FORMATIONS RESEAU FINANCITE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FORMATIONS RESEAU FINANCITE"

Transcription

1 FORMATIONS RESEAU FINANCITE 1 - Marchés publics et Investissement Socialement Responsable (ISR) Vous voulez garantir la gestion éthique et socialement responsable de l argent public dont vous êtes responsable et montrer l'exemple aux citoyens en la matière? A l issue de la formation vous saurez : ce que sont les produits d investissements responsables, leurs différentes formes et leurs caractéristiques; comment définir et formuler des critères liés au caractère éthique et socialement responsable des produits financiers qui correspondent à vos besoins ; comment/où insérer ce type de clause et à quoi prêter attention à chaque étape de la procédure dans le cadre strict de la réglementation relative aux marchés publics; quelles sont les initiatives mises en place par d autres mandataires publics en la matière. Groupe-cible : Tous les responsables et personnes concernées par la gestion des finances des publiques et des investissements au sein des communes, provinces, CPAS, intercommunales et entreprises actives dans le secteur public. Programme détaillé : MATIN : Présentation des participants, de leurs besoins et attentes L'investissement socialement responsable & les pouvoirs publics Concept général de l'investissement socialement responsable L'ISR et les pouvoirs publics -contexte législatif & politique Types de produits «ISR» & modes de gestion par l'organisme financier Atelier : Comment définir les caractéristiques ISR des produits financiers et de leur mode de gestion afin qu'ils correspondent aux aux besoins et souhaits de votre organisme public? APRES-MIDI : L'insertion de critères ISR dans les marchés publics de services financiers Le cadre légal des marchés publics & l' insertion de critères ISR Critères d'exécution du marché, cahier spécial des charges et critères d'attribution du marché Comment y insérer des clauses ISR et à quoi faut il être attentif? Étude de cas : Description des initiatives publiques existantes en la matière et examen d'exemples de marchés publics de services financiers comprenant des critères ISR. Exercices pratiques : Élaboration des clauses ISR à insérer dans un marché public de services financiers correspondant aux besoins et

2 souhaits de votre organisme. 2 - Le droit au service bancaire de base Cette formation vous permettra de fournir une information exacte et d offrir un appui aux citoyens rencontrés dans le cadre de vos fonctions qui ne parviennent pas à ouvrir un compte bancaire. quelles sont les conditions pour bénéficier du service bancaire, quels sont les services compris, et à quel coût ; quelle est la différence entre ce type de service bancaire et les comptes sociaux, et quels sont les avantages et les inconvénients de chacun des deux produits ; maîtriser la procédure à suivre en cas de refus de la banque ; offrir un appui aux personnes en droit de prétendre au service bancaire de base. Groupe-cible de la formation : Tous les acteurs sociaux publics ou non dont la mission implique d aider ou de conseiller des personnes qui n ont pas ou plus de compte bancaire et rencontrent des difficultés pour en ouvrir un. 3 - Références budgétaires : une approche pratique de la dignité humaine? Cette formation vous permettra de connaître et appliquer ce que sont les références budgétaires. A l'issue de la formation, vous saurez : comprendre comment sont-elles élaborées. Pour quels usages? Quels en sont les avantages et les limites? connaître et appliquer ce que sont les références budgétaires. Comment sont-elles élaborées? Pour quels usages? Quels en sont les avantages et les limites? comprendre l'apport des références budgétaires par rapport aux diverses autres approches de mesure de la pauvreté? En quoi une approche de la pauvreté de manière «absolue» est complémentaire d'une approche en terme relatif. utiliser les outils développés de manière adaptée à vos pratiques professionnelles. Suite à la présentation des outils et à la transmission des supports, une période d'échange entre participants sur les meilleurs pratiques à avoir sera mise en place. Groupe-cible de la formation : cette formation s'adresse prioritairement à tous les professionnels qui sont amenés à devoir déterminer des montants de «reste à vivre» (Médiateurs de dettes / avocats / médiateurs judiciaires / juges du travail /... ), à accorder des aides sociales, à fixer des montants de pensions, à mettre en œuvre de la guidance budgétaire. 4 - Crédit adapté : comment choisir le crédit qui convient? Comment déjouer les pièges d'une offre alléchante? Comment prévenir le surendettement? Au terme de la formation, vous pourrez : réaliser un diagnostic budgétaire et identifier le type de crédit qui pourrait être adapté ; transmettre au public les moyens d'évaluer la capacité de remboursement mensuelle dont il

