Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Définition. Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées"

Transcription

1 Les Swaps 1

2 Définition Une opération de Swap est un accord d échange de flux à des dates futures et dans des conditions préspécifiées 2

3 Définitions Il y a deux types de swaps de taux : Les swaps de taux sur une seule devise Les cash-flows périodiques sont dans la même monnaie Swap de taux multidevises Appelés aussi swap de devise Les cash-flows périodiques ne sont pas dans la même monnaie 3

4 La taille du marché des swap En 2001 le principal du notionnel pour : Les swaps de taux d intérêt était de $58,897,000,000. Pour les swaps de devises était de $3,942,000,000 Les devises les plus traitées sont: U.S. dollar Yen japonais Euro Le franc suisse La livre sterling 4

5 Historique Emergence d un risque de change Expansion du marché de la dette internationale Absence de possibilité de couverture à long terme Obstacles à la libre circulation de capitaux 5

6 Historique Devise A Devise B Firme A Prêt Firme B Prêt Remboursement Remboursement Filiale de B Filiale de A l 6

7 Historique Devise A Devise B Firme A Firme B Prêt Prêt Remboursement Filiale de B Remboursement Filiale de A l 7

8 Trouver un vis-à-vis Besoins du même ordre Quels taux nominaux Quels taux de change Contraintes 8

9 Solutions Emprunts et échange des dettes Durant la durée de vie de l emprunt : échanges des charges des dettes En fin de la durée de vie : échange du principal et des dettes 9

10 Historique Devise A Devise B Firme A Monnaie B Monnaie A Firme B Emprunt en A Emprunt en B l 10

11 Le marché du Swap 11

12 La banque swap Une banque swap est un terme générique qui désigne une institution financière qui facilite les opérations de swaps entre les contreparties. La banque swap peut agir soit en tant que broker ou dealer. En tant que broker, la banque swap met en relation les contreparties mais n assume pas le risque lié au swap. En tant que dealer, la banque swap est prête à accepter l une des deux contreparties, puis elle cherchera à transférer ce risque ou de le matcher avec une contrepartie. 12

13 Les swaps de taux d intérêt Exemple: Considérons le cas d un swap de taux d intérêt plain vanilla. La banque A notée AAA est une banque internationale localisée en GB et veut lever $10,000,000 pour financer des prêts à taux flottants eurodollars. La banque A envisage d émettre des obligations eurodollar à taux fixe de 10% de maturité 5 ans. Il aurait été plus approprié d émettre des titres à taux flottant au LIBOR pour financer des prêts à taux flottants eurodollars. 13

14 Exemple de swap de taux d intérêt La firme B notée BBB est une entreprise américaine qui a besoin de $10,000,000 pour financer un projet d investissement de durée économique égal à cinq ans. La firme B envisage d émettre un emprunt obligataire eurodollar à taux fixe de 11.75% de durée égale à cinq ans. Alternativement, la firme B peut obtenir cet argent en émettant un emprunt à taux flottant pour 5 ans au taux LIBOR+ ½. La firme B préfère s endetter à taux fixe. 14

15 Exemple de swap de taux d intérêt Les opportunités d emprunt pour les deux firmes sont: Firme B Banque A Taux fixe 11.75% 10% Taux flottants LIBOR +.5% LIBOR 15

16 Exemple de swap de taux d intérêt Banque A 10 3/8% LIBOR 1/8% Banque firme B swap La banque swap propose cette offre à la Banque : vous payez le LIBOR 1/8 % par année sur $10 million pendant 5 ans et on vous paiera 10 3/8% sur $10 million pendant 5 ans Banque A Taux fixe 11.75% 10% Taux flottants LIBOR +.5% LIBOR 16

17 Exemple de swap de taux d intérêt ½% de $10,000,000 = $50,000. Économie réalisée sur 5 ans. 10% Banque A 10 3/8% LIBOR 1/8% Banque swap Banque A: elle peut emprunter au taux fixe de 10% et a une position nette de -10 3/ (LIBOR 1/8) = LIBOR ½ % qui correspond à un taux plus favorable de ½ % que l emprunt à taux flottant sans swap. Firme B Banque A Taux fixe 11.75% 10% Taux flottants LIBOR +.5% LIBOR 17

18 Exemple de swap de taux d intérêt La banque swap fait cette offre à la firme BB: Vous payez 10½% par année sur $10 million pendant 5 ans et on vous paiera le LIBOR ¼ % par année sur $10 million pendant 5 ans. Banque Swap 10 ½% LIBOR ¼% Firme B Firme B Banque A Taux fixe 11.75% 10% Taux flottants LIBOR +.5% LIBOR 18

19 Elle peut emprunter ailleurs à Exemple de swap de taux d intérêt Situation de la firme B: ½ % de $10,000,000 = $50,000 c est Banque l économie de coût sur cinq ans. Swap LIBOR + ½ % et elle une position d emprunt nette de 10½ + (LIBOR + ½ ) - (LIBOR - ¼ ) = 11.25% qui correspond à un taux plus favorable de ½ % que l emprunt à taux flottant sans swap. 10 ½% LIBOR ¼% Firme B LIBOR + ½% Firme B Banque A Taux fixe 11.75% 10% Taux flottants LIBOR +.5% LIBOR 19

20 Exemple de swap de taux d intérêt La banque fait du profit à son tour. Banque A 10 3/8% LIBOR 1/8% Banque swap LIBOR 1/8 [LIBOR ¼ ]= 1/8 10 ½ /8 = 1/8 ¼% de $10 million = $25,000 par année pendant 5 ans. 10 ½% LIBOR ¼% ¼ Firme B Firme B Banque A Taux fixe 11.75% 10% Taux flottants LIBOR +.5% LIBOR 20

