Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents"

Transcription

1 Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents

2 Sommaire 3 LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR L ÉPARGNE: UN CONTEXTE NOUVEAU POUR L ÉPARGNE CONSTITUÉE À L ÉTRANGER 3 LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR L ÉPARGNE EN PRATIQUE 4 Quels pays appliquent le système de l échange d informations? 5 Quels pays appliquent le système transitoire de retenue à la source, ou prélèvement pour l État de résidence? 5 Taux du prélèvement pour l État de résidence 5 QUAND ÊTES-VOUS VISÉ PAR LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR L ÉPARGNE? 7 Quels types de revenus d intérêts sont visés par la Directive européenne sur l épargne? 8 Sur quelle base imposable s effectue le prélèvement pour l État de résidence? 8 Un non-résident de l UE, ou de l un des territoires dépendants ou associés, peut-il demander à la banque de ne pas appliquer le PER sur les revenus d intérêts perçus chez ING Belgique? 8 EXEMPLES CONCRETS 10 CONCLUSION 10 Vous avez des questions spécifiques au sujet de la Directive européenne sur l épargne?

3 La Directive européenne sur l épargne: un contexte nouveau pour l épargne constituée à l étranger Dans l espoir de mettre fin à la concurrence fiscale qui existe entre les différents États membres de l UE en matière d imposition des revenus de l épargne des non-résidents, les ministres des Finances européens ont approuvé la Directive européenne sur l épargne. L objectif de la Directive est de veiller à ce que les intérêts payés dans un État membre de l UE en faveur d un résident d un autre État membre soient imposés conformément à la législation fiscale du pays dans lequel le bénéficiaire a sa résidence fiscale. Afin d atteindre cet objectif, la Directive prévoit la création d un système automatique d échange d informations concernant ces paiements d intérêts. Toutefois, la Belgique, l Autriche et le Luxembourg ont été autorisés à appliquer, au lieu du système d échange d informations, un régime de retenue à la source (retenue d un impôt lors du paiement des intérêts), appelé «prélèvement pour l'état de résidence» (PER en abrégé). Le champ d application de la Directive ne se limite pas seulement aux 25 États membres, mais s étend également aux revenus d intérêts perçus dans les territoires dépendants ou associés (Jersey, Ile de Man...) et dans certains pays tiers (comme la Suisse, Monaco ), et ce, sur la base d accords conclus individuellement avec ces pays. Les deux systèmes sont entrés en vigueur le 1 er juillet La Directive européenne sur l épargne en pratique La Directive est applicable aux résidents de l Union européenne percevant des revenus d intérêts dans un État membre de l UE, ou dans un territoire dépendant ou associé d un État membre, ou dans un pays tiers, avec lequel l UE et la Belgique ont signé des accords spécifiques, et dans lequel ils n ont pas leur résidence fiscale. LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR L ÉPARGNE EST APPLICABLE AUX PERSONNES PHYSIQUES qui ont leur domicile dans: qui perçoivent des revenus d intérêts en tant que non-résidents dans 1 : un État membre de l UE un autre État membre de l UE un territoire dépendant ou associé ET un territoire dépendant ou associé certains pays tiers 1 Voir la liste des pays concernés en page 10 La Directive européenne sur l épargne stipule, comme principe, que les informations concernant les revenus d intérêts perçus doivent être communiquées à l État dans lequel la résidence fiscale de l épargnant ou de l investisseur est établie. De cette manière, l État en question peut lui-même imposer ces revenus selon sa propre législation. 3

4 Lorsque des intérêts sont payés à un non-résident, le pays dans lequel le paiement s effectue communiquera aux autorités fiscales du pays de résidence de l épargnant les informations suivantes: son identité; son lieu de résidence; son numéro de compte; le montant perçu et d autres données relatives au paiement d intérêts effectué. Exemple: un investisseur ayant sa résidence fiscale en Belgique se rend dans une agence bancaire aux Pays-Bas pour y toucher les intérêts d une euro-obligation émise en Il perçoit ces intérêts nets de tout prélèvement pour l État de résidence. La banque hollandaise communiquera les informations relatives à ce paiement d intérêts aux autorités fiscales hollandaises, qui, à leur tour, transmettront ces informations à l administration fiscale belge. Résident belge Info Info perçoit des intérêts Fisc hollandais Fisc belge aux Pays-Bas Quels pays appliquent le système de l échange d informations? Les États membres de l UE suivants: Finlande Irlande Royaume- Uni Danemark Suède Estonie Lettonie Lituanie Pays-Bas Allemagne Pologne France Tchéquie Slovaquie Hongrie Slovénie Portugal Espagne Italie Grèce Malte Chypre Pays qui appliquent le système de l échange d informations Pays qui appliquent le système transitoire (Belgique, Luxembourg, Autriche) 4