3 dispose ; conseiller le public quant aux principaux éléments à vérifier avant la signature d'un contrat de crédit ; fournir un diagnostic financier de première ligne et proposer une orientation adéquate en matière de traitement du surendettement. Groupe cible de la formation : toute personne amenée, dans sa pratique professionnelle, à répondre à des questions de nature budgétaire ou financière, sans que cela fasse partie intégrante de sa mission : travailleurs sociaux, services RH, délégué syndicaux Introduction à la création d une coopérative citoyenne Vous voulez réaliser une coopérative citoyenne mais est-ce bien raisonnable? et comment procéder? A l issue de la formation vous saurez : ce qu'est une société coopérative, comment une coopérative peut promouvoir l'identité coopérative, comment une coopérative peut avoir une finalité sociale, comment sont taxés les dividendes des sociétés coopératives, à quelles conditions elles peuvent proposer leurs parts sociales dans le public. Groupe cible de la formation : Tous les citoyens qui veulent mettre en œuvre un projet en commun (mise en valeur des ressources naturelles locales, artisanat, agriculture bio, énergies renouvelables, éducation, amélioration de l'accès au logement, création artistique, création de crèches, ). Durée : deux heures. Programme détaillé : Présentation des participants, de leurs besoins et attentes Les sociétés coopératives Le Conseil National de la Coopération Les coopératives à finalité sociale La taxation des dividendes Les stimulants en matière d'appel public à l'épargne 6 Formations éducation financière Grâce à cinq modules adaptables, apprenez l importance de l épargne, ses enjeux de manière ludique et outillez-vous pour le futur! Ces formations de 2 heures chacune abordent divers sujets d éducation financière : Module 1 : Présentation de la série de modules, discussion sur les valeurs / notions d'aisance financière. Qu'est-ce qui est nécessaire et qu'est-ce qui ne l'est pas? Qu'est-ce qui est superflu? La relation à l'argent est très personnelle, mais il est important de savoir gérer un budget. Module 2 : Divers types de crédits à la consommation existent (avec divers taux d'intérêt, durée, dangers). Échange de trucs et d'astuces avant de s'engager dans un prêt, notion de credit revolving, discussions sur les conséquences financières potentielles. Quelle différence avec

4 l'épargne? Un projet pour encourager l'épargne et créer une dynamique collective. Présentation des résultats d'une expérience de micro-épargne pour personnes précarisées en Belgique Module 3 : Projection d'un film sur le surendettement basé sur des témoignages : identification des raisons, des conséquences, du moment où les gens cherchent de l'aide... Discussion sur le sujet. Module 4 : Différents types d'épargne collective en dehors du système traditionnel bancaire. Focus sur les mécanismes de tontines et les communautés autofinancées (CAF). Module 5 : Retours sur les apprentissages des précédents modules et proposition aux participants de créer un groupe d épargne collectif. Groupe cible de la formation : Tous les acteurs sociaux publics ou non dont la mission implique d aider ou de conseiller des personnes sur leur budget. 7 - Formation éducation financière Vous êtes professeur des écoles et vous rendez compte du manque d éducation financière au niveau secondaire? Grâce au jeu Ethica du Réseau Financité, les participants à se mettent dans la peau de banquiers ou d'épargnants. Cette mise en situation permet d'expérimenter différents comportements financiers et de visualiser leurs impacts économiques, sociaux et environnementaux, qu'il s'agisse d'épargner, d'investir ou d'emprunter. Ce jeu propose aussi des pistes pour agir ou modifier positivement notre comportement. Le jeu Ethica est destiné aux jeunes, aux adultes en formation ou au grand public en général lors d'activités d'éducation permanente. NOMBRE DE PARTICIPANTS De 6 à 27. Groupe cible de la formation : Enseignants d élèves à partir de 15 ans, niveau secondaire, matières : économie, finance. Durée : 2h30. 8 Marché de l ISR en Belgique Vous souhaitez investir de manière socialement responsable mais ne connaissez pas le marché? quels types de produit financier socialement responsable et/ ou solidaires existent ; quelles sont les tendances en termes de volume ; quels sont les acteurs du marché ; comment évaluer la qualité extra-financière d un fond de placement ; comment évaluer la qualité extra-financière d un compte d épargne ; Groupe cible de la formation : Tout citoyen ou toute institution qui s intéresse aux alternatives concernant le placement de ses économies.

5 9 L investissement direct : quelles possibilités? Financer des projets locaux et durables sans passer par votre banquier, c est possible! Complémentaire à la formation sur l ISR, la présente formation vise à élargir le champ des possibles en termes d investissement socialement responsable. comment souscrire à des parts de coopérateurs ; où trouver et acheter des obligations d associations sans but lucratif ; à qui être attentif quand on choisit d investir en direct ; les avantages d investir directement dans des entreprises de l économie sociale ; les défis à ce type d investissement. Groupe cible de la formation : Tout citoyen ou toute institution qui s intéresse aux alternatives concernant le placement de ses économies. 10 Critères ISR et liste noire Vous êtes un gestionnaire d actifs à la recherche d idées novatrices pour consolider votre méthodologie d ISR? Cette formation est pour vous! Complémentaire à la formation sur l ISR, la présente formation vise à résumer les pratiques des gestionnaires d actifs en matière de sélection d actifs socialement responsable. quelles approches socialement responsables existent ; à quels critères être attentifs ; les avantages d une norme minimale sur le sujet ; comment se compose la liste noire Financité ; Groupe cible de la formation : Toute institution qui propose une gamme de fonds de placement socialement responsable. 11 Responsabilité sociétale des banques Vous êtes responsable CSR de votre banque? Vous voulez être à la pointe de votre domaine et faire changer les politiques de votre banque pour une société respectueuse de la société et de l environnement? Cette formation vous amènera à vous poser les bonnes questions. mesurer par des indicateurs objectifs vos efforts d inclusion financière ; évaluer vos politiques d allocation d actifs. Groupe cible de la formation : Toute personne du département de responsabilité sociétale des entreprises qui travaille dans une institution financière.

