Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France"

Transcription

1 Enquête auprès de 4 générations de primo-accédants ayant souscrit un prêt au Crédit Foncier de France Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Opinion & Corporate Marion Desreumaux, Chargée d études au Département Opinion & Corporate Harris Interactive 06/2011 1

2 Méthodologie d enquête Le Crédit Foncier de France a fourni à Harris Interactive des fichiers de personnes ayant souscrit un prêt pour l acquisition de leur premier logement depuis Harris Interactive a interrogé par téléphone du 25 mai au 10 juin 2011 quatre échantillons représentatifs (selon la région d habitation) de ces primoaccédants, répartis ainsi : Accédants à la propriété dans les années 80 (1980 à 1986) : 195 interviews Accédants à la propriété dans les années 90 (1988 à 1995) : 600 interviews Accédants à la propriété dans les années 2000 (2000) : 416 interviews Accédants à la propriété dans les années 2010 (2010) : 409 interviews Au global, 1620 personnes ont été interrogées. Harris Interactive 2

3 Aide à la lecture Pour des raisons de commodité de lecture, dans ce document, nous signifions par : Années 1980 = Accédants à la propriété dans les années 80 (1980 à 1986) Années 1990 = Accédants à la propriété dans les années 90 (1988 à 1995) Années 2000 = Accédants à la propriété dans les années 2000 (2000) Années 2010 = Accédants à la propriété dans les années 2010 (2010) Harris Interactive 3

4 L histoire familiale et son impact sur le processus de décision Harris Interactive 4

5 La plupart des primo-accédants, à l exception de la génération 80, avaient des parents propriétaires de leur logement Lorsque vous viviez avec vos parents dans votre enfance et votre adolescence, quelle était leur situation concernant leur logement principal? Sous-total Propriétaires 46% 62% 67% 62%

6 qui était le plus souvent une maison Quel type de logement possédaient-ils? Aux individus déclarant que leurs parents étaient propriétaires

7 Graphique récapitulatif Aviez-vous le sentiment que le fait d être propriétaires de leur logement était pour vos parents synonyme de? Aux individus déclarant que leurs parents étaient propriétaires % Oui

8 Les sentiments associés à la propriété : la sécurité en premier lieu Aviez-vous le sentiment que le fait d être propriétaires de leur logement était pour vos parents synonyme de sécurité? Aux individus déclarant que leurs parents étaient propriétaires 92% 6% 92% 6% 87% 9% 91% 6%

9 tout juste suivie de la liberté Aviez-vous le sentiment que le fait d être propriétaires de leur logement était pour vos parents synonyme de liberté? Aux individus déclarant que leurs parents étaient propriétaires 87% 7% 88% 10% 86% 12% 87% 11%

10 et de la fierté, surtout pour la génération 2010 Aviez-vous le sentiment que le fait d être propriétaires de leur logement était pour vos parents synonyme de fierté? Aux individus déclarant que leurs parents étaient propriétaires 71% 25% 77% 21% 77% 22% 84% 14%

11 ainsi que le sacrifice, selon plus de la moitié des sondés Aviez-vous le sentiment que le fait d être propriétaires de leur logement était pour vos parents synonyme de difficultés / de sacrifice? Aux individus déclarant que leurs parents étaient propriétaires 60% 37% 56% 43% 49% 50% 52% 44%

12 Une inquiétude limitée attribuée aux parents non-propriétaires Aviez-vous le sentiment que vos parents étaient très préoccupés, assez préoccupés, peu préoccupés ou pas du tout préoccupés par le fait de ne pas être propriétaires de leur logement? Aux individus déclarant que leurs parents étaient locataires 17% 76% 19% 73% 18% 74% 24% 68%

13 A l exception de la génération 80, les interviewés se sont majoritairement vus conseiller par leurs parents de devenir rapidement propriétaires Vos parents vous ont-ils conseillé de devenir vous-même propriétaire de votre logement dès que vous en auriez la possibilité? 36% 63% 53% 46% 50% 49% 59% 40%

14 La décision d acquérir un premier logement Harris Interactive 14

15 L intention d acquérir un logement : une idée qui est apparue tôt pour environ deux-tiers des interviewés Vous-même, aviez-vous l'intention d'acquérir votre logement dès que vous en auriez la possibilité matérielle ou bien c'est une idée qui ne vous est venue que plus tard dans votre vie?

16 L âge auquel les répondants souhaitaient accéder à la propriété est de 27 ans en moyenne A quel âge avez-vous envisagé sérieusement de devenir propriétaire pour la première fois? Age moyen 27,4 ans 27,5 ans 27,2 ans 27,6 ans

17 Et ils le sont effectivement devenus vers 31 ans Et à quel âge êtes-vous devenu propriétaire pour la première fois? Age moyen 32,8 ans 31,3 ans 30,3 ans 31,3 ans

18 Graphique récapitulatif A quel âge avez-vous envisagé sérieusement de devenir propriétaire pour la première fois? / Et à quel âge êtesvous devenu propriétaire pour la première fois? Différentiel 5,4 ans 3,8 ans 3,1 ans 3,7 ans

19 L acquisition croissante d appartements, même si les maisons restent majoritaires Le premier logement que vous avez acquis était-il? Maison : 91% Appartement : 9% Maison : 88% Appartement : 12% Maison : 83% Appartement : 17% Maison : 69% Appartement : 31%