5 Un certain nombre de territoires dépendants ou associés: Anguilla Aruba Iles Caïmans Montserrat Quels pays appliquent le système transitoire de retenue à la source, ou prélèvement pour l État de résidence? Durant une période transitoire, trois États membres, à savoir la Belgique, le Luxembourg et l Autriche, ont été autorisés à ne pas pratiquer le système de l échange d informations, mais à prélever une retenue à la source, dénommée «prélèvement pour l État de résidence». Plusieurs territoires dépendants ou associés (Jersey, Guernesey, l Ile de Man, les Iles Turks et Caicos, les Antilles néerlandaises et les Iles Vierges britanniques) appliqueront également ce système de retenue à la source. La majeure partie (75%) de cette retenue sera reversée par l État qui la prélève à l État de résidence du bénéficiaire des intérêts, conformément à l objectif poursuivi par la Directive. Afin d éviter la fuite de capitaux, l Union européenne s est en outre accordée avec un certain nombre de pays tiers fiscalement avantageux, à savoir la Suisse, Monaco, le Liechtenstein, Saint-Marin et Andorre, pour qu ils adoptent des mesures équivalentes à l égard des résidents fiscaux des États membres de l UE et des territoires dépendants ou associés 1. Ces pays tiers ont opté pour le système de prélèvement pour l État de résidence; ils n échangeront donc aucune information. Attention: les résidents de ces pays tiers qui perçoivent des revenus d intérêts étrangers dans un État membre de l UE ne tombent pas sous le champ d application de la Directive. Le but est que ces pays passent eux aussi, à terme, au système de l échange d informations. Aucune décision n a cependant encore été prise quant à la date à laquelle la période transitoire de retenue à la source prendra fin. Chaque pays peut au demeurant décider librement et à tout moment de basculer dans le système de l échange d informations. Taux du prélèvement pour l État de résidence Durant les trois premières années, le taux du prélèvement pour l État de résidence sera de 15%. Il passera ensuite à 20% à partir du 1 er juillet 2008, pour culminer à 35% à partir du 1 er juillet % 20% 35% Le prélèvement pour l État de résidence n est pas libératoire. L épargnant ou l investisseur doit également déclarer ses revenus étrangers dans le pays dans lequel sa résidence fiscale est établie. 1 Les Iles Caïmans, Anguilla, ainsi que les Iles Turks et Caicos n appliquent pas la Directive européenne sur l épargne à l égard de leurs résidents fiscaux percevant des revenus d intérêts à l étranger. 5

6 Quand êtes-vous visé par la Directive européenne sur l épargne? Si vous percevez, en tant qu épargnant ou investisseur, des revenus d intérêts dans le pays où votre résidence fiscale est établie, vous n êtes pas visé par la Directive. Vous tombez dans ce cas uniquement sous le coup de votre législation nationale. La Directive ne s applique donc pas à une personne qui a sa résidence fiscale en Belgique et qui perçoit des revenus d intérêts en Belgique. Vous êtes par contre visé par la Directive européenne sur l épargne si, en tant qu investisseur ou épargnant, vous répondez aux trois critères suivants: 1. Vous êtes une personne physique 2. Vous avez votre résidence fiscale dans un État membre de l Union européenne ou dans un territoire dépendant ou associé d un État membre (à l exception des Iles Turks et Caicos, Anguilla et des Iles Caïmans) 3. Vous percevez, en tant que non-résident, des revenus d épargne dans un État membre de l UE, dans un territoire dépendant ou associé d un État membre, ou dans l un des pays tiers Premier critère: vous êtes une personne physique La Directive s applique uniquement aux personnes physiques; elle ne concerne donc pas les personnes morales, comme les S.A., S.P.R.L., A.S.B.L., etc. Deuxième critère: vous avez votre résidence fiscale dans un État membre de l Union européenne ou dans un territoire dépendant ou associé d un État membre (à l exception des Iles Turks et Caicos, Anguilla et des Iles Caïmans) Les personnes originaires de l un des 25 États membres de l UE, mais ayant leur résidence fiscale en dehors de l Union européenne et des territoires associés ne sont pas soumises à la fiscalité européenne de l épargne si elles sont en mesure de présenter une attestation de résidence fiscale. Cette attestation doit être demandée à l administration compétente du pays de résidence et est valable pour une période de trois ans. Exception: les non-résidents «assimilés»: Les diplomates, certains cadres étrangers et certains fonctionnaires européens ou de l OTAN résident dans le pays où ils exercent leur fonction. Toutefois, ces personnes jouissent d un statut fiscal particulier et sont assimilées par les autorités belges à des non-résidents. Elles sont donc uniquement visées par la Directive européenne sur l épargne si elles sont originaires d un État membre de l UE ou de l un des dix territoires associés (à l exception des Iles Turks et Caicos, Anguilla et des Iles Caïmans). Si elles sont en mesure de présenter un document attestant qu elles ont leur résidence fiscale en dehors de l Union européenne et des territoires associés, elles ne sont alors pas concernées par la Directive européenne sur l épargne. Troisième critère: vous percevez, en tant que non-résident, des revenus d épargne dans un État membre de l UE, dans un territoire dépendant ou associé d un État membre, ou dans l un des pays tiers Bien que ne faisant pas partie de l Union européenne, nous avons déjà signalé qu un certain nombre de pays tiers (la Suisse, Andorre, Monaco, Saint-Marin et le Liechtenstein) ont accepté d appliquer des mesures équivalentes à l égard des non-résidents ayant leur résidence fiscale dans un État membre de l UE. 6