6 Les formateurs du Réseau Financité Annika Cayrol est chargée de recherche senior au Réseau Financité. Son domaine d'expertise se centre sur les aspects quantitatifs et qualitatifs de l investissement socialement responsable (marchés publics et particuliers) en Belgique. Elle a écrit ou coécrit plusieurs recherches et publications sur ces sujets. Lise Disneur est chargée de recherche senior au Réseau Financité. Elle est spécialisée dans les aspects juridiques relatifs à l inclusion financière (service bancaire de base, crédit à la consommation), l investissement socialement responsable dans les marchés publics et l appel public à l épargne. Elle est l auteur de plusieurs recherches et publications sur ces sujets. Olivier Jérusalmy est chargé de recherche senior au Réseau Financité sur les problématiques du surendettement, du crédit, de l'exclusion financière, il a travaillé pendant 2 ans sur le développement de références budgétaires dans le cadre d'un projet européen. Il a précédemment dirigé l'observatoire du Crédit et de l'endettement, Credal Plus asbl (Crédit social accompagné en Wallonie) et dispose de plus de 10 ans d'expériences en octroi de crédit alternatif (Crédal asbl). Arnaud Marchand est chargé de recherche au Réseau Financité. Il a une expertise sur les thématiques de l investissement direct, la spéculation alimentaire et l inclusion financière. Il est l auteur de recherches et publications sur ces sujets.

Les incitants à l'épargne sont-ils équitables en Belgique?

Les incitants à l'épargne sont-ils équitables en Belgique? Les incitants à l'épargne sont-ils équitables en Belgique? Fiscalité de l'épargne (1/2) Le Belge est, d'après les statistiques disponibles, un des meilleurs épargnants d'europe. Pourtant, plus d'un quart

Plus en détail

RIF 2013 SYNTHESE 2013 AUTEURS

RIF 2013 SYNTHESE 2013 AUTEURS RIF 2013 SYNTHESE AUTEURS Bernard Bayot, directeur Annika Cayrol, chargée de recherche Lise Disneur, coordinatrice recherche Marie-Bénédicte de Ghellinck, chargée de recherche Olivier Jérusalmy, chargé

Plus en détail

Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt

Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt Les Français et les outils financiers responsables : notoriété, perception et intérêt Pour : Arnaud de Bresson / Vanessa Mendez De : Jennifer Fuks / Charles-Henri d Auvigny chdauvigny@opinion-way.com Tél

Plus en détail

Le point sur le service bancaire de base, cinq ans après son introduction

Le point sur le service bancaire de base, cinq ans après son introduction Le point sur le service bancaire de base, cinq ans après son introduction Le rapport du Service de médiation banque-crédit-placements annonce une diminution du nombre de comptes bancaires de base ouverts

Plus en détail

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3)

L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) L'appel public à l'épargne, pour quel besoin de financement? (2/3) Lors d'une précédente analyse, nous avions présenté deux outils d'appel public à l'épargne qui bénéficient d'un régime légal favorable

Plus en détail

Incitants fiscaux à l épargne et piste d amélioration

Incitants fiscaux à l épargne et piste d amélioration Incitants fiscaux à l épargne et piste d amélioration Arnaud Marchand et Olivier Jérusalmy Réseau Financité L attirance des Belges pour le compte d épargne est loin d être fortuite. Deux facteurs principaux

Plus en détail

FCPR Mandarine Capital Solidaire

FCPR Mandarine Capital Solidaire FCPR Mandarine Capital Solidaire 1 Historique Depuis le 01/01/2010*, les entreprises proposant des Plan Epargne Entreprise à leurs salariés ont l'obligation d'inclure un FCPE Solidaire dans leur offre

Plus en détail

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques :

LES BANQUES. I. Les différents services proposés par les banques : LES BANQUES I. Les différents services proposés par les banques : Les services bancaires représentent l ensemble des produits proposés par une banque. Les services bancaires les plus connus sont : Epargne

Plus en détail

Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol

Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol Exemples de contrats d'assurance-vie solidaires labellisées Finansol Assurance-vie Entraid'Epargne Carac http://finansol.org/fr/quels-sont-les-produits-labellises/produit/assurance-vie-entraid-epargnecarac.html

Plus en détail

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Thomas Duquesne Février 2015 Pourquoi utiliser des indicateurs techniques? Notre compte administratif (bilan comptable annuel) est contrôlé par

Plus en détail

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est?

Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Le CPAS (Centre Public d Action Sociale), qu est-ce que c est? Version n : 1 Dernière actualisation : 13-10-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Qu est-ce qu un CPAS (Centre Public d Action Sociale)? 3)

Plus en détail

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général

Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Présentation des indicateurs techniques du Budget Général Thomas Duquesne conseil du 17 octobre 2014 Pourquoi utiliser des indicateurs techniques? Notre compte administratif (bilan comptable annuel) est

Plus en détail

Comment influer sur la vie d une entreprise?