20 Graphique récapitulatif : la stabilité et le refus de payer des loyers apparaissent comme les motivations premières Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. % Importante

21 devant la fierté d être propriétaire ou de faire aussi bien que ses parents Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. % Importante

22 Les raisons d acquisition : «Le fait d avoir une activité professionnelle stable» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 96% 4% 95% 5% 92% 8% 94% 6%

23 Les raisons d acquisition : «ne plus avoir de loyer à payer» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 95% 3% 97% 3% 94% 6% 93% 6%

24 Les raisons d acquisition : «Avoir la sécurité de toujours disposer d'un logement» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 94% 6% 94% 6% 90% 10% 91% 9%

25 Les raisons d acquisition : «Le fait d avoir une vie familiale stable» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 93% 6% 93% 7% 90% 10% 90% 10%

26 Les raisons d acquisition : «Pouvoir aménager votre intérieur comme vous le vouliez» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 90% 10% 93% 7% 83% 17% 90% 10%

27 Les raisons d acquisition : «Les taux d intérêt» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 84% 14% 82% 16% 79% 21% 84% 16%

28 Les raisons d acquisition : «Prévoir un patrimoine pour vos enfants» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 78% 22% 82% 18% 75% 25% 87% 13%

29 Les raisons d acquisition : «Le fait d avoir mis suffisamment d argent de côté» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 73% 27% 79% 20% 73% 27% 70% 29%

30 Les raisons d acquisition : «La volonté de constituer un placement pour la retraite» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 72% 27% 71% 29% 71% 29% 72% 28%

31 Les raisons d acquisition : «Une opportunité d'achat qui est apparue» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 68% 31% 65% 35% 65% 35% 78% 22%

32 Les raisons d acquisition : «L état du marché immobilier» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 65% 32% 69% 31% 66% 34% 75% 24%

33 Les raisons d acquisition : «Eprouver la fierté de devenir propriétaire» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 64% 35% 64% 36% 54% 46% 67% 33%

34 Les raisons d acquisition : «Faire aussi bien que vos parents» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 52% 46% 49% 51% 36% 63% 47% 52%

35 Les raisons d acquisition : «La volonté d investir dans la pierre pour pouvoir revendre plus tard avec une plus-value» Je vais vous citer des raisons qui peuvent conduire les gens à devenir propriétaires de leur logement. Pour chacune vous me direz si, pour vous, cela a été une raison très importante, assez importante, peu importante ou pas du tout importante lors de l'achat de votre premier logement. 48% 52% 55% 45% 51% 49% 64% 36%

36 La volonté, décroissante, de rester dans ce 1 er logement Lors de l'achat de votre premier logement, aviez-vous l'intention d'y rester aussi longtemps que possible quitte à l'aménager au fur et à mesure ou au contraire de le revendre dès que possible pour en acheter un de plus grande valeur?

37 Le financement de l achat Harris Interactive 37

38 Près de la moitié des acheteurs déclare avoir eu des difficultés à réunir la somme pour l achat du premier logement D'une manière générale, réunir la somme et les prêts nécessaires à l'achat de votre premier logement a-t-il été pour vous? 46% 54% 47% 53% 44% 56% 51% 49%

39 Le recours de moins en moins fréquent à des prêts à taux variable Dans les prêts que vous avez obtenus, certains étaient-ils des prêts à taux variables? 67% 25% 27% 9%

40 associé à une perception moindre de difficultés de remboursement des prêts à taux variable Est-ce que le ou les prêts à taux variable vous ont posé plus de difficultés, moins de difficultés, ou ni plus ni moins de difficultés à rembourser que les prêts à taux fixe? Aux individus déclarant avoir eu des prêts à taux variables et des prêts à taux fixes

41 Une diminution de la difficulté perçue de rembourser les prêts Les remboursements des emprunts contractés pour l'achat de votre premier logement vous ont-t-il paru très facilement, assez facilement, assez difficilement ou très difficilement supportables quand vous avez commencé à les rembourser? 53% 46% 65% 34% 82% 17% 68% 19%

42 et de la crainte de ne pas parvenir à rembourser les prêts Y a-t-il eu des moments où vous avez craint de ne pas arriver à faire face à vos remboursements de crédits immobiliers? 70% 29% 39% 61% 23% 77% 26% 66%

43 La renégociation des prêts Avez-vous renégocié vos prêts en cours de façon à en diminuer la charge? 61% 40% 54% 5%

44 Le bilan de l acquisition Harris Interactive 44

45 Graphique récapitulatif : les acheteurs émettent peu de regrets suite à leur première acquisition Pour chacun des sentiments suivants, dites-moi si vous le ressentez ou non quand vous pensez aujourd'hui à votre premier achat immobilier? % Oui

46 Sentiment suite à l achat : la liberté d'être chez vous Pour chacun des sentiments suivants, dites-moi si vous le ressentez ou non quand vous pensez aujourd'hui à votre premier achat immobilier? «La liberté d être chez vous» 98% 2% 98% 2% 98% 2% 97% 3%

47 Sentiment suite à l achat : l'assurance d'être toujours logé Pour chacun des sentiments suivants, dites-moi si vous le ressentez ou non quand vous pensez aujourd'hui à votre premier achat immobilier? «L assurance d être toujours logé» 94% 6% 94% 6% 90% 10% 86% 14%

