'/"'$33'+ $'$ ',&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& "' $73$ '$ $ $ 3'$' :3

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "'/"'$33'+ $'$ ',&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& "' $73$ '$ $ $ 3'$' :3"

Transcription

1 ! "##$## % %&! "# $ $%% &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '"()* &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '"+ ' $ $ &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '"#%, $ &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '-" $&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& - '." ' $ &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& - '/"() $+ 0%$ 1"' +2 ) 1 $' $ +3 $&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&. '4"$$$%&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& /!!"$) %$) $$ % &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& / 5$ $3$6%) &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& / 5 %,' $% ) $*&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& / '"$) %$) $$ % 1 $*'$' $7 %) $$$,' $ $+ $+ &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& / )5 %,' $ +0%' $30&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 4 '8"$) %$) $$ % 1 0%'$*&&&&&&&&&&&&&&&& 4 5$ $0 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '"#$ +''3 % ) 6 3 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '"$) %$) $$ % $ +$'' +) &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 8 '"$) %$) $3 ' 3+) $) 6+) $&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 8 '"$) %$) $ +'1% ' 3+ ) $) 6+) $&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '-"9 3 $+ &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&!!!"$) %$) $ &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 5$ $3$6%) "&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& & %,' $% ) $ '$' $ &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '."3 $*+ $'$ ',&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& )& %,' $ +0%' $&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '/"%,' $)$0%' $$3 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '4" :3% 3'+$3 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 5$ $+0 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& - '"$; $ ' &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& - '8"$; % $ 1 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&. '"$; $3 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& /!"3' &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 4 '" ' ') 03'+&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 4 '"<23'7$3) &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 4 '"! $$3'+ &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '-"$,' $ &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '."!,$ $ $3' &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&

2 '/"'$33'+ $'$ ',&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& "' $73$ '$ $ $ 3'$' :3 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 8 '4"' $'+)'+ $+ $'$ ',7$ 2,$' $3 + $0 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 8 '"' $$$)'6 +''$ $'$; &&&&&&& 8 '8"$ ' 3'$ $ +$+ 6 ) %) 1& &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '"' $% ') '+)'% $7$ $,' $$%) $+ $+73 $ $' $ %3 '$ '$' $ +) $$ '$ +) $ '$ $ +&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '"$ % &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '"$ %'$ ' $&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '"$,' $&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '-"#+%3 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& '"90%' $ &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 9=9"$ %+%3 $ $+0 &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& 9=9"%,%'0 ') &&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&.!5<0% "&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&.!!5#%' $ $ ' 3 %&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&&& /

3 Chapitre I er : Dispositions générales Article 1er : Objet du règlement >+$)* % %, '$ $ $ % 01 $ $ $ + $ $ $% $ % % $ 5D7,0 $ $ $) $ ''& >+ 16 +) $+0 $63 1 1$ $ E$+ '$'$'%& >%'% %,$$)'' +) 0 %?3$ 0 " 0 % %' $ '$ ' 3 Article 2 : Champ d application territorial >%+ 1$ $ & > ) '$'%$'0 %" 5 E$+ $'$ '$& 5 E$+ '$ ', '$" o +) %3 '+ '$ ',7 o $ ) $''$) 62 '$ ',7 o + '$ ', $% $ $ 3$ +2 D7 1 +) )%%,' + $ $ $ % ''$ % 3% ' $ + '>&5'$ %) 1 '$ %' + '/& Article 3 : Définition $ $ " ' % $ $ + '$ '7 $7 % 7 +%3' $ 0 % $ 1 ) $ +) $''$%6%) ''$ ' 0%& 90 % $ 1 " 0 % $ 1 '$ 0 %?$3' 7 +7) " %7 G ) H%% 11 %,,%$'$' $ %$ +) $71+ $ $?$) $7 $? $7 ) '$ 2 '$ )0 $'0,,'%6+1 +)? $ ' ) $ 0%$ 1 %& I 3 ' ) ' + $'$ + )%%,' $ 3 % ' 3 '& >+ ' 3 ' $

4 $ % $$ +) 7$ ' 1 $''' ) '$ & ' ' " '$,$% 6 + ' &55 $ $' $ +J) $7 $) ' ' %, '$% $) '3 %*$ $ $ & $ $' '$"' 7 +7') + '7) 7%)7%'$ 7%7%'& Article 4 : Mission du SPANC > 3 ' ) ' $ % $% $ % $% '$%' + $'$ ', 1 $'$; %, $ " '$; '$' $ % $ $3 $ + $ '$ ', $ 3 $ 0 6 %) & '$;,$' $+ $ $0?'$; $ ''$; % $ $ ' $ 3& >% $; +,$ % $3 7,,%, + $'$ ',% 7 1,$' $ + $& <$,$ % % % $ 7 + $ K +:3 D '% '$ 0, & > $ +,$ $ % '$ 10 ' $ + ' $ $ % $ + $'$ ', $ % ) 1 $ +3 $7 1+,$ $'0 & Article 5 : Articulation entre le SPANC et le Maire >$3$ $ ' 3' + $'$ ',%$ 7$ %?$ +93 $&>-5-L$ %) 1 &>56>5/LC< $3$ $ '0$"$ ' 3$$ '* ' & > ' $ %3 3? 2 $ * %' 3 6 +$7 %' % 1 %) 1&>+D% 3 0%'),,' $ %, 6 +%% $ 3 & >'$%,' $$% +%) +$'3) $' %) 1&>% $ 3$ 6 +$ % * ' $,' $ $ '$ ' '$3 $$ $ & > $$,$ $3$ $ '%% & > '%$% %' %0'$; +" +3 ' L +,$ $3 '3' + L -

5 D% $'$; L 3,$ % $*'$' $L,M$0$2'$; 6$$& $ '$ $ ) $ %E$+ $'$ ',& Article 6 : Obligation d assainissement des eaux usées domestiques : respect de l hygiène publique et de la protection de l environnement $,$% 6 + ' >55 $ % ) 17 $+ $'$ ',0% ) +) $7 1 ) $ 0 % D 1 ' ) +) $7 $) $ $ 1 '05' $ ''$% ' $ ' 6 % ) ' '$ ' 0 % $ 1 1 ' 1 ' $?)' % ) ' '$ ' $7 $1 % 0 7 ) % +$) >N $ N $, %?,$ $ 0 $,$ N,,$% 0%& >* '0% 7$ *$,$$0 $,$ 17 & >*+0%7D %7 7 7 %,,'%7 '3 % $,' $,$& >% '+ 1D +)'E$+ & > $ ' % ' $ % + ) 7 $ 0 3$0' $% $%' & >+ '/+ 1 0 ) )$%$ ) %7 0 ) 1 7 ' $ % $7$ 3D%$ $$ 3'+D %&!#$%" >$1+ ) $ 0 % $ 1 $ % ''$) 6 %) ''$ ''$M$ 07 $ % + '$ 0 '$ ', $ '$ '," ''$ +) % ) ' '$ '& <$,$ 7 *1+6 ' 1 ''$ $,,' 3 % %7 +$) $ $ + $ '$ ', '$ E$ + '$ ',7 3' $ '$%1' ' $ '$;?1 3 $' E$ + '$ ',$ '$; $ ) $'$''$%%) > ) %1 % + $, + $ '$ ', '$,$ $ 6 + '$ ',%3?$ '$ 3)%%,' + %$ $ $ ''$ % ) ' '$ ' 0%% 0,+$, %$ '+ $,+76'$ '$; + $ & $ $$''$% 3%D% & > ),,' ''$) %) ''$ '0% $ % ) 17 3 % $) %$ $ $ ''$7 % 3% '$ ' 3 %'$% + '$ ',&.

6 Article 7 : Coordonnées du SPANC > 3 ' ) ' + $ $ ', % $ ' 3 % % 6 + 3"C )$7/-A9B9C <% "84.. O0"8-4/4- Chapitre II : Responsabilité et obligation du propriétaire 1- Pour les installations neuves ou à réhabiliter a- Vérification préalable du projet Article 8 : Responsabilités et obligations du propriétaire qui a un projet de construction, réhabilitation ou modification importante d une installation d ANC <$$ % $) 1 %1 7$,$%) $+ $ '$ ', $) '$' $ $ $&! D + $, ),' 3 1 % +0 %'$ '% % $ + $ '$ ', 0 " $$) ' ' $+'+$'' $ +) &! $ $, +'$ ''% 1$3$ +% + $ 3$ 7 % ) 7 +3? $ +) $ 3%%07*$) 7$+ )%$$'$' $+) F > $N $'$ ',$ 3D'$M7% %$%) % 6% 1$ $0 1$ %) 1 $ %' %$& <$ $* + $ N $ '$ ', $ D % 2 +?,$' $ '$$$ $ ' 3 $ 700 '6 ) % 70''% 1 6 +) >$ % $$$*+ $'$ ','$,$%0 1 %'5& $*$ D'$%'3'" ' $ ' 1 % ),$' $ '$ $$ 1$ L +) $ $' L % $ %',1 1 D% %,'$0 %, $' $'+$) L E$+ $3%L %3 '& $ +0$$*7 $ % $ $ $% 6 + '.&7 7 $ '$ %%'$ % ' $%'5$& /