Comment influer sur la vie d une entreprise? Comment influer sur la vie d une entreprise? Le rôle des actions et obligationsle rôle des actions et obligations Voilà une question légitime et d actualité, que de plus en plus d investisseurs se posent,

Plus en détail

Ce programme a pour objectif de développer l'achat socialement responsable en région PACA :

Ce programme a pour objectif de développer l'achat socialement responsable en région PACA : Ce programme a pour objectif de développer l'achat socialement responsable en région PACA : en valorisant l'offre de services et de produits des entreprises sociales et solidaires de la région PACA pour

Plus en détail

Positionnement de l UNCCAS relatif au registre national des crédits aux particuliers ou «fichier positif»

Positionnement de l UNCCAS relatif au registre national des crédits aux particuliers ou «fichier positif» Positionnement de l UNCCAS relatif au registre national des crédits aux particuliers ou «fichier positif» Ce registre national des crédits aux particuliers a été introduit (article 22) dans le projet de

Plus en détail

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle 18 Juin 2014 1. Introduction La frilosité de l épargnant belge suite

Plus en détail

Le surendettement. Nouvelle édition Mars 2011. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent

Le surendettement. Nouvelle édition Mars 2011. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites ÉPARGNE SALARIALE SOLIDAIRE Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Avec un encours de 3,15 milliards

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages

Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages Charte européenne pour la qualité des stages et des apprentissages www.qualityinternships.eu Préambule Etant donné que:! la passage des jeunes des études au marché de l'emploi devient de plus en plus compliqué

Plus en détail

La demande en ISR des institutions publiques

La demande en ISR des institutions publiques La demande en ISR des institutions publiques Le Réseau Financement Alternatif a mené une enquête, auprès de promoteurs belges de fonds socialement responsables pour recueillir des informations sur la demande

Plus en détail

Le crédit social à la consommation : une solution en faveur de personnes exclues des crédits bancaires classiques.

Le crédit social à la consommation : une solution en faveur de personnes exclues des crédits bancaires classiques. Le crédit social à la consommation : une solution en faveur de personnes exclues des crédits bancaires classiques. Ce 28 octobre, l a.s.b.l. Osiris - Crédal - Crédit Social organisait un colloque intitulé

Plus en détail

L épargne salariale : comment investir solidaire?

L épargne salariale : comment investir solidaire? GUIDE PRATIQUE L épargne salariale : comment investir solidaire? Salariés d entreprises, ce guide vous concerne. Il est possible aujourd hui de faire fructifier votre épargne salariale en investissant

Plus en détail

Le microcrédit personnel accompagné

Le microcrédit personnel accompagné OCTOBRE 2013 N 36 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Le microcrédit personnel accompagné Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES

LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS DURABLES Colloque sur les achats publics durables 18 novembre 2014 LES OUTILS DÉVELOPPÉS EN WALLONIE POUR PROMOUVOIR DES MARCHÉS PUBLICS

Plus en détail

Une mutuelle de formation est un regroupement

Une mutuelle de formation est un regroupement MISSION DU COMITÉ SECTORIEL DE MAIN- D OEUVRE DE L ÉCO NOMIE SOCIALE ET DE L ACTION COMMUNAU- TAIRE Créé en 1997, le comité sectoriel de maind oeuvre de l sociale et de l action communautaire (CSMO-ÉSAC)

Plus en détail

Crédit renouvelable : des avancées inspirées de la régulation française

Crédit renouvelable : des avancées inspirées de la régulation française Crédit renouvelable : des avancées inspirées de la régulation française En se penchant plus avant sur la législation française encadrant le crédit à la consommation, et en particulier sur les mesures touchant

Plus en détail

MARCHE DE FORMATION CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

MARCHE DE FORMATION CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Chambre de Métiers et de l Artisanat de Meurthe-et-Moselle Etablissement public administratif de l Etat MARCHE DE FORMATION Objet : Animation et/ou conception de sessions de formation à destination des

Plus en détail

A Mesdames et Messieurs les Présidents de CPAS

A Mesdames et Messieurs les Présidents de CPAS 1 2 AVR. 2OO7 RÉGION WALLONNE A Mesdames et Messieurs les Présidents de CPAS A Mesdames et Messieurs les Secrétaires et les Receveurs de CPAS Madame, Monsieur le Président, Madame, Monsieur le Secrétaire,

Plus en détail

L'investissement socialement responsable en Belgique

L'investissement socialement responsable en Belgique L'investissement socialement responsable en Belgique Rapport 2014 AUTEURS Bernard Bayot, Directeur Annika Cayrol, Chargée de recherche Arnaud Marchand, Chargé de recherche L'investissement socialement

Plus en détail

DONNER DU INVESTISSEMENT

DONNER DU INVESTISSEMENT épargne & retraite DONNER DU SENS À son INVESTISSEMENT Investissement Socialement Responsable LE MARCHÉ DE L IN- VESTISSEMENT SO- CIALEMENT RESPON- SABLE EN FRANCE L Investissement Socialement Responsable

Plus en détail

Le microcrédit personnel accompagné

Le microcrédit personnel accompagné Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Octroi de crédit : la minimisation des risques de défaillance n'a pas le dernier mot

Octroi de crédit : la minimisation des risques de défaillance n'a pas le dernier mot Octroi de crédit : la minimisation des risques de défaillance n'a pas le dernier mot Aucun prêteur, c'est entendu, n'octroie de crédit à une personne qu'il ne considérerait pas comme potentiellement solvable.