48 Sentiment suite à l achat : la satisfaction d'avoir réalisé une bonne opération Pour chacun des sentiments suivants, dites-moi si vous le ressentez ou non quand vous pensez aujourd'hui à votre premier achat immobilier? «La satisfaction d avoir réalisé une bonne opération» 85% 15% 90% 10% 92% 8% 92% 8%

49 Sentiment suite à l achat : la garantie d'avoir un bien à transmettre Pour chacun des sentiments suivants, dites-moi si vous le ressentez ou non quand vous pensez aujourd'hui à votre premier achat immobilier? «La garantie d avoir un bien à transmettre» 82% 18% 87% 13% 84% 15% 89% 11%

50 Sentiment suite à l achat : la fierté d'être devenu propriétaire Pour chacun des sentiments suivants, dites-moi si vous le ressentez ou non quand vous pensez aujourd'hui à votre premier achat immobilier? «La fierté d être devenu propriétaire» 67% 32% 72% 28% 67% 33% 77% 23%

51 Sentiment suite à l achat : le sentiment de ne pas avoir acheté au meilleur prix Pour chacun des sentiments suivants, dites-moi si vous le ressentez ou non quand vous pensez aujourd'hui à votre premier achat immobilier? «Le sentiment de ne pas avoir acheté au meilleur prix» 37% 61% 28% 70% 23% 66% 24% 76%

52 Sentiment suite à l achat : le sentiment d'avoir trop de contraintes Pour chacun des sentiments suivants, dites-moi si vous le ressentez ou non quand vous pensez aujourd'hui à votre premier achat immobilier? «Le sentiment d avoir trop de contraintes» 33% 66% 25% 75% 18% 81% 25% 75%

53 Sentiment suite à l achat : le sentiment d avoir acheté trop vite Pour chacun des sentiments suivants, dites-moi si vous le ressentez ou non quand vous pensez aujourd'hui à votre premier achat immobilier? «Le sentiment d avoir acheté trop vite» 16% 84% 12% 87% 7% 93% 13% 87%

54 Un bilan global très positif de la première acquisition Au final, diriez-vous que vous tirez un bilan très positif, assez positif, assez négatif ou très négatif de votre accession à la propriété de votre logement? 92% 7% 98% 99% 98%

55 Un premier logement répondant aux attentes Et ce premier logement répondait-il à vos attentes?

56 Un faible pourcentage a revendu ce premier logement Avez-vous revendu le premier logement que vous aviez acheté? Aux individus des générations 80, 90 et 2000

57 Une majorité sont toujours propriétaires Et aujourd hui, êtes-vous propriétaire ou locataire de votre logement? Aux individus des générations 80, 90 et 2000 ayant revendu le logement

58 Motifs de la revente Pour quelles raisons avez-vous revendu ce logement? (plusieurs réponses possibles) Aux individus des générations 80, 90 et 2000 ayant revendu le logement

59 Le conseil donné à ses enfants d accéder à la propriété Si vous avez (ou si vous aviez) des enfants est ce que vous leur conseilleriez d'accéder à la propriété de leur logement? 89% 10% 94% 5% 96% 3% 96% 3%

60 et ce dès que possible Et leur conseilleriez-vous d acheter leur logement dès que possible? Aux individus qui conseilleraient à leur(s) enfant(s) d acheter

Le regard des Français sur des mesures contre les discriminations

Le regard des Français sur des mesures contre les discriminations Le regard des Français sur des mesures contre les discriminations Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marion Desreumaux, Chef de groupe au Département Politique

Plus en détail

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant

Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Les Français, l Ecole et le métier d enseignant Quel regard aujourd hui? Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle au

Plus en détail

La Banque Postale / CNP Assurances

La Banque Postale / CNP Assurances La Banque Postale / CNP Assurances Baromètre Prévoyance Vague 1 Santé Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Fabienne CADENAT / Michaël PERGAMENT 01.40.92. 45.37 / 31.17 / 46.72 42IG98

Plus en détail

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014

Les Français et l économie Les journées de l économie 2014. Patrick Haas 13 novembre 2014 Les Français et l économie Les journées de l économie 2014 Patrick Haas 13 novembre 2014 Rappel de la méthodologie Échantillon Mode de recueil Dates de terrain 959 individus âgés de 18 ans et plus Interviews

Plus en détail

Les préoccupations des enseignants en 2014

Les préoccupations des enseignants en 2014 Les préoccupations des enseignants en 204 Une profession en quête de valorisation Date Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Magalie Gérard, Directrice de clientèle

Plus en détail

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance

Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salariés, la crise et l assurance pour Note méthodologique Etude réalisée pour:

Plus en détail

La perception des porteurs de carte sur les nouveaux dispositifs d authentification lors des paiements en ligne

La perception des porteurs de carte sur les nouveaux dispositifs d authentification lors des paiements en ligne La perception des porteurs de carte sur les nouveaux dispositifs d authentification lors des paiements en ligne Harris Interactive 03/2011 1 Méthodologie d enquête Enquête réalisée en ligne du 15 au 25

Plus en détail

les travailleurs non-salari

les travailleurs non-salari Septembre 2013 Contact: Frédéric Dabi 01 45 84 14 44 Frederic.dabi@ifop.com Les micro-entrepreneurs, les travailleurs non-salari salariés, s, la crise et l assurancel pour Note méthodologique Etude réalisée

