité Octobre 2012 1. Présentation de l animatrice de l atelier Christine Meunier, intervenante communautaire en santé mentale, employée du CSSST depuis

Plus en détail

MISSION POSSIBLE: COLLABORATION PROVINCIALE POUR LES SOINS COMPLEXES À DOMICILE PÉDIATRIQUES

MISSION POSSIBLE: COLLABORATION PROVINCIALE POUR LES SOINS COMPLEXES À DOMICILE PÉDIATRIQUES SIDIIEF, Montréal 2 juin 2015 MISSION POSSIBLE: COLLABORATION PROVINCIALE POUR LES SOINS COMPLEXES À DOMICILE PÉDIATRIQUES Ensembles pour soutenir les familles une journée à la fois! PRÉSENTATEUR : Nancy

Plus en détail

Harcèlement au travail

Harcèlement au travail Élisabeth GREBOT Harcèlement au travail Identifier, prévenir, désamorcer Groupe Eyrolles, 2007 ISBN : 978-2-212-53830-4 Sommaire Introduction... 1 Chapitre 1 Est-ce vraiment du harcèlement?... 7 Questionnaires

Plus en détail

VERSION DU 04 octobre 2010 PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

VERSION DU 04 octobre 2010 PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX VERSION DU 04 octobre 2010 PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Plan de la présentation Risques psychosociaux > Stress au travail > Violences externes > Violences internes Aspects réglementaires et juridiques

Plus en détail

Les troubles du comportement alimentaire Mieux les connaître pour mieux les combattre

Les troubles du comportement alimentaire Mieux les connaître pour mieux les combattre Les troubles du comportement alimentaire Mieux les connaître pour mieux les combattre L anorexie, la boulimie, l hyperphagie ou le grignotage sont en constante évolution dans notre société, et peuvent

Plus en détail

Médicaments, libido et aspects interpersonnels

Médicaments, libido et aspects interpersonnels Médicaments, libido et aspects interpersonnels 11 octobre 2011 Jean Leblanc, m.d. psychiatre Clinique des troubles de l humeur Hôpital du Sacré-Coeur, Montréal Quelle est la différence entre l ignorance

Plus en détail

Les Programmes Clientèles. L expérience du département de Médecine Hôpital Maisonneuve-Rosemont Alain Beaupré, md 19/03/2002

Les Programmes Clientèles. L expérience du département de Médecine Hôpital Maisonneuve-Rosemont Alain Beaupré, md 19/03/2002 TESTING! Les Programmes Clientèles L expérience du département de Médecine Hôpital Maisonneuve-Rosemont Alain Beaupré, md 19/03/2002 Plan Historique Création des programmes clientèles Gestion classique

Plus en détail

ATELIER LA PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

ATELIER LA PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX ATELIER LA PRÉVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX Centre de gestion 85 17, 26, 30 septembre 2014 Performance des organisations Santé au travail Déroulement de l atelier RPS : Comprendre et agir Les RPS,

Plus en détail

La pratique du médecin du travail en entreprise UNITE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL

La pratique du médecin du travail en entreprise UNITE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL La pratique du médecin du travail en entreprise UNITE SANTE ET SECURITE AU TRAVAIL Introduction Thèmes Contexte de mon activité de médecin du travail Mission du médecin du travail Travail et santé Les

Plus en détail

DIRECTIVES POUR SOUMETTRE UNE CANDIDATURE EN VUE D UN INTERNAT A LA DIVISION DE LA PSYCHOLOGIE DE L HOPITAL GENERAL JUIF

DIRECTIVES POUR SOUMETTRE UNE CANDIDATURE EN VUE D UN INTERNAT A LA DIVISION DE LA PSYCHOLOGIE DE L HOPITAL GENERAL JUIF DIRECTIVES POUR SOUMETTRE UNE CANDIDATURE EN VUE D UN INTERNAT A LA DIVISION DE LA PSYCHOLOGIE DE L HOPITAL GENERAL JUIF SVP noter que ces directives s appliquent quel que soit le type d internat (practicum,

Plus en détail

Comment l activité physique peut-elle améliorer votre vie? Comment l activité physique peut-elle améliorer votre bien être?

Comment l activité physique peut-elle améliorer votre vie? Comment l activité physique peut-elle améliorer votre bien être? Guide de bien-être Activité Physique Comment l activité physique peut-elle améliorer votre vie? Effets positifs Plus grande estime de soi Meilleure condition physique Niveau d'énergie supérieur Meilleure

Plus en détail

Objectif de la présentation

Objectif de la présentation Projet de recherche et de démonstration sur l itinérance et la santé mentale 2008 2013 Chez soi / At Home Sonia Côté, coordonnatrice du projet Chez soi Montréal et Nancy Keays, chef d équipe du soutien

Plus en détail

Rôle de la neuropsychologue dans le soutien et le conseil aux aidants de personnes atteintes de troubles cognitifs E. VERRECKT Neuropsychologue CHU Dinant-Godinne Plan général Mon proche souffre de troubles

Plus en détail

Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel?

Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel? FORMATION ASSISTANCE EXPERTISE CONSEIL Risques psychosociaux : Comment lutter contre les souffrances au travail? Quelles actions peuvent être menées par les représentants du personnel? Siège social : 20/24,

Plus en détail

LE STRESS COMME CAUSE D ABSENTEISME

LE STRESS COMME CAUSE D ABSENTEISME 1 LE STRESS COMME CAUSE D ABSENTEISME Dr. Jean-Pol PIRONET chef du service Qualité Médicale Medex 2 Dr. Hans Selye (1907-1982) Syndrome de stress ou S.G.A. (Syndrome général d adaptation) Le stress de

Plus en détail

Projet de création. Document explicatif. Association canadienne pour la santé mentale Chaudière-Appalaches

Projet de création. Document explicatif. Association canadienne pour la santé mentale Chaudière-Appalaches Projet de création Document explicatif Association canadienne pour la santé mentale Chaudière-Appalaches Pour plus d informations : info@acsm-ca.qc.ca www.acsm-ca.qc.ca Mise en contexte En vue de la campagne

Plus en détail

Questionnaire de l enquête complémentaire emploi «Insertion professionnelle des personnes handicapés»

Questionnaire de l enquête complémentaire emploi «Insertion professionnelle des personnes handicapés» Questionnaire de l enquête complémentaire emploi «Insertion professionnelle des personnes handicapés» Texte introductif, à lire à haute voix par l enquêteur : «La question qui suit concerne les problèmes

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Avril 2014 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne âgée

Plus en détail

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX

PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX PREVENTION DES RISQUES PSYCHOSOCIAUX 1. Définition Les risques psychosociaux (RPS) recouvrent des risques d origine et de nature variées et sont admis comme des : «risques pour la santé, mentale mais aussi

Plus en détail

Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants. Premiers résultats. Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE

Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants. Premiers résultats. Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE Entre mal-être et bien être : comment vont les étudiants Premiers résultats Damien BERTHILIER Président La Mutuelle des Étudiants LMDE-EPSE Objectifs de l enqul enquête Mieux identifier la souffrance psychique

Plus en détail

Parents d enfants, parents d ados, parents d élèves différents... Dre Nadia Gagnier Psychologue

Parents d enfants, parents d ados, parents d élèves différents... Dre Nadia Gagnier Psychologue Parents d enfants, parents d ados, parents d élèves différents... Dre Nadia Gagnier Psychologue Enjeux des parents d aujourd hui... Maman travaille Papa s implique Internet et accès à l information Conciliation

Plus en détail

LE CHIEN DE RÉADAPTATION UNE VALEUR AJOUTÉE NON TRADITIONNELLE À LA PRATIQUE EN RÉADAPTATION

LE CHIEN DE RÉADAPTATION UNE VALEUR AJOUTÉE NON TRADITIONNELLE À LA PRATIQUE EN RÉADAPTATION Mardi 17 avril 2012 LE CHIEN DE RÉADAPTATION UNE VALEUR AJOUTÉE NON TRADITIONNELLE À LA PRATIQUE EN RÉADAPTATION Gaspard, chien de réadaptation Julie Fournier, ergothérapeute Julie P atenaude, ergothérapeute,

Plus en détail

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique?

Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? RECOMMANDATIONS Éducation thérapeutique du patient Comment élaborer un programme spécifique d une maladie chronique? Juin 2007 OBJECTIF Ces recommandations visent à aider les sociétés savantes et organisations

Plus en détail

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO

ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO INTERET D UN CARNET SIDIIEF DE MONTREAL SUIVI 2015 EN ACTIVITES PHYSIQUES ADAPTEES CHEZ LE PATIENT ATTEINT DE BPCO l di bi Claudine BUSSET Fabienne GRAVERON infirmières cadres de santé Etablissement MGEN

Plus en détail

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile

Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Formation Programme psychoéducatif de gestion du stress destiné aux proches aidants d un parent âgé à domicile Février 2015 Table des matières 1. La Chaire Desjardins en soins infirmiers à la personne

Plus en détail

Françoise S. Maheu, PhD. Département de psychiatrie, Université de Montréal

Françoise S. Maheu, PhD. Département de psychiatrie, Université de Montréal Troubles anxieux et fonctionnement du cerveau chez les jeunes Conférences de Revivre - 9 février 2010 Françoise S. Maheu, PhD Centre de recherche, CHU Ste-Justine Centre de recherche, CHU Ste-Justine Département

Plus en détail

L hypnose et ses applications : notamment en Médecine Générale

L hypnose et ses applications : notamment en Médecine Générale L hypnose et ses applications : notamment en Médecine Générale 25 Juin 2013 Dr Idrissa N DIAYE Dr Isabelle STIMEC Dr Elise LELARGE docteur.ndiaye@gmail.com i.stimec@citi44.com e.lelarge@citi44.com Plan

Plus en détail