7 $.$%'" 5 $ $$' '$* 5 $ $, + 3$ 0 %$6 +) & 5 $'' $3% ' 5 %'+) '%'7 $*+%* 5 $ $ ) 3$ & # ' $P + $ +'$' ) 1+ $ +) $ 3? % 6 9J $ 6 +D% * % $ $ % % ' % 6 *, '$' $7 + $ $ $, 1 '$ 0 0*& # '+%3' $0 %3 +, $7*$ %2$%$ $1& # ' + %3' $ 0 % 3 2 1,' 7 *$ +$ $ $ % $ $ ) +%%$1+'$ $+$ ) & # '+ $, +%3' $ $ ' $1 % %7 '$ 3 3 % %, $ $ + $, $ %2$%$ $1& > $ % % '$ $ )0 $', $ )$?E$ + 7 $' +) 7 ' 173 'F > $ % $ '$' +0%' $ $ M 3 '$,$$$*+7 '$ $%36 + '.&& b- Vérification de l exécution des travaux Article 9 : Responsabilités et obligations du propriétaire qui exécute un projet > $ % 7 1 $) 3 '$,$ $* + $ '$ ', $) % $ 30'$$& + % 5 D'307 '$ ) +$ $ + 1+ ' 0%'& >$ % $,$ +%+3'30$$21+ *?% %$7 '$ 7 '$ 1 ' 5' '$; )$ 0%' $3) 73 ',,'% '$ $%36 + ' & >$ %, ) 2 $,1 '$; )$0%' $ + %% % %7, $ $ 0' $ & $ $ 3 ) $ 3 7 $ %,%'$3 6, ''$ 7 '$,$ %$D3%,%& 4

8 > $ % $ 6 $ $ 7 $ $' %' $ 6 +0'''$;?,'7 2- Pour les installations existantes Article 10 : Droit d accès des agents du SPANC et avis préalable à la visite. $,$% 6 + ' >5 $ % ) 17 $ '' 0 $ %% 3%$ $'% '$; $ N $ '$ ', '$ $%3 %&>$ % $ $' % '$; $) $ $ $& > '$; 1 %' % %% '3 $ $5$ %% 6 +% )Q & + 1 %' % $ '%'$;,$' $ + $ +7 1 % $ '$ %' + '8& ''$ D%'%%+3 % ) 3 $,%$ % $3$7 ' +$ ) % $' $ % 7 6 +$'' 07 % + $ *$ 3 3 & '$ ''$% + $' +,$ $ +$)*', '$; '$R 3'?', <$,$ +3 % ) + %' $1 3,,'% 6 $ % $$ 3$,0%E53$3' & # '$P 3 $$% '$3 $ % $6 +$''7'D$,%6 & > +3 % ) 3,$%'$ ) %% ' E5 3$ '$3$' $% & > $ % 3,$ 7 $ $ *$ $3% 3 E53$ $ 1 '$ ' +$ $$%& 1" 9,$' $ '$ $ %%$$ $1? 7 # D $% % & > $ % $ D % $ %% $ $ 3 $ & >$1+ + 5D +$'' +) 7 $ % + '$''1+,$)'$ +''&! '$) $ %,' 0 +''0,,%$3 + $ + $ '$ ',7 ' 7 % $ 3 ' $37 1% $'%' $'$;?,'3 <$,0 '$ '+''E53$6 +3 % ) 3 % 7 $1 ' 5' 3 '$ $,0% 0 %, $,0%$$),E53$7'$ $)'6 +''$ $ $ $ %,0% + '&#''7

9 '$ +$ ) %% 1 $%% +,,' '$; %37 $ $ +$ %$ '7$ 6$& >$ % +0$0' $%36 + '& Article 11 : Responsabilités et obligations du propriétaire et/ou de l occupant de l immeuble! %3 $+ $'$ ',$'$$ 7 1 $ E07 $3 % 1 $ %' % $ % $7 $ $ 6 +% $ )$,$' $ $, % 7, $& 0%$ 1$ %7%, 6 + ' 7 $ ' 2 + $7 6 +0' $, $ %' $%'5$" '7 $3 3 + $ ) $ $2, 7 $%D)$27,,+$ '$ 7 3 $3 + $ + $ '$ ',$+,$%'7 %D 7 2$')7 1 '$$,7 '7 $ $',7 % '7 $ 7 $$ 37,) $' ) $3$10 $ $ >$ % 7$ $' 7,$' $$) $ 6 ' '$ $' $$ 3$ %' $ )$,$' $ $ $ + $ '$ ',& ',,7 0 % $ 1 %, + '$ $3& >)$,$' $ + $ $% " $3 $ $ E$ '' $ $ $3% ' 7E$' $$'S' $& +% $ $) $$3& %) 6 + +,' $, %'? '$' '$3 ' '' ) % $ 6 +) 3 7,$3$ $'%0'$; % $% $ + %' '$,$% 0 $ $ + '-& Article 12 : Responsabilités et obligations du vendeur dans le cadre de la vente d un bien immobilier à usage d habitation. 8

10 + $ + $'$ ', +* %%'$; % $ $ % $ $ 3 '$ '$ 3 %7 $ % $ $ 3 '$' 3', +,$ 3) $3 1 $ D*$ $ $ ' ' 1$) $ $ $' $ +J) $&!#$% ">+ '>55'$ %) 1,06$ %3 %$ 3 &%3 %%'$%6 3 & Article 13 : Responsabilités et obligations de l acquéreur dans le cadre de la vente d un bien immobilier à usage d habitation >$ +'37 $30$ % $ 37$,$ 1 '$$$%$3$ % & >$1 $ 3 1, $ $ ' ' 1 6 +'1%$ 3+ ) %'30$) $ 6 ' +'1%7 % 3 '$; 3$ %%%3 $ $ % %3 6 + ' 7 $1 30 $) $ $ %% '3%?0 $$'3$ 1+3 '$,$ $*+ $'$ ',%% +'1%& > 3 '$; +0%' $ 30, +$)* + $ 3 %',1 $ $) $ 3 7 $,% 6 +'1% $ $,' $0 ) $ 3' $%6 + '& > 3 '$ $ 1%6 + '/& 9 +)'30$) $ 3 D % % 37 ' '$ $3$ % ' $& 9 ' $ '$,$ %7 +'1% +0$ 0 $ ' $ $% + ' Article 14 : Entretien et vidange des installations d ANC > $ + $ '$ ', $ 3 D $3 1 %' 3 % % $ %% %,7 6 " )$,$' $ )$%7$ $,3 $7 '$P, %3$ 7 $,% & )$ %'$,, *1+ $, +% $7 )$ ) $0 +'' $$ )$,$6 +%,$& $7 % $ '%3 +,$ 1$$0$ D%6 )$1 $ %.T3$ & $' $, %% '% +%'$ $ %7 '$3 %,% 0 $ ',) ' 0 + $ ''$ +%'1 $,71 1$,%1'3 & > $ % $ +$''7 $ $ $ '$ $' $7 '$ ) + $ +$ %% %, 1,,' 3 $3&!

11 % 1 3 $ % $37 '%'% 6 +$'' +) 7 )$ 3 '$$ ' $ % &)$3 $$D0 % $'$; % $ 1& $ $+ $'$ ',% 69J7 $ % 3, % ),$' $ $ '$,$% 6 ND% * 4&) 3 D'$ 1%& Chapitre III : Responsabilités et obligations du SPANC 1- Pour les installations neuves ou à réhabiliter : > %) $ + $, + $ 0 D 1 ' + $,+,& $ %) $ + $ 0 '$; '$' $ )$ 0%' $%, 0 './& a. Vérification préalable du dossier de conception Article 15: Avis du SPANC sur le projet d assainissement non collectif '()'* %## # $ +%+,$ $ % $$*+ $'$ ',,' 07,$ 0 $*?$ $' 3",$ +,$ $ 3 %% 6,$ $* %% 6 '$ %7 % 6 %' $ + % 7 ''% 1 +)?', %% 2 +$'' + $ $ 3 $7 $3 + $ '$ ', %*60? %% %$6% "% %') &,$ $ % $ ') 1 3!1, $ % % $7 '%'%7 )0+%01 $ % 3, & %3 '+ $'$ ',"% %') & $%' '$R +0$* "3 ) $'$6 $ $$1,$ )0 7 D%'$ & '()-*.$ +%/ +$ $

12 >0 $*+ %' $$ '$ $ % '$$ ' $%6 + ' 8. 9'$ '$ 7 $,$ % $6$ '$,$ $1&>+0$*,,%%*1+6 %' $ & >+0 $* '$ 3 '& > $$ $ 3 $33$ %,% 6.*$6'$ $ '$ & 9 ' '$ ' $ % $ $*? 0 0 U% ' 7 $ %) 7 %'% % $ + $ $) %6$0 $'$ %+,$ $ '$' $ + $76 +0' $', :37D %$ % 3$ 3 7'$' %'$ %6 + '& $ D*,% 0 ' $ $ % '$ %' % +%$,$ $1+ $,$ & '()0 1 # 2 "$# +'$; $*$ % 7,$ 3 '$,$ % $*' $' 1% $+0& > $ +07 % $ % % 1 0'%. *$6'$ 3 ',,'% #' ' '?$ '$ 0$ ''$ % $D$ $%& +'$'1 $ D*$ $ '$ & 9' +3 G'$,$H 7 $ % '$' % 30%) $7 '+ '$ 7 $ % 3 3 $$ 3'$' 30& I3 $*G'$,$H%3 D$ +$)3 $ $%31 $ 3D '$ +0%' $$3& +3 G$5'$,$H7 $ % 3 $$ $3 $* *1+6 +$) $ + 3 '$,$ 7 $) +$ $ % 30 '%'%7 + $'$,$ %$$*& %' +$ + 6'$ $ 6,,$' $ $ $ + 7 % +3 %,3$) 7 $) % %%&! D ''$6%$ $ ' 16 $6 + $+& > $$+00 ) $ 3''$; '$' $ $%6 + '&> 3 '$ $ 1%6 + '/&

13 b. Vérification de l exécution Article 16 : Vérification de bonne exécution des ouvrages >,$% $ % $ $ +% +3' 30&!,0E3$3' $ % $,,' '$; 3%,' $ )$0%' $30& >'$; )$0%' $$$)*3%, '$,$ %30% % $ $* + $'$ ', % ) 3 % 7 1 '$%3 $)3 $$%3,$ % $ + +0'$*& >3%,' $,,'%'$+3 '& >$,' $$% $ % $ 7$*+ $'$ ', 3$D'$,$0' $% $0$D''% & '$;, $1 + $%%) 2%7 30 +,$ $ 6 $3 '' ) & > ' ' 1 '$ 1 '$; + D % %, 7 % '$' $16 '$,$ % + $&#''7 %3 $ % $ $ % $ ' + $ % 1 '$3 & Article 17 : Mise en œuvre et délivrance d un rapport de visite + 3%,' $)$0%' $7 $,$ % $ 3 1 '$$ '$' $ '$,$ % + $ ' $ % & > $ 3 '$ $) $ % $ '$; & > $ 3 % '$ % 1 %% 0'%- & $ $ 3 % $ 30 $) $ $ + $'$,$6 % $3 7$ '3 $ '$ & V 1 $ '$' $ $7 $,' $ $ 3 0 ) $ 3' '$; +0%' $ 30 $% 6 + ' & > 3 '$ $ 1%6 + '/& 9'+%$$,' $ ' $3 7 $ % 3 % 30 %' $ + $ '$,$ 6 % $' &I'$3,,'% 7 $1+ %3 $ % +'330 $ $ %%36 + '& > '$53, +$)* + $ 3 %',1 $ % 7$ 6 3'&

14 2- Pour les installations d ANC existantes Article 18 : Contrôle diagnostic par le SPANC > $ '$$)*',% $$3$ 6 ) % ) 1$$3D6 +$ $ $&! +$'1 $7+%3 '$,$ % '$0 3 $ 7 ' $ ' $% & >'$; $0,,'% $+3 '$ % '$ $ %3 6 + ' & > %' +3 % ) 3 $', 6 + $ + $ '$ ', 1 $ % $ $ %$ '$ 1 $ 3 7+ $$ $& > $% $ % % ' '$; $ ' $' 1 $%, % 3%, +0 '+ $+7 3%, )$,$' $ + + $7 %3 $ %$$ 13%%$ $ +3 $7 %3 %3 $5'$,$ % + $& # ' $+ $'$ ',1,$' $ 3 $1 '$$ $,+% $1 $ 7 3%,' $ +%,$' $,,'% $ '$; $ ' '$ %%% $3% $%'&3%,' $'$ $ ' $ %' 17 % ' 17 % '$ 1 1& > $ ' '$$7 1 $ 3 D % % 0,%1' ' + $ '$' $ %3 +D $ + $ '$ ', ' 7,$ $% $+ & # ' $ + $'$ ', 3' * 2 1,' 7 +$'603 $,','*& % ' 0 K $ $ * + $ )$ %,$' $ + $ E$ ) 7 '$7 $ 1$ $& <$ $ '' ) $ 1 '% %$)+%%,$? 3%,$0 %%'$ 0 L $ % 76 + '$; 7 $ 7 $'% 6 ' + $ + ' ' $%?',& '' ) $ $ 63%, +0 '&# '$'7,,''$53 $,'% $1 $ % +'$'%& # ' $P + $ '' ) 1+% % $) +0 ' + $+?$$7,'F 5''$ %%G0 H $ ' $ $ $ 3%,) L $ % '$; '' ) $ % & >,,' '$53 $,'% $1 $ % +'$'%& -

15 +'$; % $ 17 $,$ % $3 1 '$ " $ '$; %'$ 3 +%3 $ $ % $7 1 $ $ +3 $7 +%3 $ '$,$ % % + $ +%3 $ $ ) % %' % 7 $ '$ $ $ % $,$' $ + $7 '%'%7 % $ % $3076'$ '$; "6$1 $$3$ $ '% % $ % $30 $ %'?$ $7 7 > '$' $ '$; % 3 $ ' $ $ '$ %%'$3 ) & $ % % 1$ $+$ %%3 %3' $3 7' 3, +$)* + $3 $ '? 3 D, %' $ & >% % 3'$6 +0 $ 6'$ '$; & > $,' $ $ 3 %) 0 ) $ 3' 3%,' $,$' $ + $% 6 + ' & > 3 '$ $ 1%6 + '/& >$1 $3 ' 30$) $ 6 '$ % 1 '05'%' %) $$$,' $7 % $ % 7 3 % 7 0 % ) 6 '$' $7 '$,$% 6 + '.7 '$53 $ 3%, +0%' $ 30 '$,$% 6 + '/73$ %%%3 $ $ %%36 + '8&>'$53, +$)* + $ 3 %',1 $,% $ % 1 '$$) $ % $'$; &>'$3 $ 6 3' 1%'!& Article 19 : Contrôle périodique par le SPANC. > '$; % $ 1 $ + '$' $ ) 2 %% '$; % $ '% $7 %) $7$ $+ $ '& >,%1' '$; % $ 1 $ % % '$$ '$,$ % +' + $& > '$; % $ 1 $ + $ '$ ', % % $ % $ '% 3" $ -$" 5 $ %6 '% 69J.

16 5 $,' 3 $ $%7 $ % 2,$' $* 5 $$'$,$%$ %$$ 13 $ 3%% 5 $ %$5'$,$ '$; +0%' $& 5 ) $ 1 $ ' $ + $ $ + $$ '' ) & <$ $" 5 $'$,$$%%,7 5 $ % %, + $ +? $ %,$ *,',+ 5 $ '$ 7 % 1 3 $ & $ + ' $ % $ '% 1% ' '$; %'$%6 '$;,,'% %,' $ +0%' $30? '+ $3$%) %'% '$; $ ' $ % $ 17 + '$ '$; 0' $ 7 $ + '$; % % $ )$ + 3 +) 6 +) $& > $% $ '$; % % $ ' 3 $ ' 1 $ %3 ''$; $ ' $+ $'$ ',7 %, + '%& %3 $ ) %" +3$2'$ +,$ $0 $ %+ $3+ $ %,$ $' % $ $% $ + 3 & +3$ '*,', % 7 $ %'' '$; % $ 1 % 7 '$ % $ '%,0%'5& I'$; 0' $ D% % 73 $ $' '$; % $ 17 0' 3" + '$% ''% $L $$3$ $ '& Article 20 : Contrôle par le SPANC au moment des ventes $ 3 + ) 7 D '$'% 37 $ $ + $) $1,,''$; + $ 0 & 6 %%7% + 6'$ 7 +0%$ 3" $$3 + $'$'%$ % 3 % + 0 %?$ 6 '$ 7, 0' $ $% '5$7 '$ ' $ & $'%6$ 36$3'$; 7D $ 3 '$ '$ 3 %7 $ 1 /

17 '$ ' '$ 2,$' $ + $ 1 $ $ $ +3 $ 1 $ %& >$1 '$; %'% ''$ $%3)'2,$' $ 17,'%& +0 $ 3 '$ 3 %7,$ $ '$ $% $'$; + $& 76 $ % $$ 7 $$3 $33$ %,% 6*$7,% '$; + $+& 1" 9,$' $ '$ $ %%$$ $1? 7 # D $% % & > $% $ '$; % % $ ' 3 $ ' 1 $ %3 ''$; $ ' $+ $'$ ',7 %, + '%& > '$ %) 6 + '$; ' %) 6 + '$; $ '& > $,' $ $ 3 %) 0 ) $ 3' '$; 3 $% 6 + ' & > 3 '$ $ 1%6 + '/& Chapitre IV : Redevances et paiements Article 21 : Principes applicables aux redevances d ANC 93 + '>-5$C%% $ ' 3 %< $ 7,'%%'$3 '6'' '$' & 9 $ +%3 )3 $ 1 3 D )% +97 +' +$' '$ ' 3 %7,'% 13'3% '$ $,$ &>'$; % % '$ $ 1 0 $% 6 + ' +D '$,$ % 3' $ $ % 3 ') + $'$ ',& > 3' + $ '$ ', $ 3 +%1 ) ) &9 $0' 3 %6,' ''3 '& Article 22 : Types de redevances, et personnes redevables > M$ 3' 3 3) 1% $ '1 3'" a) Contrôle des installations neuves ou à réhabiliter : 53'3%,' $% ) $*"'$; '$' $ 4

18 53'3%,' $ +0%' $30"'$; +0%' $ >3) 3' $ % + $+ $ '$ ',6'$ $6%) 71 % $*& 3'$0 ) +0%' $'' $. b) Contrôle des installations existantes : )5 3' '$;,$' $ + $ $ 0?'$; $ ' '$; % $ 3' '$; $ ' $ 3& >3) 3') $ % $ 3 +) &!#$% " > %' $ '5 +0' 7 $ ' 3 + ) +) $71 3''$; + $+ $'$ ',0$,'% 6 $ %?$ 7 $) >$1 '$; %+ $1 + $ % 7 $ $,$ + +0'% 3 $'$; & Article 23 : Institution et montant des redevances d ANC $,$%6 + '>-55$C%% $ ' 3 %< $ 7, 3' $%6 + '%,0%% )% $ $ $ & Article 24 : Mode de facturation >%$'%'5$+ 16$ $'0'$'% + $'$ ',7'1 1$? $7 $& 9'$$ + $'$6 $'0" $'0 D$ % 7 3','%& $'0 6$ %,,%7 3' 3 % $) $'0''$%6 + $& $'0 6$ %,,% ' '$$ %%7 % 3' 1 $ % % % 2 '7 1 ' % '$R +) $ % '$'%& Article 25 : Information des usagers sur le montant des redevances >,3' $%6 + '%$'$ 1%6 $1, $! & 9$7$3 % ) 3 3$2%3'$; $ $1,'% ''$; & Article 26 : Recouvrement des redevances d assainissement non collectif > '$3 3' + $'$ ', % <%$ $% $%$ %2)&