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique. Les Français, leur épargne et leur retraite CECOP Centre d études et de connaissances sur l opinion publique Les Français, leur épargne et leur retraite FD/EP N 113015 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Esteban Pratviel Département Opinion et Stratégies

Plus en détail

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX

BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX BAROMÈTRE DE LA PROTECTION SOCIALE DES AGENTS TERRITORIAUX Avril 2009 SOMMAIRE 1. La méthodologie 3 A. L évolution du système de protection sociale 5 B. Les pratiques en matière de protection sociale 9

Plus en détail

Centre d Analyse Stratégique

Centre d Analyse Stratégique Centre d Analyse Stratégique Choix d une complémentaire santé Le regard des Assurés et des Entreprises 7 juillet 2009 Centre d Analyse Stratégique Tristan KLEIN Perrine FREHAUT Contacts TNS Sofres Emmanuel

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 18 - Mai 2013 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 401 dirigeants d entreprise, représentatif

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux

Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux Les Français et le tabac sur les réseaux sociaux Rapport rédigé par : Jean-Daniel Lévy, Directeur du Département Politique Opinion Marion Desreumaux, Chef de groupe au Département Politique Opinion Marine

Plus en détail

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs

Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs Étude Pré-salon auprès des investisseurs décideurs actifs L investissement boursier - Octobre 2011 - A: INFOPRO Communications De: OpinionWay Charles-Henri d Auvigny / Philippe Le Magueresse / Pascal Novais

Plus en détail

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques

C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S. Des attitudes des Européens face aux risques C R É D I T A G R I C O L E A S S U R A N C E S Observatoire Ipsos-LogicaBusiness Consulting/Crédit Agricole Assurances Des attitudes des Européens face aux risques Fiche technique Ensemble : 7245 répondants

Plus en détail

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013

Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire. Septembre 2013 Les attentes des Français pour l avenir du secteur bancaire Septembre 2013 1 Note méthodologique Etude réalisée pour : Wincor Nixdorf Echantillon : Echantillon de 1001 personnes, représentatif de la population

Plus en détail

La culture financière des Français

La culture financière des Français C entr e de Recher c h e po u r l E t u d e et l Obser va t i o n des Co n d it io n s de V ie Département Conditions de vie et aspirations La culture financière des Français Etude réalisée à la demande

Plus en détail

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE

OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE OBSERVATOIRE UFF / IFOP DE LA CLIENTÈLE PATRIMONIALE Edition 2013 Perception du risque et comportement d investissement (point 5) 16 octobre 2013 Pourquoi un Observatoire UFF/IFOP de la clientèle patrimoniale?

Plus en détail

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants

CECOP. Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE. Une enquête CECOP/CSA pour Le Cercle des épargnants Centre d études et de connaissances sur l opinion publique LES FRANCAIS ET LEUR RETRAITE Une enquête /CSA pour Le Cercle des épargnants Note d analyse Février 2009 S.A. au capital de 38.112,25 euros Siège

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques

Services Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques Observatoire 2010 de l opinion sur l image des banques - Juillet 2010 Méthodologie Méthodologie : Cette étude a été menée dans le cadre de l'omcapi, l'enquête périodique multi-clients de l'ifop, réalisée

Plus en détail

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ

LES CONDITIONS D ACCÈS AUX SERVICES BANCAIRES DES MÉNAGES VIVANT SOUS LE SEUIL DE PAUVRETÉ 3. Les crédits 3.1 Les crédits en cours 3.1.1 Les ménages ayant au moins un crédit en cours Un peu plus du quart, 31%, des ménages en situation de déclarent avoir au moins un crédit en cours. Il s agit

Plus en détail

Les Français et le handicap visuel

Les Français et le handicap visuel Janvier 015 Enquête TNS Sofres pour la Fédération des Aveugles de France Rapport de résultats 48UA53 Rappel méthodologique Echantillon Enquête réalisée par téléphone auprès d un échantillon de 1005 personnes

Plus en détail

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007.

LE PASS-TRAVAUX. Edition 2008. Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. Edition 2008 LE PASS-TRAVAUX Le prêt PASS-TRAVAUX concerne principalement les propriétaires, seuls 2% des bénéficiaires étaient locataires en 2007. A la demande de l ANPEEC, MV2 Conseil a réalisé, en 2007,

Plus en détail

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat

Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Regards croisés sur l auto-entrepreunariat Septembre 2013 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Sondage OpinionWay pour l Union des Auto-Entrepreneurs

Plus en détail

Les Français et la banque en ligne

Les Français et la banque en ligne Les Français et la banque en ligne Rapport d étude réalisé pour monabanq. Décembre 2010 CREDOC / 17 mai 2011 1 Synthèse 1 Internet a modifié la relation des Français avec leurs banques en s imposant comme

Plus en détail

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014

CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE. N 1301649 Janvier 2014 CECOP LES FRANÇAIS, L EPARGNE ET LA RETRAITE N 1301649 Contacts CSA Pôle Opinion Corporate: Yves-Marie CANN Directeur adjoint du Pôle (yves-marie.cann@csa.eu) Julie GAILLOT Directrice d études (julie.gaillot@csa.eu)

Plus en détail

Baromètre Image des Assureurs

Baromètre Image des Assureurs Contacts : Alain RENAUDIN / Frédéric ALBERT Shanghai Paris Toronto Buenos Aires 2005-5 édition www.ifop.com Baromètre Image des Assureurs Introduction 1 Les objectifs et la méthodologie Cette 5ème édition

Plus en détail

Est-ce le bon moment pour renégocier votre crédit immobilier?