7 ING Belgique applique le prélèvement pour l État de résidence sur les revenus d intérêts à l égard des non-résidents ayant leur résidence fiscale dans l un des pays ci-après mentionnés. ÉTATS MEMBRES DE L UE TERRITOIRES DÉPENDANTS OU ASSOCIÉS 1 Allemagne Grèce Pays-Bas Antilles néerlandaises Autriche Hongrie Pologne Aruba Chypre Irlande Portugal Guernesey Danemark Italie Royaume-Uni Ile de Man Espagne Lettonie Slovaquie Iles Vierges britanniques Estonie Lituanie Slovénie Jersey Finlande Luxembourg Suède Montserrat France Malte Tchéquie 1 Les Iles Turks et Caicos, Anguilla et les Iles Caïmans sont des territoires dépendants ou associés qui n appliquent pas la Directive européenne sur l épargne à l égard de leurs résidents fiscaux percevant des revenus d intérêts à l étranger. Quels types de revenus d intérêts sont visés par la Directive européenne sur l épargne? La Directive européenne sur l épargne définit les «revenus d intérêts» de manière plus large que le législateur belge. Vous trouverez ci-dessous un aperçu de la situation. REVENUS VISÉS PAR LA DIRECTIVE Intérêts, courus ou capitalisés, acquis depuis le 1 er juillet 2005 sur des créances (obligations privées et publiques, obligations à coupon zéro, bons de caisse, obligations structurées...) et des dépôts (comptes d épargne, comptes à vue, comptes à terme...). Dividendes de sicav de distribution investies à raison d un minimum de 15% en produits générateurs d intérêts tels que définis dans la Directive européenne sur l épargne. Seule la partie du dividende qui se rapporte aux intérêts courus depuis le 1 er juillet 2005 sera soumise au prélèvement pour l État de résidence. Plus-values sur actions de capitalisation ou de distribution de sicav investies à raison d un minimum de 40% (25% à partir du 1 er juillet 2011) en produits générateurs d intérêts tels que définis dans la Directive européenne sur l épargne. Seule la partie de la plus-value qui se rapporte aux intérêts courus depuis le 1 er juillet 2005 sera soumise au prélèvement pour l État de résidence. REVENUS NON VISÉS PAR LA DIRECTIVE Dividendes d actions. Dividendes et plus-values sur sicav de capitalisation investies à raison d un minimum de 60% (75% à partir du 1 er juillet 2011) en actions. Dividendes et plus-values sur sicav de distribution investies à raison d un minimum de 85% en actions. Produits d assurance vie (Branche 21 et Branche 23) et bons d assurance. Obligations ou autres titres de créance bénéficiant de la «clause de grand-père». Il s agit des obligations ou autres titres de créance émis avant le 1 er mars Dans certains cas, ces titres perdent le bénéfice de la «clause de grand-père»: 1. Si une émission complémentaire d une obligation ou d un titre de créance émis par une autorité publique est réalisée après le 1 er mars 2002, l émission d origine comme l émission complémentaire ne bénéficient plus de la «clause de grand-père» et tombent par conséquent bel et bien sous le champ d application de la Directive. 2. Les émissions complémentaires d obligations émises par un organisme privé réalisées après le 1 er mars 2002 ne sont pas couvertes par la «clause de grand-père». L émission privée d origine bénéficie néanmoins toujours de la «clause de grand-père». 7

8 Sur quelle base imposable s effectue le prélèvement pour l État de résidence? La retenue à la source, ou prélèvement pour l État de résidence (PER), est calculée sur les intérêts payés au prorata de la durée de détention de la créance. Toutefois, étant donné que la Directive européenne sur l épargne ne vise que les intérêts perçus depuis le 1 er juillet 2005, la partie des intérêts se rapportant à la période précédant le 1 er juillet 2005 n est pas soumise au PER. Dans le cas d une sicav mixte, investie à la fois en obligations et en actions, le PER sur les revenus d intérêts se fait de manière proportionnelle: seule la partie du dividende ou de la plus-value provenant des produits générateurs d intérêts courus depuis le 1 er juillet 2005 est imposée. Si une moins-value est dégagée lors de la vente (c est-à-dire si le prix de vente est inférieur au prix d achat initial), aucun PER n est effectué. Quand la banque ne possède aucune information sur le prix d achat, le PER est calculé sur les intérêts courus depuis le 1 er juillet Et lorsque la banque ne dispose d aucune information sur le prix d achat et qu en outre aucune donnée n est disponible quant aux intérêts courus depuis le 1 er juillet 2005, le produit de la vente est alors soumis dans son intégralité au PER. L investisseur a donc tout intérêt à conserver les preuves d achat de ses titres. Un non-résident de l UE, ou de l un des territoires dépendants ou associés, peut-il demander à la banque de ne pas appliquer le PER sur les revenus d intérêts perçus chez ING Belgique? C est en effet possible. Pour ce faire, le non-résident doit demander aux autorités compétentes de son État de résidence de lui délivrer une attestation fiscale. Dès qu ING Belgique sera en possession de cette attestation fiscale, plus aucune retenue à la source ne sera alors effectuée. Aucun modèle d attestation fiscale n a encore été établi. Quoi qu il en soit, cette attestation doit reprendre les informations suivantes: les nom, adresse et numéro d identification fiscal du non-résident (à défaut du numéro d identification fiscal, la date et le lieu de naissance doivent figurer sur le document); la mention d ING Belgique, avenue Marnix 24, à 1000 Bruxelles, comme agent payeur; le numéro de compte ING du non-résident. Les prélèvements pour l État de résidence effectués avant la remise de l attestation fiscale ne sont pas récupérables. L attestation fiscale est valable pour une période de trois ans. Exemples concrets Passons de la théorie à la pratique, grâce à une série de cas concrets. Monsieur Jacobs habite en Belgique et encaisse aux Pays-Bas le coupon de son euro-obligation émise en 2003 Il s agit d une personne physique, domiciliée dans un État membre de l UE et qui perçoit des revenus d intérêts d une euro-obligation émise en 2003 dans un autre État membre de l UE. Cet épargnant belge tombe sous le champ d application de la Directive européenne sur l épargne. 8