21 Exemple de swap de taux d intérêt La banque swap gagne ¼% Banque 10 3/8% Swap 10 ½% Banque LIBOR 1/8% LIBOR ¼% Firme A A économise ½% B B économise ½% Firme B Banque A Taux fixe 11.75% 10% Taux flottants LIBOR +.5% LIBOR 21

22 Les swap de devises Exemple: Supposons qu une multinationale américaine veut financer un investissement de 10,000,000 pour l expansion de sa filiale britannique. Cette entreprise peut emprunter sur le marché américain où elle est bien connue et échanger ces dollars contre des livres sterling. Ceci fera exposer l entreprise à un risque de change : elle finance un projet en livre sterling par des dollars. Elle peut alternativement emprunter des livres sur le marché international mais sera amenée à payer une prime de risque en raison d un manque de notoriété. 22

23 Exemple de swap de devise Si elle réussi à trouver une multinationale britannique dont le besoin est exactement inverse, elles peuvent toutes les deux bénéficier d une telle situation. Si le taux de change spot est de S 0 ($/ ) = $1.60/, la firme américaine doit trouver une firme britannique qui a besoin d emprunter un montant égal à $16,000,

24 Exemple de swap de devise Considérons deux firmes A et B: firme A une multinationale américaine la firme B une multinationale britannique. Chacune des deux firmes veut financer un projet dans l autre payer de même taille. Leurs conditions d emprunts sont données dans le tableau suivant. $ Firme A 8.0% 11.6% Firme B 10.0% 12.0% 24

25 Exemple de swap de devise Banque $8% swap $9.4% Firme 11% 12% Firme $8% 12% A B $ Firme A 8.0% 11.6% Firme B 10.0% 12.0% 25

26 Exemple de swap de devise La position nette de A est d emprunter à 11% Firme $8% 12% A Banque Swap $8% $9.4% 11% A économise.6% $ Firme A 8.0% 11.6% Firme B 10.0% 12.0% 12% Firme B 26

27 Exemple de swap de devise B emprunte à un taux net de $9.4% Banque Swap Firme $8% $9.4% 11% 12% Firme $8% 12% A B $ B économise $.6% Firme A 8.0% 11.6% Firme B 10.0% 12.0% 27

28 Exemple de swap de devise La banque swap gagne de l argent à son tour Firme Firme $8% Au taux S 0 ($/ ) = $1.60/, 12% cela fait un gain de $64,000 A Banque swap $8% $9.4% 11% 1.4% de $16 million financés avec 1% de 10 million par année pendant 5 ans. 12% B par année pendant 5 ans. La banque swap $ Firme A 8.0% 11.6% Firme B 10.0% 12.0% s expose à un risque de change qu elle peut bien sûr couvrir. 28

29 Exemple de swap de devise Après l initiation du swap, A envoie $16m à B en échange de 10m. La firme A accepte de payer la banque 0.11x 10m. = 1.1m chaque année. La firme B accepte de payer la banque 0.094x$16m. = $1.504m chaque année. La banque accepte de payer la firme B 0.12x 10m. = 1.2m chaque année; et de payer la firme A 0.08x$16m.= $1.28m. Au taux S 0 ($/ ) = $1.60/, cela fait un gain de $64,000 par année pendant 5 ans. A la fin de la période de 5 ans, les montants initiaux sont rééchangés. La firme A envoie 10m à firme B en échange de $16m. 29

30 Le différentiel du spread de qualité Le Quality Spread Differential (QSD) représente le potentiel de gain d une opération de swap qui peut être partagé entre les différentes contreparties et la banque swap. Les gains ne seront pas partagés équitablement. Dans le premier exemple, la firme B est relativement moins notée que la banque A, probablement elle aura moins du QSD, afin de compenser la banque pour le risque de défaut. Firme B Banque A Taux fixe 11.75% 10% Taux flottants LIBOR +.5% LIBOR 30

31 L avantage comparatif A est mieux notée que B. A paye 2% moins que B pour emprunter en dollars A paye.4% moins que B pour emprunter en livre : $ Firme A 8.0% 11.6% Firme B 10.0% 12.0% A a un avantage comparatif pour emprunter en dollars. B un avantage comparatif pour emprunter en livres. 31

32 L avantage comparatif B un avantage comparatif pour emprunter en. B paye 2% de plus que A pour emprunter en dollars $ Firme A 8.0% 11.6% Firme B 10.0% 12.0% B paye seulement.4% de plus que A pour emprunter en livres. 32

33 L avantage comparatif A un avantage comparatif pour emprunter en dollars. B un avantage comparatif pour emprunter en livres. Si les deux firmes empruntent sur la base de leurs avantages comparatifs, et procèdent ensuite au swap, elles seront toutes les deux gagnantes. 33

34 Les cotations Les banques de swap proposent des opérations adaptées aux besoins de leurs clients. Elles proposent aussi des cotations sur le marché des plain vanilla. Les banques proposent des cotations en bid-ask spread. Par exemple, la banque swap paiera un taux fixe Euro à 6.60% contre le LIBOR sur dollar ou elle reçoit le taux fixe Euro à 6.85% contre des paiements en dollar sur le LIBOR. 34

35 Exemple Considérons deux entreprises A et B. La firme A est une entreprise américaine qui veut emprunter pour financer un projet en France. La firme B est une entreprise française qui veut emprunter sur le marché américain. La firme A peut emprunter au taux de 4% sur le marché US et 5% en France, alors que la firme B peut emprunter au taux de 4% en France et 5% sur le marché US US. Supposons que le taux de change actuel est 1$/Euro. Supposons aussi que l opération porte sur $20 million et que son échéance porte sur 3 ans. Il n y a pas de banque de swap intermédiaire. Présenter les cash-flows qui résulteront de cette opération. 35