Est-ce le bon moment pour renégocier votre crédit immobilier? Est-ce le bon moment pour renégocier votre crédit immobilier? Par Virginie Franc Jacob L express Votre Argent Avec des taux de crédits frôlant les 2 %, vous avez sans doute intérêt à renégocier votre crédit

Plus en détail

Les Français et les nuisances sonores

Les Français et les nuisances sonores Les Français et les nuisances sonores Sondage Ifop pour le Ministère de l Ecologie, du Développement Durable et de l Energie Contact Ifop : Romain Bendavid / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

Baromètre des courtiers de proximité

Baromètre des courtiers de proximité Edition 2013 Baromètre des courtiers de proximité Une profession qui ressent la crise mais fait preuve d adaptabilité courtiers restent optimistes malgré la crise Diriez-vous que la profession de courtier

Plus en détail

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études

LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011. BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études LES FRANÇAIS, LEUR BANQUE ET LEUR MOBILE Novembre 2011 BVA Opinion 01 71 16 88 34 Céline BRACQ Directrice adjointe Pierre ALBERT Chargé d études Méthodologie Recueil Enquête réalisée par l Institut BVA

Plus en détail

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013

Baromètre Santé & Société - Europ Assistance / CSA 2013 : 7 ème vague du baromètre. 15 octobre 2013 2013 : 7 ème vague du baromètre 15 octobre 2013 Contexte, objectifs et méthodologie 2 Objectifs de l étude En 2006, le Groupe Europ Assistance et le Cercle Santé Société lançaient, avec l institut CSA,

Plus en détail

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance

Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Regards de Français sur les objets connectés dans le domaine de l assurance Sondage Ifop pour AILANCY 4 juin 2015 N 113049 Contacts Ifop : Frédéric Dabi - Directeur Général Adjoint Alexandre Bourgine Chargé

Plus en détail

Baromètre Union des Maisons Françaises

Baromètre Union des Maisons Françaises Baromètre Union des Maisons Françaises Juillet 2010 vague 8 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu SA au capital de 1 571 600 Siren

Plus en détail

Les Français et le don d organes

Les Français et le don d organes Les Français et le don d organes Rapport Version n 2 Date : 8 Février 2011 De: Nadia AUZANNEAU et Stéphanie CHARDRON A: Jean-Pierre SCOTTI et Saran SIDIBE OpinionWay, 15 place de la République, 75003 Paris.

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME - Vague 25 - Sondage Ifop pour KPMG et CGPME Mai 2015 Sommaire 1 - La méthodologie 2 - Les résultats de l étude A B C - L impact du contexte économique

Plus en détail

Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE

Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE DE FRANCE A Nom de l agent : Fonctions : FORMULAIRE DE DEMANDE D AIDE SOCIALE 1- Objet de la demande : O Allocation de solidarité O Allocation à durée déterminée O Allocation adulte ou enfant handicapé

Plus en détail

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME

Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME pour Baromètre sur le financement et l accès au crédit des PME -Vague 8 - Le 20 janvier 2011 0 Note méthodologique Etude réalisée pour : KPMG et CGPME Echantillon : Echantillon de 402 dirigeants d entreprise,

Plus en détail

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014

«LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange. Février 2014 «LES FRANÇAIS & LA PROTECTION DES DONNÉES PERSONNELLES» Etude de l Institut CSA pour Orange Février 2014 La fiche technique du sondage Echantillon de 1002 individus âgés de 18 ans et plus représentatif

Plus en détail

Description du marché de l interim management

Description du marché de l interim management Description du marché de l interim management en Belgique Etude réalisée à la demande de a division of Septembre 2008 Market Probe Europe guy.morre@askbmi.com Sommaire 1. Objectifs de l étude 2. Méthodologie

Plus en détail

Bloc 1 Sens des nombres et des opérations (+- 6 cours)

Bloc 1 Sens des nombres et des opérations (+- 6 cours) Bloc 1 Sens des nombres et des opérations (+- 6 cours) 1 Démontrer une compréhension du concept du nombre et l utiliser pour décrire des quantités du monde réel. (~6 cours) RÉSULTATS D APPRENTISSAGE SPÉCIFIQUES

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur Avec la participation de : Vague 8 - Juin 2012 Contexte Plus de 3 ans après le lancement du régime de l Auto-Entrepreneur, plus d un million d autoentreprises ont été

Plus en détail

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011

Observatoire des courtiers d assurance. Point 0 - Avril 2011 Observatoire des courtiers d assurance Point 0 - Avril 2011 APRIL Courtage Un réseau de 11 sociétés grossistes spécialistes. Une large gamme de plus de 140 produits sur tous les segments de marché et toutes

Plus en détail

64% des actifs font confiance aux mutuelles : La France Mutualiste se mobilise pour répondre à leurs attentes

64% des actifs font confiance aux mutuelles : La France Mutualiste se mobilise pour répondre à leurs attentes DOSSIER DE PRESSE CONFÉRENCE DE PRESSE DU 14 SEPTEMBRE 2010 COMMUNIQUÉ DE PRESSE Enquête exclusive La France Mutualiste/IFOP : Les Français et la retraite 64% des actifs font confiance aux mutuelles :