9 Monsieur Jacobs reçoit le montant de son coupon net de tout PER. Les informations concernant le paiement d intérêts et l épargnant non-résident sont communiquées par la banque hollandaise au fisc hollandais, qui les transmet ensuite au fisc belge. L épargnant belge doit donc, comme auparavant, faire mention de son compte étranger et des revenus d intérêts perçus en Hollande dans sa déclaration à l impôt des personnes physiques. Monsieur Moreau habite en Belgique et touche les intérêts de son livret d épargne en Belgique Il s agit d une personne physique, domiciliée dans un État membre de l UE et qui perçoit des revenus d intérêts dans ce même État membre. Cet épargnant belge ne tombe pas sous le champ d application de la Directive européenne sur l épargne. Madame Deschamps habite en Belgique et encaisse au Luxembourg le coupon de son euroobligation émise en 2003 Il s agit d une personne physique, domiciliée dans un État membre de l UE et qui perçoit dans un autre État membre de l UE des revenus d intérêts d une euro-obligation émise en Cette épargnante belge tombe sous le champ d application de la Directive européenne sur l épargne. Madame Deschamps reçoit le montant de son coupon sous déduction du PER de 15%. C est en effet le système transitoire qui est d application au Luxembourg. La banque luxembourgeoise ne transmet aucune information au fisc belge. Le PER ne constitue cependant pas une taxe libératoire. Madame Deschamps doit toujours mentionner les revenus d intérêts perçus à l étranger dans sa déclaration à l impôt des personnes physiques en Belgique. Monsieur Durand habite en Suisse et encaisse en Belgique le coupon de son euro-obligation émise en 2004 Il s agit d une personne physique, domiciliée en Suisse et qui perçoit des revenus d intérêts dans un État membre de l UE. Cet épargnant suisse ne tombe pas sous le champ d application de la Directive européenne sur l épargne vu que sa résidence est établie en dehors de l Union européenne. Monsieur Desmet habite en Belgique et encaisse en Suisse le coupon d une émission privée émise en 1991 Il s agit d une personne physique, domiciliée en Belgique et qui perçoit des revenus d intérêts dans un pays tiers qui s est engagé à appliquer la Directive européenne sur l épargne. Aucun PER n est à effectuer étant donné que son obligation bénéficie de la «clause de grand-père». Monsieur Desmet doit mentionner ses revenus d intérêts perçus à l étranger dans sa déclaration à l impôt des personnes physiques. 9

10 Conclusion L entrée en vigueur de la Directive européenne sur l épargne renforce le contrôle exercé par les autorités fiscales de chaque État membre sur l épargne constituée à l étranger. Pays qui appliquent le système de l échange d informations ÉTATS MEMBRES DE L UE TERRITOIRES DÉPENDANTS OU ASSOCIÉS Allemagne Hongrie Portugal Anguilla Chypre Irlande Royaume-Uni Aruba Danemark Italie Slovaquie Iles Caïmans Espagne Lettonie Slovénie Montserrat Estonie Lituanie Suède Finlande Malte Tchéquie France Pays-Bas Grèce Pologne Pays qui appliquent le système de prélèvement pour l État de résidence ÉTATS MEMBRES DE L UE TERRITOIRES DÉPENDANTS OU ASSOCIÉS PAYS TIERS Autriche Antilles néerlandaises Andorre Belgique Guernesey Liechtenstein Luxembourg Ile de Man Monaco Iles Turks et Caicos Saint-Marin Iles Vierges britanniques Suisse Jersey Vous avez des questions spécifiques au sujet de la Directive européenne sur l épargne? Vous souhaitez savoir si vos produits d épargne ou d investissement tombent sous le champ d application de la Directive? Rendez-vous dans votre agence ING ou contactez l ING Expat & Non-resident Contact Centre au Un conseiller se fera un plaisir de vous renseigner. Vous pouvez également envoyer un courriel à 10

11 Version juillet 2005 Les informations contenues dans la présente brochure relative à la Directive européenne sur l épargne sont basées sur les données légales connues à ce jour. Toute modification de ces données entraînera l adaptation de cette publication. La dernière version peut à tout moment être consultée sur sous la rubrique Produits / Epargner et investir / Fiscalité européenne de l épargne. 11

12 Éditeur responsable: A. Biebuyck - cours Saint-Michel 60, 1040 Bruxelles - Z45275F Illustrations: zefa ING Belgique SA - avenue Marnix 24, B-1000 Bruxelles - RPM Bruxelles - TVA BE BIC (SWIFT): BBRUBEBB - Compte: (IBAN: BE ).

La Directive Européenne Sur l Epargne. Quelles sont les implications pour vous?

La Directive Européenne Sur l Epargne. Quelles sont les implications pour vous? La Directive Européenne Sur l Epargne Quelles sont les implications pour vous? V.: 20-01-2012 1. Que prévoit la directive européenne sur l épargne? Généralités Les capitaux circulent librement en Europe,

Plus en détail

La directive européenne sur l épargne. Quelles sont les implications pour vous?

La directive européenne sur l épargne. Quelles sont les implications pour vous? La directive européenne sur l épargne Quelles sont les implications pour vous? La directive européenne sur l épargne 1. Que prévoit la directive européenne sur l épargne? Généralités Les capitaux circulent

Plus en détail

La fiscalité européenne de l épargne. Ce qui va changer pour vous

La fiscalité européenne de l épargne. Ce qui va changer pour vous La fiscalité européenne de l épargne Ce qui va changer pour vous SOMMAIRE LA FISCALITÉ EUROPÉENNE DE L ÉPARGNE 3 De quoi s agit-il? 1 Quand entre-t-elle en vigueur? 3 LA FISCALITÉ EUROPÉENNE DE L ÉPARGNE

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS DIRECTION GENERALE DES IMPOTS 5 I-1-06 N 4 du 12 JANVIER 2006 MESURES DE TRANSPOSITION DE LA DIRECTIVE 2003/48/CE DU CONSEIL DU 3 JUIN 2003 EN MATIERE DE FISCALITE DES REVENUS

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé

Aide pour une complémentaire santé Aide pour une complémentaire santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir l Aide pour une complémentaire santé, une présentation du dispositif, une demande à compléter,

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * avec l étranger * Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2012 Opérations à destination de l étranger Virements émis vers l étranger : virements en euros (4) vers l Espace économique européen