Plus en détail

Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE

Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE Dispositif expérimental en matière de Responsabilité Sociétale des Entreprises NANTES METROPOLE Les Journées de l Achat Responsable LYON 5 novembre 2013 Florent SOLIER Directeur de la Commande Publique

Plus en détail

Pole Accompagnement Vers et Dans le Logement

Pole Accompagnement Vers et Dans le Logement DIRECTION DÉPARTEMENTALE DE LA COHESION SOCIALE DU VAR SERVICE HEBERGEMENT ACCOMPAGNEMENT LOGEMENT Pole Accompagnement Vers et Dans le Logement Affaire suivie par : Yann FAVERIE ANNEXE 1 : CAHIER DES CHARGES

Plus en détail

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive

Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive Baromètre 2014 Club de l Epargne Salariale - Harris Interactive La perception des salariés sur l épargne salariale Toute diffusion de résultats tirés de cette étude doit être accompagnée de la mention

Plus en détail

Le regroupement de crédits, la solution? LES MINI-GUIDES BANCAIRES

Le regroupement de crédits, la solution? LES MINI-GUIDES BANCAIRES Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les fi lières agréées. La certifi cation

Plus en détail

Situation financière Capacité d'investissement 2009-2013

Situation financière Capacité d'investissement 2009-2013 Amt für Gemeinden GemA Rue de Zaehringen 1, 1701 Fribourg T +41 26 305 22 42, F +41 26 305 22 44 scom@fr.ch, www.fr.ch/scom Situation financière Capacité d'investissement 2009-2013 1. Comptes de fonctionnement

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

EPARGNE SOLIDAIRE EPARGNER ET INVESTIR AUTREMENT

EPARGNE SOLIDAIRE EPARGNER ET INVESTIR AUTREMENT Membres du groupe AGASSANT Benoit BAGHERZADEH Morvarid BERNARD Colette BERTHAUD Jean-Marc BIGLIAZZI Yves CORNILLIE Nelly DUPUIS Anne MARCLET Jeanne MARKEL Susan PASTOR Geneviève THERET Jean-Pierre VILLERS

Plus en détail

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE)

Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Appel à projets Soutien à la dynamique des Pôles territoriaux de coopération économique (PTCE) Date de l ouverture de l appel à projets : Mi-juillet 2013 Date de clôture de l appel à projets : 31 octobre

Plus en détail

Nécessité d un «électrochoc» fiscal

Nécessité d un «électrochoc» fiscal Les Analyses du Centre Jean Gol Nécessité d un «électrochoc» fiscal Janvier 2014 Administrateur délégué : Richard Miller Directrice : Laurence Glautier Directeur scientifique : Corentin de Salle Les analyses

Plus en détail

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES

FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES FONDS DE SOLIDARITE POUR LE LOGEMENT DES ALPES-MARITIMES Demande d'aide(s) financière(s) pour le maintien dans le logement Vous êtes LOCATAIRE et en difficulté financière, Le Fonds de Solidarité pour le

Plus en détail

Ne signez pas n importe quoi!

Ne signez pas n importe quoi! Ne signez pas n importe quoi! Fiche thématique 1 : Les conseils avant de signer Signer un contrat de crédit n est pas un acte anodin, c est un engagement à long terme qui mérite d être réfléchi! Prenez

Plus en détail

Notre approche pour les investissements en bourse

Notre approche pour les investissements en bourse TlB Notre approche pour les investissements en bourse Introduction Ce document présente la stratégie d investissement dans les entreprises cotées en bourse adoptée par Triodos Investment Management B.V.*

Plus en détail

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG

INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG INTERROGATION ECRITE N 3 PFEG Q1 - Quelle est la différence entre une banque de détail et une banque de gros ou universelle? Une banque de détail reçoit des dépôts de ses clients et leur accorde des crédits. Elle se limite aux métiers

Plus en détail

Maîtriser son taux d endettement L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s

Maîtriser son taux d endettement L e s M i n i - G u i d e s B a n c a i r e s Imprimé www.lesclesdelabanque.com avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées.

Plus en détail

Crédit Consommation. Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011

Crédit Consommation. Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011 Crédit Consommation Ce qui change avec la réforme du 1/5/2011 Sommaire Les points clés de la réforme Les changements Notre philosophie de la réforme Les changements Notre philosophie Le crédit : - est

Plus en détail

Anticiper les difficultés financières : l'apport du scoring comportemental

Anticiper les difficultés financières : l'apport du scoring comportemental Anticiper les difficultés financières : l'apport du scoring comportemental Le développement de l'industrie du crédit, telle qu'on la connaît aujourd'hui, a notamment été rendu possible grâce au modèle

Plus en détail

Le petit guide illustré de l ISR*

Le petit guide illustré de l ISR* Le petit guide illustré de l ISR* * Investissement Socialement Responsable document non contractuel L investisseur potentiel qui peut devenir acteur ESG* via l ISR Le professionnel de la démarche ISR L

Plus en détail

PEL et CEL. Mots clés : Sommaire : PEL et CEL. 1. Caractéristiques et fonctionnement du PEL. 2. Gestion du PEL du CEL.