Plus en détail

Les jeunes et l'argent Vague 2

Les jeunes et l'argent Vague 2 Les jeunes et l'argent Vague 2 Etude publiée pour Axa Banque Mars 2015 Sommaire 1 4 L argent, un univers d évocation ambivalent pour les jeunes 7 Des jeunes qui affichent un certain optimisme pour l avenir

Plus en détail

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs

Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Octobre 2014 Etude OpinionWay pour Axys Consultants Les Réseaux Sociaux d Entreprise : degré d appropriation & bénéfices perçus par les utilisateurs Méthodologie de l étude Étude réalisée auprès d un échantillon

Plus en détail

L immobilier de bureaux : L attractivité des métropoles françaises. Regard croisé salariés et dirigeants d entreprise SIMI DÉCEMBRE 2014

L immobilier de bureaux : L attractivité des métropoles françaises. Regard croisé salariés et dirigeants d entreprise SIMI DÉCEMBRE 2014 L immobilier bureaux : L attractivité s métropoles françaises Regard croisé salariés et dirigeants d entreprise SIMI DÉCEMBRE 2014 Méthodologie SIMI DÉCEMBRE 2014 Méthodologie Etu réalisée auprès ux échantillons

Plus en détail

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises

Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Préoccupations, attentes et prévoyance des travailleurs non salariés et des dirigeants de très petites entreprises Institut CSA pour Metlife Novembre 2014 Sommaire Fiche technique 3 Profil de l échantillon

Plus en détail

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée?

Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Crédit à la consommation, un bon outil pour la rentrée? Contexte Empruntis intervient sur le crédit depuis 15 ans 370 000 ménages nous sollicitent chaque année pour leur besoin en crédit à la consommation

Plus en détail

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3

Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Immobilier : Internet est indispensable pour 2 Français sur 3 Sondage Opinion Way pour MeilleursAgents Paris, le 2 décembre 2014 MeilleursAgents s intéresse à un sujet de société qui anime les débats depuis

Plus en détail

QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps.

QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps. QUESTIONNAIRE DES LOCATAIRES CONNAISSEZ-VOUS VOS DROITS? 1. Le locateur peut entrer dans votre appartement en tout temps. Vrai ou Faux 2. Vous avez le droit de changer les serrures sans la permission du

Plus en détail

Guide du démembrement

Guide du démembrement Guide du démembrement Inves&r dans l immobilier grâce au système du démembrement Les solu&ons actuellement à votre disposi&on sont mul&ples (placements boursiers, immobilier, ac&ons, livrets d épargne,

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr

BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC. BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr BANQUE POPULAIRE GESTION PRIVÉE SCPI SCELLIER BBC FRUCTIRESIDENCE BBC BANQUE & ASSURANCE www.banquepopulaire.fr Avertissement - Facteurs de risques Lorsque vous investissez dans une SCPI de type «Scellier

Plus en détail

Exemples de questions d entrevue pour l établissement d un récit de vie

Exemples de questions d entrevue pour l établissement d un récit de vie Exemples de questions d entrevue pour l établissement d un récit de vie Le récit de vie est une méthode de recherche pluridisciplinaire issue de la psychologie, de l ethnographie et de l histoire orale.

Plus en détail

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé

Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Département Évaluation des Politiques Sociales Ce qu attendent les salariés et les employeurs français de leur complémentaire santé Anne Loones Février 2009 2 Sommaire CONTEXTE ET MÉTHODOLOGIE DE L ÉTUDE...

Plus en détail

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale

8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale 18 octobre 2010 8 èmes Rencontres de l Épargne Salariale Palais du Luxembourg 18 octobre 2010 1 Palais du Luxembourg 8 èmes Rencontres de l

Plus en détail

Les internautes et le e-commerce aujourd hui. Mars 2011

Les internautes et le e-commerce aujourd hui. Mars 2011 Les internautes et le e-commerce aujourd hui Mars 2011 AMéthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1067 personnes, représentatif de la population des internautes français

Plus en détail

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge

FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge FD/FACD N 1-6598 Contacts IFOP : Frédéric Dabi / Flore-Aline Colmet Daâge Les Français et les médecines naturelles Résultats détaillés Novembre 2007 Sommaire Pages - 1 - La méthodologie...1-2 - Les résultats

Plus en détail

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital?

Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Observatoire Orange Terrafemina vague 15 Banques nouvelle génération : les Français sont-ils prêts pour le tout digital? Sondage de l institut CSA Fiche technique du sondage L institut CSA a réalisé pour

Plus en détail

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT.

EURONEXT.LIFFE. Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels. Principaux résultats. Département Finance EURONEXT. EURONEXT.LIFFE Options et Futures : usage et attitudes des investisseurs individuels Principaux résultats EURONEXT.LIFFE Contacts TNS Sofres Département Finance Frédéric CHASSAGNE / Gaspard VERDIER / Véronique

Plus en détail

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés

Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés COMMUNIQUE DE PRESSE Les lieux de travail d hier, d aujourd hui et de demain, vus par les salariés Sondage Harris Interactive pour Gecina Enquête réalisée en ligne du 5 au 11 mai 2011. Echantillon représentatif

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Produits laitiers de ferme

Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme Produits laitiers de ferme CRIOC, novembre 2008 Agenda 1. Objectifs 2. Méthodologie 3. Consommation de produits laitiers de ferme 4. Perception des produits laitiers de ferme

Plus en détail

Enquête bien-être au travail des salariés

Enquête bien-être au travail des salariés Présentation petit déjeuner RH & Com Linking http://labrh.opinion-way.com Enquête bien-être au travail des salariés Décembre 2012 Note méthodologique Echantillon représentatif de 1014 salariés français

Plus en détail

SCPI Amundi DEFI Foncier

SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI Amundi DEFI Foncier SCPI de Déficit Foncier à capital fixe Souscription ouverte jusqu au 16 décembre 2015 - Pour bénéficier du dispositif fiscal de déficit foncier en 2014, souscription jusqu au 16

Plus en détail

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR?

DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? DEVRIEZ-VOUS DEMANDER LA VALEUR DE RACHAT DE VOS DROITS À PENSION QUAND VOUS QUITTEZ VOTRE EMPLOYEUR? Planification fiscale et successorale Mackenzie Auparavant, lorsqu une personne quittait un emploi

Plus en détail

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-* Note détaillée Baromètre européen du rapport aux paiements Des pratiques uniformisées en Europe? Sondage Harris Interactive pour Crédit Agricole Cards & Payments Enquête réalisée en ligne du 19 au 29 septembre

Plus en détail

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle

Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle Avec la collaboration de vous présente Panorama 2004 du véhicule d entreprise et de la mobilité automobile professionnelle 25 mars 2004 1 Contexte 2ème vague du baromètre Observatoire du Véhicule d'entreprise/tns

Plus en détail

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015?

Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015? www.creditfoncier.com U N E É T U D E D U C R É D I T F O N C I E R Quelles sont les motivations des Français qui font le choix de l investissement locatif en 2015? SEPTEMBRE 2015 sommaire PAGE 02 PAGE

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES 2014-2015

BOURSES SCOLAIRES 2014-2015 BOURSES SCOLAIRES 2014-2015 Dossiers à compléter et à déposer au service social du Consulat Général de France avant le 28 fevrier 2014 Pour tout renseignement complémentaire, contactez Mme DENIS Assistante

Plus en détail

Les Français et les délais de livraison

Les Français et les délais de livraison Les Français et les délais de livraison Mai 2015 Contact : Frédéric MICHEAU Directeur des études d opinion Tel : 01 78 94 90 00 Email : fmicheau@opinion-way.com 1 La méthodologie La méthodologie Echantillon

Plus en détail

Maîtriser son endettement

Maîtriser son endettement DÉCEMBRE 2013 N 8 CRÉDIT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Maîtriser son endettement Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE Pour toute

Plus en détail

Investir dans l immobilier aux USA

Investir dans l immobilier aux USA Vous recherchez un investissement à haut rendement Vous n êtes pas satisfait par le rendement de votre assurance-vie Vous pensez que l immobilier en France ne rapporte pas assez Vous disposez de 45,000

Plus en détail

Les Français et l assurance

Les Français et l assurance pour Les Français et l assurance résultats détaillés Contact : service presse de Carrefour 01 57 32 89 99 groupe@presse-carrefour.com Note Méthodologique Etude réalisée pour : Carrefour Assurances Echantillon

Plus en détail

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE

LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE 201 LES FRANÇAIS, L ÉPARGNE & LA RETRAITE Jérôme JAFFRÉ Directeur du Centre d Études et de Connaissances sur l Opinion Publique Jean-Pierre GAILLARD Président du Cercle des Epargnants Philippe CREVEL Secrétaire

Plus en détail

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes

Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Revenus Les durées d emprunts s allongent pour les plus jeunes Marie-Émilie Clerc, Pierre Lamarche* Entre 2005 et 2011, l endettement des ménages a fortement augmenté, essentiellement du fait de la hausse

Plus en détail

Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle

Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle COMMUNIQUE DE PRESSE Les défauts et «fautes impardonnables» des candidats à l élection présidentielle Sondage Harris Interactive pour M6-MSN-RTL Enquête réalisée en ligne par l'institut Harris Interactive

Plus en détail

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées

L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA. de la vie aux idées L ACCÈS AU CRÉDIT ET LES ATTITUDES DES QUÉBÉCOIS QUANT À L ENDETTEMENT UN SONDAGE RÉALISÉ POUR JECOMPRENDS.CA de la vie aux idées L accès au crédit et les attitudes des Québécois quant à l endettement

Plus en détail

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la

Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire. Rapport présenté à la Sondage sur le phénomène de la cyberintimidation en milieu scolaire Rapport présenté à la Mars 2008 Tables des matières Contexte et objectifs.... 2 Page Méthodologie.3 Profil des répondants...6 Faits saillants..10

Plus en détail

Toutes les rubriques doivent être renseignées. Si vous n'êtes pas concerné, portez la mention «néant».