Plus en détail

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance Demande de pension d invalidité Nature des pensions PENSION POUR INCAPACITE AU METIER (seulement les professions artisanales) Il s agit d une pension

Plus en détail

Couverture maladie universelle complémentaire

Couverture maladie universelle complémentaire Couverture maladie universelle complémentaire Aide pour une Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir : - la CMU complémentaire, ou - l Aide pour une, une présentation des

Plus en détail

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Paiements transfrontaliers

Paiements transfrontaliers Paiements transfrontaliers Transférer rapidement et facilement des fonds à partir de et vers un compte à l étranger Valable à partir du 1 e janvier 2007 Valable à partir du 1 e janvier 2007 La vie actuelle

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ Guide salariés n o 2 MARS 2015 Le livret du retraité Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Novembre 2011 Droit de libre circulation et de séjour des citoyens

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque maif.fr Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015 intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque Services financiers et bancaires La MAIF a fondé

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 Introduction En application de l ordonnance n 2009-866 du 15 juillet 2009 relative

Plus en détail

LA LETTRE D INFORMATION

LA LETTRE D INFORMATION LA LETTRE D INFORMATION 2014 SOMMAIRE P.1- SEPA (single euro payments area) : nouvelles modalités pour les virements bancaires en 2014 P.2- MISE A JOUR DE VOS DONNEES PERSONNELLES P.3- RAPPEL DES MESURES

Plus en détail

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Guide SEPA Paramétrage Axe Informatique Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Installation Paramétrage Développement Formation Support Téléphonique Maintenance SEPA Vérification du paramétrage des applications

Plus en détail

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE AVERTISSEMENT : La souscription réalisée par une personne domiciliée hors de France ou par un ressortissant d un Etat autre que la France sur le territoire national

Plus en détail

FORMALITES DOUANIERES

FORMALITES DOUANIERES FORMALITES DOUANIERES En France métropolitaine, pour les envois intra-métropole et vers les pays de l Union Européenne, toute vente de marchandise est soumise à la TVA. En revanche, les marchandises exportées

Plus en détail

Virement SEPA Réussir Votre Migration

Virement SEPA Réussir Votre Migration Virement SEPA Réussir Votre Migration Date de Publication : 28/05/13 1 Pourquoi ce guide? 3 Lexique des icones 4 Qu est-ce que le Virement SEPA? 5 Valider la compatibilité de vos outils - Fiche 1 6 Convertir

Plus en détail

Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe

Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe Communiqué de presse Nouvelles modalités pour contrer l utilisation abusive des cartes de débit en dehors de l'europe Protection renforcée des titulaires de cartes de débit grâce à des mesures supplémentaires

Plus en détail

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration?

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions.

Plus en détail

La coordination des soins de santé en Europe

La coordination des soins de santé en Europe La coordination des soins de santé en Europe Droits des personnes assurées et des membres de leur famille selon les règlements (CE) n 883/2004 et (CE) n 987/2009 La coordination des soins de santé en

Plus en détail

Quelle garantie pour vos dépôts?

Quelle garantie pour vos dépôts? Imprimé www.lesclesdelabanque.com PEFC par une imprimerie détentrice avec des encres végétales sur du papier marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées.

Plus en détail

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016 CESI-ERA- 1415 - Informations Programme Erasmus ERASMUS 2014-2016 Période d Etude Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour une

Plus en détail

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015)

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015) Conditions Générales Entreprises (en vigueur au 1 er mai 2015) Sommaire Paragraphe Page 1. Définitions...2 2. Conditions...2 3. Gestion du compte courant...4 4. Paiements domestiques & SEPA...6 5. Paiements

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER

OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER Opérations bancaires avec l'étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014 OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER Virements émis vers l'étranger Frais d émission de virements en euros (3)

Plus en détail

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas

Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Pension AOW pour les assurés hors des Pays-Bas Sommaire Qu est-ce que la pension AOW? 2 A qui est destinée la pension AOW? 2 Quand aurez-vous droit à la pension AOW? 4 Résider dans un pays et travailler

Plus en détail

Politique d Enregistrement des Noms de Domaine.eu v.5.0

Politique d Enregistrement des Noms de Domaine.eu v.5.0 Politique d Enregistrement des Noms de Domaine.eu 1/14 SOMMAIRE Sommaire... 2 Définitions... 3 Objet et Champ d application... 3 Section 1. Le Titulaire doit déterminer s il répond aux Critères d éligibilité

Plus en détail

liste des tarifs AXA Banque

liste des tarifs AXA Banque liste des tarifs AXA Banque partie 1 de 6 : opérations de paiement tarifs et taux d'intérêt en vigueur au 1.8.2012 compte à vue 1 / 6 1. frais de gestion (payables anticipativement chaque année au 01/01)

Plus en détail

Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des garanties bancaires

Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des garanties bancaires Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des garanties bancaires Tarif en vigueur au er septembre 202 Paiements internationaux 2 2 Opérations de change à terme 7 3 Tarifs pour paiements

Plus en détail

Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des opérations documentaires

Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des opérations documentaires Tarif des paiements internationaux, des opérations de change et des opérations documentaires Vous trouverez dans cette brochure un aperçu des tarifs concernant: 1. Paiements internationaux 2 2. Opérations

Plus en détail

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux Mes COMPTEs AU QUOTIDIEN CONVENTION Janvier 2015 Extrait des conditions tarifaires applicables aux ENTREPRISES / ARTISANS / COMMERÇANTS / PROFESSIONS LIBéRALES / AGRICULTEURS / ASSOCIATIONS Une relation

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Catalogues des offres mobiles