PEL et CEL. Mots clés : Sommaire : PEL et CEL. 1. Caractéristiques et fonctionnement du PEL. 2. Gestion du PEL du CEL. - 1 - PEL et CEL Mots clés : Plan Epargne Logement Compte Prêt PEL CEL Crédit Construction Acquisition Résidence Versement Prime Sommaire : 1. Caractéristiques et fonctionnement du PEL 1.1 Caractéristiques

Plus en détail

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»?

Centre Européen des Consommateurs GIE. Luxembourg CREDIT «FACILE»? Centre Européen des Consommateurs Luxembourg CREDIT «FACILE»? GIE 2009 CREDIT «FACILE»? Cette brochure vise à informer le consommateur, au moyen de conseils et informations pratiques, sur les droits et

Plus en détail

CMP-Banque, une banque municipale et sociale

CMP-Banque, une banque municipale et sociale CMP-Banque, une banque municipale et sociale Un acteur de la politique sociale CMP-Banque, la banque du Crédit Municipal de Paris, est une institution bancaire ancienne et singulière où la responsabilité

Plus en détail

Les principaux crédits et les pièges à éviter

Les principaux crédits et les pièges à éviter Chapitre 1 Les principaux crédits et les pièges à éviter 1. Le crédit revolving Le crédit revolving (ou crédit permanent) est souvent vendu comme une réserve d argent permettant de financer des envies

Plus en détail

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX

Procédures Questionnement Réponses apportées Recommandations et avis de l IT CCAPEX En association avec PREFET DU RHÔNE Plan Départemental d Action pour le Logement des Personnes Défavorisées du Rhône 2012 2015 Commission de coordination des actions de prévention des expulsions locatives

Plus en détail

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social

Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Entreprendre autrement: Introduction à l économie sociale et solidaire et à l Entrepreneuriat social Université de Caen - Master 2 : Entrepreneuriat UFR - Sciences Economiques et de Gestion Février 2009

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION DE FORMATEURS SPECIALISTES EN MICROCREDIT PERSONNEL

PROGRAMME DE LA FORMATION DE FORMATEURS SPECIALISTES EN MICROCREDIT PERSONNEL PROGRAMME DE LA FORMATION DE FORMATEURS SPECIALISTES EN MICROCREDIT PERSONNEL Introduction (ANDML) : rappel de la convention CDCANDML encadrant la recherche-action de trois ans sur le développement du

Plus en détail

Défaut de paiement : une obligation incomplète

Défaut de paiement : une obligation incomplète Défaut de paiement : une obligation incomplète La loi de 2003 relative à la Centrale des Crédits aux Particuliers (CCP) organise l'enregistrement de tous les crédits à la consommation et crédits hypothécaires

Plus en détail

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE

VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE VOUS ÊTES TUTEUR D UNE PERSONNE MAJEURE LES PREMIÈRES DÉMARCHES Devenir tuteur familial Une gestion prudente et avisée Vous venez d être nommé tuteur d un majeur à protéger La tutelle est un régime de

Plus en détail

Guide pratique des Actions

Guide pratique des Actions 2010 Guide pratique des Actions Service Educations des Epargnants CDVM 22/10/2010 QU EST CE QU UNE ACTION? COMMENT LES ACQUERIR? Actions Ouvrir un «compte-titres» chez un intermédiaire agrée Passer des

Plus en détail

La perception de l ISR par les Français. Principaux résultats de l enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Octobre 2012

La perception de l ISR par les Français. Principaux résultats de l enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Octobre 2012 La perception de l ISR par les Français Principaux résultats de l enquête Ipsos pour EIRIS & FIR Octobre 2012 L enquête Enquête nationale conduite en ligne par Ipsos du 14 au 16 sept. 2012 dans le cadre

Plus en détail

Questionnaire Entreprises et droits humains

Questionnaire Entreprises et droits humains Membres du Avec & Asset Management Questionnaire Entreprises et droits humains 1 2 Présentation des organisations Le CCFD-Terre Solidaire est la première association française de développement. Elle a

Plus en détail

Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire?

Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire? Et si l économie sociale créait une mutuelle d épargne solidaire? Les entreprises d'économie sociale placent encore souvent leurs réserves dans des banques classiques. Aujourd hui, la crise financière

Plus en détail

Programme de prêts REE

Programme de prêts REE Brochure Programme de prêts REE Réservé aux conseillers à titre d information LA BANQUE AU SERVICE DES CONSEILLERS Page 1 de 10 Prêt REE C'est un concept simple : le plutôt vous commencez à épargner, plus

Plus en détail

Pourquoi nous avons créé Mirova

Pourquoi nous avons créé Mirova Par Philippe Zaouati, directeur général délégué de Natixis Asset Management et responsable du pôle d expertise Mirova. Pourquoi nous avons créé Mirova Directeur du développement et membre du comité exécutif