36 Exemple Réponse: Emprunts initiaux: - La firme A emprunte $20 million à 4% aux US pour 3 ans - La firme B emprunte Euro 20 million à 4% en France pour 3 ans Cash flows: - La firme A envoie $20 million à B en échange de Euro 20 million - La firme A accepte de payer B le taux fixe 4% en Euro pendant 3 ans. Chaque paiement annuel sera égal à Euro 800,000 -La firme B accepte de payer A le taux fixe 4% US dollar pour 3ans. Chaque paiement annuel s élèvera à $800,000 - A la fin de l année 3, les valeurs initiales sont ré-échangées. La firme A envoie Euro 20 million à B en échange de $20 million 36

Calcul et gestion de taux

Calcul et gestion de taux Calcul et gestion de taux Chapitre 1 : la gestion du risque obligataire... 2 1. Caractéristique d une obligation (Bond/ Bund / Gilt)... 2 2. Typologie... 4 3. Cotation d une obligation à taux fixe... 4

Plus en détail

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier

LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE. Finance internationale, 9 ème édition Y. Simon et D. Lautier LA GESTION DU RISQUE DE CHANGE 2 Section 1. Problématique de la gestion du risque de change Section 2. La réduction de l exposition de l entreprise au risque de change Section 3. La gestion du risque de

Plus en détail

Gestion des risques financiers 4 ème année ESCE. Chapitre 4

Gestion des risques financiers 4 ème année ESCE. Chapitre 4 Gestion des risques financiers 4 ème année ESCE Chapitre 4 1) et entrent dans un swap de taux plain vanilla le 5 septembre 2009 pour une durée de deux ans où s engage à payer à le taux de 2% par an (en

Plus en détail

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier

LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE. Finance internationale 9éme ed. Y. Simon & D. Lautier LES MARCHÉS DÉRIVÉS DE CHANGE 1 Section 1. Les instruments dérivés de change négociés sur le marché interbancaire Section 2. Les instruments dérivés de change négociés sur les marchés boursiers organisés

Plus en détail

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES?

COMMENT OPTIMISER SA GESTION DE DEVISES? Dossier spécial Après une reprise observée en 2012 et 2013 (de l ordre de 2 et 2,5 %), l Organisation Mondiale du Commerce prévoit une croissance du commerce international de l ordre de 4 à 4,5 % en 2014.

Plus en détail

Problèmes de crédit et coûts de financement

Problèmes de crédit et coûts de financement Chapitre 9 Problèmes de crédit et coûts de financement Ce chapitre aborde un ensemble de préoccupations devenues essentielles sur les marchés dedérivésdecréditdepuislacriseducréditde2007.lapremièredecespréoccupations

Plus en détail

Finance 1. Université d Evry Val d Essonne Séance 4. Philippe PRIAULET

Finance 1. Université d Evry Val d Essonne Séance 4. Philippe PRIAULET Finance 1 Université d Evry Val d Essonne Séance 4 Philippe PRIAULET Plan de la formation Les swaps Définition Terminologie, convention et cotation Utilisations en pratique des swaps Evaluation des swaps

Plus en détail

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX

Cours débutants Partie 1 : LES BASES DU FOREX Définition du FOREX : FOREX est l abréviation de Foreign Exchange market et désigne le marché sur lequel sont échangées les devises l une contre l autre. C est un des marchés les plus liquides qui soient.

Plus en détail

Chapitre 1 Les instruments fermes

Chapitre 1 Les instruments fermes UV2 LES INSTRUMENTS FINANCIERS Rappel de comptes : 52 Instrument financier 476 Ecart de conversion actif 477 Ecart de conversion passif 4786 Compensation des pertes latentes sur profits 8091/801 Engagements

Plus en détail

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison)

LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) Université de Lorraine Faculté des Sciences et Technologies MASTER 2 IMOI, parcours AD et MF Année 2013/2014 Ecole des Mines de Nancy LISTE D EXERCICES 2 (à la maison) 2.1 Un particulier place 500 euros

Plus en détail

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES

SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES SECTION 5 : OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 1 - DEFINITION DES PRODUITS DERIVES 2 - DEFINITIONS DES MARCHES 3 - USAGE DES CONTRATS 4 - COMPTABILISATION DES OPERATIONS SUR PRODUITS DERIVES 51 SECTION 5

Plus en détail

3- Le risque de taux d'intérêt

3- Le risque de taux d'intérêt 3- Le risque de taux d'intérêt Risque de taux d'intérêt : «risque de variation des prix d'un titre de dette (obligations, titres de créance négociables) ou d'un titre composé ou d'un produit dérivé, résultant

Plus en détail

Chapitre 2 : l évaluation des obligations

Chapitre 2 : l évaluation des obligations Chapitre 2 : l évaluation des obligations 11.10.2013 Plan du cours Flux monétaires, prix et rentabilité Bibliographie: caractéristiques générales Berk, DeMarzo: ch. 8 obligations zéro-coupon obligations

Plus en détail

LE MARCHE DES CHANGES

LE MARCHE DES CHANGES LE MARCHE DES CHANGES 1 1. LE CHANGE AU COMPTANT (SPOT)...3 1.1. CARACTERISTIQUES FONDAMENTALES DU CHANGE AU COMPTANT...3 1.2. COTATIONS ET TRANSACTIONS SUR LE MARCHE SPOT...3 1.3. LES COURS CROISES...4

Plus en détail

L essentiel des marchés financiers

L essentiel des marchés financiers Éric Chardoillet Marc Salvat Henri Tournyol du Clos L essentiel des marchés financiers Front office, post-marché et gestion des risques, 2010 ISBN : 978-2-212-54674-3 Table des matières Introduction...

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION ODT

GUIDE D UTILISATION ODT GUIDE D UTILISATION ODT Chapitre 1 : Observatoire de la dette I- Données générales sur la dette Chiffre d affaires Indiquer le chiffre d affaires de l EPS. Cette donnée correspond aux recettes générées

Plus en détail

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur

Transactions de l agriculteur 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500. l agriculteur Chapitre 11, assurance et diversification Réponses aux Questions et problèmes 1. Transactions de 1.5 /kilo 2.0 /kilo 2.5 /kilo Vente de la récolte 187 500 250 000 312 500 62 500 payés à 0 62 500 payés

Plus en détail

Présentation Salle des marchés. Centrale Lille Octobre 2007. Contacts: Matthieu MONLUN Responsable de la salle des marchés

Présentation Salle des marchés. Centrale Lille Octobre 2007. Contacts: Matthieu MONLUN Responsable de la salle des marchés Présentation Salle des marchés Centrale Lille Octobre 2007 Contacts: Matthieu MONLUN Responsable de la salle des marchés Jérôme CHANE Sales Fixed Income Tel: 03.20.57.50.00 Email: prenom.nom@calyon.com

Plus en détail

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la

Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Indications méthodologiques pour compléter l annexe sur l état de la dette présentant la répartition de l encours selon la typologie établie par la Charte de bonne conduite SOMMAIRE Préambule - Remarques

Plus en détail

Pratique des produits dérivés P3 : futures, forwards

Pratique des produits dérivés P3 : futures, forwards Pratique des produits dérivés P3 : futures, forwards Olivier Brandouy Université de Bordeaux 2014 2015 Diapo 1/60 Olivier Brandouy Master 2 Métiers de la Banque (CPA) Plan 1 Introduction Futures et Forwards

Plus en détail

Monnaie, banque et marchés financiers 8 e édition

Monnaie, banque et marchés financiers 8 e édition Monnaie, banque et marchés financiers 8 e édition Frederic Mishkin Adaptation : Christian Bordes, Pierre-Cyrille Hautcoeur, Dominique Lacoue-Labarthe ISBN : 978-2-7440-7202-4 Chapitre complémentaire -

Plus en détail

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES

CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES CHAPITRE 2 : MARCHE DES CHANGES A TERME ET PRODUITS DERIVES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières

Plus en détail

TARIFS ET CONDITIONS - ENTREPRISES

TARIFS ET CONDITIONS - ENTREPRISES TARIFS ET CONDITIONS - ENTREPRISES Novembre 2014 SERVICES DISPONIBLES SUR LA PLATEFORME FX4BIZ Exécution de virements vers comptes de tiers.... Réception de virements en provenance de comptes de tiers........

Plus en détail

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012

Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Mathématiques pour la finance Définition, Evaluation et Couverture des Options vanilles Version 2012 Pierre Andreoletti pierre.andreoletti@univ-orleans.fr Bureau E15 1 / 20 Objectifs du cours Définition

Plus en détail

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales)

b ) La Banque Centrale Bilan de BC banques commerciales) b ) La Banque Centrale Notre système bancaire se complexifie puisqu il se trouve maintenant composer d une multitude de banques commerciales et d une Banque Centrale. La Banque Centrale est au cœur de

Plus en détail

DESS INGENIERIE FINANCIERE

DESS INGENIERIE FINANCIERE DESS INGENIERIE FINANCIERE Mercredi 27 mars 2005 Philippe TESTIER - CFCM Brest 1 SOMMAIRE Le Change au comptant (spot) ; Le Change à Terme (termes secs, swaps de change) ; Les Options de Change ; Les Options

Plus en détail

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique

Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Annexe - Balance des paiements et équilibre macro-économique Les échanges de marchandises (biens et services), de titres et de monnaie d un pays avec l étranger sont enregistrés dans un document comptable

Plus en détail

Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB. Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les

Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB. Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les Institut pour le Développement des Capacités / AFRITAC de l Ouest / COFEB Cours régional sur la Gestion macroéconomique et les questions de dette Dakar, Sénégal du 4 au 15 novembre 2013 S-7 Cours et rendement

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Le recours aux produits dérivés dans le cadre de la gestion de la dette publique

COUR DES COMPTES. Le recours aux produits dérivés dans le cadre de la gestion de la dette publique COUR DES COMPTES Le recours aux produits dérivés dans le cadre de la gestion de la dette publique Rapport de la Cour des comptes transmis à la Chambre des représentants Bruxelles, mars 2006 COUR DES COMPTES

Plus en détail

Manuel de référence Options sur devises

Manuel de référence Options sur devises Manuel de référence Options sur devises Groupe TMX Actions Bourse de Toronto Bourse de croissance TSX TMX Select Equicom Produits dérivés Bourse de Montréal CDCC Marché climatique de Montréal Titres à

Plus en détail

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1

LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES. Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 LES OPERATIONS SUR LE MARCHÉ DES CHANGES Finance internationale, 9 ème éd. Y. Simon & D. Lautier 1 Couverture : Protéger des créances ou des dettes (commerciales ou financières) contre le risque de variation

Plus en détail

Options, Futures, Parité call put

Options, Futures, Parité call put Département de Mathématiques TD Finance / Mathématiques Financières Options, Futures, Parité call put Exercice 1 Quelle est la différence entre (a) prendre une position longue sur un forward avec un prix

Plus en détail

Options et Swap sur intérêt

Options et Swap sur intérêt Options et Swap sur intérêt Risk Management - TP 3-1 - Exercice1 : choix de deux options J ai décidé d utiliser le site Swissquote pour cette recherche. Toutefois j ai préféré prendre des warrants (certificats