19 $%'%,'" +$)* %L $ 3'% % $$' '$; L 3' 1 '$ $$7 +,' $ 7 '$$$%?7 % %$7 % *$+$3& $7%$1 %3) '$$$%'$ 3 ''$3 >+3'$ & Chapitre V : Sanctions, voies de recours et dispositions diverses concernant la mise en œuvre du règlement #+ %% 7 $ 3 $ $ %) $ + $ '$ ', 3, +$)* $ 7 ' $7 % $ 3 7 $ $ $%3 % $3 %$'% ' $ +93 $ $ %) 1& Article 27 : Sanctions en cas d absence d installation d assainissement non collectif, ou de dysfonctionnement grave de l installation existante $,$% 6 + ' / % 7 $ ) $ D %1 % + $+ $'$ ','$,$6 % $ )$ %,$' $&>+)'+ $+ $'$ ',$ 3 %,$' $' 70$ $ % +) % %,'%3 + '>5$ %) ' $%30 '>/5/7>54>-5$ +93 $& Article 28 : Sanctions pour obstacle à l accomplissement des missions de contrôle 9 ', $ % $ 0,,% '$; $ $, +7 '$ '$% 3' ''% %' $ '$'% 3,0E53$& %'% 7 ' $ + '>5$ %) 17 $ %,'$ $$D*$%T $$$'%'$; & $% D%6$$ % ' 3",+''0 $6'$; 1 1+$ $,7 )' 0 E53$,0% 6 E53$ *,' $ $),E53$,0% 6'$-$7$ $ 3 $% 6)'& $,$%6 + '7 $ % +''% 0 $ $ '$; & <$ $)' $'' 6 +''$ $'$; %6$)'& 8

20 I' $% D 1%'+$)'6 +''$ $ '$; + + '>5$ %) '& Article 29 : Mesures de police administrative en cas de pollution de l eau ou d atteinte à la salubrité publique. $%3 $, '$ $ +$ 6 ) %) 17 $ 6 +)'7$ 3,$' $+ $+7 7 ' $ $ $3$ $ ' %% 7 $ % $ 3 7 ' $ + '>5C<$ + '>5-C< $ + '>5/7'3$ 7%* ' $3D %,,$ + '>.5D'$& Article 30: Sanction pénales applicables en cas d absence de réalisation, ou de modification ou réhabilitation d une installation d ANC, en violation des prescriptions prévues par le code de la construction et de l habitation ou le code de l urbanisme ou en cas de pollution de l eau. >+)' % $ + $ + $1' 5' 0 % ' $ % $ 3 7 % $7 $,' $ $ %) $ '$ $$5'$,$0' $% ' $$ $' $ +J) $ $ $ +I) 7 0$ $ % +) 0 ' $ % 0 '$ % %3 ' '$7 %* ' ' $ % ') $ +93 $ ' $ $ +& Article 31 : Modalités de règlement des litiges 0')' * %$,# $$! <$ %' $ '$' $ +,'7 1 $ )$ + $ 1+ 3$ R 3%7 $ D 3$2% %' 6 + 1%,'7 ''$% $ *,' $ &>%' $ +$) $ &> $ %$ %' $ 3% 6 $ %' $ $ )$%%''$ $7% 0 $ & >+,,' '$ %' $$*& 9'%''$3' %$,,'% '+'$ $7 $ 3' ' $ $ % % 1% 7 $ % $ '$'%'$% $%$ %2) '$ %'$%3' $ 3 $,' $ %' $'$%& %0 $ $ D*,%,' * 17''$% %' $'$%& >% $+% $ 6%' $'$ $" $ %$,3$) %0 $ &#'' %' $ % $ & $ * %0$ )+* 1$,' & 0')- * %# %#.

21 > 3 3 ') '+ $'$ ',' 3 '$%' ) * ' +,' <$'$ $ $ +$ $ 3 '?% )% $ 3' $,0,7 % )% $ $3 3 '7 3 '7 3 '$%'0' 3*,)$& % ) 6 )07 N'$'06 + %' $'$%&>N)'%$6''$% 0$ 3 %' $*& Article 32 : Modalités de communication du règlement > % '$ 1% 0 $ % '$'% $ $ % % $ $ $ ' $ + '-&'+0 +$*+ $+& 9 $ % % 6 $ $ $ % $'' ) $' % $ 1% 6 + ' $ $ & >% % %')! & Article 33 : Modification du règlement > $ $% 7 % )% $7 $, % $ $$3&<$' ' $%3$ $ %' $& Article 34 : Date d entrée en vigueur du règlement >%3 6'$$$) $ +) %% )% $%$7 ) '%%' 6 + '& <$ 3 ' % 7 '$' + $ '$ ',7 )$% 6 '$ D& Article 33 : Exécution du règlement > % $% $ % 2)7 '$ '$'%7 3 ' ) ' + $ '$ ', '3 $% $ $'%7 '' ' 1 '$'7 +0%' $%& #% )%%3$% +) %% )% $%$ % 2)%' &

22 ANNEXE 1 : Modalités d évaluation des installations d ANC existantes $) '$%! $ %E$6*0 $3 $0 + $ $ 9*0 9*03 $0 )' + $ $5' + '>&55'$ %) 1 + $ )' +% % $) $3 % $'$,$ % +0 ' + & #%, %' % #%, ' $,! $ 6 $. $ % % $ +9! $ '$! $,' 3 $ $%! $% 2,$' $* 3#$$% %*%&% #$ %$?' + '- <30$) $ $- 3"30% 3 3#$$% %&% %* 3" 30 % 3! $% %, + $ + %,'$% + $"30 3#$$% %* %&% # $ % $?' + '- <30$) $ $- 3"30% 3 3#$$% %* %&% 13 $?' ) + ' - +D% 4 <30$) $ $- 3" 30 % 3 > '$ $$% $,$' $ + $ Définitions des différents termes de la grille d évaluation: W$6* "E$1 6 N'%$ 3" 5 % $' $ $'% $ % $ % N ' ) ' % $ '$$ $ $ ND% %,'$ %' $ N % ) 1 %3$ ' $%',1 36 N $'$ ',L 5E$6$0 %N) 5E$%, D% $%,7 1 N $'$ ', ' ) 7 1N ' ) ' % $ '$$ $ 7 '$'2 ' 7 '' 7' ' 7D' 6 7) $N' 3 % 1& '$; '$ N $ '$ '$ $,' 3 $ $% $ % 2,$' $ * 1 ' $ % E$ 6 * 7' 5' '$ %%'$ % $ %$&

23 W$6*3 $ " E$,% '% 'N% '%N% %$'$ $N N $'$ ', D ) N& '$; '$ N $ '$ '$ $,' 3 $ $% $ % 2,$' $ * 1 ' $ % E$ 6 * 3 $ 7' 5' '$ %%'$ % 13%%$ $ N3 $& #%,%' % " 5 I'$' $ ) 3' 0 % % % $ $7 6 N% ' '$ $ ' & '$ $7 $ N '$ %% '$ % %, %' % '$' $ ) 3' * N0 %,' & 5>N $% 1 $ 3'?$ N $ $E$ '$ $ 17 $,% $N' 5 # ' $,' 3 $ '$% " *$ '$; 7 N $ % '$,' 3$ N$''$) '$M$ '$' N $'$; %& #%, ' $, $3" >N $ % 1 $ %' % $ %, $ % ' ' $ '$3' $ %' %?$,,$)' $,%' $,% ' 1$'%%,'0&! $ % 6 $. $ 2 1 N 3% % $ N $$) ">N $N $6$.N 3% $ + $' % 6 '$$ $ ND% 4 ) 8, 0 ' $ ' 1 ') 0 $ N $'$ ',&# ' ' $P ''$%) ' ) $ N $ ) 7 $ 0 % ' E$ $ '$ %%'$$'$,$$ 3D% '%6.$3 2 1 %$ '$$ $ &9'N$ ) %' 1 $1 N) 3 %) ' ) $N$) 7 N 3% 6 '$$ $ & '$; '$1 N $ '$$6 N $'%'57' 5''$ %%'$% $ %$& >N $ '$ 7 ' 3" 5,$ 1 L 5% $ L 5*N0%% %$ % % L 5*N0%% %$ % %$'$N 5,$%' N$5 7%3' $N0%)2 N%L 5* $ %0%)6 N )7 7'$N7 &&&

24 >+ $,' 3$ $%7 ' 3" 5 N% 1L 5,$ 1 %'$,$$0L 5,$1 %)$2% 1L 5,' 30%1 N %&&& >+ $%2,$' $*7 ' 3" 5%,$%%2$%'% %L 5 % N% $ $% '$ 6 $%,' N0%L 5 '$5 $3'$$3 'L 5 '$5 $ 1 %)$$'$%&&& -