Plus en détail

Investir dans le financement alternatif

Investir dans le financement alternatif Consommer moins et mieux Cahier 3 Investir dans le financement alternatif Dans ce cahier n 3 : Investir dans le financement alternatif Ethique et solidaire ne sont pas des adjectifs que l'on associe spontanément

Plus en détail

Union Professionnelle du Crédit

Union Professionnelle du Crédit Union Professionnelle du Crédit Principes pour contracter et accorder des crédits hypothécaires et à la consommation de manière responsable 1. Introduction Le crédit permet à l emprunteur d acquérir des

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail)

L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) L ACCOMPAGNEMENT PERSONNALISE AU LYCEE PICASSO DE PERPIGNAN (Document de travail) 1. Définition L'accompagnement personnalisé, qui s'adresse à tous les élèves, est un espace de liberté pédagogique permettant

Plus en détail

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur

F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S. sur F RSE Plan d action A04 Bruxelles, le 14.09.2006 MH/JC/LC A V I S sur L AVANT-PROJET DE PLAN D ACTION EN MATIERE DE RESPONSABILITE SOCIETALE DES ENTREPRISES EN BELGIQUE *** 2 Dans sa lettre du 10 juillet

Plus en détail

Cellule Energie CPAS Charleroi

Cellule Energie CPAS Charleroi Cellule Energie CPAS Charleroi La situation actuelle Fonds Energie Cellule FSM Permanence Energie Depuis 2009 Charleroi Ecoénergie -Tuteurs Energie PAP 2012: la Maison de l Energie La Cellule FSM Le fonds

Plus en détail

Fondation de Luxembourg Politique d Investissement Socialement Responsable (ISR)

Fondation de Luxembourg Politique d Investissement Socialement Responsable (ISR) Fondation de Luxembourg Politique d Investissement Socialement Responsable (ISR) 1. Objet La Fondation de Luxembourg a reçu une dotation initiale de la part de l'etat et de l'oeuvre Nationale de Secours

Plus en détail

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007 COOPERATION DECENTRALISEE CESR 5 octobre 2007 La coopération internationale et décentralisée S insère dans le cadre plus large de l action extérieure des collectivités Regroupe les actions de coopération

Plus en détail

Compétences terminales de cours. philosophiques. Enseignement secondaire 3 ème degré

Compétences terminales de cours. philosophiques. Enseignement secondaire 3 ème degré Enseignant La finance islamique I Compétences terminales de cours philosophiques Enseignement secondaire 3 ème degré COMPTE D'ÉPARGNE + INTÉRÊT ALEX 230 Porte d entrée Banque Compétences Sentir, ressentir

Plus en détail

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014

Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 Economie autrement quinzaine du Narthex 19-11-2014 2 LE CREDIT COOPERATIF Ø banque à part entière, Ø banque coopérative actrice d une finance patiente, Ø banque engagée, Ø banque de l économie sociale

Plus en détail

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS

LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS LES PREMIÈRES ÉTAPES DU PACTE DE RESPONSABILITÉ ET DE SOLIDARITÉ EN SEINE-SAINT-DENIS Edition 2014 SOMMAIRE Editorial de Monsieur le préfet. 1 Le pacte est au service des entreprises et des ménages 2-3

Plus en détail

EUROPE-INTERNATIONAL. Isabelle Compagnie Chef du Service International Union des Villes et Communes de Wallonie

EUROPE-INTERNATIONAL. Isabelle Compagnie Chef du Service International Union des Villes et Communes de Wallonie Les communes sur la scène européenne Après vous avoir présenté le programme citoyen "L Europe pour les citoyens" dans le Mouvement communal de mai 2007, nous vous présentons, ci-dessous, l ensemble des

Plus en détail

«Pas de nouveau gouvernement fédéral sans augmentation des allocations et des revenus au-dessus du seuil de pauvreté!» MÉMORANDUM COMMUN

«Pas de nouveau gouvernement fédéral sans augmentation des allocations et des revenus au-dessus du seuil de pauvreté!» MÉMORANDUM COMMUN RÉSEAU BELGE SUR LE REVENU MINIMUM () «Pas de nouveau gouvernement fédéral sans augmentation des allocations et des revenus au-dessus du seuil de pauvreté» MÉMORANDUM COMMUN APERÇU DES RECOMMANDATIONS

Plus en détail

Emplois. Votre épargne a le pouvoir de créer des emplois!

Emplois. Votre épargne a le pouvoir de créer des emplois! Gamme Insertion Emplois Votre épargne a le pouvoir de créer des emplois! Gamme Insertion Emplois, Des actifs monétaires aux marchés actions, la gamme des FCP Insertion Emplois de Mirova* vise à concilier

Plus en détail

Le Comité Consultatif du Secteur Financier. L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF

Le Comité Consultatif du Secteur Financier. L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF Le Comité Consultatif du Secteur Financier L accès aux services bancaires et au crédit: les outils du CCSF Lucien Bernadine Secrétariat général du Comité consultatif du secteur financier Vendredi 21 mars

Plus en détail

Payer une pension alimentaire

Payer une pension alimentaire Payer une pension alimentaire Le programme d exécution des ordonnances alimentaires (PEOA) Assurer le paiement des obligations alimentaires envers les enfants et le conjoint. Commencer une meilleure fin