Plus en détail

entreprises COMPRENDRE LE RISQUE DE CHANGE POUR MIEUX S EN PROTÉGER LE GUIDE PRATIQUE On est là pour vous aider

entreprises COMPRENDRE LE RISQUE DE CHANGE POUR MIEUX S EN PROTÉGER LE GUIDE PRATIQUE On est là pour vous aider entreprises LE GUIDE PRATIQUE COMPRENDRE LE RISQUE DE CHANGE POUR MIEUX S EN PROTÉGER On est là pour vous aider sommaire Le marché des changes Les intervenants Page 2 La cotation des devises Page 3 Les

Plus en détail

Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation

Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Instruments financiers et comptabilité de couverture : de nouveaux principes français en préparation Conférence IMA du 05 avril 2012 Isabelle SAPET, Associée Programme 1. Introduction 2. Classification

Plus en détail

I / Un marché planétaire de la devise

I / Un marché planétaire de la devise I / Un marché planétaire de la devise Le marché des changes est le plus important des marchés. Pour beaucoup, il apparaît également comme le plus parfait des marchés, sur lequel l information circule vite

Plus en détail

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA

Privilégier les actions et les emprunts d entreprise aux placements monétaires et aux emprunts d Etat AAA Swisscanto Asset Management SA Waisenhausstrasse 2 8021 Zurich Téléphone +41 58 344 49 00 Fax +41 58 344 49 01 assetmanagement@swisscanto.ch www.swisscanto.ch Politique de placement de Swisscanto pour

Plus en détail

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I

FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I FINANCE & RISK MANAGEMENT TRAVAIL INDIVIDUEL I ()*( TABLE DES MATIERES 1. EXERCICE I 3 2. EXERCICE II 3 3. EXERCICE III 4 4. EXERCICE IV 4 5. EXERCICE V 5 6. EXERCICE VI 5 7. SOURCES 6 (#*( 1. EXERCICE

Plus en détail

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3

GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 GESTION DES RISQUES FINANCIERS 4 ème année ESCE Exercices / Chapitre 3 1) Couvertures parfaites A) Le 14 octobre de l année N une entreprise sait qu elle devra acheter 1000 onces d or en avril de l année

Plus en détail

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD

TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD TD de Macroéconomie 2011-2012 Université d Aix-Marseille 2 Licence 2 EM Enseignant: Benjamin KEDDAD 1. Balance des paiements 1.1. Bases comptable ˆ Transactions internationales entre résident et non-résident

Plus en détail

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net

LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT. touscours.net LE RISQUE DE CHANGE INTRODUCTION : LE MARCHE DES CHANGES : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT I. LE MARCHE AU COMPTANT : A. DEFINITION : Le marché au comptant, encore appelé «marché spot» est le marché sur

Plus en détail

Solution Citi pour les comptes de paiement internationaux (IPA) Activé pour la globalisation

Solution Citi pour les comptes de paiement internationaux (IPA) Activé pour la globalisation Solution Citi pour les comptes de paiement internationaux (IPA) Activé pour la globalisation Pour les sociétés multinationales qui opèrent dans différents marchés du monde, il est essentiel de pouvoir

Plus en détail

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises

Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises Règlement n 90 15 du 18 décembre 1990 relatif à la comptabilisation des contrats d échange de taux d intérêt ou de devises modifié par les règlements n 92 04 du 17 juillet 1992, n 95-04 du 21 juillet 1995,

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Sony» sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Sony» Dans l environnement actuel caractérisé par

Plus en détail

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés

1. La fonction de règlement ne peut être assurée au niveau international que dans des conditions bien différentes. D une part, les agents concernés Introduction La notion de système évoque l idée d organisation. Un système monétaire national est l organisation des relations monétaires dans un pays : comment les agents économiques peuvent-ils utiliser

Plus en détail

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES

SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES SECTION 4 : OPERATIONS EN DEVISES 1 - DISPOSITIONS GENERALES 2 - COMPTABILISATION DE L ENGAGEMENT 3 - COMPTABILISATION AU BILAN 4 - CONVERSION DES OPERATIONS EN DEVISES 5 - COMPTABILISATION DES RESULTATS

Plus en détail

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des

Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des FINANCE DE MARCHE 1 Finance de marché Thèmes abordés Panorama des marches de capitaux Fonctionnement des marchés de capitaux Le marché des obligations Le marchés des actions Les marchés dérivés Les autres

Plus en détail

Campus. Les formations Finance active

Campus. Les formations Finance active Campus Les formations Finance active Gestion du risque de change 1. Négocier et traiter au mieux spots et termes S approprier les fondamentaux du risque de change - Déterminer sa position et son risque

Plus en détail

T.D. N 1. 2 : Déterminer les deux côtés du cours de USD/EUR pour une marge sur le cours d équilibre, de : 21 : 4%; 22 : 320 points.

T.D. N 1. 2 : Déterminer les deux côtés du cours de USD/EUR pour une marge sur le cours d équilibre, de : 21 : 4%; 22 : 320 points. UNIVERSITE FELIX HOUPHOUET-BOIGNY D ABIDJAN ANNEE UNIVERSITAIRE T.D. N 1 EXERCICE 1 : Lors d une séance de cotation au fixing, une salle des marchés a enregistré les ordres d achat et de vente suivants

Plus en détail

présentés au Comité des Autorités canadiennes en valeurs mobilières sur les dérivés

présentés au Comité des Autorités canadiennes en valeurs mobilières sur les dérivés Commentaires du Mouvement des caisses Desjardins relatifs à la consultation 91-406 Dérivés : Compensation des dérivés de gré à gré par contrepartie centrale présentés au Comité des Autorités canadiennes

Plus en détail

CHAPITRE 15 LES CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES

CHAPITRE 15 LES CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES CHAPITRE 15 LES CREANCES ET DETTES EN MONNAIES ETRANGERES 1 PRINCIPE Les créances et dettes en monnaies étrangères son enregistrées au cours de la devise du jour de la facture. A la date d inventaire,

Plus en détail

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014

Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 6 mars 2015 Banque nationale suisse Résultat de l exercice 2014 La Banque nationale suisse (BNS) a

Plus en détail

Gestion des risques et institutions financières

Gestion des risques et institutions financières Gestion des risques et institutions financières John Hull université de Toronto, Canada Édition française réalisée et adaptée par Christophe Godlewski et Maxime Merli université Louis Pasteur Strasbourg

Plus en détail

NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015)

NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015) NOTE D'INFORMATION SUR L'ÉMISSION OBLIGATAIRE DE $.US 1 MILLIARD SUR 10 ANS (JANVIER 2015) En vue d éclairer l opinion publique tunisienne, initiée et non initiée, sur l opportunité de l émission obligataire

Plus en détail

L utilisation des swaps de taux d intérêt et des swaps de devises par le gouvernement fédéral

L utilisation des swaps de taux d intérêt et des swaps de devises par le gouvernement fédéral L utilisation des swaps de taux d intérêt et des swaps de devises par le gouvernement fédéral John Kiff, Uri Ron et Shafiq Ebrahim, département des Marchés financiers Les swaps de taux d intérêt et les

Plus en détail

Les marchés des changes au comptant et à terme

Les marchés des changes au comptant et à terme Chapitre chapitre 1 Les marchés des changes au comptant et à terme Les marchés des changes permettent d échanger des monnaies. Ces échanges peuvent avoir lieu aujourd hui, c est-à-dire au comptant, et

Plus en détail

Les Obligations Convertibles (introduction)

Les Obligations Convertibles (introduction) TROISIEME PARTIE Les Obligations Convertibles (introduction) Avril 2011 Licence Paris Dauphine 2011 Sommaire LES OBLIGATIONS CONVERTIBLES Sect 1 Présentation, définitions Sect 2 Eléments d analyse et typologie

Plus en détail

Cours 1. 3. L environnement politique. INTRODUCTION AU MARCHÉ DES CHANGES : Le marché au comptant

Cours 1. 3. L environnement politique. INTRODUCTION AU MARCHÉ DES CHANGES : Le marché au comptant Cours INTRODUCTION AU MARCHÉ DES CHANGES : Le marché au comptant I. INTRODUCTION : L ENVIRONNEMENT FINANCIER INTERNATIONAL A. Différences entre finance domestique et finance internationale. L environnement

Plus en détail

Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement

Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement Banque Internationale pour la Reconstruction et le Développement Conditions Générales Applicables aux Accords de Prêt et de Garantie pour les Prêts à Spread Fixe En date du 1 er septembre 1999 Banque Internationale

Plus en détail

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue!

Boussole. Divergence des indicateurs avancés. Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Boussole Juin 2015 Divergence des indicateurs avancés Actions - bon marché ou trop chères? Marchés boursiers - tout dépend du point de vue! Les règles du placement financier - Partie III Votre patrimoine,

Plus en détail

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte

L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte Partie 3: L Equilibre Macroéconomique en Economie Ouverte On abandonne l hypothèse d économie fermée Les échanges économiques entre pays: importants, en

Plus en détail

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions

L économie ouverte. Un modèle de petite économie ouverte. V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile. Quelques définitions L économie ouverte Un modèle de petite économie ouverte V2.0 Adaptépar JFB des notes de Germain Belzile Quelques définitions Économie fermée Économie ouverte Exportations et importations Exportations nettes

Plus en détail

Monnaie, banques, assurances

Monnaie, banques, assurances Monnaie, banques, assurances Panorama La politique monétaire de la Banque nationale suisse en 2013 En 2013, la croissance de l économie mondiale est demeurée faible et fragile. En Europe, les signes d

Plus en détail

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair

Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Comment prendre soin de son argent? Séminaire de préparation à la retraite ONU 27 mars 2015 Marie-Pierre Fleury Patrick Humair Introduction Devises Taux d intérêt Immobilier Obligations Actions Fonds de

Plus en détail

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation»

Floored Floater sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «General Electric Capital Corporation» Dans l environnement actuel caractérisé par des taux bas, les placements obligataires traditionnels

Plus en détail

TD n 1 : la Balance des Paiements

TD n 1 : la Balance des Paiements TD n 1 : la Balance des Paiements 1 - Principes d enregistrement L objet de la Balance des Paiements est de comptabiliser les différentes transactions entre résidents et non-résidents au cours d une année.

Plus en détail

POURQUOI LES ETATS ET LES ENTREPRISES ONT NORMALEMENT UNE TRESORERIE NETTE NEGATIVE OU POURQUOI LES ETATS SONT NORMALEMENT EN «DEFICIT»

POURQUOI LES ETATS ET LES ENTREPRISES ONT NORMALEMENT UNE TRESORERIE NETTE NEGATIVE OU POURQUOI LES ETATS SONT NORMALEMENT EN «DEFICIT» POURQUOI LES ETATS ET LES ENTREPRISES ONT NORMALEMENT UNE TRESORERIE NETTE NEGATIVE OU POURQUOI LES ETATS SONT NORMALEMENT EN «DEFICIT» Bernard Vallageas Faculté Jean Monnet Université Paris-Sud 54 boul.