25 4-5,&,# #.# $++$!# I- Textes réglementaires : Textes codifiés (peuvent être soumis à des modifications) $ )!XXX&,'&$3&, $ %) 1 Article L : fondement légal des arrêtés préfectoraux ou municipaux pouvant être pris en matière de protection de la santé publique, Article L : constatation des infractions pénales aux dispositions des arrêtés pris en application de l article L , Article L : délit d obstacle au constat des infractions pénales par les agents du ministère de la santé ou des collectivités territoriales, Article L : obligation pour les immeubles d être équipés d un ANC quand non raccordés à un réseau de collecte public des eaux usées Article L : immeubles tenus d être équipés d une installation d assainissement non collectif, Article L : mise hors services des fosses dès raccordement au réseau public de collecte. Article L : Faute par le propriétaire de respecter les obligations édictées aux articles L , L , L et L , la commune peut, après mise en demeure, procéder d'office et aux frais de l'intéressé aux travaux indispensables Article L : pénalité financière applicable aux propriétaires d immeubles non équipés d une installation autonome, alors que l immeuble n est pas raccordé au réseau public, ou dont l installation n est pas régulièrement entretenue ou en bon état de fonctionnement ou encore pour refus d accès des agents du SPANC aux propriétés privées, Article L : accès des agents du SPANC aux propriétés privées. Article L : ventes des immeubles à usage d habitation et contrôle de l ANC $C%% $ ' 3 %< $ Article L : mission de contrôle obligatoire en matière d assainissement non collectif, Article L : pouvoir de police général du maire pour prévenir ou faire cesser une pollution de l eau ou une atteinte à la salubrité publique, Article L : pouvoir de police général du maire en cas d urgence, Article L : pouvoir de police générale du Préfet, Article L : règlement de service Article R concernant les redevances d assainissement. $ +93 $ Article L : sanctions pénales applicables en cas de pollution de l eau portant atteinte à la faune piscicole, Article L : constats d infraction pénale aux dispositions de l article L.432-2, Article L : sanctions pénales applicables en cas de pollution de l eau n entraînant pas de dommages prévus par les deux articles précédents. $ $' $ +J) $ Article L : constats d infraction pénale aux dispositions réglementaires applicables aux installations d assainissement non collectif des bâtiments d habitation, Article L à L : sanctions pénales et mesures complémentaires applicables en cas d absence d installation d assainissement autonome d un bâtiment d habitation, lorsque celui-ci n est pas raccordé au réseau public de collecte des eaux usées, ou de travaux concernant cette installation, réalisés en violation des prescriptions techniques prévues par la réglementation en vigueur. Article L271-4 : dossier de diagnostic technique au moment des ventes d immeubles $ +I) Articles L et L.480-1: constats d infraction pénale aux dispositions pris en application du Code de l urbanisme, qui concerne les installations d assainissement non collectif,.

26 Articles L.160-1, L à L : sanctions pénales et mesures complémentaires applicables en cas d absence d installation d assainissement non collectif en violation des règles d urbanisme ou de travaux réalisés en méconnaissance des règles de ce code. Lois >$ #%')/& >$ GC HY Arrêtés $ ) $,,' +" XXX& 5$5'$ ',&3 $5) &$3&, D% 4 ) 8 $,% +D% 4,0 ' $ ' 1 ') 0 $+'3')$ $$ 1,% $% 6&S*#B(. D% 4 3, 0 $ % +0%' $ $ '$; $+ D% Y 4, 0 $, + '3 ') $ $ $ 1% 6&S*#B(. D% 4 ) 8 %, $ % +% $ % 3 ' $ +% $ 0 $ +& II- Décisions de la Collectivité $ )!XXX&''5S2)&, % )% $$3 %3 'L #% )% $,%3 /%' '% $ % )% $,%3 /. ) /,0, 3' + $'$ ',& /

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF

ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ASPECTS JURIDIQUES DE L ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Bases juridiques et dernières évolutions règlementaires Séminaire des animateurs territoriaux, le 26 juin 2012 Ludiana KORTH, chargée d étude juridique

Plus en détail

22/06/2015 IMP50PO5-2

22/06/2015 IMP50PO5-2 22/06/2015 REGLEMENT DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF (SPANC-SATESE 37) SATESE 37 Z.A du Papillon 3 Rue de l Aviation 37210 PARÇAY-MESLAY Tél : 02 47 29 47 37 / Fax : 02 47 29 47 38 Internet

Plus en détail

RÈGLEM ENT DU S.P.A.N.C. SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEM ENT NON COLLECTIF COMMUNAUTÉ DE COMMUNES JURA SUD

RÈGLEM ENT DU S.P.A.N.C. SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEM ENT NON COLLECTIF COMMUNAUTÉ DE COMMUNES JURA SUD RÈGLEM ENT DU S.P.A.N.C. SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEM ENT NON COLLECTIF COMMUNAUTÉ DE COMMUNES JURA SUD 87 Avenue de Saint Claude - 39260 Moirans-en-Montagne - Tél. : 03.84.42.61.20 Fax : 03.84.42.38.03

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Obligations des propriétaires. Dispositions générales

REGLEMENT DU SERVICE DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. Obligations des propriétaires. Dispositions générales REGLEMENT DU SERVICE DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Les cases grisées de commentaires sont à supprimer avant toute diffusion Le règlement du service, délibéré et voté par l'assemblée délibérante dans

Plus en détail

REGLEMENT DU SERVICE DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. ❶ Dispositions générales

REGLEMENT DU SERVICE DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF. ❶ Dispositions générales REGLEMENT DU SERVICE DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF Le règlement du service définit les obligations mutuelles entre le service public de l'assainissement non collectif (SPANC) et ses usagers qui sont

Plus en détail

Assainissement non collectif et SPANC : Questions d'ordre réglementaire

Assainissement non collectif et SPANC : Questions d'ordre réglementaire Assainissement non collectif et SPANC : Questions d'ordre réglementaire Document établi par le Graie, avec la collaboration de André Oustric, Juriste au CERTU (Ministère de l'equipement) Quelle est la

Plus en détail

Règlement du Service Public d assainissement non collectif (SPANC)

Règlement du Service Public d assainissement non collectif (SPANC) Règlement du Service Public d assainissement non collectif (SPANC) Adopté par le Conseil de Communauté le 11 juillet 2005 et révisé le 12 septembre 2011 TABLES DES MATIÈRES Chapitre I Dispositions générales

Plus en détail

Assainissement des campings. - 11 janvier 2011

Assainissement des campings. - 11 janvier 2011 Assainissement des campings - 11 janvier 2011 Etat des lieux de l assainissement non collectif (ANC) en Finistère Caractéristiques des eaux usées des campings Contexte et cadre réglementaire Les chiffres

Plus en détail

LE SERVICE PUBLIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ( SPANC )

LE SERVICE PUBLIC DE L'ASSAINISSEMENT NON COLLECTIF ( SPANC ) DIRECTION DÉPARTEMENTALE DES TERRITOIRES du HAUT-RHIN Cité administrative Bât Tour Rue Fleischhauer 68026 COLMAR - Cedex Service Eau, Environnement et Espaces Naturels Tél. : 03.89.24.81.37 - Fax : 03.89.24.85.00

Plus en détail

p. 4-5 p. 6-7 p. 8-9 p. 10-11

p. 4-5 p. 6-7 p. 8-9 p. 10-11 L eau est une ressource essentielle partagée par tous. Elle est indispensable à l équilibre des écosystèmes, au développement durable et à notre survie même. L eau fait partie des préoccupations prioritaires

Plus en détail

Mise en conformité : Gestion des non-conformités, le SPANC prescripteur? Les assurances, le cas des ventes, la gestion des réhabilitations

Mise en conformité : Gestion des non-conformités, le SPANC prescripteur? Les assurances, le cas des ventes, la gestion des réhabilitations Rencontres Réseau SPANC n 2 Mise en conformité : Gestion des non-conformités, le SPANC prescripteur? Les assurances, le cas des ventes, la gestion des réhabilitations 29 avril 2010 Besançon Muriel TAUVERON

Plus en détail

Sommaire Page 3 : Chapitre 1er - Dispositions générales

Sommaire Page 3 : Chapitre 1er - Dispositions générales Règlement du service d assainissement non collectif (SPANC) Règlement Document issu de l Agence de l Eau Adour Garonne Sommaire Page 3 : Chapitre 1er - Dispositions générales... 5 Article 1 - Objet du

Plus en détail

Habitat indigne Habitat dangereux Habitat insalubre Immeuble menaçant ruine

Habitat indigne Habitat dangereux Habitat insalubre Immeuble menaçant ruine Habitat indigne Habitat dangereux Habitat insalubre Immeuble menaçant ruine Circulaire de la DACG n CRIM07 14/G4 du 4 octobre 2007 relative à la présentation des dispositions de la loi du 13 juillet 2006

Plus en détail

Assainissement non collectif

Assainissement non collectif Assainissement non collectif Un écoprêt ue q ifi c é p s o r é z x u a t à Votre maison n est pas reliée au tout-à-l égout? Votre installation individuelle, type fosse septique, n est pas aux normes? Un

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION...4 L eau potable...5 UNE COMPETENCE COMMUNALE... 5 Etat du droit antérieur à la loi n 2006-1772 du 30 décembre 2006...

Sommaire INTRODUCTION...4 L eau potable...5 UNE COMPETENCE COMMUNALE... 5 Etat du droit antérieur à la loi n 2006-1772 du 30 décembre 2006... Les services publics d eau et d assainissement Sommaire INTRODUCTION...4 L eau potable...5 UNE COMPETENCE COMMUNALE... 5 Etat du droit antérieur à la loi n 2006-1772 du 30 décembre 2006... 5 Modifications

Plus en détail

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr

IMMOBILIER. le parcours de vente. du vendeur. www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le parcours de vente les obligations du vendeur d un bien immobilier De manière générale, le vendeur d un bien immobilier a une obligation d information. À cet effet, la loi lui impose de remettre

Plus en détail

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES

CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES CONTRAT DE DELEGATION DE SERVICE PUBLIC DES FOURRIERES Entre les soussignés : - La commune de CLERMONT, Oise représentée par son Maire, Monsieur Lionel OLLIVIER, autorisé par délibération du conseil municipal

Plus en détail

Le stationnement irrégulier de véhicules appartenant à la communauté des gens du voyage.