Catalogues des offres mobiles Catalogues des offres mobiles Coriolis Télécom Coriolis Télécom, société française pionnière des communications mobiles, est devenue un pilier sur le marché des télécommunications avec 60 000 entreprises

Plus en détail

Le virement SEPA. www.lesclesdelabanque.com. Novembre 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent

Le virement SEPA. www.lesclesdelabanque.com. Novembre 2007 LES MINI-GUIDES BANCAIRES. Le site d informations pratiques sur la banque et l argent 027 www.lesclesdelabanque.com Le site d informations pratiques sur la banque et l argent Le virement SEPA LES MINI-GUIDES BANCAIRES FBF - 18 rue La Fayette - 75009 Paris cles@fbf.fr Novembre 2007 Ce mini-guide

Plus en détail

GUIDE TARIFAIRE Pour les particuliers carte SIM prépayée AfoneMobile (cartes et recharges par internet et/ou par téléphone)

GUIDE TARIFAIRE Pour les particuliers carte SIM prépayée AfoneMobile (cartes et recharges par internet et/ou par téléphone) Tarifs applicables au 31/10/2011 pour toute nouvelle souscription GUIDE TARIFAIRE Pour les particuliers carte SIM prépayée AfoneMobile (cartes et recharges par internet et/ou par téléphone) AfoneMobile

Plus en détail

Fiscalité des actifs des particuliers : tendances

Fiscalité des actifs des particuliers : tendances fiscalité des actifs des Particuliers : tendances Fiscalité des actifs des particuliers : tendances m. nautet k. van cauter l. van meensel * Introduction Aujourd hui, à l heure où une politique budgétaire

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

liste des tarifs AXA Banque partie 1 de 6 : opérations de paiement tarifs et taux d'intérêt en vigueur au 1.5.2011

liste des tarifs AXA Banque partie 1 de 6 : opérations de paiement tarifs et taux d'intérêt en vigueur au 1.5.2011 liste des tarifs AXA Banque partie 1 de 6 : opérations de paiement tarifs et taux d'intérêt en vigueur au 1.5.2011 compte à vue 1 / 6 1. frais de gestion (payables anticipativement chaque année au 01/01)

Plus en détail

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION Juillet 2013 LA VOLONTÉ DU CRÉDIT MUTUEL : AMÉLIORER SANS CESSE L INFORMATION TRANSMISE. et nous vous en

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

3URSRVLWLRQ UHODWLYH j OD ILVFDOLWp GH O psdujqh TXHVWLRQVVRXYHQWSRVpHV (voir aussi IP/01/1026)

3URSRVLWLRQ UHODWLYH j OD ILVFDOLWp GH O psdujqh TXHVWLRQVVRXYHQWSRVpHV (voir aussi IP/01/1026) 0(02 Bruxelles, le 18 juillet 2001 3URSRVLWLRQ UHODWLYH j OD ILVFDOLWp GH O psdujqh TXHVWLRQVVRXYHQWSRVpHV (voir aussi IP/01/1026) 3RXUTXRL OD &RPPLVVLRQ DWHOOH SUpVHQWp FHWWH SURSRVLWLRQ PRGLILpH GH GLUHFWLYH

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement»

Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Guide SEPA «Votre guide pour préparer la migration de vos flux vers l Europe des Moyens de Paiement» Le Crédit Agricole accompagne les Entreprises dans le nouvel environnement des Moyens de Paiement Le

Plus en détail

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI»

LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» LA SOCIETE DE PARTICIPATIONS FINANCIERES «LA SOPARFI» La SOPARFI n'est pas régie par une loi spécifique, mais se définit comme une société de capitaux luxembourgeoise soumise à une fiscalité tant directe

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise?

Le prélèvement SEPA Quels impacts pour votre entreprise? Vous êtes chef d entreprise, profession libérale, professionnel, expert comptable, Directeur Administratif et Financier. L harmonisation de Moyens de Paiement vous concerne Le prélèvement SEPA Quels impacts

Plus en détail

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (OHMI) (marques, dessins et modèles) Notes explicatives concernant le formulaire d opposition 1. Remarques générales 1.1 Utilisation du formulaire Le

Plus en détail

Carte Familles nombreuses

Carte Familles nombreuses logo quadri n Carré Noir le 13-12 - 2004 Carte Familles nombreuses DE QUOI S AGIT-IL? 1 La carte Familles nombreuses vous permet d obtenir des avantages tarifaires ou autres chez certains commerçants affichant

Plus en détail

Liste des tarifs. Liste des tarifs. Tarifs en vigueur à partir du 01/09/2015 (sujets à modifications)

Liste des tarifs. Liste des tarifs. Tarifs en vigueur à partir du 01/09/2015 (sujets à modifications) Liste des tarifs Liste des tarifs Tarifs en vigueur à partir du 01/09/2015 (sujets à modifications) Applicables aux comptes Hello bank! à usage privé (Pour les consommateurs) Liste des tarifs 2 Sommaire

Plus en détail

CONTRAT DE MOBILITE 2015-2016 POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ dans les pays participant au programme (mobilités européennes)

CONTRAT DE MOBILITE 2015-2016 POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ dans les pays participant au programme (mobilités européennes) 1 CONTRAT DE MOBILITE 2015-2016 POUR LES MOBILITES D ETUDES DU PROGRAMME ERASMUS+ dans les pays participant au programme (mobilités européennes) Nom légal complet de l établissement d envoi et code Erasmus

Plus en détail

Tarif des principales opérations sur valeurs mobilières

Tarif des principales opérations sur valeurs mobilières Tarif des principales opérations sur valeurs mobilières Tarif en vigueur au er août 25 Achat et vente de titres 3. Fonds 3.2 Actions, warrants et certificats fonciers 4.3 Strips VVPR, droits de souscription