Toutes les rubriques doivent être renseignées. Si vous n'êtes pas concerné, portez la mention «néant». Poste diplomatique ou consulaire F O R M U L A I R E D E D E M A N D E D E B O U R S E S S C O L A I R E S au bénéfice d'enfants français résidant avec leur famille à l'étranger. (en application des articles

Plus en détail

Le rendez-vous de l économie Avril 2015

Le rendez-vous de l économie Avril 2015 Le rendez-vous de l économie Avril 2015 Sondage réalisé par pour, et Publié le 14 avril 2015 Levée d embargo le 13 avril 22H30 Méthodologie Recueil Enquête réalisée auprès d un échantillon de Français

Plus en détail

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire -

Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Sondage auprès des employés du réseau de la santé et des services sociaux du Québec - Rapport sommaire - Juin 2009 1 Objectifs Réalisée par CROP pour le compte de l Association québécoise d établissements

Plus en détail

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011

Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Les Français, l épargne et la retraite Enquête 2011 Le Cercle des Epargnants, partenaire du Groupe Generali A la demande du Cercle des Epargnants et de Generali, le Centre d Etudes et de Connaissances

Plus en détail

Emprunt bancaire immobilier

Emprunt bancaire immobilier - 1 - Emprunt bancaire immobilier Résumé : Quels sont les éléments nécessaires pour contracter un emprunt immobilier auprès d'un organisme bancaire? Ce Chapitre insiste particulièrement sur les modes de

Plus en détail

Décembre 2009 Nobody s Unpredictable

Décembre 2009 Nobody s Unpredictable Perception de l attachement des Français et des Eurois à leur département Décembre 2009 Nobody s Unpredictable Fiche technique Sondage national (ADF) Sondage effectué pour : L Assemblée des Départements

Plus en détail

Institut Pro-Actions. Valorisation du produit action

Institut Pro-Actions. Valorisation du produit action Institut Pro-Actions Valorisation du produit action Présentation des résultats BJ5780 De : Philippe Le Magueresse, Marc Rota, Laurent Gassie / OpinionWay A : Alain Metternich / Dominique Leblanc / Institut

Plus en détail

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013

L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Paris, le 15 octobre 2013 COMMUNIQUE DE PRESSE L analyse des marchés immobiliers par Crédit Foncier Immobilier sur les 9 premiers mois de 2013 Un marché immobilier résidentiel caractérisé par une baisse

Plus en détail

Baromètre SOFINCO N 25 Les Français et leur budget santé Vague 3

Baromètre SOFINCO N 25 Les Français et leur budget santé Vague 3 Baromètre SOFINCO N 25 Les Français et leur budget santé Vague 3 Janvier 2014 Toute publication totale ou partielle doit impérativement utiliser la mention complète suivante : «Le Sofinscope - Baromètre

Plus en détail

L assurance-emprunteur

L assurance-emprunteur 26 ème rapport annuel L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES L assurance-emprunteur présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université Paris Ouest - Vendredi 24 janvier 214-1 L Observatoire

Plus en détail

L accession sociale à la propriété. Une étude du Crédit Foncier

L accession sociale à la propriété. Une étude du Crédit Foncier L accession sociale à la propriété Une étude du Crédit Foncier SYNTHÈSE L encouragement de l accession à la propriété des ménages aux revenus modestes constitue depuis plusieurs décennies une priorité

Plus en détail

Les Français et l assurance Prévoyance

Les Français et l assurance Prévoyance Les Français et l assurance Prévoyance Protection financière de leurs proches en cas de coup dur : les Français sont préoccupés mais ne passent pas à l acte Méthodologie Échantillon 959 individus âgés

Plus en détail

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances

ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances ballester~consulting Etude MD Expo 2007 L'utilisation du marketing direct multicanal État des lieux et tendances Sommaire I. Méthodologie/ échantillon II. La place du marketing direct dans l entreprise

Plus en détail

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs

POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs POUVOIR D ACHAT : la condition de vie des travailleurs Séminaire CGTM Mercredi 19 mars 2008 Danielle LAPORT Sociologue Ingénieur Social Equipe de Recherche REV Université Paris XII Val-de-Marne Il me revient

Plus en détail

Immeuble Ile-de-France 3 Place de la Pyramide - La Défense 9 92067 Paris - La Défense Cedex. Promoteur certifié ISO 9001

Immeuble Ile-de-France 3 Place de la Pyramide - La Défense 9 92067 Paris - La Défense Cedex. Promoteur certifié ISO 9001 Immeuble Ile-de-France 3 Place de la Pyramide - La Défense 9 92067 Paris - La Défense Cedex Promoteur certifié ISO 9001 SOGEPROM - SA au capital de 54 450 000. Siège social : Immeuble Ile de France 3,

Plus en détail

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH

Baromètre BVA Santé. Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH Baromètre BVA Vieillissement & Silver économie - Vague 1 - pour Orange Healthcare et MNH en partenariat avec le Figaro avec le concours scientifique de la Chaire de Sciences Po Fiche technique Recueil

Plus en détail

Rapport Lille. Sondage National de Satisfaction de la CNAV auprès des entreprises

Rapport Lille. Sondage National de Satisfaction de la CNAV auprès des entreprises Sondage National de Satisfaction de la CNAV auprès des entreprises Rapport Sommaire Présentation de l'étude Satisfaction globale La réalisation des DADS salaires Les contacts avec la CARSAT, CGSS ou CNAV

Plus en détail

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété

Guides de Tangerine sur les finances personnelles. Prise de possession. Points à considérer lors de l achat d une première propriété Guides de Tangerine sur les finances personnelles Prise de possession Points à considérer lors de l achat d une première propriété «Les acheteurs sont souvent surpris d apprendre que les maisons neuves

Plus en détail

Les entreprises familiales vues par les actifs Français.

Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Les entreprises familiales vues par les actifs Français. Janvier 2014 Chaire Entrepreneuriat Familial et Société entre pérennité et changement Contacts : Noémie Lagueste Chargée d études Chaire Entrepreneuriat

Plus en détail