Le stationnement irrégulier de véhicules appartenant à la communauté des gens du voyage. Le stationnement irrégulier de véhicules appartenant à la communauté des gens du voyage. Une des problématiques récurrente pour les collectivités en matière d occupation illégale de son territoire tient

Plus en détail

No 2487 ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIÈME LÉGISLATURE Enregistré à la Présidence de l'assemblée nationale le 21 juin 2000. PROJET DE LOI MODIFIE PAR LE SENAT EN NOUVELLE LECTURE

Plus en détail

LE STATIONNEMENT DES GENS DU VOYAGE DROITS ET DEVOIRS DES MAIRES. Etienne COLSON, avocat au barreau de Lille - Mars 2009 -

LE STATIONNEMENT DES GENS DU VOYAGE DROITS ET DEVOIRS DES MAIRES. Etienne COLSON, avocat au barreau de Lille - Mars 2009 - LE STATIONNEMENT DES GENS DU VOYAGE DROITS ET DEVOIRS DES MAIRES 1 INTRODUCTION Définition «gens du voyage» => une notion imprécise Seule définition légale = «personnes dont l habitat traditionnel est

Plus en détail

CONTENTIEUX JUDICIAIRE DU PERMIS DE CONSTRUIRE

CONTENTIEUX JUDICIAIRE DU PERMIS DE CONSTRUIRE II. CONTENTIEUX JUDICIAIRE DU PERMIS DE CONSTRUIRE Il convient de rappeler que le permis de construire est un acte administratif individuel. Il ne peut pas être apprécié ni interprété par un Tribunal civil.

Plus en détail

Circulaire du 13 avril 2006 relative aux ventes au déballage

Circulaire du 13 avril 2006 relative aux ventes au déballage MINISTERE DES PME, DU COMMERCE, DE L ARTISANAT ET DES PROFESSIONS LIBERALES Circulaire du 13 avril 2006 relative aux ventes au déballage Les ventes au déballage, quelle que soit leur dénomination (vide-greniers,

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS

REPUBLIQUE FRANCAISE AU NOM DU PEUPLE FRANCAIS Cour Administrative d Appel de Versailles N 07VE03227 Inédit au recueil Lebon 4ème Chambre M. BROTONS, président Mme Corinne SIGNERIN-ICRE, rapporteur Mme JARREAU, rapporteur public POULY, avocat(s) lecture

Plus en détail

Information de l acquéreur ou du locataire. Obligations du vendeur ou du bailleur

Information de l acquéreur ou du locataire. Obligations du vendeur ou du bailleur Information de l acquéreur ou du locataire Obligations du vendeur ou du bailleur Introduction La loi du 30 juillet 2003 relative à la prévention des risques technologiques et naturels et à la réparation

Plus en détail

LE CONSEIL GENERAL Chaque jour à vos côtés

LE CONSEIL GENERAL Chaque jour à vos côtés LE CONSEIL GENERAL Chaque jour à vos côtés Illustration Label EAU DIRECTION GENERALE AJOINTE INFRASTRUCTURES ET DEVELOPPEMENT DURABLE DIRECTION DE L AMENAGEMENT, DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

Règlement du service public d assainissement collectif des communes de l ÉTOILE

Règlement du service public d assainissement collectif des communes de l ÉTOILE Novembre 2014 Règlement du service public d assainissement collectif des communes de l ÉTOILE Service Assainissement Partie 1 : Règlement commun aux eaux usées domestiques, assimilées domestiques et autres

Plus en détail

REGLEMENT DE LA CONSULTATION

REGLEMENT DE LA CONSULTATION REPUBLIQUE FRANCAISE Mairie d ORCINES Place Saint Julien 63870 ORCINES 04 73 62 10 09 04 73 62 73 00 mairie.orcines@wanadoo.fr www.orcines.fr REGLEMENT DE LA CONSULTATION Maître d ouvrage COMMUNE D ORCINES

Plus en détail

BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT

BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT BUDGET ANNEXE DE L ASSAINISSEMENT Le service de l assainissement est un service public à caractère industriel et commercial, soumis à la comptabilité M4 différente de la comptabilité M14 applicable au

Plus en détail

L EXONÉRATION ou LA DISPENSE de déclaration : Aucune formalité déclarative requise

L EXONÉRATION ou LA DISPENSE de déclaration : Aucune formalité déclarative requise TABLEAU RÉCAPITULATIF : QUELLE DÉCLARATION POUR QUEL FICHIER? Edition septembre 2009 L EXONÉRATION ou LA DISPENSE de déclaration : Aucune formalité déclarative requise Texte de référence Information et

Plus en détail

Inrap / Procédures réglementaires

Inrap / Procédures réglementaires Procédures réglementaires DIAGNOSTIC Étape 1 Prescription Sont présumés faire l objet de prescriptions archéologiques préalablement à leur réalisation tous les projets d aménagements affectant ou susceptibles

Plus en détail

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme

Réforme relative au permis de construire et aux autorisations d urbanisme Avril 2006 Note d information juridique Agence d Urbanisme du Territoire de Belfort Centre d Affaires des 4 As BP 107-90002 Belfort Cedex Tél : 03 84 46 51 51 - Fax : 03 84 46 51 50 Courriel : autb@autb.asso.fr

Plus en détail

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N

DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N DISPOSITIONS APPLICABLES A LA ZONE N CARACTERE DE LA ZONE Zone faisant l objet d une protection en raison soit de la qualité des sites, des milieux naturels, des paysages et de leur intérêt notamment du

Plus en détail

LES CONDITIONS D EXERCICE DE LA POLICE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREALABLE

LES CONDITIONS D EXERCICE DE LA POLICE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREALABLE LES CONDITIONS D EXERCICE DE LA POLICE DES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC PREALABLE A/ Une réglementation et un contrôle spécifiques - une réglementation fondée sur le Code de la Construction et de

Plus en détail

Mise en œuvre des opérations de restauration immobilière

Mise en œuvre des opérations de restauration immobilière Mise en œuvre des opérations de restauration immobilière Schéma de procédure La déclaration d utilité publique L enquête organisée par préfet selon les dispositions du code de l expropriation Dossier 1)

Plus en détail

Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES. Guide.

Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES. Guide. Mon installation d assainissement non collectif PRÉSERVER LA RESSOURCE EN EAU ET RESPECTER LES MILIEUX AQUATIQUES Guide d entretien Aillevans - Athesans Etroitefontaine - Autrey Le Vay - Beveuge - Bonnal

Plus en détail

Autorisation et Convention

Autorisation et Convention Autorisation et Convention Déversement d eaux usées non domestiques dans les réseaux publics de collecte Entreprises et Collectivités : procédures pour être en conformité avec la loi Crédit photo CA Évry

Plus en détail

Municipalité de la paroisse de Saint-Lazare

Municipalité de la paroisse de Saint-Lazare Municipalité de la paroisse de Saint-Lazare PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE LA PAROISSE DE SAINT-LAZARE M.R.C. DE VAUDREUIL-SOULANGES RÈGLEMENT NUMÉRO 627 RÈGLEMENT VISANT À INTERDIRE L UTILISATION

Plus en détail

Journée nationale d échange du PNLHI Communauté d agglomération Les Portes de l Essonne

Journée nationale d échange du PNLHI Communauté d agglomération Les Portes de l Essonne Journée nationale d échange du PNLHI Communauté d agglomération Les Portes de l Essonne Le 20 septembre 2012 Direction du Logement et de l Habitat Sous-direction de l Habitat - Service Technique de l Habitat

Plus en détail

REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER. Les frais annexes

REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER. Les frais annexes REUSSIR VOTRE ACHAT IMMOBILIER 2 Les frais annexes La réussite de votre projet d habitation dépen Sachez évaluer le coût réel de votre projet en prenant en compte tous les frais annexes qu il entraîne

Plus en détail

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition

Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS. Quatrième édition Coordonné par Jean-Michel GUÉRIN, avec la collaboration de Marthe GALLOIS LA COPROPRIÉTÉ Quatrième édition Groupe Eyrolles, 1998, 2000, 2002, 2006 De Particulier à Particulier, 1998, 2000, 2002, 2006 ISBN

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 143 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 1 er décembre 2010 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR L'ASSEMBLÉE NATIONALE, visant à lutter contre les «marchands de sommeil»,

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON

EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DU RHONE EXTRAIT DU REGISTRE DES ARRETES DU PRESIDENT DE LA COMMUNAUTE URBAINE DE LYON ARRETE N 2013-07-15-R-0287 commune(s) : Villeurbanne objet : Autorisation de déversement

Plus en détail

Plans de prévention des risques technologiques :

Plans de prévention des risques technologiques : Plans de prévention des risques technologiques : Autorisations d urbanisme et contrôle des constructions Jeudi 4 décembre 2014 136 avenue des Champs-Elysées 75008 Paris - Tél. : +33 (0)1 53 93 30 00 Fax

Plus en détail

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr

le PARCOURS de vente www.notaires.paris-idf.fr IMMOBILIER le PARCOURS de vente L acte de vente www.notaires.paris-idf.fr Le parcours de vente LʼACTE DE VENTE Toute vente immobilière doit être constatée par acte notarié. Après la signature de l avant-contrat

Plus en détail

Charte d éthique de la vidéosurveillance

Charte d éthique de la vidéosurveillance Charte d éthique de la vidéosurveillance Préambule - La vidéosurveillance est un outil au service de la politique de sécurité et de prévention de la Ville de Lyon dans le cadre du contrat local de sécurité.

Plus en détail

N 728 SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012. Enregistré à la Présidence du Sénat le 31 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI

N 728 SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012. Enregistré à la Présidence du Sénat le 31 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI N 728 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2011-2012 Enregistré à la Présidence du Sénat le 31 juillet 2012 PROPOSITION DE LOI relative au statut juridique des gens du voyage et à la sauvegarde de leur mode

Plus en détail

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT SULPICE LA FORET Séance du 12 décembre 2013

EXTRAIT DU REGISTRE DES DELIBERATIONS DU CONSEIL MUNICIPAL DE LA COMMUNE DE SAINT SULPICE LA FORET Séance du 12 décembre 2013 Étaient présents :, J-L. CORRE, M. LE BER, G. BRUNEL J-M. BELOT, G. LESCOAT a donné pouvoir à N 13-12-12/01 COMMERCE / LOCATION-GÉRANCE / BAIL / LOYER / TARIFS / RENOUVELLEMENT Par délibération n 12-04-24/01

Plus en détail

La responsabilité juridique des infirmiers. Carine GRUDET Juriste

La responsabilité juridique des infirmiers. Carine GRUDET Juriste La responsabilité juridique des infirmiers Carine GRUDET Juriste Introduction Dans notre société civile, la responsabilité est un principe juridique selon lequel chacun doit répondre des conséquences de

Plus en détail

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...

Sommaire INTRODUCTION... 2. 1/ Le contexte général de la commune...3. 2/ L état des réseaux...3. 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration... 1 Sommaire INTRODUCTION... 2 1/ Le contexte général de la commune...3 2/ L état des réseaux...3 3/ Le diagnostic des ouvrages d épuration...3 4/ Les solutions retenues par la commune...5 CONCLUSION Carte

Plus en détail

Mise en œuvre de la responsabilité du maire

Mise en œuvre de la responsabilité du maire Mise en œuvre de la responsabilité du maire Les conditions d engagement de la responsabilité du maire relèvent du droit commun de l engagement de la responsabilité des personnes publiques. A ce titre,

Plus en détail

RESTAURATION SCOLAIRE

RESTAURATION SCOLAIRE RESTAURATION SCOLAIRE REGLEMENT INTERIEUR L admission à la cantine ne constitue pas une obligation pour la commune, mais un service rendu aux familles dans le cadre de l organisation arrêtée par la collectivité

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU REDRESSEMENT PRODUCTIF PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES, INNOVATION ET ÉCONOMIE NUMÉRIQUE Ordonnance n o 2014-329 du 12 mars 2014 relative à l

Plus en détail

DÉBARDAGE & SÉCURITÉ ROUTIÈRE MAI 2012

DÉBARDAGE & SÉCURITÉ ROUTIÈRE MAI 2012 Fiche N 8 DÉBARDAGE & SÉCURITÉ ROUTIÈRE MAI 2012 OBJET Cette fiche s'applique exclusivement au domaine public RÈGLEMENTATION DÉFINITION Un chantier de débardage (dépôt de bois, stationnement ou évolution

Plus en détail

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004

Comptes rendus d Activités Techniques et Financières du Service de l Eau Potable Année 2004 Service de l Eau Potable Année 2004 1 Ville de VENELLES Comptes rendus d activités Techniques et financières du Service de l Eau Potable Destinataire : Monsieur le Maire de la commune de VENELLES (13770)

Plus en détail

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire

L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété. Petit. mémo. copropriétaire L essentiel à retenir quand on achète ou possède un bien en copropriété Petit mémo du copropriétaire Petit mémo du copropriétaire Etre copropriétaire : C est avoir des droits mais aussi des obligations

Plus en détail

Stationnement de caravanes ou résidences mobiles. Guide à l attention des élus. Direction Départementale des Territoires

Stationnement de caravanes ou résidences mobiles. Guide à l attention des élus. Direction Départementale des Territoires Stationnement de caravanes Stationnement ou résidences mobiles de caravanes ou résidences mobiles Guide à l attention des élus Direction Départementale des Territoires Édition mai 2013 Préambule Ce guide

Plus en détail

PREFET DU BAS-RHIN. Le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin,

PREFET DU BAS-RHIN. Le Préfet de la Région Alsace, Préfet du Bas-Rhin, 1 Direction départementale des Territoires du Bas-Rhin PREFET DU BAS-RHIN Service Environnement et Gestion des Espaces 14, rue du Maréchal Juin BP 61003 67070 STRASBOURG CEDEX ARRETE PREFECTORAL portant

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B

REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B REGLEMENT INTERIEUR DES DECHETTERIES INTERCOMMUNALES DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES DU VAL DE DROME (CCVD) N 10/03-02-04/B Les déchetteries intercommunales de la CCVD s inscrivent dans le rôle des collectivités

Plus en détail

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété

Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Newsletter Copropriété L information juridique des syndics de copropriété Juin 2014 N 18 Edito Numéro spécial loi ALUR La loi n 2014-366 pour l accès au logement et un urbanisme rénové, dite Loi ALUR,

Plus en détail

Enjeux. Maîtrise quantitative de la ressource en eau. Maîtrise de la qualité des ressources. Maintenir ou restaurer la fonctionnalité des cours d eau

Enjeux. Maîtrise quantitative de la ressource en eau. Maîtrise de la qualité des ressources. Maintenir ou restaurer la fonctionnalité des cours d eau Enjeux Maîtrise quantitative de la ressource en eau Maîtrise de la qualité des ressources Maintenir ou restaurer la fonctionnalité des cours d eau Les priorités «1» Réduction des pollutions domestiques

Plus en détail

REGLEMENT NUMÉRO 113

REGLEMENT NUMÉRO 113 VILLE DE SAINT-CÉSAIRE MRC DE ROUVILLE PROVINCE DE QUÉBEC REGLEMENT NUMÉRO 113 RÈGLEMENT DÉCRÉTANT UN PROGRAMME DE CRÉDIT DE TAXES FONCIÈRES DANS LE BUT DE PROMOUVOIR LA CONSTRUCTION RÉSIDENTIELLE DANS

Plus en détail

TEXTE ADOPTE no 511 Petite loi ASSEMBLEE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 ONZIEME LEGISLATURE SESSION ORDINAIRE DE 1999-2000 23 mai 2000 PROJET DE LOI ADOPTE PAR L ASSEMBLEE NATIONALE EN NOUVELLE

Plus en détail

SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL OBLIGATIONS ET RESPONSABILITÉS DE L EMPLOYEUR ET DE L EXPLOITANT

SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL OBLIGATIONS ET RESPONSABILITÉS DE L EMPLOYEUR ET DE L EXPLOITANT SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL OBLIGATIONS ET RESPONSABILITÉS DE L EMPLOYEUR ET DE L EXPLOITANT SOMMAIRE PRÉAMBULE... p. 05 1 - SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL : OBLIGATIONS ET RESPONSABILITÉS DE L EMPLOYEUR...

Plus en détail

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C

NOR : DEV O 08 1 5 9 0 7 C REPUBLIQUE FRANCAISE MINISTERE DE L ECOLOGIE, DE L ENERGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE DIRECTION DE L'EAU Sous-Direction de l'action territoriale, De la directive cadre

Plus en détail

Règlement no. 107 concernant les systèmes d alarme. Règlement 107 adopté le 9 novembre 1998

Règlement no. 107 concernant les systèmes d alarme. Règlement 107 adopté le 9 novembre 1998 Règlement no. 107 concernant les systèmes d alarme Règlement 107 adopté le 9 novembre 1998 Municipalité d Authier Version mise à jour juin 2011 CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ D AUTHIER RÈGLEMENT

Plus en détail

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉPIPHANE

CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉPIPHANE CANADA PROVINCE DE QUÉBEC MUNICIPALITÉ DE SAINT-ÉPIPHANE RÈGLEMENT NUMÉRO 263 CONCERNANT L INSTALLATION ET LE FONCTIONNEMENT DES SYSTÈMES D ALARME ATTENDU QUE le conseil municipal désire réglementer l

Plus en détail

L'assainissement individuel : est-ce une solution archaïque et chère?

L'assainissement individuel : est-ce une solution archaïque et chère? février 2015 L'assainissement individuel : est-ce une solution archaïque et chère? L essentiel Document rédigé par Elodie Sanchez-Collet (Graie) Relecteurs : le réseau des acteurs de l ANC du Graie et

Plus en détail

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE

RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE RISQUE SPORTIF ET ASSURANCE 1 SOMMAIRE I. NOTION DE RESPONSABILITES A. La responsabilité civile 1. La responsabilité civile délictuelle 2. La responsabilité civile contractuelle B. La responsabilité pénale

Plus en détail

Le marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2011

Le marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2011 Le marché de la formation professionnelle continue de La Réunion en 2011 L activité des organismes de formation de La Réunion Service Régional de Contrôle de la Direction des Entreprises, de la Concurrence,

Plus en détail

CONVENTION POUR LE RACCORDEMENT DES INDUSTRIELS DE SAINT-BRIEUC AU RESEAU D'ASSAINISSEMENT. Mesdames, Messieurs,

CONVENTION POUR LE RACCORDEMENT DES INDUSTRIELS DE SAINT-BRIEUC AU RESEAU D'ASSAINISSEMENT. Mesdames, Messieurs, Ville de SAINT-BRIEUC ------------------------------- Conseil Municipal ---------------------- Séance du 8 décembre 2000 ----------------- Rapporteur : M. MANGOLD ----------------- N 10 CONVENTION POUR

Plus en détail

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement

LOI ALUR Copropriétés dégradées prévention et traitement LOI ALUR Copropriétés prévention et traitement Ministère Copropriétés les principales dispositions de la loi Alur Prévention de l endettement et de la dégradation Traitement curatif Prévention de l endettement

Plus en détail

COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE

COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE CANNES-ECLUSE REGLEMENT DU RESTAURANT SCOLAIRE Le présent règlement définit les relations entre les enfants, les accompagnateurs et le personnel du restaurant scolaire. Il a pour finalité de

Plus en détail

Quels risques encourez-vous si vous utilisez, achetez ou vendez une machine non-conforme?

Quels risques encourez-vous si vous utilisez, achetez ou vendez une machine non-conforme? Quels risques encourez-vous si vous utilisez, achetez ou vendez une machine non-conforme? Introduction Le matériel de construction disponible sur le marché de l Union européenne doit être conforme à la

Plus en détail

Cahier technique REPERTOIRE DES JURISPRUDENCES ADMINISTRATIVES, CIVILES ET PENALES RELATIVES AUX SITES ET SOLS POLLUES

Cahier technique REPERTOIRE DES JURISPRUDENCES ADMINISTRATIVES, CIVILES ET PENALES RELATIVES AUX SITES ET SOLS POLLUES Cahier technique REPERTOIRE DES JURISPRUDENCES ADMINISTRATIVES, CIVILES ET PENALES RELATIVES AUX SITES ET SOLS POLLUES juin 2011 2 REPERTOIRE DES JURISPRUDENCES ADMINISTRATIVES, CIVILES ET PENALES RELATIVES

Plus en détail

DECLARATION PREALABLE A UNE VENTE AU DEBALLAGE DECLARANT

DECLARATION PREALABLE A UNE VENTE AU DEBALLAGE DECLARANT DECLARATION PREALABLE A UNE VENTE AU DEBALLAGE (Article L.310.2, L.310-5, R310-8, R310-9 et R310-19 du code de commerce et articles R321-1 et R321-7 du code pénal) DECLARANT PERSONNES PHYSIQUES (Joindre

Plus en détail

Fonds d assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec. Mise à jour Janvier 2011

Fonds d assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec. Mise à jour Janvier 2011 Fonds d assurance responsabilité professionnelle du Barreau du Québec Mise à jour Janvier 2011 2 Un nombre important (plus de 14 %) des réclamations présentées chaque année au Fonds d assurance mettent

Plus en détail

Votre installation septique l essentiel à savoir!

Votre installation septique l essentiel à savoir! Votre installation septique l essentiel à savoir! Saviez-vous que... les eaux usées des résidences non raccordées à un réseau d égout doivent être évacuées et traitées par une instal lation septique aussi

Plus en détail

La construction du budget communal. 25 avril 2015

La construction du budget communal. 25 avril 2015 La construction du budget communal 25 avril 2015 Le budget : un acte fondamental, très encadré Un acte de prévision et d autorisation Prévoit chaque année les recettes et dépenses de la commune Autorise

Plus en détail

RÈGLEMENT CO-2008-536 SUR L UTILISATION DE L EAU POTABLE CHAPITRE I DÉFINITIONS

RÈGLEMENT CO-2008-536 SUR L UTILISATION DE L EAU POTABLE CHAPITRE I DÉFINITIONS RÈGLEMENT CO-2008-536 SUR L UTILISATION DE L EAU POTABLE LE CONSEIL DÉCRÈTE CE QUI SUIT : CHAPITRE I DÉFINITIONS 1. Aux fins d application de ce règlement, les mots et expressions suivants signifient :

Plus en détail

Règlement du Service Public Communal de l Assainissement Commune de Vitry sur Seine 1

Règlement du Service Public Communal de l Assainissement Commune de Vitry sur Seine 1 Commune de Vitry sur Seine 1 SOMMAIRE Préambule 5 Chapitre 1- Dispositions générales 6 Article 1 : Objet du règlement 6 Article 2 : Autres prescriptions 6 Article 3 : Catégories d eaux admises au déversement

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail

CONTRIBUTIONS D URBANISME

CONTRIBUTIONS D URBANISME ministère de l Équipement des Transports du Logement du Tourisme et de la Mer direction générale de l Urbanisme de l Habitat et de la Construction CONTRIBUTIONS D URBANISME Textes législatifs Textes réglementaires

Plus en détail

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent

1. Décret exécutif n 09-18 du 20 Janvier 2009, modifié et complété, fixant la réglementation relative à l'exercice de la profession d'agent Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Direction Générale de l Habitat et de la Construction Direction de la Gestion Immobilière Sous Direction de la Préservation du Patrimoine Immobilier Synthèse des

Plus en détail

Etat des risques naturels, miniers et technologiques

Etat des risques naturels, miniers et technologiques Etat des risques naturels, miniers et technologiques En application des articles L125-5 et R125-26 du code de l'environnement. Référence : 15/IMO/0204 Date de réalisation : 16 avril 2015 (Valable 6 mois)

Plus en détail

Le ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales

Le ministre de l'intérieur, de la sécurité intérieure et des libertés locales DIRECTION DE LA DEFENSE ET DE LA SECURITE CIVILES SOUS DIRECTION DE LA DEFENSE CIVILE Paris, le 23 avril 2003 ET DE LA PREVENTION DES RISQUES Bureau de la Réglementation Incendie et des Risques pour le

Plus en détail

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE :

Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION. Infos INTRODUCTION : SOMMAIRE : Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de la Dordogne - Infos Prévention n 15 Octobre 2010 Infos Prévention LES ENJEUX DE LA PREVENTION SOMMAIRE : LES ENJEUX DE LA PREVENTION Introduction

Plus en détail

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde

P.C.S. Plan Communal de Sauvegarde P.C.S Plan Communal de Sauvegarde Plan Communal de Sauvegarde de CHINON Sommaire CHAPITRE 1 INTRODUCTION FI 1 Préambule FI 2 Objet du PCS et cadre réglementaire FI 3 Arrêté municipal de réalisation du

Plus en détail

COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES. RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010

COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES. RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010 1 COMMISSION DE SERVICES POLICIERS D OTTAWA RÈGLEMENT SUR LA RÉDUCTION DU NOMBRE DE FAUSSES ALERTES RÈGLEMENT N o 1 DE 2010 Adopté le 26 avril 2010 MODIFIÉ PAR LE RÈGLEMENT N o 1 DE 2013 Adopté le 27 mai

Plus en détail

jç- L iis :2! 3 i23 Q Autorisation de financement à obtenir et source de financement proposée: çj Ville de FICHE DE PRISE DE DÉCISION

jç- L iis :2! 3 i23 Q Autorisation de financement à obtenir et source de financement proposée: çj Ville de FICHE DE PRISE DE DÉCISION e çj Ville de jç- L iis Direction générale Comité exécutif FICHE DE PRISE DE DÉCISION Fiche de prise de décision: POL-2015-013 Direction Service de police Objet: Adoption du Règlement RV-201 5-XX-XX sur

Plus en détail

Résumé du projet de loi n 43 visant à modifier la Loi sur les mines

Résumé du projet de loi n 43 visant à modifier la Loi sur les mines Actualité juridique Résumé du projet de loi n 43 visant à modifier la Loi sur les mines Juin 2013 Mines et ressources naturelles Le 29 mai dernier, madame Martine Ouellet, ministre québécoise des Ressources

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF

RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF RAPPORT ANNUEL SUR LE PRIX ET LA QUALITE DU SERVICE PUBLIC D ASSAINISSEMENT COLLECTIF Exercice 2008 1 Conformément au décret n 95-635 du 06 mai 1995 mod ifié. Les données techniques contenues dans ce rapport

Plus en détail

Article 173 de la Loi ALUR du 24 mars 2014 sur la réforme des sites et sols pollués

Article 173 de la Loi ALUR du 24 mars 2014 sur la réforme des sites et sols pollués Article 173 de la Loi ALUR du 24 mars 2014 sur la réforme des sites et sols pollués Le socle attendu d un droit des sites et sols pollués cohérent et autonome tourné vers le redéveloppement des friches

Plus en détail

Tableau d'information sur les diagnostics immobiliers publié le 7 août 2012 19:59 par Christophe RONCHETTI [ mis à jour : 21 sept.

Tableau d'information sur les diagnostics immobiliers publié le 7 août 2012 19:59 par Christophe RONCHETTI [ mis à jour : 21 sept. Tableau d'information sur les diagnostics immobiliers publié le 7 août 2012 19:59 par Christophe RONCHETTI [ mis à jour : 21 sept. 2012 14:45 ] 1 - Les diagnostics immobiliers obligatoires pour une vente

Plus en détail

Le ministre de l'intérieur. La ministre des sports, de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative

Le ministre de l'intérieur. La ministre des sports, de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative MINISTERE DE L INTERIEUR MINISTERE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L EDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE SECRETARIAT GENERAL DIRECTION DE LA MODERNISATION ET DE L ACTION TERRITORIALE SOUS-DIRECTION

Plus en détail

sur la police du feu et la protection contre les éléments naturels Le Grand Conseil du canton de Fribourg

sur la police du feu et la protection contre les éléments naturels Le Grand Conseil du canton de Fribourg 7.0. Loi du novembre 964 sur la police du feu et la protection contre les éléments naturels Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du 7 janvier 964 ; Sur la proposition

Plus en détail

La responsabilité des administrateurs et dirigeants en matière d environnement: Nouvelle loi, nouveaux soucis

La responsabilité des administrateurs et dirigeants en matière d environnement: Nouvelle loi, nouveaux soucis La responsabilité des administrateurs et dirigeants en matière d environnement: Nouvelle loi, nouveaux soucis Présentation de Charles Kazaz à l AQVE 15 novembre 2012 Survol 1. Pourquoi imposer la responsabilité

Plus en détail

Document technique Outil d évaluation des risques et orientation

Document technique Outil d évaluation des risques et orientation Promotion de la bonne gouvernance et lutte contre la corruption Activité T3.3 : (SNAC Tunisie) Apporter des outils et des méthodologies ainsi que consolider les capacités pour soutenir la conception de

Plus en détail

RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME

RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME INFORMATIONS JURIDIQUES J 14 Mutuelle des architectes français assurances OCTOBRE 2007 ANNULE ET REMPLACE LA FICHE J 14 DE FÉVRIER 1998 RÉFORME DES AUTORISATIONS D URBANISME La réforme des autorisations

Plus en détail