Plus en détail

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Nous sommes là pour vous aider Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Cette notice a été réalisée pour vous aider à établir vos demande et déclaration de ressources. Pour nous contacter

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. Retraite. Offre individuelle

Le PACK Expat CFE. Retraite. Offre individuelle Le PACK Expat CFE RETRAITE PRÉVOYANCE SANTÉ ÉPARGNE Retraite Dès lors que vous êtes expatrié, votre affiliation à l ensemble des régimes de retraite français devient facultative. Et en matière de retraite,

Plus en détail

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES Pour la clientèle des Entreprises Conditions applicables au 1er Janvier 2015 Il fait de vous notre priorité. Il nous relie. Il contient,

Plus en détail

Saint-Marin Allemagne. Monaco. Saint-Siège Andorre. Norvège. Slovaquie Autriche. Pays-Bas. Slovénie Belgique. Pologne. Suède Bulgarie.

Saint-Marin Allemagne. Monaco. Saint-Siège Andorre. Norvège. Slovaquie Autriche. Pays-Bas. Slovénie Belgique. Pologne. Suède Bulgarie. Jeunes demandeurs d asile tchétchènes jouant au centre d accueil de BialaPodlaska(Pologne). Albanie France Monaco Saint-Marin Allemagne Grèce Norvège Saint-Siège Andorre Hongrie Pays-Bas Slovaquie Autriche

Plus en détail

Référentiel des Pièces d Identité acceptées dans les bureaux de poste pour effectuer des opérations bancaires REFERENTIEL DES PIECES D IDENTITE

Référentiel des Pièces d Identité acceptées dans les bureaux de poste pour effectuer des opérations bancaires REFERENTIEL DES PIECES D IDENTITE DOMAINE BANCAIRE REFERENTIEL DES PIECES D IDENTITE ACCEPTEES DANS LES BUREAUX DE POSTE V.13 1/15 dernière mise à jour : 29/05/2007 A l attention des utilisateurs en bureaux de poste Le présent référentiel

Plus en détail

Retraité d un régime français d assurance vieillesse

Retraité d un régime français d assurance vieillesse Retraité d un régime français d assurance vieillesse Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom... Nom de jeune fille... Prénoms... Date de naissance... Lieu... Nationalité... Je suis

Plus en détail

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations

Veufs MARS 2015. Veuvage, vos droits. B Retraite de réversion. B Allocation de veuvage. B Autres prestations Veufs MARS 2015 Veuvage, vos droits B Retraite de réversion B Allocation de veuvage B Autres prestations Veuvage, vos droits À la perte de votre conjoint, de nombreuses démarches sont à accomplir. L Assurance

Plus en détail

Le PACK Expat CFE. Retraite. Offre individuelle

Le PACK Expat CFE. Retraite. Offre individuelle Le PACK Expat CFE Retraite Prévoyance Santé Épargne Retraite Dès lors que vous êtes expatrié, votre affiliation à l ensemble des régimes de retraite français devient facultative. Et en matière de retraite,

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux entreprises Pour savoir à quoi vous en tenir

Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux entreprises Pour savoir à quoi vous en tenir Liste des principaux tarifs des produits bancaires d'ing destinés aux entreprises Pour savoir à quoi vous en tenir Nos tarifs en un clin d'œil Vous souhaitez bénéficier de conditions bancaires avantageuses?

Plus en détail

Convention passée avec une banque à un prix déterminé et périodique pour la mise à disposition régulière ou pour l usage habituel de services.

Convention passée avec une banque à un prix déterminé et périodique pour la mise à disposition régulière ou pour l usage habituel de services. LEXIQUE LEXIQUE DES OPERATIONS BANCAIRES COURANTES Ce lexique a été élaboré par la CRCO à partir d une concertation entre les banques, les pouvoirs publics et les associations de consommateurs sous l égide

Plus en détail

LISTE DES TARIFS BPOST BANQUE Applicable aux personnes physiques à usage professionnel et aux personnes morales En vigueur au 31/03/2015

LISTE DES TARIFS BPOST BANQUE Applicable aux personnes physiques à usage professionnel et aux personnes morales En vigueur au 31/03/2015 1. Frais de tenue de compte LISTE DES TARIFS BPOST BANQUE Applicable aux personnes physiques à usage professionnel et aux personnes morales En vigueur au 31/03/2015 I. COMPTE A VUE : Compte Postcheque

Plus en détail

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées

Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Nous sommes là pour vous aider Demande d allocation de solidarité aux personnes âgées Cette notice a été réalisée pour vous aider à établir vos demande et déclaration de ressources. Pour nous contacter

Plus en détail

telecomnews Votre internet professionnel dans un Bizz Pack! gratuites - 12 pendant 6 mois pour indépendants et petites entreprises Voir p.

telecomnews Votre internet professionnel dans un Bizz Pack! gratuites - 12 pendant 6 mois pour indépendants et petites entreprises Voir p. telecomnews pour indépendants et petites entreprises Janvier 2015 Votre internet professionnel dans un Bizz Pack! - 12 Installation et activation gratuites Voir p. 6 * * Offre uniquement valable pour les

Plus en détail

La retraite pour pénibilité

La retraite pour pénibilité Salariés MAI 2012 La retraite pour pénibilité Conditions Démarches La retraite pour pénibilité Un dispositif de retraite pour pénibilité a été créé par la réforme des retraites de 2010. Il permet aux assurés

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3767 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 192 110 14 octobre 22 mai 2009 2014 S o m m a i r e Règlement

Plus en détail

tarifs en vigueur au 2 avril 2015 CRÉDIT INCLUS valable 1 mois en France métropolitaine LES TARIFS DE VOTRE CARTE PRÉPAYÉE avec

tarifs en vigueur au 2 avril 2015 CRÉDIT INCLUS valable 1 mois en France métropolitaine LES TARIFS DE VOTRE CARTE PRÉPAYÉE avec tarifs en vigueur au 2 avril 2015 4 DE LES TARIFS DE VOTRE CARTE PRÉPAYÉE CRÉDIT INCLUS valable 1 mois en France métropolitaine avec Tarifs en vigueur au 02/04/2015 Votre offre prépayée Carrefour Mobile

Plus en détail

Mobilem auto & moto. Roulez!