Plus en détail

Des mesures nécessaires pour mieux encadrer le crédit à la consommation

Des mesures nécessaires pour mieux encadrer le crédit à la consommation Des mesures nécessaires pour mieux encadrer le crédit à la consommation Examen critique des propositions de loi déposées récemment en la matière au regard des revendications formulées par les acteurs de

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement JUIN 2014 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES Maîtriser son endettement sec_01-2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants

L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants DOSSIER DE PRESSE L Association Française des AIDANTS et le Groupe PRO BTP, partenaires pour soutenir les aidants PARIS Mercredi 29 février 2012 Communiqué de presse p.2 L Association Française des AIDANTS

Plus en détail

Le droit au compte. Nouvelle édition Février 2011. FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr

Le droit au compte. Nouvelle édition Février 2011. FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine

Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine Synthèse de l'audit financier par la société d'expertise Ressources Consultants Finances de la commune de Mézières sur Seine 1 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 1.1 Les indicateurs de la santé financière d'une

Plus en détail

Réponse des autorités françaises à la consultation de la Commission européenne sur l accès à un compte de paiement de base

Réponse des autorités françaises à la consultation de la Commission européenne sur l accès à un compte de paiement de base Novembre 2010 Réponse des autorités françaises à la consultation de la Commission européenne sur l accès à un compte de paiement de base La France partage pleinement le souci de la Commission européenne

Plus en détail

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés

AIDES à l APPRENTISSAGE. 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés AIDES à l APPRENTISSAGE 1 /Aide à l'accueil des jeunes mineurs en apprentissage pour les entreprises de moins de 11 salariés Cette aide permet de prendre en compte l'investissement de l'entreprise sur

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans COMMUNIQUÉ DE PRESSE 14,7% de la population belge sous le seuil de pauvreté 1 La microfinance : un outil important de réinsertion sociale en Belgique depuis 10 ans Forte hausse des demandes de microcrédits

Plus en détail

L Académie des Dalons

L Académie des Dalons L L est un projet expérimental d insertion sociale et professionnelle dans un dispositif global de soutien de jeunes en difficulté. Il s adresse aux volontaires âgés de 18 à 25 ans qui, sans formation

Plus en détail

LE ROLE DU MEDIATEUR DE DETTES FACE AUX SITUATIONS

LE ROLE DU MEDIATEUR DE DETTES FACE AUX SITUATIONS LE ROLE DU MEDIATEUR DE DETTES FACE AUX SITUATIONS D INSOLVABILITE Asbl GREPA Anne DEFOSSEZ, Juriste et Directrice du Centre d Appui aux Services de Médiation de Dettes de la Région de Bruxelles Capitale

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIÈRES FINANCEMENT DU PROJET ARTICLE

CONDITIONS PARTICULIÈRES FINANCEMENT DU PROJET ARTICLE MAIRI-SOLIES Mutuelle des Associations d'immigrés Résidents en Italie Membre du Réseau SOLILES Via Angera 3, 20125 Milano Tel: 0039 0287394827/5130 Fax: 0039-0287398408 Cell: 0039 3272413948 CF. 97523800155

Plus en détail

THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES

THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES THEME 5 DEVELOPPER LES OUTILS FINANCIERS ALTERNATIFS : MONNAIES COMPLEMENTAIRES, INVESTISSEMENT CITOYEN, EPARGNE SOLIDAIRE, BANQUES ETHIQUES CONSTRUIRE UNE FINANCE ALTERNATIVE 1 Sommaire Table des matières

Plus en détail

Crédit à la consommation: Principes généraux

Crédit à la consommation: Principes généraux Crédit à la consommation: Principes généraux Protection du consommateur: Pour tout achat faisant appel à un crédit, vous bénéficiez de la protection prévue dans le droit de la consommation (obligation

Plus en détail

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre»

Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre. Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» Mobilité des demandeurs d emploi en région du Centre Projet : «Promotion de la mobilité en région du Centre» 1 Constats - diagnostic Etude du CSEF sur la mobilité des demandeurs d emploi (2011) et données

Plus en détail

CONTENU DU CAHIER DE GESTION

CONTENU DU CAHIER DE GESTION COMMISSION SCOLAIRE DE KAMOURASKA RIVIÈRE-DU-LOUP CONTENU DU CAHIER DE GESTION SECTION I CONSEIL DES COMMISSAIRES Règlement fixant le jour, l heure et le lieu des séances ordinaires du conseil des commissaires

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Dix conseils pratiques pour gérer au mieux son compte bancaire

Dix conseils pratiques pour gérer au mieux son compte bancaire Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Vivre sans chéquier. Nouvelle édition Septembre 2011. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent

Vivre sans chéquier. Nouvelle édition Septembre 2011. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Circulaire n 5051 du 04/11/2014

Circulaire n 5051 du 04/11/2014 Circulaire n 5051 du 04/11/2014 Collaboration entre les Centres psycho-médico-sociaux, le Service de médiation scolaire et le Service des équipes mobiles missions et rôles Réseaux et niveaux concernés

Plus en détail