Plus en détail

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007

COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 COMITÉ DE LA RÉGLEMENTATION COMPTABLE RÈGLEMENT N 2007-07 DU 14 DÉCEMBRE 2007 relatif au traitement comptable des opérations en devises des entreprises régies par le code des assurances, des mutuelles

Plus en détail

Chapitre 8 L évaluation des obligations. Plan

Chapitre 8 L évaluation des obligations. Plan Chapitre 8 L évaluation des obligations Plan Actualiser un titre à revenus fixes Obligations zéro coupon Obligations ordinaires A échéance identique, rendements identiques? Évolution du cours des obligations

Plus en détail

OPTIMISATION DU RISQUE DE TAUX DANS LA FIRME BANCAIRE PAR LES SWAPS ET AUTRES INSTRUMENTS DE COUVERTURE

OPTIMISATION DU RISQUE DE TAUX DANS LA FIRME BANCAIRE PAR LES SWAPS ET AUTRES INSTRUMENTS DE COUVERTURE INSTITUT D ADMINISTRATION DES ENTREPRISES DE BRETAGNE OCCIDENTALE FACULTE DE DROIT ET SCIENCES ECONOMIQUES DESS «INGENIERIE FINANCIERE» Responsable Pr. Christian CADIOU OPTIMISATION DU RISQUE DE TAUX DANS

Plus en détail

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER

EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER EPARGNE, INVESTISSEMENT, SYSTEME FINANCIER Chapitre 25 Mankiw 08/02/2015 B. Poirine 1 I. Le système financier A. Les marchés financiers B. Les intermédiaires financiers 08/02/2015 B. Poirine 2 Le système

Plus en détail

2. LES DÉRIVÉS DE CRÉDIT. 2.1. Les credit default swaps (CDS) 1.4.4. Quel lien entre les spreads de crédit et les actions?

2. LES DÉRIVÉS DE CRÉDIT. 2.1. Les credit default swaps (CDS) 1.4.4. Quel lien entre les spreads de crédit et les actions? Chapitre 9 Les produits de crédit Par ailleurs, il existe une différence de liquidité entre la plupart des obligations et les emprunts d État, qui outre qu ils sont théoriquement sans risque de crédit

Plus en détail

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012

La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 La finance internationale : quel impact sur l'économie marocaine? 20 Novembre 2012 Sommaire I - Le rôle prépondérant des marchés financiers I.1 - Financiarisation de l'économie mondiale I.2 Lien avec l'entreprise

Plus en détail

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants:

Floored Floater. Cette solution de produit lui offre les avantages suivants: sur le taux d intérêt LIBOR CHF à trois mois avec emprunt de référence «Newmont Mining» Floored Floater sur le taux d intérêt EURIBOR EUR à trois mois avec emprunt de référence «Newmont Mining» Dans l

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LE MARCHE DES CHANGES

CHAPITRE 1 : LE MARCHE DES CHANGES CHAPITRE 1 : LE MARCHE DES CHANGES Monnaie et Finance Internationales David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2013-2014 Université Paris 8 Table des matières 1 Introduction Qu est-ce que la

Plus en détail

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international

Les échanges Internationaux. L environnement monétaire international Les échanges Internationaux L environnement monétaire international Caractéristiques du système monétaire international (SMI) SMI : structure mondiale de relations commerciales et financières au sein desquelles

Plus en détail

QU EST-CE QUE LE FOREX?

QU EST-CE QUE LE FOREX? Chapitre 1 QU EST-CE QUE LE FOREX? 1. INTRODUCTION Forex est la contraction de foreign exchange qui signifie «marché des changes». C est le plus grand marché du monde. Le volume journalier moyen des transactions

Plus en détail

BARX pour Entreprises

BARX pour Entreprises BARX pour Entreprises Un savoir-faire inégalé et global dans l exécution des opérations de change Barclays Capital est la division de banque d investissement de Barclays Bank PLC. Son modèle d activité

Plus en détail

Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière?

Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière? CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN 12 mars 2015 à 13:47 Chapitre 5 Qu est-ce que la globalisation financière? Introduction La globalisation financière est à la fois la condition d un système financier

Plus en détail

Les techniques des marchés financiers

Les techniques des marchés financiers Les techniques des marchés financiers Corrigé des exercices supplémentaires Christine Lambert éditions Ellipses Exercice 1 : le suivi d une position de change... 2 Exercice 2 : les titres de taux... 3

Plus en détail

Indications méthodologiques pour compléter les

Indications méthodologiques pour compléter les Indications méthodologiques pour compléter les l annexes sur l état de la dette figurant sur les instructions budgétaires et comptables relatives à l exercice 2013 SOMMAIRE Sommaire 2 Documents de référence

Plus en détail

CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES

CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES CHAPITRE 1 : LES BASES DU MARCHE DES CHANGES Marché des changes : techniques financières David Guerreiro david.guerreiro@univ-paris8.fr Année 2014-2015 Université Paris 8 Objectifs du cours Connaissances

Plus en détail

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé.

Plan du cours. I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. 1 Plan du cours I. La création monétaire dans un système bancaire non hiérarchisé. II. Les échanges interbancaires. III. La création monétaire et les échanges interbancaires dans un système bancaire hiérarchisé.

Plus en détail

Les systèmes de cash pooling consistent à optimiser les frais financiers d un groupe de sociétés.

Les systèmes de cash pooling consistent à optimiser les frais financiers d un groupe de sociétés. FAQ Cash pooling La centralisation de trésorerie Définition Les systèmes de cash pooling consistent à optimiser les frais financiers d un groupe de sociétés. Il existe deux grandes catégories de cash pooling

Plus en détail

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE

NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE NOTICE MÉTHODOLOGIQUE SUR LES OPTIONS DE CHANGE Avec le développement des produits dérivés, le marché des options de change exerce une influence croissante sur le marché du change au comptant. Cette étude,

Plus en détail

CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION. Finance internationale, 9ème éd. Y. Simon & D. Lautier

CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION. Finance internationale, 9ème éd. Y. Simon & D. Lautier CARACTERISTIQUES ET EVALUATION DES CONTRATS D OPTION 1 Section 1. La définition et les caractéristiques d une option Section 2. Les déterminants de la valeur d une option Section 3. Les quatre opérations

Plus en détail

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années

4,50 % Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020. par an (1) pendant 8 ans. Un placement rémunérateur sur plusieurs années Obligation Crédit Mutuel Arkéa Mars 2020 4,50 % par an (1) pendant 8 ans Souscrivez du 30 janvier au 24 février 2012 (2) La durée conseillée de l investissement est de 8 ans. Le capital est garanti à l

Plus en détail

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille

Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille Question 1: Analyse et évaluation des obligations / Gestion de portefeuille (33 points) Monsieur X est un gérant de fonds obligataire qui a repris la responsabilité de gestion du portefeuille obligataire

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

Caisse nationale des autoroutes. Compte financier de l exercice 2008

Caisse nationale des autoroutes. Compte financier de l exercice 2008 Caisse nationale des autoroutes Compte financier de l exercice 2008 Comptes de l'exercice 2008 Bilan au 31/12/2008 Engagements hors bilan Compte de résultat au 31/12/2008 Annexe L actif du bilan ACTIF

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES IFRS DU GROUPE CNP ASSURANCES au 31 Décembre 2007

COMPTES CONSOLIDES IFRS DU GROUPE CNP ASSURANCES au 31 Décembre 2007 COMPTES CONSOLIDES IFRS DU GROUPE CNP ASSURANCES au 31 Décembre 2007 Nouvelles normes IFRS7 Méthode de valorisation dans le contexte de crise financière Mars 2008 La nouvelle norme, Instruments financiers

Plus en détail

EXAMEN EXTERNE DU CADRE DE GESTION DES RÉSERVES (2002) par. Lawrence Kryzanowski 1 20 décembre 2002 Version finale

EXAMEN EXTERNE DU CADRE DE GESTION DES RÉSERVES (2002) par. Lawrence Kryzanowski 1 20 décembre 2002 Version finale EXAMEN EXTERNE DU CADRE DE GESTION DES RÉSERVES (2002) par Lawrence Kryzanowski 1 20 décembre 2002 Version finale 1.0 SOMMAIRE Le Compte du fonds des changes (CFC) est bien géré; ses pratiques sont généralement

Plus en détail

AOF. mini-guide. Forex. Décembre 2012

AOF. mini-guide. Forex. Décembre 2012 AOF mini-guide Le Forex Décembre 2012 Le Forex Sommaire 1. Un marché financier pas comme les autres n Un marché «interbancaire» en continu n Un marché ultra liquide n Qui intervient sur le Forex? n Par

Plus en détail

Plateformes obligataires secondaires centralisées Quels impacts sur les pratiques de marché?

Plateformes obligataires secondaires centralisées Quels impacts sur les pratiques de marché? Plateformes obligataires secondaires centralisées Quels impacts sur les pratiques de marché? Fany Declerck Toulouse School of Economics Séminaire EIFR Paris jeudi 17 mars 2011 Plan Un marché dirigé par

Plus en détail

Dérivés Financiers Contrats à terme

Dérivés Financiers Contrats à terme Dérivés Financiers Contrats à terme Mécanique des marchés à terme 1) Supposons que vous prenez une position courte sur un contrat à terme, pour vendre de l argent en juillet à 10,20 par once, sur le New

Plus en détail

Taux. Hausse. Prix. Gain. Économie. Favorable. Actif. Local. Outils. Affaires. Risque. Partenaire. Profitabilité. Produits. du risque de change

Taux. Hausse. Prix. Gain. Économie. Favorable. Actif. Local. Outils. Affaires. Risque. Partenaire. Profitabilité. Produits. du risque de change Dollar Actif AD on tif Crédit Flux riement Marchés erme Vente Conversion Perte Profitabilité Dépréciation USD Excédant Entreprise Canadien Volatilité Épisode Étranger Financement Affaires Report «Le Taux

Plus en détail

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien

Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Le nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien Janone Ong, département des Marchés financiers La Banque du Canada a créé un nouvel indice de taux de change effectif du dollar canadien,

Plus en détail

RAPPORT D'EXPERT SUR LE COÛT DE LA DETTE FINANCIÈRE BANQUE NATIONALE

RAPPORT D'EXPERT SUR LE COÛT DE LA DETTE FINANCIÈRE BANQUE NATIONALE A Demande R-3541 2004 RAPPORT D'EXPERT SUR LE COÛT DE LA DETTE FINANCIÈRE BANQUE NATIONALE LOUIS SIMARD ET PAUL-ANDRÉ PINSONNAULT Original: 2004-09-30 HQD-11, Document 8 Page 1 de 33 LE FINANCEMENT D

Plus en détail

Les obligations. S. Chermak infomaths.com

Les obligations. S. Chermak infomaths.com Les obligations S. Chermak Infomaths.com Saïd Chermak infomaths.com 1 Le marché des obligations est un marché moins médiatique mais tout aussi important que celui des actions, en terme de volumes. A cela

Plus en détail

Les placements et leurs risques

Les placements et leurs risques Les placements et leurs risques Octobre 2012 1/49 Table des matières Table des matières... 2 1. Introduction... 4 1.1. Notice sur le présent document... 4 1.2. Définition des principaux risques d un placement...

Plus en détail