Mobilem auto & moto. Roulez! Mobilem auto & moto Roulez! UNE ASSISTANCE VÉHICULE, POURQUOI? Vous vous déplacez avec votre véhicule dans votre vie quotidienne et lors de vos vacances, et pour vous une journée sans voiture devient problématique.

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Flotte Automobile (-3,5t)

Flotte Automobile (-3,5t) Flotte Automobile (-3,5t) ASSISTANCE AUX ENTREPRISES Votre parc toujours en mouvement Panne, accident, vol, gestion... AXA Assistance vous simplifie la vie à tous les niveaux. Un simple véhicule immobilisé

Plus en détail

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie?

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? FR Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? B Informations pour les demandeurs d une protection internationale dans le cadre d une procédure de Dublin en vertu de l article 4 du Règlement

Plus en détail

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1

Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Délégation Côte d Azur Formation Geslab 203 module dépenses 1 Déroulement de la journée Tiers Recherches et Couguar Créations et particularités Demandes d achats Principes et création Commandes Informations

Plus en détail

Brochure Tarifaire AliceBox au 12/11/2012

Brochure Tarifaire AliceBox au 12/11/2012 Brochure Tarifaire AliceBox au 12/11/2012 Tarifs en TTC Offres Abonnement (euros TTC/mois) 9,99 euros 29,99 euros 29,99 euros pendant 12 mois puis 39,99 euros 34,95 euros Durée de l'abonnement Engagement

Plus en détail

Âge effectif de sortie du marché du travail

Âge effectif de sortie du marché du travail Extrait de : Panorama des pensions 2013 Les indicateurs de l'ocde et du G20 Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/pension_glance-2013-fr Âge effectif de sortie du marché du travail Merci

Plus en détail

isit Assur pour les visiteurs étrangers en France en 2012 2021 international [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS

isit Assur pour les visiteurs étrangers en France en 2012 2021 international [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS [ LA MOBILITÉ ] PARTICULIERS isit Assur L assurance complète spéciale des impatriés Visa Schengen temporaires pour les visiteurs étrangers en France en 2012 2021 Suivez-nous sur Facebook et Twitter! www.facebook.com/aprilexpat

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé

Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir

Plus en détail

Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé

Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé N o u s s o m m e s l à p o u r v o u s a i d e r Votre accès à une complémentaire santé : l'aide pour une Complémentaire Santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir

Plus en détail

PRINCIPALES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PROFESSIONNELS

PRINCIPALES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PROFESSIONNELS ANNÉE 2015 PRINCIPALES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PROFESSIONNELS PME - ARTISANS PROFESSIONS LIBÉRALES COMMERÇANTS AGRICULTEURS ASSOCIATIONS Publication septembre 2014. Application au 1 er janvier

Plus en détail

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014

TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 TRAITEMENT FISCAL DES REVENUS MOBILIERS DANS LE CHEF D UN RESIDENT BELGE PERSONNE PHYSIQUE REVENUS 2014 Ci-dessous, nous vous proposons un bref aperçu du traitement fiscal des revenus mobiliers (dividendes

Plus en détail

isit Assur L assurance spéciale Visa Schengen pour les visiteurs étrangers en France international [ LA MOBILITÉ] PARTICULIERS

isit Assur L assurance spéciale Visa Schengen pour les visiteurs étrangers en France international [ LA MOBILITÉ] PARTICULIERS [ LA MOBILITÉ] PARTICULIERS isit Assur L assurance spéciale Visa Schengen pour les visiteurs étrangers en France 2011 Suivez-nous sur Facebook et Twitter! www.facebook.com/aprilexpat www.twitter.com/aprilexpat

Plus en détail

Demande de RSA. (Revenu de Solidarité Active)

Demande de RSA. (Revenu de Solidarité Active) Demande de RSA (Revenu de Solidarité Active) logo CG 18 34 maxi xxxxx*xx Merci de remplir ce formulaire en noir, en lettres majuscules et avec les accents. Madame Monsieur Nom de famille (de naissance)

Plus en détail

Des dispositifs d aide pour favoriser l accès aux soins.

Des dispositifs d aide pour favoriser l accès aux soins. CMU de base, CMU complémentaire (CMU-C), Aide pour une Complémentaire Santé (ACS), Aide Médicale de l'état (AME). Des dispositifs d aide pour favoriser l accès aux soins. Ce document est élaboré par le

Plus en détail

Bourses de mobilité des étudiants et membres du personnel de l UMONS Année académique 2014-2015

Bourses de mobilité des étudiants et membres du personnel de l UMONS Année académique 2014-2015 Bourses de mobilité des étudiants et membres du personnel de l UMONS Année académique 2014-2015 A) Règles d attribution Mobilité des ETUDIANTS 1 Les bourses de mobilités octroyées à l UMONS proviennent

Plus en détail

Professions indépendantes. Vos prestations maladie

Professions indépendantes. Vos prestations maladie Professions indépendantes Vos prestations maladie Édition 2012 Vos prestations maladie Sommaire Quels sont les bénéficiaires de l assurance maladie? 3 Comment bénéficier des prestations? 4 Quels sont les

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail